Ecologie : pour ne surtout pas en finir avec les dictatures

Moment d’égarement ? Ripage du doigt sur le mauvais flux radio ? Toujours est-il que je suis tombé sur les agaçants babillages d’une station française qui, constatant les problèmes des Japonais pour maîtriser leurs centrales, rouvrait généreusement le débat de l’énergie nucléaire en France. Pour faire dans la légèreté gracile d’une Panzer division, on a même eu droit aux petits couinement d’un Cohn-Bendit décidément très en forme…

Et voilà notre fin renard proposant, tout en finesse, un référendum sur la sortie du nucléaire : eh oui, comme l’Homme ne maîtrisera jamais 100% la nature, il ne pourra pas maîtriser le nucléaire, ergo c’est dangereux, et on doit en sortir.

Moui.

Ici, je pourrais faire un assez gros paragraphe sur la décence moyenne de nos hommes politiques. Je pourrais noter que ce débat sur lequel saute à pied joint notre écolo calibré arrive alors que des millions de personnes sont dans une merde noire précisément parce qu’elles n’ont pas d’énergie (du tout). Certains corps flottent encore, mais Dany est déjà sur la brèche. Il est fort, ce Dany. Il arriverait à refiler des morpions à un enfant pré-pubère.

Je pourrais aussi demander pourquoi on n’est pas, actuellement, en train de prodiguer, sur les ondes, des messages dirigeant les dons pour aider les populations locales. On préfère palabrer sur pourquoi les Japonais sont un peu foufous d’avoir installé des centrales nucléaires sur leur sol tout pourri qui gigote. Sont cons, tout de même… Les Haïtiens ont eu plus de chance dans leur catastrophe, finalement : plus photogéniques, plus démonstratifs, plus pauvres, plus désorganisés.

Moyennant quoi, de frétillants saprophytes utilisent le cauchemar japonais pour nous vendre leur soupe frelatée à base de peur ancestrale. Sans parler des abrutis de la même engeance qui associent dans un même élan écologique anencéphalique les tremblements de terre et le réchauffement climatique.

En entendant ce Niagara d’indécence et de conneries déversé sans frein dans le flux numérique de ma radio, je me suis demandé ce qui poussait ces personnes à vouloir à tout prix pousser les gens dans la misère ? Quel espèce de raisonnement tordu fait qu’au prétexte de sauver d’hypothétiques générations futures, ils désirent si ardemment que tous, nous vivions chichement dans une société à côté de laquelle l’union soviétique brejnevienne aurait l’air de paradis d’abondance ?

Parce qu’en terme de générations futures, nos amis écolos — à commencer par Dany — sont tout de même de parfaits hypocrites !

Oh, ils ont bon dos, nos enfants et nos petits-enfants (trémolo dans la voix allumé mélange plein riche) ! Oh oui, on doit faire attention aux petites plantes, aux petits oiseaux, aux ours blancs et à la glace polaire, mais, dans le même temps, on peut se gaver comme des porcs avec de la dette (et vlan, prends-toi 30.000€ dans la couche, junior), des retraites par répartition (dont les générations futures ne verront jamais la couleur), une obstruction systématique aux changements profonds de société…

Et nos amis Verts, quand ils veulent sauver les pandas et sortir du nucléaire, nous proposent immédiatement des solutions opérationnelles grandeur nature, prêtes à l’emploi, viable et efficaces, comme le solaire thermique hem le photovoltaïque hum c’est à dire l’hydroélectrique oui bon disons l’éolien… Ah oui, c’est vrai tiens. Ils ne proposent en réalité rien de concret.

Mmhm, il y a besoin de quelques ajustements, pourrait-on dire. Déjà, il faut, purement et simplement, rayer le charbon et le pétrole. Ça pollue, mes amis, ça pollue vous ne pouvez pas imaginer.

Le solaire (thermique ou photovoltaïque) n’est praticable que là où il y a du soleil, et encore. Et puis bon, pour les panneaux, la production est tout de même grosse consommatrice d’énergie et de matériaux coûteux voire rares. Pas écolo à la base. Pas très écolo à l’usage. Pas reproductible partout. On oublie.

L’hydroélectrique, c’est choupinet, mais ça te détruit une vallée, cette histoire. Remodeler les paysages à grand coup de barrages, c’est pas tip-top écolo, ça, mon bon. Et puis, si une centrale nucléaire, dont la pression interne est relativement stable toute chose égale par ailleurs, ça peut péter avec un séisme de magnitude 9, on imagine sans mal qu’un barrage hydroélectrique majeur sur lesquels règnent des pressions un tantinet plus importantes risque de partir comme un bouchon de champagne. Non ? Pas écolo à la construction, pas écolo à l’usage, et relativement risqué, les amis. Zut.

Je passe rapidement sur l’éolien, qui est une vaste blague qui ne fait plus rire personne. Entre la facture écologique de production des turbines correspondantes (bourrées de terres rares extraites avec des moyens … pas terriblement écolos) ou celle de leur installation, douloureuse pour les oiseaux, la facture énergétique lamentable (la production n’est pas tout à fait fiable), la décoration environnementale douteuse et le syndrome « ok mais pas dans mon jardin« , on en a vite fait le tour.

