Le changement, c’est pour dans plus tard, promis.

Et voilà, l’agonie d’un suspens colossal est à présent terminée. Dans un bel élan presque unanime (puisque une petite moitié n’est pas d’accord) le peuple s’est décidé ; il y a une belle victoire avec un candidat qui saura montrer sa belle tête de vainqueur. Mais pour le changement, ce sera pour plus tard.

Youpi, donc, exit Sarkozy, bonjour Hollande.

Si, en 2007, nous échappâmes à la bravitude, nous aurons eu droit en 2012 à la palpitance terrible d’une attente insoutenable de bout en bout puisque finalement, le candidat désigné par les sondages et propulsé par les médias sera arrivé à bon port en passant chacune des étapes exactement comme prévu. Et comme prévu, cette élection fut discrètement marquée par l’absence totale et compacte de tout candidat libéral, ainsi que de toute proposition libérale dans les programmes plus ou moins farfelus qui nous furent proposés.

bye bye sarkozy

Et finalement, heureusement ! Comme l’a fait remarquer Tartine Aubry, la République du Bisounoursland a déjà eu tant de bobos avec toutes les méchancetés que Nicolas Sarkozy lui a fait subir qu’il était plus que temps qu’un vent nouveau de changement profond souffle sur ce pays, avec de la douceur et des petits poutous câlins.

Cependant, il est bon de préciser que cette République ne s’est pas construite dans la précipitation ; le bisou citoyen et la manifestation festive ont eu besoin de temps pour se développer. Certes, le changement, c’est maintenant, mais pas dans la précipitation.

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

En effet, dans un premier temps, et sauf à diriger par décrets, le président et son futur gouvernement vont se retrouver, au moins jusqu’à mi-juin, avec une assemblée officiellement de droite. Courte cohabitation d’un mois, il est vrai, mais c’est sans doute une trentaine de jours pendant lesquels le changement, ce sera pianissimo, et se fera par petites touches modestes et furtives, et, en tout cas, pas par la loi. Autrement dit, la période de grâce, traditionnellement calibrée sur une centaine de jours, se trouve déjà écornée d’un bon mois pendant lequel on va surtout compter les pâquerettes et refaire la déco intérieure de l’Elysée. Eh oui : si Hollande arrive à l’Elysée, le Changement, lui, a pris un petit train qui s’est arrêté en rase campagne…

En outre, Hollande ne pourra, après les législatives, compter sur un groupe socialiste monolithique parlant d’une seule voix comme un seul homme. Il y a fort à parier que l’assemblée sera bigarrée : un peu du Front de la gauche, du Front de la droite peut-être, un ou deux Modémistes égarés, quelques Verts qui auront eu la présence d’esprit de ne pas trop se déchirer pendant la présidentielle et auront fourbi leurs armes pour cette phase décisive… Bref : il n’y aura pas cohabitation, mais il y aura certainement de petits moments de flottements mous qui augurent d’un changement forcément feutré et obligatoirement calibrés au micromètre pour ne froisser aucune tendance. En fait de bouleversement, ce sera plutôt des petites variations sur thème.

Les flottements promettent d’ailleurs de se faire jour dans les prochains jours lorsqu’il s’agira de pondre un gouvernement. Là encore, si changement il y a, il ne sera très probablement pas du goût de tous les joyeux électeurs du président puisque pour arriver à son poste, il aura fallu composer avec une foule hétéroclite de communistes, d’arrivistes républicains énervés, d’écologistes plus ou moins subtils, d’anti-sarkozystes bornés ou monomaniaques, en plus des traditionnels socialistes déjà pas réputés, à la base, pour leur grand esprit confraternel aux embrassades onctueuses.

Il ne serait ainsi pas surprenant d’avoir un gouvernement qui s’ouvre au centre, comme un autre jadis s’ouvrit à gauche. En fait de changement, il pourrait surtout s’agir de surprises, pas toutes agréables sur le plan strictement politique. En somme, le changement, c’est comme d’habitude.

Et au-delà de tous ces aspects purement politiciens, force est de constater que la situation française n’a pas évolué d’un pouce.

Nous sommes lundi 7 mai 2012 et nous avons toujours une dette de plus de 1600 milliards d’euros. Et si Hollande n’applique ne serait-ce qu’une partie de son programme (ce qui est improbable, de toute façon), le changement ne sera pas pour maintenant sur ce front là.

Nous sommes lundi 7 mai 2012 et il y a toujours plusieurs millions de chômeurs. Dans les jours qui viennent, l’euphorie du changement de tête à l’exécutif retombera, et l’absence de modification dans cette situation laissera planer un gros doute : et si le changement, c’était pas tout à fait pour maintenant, mais pour un peu plus tard, quand la croissance reviendra grâce aux efforts magnifiques que la fine équipe socialiste s’emploiera à nous faire gober ? Parce que c’est évident, avec toute la douceur et les câlins qu’on nous promet, la croissance va forcément revenir, voyez-vous !

Hollande : la grosse gamelle, c'est maintenant

Comme je l’ai déjà écrit hier, les cinq années qui viennent seront décisives. Les socialistes, cette fois-ci officiels et assumés, disposeront peu ou prou de tous les leviers de pouvoir, de la majorité des régions, des départements, des grandes villes. Le plantage, catastrophique, complet, total, est absolument inévitable et nos fiers collectivistes seront aux premières loges. Au moins, ils ne pourront pas dire qu’on ne les a pas prévenus. Et comme l’État vient de recevoir un véritable chèque en blanc du peuple, et un chèque en bois des politiciens, il va donc continuer à grossir, sans en avoir les moyens.

