L’égalitarisme sexuel ultime est en marche

Je l’avais déjà noté précédemment, mais décidément, le sexe travaille nos élites. Bien sûr, la question du mariage homosexuel bondit immédiatement à l’esprit. Mais ce n’est, en réalité, que l’élément le plus visible d’une série de principes philosophiques que l' »élite » au pouvoir entend clairement imposer à tous, comme l’actualité nous le rappelle.

L’un de ces principes est que, par exemple, l’accès au sexe doit être égal pour tous et toutes. Ce n’est pas encore un droit de l’Homme, pardon un droit de la Femme et de l’Homme, mais il semble évident qu’à partir du moment où certains souffrent de ne pouvoir, justement, y avoir accès, le socialisme appliqué et nos gouvernants vont tout faire pour corriger cet enquiquinant empêchement.

Comme d’habitude, il s’agira dans un premier temps de présenter tout ceci comme une nécessité pour une population défavorisée. L’intérêt de cet angle est que toute personne qui trouverait ça grotesque, inapproprié, choquant ou que sais-je sera placé dans les rétrogrades, les réactionnaires ou les conservateurs (mélanges possibles, proportions au choix). Et cela permet aussi d’utiliser les problèmes, les souffrances ou les pulsions de certains afin de faire avancer l’agenda égalitariste. En plus, c’est assez simple : pour faire pleurer dans les chaumières, on peut toujours dégoter une veuve, une orpheline, ou un paralytique. Bingo, ce sera un paralytique !

Et voilà le Conseil Général de l’Essonne qui tente donc, à pas de loup histoire de ne pas effaroucher la ménagère, de lancer le débat sur les assistants sexuels. En substance, le conseil tente d’engager une réflexion « sur la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap » avec à la clef la création d’un statut « d’assistant sexuel ».

Bien sûr, l’idée même qu’une forme subtile de prostitution d’état soit mise en place a déclenché quelques remous. C’est dommage, il y aurait certainement plein de choses à dire à ce sujet (et pas seulement, comme je le proposais déjà en 2006, en créant une Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations Sexuelles et pour l’Egalite des Chances Sexuelles). Et bien sûr, on comprend que cette tentative du Conseil général n’est pas vaine même si l’idée est repoussée : elle est maintenant plantée dans l’esprit des Français et relayée, régulièrement, petit-à-petit, par des médias avides d’idées nouvelles. Un jour, elle sera acceptée.

Aurélie Filippetti CCCPUn autre principe en cours d’installation dans la société française est celui de la parité dans toutes les strates de la société : dans les entreprises, dans les administrations, aux élections, bref, partout. Dernier avatar en date des velléités d’une représentation parfaite des hommes et des femmes absolument partout, les déclarations de la Ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, laissent peu de place à toute interprétation un peu indulgente : oui, on va absolument tout faire pour que les hommes et les femmes soient représentés avec une égalité mesurée par interférométrie-laser s’il le faut. Ça va être carré de chez carré. Pas un texte, pas une couette, pas un pantalon, pas un zizi qui dépasse. Même dans les arts !

Là encore, la manœuvre est tellement grosse que même les journaux délicieusement à gauche s’interrogent sur le bien fondé de la démarche : à quand la parité dans les chœurs, chez les ténors et les basses, par exemple ? Non ?

On regrette que la réaction ait été plus molle concernant les dernières sorties de l’inénarable Najat Vallaud-Belkacem, maintenant abonnée à mes chroniques tant elle s’obstine compulsivement à vouloir raboter ces kikis qui la narguent ouvertement. Mais à la quasi-folie de la porte-parlote du gouvernement répond en réalité l’aliénation mentale déjà bien installée de certaine administration qui a trouvé, dans sa ministre de tutelle, une alliée de choix pour une invraisemblable bataille.

Je voudrais exagérer que je n’y arriverais pas : on est bien, ici, dans des cas pathologiques graves, tant le bon sens semble avoir fui des pages de ce rapport, par exemple, qui entend montrer que les crèches sont des lieux de discrimination sexuelle abominables. Tout comme le relate, avec le calme froid d’un journalisme au sens critique livré en dose homéopathique, l’article de Libération, on y parle ainsi de la « dictature du rose » et de la nécessité d’« agir dès le plus jeune âge pour éviter un gâchis de talent et d’inventivité » ; mais zut de zut, avant la maternelle, « 63% des enfants « échappent » à l’influence d’une action publique ». Comme c’est dommage : une part encore énorme de la socialisation des bambins ne dépend pas des fous dangereux qui ont pondu ces monstruosités sponsorisées par un contribuable décidément trop généreux de son argent.

Au passage, il est troublant de comprendre que les parents qui, devant de telles âneries corrosives, choisiront de ne surtout pas inscrire leurs moutards dans les usines à dégenrer dès le plus jeune âge, seront ceux qui en auront les moyens financiers. Autrement dit : les classes populaires vont encore une fois trinquer pour les essais psychologiques et sociétaux de ces furieux baltringues. Encore une fois, comme l’a d’ailleurs souligné Drieu Godefridi dans son dernier livre, les fumeuses théories du genre constituent l’une des voies royales pour la destruction lente et voulue du droit.

égalité de genre

En fait, tout comme une taxation, d’entrée de jeu, de plus 50% de votre travail pour asseoir le bien-être d’une minorité de la population et tout comme une avalanche d’impôts, du jour au lendemain, provoqueraient une révolution, tenter de passer en force dans la société en essayant d’introduire l’égalitarisme sexuel ultime, le dégenrage enragé ou une parité totalitaire et à tous les étages ne marcherait pas.

En revanche, en procédant par petites touches successives, un coup-ci, un coup-là, on est passé d’un pays dans lequel on retenait, bon an mal an, un petit quart des salaires français pour faire marcher ses institutions et sa redistribution sociale à un état obèse qui ponctionne plus de la moitié de tous les revenus, taxe à tous les étages et ne distribue plus avec efficacité que la misère et le chômage. Pour l’égalitarisme ultime, celui qui permettra de gommer enfin la différence entre les hommes et les femmes, entre les Blancs et les Noirs, entre les petits et les grands, entre les intelligents et les imbéciles, entre les doués et les maladroits, il faudra donc procéder de la même façon : par petites touches successives et déterminées.

La cavalerie égalitariste est en marche. Qu’elle avance sans bruit n’enlève rien à son pouvoir de destruction.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires134

  1. Pandora

    La jalousie vient de ceux se sentent minables et c’est un vilain défaut. Mais il est bien humain et compréhensible. L’égalitarisme est un argument politique populiste facile pour pigeonner les envieux qui fonctionne parfaitement en France parce qu’ils sont nombreux.

    La gauche adore l’évoquer et ça marche ! Les jaloux de tous bords rappliquent immédiatement et adhèrent forcément puisqu’ils pensent en tirer bénéfice. Mais le résultat est souvent décevant pour eux.

  2. aristarque

    J’ espère que nos mignons socialistes constructivistes ont prévu de réformer l’ épouvantable inégalité entre celles qui ont des petits nénés et celles qui en ont des gros afin que le choix ne soit pas cornélien plus longtemps! Et, parité oblige, pareil pour les mâles.

