Lyon veut une plus grosse part du gâteau !

A Lyon, la Brigade des Calinours va devoir agir rapidement. Il y a quelques heures, en République du Bisounoursland, un homme politique a été froissé dans son ego ; de l’argent gratuit n’a pas été mis à sa disposition, certains de ses projets sont contrariés, et des petits yeux humides ont été observés. Il faut agir, vite !

Tout se passe à la direction de la SYTRAL, l’autorité organisatrice des transports de l’agglomération lyonnaise. Son président, Bernard Rivalta, vient d’apprendre que l’Etat n’accordait que 20 millions d’euros (soit 10.000 SMIC bruts, à la louche, soit l’équivalent de plus de vingt personnes employées plus de trente ans) pour son projet d’amélioration du réseau urbain de transports en communs.

L’élu du parti officiellement socialiste ne décolère pas :

« On donne à Lyon autant d’aide qu’aux deux nouvelles lignes de bus de Bayonne. C’est de l’aumône. Alors que nous avons le réseau le plus performant de France et que nous investissons un milliard d’euros à chaque mandat. C’est de la provocation ! »

Franchement, cette histoire de crise, ça commence à bien faire ! On ne peut plus dépenser aussi facilement l’argent gratuit des autres ; les lignes de crédit et les prébendes ne sont plus distribuées avec autant de largesses. C’est intolérable ! Et ce qui devait arriver arriva : on a froissé des égos.

Rendez-vous compte : on ne donne à Lyon, joyaux du monde moderne, que 20 millions d’euros. Ce qui veut dire qu’on ne donne à SYTRAL que 20 millions. Ce qui veut réellement dire, en petits caractères, qu’on ne donne que 20 millions à Rivalta pour accomplir ses lubies, là où l’important monsieur en voulait … plus de cinq fois plus (110 millions pour être précis). Et en matière d’ego (ou de longueur de quéquette) politique, ça se mesure aux millions voire aux milliards qu’on est capable de jeter par les fenêtres !

Quand on y pense, comment voulez-vous continuer à payer pour des transports dont les gens se passent, pour des lignes de métro, de tram et de bus qui ne marchent pas ou qui arrivent en retard ou qui sont souvent en grève, si on vous sucre une partie de l’argent gratuit qui vous est due par le simple fait que vous avez, un jour, été élu par des gens qui payent ?

Citoyenne et Festive

C’est quoi, cette plaisanterie ?

On commence comme ça, tout doucement, en retenant un peu les cordons de la bourse, et ensuite, rapidement et sans s’en rendre compte, les citoyens commencent par demander des comptes, ne les obtiennent pas et finissent par montrer les crocs ! Autrement dit, sans putes, sans alcool, la fête n’est plus aussi folle !

C’est extrêmement dangereux, ça !

Et puis, je croyais qu’on était bien clair au sujet des transports en commun ! Comme on a fait un beau Grenelle, on avait clairement décidé que la voiture individuelle, massivement utilisée par les populations les moins favorisées pour déposer les enfants à l’école, faire les courses et se rendre à leur travail, cette voiture individuelle, familiale et polluante, on devrait l’éradiquer et que pour ce faire, plutôt que de l’interdire (trop impopulaire), on allait tout faire pour en rendre la possession horriblement dispendieuse, qu’on allait la taxer de tous les côtés, et qu’on proposerait quelques maigres aménagements pour compenser.

Et voilà que l’Etat ne suit pas ! C’est absolument lamentable ! On ne peut plus compter sur personne, ni sur les institutions ! Alors qu’on était avant habitué à la rigueur et la sécurité d’airain des décisions de Bercy, qu’on était sûr, d’années en années, de toujours trouver les mêmes sommes aux mêmes endroits et que la mécanique huilée par des millénaires d’une fiscalité taillée au cordeau permettait d’envisager les années futures sur exactement les mêmes rails, pouf, voilà-t-y pas que l’Etat fait dans l’arbitraire et décide de ne pas asperger de pognon ceux qui le demandent !

Quand on sait qu’en plus, tout avait été fait, qu’aucune dépense n’avait été épargnée ni par la droite, ni par la gauche, « pour faire de ce réseau le plus performant de France mais aussi le plus innovant », on se dit que c’est vraiment krodommage.

