L’orthographe pour les nulles et autres billevesées

Hier, je notais avec une joie renouvelée par la montée de sève printanière que notre société s’acheminait, guillerette, vers des lendemains qui chantent, quitte à faire rentrer l’envie de câlins à grand coups de low kicks. Aujourd’hui, je vous offre une brassée de preuves que certains Français ont vraiment trop de temps libre.

On dit, partout, que la France est le pays de la grande productivité.

C’est logique, du reste : avec une administration pléthorique et un Etat qui bouffe 52% du PIB national, on se retrouve dans la position — enviée mais jamais copiée — d’avoir un peu moins de la moitié de la population active qui bosse pour à peu près tout le reste de la population, active, semi-active, au chômage, aux études, en prison, en retraite et en branlette subventionnée.

Et on a bien du mal à estimer la proportion réelle de personnes qui sont en roue libre et vivent cette situation avec la plénitude détendue des innocents (ou des électeurs grégaires, je le redis).

Sans rentrer dans une petite bataille de chiffre et la polémique attenante (Les branleurs sont-ils un ou deux ou plusieurs millions ? Sont-ils nécessaires ou pas dans la société ? Doit-on réellement chercher à les éradiquer ? Est-ce seulement possible ? La production de cacas thermomoulés peints en rouge entre-elle dans la catégorie Branlette Artistique ou Art Comptant Pour Rien ?) je vous propose donc de vous plonger dans quelques uns de ces cas symptomatiques de glandage républicain en mode surmultiplié.

On pourrait commencer en évoquant rapidement l’impressionnant déchaînement de bien-pensance chimiquement pure obtenu avec l’affaire des soi-disant quotas à la FFF. Je dis rapidement, parce que d’autres en ont déjà parlé, et que franchement, le foute ne me passionne pas.

Il n’en reste pas moins qu’on peut d’ores et déjà constater le nombre incroyable de secondes, de minutes et d’heures que des journalistes, pas du tout de la presse sportive, ont consacré aux réflexions forcément philosophiques et forcément de haute volée de toute une clique de tapeurs de ballon.

On pourra noter aussi toute la finesse d’analyse du peloton de zouaves qui forme le gros de ce qu’on peine à appeler une rédaction chez Médiapart, analyse dont la puissance aura permis de faire un grand bon en arrière dans le crime-pensée tout en donnant l’occasion à Pulitzer de faire des salto-arrière carpés dans son cercueil. Le vieux en avait bien besoin : la liberté d’expression s’use décidément très vite lorsqu’on est du mauvais côté du micro d’un journaliste « engagé« .

En tout cas, maintenant, on sait :
– que Laurent Blanc est raciste (merci Edwy, trop chou !)
– grâce à la projection de merde dans le ventilateur médiatique, on a appris que Lilian Thuram est aussi raciste selon la Grille d’Analyse Anti-Racisme Edwypleniapart©™.
– tous ces gens pensent plein de choses, dont certaines nauséabondes et qui nous rappellent un peu les heures les plus noires colorées de notre histoire, et ont beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps à perdre en chasse aux sorcières.

ballon raciste

Il y en a d’autres, plus discrets, mais qui font aussi un travail de sape branlouille vigoureux ; on pourra noter par exemple cette initiative absolument indispensable dans ce monde pas encore suffisamment lisse bien qu’ayant été aplati par un progressisme rigolo de 15.000.000 de tonnes.

Pour ceux qui ont cliqué sur le lien, trop tard, pour les autres, contentez-vous de savoir qu’une phalange d’extrêmes-féministes désœuvrées n’a pas trouvé de cours de bricolage ou de place en stand de tir et s’est rabattue sur la mise en ligne d’une pétition pour obtenir l’égalité orthographique.

Oui. Vous avez bien lu, et non, ce n’est pas la petite vodka de tout à l’heure qui vous fait halluciner (ce petit alcool ne peut pas faire de mal) : une meute d’adorables féministes a donc trouvé du temps et des moyens pour mettre en place une pétition qui permettra à chacun-e d’accorder l’adjectif en fonction de la proximité des genres.

Tout ceci est très mignon et permettra enfin que le grenouille et la crapaud soient attirées l’un-e à l’autre et s’entrelacent dans une débauche de tirets et de typos percutant-es qui rendront, soyons en sûrs, la lecture encore plus simple et définitivement à porté-e des petits abrutis que l’EdNat produit dans un grand brassage multiculturel bigarré de réformes orthographiques multiples, mal digérées et mal comprises.

Youpi. C’était indispensable, ce fut chose faite.

