Après 9 mois de Hollande, le gouvernement accouche toujours d’impôts

L’actualité économique devient difficile à suivre en France, surtout si l’on se fie aux déclarations discordantes des différents membres de ce qui passe pour le gouvernement. Et puis, en l’espace de quelques heures, quelques jours tout au plus, ce que l’un de nos clowns d’apparat déclare se trouve infirmé par la réalité ou par l’un de ses collègues. Et le plus amusant, c’est lorsque tout ce petit monde parle en même temps : la cacophonie s’installe.

D’ailleurs, ce n’est pas comme si le gouvernement avait une direction claire, des objectifs précis et pris des décisions pertinentes. En sept mois, mis à part l’extraordinaire avancée sociale du mariage homosexuel dont on peine à deviner comment il va diminuer le nombre de chômeurs, réduire les coûts des salaires ou dégraisser l’Etat-mammouth, on a bien du mal à lister les chantiers d’envergure que les ministres auraient entamés pou redresser la situation économique. Des taxes, des impôts, des ponctions nouvelles, ça, oui, on en trouve en brouettées bien fournies ; mais une volonté de réformer autre chose que les horaires de classe, on n’en voit point.

Alors, n’ayant aucune feuille de route, les ministres imaginent, se laissent aller, papotent et pipotent.

Prenez ce brave Sapin. Il est supayr-confiant : pour lui, la reprise arrive, pardi ! Comme en 2008, pardon 2009, pardon 2010, pardon 2011, pardon 2012 (Décidément, on nous la fait pas à nous. On nous la refait. 4 fois.) Mais voilà : aussi brave Sapin soit-il, il n’a pas les mêmes tuyaux que Fabius qui a profité de son passage devant un gros micro mou pour lâcher un chiffre de croissance franchement pas folichon (moins d’un demi pourcentage).

moscovici est perdu avec tout ces petits chiffresEffarement dans les rangs du gouvernement. Mélange probable de surprise, d’incompétence (« Ah bon, on ne va pas faire 3% ? Mais non, imbécile, ça, c’est l’objectif de déficit ! ») et de parfaite désorganisation, les ministres ne semblent plus se synchroniser que par voie de presse et encore, dans une confusion qui donne une image assez exacte de l’état mental des titulaires de maroquins républicains. En substance, tout se passe comme prévu par les libéraux, et exactement à l’inverse de ce que les imbéciles socialistes s’entêtent à croire : la pluie d’impôts fait fuir les entrepreneurs, le chômage explose, la croissance, soutenue artificiellement par des dépenses somptuaires, à crédit, et parfaitement débiles, s’effondre subitement lorsque les pépètes viennent à manquer. Les rentrées fiscales directes et indirectes (TVA, droits de mutation), en berne, ajoutent à la déroute. Et lorsqu’on entend, au milieu des petits cris stridents panachés d’ultrasons insupportables d’une Duflot en mode semi-hystérique, que le bouton « austérité » a été poussé au maximum alors même que l’État n’a pas changé un iota de son train de vie, on comprend que la cacophonie va continuer sans faiblir tant est grande la déconnexion des gouvernants avec la réalité palpable.

Et je ne parle même pas des consternantes âneries de certaine autre candidate PS à la mairie de Parie, Anne Hidalgo, qui s’inquiète des baisses des dotations de l’État aux collectivités locales, au prétexte que « Les villes, les territoires interviennent dans l’activité économique du pays. », montrant de façon dramatique cette inculture économique fermement chevillée au corps de nos « élites » (vitre cassée, ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, navritude et persistance dans l’erreur, tout ça …)

Croissance évaporée, chômage record, objectifs de déficits dessinés sur un coussin péteur, après neuf mois de blagounettes vaseuses de Hollande et d’indécisions stupéfiée d’Ayrault, on aurait pu s’imaginer que le gouvernement se serait, vaguement, ressaisi et aurait compris que l’avalanche de taxes et d’impôts provoquait plus d’effets néfastes que de bénéfices pour les finances exsangues du pays.

Eh bien non : toute la brochette de pitres ministériels a décidé de remettre ça.

Les petits moutontribuablesAinsi, dans la plus parfaite opacité mentale que la tradition de mathématiques socialistes emploie depuis déjà un moment, d’un côté, l’État ponctionne le moutontribuable pour pouvoir ensuite distribuer des allocations familiales. Notez qu’il se sert au passage. De l’autre, l’État commence à envisager de taxer ces allocations. Notez qu’il n’a pas été envisagé de diminuer ces allocations, mais simplement de les intégrer au revenu, et par voie de conséquence, de les fiscaliser. Une partie de l’argent distribué, sur lequel avait déjà été prélevé une dîme de passage, va donc repartir dans l’autre sens, et subir une nouvelle dîme. Bon, ok, il se murmure dans les couloirs de Bercy que Moscovici, le patron du Trou, aurait tiqué à l’idée proposée par Migaud, mais rassurez-vous : c’est une nouvelle taxe, elle verra donc le jour.

Tout comme verront le jour, soyez-en sûr, une taxe sur le numérique (histoire d’inciter les grands groupes de l’Internet à venir chez nous, je suppose), la taxe sur les transactions financières (au niveau européen cette fois), la taxe « poids lourds » (exorbitante et qui coûte déjà de l’emploi), celle sur les hauts revenus, bientôt prête les enfants ne vous impatientez pas, ou celle sur l’assurance-vie, gros bas de laine bien trop juteux pour être laissé tranquille. Il doit y en avoir quelques autres, plus énigmatiques, plus finement ciselées, mais le rythme, comme on le voit, ne diminue pas.

D’autant que les autres leviers de la fiscalité à la française sont explorés : par exemple, pour les retraites, on va très probablement diminuer les pensions (mais si : soit directement, soit par l’inflation, soit les deux), augmenter les cotisations, et bien évidemment, allonger la durée de cotisations.

Aucune piste de taxation, aucun nouvel impôt, aucun bricolage sur l’assiette, la quotité, la profondeur ou la puissance des ponctions ne seront oubliés. En revanche, pour ce qui est de faire maigrir le mammouth républicain, vous pouvez toujours vous brosser.

Government Demotivator

Comme Einstein le disait fort bien, « la folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. » Hollande, Ayrault et son gouvernement prouvent donc, à qui en doutait encore, que nous n’avons pas à faire à des gens rationnels : leur obstination à vouloir résoudre le problème français par un accroissement de l’intervention de l’État, par une augmentation des taxes et des impôts vire maintenant au trouble obsessionnel compulsif. Si les cons osent tout (c’est à ça qu’on les reconnaît), les fous gouvernementaux n’osent plus rien d’autre que cette unique solution de la taxe, sans pouvoir s’arrêter, sans pouvoir imaginer autre chose.

Et parce qu’ils s’entêteront à mort, ce pays, bien sûr, est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1GMfHXFP2wm3k2KSTnTtrTv5soSBKV7Bgo

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires133

  1. silent bob

    Excellent billet, comme d’habitude. Sur l’article concernant les poids lourds, un seul commentaire qui en dit long sur l’intelligence crasse des français.
    Par contre il y a quand même pas mal d’autres personnes lucides qui commentent les autres articles.
    Il est tout de même incroyable qu’à part taxer, ils ne soient capables de rien. Ces gens sont intelligents et savent très bien au fond d’eux les bonnes solutions mais il a fallu donner à l’un et à l’autre, on ne peut pas reprendre ce qui est déjà donné. Que vont penser les électeurs de gôche si on ne taxe pas les riches, C’est qu’il faudrait penser à se faire réélire!
    De toute façon il va arriver un jour où les problèmes vont s’accumuler et tout va dégénérer, il est impossible d’aller dans ce sens délirant sans retour de bâton où alors nous les libéraux n’auront rien compris, mais j’en doute…

    1. Je croyais encore à l’intelligence et au cynisme de ces gens il y a quelques années. Maintenant, non. Ce sont des imbéciles incultes. Ils ont une forme spécifique d’intelligence, celle qui permet aux sociopathes/psychopathes de devenir des leaders et des faiseurs d’opinion, ils ont cette capacité plus ou moins innée à faire appel à l’émotionnel, à titiller la partie reptilienne des cerveaux humains, ça, oui, et c’est une capacité redoutable. Mais il faut être très clair :
      - ils sont nuls en mathématiques, en économie, en histoire. C’était moins vrai avec les générations précédentes, mais chaque année aura ajouté des crétins aux imbéciles et maintenant, la plupart sont maintenant des incultes.
      - non seulement ils ont une bonne part de cynisme, mais ils sont complètement déconnectés de la réalité : ils ont, pendant toute leur carrière, toujours eu quelqu’un pour les aider, les entourer. Toujours. Ils ont toujours réussi à se faire courtiser (c’est leur fameuse capacité spécifique). Faire par eux-mêmes, suer, travailler dur, ça, ils ne savent pas ce que c’est. Ils croient savoir, ils croient que veiller tard à breloquer du dossier en passant un fluo dessus, c’est travailler.

