Comment économiser 600 millions par an et faire 65 millions d’heureux

Bon alors c’est décidé décidé décidé, on va redresser la France ! Il n’y a qu’à voir les propositions des cadres de l’UMP et du gouvernement pour savoir que les réformes et les rentrées d’argent frais vont débouler comme jamais.

Relever la TVA des parcs à thème ? C’est possible ! Coller une taxe sur les boissons sucrées ? Pourquoi pas ! Faire douiller les fumeurs et les buveurs ? On peut le faire ! Une règle d’or avec de l’interdiction des déficits budgétaires et des morceaux de fruits de la croissance dedans ? No limit, on y pense !

Sérieusement, les gars, François Fillon et tous les autres nous le disent clairement : « Rien n’est tabou et rien n’est abandonné ! » et la seule limite sera celle de leur imagination et de la taille des portefeuilles des contribuables.

Aucun tabou, vous disent-ils !

– Et baisser les dépenses ?

Que leur dites-vous ?

– Je disais : et si on baissait les dépenses ?

Hein ? Ils ont du mal à vous entendre, du haut de leur tour d’ivoire imprenable. Parlez plus fort, que diable !

– Et si on baissait les dépenses ?

Baisser les dépenses ? Pfffuah vraiment, quelle idée ridicule !

Que les gros salaires lèvent le doigt !

Ridicule ?
Et pourtant… Regardons un peu les chiffres.

Il y a en France :

  • un Président de la République (22.249€ brut par mois),
  • un premier ministre (21.206€ brut par mois),
  • 22 ministres (14.017),
  • 8 secrétaires d’état (13.316),
  • une bonne trentaine de directeurs de cabinets pour ces gens (6000€/mois minimum),
  • onze membres du Conseil Constitutionnel (dont Chirac et VGE), à 12.000 brut par mois,
  • un président du sénat à 14.158€,
  • 347 sénateurs à 7008€,
  • un président d’assemblée nationale à 14.185€,
  • 576 députés à 7008€,
  • 72 députés européens à 7008€ brut par mois,
  • 26 présidents de conseil régional à 5397€ brut par mois,
  • 101 présidents de conseil général à 5397€ par mois,
  • 4013 conseillers généraux à 2492€ brut par mois en moyenne,
  • 1880 conseillers régionaux à 2629€ brut par mois en moyenne,
  • au moins 101 vice-présidents de conseil général à 3619€,
  • et au moins 26 vice-présidents de conseil régional à 3619€,
  • des conseillers communaux et des maires qui coûtent, tous ensemble et par mois, 86.933.640€
  • et les conseillers et le maire de la ville de Paris qui coûtent 934.650€

Et le total de tout ça, tous les mois, est donc de 111.727.898 €.

Oui, vous avez bien lui : quasiment 112 millions d’euros tous les mois.

Tous les mois donc, la République, généreuse et prolixe de l’argent gratuit des contribuables, distribue des petites enveloppes à ces parasites élus dont le seul but aura toujours été

Et quand on met ces deux listes l’une en face de l’autre, qu’on constate le résultat obtenu, on se dit qu’après tout, puisque tout le monde doit faire un effort, oui, TOUT LE MONDE, autant commencer par ceux qui nous proposent de nous serrer la ceinture.

D’une part, il ne faut surtout pas oublier la valeur d’exemple ; comme c’est justement l’argument utilisé pour ponctionner les (salauds de) riches, l’exemple doit venir aussi bien d’en haut (nos élus) que d’à-côté (les millionnaires et milliardaires de l’oligarchie française).

D’autre part, servir la République ne doit pas être une sinécure. On veut des élus âpres et en prise directe avec la réalité du terrain. Et un élu qui a (un peu) faim, c’est un élu qui sait ce que gagner sa croûte veut dire.

Et puis bon, c’est avec l’argent des autres. S’il s’estime mal payé, l’élu ronchon peut toujours faire valoir ses talents dans le privé. Il ne faut pas oublier que nos élus ont tous des capacités hors du commun puisqu’ils entendent diriger les autres. Nul doute que de nombreuses entreprises les accepteraient dans leur masse salariale.

Conclusion : on peut tailler dans le gras !

Et ça tombe bien, parce qu’avec les chiffres ci-dessus, on se rend compte que nos élus ne sont pas au SMIC. Ainsi, si l’on ramène le plus petit salaire (conseiller général, 2492€ bruts par mois) à 1365€ brut, cela fait une réduction de 45% ce qui est un excellent début.

Et cela représente, appliqué à la totalité de la gabegie dépense mensuelle, une économie de 50 millions tous les mois. Soit, au bout d’un an,

600 millions d’euros d’économies

Et je n'ai pas évoqué les 112 millions du budget de l'Elysée qui, avec un peu de finesse, pourraient redescendre à 50 ou 40 sans réellement gêner la présidence. Si si. Fastoche.

Certes, vous ferez dans l’opération environ 7200 malheureux (et encore, pas tout à fait puisque le salaire de certains restera bien confortable). Mais vous ferez aussi 65 millions d’heureux.

Et ça, pour un élu français, c’est ce qui compte vraiment, non ?

