Des voitures plus économes et plus autonomes

Dans un précédent billet, j’avais déjà évoqué les profonds changements qui se profilent alors que les voitures vont devenir de plus en plus autonomes. Je profite de deux petites brèves parues récemment dans la presse pour revenir sur ce sujet…

La première brève concerne la partie moteur des voitures ; si le bloc propulsif de ces engins évolue régulièrement depuis sa création, certains procédés marquent une cassure plus franche avec les précédentes versions. L’apparition du HDI dans les années 90 constitue un tel exemple d’innovation marquante qui aura permis d’améliorer notablement le rendement des moteurs diesel.

Ces derniers jours, et alors que l’industrie automobile française semble, sur son versant fabrication, en pleine déconfiture (grâce aux efforts obstinés de Montebourg), PSA a annoncé la sortie prochaine (pour 2016) d’un nouveau type de moteur hybride combinant le traditionnel moteur thermique avec un moteur à gaz comprimé. Utilisant le prétexte d’un moindre rejet de CO2, le constructeur envisage donc de doter ses modèles d’un moteur qui permet de récupérer l’énergie du freinage dans un mécanisme relativement simple et peu coûteux de compression d’azote, dont la décompression permet d’assister la voiture lors d’un redémarrage. Selon les estimations de PSA, ceci permettrait une économie de 30% du carburant en ville.

La question est évidemment de savoir si, d’ici trois ans, les avancées en matière électrique et du côté thermique ne rendront pas cette innovation moins rentable. En effet, du côté électrique, ça bouge encore : Renault, de son côté, a claironné urbi et orbi son dernier partenariat avec Nissan concernant les piles à combustibles dont les développements seraient disponibles en 2017. Un bon point pour Peugeot cependant : son système ne demande pas de modification de l’infrastructure routière, là où celui de Renault-Nissan nécessite l’introduction massive de stations de recharge d’hydrogène…

luke i am your car

Indépendamment de cette course entre les constructeurs et les technologies, on peut cependant noter que les constructeurs ont bien intégré le besoin, pour le consommateur, de consommer toujours moins d’essence ; ici, la motivation écologique sert évidemment de paravent au pouvoir d’achat en berne de sa clientèle.

Mais il y a une autre possibilité pour améliorer encore l’efficacité et la rentabilité d’une voiture, notamment en diminuant son temps à l’arrêt, à ne rien faire. Et pendant que Peugeot, Nissan, Ford ou Daimler nous préparent donc une voiture de plus en plus économe, l’industrie allemande s’occupe de nous fournir une voiture de plus en plus autonome.

On découvre ainsi qu’Audi travaille activement sur l’automobile auto-pilotée, et espère fournir dans les prochaines années des voitures équipées de Pilot Parking et Pilot Driving sur ses modèles « AudiConnect ». Dans la vidéo suivante, vous pourrez ainsi voir que la R&D a pas mal avancé, puisque le logiciel Pilot Parking a été utilisé pour garer un modèle équipé au CES2013 (Consumer Electronic Show, à Las Vegas) dans un parking attenant à un hôtel. Notez aussi que la propriétaire de la voiture peut réclamer que le véhicule la récupère devant l’hôtel en utilisant l’application iOS développée pour.

Pour le moment, le chemin général suivi par la voiture a été préparé par les ingénieurs de la marque, le logiciel embarqué travaillant surtout à contrôler la voiture et à la garer correctement. Audi a clairement indiqué qu’il ne s’agissait que d’un prototype en phase initiale de développement et que ce logiciel embarqué aurait encore besoin de pas mal de travail, mais serait cependant disponible dans les 10 prochaines années. Si le GoogleCar semblait de la science-fiction il y a encore 5 ans, tout indique donc que le moment où l’on pourra en disposer en série s’approche très vite.

À présent, quelques réflexions viennent à l’esprit alors que les voitures se font plus autonomes et plus économes.

Par exemple, la consommation des voitures (à poids et cylindrée constante) n’a pas arrêté de baisser, et le nombre de kilomètres parcourus avec un litre d’essence est en augmentation constante. Ceci pose clairement la question de la pertinence des actions écologistes ou prétendues telles lorsque, par exemple, le maire de Paris entend bouter la voiture hors de la capitale : les voitures polluent de moins en moins, et cette baisse de leur consommation et de leur pollution est un mouvement qui débute bien avant même que l’écologie n’entre au Parlement. Les voitures ont à présent un impact de plus en plus faible sur l’environnement, mais elles ont effectivement le malheur de libérer constamment plus d’individus des contraintes géographiques, indépendamment des solutions collectivistes, contrôlables à souhait. On comprend qu’elles excitent les aigreurs de certains.

Et si l’on se penche sur le gain soudain d’autonomie des voitures, on comprend qu’il sera combattu par la même clique de collectivistes rouges et verts, aidés cette fois par toutes les corporations qui ne pourront imaginer s’adapter devant le changement de donne profond que cette innovation va entraîner. L’autonomie automobile signifie, peu ou prou, la fin des taxis, des ambulances, des routiers. À l’évidence, le convoyage des biens et des personnes par le train n’aura d’intérêt que pour les très grandes vitesses, moins facilement envisageables sur des voitures particulières (encore que la technologie aidant et les temps de réaction d’un ordinateur étant bien plus faibles que ceux d’un humain normal, on peut s’attendre là aussi à des changements notoires). On peut donc déjà redouter une résistance corporatiste « héroïque » de la part des professionnels de la route.

La voiture autonome signifie aussi une baisse drastique de la mortalité sur routes, bien au-delà des chiffres pourtant faibles qu’on a atteint ces dernières années à force de coller des radars partout ; les associations citoyennes dédiées, généralement soudées aux mamelons de subventions étatiques, vont se retrouver en peine de justifier leur existence quand l’objet de leur création aura à peu près disparu.

Derrière ces inventions et ces améliorations majeures se cache effectivement une foultitude d’impératifs pour l’État et ses bénéficiaires directs de saupoudrer la société d’une palanquée de lois, de taxes et de règlements qui ralentiront d’autant la pénétration de ces changements. Au prétexte de sauvegarder l’emploi, la sécurité ou l’environnement, vous pouvez déjà compter des années (par dizaines ?) de délai dans l’adoption de ces technologies, délais qui seront responsables directement et indirectement de plus de pollution, de morts et de blessés inutiles sur les routes.