Or, on sait maintenant tous comment terminent les pays dont les dettes sont devenues trop grosses : la Grèce nous pave le chemin. Et il ne sera pas très Bisounoursland.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires140

  1. Shonin

    Fox News (hem hem) a dit :

    Choisir un socialiste pour s’occuper du problème de dette… c’est comme choisir un pédophile pour s’occuper du problème de babysitting.

    Gloups…

    1. Théo31

      Des socialistes intelligents et dotés du bon sens, ça existe… mais pas en France. Avoir la gauche la plus débile de l’univers n’est pas donné à tout le monde.

      Quand le pays se prendra le mur des réalités dans la face, ce sera forcément la faute aux marchés, aux gays, aux capitalistes apatrides, aux Juifs (apatrides eux aussi) que sais-je encore, mais pas celle des socialistes : il nous expliqueront doctement qu’ils ont hérité d’une situation catastrophique, ce qui est vrai, et que si ça ne fonctionne pas, c’est parce que ce sont les méchants d’en face qui mettent des bâtons dans les roues et que le pays n’est pas suffisamment socialiste.

        1. Domi

          Sauf erreur, pour précision : c’est qu’on ne peut avoir que deux des caractéristiques listées en même temps.
          Ce qui donne :
          – intelligent & socialiste = de mauvaise foi ;
          – intelligent & de bonne foi = non socialiste ;
          – socialiste & de bonne foi = idiot ;

      1. Higgins

        Je crois que JM Aphatie résume parfaitement la situation dans son billet du jour: « …Existe-t-il une autre politique ? Personnellement, je n’en connais qu’une.Poursuivre la fuite qui est la nôtre depuis trente ans, par la nôtre entendez celle des pays occidentaux, pas seulement la France, procéder comme nous l’avons si souvent fait par une addition d’emprunts nouveaux avec l’espoir chimérique d’une relance qui ne vient jamais à cause de fondations vermoulues et prendre ainsi le risque de détourner définitivement de nous ce monde honni de la finance sans lequel nous nous serions écroulés depuis longtemps. Ecrire ceci n’est ni populaire, ni majoritaire. C’est aussi désagréable à écrire que cela l’est probablement à lire. C’est inutile, pour une large part, car trop de personnes, de citoyens, de journalistes, de responsables politiques, se détournent de la réalité qui nous environne. On peut donc se demander quelle perversité de la pensée pousse, ce matin, à le faire encore, car ce n’est pas ici la première fois que de telles choses sont écrites… » (http://www.rtl.fr/blog/aphatie/un-nouveau-president-la-grece-l-espagne-07-05-7747878039)

      2. eheime

        « Quand le pays se prendra le mur des réalités dans la face, ce sera forcément la faute aux marchés, aux gays, aux capitalistes apatrides, aux Juifs (apatrides eux aussi)  »

        > ah bon les gays sont responsables de la crise ?? Je savais pas.
        Je savais que les capitalistes et les juifs apatrides étaient responsables, mais je savais pas pour les gays.

        Mais pour en avoir croisé quelques uns dans ma vie, je me suis toujours dit qu’ils devaient bien responsables de quelque chose.

        Merci pour l’info 😉

      3. Olivier

        Je proteste. C’est le Belgikstan qui possède la gauche la plus débile de tout l’univers et même au delà !

    2. Nicolas

      « Choisir un socialiste pour s’occuper du problème de dette… c’est comme choisir un pédophile pour s’occuper du problème de babysitting. »

      De toute façon, quoiqu’il arrive, ca sera la « fôte du libéralisme », alors….

  2. Agence web

    Eh oui, on vient de changer de socialiste, pas de socialisme…
    En revanche, je ne suis pas vraiment sur que les choses aillent aussi vite dans le sens du mal qu’avec le précédent. Donc, on a peut-être même « gagné » au change, qui sait ?

    1. Domi

      Gagné du temps, je ne pense pas. Gagné en sujet de poilade cynique, s’est probable. H16 va se régaler.

  3. Emma

    « Les socialistes, cette fois-ci officiels et assumés, disposeront peu ou prou de tous les leviers de pouvoir, de la majorité des régions, des départements, des grandes villes. Le plantage, catastrophique, complet, total, est absolument inévitable et nos fiers collectivistes seront aux premières loges.  »

    Oui, h16, c’est bien cela qui est inquiétant : tous les leviers du pouvoir entre les mêmes mains. Ce n’est évidemment pas sain.

    Et soulignons le ‘courage’ du nouveau président qui souhaite être jugé à la fin de son quinquennat sur la justice et la jeunesse, rien de plus flou et rien de plus difficile à juger.

    Merci, cher h16, de continuer contre toutes ces marées roses à faire souffler un vent de libéralisme sur notre pauvre pays.

    1. Flo

      L’opposition réelle (le contre pouvoir) va plutôt se déplacer à l’intérieur du même camp politique.
      Les guerres Picrocholines qui vont forcément se déclencher entre le pouvoir central et les pouvoirs des baronnies régionales vont donner lieu à un jeu de bonneteau comptable qui ne va pas manquer de piquant.
      Pas sûr que ça amuse longtemps les dirigeants des autres pays et les décideurs économiques.

  4. Laglute

    Discours de Tulle bien plat, empreint de moraline, bisous sucrés, « mutual respect, man » et incantations du type « la pluie, ça mouille »…

    1. Flo

      Faillit m’endormir pendant ce discours et sauf erreur il ne semble pas qu’il ait déclenché un enthousiasme délirant d’une foule à priori acquise à sa cause.