Enfin, dans ma panoplie de notules d’outre-espace qui placent de nouveaux jalons sur l’échelle de branlosité et des points hauts sur le graphique établi au glandouillomètre Demaerd Corp., on pourra citer le pénible censeur de pensées malsaines et parangon flétri de vertu Patrick Lozès, plus ou moins président du CRAN, qui se lance dans la présidentielle 2012.

Parce que voyez-vous, être président d’un machin-truc payé par les impôts des autres au travers de subventions juteuses, ça n’occupe pas trop son homme. Il faut, pour l’homme affairé, trouver un ouvrage digne de son envergure, et ce même si celle-ci se doit d’être d’une modestie exemplaire, comme par exemple, se placer dans la lignée de grands hommes comme Gambetta ou de Gaulle.

Notons au passage qu’il n’a pas pris, dans son humilité dégoulinante, Martin Luther King ou Nelson Mandela. Trop grands, sans doute, et pas assez Français non plus, peut-être. Allez savoir…

Et mis à part cette envie irrésistible de manger au râtelier républicain, qu’est-ce qui pousse le gars Patrick à partir en campagne ? Pour faire totalement nouveau et original, notre zélé néoglandeur se propose comme président pour une France plus égalitaire.

Aaaah, nous voilà rassurés. Toute cette originalité qui jaillit à gros bouillons est rafraîchissante, tiens.

À la lecture de ces quelques éléments, une idée m’est venue : de la même façon qu’il existe maintenant en France une journée officielle que les salariés consacrent — via une taxe — à la solidarité républicaine et festive, je propose d’instaurer une Journée d’Alterglandouille où l’on inverserait, pendant 24H, le rôle des branleurs survitaminés et ceux des gens qui bossent pour les nourrir.

Pendant toute cette Journée d’Alterglandouille, toute la France qui a autre chose à faire de son temps que faire des pétitions pour décider du genre de « grenouille », se présenter aux présidentielles ou jeter l’anathème raciste sur des tapeurs de ballon, pourrait s’adonner à des activités ludiques comme celles décrites (ou la poterie, le macramé ou les collier de nouilles peintes, je m’en fiche) pendant que l’autre France, la micro-corporation des sodomites à diptères devrait se coltiner le travail réel, sans « oui mais non mais enfin bon et roohhh pfffuu » habituels dans ce cas de figure.

J’aurai bien monté une pétition pour cette proposition, mais, vous allez rire, j’ai un peu autre chose à faire.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires61

  1. Kuing Yamang

    Je suis extrêmement choqué de voir qu’il n’y a aucun Asiatique dans l’équipe de France de foute !
    ScandaaaââÂaale ! DiscriminatioOoon !

    1. adnstep

      Et pas plus d’Esquimau, ni d’Inuit. C’est inouï. Je vais me plaindre à la KALINE (l’association des Koryak, Aléoutes, Lapons, Inuits, Nenetses et Esquimaux).

  2. David Brabant

    « art comptant pour rien ». Excellent 🙂 Le reste du billet aussi, hein.

      1. danalyon

        Sans faute c’est mieux mais je suis en train de monter une pétition pour que ce soit reconnu d’utilité nationale… La faut e j’entends.

  3. Winston (l’autre)

    Le femme est un person humain, la homme est une êtresse humaine et Lozès se présente au lection présidentiel. Je crois que j’ai bien(ne) toute comprise à la sense de la billette.

    Doublepluscrap !

      1. Winston (l’autre)

        Les commentaires sur l’article du figaro sont éloquents… Encoooore des candidats pour 2012, pliiiize !!!!

  4. kelevra

    comme tarzoun la honte de la jungle, nous avons lozes la honte de la france, cette energumene que je vois tous les matins quand je tire la chasse, etait l’invite de la lechouille-party qu’est l’emission « C dans l’air », j’ai pas tenu plus de 1 minute sinon j’aurais jeté ma tv par la fenetre. selon darwin, l’homme descend du singe, patrick lozes lui est encore dans l’arbre. enoncer autant de conneries en 1 minute c’est un exploit digne d’un championnat du monde. d’ailleurs comme la dit le grand Michel Audiard « les cons ca ose tout, c’est meme a ca qu’on les reconnait »

  5. Kuing Yamang

    Je me dis quand même une chose, c’est qu’à force de tenter d’imposer aux gens ce qu’ils doivent penser, ils finissent par saturer et vouloir l’exact contraire de ce qu’on essaye de leur faire avaler.
    Quand on t’oblige à bouffer du gloubi-boulga tous les jours et à chaque repas, au bout d’un moment, tu ne supportes plus du tout tout ce qui a un peu ce goût ou tout ce qui y ressemble de près ou de loin.

    mots clé: saturer, ne plus supporter, imposer la pensée, gloubi-boulga, contraire.

    1. vincent

      Je dirais même plus: après avoir avalé trop de saloperies, ils vont faire caca partout, perdant tout sens du contrôle de soi.