Et par effet de bord, vous aurez une évaluation convenable de la date à laquelle ces produits seront effectivement disponibles sur le marché français : aussi tard que possible.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires109

  1. Aristarque

    Delanopolis a pour objectif avoué d’emm… les automobilistes où qu’ils soient.
    Certains secteurs de Paris étant devenus difficilement circulables suite aux bienfaits de cette fine équipe, il est devenu plus commode pour certains besoins de traversée de Paris d’en sortir, prendre le périph’ et de rentrer au plus près de sa destination parisienne. Las! Une telle attitude empêche la génération Delanoë de constater que tous les automobilistes « bénéficient » de ses attentions. Il convient donc de rendre le périph’ moins abordable en y pourrissant un peu plus la vie de ses usagers…

    1. simple citoyen

      Cher Aristarque,
      Un malencontreux hasard vous fait utiliser Delanopolis pour conspuer l’action de l’édile en chef de notre capitale. Il est donc plus que probable que vous ne connaissiez pas Delanopolis, site de l’ami Serge Federbush et grand pourfendeur des mêmes travers: http://www.delanopolis.fr/

      Comme cela pourrait prêter à confusion, j’en profite donc pour rendre hommage ici à sa détermination constante et vous en faire profiter! 😉

      1. Aristarque

        Je connais son site que je consulte en tant qu’utilisateur plurihebdomadaire de la capitale.
        J’utilisais son titre dans le sens très imagé de la personnification de Paris en ville contrainte par la férule delanoesque…
        J’aurais dû écrire Delanopoetpoet…

  2. Bruno Liautaud

    Si le téléphone de la voiture ne capte plus dans le parking souterrain, ça va être chouette pour la retrouver, la trapadelle.

    1. simple citoyen

      Un petit commentaire incident, bien que sans grand intérêt autre que l’amour de la langue.
      Je viens de voir que vous utilisiez « trapadelle » que je connaissais sous « trapanelle ». En faisant une recherche sommaire j’ai vu que de manière assez étonnante les deux existent avec une acception légèrement différente. « trapadelle » semble plus courant pour désigner une guimbarde en parler marseillais (c’est pourtant là que j’ai pris cette expression) et « trapanelle » désigne peu ou prou la même chose mais pour un petit avion…

  3. BucheronAuvergnat

    Bonjour,
    Entierement de votre avis, d’autant que ce ne sont pas les politiques de repressions du gouvernement qui font baisser la mortalité, mais bien les innovations techno (airbags, esp, abs, barre arriere anti encastrement, etc.).

    De plus, je remarque que tt est de plus en plus automatisé dans un avion moderne et que le pilote n’est a priori la que pr gérer des situations tendues…

    1. Sharky

      La cause que vous citez est la deuxième. La première est l’amélioration continue de l’infrastructure routière: bcp plus de longs trajets sur autoroutes ou 2X2 voies, 4 fois moins mortelles que les routes, et résorption de nombreux points noirs sur carrefours dangereux (les fameux giratoires que certains aiment tant décrier, mais dont le bilan sécuritaire est remarquable).

      1. Aristarque

        Ce qui est décrié dans les giratoires par ceux qui s’en émeuvent comme moi, ce n’est pas leur utilité vis-à-vis de la sécurité de carrefours fréquentés mais c’est :
        – l’abondance de ceux-ci de plus en plus utilisés pour « gérer » des intersections entre une route à bon trafic et un minuscule chemin vicinal connaissant l’ahurissant trafic de trois à quatre voitures par jour au grand maximum des hypothèses éthylico-dopées comme par exemple sur la N 357 vers St Denis d’Orques (53);
        – du coût de plus en plus ahurissant de ceux-ci : à la fin des années 90, CAPITAL (la revue) indiquait que le coût moyen d’un rond point était de l’ordre de 1 à 2 MF selon le profil, etc…
        Nous en sommes maintenant, dix à douze ans après à 1,5 M€, soit un coût multiplié par 7 en moyenne… A la sortie du Mans, vers Laval par la N 357 déjà citée, il y a eu deux ronds points successifs (300 à 500 d’intervalle) construits d’un coup pour la modique somme de 3,2M€ HT (2009-2010)! telle qu’affichée sur les panneaux obligatoires à un endroit tout à fait banal tant en terme de topographie qu’en terme de largeur de voies et de nombre de celles-ci s’y greffant.
        On comprend bien en fait qu’il s’agit de plus en plus de pourrir la vie du citoyen automobiliste qui refuse soit de prendre les agréables transports en commun mis à sa disposition par une bienveillante République quels qu’en soient les coûts réels (de toutes façons, c’est ce con de tribuable qui paie la note), d’abaisser à des niveaux ridicules la vitesse moyenne de celui qui, comme moi pour différentes raisons, refuse le rackett des autoroutes à péage qu’elles soient publiques ou privées et s’obstine à utiliser les nationales et de fournir quelques bienvenus subsides à des membres de cette république de plus en plus bananière en climat tempéré…

        1. vengeusemasquée

          J’ai déjà vu des carrefours à sens giratoire… sans intersection. J’imagine que la ville avait anticipé l’arrivée d’une route. C’était très drôle. 😆

        2. Charentais libéral

          @Aristarque

          Vous devriez parler de république « fromagère » plutôt que bananière, je pense !!! Ca va bien à la Frâonnnnce !

  4. dede

    « Pour le moment, le chemin général suivi par la voiture a été préparé par les ingénieurs de la marque »

    Une remarque et une question :

    1. Les ingenieurs ont oublie de mettre une barriere avec le distributeur de ticket de parking a l’entree…
    2. Si le parking est plein, les voitures vont devoir en faire le tour indefiniment jusqu’a creer un embouteillage : comment vont-elles faire pour en sortir si personne ne les entend klaxonner?

    1. Pourquoi les voitures rentreraient-elles dans un parking bondé sachant que ce dernier (et les voitures à l’intérieur) signaleront leur occupation ? De la même façon, pourquoi y aura-t-il un embouteillage alors que chaque voiture, capable de parler avec ses plus proches voisines, pourra décider d’aller ailleurs ? Y a-t-il (hors panique) des embouteillages dans des rues piétonnes ? Non : les humains s’adaptent. Les voitures feront pareil.

      1. Arkh

        Une chose qui va surement être implémentée et abusée une fois la plupart des voitures autonomes sera un système de véhicules plus ou moins prioritaires : utile pour les véhicules d’urgence en intervention mais on peut parier cher que la plupart des élus vont en abuser et en faire profiter leurs potes.

      2. eiram

        Etant donné qu’il n’y a plus de passagers dans les voitures, il est possible de les garer à 5 cm l’une de l’autre, et de limiter la hauteur des plafonds à 1.6 ou 1.8m.

        Donc, de garer beaucoup plus de voitures dans le même espace

        1. Aristarque

          A 1,90 m de hauteur dans les parkings souterrains, il y a quantité de voitures qui ne passeront pas ou tout tout juste !
          Alors à 1,60 m de haut…

    2. paf

      il y a des parkings sans barriere, en particulier ceux dans lesquels vont ce genre de voiture: il y a des surveillants, ils sont plusieurs, ils sont aimables, ils mettent les grosses voitures en haut et les petites en bas, ils sont americains parce quen france on a un clampin dans une guerite et il est malpoli ou en greve

  5. estienne

    Très bel article illustrant à merveille la « destruction créatrice » de Schumpeter. De l’oxymore les politiques ne retiendront évidemment que le côté « destruction », qui leur permettra d’engranger des voix à bon compte.