      1. Deres

        Quand il appelait à des bisous généralisé, la foule était en liesse à la fin de chacune de ses phrases avec des cris de délire. Puis à un moment, il a parlé de la diminution des dépense et il y a eu un silence de mort et de surprise sur la place de Tulle. Il a vite enchaîner sur plus de justice et les bravos ont repris …

        Au passage, il ne semblait pas savoir que sont discours était retransmis dans toute la France. A la fin en particulier, il s’adressait uniquement aux locaux en leur parlant des travaux qu’il a réalisé sur la place de l’hôtel de ville !!! Et après on ose dire que cette homme politique n’a rien fait durant sa carrière : cette place est très joliment aménagée !!!

  5. Le Gnome

    Nous étions dans la mouscaille jusqu’au menton, le niveau va continuer de monter inexorablement jusqu’àv submersion totale du sujet et décès par étouffement.

  6. Pascale

    Enfin, n’oublions pas les promesses du candidat Hollandréou : 1/2017 budget équilibré, 2/ retour de la croissance à 2% dès cette année me semble-t-il 3/ dette publique ramenée à 80% du PIB (date? ).

    Avec en même temps la création d’énormes usines à gaz (de type création d’établissements d’investissements) qui vont couter des ponts et qui surtout, au lieu de fluidifier et libéraliser l’économie, vont encore resserrer le carcan sous lequel elle étouffe déjà.

    « Je me marre » – Coluche –

    1. Deres

      L’important, c’est la moralisation politique. En particulier, l’usage abusif des avions de l’Etat et de Sarko One, c’est terminé. Hors de question d’utiliser un B737 pour déplacer une centaine de journaliste redevable d’éviter le train au frais de l’Etat. Uniquement le TGV comme les gens normaux comme il l’a affirmé lors de sa campagne … Bien entendu, aucun journaliste, surtout ceux bénéficiant des places dans l’avion ne trouve à redire …

      1. Nicolas

        « Uniquement le TGV comme les gens normaux »

        Oui, sauf que les « gens normaux » ne réservent en général pas toute la rame..

  7. Talleyrand

    Notre vie est un voyage
    Dans l’Hiver et dans la Nuit,
    Nous cherchons notre passage
    Dans le Ciel où rien de luit.

    Chanson des Gardes Suisses – 1793

  8. infraniouzes

    On nous ressert encore « La crise de la dette » à toutes les sauce. L’ennemi invisible, qui n’a pas de visage… Pas un journaliste pas un politicien n’a osé parler de crise de la « MAUVAISE GESTION ».

    L’Allemagne, qui a une énorme dette mais est bien gérée, ne semble pas avoir l’horizon aussi bouché que nous…

    Hollande aura-t-il le courage de parler de mauvaise gestion et ensuite embrayer sur une bonne gestion ? Pas sûr… That is the question…

      1. eheime

        Remarquez que l’article que je cite est sujet à caution.
        Les commentaires méritent d’être lus.

        1. infraniouzes

          Votre renvoi est excellent…. Bien évidemment les socialistes ne savent pas ce que « gestion » veut dire, c’est un mot absent de leur vocabulaire… C’est leur force…

          En revanche on eut aimé que la droite fit preuve de savoir et de maitrise en ce qui concerne la gestion.

          Il n’en a rien été…. D’où cette déconfiture…

      2. Nicolas

        « Bien évidemment les socialistes ne savent pas ce que « gestion » veut dire, »

        Bein si : « Gestion » : lutte contre le marché et le capitalisme à coup d’allocation, de subvention, d’impôts, de taxe, de Réglementation et de Lois.

    1. Théo31

      Tout à fait : l’Allemagne est mieux gérée. Mais elle a un gros boulet qui va lui péter dans la gueule : elle a toutes les usines qui fabriquent les produits des clients vivant à crédit des pays les plus endettés d’Europe. Quand la vie à crédit va cesser, l’Allemagne va se retrouver aussi dans la merde.

      1. Nicolas

        « elle a un gros boulet qui va lui péter dans la gueule : elle a toutes les usines qui fabriquent les produits des clients vivant à crédit des pays les plus endettés d’Europe. »

        Mauvais clients ? Changer clients !

    2. Deres

      Sans vouloir faire du sarkozisme, en % du PIB, la dette était maîtrisée avant la crise (déjà sous le règne de la marmotte cendrée d’ailleurs). La crise a changé la donne et en plus il a fait de la relance en affirmant que c’était pour que les français les plus fragile ne souffre pas. C’est là que l’on voit qu’il est idiot car cela aurait été une meilleure défense contre Hollande qui l’accusait en permanence de mauvaise gestion … Hollande, lui, en politicien de haut vol, va toujours comparer son action avec les pires années de crise de Sarko, pas avec les années de maîtrise de la dette qui ont précédé.

      1. Maîtrise tout à fait relative puisqu’elle n’a pas cessé d’augmenter, cette dette, depuis 1975.

  9. Tremendo

    Je me prends à regretter la candidature de Mickaël Vendetta, avec lui du changement c’était maintenant.
    En réalité pendant 1 mois, Hollande va se centrer sur les questions internationales et l’Europe, seules questions qui échappent au parlement et sur lesquelles il a toute prérogative.

    1. Et dans ces deux domaines, le petit dessert caramélisé, il va démouler, c’est sûr !

        1. Nicolas

          « Beaucoup de sucreries à la clé pour tous les bisounours? »

          Oui, mais en supo sous forme de vaseline..