  3. Emma

    Merci H16 de l’acuité de votre vision. Ce tableau consternant de l’égalitarisme en marche est parfaitement brossé.
    « […] sa redistribution sociale à un état obèse qui ponctionne plus de la moitié de tous les revenus, taxe à tous les étages et ne distribue plus avec efficacité que la misère et le chômage. » On ne peut mieux dire.

  4. Cap2006

    j’ai du mal à suivre votre réflexion….

    le mariage homos ne relève pas d’une égalité des sexes… mais de l’indifférence vis à vis de la sexualité … ( on ne demande pas aux couples héteros s’ils préfèrent la levrette, s’ils pratiquent l’échangisme ou l’abstinence)

    les questions d’accès à une sexualité pour les handicapés restent un sujet compliqué…. est ce une raison pour ne pas en parler ? je pense que c’est aux intéressés de s’exprimer…. et au législateur d’encadrer s’il le faut pour éviter les dérives et les abus…

    Quant à l’éducation qui développe les stéréotypes… c’est une réalité…. je me rappelle très bien les affiches pour la carrière d’enseignant… « elle fève de… » « il ambitionne à .. » et je pense qu’il est nécessaire que dès le plus jeune age les professionnels de l’éducation prennent conscience de leur pratique …. sans pour autant tomber dans les excès de la négation totale….

    De plus l’ouverture de droit c’est fournir un cadre pour le libre choix de l’individu…
    Si la GPA est un jour autorisée et encadrée en france, ce n’est pas pour cela que j’aurai l’obligation d’y recourir …

    1. Pascale

      L’État n’a pas à se mêler de notre sexualité. Sauf si elle nuit à autrui (viols ou crimes sexuels).

    2. aristarque

      Le paiement des impôts est autorisé et encadré en Socialie. Pourtant, bien que je n’ai pas envie de bénéficier de ce droit, il m’est chaleureusement recommandé de l’utiliser et si je reste sourd, dispositions sont prises pour m’aider à acquiescer…

    3. MonNom

      « le mariage homos ne relève pas d’une égalité des sexes… mais de l’indifférence vis à vis de la sexualité … ( on ne demande pas aux couples héteros s’ils préfèrent la levrette, s’ils pratiquent l’échangisme ou l’abstinence) » Exactement! De même l’état est indifférent si une personne couche avec une personne du sexe opposé, avec une personne du même sexe, avec l’une et l’autre, avec l’une et l’autre à la fois, avec plusieurs du sexe opposé ou avec plusieurs du même sexe etc. Du coup, l’égalité devant la loi est là : n’importe quel homme majeur peut se marier avec n’importe quelle femme majeure à condition que les deux soient consentants et cette union est limitée à deux personnes désireuses de la conclure sans qu’on est à se mêler de leur amour, sexualité effective, préfèrences sexuelles, à se poser la question si ça doit être ouvert à plusieurs personnes et si oui à combien de participants limiter, pourquoi, etc. Voilà tout. Le rabotage de ce concept très simple ramène l’état là où il n’a aucune place : en arbitre des sexualités et de pratiques sexuelles, en appréciateur de l’amour des autres, en juge moral et sociétal, en façonneur de la société.

    4. Nocte

      Non le mariage homo c’est surtout permettre aux homos d’avoir des gosses.

      L’état ne peut pas bon plus invoquer les assistants sexuels d’un côté et d’un autre hurler à l’oppression masculine sur les prostituées en se disant qu’ils vont condamner le client.

      Quant aux stéréotypes. .. je me marre encore… l’état n’a pas à éduquer les enfants mais c’est aux parents de le faire.

      1. paf

        les points de suspension c’est le style des gens qui parlent sur un sujet qu’ils ne maitrisent pas.

  5. Woland

    Chers camarades, la véritable solution pour une égalité sexuelle parfaite entre les beaux et les moches est l’obligation faite à chacun de ne jamais refuser les avances de quiconque. Corollaire: toutes les institutions, lois et règles morales (monogamie, mariage et autres). Nous entrerons ainsi dans l’avenir radieux d’une société sans classes dictées par le sexe et l’apparence physique. Tout le monde aura une chance égale de baiser dans un lupanar gratuit géant à l’échelle mondiale. Prolétaires du sexe moches et mal foutus, unissez-vous contre la dictature des nantis sexuels !

    1. Woland

      Correction: un bout de phrase manque « abrogation de toutes les institutions, lois et règles morales (monogamie, mariage et autres). »

      1. YP

        Je préconise d’ailleurs que les animaux aussi aient droit à leurs assistant(e)s sexuels ; on pourrait par exemple livrer Jack Lang aux koalas.

        1. aristarque

          Les koalas ne sont pas réputés pour leur sexualité débridée. DJack serait bien mieux avec les bonobos…

          1. YP

            Haro sur votre commentaire discriminant, M. Aristarque ! Car malgrès leur apparence inoffensive, les koalas sont en réalité parmis les plus gros queutards de la Création : Les études diététiques n’ont laissé aucun doute quand la sensibilité de leur libido à un régime d’amphétamines et de viagra.

          2. Nocte

            les mâles koala cherchent à couper le système 3 pièces des concurrents… débridés je ne sais pas, mais agressifs certainement 🙂

          3. aristarque

            @ Ami YP,
            le koala mignon est un bestiau qui dort facilement ses 20 heures par jour. Je dis bien qu’il dort et en plus, le mâle est plutôt du genre solitaire. En plus, il a ses petites manies parce que non content d’ exiger exclusivement de l’ eucalyptus, môssieu ne mange pas dans l’ arbre où il dort et réciproquement. Il faut donc qu’il se déplace pour se faire plaisir à table… Sur quatre heures d’éveil, cela doit l’ occuper suffisamment pour oublier ses dames (oui, il est polygame) qu’il n’ honore que pendant la période des amours et à raison de 2mn chrono chacune. Alors sous amphétamines+Viagra, cela s’améliore sûrement mais serait-ce suffisant pour Djack?
            Et en plus, il faudrait payer le billet pour l’ Australie alors que la soluce bonobo est beaucoup plus proche…

          4. mario

            Et quand ils s’y mettent, cela me paraît un peu acrobatique pour Djack mais, bon, emporté par l’élan et la foule…

    2. pi31416

      Bravo! Militons pour le droit à la baise opposable! A la pipe opposable aussi. Mesdames, rejoignez-nous et militons tou-te-s ensemble pour le droit au gougnottage opposable.

    3. gem

      ta solution est deja decrite dans le meilleur des mondes. Avec en plus l obligation de proposition sexuelle.

  6. Pascale

    Ceci dit, c’est loin d’être gagné.
    Je travaille dans le milieu de la télématique (numéros surtaxés) et là, l’argent se gagne dans les audiotel de voyance (99,99% de femmes) et les audiotels dits « roses » (99,99% d’hommes). Les premières téléphonent pour inlassablement demander : « est-ce qu’il m’aime » (en résumé), les seconds téléphonent pour « tirer leur coup » (excusez-moi l’expression).
    Deux mondes antinomiques qui ne sont pas près de se rencontrer. La confrontation avec la réalité, rien de tel pour appréhender la société et les « genres » …
    Et la jeune donzelle qui, du haut de sa trentaine, veut façonner l’Être Humain selon ses fantasmes, n’a absolument aucune idée la portée de ce qu’elle tente de nous imposer. Pour moi, c’est une psychopathe.