—-
Source des chiffres (épluchez vous-même) :
Wikipedia
– Politique.net (ici et )
Sénat
– Observatoire des subventions (ici et et )

J'accepte les Bitcoins !

1Bm9f1pabosmVCerQXzpyreMe7hRA5dA3h

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires111

  1. Le Parisien Liberal

    pfff, beaucoup trop simple comme solution. tellement simple qu’elle ne parviendra pas à l’esprit supérieur des zélites énarchisées du VIIeme arr. A moins que S&P, aidé d’un corps de US Marines (rêve … soupir …) décide enfin d’en finir avec cette blague qu’est le budget français.

    1. BugBreeder

      Vu les raclées que se prend Angela Merkel, ce ne sera même pas une PanzerDivision qui sera nécessaire, simplement la fin de la participation Teutonne aux plans de sauvetages (sans fin et inutiles) de la zone euro dont le prochain gouvernement ne voudra pas entendre parler. Alors les Européens du sud-ouest ne pourront plus emprunter sans la caution Germanique, et comme la France emprunte autant que ce qu’elle gagne, ses largesses sociales devront être divisées par 2. Ça va roxer dans les técis quand l’argent gratuit va s’arrêter de couler.

        1. BugBreeder

          Peut être, notre hôte H16 suit ça de près, mais les paris sont plutôt pour après la présidentielle de 2012, donc fin-2012 début 2013, donc ça pourrait aller.

          On peut peut être (billet de H16 ?) faire nos paris en ligne ici sur la date probable de la faillite Française ?

  2. Stéphane

    Rhôoo H16, vous savez bien que les serviteurs de l’Etat – qui travaillent quasiment en bénévolat, vu les efforts consentis comparé à leur maigre salaire, merci de citer les chiffres – sont AU SERVICE DU BIEN COMMUN.

    Et Le service du Bien Commun (bénit soit-il) ne saurait être soumis aux règles, lois et prélèvements qui essayent de juguler la croissance incontrôlée et chaotique du secteur privé, que dis-je, du secteur marchand.

    Tous ces grands salaires, ces pontes, ces fils de bonne famille à la tête de tel ou tel empire industriel français (s’il en reste) sont des ordures qui n’ont pu, nécéssairement, s’enrichir qu’en volant à l’Etat le fruit de son travail; sans l’Etat, ils ne seraient rien. Les impôts doivent leur faire payer leur ingratitude.

    Quant aux autres, ceux que vous citez, franchement… Non, on ne pourrait pas se passer d’un seul vice-présidents de conseil régional à 3619€. C’est la France, une magnifique pyramide citoyenne, dans laquelle chaque pierre a sa place. Une place pour chaque élu et un élu pour chaque place, vous savez?

    Proposer aux élites de réduire leur train de vie, c’est inique, c’est abject, c’est populiste, c’est petit.

    Au contraire, il nous en faut plus, beaucoup plus. Comme ça on aura un Etat encore plus performant et streamliné. D’ailleurs, je suis sûr que c’est les conclusions auxquelles ils vont parvenir. Vous allez voir.

  3. Aurélien

    Et on s’étonnera après ça qu’ils cumulent…

    Et combien en frais de service (costards, cigares, chauffeurs, restos, avions, trains, etc…)?

    Et ça c’est juste pour ceux qui ont un mandat…

    Combien pour les élus retraités?
    Pour ces députés non réélus qui paraît-il touchent une indemnité chômage pour la durée de leur mandat?

    Combien également pour ces Observatoires du Machin, ces Hautes Autorités du Bidule ou ces Conseils Nationaux du Bouzin?

  4. douar

    Bon, ce serait déjà un début. Après, ce serait plus efficace de revoir, par exemple la retraite des fonctionnaires, calculée sur les dernières meilleures années, surtout qu’en fin de carrière, ils chargent la mule. C’est sympa, surtout que son employeur n’a rien provisionné du tout. Donc, le slogan frauder c’est pas beau, je l’ai à travers la gorge. Mais je dois être le seul.

    1. Evidemment, en diminuant les pensions, retraites et subventions de 10 ou 15% partout, on dégage immédiatement des milliards. Mais symboliquement, la manœuvre proposée dans le billet aurait du panache.

    2. Before

      le spot « frauder c’est beurk », signé par le gouvernement, les Urssaf et je sais plus quel autre parasite, m’énerve tellement que j’ai déjà bousillé trois transistors….

      1. Calvin

        Cette pub inepte est peut-être financée par les fabricants de transistors, radio-réveil et autres postes à galène.
        Il nous manque un néo-bastiat pour écrire le sophisme du poste cassé, qui n’enrichit personne…

  5. Théo31

    « moi, je veux être un élu de la Ripouxblique. Travailler, c’est vraiment pas mon truc » (J.L Méchantcouillon)

    La France ressemble étrangement de plus en plus à l’URSS de Brejnev, avec ses apparatchiks vivant on ne peut mieux sur le dos des besogneux. On comprend mieux pourquoi tous ces enc***s sont socialistes assumés ou honteux : la soupe publique est vraiment trop bonne et sans effort.

    Bulletin BdE en 2012 !

