La crise économique s’accentue. Sarkozy et Hollande font du racolage.

C’était à prévoir : les chamailleries entre les deux socialistes pour la timbale élyséenne font rage et la presse frétille à l’idée de relayer bruyamment, en pleines pages couleurs, chaque vitupération et autre borborygme de l’un ou l’autre qui permettra de faire pencher définitivement la balance, de préférence avant le scrutin du 6 mai. Pendant ce temps, l’économie encaisse. Mal.

Le second tour se profile donc avec tout ce qu’on pouvait imaginer de hargne, de sang, de chique et de mollards. Du reste, ils étaient espérés par les journalistes en mal de sensations fortes : ce n’est pas comme si la crisounette économique avait rassasié leurs appétits de palpitations. Alors, ils s’en donnent à coeur joie, surtout qu’en plus, bonheur « inattendu », le FN s’est mis à jouer les trouble-fête dans cette pourtant si belle démocratie que le monde entier regarde.

Notez bien, ici, qu’on aurait eu un troisième larron en la personne de Mélenchon, là, pas de trouble-fête et de résultats gâchés par l’encombrante présence ! C’eut été supayr. Mais bon, ces imbéciles d’électeurs en ont décidé autrement.

Une presse un tantinet à gaucheAlors, la presse toute entière s’est vouée à rattraper cet affront au bien penser comme il faut. Il faut dire que cette presse est, très largement, acquise au Camp du Bien et qu’il ne faudrait surtout pas qu’elle puisse laisser passer l’occasion de bien expliquer, à tous et toutes, le sens profond de ce vote lamentable, qui rappelle, comme le disait sans rire certain éditorialiste de Marianne sur de sérieux plateaux d’Europe-1, les Zeures Les Plus Sombres de Notre Histoire.

Car ce qu’on voit poindre, là, c’est évident, ce sont les jeux de jambes excités de certains pour récupérer les voix du Front National. Cependant, attention, je vous arrête tout de suite, si la récupération est tentée par un homme de gauche — au hasard, François H. — c’est la nécessaire main tendue aux brebis égarées d’un socialisme qui n’a pas su les convaincre. Et zou, on peut alors se permettre une jolie Une, comme celle de Libération le 24 avril :

Hollande recrute au FN

Et là, bien sûr, personne, en France, ne trouve à redire. On est ici dans le social, le geste humanitaire, en quelque sorte, la « récupération » au sens premier c’est à dire à la fois le pardon et le rattrapage, le recyclage en quelque chose d’à nouveau utile et bon. Ce n’est pas comme si un (sale) type de droite tentait la même chose. Là, ce serait, forcément, veule, fourbe et la manœuvre basse et calculatrice d’un être prêt à tous les machiavélismes pour arriver à ses fins, quitte à se vautrer dans la fange putride dans laquelle s’ébroue la Bête (dont le ventre est bien sûr fécond, et tout ça). Illustration : la une suivante aurait déclenché un tollé.

sarkozy doit convaincre le FN

Tout ceci est bel et bien bon et cela permet d’oublier nos petits soucis quotidiens, comme le lait qui a tourné, les poubelles à sortir, le verre à ramener à la consigne et … les catastrophes économiques qui s’accumulent avec un rythme soutenu.

Gasp ! Les Pays-Bas s’approchent d’un véritable krach politique avec la démission du gouvernement du Premier ministre Mark Rutte, et dès lundi matin, les taux de l’ensemble des pays de la zone euro qui se tendaient. Le taux de l’OAT de l’Etat français est monté à 3,098% (contre 3,081% précédemment), et celui des Pays-Bas de 2.314% à 2,380%, ce qui, avec la crise politique, pourrait entraîner la perte de son AAA.

Alors vite, parlons de ce petit fachiste de Buisson, qui mène la campagne de Sarkozy dans les contrées qu’on sait !

Gosh ! Le ministre espagnol du Budget, Cristobal Montoro, montre des signes évidents de panique et estime que son pays est «dans un moment d’extrême fragilité». L’Espagne a levé près de deux milliards d’euros et vu, dans la foulée, ses taux d’intérêt presque doubler.

Bon, restons calme : parlons des déclarations de Marine Le Pen. C’est important, ça, hein.

Flûte ! La récession grecque, déjà d’un joli gabarit, promet d’être un peu plus sévèrement burnée que prévue. Le pays, qui connaît sa cinquième année consécutive de récession, a bien bénéficié des larges mannes européennes, mais manifestement, ça ne suffira pas (là, on entend les libéraux du fond de la classe crier « Suuuuurprise ! »).

Pas de raison de paniquer. Évoquons plutôt les fines analyses de la presse sur la notion de « vrai travail » lancée par Sarkozy comme un os à ronger.