    1. MonNom

      Exact! Je n’ai pas tellement peur qu’ils changeront un jour la tradition ou l’être humain (en même temps ils prétendent que les réacs ont surtout peur de ça), j’ai précisément peur à imaginer toute l’échelle de la dictature institutionnelle qu’il leur faudra dans l’avenir, toutes les mesures de plus en plus coercitives et liberticides (apparemment, aujourd’hui ce n’est que le début) pour maintenir le respect de leur délire idéologique malgré la nature humaine. Ça va faire beaucoup de souffrance et de schizophrénie ambiante…

    1. aristarque

      Au bout de vingt lignes, on comprend que ce n’ est pas normal qu’une femme ait une machine à faire les bébés en elle (sic) et que la rédactrice a une trouille bleue d’attraper un polichinelle sous le tablier. J’ai lâchement arrêté cette instructive lecture au moment de l’ entame d un paragraphe par »en résumé » suivi de 300 lignes. Que fait le gouvernement pour remédier à cette déplorable situation de bipèdes sexués avec plein de différences entre eux?

        1. YP

          Son article sur le fascisme administratif est assez grave aussi (sa poliqiue de modération ne l’étant pas moins…) Je crains que la seule thérapie pour résoudre son conflit intérieur consiste à réunir ses économies pour se payer un voyage au Brésil, afin d’aller se faire greffer un phallus.

    2. Aloux

      Fascinant… quand je lis ce genre de prose, je ne peux pas m’empêcher de plaindre ces gens qui consacrent toute leur énergie à nier la réalité, leur vie doit réellement être infernale. Je ne sais pas ce que le fait que notre civilisation soit la seule (à ma connaissance) à avoir jamais produit ce genre de conneries révèle sur sa valeur intrinsèque.

    3. MonNom

      Oh, le délire! J’ai pas lu (j’ai survolé). Ça fait rien que quelque part le coït est/était encore PLUS IMPORTANT dans le matriarcat? (je parle pas de la nature, hein? 🙂 ) Très simple: en patriarcat, l’héritage par la lignée paternelle, donc si pas de coït ou pas d’enfant avec l’une, on se prend une autre et on a un beau bébé héritier; dans le matriarcat l’héritage par la lignée maternelle, donc la gonz a tout l’intérêt de se faire un gosse en s’appliquant et elle a tout l’intérêt de se faire un enfant en s’appliquant. Là, la culture générale de la féministe est dans les chaussettes, c’est le cas de le dire.

      Ceci dit, je pense que le patriarcat n’était pas optimal (pour des raisons d’organisation, pas idéologiquement, on fait comme on veut), le matriarcat est un truc pas mal qui fonctionne jusqu’à nos jours : voilà un article récent du The Economist sur un des états en Inde (article en anglais). http://www.economist.com/blogs/banyan/2013/03/women-kerala?fsrc=scn/fb/wl/bl/mixedfortunesforthedaughtersoftravancroe
      On s’aperçoit bien qu’apparemment cet état s’en sort plutôt mieux que les autres (même économiquement! avec les salaires plus élevés). L’article ne le dit pas et ne souligne pas qu’il s’agit d’un état matriarcal, c’est moi qui vous le précise, en me basant sur plusieurs indices dont le plus important : l’héritage par la lignée maternelle au sommet de l’état dans le passé récent, et ça, c’est le (seul) marqueur principal du matriarcat.

      Si vous lisez l’article vous remarquerez, que mis à part ça, il n’y a, au fait, aucun délire idéologique, aucune parité pour tous, aucune dominance, aucun bisous bisous, et même, surprise, les femmes qui n’ont jamais vécu sous le joug, ne sont pas toutes à travailler malgré leur niveau d’illettrisme extrêmement faible (8%). Vous remarquerez avec surprise, que même le niveau d’illettrisme d’hommes est le plus faible (4%) de tout le pays. Comme quoi le matriarcat ancrée fait du bien aux hommes aussi (salaires, plus haut).

      Parce que, il faut le dire, il y a une tonne des fantasmes autour du patriarcat/matriarcat, mais une société matriarcale est une société comme les autres, les seules 2 différences sont : l’héritage par la lignée maternelle (exclusive ou non) et la liberté d’hériter et de disposer de biens pour les femmes. C’est tout! C’est finalement beaucoup moins mystérieux que ce qu’on nous dit, moins idéologique, voire pas idéologique du tout.

      *Le reste n’est qu’un aménagement culturel/institutionnel pour ce principe éco du base; on voit tout de suite que le patriarcat n’est pas du tout vilain, mais il nécessitait plus d’aménagements qui s’empilaient les uns sur les autres pour s’assurer que l’homme est réellement le père de l’enfant (pour une femme il suffit d’accoucher et c’est fait), d’où la nécessité de contrôler la femme et la nécessité de la limiter économiquement pour qu’elle se barre pas avec l’héritier, du coup la femme ne peut pas disposer des biens, d’où la nécessite d’aménager les situations où elle se trouve seule et sans ressources, la nécessité de délimiter ces situations ; bref, ces aménagements empilés au cours du temps donnaient un monstre qui ressemble au Code du Travail français, alors que le matriarcat nécessite beaucoup moins d’aménagements et ça ne donne pas l’effet domino).*

      Maintenant, je me confesse : je suis une femme et je hais ces « féministes », parce que j’arrive pas à comprendre si elles sont réellement idiotes ou si elles font semblant d’être si loin à côté de plaque et si près du délire idéologique.

      Si le matriarcat veut dire la libre disposition de ses biens matériels pour les hommes comme pour les femmes, alors oui, voilà, je suis une adepte du matriarcat. Pour le reste que chacun vive comme il veut hors le cadre du Code Pénal.

      1. Aristarque

        Rassure-toi, personne ici ne t’en veut d’être une femme ! Chapeau pour être venue à bout de cette prose.

    4. Mdr

      Très drôle ce lien. En effet, notre féministe qui se prétend révolutionnaire ne l’est pas tant que ça, car, justement, les interdits sexuels dans le christianisme avait pour but, entre autres, de ne pas soumettre la femme à l’homme. D’ailleurs, cette religion a d’abord été véhiculée par les femmes, largement opprimées par les hommes et leurs sales intentions au temps de l’Empire romain. De même, quand on lit le papier en question, ce dernier aurait pu être repris par n’importe quel « intégriste » chrétien, quelque soit son Eglise. Comme quoi…

      1. gem

        dans la mesure ou on peut parier qu elle ne pratique que le saphisme, je suppose que oui, ca peut etre beau a voir 🙂

  7. Pascale

    Les égalitaristes forcenés du type de la donzelle seraient crédibles s’ils faisaient du lobbiyng pour imposer un embargo sur l’Arabie Séoudite qui pratique l’apartheid sexuel. Comme cela avait été fait en son temps avec l’Afrique du Sud qui pratiquait l’apartheid racial.

  8. aristarque

    Avec des assistantes sociales sexuelles pour handicapés appointées par la Puissance Publique, le nombre de ceux ci, qu’on appellera « passe-droit » dans une volonté d’éviter toute stigmatisation du handicap, croîtra en Corse et ailleurs comme champignons après la pluie. Gageons que le chômage dans la branche des inspecteurs chargés des examens de compétence selon la norme UE 23-587-6969-DSK modifiée par arrêté UE 456-69-DLS demeurera inexistant. D’ailleurs, on a déjà un candidat BSTRapport, ancien directeur international en reconversion professionnelle qui postule ainsi qu’une de ses relations arguant d’une expérience professionnelle avérée dans la gestion d’equipieres outre Quiévrain, UE oblige.

