Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin nous offrent une communication gouvernementale huilée

Cela faisait longtemps (facilement quelques heures) qu’on n’avait pas parlé politique politicienne et lobbying éhonté en République du Bisounoursland. Heureusement, la fin de semaine dernière nous offrait quelques touchants moments de bravoure de la part d’une brochette de ministres habitués de ces colonnes, j’ai nommé Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’en matière de communication, nos deux oiseaux s’entendent très bien pour émettre des informations précises et pointues sur leurs sujets de prédilections, sujets qui auraient pu être la tartiflette ou les jeux de dames vu la versatilité de l’élite qui nous gouverne, mais qui sont – pas de bol – internet et cette sensation qui ne s’appelle pas Coke mais redressement productif.

Fleur PellerinPrenez par exemple et délicatement Fleur Pellerin. Pimpante ministre déléguée d’un gouvernement qui se cherche encore pas mal dix mois après son accession au pouvoir, elle est en charge des PME, de l’innovation, de l’économie numérique, des réseaux sociaux, des interwebs et des lolcats. Elle intervient donc régulièrement sur Touitère, ce petit réseau social rigolo où quand tu mets une petite phrase en moins de 140 caractères, là, oui, voilà, tu cliques ici et hop ça part et tout le monde sait ce que tu penses c’est géniaâal tiens regarde on va retouiter celui-là il est rigolo et ça contient une image de chat mignon et hi hi hi oh pardon je n’avais pas vu que vous étiez là ahem broum broum bref, tout ça pour dire que la communication, ça la connaît.

Fleur PellerinEt il vaut mieux parce qu’actuellement, il s’agit, pour justifier les émoluments liés à son maroquin, de traiter du délicat sujet de la mise en coupe réglée d’internet, ou plutôt, de la découpe régulée au plus grand profit des fournisseurs d’accès. Si cela a l’odeur d’un lobbying éhonté de nos principaux graisseurs de patte acteurs sur le marché français, si cela en a la couleur, si cela en a l’apparence, c’est qu’il s’agit effectivement d’un bon gros lobbying éhonté.

En substance et comme le dévoilait il y a quelques jours BFM Business et PcInpact grâce à la fuite d’un rapport confidentiel, l’idée générale consistait à taxer les hébergeurs de vidéos tels que YouTube et Dailymotion, et à proposer une segmentation des forfaits internet. Si l’idée d’un forfait « à la carte » (où les accès de base sont moins chers que les accès étendus à certains sites, plus consommateurs de bande passante, par exemple) avait été propulsée par un premier acteur sur le marché, comme une offre originale avec des tarifs réellement attractifs, et sans que cela modifie les contrats déjà passés, entrant ainsi en concurrence avec d’autres modèles de contrats et de découpages des autres fournisseurs d’accès, il n’y aurait probablement rien eu à dire si ce n’est observer la réaction du marché, compter les points et en tirer les conséquences en terme d’offre marketing.

Mais dans le cas qui nous occupe, il s’agit d’une initiative dont on sent qu’elle ne fonctionnera qu’avec l’appui des Panzer-divisions communicationnelles du gouvernement tout prêt à cirer le parquet du secteur des télécoms pour que leurs bonnes idées glissent mieux jusqu’au gogo consommateur final soigneusement encadré de lois et de régulations ad hoc jusqu’au point d’étouffement. Et le mot « étouffement » n’est pas trop fort lorsqu’on lit les magnifiques perles que contient le dit rapport, mélange d’interventionnisme décontracté et de tous les poncifs économiques les plus cataclysmiques déjà dénoncés en leurs temps par Bastiat : pour Fleur & Arnaud, le nouveau couple à la mode, l’ARCEP a honteusement favorisé l’entrée du nouvel arrivant sur le marché des télécoms, ce qui a provoqué une méchante guerre des prix dont tout le monde sait qu’elle est préjudiciable à tous et chacun (Et le consommateur ? On s’en fiche, il ne distribue pas de valises pleines, lui). Pire : si ces vilains consommateurs continuent de réclamer (et payer) des services à bas coûts, ils finiront par obliger les pauvres petits opérateurs malingres à laisser tomber l’investissement dans le très haut débit dont, là encore, tout le monde sait qu’il est indispensable pour pérenniser les approvisionnements de valises l’internet français.

Si l’on y ajoute l’obsession compulsive des socialistes de tous bords de taxer Google et Facebook, on comprend que les ministres ne lâcheront pas l’affaire facilement. On s’étonne du reste que, si les anti-sarkozystes bavaient dès qu’un membre de son gouvernement tentait des choses sur internet (pour merder lamentablement, il est vrai), les mêmes gardiens vigilants des bonnes conduites sur le réseau ne soient pas déjà montés à l’assaut de la Fleur devant les boulettes qu’elle accumule. Mais on sait qu’elle est dans le Camp du Bien, donc passons. Dès lors et puisque la fuite a eu lieu, il faudra un petit touite ou deux pour remettre les choses au clair : nan d’abord, le rapport confidentiel c’était juste un ballon d’essai pardon un brouillon de travail des services d’Orange administratifs et ça n’a pas de caractère officiel, que nenni, surtout depuis que ça a fuité, hein, clic clic annuler annuler et zut ça ne marche pas tu sais pas cliquer.

