Le diesel passe de la casse à la caisse

Ça y est ! Le terrain a été correctement préparé, les graines anti-diesel et pro-environnement ont été plantées, on peut maintenant passer à l’étape suivante : récolter le fruit de ce beau travail de sape, et matraquer les possesseurs de moteurs diesel qui sont, comme chacun le sait, de gros privilégiés (et probablement des fachos capitalistes, il faut bien le dire).

Et c’est donc avec l’habituelle résignation, l’agacement évident et le curseur de la souris sur le « OK » de la commande pour deux palettes de vaseline que nous redécouvrons la joie de la prime à la casse, avec une très légère évolution de recette et un parfum « écolo » en promo ; le précédent gouvernement d’une droite qui n’existe pour ainsi dire plus l’avait en effet fait disparaître en 2010, et pour rappel, elle incitait les automobilistes à se séparer de leur vieille voiture pour en acheter une neuve.

Dans sa version 2013, il s’agirait essentiellement de favoriser les renouvellements des véhicules les plus polluants, c’est-à-dire ceux qui émettent le plus de particules, autrement dit les véhicules diesel. Cette idée, comme on le verra, est parfaitement stupide puisqu’assise sur une analyse fausse, et qu’elle apporte une réponse inadaptée pour ne pas résoudre un problème mal compris. À ce titre, on ne sera donc pas étonné de voir se précipiter en faveur de cette catastrophe budgétaire et écologique annoncée deux de nos ministres les plus incompétents tant en écologie qu’en économie, à savoir Arnaud Montebourg (en charge d’un dressement reproductif manifestement en panne de viagra actuellement) et Delphine Batho (au maroquin d’une écologie de midinette).

Ministère du Redressement Productif - MRP 2012

Tout part du constat effarant, apparemment propulsé par une Cour des Comptes qu’on a connue mieux inspirée (mais c’est un organisme d’État, après tout ne l’oublions pas) : les consommateurs de diesel ne sont pas autant taxés que ceux qui achètent de l’essence. Horrible. En gros, le consommateur se fait racketter de seulement 43 centimes par litre de gazole, là où le consommateur d’essence doit se fendre de 61 centimes de taxation. Pour les plus rigoureux d’entre nous, les armées de crânes d’œuf à Bercy ont fait les calculs et ils sont formels : cela fait 18 centimes d’écart. Eh oui. Calculette dans la main encore chaude du précédent calcul, la Cour des Comptes en profite pour ajouter que, je cite,

« …la taxation plus faible du diesel représente un manque à gagner de près de 7 milliards d’euros par an pour le budget de l’État. »

Eh oui, il faut se résoudre à l’évidence mainte fois répétée en Socialie Maxima : s’il ne prend pas 100% d’une somme (et peu importe laquelle), l’État considère le différentiel comme un manque à gagner. Du reste, cette expression est intéressante et fort révélatrice d’un état d’esprit si répandu en France :

  • C’est un « Manque », c’est-à-dire quelque chose qui n’est pas là et qui aurait dû y être, quelque chose dont l’État aurait eu bien besoin. Que ce manque, s’il est comblé, ne vous laisse absolument rien n’est ici d’aucune importance puisque l’État, dans sa grande magnanimité, va vous redonner ensuite quelque chose pour survivre. Ceci permet de bien vous faire comprendre que sans cette redistribution providentielle, vous seriez tout nu ! Et puis, l’Etat aurait pu vous redistribuer plus s’il n’y avait eu ce manque.
  • C’est « à gagner », parce que ce manque n’est pas irréversible. La situation observée est triste, mais d’âpres représentants de l’État travaillent tous les jours pour rétablir les choses dans leur droit chemin. Et prendre 100% de vos revenus, taxer l’intégralité de votre travail, c’est de cette unique façon que l’État peut gagner.

D’ailleurs, tout ceci, les vibrants rédacteurs de Pravdabération l’ont bien intégré et, dans un chœur bien synchrone, le prouvent en fournissant un titre en adéquation avec cette vérité immanente de la République : si les consommateurs de diesel payent moins, c’est bien parce qu’il s’agit d’un privilège, que le gouvernement, dans sa belle recherche de l’égalité pour tous, en tous lieux, en tout temps, va bien vite raboter.

Car oui, gredins de diésélistes, vous baignez dans un privilège honteux à l’heure où blanchit la campagne frémit la Nation / se serrent les ceintures et que la crise frappe durement tous et chacun : là où la veuve et l’orphelin doivent payer, eux, l’intégralité de la bonne taxe citoyenne sur l’essence, vous, consommateur chafouin de carburants diesel, avez trop longtemps tenté d’optimiser votre charge fiscale à leur détriment ! C’est à votre tour de passer à la caisse.

Et si, en plus, votre véhicule est ancien, rouler avec ce produit méphitique provoque pollution et petites particules fines qui puent. Oui. On l’a déjà dit ailleurs, on le redit ici : il est Tabsolument Tévident que le diesel et les autres cochoncetés atmosphériques provoquent la mort de 42.000 personnes par an en France, c’est l’OMS qui le dit et c’est donc vrai (même si cette affirmation est extrêmement sujette à caution tant le chiffre a été tordu et torturé pour lui faire dire ce qu’on voulait lui faire dire). Partant de là, tant les valeureux scribouillards de Pravdabération que la Ministre elle-même ne peuvent s’empêcher de rappeler cette évidence : le diesel, c’est, peu ou prou, 8000 fois le nuage de Tchernobyle, 10.000 chatons tués inutilement, et 2 ours polaires à la minute qui disparaissent de la surface terrestre dans des petits couinements (d’ours) :

« Il y a un vrai problème de santé publique sur le diesel. Les véhicules anciens, qui représentent 27% du parc automobile, sont ceux qui émettent le plus de particules. »

Alors que les véhicules pas anciens, qui représentent 49.87% du parc, et les véhicules quasi-neufs (13.08%) ou les véhicules pas tip top mais bon ça passe (10.05%), eux, ne polluent pas. Eh oui : moi aussi, je peux utiliser des statistiques-Batho. Bref : Tout ceci est très très anti-écologique et absolument pas pandas-compatibles.

Cependant, comme je le disais un peu plus haut et si l’on remet un peu quelques points sur quelques « i » esseulés, tout ce mouvement général de surtaxation du diesel cache mal l’indigence du raisonnement qui est derrière et le faux problème qu’elle est censée corriger.

Non, le problème en France n’est pas que le diesel ne rapporte pas assez. Le problème, c’est que l’État dépense beaucoup trop ! Dans toute comptabilité, dans toute logique financière, on se doit, systématiquement, de décaisser moins ou en tout cas pas plus que ce qu’on encaisse, ce qui suppose, déjà, d’encaisser en premier, puis de dépenser ensuite. Toute la logique des socialistes (qu’ils fussent de droite ou de gauche) est entièrement basée sur la dépense la plus rapide et la plus extensive possible d’une collecte à venir. Et lorsque la dépense est trop forte, on ajuste alors la collecte en l’augmentant autant que possible.