  6. Josselin

    J’espère qu’on vivra assez longtemps pour pouvoir jouir de ces technologies en série, voire même pouvoir jouir de la grande vitesse sur autoroute contrôlée par ordinateur.

  7. gnarf

    Dans pas mal de villes d’Allemagne il y a des Smart en libre service, un peu comme les velib. Mais le systeme est beaucoup beaucoup mieux car il n’y a pas de station. Les voitures envoient leur position au central.
    Vous utilisez l’application pour smartphone, qui vous indique ou se trouve la voiture la plus proche, et vous la « reservez » c’est a dire qu’elle est bloquee pour vous pendant 15minutes histoire que vous ne vous la fassiez pas souffler sous le nez. Vous tapez votre code d’abonne sur la porte qui s’ouvre…et vous partez.
    Le meilleur c’est que vous pouvez tres bien prendre une voiture a Berlin et la laisser a Munich, c’est le meme systeme, et ils sont en train de l’etendre sur plusieurs pays.

    1. gnarf

      (ceci n’est pas une pub)
      J’ai retrouve le nom: Car2Go. Visiblement ils sont au Royaume Uni aussi, et dans certaines villes des USA maintenant. Ils ont abandonne la France apres avoir essaye a Lyon. Ce qui est interessant c’est que ca a l’air prive comme truc, c’est le loueur de voitures Europcar qui est derriere, simplement une nouvelle facon de louer des voitures…et pas un super plan etatique pour changer la facon de se comporter des gens.
      http://en.wikipedia.org/wiki/Car2Go

        1. gnarf

          « L’adjoint au maire en convient, si le projet a été abandonné, c’est aussi parce que Daimler est un groupe privé qui estimait ne pas avoir de comptes à rendre à qui que ce soit. Le seul contrat qui liait la société à la Ville était un label d’auto-partage et un tarif forfaitaire sur l’utilisation des places de stationnement allouées. »

          Comprendre…on leur a demande de cracher un max, ils ont refuse.

        2. silent bob

          Ils voulaient un partenariat, donc cracher un max et que le maire se remplisse les poches. Il est inconcevable qu’une entreprise ne signe pas un tas de machins avec la mairie si elle entreprend d’occuper l’espace urbain. Il ne manquerait plus que des entreprises occupent l’espace « public » sans que la mairie ait son mot à dire enfin son droit à se remplir les poches.

        3. Sébastien R.

          Ils ont abandonné suite à l’attaque en justice d’un loueur de voiture appelé CarGo, plusieurs mois après le lancement de Car2Go

        4. fran6t

          Peut-être parceque Lyon est devenu difficile, et oui un tramway qui prend la moitié de grandes avenues et ce ne sont pas les tramways d’antan qui circulaient sur les mêmes voies ou presque que les voitures? Ils ont un espace protégé par des énormes bordures. Dire que Lyon était en avance sur son temps avec les trolleybus, un metro sans conducteur et maintenant la galère la galère.
          Pour revenir à l’article, il est évident que l’avenir est de rendre les avenues aux véhicules autonomes et qui appartiendraient à la collectivité (je veux dire des véhicules autonome appartenant à plusieurs individus et se mettant au service de ceux-ci).

          1. Dans mon précédent article, j’évoquais justement cette « collectivisation » de la voiture au niveau d’une résidence (immeuble). Ce sera le cas au niveau familial, en tout cas, sans problème.

      1. gnarf

        Ca c’est la partie emergee de l’iceberg. En creusant quelques minutes, je trouve ceci:
        – Car2Go avait un concurrent a Lyon, Autolib.
        – Autolib appartient a Lyon Parc Auto, entreprise semi-publique gerant l’integralite des stationnements a Lyon pour la mairie.
        – Au conseil d’administration de Lyon Parc Auto (et donc du concurrent Autolib), les representants de la mairie sont les deux memes personnes qui expliquent dans tous les articles a la presse les raisons du depart de Car2Go (marchait pas, mechant groupe prive).
        – L’un de ces adjoints au maire est celui qui motive les syndicats pour qu’ils poursuivent Daimnler et soutient les ex-employes de Car2Go aux prudhommes.
        – Cette meme personne est celle qui pilote l’arrivee en 2013 du nouveau systeme Autolib, copie conforme de Car2Go, qui n’utilisera pas de stations mais des voitures electriques Bollore localisees au GPS.

        Si ce sont des coincidences fortuites, il y en a beaucoup.

  8. dan49

    Comme chaque jour belle analyse !!
    Les démarches des constructeurs de voitures, camions, engins et autres bidules à moteurs peuvent donner l’impression que tout ce petit monde cherche sa voie : électricité, air comprimé, mode de transmission etc.. .
    En fait, les évolutions tant dans le domaine des communications que du rendement des moteurs sont telles que beaucoup de voies s’ouvrent et méritent d’être explorées.
    Quand dans le même temps on regarde le niveau des émissions polluantes d’une voiture ou d’un poids lourd, cela a été divisé par 50 en 20 ans.
    Mais les investissements monstrueux et parfois presque inutiles dans des systèmes de transport urbains (tramway par exemple) demandent à être justifiés par le politique vis à vis de son électorat. Donc, honte à la bagnole partout ou c’est possible !!.
    On ira se demander après cela pourquoi Peugeot et Renault et Goodyear cherchent à réduire la voilure dans ce bon pays de France !!

    Avoir été les inventeurs de l’automobile et en arriver là et si en plus on compare avec l’Allemagne et la santé insolente mais justifiées de VW, MB et autres BMW, Vous avez raison, cher H16, ce pays est foutu !!

    1. Sharky

      « Mais les investissements monstrueux et parfois presque inutiles dans des systèmes de transport urbains (tramway par exemple) demandent à être justifiés par le politique vis à vis de son électorat. Donc, honte à la bagnole partout ou c’est possible !! »

      Tout à fait d’accord. Pire, les politiques s’enferrent dans l’erreur. Ils veulent financer un métro des banlieues de paris qui coutera une fortune et dont l’intérêt sera réduit à presque zéro.

      1. vengeusemasquée

        Alors que le plus urgent est d’élargir les voies de circulation… Je veux dire, quand on a une autoroute, comme l’A86, qui est bouchée quasiment toute la journée tous les jours, faut vraiment être complètement con pour pas arriver à se dire qu’il faut l’élargir et non pas la rétrécir au profit de putain de transports en commun dont les tracés n’arrangent pas grand monde !

  9. Jesrad

    « au-delà des chiffres pourtant faibles qu’on a atteint ces dernières années à force de coller des radars partout »

    Chiffres fortement biaisés par les progrès des mesures de sécurité passive des voitures et au déploiement toujours un peu plus poussé des services d’intervention d’urgence: il faudrait voir l’évolution du nombre d’accidents et d’accrochages dans le temps (en tenant compte aussi du kilométrage moyen parcouru et de la démographie), plutôt que celle de la seule mortalité routière.