    2. Al West

      @ Tremendo, Ah non alors ! Pas Mickaël Vendetta, il me ferait presque voter à gauche tellement il est bête !

      @ h16 : excellent, le petit dessert caramélisé qui va démouler. Mais êtes-vous sûr qu’il ne contient pas d’huile de palme ?

    3. Deres

      Il va surtout se concentrer sur des mesures électoralistes et démagogiques destinés à assurer sa majorité aux élections législatives. Sarko a eu le melon en se croyant un président au dessus des querelles et il a payé cher son manque d’agressivité et de laisser ses adversaires l’attaquer sans jamais leur faire payer leurs affronts. Hollande est un apparatchik, homme d’appareil et de coalition politique qui ne fera pas les mêmes erreurs. Il sait aussi que plus c’est gros plus cela passe. Les mesures populistes sont donc déjà annoncés :
      – allocation de rentrée scolaire : du génie car elle ne sera payé qu’en septembre longtemps après les élections, et cela rapporte 2 fois entre l’annonce et la réalisation 6 mois plus tard …
      – blocage du prix de l’essence pour 3 mois : donc on arrête les frais après les législatives, c’est logique.
      – plafond des livrets : cela crée artificiellement de la demande à court terme pour la dette française et permet don d’éviter une explosion des taux avant les élections;

      JE vous le dit, cet homme nous mènera à l’abbatoir, mais c’est un génie politique. Avec une telle démagogie plus la bêtise de la droite qui va se déchirer avec le FN, je prévois un raz de marée rose.

      Dans les petits bonus prévisibles avant les élections :
      – audit des comptes publics par la cour des comptes dirigés par la gauche (merci Sarko)
      – histoire avec la Lybie sachant que le gouvernement lybien actuel a tout intérêt à dire tout ce que désire l’occupant de l’Elysée

      1. Nicolas

        « – audit des comptes publics par la cour des comptes dirigés par la gauche (merci Sarko) »

        Un classique. Du coup, si c’a »s trouve, le holland va devoir « a cause de Sarkozy » renoncer à certaine de ses promesses ?!?!?!?!?!?!

        Arf !

        1. Domi

          hmmm… division par 60 millions ? Je ne compterais plutôt que les actifs, eux seuls peuvent payer (et même pas tous.)
          Disons 30 millions, ce qui donne plutôt 80.000 €

  10. RTP

    L’UMP signifie Union pour la Majorité Présidentielle. J’ai du mal à voir ce groupe parlementaire maintenir sa ligne politique qui est d’être ce que son nom décrit… Vont ils se renommer : Opposition à l’Union Présidentielle Socialiste ?

      1. Stéphane

        Ils changent la dénomination au gré des échéances électorales. Ca a été Union pour la Majorité Présidentielle pendant un moment.

    1. Crucol

      Vont-ils tout simplement continuer d’exister? Si des alliances UMP-FN se forment pour les législatives, c’en sera fini de l’UMP, dont une grosse partie va progressivement se rallier au FN,qui va devenir progressivement fréquentable…

      Wait and see.

  11. bibi33

    Je m’attendais à ce que le ciel ce matin soit rose, mais il est toujours bleu.
    Peut être pour le jour ou il deviendra président qui sait.

    En fait non!
    Je viens de recevoir un message du gluon du Big Mac me faisant savoir que les molécules de notre atmosphère continueront à diffuser la lumière comme elles l’ont toujours fait.

        1. Paf

          et souhaiter lalala mort des gens? est-ce pipitoyable?
          et souhaiter tralala lala mort des gens? aussi?
          de toute facon BrieMou a passe la date de peremption depuis longtemps 🙂
          tu es choque? tu veux un bisou ?

      1. Crucol

        Moi, mon rêve c’est H16 premier ministre, Vincent Benard à l’immobilier et Bastiat qui ressuscite, personnellement, je pense que le plus probable est la partie sur Bastiat.

  12. NeverMore

    On a vu une bulle médiatique et sondagière enfler comme la personne physique dégonflait (un peu moins sur le tard, avec le resserrement de l’écart).

    On va rentrer dans le processus inverse, et comme certains lui souhaitent bonne chance, je lui souhaite bon appétit.

  13. johnny_rotten

    Si Sarkozy a été battu assez nettement , il le doit non seulement à son propre tempérament velleitaire qui en a hérissé plus d’un y compris dans son propre camp, mais aussi à quelques sinistres personnages de son entourage qu’il a mal choisi comme Guaino, Géant, Juppé, Nadine Morano ou Michéle Alliot-Marie .

    Je pense que le choix d’un Fillon pour représenter la droite aurait été meilleur et la bataille de second tour contre Hollande plus indécise.

    Maintenant quand on voit tous ces braillards, torchés à la bière, Place de la Bastille, qui ont fait une teuf d’enfer avec Yannick Noah toute la nuit…. et ne sont probablement pas allés bosser ce lundi matin, je serais à la place d’Hollande que je me ferais du souci pour rendre des comptes à ce type d’électorat.

    D’autant plus, qu’ils étaient déjà là avec des banderoles bien revendicatives.

    « Perdons pas de temps pour retrouver nos acquis que Sarkozy a commencé à démolir » Hein ! !

    Smic à 1700 euros, interdiction des licenciements, embauche immédiate de fonctionnaires, retraite à 60 ans dans le privé et à 55 ans dans la fonction publique, revalorisation du RSA et des allocs chomage, blocage des loyers et du prix des carburants etc…

    Le Hollande il n’a encore rien vu et il va être bien surpris quand il va comprendre pour quelles raisons ils l’ont élu.