Bien évidemment, cette logique, qu’on lit en filigrane du raisonnement Batho, ne peut mener qu’à la catastrophe, l’endettement, le plantage et la misère : l’actuelle dette de 1800 milliards d’euros n’est que le début de l’illustration du désastre à venir. Et comme les payeurs n’ont jamais été, ne sont pas et ne seront pas les décideurs, messieurs les consommateurs de diesel, c’est dit : vous passerez à la caisse, et vous passerez par la casse.

J'accepte les Bitcoins !

14jCojBSpNAaRFa9PEfbG4J52bJtciT9aL

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires94

      1. eheime

        Chaque chose en son temps. Si le parc essence n’est que de 20%, ça va pas rapporter beaucoup. Il faut attendre que le poisson vienne avant de lever le filet.

  1. Docludo

    « …la taxation plus faible du diesel représente un manque à gagner de près de 7 milliards d’euros par an pour le budget de l’État. »
    L’état n’était-il pas à la recherche de 6 milliards dernièrement ?
    C’est bon, trouvé !

    1. Martin-Lothar

      C’est ce qu’on appelle racler les fonds de tiroir (avant de tirer le diable par la queue – sans trop savoir d’ailleurs, si c’est celle de derrière ou celle de devant…)
      Sainte Vaseline, triez pour nous !

  2. DiasW

    Mon ancien professeur de gestion disait il y a une quinzaine d’années : « la gestion c’est faire avec »
    Les socialistes ne « font pas avec », ils ne font donc pas de gestion, mais la politique des poches à piller. Evidemment, ça ne serait pas un drame si une partie croissante de la population n’était pas là pour la défendre ardemment et comme si tout ça était parfaitement normal, bien que à part dans les pays riches… (névrose, jalousie, etc.)

  3. Ernesto

    Résumons :
    - Le contribuable douille (normal) parce-que le diesel, c’est mâââââl.

    - Les gens qui n’ont pas les moyens d’acheter des voitures neuves se retrouvent face à un marché de l’occase en pleine hausse (les vieilles voitures détruites, ça fait monter les prix). Pouvoir d’achat vous avez dit ?
    Cas auquel on peut ajouter un côté écolo indiscutable : des montagnes de voitures encore en parfait état se retrouvent à la casse pour destruction alors qu’elles auraient parfaitement pu encore servir.

    - Les constructeurs français se font enfoncer encore plus : ils n’ont quasiment que du diesel à offrir et seront obligés de réadapter leur offre à la législation (et non à la demande, bienvenue en France) à la va-vite, ce qui ne produira rien de bon.

    Bref, tout le monde est perdant.

    1. NoName

      C’est là qu’on reconnait tout le talent des politiques français.

      Créer un problème qui n’existe pas pour venir y coller leur nez que personne n’a réclamé puis créer une législation inutile pour ensuite punir d’une taxe un crime qui n’existe pas afin de mettre en place un système défaillant torturé par une législation inadaptée menant à une situation bancale créant de nouveaux problèmes dont les consommateurs/citoyens se passeraient bien mais auquel ils s’adapteront tant bien que mal.
      Puis reprendre à la proposition 1.

  4. Nocte

    Renault et Peugeot en pointe sur le diesel. Peugeot qui a investi sur de l’hybride diesel.
    Les véhicules diesel sont plus chers mais les gens en achetaient entre autre parce que le carburant était moins cher et que ces moteurs consomment moins, ca va les rendre moins intéressants d’un coup.

    Je me marre d’avance ( et je passe sur la schyzophrenie de l’État sur le coté polluant du diesel mais pas vraiment enfin ca dépend. Par ailleurs, après le CO2 désormais les journalistes s’attaquent aux particules fines avec avis d’experts sur la nocivité des cheminées et je vous le donne dans le mille : les moteurs diesel.)

  5. Jerem

    Salut, je suis ingé dans l’automobile je précise .. En effet l’augmentation du GO est en effet un scandale. Une manipulation quelque peu hallucinante. Il suffit juste de se remémorer le planning, un pseudo rumeur sur les particules, relayée par des medias aux ordres qui nous font un beau reportage avec un nuage de couleur rouge de particules autour des axes avec des ecoles, tout pour bien préparer le terrain psychologique, la rumeur enfle une bande de gogos pro essence frustrés sur le net relayent l’info ca prends c’est bon c’est a point, désormais on peut diffuser l’info « santé publique » en enchainant direct avec les potes de les potes de la cour des compte en arguant de « manque a gagner », beh oui cté un cadeau avant, c’est millimètre propre parfaitement calculé, avec un extraordinaire microsoft project bien ficelé où sont indiqués tous les jalons, une belle opération de manipulation très bien orchestrée. De la belle gestion de projet, on pourrait presque les embaucher dans une boite privée pour faire des choses sérieuse… Maintenant regardons la réalité la vraie, techniquement il est vrai que les vieux diesels sont des catas, il faut pas se mentir, ces diesel (c’est le comble) ont été promus face a l’essence a l’époque ou l’essence utilisait le catalyseur 3 voies efficace a plus de 98% (en injection indirecte) notez qu’on vous a menti il y a 20 ans on vous faisant prendre des diesel a l’époque polluants (surement par peu des moteurs essence asiatiques), et desormais on essaie de vous faire croire que les essence (injection directe) sont plus propres, etes vous (excusez moi de l’expression) assez con pour croire qu’un essence non fappé est plus propre qu’un diesel fappé ???? Autre point cette polémique n’éxite bien sur qu’en France, et oui on le précise jamais mais cette polémique n’existe pas en Allemagne par exemple ou les ecologistes sont nettement plus sérieux. Ensuite probleme de santé publique … ok, on fait quoi avec le métro ? c’est l’endroit le plus pollué par les particules … qui osera le dire ? on fait quoi ? on les interdit ? ensuite pour ceux qui s’interessent au milieu de l’auto savez vous que le diesel est en pleine expansion aux US ? et les normes sur les emmissions c’est pas les normes europeennes .. autant vous dire que les normes europeenes sont les normes US en version « dégonflées ». Bref, si vous regardez bien tout sauf l’ecologie pilote ce sujet, les US ne prennent plus notre surplus d’essence, notre gouvernement est aux abbois reste plus que cette solution, tellement alléchante. Le pire dans l’histoire c’est qu’un essence meme fappé sera toujours plus polluant qu’un diesel car le FAP essence regenere en permanence alors que le FAP diesel se rempli et plus il est plein plus il filtre. Bref un gros gros scandale. Et je crois que le pire c’est les gogo qui tapent sur le diesel alors que c’est ce qu’il ya de meilleur actuellement.

    1. Nocte

      Le gros scandale, il est surtout dans la manipulation écologiste pour justifier une taxe.