Moui. Bon. Bref. Si certains ne laissaient pas traîner bêtement leurs fichiers à gauche ou à droite, la pauvre Fleur ne serait pas obligée de se la jouer donneuse de leçons sur les internets avec du hashtag qui cogne. Ceci posé, si cela ne camoufle pas complètement les tentatives assez grossières d’intrusion de l’État, une fois de plus, sur le réseau des réseaux, cela permet au moins de détourner un peu l’attention des journalistes sur des questions annexes.

C’est pratique, la communication internet. Dans les mains des ministres, cela reste un tantinet pathétique.

montebourg béatEt d’ailleurs, même lorsqu’on s’écarte des nouvelles technologies, la maîtrise des outils n’est pas meilleure. Arnaud Montebourg vient d’ailleurs à point nommé pour illustrer cette tendance : de la génération précédant celle de Fleur Pellerin, on pouvait s’attendre à un repli stratégique de l’effervescent individu dans une communication plus traditionnelle et d’autant plus huilée. Il n’en est rien : même dans ce cas, c’est parfaitement consternant. Il n’atteint certes pas le niveau de son N+2 (le Président lacté au délicieux nappage caramel), dont on aura pu mesurer, la semaine dernière, toute l’étendue de la nullité, et qui, pour enfoncer le clou, aura remis ça cette semaine en tentant de récupérer le succès d’Airbus (et en échouant misérablement). Mais on comprend que les internets et les lolcats, c’est vraiment pas son truc, et que la diplomatie est un mot qui lui est parfaitement étranger, ce qui ne surprendra personne au vu de l’affaire Titan.

En effet, on apprend que le brave Arnaud, calculette à la main, estime avoir sauvé près de 60.000 emplois en France grâce à ses efforts frénétiques :

« Depuis mon arrivée, nous avons sauvé 59.961 emplois sur 70.909 postes menacés »

On admirera au passage, au milieu de l’habituel gloubi-boulga intellectuel qui sert de fil rouge aux raisonnements des ministres, la précision diabolique du calcul, et on attendra avec impatience le détail des emplois menacés, de ceux qui furent sauvés et des circonstances qui permettent d’attribuer tout ça au remuant ministre. Le plus drôle est d’écouter, béat de sa propre admiration, le même Montebourg expliquer sans rire que, je cite :

« Nous rebâtissons, comme à l’époque des grands plans pompidoliens. On renforce tous nos points forts et on unifie les forces par filières autour de projets d’avenir. Notre politique est celle d’un colbertisme participatif. »

Las. Toujours avec cet entregent caractéristique des cuistres et des fats, le ministre n’avait pas même fini de refermer sa mâchoire, pendante d’admiration devant sa propre puissance intellectuelle, que l’INSEE venait à sa rescousse en annonçant calmement que la France avait perdu, en 2012, près de 100.000 emplois. Manifestement, le colbertisme participatif, ça marche moyen.

montebourg cccp

Il faut se résoudre à l’évidence : ni Pellerin, ni Montebourg (ni Hollande dont ils s’inspirent un peu trop) ne semblent maîtriser leur communication, ni ne semblent pouvoir montrer une réelle compétence en économie, ce qui est tristounet pour une ministre déléguée à l’économie numérique (eh oui : à ce poste, on ne peut pas tout miser sur le seul numérique) et encore plus accablant pour le ministre d’un redressement de plus en plus hypothétique. L’interventionnisme débridé et le colbertisme avoué (!) qu’ils prônent avec décontraction montrent qu’ils en sont encore restés aux schémas erronés d’un XVIIème siècle vraiment pas disco. On comprend, bien sûr, que leur intérêt, pour le coup, est lui parfaitement sauvegardé avec cette attitude qui frise l’autisme devant les échecs cuisants que ces méthodes encaissent depuis des lustres. Mais le bénéfice pour le plus grand nombre, lui, continue de se faire attendre.

Heureusement, leurs atterrantes boulettes communicationnelles nous font bien rire.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires102

  1. Fwh

    Merci H16 pour cet article, j’avais raté le Montebourg et ses 60000 emplois sauvés (l’autosatisfaction, il sait faire apparemment).

    Réflexion du jour : maintenant que Cahuzac est dehors, pour respecter la parité, il faut soit virer une femme ministre, soit embaucher un homme.

    Puisque les finances de la France ne sont pas au top, je propose de virer Fleur, Aurélie, ou Cécile. Ou les trois. Pour commencer.