  6. Bof

    Le gouvernement vous a déjà entendu: ils ont planifié 500 millions d’économies.
    Dont la moitié sur le budget de la défense, si pratique variable d’ajustement depuis plus de 20 ans. C’est normal, un militaire ça sert à rien et c’est fasciste. La preuve: Eva Joly l’a dit.
    Accessoirement, ça ne se met pas en grève. Et comme ce sont les seuls dans ce pays, et que nos politiques ont oublié depuis longtemps ce que voulait dire « courage » et « responsabilité », ce sont toujours eux qui trinquent.

  7. deres

    Cette estimation est bien en dessous de la triste réalité.

    Ils faut ajouter l’équivalent de la part patronale par dessus (maladie, vieillesse, allocation familiales, …). Cela ne comptabilise pas non plus le fait que les retraites par répartition ne peuvent pas être payés par ces cotisations et accumulent de la dette en plus. De plus, certains élus (les députés en particuliers) ont des enveloppes de frais discrétionnaires pour payer des collaborateurs de leurs choix en quantité non négligeables. Certains d’entre eux ont également du petit personnel à titre gracieux, des logements de fonctions ou des facilités de logements. Au final, je pense que l’on peut sereinement doubler ou tripler le montant des frais réel de tous ces élus en quantité astronomiques …

    Une première remarque. les conseils régionaux ont été crées en 1982. A ce que je sache, on vivait correctement à l’époque donc j’en conclu qu’ils ne servent à rien de tangible. En plus, ils entraînent de gros frais car comme c’est une administration récente, ils se construisent progressivement des « hôtels de régions » indispensables à leur prestige, somptueux et coûteux contenant sûrement quelques logements de fonction avec larbins intégrés bien pratique pour optimiser leurs maigres revenus …

    Ensuite, on voit clairement que nous avons trop d’élus. 576 députés plus 347 sénateurs ! C’est plus que les Etats-Unis qui sont 5 fois plus nombreux que nous. Les départements et les régions font doublons et se concurrence. Mais bon il faut toujours que nous puissions aller à la préfecture avec moins d’une journée de cheval … Il faudrait les prévenir que sous Napoléon ils avaient bien fait les choses mais que le monde a un peu évolué depuis … Et puis, on pourrait faire comme en Italie et faire disparaître les communes de moins de 1000 habitants car avec 36000 communes cela est ingérable. Bien entendu, en France, les regroupements de communes ne se font pas par fusion mais par ajout d’une surcouche doté de personnels supplémentaire afin de coordonner les personnels pré-existants !

    Finalement, je rappelle que tous ces salaires sont plus ou moins liés aux grilles de salaires des fonctionnaires. Cela explique beaucoup des largesses envers ceux-ci. En effet, laisser filer les salaires des fonctionnaires revient pour les élus à fixer leur propres augmentations.

    1. Before

      Pour rigoler (jaune), faites une recherche dans Google images avec « hôtel de région » ou « hôtel du département ».
      Mentions spéciales pour l’hôtel de région à Montpellier, et l’hôtel du département des Bouches-du-Rhône à Marseille.
      En plus, « hôtel » est vraiment mal choisi, puisque ici les occupants ne paient jamais leur note !

      1. Calvin

        « et l’hôtel du département des Bouches-du-Rhône à Marseille. »
        Je me souviens de sa construction : le coût grossissait à vitesse grand V, et, à l’inverse, le délai de livraison s’allongeait.
        Pour rattraper le retard, ils ont ajouté plus de grues (donc, avec un coût plus élevé), ce qui a créé des nuisances (terrain s’affaissant)…

        « En plus, « hôtel » est vraiment mal choisi, puisque ici les occupants ne paient jamais leur note ! »
        Ca doit faire référence au fait qu’ils y dorment souvent (la journée).
        En revanche, depuis que Guérini y est le tout puissant homme fort, c’est devenu un hôtel de « passe-passe »…

        1. wpe

          De plus il a été très mal conçu, mal isolé, on y crève de chaud l’été et vu qu’on ne peut pas ouvrir les fenêtres, il faut impérativement mettre la clim à fond dans tous les bureaux (il me semble que 2000 personnes y « travaillent » quand même…) Imaginez le coût de fonctionnement annuel.

  8. Flo

    Ce qui frappe en entedant les interviews c’est que les journalistes se laissent (?) embarquer par les politiques dans des débats sur des points de détail qui sont à des années lumière de représenter l’ampleur du merdier.
    Exemple : on va avoir 100 ou 140 milliards (je sais plus) de déficit cette année et donc pareil ou pire l’an prochain si on ne fait rien.
    Il faut trouver 12 milliards sur deux ans. Bon on est à 12/280 = 4 % de déficit en moins (qui reste de 276 milliards sur deux ans qui s’ajoutent à 1500 milliars de dettes).
    On est déjà très (très) loin du compte mais comme c’est très difficile on se contentera de trouver 1 milliard cette année (moins de 1 % du déficit de l’année) et pour cela on focalise sur un débat acharné sur de ridicules augmentations de TVA sur des parcs à thèmes par-ci ou des taxes sur des hôtels de luxe par là.
    On dirait un sculpteur qui aurait à renover la pyramide de Khéops et qui concentrerait toute son attention et ses efforts (et capterait toute l’attention du public qui finance ce travail) sur la sculpture d’un grain de riz qui fera peut-être partie de l’oeuvre globale.
    Quelle mystification!