      Au passage, serait-il possible de préciser un peu sur quels points le diesel est meilleur que l’essence ? (non, je ne tape pas sur le diesel, mais c’est juste qu’une affirmation telle que celle-ci, mériterait d’être détaillée)

    2. Higgins

      Merci pour ce commentaire. J’ai cru un instant que Bozo avait eu une crise d’intelligence quand il a déclaré: « …il ne soutient pas l’idée d’une prime à la casse qu’il considère comme «une drogue qui a précipité nos constructeurs dans la difficulté» et , qui «garnit les commandes des constructeurs non français.» » (http://www.leparisien.fr/automobile/voiture-propre/diesel-montebourg-defend-une-prime-a-la-conversion-03-03-2013-2612881.php) . Bêtement, j’ai cru un instant que « sa prime à la conversion » était là pour inciter les gens à devenir enfin intelligents et à se convertir aux sains principes du libéralisme. Las, je m’étais une nouvelle fois trompé et ne pouvait que constater l’insondable bêtise de ceux qui président à nos destinées et de ceux qui rapportent la « bonne  » parole.
      Je ne suis pas ingénieur motoriste mais je crois avoir suffisamment de bagages scientifiques pour abonder les propos de Jerem. La réalité est que ce gouvernement est aux abois et il est prêt à tout pour remplir les caisses. H16 a raison lorsqu’il souligne la faiblesse de l’argument « il manque 7 milliards à l’état ». Primo, on s’en fout royalement. Secundo, ce n’est pas à l’ état qu’il v

      1. Higgins

        La suite:
        Primo, on s’en fout royalement. Secundo, ce n’est pas à l’ état qu’il va manquer de l’argent, c’est surtout au pauvre montontribuable qui va payer pour des choses qu’il n’a jamais demandées. Les journaleux qui relaient sans vergogne le discours imposé par l’état feraient mieux de se bouger le c… Ils y gagneraient en respectabilité et en crédibilité. Mais non, en bon pravdatiste qui se respecte, ils ne font qu’ânonner le discours officiel sans le perturber.
        Sinon, j’ai une suggestion de taxe pour nos peintres: sachant que la pointure moyenne est de 42 pour les hommes et de 39 pour les femmes, je suggère de taxer tous ceux et toutes celles qui ne rentrent pas dans la moyenne (source indubitablement sérieuse: association de la sauvegarde de la pointure moyenne: http://sauvegarde de la pointure moyenne.fr/).

        1. channy

          « Les journaleux qui relaient sans vergogne le discours imposé par l’état feraient mieux de se bouger le c… Ils y gagneraient en respectabilité et en crédibilité. Mais non, en bon pravdatiste qui se respecte, ils ne font qu’ânonner le discours officiel sans le perturber. »

          Coluche avait tout résumé en son temps à propos des journaleux: »les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politique, mais ils les répètent, c’est pire!

          Bref, la presse française ressemble comme deux gouttes d’eau à la presse des pays du tiers monde, tout le monde baisse la tête de peur de se faire virer, de se prendre un contrôle fiscal au derche etc

    3. Laurent

      Oui enfin il faut regarder cette histoire de voiture sur le plan global. Le diesel consomme moins de carburant et ne pollue pas plus que l’essence, OK. Mais le coût d’un véhicule diesel est bien supérieur à celui d’un véhicule essence non seulement à l’achat mais également en entretiens. Les moteurs sont plus lourd, plus complexe et dès que vous avez des problèmes il faut faire intervenir des spécialistes qui factures des fortunes (si jamais quelqu’un à eux des problèmes de pompe d’injection il sait de quoi je parle). Moralité je n’achèterait plus jamais de diesel, dès qu’on à des problèmes on y laisse sa chemise et les maigres économie de carburant ne compenses pas, loin de là…

      1. Higgins

        Chacun est (a priori) libre de faire ce qu’il veut avec son argent. Personnellement, je n’ai jamais eu de problèmes avec mes moteurs diesels. Ils consomment nettement moins qu’un moteur essence et mécaniquement parlant, ils sont beaucoup plus simples. Le gaz-oil coûte également moins cher à produire du fait de sa relative rusticité comparativement à l’essence (de là la vraie différence de prix entre les deux). Les diesels de nouvelle génération (type HDI), quoique plus fragiles, sont aussi performants, sinon plus, que leurs homologues essence. Que demande le peuple? (que les politocards leurs foutent une paix non pas républicaine mais royale…).

        1. Hefjee

          Je ne vois pas que le gazole coûte moins cher à produire que l’essence. Selon http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/structuration-des-prix-de-l-essence-et-du-gazole-france , 1 litre de SP95 coûte 0.642€ (brut + raffinage + distribution), 1 litre de gazole 0.679€ (les données datent de 2011/2012). La différence est ténue et c’est la TICPE qui cause la différence de prix final à la pompe.
          Si l’État avait établi et maintenu les mêmes taxes sur les deux types de carburant, il m’étonnerait que cette préférence donnée au gazole soit aussi nette, surtout pour les particuliers qui roulent moins de 25000km par an et qui se laissent abuser en ne considérant que le seul prix à la pompe.
          Mais bon, il faut se faire à l’évidence, un réalignement des taxes ne se fera certainement pas en baissant celles appliquées à l’essence…

    4. PASCOMPRIS

      En quoi l’essence est elle plus polluante que le diesel ? Je ne comprend pas

      vous parlez de quelle pollution? CO2? en est il de même pour le gaz??

  6. Fwh

    Merci Jerem pour ce témoignage.

    Bravo à tous ces hauts fonctionnaires, ENArques, et politiciens qui ont réussi, une fois de plus, à casser le marché de l’automobile.

    En à peine quelques jours, quelques discours, quelques articles de journaux de propagande bien placés, ils ont réussi à mettre dans la tête du citoyen moyen que le diesel, c’est mal, et donc ça va être taxé à mort.

    Résultat : les gens qui s’apprêtaient à acheter une voiture neuve, préfèrent attendre de voir ce que cette histoire va donner avant de se décider. Et donc, préparez-vous à une chute vertigineuse des ventes de voitures neuves. Mais ça, nos élites ne l’avaient pas anticipé, apparemment.

    1. Pere Collateur

      Je suis sur la même ligne que Jerem, qui souligne bien qu’on nous a déjà fait le même coup avec essence VS diesel.

      Cependant, pour ceux qui ont un peu de mémoire, il faut se souvenir que dans ce beau pays, il y a des gars très pénibles qui savent (et ne se privent pas) bloquer le pays, et ce, de façon très efficace.
      Je veux parler de nos amis les transporteurs/routiers, qui ont déjà bloqué le pays pendant bien un mois il me semble la dernière fois, avec pénuries d’essence et surtout de diesel.

      A ce titre, je ne sais pas pour vous, mais moi je vais aller remplir deux jerricanes de 20 litres en prévision du merdier à venir.
      Parce que attaque du carburant préféré de nos amis routiers + crise économique béton + détestation extrême des pignoufs à roulettes qui gouvernent ce pays, pas la peine d’être grand druide pour prévoir la suite.

      1. channy

        La pénurie d’essence c’est un amuse gueule qui fait chier le Fraonçais de base et attire même la sympathie de l’opinion sur le routier, mais avec une grève dure comprenant barrages sur les routes et empêchant les super et hypermarchés d’être approvisionnés je peux vous dire que esprits vont s’échauffer très vite

        1. Pere Collateur

          On est bien d’accord.

