Escargots brestois et détenus à vélo

Décidément, la vie est trop triste pour parler économie, politique ou François Hollande qui bafouille. Aujourd’hui, j’ai décidé de nous remonter le moral en vous parlant de vélos et d’escargots. Car comme chacun sait, le vélo est excellent pour la santé de ceux qui les regardent voltiger de loin, et les escargots aussi, mais c’est davantage une question de sauce.

Oui, je sais, ce n’est pas limpide expliqué ainsi. Mais je m’explique.

La société française a évolué sur les dernières décennies, plus vite sans doute que je n’aurais pu le croire. Grâce au travail remarquable d’une bande toujours plus nombreuse d’humanistes de combat, le pays a su, de façon subtile, progressive mais obstinée et finalement, définitive, inverser habilement les échelles de valeurs. Comme l’expliqueront nos fameux humanistes, il s’agit ici d’explorer le champ des possibles, et dans ces possibles, le placement de l’Homme Honnête et Travailleur en bas de l’échelle des priorités constitue une éventualité qu’il était urgent de mettre à l’essai. Pour voir.

Et c’est donc par un travail constant auprès de toutes les strates de la société, mais en particulier des politiciens, que nos humanistes de combat sont parvenus à bien remettre l’Homme Honnête Et Travailleur à cette place si particulière, coincé à mi-chemin entre le virus Ebola et l’escargot, et de toute façon en-dessous du détenu moyen. On avait appris il y a quelques mois que, déjà, les cantines des prisons vendaient du Nutella a prix négocié, ce qui mettait l’Homme Honnête et Travailleur, à commencer par le gardien de prison, dans la situation ubuesque de devoir payer le Nutella de son proverbial pain quotidien plus cher que des criminels, prix supérieur auquel s’ajoute l’agacement moral d’avoir à payer des impôts pour que ces prisons continuent leur office de dumping nutellesque.

Chemin pour véloOn découvre à présent que les détenus, outre des réductions substantielles sur les gâteries chocolatées, obtiennent à présent des stages de cyclisme, permettant ainsi de leur faire découvrir l’ouest du pays dans des conditions estivales et pédaleuses. En effet, dans un petit article de France 3 saupoudré d’une ou deux fautes d’orthographe habituelles de la presse française, on apprend que des détenus ont eu le plaisir de participer à une opération de pédalage festif, citoyen et pénitentiairement encadré leur permettant de réaliser le trajet St-Jean-De-Luz jusqu’à Canet Plage sur des vélos (qu’on ne supposera pas volés). Le soir, coureurs et accompagnants ont dormi dans des gîtes ; avec ou sans petit nounours pour éviter les peurs nocturnes, on n’en saura rien.

Pour participer, il leur fallait avoir été définitivement condamnés à une peine d’au moins sept mois, et réussir un examen médical complet ; il eut été dommage qu’un détenu clabote en pleine cambrousse, sur son vélo (par exemple après avoir abusé de dopants). Pour réussir pareil voyage et éviter, justement, claquages et autres mésaventures médicales en route, les autorités avaient prévu un entraînement régulier au travers de sorties cyclistes organisées chaque semaine ; les cyclistes à casier ont finalement parcouru 60.000 km cumulés lors de ces entraînements… C’est loin, décidément, Cayenne et son bagne : la prison, en 2012, c’est à la fois Nutella pas cher et vélo bucolique.

Ici, les humanistes de combat nous expliqueront que l’opération avait pour but « d’intégrer les notions de respect des règles, de confiance et de dépassement de soi » ; le dépassement des autres était prévu lors de la randonnée cycliste, je suppose. Pendant ce temps, l’Homme Honnête et Travailleur paye ses impôts. En conséquence, il doit faire une croix sur ses vacances. Il avait prévu d’aller faire du vélo, mais ce sera pour une autre année. Il lui faudra probablement faire un trois sept braquages pour atterrir en prison et commencer enfin une nouvelle vie.

aim high

Un peu au-dessus de l’Homme Honnête et travailleur, on trouve l’escargot. C’est mignon, un escargot, et, comme je le disais en introduction, avec une bonne sauce, cela peut faire une entrée décente. Pas en Bretagne, cependant, où l’Escargot de Quimper est intouchable : classé en tant qu’espèce protégée, ce joli mollusque habite les zones boisées de la Basse-Bretagne et de la cordillère Cantabrique, dont il proviendrait probablement. C’est d’ailleurs cette distribution particulièrement parcimonieuse qui lui vaut cette protection étendue dans toute l’Europe (des fois qu’il apparaisse en Pologne, à tout hasard).