  10. La Coupe Est Pleine

    Super article.

    D’une écriture sans faille, c’est toujours aussi plaisant.

    Aussi pour parfaire le style, il faudrait faire un choix :
    « Au prétexte de sauvegarde l’emploi »

    Soit :

    Au prétexte de sauvegarde DE l’emploi

    Ou bien :

    Au prétexte de sauvegardeR l’emploi

    Et là, il me semble que tout sera parfait.

  11. John Bigballs

    D’ici quelques années quand les voitures autonomes feront leur apparition sur les routes de nombreux pays, on ne peut évidement qu’imaginer tous les parasites de fronce et idiots utiles associés faire ce qu’il font à chaque fois qu’une évolution, un « changement » menace de tarir une source d’argent des autres et de démagogie : un grand barrage, justifié par tout le bric à brac qu’ils trouveront (ou fabriqueront spécialement pour l’occasion) : pertes d’emploi, dangereuse déshumanisation, études démontrant une sécurité non éprouvée, routes françaises non adaptées…

    Cependant, des véhicules autonomes, ça va être une révolution aux bénéfices perceptibles de tous, qui va prendre aussi fortement que le téléphone portable ou internet.
    Pression populaire, pression commerciale, image du pays : la position d’interdiction pourrait devenir vite complètement intenable, même pour le plus frénétique et acharné des suceurs de sang.

    Imaginez vous dans votre voiture, mais installé comme dans un train. Votre train personnel autopiloté … n’en déplaise aux tristes sangsues c’est génial, tout le monde le voudra et tout le monde l’aura !

    1. something

      Les débuts de l’automobile au début du siècle dernier ont donné lieu à des réactions de ce genre. De mémoire, certains pays avaient adopté des mesures extrêmement contraignantes pour les rares conducteurs : une vitesse maximale de 5km/h et, dans les villages, l’obligation de faire précéder le véhicule d’un piéton agitant un drapeau rouge… La filière hippomobile finit tout de même par être balayée et la voiture s’est imposée partout. Comme le dit H16, le marché c’est plus fort que toi !

      1. Aristarque

        C’était en Grande Bretagne et cette géniale trouvaille d’un principe de précaution avant l’heure de sa gloire, a été abolie en 1905, ce que commémore le rallye London Brighton chaque premier week-end de novembre. Ne sont acceptées comme compétitrices que des automobiles datant au maximum de 1905…

    1. La Coupe Est Pleine

      Et il y a fort à parier que ce sera l’un des « arguments phare », pour retarder autant que possible l’arrivée de ce genre de technologie !

      1. something

        Alors qu’un vol de voiture classique c’est un simple bris de vitre, et tout le monde sait qu’une vitre cassée c’est bon pour l’économie.

        1. Aristarque

          Sauf quelques vieux modèles type Twingo dont les défenses sont minimales et qui font l’objet des vols des voleurs de proximité, les véhicules les plus volés sont maintenant ceux bardés d’électroniques « sans clé », nettement plus haut-de-gamme. Les gangs sont équipés de valises spécialisées qui infiltrent les mémoires logicielles de la voiture convoitée et les déverrouillent… La cuirasse qui pensait l’avoir emporté sur le canon peut se rénover pour un nouveau tour.

  12. Istvan

    A mon sens les économies d’essence seront neutralisées rapidement par un accroissement de la pression fiscale.

    Imaginez-vous un seul instant que l’état mafia accepte de voir ses recettes de TIPP fondre en euros courants et constants dans 10 ans à mesure que ces moteurs à basse/très basse consommation se généralisent ? Aucune chance !

    Si on inventait un moteur capable de faire Paris Moscou avec un litre d’essence, ce litre vaudrait plus de 1000 euros à la pompe.

    Il n’y a pas d’échappatoire à l’état ogre.

  13. Aristarque

    Le problème de l’hydrogène est que si ce gaz est particulièrement abondant sur Terre, il l’est surtout dans des combinaisons avec d’autres atomes plutôt que sous sa forme simple de gaz.
    Selon les méthodes, il est plus ou moins mais toujours assez coûteux à extraire et il pose des problèmes de stockage outre sa dangerosité importante par son inflammabilité.
    A priori, ces problèmes peuvent être résolus en y consacrant temps, argent et recherches.
    mais, ne rêvons pas, s’il devient effectivement un carburant, notre Etat bisounours y collera immédiatement des taxes à hauteur de ses besoins insatiables…
    Il y a quelques années, une expérimentation a été lancée pour que des voitures circulent avec du gaz naturel en carburant plutôt que du GPL, l’idée étant qu’avec un compresseur adéquat, on puisse faire le plein de sa voiture en se raccordant à son compteur de gaz individuel. Cela a vite capoté entre autres parce que l’Etat ne voyait pas comment facturer l’équivalent de la TIPP avec un tel mode de distribution de ce carburant.
    Actuellement, si vous disposez encore de ce type de voiture (commercialisé par FIAT, notamment) vous avez la possibilité de faire le plein uniquement à des pompes dévolues dans les centres techniques de GDF qui sont au nombre royal moyen de un par département et bien sûr, « aux heures d’ouverture de ce service public à la française »…

  14. Guillaume

    Quand on voit le tintammarre lorsque quelques ahuris ont connus de faux problèmes avec leur régulateur de vitesse, j’ai peur de ce qui va arriver si un jour le pilote automatique se déploie à grande échelle.

  15. bbph

    Je me demande si l’impact que la voiture autonome pourrait avoir sur la sécurité serait aussi drastique que ça. Les gens qui ont des comportements disons, plus accidentogènes, ne seront pas forcément ceux qui se laisseront conduire par leurs bagnoles. J’aurais peut-être plus tendance à y croire un peu plus pour les poids lourds, si on supprime entièrement le facteur humain, mais je doute que ce soit envisageable dans un futur aussi proche que celui suggéré par ce post.

    1. John Bigballs

      Ne serait ce que réduire les accidents sur les long trajets d’autoroute.
      Et puis si il y aura toujours de mauvais conducteurs, les véhicules munis de pilotes automatiques seront eux pourvues de technologies d’évitement surpassant les meilleurs pilotes.
      Et en cas de collision inévitable, elles sauront même se crasher en adoptant la stratégie la moins dangereuse pour les passagers.

      Et puis déjà aujourd’hui les assistances et automatismes des voitures ne sont pas toujours désactivables.
      On peut penser qu’il n’y aura pas forcément un seul mode autopilote on/off, mais par exemple des modes semi manuels, qui laissent l’humain conduire, mais l’autopilote veille et reprend la main en cas de danger détecté.

      Il deviendra difficile d’avoir un accident !