    Et tous ces salariés béats de la fonction publique qui ce midi ont fété ça sur leur lieu de travail avec moultes bouteilles d’apero et cacahuètes ! Hein !

    Ceci étant l’UMP risque de se faire ,dans la foulée, déchiqueter aux Législatives.

    Tous ces petits notables, élus sous la bannière UMP en 2007, qui au lieu de se préoccuper des problèmes majeurs du pays, ont passé leur temps à la buvette de l’Assemblée Nationale où la bouteille de champagne millésimé est à 5 euros.
    L’oeil rivé sur la cote argus immobilière de leur ville, à jubiler en loucedé quand ils voyaient le prix du m2 passer de 3000 euros à 4500 euros en trois ans. ces cons là , ils savent bien que le nouveau propriétaire qui achète un appart à 4500 euros le m2 va être une proie facile pour le système clientéliste de l’UMP. Mais maintenant tout ça va se terminer pour eux. ils sont cuits à présent

  14. Pandora

    Hollande va réformer, il n’a pas le choix et ce sous les applaudissements du monde politico-médiatique (forcément, il est de « gôche »).
    Je suis d’accord, ça va faire mal et certainement pas dans une voie libérale, mais ce sera pour la bonne cause, « l’intérêt général ». On peut en rire. Ou pas.

    1. Deres

      Il n’a jamais parlé de l’intérêt général. Il ajuste parlé de justice et de jeunesse … Ne chercher pas à être plus précis que lui …

  15. Tremendo

    Je me fais peut-être des illusions mais je me dis que c’est une occasion historique pour qu’enfin la droite fasse son aggiornamiento.
    les libéraux ont un rôle à jouer. La bataille est d’abord idéologique et c’est maintenant quand la droite est au plus bas et ne dirige plus rien qu’il faut y insuffler un changement.

    1. Oh, la droite n’est pas encore au plus bas. Il lui faut encore une bonne branlée aux législatives, quelques claques solides dans les départements et les villes, et dans quatre cinq ans, on sera bon pour 5 ans de Marine.
      Ensuite, on pourra discuter.

      1. Paf

        et pourquoi pas cinq autres annees de BrieMou? Il existe le risque que la decadence soit extremement lente et que le francais en redemande! il suffit que BrieMou tape sur les riches et laisse les classes moyennes et populaires tranquille.Y arrivera t-il?

      2. Théo31

        Tout à fait : aux législatives ce sera alliance avec le FN pour sauver les meubles ou la plus grosse branlée depuis 1997. Prendre les électeurs pour des cons en permanence se paie un jour.

        1. Alex6

          Pas en France. On peut y prendre les electeurs pour des cons ad eternam, ils le valent bien.

  16. Paf

    et puisque tout le monde donne son avis moi aussi: bien fait pour Sarko.
    finalement je suis content que ce soit l’autre, au moins ca va nous changer du petit roquet, et ca va reconfigurer le train-train pendant au moins quelques semaines.Rien que de voir comment Briemou s’en sort va nous occuper certainement mieux que de regarder Sarko faire la meme chose que ce qu’il a fait depuis cinq ans.
    Et comme on est sur qu’apres ca, rien ne va changer vraiment, autant profiter du peu d’action mediatique que ca va generer, c’est pratique le midi au moment du sandwich quand on s’ennuie sur internet.

    1. Paf

      et puis on peut savourer au second degre la joie des socialistes.
      Rejouissez vous bande de cons!le messie est la qui ne va rien changer.

      1. H.

        Ouiiiii ! Réjouissez-vous, bande de cons qui attendez (je cite johnny_rotten) « Smic à 1700 euros, interdiction des licenciements, embauche immédiate de fonctionnaires, retraite à 60 ans dans le privé et à 55 ans dans la fonction publique, revalorisation du RSA et des allocs chomage, blocage des loyers et du prix des carburants etc… » comme si vous attendiez la manne céleste.
        Comme pour l’élection d’Obama, c’était super-top-génial, ils ont festoyé comme si Dieu était sur Terre.
        Résultat ?

        1. Paf

          en meme temps ce fut la meme avec Mimitte, donc pas de surprise, les degoche sont festifs dans l’ame.
          Neammoins je me rappelle d’un passage du debat Sarkollandique pendant lequel BrieMou a montre que Sarko a augmente les impots des pauvres et reduit ceux des riches.Meme si les pauvres vont necessairement morfler plus avec les mesures de Hollande (s’il les tient, ce qui n’est pas gagne), c’etait tout de meme un peu con de la part de Sarko d’assommer les classes moyennes (qui votaient pour lui) avec plus de vingt taxes en plus au moment ou il lachait la bride a ses potes.Faut pas pousser non plus.