    1. Virons les trois, et virons ensuite Montebourg et l’andouille de ministre qui trouvait Chavez top cool.

      1. gem

        Je ne prendrais pas le pari que leur remplaçants seront mieux. Même si la barre de la connerie a été placée très haut, il y a encore des champions méconnus tout à fait capable de bien pire (à l’image du chaviste, que personne ne connaissait, mais qui existait pourtant)

        1. Ah non, pas de remplaçants ! On vire, on nettoie, on vidange, on apure. Pas question de recaser.

          1. gem

            Suis-je bête. Je n’y avait pas penser. Faut dire qu’en pratique, ne pas remplacer, on n’a jamais vu ça

      2. kelevra

        harlem desir pourrait faire son entree au gouvernement, les socialos le trouvent tellement nul comme 1er sekretaire de sektion, qu il y aurait toute sa place

    2. Pandora

      Puisqu’il faut « faire des économies » sur le budget de l’Etat, je propose carrément de virer la moitié des Ministres, et de tous leurs conseillers. L’Allemagne n’en a que 15 et elle n’est pas si mal gérée.

      Mais il faudrait pour cela s’attaquer à la mafia des hauts fonctionnaires d’Etat et ce serait une véritable révolution.

      1. Le Gnôme

        Mmoui, mais c’est un état fédéral. L’état central ne s’occupe pas de certaines choses. L’éducation est du domaine des Länder, par exemple.

        1. aristarque

          Les Teutons doivent donc être de parfaits ignorants puisqu’il n’ ont pas la chance d’avoir leur État fédéral qui se mêle de cela et d’ autres choses…

          1. Le Gnôme

            Oui, contrairement à nos trop nombreuses strates administratives, chacun ne s’occupe que du rôle qui lui a été préalablement défini. C’est une différence kolossale avec nos couches qui se superposent et interviennent dans le même domaine en cramant du pognon pour faire des doublons.

        2. Rimbow

          Ce qui n’empêche pas pour autant l’existence d’un ministère fédéral de l’Éducation, qui s’occupe de la régulation du système éducatif, et qui est également chargé de la Recherche. Eux ne s’embarrassent pas par contre, de ministères aux noms bien trouvés mais dont l’existence est bien douloureuse pour le contribuable qui sait que le fonctionnement de 34 ministères n’est pas gratuit, tels que les ministère de l’Économie numérique, des Droits des femmes, de l’Économie sociale et solidaire, de la Décentralisation, du Développement, du Redressement productif,… On pourrait faire du ménage dans tout ça sans pour autant faire diminuer le poids de l’État, jusqu’à arriver au moins à 20 ministères. M’est avis qu’on pourrait aller bien plus loin mais 20 est le bon chiffre pour ne fâcher personne.

        1. aristarque

          Surement pas puisque Chypre est à peu près 60 fois plus petite que la France!
          Nous aligner sur Chypre reviendrait à un parlement de 3.300 élus!
          Pitié pour nos pauvres sous,..

    3. mario

      Oserais-tu sous-entendre que trois femmes sont nécessaires pour compenser à égalité le départ d’ un homme ? 😉

      Avec ce trio, cela peut le faire mais sera-ce bien perçu???

  2. Boutros

    C’est la loi des vaseux communiquants.
    ( et dans le texte « précédant » -verbe- siérait mieux).

  3. dede

    Pour les lecteurs non communistes qui auraient fait l’erreur de ne pas apprendre le russe a la grande epoque, il serait souhaitable de traduire les slogans affiches (peut-etre en sous-titre de l’image?). Non seulement parce que « google translation », c’est de la daube mais egalement parce qu’aller retaper un texte en russe dans un outil de traduction avec un clavier azerty, qwerty ou qwertz, c’est une veritable galere.
    Ceci dit, je ne pretend pas vouloir vous imposer un boulot supplementaire et je peux me contenter de ce que mon incompetence me permet de comprendre.

    1. Porfirio

      Mon peu de grec me donne un truc de cet acabit:
      Призрак бродит по Европе, призрак коммунизма
      (Prizrak brodit po Evrope, prizrak kommunizma)
      ce qui donne magie google:

      Un spectre hante l’Europe, le spectre du communisme
      C’est vraiment une affiche de propagande sovietruk? 😛

      Excellent billet soit dit en passant :).
      J’ai vraiment pas compris l’allusion pompidolienne de Montebourg, c’est fichtrement inattendu. Enfin, c’est certainement un effet de manche.

      1. aristarque

        Sous Pompidou, les affaires économiques de la France allaient encore très convenablement puisque cela a commencé à se dégrader vraiment à la fin de 74 après le choc pétrolier de 73, le temps qu’il se fasse sentir réellement… Et Pompidou était encore dans la phase grands travaux engendrés par l’ Etat mais avec les moyens de sa politique.
        Appeler l’ Arsouille en exemple alors que la dégringolade n’ a cessé de croître et embellir sous son règne, ferait peu crédible et désordre pour les moins de 40 ans qui croient encore aux bienfaits du socialisme (parce que finalement, ils n’ont rien connu d’autre non plus),..