      Bref : non, ces gens ne sont pas intelligents. Ils sont efficaces pour leur propre bénéfice, oui. Mais c’est à très court terme.

      1. Lib

        Assez d’accord. Je pense qu’ils ont le même profil intellectuel que les gourous de secte. D’extraordinaires dons pour la manipulation des humains, le reste est négligeable.

          1. DS

            Ils sont d’abord prêt à tout pour être élu et réélu, signant dans leur circonscription des motions en pleine contradiction avec ce qu’ils votent à Paris. Quel caractère, j’en suis presque admiratif.

        1. Tea Party

          D’accord avec vous, tous ces politiques ne sont que de gros bourrins. La seule chose qu’ils ont bien apprise, retenue et appliquent consciencieusement, c’est la dialectique. Dans une autre vie, formateur en vente, je retrouve les mêmes tournures , le même phrasé à appliquer, la même aptitude à faire des réponses  » ouvertes  » qui ne peuvent entraîner qu’un acquiescement de l’interlocuteur, à retourner la question, ou la faire préciser, pour après ne pas y répondre, ce que certains appellent la langue de bois …..

          Rappelez vous le trop fameux  » Merci, très bonne question » de Giscard, pour une question chiante, à laquelle il n’avait pas du tout envie de répondre, qui est un cas d’école…. commerciale.

          Le seul qui échappait à la règle était Georges Marchais, le seul sincère en fait, qui comme il le disait lui même :  » Vous, vous arrivez avec vos questions, et moi avec mes réponses, même si elles n’ont rien à voir, un point c’est tout ».

          De plus ils ont en face des  »contradicteurs » d’une complaisance lâche effarante en fait ècoeurante. Le moindre client, lui est venu pour avoir des réponses les obtient ! même ceux qui n’ont pas le bagage des journaleux français. Imaginez vous une seconde, que chaque posteur du présent blog, puisse avoir en face, un homme politique dans une interview ! les choses seraient radicalement différentes ! mais nous, nous savons que faire le lèche culs, donne une mauvaise haleine.

          Donc en oubliant les paroles qui n’engagent que ceux qui y croient, on ne peut que juger sur les faits concrets, ce qui est beaucoup plus pragmatique : la France va à veaux l’eau depuis des décennies, tous les politiques sont les seuls et uniques responsables, nous avons toutes les preuves malheureusement : ils sont tous d’une nullité crasse.

        2. estienne

          Ils n’ont pas plus de capacité émotionnelle qu’intellectuelle. D’où tiennent-ils alors leur pouvoir ? Du système socio-culturel français fondamentalement pyramidal, qui fait que le bon peuple de France adore se sentir dépendant d’une seigneurie, que ce soit sur le mode de la soumission ou de la rébellion. C’est la névrose française qui crée cet Etat puissamment con.

      2. hussardbleu

        Excellent, comme d’habitude, mon cher H16 : mais que de talent dépensé en pure perte ! Cela fait du bien, à nous qui partageons tes analyses, de rire plutôt que grincer et pleurer, mais ceux qui devraient te lire et en tirer d’utiles leçons, n’en font rien…. Quant au « mode semi-hystérique » de Duflot, c’est sa façon habituelle d’être, non?

        « Le rôle de Cassandre est inutile avant, odieux après »…. mais bon, tant pis, on est heureux de te savoir en forme olympique…

        Et sur l’intelligence – et la probité – de nos élites, Zoe Shepard, qui doit sans doute te connaître, a rendu compte de façon hilarante de la chose, dans ses deux romans vécus : « Absolument dé-bor-dée » et « Ta carrière est fi-nie! »…

        1. Zendog

          Et pour rester dans le même registre, lire « Promotion Ubu Roi, mes 27 mois sur les bancs de l’ENA, d’Olivier Saby. De quoi vous enlever toute illusion sur cette grande école d’où sont issus un grand nombre de nos gouvernants.
          Quant à Zoé Shepard, elle est poursuivie pour manquement au devoir de réserve me semble-t-il.

          1. paf

            bien fait pour sa gueule.
            Elle a profite de la soupe avant de cracher dedans.Elle aurait pu demissionner et ecrire un livre, mais non, ce furent le beurre et l’argent du beurre encore une fois pour un fonctionnaire.

          2. Istvan

            @paf : donc en fait pour vous on ne peut rien réformer de l’intérieur ?
            Je suis d’accord ça aurait été plus cohérent de sa part mais en pratique je préfère qu’elle soit imparfaite et que sa dénonciation soit parvenue aux oreilles (enfin, aux yeux) de beaucoup de monde.

          3. PAF

            sa denonciation ne sert strictement a rien d’autre que de vendre des livres pour que des gens fassent ‘ah lala oui c’est bien vrai » ; changer les choses de l’interieur c’est credible quand on a 20 ans et aucune experience de la vie, apres on comprend comment ca marche.
            D’ailleurs en fRance personne ne veut rien changer, ca se saurait.

        2. filegoud

          Bonjour, je ne crois pas que cette énergie soit dépensée en pure perte. Je fais partie de ces lecteurs silencieux qui apprennent jour après jour. C’est long de comprendre quand on n’a pas les outils intellectuels ou quand on ne sait pas bien lire l’anglais. Mais ce que vous écrivez H16, c’est de l’instruction. Commencer à vous lire puis vous lire tous les jours c’est commencer à adhérer; même si au départ on ne se sent pas d’accord :) C’est le raisonnement, les arguments et l’humour qui font le travail. Modeste témoignage d’un modeste lecteur.

          1. NoName

            +1

            Exactement pareil pour moi. Avant, je pensais que le libéralisme c’était le mal. Maintenant, je lis H16 et Contrepoint tous les jours, j’ai emprunté des bouquins de Bastiat à ma bibliothèque, et, lorsque je discute avec des gens, j’essaye d’apporter un point de vue libéral à leurs objections pour leur montrer que le libéralisme n’est pas l’idéologie opportuniste et cupide qu’on veut leur faire avaler.

          2. jean-marc

            bonjour toutes, tous…
            bien sur merci h16…
            pour filgoud, comme ça, un souvenir : une greve de l’ineducation nationale, une vraie tete de l’institution qui veut me faire signer une petition, j’argumente et elle donne avec mepris sa reponse :  » vous etes pour le liberalisme, alors! »
            ha, sa tronche a la mienne, de reponse:  » c’est quoi le contraire de liberalisme? »
            un petit bonjour du Portugal, pays de combines ( comme la grece), et de travail ( plus que l’Allemagne )… un refuge?

          3. eheime

            Ce blog (et d’autres) n’a probablement pas véritablement changé mes idées. Mais il m’a permis de les clarifier et de mettre des mots sur des ressentis. Et surtout, et c’est peut-être le plus important, d’apprendre des choses que je n’aurais probablement pas eu la chance ou la curiosité de trouver par moi-même. Merci H16.

        3. ameladius

          Bonjour H16,

          Je suis également un lecteur silencieux, devenu libéral sur le tard en 2001 après des séjours (pour travail) à l’étranger (DE, CH) qui m’ont ouvert les yeux en me permettant de sortir de la propagande et novlangue médiatique française.

          Je vous remercie pour vos analyses parfaites à la fois par leur contenu et par leur style. Vous êtes devenu ma drogue quotidienne qui m’aide à survivre dans un monde où je suis entouré de socialistes/étatistes qui voient le libéralisme comme l’une des pires « idéologie » qui soit! Quand je défends mes idées libérales, on me prend pour un fou ou quelqu’un d’extrême droite.

          Merci beaucoup.