          De plus, doutant que nos amis routiers soient des électeurs PS dans l’âme, je prévois des actions pas très bisous bisous, d’autant plus que ces couillons de socialistes ont pour projet d’amnistier les « débordements sociaux » (ou c’est déjà voté, je sais plus) …

  7. Fwh

    Séquence nostalgie : rappelez-vous, il y a un an, quand Hollande parlait de bloquer les prix du carburant.

    C’est drôle, non ?

    1. Nocte

      Les socialistes, c’est rouge, comme une espèce de poisson bien connue pour rapidement tout oublier, une fois le tour du bocal effectué.

    2. eheime

      Exact Fwh

      Encore plus drole : les pro-socialiste ont deja oublié. Ca passera comme une lettre à la poste. L’idéologie avant tout !

      1. NoName

        ça me rappelle Orwell: « L’Océania n’a jamais été en guerre contre l’Eurasia, et est depuis toujours l’adversaire de l’Estasia ».

        Répétez après moi !

      1. NoName

        Logique socialiste. Quand j’ai entendu que le diesel polluait trop et qu’ils allaient du coup égaliser les prix du diesel sur ceux de l’essence, je me suis dit aussitôt  » Et pourquoi pas plutôt le contraire ? ».

        Genre de réflexion qui ne me serait, par ailleurs, jamais venu en tête avant de fréquenter ce blog.

        1. parisien9999

          Lol ! les emprunts immobiliers, quand on a fini de les payer on a toujours une taxe foncière à payer, la taxe sur les ordures ménagères (qui explose), des charges de copropriété quand le bien est en copropriété, de l’ISF à payer sur la valeur du bien si votre patrimoine est important, des travaux pour réparer les dégâts causés par le locataire ou mettre aux normes et enfin des droits de mutation à payer à votre mort. :)
          A part ça, ya un revenu qui rentre ! :)

  8. Jerem

    Ou on pourrait rééquilibrer, ou diminuer le déséquilibre si on sait que derrière y’a des problemes de raffinage … mais ce qui est terrible c’est que les gens qui vont subir ces taxes ce sont les populations rurales, ceux qui n’ont pas le choix, ils sont coincés. Ils auront 40 euros de moins a depenser chaque mois, c’est sur ca va relancer l’économie …

  9. amike

    Le moteur à essence avait 2 défauts qui n’existe plus : fragilité et consommation. A l’inverse, le diesel est devenu plus cher et plus fragile.
    Si le gouvernement mettait le gazole au prix de l’essence, ce serait une catastrophe pour les constructeurs français.

    PS: Ce qui est rigolo, c’est qu’une essence-hybride, c’est pas cher (merci prime), trés solide et pas cher à l’entretien (merci norme européenne: un moteur diesel a la complexité d’une usine chimique pour être propre), et consomme pas cher (marche très bien à l’E85, merci prime) : Une espèce de havre protégée dans cette tempête…

    1. mominette

      Le diesel consomme moins, comme l’explique Jerem, mais il est aussi infiniment plus solide.

      Pour preuve, les acheteurs en gros de véhicules d’occasion, qui les revendent en Afrique ou au Moyen-Orient, ne veulent absolument pas de véhicules à essence ! Trop fragiles, pour des pays où les pièces de rechange sont rares.

      On voit en abondance des diesels affichant joyeusement 500 ou 600.000 kms !

      Et depuis longtemps, les voitures sont au même prix, en version diesel ou essence.

      1. sdw

        C’est vrai mais seulement parce que la qualité de l’essence n’est pas garantie dans ces contrées. Alors que les bons vieux diésels (n’y allez pas avec le dernier TDI, HDI, …) roule avec presque n’importe quoi.

        1. xav

          Je confirme, actuellement en afrique, tous les nouveaux moteurs diesels explosent ( c’est une image, c’est l’injection qui est a changer) toutes marques confondues

          1. Guillaume

            Les voitures qui sont recherchées actuellement en afrique sont les injections essence simples asiatiques, style Daewoo, Toyota etc… Les Diesels modernes sont trop sensibles à la qualité du carburant pour être utilisées avec du mauvais carburant. Même un manque de gazole ou une bulle d’air peut casser une pompe ou un injecteur de diesel moderne (c’est ce qui fait que les diesels moderne ont encore du mal à s’imposer pour l’aviation légère).

      2. vengeusemasquée

        Et depuis longtemps, les voitures sont au même prix, en version diesel ou essence.

        Ce n’est valable que pour les véhicules neufs. La plupart des gens, surtout les classes moyennes, achètent d’occasion. La différence est devenue énorme entre le diesel et l’essence sur le marché de l’okkaz.

  10. Jerem

    L’essence sera toujours moins bon en consommation qu’un diesel, simplement car le pouvoir calorifique d’un litre de gazole est supérieur a celui d’un litre d’essence. C’est aussi simple que cela.

    1. Aristarque

      En conséquence et pour l’égalité devant les taxes à payer aux 100 kms, le gazole doit être plus taxé que l’ essence, non ?

      1. Jerem

        euh … pourquoi pénaliser un carburant qui a iso kilomètres et iso pollution va produire moins de CO2 …? j’ai du mal a te suivre là .. et si on pousse le raisonnement a l’absurde cela dépend du rendement de ton moteur aussi … non ? donc plus besoin d’acheter un moteur efficace puisque tu ramène le prix aux km parcourus ? … bref, ce qui est choquant c’est cette manipulation crée a renfort de mensonges de propagande qui prend au piège des millions de Francais, et qui va directement les appauvrir.

        1. Aristarque

          @jerem
          Tout doux, jeune homme.. ;))
          Sérieusement, sur un tel blog, m’imaginez vous un instant proposer des impôts, l’augmentation?
          Dans un pays qui essaie de ravir la couronne mondiale, que dis-je, universelle pour le moins, de la taxation éhontée de ses citoyens pour l’ entretien d’une telle gabegie qu’aucun état sérieux et moyennement honnête ne songe le moins du monde à copier, malgré l’ absence totale de copyright..
          Sous le règne du précédent agité du bocal et du reste, St Gazole fut promu défenseur de la pureté de Gaïa, de la veuve, de l’orphelin, de l’ écologiste mignon en général et du panda en particulier.
          Céans, le voici de mille maux rendu coupable et, pour sa félonie, à l’ aggravation de sa lourdeur pesante et trébuchante, condamné subitement.
          La roche Tarpéienne est toujours proche du Capitole, ce me semble…
          Quelle conclusion tirer du comportement de la cour du bonhomme Normal 1er, sinon celle ci ?
          Un impositeur nommé Eurolardus, des euros, faisait telle déconfiture qu’on n’en voyait presque plus…

    2. Murps

      Le cycle thermodynamique « Diesel » a un meilleur rendement que le cycle essence « Beau de Rochas ».
      Mais les pouvoirs calorifiques sont sensiblement équivalents, celui du diesel est légèrement plus faible.

