Ouf ! Avec Hamon et Filippetti, la relève de Rocard est assurée !

On l’a déjà constaté : la vieillesse déclenche parfois des égards que l’intelligence (par son absence ou son dosage homéopathique) n’aura su provoquer. Michel Rocard bénéficie donc, régulièrement, de l’oreille attentive et gourmande d’une presse qui a un peu de mal à décrypter les borborygmes confus de la nouvelle génération de politicien et préfère ceux, plus rigolos, de l’ancienne.

Papy Rocard, en roue libre et sans sonotoneBon, il faut admettre que, l’âge avançant, Papy Rocard ne déclenche plus toujours la ferveur d’une presse nationale très attentive à ses petits problèmes de transit intestinal : avant, le vénérable débris nous faisait rire dans les pages mensongèrement appelées « Idées » du Monde. De nos jours, il a le droit à Paris-Match, dont le nom pourrait faire croire qu’il s’agit d’un petit hebdomadaire de turf mais dont le slogan nous rappelle sa vraie vocation : nous faire goûter au poids des mots et au choc des interviews soporifiques de vieux machins pâteux. L’idée de cet entretien, semble-t-il, était d’extirper de l’ancien Premier Ministre mitterrandien un diagnostic sur l’état d’une nation en pleine tourmente politique et économique. Las. Demander de la nanalyse à Rocard un après-midi d’avril entre la sieste et Question Pour Un Champion, c’était risquer une série d’imprévus philosophiques fâcheux. Ça n’a pas loupé.

Il faut dire que la journaliste du magazine people l’a bien cherché : elle s’enquiert sans ménagement de la crédibilité de Hollande, Ayrault, Valls ou Moscovici lorsqu’ils prétendent n’être au courant de rien concernant Cahuzac. Rocard n’est pas un lapin né de la dernière pluie et esquive avec le brio qu’on lui connaît la question fourbe qu’on lui pose. Pour lui, c’est évident : ils ne savaient pas parce que, je cite un peu abasourdi tout de même :

« Nous avons des services secrets d’une efficacité remarquable, mais on leur a demandé de se tourner vers l’extérieur. »

Oh. Zut. Comme c’est ballot. Franchement. Les Renseignements Généraux pardon la DCRI était apparemment trop occupée à écouter le monde et les menaces extérieures (nombreuses, tapies dans l’ombre, qui en veulent à l’évidence à notre liberté, notre mode de vie occidental joyeusement débridé et qui veulent saper notre immense richesse et notre avenir florissant). Et puis ils étaient occupés à terroriser Wikipédia (ce repaire d’anarchistes). Quant à la justice, la police et tout le reste, ils sont aussi très occupés et n’ont pas que ça à faire. Pensez donc : établir un dossier sur les principaux ministres pour s’assurer qu’ils sont propres sur eux et que leurs comptes sont suffisamment bien planqués et pas trouvable à la moindre enquête de petits journaleux, c’est un travail de grande ampleur que ne mènent pas les Services Secrets. Ce serait, nous l’explique Rocard, mal. D’ailleurs, notre philosophe mitterrandien en profite pour lâcher une petite perle de pensée :

J’aime mieux les ratés temporaires à la mise sous surveillance de tout le monde.

Et pour le temporaire, Rocard s’y connait puisque c’est lui qui avait inventé la très temporaire CSG. À l’aune de ce rappel utile, on comprend donc comment notre ex-premier ministre peut trouver temporaire l’enfilade de scandales financiers et d’affaires louches qui caractérisent la vie politique française actuellement, et l’indulgence du vieux socialiste pour les siens serait presque touchante si on pouvait y voir de la naïveté et pas de l’hypocrisie livrée par barils entiers. Et on parle bien de barils : Moscovici, par exemple, savait évidemment et au moins depuis décembre que Cahuzac avait un compte en Suisse. Connaissant les rouages du pouvoir, nul doute que Rocard joue ici l’imbécile avec ce brio qui montre que tout n’est pas feint.

L’interview se poursuit sur le même rythme. Si l’on passe sur un éclair de lucidité qui fait dire au retraité qu’il aurait flanqué Montebourg à la porte pour son comportement (une lucidité temporaire aurait prévenu toute entrée du gentleman farmer au gouvernement), on arrive rapidement à la question qui fâche : quelle mesure choc préconise Michel pour redresser le pédalo France ?

Il faut donc baisser la durée du travail — je le crie depuis toujours —, mais par la négociation.

Car, comprenez-vous, une ânerie négociée est bien plus souhaitable qu’une ânerie légiférée, si, si. Apparemment, les coûts de production en France, déjà parmi les plus élevés dans le monde, et directement liés à une législation du travail inextricable, confuse et horriblement coûteuse, ne sont pas encore assez élevés pour notre socialo-keynésien. Il faut une nouvelle couche aux 35H que tout le monde nous envie mais que personne ne nous copie…

Devant ce constat, les bras pourraient vous en tomber. N’en faites rien ! Gardez-les pour vous tordre les côtes en voyant monter la nouvelle garde, ces jeunes politiciens à l’esprit affûté comme du beurre chaud et à la culture économique alternative, qui visent très manifestement à remplacer le pauvre Rocard dont on sent que le traitement médical de fond mériterait à passer à la vitesse supérieure. Et puisque vous avez encore vos bras, prenez le cas de Benoît Hamon.

J’ai, bien sûr, déjà relaté ses premiers pas, titubants, en politique ministérielle. Ben, c’est un des membres de cette myriade de ministres délégués, nuage de gratte-papiers républicains absorbés une bonne partie de leurs journées à justifier leur existence. Il ne fait pas beaucoup de bruit, mais quand il ouvre le bec et qu’un micro mou passe à proximité, pouf, ça ne loupe pas : il tente de surpasser Michel.