        2. channy

          Smic à 1700 euros, »
          c’était Mélanchon cela
          « interdiction des licenciements, »
          du Nathalie Arthaud »
          Résultat c’est maigrichonnet qui a été élu, et quand je lis votre synthèse je le trouve dangereusement libéraliste le flanby

      1. channy

        Vous voulez plutôt dire bien fait pour ce pov con..
        oui il était pédant et insupportable et je ne vous raconte pas sa réputation à l’étranger.
        Bon maintenant on a un gros ahuri, qui avec son discours soporifique d hier soir m’a définitivement convaincu que la grosse gamelle ca va être maintenant;

      2. Nicolas

        « Je plussoie : bien fait pour lui. Il était insupportable. »

        Moi, j’aime Sarkozy, parce qu’il n’est quasi jamais politiquement correct, contrairement au autres, dont je peux réciter les discours avant qu’ils les prononcent. Mais bon, les français sont ultra conservateurs…

    2. Deres

      En un sens, ce ne sont pas les promesse électoralistes qui me font le plus peur. Elles peuvent toujours être défaite plus tard même si cela est difficile avec notre droite socialiste. Ce que je crains le plus, c’est les actions de FH dans les coulisses pour obtenir des soutiens politiques. Les syndicats et les différents lobbys vont être à la fête en permanence. Les placards dorés servant de retour d’ascenseurs vont fleurir de tous les côtés. Le financement occulte des syndicats non représentatifs va être pérennisé et augmenté. Les financements associatifs vont exploser pour les associations gauchistes sachant que la gauche détiendra tous les niveaux politiques qui distribuent toutes généreusement l’argent des autres.

  17. Flo

    Pour l’instant comme le dit H16 tout change mais reste comme d’habitude.
    Il y a des glandus de journaleux dégoulinants de béatitude qui ont osé dire : « J’aime mieux l’accordéon à Tulle que le Fouquet’s à Paris comme début de mandat ». C’est leur droit.
    Que n’ont-ils relevé qu’après être monté dans une auto Française très populaire Il a loué quatre Falcons pour déplacer tout le barnum de Brive à La Bastille en une demi-soirée…auprès d’une société domiciliée à Monaco?
    Le « normal » l’aura été de son QG à Tulle jusqu’à la passerelle du Falcon.

    1. Laglute

      Sûr que cette info sera tue par les merdias de Gôche…

      Quand au Fouquet’s, ça n’a rien de très luxueux…

      1. lucillasan

        C’est-à-dire que quand c’est la gauche, c’est pour la bonne cause donc ça va. Faudrait pas loger tout le monde à la même enseigne quand même.

    2. Deres

      Dans les avions, il y avait carrément un moyen courrier B737. Il parait que c’était pour transporter les journalistes !!! Je suis certains que tous les notables socialistes de Tulle te de Corrèze ont aussi été déplacé pour assister à la fête à la Bastille …

  18. Pascale

    Bon, quand même, ce matin Merkel a annoncé que le traité de stabilité budgétaire n’était pas renégociable. Les ennuis commencent donc très très rapidement pour Flanby …

    1. Paf

      « pas negociable » en language de politicien – traduction: totalement negociable, plusieurs fois.

      1. Deres

        Cela veut juste dire qu’il faudra que Hollande lâche gros en coulisse pour pouvoir sauver la face en vue des législatives. Je prévois un retour triomphale d’Allemagne singeant celui de Daladier … Il dira avoir sauver l’Europe alors qu’en fait il l’aura surement enterré … Mais bon, cela vaut le coup si cela affirme son statut d’homme fort en vue des législatives …

      2. Nicolas

        « « pas negociable » en language de politicien – traduction: totalement negociable, plusieurs fois. »

        Pas en Allemand, la langue du Furer..

    1. Nord

      C’est à dire que, si: c’est possible, mais il faudra que les autres Etats-membres, tous les Etats-membres! y consentent, et là j’envisage qu’il serait moins difficile d’apprendre à la Tour Eiffel à danser le twist …

  19. Bruxibru

    Comment cet homme, Attali, dont il est quand même difficile de contester qu’il n’est pas complètement idiot, peut-il arriver à débiter des inepties d’une telle catégorie. Comme si c’était en dépensant 2000 Md€ nouveaux, par de la dette européenne, que les problèmes vont disparaitre.

    Le tout pour faire des autoroutes, ou de grands projets, enfin, peu importe.

    http://www.bfmbusiness.com/replay

    J’ai m’a théorie sur le sujet, le Sherpa est monté trop haut, sous trop de coups de fouet de son ancien maitre : il manque d’air.

    1. something

      Ou bien Jacques Attali est un con et ça m’étonnerait quand même un peu, ou bien Jacques Attali n’est pas un con et ça m’étonnerait tout de même beaucoup.(Pierre Desproges, à propos de Séguéla)

    2. Nord

      Bonne idée les autoroutes! Je me disais aussi qu’entre Montcuq et Saint-Pantaléon les départementales ça faisait un peu léger …

    3. Deres

      Des équipements on en a déjà suffisamment. En ajouté ne relancera pas la croissance. Les japonais font cela depuis 20 ans et ils ont maintenant des ponts géants qui mènent à des villages de pêcheurs et des tunnels qui relient des îles inhabités. En plus, si on investit dans des ronds-points/chicanes/ralentisseurs/radars qui ralentissent les véhicules ou des éoliennes/panneaux solaires qui rendent l’électricité plus cher ou des TGV/RER qui crèe massivement u cheminot syndiqués CGT et des subventions d’entretiens, on ne risque pas de relancer la croissance ….

      1. Paf

        on s’en fout! la gauche a gagneeeee tra lalala lalala on danse! on danse! demain c’est l’ete! il va faire beau et chaud et la fRance est de gauche! l’hiver c’est loinnnnnnnnnnnn
        youpi!
        youpla!

      2. Pascale

        Non seulement cela ne leur pas apporté de croissance, mais en plus ils se retrouvent avec une dette abyssale

    4. Nicolas

      « Attali, dont il est quand même difficile de contester qu’il n’est pas complètement idiot »

      Mais si..

    5. Laglute

      Ben oui, le sherpa, ça monte tellement haut, qu’à la fin il n’a plus d’oxygène pour respirer et tenir une pensée cohérente, ça parait logique, non ?