        1. Porfirio

          En fait ma surprise vient d’une référence à un type qui ne fait pas partie de la mythologie de gauche et qui ne soit pas de Gaulle. Connaissant la côte actuelle de Pompidou auprès de l’électorat de la gauche radicale, ça m’a quelque peu ébaubi.
          Sinon, effectivement, s’inscrire dans la lignée des grands plans visionnaires et grandioses, ça fait toujours bon effet, mais de là à parler d’un socio-traître brrr.

          1. aristarque

            On peut apprécier cela comme le fait qu’ils ne savent vraiment pas ou plus à quelle référence se raccrocher.
            Possible que ce ramas d’ anciens combattants de Mai 68 ou descendants de ces glorieux » ancêtres ont un petit remerciement tardif à l’ égard de Pompidou qui n’ avait pas suivi le Général quand il envisageait de faire donner la troupe…

      2. mario

        Priz(t)rak, ce n’ est pas le petit nom d’ oiseau dont est affublé Niel chez Orange, SFR, Bouygues et autres oligarques?

  4. Marianne

    « (…) ils en sont encore restés aux schémas erronés d’un XVIIe siècle vraiment pas disco. On comprend, bien sûr, que leur intérêt, pour le coup, est lui parfaitement sauvegardé (…) »

    Tout est dit, non ? Pour les gouvernants tout va bien, donc leur action est bonne, donc les schémas sont bons ! Et les contestataires ne sont que des jaloux ou des olibrius. Na.

  5. Pascale

    Ah, bon ?! Il aurait sauvé 61.000 emplois ?! Étonnant que la presse, si prompte à chanter les louanges de nos minustres, n’en ait pas parlé au jour le jour et que ça ne sorte que maintenant.
    Parce qu’avec l’état de l’emploi en France, c’est une information autrement plus importante que le mariage pour tous dont on nous a bassiné les oreilles pendant des mois et des mois.

    1. YP

      Arnaud me fait penser à Gilbert Bourdin. Lui aussi il tuait les Lémuriens par millions avec le canon laser de la Vierge Marie. Heureusement que le pape du Mandarom était là pour sauver la terre. Rien que cela justifiait que les vierges se prosternent à ses pieds.

      Bon Arnaud, il commence petit – pour l’instant, il ne s’occupe que de la France.

      L’état est devenu notre Vajra Triomphant. Et nos minustres forment l’Association des Chevaliers du Lotus d’Or.

      Au début, je croyais qu’on avait simplement élu des incompétents. Mais non. Ce sont de véritables barjots. Des prêtres du néant, déployant tout leurs efforts dans la destruction de la liberté. Parfois, je ne sais même plus si on doit rire de cela, tant notre situation semble sans espoir.

  6. Emma

    Merci H16, une nouvelle fois.
    « On comprend, bien sûr, que leur intérêt, pour le coup, est lui parfaitement sauvegardé avec cette attitude qui frise l’autisme devant les échecs cuisants que ces méthodes encaissent depuis des lustres. »
    Tout est dit.
    Qu’est-ce qu’elle nous chante la Fleur ? Ainsi font, font, font les petites marionnettes ?

    1. NoName

      C’est du déni de réalité, une pathologie très développée chez nos politiciens. Ils doivent se la transmettre par contact, lorsqu’ils se passent les valises (on leur a expliqué, pourtant, qu’il fallait mettre des gants).

      Remarque, avec une armée mexicaine pareille, à force de faire boulettes sur boulettes, on pourrait éventuellement en virer deux ou trois. A moins que ce soit un concours avec le président.

    2. aristarque

      Ce qu’ elle chante, notre Fleur :
      « changer les Coeurs avec des bouquets de Fleur » …

  7. NoName

    Excellent billet H16, etc… tu connais la suite.

    Quand on va sur le lien e BFM, ça donne ça:
    « Dans un rapport confidentiel, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin critiquent vivement l’action du gendarme des télécoms, accusé de favoriser les consommateurs au détriment de l’emploi et des opérateurs. »

    Attendez on se la refait:
    « accusé de favoriser les consommateurs au détriment de l’emploi et des opérateurs. »

    C’est dit: le pouvoir d’achat, les consommateurs, bref le contribuable, on s’en balance, tant qu’on peut limiter la casse dans les statistiques et continuer à enrichir les petits copains, puisque l’Etat a des billes chez certains, et que les suppôts de celui-ci doivent bien en avoir à leurs noms dans les autres.

    1. aristarque

      Évidemment. ORANGE est une boîte découlant de l’ ancien monopole qui a de beaux restes malgré le poids des fonctionnaires qui y sont encore et qui présente pour nozelites au pouvoir deux intérêts majeurs :

      une des rares boites qui crache un dividende trrrreeeees confortable, donc qui fait un gros virement chaque année à. Bercy, surtout que ce dernier ne se gêne pas pour indiquer combien il veut de la caisse pour aider Orange à décider du montant. C’est plus courtois qu’à Chypre toutefois même si le principe est du même tonneau.

      havre de recasage des potes ou des éclopés du pouvoir.

