Sauvez la France : buvez trop sucré, trop salé, trop gras !

C’est l’ébullition dans le crâne de nos politiciens. La situation est critique : la dette a explosé et ils se doivent de nous trouver des solutions qui cognent pour sauver le pays de la banqueroute. Et ça tombe bien, des solutions, ils en ont !

Je vous présente Martine et François. C’est un couple de Français moyens (les prénoms ont été changés pour préserver leur anonymat) ni riche, ni riche. Ce couple fonctionne finalement comme beaucoup de ménages français : la femme, au foyer, s’occupe d’entretenir le foyer. L’homme va durement gagner sa vie dans un job manuel, éreintant. Le soir, un plateau repas et un journal de 20H religieusement écouté permettra un repos nécessaire après un labeur maigrement rémunérateur.

À l’inverse cependant de la plupart des couples français, ce couple s’endette. Martine claque tous les mois plus que toute la thune que François gagne. Un soir, le dépiautage du courrier quotidien ne laisse plus de doute : une lettre du banquier les rappelle à l’ordre ; il va falloir remettre les choses en ordre question budget.

Que peut-il se passer ?

Réponse A/ : Martine diminue ses dépenses. Finies les réceptions d’ambassadeurs à base de boules de choco dispendieuses, à l’ambiance sonore chaloupée et aux nombreux invités décoratifs.

Réponse B/ : Martine se trouve un taf, un vrai, un qui rapporte. Ça l’occupera au lieu de passer son temps le nez fourré dans le catalogue Libya-Petroleum.

Réponse C/ : Martine cogne vigoureusement sur François, ce gros mollasson, pour qu’il double la cadence et rapporte plus.

Évidemment, Martine choisira la réponse C, en s’envoyant une petite coupette de champagne pour fêter ça.

Et c’est ainsi que pleuvent les taxes en France, taxes qui s’abattent sur les salariés, les consommateurs et, de façon générale, sur ceux qui travaillent et rapportent effectivement quelque chose.

Pas étonnant, dans ces conditions, que Manuel Valls nous propose par exemple une n-ième mouture de TVA sociale, qui est au social ce qu’une tournante est à l’amour façon Paul & Virginie : en gros, il s’agit d’aller tambouriner gentiment sur le portefeuille des classes moyennes en taxant tous les produits qui ne sont pas franco-compatibles, soit, au bas mot, 80 à 90% de ce que nous achetons tous à droite et à gauche…

Taxa-Cola, un bon goût de taxe et tout plein de sucres !On s’amusera du fait que la TVA est en général considérée par toute la Gôche comme l’impôt le plus injuste puisqu’il touche tout le monde sans distinction, du riche au mendiant. Ceci dit, puisqu’elle est justement à la première marche du podium des impôts injustes, l’augmenter ne lui fera subir aucun changement dans son classement, hein ? Qu’il est malin, ce Manuel.

Mais tout ceci n’est que suppositions et billevesées d’un candidat socialiste parmi les candidats socialistes. Pour du lourd, du concret, du solide et du Qui Va Se Mettre En Place Au Tournant de l’année, il y a bien sûr la Taxurlessoda.

Comme d’habitude, les junkies qui veulent absolument augmenter les shoots d’argent frais pour leur fix quotidien se cachent derrière l’excuse du « C’est pour votre bien » puisqu’il s’agirait ici d’inciter les gens à moins consommer de sodas, très sucrés et potentiellement déclencheur d’obésité.

L’obésité, je vous le rappelle, c’est très mal parce que ça fait des coûts supplémentaires pour la Sécu. Stigmatiser les djeuns, les femmes ou les étrangers, c’est évidemment très mal. Mais les gros, non. Il en va du système de santé que le monde entier nous envie.

Et même si le lien entre sucre et obésité est compliqué à établir, même si, du reste, les jus de fruits sont bel et bien aussi sucrés que les sodas (mais pas frappés de la taxe, les vitamines les sauvent), la taxe sera mise en place le 1er Janvier 2012, sous les applaudissements.