    1. mlallier

      Il n’est pas précisé le sexe des assistants ou des assistés dans l’article. Curieux que l’on ne puisse considérer que seules les femmes sont compétentes en la matière.

      Etrange également, sous cet aspect, que seules les féministes réagissent. Est-ce un moyen détourné pour mettre en lumière leurs fantasmes ?

      Quant au pisse-droit, c’est une oeuvre de salubrité publique. Il est donc normal que la République – en un seul mot – s’en charge.

      1. aristarque

        Selon ce que nous dit PascalE, les handicapés du sexe sont ultra majoritairement masculins. Donc, la République, bonne fille, dans son bienveillance, doit répondre de façon appropriée puisqu’il semble(rait) que les hétéros soient majoritaires pour encore un peu de temps. Mais j’ ouvre les candidatures à tous pour que les minoritaires aient aussi leur part.

  9. hussarbleu

    Ne sous-estimons pas le côté délirant de nombre de « féministes », qui, à première vue, ne paraissent pas absolument extrémistes. J’en ai eu une expérience personnelle récente, sur un Forum dédié à la littérature anglaise, période 1800, plein de romantisme, et de « swoons » sur tel ou tel bel acteur, star des séries BBC….

    Mais, dans un topic un peu HS, concernant une série américaine sur la Seconde Guerre mondiale, je m’étonnais de l’intérêt porté par ces dames (ce forum est à 99% féminin) à des histoires plutôt sinistres, au reste bien arrangées sauce olivoudienne, et où l’identification était plutôt d’ordre masculin…

    En manière de plaisanterie, j’indiquais qu’elles allaient bientôt pouvoir respirer elles-mêmes la poudre et sentir l’odeur des entrailles ouvertes, au moins par procuration, puisque l’US Army venait d’autoriser les femmes à combattre en premère ligne… et je me moquais assez ouvertement de leur curieux tropisme…

    Il est heureux que goudron et plumes n’aiment pas la bande passante, car j’ai été immédiatement pris à partie par Alecto, Tisiphone et Mégère, avec le soutien de la quasi-totalité des forumeuses, l’une d’elles proposant même de conserver mon post comme Monument du Machisme le plus Rétrograde….

    Alors, si la stupide proposition américaine est considérée comme enrichissante, par ne serait-ce qu’ une frange plus ou moins intellectuelle (il y avait quelques forumeuses dignes d’intérêt, mais beaucoup de lectrices de la collection Harlequin, hélas aussi…), il faut alors se convaincre que les coquecigrues les plus folles, les billevesées les plus insensées, en bref les conneries les plus épaisses ont un avenir lumineux en spéhi… qui est naturellement foutu…

    1. aristarque

      Fais gaffe quand même! Le pseudo mégère pourrait abriter certaine journaliste d’ un hebdo de choc (des mots), très introduite en cour…

      1. Aristarque

        Je me disais aussi qu’il avait de drôles de relations…
        De vraies Furies, apparemment ce lot d’Alecto, Tisiphone et Mégère, qu’il vaudrait mieux qu’il fréquentât de loin, si vraiment il y tient…

        1. hussarbleu

          Il en fut de Bienveillantes, aussi…. et puis, j’aime Jane Austen, comme Churchill et quelques autres bons esprits… Laquelle Jane n’eût pas manqué de se retrouver du côté de H16, dont elle aurait aimé l’esprit sarcastique et l’intelligence acérée…

          Ceci dit, il est vrai aussi que, comme le disait Kipling « the female of the species is more deadly than the male »… cela se vérifie chez nos amis socialistes, notamment…

  10. Le Gnôme

    Bah, la calinothérapie électronique remboursée par la sécu va bientôt faire son apparition. Une simple amélioration de la trayeuse vachère sera disponible pour les hommes, et le pendant féminin existe déjà sur le marché. Ce ,’est pas l’idéal pour les amputés des deux mains, mais je ne doute pas que le progès remédiera à tout ça.

    1. Aloux

      Comme dans Demolition Man avec Stallone, le film qui avait aussi prévu les google car et l’avènement d’une société de grosses victimes, je crois qu’on peut lui faire confiance.

  11. raimverd

    « on va absolument tout faire pour que les hommes et les femmes soient représentés avec une égalité mesurée »

    ça va être dur dans la magistrature
    combien de gentilles pour un gentil?

  12. Cyrielle

    Excellent billet qui répond parfaitement à l’une de mes préoccupations du moment. Parmi d’autres, je retiens l’expression « le dégenrage enragé » (qui n’est pas le concept choisi par nos sinistres car trop voyant). Eux ils font dans la subtilité plus sournoise et plus efficace.

    Comme vous l’avez très bien démontré, en attaquant sur plusieurs fronts, sous couvert de magnanimité, ils ambitionnent de formater les français dès le berceau.

    Méfions nous du passage à 5 jours de classe dont le but est surtout de maintenir les enfants le plus longtemps à l’école. Méfions nous aussi de la suppression des devoirs du soir. J’ai entendu hier, de la bouche même de V. Peillon répondant à des enfants, qu’il n’était pas juste que certains d’entre eux bénéficient de l’appui de leurs parents à la maison et d’autres pas. Alors plutôt que de trouver une solution pour la minorité non aidée, il est préférable de priver tous les élèves de devoirs du soir, ce qui ne contribuera certainement pas à élever le niveau.

    Entre nous, comment les enfants vont assimiler ne serait-ce que leurs tables de multiplication, si on ne les oblige pas à les répéter encore et encore en dehors de l’école. Il est vrai qu’avec les moyens de calcul dont nous disposons, le « par coeur » a moins d’intérêt mais quand même…

    De plus, malgré l’astreinte que cela représente, lorsque les parents prennent un moment le soir pour assister leurs enfants dans leurs devoirs d’école, ça les « oblige » à poursuivre un dialogue régulier qui va bien au-delà desdits devoirs.

    En fait, le but poursuivi et plus ou moins avoué il y a quelques mois par V. Peillon lui-même, c’est d’éduquer les enfants en-dehors de leurs parents car la la transmission des valeurs familiales…c’est mal, même très mal….C’est injuste…. même très injuste…

    Pas du tout séduite par ce concept, je préfère considèrer que chaque individu est unique. Je refuse que notre société soit transformée en une armée de playmobils. J’estime qu’il appartient aux parents et non pas à l’école de poser le tuteur qui aide nos enfants à pousser droit. Il serait peut-être utile d’ailleurs d’éduquer certaines familles pour qu’elles puissent jouer pleinement auprès de leurs enfants le rôle qui devrait être le leur.

    1. bob razovski

      « De plus, malgré l’astreinte que cela représente, lorsque les parents prennent un moment le soir pour assister leurs enfants dans leurs devoirs d’école, ça les « oblige » à poursuivre un dialogue régulier qui va bien au-delà desdits devoirs.  »
      Bien vu ! Et comme vous le dites ensuite, parasiter la transmission des valeurs familiales.