      La question que je me pose : pourquoi ne pas attendre que 80 % du parc français soit diesel avant de taxer ?
      Ca serait quand même plus efficace financièrement !
      Mieux : on interdirait la circulation des véhicules diesels à partir d’une certaine date sans la mise en place d’un « antikarantmilmort » sur le vistamboir du moteur.
      Comme ça, les salauds de dieselistes paieraient leurs indulgences à Gaïa.
      Quand j’y pense à ces fumiers, ça me dégoûte.
      Je me console en me disant qu’ils mourront étouffés à cause des parties fines.

      1. Murps

        Il fallait lire « qu’ils mourront étouffés à cause des partieCULes fines. »

        Les spécialistes auront corrigé d’eux mêmes.

  11. Higgins

    La suite:
    Primo, on s’en fout royalement. Secundo, ce n’est pas à l’ état qu’il va manquer de l’argent, c’est surtout au pauvre montontribuable qui va payer pour des choses qu’il n’a jamais demandées. Les journaleux qui relaient sans vergogne le discours imposé par l’état feraient mieux de se bouger le c… Ils y gagneraient en respectabilité et en crédibilité. Mais non, en bon pravdatiste qui se respecte, ils ne font qu’ânonner le discours officiel sans le perturber.
    Sinon, j’ai une suggestion de taxe pour nos peintres: sachant que la pointure moyenne est de 42 pour les hommes et de 39 pour les femmes, je suggère de taxer tous ceux et toutes celles qui ne rentrent pas dans la moyenne (source indubitablement sérieuse: association de la sauvegarde de la pointure moyenne: http://sauvegarde de la pointure moyenne.fr/).

  12. Gustave

    Outre le « peut peut gagner » signalé, « cette l’expression » (5e paragraphe) et « en tout lieux » (8e paragraphe).

  13. Jean Tabel

    100% d’accord avec votre analyse, une petite précision, dans la Novlangue utilisée en Socialie Maxima et donc par Pravdabération (© h16), l’expression « manque à gagner » remplace celle qui serait normalement utilisée en vrai Français, « manque à spolier ». Mais notre langue est devenue il est vrai le véhicule de la vulgate Marxiste.

    En tous cas, Flamby a pris quelques tuyaux du Tchékiste la semaine dernière, alors attendez-vous à vous faire taxer jusque dans les chiottes.

    1. NoName

      Novlangue, poison subtil, quand tu t’infiltres dans chaque discour politique, chaque article de journal, chaque rapport de commission, chaque interview, dans nos manuels de cours, nos livres, nos radios…

  14. El Gringo

    La bêtise des électeurs a beau être insondable (y’en a même qui ont voté Hollande!), je ne crois pas que l’argument écologiste riquiqui arrive à masquer la vraie raison de cet énième matraquage fiscal à venir. Le petit fonctionnaire aussi roule en diesel. Il se rend quand même bien compte que c’est de sa poche que va sortir cette nouvelle contribution, et pas de celle de son ennemi de classe: le « riche », contrairement à ce qu’on lui avait promis.
    Je me demande ce que devient la côte de popularité de François. J »ai manqué un épisode ou les médias n’en parle plus?

    1. dede

      « y’en a même qui ont voté Hollande »

      Et un bon paquet qui a vote Sarkozy malgre une presidence de 5 ans prouvant ce qu’il (n’)etait (pas) capable de faire!

  15. Stephane

    ah j’ adore,  » les socialistes » (qu’ ils soient de droite ou de gauche) » (…) !!! Trop bon, dans le mille. Hollande, lui, il est motorisé au diesel, non? Qu’ est-ce qu’ on en fait alors?

  16. NOURATIN

    Dans ce pays, on brille dans un seul domaine, les impôts. Là, on est les plus forts, personne en nous arrive à la cheville. Même quand la soi-disant Droite arrive au pouvoir, elle s’y colle dare-dare, ne serait-ce que pour éponger un peu les déconnages des prédécesseurs.
    En revanche, sur les économies, nous devrions prendre exemple sur les Amerloques, au lieu de critiquer. Eux, au moins ils savent comment faire.

  17. Jesrad

    « l’État considère le différentiel comme un manque à gagner. »

    Pour rire, il faudrait faire le calcul correct et comparer, c’est-à-dire calculer de combien le revenu fiscal de cette taxe (sur le gazole) diminuerait en chiffre absolu si on l’alignait sur celle de l’essence, et donc que les gros rouleurs (au diesel) se serraient la ceinture.

    On découvrirait alors avec stupeur, grincements de dents et couinements feutrés que certains impôts et de nombreuses taxes coûtent en fait un pont d’or (ou mille) à l’état français :D

  18. mominette

    Pendant qu’on discute sur les mérites comparés du diesel et de l’essence, les kleptocrates aux doigts verts et crochus, non contents de subventionner la voiture électrique dont personne ne veut, vont installer des milliers de point de rechargement, dont le coût unitaire se situe aux environs de 10.000 euros/pièce (et qui seront vite vandalisés, bien entendu !)

    Nous allons donc assister à un sacrifice propitiatoire à grand échelle, dû au bon coeur du contribuable bien entendu : mettre des mangeoires dans l’espoir que l’espèce arrive !

    C’est décidé : demain je vais poser des fleurs d’hibiscus au centre de ma pelouse, et les colibris vont affluer :-)

    Quand le Duc de Monte-Bourde aura bien ri avec son gag sur le diesel, je lui en propose un autre : la respiration humaine est source de grande pollution ! Il serait temps de la taxer, au prorata de la capacité pulmonaire de chacun …

  19. jacqueshenry

    Les Japonais ont interdit les véhicules à moteur diésel dans les grandes villes (moins de 20 tonnes) ainsi que les moteurs deux temps depuis de nombreuses années. A Tokyo, par exemple, agglomération de plus de 38 millions d’habitants en comptant Chiba, Kawazaki et Yokohama, les bus et les taxis doivent obligatoirement utiliser du GPL et les camions de plus de 20 tonnes ne peuvent emprunter que certaines artères larges et à certaines heures seulement en dehors des autoroutes urbaines (aériennes). De ce fait l’atmosphère de l’agglomération est respirable. Je ne fais ici aucune distinction entre le diésel et l’essence. Pour terminer, le stationnement dans les rues est interdit aux véhicules automobiles quelle que soit leur largeur, je veux parler des rues. Et enfin, la voiture la plus vendue au Japon est la Toyota Prius hybride GPL ou essence.

  20. eheime

    De toute façon ce n’est que le début du déluge de taxes. Va falloir vous habituer. Il y a trois choses certaines :
    - il y a une dette enorme et les taux ne peuvent que remonter,
    - les coupes budgétaires ne seront faites que dans la douleur, « à la grecque »,
    - dans l’intermède, c’est nous qui paie.
    Apres vous mettez le nom que vous voulez, diesel, inflation, taxe sur les bieres, justice sociale et autres nom rigolo, mais tant que kes depenses seront inconsidérées, il faudra un payeur.

    1. NoName

      Et bien sur, nous sommes en socialie. Si on arrive pas à remplir un tonneau percé, c’est parce qu’on met pas assez d’eau en même temps…

      « Un jour je me suis cassé un bras, alors j’ai pris une aspirine… »
      Vous connaissez la suite.