Argh ! L’immobilier n’est plus du tout aussi booming et détendu du crédit qu’il l’était avant ! On dirait même qu’on va se prendre un petit grain ! Pourtant, ça ne peut pas descendre, enfin voyons ! C’est du solide, l’immobilier ! Et puis y’a plein de pénurie ici, là, et là, avec des familles qui se recomposent à tire-larigot et du PTZ+ qui déboule à gros bouillon, non ? (là encore, on entend les libéraux du fond de la classe crier « Suuuuurprise ! »)

Non ?

Ah zut alors.

Heureusement, les jeunes préfèrent Hollande, interrogeons-nous sur la stratégie Sarkozy pour le deuxième tour, et surtout, évaluons bien la nécessité d’un, de deux ou de trois débats !

C’est IN-DIS-PEN-SA-BLE !

J'accepte les Bitcoins !

1GCjaDx5i29WZ4Yx7s86DBgbmgKyfmgF4Y

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires119

  1. BobbyBob

    J’dois être un peu neuneu, mais j’ai pas pigé ce que représentait tes jolis camemberts ? Le nombre d’article? De couverture? Les intentions de votes?

        1. Ernest

          Hyper étonnant comme résultat dis-donc, en voila de l’eau apportée au moulin! Et quelque chose me dit qu’au Figaro ils votent plutôt sarko, et chez Minute plutôt FN. Dingue non?

          1. Encore une remarque puissante et profonde de notre ami Ernest.
            L’intérêt ne consiste pas à noter que Libé, le Monde, Marianne ou l’ESJ sont à gauche : tout le monde le sait.
            L’intérêt consiste à noter que bien qu’étant à gauche et que tout le monde le sache, les journalistes de ces institutions clament haut et fort être neutres et faire leur travail de journaliste objectivement et professionnellement alors qu’ils ne sont que des militants.

            Le simple fait d’avoir à écrire ce genre de commentaire pour te pousser la purée dans le bec m’irrite. Essaye de te servir du gros machin mou entre tes oreilles. Prends de l’aspirine au début, au besoin, pour aider à démarrer.

        2. Calvin

          @Ernest : ce qui est surtout étonnant, c’est que ces journaux affichent effectivement les sondages fait en interne. En gros, c’est dire à leurs lecteurs : « si vous aimez nous lire, voilà pour qui on (lire « vous ») vote (lire « votez »).
          A l’inverse, les autres journaux n’ont pas publiés les éventuels sondages réalisés en interne. Ce qui ne signifie pas qu’ils ne soient pas partisans, bien sûr, mais ils s’éloignent de ce genre de pratiques.

        3. Ernest

          « les journalistes de ces institutions clament haut et fort être neutres et faire leur travail de journaliste objectivement et professionnellement alors qu’ils ne sont que des militants. »

          Waw le scoop, ébouriffant sans dèc!
          Ceci dit ce commentaire des graphes n’est pas dans votre texte : vous n’y parlez pas de l’écart entre les revendications d’objectivité proférées à haute voix et la réalité de l’opinion de ces journalistes (d’ailleurs, aucun journalisme ne peut être objectif, le simple fait d’analyser des événements impose une subjectivité, consciente ou non).
          En revanche vous dites « Il faut dire que cette presse est, très largement, acquise au Camp du Bien » J’imagine que, vu votre sérieux, vous avez fait des stats pour affirmer « très largement », n’est-ce pas? Ou bien c’est votre ressenti personnel subjectif poétique qui vous fait dire ça?

          1. Voyons, tu sais bien que la grosse majorité de ce qui est écrit ici, c’est n’importe quoi et mon ressenti poétique subjectif. C’est pour ça que les gens reviennent, d’ailleurs.

        4. Paf

          il y a des lepenistes chez liberation? impossible! ils ne font pas de purges? ou alors c’est juste le concierge? on imagine mal un journaliste lepeniste qui pigerait a Libe.

      1. Crucol

        @Paf

        C’est pour respecter les COTOREP, à l’Aberration, un « Lepéniste » ne peut être qu’un handicapé, un peu comme les hérétiques refusant le changement climatique.

        1. Flo

          Journaliste pas objectif? N’importe quoi.
          C’est un peu comme si Nathalie Aratud était autorisée à donner un cours d’économie dans un Lycée professionnel d’Aubervilliers. N’importe quoi.

      1. pod

        Hollande et la Mélenche dominants : ça donne une idée précise du niveau de culture économique que ces pignoufs collectivisés pourront recaser dans leurs torche-culs, éditorialistes en tête. Heureusement qu’ils sont pour la plupart en pleine perdition de lectorat; ceci dit, ils arriveront tout de même à en ré-intoxiquer le petit paquet de bo(no)bos restant (entre 9e, 11e et 12e arrondissements parisiens, n’est-ce-pas ?), ce qui reste encore nuisible.