  9. Pere Collateur

    J’ai appris il y a peu, que tous les ans, chaque Mairie est obligée de claquer un certains pourcentage de son budget pour la culture.
    Ceci explique en partie la prolifération de cacas termo moulés un peu partout sur nos rond points.

    Je pense que là aussi, il y aurait de l’éconimie à faire en supprimant ce délire.

      1. Raoul

        Les artistes vivraient heureux car ils n’auraient pas à subir la concurrence déloyale des amis de monsieur le maire. Et puisqu’on parle d’enculture, sachez que 80 pour cent des subventions allouées au spectacle vivant vont à l’Opéra de Paris, donc la subvention sert essentiellement à diminuer le coût de l’abonnement à l’Opéra des riches parisiens. A mon avis, tous les artistes qui ne sont pas amis avec Bertrand devraient manifester pour la suppression pure et simple de la subvention…

    1. tripleaaa

      ah ! ces cacas thermo moulés!!! il faudrait fonder une association pour cela, d’utilité publique…. subventionnée par nos élites…

  10. Epicier vénéneux

    C’est pourtant simple. L’année N, on propose au vote à l’Assemblée la réduction du Sénat à 100 élus. Un par département. Pour être bien sûr que la mesure soit votée, on promet une prime exceptionnelle de 150k€ par sénateur restant et une augmentation de 15% de leur traitement, versées l’année N+1.

    Toujours l’année N+1, même principe chez les députés. On promet une prime de 150k€ et une augmentation de 15% de leur traitement contre un passage à 200 députés. Versement l’année N+2.

    En trois ans, on se retrouverait avec un Parlement plus petit que le Sénat actuel. Certes, il y aurait du rififi dans les fédérations, mais les « purgés » auraient tellement la haine qu’ils passeraient leur temps à vérifier les comptes des « sauvés » pour les faire tomber et prendre leur place qui, devenue encore plus rare, sera d’autant plus chère.

    1. Epicier vénéneux

      Evidemment, l’année N+3, on propose aux sénateurs de supprimer l’Assemblée nationale et aux députés de supprimer le Sénat. Les plus rapides se verront verser une prime exceptionnelle de 300k€ par député ou sénateur.

    2. FausseBonneIdée FBI

      Epicier vénéneux, je trouve le raisonnement « diabolique » …et surtout ingénieux et simple à mettre en oeuvre!
      Toujours dans le même environnement et dans le poste « Gains », la suite serait, une fois le nombre des députés réduit, comme cela s’applique au sein des Stés de prestations de services, facturer le temps alloué (en RdV ou au tél) aux diverses personnes issues des « lobbies » qui défendent (les pauvres) le gagne pain des multinationales et autres Stés boulimiques de profits! les tarifs à mettre en place ne seront pas discutés vu les enjeux!

  11. infraniouzes

    La France ? La dernière armée mexicaine au monde… (Avec mes excuses pour les Mexicains et le Mexique).

    Un élu qui sait se débrouiller peut tirer un profit maximum du système. En effet, si vous êtes dans un grand parti et occupez un rang assez élevé, toutes vos dépenses courantes sont prise en charge par le parti. Vos indemnités sont donc de l’argent de poche. Bien sûr, il faudra arroser ici et là, généreusement, en prenant la précaution de le faire savoir mais, au bout du compte, on aura fait encore plus de gras. Le bon celui-là, qui donne pas le cholestérol.

  12. Olivier de Tirer-Profit.fr

    Bonjour,

    La classe politique française a contribué grandement à imposer l’inertie du système actuel. L’exemple le plus flagrant est effectivement ce que nous vivons aujourd’hui. On essaye de vider l’océan avec un verre d’eau pour ne pas froisser l’opinion publique vis à vis des enjeux présidentiels de 2012.

    Mais en 2012, le problème se sera accentué et on aura pris encore plus de tard. Et in fine, c’est bien le contribuable français qui paiera et notamment les populations les plus pauvres car ce sont les plus nombreuses à payer…

    Les chinois n’ont pas vraiment l’exemplarité de la gouvernance mais leur avis a le mérite de faire réfléchir je vous conseille de jeter un oeil à cette vidéo :

    http://www.youtube.com/watch?v=YmHbYG7TGp4

    Cdlt

  13. Drake

    Excellent billet. Mais il me semble que le Conseil économique, social et environnemental a été oublié (conseil dont, en plus, TOUT le monde -sauf ses conseillés- constate qu’il ne sert à rien) : hop 38 millions d’euros annuels économisés: http://www.conseil-economique-et-social.fr/ces_dat2/1-4comme/frm_moy1.htm
    Par ailleurs, le revenu réel des députés et sénateurs est 2 fois supérieur a ce qui est indiqué car ils reçoivent la moitié de leur traitement en indemnités de fonction. Et sans compter 9000 Eur mensuels pour recruter des assistants parlementaires, postes généralement fictifs alloués à des proches, soit du x 3.