Et maintenant, quelques questions.

Combien de temps va-t-on devoir subir les comportements outranciers ridicules de grosses baudruches pleines d’air chaud qui dépensent l’argent des autres pour des projets pharaoniques qui emmerdent quasiment tout le monde et ne ravissent qu’une poignée d’écolos qui n’auront pas à en subir les conséquences ?

Combien de temps continuerons-nous à lire les réactions de ces petits personnages bouffis d’orgueil et d’arrogance qui n’ont toujours pas compris que l’argent de l’état, c’est l’argent des autres ?

Pourquoi des Parisiens, des Corréziens ou des Bretons devraient-ils se fendre des 90 millions manquant aux 110 millions du prébendier socialiste pour ses marottes coûteuses ? Et d’ailleurs, pourquoi même les 20 premiers millions ? L’état n’est pas déjà suffisamment dans le lac ? Les Béarnais, les Normands et les Lillois n’ont pas le droit de conserver leur thune pour en faire autre chose qu’un magnifique bidule coloré bobo-compatible à 600 km de chez eux et dont ils ne se serviront jamais ?

Oh, on me susurrera du « solidarité nationale » et autres fadaises allant dans le sens général du « cette fois, c’est Brest qui paye pour Lyon, la fois prochaine, ce sera Lyon qui paiera pour Tourcoing« . Mes fesses, oui !

Comme, factuellement, ce sont toujours ceux qui crient et réclament le plus fort qui obtiennent le plus, la carte de la répartition effective des finances correspond en réalité à celle des bastions les mieux défendus, bien plus qu’à celle des besoins.

Mais parions qu’à cela, personne ne trouvera rien à redire : chacun s’imaginera être, un jour, dans la position de ce celui qui, justement, braille le plus fort. Moyennant quoi, le pillage continuera et les cris des pressureurs continueront de s’étaler dans une presse toute acquise à la cause.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires32

  1. hank rearden

    Forcement, quand on prive un apparatchik socialiste des sous gratuits avec lesquels il finance son délire mégalomaniaque, il ne peut que le prendre mal.

  2. dudul

    mis à part quelques grandes villes il faut clairement arrêter ces gouffres à milliards d’urgence et passer à des petits transporteurs privés (les taxis aussi). raz le bol de voir ces bus circulant en matinée ou l’après midi vide de chez vide dans la plupart des régions de france.
    quand au scandale des trams… la je m’étrangle…

  3. Le libéralisme pour les débutants

    Toujours aussi excellent…

    A part cette fameuse dernière ligne traditionnelle un peu défaitiste « ce pays est foutu » qui pourrait maintenant faire place à un truc plus offensif..

    Le reste du billet « combien de temps allons… » n’est pourtant pas écrit par quelqu’un qui pense que ce pays est foutu.. Vous êtes démasqué H16. Vous pensez que ce pays a besoin d’un coup de pied au cul, pas qu’il est foutu.

  4. Sébastien_R

    Franchement, étant Lyonnais, je ne comprends pas pourquoi nous n’avons pas ces 100 kE. Lyon étant le phare de ce monde, avec des transports en commun admirables et jamais JAMAIS en grève (surtout pour la fête des lumières, fête de la musique etc…) nous devrions avoir largement plus que cette pompe à fric politique de STIF parisien

      1. Flak

        j’ai moi aussi failli poster cette news hors sujet 🙂
        les commentaires de l’article de Pignoufation sont a l’image du journal: les pros et/ou Suisses qui commentent l’affaire sont equilibres et logiques, tandis que la plupart des contre-commentateurs sont des trolls immondes qui se vautrent dans l’idiotie.

  5. Pierre

    Supposons que je veuille partir dans 10 minutes pour aller voir un film au Pathé Bellecour.

    Distance : 2.50 km

    Vélo, Scooter, Moto : préparation 1 min , parking 1 min, trajet 6m 30s +/- 30s suivant conditions de circulation. En moto, 2 minutes si on méprise le code de la route.