Que nous reste-t-il des petits couinements de Dany et sa clique de têtes à claques caquetantes ? Le Vélib, et encore. On va donc devoir pédaler.

Mais ce qui est, de loin, le plus agaçant, c’est que non contents de pré-sodomiser les générations futures, ils nous enchaînent, ici et maintenant, avec les pires dictatures de la planète. Oh, certes, ils nous agitent leurs petits bricolages malingres (des petites hélices coûteuses, dangereuses, moches et polluantes qui ne marchent pas quand on en a besoin, des panneaux aux rendements anémiques, etc…) mais très concrètement, ils militent activement pour l’élimination de toutes les solutions qui permettent à la fois d’obtenir des énergies à bas coût et de mettre fin à la dépendance des pays occidentaux pour les régimes les plus corrompus.

Pourtant, on pourrait croire que, l’humanisme des écolos suintant de tous leurs discours, ces gens – de gôche, cela va de soi – seraient pour toute solution coupant l’herbe sous le pied aux dictatures saoudienne, libyenne, algérienne, vénézuelienne, iranienne, j’en passe et des meilleures, qui, en l’échange de leur manne pétrolière pas trop chère, sont assurées d’un silence compassé de nos démocraties.

Or, lorsque de telles solutions se pointent, lorsque des procédés efficaces permettent de repousser (encore une fois !) aux calendes grecques le peak oil, que font nos écolos ? Ils dansent sur place, au chant de « youpi, l’Humanité ne crèvera pas de froid et de faim dans 20 ans mais seulement dans 50 ou 70″ ? Se réjouissent-ils de voir un nombre toujours plus grand de leurs frères se sortir ainsi de la misère, trouver des jobs et manger à leur faim ?

Que nenni. Ils nous expliquent, petit doigt en l’air, qu’il ne faut surtout pas exploiter ces nouvelles ressources. Que c’est mal. On se rappellera de ceci, par exemple :

… où un aimable quidam allume le méthane en sortie de son robinet… Méthane que toutes les enquêtes diligentées à sa demande établissent de façon certaine comme d’origine bactérienne, et absolument pas obtenu par fracking.

Malheureusement, l’honnêteté de nos hommes politiques, de nos vaillants défenseurs de Gaïa s’arrête bien vite dès lors qu’il s’agit de faire chauffer la marmite : aucun de nos gentils écolos, de Joly à Duflot en passant par Hulot et Mamère, aucun ne se passe d’électricité pour leur boutique. Aucun n’a diminué de 70% sa propre consommation, histoire de ne plus consommer celle qui vient de centrales nucléaires. Aucun d’entre eux n’a installé d’éolienne ou de panneaux photovoltaïques chez eux.

Et aucun de ces charmants luddites ne sera prêt à comprendre que l’indépendance énergétique d’une nation, fût-elle japonaise, fût-elle au prix du nucléaire, permet de s’affranchir de dictateurs qui, très concrètement, massacrent leur populations.

Les écolos s’en foutent : les humains, après tout, peuvent bien disparaître.

C’est pour Gaïa qu’ils se battent.

J'accepte les Bitcoins !

1BkTVF7NeyE1hZRbUYPdgKGTkUfRpQQmxY

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires92

  1. Flo

    De plus C.Gérondeau et d’autres ont parfaitement démontré que les éoliennes en plus de leur coût énorme étaient néfastes même du point de vue des rejets de CO2 qu’elles prétendent diminuer.
    Il y a aussi l’alpha et l’omega de notre industrie automobile éco2 du futur que le monde entier nous envie (et nous espionne…Comment? non en fait, quel orgueil poussé à son extrême limite ce Carlos quand même, se persuader que des gens puissent avoir envie d’espionner Renault!):
    la voiture électrique!
    Sans énergie nucléaire pour produire l’électricité (en plus de tousutes les autres tares dont souffre cette technologie)?

    1. Susu

      Et personne pour souligner qu’une voiture éléctrique c’est comme une voiture normale …. mais avec un réservoir de 3 (trois) litres qu’il vous faut 8 (huit)heures pour remplir…

      1. Winston (l’autre)

        Et une voiture il faut quelques milliers de points de soudure pour l’assembler. Sans électricité ça va prendre du temps…

  2. Susu

    Et gentille Gaïa : > 10 000 morts, sujet rapidement écarté par nos Pastèques.

    Je ne comprends pas d’ailleurs pourquoi, au milieu de toutes les journées mondiales aux motifs futiles (sans tabac, sans voiture, de la gentillesse etc), on ne crée pas une journée sans énergie, histoire de montrer au gentil peuple que sans pétrole, nucléaire, barrage, la caverne n’est pas loin.

    Pas d’énergie = pas de transport, pas de télécoms, pas d’eau, pas de chauffage, pas de réfrigérateur et quelques vers sur la nourriture, pas d’ascenseur, pas de lumière… le paradis originel sur terre!

  3. limoges

    Mmmh… et moi, tous les matins je bois mon petit verre d’uranium qu’Areva m’offre généreusement dans l’eau du robinet en enfouissant ses déchets dans le coin.
    Mmmmh… propre le nucléaire, très propre.

    Par contre je suis assez d’accord avec vous, mais ne dites pas n’importe quoi non plus.