      3. Deres

        Pour arriver à comprendre les gens, il faut bien souvent se mettre à leur place. On peut alors découvrir la rationalité qui se cache derrière des décisions absurdes. Cela marche très bien au sujet des hommes politiques et du gouvernement. On réalise alors clairement que leurs intérêts sont complètement divergents de ceux des français dans leur globalité. Ils ne sont pas idiots mais focalisés sur leurs carrières politiques, leurs avantages et leurs réseaux. Les intérêts particuliers de leurs clients passent donc bien avant l’intérêt général. Le court terme passe avant le long terme. L’action passe avant la réflexion.

        Duflot est un bon exemple. On voit bien que son action lui donne une forte présence médiatique, lui donne une place dans l’histoire française par une loi à son nom, nourrit sa popularité démagogique, avantage ses clients et fournit de nouveaux assujettis aux logements sociaux incités à voter pour ceux qui veulent les maintenir. Tout cela est clairement logique et rationnel.

        1. JS

          Entierement d’accord avec vous Deres.

          Il suffit de voir comment se comportent « elus » et fonctionnaires dans les collectivites locales.

          Si c’est la meme chose a des niveaux plus eleves de l’Etat, on courre juste a la catastrophe et toutes les agitations de nos dirigeants n’y changeront strictement rien !

        2. AgentOrange

          Oui, je pense également qu’on peut pas percevoir la logique qui les anime (car il en a bien une) si l’on ne réfléchit pas à leur échelle (purement individuelle) et leur dynamique (optimisation de leur « carrière »), bref si l’on ne se sert pas des outils « choix publics » et « achat de clientèle ». Il faut avoir vu, par exemple, un jeune maire aux dents longues au quotidien pour en être assuré.

          En fait ça, c’est la partie rationnelle, qui ne retire rien, sur le versant psychologique, à l’hypothèse de la personnalité perverse-manipulatrice de ces gens d’une part, d’autre part à leur profond mépris pour la connaissance, la raison et la coordination (puisque leur mode d’action est la subordination, l’instinct, la domination (et reconnaissons que la politique à la française offre de remarquables terrains de chasse à ces prédateurs.))

        3. Quand on dit qu’ils ne sont pas intelligents, cela ne veut pas dire qu’ils sont irrationnels.

          Les politiciens sont rationnels comme des lézards ou des crocodiles. Mais intelligents, non.

          1. oli71

            Je crois que leur principe d’action/inaction se résume à un mot : le clientélisme. C’est la ligne inspiratrice de tous leurs comportements. Chaque jour qui passe apporte une nouvelle et désolante démonstration de ce sacrifice permanent de l’intérêt général au bénéfice de clientèles électorales.
            Encore un exemple aujourd’hui avec l’annonce de la suppression du jour de carence pour les fonctionnaires : « Cette mesure est injuste, inutile et inefficace. Elle est humiliante pour les agents. Le gouvernement proposera de l’abroger par la prochaine loi de Finances » (M. Lebranchu).

        4. Lucas

          Non, ils sont stupides. Car tout les dirigeants ayant appliqués un programme de réformes courageux (Thatcher, Suede, Nouvelle-Zelande, Chili, Estonie..) ont été réélu. Il suffit juste d’être determiné et de faire ces réformes rapidement pour que leurs effets positifs commencent à se voir à la fin de leur mandat.

          Donc si ils protégeaient leur interêt personnel, voila ce qu’ils feraient. Mais que nenni. Ce sont de vrais socialistes, et même plus que la plupart des gens ne le pensent (voir le livre de Peillon sur le socialisme en tant que « religion laïque »)

          1. NoName

            ça me rappelle Raymon Aron, qui disait du socialisme que c’était une religion séculaire, avec sa hiérarchie, son inquisition, ses blasphèmes, ses prières, son eschatologie, son peuple élu, sa lecture du monde, son interprétation et son sens de l’Histoire, ses gourous, ses textes sacrés, ses dogmes, et la nécessaire falsification de l’Histoire qui l’accompagnait, etc…
            L’Opium des Intellectuels, pas facile mais vraiment indispensable si on veut comprendre les socialistes et leur mode de pensée.

          2. eheime

            @ Lucas

            C’est vrai ce que vous dites.

            C’est précisemment ce qu’on peut reprocher à Sarkozy. J’avais vu en lui la Thatcher Française qui arrivait un peu tard, mais qui semblait décidé à faire les réformes que les gouvernements Chirac avaient échoué à faire, par manque d’envergure. Mais malgré quelques bonnes réformes et approches de travail (simplifications administratives, fermeté réduction du nombre de fonctionnaires, prise de conscience de la nécessité de ne plus ignorer la question de l’immigration, de la sécurité civile, .. ) il a souillé ces avancées avec un océan de mesures et de textes idiots et/ou injustes (grand emprunt, niches fiscales, participations des salariés aux bénéfices, taxe Co2, oppression routiere, guerre en Lybie, Hadopi, .. ) et de verbiages horripilants (nombreuses attaques verbales qui n’apportaient rien, prises de positions sur les revolutions arabes dont on mesure tout l’à-propos aujourd’hui). Et puis l’entendre dire, mot pour mot, exactement le contraire de ce qu’il avait dit quelques années avant, a achevé de me le rendre insupportable.

      4. Pere Collateur

        « Mais c’est à très court terme. »

        Je suis en accord avec votre propos, sauf pour cette dernière phrase, car, il faut bien admettre que ca fait depuis pas mal de temps que ca dure, que ca tiens, et que ca continue à tenir.

        A mon plus grand étonnement, la logique ne s’impose toujours pas.
        Et je ne me l’explique pas.

        1. Yrreiht

          J’ai une explication à proposer :
          Les progrès techniques de l’humanité auraient du nous valoir de tous nager dans l’opulence.
          C’est l’effet du progrès qui permet de ne subir qu’une régression progressive sur de trop nombreuses années malgré une gestion calamiteuse, voire hostile.

      5. eheime

        « Je croyais encore à l’intelligence et au cynisme de ces gens il y a quelques années. Maintenant, non. Ce sont des imbéciles incultes. »

        > Quand on pense que nous avons un ministre qui ne sait pas placer le Japon sur une carte, on ne peut pas arriver à une autre conclusion. Au moins pour certains d’entre eux.

        Ou alors le fait de passer pour une gourde est un calcul politique que je ne comprends pas .

        Et ce n’est pas un fait divers. Le minitre chargé de la loi loi hadopi qui confond traitement de texte et firewall, par exemple. Coeur du sujet dont elle s’était occupé pendant des mois …

        Et si ce n’est pas de la bêtise, c’est un manque de compétences. On place à des très hautes fonctions des gens qui n’ont parfois même pas l’équivalent du C.A.P. se rattachant à la branche dont ils s’occupent.
        Montebourg, pourtant ministre d’une fonction difficile à décrire mais semble-t’il en rapport avec la direction des entreprises, ne sait ni de près ni de loin, à quoi ça ressemble. Si l’on se refere à Wikipédia , il n’a jamais défendu que des particuliers ou des associassions dans sa carrière d’avocat. Au plus doit-il connaitre à quoi ressemble une petite entreprise de cabinet d’avocat. Ses parents, fonctionnaires n’ont pas du non plus beaucoup l’éveiller sur le sujet.
        Et pour ce qui est de la moralité intellectuelle : http://24heuresactu.com/2011/10/11/arnaud-montebourg-le-faux-gauchiste/

    2. Charentais libéral

      @Silent Bob,
      « Il est tout de même incroyable qu’à part taxer, ils ne soient capables de rien. Ces gens sont intelligents… » Non ces gens sont socialistes et ils n’en exisent que deux sortes : les cupides et les méchants Les premiers qui disent qu’ils faut taxer mais par trop pour continuer à en profiter et les second, qui disent, l’important c’est de faire payer les riches, même si cela fait écrouler le pays. Le dilemme, c’est de faire le choix entre les deux ! Ca

      1. Charentais libéral

        Il faut lire le livre de Jean-François Revel, « la grande parade : il est explique que la gauche française à une conscience supérieure et à partir de là, elle ne peut avoir tort ! J’en ai froid dans le dos !!!

          1. PAF

            il est d’ailleursune reprise de ‘Le Mal Francais’ de Peyrefitte publie des decennies auparavant.
            Rien ne change en fRance et ca me permet de la conchier sans risque pour le prochain demi-siecle.