Cette fois-ci, le sujet est l’austérité. Ben n’y connaît rien, en matière de budget, d’économie en général, mais (syndrome du gros micro mou oblige) il va se lancer, éperdu, comme un novice pédaleur fou dans un Tour de France des Amateurs. Et le voilà qui pédale, pédale, pédale pour expliquer que la situation dans laquelle s’est fourrée la France, c’est la fotozotres, et bien évidemment au précédent gouvernement. Le bilan ?

« La conséquence, c’est que nous héritons d’une situation avec plus de chômage, une dette qui a explosé et une réduction sans précédent de la protection sociale »

Un réduction de la protection ? Ah bon ? Des pans entier de la Sécu ont sauté ? Les cotisations ne sont plus versées ? Les hôpitaux ferment ? Et la dette, elle a effectivement explosé, mais qui donc a fait des budgets en déficit depuis 40 ans ? Et le chômage qui explose, c’est encore Sarkozy, un an après son départ ? Ce ne serait pas qu’à force de pourchasser les riches, il y en a moins, et aussi moins d’entreprises dans lesquels ils investissent, forcément ? Non ? Même pas un peu ?

hamon droite allemandeBenoît, le regard perdu, hésite. Il sait que c’est la droite qui est responsable. Forcément. C’est évident. Mais… Mais… Oui, bien sûr, c’est surtout « la droite allemande », qui est, tout le monde le sait, responsable de la politique d’austérité en Europe. Austérité qui nous met dans le caca parce que cette austérité, ce sont des recrutements de fonctionnaires en pagaille, des augmentations d’impôts, des augmentations de dépense publique et de nouvelles dettes. Voilà. C’est limpide.

Benoît aime bien la politique. C’est facile, il suffit de mettre de jolies lunettes et de parler, d’une voix ferme et d’un ton posé, avec des mots un peu compliqués, de n’importe quoi en gardant toujours à l’esprit qu’on est le défenseur de la veuve et des orphelins. Et des banques françaises qui fourguent du carry-trade en Franc Suisse à des pères de famille de classe moyenne. Ou l’inverse. L’hésitation le reprend.

Maintenant, Benoît a un peu mal à la tête. L’austérité de la droite (allemande notamment) lui file des migraines.

hamon facepalm

Mmmh, bon, ne nous attardons donc pas sur le Délégué qui a manifestement d’autres chats à sauver d’un fouetteur libéral. S’il ne constitue pas, à lui tout seul, le digne descendant d’un Rocard qu’on sent sur sa dernière pente cahotante, on n’aura heureusement aucun mal à le seconder d’une Aurélie Filippetti frémissante à l’idée de sortir une nouvelle sottise dont on sait sans aucun doute et vu l’ampleur qu’elle vient bien d’elle. Tout comme Michel entend réguler le marché du travail à grand coup de pelle derrière la nuque, pour achever ses souffrances, Aurélie entend réguler la téléréalité parce que bon, ça suffit cette histoire de gens qui y meurent. Pour elle, c’est évident :

« Il faut réguler ces émissions pour qu’elles assurent bien la préservation de la dignité de la personne humaine, de ceux qui jouent et des téléspectateurs qui les regardent. »

Il est vrai qu’un parti qui héberge en son sein des gens qui font des trafics d’influence, sont mis en examen pour association de malfaiteur, qui détournent des fonds publics, qui abusent des biens sociaux, un parti auquel Aurélie participe joyeusement, voilà qui assure la préservation de la dignité de tout un paquet de parasites et de repris de justice qui n’auraient, sans lui, aucun espoir d’exercer leurs talents honnêtement.

Ah, vraiment, pas de doute : avec une relève de cette trempe, Michel Rocard peut partir l’esprit léger. Le pays, lui, est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires137

      1. carpediem

        bonjour, sur le site CHANGE.ORG, on peut signer la pétition pour annuler la prise en charge des frais de défense de ce corrompu, déjà 24000 signatures à ce jour.

          1. jesuisunhommelibre

            Je suis convaincu de la malhonnêteté de Guérini. Néanmoins, s’agissant d’un procès pour des actes commis dans le cadre de ses fonctions, il est normal que sa structure paie sa défense.

            Ce n’est que lorsqu’il sera condamné, que le département pourra demander des comptes. Mais pas avant.

            Donc, même si ça me troue, je ne signerai pas cette pétition.

          2. Nocte

            ca n’est pas fonction qui est responsable des actes de guerini… donc non, l’argent des contribuables n’a pas à être utilisé.

          3. JS

            Il n’est pas attaque dans le cadre de ses fonctions mais pour detournement de celle-ci a des fins personelles.

            Je ne suis pas juriste mais perso j’ais signe la petition, je ne vois pas pourquoi on paierait pour sa defense. D’autant plus qu’il va certainement s’en sortir en nous faisant un gros bras d’honneur !

  1. Le Gnôme

    Je laisserais de côté la vieillesse, qui est un naufrage comme disait de Gaulle, car je ne tire pas sur les corbillards. De mortuis nihil nisi bonum disaient déjà les Romains, mais je n’ai pas envie de dire du bien de ce personnage.

    Il y a manifestement un complot teuton qui vise à venger les défaites de 1918 et de 1945. La droite allemande est manifestement vengeresse et souhaite humilier un pays qui ne lui a voulu que du bien au travers notamment du traité de Versailles, et qui envoie des hordes de panzer, heu, pardon de VW et de BMW pour détruire notre industrie.