      1. Franzi

        Exactement. Et ça leur rendra les choses encore plus faciles.
        Plus aucune repère, plus aucun contre-poids. Et hop ! Le tour est joué.
        Encore plus efficacement que pour les lobotomisés dont nous subissons les décisions démentielles.

    2. hipparchia

      Oui, enfin, ce serait à considérer que l’école servirait encore à apprendre quoique ce soit. Non, l’école, elle, enseigne que l’UE c’est la paix, qu’il faut manger cinq fruits ou légumes par jour parce qu’il existerait une épidémie d’obésité absolument intolérable, qu’il faut manger trois produits laitiers par jour, que tout le monde est pareil, que la démocratie c’est le meilleur régime du monde, que l’anarchisme c’est LE MAL et que le principe de laïcité c’est de pouvoir exposer des signes religieux dans l’espace public.

      C’est une vaste entreprise de déconnexion cérébrale et de déresponsabilisation. Ce qui m’inquiète, c’est que se passera-t-il quand nous aurons achevé deux ou trois cycles de générations dont le cerveau aura été lavé plus blanc que blanc ?

      1. JS

        Oui et le résultat sur les premières générations post-68 est déjà affligeant (j’en sais qq chose j’en fais parti !!) ;-P

    3. Cipher

      « Comme vous l’avez très bien démontré, en attaquant sur plusieurs fronts, sous couvert de magnanimité, ils ambitionnent de formater les français dès le berceau. »

      Lol, vous êtes DEJA formatés dès le berceau. Sauf qu’on vous présente ça comme la « nature des choses », vous buvez et hop, vous pensez des bêtises pendant toute votre vie.
      Au fait pour Aristote les esclaves étaient tels par nature (nature = naissance) et ne pouvaient donc jamais se libérer de leur condition. Vous êtes pas nés patrons ? Aïe…

    4. Franzi

      @ Cyrielle
      Vraiment bien dit. J’approuve chaque mot de votre réponse.
      Vous avez juste oublié un petit détail : il n’y a pas assez de place en Maternelle pour les enfants de 3 ans et plus. Mais ce n’est pas un problème.
      Avec nos impôts (et les sur-taxes qui vont avec), avec les 60 000 enseignants supplémentaires, ils vont se donner les moyens de réaliser leur rêve déjà annoncer : commencer le lavage de cerveau dès 2 ans.
      Gageons que, d’ici peu, ils nous les prendront au berceau. :-(((

  13. Kolia

    J’ai un corps tout à fait fonctionnel. Mais mon absence de succès prouve que je suis tout aussi handicapé avec les femmes qu’un paralytique. J’espère qu’on ne m’oubliera pas.

    1. peste et coryza

      Bienvenu au club !
      On pourrait même s’associer pour écrire une pétition, pour avoir les mêmes droits que les handicapés…

      Non sérieusement, nos socialos sont en train de péter une durite.
      Ils en sont à oublier des données fondamentales… biologiques dirons nous.
      Rappelons également à ces courges que dans les milieux où il y a du pouvoir, il n’y a que très peu de femmes.
      Le pouvoir est lié à la recherche de la domination. Et il est plus facile de dominer avec une masse de muscles et un esprit masculin, c’est comme ça.
      Il ne faut pas oublier que c’est aussi lié au choix des partenaires sexuels reproductifs (les hommes veulent la fidélité, les femmes la sécurité) et au fait que, contrairement aux femmes, un homme, jusqu’à l’invention des tests ADN, ne savait jamais réellement si ses mômes étaient bien les siens (et dans un monde où la majorité de la population ne mangeait pas à sa faim tous les jours, élever les gosses d’un autre pose de sérieux problèmes). Avoir une position dominante est un moyen sur de parvenir à ses fins… (se reproduire ou tringler les femmes de chambre/stagiaires, selon les envies)

      1. Pascale

        «  » »données fondamentales… biologiques dirons nous. » » »
        Tout à fait. On dirait qu’ils n’ont jamais entendu parler de la testostérone et des œstrogènes …

      2. Tea Party

        Ne regrettez rien les gars, si vous tombez sur une gaucho féministe, vous allez vous ennuyer et retourner à la masturbation ! D’abord, il faut retirer les toiles d’araignées, de leurs poils pubiens, et tout le reste est fade, insipide. Leurs mamans tout aussi gauchos leurs à dit, qu’il fallait écarter les cuisses, donc, elles s’exécutent, sans plus. De plus, elles ont une forte propension à être moches, (ceci expliquant cela), ce qui est rédhibitoire. Avez-vous vu Brigitte Bardot, Claudia Schiffer, et autres beautés : féministes ? Enfin, dieu dans sa grande bonté, à inventé l’alcool, pour qu’elles puissent faire l’amour de temps en temps et ne pas être trop aigries, quoi que !
        Très souvent, elles ont comme amis un cercle d’homosexuels, trop idiotes, pour ne pas s’apercevoir, que s’ils aimaient vraiment les femmes, ils seraient hétéros !
        Si ces femmes étaient normales, elles seraient bien dans leur peau, heureuse en couple, avec une activité sexuelle tout aussi normale, bien qu’horreur ! Se soit leurs maris qui font les gros travaux de jardinage, de bricolage, transportent les packs d’eau, leurs ouvrent les portes pour les laisser passer …. Respectent leur différence, leur féminité, si attrayante.
        Je me rappelle avec nostalgie de mon grand père, toujours affublé de son éternel béret, qui le relevait légèrement quand il croisait une femme, l’enlevait si, une lui adressait la parole, c’était beau, respectueux, galant, les gauchistes in fine, détruisent tout, absolument tout, et comme d’habitude nuisent, à ceux qu’ils (elles) veulent ‘’ protéger’’.

        1. paf

          La perte du mouvement de chapeau n’est pas la faute des gauchistes.Et puis si tu as deja couche avec une gauchiste tu saurais que tu racontes des conneries du genre ‘les zarabes ils zanculent des chevres huhu huh uhu hu huhu’.
          Si tu veux participer peut-etre que tu devrais boire un cafe d’abord, la visiblement t’a eu une faiblesse

          « Très souvent, elles ont comme amis un cercle d’homosexuels, trop idiotes, pour ne pas s’apercevoir, que s’ils aimaient vraiment les femmes, ils seraient hétéros ! »

          c’est vraiment bete de dire ca, tu as deja fait mieux, pourquoi tu te fatigues, tu as une frustration a evacuer?

          1. Tea Party

            Pour les arabes, c’est aussi leurs chameaux, ne l’oublions pas. !
            Je n’ai jamais aimé vos posts, il est donc logique que nous n’aimiez pas les miens, rien d’autre, tout cela est logique.

        2. Franzi

          Excusez-moi mais, bien que mariée et fort heureuse dans mon couple, j’ai eu de nombreux amis homosexuels. Je parle bien d’amitié et pas d’autre chose.
          Croyez-moi, ce sont des personnes très agréables : généra

          1. Franzi

            Excusez-moi mais, bien que mariée et fort heureuse dans mon couple, j’ai eu de nombreux amis homosexuels. Je parle bien d’amitié et pas d’autre chose.
            Croyez-moi, ce sont des personnes très agréables : généralement très sensibles, ce sont des amis fabuleux, avec lesquels il n’y a jamais d’équivoque.
            Ce qui est vraiment très plaisant et confortable.
            Amour d’un côté, amitié de l’autre. Comment être plus heureuse ?