  2. infraniouzes

    Ces gens, haut placés, n’ont toujours vu que des fonctionnaires au travail, n’ont encadré que des fonctionnaires… Faire travailler plus ces gens là est IM-PO-SSI-BLE ! Donc les clowns pensent appliquer la même recette au secteur marchand lequel, quand il n’est pas emm… par la CGT, turbine toujours plus vite pour faire rentrer de l’argent frais.
    Donc ces gens vivent dans un autre monde qui va craquer grâce aux Ricains. Leur débarquement virtuel mais aux conséquences bien réelles dans le Bisounours-land (cf. Continental-Titant) va, enfin peut-être, faire exploser la marmite.
    Pour la première fois j’ai entendu un journaliste économique (Nicolas Doze) dire qu’il allait falloir comptabiliser les milliards € que la CGT a coûté à la France depuis des dizaines d’années…
    Ouf ! Ça y est ! Quelqu’un de courageux a dénoncé le grand mensonge. CGT-SUD-CFDT-FO non pas gardiens mais FOSSOYEURS de l’emploi….

        1. Josselin

          Certains commentaires sont affligeants et attaquent directement l’auteur de la lettre.

          Mais mec, oui, un patron est là pour faire du business et pas distribuer son argent et des bisous à une entreprise qui ne rapporterait rien …

          Pourquoi autant de gens croient que les patrons doivent faire dans le social et doivent dilapider leur argent pour le bien d’un peuple qui ne leur a rien offert à part le mépris ?

        2. ceedee

          C’est sur que pour un fabricant de pneus, il vient de laisser une superbe trace dans le caleçon de Montebourg. Finalement, le dressement reproductif n’est pas à sens unique

      1. dan49

        je me suis fait exactement la même réflexion ce matin en regardant Nicolas Doze (BFMTV) !! Enfin, un journaliste ose aborder un grand sujet de fond !!

        1. JS

          Oui c’est un des (tres) rares journalistes TV qui fait sont taf, et BFM est une des rares chaines TV regardable.

          Cela vient peut-etre de leur modele economique ? Actionnariat prive, peu de lien avec l’Etat-nounou ?

          1. infraniouzes

            J’ai ensuite entendu les explications alambiquées d’un porte-parole de la CGT, interrogé sur cette lettre. Je ne bois pas de lait d’ordinaire mais là j’ai bu du petit-lait avec volupté.
            Certains jours commence avec une pierre blanche….

    1. prunelle

      c’est bien connu : CGT = cancer généralisé du travail. Des milliards de subventions, une comptabilité opaque (s’il y en a une!), une seule finalité : préserver le mammouth et ses baronnies. Vous ne trouvez pas que la France et ses politiques ressemble de plus en plus à l’ancien régime : deux castes, l’une bardée de privilèges, l’autre qui crève, un roi et et une reine complètement à l’ouest issus de la gauche caviar, une cour avec ses courtisans, ses passe droits , ses prébendes, des seigneurs qui flambent avec l’argent des pauvres en toute impunité. Et une idée pour un prochain billet : « les Attalinades », faites nous rire avec les propositions d’Attali, ne propose-t-il pas de remplacer Noël par la fête de l’hiver? ça c’est un beau courtisan!

    2. mlallier

      Soumier n’est pas mal non plus. Il a reçu il y a quelques jours un minustre pas habitué aux cajolades qui a failli bouffer sa cravate (il paraît que l’ustensile est, comme la queue des vaches, destiné à cacher le trou du cul. Sans cravate, qu’aurait-il resté ?) quand Soumier a insisté pour obtenir la réponse à la question qu’il avait posée.

      Le minustre a pris alors un ton menaçant et l’a accusé de ne pas faire son boulot de journaliste en cherchant les bons chiffres là où se trouvaient, ce à quoi Soumier a répondu qu’il n’était pas journaliste, mais animateur de radio.

      Comme H16 l’a si bien démontré plus haut, il est évident que ces gens n’ont rien à dire, et rien à faire à la place qu’on leur a confiée.

  3. kelevra

    vous parlez de navritude, justement segolene royal vient d etre nommee vice presidente et porte parole de la BPI, et jean paul huchon 2ieme vice president. une conne et un voleur (huchon comdamne pour prise illegale d interets). elle est pas belle la vie.

    1. Deres

      Surtout par décision de « je veux une république exemplaire » ce sont :
      - trois énarques dont un isnpecteur des finances
      - deux camarades de promotion de Hollande
      - son ex, mère de ses 4 enfants
      - une ponte socialiste qui depuis son échec aux élections législatives cherchait un placard doré pour se caser
      - deux pures politiques n’ayant aucune compétence en financement des entreprises et n’ayant jamais travaillé dans le privé

      Cela fait beaucoup de boulets …

      1. Aristarque

        Et beaucoup de gaspillages du pognon gratuit des français mais qui ne sera visiblement pas perdu pour tout le monde.
        Peut-on sérieusement imaginer que deux présidents de région, dont une à 500kms de la capitale, vont avoir le temps d’ assurer un boulot de vice-président convenable pour un engin pareil ?
        Huchon manque de boulot avec l’ IDF?
        Du moment qu’on atteint pas le M€/an, il n’y a visiblement aucune limite à l’ accumulation indécente des postes et des rémunérations…
        Mais puisque le bon peuple en redemande, de tels prébendiers…

      2. Aristarque

        Et les Royalettes électriques qui mobilisaient naguère tous les efforts de l’Ex? Que deviennent-elles? Une bonne âme du blog aurait-elle des infos ?

  4. jacqueshenry

    Et si Mélenchon avait raison ? On assiste à un pilotage à vue au milieu de la brume et ce qui est à portée de la main n’est pas l’objectif à long terme mais seulement la facilité du court terme, les impôts en tous genre, pour bien préserver les avantages de la classe politique. Le débat sur le non-cumul des mandats est tout à fait significatif, ne touchez pas à mes rentes ! De toutes les façons les contribuables paieront …

  5. Deres

    Le coup des allocations familiales est fameux. En effet, une grande parie des différentes allocations familiales est en réalité soumis à plafond de ressources (6 sur 8) contrairement à la désinformation socialiste ambiante. Donc en les intégrant au revenu, une partie des français va se retrouver dans une zone instable où le versement de ces allocations va leur faire franchir le plafond pour l’année suivante ! Certaines familles y auront donc droit une année sur 2 !

    1. Pere Collateur

      Ah ces fameuses allocs, la mythique CAF, ses files d’attentes, son publique bucolique… La france dans toute sa splendeur.

      Quelqu’un peut me dire quelle est l’utilité de la prime à la braguette au 21 ieme siècle?

      A mon sens, faire un gosse pour recevoir du pognon, comment dire… C’est minable.

      Supprimer ce truc, ca, ca aurait de la gueule.

      1. dede

        Je ne suis pas certain qu’il y en ait beaucoup qui fassent des gosses pour toucher les allocations vu les montants…

        Je crois que l’idee, c’est plutot d’aider les pauvres a se loger et se nourrir lorsqu’ils ont des enfants, parce que, mine de rien, un enfant, ca augmente les charges du foyer legerement plus que ce que peut couvrir l’augmentation du SMIC…

        Notez que je ne prends pas position sur la pertinence de l’allocation en question : il est evident que ce n’est pas une mesure liberale, c’est tout.

        1. Deres

          Je rappelle la cas Liès Hebbadj. 4 femmes déclarés en parents isolés de 13 enfants en tout permettant de « frauder » de 90 000 euros. Les allocations touchées doivent être donc beaucoup plus importantes …

          http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/06/08/01016-20100608ARTFIG00706-lies-hebbadj-soupconne-de-fraude-aux-allocations.php

          Mais je vous rassure, la CAF n’a pas porté plainte et le procès a finit par un non-lieu. Cette petite famille continue donc gaiement à toucher toutes ses allocations tous les mois …

          1. Deres

            Allocations parents isolés :
            748,24 € pour 1 enfant à charge ;
            + 187,06 € par enfant supplémentaire.
            Donc 4 femmes avec 13 enfants cela fait 4676.5 euros par mois.