    2. paf

      les francais refusent deja ce truc bien pratique que sont les boites auto; ouin ouin et ma conduite sportive? ouin ouin.Pour la conduite sportive tu oublies ta clio pourrie et tu t’achetes un go-kart.

      1. John Bigballs

        Moi je conduis une voiture manuelle (v6 300ch wouhouuuu!).
        ça m’empêche pas de réver aussi d’une voiture autopilotée.
        (ça me prend souvent, lors de longs trajets d’autoroute, lorsque je me lasse de regarder les détails des pâquerettes, verrrouillé à 130km/h. )

        Et puis il y a vieille boite auto toute molle, et depuis quelque temps déjà boite robotisée DSG blabla ultra rapide selon le programme choisi.

        Il n’y aura plus à choisir entre sportivité et automatisme.

        Donc le français, cette race bovine dressée pour n’accepter rien d’autre que le beurre et l’argent du beurre, sera gâté à ce niveau là !

      2. Nocte

        Pour ma part, j’échangerais bien une des deux caisses du couple pour une DB9 avec boite robotisée. Vraiment, je ne regretterais pas la boite manuelle (ni le moteur 1,4L de la Golf) 😀

        Quant au sujet, je rêve aussi une voiture auto-pilotée, même si j’aime conduire (je dois être dingue, mais j’adore ça), parce que comme John ci-dessus, être verrouillé à une certaine vitesse pendant une longue période, ça finit par lasser (d’où un retour pour certains trajets à ces bonnes vieilles départementales/nationales).

    3. bbph

      Tiens, un petit extrait du livre d’Obertone, « La France, Orange mácanique », où l’auteur expose mieux que je ne le ferais, les raisons de l’aversion que j’ai vis à vis de l’argument sécuritaire en bagnole.

      « […]L’État tente d’inverser la hiérarchie de la réalité, en imposant dans le débat public des faits insignifiants, auxquels les publicitaires s’efforcent de donner de l’importance. Nous n’avons jamais autant parlé de la sécurité routière. Des sommes considérables sont allouées à la répression et à la prévention dans ce domaine. Est-ce justifié? Il y a 4000 morts par an sur le routes de France. Pour combien de conducteurs et pour quelle densité de circulation? C’est 7 fois moins qu’il y a quarante ans, alors que circulent 7 fois plus de véhicules sur nos routes. Du point de vue de la sécurité, la courbe des accidents de la route est la seule qui baisse depuis les années 1970, pour atteindre un niveau quasi-irréductible aujourd’hui. Avec des dizaines de millions de conducteurs dont quelques centaines de milliers de chauffards, un taux de mortalité si bas tien du prodige.[…] »

      1. bbph

        Et encore:

        « […]Bref historique: en 1971, la France dénombre 17000 morts sur ses routes. Il faut dire qu’on peut alors rouler à 200km/h avec un bon gramme dans le sang, sans ceinture de sécurité, sans pour autant être hors-la-loi. Après la mise en place d’une législation minimale, le décompte macabre s’infléchit sensiblement et s’établit autour des 10000. La politique Chirac ramène ce chiffre à 6000. Avec une nouvelle série de mesures(radars fixes, contrôles multipliés), Sarkozy divise quasiment ce chiffre par deux. Évidemment, la mort brutale d’un usager est un drame épouvantable pour la famille. Mais on ne meurt pas que sur les routes, loin de là. La plupart des gens meurent dans les hôpitaux. Va-t-on les interdire? Évidemment, on peut toujours réduire le nombre de morts, en sacrifiant toujours un peu plus la liberté des usagers. La réduction des libertés réduit mécaniquement les risques. Mais la liberté n’est-elle pas un risque acceptable? Les chiffres sont-ils si catastrophiques?[…] »

  16. Fwh

    En ce qui concerne les voitures électriques, il n’y a pas que les constructeurs français – et heureusement !

    Je me suis toujours demandé pourquoi nos constructeurs s’entêtent à produire des voitures électriques pourries (je ne vois pas d’autres mots). Renault a commis la Twizy, avec une autonomie de… 100 km maximum, et la Zoé, 160 km maximum. Sans compter qu’il faut payer la location de la batterie, de l’ordre de 50€ par mois. Bien sûr, ces 2 voitures ont des performances dignes d’un escargot anémique.

    Personne n’irait rationnellement acheter une voiture qui a 10 fois moins d’autonomie qu’une voiture classique, soyons clairs. Même avec les 5000€ de subventions, personne n’en veut/voudra. Regardons les choses en face : avec une citroën AX 1.1 diesel, je ne consomme presque rien, et je peux partir en vacances.

    Allons faire un tour en Californie, ou le constructeur Tesla Motors a sortie son dernier modèle (disponible en France, pour qui a les moyens, on commence à 65000€) : la Tesla Model S. Pas de frais mensuels de location de batterie, le 0 à 100 en 4,6 secondes, et… 480 km d’autonomie, soit suffisamment pour partir en vacances ou faire des courses après le boulot sans être stressé par l’autonomie.

    Petit tour chez Chevrolet/Opel : la Chevrolet Volt est une voiture hybride avec un concept extrêmement intéressant : seul le moteur électrique entraîne les roues, le moteur thermique sert uniquement à recharger les batteries. Pour une utilisation quotidienne (jusqu’à 60 kilomètres), seul l’électrique est utilisé. Au-delà, le moteur thermique se met en route pour recharger les batteries. Résultat : excellent autonomie (500 km), et surtout excellent rendement (le moteur thermique tourne en permanence à son régime de rendement optimal) : consommation mixte de 1.2l/100 km, 27g de CO2 par km, et 3 CV de puissance fiscale. Et surtout, pas besoin d’attendre 3 heures quand la batterie est vide : il suffit de faire le plein.

    Alors quand je vois ça, je me demande vraiment comment nos constructeurs font pour être aussi nuls sur ce segment.

    1. Aristarque

      Ils ne sont pas nuls sinon ils n’existeraient plus depuis longtemps surtout face à la « bienveillance » des pouvoirs en France.
      Ils explorent simplement chacun différents segments potentiels qui ne mettent pas seulement en jeu l’automobile elle-même mais aussi toutes les infrastructures dont elle a besoin et il est envisageable que certaines options ne soient finalement pas intéressantes.
      Après coup, il est toujours aisé de savoir ce qu’il fallait faire exactement…
      Sans discuter de la plastique de la Twizy, il faut simplement ne pas oublier que c’est un véhicule exclusivement dédié à la zone urbaine et qu’il n’a pas été prévu pour permettre des virées à longue distance. Dès lors 100 kms d’autonomie suffisent amplement pour une utilisation quotidienne AR dom/travail sans devoir dépendre obligatoirement d’une prise à chaque bout du trajet.
      Pour prendre un autre exemple, quand vous examinez la façon dont les automobiles « ancêtres » d’avant 1914 carburaient, vous allez trouver des systèmes qui « partent dans tous les sens » puisque ces moteurs dataient d’une époque où tout était à faire et à découvrir ou presque. Petit à petit et comme toujours dans la recherche évolutive, les meilleurs systèmes ou du moins ceux qui étaient le plus facilement constructibles à des coûts acceptables ont pris le dessus pour des raisons évidentes et compréhensibles. D’autres, comme par exemple l’injection d’essence en lieu et place du carburateur (imaginée fin des années 1800/début des années 1900), ont dû attendre que la technologie résolve les problèmes de fabrication industrielle de systèmes réclamant de moindres tolérances, des pompes HP bien que leur intérêt ait été vu dès leur invention, pour passer du stade de curiosité de laboratoire à celui de système montable en série.