    1. Oui à tout ça.

      Mais c’est juste pour dire : 600M€ par an, sans effort. Si on doit compter TOUTES les primes et les faire sauter, si on doit virer TOUTES les commissions théodule idiotes, si on doit ratiboiser les Conseils inutiles … On arrive facilement à 2 milliards d’euros.

  14. Laterjuju

    Et le mieux, c’est que les « carrières » politiques, débarrassées de l’attrait de tous ces salaires et privileges indécents, ne seraient alors plus attractives que pour ceux ayant un réel intérêt pour l’avenir de leur pays…
    Une excellente idée pour dégager un bon nombre de parasites…
    Y’a surement encore un peu de place dans la Constitution, juste en dessous de la Regle d’Or, pour rajouter quelques lignes… :-)

  15. gem

    On peut toujours rêver…
    Reste que c’est du niveau du grain de riz évoqué par Flo. notre problème ce n’est pas le budget de l’assemblée ou du sénat (1 million d’euros pas élu, 800 millions pour le parlement ), c’est encore et toujours les mesures foireuses qu’ils prennent.
    Et si tu les réduit au SMIC, attends toi, comme le mentionne deres, à ce que SMIC fasse la double culbute à bref délai. Il serait probablement moins con de leur verser des salaires de PDG, indexés sur les profits des entreprises ; vu que tous ces parasites sont de facto associés aux résultats, autant qu’ils prennent des décision dans le bon sens. Évidement 2 sénateurs par région ce serait bien suffisant, mais le sénat fait un boulot très correct (c’est chez eux qu’on pose les bonnes questions et qu’on expose les réponses) ; par contre l’assemblée, même en cherchant bien, elle sert à quoi ?

      1. gem

        En parlant des riches, on en a oublié deux sacrés paquets, de riches
        * les communes, régions, départements.
        * la sécu (qui, malgré son trou, aurait un patrimoine net de plus de 100 milliards d’euros) et les hôpitaux publics

        Je te leur collerait un bon ISF, doublé d’une bonne taxe sur le chiffre d’affaire (parce que le bénéfice, il ne savent même pas ce que c’est alors on ne peut pas leur appliquer un impôt ordinaire)), à ceux-là.
        Ça leur fera les pieds et ça fera un peu réfléchir leurs électeurs (si on leur dit que tous leurs impôts locaux sont re-taxer par l’état ça devrait les motiver pour les réduire au maximum au lieu de s’en foutre).

  16. Marc-Brandon Pichon-Lévy

    Une fois de plus je me suis régalé à la lecture de votre article, cher Mr. H16.

    Mais vous et vos lecteurs, êtes trop méchants avec nos conseillers généraux. Ils travaillent et ils travaillent bien. La preuve, parmi leurs préoccupations, la dette. Pour preuve « Reflets d’Allier », (la gazette officielle du zéro trois, où réside et travaille nuit et jour pour payer mes impôts) , septembre 2011, p23. « comment sortir du surendettement »? Tout y est expliqué, je cite:

    « Les causes :
    – Une mauvaise gestion budgétaire,
    – Des charges trop élevées par rapport aux revenus,

    les conseils les plus judicieux :
    – Ne pas dépenser plus que ses revenus, dans la mesure du possible,
    – Avant de contracter un crédit, bien s’assurer que l’on peut rembourser. »

    Le meilleur pour la fin
    « se faire aider par une assistante sociale »
    Et là si je pouvais , j’insérerais une photo de Christine Lagarde.

    Je ne comprends pas que nos dirigeants nationaux n’aient pas fait appel plus tôt à nos génies des campagnes … mais je ne doute pas que les RG ou les espions du futur candidat à la présidentielle déjà en exercice qui lisent surement votre blog, ne tombent sur ce commentaire et ne lui en fassent part immédiatement.

    Donc non seulement nos élus départementaux méritent leurs 2400 € par mois plus les frais, mais ils méritent également leurs émoluments comme maire de Clochemerle les Vielles Vignes, vice-président de la Com-com du Bouchonnois, président du Sivom, du Pays de la Belote et du pêche au gardon ou du Syndicat Mixte de développement du musée du cht’i canon.

    J’adore mon pays …

  17. Nicolas B.

    Vous avez oublié l’enveloppe de 150 k€ par député pour subventionner des projets d’envergure dans leur députation… Et pour info, vous semblez être loin de la réalité… »Le budget : Le budget de l’Assemblée nationale et du Sénat est arrêtée par une commission composée des questeurs des deux chambres et présidée par un membre de la cour des comptes. Le budget de l’Assemblée fait partie de la mission « pouvoirs publics », les crédits ouverts pour 2010 sont de 533 910 000 euros » source Wikipédia.
    Si le budget de la seule Assemblée Nationale était divisée par deux, nous aurions quasiment 267 millions d’économie par an… Alors, je n’ose pas imaginer si on y ajoute les économies du Sénat, des départements, des régions, des communautés de pays, des communautées de commune des commisions Théodule et autres idioties…

  18. fab

    Je voulais juste préciser que de toute manière, les conseils généraux sont supprimes en 2014. Ça ne veut pas dire que ca fera des économies parce que j’imagine qu’ils seront remplaces par autre chose (d’encore plus chère, sans doute), mais il vaudrait mieux déjà taper sur d’autres personnes, en prévision.