Bon, et cette taxe, ça va faire mal ?

Eh bien, en gros, certains nous disent que ça oscille entre 1 et 2c par canette de 33 cl. Ainsi, ça fait moins mal. 1c, de nos jours, qu’est-ce que c’est, hein, m’âme Michu ? D’autres calculs admettent un rendement de 4,3 euros l’hectolitre. Moui.

Mais rappelez-vous : c’est pour aider la Fraônce, éternelle et merveilleuse, à redresser ses comptes.

Tiens, d’ailleurs, sachant qu’il va falloir boucher le trou de 80 pardon 92 oh zut 95 milliards d’euros — notez que c’est la seule croissance fiable, dans ce pays — ça nous fait combien de litres, tout ça ?

À la louche, on trouve 22 milliards d’hectolitres, soit 33.900 litres par an et par habitant. Soit un bon petit 93 litres par jour pour chaque Français, petit ou grand. Je sens que Coca Cola Company va faire un carton dans les prochaines années sur le territoire français : buvez, buvez, buvez, il en restera toujours quelque chose !

Mais plus sérieusement, cette pluie permanente de taxes rigolotes ne cacherait-elle pas quelque chose ?

Ah bah il semblerait que si, justement : un petit coup de pioche dans le crâne par le truchement de la CSG attend donc les salariés du pays. En gros, l’idée est de — très discrètement — modifier l’abattement de la CSG de 3% en 2%. Autrement dit, elle n’est plus calculée sur 97% du salaire, mais sur 98%.

En pratique, cela revient à une hausse de 0.1 point sur la CSG ce qui rapportera plus d’un demi-milliard d’euros à l’Etat, soit un équivalent soda de 139 millions d’hectolitres (les politiciens boivent plus que les citoyens « normaux », c’est connu).

Et on comprend tout de suite pourquoi la communication gouvernementale s’est fortement focalisée sur tous les autres aspects, taxes annexes et bricolages ridicules.

Spooner avait raison. Les politiciens sont vraiment une bande d’escrocs, de voleurs et d’assassins.

J'accepte les BTC et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires76

  1. Le Gnome

    Une des solutions pourrait être la légalisation de l’euthanasie, voire même de la rendre obligatoire, car les vieux grèvent le budget de la sécu, coûtent beaucoup et ne rapportent rien. Cette mesure couplée avec une augmentation massive des droits de succession rapporterait plein de sous-sous à l’Etat qui n’a même pas pensé à taxer les petits-fours. Ah, non, pas les petits-fours me susurre t’on à l’oreille, les raouts de toute la classe politique, de l’Elysée à la plus humble commune seraient menacés

    1. Jacques

      Et pour faire plus simple, si on supprimait les vieux à la naissance, voire même à la conception ? Comme ça, plus aucun surcoût, non ?

  2. zeus

    C’est très bien la TVA sociale.
    Les branquiniolles qui trouvaient marrant de délocalisés les outils de production sans le savoir faire, reviendront geindre en France.
    Bien entendu pour un libéral, pas de ça chez nous délocalisons les pompeux cornichons !

    1. Le pompeux cornichon s’en donne à cœur joie : magie de l’orthographe alternative couplé à des « arguments » hors-sujet…

      1. Before

        L’argument pour faire passer la TVA sociale, c’est qu’on diminuerait en contrepartie les charges des entreprises.
        Mouais. C’est pas gagné, une diminution de charges en France !

        De plus, s’il devait y avoir une diminution de charge sur les entreprises, il faudrait surtout la compenser par une diminution des dépenses de l’état.
        Arrêtez de rigoler, c’est vexant !

        Ceci dit, chez les socialistes de gauche, Valls est peut-être le moins fermé aux idées libérales, non (avec plein de guillemets autour de « idées libérales ») ?

    2. fifou

      C’est toujours plus beau les impots et taxes quand on y adjoint un qualificatif bien pensant: impots « sociaux », taxes « sociales », taxes « vertes », impot de « solidarite »,a quand les impots « anti-fascistes » ou taxes « fraternite »?

