Bougrab fait leur fête aux Bisounours

Sacré Jeannette ! Toujours le mot pour rire ! Vous ne voyez pas de qui je veux parler ? Allons ! Jeannette Bougrab, voyons ! L’étoile fuyante qui passa à la HALDE comme on passe au distributeur automatique de billets, entre deux courses, pardi ! Eh bien, la Jeannette, elle s’est posée au Secrétariat d’État Chargé de la Jeunesse, et vlan, à peine arrivée, la voilà qui fait péter le champibulle ! Sacré Jeannette.

En allant sur le petit article du Monde qui relate les pétages de boissons gazeuses de notre secrétaire d’état aux festivités subventionnées, ne vous étonnez pas de voir les feuilles alentours et vos cheveux s’agiter brutalement : c’est l’appel d’air provoqué par le vide intersidérant qu’on découvre à la lecture de ses déclarations…

Et qu’annonce-t-elle donc, m’ame Bougrab ? Rien d’autre que la création d’une « Fête de la jeunesse« , destinée à « rendre hommage » à celle-ci, à l’occasion du premier anniversaire du service civique.

Voilà.

Hem.

Les réactions, dans la presse, au gouvernement, dans les blogs, ont fusé. Tout le monde y est allé de sa … Ah bon, non en fait : tout le monde s’en fiche : les blogueurs politiques, les journalistes, les parlementaires, les ministres et de façon générale, le reste de la population est déjà passablement blasée par les petites inventions ludiques de nos ministres et secrétaires en exercice pour se faire mousser.

Pourtant, il y avait de quoi tiquer, au moins. Lever un sourcil, disons …

Rendre hommage à la jeunesse ?!

Mais, sacredieu, on n’arrête pas de lui rendre hommage, que c’en est même devenu indécent !

Et quand on ne lui rend pas hommage directement, on le fait de façon indirecte en méprisant la vieillesse ! Non seulement on relègue nos vieux dans des hospices, mais en plus on se demande régulièrement dans les débats d’actualité des gens qui pensent en gobant des petits fours si en terminer proprement la vie ne serait pas plus simple !

Ah, la jeunesse ! Mais on lui déroule déjà le tapis rouge lorsqu’il s’agit d’émettre des opinions politiques ou de se syndicaliser : les povtichous, ils sont pleins de bonnes idées de la vie, ils ont tant d’expérience de la mine et du labour que leur syndicalisation — mouvement au départ réservé aux travailleurs — devient vertu chantée ! Et même s’ils ne rapportent rien à aucun patron, mais coûtent fort cher à leurs parents et à la nation qui les éduque approximativement, on a régulièrement le droit d’entendre éructer cette belle jeunesse à qui l’on tend bien volontiers d’appétissants micros mous.

Ah, la jeunesse ! Quand on ne lui rend pas hommage, on l’élève en attribut généralisateur et commodément globalisant : elle devient alors le fourre-tout pratique des timorés du vocabulaire ! Maintenant, on ne dit plus « racaille » ou « gouape », on dit « jeune déçu » !

Et Jeannette nous propose malgré tout ça de la fêter encore un peu plus ?!

Eh ouais :

« Si je suis là ce soir, c’est qu’on a envie d’annoncer quelque chose, qui est la Fête de la jeunesse qui sera un moyen de faire tomber les clichés sur la jeunesse.« 

Elle est comme ça, la Jeannette ! Elle avait envie d’annoncer un truc ou un machin, ça lui poussait pas mal dans les tripes, et paf !, c’est sorti comme ça, au détour d’une interview où, justement, un gros micro mou avait été pratiquement propulsé sous son pif. Du paf au pif, il ne fallut qu’une seconde et la République, déjà fort festive et pas mal citoyenne, se retrouve à présent pleine de jeunesse.

On appréciera au passage le bel effort de Jeannette : elle veut faire tomber des clichés sur la jeunesse. Et comme un des clichés traditionnels sur la jeunesse est qu’elle enchaîne teuf sur teuf, Jeannette propose … une fête. Pas une teuf, notez bien, ce serait trop cliché, sans doute.