  19. Ladioss

    A chaque fois qu’on parle des émoluments de nos élus, je repense à Accoyer grimpant sur ses grands chevaux l’année dernière et lâcher des accusations de démagogie aux outrecuidants qui osaient suggérer une réduction des retraites de nos députés. C’est beau, un homme politique épris d’égalité, de justice et de fraternité, qui ose s’indigner.

    Touchez pas au grisbi !

    Ce billet serait drôle s’il existait l’ombre de la trace d’une petite chance de voir nos politiques accepter une réduction du gateau républicain avant que le reste de la population soit déjà bien enfoncé dans la faillite.

  20. michel67

    excellent article !
    en complément, si vous ne l’avez encore lu, je vous conseille « la Caste des 500, enquête sur les Princes de la République » d’Yvan Stefanovitch

  21. ║▌║█║▌║▌││║▌║█║▌│║▌║

    Les chiffres sont largement sous-estimés, ils ne tiennent pas compte de tout un tas d’avantages et de compléments, seulement du salaire net déclaré. Par exemple, un député gagne plus de 3 fois plus que ce qui est pris en compte dans le calcul, et bénéficie de nombreux avantages en nature : http://www.politiquemania.com/salaire-depute.html

    1. Oui oui, mais la remarque a déjà été faite : l’idée c’est de montrer qu’avec un minimum d’effort, on peut largement dépasser la somme indiquée, et récupérer ainsi plus de 2 milliards d’euros.

  22. ║▌║█║▌║▌││║▌║█║▌│║▌║

    À noter que le plafond de revenus, cumul de mandats inclus, est contourné en attribuant le surplus au conjoint.

  23. infraniouzes

    Il me semble avoir entendu, sur BFM TV, que la France versait tous les ans, à la Chine, au titre du développement économique, plusieurs millions d’€. Cet accord remontant à plusieurs décennies se perd donc dans la nuit des temps.
    Si qqn peut me confirmer cette info, et surtout nous dire à qui nous devons cette aimable farce, j’en serais fort aise.
    Cela a peut être été justifiable par le passé, mais ça fait belle lurette que les temps ont changé. La Chine est infiniment plus riche que nous. La Chine se serait-elle éveillée ?

  24. Franck Boizard

    Excellent article qui démasque bien l’imposture des « courageux élus qui se sacrifient pour le bien public ».

    De mon minuscule téléphone, je suis embarrassé pour poster des liens, je vous signale donc deux articles que vous rechercherez vous même :

    > sur mon blog, je vous ai répondu sur la compétence des politichiens.

    > dans le Figaro, un article passionnant sur les collectivités locales françaises dans la mouise à cause d’emprunts indexés sur le franc suisse. Autrement dit, nos conseillers généraux et nos maires si dévoués, si intègres, si compétents, ont « spielé » comme le dernier Kerviel venu. Et en plus, ils ont perdu, ces cons.

      1. Laglute

        Oui, Bartolone m’avait bien fait marrer à l’époque. Preuve s’il en est que nos communistes font vraiment n’importe quoi avec nos impôts. N’y a t-il pas des analystes financiers dans les hôtels départementaux, vu le cout des impots ? Nos élus signent-ils n’importe quel bout de papier ? Quand à l’excuse, « c’est pas nous, c’est les vilains banquiers », on la sent venir gros comme une maison… Virons tous ces incapables !

  25. fifou

    A noter l’evolution semantique de la presse subventionnee

    Pour parler des 12 milliards d’augmentations de taxes prevues, elle ne parle plus de 12 milliards d’economies, elle parle d’un plan d’austerite de 12 milliards…

    1. Le titre du billet n’est pas « Comment rembourser la dette ».
      Sinon, ça aurait légèrement plus violent.

      Et question violence, mon brave, je sais de quoi je parle. Je suis anarcap :)

    2. Stéphane

      « 100/0.04 = 2500 ans et nous serons sauvés ! »

      C’est un peu ce que je me dis aussi en voyant les plans d’économie du gouvernement face à l’ampleur du chantier de la dette. Sans compter qu’ils tablent sur une croissance aussi crédible que le pays de Oui-Oui.

      Mais bon, s’il faut s’attaquer aux riches, autant s’attaquer à tous les riches, hein, et dans les couloirs du Palais Bourbon y’en a pas mal.

    1. Rte

      Le billet est certes démagogique, mais il occulte aussi et surtout un point que H16 semble ne pas vouloir comprendre : la crise actuelle, les fausses solutions et les impasses politiques, tout cela est VOULU par l’oligarchie qui nous « gouverne ».

      Oui, VOULU.

      Croyez-vous franchement que la classe politique aime se faire traîner dans la boue à longueur de journée par le peuple, qu’elle aime se faire humilier ? Il leur suffirait de claquer des doigts pour résorber le chômage, les déficits et les dettes.

      Mais non, ils ne le font pas. Parce qu’ils font partie d’un PLAN. D’un plan MONDIAL décidé en haut lieu et dont ils ne sont que les exécutants serviles… mais qui paiera au final. Qui paiera beaucoup, énormément. Et qui vaut le coup de passer pour un con quelques années.