      Militons pour que l’impot sur le revenu soit rebaptise IRPMPB (impot sur le revenu pour un monde plus beau) ca fera moins mal au derriere a Zeus…

    3. Tremendo

      POur l’instant on n’en voit pas beaucoup revenir,on en voit, mais leurs copains dans l’autre sens y’en a beaucoup plus.
      Et les branquinioles qui fabriquent en France en important de l’étranger composants, matières premières etc, crois-moi c’est plus de 50% de la production française…tu les oublies eux aussi, mais eux s’en fichent, la TVA c’est toi qui la paieras pas les entreprises.

      1. gem

        Si, les entreprises paient aussi : pour un chiffre d’affaire TTC donné, avec une TVA plus importante la part de l’état est plus grosse donc celle qui reste à l’entreprise plus faible. D’où moindres bénéfices. Et le chiffre d’affaire TTC, faut pas rêver, il ne va pas monter…
        C’est quand même pas pour rien si les lobbyistes font des pieds et des mains pour obtenir ou garder une TVA réduite.

      2. zeus

        Dés que l’oportuniste fera une usine de composants en France, les entreprises Françaises se fourniront en France.
        C’est si compliqué que ça à comprendre ? 🙂

        Je crois que tu es un cas un peu désespéré. Messieurs, laissez tomber. On aura fait ce qui était humainement possible de faire. A présent, cela tient plus de la médecine légale qu’autre chose.

        1. Stéphane

          C’est si compliqué à comprendre qu’entre un produit étranger bon marché et grevé de taxes, et un produit local cher, les entreprises françaises douilleront bien plus pour acheter le moindre composant?

          Et qui va payer la facture? Le fabricant? Perdu! Il est lui aussi « protégé » de la concurrence des pays moins cool par la TVA sociale, donc aucune raison pour lui de réduire ses marges.

          Le seul qui s’en prendra plein dans la gueule, c’est le consommateur final. Français.

        2. zeus

          1 – Ca ne changera strictement rien pour les produits locaux.
          2 – Faire payer plus cher, c’est toujours une bonne idée pour les classes les moins aisées
          3 – La hausse du prix global sera au profil de l’emploi local
          4 – La marmotte plie deux fois plus vite l’alu de compèt sur le chocolat vitaminé
          5 – La TVA sociale : une taxe pour la redistribution des richesses du jeu de Monopoly.
          6 – Et chaque taxe amène la France plus proche d’une solution à tous ses problèmes.

          Pourquoi importer des tomates d’Espagne quand on peut en produire en France plus cher, c’est un peu ça le principe : faire payer plus pour la même daube. Ainsi, tout le monde est perdant.
          D’autre part, avec le pic pétrolier qui n’arrête pas d’arriver depuis 40 ans qu’on nous le prédit, on commence à prendre des dispositions sur la fin de la mondialisation globalisé avec du pétrole à pas cher, comme par exemple heu par exemple heu voilà on fait ce qu’il faut. Voilà.

          Je vous ai parlé de la marmotte ?

          mmh ?

    4. Glam

      zeus t’es vraiment un trouduc, qui devrait aller perdre son temps ailleurs qu’ici ou personne ne l’ecoute prouter.

      1. gem

        Au contraire, il faut qu’il vienne ici plutôt que dans un trou d’alterneuneu. C’est bien plus sain pour lui et on ne peut pas exclure qu’il finisse par comprendre ; et pour nous … moi je trouve ça plutôt drôle.

      2. Alex6

        Bon, tu vas la fermer maintenant avec tes guignoleries? Que tu ne cales rien en economie passe mais garde ca pour toi et ne viens pas pourrir les commentaires. Francais va!

      3. zeus

        Il faut que je la ferme sur mes propres initiatives de commentaire. C’est absolument nécessaire. Je raconte n’importe quoi.