    Ah, Eschyle et Euripide à une heure de grande écoute, en version originale non sous-titrée, voilà qui est bon pour la culture, la sexualité du scarabée pique-prune en bas-Poitou à travers les âges, c’est bien pour l’éducation du peuple, les variations de la valeur du denier carolingien, ce n’est que du bonheur pour vanter la stabilité de l’euro et faire prendre conscience de la chance que nous avons de vivre aujourd’hui. Rajoutons y une bonne émission médicale avec opération en direct sur un poumon de fumeur à l’heure du dîner, et ce sera parfait.

    Ces gens se prennent pour le sel de la terre, ils n’en sont que la mauvaise graine qu’il convient d’arracher une fois poussée pour avoir de bonnes récoltes.

    1. simine

      Et la vengeance est le plaisir des pauvres âmes…

      (Hier soir, Charles Gave, chez Taddéi a tenté d’expliquer (le pauvre, avec quasiment un trémolo dans la voix) combien la corruption avait un besoin, presque vital, de cette funeste entité qu’est l’ETAT,…la fauchaison ne s’est pas faite attendre!)

  2. Marianne

    « Devant ce constat, les bras pourraient vous en tomber. N’en faites rien ! Gardez-les pour vous tordre les côtes en voyant monter la nouvelle garde »

    Merci H16, en lisant vos articles l’envie de nous pendre est heureusement largement compensée par le fou rire !

    « Il faut rire avant que d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri. » Jean de La Bruyère
    « Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer. » Beaumarchais

  3. Scolligo

    Tiens en parlant de Benji, je l’ai entendu claironner qu’il présentera en conseil des ministres un projet de loi pour rendre les « class actions » possibles en France courant mai… L’idée en elle-même me semble louable mais ça nous promet des micros mous qui pullulent et des pignouferies de presse à foison.

    1. Nocte

      « Grâce à nous, vous pourrez taper sur les grandes enseignes, qui mangent des enfants et violent des chatons, et les saigner à blanc ! »

    2. dede

      Pas certain que les class actions soient une bonne chose : avec le monceau de lois que nous avons, cela ouvre la porte a la mise en place d’un systeme tel que ce que l’on voit aux US ou il n’est pas possible de (au choix : prendre la route, regarder une paire de fesses, gerer une entreprise, etre chirurgien) sans risquer de se trouver avec un proces qui peut couter une fortune.

  4. infraniouzes

    Le socialisme à la française c’est comme l’alcoolisme.
    – Les premiers verres sont formidables, grisants, font rêver avec plein d’éléphants… roses…
    – Les suivants sont là pour aider à tenir le coup vu que les lendemains de cuite rendent un peu faiblard et ralentissent le cerveau…
    – Les suivants ne servent qu’à entretenir l’illusion… de quoi ? Personne ne sait et ne saura jamais…
    Et dans les deux cas la descente aux enfers est lente, inexorable et imperceptible…
    Je dis avec regret étant un amateur de vin… avec modération et aussi de socialisme mais à toute petites doses.

    1. Greg

      Tiens, vous me rappelez Raymond Chandler dans The big sleep :

      Alcohol is like love : the first kiss is magic, the seceond intimate.
      After that you just take the girl’s clothes off…

  5. JS

    Une seule question me vient a l’esprit : comment est-ils possible que tous ces abrutis soient a la tete de ce pays depuis si longtemps et continue leurs conneries en toute impunite/indifference ?

    C’est quoi le truc ??

    1. Pandora

      ces abrutis continuent…
      Ils appartiennent aux réseaux qui sclérosent la France et annihilent toute velléité de réforme.

      1. JS

        D’ailleurs je trouve assez revelateur le « non » au rapprochement des 2 departements du Rhin. J’imagine que dans la tete de la majorite, une structure administrative plus petite est plus « proche ». Proche signifiant alors clientelisme..

    2. Peste et coryza

      Très simple
      Tant que le gros de la population avait ce qu’elle voulait, ça tenait, et les conneries des politicards et des barons voleurs ne provoquaient qu’un haussement d’épaules.
      Sauf que maintenant, on a :
      – hordes sauvages de weshs et de roms, maintenant on a aussi vol zakone géorgiens, voleurs mongols, proxos albanais…
      – fonctions régaliennes inefficaces
      – flicage et réduction des libertés
      – presstitués à tous les étages
      – dirigeants vieux, greedy, corrompus et incompétents
      – jeunesse en perdition, au chômage ou avec SDM, jusqu’à 35 ans parfois…
      – familles disloquées
      – secteur privé sous pression
      – impôts de plus en plus lourds, et rien en retour.
      – fin de l’ascenseur social, mobilité sociale pétrifiée
      – barons voleurs de plus en plus greedy
      – « résultats » économiques… depuis 20 ans…
      – secteur public surprotégé et inaccessible aux jeunes.
      – syndicats traitres, incompétents et rupins.
      – EdNat qui sombre.
      – retraités qui comprennent qu’ils ne seront plus longtemps à l’abri
      – immobilier qui coule et acheteurs (jeunes) enfilés par les vieux.
      Bref, les gens réagissent maintenant qu’ils en prennent plein la poire. Et encore, il y a de la marge…

      1. Nocte

        Sauf que la réaction n’est pas franchement tournée vers le libéralisme… bien au contraire : « plus d’Etat, encore plus d’Etat et toujours plus d’Etat… pour spolier cette bande d’empaffés de riches qui ne veulent pas donner leur pognon, d’ailleurs c’est de leur faute si on en est là ! »

        1. YP

          Tu as résumé ce que 90% des français pensent.

          Les partis politiques surfent sur le subconscient de l’électeur français :
          « Libéralismeuh » = « Responsabilité » = « Bof, pas envie, après tout j’ai j’ai le droit de n’être responsable de rien ».

