Juillet 2011 en condensé, gras, sans serif

Voilà, le mois de juillet s’achève et j’entends déjà les soupirs de mes quelques lecteurs reprendre leur respiration après l’apnée subie depuis le 6 juillet dernier. Il était temps : après une telle absence, nulle doute que des choses croustillantes se sont passées en République du Bisounoursland…

Et en effet, quand on revient sur les trois dernières semaines, on se rend bien compte de l’avalanche de trucs consternants qui m’ont fait vaguement bondir lorsque je tombais sur les gros titres, ici ou là, entre deux occupations bien plus intéressantes.

C’est un peu la caractéristique des politiciens : opérés de la honte dès tout petit, ils ne savent pas se mettre en vacance ; tout comme les abrutis et à l’inverse des voleurs, ils ne se reposent jamais.

Pour revenir sur les événements saillants et éviter un billet fastidieux, je vais m’attarder ici sur une poignée seulement de nouvelles lamentables, en me limitant à la politique purement française. Chacune apporte sa pierre à l’édifice déjà fort imposant que nos édiles s’efforcent de construire, en béton armé, autour des pieds du peuple français qu’elles s’empresseront ensuite de précipiter dans le lac de misères le plus proche, une fois le ciment durci.

Le feuilleton de l’été aura donc continué à se dérouler comme prévu : DSK va, probablement, se sortir du guêpier new-yorkais pour retomber, le petit coquin, dans celui que lui fabriquent quelques méchantes personnes à Paris. Car il n’y a aucun doute : tout ceci ne peut être qu’un complot, voyons ! L’ex-futur président français n’a jamais tringlé tout ce qui passe, n’a jamais fait preuve de violences, n’a jamais été chopé dans le Bois de Boulogne ou dans des clubs libertins en pleines turpitudes, a toujours été parfaitement correct avec les femmes qui restaient seules avec lui, et Tristane Banon est une pauvre cruche manipulée.

Zombisounours

Quelque part, on peut remercier la femme de chambre américaine ; elle nous aura évité, en portant plainte, d’avoir à la tête du pays un type dont les casseroles, marmites et batteries de cuisine rendent celles des autres candidats, pourtant fort nombreuses, presque discrètes.

Et puisque nous parlons grandeur de la France, nous ne pouvons pas échapper à la polémique ridicule qui secoua la seconde semaine de juillet lorsqu’Eva Joly s’exprima sur le défilé du 14 juillet. On peut admirer le soin qu’elle aura apporté à fermement saboter sa candidature en s’aliénant l’armée et les familles liées aux soldats, toute une partie des résistants, fils et petits fils de résistants, et une bonne partie des Français qui ont pris cette habitude de voir défiler leurs militaires ce jour-là.

On pourra ajouter à ces amusantes propositions les déclarations de la même candidate, dans son « Où vont les juges » paru en 2002 , sur la nécessité des citoyens de se plier aux diktats de la collectivité :

« Dans l’intérêt de la collectivité, chaque citoyen doit pouvoir supporter de pouvoir être suspecté de temps en temps. »

Franchement, ce n’est pas sympathique, cette petite piqûre de rappel de ce que le collectivisme produit de meilleur en terme de surveillance des voisins, parfum « Das Leben Der Anderen » ? Aaaah, Eva, les Verts avaient vraiment besoin d’un tel leader.

On admirera au passage un timing dans ces déclarations digne d’une écurie de F1 dans les stands lorsqu’il faut changer les pneus, alors que plusieurs militaires sont morts en Afghanistan. C’est d’un goût exceptionnel. Pas étonnant que Fillon, puis Sarkozy, en aient ajouté une épaisse couche ensuite, ce qui permet, pendant que tout le monde verse une larme émue sur les cadavres ramenés en plusieurs morceaux, d’évacuer la pertinence de l’occupation française sur place : qu’avons-nous fait là-bas, et est-ce que ça valait tous ces morts (civils et militaires) ?