        Si vous vous basez sur l’âme charitable qui vient redonner un peu de couleur à mes posts pathétiques, vous avez raison : que voulez-vous, ils s’y mettent à plusieurs à présent tant mon insondable bêtise transparaît dans tout ce que je raconte.

  3. Lib

    Le principe de la TVA sociale c’est de baisser les cotisations sociales et de compenser par la TVA. Je sais bien que l’idéal serait de baisser les cotisations tout court. Mais toutes choses égales par ailleurs, remplacer une usine à gaz injuste, créatrice de chômage et largement détournée par les syndicats officiels par un impôt simple, transparent, équilibré, va plutôt dans le bon sens.

    1. Oui sauf qu’on peut parier que la nouvelle taxe mise en place serait une nouvelle usine à gaz opaque et complexe et qu’elle n’annulerait en rien les cotisations. Gain modéré, donc 🙂

        1. Calvin

          Principe de Murphy évident : S’il y a un risque, c’est presque sûr que ça arrivera.
          Et principe de Meurfy (version franchouille) : S’il y a un risque de se complexifier, c’est sûr que ça arrivera.
          Je pense qu’il n’y aura pas seulement ajout d’une usine à gaz (TVA sociale), mais aussi que les cotisations sociales ne seront pas supprimées : elles seront « atténuées » par une autre usine à gaz…

    2. bruno | cafe tricot

      Un autre problème de la TVA « sociale », c’est que cela abattrait définitivement toute distinction entre cotisations sociales et impôts.

      Or, faut-il le rappeler, les CSG et autres charges « sociales » sont en principe destinée à financer des assurances, fussent-elles monopolistiques et noyautées par les syndicats, et non à engraisser l’Etat.

      Le rêve des socialistes de tous bords est bien évidemment de fondre tout ça dans un gigantesque trou commun, de manière à abolir définitivement toute possibilité de libéralisation des assurances sociales, ainsi que toute notion d’équilibre financier pour un régime d’assurance… (quel gros mot quand on y pense !)

      1. Pandora

        A partir du moment (1997, il me semble) où le budget de la sécurité sociale a été voté à l’assemblée nationale pour cause de déficit trop important, la confusion était officialisée et les hommes de l’Etat – profitant évidemment de cette situation – ne décideront jamais un retour en arrière.

    3. fifou

      Comme en France on aime le fromage et le dessert, mon petit doigt me dit que cette TVA « sociale » va s’accompagner d’une hausse des cotisation et pas d’une baisse, ah? ils ont annonce en meme temps une TVA ‘sociale’ et une hausse de la CSG? quelle surprise…

  4. Tortue joviale

    Meme si les français se mettaient a boire 90 litres de coca par jour et par personne, cela ne comblerait pas le déficit. Les sous qu’ils dépensent pour le coca, ils ne les dépensent pas pour autre chose. Et si ces autres choses étaient encore plus taxées que le coca, alors au contraire, le déficit grandirait.

        1. Tremendo

          Non c’est une mesure pour relancer l’emploi chez les dames-pipi, c’est hyper-giga-néo-social comme mesure

  5. dotblauw

    C’est peut-etre une mesure pour inciter les gens à acheter des sodas sans sucre mais « sucrés » avec le poison aspartame?

    1. Tremendo

      Exact. Les cotisations sociales, ne les payaient que les employeurs et les employés, maintenant tout le monde la paiera, même les étrangers qui achèteront sur notre sol, mais sans bénéficier de la protection sociale en question, si c’est pas injuste ça.
      Une TVA sociale rendrait plus difficile une sortie du monopole des assurances sociales.

  6. Prawn

    À propos du Coca Zéro, ma boulangère (qui propose des formules sandwich-boisson) se désolait de cette nouvelle taxe car elle lui ouvre une usine à gaz : le Coca est taxé, mais pas le Coca Zéro. Va-t-elle changer le prix pour toutes ses boissons ou s’amuser à faire un tarif différent pour les sodas light, au risque de perturber le client ? Elle était sincèrement embêtée, de surcroît, à l’idée d’inciter les gens à boire des trucs à l’aspartame alors qu’on n’en connaît pas toutes les conséquences sur la santé.
    Voilà avec quoi on encombre la tête de nos aimables boulangers de nos jours en France.