          1. YP

            J’ai longtemps crû qu’une société aspirait forcément à améliorer sa condition. Eh bien, je reconnais que c’est tout simplement faux (même si la société française reste la seule à ma connaissance à souhaiter régresser vers un minimum toujours plus bas.)

          2. Nocte

            Subconscient qui a été consciencieusement manipulé pour en arriver là et ça commence dès l’école.

            Souvenir d’un prof de philo remplaçant, qui sur le sujet nature/culture, nous a fait tout un laïus sur les bienfaits de la redistribution au sein d’un peuple tribal d’Amérique du Sud (j’ai oublié son petit nom), ils sont tous égaux, c’est beau, la propriété privée n’existe pas, tout est partagé, etc… Sauf que… il y avait un chef tribal et un chef spirituel, qui déterminaient les redistributions, donc deux personnes au moins se trouvaient au-dessus du lot. En pointant ce « petit » accroc à l’égalité, le prof a réagi en disant qu’avoir un chef était obligatoire pour prendre les décisions, sinon, c’était le chaos… et une grosse partie de la classe d’ânonner.

    3. gem

      Le truc c’est Georges Freche qui le donne : l’important pour être élu c’est de flatter les cons, et pour ça être un abruti n’est pas un inconvénient, c’est même plutôt un avantage. A défaut d’être un abruti, on peut être méchamment cynique, mais ça réclame un formidable travail d’acteur dont peu sont capable, et même ceux qui en sont capables valorisent probablement mieux cette compétence dans d’autres métiers, comme acteur, justement, par exemple.

    4. desperado

      @JS
      « c’est quoi le truc? »

      le truc, c’est qui a encore des couillons qui votent….

      1. PhiliP

        Ben tant que le FN n’aura pas eu l’occasion de faire (ou pas) ses preuves ils y aura encore au moins un couillon (moi) : Ca vaudra toujours mieux qu’être un trou du cul qui ne sait que se plaindre de ce qu’il se fait enfiler (sans l’aimer, pour ceux qui connaissent la formule).

          1. PhiliP

            C’est bien ce que je vous reproche : Vous n’avez rien à dire !

            Et mon imagination n’est pas à l’œuvre ici !

            Coluche disait des gens comme vous (« qui n’ont rien à dire »), que ceux qu’il préférait étaient ceux qui …

            Vous connaissez la suite ?!

          2. Nocte

            Disons que les quelques élus FN ont trempé dans les mêmes magouilles que leurs camarades de droite et de gauche, qu’une partie de leur électorat n’est rien d’autres que les déçus du PCF qui n’est pas allé assez loin, qu’ils n’ont comme objectif toujours plus d’Etat et encore toujours plus d’Etat, une planification économique digne de la Chine de Mao et un repli identitaire (donc en gros, pas mieux que le PS…)

            Donc oui, rien à dire, ils sont à mettre dans le même sac que ceux qu’ils dénoncent comme étant tous pourris. Il est d’ailleurs assez comique de voir que le FdG et le FN utilisent une rhétorique similaire, seul le champ sémantique diffère.

          3. PhiliP

            Ah bon ?! Alors pourquoi le Canada ne fait-il pas entrer autant d’immigrés que nous ??

            Surement : »Pasque ! » Hein ?

          4. Nocte

            ils sont moins clientélistes que les politocards français ?

            Mais c’est vrai que jouer sur l’identité et la préférence nationale comme le fait le FN, ca n’a rien à voir avec du clientélisme. Rien du tout.

          5. PhiliP

            Vous faites les questions et les réponses…c’est merveilleux !

            Vous vous reproduisez tout seul aussi ?

          6. Nocte

            Philip a dit : « Ah bon ?! Alors pourquoi le Canada ne fait-il pas entrer autant d’immigrés que nous ??
            Surement : »Pasque ! » Hein ? »

            Philip a dit deux commentaires plus bas : « Vous faites les questions et les réponses…c’est merveilleux !
            Vous vous reproduisez tout seul aussi ? »

            Faut être crédible à un moment, d’autant plus quand on sort « C’est bien ce que je vous reproche : Vous n’avez rien à dire ! » ou « Attaquez la tête et laissez vos bas instincts de coté… »

            Mais bon quand on est capable d’écrire ça « Je connais très bien ce discours. Si cet homme était encore là et qu’il suffrageait plus que Le pen, je voterais pour lui ! », le lecteur comprend que la crédibilité est un concept qui vous est inconnu (comme le PCF, le FN, et tous les autres camarades de jeux : aucune crédibilité pour gouverner et redresser le pays)

        1. Le FN est chimiquement de la même espèce que le PS et l’UMP. Pareil. Identique. Tout idem.

          Ne pas voir ni pourquoi, ni comment, c’est de la naïveté ou de l’aveuglement ou les deux. Et c’est précisément parce qu’il n’a jamais eu ce pouvoir dont le père Jean-Marie ne voulait d’ailleurs pas qu’il peut se targuer d’avoir des soluces qui fonctionneront. Mais il suffit de lire les programmes : ce sont des solutions qui ont déjà été employées, et qui ont déjà foiré. Lamentablement.

          Bref : poubelle.

            1. Lol. On voit que tu maîtrises ton sujet, ça fait un peu peur. Je croyais avoir à faire à un interlocuteur un peu sérieux.

              Oui, le protectionnisme a été essayé. Plein de fois. Tiens, un nom en passant : Bastiat.
              Et le protectionnisme, ça a foiré, tout le temps. Et pas seulement en France, mais partout, à chaque fois. Et tu es gentil, n’évoque même pas Stiglitz, tu perdrais des points.