          2. gem

            Pas d’équivoque ??? Mort de rire. L’homosexualité est l’équivoque par excellence. C’est un comportement, pas une identité. Tous les « homos » que je connais, hommes et femmes, ont tous et toutes, sans exception, eux des rapports (hétéro) avec des gens avec qui il n’y avait « pas d’équivoque » a priori.

          3. Tea Party

            @ Franzi : vous me permettrez en tant qu’homme, de ne pas aimer parler tricot ! Et d’avoir des amis, plus virils, qui parlent culs…. De femmes ?

            Comme tous j’ai des connaissances homos, des vrais, qui le peu que je sache, n’ont pas connu de femme. Quand je les entends parler de ‘’ mamelles ’’ de ‘’ pis de vache’’ avec dégoût, pour qualifier la poitrine féminine, je regrette, mais cela me choque, car j’ai souvent quitté ma mère, pour une magnifique poitrine. Je savais bien qu’en glissant une telle phrase, j’allais avoir des réactions ! Même ici, toutes vérités ne sont pas bonne à dire !

            Pour continuer à me faire détester, ce que j’adore, ceci dit en passant, nous connaissons la chanson, pour plaire aux femmes, ‘’ être des amis extraordinaires’’, c’est-à-dire, ne pas être qualifié de macho, l’insulte suprême ! comme celle de facho, il ne faut jamais les contredire, et donc ressembler à une femme.

            Les féministes, pour aller toujours plus loin, ont inventé l’homme ‘’ métro ‘’, sorte d’hybride incertain, qui gomme toute masculinité, qui se rase tous les poils pour encore mieux leur ressembler ! Mais comme cela ne suffisait pas, voilà les femmes ‘’ Cougars’’, qui mènent la danse !!! Là, trop c’est trop, je suis horrifié. Ancien rugbyman, je continu les troisièmes mi-temps, entre hommes, les vrais ! sans faire de matchs avant! Qui aiment les bonnes bringues, en racontant des blagues graveleuses, en jouant au poker, fumant des cigares, où les femmes sont exclues, chacun à sa place. Nous ne les gênons pas quand elles font leur shopping ? Si elles veulent faire cela avec des amis homos, grand bien leur fasse. Non, non et non, jamais je ne rentrerai dans le cercle vicieux des féministes, car n’oublions pas que ce fut un long cheminement, et que beaucoup trop d’hommes sont rentrés dans leurs pièges, et qu’au fond d’elles mêmes les femmes aiment se sentir protéger par de vrais mâles qui ont du poil au pattes, et partout ailleurs ( sauf, tout en haut, avec l’age !)
            Lire impérativement ‘’ le Premier Sexe’’ de Zemmour !

          4. Franzi

            @ Tea Party
            Auriez-vous fumé trop abondamment la moquette ?
            Pendant ou avant ou après la troisième (qui, si j’ai bien compris est également la première :o) ) ?
            A dire vrai, cela m’est totalement indifférent. Il n’y a que le résultat qui compte et, vous concernant, je le trouve affligeant…
            L’herbe et l’alcool ayant des effets démultiplicateurs, vous devriez tenter d’écrire avant consommation. 😉
            Vos propos y gagneraient peut-être en cohérence.
            J’ai bien dit « peut-être »…
            A bon entendeur… bon lecteur !
            MDR.

          5. Tea Party

            Eh bien ! rien que cela ! J’ai connu des femmes bien dans leurs peaux, parfaitement heureuses en amour, avec une vie sexuelle normale, comme vous dites, beaucoup moins vindicatives que vous, sans se sentir obligées de manier l’insulte, dés que nous avions un différent d’appréciation ou un désaccord !!!! Elles argumentaient, rien d’autre, mais il ne faut forcer son éducation, si cela vous soulage, allez y ….

  14. Higgins

    Feu Lauzier avait produit pour feu «le magazine de l’homme moderne » ce qui n’était à l’époque (35 ans déjà) qu’une aimabLes satire. Dans « Les sextraordinaires de Zizi et Peter Panpan » , il décrivait une société où un couple luttait pour voir reconnaître l’orgasme total et le juste combat des éjaculateurs précoces pour retrouver une dignité . Hélas premonitoire .

    1. hussarbleu

      Lauzier fut une sorte de H16 de la bande dessinée : on le trouve encore assez facilement, ne serait-ce que sur l’Internet, et je vous garantis de bons moments de rigolade….

  15. Pascale

    La donzelle Najat doit rêver d’un monde à la Mao : tous, hommes femmes habillés avec le même costume gris et informe afin de gommer absolument tout ce qui pourrait nous faire ressembler qui à un homme, qui à une femme, qui à un riche, qui à un bourgeois, etc…
    Un monde d’une platitude absolue à vous glacer les sangs …

    1. paf

      lle reve surtout de faire bonne impression pour gonfler sa carriere, les autre, les enfants, les francais, elle s’en fout.

      1. JS

        Surtout que « les autres » et « les français » elle ne sait pas vraiment ce que c’est, au fond..

    2. bob razovski

      Elle n’hésite pourtant pas à montrer ses jambes. Ah, cette éternelle contradiction socialiste…

    3. Aristarque

      Justement, Mao ne dédaignait pas les femmes de plus en plus jeunes au fur et à mesure de son avancée en âge (attention aux foudres de M’me Delaunay)…

  16. olivier r

    Le discours de la ministre de la culture serait un chef d oeuvre comique si il n avait pas été effectivement fait par cette psychopathe! Incroyable. J en reste bouche bee.

  17. tn

    Lorsque j’ai lu les 5 premiers paragraphes, vu la date, je me suis dit « ça pue le poisson, ici ». Puis, j’ai suivi les lien vers Atlantico et j’ai pensé « Putain, ils se sont mis d’accord entre eux pour faire un truc bidon, ils sont vachement forts ».
    Et j’ai lu le reste de l’article, y compris les liens. Et je suis arrivé à 2 conclusions .

    1) C’est pas un poisson.
    2) Plus besoin de se casser la tête pour inventer des conneries le 1° avril, c’est devenu un service gouvernemental. Toute l’année.

    CPEF.

    1. « Plus besoin de se casser la tête pour inventer des conneries le 1° avril, c’est devenu un service gouvernemental »
      Voilà. 😆

    2. Maximilien

      Un résumé de ce que j’allais poster 🙂
      C’est quand même beau la politique en France…

  18. johnny_rotten

    Il s’agit là purement d’un sujet qui concerne la vie intime des individus.
    Ni l’état, ni les collectivités locales, ni la sécurité sociale n’ont à se méler de ça.

    1. Higgins

      J’ai bien peur que ce soit bientôt le contraire puisque, sur ce sujet brûlant, j’ai entendu sur France Intox une pétasse de gauche (pléonasme?) revendiquer la création d’un service public pour la sexualité des handicapés avec label officiel, formation agréée, etc… Pour soutenir son propos, elle déclarait qu’il était quand même inacceptable que certains « thérapeutes » officient sans formation contrôlée alors que d’autres avaient pu bénéficier d’une formation niveau bac+5 au sein d’écoles idoines… Cette société devient terrifiante car le totalitarisme socialiste y avance dissimulé derrière les meilleures des intentions mais ça reste avant tout un totalitarisme.