        1. Calvin

          @pod : « ça donne une idée précise du niveau de culture économique »…
          Oui, mais justement, ces gens (journalistes d’abord, lecteurs ensuite) ne cherchent pas un candidat qui aura des solutions économiques (d’ailleurs, ils n’auraient trouvé personne à cette élection), mais un candidat qui prône une nouvelle façon de penser, d’envisager l’avenir, le futur, le passé, l’écologie, le mieuvivrensemblavectoutesettous, etc.
          Pour les questions économiques, ça fait quarante ans qu’on emprunte sur le dos des générations futures, on ne va pas s’arrêter en si bon chemin.
          Le changement, ça s’arrête en économie.

    1. Mendoza

      J’ai compris que c’était les votes des journalistes. D’ailleurs, il aurait été assez intéressant d’avoir d’autres organes de presse comme le Figaro ou le Monde.

  2. Bisphénol

    Les fRançais se préparent à se prendre la plus grosse carotte du monde entre les fesses… Faut se préparer, les 1ers cm sont les plus difficiles.

    1. Crucol

      Bonjour,

      Il y a erreur, très cher, vous m’autorisez à vous appeler très cher? Les Français, dans leur globalité, se font enfiler depuis très longtemps, donc l’image la plus appropriée est l’ajout d’une n-ième carotte/pal à l’ensemble des précédentes. Les politiques en France essayent de battre le record de dilatation fiscale de séant, record qu’ils détiennent déjà.

      Bonne journée,

      Crucol

    2. pod

      Je demande du gros et du long de la part du Marché (seule réalité un minimum libérale encore debout) afin de déstabiliser véritablement la crédulité politique de ce pays et surtout ceux qui l’entretiennent. Le problème étant que les libéraux sont en mort cérébrale et que les communistes et affiliés ont déjà pris le pouvoir.

      A présent, à part fuir…

      CPEF.

  3. Aurélien

    Sur la différence entre les deux unes de Libé, l’une réelle l’autre fictive…
    Hollande tente de convaincre les électeurs du FN sur ses idées à lui: « La gauche y a rien de mieux pour vous protéger, gnagnagna… »
    Sarko tente de convaincre les électeurs du FN qu’il est sur la même ligne qu’eux: « L’immigration c’est vrai que ça sent pas très bon, blablabla… »

    Au-delà de la nullité de leurs programmes respectifs, c’est tout de même une différence majeure entre les deux hommes, et il me semble que l’un des deux n’y perd pas le peu d’honneur à patte molle qu’il lui reste.

    On se console comme on peut hein…

    Quant aux véritables enjeux tels que la crise et l’endettement… le seul qui a tenté de les imposer dans le débat au premier tour ayant fait moins de 10%, les français ont clairement fait comprendre qu’ils ne veulent pas en entendre parler et préfèrent qu’on les mette sous perfusion de polémiques débiles.

    CPESSP
    (Ce Pays Est Sous Soins Palliatifs)

    1. jmdesp

      Sauf qu’Hollande est en train de se lancer dans la voie de taper sur l’Europe, une très brillante idée.

      Je sais que l’Europe n’est pas extrêmement populaire par ici, mais je pense qu’on peut tomber d’accord que chercher à rejeter ses propres erreurs sur elle, et affirmer que la dette, les déficits, ça serait « no soucy » si seulement y avait pas l’Europe, ou si la BCE voulait bien autoriser l’état en emprunter sans limite pour financer ses déficits, ça s’appelle la cata, ou la Grèce assurée.

      Suivant une conclusion bien connue, ce pays est donc foutu.

      1. eheime

        Le pire c’est que j’ai comme le sentiment que Hollande va sans sortir avec les honneurs. Si l’Allemagne change de gouvernance, plus la hollande dejà tentée par moins de rigueur, plus tous les autres pays en faillite, alors tous vont decider gaiement en coeur que decidement ce traité de Maastricht était bien jusqu’à ce qu’on voit que quand on l’appliquait pas on était dans le m… En gros les traités qui nous mettent notre gros caca fétide sous le nez : NON.
        Et hop , tour de magie, on décide qu’on fait marcher la planche a billets et que y a plus de probleme en fait.
        Et là Hollande aura beau jeu de dire: « héhé, c’est moi qui avait raison ». C’est ça le vrai déclin : s’enfoncer soi-même de son plein gré sans meme s’en rendre compte. Et les marchés ? Un petit coup de rotatives à la Bernanke et il n’y paraitra plus rien… Sauf que tout le monde aura perdu un pouvoir d’achat mirifique

      2. jmdesp

        La planche à billet ça parait bien jusqu’à ce qu’on essaie.