        2. PhiliP

          Ah bon ?! Alors pourquoi le Canada ne fait-il pas entrer autant d’immigrés que nous ??

          Surement : »Pasque ! » Hein ?

          1. Non, parce que ça n’a rien à voir. Vous parlez protectionnisme, et comme vous ne savez pas ce que c’est vous enchaînez sur l’immigration (qui n’a rien à voir).

            Un peu de culture économique ferait du bien, sinon on va s’enliser grave.

        3. PhiliP

          Refuser le pouvoir tout en se présentant aux élections présidentielles …Vous le prenez pour un imbécile ou vous nous prenez pour des imbéciles…ou les deux 😉 !

          1. mario

            Et tout le pognon officiel qui tombe dans les poches des partis selon les votes recueillis, vous en faîtes quoi comme motivation ? Elle en vaut bien d’autres, cette soupe, non ?

            1. C’est même la principale. Après avoir récupéré le pognon du cimentier, le montage d’un parti et l’argent public correspondant était un excellent plan de la part de JMLP.

              Contrairement à d’autres, ce type est loin d’être con. Comme Mitterrand, d’ailleurs, tous les deux ont été de fins renards de ce point de vue là.

          2. Parce qu’en plus, vous n’avez pas de culture politique non plus ? Mais c’est abyssal, mon brave.
            Renseignez-vous un minimum, Le Pen père a clairement expliqué que perdre aux présidentielles ne le gênait pas. C’est connu, et c’est assumé de la part du vieux chef. Le virage socialiste de la fille est directement lié à ça : elle, elle le veut, le pouvoir. Et c’est pourquoi elle ne vaut pas mieux que les autres. Le Pen père a été très vaguement libéral un peu après la période Poujade, mais voyant qu’il avait plus à gagner à brosser les gens dans le sens du poil collectiviste, il a joué là dessus.

            Bon. Tout ceci est connu, comme le protectionnisme, l’immigration et le reste. Il va falloir vous mettre un peu à niveau, sinon vous allez lasser les gens.

          3. PhiliP

            @ Mario et h16

            Ben y’a que dans un monde de bisounours qu' »on » travaille gratis. La seule vraie question : Le Pen a t’il volé l’argent de son patrimoine ?

          4. PhiliP

            Vous disiez qu’il ne veux pas du pouvoir, maintenant qu’il n’est pas gêné de ne pas l’avoir…Vous avez tout faux !

            Il veux le pouvoir (sinon je vous souhaite bien du plaisir pour expliquer pq il s’est présenté) mais s’il ne l’a pas, ce ne sera pas le plus emmerdé de ses compatriotes, eut égard à sa fortune je présume.

            1. Z’êtes bouché à l’époxy ? J’ai déjà répondu à ces remarques (à côté de la plaque).

          1. Nocte

            LOL

            Au bout d’un moment, quand la personne en face ne sait même plus lire ce qu’elle écrit (voire comprend pas ?) autant se mettre au niveau ou échanger avec un mur.

      2. PhiliP

        Instruisez- moi : De quels élus parlez-vous ?

        « des déçus du PCF » ?! Mais qu’en savez-vous ? Vous êtes aussi présomptueux qu’un jeune chien qui s’excite sur la jambe de son propriétaire !

        « Le repli identitaire » ?! Je ne suis pas vendeur de mon identité, pas au prix qu’on m’annonce, mais vous, faites comme vous voulez : Avec ou sans vaseline ?

        1. YP

          Le programme du FN d’aujourd’hui, c’est grosso modo celui du PC de Georges Marchais. Pas convaincu ? Cherchez donc des vidéos d’archives sur la position de Marchais sur lm’immigration ou l’islam… Vous allez être surpris…

          1. PhiliP

            @ yp

            Je connais très bien ce discours. Si cet homme était encore là et qu’il suffrageait plus que Le pen, je voterais pour lui !

        2. Nocte

          Mégret à Vitrolle ? Le Chevallier à Toulon ?

          Non, ceux-là n’ont pas détourné d’argent public, absolument pas… Je fais l’impasse sur toutes les condamnations à la haine raciale, car j’estime que tout le monde à le droit d’exprimer ses opinions (et puis en France, il faut reconnaitre qu’être taxé de raciste est par trop facile).

          J’ai dit qu’une partie de l’électorat FN contenait des déçus du PCF (ce que le PCF a perdu en influence après 1989, s’est en partie reporté sur le FN), où est donc l’arrogance ?

          Quant au repli identitaire, la France Éternelle n’existe pas, son héritage culturel est lui-même l’héritage d’un certain nombre d’autres cultures par les diverses invasions qu’elle a subies ou faites subir, on peut aussi ajouter à cet héritage, l’Eglise Catholique qui s’est fort bien fait plaisir dans la récupération d’un grand nombre de rites païens pour une meilleure assimilation. L’identité française pour qu’elle ne soit pas à vendre, on l’arrête quand ? période Louis XIV ? au siècle des lumières pré-révolution ? à la période Napoléonienne ? début 20ème avec la première guerre ? pendant l’occupation ? en mai 68 ?
          Le français on le définit comment ? nécessairement blanc et catholique ? peut-on accepter les juifs ? les protestants ? racines françaises certifiées depuis 1600 ?