Il s’est très bien adapté au climat breton pas trop sec, et y pullule joyeusement d’autant plus qu’il n’est guère chassé et qu’il est donc, comme je le disais, protégé. À tel point que, régulièrement, des projets immobiliers ou d’infrastructure doivent être arrêtés ou abandonnés s’ils dérangent le pachyderme crustacé gastéropode, ce qui donne lieu a de croustillants articles dans une presse régionale toujours aussi friande de rebondissement localo-animaliers.

Ce qui devient franchement tordant, c’est lorsque cet animal devient responsable d’une déroute financière notable au point que tout un article y soit consacré. En substance, le Stade Brestois devait investir 12 millions d’euros et faire participer une quarantaine d’entreprises à la réalisation d’un centre de formation. Heureusement, de fières associations écologistes qui protègent le David gastéropode contre le Goliath bétonneur ont réussi à mettre un terme à ce projet. Adieu, veau, vache, cochons, couvées, constructions et emplois à la clef : le petit escargot, même en temps de crise, est intouchable.

escargots de quimper intouchables

Merveilleux pays qui a, encore une fois, su insuffler le vrai sens des priorités et des valeurs à ses habitants : le contribuable peut être ponctionné pour subventionner les coups de pédales estivaux de détenus, et les investissements peuvent être stoppés pour éviter de déranger des escargots. Après tout, puisque ce pays est foutu, autant l’achever dans l’absurde : oui, certes, je sais bien que le but de mettre des détenus sur des petits vélos et de les faire pédaler est pétri d’un humanisme fort et bon qui sent la sueur, l’âpre combat de l’homme contre la bête en lui, contre l’avilissement que la prison suppose et la perte-de-lien-social que tout enfermement provoque et tout ça. Je sais bien que si on ne protège pas les escargots de Quimper, toute la faune et la flore verdoyante de la Bretagne va partir en sucette dès qu’elle en aura l’occasion, vendue qu’elle sera au règne des promoteurs immobiliers (forcément peu scrupuleux).

Mais quel est le prix à payer de ces démonstrations ? Quelle est la limite à la gentillesse pour les escargots et les détenus ? Quelle société peut ainsi offrir des vacances au soleil pour des criminels ? Laquelle peut se permettre de piétiner des entreprises et mettre plus haut que des emplois, du travail pour des familles, la sauvegarde d’un patrimoine qu’on formolise à coup de lois ?

Quel exemple donne cette société qui choisit, systématiquement, le malhonnête ou l’animal au dessus de l’Honnête homme ?

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires76

  1. Egomet

    Et on nous bassine avec des prisons indignes. Le plus triste, c’est que ça peut bien exister aussi. Une petite opération de prestige, histoire de dire qu’on n’est pas des monstres et que les prisonniers sont bien traités, mais pour la masse, c’est une autre affaire. Un peu comme les internats d’excellence.
    En tout cas, jolie prime à la malhonnêteté! Terrible critère de sélection: « définitivement condamnés à une peine d’au moins sept mois ». Pas de limite supérieure? Histoire d’éviter les criminels dangereux?

  2. Higgins

    « Quel exemple donne cette société qui choisit, systématiquement, le malhonnête ou l’animal au dessus de l’Honnête homme ? » Vu le nombre de malhonnêtes œuvrant dans les palais de la république (une peine de prison, avec sursis cela s’entend, on n’est pas des bêtes, devenant le vadémécum indispensable à toute carrière politique qui se respecte), on connaît la réponse. Il y a des émules semble-t-il: http://www.leparisien.fr/marseille-13000/corruption-plusieurs-policiers-marseillais-devant-le-juge-05-10-2012-2206669.php

    Pour ceux qui ne le savait pas, l’état vient de pénétrer violemment dans nos domiciles: http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/10/05/20002-20121005ARTFIG00351-tarifs-de-l-energie-loi-votee-apres-un-clash-entre-deputes.php. Pendant ce temps, l’économie socialiste tourne à plein régime: http://www.challenges.fr/france/20121005.CHA1649/croissance-la-france-va-continuer-a-faire-du-surplace.html et la recherche de la vérité est aidée: http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20121004.AFP1056/ogm-l-autorite-europeenne-rejette-en-l-etat-l-etude-seralini.html

    1. Aloux

      Donc le tarif progressif de l’énergie a été voté en loucedé par un petit groupe de députés verts…

      Ils veulent sérieusement essayer de mettre en place cette usine à gaz ?! J’espère que la loi va dormir dans un coin faute de décret d’application.