    Allez malgré mon cancer, soutien au Japonais, pour l’heure c’est primordial.

    1. Winston (l’un)

      L’eau de mer contient 3mg d’Uranium/m3.
      Ca fait 4.5 Millards (Miyards !) de tonnes répandu par la nature dans les océans.
      En terme de pollution, Areva fait pâle figure comparé à Gaïa.

  4. kelevra

    la production nucleaire francaise c est 80% de notre consommation electrique, en gros 70 gigawatt. comment remplacer cette production en sortant du nucleaire? il faut environ 100000 a 120000 eoliennes ou couvrir la moitie de la metropole de panneaux photovoltaiques.

    mais un certain nombre de problemes se posent, c est dans les periodes ou la france consomme le plus d electricite que les eoliennes produisent le moins par exemple en hiver. qd au panneaux solaires, la nuit il nous restera la bougie!!!
    encore qu en espagne, des petits malins avaient branche des groupes electrogenes aux sites de panneaux solaires et produisaient de l electricite la nuit, le prix de rachat etant plus eleve que le cout en essence des groupes.

  5. Michel

    Excellente satire, des faits incontestables, un raisonnement foireux et une conclusion peu brillante, dommage ! Il y a eu des dictateurs avant le pétrole. Je ne suis pas certain qu’il n’y en ait pas après.
    Quant au nucléaire, on en a, ça a été un bon choix stratégique, il se trouve maintenant qu’il est vieillisant et que la fusion nucléaire qui devait remplacer la fission n’a aucune chance de passer au stade industriel avant la fin de ce siècle, pour des questions de fuite de plomberie et de marmite. Alors, même si la France fait de très grand progrès dans l’enfouillisement des déchets nucléaires issus de la fission, il n’est pas inutile que les zozos verdâtres ou rosâtres agitent quelques épouventails pour entretenir le débat et stimuler le neuronnes fatigués d’une droite peu innovatrice si ce n’est pour nous revendre au prix fort européen, les produits ou services produits par leurs usines en Chine ou ailleurs.

    1. « Il y a eu des dictateurs avant le pétrole »

      Et ça justifie de laisser celles en place bénéficier de leur rente ? Vous parlez d’un raisonnement foireux …

      Et puis, partir du fait que la fusion ne marche pas pour en déduire que la fission, c’est plus ce que ça a été, là encore, question conclusion peu brillante, pardon. Finalement, non, les écolobobos de rose et de vert seraient mieux avisés de nous pondre un vrai programme crédible. Là, ils ne stimulent aucune neurone : ils s’adressent exclusivement à la partie reptilienne du cerveau en suscitant la peur à un moment où il serait plus décent de penser à aider. Lamentables histrions.

      1. Before

        Exact, les écolos ces jours-ci surfent sur la peur du nucléaire, ce qui est assurément une mauvaise façon de faire de la politique.
        Un éditorialiste ce matin sur Europe1 faisait cette réflexion, en la comparant aux méthodes du FN qui instrumentalise également la peur de l’insécurité, la peur de l’immigration massive…
        Ceci dit, c’est pas parce que la méthode est mauvaise, et que la récupération d’un évènement dramatique est plutôt désagréable qu’il ne faut pas poser ces questions.
        En d’autres termes, ce n’est pas parce que celui qui pose une question a un projet politique grandement foireux, que la question posée n’a pas d’intérêt.

        1. sam_00

          Un éditorialiste hier matin se posait la question de savoir si l’homme n’avait pas fait une erreur monumentale en découvrant le FEU …

          Un peu d’ironie en ce moment cela fait le plus grand bien!!

          Et oui, cher amis écolobobo, le feu fait encore plus de dégâts et de mort chaque année que l’atome ;-)

  6. Didier

    « Il est fort, ce Dany. Il arriverait à refiler des morpions à un enfant pré-pubère. »

    C’est un coup bas, mais alors mort de rire !

  7. scaletrans

    Tout est dit, et avec la manière. J’en profite pour indiquer comment ces cancrelats prennent un bouc émissaire selon leur méthode habituelle: mentez, mentez et il en restera toujours quelque chose. C’est ainsi qu’on a pu entendre hier soir à fRance Inter la psychopathe du CRIRAD lâcher « d’ailleurs la professeur Pellerin est mis en examen ». La main me démange et j’en viendrais facilement à des voies de faits avec ces femelles.
    Voir ici: http://laurent.berthod.over-blog.fr/article-le-nuage-s-est-arrete-a-la-frontiere-une-accusation-calomnieuse-69317116.html
    et ici: http://climatdeterreur.info/images/stories/articles/Pellerin-Lehn.pdf
    Le premier devoir d’un homme honnête est de faire tout son possible pour aider à l’établissement de la vérité, surtout lorsqu’une nuée de cancrelats insultent un bienfaiteur de l’humanité.

      1. balladur2012

        « …. aux ours blancs et à la glace polaire,…
        … la dette (et vlan, prends-toi 30.000€ dans la couche, …junior), …. retraites par répartition ….. »

        Environnement, économie et travail dans la même phrase.

        Mais attention, ce n’est PAS DU TOUT de l’amalgame démagogique : c’est de l’art, de la crème de rhétorique, le nec plus ultra de critique politique : en bref du génie !!!!