          1. PhiliP

            Je pioche, vite fait sur wiki pour voir et je trouve, sur maigret :

            « Bruno Mégret comparaît en septembre 2006 aux côtés de son épouse devant le tribunal correctionnel de Marseille4. En effet, Catherine Mégret avait effectué, en qualité de maire de Vitrolles, « quatre envois de courriers entre novembre 2000 et décembre 20015 » à des collègues maires de France pour parrainer la candidature de son époux à l’élection présidentielle de 2002. Selon Bruno Mégret, le financement de cet envoi a été pris en charge par erreur par la mairie et spontanément remboursé par lui6. Les juges ont considéré que cet envoi était « sans rapport avec les intérêts des contribuables de la commune » et l’ont donc condamné en première instance et en appel7. »

            « quatre envois de courriers » aux frais de la mairie pour la campagne de son mari !

            Franchement, si y’a que ca, vous êtes minables…

          2. PhiliP

            C’est pas très clair dans l’enoncé de wikipédia…

            Quoiqu’il en soit Le FN c’est Le Pen, pas maigret : Le pen était supposé connaitre la vie administrative de la mairie de Vitrolles ? Dans le détail ?

            Attaquez la tête et laissez vos bas instincts de coté…

            Revenir sur la loi de 73

            Protectionisme

            Arrêt de l’immigration tant que nous avons des chômeurs

            Là y’aurais du sport !

          3. Nocte

            Des casseroles pareilles ca pose un problème de crédibilité, surtout quand le chef de file en personne annonce que les mairies FN sont des laboratoires de la politique du FN…

          4. Robert Marchenoir

            L’identité française pour qu’elle ne soit pas à vendre, on l’arrête quand ? Le français on le définit comment ?

            C’est un truc de débat typiquement gauchiste, totalement stupide mais qui fait beaucoup d’usage. Ca consiste à partir d’une constatation vraie pour la pousser à un tel point qu’elle en devient absurde.

            Sous prétexte que tous les Français ne sont pas des clones identiques sortis d’une machine, sous prétexte que des origines et des influences diverses constituent la France, on en conclut que l’identité française n’existe pas, qu’il n’est donc pas nécessaire de la préserver et que l’immigration de masse ne pose aucun problème.

            Le même truc malhonnête sert aussi pour rejeter toute critique de l’islam. L’islam ? Mais comment ça Monsieur, il n’y a pas un islam, mais des islams, y’a les sunnites, puis y’a les chiites, puis y’a les quatre écoles, et bla bla bla…

            Sous prétexte qu’il y aurait des races de chiens différentes, des très gros et des très petits, des féroces et des gentils, des qui chassent et des qui roupillent sur les genoux de Mémé, il n’y aurait pas d’identité chienne, on ne pourrait pas parler des chiens en tant que catégorie, on ne pourrait pas généraliser sur les chiens. Un chien serait la même chose que, je ne sait pas, moi, un koala, un moulin à légumes ou une catachrèse.

            C’est comme ça qu’un politicien qui connut son heure de gloire après être passé de la gauche à la droite, Eric Besson, dit, un jour, littéralement, que le peuple français n’existait pas.

            Naturellement, il l’a dit devant un auditoire d’immigrés, ce qui n’était pas innocent. Accessoirement, cela lui permit de sortir en seul morceau de la salle de réunion. Car il faudrait se méfier des réactions d’un peuple auquel ses chefs politiques diraient qu’il n’existe pas.

          5. PhiliP

            « doivent devenir » est donc la même chose que « seront », pour vous !(?)

            Je ne sais plus dans quelle œuvre on simplifiait la langue pour, au bout du compte placer son totalitarisme !

          6. Nocte

            Aller je vais faire oeuvre sociale : 1984.

            Et je maintiens que JMLP considérait ces 4 villes comme des labos de la politique du FN. On a vu avec quel glorieux résultat.

          7. Franciskus

            Je m’immisce.

            Peut être un peu tard.

            Mais sourcer un article des journalopes du Monde pour tailler le FN, c’est un peu comme sourcer un article de Libé pour tailler Tatcher. C’est petit.

            On peut reprocher beaucoup de chose au FN. C’est évident. Son socialisme. Ses affaires. Sa gestion des mairies plus ou moins efficace.

            J’aimerais, si je puis, tout de même donner un autre son de cloche à cette fameuse gestion communale du FN.

            Je connais bien l’un des élus FN de la mairie de Toulon, qui, un beau jour, me contât ceci. Une fois la nouvelle équipe FN fraîchement élue, quelle ne fût pas leur consternation de découvrir que les placards avaient été délestés de tous leurs dossiers. Plus rien. Nada. Les précédents locataires avaient tout détruit. D’une part, rien que pour emmerder les nouveaux arrivants. D’autre part, parce qu’il devait y avoir quelques beaux cadavres dans ces fameux placards.
            Il a donc fallut à peu près un an pour reconstituer une base de donnée correcte. Un an de perdu, donc.
            Les subventions donnés par le conseil général, la région, l’état aux communes ? que dalle, on tranche dans le vif, ces pourris du FN n’auront rien.
            Ils ont donc fait aussi bien que les précédents, ou aussi pire selon le point de vue, mais mais mais avec moins d’argent et moins de temps.

            Un autre son de cloche, certes très orienté et très favorable au FN, mais se basant sur des rapports de la CRC :

            http://archives.polemia.com/article.php?id=4765

            Les autres partis ont une trouille bleue du FN, pas parce qu’ils sont nationaux socialistes, mais parce qu’ils savent que ce seraient la fin de leur prébendes.
            Rien que pour ça, au moment de glisser le bulletin dans l’urne, ils ont ma faveur.
            Même si je glisse régulièrement un bulletin « bande d’enculés » au second tour ^^

  6. Pascale

    «  » »une dette qui a explosé » » »

    Ils oublient de dire ces bonimenteurs, que si la dette a explosé sous Sarko, c’est en partie à cause de la relance socialiste de type keynésien que celui-ci a mise en place au moment de la crise de 2008 (qui est loin d’être terminée et qui continue à s’aggraver), opération qu’auraient eux-mêmes mise en place les socialistes de gauche. Pour preuve ces mêmes socialiste de gauche continuent à défendre et à pratiquer becs et ongles cette politique keynésienne (on ne veut pas faire baisser les dépenses de l’État au prétexte que ça étoufferait la croissance), et qu’ils ont quand même un sacré culot de s’attaquer à la politique socialiste de leur rival …

    Mais bon, la politique est ce qu’elle est : pourrie et putassière comme ses hommes

    1. Etienne

      Il me semble même me souvenir qu’à l’époque les socialauds étaient unanimes pour dénoncer le plan de relance, qui leur semblait largement insuffisant.