      Deux solutions alors, soit mourir d’asphyxie, soit redescendre au plus vite. Pour ma part, je préfère la première…

  20. Deres

    Pour moi, la seule conclusion de tout cela, c’est qu’en politique, l’adage « Plus c’est gros, plus cela passe » est vrai. Sarkozy a voulu la jouer raisonnable et responsable, c’était une erreur monumentale. Hollande y est allé à fond dans la démagogie et le flou conceptuel et cela a payé.

    Les français sont des veaux et ne font que répéter des idées toutes faites qui doivent être très simples, Sarko président des riches. En plus, ils n’ont aucune connaissance politique historique donc ils ne voient même pas quand Hollande singe Mitterrand ou propose des mesures foireuses essayés mille fois comme les emplois aidés …

    1. Nicolas

      Oui : fallait reprendre les proposition des cocos, diviser par deux, et c’était tout bon !

      Na pas oublier que le peuple est fondamentalement con. Sinon il n’aurait pas besoin de l’Etat.

    2. gnarf

      C’est un peu vrai, mais faut pas simplifier quand-meme. Il y a une bonne proportion de gens sensibles a la demagogie.
      Il y a aussi une bonne proportion de gens de bon sens.

      Sarkozy a perdu les gens de bon sens quand il a fait l’ouverture a gauche, qu’il a renonce a reduire les depenses de l’Etat, qu’il a voulu « refonder le capitalisme » et s’est pose en sauveur de l’Europe avec son plan de relance a 200 milliards d’euros, qu’il a racole en legiferant 4 lois par jour pour des conneries….etc.

      La droite francaise a eu deux fois de suite un boulevard pour reformer et n’a RIEN fait. Hollande est au pouvoir parce que son opposant s’est montre encore plus mauvais que lui.

    3. Laglute

      Les français sont surtout nostalgiques des belles années de croissance et ne veulent pas arrêter les injections d’opium. Ils sont fatigués d’eux même et arrivent en bout de course, ne voulant pas se renouveler, toujours à ânonner les mêmes bêtises, comme autant de vieux réflexes pavloviens qu’on leur a consciencieusement implanté dans le ciboulot.

      L’électro est quasiment plat maintenant : qui se dévoue pour débrancher la prise ?

    4. Théo31

      « Quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents […], je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse, dans deux ans pour être de nouveau élu, je ferai campagne sur des conneries populaires, pas sur des trucs intelligents que j’aurai fait. ».

      Georges Frêche

  21. Deres

    Je constate avec dépit comment comme annoncé notre système politique pourri favorise le gagnant du premier tour au deuxième. En effet, toute les chiffes molles, en particulier les médias et le centre, se rangent immédiatement derrière le favori, en espérant des retours d’ascenseurs et la magnanimité du vainqueur. Il est donc encore plus favorisé au second tour et rien ne peut plus changer la dynamique …

    1. Nicolas

      Les média ? Ils sucent la bitte des socialo-communiste dés leur naissance, pourquoi voulez vous qu’ils s’arrêtent après ces années de « combat pour la cause » ?

      La France est morte.

        1. kohaagen

          Meuh non, Laglute. Qu’allez-vous penser là ? Nicolas est un peu marin, voilà tout.

  22. hussardbleu

    Personnellement, je suis inquiet… inquiet pour notre ami H16, tant il est évident qu’avec toutes les conneries qui se profilent en rangs serrés, il ne va plus savoir où donner de la satire : je crains la surchauffe…. H16, soyez prudent, ne prenez pas de risques, il s’agit maintenant d’une course de fond, cinq années à rigoler, il faut y aller en douceur. Pas d’excès ! mais quel beau champ de tir, quand même…

  23. Deres

    On se plaignait que notre président était ridicule avec sa petite taille … Il y a du progrès, on a gagné un centimètre. Bon en échange, on a gagné aussi de la rondeur, 6 années de plus à l’investiture, des lunettes, pas beaucoup de cheveux et des verrues sur la gueule. Le changement, ce n’est pas vraiment en mieux en tout cas … La French touch à coté des Obama et Cameron, faudra repasser.

    En plus, point de vue changement, c’est surtout l’arrivée tant espéré de la promotion voltaire aux manettes …

  24. BA

    En Grèce, le chaos politique ravive le spectre de la faillite.

    La Bourse d’Athènes a dégringolé de 7,6% lundi 7 mai, au lendemain d’élections législatives qui ont lourdement sanctionné les deux partis pro-austérité et envoyé pour la première fois des néonazis au Parlement.

    Que se passera-t-il si la Grèce rejette l’austérité ?

    Si aucun accord de gouvernement n’intervient au terme du processus de négociations, de nouvelles élections pourraient être convoquées dès le mois prochain. Un agenda politique qui est difficilement compatible avec l’agenda de consolidation budgétaire fixé par l’UE et le FMI. D’ici à juin, le nouvel exécutif est en effet censé de nouvelles coupes budgétaires, d’un montant d’environ 11,5 milliards d’euros. Une baisse des salaires des fonctionnaires et des retraites est à prévoir. 150 000 postes de fonctionnaires doivent être supprimés d’ici 5 ans. Or si de nouvelles élections ont lieu, les partis extrémistes pourraient encore monter en puissance, estime Elena Panaritis. Et empêcher le vote de nouvelles mesures d’austérité. L’Europe et le FMI pourraient dès lors refuser de verser à la Grèce les prêts qui lui sont nécessaires pour continuer à rembourser sa dette et à payer ses fonctionnaires. En juin, le pays est censé recevoir une tranche d’environ 30 milliards d’euros de nouveaux prêts. S’il ne les reçoit pas, il fera défaut sur sa dette et sera en faillite. Une sortie de la zone euro pourrait s’en suivre.