        Les groupies du génies applaudissent. J’écrase une larme d’émotion devant mon écran. C’est beau. C’est nul. Et effectivement si de tels torchons servent de phares de la pensée à vos admirateurs, c’est bien que ce pays est foutu.

        1. Ce n’est pas parce que tu ne comprends pas pourquoi ces éléments sont liés que c’est un amalgame. Et la démagogie, je ne vois pas trop.
          Mais bon. Tu es un troll. Je ne m’attendais pas à un argument solide.

        2. simple citoyen

          Je sais, j’ai mauvais esprit, mais quand je vois un pseudo-pseudo se pointer chez toi en « balladur2012″, je ne peux me retenir de sourire avec indulgence. D’ailleurs, les régimes totalitaires, c’est un peu pareil: ils n’existent pas vraiment si ce n’est dans l’esprit torturé de quelque zélote libertarien illuminé…

        3. Dinsdale

          Chacun a les admirateurs qu’il mérite.

          Je doute que les meutes qui adorent l’Immonde, le Bigaro ou l’Aberration soient plus lucides à considérer que la France et son modèle font frémir de délice d’autres nations.

        4. sam_00

          @Balladur 2012:

           » Je vous demande de vous arrêter!  »

          ça vous rappelle quelque chose? Le jour où tous les balladuriens de Fraônçe ont été cocu par exemple? Après ça, parler de démagogie, de rhétorique et de critique politique … c’est du petit lait ;-)

        5. aiolia

          « c’est de l’art, de la crème de rhétorique, le nec plus ultra de critique politique : en bref du génie !!!! »

          En effet, par contre votre intervention se résume à heu… du vent.

          « Les groupies du génies applaudissent. J’écrase une larme d’émotion devant mon écran. C’est beau. C’est nul. Et effectivement si de tels torchons servent de phares de la pensée à vos admirateurs, c’est bien que ce pays est foutu. »

          Détendez-vous, faites vous un petit shoot d’étatisme paternaliste, installez-vous confortablement devant une chaine de télévision publique et restez-y jusqu’à ce que vos sens s’endorment et qu’un sourire républicain illumine votre visage de citoyen responsable. Quand j’aurais fini de compter, vous vous lèverez et irez remplir votre fiche de déclaration d’impôts en trouvant ça parfaitement normal. Et vous en redemanderez.

  8. GM

    Ah, merci. On a beau s’attendre à les voir se jeter sur le sujet avec l’élégance de la hyène à l’assaut d’une charogne qui les caractérise, il faut reconnaître qu’ils se sont surpassés là, nos réacs verts. Un tel niveau dans l’exhibitionnisme putassier, ça faisait longtemps. Depuis ce week-end on entend quasiment plus les responsables de Sortir du nucléaire que les officiels.

    Elle tombe à pic quand même, cette centrale de Dai Ichi. Sans l’accident nucléaire on aurait été un peu short en coupables, il aurait fallu tout miser sur le réchauffement et c’est pas simple en ce moment avec tous ces complotistes qui font rien qu’à taper sur le GIEC. Une bonne grosse polémique sur le nucléaire sur fond de risque de catastrophe, voilà ce qu’il fallait pour oublier un peu que la suite du printemps arabe va essentiellement nous proposer contorsions diplomatiques et crispations identitaires (une pensée pour l’éphémère et unique ambassadeur étranger de la Libye libre qui n’aura pas le temps de prendre son poste).

    On va pouvoir ressortir les monstres à trois bras du placard et s’épancher pendant des mois en déblatérations stériles. Entre les prochains sommets environnementaux et autres horizons présidentiels 2012 ce ne sont pas les occasions d’appâter le chaland à coups de Gaïa qui vont manquer. Mais pas sûr que l’opinion suive, même Benoît Hamon semble avoir admis qu’il serait sans doute contre-productif de raconter au contribuable qu’on va abandonner le nucléaire pour danser autour des éoliennes – pour l’instant.

  9. daredevil2009

    Bravo, Hash pour ce grand moment d’émotion ;)
    J’ai aussi bien aimé l’arrivée des trolls habituels qui ont oublié ce que le mot réflexion veut dire… dès qu’on agite le bon grelot, ils accourent par essaim entier ;)

  10. Roland

    euh… Le nucléaire permet de s’affranchir des dictatures? Tiens, j’y aurais pas pensé, comme ça. Sinon, un enfant, c’est forcément pré pubère, hein?

        1. Roland

          définition du larousse:
          enfant
          nom
          (latin infans, -antis, qui ne parle pas encore)

          * Garçon ou fille avant l’adolescence.

          Les mots ont un sens, voyez vous. Votre réponse est une interprétation, celle qui vous arrange bien sur.

          1. Oui mais voyez-vous, « enfant prépubère » est une expression juridique qui a un sens précis, et qui se réfère à un contexte précis, dans lequel notre ami Dany a eu un rôle à jouer précis. La plupart des lecteurs intelligents ont compris.

            Et très manifestement, vous vous embourbez dans des choses sans lien juste pour troller.