        La dernière fois qu’on a essayé de résoudre les problèmes avec la planche à billet en France, on a finit par la brûler en place de grève.
        cf http://www.historia.fr/web/evenements/assignats-et-biens-nationaux-13-07-2010-44229
        « Du coup le Directoire se décida à faire brûler la planche à billets »

        Et pourtant les vils spéculateurs on avait promis des les guillotiner, et avec plusieurs centaines de guillotiné par jour, c’était tou sauf des paroles en l’air. Pour autant, l *marché* a gagné.

  4. Pascale

    Ce qui m’inquiète beaucoup dans le programme de Hollande, en dehors de la catastrophe économique qu’il va précipiter, c’est le droit de vote aux étrangers qui va être mis en place en 2013, avant les élections locales de 2014. Comme l’on sait que les étrangers vont voter à gauche, Hollande va ainsi verrouiller encore plus le système de manière qu’il ne puisse plus jamais sortir du socialisme.

    Je sais, mon commentaire ne va pas plaire à certains ici qui vont immédiatement me traiter de méchante raciste (à mots couverts), mais c’est la RÉALITÉ.

    1. Aurélien

      C’est sans doute le calcul de la gauche, mais à mon avis c’est un calcul erroné.
      Les étrangers vivant en France, en situation régulière et répondant aux conditions qui devraient être requise pour voter aux élections locales, sont loins d’être acquis à la gauche.

      1. pelx

        Tout à fait d’ accord avec Aurélien. Il y a beaucoup d’ étrangers qui sont venus en France pour travailler, et eux aussi contribuent financièrement à l’ assistanat.

        Petite pensée perso sur le racisme :
        Qui veut voir ses enfants faire les métiers ingrats de la société ( poubelles, T.P.la pelle à la main….. )?
        Qui est raciste ? Celui qui veut que les étrangers viennent pour effectuer ces tâches ingrates et mal payées, ou ceux qui veulent moins d’ étrangers, ce qui obligerait les résidents de la république à se les farcir ( mot en vogue ) ?

        1. daredevil2007

          Tout ceci pouvait fonctionner tant que l’état achetait à crédit la paix sociale mais cela va se terminer – est en train de le faire – il faudra donc se remettre à manier la pelle et la pioche…

        2. Ne mélangeons pas tout. Racisme != xénophobie. On peut très bien être raciste sans être xénophobe, et xénophobe sans être raciste. Les Français sont bien plus xénophobes que racistes. A vrai dire, je pense qu’il sont en (petite) majorité xénophobe, et quasiment pas racistes.

        3. pelx

          A Pascale , cliché : photo.
          Je fais le sale boulot depuis 30 ans à mon compte, MERCI.
          Mes clients sont des gens qui se démerdent tout seul, un minimum d’ état. Merci pour eux! Ils sont de diverses origines géographiques et culturelles, ils cultivent leur jardin, élèvent et tuent EUX- MÊME leurs animaux. Un début d’ autarcie!

        4. floorshw

          h16 >
          Citation : « Les Français sont bien plus xénophobes que racistes. A vrai dire, je pense qu’il sont en (petite) majorité xénophobe, et quasiment pas racistes. »

          Grosso modo du même avis. Mais n’oublions pas le pourcentage conséquent immigrés bel et bien racistes eux.

        5. eheime

          @ jmdesp

          « Le « moi, je suis immigré, mais si je pouvais voter ce serait pour Sarkozy, car Hollande va casser l’économie et me faire perdre mon boulot » je l’ai entendu plus d’une fois. »

          Les immigrés sont les premiers à trinquer le plus souvent.
          chomage : ils sont premiere ligne
          insecurité : ils sont sur les lieux

      2. daredevil2007

        Non, ce n’est nullement erroné comme vous dites… bien au contraire! Cela vient d’un simple constat fait en divers endroits : la gauche ne fait plus recette auprès du bon peuple! Ses « intellectuels » ont donc imaginé une stratégie de secours… ils ont donc l’idée de remplacer le peuple récalcitrant par un autre qui leur mangerait dans la main cf. B. Brecht). Cette volonté d’ouvrir la boîte de Pandore en dit long sur le mon de fonctionnement de ces politocards de combat prêts à vendre père et mère pour le pouvoir… et nous promet des lendemains très difficiles, voire violents!