  7. Pascale

    Ceci dit, le caramel mou est quand même mal barré. Vient s’ajouter à l’affaire Cahuzac l’affaire de sa concubine (qui en est une pour profiter des sou-sous du contribuable français mais qui n’en est pas une pour échapper fisc français, on admirera au passage la duplicité et l’ambiguïté toute hollandienne de la situation ) entretenue à grands frais par l’État. Les commentaires des citoyens sur cette affaire sont accablants pour dénoncer cet abus de biens publics, même sur les sites dits « de gauche » style NO, Le Monde ou Libé.
    Si la plainte de Kemlin est jugée recevable, c’est une histoire qui risque de faire très très mal à Mollande.

      1. Pascale

        Où avez-vous eu confirmation de l’info ? Car j’ai beau chercher nos médias (parâit-il à la botte des lobbies financiers et du capital) n’en parlent pas ???

          1. gem

            Sauf erreur, ce n’est pas un juge qui décide si la plainte doit donner lieu à des poursuite, c’est le procureur de la République. Si non, il motive et c’est reparti pour un tour, avec cette fois un juge dans le circuit.
            Si oui, ou si le non précédent se transforme en oui, le système avance. Les faits étant avérés et notoire, les prévenus pourront d’arguer de leur bonne foi, de leur moralité etc., et s’en tiré en remboursant la République, selon l’estimation que fera un fonctionnaires de l’Elysée, et avec des fonds venus d’on ne sait où (une interview à Paris-Match par exemple, le magazine paye et reçoit un service quelconque en échange…)

  8. mominette

    Rassurez-vous : le socialisme s’arrête quand il n’y a plus d’argent (des autres).

    Disons qu’en France, il est particulièrement chevillé au corps, et qu’il faudra que le pays touche le fond avant de comprendre.

    1. Pascale

      J’aimerais bien être aussi optimiste que vous : en Corée du Nord il n’y a plus d’argent et le socialisme est toujours là …

      1. dede

        « en Corée du Nord il n’y a plus d’argent »

        Y-en-a-t-il eu un jour? Il me semble qu’ils vivent dans le meme monde qu’en 1953, c’est tout. Comme on ne leur dit pas que le reste du monde a change depuis, ils vivent comme au bon vieux temps et ne voient pas le probleme.

      2. Elphyr

        Oh que si y’a de l’argent. Beaucoup même. Les chefs de Pyongyang sont peu regardant des trafics pour peu qu’on leur graisse la patte ; c’est un vrai bonheur comparé à Pékin.

        L’argent des autres n’est pas forcément celui du peuple 🙂

        Puis si un jour les Kim tombent, le pillage organisé du pays se révélera très lucratif (même si les réserves sont moindres qu’à la chute de l’URSS, l’armement présent pourrait être une manne non-négligeable pour entretenir une rébellion armée ou une mafia asiatique).

      3. JS

        Il me semble que la Coree du Nord vie en partie sous perfusion de ses grands voisins « allies ».

  9. Flo

    « nul doute que Rocard joue ici l’imbécile avec ce brio qui montre que tout n’est pas feint »
    H16, vous êtes un génie!

  10. Nocte

    J’ai failli m’étrangler avec mon café en tombant sur les deux images avec Benoit.
    Notamment le
    « C’est la droite

    Allemande »

    Du grand art.

  11. RTP

    « Il faut donc baisser la durée du travail — je le crie depuis toujours —, mais par la négociation. »

    Mettons 0 pour tout le monde. Par contre on négocie pour garder les mêmes salaires. Aucun doute, n’importe quelle entreprise va comprendre alors tout l’intérêt de venir s’installer en France -sauf bien entendu les sales %$*&% d’entreprises qui cherchent à faire des profits, que Saint Staline les pourfende !-

  12. Martin T

    « Ben n’y connaît rien, en matière de budget, d’économie en général. »

    Je vous trouve bien soft, c’est quand même l’auteur d’un programme économique qui ne ferait pas rougir un nord-coréen: « sortie du libre échange généralisé », droit dans ses bottes, avec sa licence d’histoire comme bagage solide, parfait, pour un travail de conteur de jolies fables. Ben c’est un peu un troubadour des temps modernes.

  13. René de Sévérac

    Je souscris à la remarque de Flo ci-dessus : « H16, vous êtes un génie! »
    Vous faites référence à l’emploi des forces de police et autres DCRI :
    il y a sur fdesouche, une vidéo montrant cinq policiers virant du jardin du Luxembourg un dangereux malfaiteur vêtu d’un T-shirt « La manif pour tous » ….
    vous voyez bien qu’on est protégés !