            Allocations familiales : 289,82 pour 3 enfants
            Donc 1159.28 pour 4 femmes

            Allocation de rentré scolaire : 356, 20 € (moins de 10 ans)
            donc 4274 pour 12 enfants par an

            Compléments familial : 165,35 euros par mois au dela de 3 enfants
            donc 661.4 par mois pour 4 femmes

            Prime à la naissance : 912,12 euros par enfants

            Paje allocation de base : 182,43 par enafnt soit 2189.16 pour 12 enfants

            Il y a d’autres allocations pour les femmes qui arrête de travailler après les naissances.

            Il faut ajouter à cela les APL et AFL pour le logement …

            Il est possible que les femmes touchent aussi le RSA qui est lui même majoré par les enfants, soit 1240 euros avec 3 enfants.

            Cela fait en tout 8686 euros par mois et 108 510 en tout par an juste pour les allocations familiales. 168 030 avec en plus 4 RSA. 187 230 euros par an si on ajoute 400 euros d’allocations logement.

            Le tout est en très grande partie exonéré d’impôts ou largement ne dessous des plafonds pour un parent isolé avec 3 enfants.

            Cela donne une autre vision des familles polygames malienne avec une dizaine d’enfants chacune qui se concentrent à Montreuil … Il y aurait entre 10000 et 20000 familles comme cekla en France, soit facilement 1 milliards d’allocations …

            http://www.lexpress.fr/actualite/societe/cet-interdit-qui-a-droit-de-cite_491574.html

          2. Deres

            @h16
            Oui, ce sont des calculs sommaires et surement exagérés afin d’obtenir des ordres de grandeur.
            On est bien obligé de les faire soi-même ou de s’appuyer sur des blogs comme le votre pour comprendre comment cela fonctionne dans ce pays. Il m’a été impossible de trouver ce genre de détail dans les articles des journalistes officielles. Même sur l’affaire cité ci-dessus, les mêmes chiffres concernant uniquement la partie fraude, sans explication de calcul ou de durée, sont reprises à la lettre près …

          3. Deres

            Je suis toujours étonné quand en discutant avec un collègue sortant fraîchement de ses études, je me rend compte à quel point le système est tellement compliqué et confus qu’il n’en comprennent pas encore les rouages. Le maquis des lois et règlement est tel que l’on passe souvent à côté de beaucoup d’argent sans le comprendre. Il faut des années à un français pour arriver à comprendre « comment cela fonctionne ». Après on s’étonne que les français sont immobilistes. Mais il ne le sont pas. C’est juste qu’ils se rappellent des efforts importants qu’ils ont fait pour s’adapter au système …

            Par exemple :
            - tout ce qui est basé sur un plafond de ressource, donc des impôts de l’année d’avant, on y a droit pendant sa première année de travail. Si on gagne bien sa vie, il est fortement suggéré de faire un achat la première année de travail afin de bénéficier du prêt à taux zéro et de toutes les aides pour ménages pauvres …
            - subtilités des frais réels et forfaitaires quand on va au travail en voiture
            - pour la date du mariage, ce n’est plus le cas, mais l’effet sur les impôts était avant très conséquent …
            - la plupart des investissement donne lieu à des seuils de libération en années fixes. Donc pour optimiser son épargne, il faudrait prévoir 10 ans à l’avance quand acheter, se marier, avoir des enfants, …

        2. channy

          « Je ne suis pas certain qu’il y en ait beaucoup qui fassent des gosses pour toucher les allocations vu les montants »

          Presque tous mes amis ont 3 gosses, le troisième ils l’ont eu quand ils ont decidé de faire construire ou d’acheter leurs maisons..les allocs plus les diverses aides à partir du troisième enfants offrent une aide financière non négligeable surtout quand vous êtes dans les fourchettes basses niveau salaire
          Oui en grandissant cela coute de plus en plus, mais si votre emprunt ce fait sur 20 ans c est plus que jouable..une fois propriétaire, les emprunts que vous versiez a la banque iront pour les gosses.;et pour ces gens la , ils ont la fierté de se dire qu’ils laisseront quelque chose à leurs mômes.

      2. PhD

        Les allocations familiales stricto sensu, non soumises à conditions de ressources, ont été créées pour compenser la charge de l’éducation d’un ou plusieurs enfants par rapport à un couple de même niveau de revenu sans enfant.
        L’origine remonte à 1916, par un patron au profit de ses ouvriers
        Rendues obligatoires en 1932, confirmées en 1945
        C’était dans une optique purement nataliste, avec la manifestation sonnante et trébuchante de la reconnaissance de la France à ceux qui assuraient son avenir.
        La non indexation des prestations sur l’inflation a rendu beaucoup beaucoup moins intéressant pour les classes moyennes de faire des mômes à la chaîne.(le montant pour 3 gamins représentait en 1950 plus d’un demi smic)
        Actuellement, le système profite surtout :
        - aux maliens polygames
        - aux familles catho tradis, mais elles feraient des mômes même sans allocs

        1. Deres

          L’aspect polygamie est non négligeable car rien que l’allocation parents isolés avec 3 enfants rapporte presque autant qu’un SMIC (1309 au lieu de 1425). Donc rapatrier une femme d’Afrique et ses enfants en se servant du regroupement familial est très juteux, surtout si en fait elle retourne une majorité du temps au pays où la vie coûte moins cher. C’est aussi un autre aspect de la fraude …

  6. Jc

    Il faut lire les bouquins de Sophie Coignard:
    les « Omerta française »s (differentes années) , « La vendetta française »;
    « l’oligarchie des incapables »; « le marchand de sable ». plus Zoe Shepard pour le côté, disons plus tactique, dans les échelons inférieur de la masse opaque des ponctionnaires et leurs zélus.
    On a besoin d’une nuit de 4 aout, media, politiques, édulcologues, déconomistes, syndicmafieux, etc, à exporter avec aller simple dans une ile déclarée aussi sec indépendante (cadeau).
    Dans moins de 2 ans, ou plus tôt si possible, comme H16, je tire la manette du Martin Baker et ciao.
    La connerie tue, les pays aussi.

  7. gem

    fiscaliser les allocs, pourquoi pas, mais alors pourquoi seulement les allocs familiales ? Pourquoi pas fiscaliser la modération de loyer HLM, les participation par l’employeur repas/transport, les repas gratuit des restau du cœur, etc. etc. ?
    Mon petit doigt me dit que la logique et la politique ne font pas bon ménage…

  8. gem

    HS : j’aimais bien voir les heures des posts, là on ne voit que le jour, ce qui ne sert à rien : aujourd’hui tous les commentaire sont … d’aujourd’hui, le 20 février (forcément !).

    1. gem

      oui, j’ai déjà lu ça (hier), mais ça reste un pis aller. Sur mon android/tactile je n’ai pas de pointeur, donc pas d’infobulle ; et même sur mon PC ce n’est pas très pratique : il faut mettre le pointeur précisément sur la date et attendre 2 ou 3 secondes.

      Le contraire : l’heure par défaut, la date en info-bulle, serait déjà plus ergonomique

      Quant au script greasmonkey de Fwh, je suis largué, j’avoue

  9. skunker

    « Et si Mélenchon avait raison ? »

    Mais il a souvent raison, le truc c’est qu’il ne comprend pas pourquoi.
    Par exemple le smic à 1700 c’était facile : suffit de démanteler la SS (pas la Schutzstaffel hein, la sécu) et hop c’est magique les salaires vont arriver sans être amputés d’un bras.

  10. TabMania

    Cette frénésie qui consiste à toujours plus d’impôts ne fera que ralentir d’autant plus la croissance. Des réductions de dépenses, notamment au niveau de l’etat, doivent être faites.

  11. Deres

    J’adore la parité au sein du conseil d’administration de la BPI. En bref, ce sont tous des énarques …

    Delphine D’Amarzit, énarque, ex-chef de cabinet du premier ministre, fonctionnaire du trésor
    Maud Bailly-Turchi, énarque
    David Azéma, énarque, ex-bras droit de Pépy venant de la SNCF
    Louis Gallois, énarque
    Ségolène Royal, énarque promotion voltaire, ex partenaire de coït du président avant remplacement par une plus jeune
    Jean-Paul Huchon, énarque

    1. Aristarque

      Megèreweiler n’est pas beaucoup plus jeune que Ségo et vu sa tronche habituellement arborée, c’est à se demander ce qui retient Normal 1er…

      1. Deres

        12 ans de moins. Hollande devra changer vers 2018 si il considère que les femmes sont périmés à partir de 53 ans quand il a quitté Ségo …

      2. hussardbleu

        Mais, mon cher Aristarque, et votre Defense et Illustration de la courtoisie envers les Dames, naguère proclamée ? disparue maintenant ?