  21. Robert Marchenoir

    Depuis longtemps, les associations de consommateurs déconseillent les voitures diesel à la plupart de ceux qui les achètent, au motif qu’ils ne roulent pas assez pour les amortir. En effet, malgré l’avantage du prix du carburant (en passe d’être aboli, donc), les voitures diesel sont plus chères à l’achat, plus chères à l’assurance et plus chères à l’entretien.

  22. Lionel Lumbroso

    Votre article a de la tenue et de la substance, mais comme votre charge anti-étatique est un peu trop idéologique, je trouve que vous passez à côté du vrai scandale, qui peut s’énoncer ainsi :

    « Tout citoyen utilisateur d’essence, et qui, à l’évidence, fait ce choix pour des raisons plus éclairées que son simple intérêt pécuniaire, SUBVENTIONNE les utilisateurs de diesel, afin d’accréditer la fiction totalement irréaliste selon laquelle le diesel serait moins cher que l’essence »

    Ou comment une manipulation étatique mal inspirée **d’il y a 50 ans**, doublée d’une conscience au ras des paquerettes d’une majorité de citoyens qui ne raisonne qu’avec le portefeuille, aboutit à une aberration qui fait encore plus mal à rectifier en période de crise grave où les 3/4 de la population sont tombés dans le panneau !

    Le diesel est une technique motoriste beaucoup moins sophistiquée et plus « sale » que le moteur thermique classique à essence. Il n’y a pas d’allumage hyper-précisément calculé, d’optimisation de l’injection et de l’échappement (sauf un peu récemment avec les FAP), on compte juste sur l’hyper-pression dans les cylindres pour déclencher l’explosion du mélange, qui est moins raffiné. La qualité caractéristique de ce moteur, c’est son gros couple à bas régime et sa non-sophistication qui le rend très résistant. C’est pourquoi il convient aux grosses machines, aux bateaux, aux tracteurs, etc.

    Instaurer une taxation aberrante des carburants pour favoriser les constructeurs français qui avaient eu la (mauvaise) idée de reprendre un tel moteur pour les voitures particulières est vraiment critiquable. Les Français sont maintenant accros à un carburant faussement présenté comme moins cher, mais qui est en réalité à la fois plus cher et plus sale.

    oOo

    Sur la base d’un graphique de l’UFIP paru dans « Libération » du 29/08/2012 et se basant sur les prix moyens au 24 août, de 1,65 € pour le litre de SP95 et de 1,46 € pour le litre de diesel :

    1) Les prix brut des produits sont les mêmes, mais le raffinage du diesel est 3 fois plus coûteux, ce qui débouche sur des prix prêts à distribuer de 0,59 € pour l’essence et de 0,64 € pour le diesel. Donc 1er fait, le diesel est plus cher de près de 10% à la base.

    2) La distribution du diesel coûte 0,10 € et celle de l’essence 0,12 € ; je n’ai pas enquêté sur la cause de cette différence.
    3) Les 3 taxes, TICPE, TVA sur la TICPE (!) et TVA sur le produit (oui, OK, je vous l’accorde, ça fait vraiment beaucoup) s’élèvent au total à 0,94 € pour l’essence et à 0,72 € pour le diesel.

    Il me semble que les montants de taxes que vous avez cités ne représentent que la TICPE. L’écart final sur les 3 taxes n’est pas de 18 centimes mais de 22.

    Bref, non seulement l’utilisateur d’essence paye quelques centimes de plus pour compenser le surcoût du produit diesel pour son utilisateur, mais il en rajoute encore entre 16 et 18 pour maintenir la fiction aberrante selon laquelle le diesel est moins cher.

    Je trouve ça extrêmement choquant pour l’esprit et pour la morale (et donc la concorde) civile et tenait à vous faire partager le raisonnement puisque vous abordez pleinement le sujet (et que cela m’a été signalé par un correspondant Twitter ;)

    Bien cordialement !

    1. Tout ceci est fort confus.

      J’en reste à l’observation basique et évidente que
      a/ le carburant diesel actuellement est moins cher que l’essence
      b/ le gouvernement, plutôt que baisser les dépenses de l’état, augmente ses ponctions pour combler un trou de 6 milliards.
      c/ que l’explication (écologique) fournie est complètement bidon.

      Tout le reste ne rentre pas en ligne de compte si l’on se rappelle qu’on devrait avoir, surtout et avant tout autre chose, un marché libre dans lequel les consommateurs pourraient faire des choix éclairés si l’Etat ne les avait pas systématiquement orienté avec des taxes / subventions débiles.

      Quant à « Tout citoyen utilisateur d’essence, et qui, à l’évidence, fait ce choix pour des raisons plus éclairées que son simple intérêt pécuniaire, SUBVENTIONNE les utilisateurs de diesel, afin d’accréditer la fiction totalement irréaliste selon laquelle le diesel serait moins cher que l’essence », c’est de la bonne mathématique alternative (du même acabit que les fadaises socialistes : si vous payez moins d’impôts, c’est que vous êtes privilégié). Le diesel serait subventionné s’il recevait de l’argent. Là, ils ont défavorisé l’essence (ou favorisé le diesel), mais dire qu’ils l’ont subventionné, c’est n’importe quoi.

      1. NoName

        Oui, il me semble que l’argumentaire est un peu bancal.
        L’utilisateur d’essence subventionnerait l’utilisateur de diesel dans le cas où le surcoût de l’essence aurait servi à compenser la perte sur le diesel. Or, dans les deux cas, ils sont vendus bien plus chers que leur prix d’achat réel, il n’y a pas de subventionnement. Dans les deux cas, les consommateurs payent beaucoup plus cher que le prix de production, et il n’y a pas de perte à compenser pour le gouvernement.
        Et je doute que ce soit pour « accréditer la fiction totalement irréaliste selon laquelle le diesel serait moins cher que l’essence » mais beaucoup plus simplement pour une histoire de pognon. Quand le diesel a été décrété moins cher et favorisé en France, l’écologie était pas vraiment au coeur de la politique…

        Mais surtout, je trouve incroyable d’accuser plus ou moins implicitement la « conscience au ras des paquerettes d’une majorité de citoyens qui ne raisonne qu’avec le portefeuille » quand on voit à quel point celui-ci se fait dilater. Le citoyen n’y est pour rien dans l’histoire et se fait entuber à plein régime par tous les côtés en même temps, et je vois pas en quoi « raisonner avec le portefeuille » pose problème, il me semble normal que les gens choisissent de payer moins cher alors qu’ils se font déjà allègrement vider les poches chaque fois qu’ils remplissent leurs réservoirs. On ne peut pas décemment, au final, lui reprocher de vouloir se faire sodomiser « un peu moins fort ».