Et pour ce qui est de l’aspect festif, je n’exagère pas, mes loulous. Ça va donner grave. Ça va même donner comme jamais, et d’autant plus que c’est — vous l’aurez deviné — avec l’argent gratuit qu’on obtient dans la poche des autres, réservoir inépuisable où chaque politocard peut puiser à hauteur des lubies et des petites envies qui se déclenchent en eux.

« il va y avoir une magnifique fête dans un lieu emblématique pour les jeunes, un concert gratuit avec tous les genres musicaux« 

Mââââgnifique, forcément.

Vous voyez, c’est finalement très simple, non ? On crée une fête pour soulager une petite envie pressante survenue après un lunch trop arrosé, on invite toute la racaille jeunesse qui traîne par là, et bien sûr on fait payer les autres, ceux qui bossent et ceux qui ne sont pas jeunes.

Franchement, cette Fraônce devient génialissime.

Citoyenne, certes. Festive, évidemment.

Mais branchouille, avant tout !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires39

  1. Groucho Marx

    Ils me fatiguent avec leur trucs « gratuits » qu’on paye avec nos heures et nos jours de travails rendus chaque jour plus difficiles par leurs lubies et leur manies.

    Mais quand va-t-on- définitivement les enfermer ces fossoyeurs de la nation ?

  2. René de Sévérac

    Au fond, l’idée d’encadrer cette jeunesse de banlieue (le mot racaille vous a échappé) avec fourniture de véhicules de plus de 10 ans – ce qui évite des frais trop élevés – c’est pas une mauvaise idée. Jack Lang est partant !

    J’ai lu récemment que Abdelatif Kechiche propose aussi l’organisation de soulèvements en banlieue. Ça me fait réellement mal aux seins d’autant qu’il dit « dans notre pays »; si au moins il disait « foutre le feu dans votre pays ».

    1. Flak

      « J’ai lu récemment que Abdelatif Kechiche propose aussi l’organisation de soulèvements en banlieue »

      bring it on.On va la lui jouer Yougoslave.

  3. The-Black-Doll

    A ça:
    « il va y avoir une magnifique fête dans un lieu emblématique pour les jeunes, un concert gratuit avec tous les genres musicaux »
    j’aurais rajouté « Yep absolument gratuit, merci les moutontribuables vous nous êtes d’une très grande utilité ».
    Une béquille pour un canard boîteux?

  4. Higgins

    Moi, je verrai bien une gigantesque rave-party clandestine avec techno, ectasy, herbe, alcool et tout et tout (fourni par le ministère). Elle pourrait avoir lieu sur un site emblématique comme un grand chantier ou dans une propriété d’état.
    Evidemment, les forces de l’ordre ne seraient pas mises au courant et seraient envoyées vers des fêtes factices.

    Avec de tels ministres, pas de doute, CPEF.

    1. Winston (l’autre)

      Je serai plutôt pour relancer les « chantiers de jeunesse » comme il y en avait sous les grandes démocraties du siècle dernier, mais en version moderne : on prend un endroit emblématique comme un supermarché et on envoie 1500 jeunes y foutre le chantier. P*tain, j’aurai pu être ministre !

  5. Flak

    il va y avoir une magnifique fete de la depouille, ou les filles se feront traiter de putes et ou les pedes se feront taper.On y ecoutera du hip hop, du rap et du funk, parce que les jeunes festif n’ecoutent pas de rock.

    1. The-Black-Doll

      Je suis d’ailleurs curieux de savoir ce qu’ils vont mettre, parce que le coup de « concert avec tout les genres musicaux » ça sent le gros caca mou

      1. Heimdal

        Il ne devrait pas y avoir de Black-metal, c’est sûr…
        La musique de djeuns, c’est plus NTM, David Guetta et Christophe Maé…

  6. Aurélien

    Quels artistes voudront se produire dans une fête organisée par ce gouvernement, voire n’importe quel gouvernement sans Jack Lang?

    Les têtes d’affiche 2012:
    – Faudel
    – Doc Gyneco
    – Mireille Mathieu
    – Didier Barbelivien
    – Carla B.
    – Franck Michaël

    Paaaaartyyyyyy!!!