    2. Jazzman

      Ce que vous dites de la Chevrolet/Opel est très intéressant.
      J’ai eu cette idée il y a environ 35 ans et j’ai voulu la faire breveter. Je l’ai soumise à un cabinet spécialisé. La réponse a été:
      – C’est une excellente idée. Je vous conseille de laisser tomber, vous ne récolterez que des ennuis. Au mieux un constructeur auto vous rachètera votre brevet pour le ranger dans un tiroir.
      Je ne regrette pas d’avoir écouté leur avis.

    3. lechenu

      C’est vrai qu’un générateur qui alimente un moteur électrique de traction dans un même véhicule est un concept qui va bientôt avoir 100 ans, vous faites bien de le rappeler.
      A part ça, vos splendides américaines à plus de 50.000 dollars… Le coût fait partie du jeu, sinon les VE français actuels circuleraient déjà partout (et pas seulement en ville).

    4. Guillaume

      Les consommations de la Chevrolet volt sont fantaisistes, et doivent plus aux cycles normalisés qui ne prennent pas en compte l’hybridation et qui sont trop courts pour utiliser beaucoup d’essence. Donc il suffit de partir batterie un peu chargée pour avoir des consos basses EN APPARENCE.

      Dans la réalité, sur 800km, les essayeurs sont à > 7l / 100, ce qui est bien pour un moteur essence, mais pas extraordinaire.

      D’ailleurs, la plupart des consos annoncées en 2013 trichent avec les cycles normalisés : le seul fait de tourner le volant pour tourner va consommer de l’energie et faire que vous n’atteindrez jamais les chiffres annoncés. Le dernier progès de l’automobile a été l’injection directe diesel avec commonrail, apparue à la fin des 90’s. Depuis, très peu de progrès ont été faits.

      Pire, certains modèles consomment plus dans la vraie vie que leurs prédécesseurs, car les passages de vitesses ont été optimisés pour le cycle NEDC plutot que pour la vraie vie.

    5. Aristarque

      Quant à la Chevrolet/Opel Volt, le concept n’est pas neuf puisque Fiat travaillait au début des années 80 (au moment du 2me choc pétrolier) sur ce principe du moteur thermique à régime constant alimentant un alternateur lui même alimentant des batteries alimentant des moteurs électriques d’entraînement de la voiture. UN des problèmes à résoudre alors était le poids des batteries (classiques au plomb) qui étaient alors prévues ainsi que leur encombrement.
      La dégringolade des prix du pétrole qui a suivi ce 2me choc a enterré tous ces projets devenus inenvisageables économiquement.

  17. JS

    Il me semble d’ailleur que la Californie a deja autorisee une voiture + ou – autonome sur son reseau routier.

    En tous cas on peut etre ABSOLUMENT certain que la France sera le dernier pays au monde a adopter cette technologie pour cause de protection des corporatiions et du principe de precaution.

    CPEF

    1. Nocte

      sauf qu’on ne parlera pas du lobbying des corporatistes, on insistera sur le principe de précaution, et curieusement, on va nous ressortir la responsabilité de sa cage, pour empêcher le déploiement, on assistera même très certainement à une querelle de clocher, justement à propos de la responsabilité. S’il y a un accident, si la voiture conduisait toute seule, etc, etc…

      A la Française quoi…

    2. something

      On peut s’attendre à un mécontentement certain de la part des innombrables chauffeurs qui conduisent nos zélées zélites zélues, avec à la clé des marchandages infinis et à l’arrivée de la subvention et de l’emploi protégé. L’exception française en quelque sorte…

  18. Napoli

    Très juste analyse, le seul bémol mais ne vous visant pas, étant votre chapitre : « La voiture autonome signifie aussi une baisse drastique de la mortalité sur routes, bien au-delà des chiffres pourtant faibles qu’on a atteint ces dernières années à force de coller des radars partout ; les associations citoyennes dédiées, généralement soudées aux mamelons de subventions étatiques, vont se retrouver en peine de justifier leur existence quand l’objet de leur création aura à peu près disparu. »

    Je ne pense pas hélas que ces fameuses associations diminuent leurs actions, elles n’ont même pas conscience du continuum de la mortalité routière.
    L’équation est pourtant simple : 1 véhicule + une route additionnés d’un piéton = morts potentiels.

    Leur croisade est donc infinie, sauf à supprimer les paramètres, ce qui du reste doit être envisageable par un cerveau écologiste.

    La question que soulève la croisade de la sécurité routière, si légitime soit elle, est de savoir quel but est réellement et objectivement visé ?

    Ici apparaissent les fêlures qui dénoncent l’illégitimité de certaines démarches.

    Par ailleurs, la diminution constante de la consommation des véhicules est un fait, elle passera certainement par un mix des différentes technologies actuelles.

    Les progrès en matière de consommation sont indéniables et ceux à venir également, le tout se répercutant immédiatement en terme de diminution de rejets polluants, mais hic il y a : ça ne sert pas l’idéologie totalitaire écologiste, nos khmers verts savent qu’en adhérant à cette voie progressiste ils se verraient privé de facto d’un élément de pouvoir.

    En bref, ils n’ont pas fini de nous les briser…

    1. dede

      « bien au-delà des chiffres pourtant faibles qu’on a atteint ces dernières années à force de coller des radars partout  »

      Pas certain que ce soit vrai. Je me souviens avoir lu quelque part (desole, je ne retrouve pas ou) qu’une des raisons de la baisse de la mortalite sur la route etait notamment due au changement de methode statistique (un truc du genre, si le type meurt dans les 3 jours suivant l’accident, il compte comme « mort sur la route » alors qu’auparavant, c’etait 7 jours…)

      Il faut toujours se mefier des statistiques gouvernementales qui evoluent dans le bon sens : c’est souvent en modifiant l’instrument de mesure que les chiffres s’ameliorent (cf. chomage, dette, etc… – a noter que pour ces deux-la, les chiffres ne s’ameliorent pas mais auraient ete bien pires si l’on n’avaient pas trouve des moyens de distortion).

  19. Ron Paul

    Chaque nouvelle invention au début, pour amortir les coûts de la recherche, est chère au début, comme nous savons, surtout si on est libéral.