  3. Le Gnome

    Dans le même style, il y a le scarabée pique-prune qui a arrêté la construction de l’autoroute Alençon-Le Mans.

    Mais le scarabée n’est pas mangeable, contrairement à l’escargot dont je propose le transfert du côté d’Echiré ou d’Isigny.

    1. manu

      t’inquiète paupiette …

      ils sont en train de construire l’autoroute bordeaux-biarritz . et ohhhhh .. miracle … 2 péages sont en cours de construction.

      le gag ? facile …. pour aller de bordeaux à bayonne, il n’y aura pas de route praticable en moins de 48h … hormis le péage.

      1. F. Josephe

        @ Manu.

        Ben oui, les sociétés d’autoroutes privées … sont privées. Faut payer. Une route gratuite, ça n’existe pas. Sauf dans les délires socialistes. Le péage devra être le mode de fonctionnement de TOUTES les routes, lorsqu’elles seront construites par des sociétés privées, et non par un état qui nous spolie.

        Qu’ai-je à faire qu’on puisse aller de Bordeaux à Biarritz en moins de 2 heures (48 h, faut pas pousser…), puisque je ne mets jamais les pieds dans cette région ? De quel droit viendrait-on me spolier de l’argent que je gagne en produisant des richesses sous le prétexte de satisfaire le désir des mangeurs de jambon de Bayonne ?

        En revanche, je suis prêt à mettre de l’argent pour la réfection de la route littorale du pays de Caux, où je vis (quand nous vivrons débarrassés du socialisme bien sûr)

        C’est en lisant les commentaires des blogs libéraux qu’on mesure combine il reste encore à faire pour extirper le socialisme des esprits, surtout le socialisme inconscient. Allez manu, encore un effort !

  4. Pandora

    Depuis des années, ces mêmes humanistes nous rabâchent que le but ultime de la prison n’est pas de punir, mais de réinsérer. Non, non, ne cherchez pas l’inversion des valeurs.

    L’inflation législative est une plaie en France : sur BFM, un consultant affirmait que le code du travail est passé de 2700 à 3200 pages de 2008 à 2012. Hausse : 18% !

    Nul n’est censé ignorer la loi mais là, c’est impossible. Et c’est une volonté affichée des hommes de l’État pour pouvoir contrôler les honnêtes citoyens. La loi est faite pour eux puisque par définition, les délinquants ne sont pas concernés par la loi qu’ils ne respectent pas.

    1. Egomet

      Peut-être même pas de punir mais de protéger la société.
      Cela dit, y a-t-il un but ultime qui autoriserait à négliger tous les autres? Punir, protéger, corriger etc. Si vous en oubliez un, tous les autres risquent d’en pâtir. Oubliez la punition, vous incitez les délinquants à se moquer de la justice. Oubliez de réinsérer les taulards que vous libérez, et vous mettez la société en danger. Tout est lié.

      Bien d’accord avec votre remarque sur l’inflation législative. Et vous ne parlez que du code du travail!
      Encore un petit effort et on pourra piéger n’importe qui avec un alinéa mystérieux. Si ce n’est pas déjà le cas…
      Hélas, il n’y a pas qu’en France.

  5. zecrocwhite

    Attention, démagogie et rabaissement du citoyen à l’horizon (sans compter la petite stratégie pour sauver les potes »:

    Hollande demande le report de deux scrutins en 2015 :

    François Hollande a demandé vendredi à ce que des élections régionales et départementales prévues en France en 2014 soient reportées à 2015.

    « Pour le respect de nos concitoyens et de nos assemblées concernées, il est préférable de reporter à 2015 l’organisation des deux consultations régionales et départementales », a déclaré le chef de l’Etat lors d’un discours à la Sorbonne.

    Des élections municipales, sénatoriales et européennes sont également prévues en 2014.

    1. Robert Marchenoir

      Euh… donc, dans un pays « démocratique » et « républicain » et dégoulinant de « valeurs » par tous les trous comme la Frônce, le président peut décider à lui tout seul de reporter des élections à une autre année ?