En outre, si les saillies mal contrôlées de Joly sur le défilé ont permis d’éparpiller toute volonté d’ouvrir un débat sur la place de l’armée en France, elles ont eu l’effet pratique d’amoindrir la solidité de la candidature verte à la présidentielle, ce qui n’est pas pour déplaire à un parti socialiste dont la caractéristique principale est une surabondance comique de candidats : puisqu’il va falloir, une fois les élections remportées (mais si, mais si, puisqu’on vous le dit) distribuer les maroquins à tous les prétendants, on comprend que Martine se frotte les mains des boulettes mémorables d’Eva.

Aubry a la pêche !Et à propos de la Tartine, c’est tout de même elle qui, en matière de grosse connerie éléphantesque polito-politicienne à tendance démago-tocard de combat, nous en sort une inoubliable.

Certes, les élections approchant, la surenchère est ouverte. Mais on s’attendait à une certaine pudeur en ces temps de crise.

Même pas.

L’argent semble toujours couler à flot en République du Bisounoursland : elle envisage sans sourciller, grâce à son portefeuille magique qui fait tomber des sous gratuits dans l’escarcelle étatique, d’augmenter de 30 à 50% le budget du Ministère de la Culture.

Rassurez-vous, cette augmentation ne porterait « que » sur la mission « Culture » dudit ministère (ce qui porterait la facture du contribuable à près d’un milliard d’€ supplémentaire tout de même, soit 500.000 SMIC chargés, hein). Ça n’empêche pas de constater, si l’on reprend les communiqués palpitants du gouvernement, que ce budget est déjà supérieur à celui de la Justice.

Justice que tout le peuple français s’accorde à trouver de plus en plus loin des préoccupations basiques des citoyens. Qu’on se rassure : finalement, ces derniers payent maintenant plus pour des émissions télés stupides, des bouts d’aciers rouillés et des spectacles qui remodèlent le vide à grand coup de gore et de zgeg à l’air.

La conclusion est évidente : pendant ces trois semaines, il ne s’est rien passé de fondamentalement important qui remette en cause mon leitmotiv.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires21

  1. Poum

    deux choses:
    -pour que plusieurs militaires soient tues en meme temps en Astan, il faut generalement une attaque particulierement violente des talibans.En gros ils ont du en prendre plein la gueule pendant un moment.Quelle classe Eva, meme si on n’est pas militariste, ca n’oblige pas a faire des declarations gerbantes.Eva merite tout notre mepris et meme plus.

    -H16, comment oses-tu compter en SMIC! c’est un argument de gauche, lol, ptdr.

  2. philippulus

    Le lien vers les « bouts d’acier rouillés » est corrompu.
    D’autre part, je ne vois pas ce que la France va faire en Afghanistan, et même si je ne suis pas un fan d’Eva Jolly ni des verts, je dois bien concéder que j’approuve l’abolition du défilé du 14 Juillet, relent de l’histoire d’une France impérialiste au pouvoir centralisé.

    1. philippulus

      Je ne perds rien à afficher cette opinion, puisque je ne me présente pas aux présidentielles, et donc ma popularité électoraliste, rien à battre…

      1. Théo31

        On a finalement le choix entre montrer ses couilles au monde entier et ne pas s’en servir quand Björn fait son déçu, ou faire comme DSK, les montrer et s’en servir n’importe comment, n’importe où, n’importe quand, avec n’importe qui, avec les brillants résultats que l’on sait.

    2. Higgins

      Mes tremblements allaient en s’accentuant mais maintenant, ça va mieux. Merci d’être revenu.