    Puis il faut voir, la fiabilité rarement sans reproche de chaque nouvelle invention.

    Après, il faut avoir assez de recul, pour connaitre le coût de l’entretien de ces nouvelles technologies.

    Donc, mon bon vieux gros moteur diesel, monté sur une grosse carrosserie, de celles qui donnent des éruptions cutanées immédiates aux kmers verts, ce qui me procure un réel plaisir sont parfaits, pour très longtemps.

  20. John Bigballs

    ça serait marrant de faire un faux poster pour la manif du « non au voitures autopilotées » qui aura lieu en février 2028 🙂
    Les raisons, les slogans…

    un peu comme cette rubrique de wired
    http://www.wired.com/wired/issue/found
    Mais façon dictature franchouille.

    Après on peut décliner : « non à la robotisation de l’éducation ! », « non aux endosquelettes ! », « non à la téléportation ! » …

  21. LtGr

    Moi, je suis un libéral, capable de garer sa voiture,et de la conduire tout seul et j’en ai marre de ces constructeurs qui suivent la pensée unique des gouvernements en matière de sécurité, pensée liberticide qui nous oblige à acheter des voitures de plus en plus chère bourrées de gadgets inutiles.

      1. LtGr

        Ben si, trouvez moi une bagnole actuelle qui n’est pas bourrée d’électronique, d’air bag, de signal de recul etc, etc… même dacia la m… roumano franchouillarde a ce genre de gadgets.

        1. hipparchia

          Dans le sens où personne ne te contraint, flingue sur la tempe, à acheter tel modèle de bagnole, voire à acheter une bagnole tout court. Enfin, j’imagine.

          Mais je comprends. Personnellement, j’attends avec impatience les voitures qui devront toutes être équipées en France – par un décret venu d’en haut – d’un alcootest relié au démarreur que si t’es pas dans la limite autorisée ça ne démarre pas. Là on va vraiment se marrer.

          1. Ah ça, oui, c’est différent.

            Je ne crois pas qu’il y ait des lois qui contraignent les constructeurs à avoir 5 étoiles au test euroNCAP, par exemple, ou des freins ABS, ou la direction assisté ou la fermeture centralisée. Mais dans le cas où ça arriverait, le problème ne viendrait pas des constructeurs, mais de l’Etat et là, je n’ai pas de solution à proposer (si ce n’est de supprimer les lois et dissoudre l’État ou l’inverse).

      2. LtGr

        C’est bien ce que je voulais dire, les constructeurs sont enchantés de ces normes, et les Indiens sont incapables comme les Chinois de construirent des bagnoles homologuées pour l’importation en Europe. Sinon, ma bagnole actuelle a dix ans un gros 4X4 payé des dizaines de milliers d’euros à l’époque, je suis un grand fana de bagnole et les considérations du genre…  » Dans le sens où personne ne te contraint, flingue sur la tempe, à acheter tel modèle de bagnole, voire à acheter une bagnole tout court. Enfin, j’imagine. »… je m’en tape, je crois être un véritable amoureux de bagnole, face aux crétins actuels incapable de conduire, et qui ont le besoin d’un tas de gadgets pour se rassurer.

        1. Ron Paul

          Je crois comprendre ce que vous dites, étant aussi un amoureux des voitures, les vraies avec un minimum de gadgets, qui laisse encore le vrai plaisir de (bien) conduire.

          Comme tous les autres, il nous a été retiré, à moins d’avoir des voitures de ‘’ collection ‘’ souvent anglaises, ou américaines, au confort spartiate, souvent à propulsion, (le rêve pour les vrais conducteurs) qui, lorsqu’elles ne sont pas en panne, (assez rare) ou que l’on ne se l’ai pas fait voler (encore plus rare) procurent un vrai et réel plaisir de conduire, sachant que la moindre erreur ne pardonne pas à certaines vitesses, et qu’aux moins nos femmes ne pouvaient pas nous l’emprunter !!

          Nous n’avons plus de vrais voitures pour des gens comme nous, se sont toutes des veaux immondes sécuritaires, bourrées de gadgets, qui amènent d’un point à un autre, sans aucun plaisir car elles sont insipides, sans attrait, pour les puristes.

        2. John Bigballs

          Je vous trouve quand même pessimistes !
          C’est vrai aujourd’hui la grande majorité des caisses sont d’immonde bouses plastique utilitaires écoconscientes aliénantes, aussi peu excitantes que valorisantes.
          C’est vrai que si on cherche le plaisir et les automatismes débrayables dans du récent, il faut monter en gamme et bien choisir . Mais ça existe. allemand, italien, voir japonais.

          Et on peut par ailleurs acheter une super voiture ancienne plaisir et qui fonctionne bien à des prix très abordables.
          Et la France compte beaucoup de clubs de passionnés et de garages spécialisés.

          Bref en tant que passionné d’automobile aujourd’hui on peut avoir le meilleur des 2 mondes je trouve !

          Moi personnellement je me suis assez bien habitué au confort de la modernité et les automatismes de ma voiture quotidienne récente.
          Et mon tacot des années 80, je roule essentiellement avec le dimanche. Pour le fun ! Vue la différence de confort et de niveau de concentration qu’elle demande, le reste du temps plus facile/moins fatiguant de prendre la récente.

        3. Nocte

          Un bon cheval, lancé au galot, monté sans selle, ça donne des sensations, c’est tout terrain ou presque, y a 4 pattes motrices, on est tout seul dessus, et pas la moindre trace de gadgets (même pas un rétroviseur !)

          Lui faire faire une marche arrière, ça nécessite une certaine dextérité qui n’est pas à la portée du premier venu.

          Avantage du cheval, on peut faire un bruit de moteur au choix avec la bouche si on est un peu doué dans le domaine de l’imitation de moteur.

          Point négatif, si le cheval est caractériel, ou n’apprécie pas la façon dont il est monté, il peut nous tataner joyeusement à coup de sabots, contrairement à une voiture que l’on conduit.

          Monter un cheval sans selle et le lancer au galot, c’est un putain truc d’homme qui en a.

          🙂

        1. hipparchia

          Euh, je n’ai rien dit, je me suis contentée d’expliciter. D’autant qu’il me semble que tout comme vous, LtGr , je regrette cet assistanat consenti des Français qui préfère laisser la voiture penser à leur place – avec tout mon respect pour le bip souvent non désactivable qui t’indique que quelqu’un n’a pas bouclé sa ceinture même si c’est un sac à main.

        2. Ah je dois dire que celle-ci, on ne me l’avait pas faite.
          Non. Mon libéralisme, (c) Demaerd Industries, est enduit de NeverWet(tm) et résiste à tout, tout le temps.

    1. LtGr

      Sur le fond du sujet, en bon libéral laissez donc le Indiens et le Chinois importer leur leurs bagnoles non-homoguées en Europe à cause des normes dracogniennes des gouvernements, et vous verez le résultat en terme de marché. Je le répète, ou est le libéralisme??