    Vitesse moyenne : 16 km/h (porte à porte)
    Coût AR : ridiculement bas (surtout pour le vélo)
    Coût pour la collectivité : minime (bon, il faut de l’asphalte…) voire négatif pour le vélo (on coûte moins cher à la sécu en bonne santé)
    Indice libéral : 100% (liberté totale)

    Voiture : préparation 5 min (elle est garée dans la rue), parking 10 min (place bellecour, hyper mal foutu), trajet 15m (il est 18h…)

    Vitesse moyenne : 5 km/h (porte à porte)
    Coût AR : 8€ (bouchons = 1l de mazout + parking)
    Coût pour la collectivité : faible à moyen (parkings fortement sponsorisés, voirie, etc)
    Indice libéral : 50% (à cause des bouchons)

    Bus : ici, très avantagé car il y a l’arrêt du 12 devant ma porte, et il m’émène directement à destination. Manque de bol, la fréquence des bus et leurs horaires sont aléatoires (quand tout va bien). L’expérience prouve que pour avoir une probabilité raisonnablement faible (mais non nulle) de rater le début du film, il faut prévoir 30 minutes, minimum.

    Vitesse moyenne : 5 km/h (porte à porte)
    Coût AR : 3.20 € !!!!
    Coût pour la collectivité : énorme
    Indice libéral : 0%

    Tram + Métro : ici aussi très avantagé, puisque l’arrêt du T2 est devant ma porte. 20 minutes de trajet, mais le tram passe toutes les 15 min seulement. On va partir sur 30 minutes.

    Vitesse moyenne : 5 km/h (porte à porte)
    Coût AR : 3.20 € !!!!
    Coût pour la collectivité : pharaonique
    Indice libéral : 0%

    A pieds :
    Vitesse moyenne : 5 km/h est une bonne estimation, ni trop pressé, ni trop mou.
    Coût AR : négatif, ça t’économise un régime
    Coût pour la collectivité : négatif, économies pour la sécu, tu fais du sport
    Indice libéral : 50% (trop lent)

    Résultat des courses : TCL à la rue, ça va aussi vite à pied, beaucoup plus vite en 2 roues…

    On peut s’amuser à calculer la vitesse généralisée pour un smicard (temps de trajet + temps de travail pour payer)… dans ce cas la voiture est à la rue bien sûr, mais les TEC sont aussi totalement ridicules : les 3.60€ visibles du ticket + les énormes taxes invisibles pour subventionner le truc, font qu’un smicard devra bosser quoi, peut-être 1 heure ou 2 pour faire ce trajet, ce qui en fait le moyen de transport le plus inefficace de l’histoire !!!

    Quand au tram-train à Trévoux, pourquoi, POURQUOI ?

    Simple : le PLU lyonnais a étendu ses tentacules sur un bon périmètre autour de la ville, tout est verrouillé. Il n’y a aucun terrain constructible (nonobstant les milliers d’hectares de champs à proximité immédiate du périphérique). Donc, la seule solution pour les pauvres est d’aller dans les coins plus éloignés (Trévoux, Villefranche notamment) ou pourris(Est Lyonnais) où ils pourront acquérir, moyennant un crédit sur 30 ans, le pavillon en parpaing creux RT1960 de leurs rêves.

    Bien sûr, ça fait 80 km de trajet AR tous les jours pour aller bosser à Lyon, donc au prix où est l’essence, ça peut devenir un problème.

    Le PLU créé plus de besoins de transport en appauvrissant les gens (surtout les salauds de pauvres), bien sûr, pour compenser, la solution logique est de subventionner les transports !…

    Ce Pays Est Foutu.

    1. gem

      +1

      Une fois les pauvres jetés à 30 bornes du centre, on les taxe pour financer des transports centralisés (et qui donc profiteront aux gens du centre). Tout est logique. Enfin, à la mode du Sapeur Camembert.

    2. Nord

      Il est génial et amusant ton calcul! J’en avais déjà fait un similaire, le jour où – va savoir pourquoi ? – je me suis dit que j’allais véhiculer ma pauvre carcasse de la manière la plus rentable, économiquement parlant.

      Bah y a pas photo, hein!

      Ceci dit, le câlinours ne calcule pas ou calcule socialistement (c’est aussi pour ça que les entreprises câlinours sont très déficitaires, toutes choses étant égales par ailleurs) et donc tant que la doxa sera le TEC-qui-sauve-Gaïa-en-plus-non-mais! plutôt que l’optimal économique, on aura droit à ce genre d’inepties.