    Sinon, petit aparté pour H16 : on orthographie « dépiauter ».

  7. Flo

    On reste un peu en retard avce cette histoire de sodas.
    Il y a quelques mois le ministre des finances russe avait demandé à ses compatriotes de fumer le plus possible en soulignant deux effets bénéfiques pour les finances publiques :
    – tabac très taxé donc plus de rentrées fiscales.
    – morts prématurées dues aux cancers et autres maladies liées au tabac et donc moins de retraites à financer.
    OK en bon politicien il passait sous silence les frais de santés induits par une telle attitude.

    1. gem

      Des frais de santé, il y en a toujours quand on meurt, et beaucoup (environ la moitié du budget de la sécu, parait-il !). Et on meurt toujours : ce qui est économisé en évitant un cancer du fumeur, on le dépensera dans l’infarctus qui aura notre peau …
      Il faut être russe pour afficher publiquement autant de cynisme, mais sur le fond il a raison.

  8. Christophe Tanqueray

    Taxer les sodas, en voilà une idée du tonnerre ! Et pourquoi pas taxer les biscuits apéro, et le ketchup ? A priori, ils veulent taxer tout ce qui vient d’extérieur à la France. Recentrer la gastronomie française si réputée dans le monde. Vive la France ! Vive la raie publique !

    1. Calvin

      Ben tu sais quoi ?
      Au final, je pense que Pepsi et Coca n’en souffriront pas. En revanche, ce sera surtout difficile pour les marques alternatives…

  9. Before

    « Stigmatiser les djeuns, les femmes ou les étrangers, c’est évidemment très mal. Mais les gros, non. »
    Normal, les gros, s’ils sont gros, c’est de leur faute. Les djeuns et les zétrangers, non.
    Mais comment réagir face à un gros jeune d’origine zétrangère ?

    1. gem

      on le naturalise ; et ses parents itou, avec effet rétro-actif, comme ça il n’aura jamais été d’origine étrangère. non mais.

  10. marie georges

    puisque il est acquis que tous les gouvernements vont créer de nouvelles taxes,n’est il pas possible d’inventer des taxes négatives qui raporteraient aux gens?exemple vous vous garez le samedi matin place de la mairie de plomeur,un policier vous verbalise d’une amende de -20euros que l’etat vous versera le mois meme.ainsi on peut continuer la politique de taxation indispensable sans se couper de son electorat.on a bien inventé la croissance négative non?

  11. hank rearden

    Un bon effet Laffer et une bonne récession: voilà la seule chose qu’obtiendront nos politiques en augmentant les taxes sans réduire les dépenses de l’état et des collectivités.

    Je me demande déjà personnellement si je ne dois pas réduire ma consommation pour payer plus d’impôts à l’avenir et si cela vaut le coup d’augmenter encore ma charge de travail pour, au final, payer plus de taxes sans voir mes revenus augmenter parallèlement.

  12. infraniouzes

    En tout cas, Coca light ou Coca sucré, merci pour le lien sur Spooner.

    Je ne connaissais pas ce penseur libéral (ou libre). J’ai jeté un œil rapide sur sa fiche; c’était un sacré bonhomme qui mérite d’être découvert ou redécouvert.
    C’est des gens comme ça qu’il nous faudrait aujourd’hui. . .

    1. El Gringo

      « En 1855, il affirme [./.]le droit de propriété absolu et éternel des auteurs et des inventeurs sur leurs propres œuvres, dont ils doivent pouvoir tirer un revenu, et vivre ainsi indépendants de tout pouvoir oppresseur. »

      « C’est des gens comme ça qu’il nous faudrait aujourd’hui. . . »

      Ben on a Pascal Nègre?