        2. Roland

          Donc vous êtes plus fort que les deux Robert, leur confrère Collins, les sieurs Larousse et Littré ainsi que quelques autres encyclopédies sans importance. Suis-je bête, je n’y avais pas pensé. Et puis au final, pour me clouer définitivement le bec de votre immense savoir, le spectre du troll apparait.
          Les mots ont un sens précis. Libre à vous de les détourner comme vous le faites souvent avec talent mais quand on vous prend la main dans le sac, soyez beau joueur, reconnaissez…

          Quant à vos autres allusions, je ne vois pas, vraiment. C’est une blague d’initiés? Je n’ai jamais vu la mention d’ »enfant prépubère » dans le code pénal. Pas plus que le mot « pédophilie » si vous voulez vraiment mettre les pieds dans le plat. Et Dany le rouge (ou vert ou surtout jaune) n’est pas mon copain, même de très loin.

        3. sam_00

          @Roland

          http://www.lefigaro.fr/elections-europeennes-2009/2009/06/04/01024-20090604ARTFIG00638-insultes-sur-un-plateau-tele-entre-cohn-bendit-et-bayrou-.php

          je site  » Dans ce livre, qu’il faut resituer dans le contexte libertaire de l’époque, Daniel Cohn-Bendit raconte son expérience d’éducateur dans un jardin d’enfants autogéré de Francfort. Il explique dans un passage : « Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : «Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d’autres gosses ?» Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même ».  »

          J’aime beaucoup la « mise dans le contexte libertaire de l’époque » … on croirais lire que suivant le contexte de l’époque, un crime n’est pas un crime … genre tuer une personne c’est être un assassin mais en tuer des millions c’est être un conquérant et autres fadaises.

          Je présente évidement mes excuse à l’hôte de ces lieu, je sais qu’il ne faut pas nourrir un troll mais je n’ai pas put résister.

      1. Nicolas

         » Pas plus que le mot « pédophilie » si vous voulez vraiment mettre les pieds dans le plat. Et Dany le rouge (ou vert ou surtout jaune) n’est pas mon copain, même de très loin. »

        Il n’est pas votre copain : Et ca prouve donc qu’il est pédophilique ?

    1. BERNER

      Je pense que le nucléaire permet plutôt de s’affranchir de la chine qui produit les 90% des panneaux photovoltaïques posés en France

  11. hank rearden

    Oui, qu’on éteigne donc la lumière aux cochet, duflot, mamère, hulot et consorts. Cela nous fera des économies d’énergie et de vacances.

    La raison est mourante; aujourd’hui, seul l’émotionnel et le compassionnel sont aux commandes politiques. Les politiques réagissent comme des enfants. Ce n’est pas parce que un père, un frère meurt dans un accident de voiture qu’on arrête de prendre sa voiture. Au contraire on essaie d’améliorer les mesures de sécurité. C’est aussi ce qu’il faut faire avec l’atome: tirer les leçons, améliorer la sécurité , aller de l’avant comme l’humanité l’a toujours fait avant l’invention des écologistes et du principe de précaution.

  12. simple citoyen

    Salut H,
    une simple remarque: je me demande si notre Danny n’a pas en fait désamorcé le débat en forçant la main pour la discussion d’un référendum sur le nucléaire.
    Les français sont majoritairement non seulement attaché au nucléaire (vitrine de la France, EdF, génie français et nostalgie des 30 glorieuses industrielles), mais ils n’ont pas envie de payer le litre d’essence ET leur facture d’électricité deux fois plus cher.
    Cela fait plusieurs fois que le diable vert se retrouve dans cette position… quelque soit ses diatribes par ailleurs.

  13. ME

    La maîtrise de l’énergie nucléaire « contemporaine » (lapsus ?)… Cela me fait penser aux actifs toxiques (deviner lesquels) ? J’espère que ça va en secouer des neurones …. A quand une intervention du genre : je peux pas faire mieux … les caisses sont vides

  14. kwak chung seok

    Je pourrais aussi demander pourquoi on n’est pas, actuellement, en train de prodiguer, sur les ondes, des messages dirigeant les dons pour aider les populations locales. On préfère palabrer sur pourquoi les Japonais sont un peu foufous d’avoir installé des centrales nucléaires sur leur sol tout pourri qui gigote. Sont cons, tout de même…

    Voilà qui exprime en termes clairs le fond de ma pensée en ce début de semaine : contentons nous d’aider, d’envoyer un don, de faire un petit quelque chose, le reste n’est que vanité des vanités. Quand une catastrophe comme celle là se présente, il faut avoir la décence de faire taire ses convictions politiques et se conduire en humain, et l’humanité commande d’être simplement secourable.

    1. sam_00

      Tout simplement énorme cet article!

      Une citation suffit (de l’inspecteur d’académie):  » certains enseignants ont un temps de trajet important et beaucoup de fatigue  » … les pauvres petits … c’est loin de la condition de nabab d’un commercial itinérant ou de bien d’autres métiers privilégiés du privé!

      On attend avec impatience la décision de la HALDE … MDR

  15. Théo31

    Les éoliennes, faut le dire, c’est vraiment immonde pour l’oeil. Mais faut pas en vouloir aux dégôche d’avoir des goûts de chiasse en esthétique. Ca défigure le paysage sauf dans un cas : bien plantée dans le cul d’un écolo.