      Et je trouve que tu as assez bien résumé la situation: ce système perdure en appauvrissant les gens, et en même temps ce sont les mêmes qui utiliseront les TEC car on aura rendu la voiture (ou mieux: la moto!) inabordable …

      Oui, ce pays est foutu, mais rassure-toi: 90% de l’Europe est logée à la même enseigne … Du coup, je m’octroie un grand « hahaha » quand j’entends Robert Gaucho ou Jean-Philibert Bobo fustiger la Fraâonce (ultra-)libérale … Bastiat: au secours!

      1. Pierre

        > Il est génial et amusant ton calcul !

        Dommage que personne ne s’amuse à le faire !

        Les bisounours écolo pensent que le vélo est un moyen de transport écolo-bobo ; en fait pas du tout, c’est un moyen de transport libéral !… Pas de subventions, pas de GOSPLAN qui décide à ta place là où t’as le droit d’aller ou de te stationner, etc. Bon, la mairie de Lyon fait tout ce qu’elle peut pour ralentir les cyclistes et augmenter la dangerosité des aménagements, mais ça reste globalement moins catastrophique que ce que Nantes a fait à la circulation automobile, par exemple.

        Maintenant, un autre calcul : supposons que j’aille habiter à Neuville sur Saône (j’ai visité quelques baraques dans le coin), une petite ville située à 16.5 km de Lyon où l’immobilier est certes cher, mais moins hors de prix que plus près.

        Pour arriver place des terreaux à 08h00 pour bosser, mon temps de trajet serait de :

        – voiture : 20-25 min heures creuses, 30-50 min heures de pointe

        – moto : 15 min

        – bus : 1h10 (estimation très optimiste du site TCL) pour être réaliste, il faudrait compter au moins 30 minutes de plus à cause des bouchons.

        – vélo : 30-40 min (chronométré) selon le sens du vent, probablement 20% de moins avec un Baron, mais à cette vitesse il faut avoir une douche à l’arrivée. Ou 45 min pour Mamie sur son vélo électrique bridé à 25 km/h, sans douche à l’arrivée.

        – train : En 12 min de train, on arrive dans n’importe quelle gare de Lyon, à une heure (7h45) qui permet ensuite d’aller au boulot sereinement pour 8h00. Coût 3€, ou 25€/mois avec un abonnement. Cependant, la gare n’est pas exactement dans Neuville, mais à 2,2 km. Et une fois arrivé, il faut encore se rendre à la destination. Cela suppose soit un vélo (ou deux), soit un abonnement TCL à … 50€/mois. Arghhh. Et les 12 min de train deviennent 30-35 min. Donc le coût de la minute économisée est prohibitif.

        Et finalement, même sur un trajet assez long (16 km), le classement se maintient : moto – vélo – vélo+train – voiture – bus (lol)

        Bon, j’ai oublié dans mon dernier post, en plus de l’effet de ruine des PLU et autres, le blocage du marché de l’immobilier n’incite pas à déménager près du boulot !

        Et puis, voilà pourquoi Gérérd Collomb n’aura pas son fromage :

        http://www.objectifeco.com/economie/anticipations-tendances/article/vincent-benard-metros-autour-du-grand-paris-gare-aux-derapages-financiers

        24 MILLIARDS pour le métro du grand paris.

      1. melogus

        Personnellement, je trouve qu’ils fonctionnent très bien.

        Ayant vécu quelques années à Montréal je peux vous dire qu’il n’y a pas photo.

        1. A la limite, tant mieux pour vous mais ce n’est pas l’objet du billet. Si, comme vous le dites, ils fonctionnent très bien, je ne vois aucune espèce de raison pour claquer 20.000.000 supplémentaires de la poche des Bretons, Basques et Béarnais pour Lyon.

        2. Flak

          et a Tombouctou ils sont comment? mais qu’est-ce que tu racontes Rodrigo Montreal c’est meme pas en fRonce

      2. Waren

        Etant de Lyon, je plussoie: ils sont effectivement très performants.
        Côté grève, en moyenne une fois par an de préférence pendant un évènement comme la fête de la lumière. Et il s’agit souvent de grèves dures qui durent plusieurs jours avec parfois même des attaques aux œufs pour les méchants usagers qui ne veulent pas descendre du bus que l’on bloque pour le bien de tous.