        à moins – ce que je me refuse à envisager – que vous n’éprouviez une faiblesse coupable qu’envers Efa Choly, uniquement ?

        1. Aristarque

          Je confesse que certaines, en nombre très réduit (Mégéreweiler, Méremptoire par exemple , m’horripilent et que je me lâche pour elles. Nobody’s perfect.

      1. Flo

        Plus encore qu’un flop.
        On peut prendre dès à présent le pari que dans quelques années (disons 5 par exemple) ce sera un scandale de la république de plus.

    2. oli71

      Cette école porte une responsabilité écrasante dans le formatage et la médiocrité de nos élites. Il serait de salubrité publique de faire sauter l’ENA.

  12. mominette

    Et sil’électeur essayait une France sans Président ni gouvernement ?

    La vie reprendrait son cours, comme une garrigue après un incendie …
    Les fonctionnaires sortants ne seraient pas remplacés, faute d’arrêté ad hoc, la stabilité fiscale serait parfaite, la sérénité du citoyen aussi puisque rien ne changerait, et chacun vaquerait joyeusement à ses occupations …
    Le Budget aurait tout à gagner des économies de Cabinets dorés sur tranche, les grèves seraient inutile puisqu’aucun Minus-tre ne se précipiterait, et le peuple chanterait sans se faire matraquer de droits d’auteurs …
    Simple : il suffit que personne ne vote !

  13. Jacques

    Il faut garder à l’esprit que le socialisme est une religion.
    A la base de toute religion, il y a un enseignement. Cet enseignement se perd généralement assez vite, et les us et coutumes de cette religion se figent alors en dogmes, lorsque ses représentants perdent la notion du pourquoi et du comment, ils finissent par dire: « c’est comme ça, point ».
    Cela donne donc ces dogmes que personne n’a le droit de discuter.
    Nous en sommes là avec les socialistes: hors du dogme point de salut.
    Nous boirons tous le calice jusqu’à la lie et l’hallali !

  14. Stephane

    Coluche disait que les hommes politiques étaient intelligents car tout ce qu’ ils entreprenaient était un fait exprès. J’ ai tendance à penser qu’ ils savent depuis longtemps que le pays est foutu et que l’ Histoire est un éternel recommencement, alors  » après moi le déluge »…ceci dit la classe politique est à l’ image de notre population: voyou de plus en plus voyou.

  15. Positron63

    Bravo pour ce nouvel article.
    Ah revoilà la conclusion maintenant tellement évidente et tant attendue.
    Je note toutefois une subtile variation que j’aime bien, moins mathématique, mais qui exprime en une seule phrase la quintessence du résonnement : « Ce pays, bien sûr, est foutu » !

    Pour ce qui est du toujours plus d’impôts et taxes diverses, un certain Arthur Laffer, bien connu des lecteurs du blog de H16, a parfaitement décrit le phénomène à en attendre. J’ai découvert récemment qu’elle était évoquée aux élèves dans les écoles de commerce, mais avec la mention que « ça n’avait jamais été démontré ». Et bien je vous propose ici un petit examen empirique.
    – La courbe passe au point 0,0 : si l’état ne prélève rien, il n’a aucune rentrée d’argent dans sa caisse.
    – Pour les petites valeurs de prélèvement, lorsqu’il double le taux de prélèvement, logiquement il double ses rentrés d’argent. La courbe qui passe donc par 0,0 a une pente linéaire à ce point.
    – à 100% de prélèvement, plus personne ne se lève le matin pour aller travailler car tout ce que vous produisez vous est confisqué, même ce qu’il vous faut pour vous nourrir. 100% multiplié par rien = 0. La courbe passe donc par le point 100%,0
    – Aller, c’est comme à l’école, maintenant à vous de tracer la courbe…

    Bon, juste pour rire, en France, le total des ponctions frise 60%. C’est bien simple, la France est partie pour explorer la pente droite de la courbe de Laffer et rien ne peut plus l’arrêter et cela jusqu’au terminus tout le monde descend = 100%. D’ici là, bien d’autres confiscations seront à déplorer.
    Alors attachez votre ceinture, mettez votre casque et tous aux abris, ça va secouer !

    1. Fwh

      Vous oubliez un sommet théoriquement inatteignable, mais que la France se paye le luxe de rendre possible : les prélèvements supérieurs à 100%, possibles grâce à l’ISF.

    2. Deres

      Effectivement la courbe de Laffer n’est pas démontré. de plus, Je pense que le point important est que le raisonnement associé contient un aspect temporel. Comme nos politiques font semblant de ne pas le comprendre, ils peuvent avoir raison suivant leur façon de présenter les choses. A court terme, comme personne ne peut s’adapter, surtout face à des hausse d’impôts de dernière minute sur les revenus de l’année d’avant, l’augmentation des impôts est bien proportionnel. C’est sur le long terme que els agents économiques s’adaptent voir anticipent ensuite.

  16. Napoli

    Moi je trouve qu’ils sont cohérents, qui sont les électeurs de gauche ? la question, et elle est vitre tranchée, est la.

    L’électorat de gauche sait parfaitement que les gens pour qui ils votent sont totalement incompétents, le machin tiens en l’air car la gauche à un talent (si si) qui est celui de lancer des débats inutiles et populistes en diable.

    La droite par opposition mécanique tombe dans le panneau presque à tous les coups, regardez le fameux mariage pour tous, 6 mois (gentil) à palabrer d’un sujet qui au final ne concerne que quelques citoyens.

    Sur un coup comme celui la il fallait passer la main…

    La droite ne sachant que faire s’est éreintée sur l’ouvrage, en vain (et c’était couru on ne peu plus), ainsi la gauche a réussie une fois de plus à déplacer le débat : « tu votes pas pour le mariage pour tous gay, t’es donc homophobe ». Et pan dans le mille (d’)Émile.

    Il est bien la le problème, une droite frileuse qui a adhéré au socialisme il y a fort longtemps mais sans l’idéologie, une gauche identique mais l’idéologie en plus.

    Au peuple il faut laisser la part du rêve, l’espoir, il faut aussi diaboliser l’adversaire en usant et abusant des poncifs les plus éculés, le tout relayé par une presse comment dire ? de merde ?
    Tout opposant aux idées de gauche (idées tout de même, le mot est ubuesque !) est fatalement un nazi.

    Godwin the Queen (de Paris).

    1. Deres

      A force de clientélisme, on en deviner prisonnier. L’accusation de la gauche contre la droite d’être l’ami des riches sous-entend implicitement que ceux-ci vont diminuer les subsides des clients actuels. La droite ne peut que nier et donc avoir une politique de gauche. Avec 7 millions de fonctionnaires dont 1 millions à l’Ednat et 800 000 enseignants, 4.5 millions de places en HLM, 10 millions de foyers touchant les allocations familiales diverses, 3.5 millions de personnes au RSA et 2.5 millions de personnes au SMIC, on voit bien comment certaines promesses ont clairement faciliter l’élection de Hollande …

      1. Napoli

        Ben oui, ce n’est qu’un vaste carnaval, tout cela est consanguin, ils sortent tous du même moule, le seul soucis d’un homme politique c’est d’être élu, l’autre c’est d’y rester une fois le mandat en poche.

        De lâchetés en abandons et renoncements, l’état perd sa substance, ce n’est plus que compromissions et petits arrangements et, comme dit précédemment, la politique et la démocratie sont réduits de nos jours à la gestion d’un fichier clients.

  17. lejournaldepersonne

    Nouveau look … j’adore!

    Vous, Président !
    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/02/vous-president/

    Vous, Président
    Vous nous avez promis du nouveau mais rien de nouveau sous votre règne n’a encore vu le jour.

    Vous, Président
    Vous nous avez promis de rompre avec les mauvais usages de la volonté de puissance, mais vous n’avez fait jusqu’à présent que manifester l’impuissance de votre volonté.

    Vous, Président
    Vous nous avez promis de venir à bout des forces de l’argent, mais tout compte fait, c’est l’argent qui a eu raison de votre force.

    Vous, Président
    Vous nous avez promis de consulter systématiquement le peuple qui vous aurait confié les rênes du pouvoir, et maintenant vous lui tournez le dos dans le noir.