        1. jmdesp

          Oui enfin la droite n’est pas en reste avec les logique foireuses similaire, du type « faisons en sorte qu’il y ait le plus de propriétaires possible, car eux vote bien à droite ». Et toutes les subventions à l’achat, les lois pour l’investissement locatif des 10 dernières années sont basée sur ce raisonnement. « Je veux une France de propriétaires (qui voterons tous pour moi, savoir si c’est économiquement pertinent ou non de scotcher tous les gens là où ils habitent pour qu’ils refusent les offres d’emploi ailleurs, je m’en fout) »

          Par ailleurs la stratégie de la gauche sera un échec, les immigrés récents ne votent pas particulièrement à gauche. En 2007, Sarkozy sur le thème de « il faut récompenser la valeur travail » a majoritairement conquis leur vote. J’ai beaucoup ri à voir l’interview d’un femme noire dans le XVIIème qui déclarait Marine a raison, il faut arrêter de laisser rentrer tous les étrangers, dans la plus pur logique de « Moi, je suis entrée, mais je ferme la porte derrière ». Ceux qui votent à gauche sont au moins de la deuxième génération, avec la nationalité française,

          Donc au total, bof, et il y a plutôt lieu de rire de cette stratégie qui va surtout se retourner contre ceux qui l’ont initié. Le « moi, je suis immigré, mais si je pouvais voter ce serait pour Sarkozy, car Hollande va casser l’économie et me faire perdre mon boulot » je l’ai entendu plus d’une fois.

        2. eheime

          Beaucoup de bons raisonnement ici (enfin que je trouve bons :)), ça fait plaisir

          @aurelien : je pense comme vous
          @h16 : idem
          @jmdesp : idem

      1. jmdesp

        Qu’est ce qui va se passer ?

        Les immigré récent votent à droite (pour ceux qui ont obtenus déjà la nationalité après 10 ans).

        Ils n’ont pas de ressources et pas droit à la générosité de l’aide sociale, les HLM ils n’ont pas les contacts et les passe-droits pour y dénicher une place, ils savent que leur seule solution est de bosser, et ils y sont prêts. Ni le PS, ni le FN ne comprennent cela à leur sujet.

        Le niveau le plus élevé d’assistanat, c’est sur la deuxième génération, des gens qui sont nés en France, qui ont la nationalité française, qui peuvent déjà voter (quand ils prennent la peine de se déplacer, ce qui est rare) et c’est là qu’effectivement on voit beaucoup de gens qui attendent qu’on leur serve tout sur un plateau.

        Ceci dit il y a une partie de l’électorat du FN qui est au même niveau, des gens qui vivent eux aussi de l’assistanat, du chômage et des alloc dans des logements sociaux, mais qui passent leur temps à dénoncer les « avantages » dont profite les « immigrés ». Alors que se prendre en main, s’en sortir par eux même, ils ne l’ont jamais fait, et que la logique du FN, « On va te réserver un boulot juste parceque tu es français. Ah, ça c’est bien parceque par moi même, j’ai jamais réussi à en obtenir un » leur convient parfaitement bien.

    2. something

      Il y a un truc qui me chiffonne c’est qu’une élection « locale » ça n’existe pas. Il y a les municipales, cantonales, régionales et législatives qui ont toutes un caractère « local »… Alors où s’arrête le local, où commence le national ?

    3. Crucol

      Bonjour,

      Je crains que vous ne vous affoliez pour rien car:
      1. Si Hollande arrive au pouvoir en « s’alliant » avec Le Pen, ça va difficilement passer.

      2. Les communistes ont déjà essayés dans le 93 et 92 (Nord du 92) et ont échoués, car ces étrangers ne votent pas.

      Bonne journée,

      Crucol

  5. gnarf

    Je viens de recevoir les resultats du premier tour des Francais de l’etranger.
    En gros, Sarkozy est a 40% partout et 10% devant Hollande sauf en Europe du Nord et au Benelux ou l’avance est moindre.
    Le seul, seul endroit ou Hollande est devant Sarkozy est en Afrique du Nord Ouest.

    L’abstention est a 60% et elle serait probablement tres importante en France si l’inscription sur les listes electorales etait automatique.

    1. jmdesp

      Ben j’ai entendu que c’est faux, et qu’Hollande est devant pour l’Amérique du sud.

      En plus à ma connaissance, Afrique du Nord Ouest, ca veut dire Maroc (si tu y inclus la Tunisie tu as une définition extensive de l’Ouest, et ne me dis pas que le nombre de français votant en Algérie est significatif), et vu le nombre de retraités là bas, le résultat me surprend un peu.

      1. gnarf

        Je vous recopie ce que j’ai dans ma boite mail. C’est ecrit
        « Attention, ces chiffres sont en cours de validation par le Conseil constitutionnel »

        Amerique du nord, Sarko 37.7% Hollande 28.3%
        Amerique latine, Sarko 40.03% Hollande 29.03%
        Europe du nord 33.56% 32.28%
        Benelux 34.94% 25.42%
        Espagne Monaco 39.1% 25.95%
        Suisse 40.97% 19.54%
        Europe centrale 30.17% 31%
        Europe du s. Turq. Isr.49.01% 24.19%
        Afrique nord ouest 31.73% 42.39%
        Afrique centre s, e 42.06% 30.34%
        Europe e, asie, oceanie41.6% 25.3%

      2. gnarf

        Ici le detail pays par pays.
        Tiens oui j’avais pas realise le score en europe centrale.
        Rep Tcheque, Slovaquie, Pologne Sarkozy nettement devant.