        1. Waren

          J’oubliais un truc amusant sur la TCL. Je discutais avec une dame gréviste qui me disait qu’elle faisait grève parce qu’elle n’était pas du tout d’accord avec les nouvelles modalités des absences irrégulières: 11 heures de salaires retirées au lieu de 9 heures auparavant. Un vrai scandale !

  6. gem

    Alors qu’il suffisait d’imprimer 90 millions. C’est bête quand même …

    Le plus triste, au fond, c’est que le journal, au lieu de se moquer du clown du SYTRAL, relaye sa plainte calimégrotesque sans chercher un avis divergent (chez http://www.canol.fr/ par exemple, pourquoi pas ?). Mais non, pour cet autre bouffon, tout est normal. jyédroi, jyédroi, hein ?

  7. maximilien

    Etant moi également de Lyon, rien à dire, les transports sont très efficaces et peu cher quand on a un abonnement (je n’ai d’ailleurs plus de voiture tellement il est devenu difficile/cher de se garer). Quand à dire que personne ne s’en sert, c’est juste grotesque. Métros et tramways sont plein du matin au soir, les bus sont blindés aux heures de pointe (beaucoup moins en heure creuse. heures où les gens sont censés être au travail).
    J’habite dans la banlieue sud et je travaille dans le nord de Lyon, avec leur service minimum, je ne me rends même plus compte des grèves.
    Quand il y a de la neige, c’est autre chose, mais c’est plutôt dépendant de la grande compétence de la DGE.
    Pour ce qui est des investissements, je suis par contre assez d’accord avec h16. Je ne vois pas en vertu de quoi les bretons, les corses ou les guadeloupéens devraient financer les délires pharaoniques de gérard collomb voulant foutre un stade de l’OL au fin fond de la banlieue et le flanquer d’un tramway inutile.

    1. Donc je résume : c’est payé par les autres contribuables, c’est tellement utile que tout le monde l’utilise au point que c’en est blindé de chez blindé, il y a tout de même des grèves, quand il y a de la neige, ça merdoie, et la vie en automobile (le transport du pauvre) est impossible à Lyon. Mmmh 🙂

    2. Théo31

      « Métros et tramways sont plein du matin au soir »

      Ils sont plein de vieux qui ne paient pas et d’étudiants qui ne paient pas non plus. Les salariés eux paient plein pot et doivent accepter d’être emmerdés par les vieux qui ont toute la journée pour faire leurs courses.

    3. gem

      Tout ce qui est subventionné est toujours plein, plus que plein et géré par la pénurie (file d’attente) ; c’est automatique et mathématique. Forcément : la subvention augmente la demande par rapport à la situation d’équilibre.

      Exemple typique : si sur le marché libre il faut débourser 600 € pour se loger, et qu’on offre un HLM à 300 €, les HLM sont tous plein et les file d’attente infinie (tout le monde en veut !)

      En forçant à peine le trait, c’est même quasiment un critère, une définition, une équivalence : si c’est plein, c’est que c’est subventionné, que les gens ne paient pas assez cher.

  8. maximilien

    Ah bah après, c’est comme tout en France, c’est géré curieusement, ça coûte cher et ça pourrait être facilement beaucoup mieux pour beaucoup moins.
    Mais on ne peut pas pour autant dire que c’est totalement inutile.

    1. Pierre

      24 milliards seulement.

      Mais, plus les frais et imprévus, en comptabilité socialiste, ça fait environ 62 milliards.

  9. JulesXR52

    Cet article me plaît vraiment beaucoup. Il est un condensé de tout ce que je ressens plus ou moins confusément vis à vis de ces politicards (et assimilés) dont tout le monde a marre, qui vont sévir pendant longtemps encore, qui nous coûtent des fortunes, et dont on se dit que, si on les remplace « ça continuera pareil ». Fatalité, idiosyncrasie nationale ? Je ne sais.
    En tout cas, je me tâte, j’ai presque envie de l’encadrer, cet article, et de le mettre chez moi dans un endroit où chacun pourrait le lire à loisir plusieurs fois par jour… vous voyez ce que je veux dire ? Dommage qu’il ne tienne pas sur une feuille 21×29,7. Encore que, en rapetissant les caractères…

Les commentaires sont fermés.