      1. channy

        D’ailleurs si les dividendes sont très confortables la valeur de l’action elle est en sensible baisse depuis 2 ans

      2. Mario

        Tiens, son PDG qui avait pourtant bien courbé l’ échine au moment de la cession avortée de Dailymotion sera peut-être viré demain soir de son poste à cause des retombées de l’ indemnité de Tapie Bernard. Si même être un parfait courtisan ne vous protège plus, où va-t on !?

    2. mario

      au détriment de l’ emploi, des opérateurs et de……..l’ Etat (par les pertes d’une bonne TVA bien juteuse…

      1. skunker

        Vraiment intéressante cette interview (merci Josselin pour le lien).

        Reynaud y est traité comme s’il faisait de la politique. Il ne faudrait peut-être pas oublier qu’il n’est pas responsable de ce qui ce passe chez la concurrence. Aux autres de faire de meilleures offres ou de disparaitre.

  8. Olivier

    « Nous rebâtissons, comme à l’époque des grands plans pompidoliens. On renforce tous nos points forts et on unifie les forces par filières autour de projets d’avenir. Notre politique est celle d’un colbertisme participatif.  »

    J’en ai mal au ventre de rire!

    1. kolokotronis

      Colbertisme participatif … Je crois que l’on touche de nouveaux fonds dans la pensée dans ce pays.

    2. Pascale

      Punaise ! C’est vrai que « colbertisme participatif » fallait le trouver ! Bravo à l’agence de com qui a sorti ce slogan.

    1. Montebourg est une frétillante endive frisée parfaitement incompétente et son action est délétère. Il se bat sur le terrain et fait des dégâts. Ce n’est pas rare.

      1. mlallier

        Pour ne pas faire de tort aux producteurs d’endives, je suggère de l’écrire avec un A, comme andouille, lorsqu’elle est frisée.

    2. Pascale

      Je le prends plus pour un Don Quichotte qui, en plus, jouerait le rôle des moulins à vent.

  9. Sylvain Jutteau

    Le consommateur, voilà l’ennemi. Mdr.

    + le parlement Chypriote qui préfère le fric des Russes
    + le planteur de cheveux Cahuzac qui se prend le vent de face
    + Guérini
    + les marseillais qui se rebellent et obtiennent gain de cause contre la subvention de 400.000€ au lumpenprolétaire David Guetta

    Ah,…tout cela me met de fort belle humeur.

    D’autant plus que j’ai un motif de bonne humeur : mon article sur « La dépense publiques pour sortir de la crise » a du succès.

    Voili Voilà l’auto-promotion :

    http://sylvainjutteau.blogspot.fr/2013/03/la-depense-publique-pour-sortir-de-la.html

    Bon, évidement, mon article ce n’est pas l’audience gargantuesque de H16, mais bon, chacun trouve son plaisir à sa mesure.

    Quelle joie, quelle joie, je suis tout léger ce matin !…

    Grosses Bises.

    1. JS

      Vous oubliez la recente affaire de la depute PS a Marseille qui s’en tire avec du sursi et aucun autre mis en examen bien evidement…

      1. skunker

        Une seule mise en examen c’est une de plus que d’habitude. Enfin une statistique qui monte !

  10. docludo

    c’est bête pour cahuzac, car s’il avait un compte en suisse cela prouve qu’ il a de bonnes compétences en fiscalité.

  11. Hugues

    Alors, qui sont les réac d’aujourd’hui?! Ces bas-du-front à queues plates qui s’accrochent à des idéologies du siècle passé. Ce n’est pas comme cela que nous pouvons construire l’avenir, surtout quand on sait ce que l’avenir socialaud-communiste nous réserve…

    1. Pascale

      Hugues, vous faites du mauvais esprit : eux ce sont des « progressistes », Môssieur !

  12. JS

    Je me repete mais parfois en lisant ces billets, j’ais reellement l’impression qu’on parle d’un pays, de situations et de personnes fictives….mais non c’est la France, c’est reel et c’est maintenant !

  13. aristarque

    Je plains sincèrement les 39 qui se sont crus miraculés en lisant les titres et qui ne font finalement pas partie des passagers de la chaloupe d Arnaud.

  14. Maximilien

    Semaine historique ! Un politocard a été contraint de démissionner grâce à ce sublime espace de liberté qu’est Internet.
    Défendons Internet car lui seul peut nous défendre contre tous ces prédateurs de libertés fondamentales.

    1. Porfirio

      Idée à la nouille et hypothèses alambiquées, en laissant hasarder mon imagination, je me mets à imaginer que Mediapart s’inscrirait bien dans une stratégie anti-Canard en aspirant ses scoops.
      Rien de mieux qu’un organe de dénonciation contrôlée pour empêcher toute fuite impromptue, épurer le système des petits gêneurs, donner bonne façade etc…

      Mine de crayon, ça me paraît pas trop poussé 😡

  15. Tea Party

    Je ferais bien du redressement non productif avec Fleur Pellerin. ( » Câlin  »en me protégeant) Apres, lors de l’immuable cigarette, pour le repos du combattant, je lui expliquerai ce qu’est une ministre, qu’elle est inutile, à quoi correspond son ministère fantôme, que lorsqu’on a rien à dire, il vaut mieux se taire, pour combler ses nombreuses lacunes, se serait du gagnant – gagnant, comme disait une autre ministre  » illustre » de gauche du même acabit.