      En ce qui concerne le 14 juillet, je crois que la question mérite d’être posée mais pas dans les conditions et aux dates utilisées par la représentante de ces délicieux khmers verts (j’ignorai cette phrase où finalement, tout le monde doit être considéré comme suspect jusqu’à ce que son innocence soit prouvée!!!).
      J’ai regardé le défilé cette année et il m’a laissé une forte impression de malaise. Quoique la communication officielle puisse en dire, ça faisait franchement fin de règne. Les autres années, les trous avaient été bouchés, péniblement, avec la participation de troupes étrangères. Cette année, nada! L’empereur est décidément de plus en plus nu. Entre les pilotes qui défilent casque sous le bras et les trois nouveaux 4×4 achetés en crash programme, bonjour la puissance militaire que le monde entier nous envie. Quant aux billevesées sur la chose citoyenne (ce mot me devient aussi horrible que le terme camarade), je préfère en rire.
      Je m’arrêterai uniquement sur le défilé aérien. Là, on a fait les fonds de tiroir entre les Alpha Jet de la PAF et des écoles (mise en service en 1980), les quelques Transall en état de vol (plus de quarante ans), l’assemblage hétéroclite des chasseurs (M2000: plus de vingt ans, Super-Etendar: plus de trente ans, quelques Rafales: l’avion qui ne se vend pas malgré ses immenses qualités), les hélicoptères (moyenne d’âge plus de trente ans en dépit de la présence de Tigre et de Caracal) sans parler des avions-école de base loués au privé!!! Le résultat de la gestion avisée de nos zélites depuis une trentaine d’année à mettre en relation avec la brillante situation économique du pays et des horizons radieux associés. La question est: a-t-on encore les moyens financiers et matériels de ce genre de manifestation? Je ne le crois pas.

  3. vincent

    Attention, les blogueurs néo ultra gigaux libéraux provoquent de mauvais sentiments dans la population. Une bonne petite loi pour empêcher les expressions anti-sociââââles s’impose absolument.

  4. Vlad

    Eva Joly qui, soit dit en passant, souhaitait une intervention terrestre en Libye. A la lumière de sa déclaration le 14 juillet, on peut imaginer qu’elle souhaitait organiser à Benghazi un apéro géant festif avec moult épluchures de légumes labellisés bio en guise de confettis.

  5. kelevra

    concernant le defile du 14 juillet, pour combler les trous, en 2012, il est prevu de faire defiler l armee algerienne (c est pas une blague), voila la boucle est bouclé.
    le pays est foutu, mais je trouves que ca prend du temps, vite martine aubry presidente, la ca va etre vite coule. votez pour elle en 2012.

  6. daredevil2007

    Heureux de vous revoir et bonne rentrée, hash 😉

    Je ne connaissais pas cette phrase de la khmer vert en chef mais, à vrai dire, plus rien ne m’étonne de ces gugusses-là… et comme le dit la cultissime réplique d’Audiard : « les c…, ça ose tout… »
    En revanche, sur l’Afghanistan, je serai plus circonspect tout comme sur le besoin d’armée – je pense que les temps à venir nous montreront à quel point il peut être nécessaire de se défendre et de ne pas compter sur les américains comme nous l’avons fait depuis 45…

    1. Théo31

      Pour rappel, la dernière guerre de l’URSS fut… l’Afghanistan. Celle d’aujourd’hui sera aussi la dernière du national-franchouille socialisme.

  7. nordyck

    Merci pour ce billet qui nous annonce de bon moments. Et c’est vrai que les semelles de béton concoctées par nos z’élitres commencent à peser!

    Si je puis me permettre : la préparation H me parait de circonstance pour les mois qui arrivent…

    A vous lire avec toujours autant de plaisir , H16.

    Et ce pays est vraiment foutu . Ainsi que ceux qui l’entourent .

  8. scaletrans

    En pleine forme apparemment. Mais la connitude produisant à un rythme effréné, allez vous pouvoir suivre pour notre plus grand bonheur ?

    1. Semaphore

      Trois ans après, la preuve est faite que oui, il est arrivé à suivre… Et le nombre des junkies a crû lui aussi, très largement!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.