      Si ça se passait dans le Swazililand inférieur, on hurlerait à la dictature et au viol des doigts de l’homme ; BHL exigerait peut-être même des frappes ciblées ; mais puisque ça se passe chez le phare mondial de la vertu politique, c’est évacué en une brève dans Le Figaro.

  6. JG2433

    Détenu qui avait, peut-être, braqué [une banque, par exemple], et qui sort de sa tôle avec la permission de mettre le grand (ou le petit)… braquet !… 🙂
    [Je sors…]

    1. Aristarque

      Et on organisera des convois en provenance de Fleury Mérogis qui bloqueront l’A6 si peu utiles aux travailleurs qui permettent ces excentricités par leurs impôts.
      Il suffit de voir le B… qui résulte du passage d’un seul fourgon surtout quand il doit y avoir du « beau » monde dedans : deux motards, deux bagnoles devant, le fourgon cellulaire,deux à trois bagnoles derrière et quelques fois des motards latéraux…

  7. Pascale

    J’ai lu l’article que vous linkez sur l’escargot protégé, et l’affaire est complètement ubuesque. Elle révèle en tous les cas, la puissance de certains lobbies verts.

    Et comme par hasard, pour venir confirmer cette puissance on apprend que les écologistes ont réussi le miracle (il n’y a pas d’autre mot) à faire déréglementer (oui, vous avez bien lu : déréglementer) la construction des éoliennes :
    http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/l-assemblee-assouplit-la-reglementation-sur-l-eolien-764359

    1. J’attends pour commenter le jour où l’une d’entre elle, mal conçue, s’écrasera sur un car d’enfants suite à un coup de vent…

      1. Pascale

        Par contre moi j’attends une tempête style 1999 ou Xyntia. Que se passe-t-il dans ce cas ? Elles sont arrêtées au risque de faire péter les pales, ou bien elles sont laissées à tourner à une vitesse vertigineuse ?

        1. LMAE

          j’aurais plutot tendance à dire qu’elles sont mises en drapeau!
          Mais la prise au vent du mat lui même par contre… le moindre défaut dans la structure et crac…

  8. PhD

    « le placement de l’Homme Honnête et Travailleur en bas de l’échelle des priorités »
    Il convient de préciser
    L’homme blanc, européen, mâle, honnête et travailleur.
    Les autres ont tous les droits

  9. David

    « mais c’est davantage une question de sauce » ( pas « d’avantage »), n’est-ce pas ?

    Merci en tous cas pour cette excellent blog que je lis avec appétit tous les jours !

  10. Before

    Faire du vélo : voilà pourquoi ce… cet « individu » (?) a massacré avec quelques complice deux jeunes à Echirolles. Il venait de sortir de prison où il avait purgé une peine de 3 mois. 3 mois, donc il était non éligible pour la balade à bicyclette. Cette fois, ça devrait le faire, avec deux assassinats.

    Au fait, il avait pris 3 mois (3 MOIS !!) pour avoir agressé un vigile à coups de couteau, vigile qui a perdu l’usage d’une main et a failli mourir.

    1. Calvin

      Attends, je compte…
      – agression d’un vigile, un mois,
      – perte de l’usage d’une main, un mois,
      – tentative d’homicide, un mois…
      Non, non, c’est bon, ça fait bien trois mois.

      Je rappelle quand même que l’agresseur est quand même victime de la so-cié-té, hein, c’est pas comme s’il était réellement coupable, donc…

    2. Aloux

      Non c’est pire que ça il a pris 6 mois ferme et a été libéré après à peine 3 mois. Les peines sont ridiculement clémentes, mais en plus on ne les purge même pas en entier. Si en plus on paye son nutella deux fois moins cher et qu’on peut faire du vélo ou du cheval, j’avoue que le côté dissuasif de la peine m’échappe de plus en plus.

      Par contre on a pas de nouvelle du bijoutier qui avait abattu un braqueur il y a quelques mois, quelque chose me dit qu’il va pas sortir au bout de 3 mois lui.

  11. akaLeLoup

    Il faut avoir été définitivement condamné à une peine d’au moins sept mois pour avoir le droit de participer ? Donc plus tu as fait de mal, plus tu as droit à des vacances. Logique.

    T’as pris que 6 mois, bonhomme ? Pas assez méchant, tu ne mérites pas qu’un humaniste s’occupe de toi.

    C’est consternant.