      Lire par exemple l’excellentissime « Crise ou coup d’état » de Michel Drac pour s’en convaincre. Un auteur très précieux, sans tabous, et à la culture générale très vaste.

      1. Ah oui, le PLAN.

        Mais comme vous en avez parlé, maintenant, ils sont à vos trousses. Et ils ont mis un tueur sur votre tête.

        A votre place, je suerais un peu des mains.

          1. Je ne te le fais pas dire. Tu ne veux pas comprendre. Ils sont à tes trousses.
            Je ne blague pas.
            J’ai ton IP. Ils l’ont aussi, maintenant.
            (n’oublie pas, seuls les paranos survivent)

  26. Calvin

    Très bon article, et, ce, pour deux grandes raisons :
    – au moment où il va falloir rembourser ce que la communauté a gaspillé, commencer par nos chers élus qui, depuis 35 ans ont creusé les déficits, en affirmant que « tout avait été tenté, il est impossible de vaincre le chômage, la baisse du pouvoir d’achat, l’insécurité, l’inculture » est de bon aloi ; les contribuables auront moins de raisons de râler,
    – nous sommes arrivés au bout de la logique véhiculée par les médias/démagogues :
    = les salaires des hommes politiques ont crû pour éviter d’être tentés par les lobbies en tout genre,
    = or, ce sont les marchés financiers qui dirigent en ultra-libéralisant le monde, et qui sont à l’origine du Mal,
    = donc les hommes politiques ne servent à rien, inutile de les rémunérer, ils n’ont qu’à vivre des subsides du complot mondial.

    1. Calvin

      Je me réponds à moi-même car j’ai écris mon commentaire avant de lire l’ineptie paranoïaque de RTE plus haut !!
      Et oui, puisque c’est le complot mondial qui dirige les pantins au pouvoir, inutile de les rémunérer !

        1. En toute bonne logique, il n’y a donc que des paranos autour de toi, Rte. Et comme ils ne partagent pas ton point de vue, qu’ils sont beaucoup plus nombreux que toi, et qu’ils persistent à survivre, … c’est que tu n’es pas paranoïaque comme il faut.

          Désolé. Tu ne survivras donc pas.

  27. Kuing Yamang

    Cet excellent article ne donne puissamment l’envie de faire une petite vidéo mettant tous ces chiffres sur les têtes et images de tous ces gens avec toutes ces réductions possibles et envisageables ;-)

  28. marie georges

    monsieur h16 c’est du POPULISME pur et simple votre article.le peu d’economies engendrées par vos propositions ne résoudraient en rien le problème du déficit abyssal.il faut donc maintenir nos….euh les indemnités des élus afin qu’ils mettent bon ordre dans la grave crise qui touche le monde entier.je rappelle que la CRISE vient de l’extérieur(du dehors enfin pas de chez nous)et que sans la CRISE les budgets seraient équilibrés mieux que bien.warren et marie georges

    1. Voilà, exactement : il ne faut surtout pas toucher à ces riches là, qui sont des riches gentils et qui ne coûtent rien et qui aident le pays tous les jours à tel point que ça se voit !
      Bises.

    2. Kuing Yamang

      C’est pour qu’ils montrent l’exemple, rien de plus.
      Ainsi, pas de « fais c’que j’dis mais pas c’que j’fais » entre nous.

    3. Kuing Yamang

      marie georges: « je rappelle que la CRISE vient de l’extérieur(du dehors enfin pas de chez nous)et que sans la CRISE les budgets seraient équilibrés mieux que bien »

      Pas du tout, la crise vient de 30 ans d’endettement made in Fraônce et de mauvaises dépenses très excessives de l’Etat. Avant la « crise » de 2008, les budgets n’étaient pas du tout équilibrés non plus..

      1. marie georges

        monsieur kuing yamang,la crise vient de vos compatriotes.les tinois font rien qu’a travailler,copier avec fourberie nos nombreuses réussites et a nous vendre des aspirateurs pas chers.en échange les tinois refusent de nous acheter nos produits de luxe.d’ou la CRISE.je propose la création de 4 ,non 5 commissions de réequilibrage du commerce extérieur sous l’egide d’un homme respecté et TRAVAILLEUR,le pilote auto françois fillon.et ha ha moi aussi je suis en bretagne!

        1. Kuing Yamang

          Au passage, le « déficit » du commerce extérieur de la France est principalement européen, bien avant d’être Tinois (surtout d’ailleurs « à cause de » notre voisin allemand, mais pas que..).

        2. marie georges

          monsieur kuing,les allemands et les chinois ont le meme but,affaiblir notre pays par leur travail et leurs efforts répètés,mais nous avons encore de la marge,nous ne toucherons pas aux rtt.quant au pseudos monsieur kuing il y a des pistes a suivre:la signature de mon premier post était warren et marie georges.vous connaissez une marie georges beatty?moi non

  29. Alecton

    Tiens H, pour faire de nouvelles économies et puissamment rationaliser l’efficacité du pognon qui nous est ponctionné, l’Etat, dans sa grande mansuetude a créé : « Adm’innov » (on ne vomit pas au fond de la classe.