        C’est l’Allemagne et l’Autriche qui votent nettement pour Hollande. Sont vraiment fous ils se rendent compte que c’est eux qui vont payer quand Hollande aura mis la France dans la situation de la Correze?

      3. jmdesp

        OK, merci pour les chiffres et de m’apprendre que la définition électorale de l’Afrique du nord-ouest c’est l’Afrique du nord plus l’Afrique de l’ouest, et que j’avais lu des craques sur l’Amérique du Sud.

        Le raisonnement que je suivais n’était pas totalement faux, sur le Maroc, Hollande et Sarkozy sont dans un mouchoir de poche, c’est surtout les autres pays africains qui font pencher la balance vers Hollande.

  6. BA

    Mercredi 25 avril 2012 :

    Le Neuneu d’or 2012 a été attribué à Mario Draghi !

    Bravo, Mario !

    Draghi espérait un effet plus rapide sur l’économie des prêts de la BCE.

    Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a convenu mercredi qu’il avait espéré que les prêts massifs consentis ces derniers mois par l’institution aux banques européennes profiteraient plus rapidement à l’économie réelle.

    La BCE a prêté quelque 1.000 milliards d’euros sur trois ans à des conditions très avantageuses aux banques de la zone euro lors de deux opérations exceptionnelles en décembre puis en février, espérant stimuler ainsi l’octroi de crédit et par là-même l’activité économique dans son ensemble.

    « Mais dans l’économie à l’heure actuelle la demande est contenue donc la demande de crédit est contenue », a déclaré M. Draghi lors d’une audition devant des députés européens.

    « Les opérations de prêts ont certes amélioré la situation financière et permis de gagner du temps, a dit M. Draghi, ce qui n’est pas négligeable, mais nous ne pouvons pas suppléer au manque de demande », a-t-il ajouté.

    Le président de la BCE a ajouté que l’un des effets notoires de ces prêts géants avait été de faire augmenter le portefeuille d’obligations d’Etat des banques.

    http://www.romandie.com/news/n/_Draghi_esperait_un_effet_plus_rapide_sur_l_economie_des_prets_de_la_BCE64250420121014.asp

    1. Rey64

      Bah, il a juste oublié le léger risque d’hyper inflation quand cet argent va arriver dans l’économie réelle. 3 fois rien…
      Cette Europe est foutue

      1. eheime

        c’est limité à 3 ans
        c’est un prêt
        en tout cas pour l’instant

        parler d’HYPERinflation est totalement hypothétique

        inflation, ok, mais hyperinflation, non,

  7. johnny_rotten

    De toute manière, ceux qui misaient sur une abstention maxi au premier tour, qui aurait « délégitimée » les partis politiques l’ont « bien profond ».
    De même, ceux qui veulent organiser une forme de « resistance » sur internet contre le système, en opposition aux médias mainstream , ne sont pas davantage crédibles.

    1. Heu. Dans le meilleur des cas, le président sera élu avec un quart des voix des citoyens, ce qui veut dire qu’il dirigera un pays au trois quart contre lui. Pas de quoi pavoiser du tout.

    2. Before

      En quoi ne sont-ils pas crédibles ?
      Qui sont-ils d’ailleurs ?

      Abstentions + votes nuls + votes blancs = 22%
      En ajoutant les non-inscrits, on arrive à 30 %
      Hollande à fait 28% (de 70% du corps électoral, donc)
      S’il est élu, il représentera qui exactement ? Combien d’électeurs auront effectivement voté pour lui ?
      (pareil pour l’autre ou n’importe quel autre)

      1. jmdesp

        Si on est pas inscrit, si on ne vote pas, ou nul, il faut assumer qu’on *n’existe* *pas* politiquement.

        A quel haruspice d’ailleurs confiez vous la tache d’examiner les entrailles de ce non-vote pour interpréter ce qu’il veut *vraiment* dire ?

        Il ne veut en fait rien dire, seuls ceux qui prennent la parole pèse sur le débat.

        1. Crucol

          Si on est pas inscrit, si on ne vote pas, alors on ne participe pas DONC, personne n’a pas le droit de nous infliger la politique résultante (les impôts et autres vexations), logique non?

        2. Calvin

          Pas de différences notables entre les candidats = pas de débat.

          Pas de débat sur les gaz de schiste, pas de débat sur les OGM, pas de débat sur la faillite du modèle social français, pas de débat sur la retraite des fonctionnaires, pas de débat sur la dépense publique, pas de débat sur les chèques éducation, pas de débat sur la diminution du nombre d’élus, pas de débat sur… oh, et puis zut, il y en a trop…

          Pas de débat = pourquoi voulez-vous qu’on prenne la parole ???