  12. exiliado

    « Quel exemple donne cette société qui choisit, systématiquement, le malhonnête ou l’animal au dessus de l’Honnête homme ? »

    Je pense que l’Honnête homme est un animal : le boeuf !

    Incapable de se regrouper, de brailler, revendiquer, menacer, manipuler, faire pression, il ignore la ruse, fourberie qui lui permettrait de tirer la couverture à lui par tous les moyens necessaires.
    Il est donc parfait pour être exploité !

    Ni excitant ni sensationnel ni scandaleux ni novateur, il n’a rien de suffisant pour susciter l’interêt ou faire parler de lui.
    Lui consacrer la moindre colonne serait une perte, ce vulgaire boeuf !

    Juste bon à tirer la charue dans l’indifférence.
    Une charue qu’on peut alourdir à volonté sans même qu’il ne bronche.
    Loyal et reconnaissant, souvent même il en redemandera !

    Et pour les fois ou se constitue un troupeau de boeufs mécontents, il suffira alors d’utiliser une ruse de base comme le culpabiliser (le boeuf possède une « consience » primaire très facilement manipulable), le distraire, ou au pire redistribuer un peu d’herbe à une partie du groupe pour le disperser et le remettre au travail.

    Un animal de trait idéal, l’honnête homme !

  13. ET

    ba de tout façon on est foutu alors a quoi bon bétonné des hectares pour enrichir des connards de tueur d’escargot qui peuvent aller faire du vélo à saint tropez sans risque d’aller en prison.

  14. Aristarque

    Le claxibulle est fragile chez les détenus,d’où l’obligation d’une visite médicale complète… (à nos frais mais cela on le savait déjà)

    1. Calvin

      A propos de visite médicale, j’ai rendez-vous avec le Dr Ayrault.
      Mais je ne sais pas comment lui dire que je suis trop jeune pour aller chez un proctologue.
      Je vais voir si je peux me faire un mot de ma maman. Elle dira que ce jour-là j’ai piscine (alors que je ne supporte pas l’invasion fiscale).

  15. Aristarque

    On espère que les hérissons,tout bretons qu’ils soient,ont bien été prévenus qu’ils devaient s’abstenir de croquer de l’escargot de Quimper (ils n’ont qu’à faire avec ceux de Vannes, de Brest ou de Landerneau.

  16. NOURATIN

    Il faut bien en prendre conscience, nous sommes foutus.
    La société dont vous parlez est devenue complètement sinoque et va tôt ou tard s’effondrer sous le poids de sa propre connerie. On le sent bien: ça vient!

  17. NP

    J’ai toujours eu du mal avec la notion « d’honnête homme », « honnête citoyen », « honnête travailleur », j’ai toujours eu cette étrange impression que lorsque l’on gratte un peu, la notion d’honnête en devient toute relative.
    S’agissant du Stade stoppé, bien que le prétexte soit effectivement grotesque, je suis un peu étonné que tu ne sois pas content qu’un nouveau projet visant à dépenser en pure perte de l’argent public (et pour un stade, y’en a toujours qui traine un peu) stoppé ne t’enthousiasme pas. Perso, quand je vois le gouffre notamment provoqué par le Stade de France, je me dis que ce n’est pas plus mal.

    1. Le financement du stade brestois était privé (en tout cas, c’est ce qui en était dit sur les articles qui en parlent). Mais au-delà, il n’y a pas que ce projet qui a capoté à cause des escargots (et là, on parle bien d’un impact négatif sur des emplois, des projets, des financements).

      Pour ce qui est de l’honnête homme, je veux simplement parler du type qui n’a pas de casier, ici.

  18. Elphyr

    Encore un bel article !
    M’enfin, les deux sujets -il me semble- reviennent assez souvent dans l’actualité (et par actualité j’entends les déjeuners familiaux du dimanche) non ?
    Depuis ma prime jeunesse j’entends parler des « droits farfelus » octroyés aux détenus ainsi que des constructions abandonnées à cause d’un X animal/insecte/paysage/ruine protégé. Mais le coup de l’escargot est assez exceptionnel j’en conviens.
    Et le simple fait qu’on en parle encore aujourd’hui me déprime un peu en fait…

  19. Philippe Baichette

    Cette mesure d’arrêt de construction du stade est stupide. Il aurait été tellement plus simple d’utiliser « 2000 emplois d’avenir » pour cueillir les dits escargots et profiter de l’occasion pour les numéroter avant de les déposer dans un champ de maïs OGM afin de vérifier s’ils attrapent un cancer comme ces malheureux rats. Le tout piloté par la commission idoine.
    C’était si simple de prendre ce genre de mesure d’intérêt général.