  16. Nocte

    Un Ministre qui s’ autocongratule d’une réduction de pertes d’emploi…

    Putain de stratégie de l’échec… « on a le cerveau qui a frit, on a pas tout compris »

  17. Peste et coryza

    C’est une potiche. Avec de jolies formes en plus.
    Normal en politique française : les vrais ministères, c’est pour des personnes bien choisies.

    Quant à Cahuzac, il est représentatif de l’oligarchie des incapables : très compétent pour lui même, très incompétent pour l’intérêt général ou l’intérêt de l’entreprise qu’ils dirigent. Or la description de sa fiche de poste dit bien que le ministre du budget est au service de l’intérêt général, ceci étant récompensé par de forts gras émoluments.
    Tout comme le PDG est au service de sa boite, avec forts gras émoluments là aussi.

  18. BA

    Mercredi 20 mars 2013, vers 13h30 :

    La situation est en train de dégénérer.

    Lisez cet article :

    La Banque centrale européenne (BCE) a prévenu qu’elle cessait d’alimenter en liquidités les banques chypriotes tant que Nicosie n’accepte pas le plan de sauvetage.

    Aussi policé soit-il, Mario Draghi sait employer la force lorsqu’il le juge nécessaire. C’est la méthode qu’il a choisie, à Chypre, pour forcer le gouvernement à accepter le plan de sauvetage de l’UE et du FMI, rejeté par le parlement chypriote mardi.

    Après avoir «pris acte» du rejet du plan d’aide par Nicosie, la BCE a sorti son arme de dissuasion massive: le blocus monétaire. Elle a prévenu qu’elle n’alimenterait plus les banques chypriotes en liquidités, tant que le plan de sauvetage UE-FMI ne serait pas accepté.

    «Les liquidités d’urgence de la BCE ne sont disponibles que pour les banques solvables, or les banques chypriotes ne sont pas solvables tant qu’elle ne seront pas recapitalisées rapidement», a indiqué Jorg Asmussen, l’un des membres du directoire de la BCE.

    Jamais la BCE n’avait encore brandi une telle menace. Du coup, le ministre des Finances chypriote et le gouverneur de la banque centrale de l’île n’ont pas d’autre choix que de laisser les banques fermées jusqu’à nouvel ordre…

    Eviter des émeutes «comme en Argentine».

    «S’ils ouvrent les banques, alors que la BCE bloque l’accès aux liquidités, ce sera la ruée sur les guichets, et des émeutes comme en Argentine!», prévient Gilles Moec de la Deutsche Bank.

    «Les déposants ne pourraient plus retirer du cash, faute de billets suffisants, et ceux qui voudraient faire des virements à l’étranger se verraient répondre que c’est impossible car la banque n »est plus autorisée à le faire par la BCE…», poursuit Gilles Moec, spécialiste des questions monétaires européennes.

    En attendant, les distributeurs automatiques de billets fonctionnent toujours à Chypre. Ils sont alimentés par les réserves de la banque centrale chypriote. Combien de temps cela va-t-il durer ? Nul ne le sait. Cela dépendra des réserves en «cash» de la banque centrale locale qui, selon les pays, peuvent permettre de «tenir un siège» d’après les experts …

    Plus grave encore : les entreprises, notamment les compagnies aériennes chypriotes ne pourront bientôt plus payer leurs factures de kérosène, faute de pouvoir faire des virements à l’étranger… Si la situation se prolonge, le blocus monétaire peut très vite se transformer en blocus économique. Du jamais vu dans l’Union européenne !

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/03/20/20002-20130320ARTFIG00468-l-europe-organise-le-blocus-monetaire-de-chypre.php

    1. RTP

      A un moment ou à un autre, un gangster, ça sort son arme. Et ensuite on n’est pas loin de moment où il va s’en servir.

    2. Bugbreeder

      Alors une seule solution : laisser les Russes régler l’ardoise des banques chypriotes en échange de leurs grosses réserves de gaz naturel que lorgne GazProm, et sortir de l’€.

  19. NOURATIN

    Il est vrai que ces deux là font une belle paire (non, pas de ça, enfin)
    mais bon, n’oublions pas les autres, tous les autres, même ceux dont on se tue à nous dire qu’ils sont bien parce qu’ils seraient presque de droite comme Valls ou Moscovici (dit Mosco le Trotsko).
    Et n’oublions jamais qu’on a failli se récolter Minou la Tringlette, le copain de Dodo la Saumure, comme Président.
    Pas de doute, le PS c’est un réservoir inépuisable!

  20. BA

    Le blocus de Chypre vient de commencer.
    Les masques tombent.
    L’Union Européenne révèle son vrai visage.