        3. Macsime

          Pourtant c’est pas compliqué, un vote nul (ou assimilé) veut dire « L’offre politique actuelle ne m’intéresse pas, je ne donne donc caution à aucun candidat ».

          Cette obligation de cautionner un des candidats sous prétexte que « voter blanc, c’est le maaaal », c’est très vite énervant. Et pas très très libertaire en plus.

        4. Talleyrand

          Vous vous apprêtez à envoyer un saigneur dans sa volière accompagné de ses coucous exploitant les pigeons, c’est-à-dire vous ! L’un qui sait déjà bien manier le coutelas ou l’autre qui voudra se faire la main très rapidement ; hallucinant !

        5. jmdesp

          Oh, mais il n’y a pas de « c’est le maaaal » à voter blanc.

          Le ridicule, plus que le mal, est de refuser d’admettre que faire cela est juste, rien de plus, rien de moins, céder volontairement cette minuscule portion de pouvoir aux autres, et de déclarer à la place « enculés, connards, vous prenez même pas en compte mon vote blancs ! »

          Comment le prendre en compte ? Il est à gauche, il est à droite, il est libéral, souverainiste, libertaire, facho ? En fait tout cela à la fois, puisque des gens de tout ces cotés là ont refusé de voter, de choisir.
          Donc il ne compte pas, c’est tout. Le vote qui par contre est exprimé, donc compte, c’est impressionnant à quel point il est souvent mal informé, moutonnier.

        6. Paf

          on vote avec ses pieds ou avec un fusil.Le vote papier c’est specifiquement fait pour les moutons mal informés.Si ni les pieds ni le fusil ne sont necessaire c’est qu’on n’est pas si mal la ou on est.
          Sinon pour avoir du pouvoir un simple telephone suffit.Dans mon quartier un certain nombre d’electeurs se sont rassembles pour appeler l’elu local et lui demander de construire une bordure de trottoir large pour les enfants, il l’a faite.
          Je vous rassure, ce n’est pas en fRance.En fRance tu peux telephoner longtemps, le fait de dire ‘je paye donc j’ai droit a un service’ est vu comme de l’humour noir ou de l’impolitesse.

  8. bla

    la destruction des nations est prevue dans le programme de l’UE. c en cours. L’italie devient revisionniste sur son unite par ex. les partis souverainistes vont continuer a monter partout en europe.

  9. Emma

    Merci h16 de ce beau billet. Votre analyse sur la récupération des voix du FN est très juste.
    Moi je pressens le troisième tour comme si on y était déjà, celui qui aura lieu dans la rue de toute façon et quoi qu’on vote ou qu’on ne vote pas.

    1. Maruška

      Je suis d’accord avec vous Emma.
      L’acharnement des médias anti-FN mais embrassant tous les faits et gestes de Hollande quoi qu’il fasse me donnent la nausée. Et bien sûr si Sarko fait la même chose que lui, caylemal.
      Je me prends encore pas mal d’insultes quand j’essaie de démontrer celà au gens (alors ça veut dire que tu es du FN, ou pour Sarko, ou pour je-sais-pas qui mais c’est pas bien), mais j’ai l’impression que certains commencent à comprendre, alors je continue!
      @h16: la liste de F+ pour le FN ‘trouble-fête’ est géniale!

    2. Pascale

      Si Hollande est élu il n’y aura pas de 3ème tour, cad le tour de la rue. Il est de gauche donc dans l’imaginaire du « peuple » il est gentil, il va changer le monde, il est Superman se battant contre la finance, le capitalisme et pour l’égalité. Pour ce qui est du danger qui viendrait de la rue, il ne risque strictement rien.

      Il y aura un 3ème tour mais il sera mené par la RÉALITÉ. Voir à ce sujet l’excellent papier de George Kaplan : http://ordrespontane.blogspot.fr/2012/04/monsieur-le-president.html#comment-form

      1. Menfou

        Souvenez-vous de l’élection d’Obama. C’était « trop bien, trop fort, trop bon, trop génial, trop top » et le Monde était sauvé.
        Suuuuuuurpriiise…

      2. Higgins

        @ Pascale

        Vous m’avez devancé. J’ai trouvé ce texte, fort bien écrit, sur Contrepoints.
        La gueule de bois va être sévère.

  10. Before

    Sur la une de L’aberration, Hollande semble vouloir sortir un flingue de sa poche…
    C’est comme ça qu’il veut convaincre les électeurs FN ?

    1. pod

      J’ai plutôt pensé qu’il s’apprête à lâcher du bifton pour acheter des voix, ce clientéliste de M—. Même pas encore élu et déjà prêt à payer toutes les âneries qui se présenteront.