  23. labolisbiotifool

    A mon avis, faut pas vraiment compter sur les transporteurs pour foutre la merde : si certains d ‘ entre eux y sont prêts par exaspération, les gros se cachent derrière la puissante FNTR, réfractaire à ce gendre d’ action, au même titre que la FNSEA …
    Je me souviens d ‘une réunion ou quelques uns gueulaient, avec quelques raisons, et la réponse fut : Messieurs, vous vous rendez compte que vous pourriez faire tomber le gouvernement ?! ( c’était sous Dieu-Mitterand )
    Et la FNTR de calmer le jeu benoitement …
    Bon, la situation est nettement plus tendue, donc je ne désespère pas !

  24. Jeanpierre

    La mise en place de cette augmentation de taxe est un scandale :
    -la différence de taxe, qui date au moins de 25 ans parce que je l’ai toujours connu, était pour favoriser le développement du parc automobile diesel. Les politiques ont créé ce « privilège ». Pourquoi s’indigner maintenant et même pourquoi s’indigner tout court? Cette situation est de leur fait.

    -Le discours sur la nocivité du diesel n’est pas neuf. Il a justifié un nombre considérable de lois, de circulaires et de normes, toutes plus contraignantes les unes que les autres. Pourquoi montent-ils tout d’un coup sur leur grand chevaux? Harlem Désir en bavassait hier à la télé : je n’ai regardé que cinq secondes avant de zapper effondré parce que j’ai eu le temps de l’entendre dire, avec l’air de réinventer l’eau chaude, que 42000 personnes mourraient chaque année du diesel. J’ai éteint la télé.

    -Le chiffre avancé est un scandale. Il sort d’où? Y-a-t’il une tranche d’âge concernée en particulier? Ca me rappelle l’épisode de la grippe H1N1 où un quotidien avait fait un gros titre sur le première victime jeune de la grippe (16 ans). Le gamin avait le SIDA. Un rhume, une bronchite ou même un furoncle l’aurait tué. C’était un peu maigre pour affirmer qu’il y a un danger imminent et faire peur à tout le monde.

    Le débat est d’ores et déjà faussé. Il aboutira donc à une loi mal ficelé après un parcours institutionnel chaotique, une application foireuse pour terminer, comme vous le savez par la rétribution des coupables et la punition des innocents.
    Au fait, pour comprendre réellement quelque chose, y-a-t’il des infos correctes qui circulent sur le net?

    1. Le chiffre de 42.000 (assez fantaisiste en fait) sort d’une étude de l’OMS qui recouvre toutes les pathologies respiratoires, et inclut les personnes déficientes qui meurent d’asthme à cause de rhume des foins, par exemple, ou de toute autre raison (cancer du poumon) en rapport direct ou indirect avec l’atmosphère. C’est tellement vaste qu’évidemment, ça ne veut rien dire pour le diesel seul.

      1. NoName

        Vaste à ce point ? Genre « les particules fines du diesel sont responsables, de manière plus ou moins directes ou indirectes, des toutes les pathologies respiratoires de toute la population, sans critère de sélection ».
        Dans ce cas là, le vieillissement est responsable, à plus ou moins grande échelle, de tous les décès du monde…

      1. Martin-Lothar

        Jean-Pierre doit avoir la même télé que moi : une machine marchant au diesel qu’on achète las de ne pouvoir échapper à le redevance audiovisuelle et que l’on a plus le désir d’éteindre que d’allumer.
        On a le droit d’être cons aussi quelque fois hein ?

    2. Aristarque

      De 1977 à 1979, étudiant à cette époque, je bossais à temps partiel pour une société multipropriétaire de centres autos avec station-services associée, la mienne étant installée dans un important centre commercial tout récent de la banlieue lilloise. Sur une piste de douze pompes, une seule était dédiée au gazole contre une pour l’ essence ordinaire et dix pour le super.
      Il n’y avait que rarement la queue pour le gazole qui n’intéressait que certaines Peugeot, Mercédès et autres fourgonnettes… La majorité des marques automobiles n’avait aucun modèle VP en diesel, dont Renault, Citroën ou Talbot (ex Chrysler Europe) tout juste rachetée/ rebaptisée par Peugeot. Ni VW, BMW, Fiat, Alfa Roméo, British Leyland ou encore Ford ou Opel ne s’ y intéressaient parce que moteur diesel égalait à l’ époque moteur mou sans tonus ni reprise (une Mercédès 200D tapait péniblement le 120 malgré son 2,00L atmo alors qu’une A112 montait à 140 avec son 0,9L carbu et un coupé Alfa Julia Bertone 1300 un bon 160… Seuls les très grands rouleurs plutôt pépéres prenaient du diesel parce que ces moteurs se révélaient inusables (régime moteur maxi à 3Mt/m contre souvent plus de 5M aux essence), incassables (distribution à chaîne de rigueur) et, bonus de la conduite pépère, une conso moyenne inférieure d’un carburant un peu moins cher… Puis pour complaire aux routiers et plutôt que de leur permettre de déduire en partie de la taxe et/ou pour écouler un carburant qui commençait à devenir pléthorique et encombrant à stocker (le déclin du chauffage au fioul dom avait commencé depuis le premier choc pétrolier) l’ état français a commencé à laisser le différenciel de prix s’accroître en faveur du gazole, ce qui a incité les marques françaises à commencer à fournir des gammes diesel puis ensuite les constructeurs étrangers s’y sont mis…
      Ce différenciel de prix alléche depuis cette époque les automobilistes français qui en sont éblouis au point de ne plus voir que, par exemple les réclames sur les prix bradés des véhicules neufs en diesel sont affichés avec en contrepartie le prix catalogue du modèle essence qui n’ est pas celui avec lequel vous obtiendriez ladite voiture, qu’il faut souvent un kilométrage de l’ ordre de 80 à 110Mkm pour amortir la différence de prix d’ achat et qu’il vaut mieux que certains éléments du moulin diesel ne cassent pas, type pompe d’injection, injecteurs ou turbo comme certains participants semblent l’avoir compris par expérience…
      Quant à la solidité des diesels, c’est devenu qq chose de très relatif avec les courroies crantées pour quasi tout le monde ou les Tdi menés au pas de charge permanent (ayant horreur du gazole, je me fie aux saines lectures des témoignages des revues automobiles ou à ceux de mes relations gazoleuses). Enfin et pour stopper là, l’ EF quand il augmente les taxes sur les carburants ajoute 3 à 4 centimes sur l’ essence contre 1 à 2 pour le gazole (because taxis, routiers, faire payer les riches, etc…), ce qui psychologiquement en rajoute dans l’ horreur….

  25. bibi33

    Donc je résume d’un côté un bonus écologique sur les émissions de CO2 qui favorisent les moteurs diesels face aux moteurs essences.
    De l’autre taxation du diesel dont la combustion émet des particules pas éco-compatibles.
    L’écologie faite par nos politiques c’est comme tout le reste à n’y rien comprendre pour peut que l’on s’attache au fait.

    « Tout ceci est très très anti-écologique et absolument pas pandas-compatibles. »
    Même les pandas essences (non 4X4)?

  26. christophe

    Vous oubliez l’autre extrémité du manche…

    Eh oui car cette taxe… va servir à financer le machin de Montebourge : la prime à la casse, pardon ! pardon pour ce vocabulaire de « droâte » : « la prime à la conversion » (c’est plus socialo compatible).