    Vous, Président
    Vous nous avez promis de combler les déficits et de vous dispenser de tout satisfecit mais vous avez fini par succomber au principe de réalité.

    Vous, Président
    Vous nous avez promis de dépipoliser la vie politique, mais vous n’avez rien fait d’autre que politiser les people à commencer par votre autre moitié.

    Vous, Président
    Vous nous avez promis de faire en sorte que la Justice prenne le pas sur la police, mais votre police a fini par mettre au pas la justice.

    Vous, Président
    Vous nous avez promis de lutter contre tous les licenciements abusifs mais vous vous êtes contenté de les recenser et les rendre censés.

    Vous, Président
    Vous nous avez promis de respecter le principe de souveraineté, mais au final vous n’avez respecté ni la nôtre, ni celle des autres.

    Vous, Président
    Vous nous avez promis d’être là pour chaque citoyen, c’est le moment ou jamais de joindre le geste à la parole et subvenir avec vos propres moyens aux besoins des familles de ceux qui se sont, sous vos yeux, immolés par le feu.
    Vous leur devez bien ça ? N’est-ce pas ?

    Maintenant courez… courez… sur place monsieur le Président comme vous savez bien le faire !

  18. dieu_dollar

    En vieillissant (j’ai 36 ans), j’ai compris une seule chose : c’est de l’escroquerie en bande organisée. Les parrains, ce sont les politiques et les énarques. Les soldats; les cadres intermédiaires et les petits employés de la fonction publique pour les socialistes de gauche, ceux qui traînent dans les secteurs protégés pour les socialistes de droite. Les médias servent à laisser penser que « there’s no alternative ». Culpabilisation, prébendes et faux débats masquent le dernier intermédiaire : le fisc tout-puissant.
    A ma modeste échelle, j’ai décidé de partir hors de cet asile de fous. Et je peux vous dire une chose : ça fait vraiment du bien. Un seul regret, mais immense : voir la terre de mes ancêtres se diriger vers la voie de l’Argentine. Populisme, restriction des libertés, négation des droits fondamentaux, quelle tristesse…

    1. ODE

      j’ai le même âge que vous et j’élève mes enfants ici, croyez que je rêve de partir ailleurs où j’exercerais mon métier bien plus facilement, mais mon mari est entrepreneur ici, dans un domaine d’ailleurs appelé à faire florès = les vieux!
      Du coup, nous restons ici et c’est évidemment la croix et la bannière, pour les enfants notamment (éviter l’endoctrinement de l’EN, leur donner tous les moyens de s’en sortir + tard alors que nous avons tout juste les moyens de rembourser nos emprunts de logement).
      Bref, du coup en vous lisant je me disais: si tous ces innombrables types qui sont partis entreprendre et travailler ailleurs que chez nous (je comprends qu’on parte, hein, devant le dégoût qui vous prend à chaque nouvelle bêtise inventée par nos compatriotes, devant ce qu’est devenu Paris ou même ce qu’est devenue la moindre petite ville de province… on finit par s’acheter sur ebay les livres d’autrefois pour parler de la France à ses enfants! comment pourraient-ils, sinon, aimer ce qu’ils voient tous les jours?), si ces types, donc, revenaient tous ici fermement décidés à foutre en l’air le système et reprendre en main un pays qui finalement est nôtre, un peu comme un fils qui revendique un héritage dont on l’a injustement spolié?
      Il y a une bataille qui a commencé entre le peuple et le gvt, autour de la défense de la famille. Pourquoi ne pas en faire une bataille à plus grande échelle?
      mais je rêve… les « expatriés », justement, ont préféré partir!

  19. GrandNicolas

    Tu devrais jeter un coup d’oeil, si ce n’est déjà fait, au livre « Promotion Ubu Roi » (Olivier Saby) et à la série « Ena : l’école du pouvoir ». Les 2 sont incroyablement instructifs sur le moule qui conditionne le reste de la vie de ces clowns. On comprend qu’ils sont formatés à apprendre par cœur et à faire « comme on a toujours fait », et que cela explique grandement leur absence totale d’imagination et de volonté d’essayer autre chose.
    En fait, voter pour un Enarque à la place d’un autre, c’est par conséquent ne rien changer du tout. Mais cela, tout le monde l’avait déjà compris depuis belle lurette.
    Au demeurant, il y’a peu de personnes de la vie civile, d’entrepreneurs reconnus qui auraient le pédigrée pour changer les choses qui se lancent en politique, peut-être le problème vient-il plus de là.

    1. « il y’a peu de personnes de la vie civile, d’entrepreneurs reconnus qui auraient le pédigrée pour changer les choses »
      Oui. Le monde politique (français en particulier) est maintenant verrouillé pour n’y accepter qu’un certain cercle et sélectionner les plus bancals psychologiquement ou les sociopathes.

      1. JS

        Voir la proposition interessante de l’ex-pdg d’Essilor a ce sujet. Que les fonctionnaires quittent la fonction publique si ils veulent rentrer en politique..

        Il a d’ailleur une formule que j’aime bcq : l’Etat est comme un jokey obese qui engueule son cheval parce qu’il na va pas assez vite..

    2. Eole

      @GrandNicolas: En plus d’être formaté à apprendre par coeur, etc… on ces chers enarques en puissance apprennent à se faire du fric aux frais du con-tribuable. Voir les combines pour empocher du fric destiné à payer un éventuel loyer, dont on n’a pas besoin…etc…

    1. Florian

      Autant pour moi, je viens de voir que c’était déjà sur Contrepoints.
      Vous pouvez effacer mes commentaires.

      Et sinon, excellent billet mais la question est:
      9 mois seulement, Hollande va t-il rester les 5 ans de son mandat ou la France se sera effondré avant ?

    2. channy

      « Mais je crois qu’elle est aussi foutu par une grande partie de ses habitants »
      Vous en doutiez Florian? travaillant en supermarché hard discount à coté d’une cité sensible(idéal pour entendre ce que dit la classe ouvrière) les français n’ont toujours pas compris que le monde a changé, toujours geindre à pleurnicher qu’il faut plus de ceci ou plus de cela que fait l’état, la mairie etc..la plupart des français ne sont jamais sortis de leur trou ou alors en voyage organisé..
      il y a même des bobos qui vous disent que c’est par le patriotisme économique que l’on va s’en sortir et qui achètent une bouteille de coca cola espagnol car elle coute 0.10cts de moins que celle fabriquée en France
      Si les commentaires sur le site des échos sont affligeants, certains le sont tout autant sur contrepoint..au moins ici H16 et certains lecteurs savent calmer les trolls de toutes sortes..

  20. peste et coryza

    Les élctions sont conçues pour etre gagnées par ceux qui les ont inventées.

    C’est pourquoi un Ron Paul ou Une Sarah Palin n’avaient aucune chance de l’emporter aux USA face aux deux grandes mafias en place, et c’est pareil en france.

    Mais chez nous, c’est plus drôle : entre Merluchon qui drague ouvertement les africains, la socialie/umpie qui s’enfonce dans ses délires en rupture complète avec la réalité, et la dépression du peuple qui paye pour tout ça…

    1. Eole

      @peste et coryza: C’est franchement insulter Ron Paul que de la mettre à côté de Sarah Palin. Le discours de SP était encore plus nul que celui de Ségolène Royal. Une incapable, oui!

  21. Robert Marchenoir

    Les politiques ne sont pas les seuls responsables. Un système dont personne ne voudrait ne pourrait pas tenir sans police politique.

    Même les chefs d’entreprise, en France, sont anti-libéraux. Je ne parle pas des grossiums du caca-rente issus du capitalisme de connivence. Je parle des chevau-légers de l’entrepreneuriat qui réclament sans cesse des aides de l’Etat sur les blogs économiques du Figaro.

    Le dernier d’entre eux a écrit un billet pour réclamer une grande agence d’Etat qui servirait de couveuse aux starteuppes.

    Je pense qu’il va falloir bientôt aller prendre des cours de libéralisme chez Raul Castro.

      1. Tea Party

        @ H 16, Robert Marchenoir : Là les amis, j’ai du mal a vous suivre.

        Qu’il y est des idiots patentés dans toutes les strates de la société, quel que soit leurs métiers, surtout en France, je vous l’accorde, bien volontiers.