  13. Banketto

    merci pour cet article bien écrit et qui dit tout avec beaucoup d’humour! même si au final le sujet n’est pas franchement comique!
    sur ce j’vais m’tapper un coca zéro, a non pas assez sucré, un fanta j ‘ai le droit? 🙂

  14. Pandora

    Dans cette histoire de modification des taxes, on apprend que les parcs de loisirs ou les palaces, activités de première nécessité s’il en est, ne paient qu’une TVA de 5.5% !!! Bravo à leur lobbies respectifs !
    Intéressante découverte sur la modification de l’assiette de CSG…

  15. Stéphane

    Ils auraient dû simplement taxer le sucre. Le sucre, de la betterave au coca, du jus de fruit naturel à la crème dessert, du miel au morceau dans le petit café noir.

    Le sucre, voilà l’ennemi.

    1. Pfu. On s’y perd.
      Au début, c’était simple, y’en n’avait qu’un : le libéral. Après, ce fut le petit tinois. Et maintenant, c’est le chucre. Ch’est vraiment complekche.

      1. Stéphane

        Ah oui mais là tu te tapes aspartame + glucose et je pense que c’est vraiment dégueu.

        A moins qu’ils n’inventent la boisson à sucrer soi-même, ça pourrait le faire via une astuce d’emballage.

        1. Pour les politiciens, il y a déjà les fraises à sucrer soi-même, et pour les contribuables, les pissenlits à manger soi-même par la racine…

  16. riri

    « L’obésité, je vous le rappelle, c’est très mal parce que ça fait des coûts supplémentaires pour la Sécu. Stigmatiser les djeuns, les femmes ou les étrangers, c’est évidemment très mal. Mais les gros, non. Il en va du système de santé que le monde entier nous envie. »

    L’état est partisan du : « Et s’il n’en reste qu’un, je serais celui-là ».

    Et tout le monde sait que l’état n’aime pas la concurrence…

  17. wakrap

    Petit exemple pratique de cette taxe et de son application par tout bon inspecteur des impôts.
    Cette taxe a été introduite il y a quelques années en Polynésie et la loi dit que tout producteur de boisson sucrée paie une taxe.
    Résultat tous les fabricants ont payé cette taxe et subitement, ayant toujours aussi faim, l’administration a inventé de nouveaux producteurs. Le fabricant de la poudre de coca utilisée dans les fontaines à coca paie cette taxe, et on a eu l’idée de déclarer aussi celui qui avait la fontaine, producteur, car il fabrique aussi cette boisson (il incorpore la poudre à l’eau). Cela a permis de la faire payer deux fois. Et comme les administrations fiscales font toujours bien les choses c’était avec rappel sur trois ans.

    Les roulottes et petits boulangers ont adoré.

    1. channy

      tres interessant votre commentaire wak rap je ne connaissais pas cette particularite en polynesie..Si on va dans la meme logique que notre administration quid alors des boissons ou autres nectars de fruits ayant une base de jus de fruit naturel mais coupes a l eau et au sucre… donc tout va dependre du mot que l on va coller dans la loi. si c est soda cela sera limitatif mais si c est #boisson sucree# cela pourra s etendre a une large palette de produit.
      Tres drole aussi le commentaire a propos des colas 0. j ai l impression qu on va avoir une belle usine gaz du meme type que le chocolat ou certaines barres chocolatees sont taxees a 5.5 de tva et d autres a 19.6.
      absolument consternant ce pays

      1. Exact, c’est hors-sujet, mais BA nous gratifie régulièrement d’une petite mise à jour de l’état général des dettes. C’est utile, finalement, ça permet de conserver un oeil sur le rétro et éviter d’écraser les cyclistes.

        1. Alex6

          Oui enfin BA fait ca depuis un moment deja, je me demande simplement quelle en est l’utilite.
          On sait qu’il n’y a pas necessairement de correlation entre les hausses de taux et les desastres financiers, et quand bien meme il y en aurait une, repeter les % tous les jours n’y changerait strictement rien.
          Enfin c’est une remarque, ca ne me derange pas plus que ca.

Les commentaires sont fermés.