  16. Yves

    Faire un don pour aider les sinistrés de la 3e puissance économique mondiale? Et puis quoi encore? S’ils ont besoin d’aide logistique, volontiers, mais sinon j’imagine qu’ils disposent très largement des fonds nécessaires. Surtout que d’autres personnes en ont nettement plus besoin ailleurs. C’est vrai quoi, les pays africains, n’ont même pas les moyens de s’offrir le matériel requis pour avoir leur propre accident nucléaire, synonyme de buzz médiatique, pitié à l’échelle mondiale et dons pour la bonne conscience.

        1. Flak

          « Surtout que d’autres personnes en ont nettement plus besoin ailleurs »

          commentaire de trou du cul, digne des pauvres cretins qui ont cite Pearl Harbor, au moment ou meme les Chinois ont debloque de l’aide pour les japonais.
          C’est indigne d’un adulte, a cote de la plaque et completement cretin.

        2. Epicier vénéneux

          Mon trou du cul se désolidarise totalement des propos de ce trou du cul et, pour éviter les amalgames nauséabonds qui rappellent les endroits les plus sombres de notre anatomie, exige qu’on le requalifie en trou de balle.

    1. Théo31

      « Surtout que d’autres personnes en ont nettement plus besoin ailleurs »

      J’espère que vous avez envoyé un chèque aux Haïtiens ou fait un don aux habitants du Darfour.

      1. Grouik Grouik

        C’est clair, je me demande encore où sont les acteurs engagés qui sont censés organiser un grand appel aux dons et un méga concert pour aider les Japonais…

        Anyone ?

      2. ME

        Dans une tribune publiée lundi 16 août, une centaine d’intellectuels appellent la France à rembourser à Haïti la « dette de l’indépendance » : 90 millions de francs or, soit aujourd’hui quelque 17 milliards d’euros, exigés par la France en 1825, sous le règne de Charles X, en échange de l’affranchissement du pays, et destinés à « indemniser » les colons.

    2. aiolia

      Je suis entièrement d’accord avec vous, ce monde manque de cynisme. Créons un classement de la misère humaine par ordre de mérite et laissons se démerder tout ces sales riches de Japonais qui ont eu l’indécence, sur leur petit archipel tout pourri et en zone sismique, de se développer tout seul comme des grands au lieu d’attendre en pleurnichant comme des gentils Haïtiens. Non mais quel toupet !

      1. ME

        Non mais sérieux, qu’est ce que tu voudrais leur payer ?
        Un abonnement décennal à l’énergie fossile (moins dangereux à court terme et plus prévisible) ? Ils ont pris des risques à vouloir être trop indépendant, malheureusement il en paye les conséquences … les pauvres je les plaint, c’est vraiment moche certes, mais ça s’appel la loi du plus fort. Ici c’était les plaques tectoniques, en Irak c’est les Americains etc

        1. ME

          La gauche, c’est une autre histoire….
          Dans le même registre : Marine le Pen, quand elle demande aux réfugiés du Maghreb de faire demi-tours ? Il faudrait lui demander si elle accepterais une déferlante (sans mauvais jeux de mots) de réfugiés japonais en France ?
          Est ce que c’est comparable(Japan vs Maghreb) ?

        2. ME

          Je ne dis pas qu’il ne faut pas aider les jopanais.Le mieux, ne serais pas les dons, mais l’action. Quelque chose de concret je veux dire. Parce que les billets, si il y a rien à acheter cela ne sert à rien.

          1. Magie de la mondialisation : en donnant à des associations, vous permettez à ces associations d’acheter ailleurs qu’au Japon le matériel qu’elles vont fournir gratuitement sur place. C’est malin. Ça s’appelle le caritatif.

            C’est basé sur un truc dingue : la charité. C’est l’opposé de la solidarité, forcée, que l’état distille pour nous faire oublier que, justement, la charité, ça marche et qu’on n’a pas besoin de lui. Et avec vous, l’état a réussi sa triste besogne.

        3. aiolia

          « Non mais sérieux, qu’est ce que tu voudrais leur payer ?
          Un abonnement décennal à l’énergie fossile (moins dangereux à court terme et plus prévisible) ? »
          On pourrait commencer par payer des vêtements, des couvertures et des abris de fortune aux gens qui ont tout perdu et se retrouvent sans domicile plutôt, parce que pour l’instant, ça doit leur faire une belle jambe de savoir qu’ils ont la chance de vivre dans un pays riche non ?

          « Ils ont pris des risques à vouloir être trop indépendant, malheureusement il en paye les conséquences …  »
          Ouh les vilains ! Mais dites-moi, si ils n’étaient pas indépendants, à qui achèteraient-ils leur électricité ? Ah bah oui, à d’autres salauds d’indépendants… Ca me fait penser aux antinucléaires qui rétorquent qu’on pourrait acheter notre énergie au lieu de la produire… oh shi…

          « les pauvres je les plaint, c’est vraiment moche certes, mais ça s’appel la loi du plus fort. Ici c’était les plaques tectoniques, en Irak c’est les Americains etc »
          Quand il s’agit d’Haïti, c’est une injuste tragédie. Quand il s’agit du Japon, c’est la loi du plus fort. Morale à géométrie variable quoi, rien de neuf sous le soleil.