      1. Théo31

        Une femme rentre chez elle et annonce à son mari « Chéri, nous nous pourrons pas faire l’amour pendant trois semaines. Ordre du médecin ».
        Et le mari de rétorquer : « j’espère que tu en as profité aussi pour aller voir ton dentiste ».

        Bon courage aux assistants sexuels. 😀

  19. Jean

    Au sujet de l’insupportable Najat au de famille nom trop compliqué pour se donne la peine de s’en souvenir, il ne faut pas manquer son triste passage il y a quelques mois au non moins triste Petit Journal, où entre une dizaine de questions mièvres et/ou insipides et autant de réponses prônant l’ablation du pénis dès le plus jeune âge, la brave Najat déclare vouloir offrir pour Noël…. une voiture à son gamin et une poupée à sa gamine. Hilarité des spectateurs et du speaker, puis retour à la vie normale. Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Personnellement c’est le genre de détails qui me donnent envie de couper des têtes.

    1. Aristarque

      C’est là qu’on mesure l’écart entre la posture démagogique ou censée être démagogique pour être dans la ligne de son Maître et la réalité de ce qu’on pense…

  20. Aristarque

    « Et voilà le Conseil Général de l’Essonne qui tente donc, à pas de loup histoire de ne pas effaroucher la ménagère, de lancer le débat sur les assistants sexuels. »

    Pffuu, il faut tout le temps corriger le rédacteur dans ce blog.

    Prière de lire (…) de lancer l’assistance sur les ébats sexuels

  21. Aristarque

    A mon avis, H16, tu dois être lu (sous le manteau et ils ne l’avoueront jamais, même sous la torture) par des socialistes puisque le CG de l’Essonne ressort pour mise en vigueur un machin qui ressemble à ton C.O.I.T. proposé le 02 Août 2006.
    Je serais toi, je réclamerais des redevances pour droits d’auteur et de copyrights…

  22. plop

    Quelque chose de pire que « Le meilleur des mondes » est en vue.
    D’une part la sexualisation a outrance (manga « hentais » et autres doujins lus dans la cour de récré, rapport oraux au college sinon-les-garcons-sont-pas-contents), concerts de lolita de 12 ans habillées comme des péripatéticiennces, produits de beauté pour pre-teen, mannequins épaisses comme des gamines de 13 ans, « pornification » de tous les rapports sociaux (voyeurisme, jalousie, mimetisme) via les medias, j’en passe et des meilleures.
    D’autre part une volonte d’annihiliation des differences, du plus jeune age a la vie adulte (salaires, vetements, taille de la b*te ou de la poitrine), gommage de tout ce qui depasse ou pire encore, de tout ce qui voudrait depasser. Destruction de valeurs familiales et d’unité (devoirs a la maison, jeux « de son sexe », relation parents-enfants), avec substitution d’un tout-puissant etat qui-sait-tout-qui-peut-tout.

    J’en oublie. Je suis terrifié. Il y a de quoi perdre la boule.

    Nom de dieu, ma gosse, je ferai TOUT ce qui est en mon pouvoir pour la preserver de ce ramassis d’excrements mentaux. Quitte a me faire detester (un peu 😉 ) par elle.

    Sur ce, joyeuses paques a toutes et tous ! Sisi je FAIS LA DIFFERENCE ENTRE HOMMES ET FEMMES et en essayant d’etre galant, je laisse ces dernieres passer … en premier ! N’en deplaise a certain(e)s. Sauf lorsqu’il s’agit de rentrer dans un restaurant (ou je compte bien payer, sale machiste que je suis) ou lorsqu’un escalier doit etre gravi (pour des raisons evidentes de vue potentiellement et bien vulgairement imprenable sur une certaine partie de l’anatomie feminine).

    Pour finir, une ode a mon (adorée) epouse : belle, différente, chiante, brillante, troublee et troublante, inquiete, pousse-au-cul, motivante, high-maintenance, compliquée. C’est beau les differences 🙂

    1. Jean

      La Baronne de Rotschild recommandait de passer derrière les femmes dans l’escalier, de manière à pouvoir les rattraper si elles venaient à trébucher. Le cerveau de Najat vient d’exploser.

      1. Aristarque

        En quizz de la femme émancipée, ce n’est pas Nadine de R. qui vient spontanément à l’esprit

          1. hipparchia

            Clairement, la base du pouvoir est l’apparente soumission. Mais, grands dieux, que les hommes perdent leur temps à m’ouvrir les portes et dispensent de l’énergie à ramasser ce que je fais maladroitement tomber !

            Elles sont tellement idiotes ces féministes : pas une pour ouvrir sa gueule sur les véritables injures éjaculées à la face de la femme ; toujours promptes à raboter alors que nous vivons dans un pays qui jusqu’à présent nous respectaient mais ne nous respecte plus à cause d’elle.

            Enfin, bref.

          2. Aristarque

            C’était un understatement pour justifier que NVB pouvait exploser, effectivement. Du cerveau, reste à démontrer qu’il le puisse…
            @ hipparchia
            il y a des reliquats anciens dans ce pays…

  23. NoName

    J’ai toujours considéré le féminisme avec méfiance. Depuis qu’un de mes amis est devenu féministe adepte de la théorie du genre, nos débats aidant, il m’as permis de comprendre que j’étais fondamentalement anti-féministe, que le féminisme était nuisible, stupide et même carrément dangereux.
    Desproges parlait d’un féminisme en jupon armé; on en est pas loin.

    Je recommande vivement sur Contrepoints les articles:  » le féminisme est un constructivisme » et « de la théorie du genre à la négation du droit ».
    Mais dans ce pays, essayer d’expliquer que le féminisme n’est, dans la majorité des cas, qu’une gigantesque opération d’enfumage, ça relève du miracle.
    En conséquence, CPEF. Et j’espère pouvoir émigrer avant ça.

    1. mario

      Donne lui, à ton ami, l’adresse du blog je putrefie le patriarcat cité plus haut.
      Ca déménage grave.
      Je t’assure qu’il est difficile de garder son sérieux plus de cinq minutes à lire ce déblatérage en règle, si toutefois on a le courage de tenir ce délai…
      En gros, H et F ne sont pas faits comme il aurait fallu qu’ils le soient selon elle.
      Bien et une fois qu’on a dit cela, on fait quoi ?
      On rêve à une nouvelle Mary Shelley ?

      1. gem

        ah ben j’ai pas pu garder mon sérieux pendant plus de 3 minutes. Et les commentaires sont du même métal…
        Note qu’elle est carrément raciste (sexiste, en fait, mais c’est pareil, parait-il,non ?) et l’assume…

  24. pierre

    Tout cela n’est que détournement d’esprit des véritables préoccupations sociales actuelles et pour suivre la politique de quelques pervers dégénérés qui veulent nous transformer en animaux asexués d’ici quelques générations. Il n’y a pas d’égalité naturelle entre hommes et femmes comme il n’y a pas d’égalité entre les Hommes à leur naissance, il ne peut y avoir d’égalité que sur des droits sociaux. Vouloir détruire les bases élémentaires sur lesquelles se sont construites nos sociétés, c’est s’éloigner encore plus de l’essence même de la Nature, mais tôt ou tard la Nature reprendra ses droits…

  25. Béret vert

    Les assistantes sexuelles pour les dingo existent déjà. Il y avait un reportage là-dessus sur France-Culture, diffusé l’automne dernier.