    1. channy

      sans oublier
      – Enrico Macias
      -Gilbert Montagné
      – Ophelie Winter
      – Francis Lalanne pour dire que l’on a invité un vrai rebel
      – Jane birkin, lara fabian et Garou pour donner une touche internationale

      pour la partie rap hip-hop
      -Diams
      -Laam
      -Yannick

      guest stars: plein d’anciens participants de star academy, nouvelle star etc
      Et présentation assurée par, votez au 083668xxxxx(5.19 euros la minute)
      1) Nikkos
      2)Benjamin Castaldi
      3)Daniela Lumbroso
      4)Arthur( blagues pourraves non incluses)

      Le tout diffusée sur france2/france3

  7. Le Gnome

    La galerie des glaces, peut être. Ce serait l’occasion de refaire la déco, à l’aide de bombes à peinture offertes à l’entrée. Jack Lang devrait être ravi.

  8. Glockinette

    La vieillesse méprisée en Fraônce? Hum, ça fait un an que j’habite dans un « beau quartier » parisien – un des rares à être encore épargné par la délinquance -, et ce n’est pas vraiment ce que j’observe au quotidien. Clairement, les ainés, jeunes et vieux retraités, sont dans l’ensemble plus que choyés par le super systeme de protection sociale du pays.
    Pour les jeunes actifs par contre, c’est une toute autre histoire….

    Après, pour la jeunesse à laquelle tu fais référence dans ce billet => entierement d’accord avec toi!

    1. Oui, dans un beau quartier parisien, la vieillesse peut être choyée. Maintenant, dans les autres patelins de France, en moyenne, c’est tout à fait différent…

      1. Épicier vénéneux

        Ouaip. La majorité des vieux gaspillent tout leur argent en nourriture et en loyer. Quand il en reste un peu, ils raquent aussi pour des médicaments et quelques journaux.

      2. Glockinette

        Dans les beaux quartiers de Paris, mais aussi sur la Côte Basque, une bonne partie de la Côte d’Azur, les propriétaires des belles et grandes villas, ce sont en écrasante majorité les vieux (jeunes retraités & « vieux vieux »). Il serait intéressant d’avoir la moyenne d’âge des habitants de Menton (charmante ville côtière à la frontiere Italienne, à deux pas de Monaco); à mon avis on atteint des sommets…

        Après, je ne sais quelle proportion de la population des personnes agées cela représente, mais ce qui est sûr c’est que dans l’ensemble, en France, les villes et quartiers riches sont des villes et quartiers de vieux.

        1. Moui. Il y a surtout un biais d’observateur, là. Les autres (les vieux pauvres) qui sont statistiquement les plus nombreux, sont aussi les moins visibles puisque dans les maisons de retraites et dans les hôpitaux …

  9. Théo31

    Si ça continue à ce rythme, qui va s’accélérer jusqu’en mai 2012 sauf accident de parcours, il y aura rapidement pénurie de trophées pour les débiles awards 2011.

    1. flak

      tiens patron mechant, ton pseudo me fait penser au dernier cameraman/journaliss de rance 3 que j’ai croise a noel dans un autre pays, son sujet favori de conversation c’etait comment il nique les patrons en faisant des interviews foireuse et comment ils peuvent pas lui echapper.

      quel pays de cons.

  10. nordyck

    Si ça ne s’appelle pas « acheter la paix sociale » ! La Ginette a bien appris. Plus débile… Bon sang,le concours va être chaud, surtout pour nos portefeuilles,les si bien nommés.
    Quelle bande d’enc… ! Et merci pour ce bon billet .

  11. Manassas

    « Ah, la jeunesse ! Mais on lui déroule déjà le tapis rouge lorsqu’il s’agit d’émettre des opinions politiques ou de se syndicaliser… » Bruno Julliard ferait-il partie de ces jeunes ?

  12. gem

    panem et circenses

    Bon, c’est con, les moutonstribuables peuvent encore se payer le panem. Mais on y remédie à grande vitesse. Bientôt ils seront assez pauvres pour être obligés de venir bouffer dans la main du grand et généreux Bisounours en chef.

    Là, et là seulement, l’Empire sera festif et citoyen

  13. channy

    Et pour faire je suis une ministre proche et qui comprend la jeunesse, (avec langage de jeune inclus) Jeannette est même allée faire la libre antenne de Fun radio c est dire…c est dire aussi qu’elle a annoncé aux jeunes en direct qu elle va leur organisé une fête en leur honneur…On vous l ‘a dit jeannette elle proche des jeunes…

Les commentaires sont fermés.