    3. Théo31

      j’imagine qu’ils disposent très largement des fonds nécessaires.

      Bah oui : ils avaient prévu d’acheter de la dette toute pourrie à l’Union européenne. Manque de bol, les gros connards qui pensaient s’offrir un supplément de socialisme pourront aller se faire trouyauter l’anus.

  17. rocardo

    Avant l’ineffable zozo écolo-européo-technocrate qui ose le lien tremblement de terre-vilain réchauffement,il y avait eu super-Michel Barnier qui avait pondu ce fécalome lors d’une interviouve.

  18. Philippe R

    Je suis étonné de voir des libéraux prendre la défense de l’énergie nucléaire, quelle que soit la prospérité qu’elle puisse apporter. Du point de vue du droit, ce sont les Etats qui décident de la constructions de centrales atomiques, en imposant à tout le monde le risque non nul d’une catastrophe, y compris à ceux qui ne sont pas prêts à le courir. A mon avis, dans un pays (imaginaire) où le droit serait appliqué strictement selon les principes libéraux, leurs constructions ne pourraient jamais être autorisées.

    1. Winston (l’un)

      A mon avis, dans un pays (imaginaire) où le droit serait appliqué strictement selon les principes libéraux, on utiliserai pas du tout d’éolien, ni de photovoltaïque, le retour sur investissement étant proche du zéro absolu.
      Dans le monde réel, un truc qui n’offre aucun retour sur investissement est un truc qui ne sert à rien et dont personne ne veut.

      Dans un pays libre on verrai fleurir les centrales nucléaire car elle sont très rentables économiquement et peuvent encore progresser.

      Une étude finlandaise sur le coût de production du MWh : http://nucleaire.cea.fr/fr/repere/img/ch4a.gif

      Sans surprise, on constate l’éolien n’existe que par la coercition, les lobbys écolos se gavent avec nos impôts.

    2. aiolia

      Et dans un monde écolo on ferait comment, on travaillerait comme des esclaves pour pouvoir se payer de l’énergie hors de prix car produite par des éoliennes au rendement pourrave ? Et les produits fabriqués en utilisant cette même énergie et donc eux aussi rares et hors de prix, on léchera les bottes de quel fonctionnaire ou élu pour se les procurer ?

      Mais je suis mauvaise langue, ça serait pas si mal en fait. On roulerait en train solaire les jours de beau temps afin de bénéficier de l’énergie gratuite du soleil, on rechargerait sa voiture électrique à la station à éolienne et on flanerait suffisamment loin des vallées défigurées par les barrages hydrauliques (heureusement qu’on a les chutes du Niagara en France, ça simplifie considérablement le problème).

      Bon ok, pour le train il faudra juste rajouter le coût de remplacement des panneaux tous les 10 ans et le temps nécessaire pour faire un Paris-Marseille à 28 km/h à pleine vitesse, sans compter que les panneaux solaires nécessitent des matières premières rares et non renouvelables mais enfin, nous aurons le plaisir de voyager à bord d’un transport éco-citoyen-responsable ! (la seule condition étant de pouvoir se payer un billet hors de prix mais bon, ne nous laissons pas abattre par ce genre de considération bassement matérielle).

      Pour ceux qui préfèrent la voiture, pas de problème non plus ! Une simple pause de 8 heures tous les 70 kilomètres suffira amplement pour faire le plein et à vous la folie des grands espaces ! (par contre, vu le rendement pourr..heu pas très performant des éoliennes, un budget électricité d’environ 1 à 2 euros du kilomètre est à prévoir).

      Sinon il parait qu’il existe des avions fonctionnant avec des panneaux solaires fixés sur les ails, d’une envergure d’A320 et pouvant transporter au moins… 80 kg de charge utile ! (en comptant le pilote quand même, faut pas déconner non plus).

      Ahhh, vivement que les verts prennent le pouvoir dans ce pays, j’en salive d’avance !

    3. Il existe des solutions de nucléaire privé, avec des unités de petites tailles. Le nucléaire est une énergie parfaitement viable, je ne vois pas pourquoi les libéraux seraient bêtement contre au prétexte que l’état y a mis son nez. L’état a mis son nez dans l’aviation et le rail, sans rendre ces moyens de transports caducs.

      Quant aux constructions, je vous assure qu’il y aurait certainement plus de mini-réacteurs si les lois étaient plus libérales, pas moins. Et les mesures de sécurité seraient aussi très probablement bien plus strictes (ce qui n’est pas incompatible). Je vous encourage à vous renseigner sur des sociétés comme Hyperion, par exemple.

  19. Nicolas

    Les écolos de droite, dans l’équation « énergie nucléaire », veulent virer le « nucléaire ». Quelle erreur monumentale !! C’est bien « énergie » qu’il faut supprimer pour aller vers un monde de Pureté Totale..

    Et pour la production me direz vous ? Mais la solution, nous l’avons déjà, c’est la Solution Immigrés !

    Immigration ! Immigration ! Immigration !
    (Le tout dans l’Egalité, bien sur : pas de racisme. Et le Vivre Ensemble. Et le Métissage des Cultures, évidement.)

  20. yoook

    En même temps, franchement, est ce que c’est être alarmiste que d’être dubitatif quant à cette industrie ?