      1. LtGr

        « Ah je dois dire que celle-ci, on ne me l’avait pas faite.
        Non. Mon libéralisme, (c) Demaerd Industries, est enduit de NeverWet(tm) et résiste à tout, tout le temps. »

        Un libéral qui défend une industrie compromise par les lois et les normes éditées par l’Europe, je me marre, bientôt un billet pour défendre la taxe carbone??

    2. Alex6

      @Ron Paul,
      La ca fait quand meme tres vieux c**.
      Il y a des caises fantastiques actuellement, qui se conduisent bien plus vite qu’une voiture de collec anglaise ou americaine et leurs chassis en chewing-gum.
      C’est un peu comme celui qui vient vendre le plaisir de conduire une vieille 911 (chassis mal equilibre, pas de frein etc…) par rapport a un modele recent.
      Et puis l’electronique, ca se debranche sur une sportive recente. Enfin il faut vraiment savoir piloter pour se le permettre.

      1. Ron Paul

        Remettez les choses dans leur contexte. Quand on est ‘’ vieux’’, peut être con, comme vous le dites, si cela vous fait plaisir, après tout pourquoi pas ? ne soyons sectaire, que l’on a connu les motos anglaises, loin d’être parfaites, très loin, mais aux bons bruits de vraies motos (Norton, BSA, Triumph) sans aucune contrainte, et surtout pas celle d’être un haut délinquant de par la vitesse, et que l’on est passé ensuite aux voitures sportives, tout aussi imparfaites, ce qui faisait tous leurs charmes, on ne peut pas aimer conduire avec les voitures actuelles.

        Vous citez vous-même l’archétype de celle-ci, qui étaye mes propos, les premières 911, loin d’être sécuritaires ! mais au régal absolu de pouvoir et savoir les dompter.

        Je signe et je persiste, nos véhicules actuels sont de gros veaux insipides qui nous annihilent tout plaisir de la conduite, à moins d’être un bourrin de base, et de se prendre pour Senna en ligne droite, en toute sécurité, sur autoroute, en réussissant l’exploit, mais le seul de savoir enfoncer une pédale. (Rien à voir contre le mariage ‘’pour tous’’)

        Merci, pour votre conseil de débrancher une sportive récente ! Décidément effectivement vous ne prenez pour un vrai con ! mais on peut même, faire mieux et la faire ‘’bidouiller !’’ ce qui enchante le président du tribunal de police et allège les points de votre permis, quand on se fait choper !

        @ labolisbiotifool: quelqu’un qui fait l’éloge de la Morgan, ne peut en aucune manière être mauvais ! et surtout pas un mauvais conducteur, aimant la vraie conduite, un peu olé, olé ! Par contre vous êtes un peu misogyne en faisant nettoyer chaque rayon par votre moitié ! avec moi, elle n’avait pas le droit d’approcher la voiture à moins de trois mètres !

        1. Aristarque

          Mais non, labolisbiotifool n’est pas mysogine !
          Il exploite les compétences naturelles chez nos compagnes qui ont reçu des neurones ad hoc. Nettoyer des rayons demande de la minutie dont elles sont mieux pourvues que nous!
          Nota : je n’ai pas de Morgan (mais je n’ai rien contre ce jouet, bien au contraire) mais des bécanes des 70′ Honda 550Four + Yamaha 650XS (version 1H1) et le nettoyage des rayons qui va avec, surtout ceux de la roue arrière

        2. Alex6

          Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire.
          Insipide une 350Z? Insipide une Vantage S? Et je peux continuer un moment encore.
          Faire dans le melancolique parceque vous avez conduit ces voitures lorsque vous etiez jeunes n’a rien a voir avec le fait d’avoir un avis objectif sur l’automobile.
          Et je ne parle pas de conduite en ligne droite mais bien de conduite sur circuit ou sur petite route de montagne.
          Au meme titre, un puriste Bugatti va vous prendre pour un rigolo avec vos modeles anglais ou americains qui ont tres peu marque l’histoire de la course automobile au passage. Et pour une excellente raison, ces voitures etaient tres mal concues, notamment les vieilles Ford, incapables de passer la puissance moteur par le chassis.

  22. Pierre

    En fait cet hybride Peugeot n’est pas à air comprimé, mais hydraulique. L’air comprimé, ça ne marche pas (voir : MDI, Guy Nègre, etc).

    En gros, une pompe hydraulique met sous pression un fluide et le déplace depuis un réservoir basse pression vers un réservoir haute pression (accumulateur d’énergie), qui contient une vessie remplie d’azote qui sert de ressort. Il n’y a pas d’air comprimé du tout.

    Le gros avantage de l’hydraulique est qu’on peut avoir une puissance énorme dans un tout petit moteur : quand on freine, le truc récupère plusieurs centaines de kW avec très peu de pertes. L’électrique ne sait pas faire ça. Et il y a une transmission hydraulique très chiadée qui garde un rendement excellent quelle que soit la vitesse… ça remplace la boîte de vitesses aussi.

    BMW et les américains ont le même système (taper hydraulic hybrid sur youtube). C’est en proto pour les voitures, mais pour les camions, c’est en prod depuis un moment. Il y a une boîte yankee qui fait un camion à ordures hybride, qui s’arrête à chaque poubelle et redémarre sur l’énergie stockée.

    1. Pierre

      Ah, oui, sinon, c’est technologiquement intéressant, mais ça ne résoud qu’un problème de la voiture en ville, il en reste 3 :

      – ça prend trop de place (donc, bouchons)
      – le blocage de l’immobilier par le gouvernement empêche des millions de gens d’habiter à proximité de leur boulot… donc, bouchons.
      – grâce aux socialistes, il n’y a plus de boulot pas loin de chez toi, donc, bouchons.

  23. NP

    Je trouve que cet article est un très bon exemple de ce que l’on devrait trouver plus souvent dans la presse.
    On y trouve en effet de l’information, de la hauteur de vue et de la perspective.

    Merci

  24. labolisbiotifool

    @LTGR : chez nos cousins de Grande Bretagne, vous pouvez encore trouver des caisses originales, à quatre et même à
    trois roues .
    Nos cousins bretons cultivent toujours l’ amour de la bagnole originale,fabriquée à la main, ou presque, de manière artisanale et confidentielle.
    Morgan est emblématique bien sûr, mais y’ en a d’ autres …
    et même en kit !
    Bon, parfois – Morgan – c ‘ est un peu cher, mais faut savoir ce qu’ on veut hein !
    Et une Morgan avec chassis fait main en frêne, même si le V8 est de Ford, c ‘ est jouissif, et les roues sont à rayons en plus, à nettoyer au chiffon un par un … Voila une occupation sympa pour votre épouse le week-end 🙂

Laisser un commentaire