    « Dans le cadre du programme Adm’innov, la Direction Générale de la Modernisation de l’Etat (DGME) met en place le site participatif Adm’innov, destiné à l’ensemble des agents publics.
    Ils sont invités à déposer leurs idées jusqu’au 30 novembre 2011 sur ce site, pour améliorer le service aux particuliers, aux entreprises, aux associations ainsi que les relations entre Etat et collectivités. A l’issue de cette campagne, les meilleures propositions seront valorisées et pourront intégrer le programme « 100 simplifications » mené par la DGME.
    Sur adminnov.modernisation.gouv.fr, vous pouvez déposer vos propres propositions, commenter les idées imaginées par les autres agents ou voter pour les propositions les plus utiles. Connectez-vous et à faites connaître ce site autour de vous ! »

    Si vous avez des idées, je relayerai avec plaisir….

    1. gem

      « améliorer le service aux particuliers, aux entreprises, aux associations ainsi que les relations entre Etat et collectivités »
      c’est déjà méga-LOL
      Mais le clou, c’est de remarquer que le contribuable n’est pas cité, qu’il n’est pas fait mention de faire moins cher, et encore moins de faire un poil moins bien mais suffisant

      Je rigole d’avance à l’idée du catalogue de conneries sans importance qui va en résulter.

      1. Alx

        Si, si, ils font semblant de s’interesser au contribuable, ya un lien vers
        Ensemble-simplifions.fr « pour moderniser l’administration »…
        Je suis alle y faire un tour, personne n’a mis « donner plus de bisous ».

  30. Flo

    « le programme « 100 simplifications » »
    Pourquoi « 100 » précisément?
    Si on en trouve 10000 très utiles, applicables et économes faudra-t-il se limiter à 100?
    A contrario si on en décèle que 3 qui ont un vrai intérêt, devra-ton en appliquer 97 d’inutiles et dispendieuses qui deviendront en ce cas des complications?
    Ou alors si ceux qui proposent ce sujet savent qu’il y en a exactement 100, c’est qu’ils les connaissent déjà. Que ne les appliquent-ils pas et pourquoi ont-ils besoin de contributions supplémentaires?

    1. Stéphane

      Z’y êtes pas.

      La première est gé-ni-ale.
      La deuxièmes est vraiment super, impressionnante.
      La troisième est excellente.

      La centième est pas mal sans plus.

      Et là, la cent-unième et les autres, elles ne valent pas la peine. Ils ont prévu qu’ils avaient l’énergie et les budgets pour placer 100 bonnes idées, pas plus.

      Mais je suis sûr qu’avec toutes les économies réalisées ils pourront facilement procéder à une 2e tranche pour les idées 101-250, avec une petite rallonge budgétaire…

    2. wpe

      Vu qu’en France « simplifier » ça veut dire « rajouter une couche de « simplification » sur le bordel existant (évidemment sans toucher au bordel existant) » j’avoue que, personnellement, 100 simplifications ça me fait peur.

  31. phiga

    La solution est simple: l’expérience de la Suède, du Canada et de l’Argentine..

    Par contre il faut du courage et plus (privatif) d’ambition politique…

  32. boudeuse_2011

    Merci pour ce poste !
    Vous avez illuminé mon après-midi morose H16 !
    Voyez … toute stupide que je suis, j’étais restée sur l’idée de rationaliser les pyramides d’élu pour éviter les doublons, postes inutiles, … mais très franchement, avant de vous lire, je leur aurais volontiers donné plus d’argent !

    Ben oui … je me disais … j’ai envie d’élus investis, jeunes, travailleurs, issus de milieux populaires, pas corrompus, compétents et tout et tout …
    Bref des élus qui me ressemblent …

    Et toute idiote que je suis, je me disais … pour cela, il faut les payer plus, leur assurer ensuite un petit pécule après leur mandat, des possibilités de reconversion …
    Il faut qu’ils aient envie de venir et ne soient pas inquiet pour leur avenir ensuite …
    Je pensais que s’ils étaient rassurés, ils ne s’accrocheraient pas à tous prix à leurs mandats et on pourrait même limiter le nombre de mandats successifs à 2 pour un même poste et supprimer le cumul des mandats…
    Enfin … j’avais plein d’idées folles à l’esprit !

    Je n’aurais pas pensé qu’un trentenaire, avec des compétences qu’il vendrait chères dans le privé, et en pleine construction de sa vie personnelle (femme, enfants, maison, …), pourrait imaginer de mettre en parenthèse sa vie professionnelle pour un salaire de misère pour plusieurs années, sans certitude d’être réélu ou de retrouver un emploi après … et rester honnête de surcroît …
    Mais après tout pourquoi pas !
    On peut imaginer qu’il existe en France assez de milliers de jeunes prêts au sacrifice de leur avenir pour le bien commun !!!!!

    Voyez !
    En fait je crois que mon problème est de manquer de foie en la nature humaine !
    Mais dieu merci H16, vous êtes là pour me remettre sur le droit chemin !
    Merci !
    Merci !
    Merci !

  33. Olmon

    Et oui c’est beau tout ça mais tant que les élus voteront eux-même leur rémunération, on ne s’en sortira pas !
    Proposons un truc moderne : un sondage citoyen pour déterminer la rémunération de chaque fonction électorale !

    Rex Lex…

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)