    Je n’ai pas plus confiance envers AREVA qu’envers PANZANI, mais il y en a un qui est plus dangereux que l’autre. Il est pas complètement idiot de leur rappeler qu’ils jouent avec un truc un peu puissant et qu’ils doivent faire attention à notre cul, parce que pour l’instant, celui ci nous appartient.
    C’est démago, irraisonnable, et mathusien de leur demander ça ? La recuperation politique de l’affaire est effectivement lamentable mais bon, c’est de la politique, il n’y a rien à en attendre.
    Moi je n’ai rien contre le fait de leur foutre la pression.

    Et l »argument qui consiste à nous faire croire que le nucléaire est une énergie bon marché est lamentable : toutes les énergies sont chères, où le seront ! Et, FRANCHEMENT, l’argument du nucléaire qui ne pollue pas, il y a réellement des gens qui y croient ??? Les gens de pripyat ont du mal à y croire.. Ha ! on me souffle qu’ils sont morts… merde, j’ai rien dit alors.

    1. Être dubitatif, pourquoi pas. Mais passer au stade véhément avec « il faut démanteler les centrales, il faut arrêter le nucléaire », c’est pas plus crédible non plus.

      On a quoi pour subvenir à l’augmentation des besoins ? On parle de milliards d’humains qui veulent accéder à une énergie vitale pour leur développement. On parle de millions de voitures qui passent du pétrole à l’électrique.
      On a quoi, en remplacement, là, maintenant et dans les 10 ou 20 ans à venir ?

      Rien.

      Question close.

      1. yoook

        Donc, il y a deux cas de figures aussi nuls l’un que l’autre : soit on se chauffe à la bougie soit on explose dans d’horribles souffrances. Ce n’est pas parce qu’il’y a pas d’alternatives actuellement que c’est ridicule de les imaginer ! Et je crois à la science donc je considère que le nucléaire est déjà obsolète ! Mais c’est sûr qu’il va falloir se sortir les doigts du cul et ni les écolos ni EDF n’en ont le courage à l’heure actuelle.

        1. Ben non, justement. Jusqu’à preuve du contraire, on n’a pas explosé dans d’horribles souffrances. En tout et pour tout, il y a eu 1 accident de niveau 7 (Tchernobyl), un de niveau 5 (ou, on peut argumenter 6) avec Fukushima et un de niveau 5 (Three Miles Island). Pour une technologie qui fait super peur, le nombre de mort est – désolé, c’est comme ça – très faible. Il y a plus de morts par pneumoconiose en un an (20.000) que par le nucléaire sur les 60 dernières années cumulées.

          Pour ce qui est de la science obsolète, c’est le cas : parce que certains n’ont pas arrêté de faire de l’obstruction, ce qui pourrait être fait pour le nucléaire a été beaucoup ralenti. Je t’encourage à te renseigner sur les Pebble Bed Reactors ( http://en.wikipedia.org/wiki/Pebble_bed_reactor ), donc la sûreté est très supérieure à ce qu’on a actuellement, ou les modes d’exploitation nucléaire que propose Hyperion par exemple ( http://www.hyperionpowergeneration.com/ ) …

    2. Théo31

      « il y en a un qui est plus dangereux que l’autre »

      Il y a probablement chaque année plus de morts par étouffement ou obésité avec des spaghettis que d’irradiés par une centrale nucléaire.

        1. Si tu as une meilleure unité de mesure, ou un moyen simple d’évaluer les risques et les coûts, n’hésite pas à donner des pistes.
          C’est une vraie question.

  21. Berber

    Je pense que le nucléaire permet plutôt de s’affranchir de la chine qui produit les 90% des panneaux photovoltaïques posés en France.

  22. Philippe R

    « Jusqu’à preuve du contraire, on n’a pas explosé dans d’horribles souffrances. »
    __________
    Et on est sûr que ça n’arrivera pas ? parce que sinon les statistiques pourraient en prendre un coup. A Tchernobyl par exemple, des spécialistes affirment qu’on est pas passé loin d’une catastrophe bien plus grave et que « toute l’Europe pouvait se trouver victime d’une contamination radioactive rendant la vie normale impossible » (Vassili Nesterenko). Bullshit ?
    Nos 53 réacteurs sont super fiables, ok. Mais quand même, juste pour savoir, si le pire scenario se produisait, quels seraient les dégâts potentiels ? C’est ça qu’il faut mettre dans l’équation pour évaluer les « coûts ». L’indépendance énergétique de la France, je m’en tamponne, c’est des conneries de politiciens. Par contre j’ai pas envie d’avoir mon lopin de terre, ma ville, mon pays, irradiés pendant 200 000 ans, même s’il y a 1 chance sur 10 millions que ça arrive, je prends pas le risque et dans un pays libertarien j’aurais le droit avec moi.
    Maintenant, si les nouveaux réacteurs sont réellement sans danger, ça change tout évidemment.

    1. Ca n’explosera pas parce que ça ne peut pas exploser. Ca ne peut pas exploser non parce que des précautions ont été prises, mais parce que c’est physiquement impossible. Ce n’est pas Tchernobyl ; ce ne sont pas des réacteurs à graphite. Renseignez-vous.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)