    1. PhiliP

      J’avais déjà songé à me faire passer fou : L’alloc adulte handicapé est pas loin du double du rmi que je touche actuellement. Si en plus la baise est prescrite sur ordonnance…

      1. JS

        C’est là toute la beauté du social-clientéliste, difficile de résister à ces sirènes !

        1. peste et coryza

          Je n’y ai jamais pensé… ( et dire que je me suais avec mon RSA + plomberie au black).
          Néanmoins, on peut toujours essayer de se tirer de ce pays de dingue… d’après ce que j’ai vu, même en M2 ingé, il y a des offres pas mal du tout.

  26. ribouldingue

    Doit-on interdire les émissions de télé-réalité à la suite de la mort d’un candidat et du suicide du médecin de l’émission de TF1 ,Kho Lanta, injustement accusé par des articles de presse ?

  27. Théo31

    Les assistants sexuels existent déjà : ce sont les fionctionnaires. la main dans le portefeuille, la bite dans le cul.

    Quant à la parité partout, ça va être chaud à imposer dans les familles monoparentales ou homosexuelles. Si vous voulez deux enfants, que le premier est une fille, la loi vous obligera-t-elle à avoir une fille ?

    Ce pays devient de plus en plus débile.

  28. Kolia

    Avec Najat, Filippetti et tout le bazar, après le sauvetage de chypre c’est d’un sauvetage du chibre dont on va avoir besoin.

  29. Aristarque

    Ce matin, comme d’autres, j’aurais pu penser que tu nous faisais le coup du poisson d’avril mais hélas, ta référence au CG de l’Essonne a dissipé tout espoir de ce côté puisque les assujettis de ce CG avaient déjà été destinataires de la propagande de GUEDJ qu’il nous adresse mensuellement.
    Or GUEDJ comme tous les autres progressistes qui essaient en vain de faire croire que tout se fait par génération spontanée sous la houlette du grand magicien Etat et de ses aides départementaux, en est réduit à une propagande de plus en plus éhontée quoique subtile, pour masquer l’effondrement du pays dont on voit les briques se détacher les unes après les autres…
    Cette propagande ne consiste pas à vanter de grands progrès comme on pourrait le croire mais à noyer le citoyen sous un déluge d’informations et de levées de « graves problèmes » comme la lutte pour la parité dans l’harmonie municipale et autres du même tonneau dont celle du jour. Nous n’avons pas encore eu les salles de shoot mais cela ne saurait tarder.
    Curieusement jamais de nouvelles du front économique local, sauf très rarement pour annoncer que telle commune inaugure sa Maison de l’Emploi (à l’heure d’Internet et de Pôle emploi dynamique) ou ce genre d’action!
    Et cette propagande ne va pas manquer de s’intensifier au fur et à mesure de la dégringolade française en termes d’économie, d’emploi, de finances, de diplomatie, bref de tous les domaines où le citoyen normalement constitué ne peut que s’alarmer devant le désastre qui s’annonce, se constitue et s’amplifie. Heureusement, le CG annonce chaque fois toutes ses actions de social-clientélisme pour protéger les Français de tous les malheurs du monde qui nous guettent, cetroporible !

    Au niveau national, nous avons un gouvernement de clowns qui s’ingénie à nous égarer l’esprit vers des choses très secondaires, futiles, qui flatteront le goût français pour les querelles de clochers et de chapelles pour ne pas dire d’oratoires et empêcheront de se focaliser sur ce qui compte réellement.
    Ceux qui braillaient qu’on ne tombe pas amoureux d’un taux de croissance le faisaient à une époque où ce n’était justement pas le problème mais on doit très souvent s’occuper de choses dont on n’est pas amoureux cependant que tributaires trivialement.
    Normal 1er est à la ramasse aussi bien en France qu’à l’étranger, il est de plus en plus évident que l’anti-sarkozysme n’est pas une politique sérieuse et qu’il est arrivé là où il est par hasard, entouré d’une équipe de troisièmes couteaux dont les titres de gloire politique sont extrêmement minces pour la majorité d’entre eux…
    Si même la Pravda et autres commencent à faire preuve d’un soupçon d’impertinence, c’est que le dénouement va être sport.

  30. mominette

    « les questions d’accès à une sexualité pour les handicapés restent un sujet compliqué…. est ce une raison pour ne pas en parler ? je pense que c’est aux intéressés de s’exprimer…. et au législateur d’encadrer s’il le faut pour éviter les dérives et les abus… »

    Au fou !!! Il va faire quoi, le législateur ? Distribuer des tickets donnant droit à un quota de calineries spéciales ? Recruter des bénévoles bien désinfectés et bien formés (avec examen préalable par un jury ?) Créer un master en « pompier » ? Entretenir des brigades volantes de fonctionnaires (H/F) spécialisés et assermentés ? Exiger de toute personne qui fait quelque gâterie à un handicapé une carte professionnelle et le paiement d’une patente ?

    Et pourquoi seulement les handicapés ? Quid de la libido d’une veuve timide ? quel encouragement pour l’homosexuel refoulé qui n’ose pas se lâcher ? N’oublions pas aussi qu’il faudra des partenaires publics de diverses religions, circoncis ou non, des femmes excisées pour les français d’origine africaine …

    Les dieux sont tombées sur la tête !

  31. Glazik

    Pour ceux que cela intéresse, un reportage sur la théorie du genre expulsée de Norvège :

  32. gem

    Lire « extension du domaine de la lutte » de Houellebecq. Les bisounours marxisant ne supporte évidemment pas plus cette lutte (pour le sexe) sur un axe perpendiculaire à l’axe marxiste (économique), que la convergence ( 🙂 ) entre les deux axes que représente la prostitution. « A chacun selon ses besoins » est la maxime communiste de base, et il n’y a aucune raison qu’une pensée totalitaire pour laquelle il n’y rien de privé laisse échapper l’activité sexuelle à cet impératif catégorique

    1. Lib

      +1.

      Houellebecq a été prophétique en imaginant que l’égalité du cul suivrait celle du fric.

      La conséquence logique sera l’instauration d’un impôt du cul : en fonction d’une batterie de critères d’apparence physique et de performance sexuelle, on devra « donner à la collectivité » une proportion de nos nuits d’amour. Pour les top models, ça pourra aller jusqu’à 75% de nuits avec des vieux moches éjaculateurs précoces.

  33. jacqueshenry

    J’ai laissé sur mon blog aujourd’hui un billet relatant l’embauche de plus de 800 000 jeunes diplômés au Japon le premier avril, et ce n’est pas une blague, le premier avril est le premier jour de l’année fiscale (et scolaire) et l’embauche tient compte des compétences et non de quelque différence que ce soit. tout ce tohubohu pour n’importe quoi en France relève de l’enfumage systématique pour occuper les foules afin de leur faire oublier que le pays va directement dans le mur à moins qu’on créé des kolkhozes et des goulags pour les récalcitrants, ce qui ne saurait tarder tant les relents d’égalitarisme par la médiocrité sont patents. Triste France du siècle des lumières en train de perdre son âme … (jacqueshenry.wordpress.com)

Les commentaires sont fermés.