    1. Martin-Lothar

      Je ne suis pas d’accord : avant la commission, il faut un observatoire ad hoc (pas moins de 50 personnes) avec un budget sérieux (pour moins de 5 millions d’euros, tu n’observes plus rien) pour déterminer si une commission (du triple de personnes et de budget) se justifie vraiment.
      Dans la négative, une commission sera créée (400 personnes pour 10 millions d’escargots à un euro pièce) pour déterminer s’il faut doter un nouvel observatoire ayant le même objectif, mais avec un peu plus de souplesse d’esprit.
      Tiens, à propos de sauce d’escargot, les Alsaciens les accomodent avec leur vin du même bois (et autres choses) et c’est vraiment délicieux.
      Bien à vous.

  20. Robert Marchenoir

    A savoir : il y a déjà eu plusieurs évasions lors de balades de ce type.

    A ma connaissance : une lors d’une sortie à vélo, et une lors d’une marche en montagne. Plus toutes celles dont on n’a pas entendu parler.

    Il y a aussi une prison, en France, où l’on est en train de construire un hippodrome, pour que les détenus puissent faire du cheval. L’histoire ne dit pas si l’on a prévu de leur fournir des épées, des lances et des armures.

    La mère Taubira annule le plan (modeste) de construction de places de prison de Sarkozy, mais on trouve tout de même les « moyens » pour payer un hippodrome et des chevaux aux criminels.

  21. Robert Marchenoir

    « Une directrice de prison à même figurer [sic] parmi les cyclistes. »

    Mais à part ça, la Justice manque de « moyens » et on n’a pas assez de fonctionnaires.

    Pendant que la directrice de la prison fait la conne sur un vélo, qui dirige sa prison ? Et si quelqu’un d’autre peut la diriger, à quoi sert-elle ? A faire du vélo ?

    Et qui a eu cette idée grotesque de coller une femme en tenue moulante au milieu d’hommes jeunes, violents, ayant prouvé leur mépris d’autrui et de la loi, à 60 % musulmans au minimum, et (en principe) privés de relations sexuelles depuis de longs mois ?

    C’est un sketch, spéhi.

  22. Peste et corriza

    L’honnête homme n’est même pas un bovin d’attelage.
    Ce dernier était un bien précieux, qu’on ne mangeait surtout pas. Sa perte pouvait signifier la ruine de l’exploitation.

    L’honnête homme est juste un p’tit veau. C’est le surnom qu’on donnait aux bleusailles pendant la guerre de sécession, avant des les envoyer se faire faucher par la mitraille.

  23. Tabilore

    « Une directrice de prison à même figurer parmi les cyclistes »

    En effet. France 3, c’est plus fort que toi!

    Quoique ça aurait été plus marrant avec une directrice d’école: « Une directrice d’école et deux professeurs de français on participer a la course (cicly) de vélo »

  24. labolisbiotifool

    Ash-saïze : je retiens de tout ça que vous détestez les
    Bretons, et les escargots; je sanglote :(( quelle cruauté
    dans vos propos 🙂

  25. Calvin

    H16, tu es quand même dur avec les escargots, qui (sans compter qu’ils sont mous, donc le symbole d’une nouvelle génération de politiciens) ont une caractéristique éminemment importante aux yeux de l’écrasante minorité qui veut nous régenter de A à Z : ils sont hermaphrodites !
    Mâles et femelles à la fois, c’est le résultat d’un choix très politique pour être la nouvelle espèce qui dirigera le monde.

    Avec des antennes qui leur servent d’yeux, mais dès qu’ils/elles « touchent » quelque chose qui les effraie, ils/elles les rétractent (forme plus évoluée que la technique de l’autruche).
    Dotés d’une maison qu’ils/elles portent telle une croix, et dont on peut penser qu’ils/elles sont endettés à vie. Mais qui ne consomme pas d’électricité ni de fioul.