      1. adnstep

        Je m’étais dit la même chose.

        Encore un ou deux vomis de Médiapertes, une goulée de Rue 89 (très bonne année pour la piquette), quelques crottes de Libé, et même plus besoin d’organiser de second tour.

  6. Stéphane

    En France tout est politique. Rien de surprenant que la langue et la grammaire le deviennent aussi.

    Ce qui me fait penser qu’on a, en France, l’Académie Française. Le nom est has-been, ç’aurait dû être la Haute Autorité Pour La Maîtrise de la Langue avec une terminologie plus récente…

    Mais suis-je le seul à m’étonner de cette mainmise administrative (pour rester mesuré) sur la langue française? Y a-t-il une Académie Italienne définissant le bon Italien? Une Académie du Mandarin? De l’Anglais? Il me semble que les autres langues du monde n’ont pas de structure pour les chapeauter et, bizarrement!, ne s’en portent pas plus mal.

    Mais en France, tout est politique – et centralisé. Même la langue.

    Celui qui contrôle le langage peut façonner la pensée de ceux qui l’emploient. Ca prend du temps mais c’est indéniablement efficace. Je ne vous apprends rien de nouveau.

    Celle-ci peut donc être capturée, prise en otage, manipulée, dévoyée pour atteindre des buts. Elle devient un objectif à conquérir pour les apprentis-sorciers du façonnement social. D’où les offensives présentées dans la prose de H16. Elles ont leur logique propre, hélas.

    1. Vabadus

      L’Espagne a son Academia Real, la Suède la Svenska Akademien ou au Brésil l’Academia Brasileira de Letras qui sont d’ailleurs toutes modelées sur la française, ce qui est bien la moindre des choses en tant que phare mondial de la culture.

        1. Vabadus

          Pas besoin pour l’anglais vu que c’est la langue de la mondialisation ultralibérale

      1. JG2433

        @ Vabadus

        H.S. (mes excuses à h16) :
        La petite photo (avatar) ornant votre message ne serait-elle pas celle de la Dune du Pilat, prise dans l’axe nord-sud ?
        Fin du H.S.

        1. Vabadus

          Non, c’est la dune de Parnidis sur la côte lituanienne. La deuxième plus grande dune d’Europe après celle du Pilat.

        2. JG2433

          @ Vadabus, Merci !
          Pour avoir vécu 20 ans à Arcachon, je peux vous assurer qu’il y a vraiment une grande ressemblance.

    2. gem

      En Allemagne le gouvernement a le pouvoir de faire passer une loi pour réformer l’Allemand (ils l’ont fait, les bougres !), tu imagines si c’était le cas en France ?

      Moi j’aime bien l’académie française : elle ne touche pas à la langue (elle met en moyenne 40 ans à inscrire les évolutions, alors…), occupe la niche écologique d’une Haute Autorité qui serait franchement nuisible, et bloque par principe toute tentative de l’Etat pour faire joujou avec le langage.

      C’est ça aussi qui est rigolo avec cette pétition débile (respectivement : débile avec cette pétition rigolote…) : la constitution française refuse tout pouvoir de l’état sur la langue, faire une pétition sur le sujet est aussi efficace que demander un devis à son garagiste pour une féminisation obligatoire…

  7. Aurélien

    Au nom de l’égalité des sexes, seuls 3 prénoms seront désormais autorisés à l’état civil: Camille, Dominique et Claude.

    1. Kuing Yamang

      C’est très rigolo aussi de mettre un genre aux choses asexuées: très rigolo mais surtout très français: LA Lune, LE soleil, UN nuage, LA mer… comme si un camion avait des couilles et qu’une maison avait une paire de sein..

      1. Stéphane

        Boah. En Allemand, ils ont le masculin, le féminin et le neutre (comme Angela Merkel). Il ne faut pas trop chercher la logique là-dedans.

        1. Kuing Yamang

          Ok, mais au moins ils ont le neutre..^^
          Camion en allemand, c’est masculin, féminin ou neutre ? et le couple chouette/hibou ?

        2. Le Diable probablement

          Et en Allemand on dit « die Sonne », « der Mond », ce qui ne nous avance pas grandement…

          1. Oui.

            En fait, c’est l’anglais qui, sur ce point, est le plus pragmatique : it pour tout, sauf pour les personnes.

        3. JG2433

          En Allemand on dit « die Sonne », l’article « die » étant féminin,
          alors qu’en français, soleil est du genre masculin !

          Et « der Mond », l’article « der » est masculin,
          alors qu’en français lune est du genre féminin !