    Ce mécanisme est rodé. Les socialos veulent ainsi.. augmenter le taux général de la TVA (on parle de 20.4)… mais en « échange » baisser les autres taux, ou passer certains bien et services à des taux inférieurs.

    … Au final… ce genre d’opération n’est jamais blanche of course.

    Mais revenons au diesel / prime à la conversion.

    Leur idée est également… comme l’avait fait Sarko, de booster l’industrie automobile française. Une bonne dose d’amphèt’.

    Elle se casse la gueule, on remet donc au goût du jour la prime à la casse.

    « Quelques mois en plus monsieur le bourreau ».

    Au final, vous paierez donc le souk que mettent les syndicalistes chez PSA, Goodyear etc.

    Et dans un an… la destruction créatrice reprendra ses droits.

    On se poile vraiment.

    Mais comme vous le rappelez, ce cirque avec les socialos de gôche ou de droâte, a une limite arithmétique : quand ils piqueront 100 % de notre blé… ça pourra pas aller plus haut.
    ;-)

    Et là, le veau moyen trouvera peut-être (?) l’énergie pour se… rebeller ?

  27. Robert Marchenoir

    « Une majorité de citoyens qui ne raisonne qu’avec le portefeuille. »

    Ben… C’est à dire que lorsqu’on achète quelque chose, je vois mal avec quoi on pourrait raisonner, sinon avec le portefeuille.

    Je suppose que ceux qui reprochent aux autres de « raisonner avec le portefeuille » réclament un rendez-vous à leur patron pour obtenir une baisse de leur salaire.

    Je suppose qu’ils insistent, chez Carrefour, pour donner 10 % de pourboire à la caissière.

    Je suppose que lorsque leur concessionnaire automobile leur propose 5 % de réduction sur la voiture convoitée, ils répondent : non, non, vous n’y pensez pas, je paierai plein pot, je ne raisonne pas avec le portefeuille, moi.

    Je le suppose, mais j’aimerais bien qu’on me fournisse une preuve irréfutable de mes intuitions, juste par acquit de conscience.

    1. Guillaume

      C’est d’ailleurs logique, le portefeuille n’étant composé que de temps et d’effort de travail pour la majorité des citoyens, c’est normal qu’on ne veuille pas le gaspiller.

  28. Peste et coryza

    Bah, la prime à la casse a déjà été une escroquerie, pour plomber le marché de l’occas et donc le portefeuille des pauvres.

    Aujourd’hui, allez trouver une bagnole correcte à 2000 euros. Avant 2008, vous aviez l’embarras du choix. Même celles des manouches étaient en règles.

    Du point de vue du gouvernement, cette taxe est une bonne idée : le gros des contribuables vivent dans le périurbain (pour cause immo urbain trop cher et SDM). Ils utilisent donc leur voiture. Ils sont captifs de leur moyen de transport donc taxables jusqu’au trognon.

    Sans compter que cette taxe ne pèse sur l’électorat socialiste :
    Les bobos ont le pouvoir d’achat pour vivre en ville, avec les transports en commun, et crachent volontiers sur les gros ploucs que nous sommes. Les chances ne sortent pas de leurs quartiers, et le prix des carburants n’est pas un problème pour eux pour ceux qui en sortent.

  29. dan49

    @Lionel Lumbroso

    Il me semble que vos connaissances en matière de motorisation véhiculaire ont quelques dizaines d’années de retard.
    Nous sommes uniquement dans ce billet sur un problème de taxation et rien d’autre.
    Si on peut résumer :
    Les moteurs Diesel poussifs dans les années 60 sur les voitures sont devenus des engins sophistiqués avec 3 objectifs de la part des constructeurs : dépolluer, réduire les consommations et améliorer les performances.
    Sur la pollution, les normes de Euro 0 à Euro 6 qui entrera en vigueur au 1er Octobre 2014 ont permis de diviser par 50 à 100 les taux d’émissions comme les NOx et les particules fines. Quand vous parlez de moteurs avec un allumage non précis, la plupart des Diesel actuels sont à injections multiples (plusieurs injections par tour) pour faire tomber la température qui génère les NOX et permettre une combustion complète.
    Les filtres à particules qui se régénèrent permettent un mouchoir blanc à l’échappement.
    Le CO2 dont on nous rabache les oreilles est de toutes les façons lié à la consommation du moteur et un Diesel du fait de son couple et de son rendement thermodynamique consomme moins qu’un moteur essence de puissance et couple équivalent.
    Je pourrais passer des heures à parler de ces sujets mais chacun est d’accord pour dire qu’une voiture de gamme moyenne équipée Diesel est plus performante que la même en essence.

    Il est vrai que pour les petits moteurs de voitures urbaines, les moteurs essence ont fait beaucoup de progrés et sortent à ce jour des conso équivalentes au Diesel.

    Nous sommes ici devant une désinformation éhontée de la part des politiques pour tenter de passer une taxe !! C’est lamentable !!

  30. Jc

    « …assise sur une analyse fausse, et qu’elle apporte une réponse inadaptée pour ne pas résoudre un problème mal compris »
    excellent résumé des politiques de la plupart des états de l’OCDE.
    Nos piliticonnards sont au delà de l’imagination.

  31. Franciskus

    Il est vrai que la taxation des carburants a quelque chose de malsain et d’aberrant dans ce pays (paraît-il foutu). On taxe non pas pour remplir les caisses (enfin pas que), mais pour orienter les comportements des acteurs économiques.
    Du coup on paye moins cher à la pompe un carburant (le diesel) plus couteux à produire qu’un autre. 1ère aberration.
    On fait des bonus basés sur la notion d’émission de CO2, ce qui favorise l’achat de diesel. Mais finalement, on fait mine de s’apercevoir que le diesel tue, du coup on taxe. Pile je gagne, face tu perds.

    Je possède deux véhicules, un qui roule au GPL, l’autre à l’E85 coupé avec 20% d’essence. Je reste persuadé que ces deux carburants ne sont pas la panacée, mais comme ils sont un peu moins taxés, je me dis que c’est toujours ça en moins dans les poches de l’état. Je suis économiquement conscient que l’éthanol est par exemple ultra subventionné, ce qui me déplaît, mais comme je le paye 90 centimes le litre… D’ailleurs je m’inquiète, j’ai crus comprendre que ce « privilège » fiscal allait cesser d’ici 2015.

    Va falloir se remettre à rouler à l’huile de friture, tant pis pour l’odeur de graillon… ou rouler au rouge, voire le transformer en blanc…

    http://www.cyberbricoleur.com/index.php?showtopic=200123594

  32. hussardbleu

    Sur le Huffington post, ce soir, un comique inconnu, Président de Démocratie et Socialisme, ou l’inverse, soit le même rapport ou peu s’en faut, que Féminisme et Egalitarisme, explique roidement que la hausse de la taxe annoncée, c’est du « Courage Politique »…
    Le type s’appelle Pugnete, ce qui, en italien, veut dire « branlette »… Il y a des fatalités patronymique irréfutables….

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)