    La Banque Centrale Européenne révèle son vrai visage.
    La BCE n’est qu’un gang de maîtres-chanteurs.
    La BCE affame les Chypriotes jusqu’à ce qu’ils cèdent.
    La BCE arrête de fournir des billets en euros aux banques de Chypre jusqu’à ce que les Chypriotes cèdent.

    Les masques tombent.
    L’Union Européenne n’est qu’une dictature.
    Ni plus, ni moins.

    Ceux qui soutiennent cette dictature n’ont aucune leçon à nous donner.
    Aucune.

    Le blocus de Chypre me rappelle le blocus de Berlin. (Le 24 juin 1948, à l’issue d’une longue dégradation des relations entre les quatre occupants de l’Allemagne, l’Union soviétique bloque les voies d’accès terrestre à Berlin-Ouest. Commence alors le « blocus de Berlin », qui dure jusqu’au 12 mai 1949.)

    Ceux qui soutiennent l’Union Européenne sont comme ceux qui soutenaient l’URSS au moment du blocus de Berlin.

    Ceux qui soutiennent l’Union Européenne ont oublié que le blocus de Berlin n’a pas empêché l’effondrement de l’URSS quarante ans plus tard.

    Les dictatures peuvent faire tous les blocus qu’elles veulent : à la fin, les peuples finissent par les détruire.

    Les 15 peuples qui étaient réunis dans l’URSS ont fini par reprendre leur indépendance : aujourd’hui, l’URSS est morte.

    De la même façon, les 27 peuples qui sont réunis dans l’Union Européenne reprendront leur indépendance : demain, l’Union Européenne mourra.

    L’Union Européenne rejoindra l’URSS dans les égouts de l’Histoire.

    Lisez cet article :

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/03/20/20002-20130320ARTFIG00468-l-europe-organise-le-blocus-monetaire-de-chypre.php

    1. gem

      Ne soyez pas débile. Chypre a un déficit commercial de 6 milliards pour un PIB de 18, c’est monstrueux, et ça doit cesser. Et les 2 principales banques chypriotes se sont mangé 10 milliards de pertes, pour des fonds propres de … 3 milliards (sauf erreur) . http://chevallier.biz/2013/03/du-bolchevisme-au-communisme-de-l%E2%80%99eurss-chypre-et-les-depots/
      Elles sont mortes, les renflouer n’a aucune justification économique (par contre, politiquement, … bref, c’est un autre sujet)

      Ce que fait la BCE ce n’est pas un blocus, c’est ce qu’elle aurait du faire en Grèce, en Espagne, en Italie et ailleurs : fermer le robinet qui rempli la barque et la fait couler. Liquider les bad banks, envoyer leur dirigeants devant les tribunaux, faire avaler les pertes aux créanciers plutôt qu’aux contribuables, et sauver ce qui peut l’être (pour les détail voir Vincent Bénard :
      http://www.contrepoints.org/2012/05/15/83179-usa-un-bon-plan-pour-en-finir-avec-les-banques-too-big-to-fail
      etc. )

      Ça me semble sain que la BCE cesse d’alimenter une banque en faillite, et un pays qui a un déficit commercial aussi monstreux que Chypre (6 milliards de déficit pour 18 milliards de PIB). Qualifier de « blocus », c’est juste débile

      1. Aloux

        Je serais d’accord si l’objectif de la BCE était de forcer la faillite ordonnée de ces banques et d’assainir la situation, mais c’est loin d’être le cas sauf erreur de ma part. Donc grosse clé de bras en ce qui me concerne (d’ailleurs pourquoi l’UE a-t-elle été si indulgente avec la Grèce ou l’Espagne et est-elle aujourd’hui si brutale avec Chypre ? Certains pays seraient-ils plus égaux que d’autres ?)

        1. Pour des raisons géopolitiques : des fortunes russes, plein de gaz … La Grèce, à part de vieilles statues et beaucoup (trop) de soleil …

        2. Aloux

          Mais justement, en se montrant si brutal l’UE ne prend-elle pas le risque de pousser Chypre (et ses réserves de gaz) dans le giron de la Russie ? La Grèce ça vaut rien, j’aurais mieux compris qu’on ne la ménage pas mais que par contre on mette des gants avec Chypre…

          Je crois que quelque chose m’échappe là…

      2. Buchanan

        C’est effectivement ce qu’il faut faire : actionnaires, puis obligataires, puis déposants > 100 Keuros si les 2 premiers ne suffisent pas.
        Maintenant, il va falloir m’expliquer pourquoi quelqu’un qui a un compte à la Société Générale ( eh oui, il y a la SG à Chypre) devrait être affecté. C’est ça qui fait peur, sachant qu’il y a l’UE et le FMI derrière.
        La première partie c’est du libéralisme (les 2 banques pourries servaient quand même plus de 4% d’intérêts par an sur les dépôts, + pertes sur la actifs grecs, c’était quand même prévisible) , la seconde, c’est une socialisation des pertes, du communisme, une dictature, la fin du droit de propriété, on l’appelle comme on veut.
        Le message passé est bien différent.