          « La » soleil ; « le » lune… en somme 🙂

          Toutefois, je ne pense pas qu’il faille reprendre les hostilités entre les deux nations pour trouver une solution à cette aporie. 🙂

        4. Ieremenko

          Il (doit je dire elle maintenant ?) me semble qu’en anglais(e) il y a quelques exceptions : bateau est féminin par exemple.

          Pour rattraper le coup, je crois que pour les bébés c’est « it », pas de « she » ou « he »

    2. Barbara

      Et au nom de la Laïcité, ce sera ensuite Mohamed et Mohamede (ça s’écrit différemment mais se prononce pareil et comme on n’écrira plus).

  8. breizh06

    A propos du thème « un peu moins de la moitié de la population active qui bosse pour à peu près tout le reste de la population »

    On entend souvent à gauche que la productivité du travail en France est supérieure aux autres pays européens.

    La vérité est que les français travaillent 41H par semaine, comme partout en Europe, mais que les non-salariés contribuent à 53H dans cette moyenne. Ces chiffres sont beaucoup plus proche dans les autres pays.

    Donc, les NON-SALARIES rament (et payent l’URSAFF) pour qu’une majorité glande.

    L’analyse EUROSTAT/IFRAP est détaillée dans cette émission qui vaut son pesant de cacahuètes.

    http://www.franceculture.com/emission-du-grain-a-moudre-renoncer-aux-35-heures-2011-01-05.html

    1. Kuing Yamang

      Un billet très intéressant sur la productivité des Fraônçais et les heures travaillées per capita (ensemble des « actifs ») vs les autres pays, on y retrouve ce dont parle H16: quelques-uns bossent pour tous les autres:

      http://thibauddenolle.hautetfort.com/archive/2011/01/29/pourquoi-les-francais-n-aiment-pas-travailler.html

      Au final, la moyenne est pitoyable, même si certains bossent pas mal.

      http://thibauddenolle.hautetfort.com/media/01/00/1731624186.JPG

      1. Ieremenko

        Faut voir si la productivité tiens compte seulement des gens qui ont un emploi ou prend tout le monde en compte (au moins les chômeurs). Un SMIC élevé permet aussi de virer du marché les gens peu productifs. En mettant un SMIC à 5000€ je pense que notre productivité serait imbattable.

  9. Théo31

    « il n’a pas pris, dans son humilité dégoulinante, Martin Luther King »

    C’est normal : Martin Luther King n’a jamais été assez con pour militer au parti démocrate, qui est le fournisseur exclusif de membres du KKK.

    1. gem

      Je me méfie des commentaires indirects, qui trop souvent font dire à l’auteur autre chose, voir carrément le contraire, de ce qu’il dit. Et j’ai bien peur que ça soit justement le cas pour cet auteur (que je n’ai pas lu) : parce qu’il est quand même bien évident que les Schtroumpfs et leur société sont pleins de défauts (dont le racisme, oui, indéniablement) , chaque album étant plus ou moins une dénonciation d’un défaut (un Schtroumpf veut améliorer les choses et entraine tous les autres dans un constructivisme débridé, un « progrès », ça vire à la catastrophe, intervention du Grand Shtroumpf — le vieux sage, pas vraiment le chef — et retour à la case départ jusqu’à la prochaine bêtise ). Peyo ne présente absolument pas les Schtroumpfs comme l’idéal individuel et social… et c’est ce qui fait la qualité de la série (contrairement aux « bisounours » dénoncés par H16 )

      1. Winston (l’autre)

        Il y a quelques années, dans l’EDJ si ma mémoire est bonne, un tocard nommé Laurent Dispot déféquait une prose du même tonneau sur Astérix. Astérix, petit blond bagarreur, apologie du nazisme caca boudin et blablablablabla. Astérix, nazi ou pas, fait marrer des millions de gosses et d’adultes dans toutes les langues depuis 50 ans. Quand on n’a pas le talent de René Goscinny et qu’on n’a pas vendu 500 millions d’albums dans le monde entier, on peut devenir méchant. Mais on n’en reste pas moins petipetipetit !!!!

    2. Théo31

      Les antiracistes (qui sont les vrais vrais obsédés de la race au passage) n’ont que ça à faire de leurs tristes journées : se masturber sur des futilités. Comme le communisme, l’antiracisme est un drame personnel.

      1. Winston (l’autre)

        Avec de l’humour et du talent on peut parfois devenir Goscinny ou Peyo. Quand on n’a ni l’un ni l’autre on peut toujours pétitionner pour des conneries ou envisager de se présenter en 2012. Le point commun à tous ces petits kapos est leur manque total d’humour.

  10. Ariane

    h16, vous êtes génial ! Ces deux articles sur Lozès démarrent mon weekend d’une excellente manière et nous font espérer de belles rigolades pour les présidentielles.

Les commentaires sont fermés.