    « C’est le scénario du pire qui risque de se réaliser, tant pour la Grèce que pour la zone euro, explique Patrice Gautry, chef économiste d’Union Bancaire Privée. La Grèce, qui ne peut plus se financer sur les marchés, verrait son déficit commercial se creuser en cas de sortie de la zone euro, son inflation augmenter et le pouvoir d’achat de ses citoyens se dégrader. Quant à l’argent prêté depuis deux ans par le FMI et l’Europe [environ 400 milliards d’euros], il serait définitivement perdu en cas de faillite grecque. Sans compter que cela créerait un précédent en zone euro et que les autres pays fragiles – Portugal, Espagne, Irlande, Italie et voire même la France – seraient alors attaqués par les marchés. Ce serait la fin de la zone euro. »

    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/en-grece-le-chaos-politique-ravive-le-spectre-de-la-faillite_293623.html

    1. eheime

      Si ils quittent l’euro, contrairement à ce que beaucoup affirment, ca va etre cataclismique pour eux (et terrible pour tout autre pays qui quitterait l’euro en état de faillite).

      Ils vont se retrouver avec une monnaie qui fluctuera comme la monnaie Iranienne, au gré des peurs et des rumeurs. Tous les locaux vont mettre les 3 fifrelas qu’ils possedent à l’étranger. Les élites vont aller travailler à l’étranger. Et le pétrole va quintupler de prix par rapport au revenu moyen. Et vu les ressources naturelles de la Grece, ils ne pourront pas compenser par de l’autosuffisance.

      L’Europe et le FMI est ce qui permet au pays malade de tenir debout en chancelant. Sans les subventions, ça va etre le blackout total.

      J’ai moins peur pour l’Italie, l’Espagne ou la France qui sont beaucoup plus autosuffisants et qui à la limite sortiraient renforcés d’un petit retour à la réalité. Mais les pauvres grecs, je pense que les soucis sont devant eux…

      1. Calvin

        Oui.
        Et je me dis de plus en plus, que le ou les pays qui vont quitter l’euro seront plutôt l’Allemagne et les pays un peu plus vertueux.
        Surtout si le nombre de dirigeants nouvellement élus qui veulent une pause de la rigueur continue à augmenter.

      2. Théo31

        Les Grecs ont voulu le socialisme, ils l’ont : qu’ils assument maintenant !

        Je serais curieux de savoir ce que les néo nazis qui viennent d’être élus pensent de la dette de 575 milliards que les Allemands doivent aux Grecs au titre de la dernière guerre.

  25. Alex6

    La clef pour etre elu en France est de reussir a faire croire que l’on va reussir a faire payer les autres pour le maintien du petit confort de chacun. C’est criant quand j’en discute avec des Francais, toujours certains d’etre gagnants dans le systeme.
    Hollande a joue cette carte a fond, notamment en restant extremement flou sur l’evolution des paliers fiscaux qui vont FORCEMENT etre modifies pour tout le monde lorsqu’il va essayer d’augmenter les plus hauts paliers.

    Retour a l’equilibre budgetaire en 2017? Ici en Australie, on discute du budget pour etre en surplus* (oui chers Francais, vous avez bien lu) l’annee prochaine. Certes, l’Australie a un niveau d’endettement relatif faible, une economie en croissance et un gouvernement de gauche au pouvoir, comparativement a la France il est bien normal/logique de chercher a reduire la voilure…

    *je n’encense pas necessairement le gouvernement australien, le labour ayant fait de gros degats et etant un parti de blaireaux notoires mais tout de meme, cela souligne a quel point la France est deconnectee de toute realite.

    1. Epicier vénéneux

      J’ai une photo de moi à Canberra devant le Dept. of Finance and Deregulation.

  26. vroomus

    le seul gouvernement ayant bien géré la dette, c’est le gouvernement Jopsin entre 1997 et 2002.

    Ah bah tiens ça pour sûr ! Elle est passée de 750 milliards à 1000 milliards d’euros. Voilà que c’est du bien géré tout ça, ma brave dame. 33% d’augmentation ! Bravo.

    ET il était socialiste …..

    Et pas que. Il était aussi hypocrite et trop sûr de lui. D’ailleurs, ça l’a tué politiquement. Bien fait.

    Cet article est donc n’importe quoi.

    Le déficit est un ratio entre dépense et revenu. La gauche augmente les revenu, et la droite les diminue. POur les dépenses, ca monte dans les deux cas. Sauf que la droite, réserve ses dépenses à ceux qui ont déjà tout.

    Et c’est mon article qui est n’importe quoi ? Le déficit, ration entre dépense et revenu ? Mais tu as vu jouer ça où ? Le déficit, c’est la différence entre revenu et dépense. Et le ratio par rapport au PIB, ça, c’est n’importe quoi : comparer ce qu’un état dépense par rapport à ce qu’un pays gagne, c’est comparer les dettes du PDG avec les revenus de son entreprise. Complètement N’Importe Quoi.

    Après on peut faire peur avec tout et n’importe quoi.

    Tu t’en sors très bien, effectivement. Tu fais assez peur avec ton niveau général de culture économique.

    MAis il faut aussi avoir un peu d’honnêteté intellectuelle et arrêter de diire n’importe quoi en entretenant le déni permanent.

    Gros bouffon. « Le déni, c’est maintenant »

Les commentaires sont fermés.