      3. jazzyme

        Vous oubliez de dire que les dépôts sont censés être garantis à hauteur de 100 000 euros et que dans le premier plan de l’UE tous les titulaires d’un compte étaient touchés. C’est inadmissible.

  21. Buchanan

    Un peu hors sujet mais à classer dans le grenelle de la décomposition.
    http://www.businessinsider.com/art-cashin-decline-of-civilizations-2013-3
    « A democracy cannot exist as a permanent form of government. It can only exist until the voters discover they can vote themselves largesse from the public treasury. From that moment on, the majority always votes for the candidates promising them the most benefits from the public treasury, with the result that a democracy always collapses over a loss of fiscal responsibility, always followed by a dictatorship. The average of the world’s great civilizations before they decline has been 200 years. These nations have progressed in this sequence: From bondage to spiritual faith; from spiritual faith to great courage; from courage to liberty; from liberty to abundance; from abundance to selfishness; from selfishness to complacency; from complacency to apathy; from apathy to dependency; from dependency back again to bondage. »
    Ou en est-on en France ? Entre apathie et dépendance ? En tout cas, la fin est proche.

      1. Aloux

        Vu ce que le contribuable français subit de la part de Bercy je dirais qu’on est déjà bien engagé dans le bondage.

    1. Bugbreeder

      En France on est clairement dans la dépendance, donc dernière étape avant la re – mise en esclavage.

    2. gem

      Dans la mesure où notre si vénéré système de retraite par répartition relève clairement du « bondage », et vu le monceau de dette public, on a déjà dépassé le stade de la « dependency ».
      On peut encore se barrer, mais si vous ne le faites pas vous savez ce qui vous attend : la prison et les travaux forcés pour dettes (pas les vôtres, les dettes, mais ça ne fait aucune différence).

  22. Béret vert

    H16,
    Au risque de me faire mal voir, si vous billets sont toujours aussi pertinents, je trouve qu’au niveau du style vous absusez un peu des mêmes formules. Conseil d’ami.
    Allez, j’me sauve avant l’orage mais je reviendrais, votre blog est exceptionnel.

    1. tintin

      En même temps quand on écrit pratiquement un billet par jour depuis plusieurs années, c’est le genre de chose qui doit arriver fatalement.

      1. Aristarque

        Tu ne vas pas nous faire une petite déprime quand même ou un coup de mou ?
        La critique est aisée mais l’art difficile!

          1. gem

            bah, si tu te renouvelle je ne t’en voudrai pas, mais si tu ne le fait pas, non plus. Te prends pas la tête avec ça.

          2. Chardon

            Le style est une marque de talent ; moi, je lis une sensibilité à travers ces « formules », et qui enrichit le discours. Je préfère cela à une infâme bouillie « équilibrée », et il y a un sérieux risque d’artifice à tenter d’échapper à son naturel ^^

          3. hussardbleu

            Allez, c’est le Printemps, aujourd’hui, souris, H16, et oublie le pisse-vinaigre de service ! et pi d’abord, moi, je fais rien qu’à t’admirer pour ton style « fleuri » si plaisant à lire… qu’au lieu de rire, on devrait en pleurer…

            Pour le « béat de sa propre admiration », Saint-Simon disait « en proie à lui-même » : ça a de la gueule aussi!

  23. Mernovat

    Interview de Fleur Pellerin dans GQ :
    « Quelqu’un qui crée son entreprise doit pouvoir récolter les fruits du risque qu’il a pris et ce n’est pas à mes yeux incompatible avec des valeurs de gauche ».
    « Ma spécialité reste les finances publiques mais à l’ENA et à Science Po, on nous apprend à nous mouler dans n’importe quelle problématique. « 

    1. Ca va jusqu’au moment de mettre en pratique. Là, ils apprennent à problématiser n’importe quelle moule.

    2. bob razovski

      « on nous apprend à nous mouler dans n’importe quelle problématique. «  »
      Avec le résultat qu’on sait…

  24. vivalatina

    Hollande parle d’une filière exemplaire pour l’industrie Aéronautique, pendant ce temps là, Airbus demande à tous ses fournisseurs de baisser leurs coûts de manière significative sur les 5 ans à venir ( on parle de de 10 à 30 %, à vérifier selon les fournisseurs) laissant comme seule opportunité aux fournisseurs de partir en Afrique du Nord pour baisser les coûts de la mains d’oeuvre. C’est pas les bureaux d’études qu’on peu délocaliser là bas, donc ce sont les ouvriers qualifiés et non qualifés qui en pâtiront.

    Ils sont vraiment à coter de la plaque au gouvernement. De plus, l’efficatité d’Airbus aujourd’hui est directement liée aux plans sociaux mis en place il y a quelques années, ils en disent quoi les économistes du gouvernement?

  25. gnarf

    Le socialisme c’est exactement cela: la survivance du colbertisme a la fin de l’absolutisme, le colbertisme participatif.

Les commentaires sont fermés.