  26. Théo31

    On vit dans un monde de schizophrène où des malades appelés enculogistes veulent que les hommes soient vertueux envers leur environnement tout en rêvant de les exterminer, où les délinquants sont des victimes et les victimes des salauds, où l’on crache à longueur de journée sur l’argent mais qu’on le vénère pour peut qu’il soit gratuit et extrait de la poche des autres : quand un entrepreuner s’enrichit via le marché, c’est déguelasse mais quand l’autre enculé du Front (bas) de gauche s’enrichit via la spoliation des pauvres par l’Etat, c’est conforme à la bonne morale socialiste.

    On se rappellera qu’en 1940, l’assemblée nationale très socialiste mit au pouvoir un vieillard athée sans descendance chargé de promouvoir la famille (en la déracinant via les associations de jeunesse) et le catholicisme.

    En 2012, les Français ont encore élu un pétainiste et ce n’est pas un hasard : c’est l’aboutissement de toujours de socialisme.

    Le socialisme est une salle d’attente pour le fascisme.

  27. Super 0

    C est cool comme idee de faire du velo ! Pourquoi pas de la moto ?
    Le plus drole c est d imaginer l apres : allez les gars dans votre tole pourave aux normes des annees 30 avec rats et souris. Mais bon ça va car il y a internet avec des sites de c… Ça evite les douleurs sous la douche.
    Ce pays est as been !

  28. Super0

    On est pas obligé de lire, ni d écrire !
    C est vrai que les commentaires abaissent le niveau du discours d h16…
    Mais hélas, nous ne sommes pas tous équipé de la
    Même plume. Perso je trouve qu écrire est libératoire et h16
    Le fait à merveille. Le fait de commenter, un commentaire qui commente ressemble plus à du socialisme : je m en excuse.

  29. Robert Marchenoir

    Nouvelle évasion pittoresque :

    Un détenu de la prison du Pontet, bénéficiant mardi d’une permission de sortie pour participer à un tournoi d’échecs, en a profité pour partir en cavale. L’homme a disparu après avoir déjeuné dans un restaurant d’Avignon, en compagnie d’un autre détenu, d’un psychologue de la prison et d’un intervenant en échecs.

    Et en plus, on leur paye le restau.

    http://www.fdesouche.com/325756-avignon-le-detenu-sevade-apres-avoir-dejeune-au-restaurant-en-compagnie-du-psychologue-de-la-prison

  30. Robert Marchenoir

    Petit best-of de la réinsertion-évasion réalisé par Stormisbrewing :

    17 juin 2010 – Cahors. Un détenu s’évade au cours d’une sortie pédagogique http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/cahors-un-detenu-s-evade-au-cours-d-une-sortie-pedagogique-17-06-2010-959486.php?utm_source=rss_telegramme&utm_medium=rss&utm_campaign=rss&xtor=RSS-29

    20 /10/ 2010 – Liancourt : Il s’était évadé lors d’une sortie jogging
    http://www.leparisien.fr/beauvais-60000/il-s-etait-evade-lors-d-une-sortie-jogging-03-09-2011-1590080.php

    28/06/ 2011 – Drôme : un détenu s’évade lors d’une sortie en parapente !

    07/07/2011 – Allier : un détenu s’évade pendant une sortie organisée alliant piscine, pique-nique et gymnastique au stade d’athlétisme !
    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/07/07/2543224_allier-un-detenu-s-evade-pendant-une-sortie-organisee-alliant-piscine-pique-nique-et-gymnastique.html

    27/09/2011 – Cherbourg : un détenu s’évade pendant la visite d’un musée

    21/05/2012 – Un prisonnier s’évade lors d’un tournoi de basket auquel a assisté Christiane Taubira
    http://www.lepoint.fr/societe/un-prisonnier-s-evade-lors-d-un-tournoi-de-basket-auquel-a-assiste-christiane-taubira-21-05-2012-1463763_23.php

    27/07/2012 – Evadé lors d’une sortie à vélo au Mans, arrêté quinze jours plus tard
    http://www.lepoint.fr/societe/evade-lors-d-une-sortie-a-velo-au-mans-arrete-quinze-jours-plus-tard-27-07-2010-1219330_23.php

    http://www.fdesouche.com/325756-avignon-le-detenu-sevade-apres-avoir-dejeune-au-restaurant-en-compagnie-du-psychologue-de-la-prison

  31. Otto Ktohn

    Quitte à donner de l’exercice à ces malheureux détenus, ne pourrait-on pas leur fournir des génératrices à pédales ? Ils pourraient ainsi produire leur propre courant…

Laisser un commentaire