        Mais, les entreprenants sont en première ligne de front, les premières victimes désignées à abattent par l’étatisme communiste ambiant. Le moindre petit artisan, commerçant, ce qui n’a rien de péjoratif, car eux au moins, ont osés se mettre en danger, à leur compte, en ne dépendant que d’eux et de leurs valeurs professionnelles. Pire que tout, ils sont assassinés par des impôts, des taxes, des réglementations, des lois, des obligations, toute la sainte journée, sans savoir s’il y aura une paye, et son montant en fin de mois, tout en luttant bien plus que 35 heures par semaine, contre la concurrence, les clients mauvais payeurs, la conjoncture, leurs banquiers, le personnel …. tout ce que nous déplorons sans arrêt.

        Pour ceux qui ont une société, après que la personne morale, soit bien essorée, ils passent à la deuxième couche, en tant que personne physique, comme nous le savons tous.

        Même ceux qui ne s’intéressent pas du tout, à la chose politique, sont, sans le savoir libéraux, à moins d’être masos.

        Si certains réclament malgré tout, plus d’état, surtout en socialie! leur état relève de la pathologie.

        Quant au Figaro, il faut s’en méfier comme de la peste. L’i-Monde, Libé, et autres au moins annoncent la couleur : rouge vif. Mais les hebdos, soit disant à droite, nous créent plus de torts que de bien, en étant in fine sociaux-démocrates, formatant les français dans ce sens, ce qu’ils réussissent parfaitement.

        A part Zemmour, Rioufol, je ne vois aucun journaleux vraiment à droite, et encore ! essayez de passer des posts vraiment libéraux sur le blog de Rioufol, qui s’annone pourtant libéral !!

        Les journaleux à longueur de temps n’ essayent pas de nous informer, mais de nous vendre leurs idées nauséeuses, dans leurs articles, leurs chroniques, pourquoi ne continueraient ils pas, en bidouillant des posts ? « La politique, c’est comme l’andouillette, ça doit sentir un peu la merde, mais pas trop. » Edouard Herriot.

        1. C’est plus compliqué que ça. Il y a beaucoup de professions libérales, de patrons de PME ou d’entreprise unipersonnelle qui, confronté à leur propre impôt, sont très libéraux, mais qui, lorsqu’il s’agit de « la société » en général, ne le sont franchement pas. C’est une question d’éducation, d’inculture économique complète et générale en France.

          1. Tea Party

            Effectivement, malheureusement, vous avez raison, mais c’est vrai que je suis dans les  »extrêmes, du pire  » en tant d’adhérant aux Tea Party ! vivant dans un pays qui se rapproche le plus de cette doctrine, du moins avant les derniers guignols élus à la présidence et que l’on aura bien secoué beaucoup de républicains, qui le méritent ! quant aux démocrates ! Ce que nous manquons pas de faire.

            Je ferais malgré tout un distinguo, entre le  » jeune » entreprenant qui démarre, toujours en manque cruel de cash flow, d’ une clientèle, et un C.A, à construire, et la société, l’activité ancienne, bien assise, qui certes se heurte à la même socialie, mais avec un peu de marge et de hauteur. Du temps où j’étais au MEDEF, le vrai, non celui à la sauce édulcorée de la trop consensuelle Parisot, je faisais déjà du lobbying pour nos idées, je n’avais pas besoin de beaucoup forcer ! La personne ayant trouvé une structure dans leur berceau, surtout si elle avait les épaules solides, effectivement …. aimait Parisot !

  22. Alex6

    OMG la lettre de Montebourg a Titan… Honte a ce gouvernement de cretins. Encore un truc comme ca et je renvoie ma carte d’identite coupee en deux dans une enveloppe au consulat.

  23. sebastien r.

    En avant le Gosplan avec la BPI ! Le reve humide des socialistes est là : regenter l’economie! cf notre minustre du redress. productif (so USSR)
    On nage en plein Atlas Shrugged, sauf qu’on est loin d’avoir un John Galt sous la main

  24. Maximilien

    Allez hop, la clown du ministère des branleu… de la Fonction publique va supprimer le jour de carences. Pendant que mes cotisations retraites augmentent de 13%.
    Je vais vomir et prendre un visa australien.
    Pays de merde.

  25. johnny_rotten

    Le Ministre Cahuzac declare qu’il va encore manquer 6 milliards d’euros pour boucler le budget 2014.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/02/25/qu-y-a-t-il-derriere-les-six-milliards-evoques-par-cahuzac_1838714_823448.html

    Et bien entendu, aucune allusion à trouver 6 milliards par des économies dans les dépenses … mais une seule idée fixe: Trouver qui (et/ou) quoi taxer davantage.
    je pense qu’il va y avoir une explosion de violence , du au ras-le bol des classes moyennes avant la fin du quinquenat de Hollande; car ce n’est plus possible de continuer comme ça.

  26. Bo

    Bonjour,
    J’ai appris, il y a quelques jours, que les dividendes seraient désormais soumis à charges sociales (RSI). Étant gérant de PME, après un calcul assez précis, mon associé et moi, sommes arrivés au constat qu’en continuant de nous payer sous forme de dividendes, l’Etat, nous ponctionnerait 92,5% du fruit de notre travail (IS+prélèvements sociaux+RSI+CSG-CRDS+IR).
    Ni une ni deux, j’ai écrit une lettre ouverte à François Hollande, que je vous invite à lire sur mon blog. Le ton est volontairement humoristique mais je suis profondément révolté. Pas tant pour l’argent que je perds que pour l’avenir de l’emploi et de l’entreprise en France. Le découragement systématique des travailleurs et des entrepreneurs par les politiques actuelles n’a, selon moi, qu’une seule issue possible : la fin des classes moyennes, le nivellement par le bas et l’appauvrissement définitif de notre pays qui aurait encore pourtant tant de choses à donner !
    Les opposants à la gauche, les entrepreneurs et les autres catégories socio-professionnelles « traditionnellement » de droite n’ont pas l’habitude de descendre dans la rue pour manifester. Je ne suis pas un militant. Mais merde ! On fait quoi alors ? On écrit, on commente gentiment, on prie, on bouffe du chocolat, on file un coup de pied au cul de son chien pour se défouler, on fait un gosse ? A quel moment on va leur dire qu’on n’est pas d’accord ? Dans 4 ans ? Aux urnes ? Mais à ce train là, dans 4 ans, il n’y aura plus rien à sauver. Et pour avoir quoi à la place ? Une extrême droite plus malsaine, plus populaire, plus forte que jamais ? Est-ce qu’il y a des gens qui comme moi, ressentent cette frustration qui nous bouffe le quotidien, ce sentiment d’incompréhension, de mépris à l’égard de ce qu’on est, au point de s’en sentir presque coupable ? Est-ce qu’il y a des gens qui comme moi, pensent qu’ »affamer » le peuple, et plus particulièrement les gens qui travaillent, tout en s’octroyant le luxe de prendre un salaire à vie et de reporter la question du non cumul des mandats à fin 2014 est indigne de la République et devrait être passible de l’éviction immédiate du pouvoir ? Est-ce qu’il y a des gens qui comme moi, ont le sentiment que certaines de leurs valeurs sont bafouées par la classe politique ? Est-ce qu’il y a des gens qui comme moi, aimeraient voir des choses bouger, sans avoir aucune idée du comment ? Est-ce qu’il y a des gens qui comme moi, sont en colère ? Parmi ceux-là, qui refuse de subir, la tête baissée, en attendant que ça passe et en espérant que ça aille mieux un jour… Peut-être ? Qui refuse de voir le pays sombrer, en toute conscience, en toute connaissance de cause, comme le démontrent tous les indicateurs économiques, en plus du bon sens, sans le dire, juste le dire ? Qui estime qu’être un citoyen éclairé suppose d’agir, à hauteur de ses moyens, pour préserver ce qu’il croit juste et dénoncer ce qu’il croit inacceptable ?
    Ma première question est donc : qui ?
    Ma seconde question est : comment ?
    Une idée ?

  27. nicolas

    Le plus triste de l’histoire c’est tout de même la majorité de Francais ayant voté pour Hollande et en étant fière alors que le résultat était prévisible (je ne veux pas dire que NS était bon hein!).
    Faire bouger les politiques avec une population unie et sachant ce qu’elle veut cela serait possible, mais vu la division gauche/non-gauche cela va être dure.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)