  11. Robert Marchenoir

    Sur les termes « racisme » et « xénophobie ».

    Ils n’ont rien à voir avec le débat. Le débat consiste à savoir s’il faut être pour ou contre l’immigration de masse.

    La xénophobie consiste à ne pas aimer les étrangers. On peut parfaitement aimer les étrangers et refuser l’immigration de masse.

    Même chose pour le racisme, mot dont le sens est beaucoup plus confus (je peux vous donner au moins dix définitions différentes du racisme — et quand je dis différentes, c’est très différentes ; or, personne ne précise de quoi il parle quand il utilise ce mot).

    En réalité, racisme comme xénophobie, tels qu’ils sont utilisés aujourd’hui dans le débat politique, veulent simplement dire : caca, pas beau, méchant, pas dans le camp du Bien.

    On conviendra qu’un débat qui admet de tels mots ne vaut pas un pet de lapin.

    1. Crucol

      Définition de l’Académie Française:

      RACISME n. m. XXe siècle. Dérivé de race.
      Ensemble de doctrines selon lesquelles les variétés de l’espèce humaine appelées races, principalement distinguées les unes des autres par leur apparence physique, seraient dotées de facultés intellectuelles et morales inégales, directement liées à leur patrimoine génétique. Par ext. Préjugé hostile, méprisant à l’égard des personnes appartenant à d’autres races, à d’autres ethnies.

    2. Paf

      mort de rire Robert.Le sujet c’est « qui va ramasser les voix du FN? ».
      ca me fait marrer de te voir te pointer a chaque fois qu’on mentionne les vilains zetranger qui ‘immigrent en masse’ en fRance (lol), a croire que tu cherches a te justifier d’etre un xenoraciste.C’est pas parce que tu n’aimes pas les bicots que les ramener dans le debat va changer quoi que ce soit a l’economie du pays; plus le pays va etre dans la mouise et plus on va chercher a leur coller la responsabilite sur le dos.

      1. Calvin

        Paf, tu n’as rien compris : ce sont les magrébins qui ont eu en charge les destinées de la France depuis au moins 1945.
        C’est à cause d’eux que la retraite est par répartition, que les collectivités publiques distribuent des Ipad, que l’on fait des prêtes à taux zéros, que l’on subventionne des associations écologiques ou des journaux, etc.
        Non ? On m’aurait menti ?
        C’est des franchouilles qui ont mis le pays dans la mouise ?
        Ah, ben, mince…

        1. Paf

          qu’est-ce qu’on dit d’un algerien qui bouffe des biscottes? on dit que le pain des francais ne lui suffit plus.Blague dans Spirou,annees 80.

  12. Théo31

    Les poliotocards prouvent une fois de plus qu’ils n’ont aucune honte. Depuis des années, les socialos injurent à longueur de journée les électeurs du FN (« les gros cons ») et viennent leur masser les testicules pour avoir leur voix.

    Il faudrait leur rappeler qu’on insulte pas les électeurs, à commencer par les siens.

    1. Paf

      apparemment en fRance on insulte ses electeurs sans probleme puisque quoi qu’il arrive ils retournent aux urnes bien contents…lapin compris…

    1. Oh, elle traîne un peu partout sur le net. Parfaitement équilibrée par rapport à la précédente sur Hollande. Le journalisme sous perfusubvention dans toute sa splendeur.

  13. pod

    « Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow. »

    -> les nofollow sont aussi socialistes ??? Diantre !!!

    (Ok, je sors)

  14. Thomas

    H16 tu peux aussi mettre en couverture la une de libé sur sarkozy disant que le FN est comptabile avec la république ^^

    Ce qui est étrange pour en revenir au post, c’est que beaucoup de professionels dans le monde de la finance en Asie et US n’ont pas la moindre idée du degré de socialisme de la France et de la futilité de la campagne. Ok c’est ausssi parce que beaucoup n’ont rien à faire de la France éternelle 5emem puissante du monde, lumière du monde libre, mais quand même c’est amusant à observer.

    1. Je ne sais pas dans quelle mesure tous ces horripilants petits moralisateurs à deux sous ne se rendent pas compte qu’ils font, justement, le jeu des sarkozystes ?
      A force, on en viendrait presque à vouloir voter pour ce pauvret tellement c’est devenu caricatural et ridicule, juste pour clamer le museau de ces fats.

      1. Calvin

        Exactement, ce que n’arrive pas à faire NS (réconcilier les électeurs du FN ET du Modem), ces journaleux sont en train de le faire pour leur ennemi…
        Les électeurs du FN diabolisés trouveront en NS un exutoire à leur haine, les électeurs du Modem pourront aussi se rendre compte de la caricature…

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)