  14. Fll

    Perso, je vous trouve dur, c’pas facile homme politique quand même ! faut arriver à sortir des âneries pires les unes que les autres sans se marrer et en plus le faire passer pour une bonne solution ! non franchement, ca craint !
    Je trouve que c’est une très bonne idée de demander 10 ans de pièces détachés pour un clavier à 5 euros, comme ca, le vendeur ne les vendra plus en France; on pourra demander aux personnes bossant 12h / semaine de fabriquer des claviers à 400 euros, soit 12 mois de salaires !
    Je trouve franchement qu’ils sont vraiment à leur place, ils sont bons, doués, d’une portée inégalable.
    De plus, ils font de la science sans le savoir, une phrase de Enstein : « Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. »
    Donc, je dis : respect !
    😉

  15. mlallier

    Ce matin sur BfmBusiness, un thuriféraire rocardien ou similaire d’alternative économique est venu expliquer que les 35 heures avaient permis de créer 400 000 emplois ( où ça ? ), et que ce résultat fabuleux ouvrait la voie à une idée encore plus génialoïde : un congé sabbatique de 6 mois tous les cinq ans, afin de « souffler » un peu.

    Sans doute parce que les vacances, c’est trop fatiguant.

    La relève est assurée aussi dans la presse.

    1. gem

      Rappelons ces mots visionnaires de Pierre Dac, président du parti loufoque (si, si , c’est authentique) et président du conseil du même métal : « le ministère loufoque est constitué, mais il ne durera pas, déclare Pierre Dac, président du conseil  » Os à Moelle, 1938
      « Quand on ne travaillera plus les lendemain de jour de repos, la fatigue sera enfin vaincu » (même source)

    2. aristarque

      Oui, j’ ai entendu cela aussi. Je me demande ce que BFM peut espérer trouver d’ inviter ces guignols d’ Alter Eco? A une remarque de Laurent Vronski qui est plutôt du genre mesuré et retenu dans ses propos, sur l’ inutile complexité du Code du Travail Français, ce guignol balance le Scud éculé du style « alors, vous ne voulez plus qu’ il y ait le moindre code du travail en vigueur ». Bref, des propos en mode on/off sans la moindre nuance possible…

      1. Alexandrov

        Moui, enfin BFM est quand même le Radio Londres du moment dans ce pays de cinglés. On peut leur passer de recevoir de temps en temps quelques alternatifs pipoconomistes, tant qu’ils nous laissent Madelin et JM Daniel tous les mardis matins.

        1. Aristarque

          On pourrait probablement conserver ces deux là sans devoir se taper Berruyer ou ce Chavagneux qui nous servent en permanence de l’économie à la mode lutte des classes marxo-compatible.

          1. Pascale

            Pour ma part, je trouve excellent que Berruyer et Chavagneux soeint invités régulièrement : ça permet de voir démonté en direct leurs arguments marxo-collectivistes simplistes par les autres intervenants. À chaque fois je me régale. Et puis ça permet à BFM business de ne pas être accusée d’être à la botte du grand capital apatride etc… vous connaissez la suite.

    1. gem

      ce n’était pas en plaisantant, et l’idée n’a rien de stupide. La probabilité qu’un mec tiré au hasard soit pire que nos branques est quasi nulle. Personne ne trouve anormal ou stupide de confier à un jury tiré au hasard le soin de décider de la vie d’un accusé. Il me semble clair qu’en tirant 13 gus au hasard pour décider de la politique à suivre, on aurait moins d’ennuis qu’avec ceux que l’élection désigne pour ça.

      1. skunker

        Ça peut paraitre saugrenu de prime abord mais c’est vrai que c’est autrement mieux pensé que notre modèle. Pour l’argument de l’incompétence c’est ce que j’ai pensé de prime abord et le conférencier répond à la question. Il a des arguments qui me semblent valables, et puis au final ce n’est pas parce qu’on a fait l’ENA qu’on est subitement devenu compétent dans tous les domaines de l’écologie à l’économie en passant par la santé ou l’urbanisme, ils n’ont que la prétention de l’être et se passe bien d’accepter de recevoir des conseils en conséquence …

  16. carpediem

    Je lance solennellement ici, au jour d’aujourd’hui et à partir de maintenant, une « opération pièces jaunes » intitulée « OFFRONS UN SECATEUR A ROCARD ». Les titanesques bénéfices engrangés serviront à doter ce magnifique oracle de la pensée gériatro-socialiste d’un magnifique sécateur en véritable inox massif de marque Laguiole (maide in China) afin qu’il puisse aller tailler ses rosiers entre deux incontinences verbales. Le printemps a un bon mois de retard, il est encore temps de s’y mettre et surtout, de grâce QU’IL LA FERME DEFINITIVEMENT!

  17. aristarque

    Le problème de Rocard, c’est qu’ il est naufragé depuis trente ans au moins, à un tel point qu’il ne s’ en rend même plus compte.

    1. Calvin

      Houlà ! Bien plus que trente ans !!
      Avant d’intégrer le PS, il était déjà naufragé !
      Son seul éclair de lucidité (si on peut dire, car il était loin du compte), c’est le livre blanc sur la retraite (par répartition) qui lui a coûté son poste. A partir de là, il a compris que dire un truc pas complètement crétin ne lui rapporterait rien.

  18. MIA

    Vous pouvez trouver sur dailymotion, une émission avec Zemmour et Montebourg qui réclament tout deux le retour de l’ORTF pour « éduquer les gens » selon Montebourg. Comme quoi, le PS est un parti qui tourne en rond constamment dans la contestation. Surtout que Koh Lanta..

    ça me fait penser à Morano qui gueulait contre les jeux vidéo mais se fait photogrpher dans Paris Match avec son gamin en train d’y jouer.

  19. LeRus

    J’ai vérifié sur Wikipedia, Benoît Hamon est bien ministre!

    Peut être que quelqu’un devrait lui dire…

      1. LeRus

        Délégué, oui bien sûr. Mais il me fait surtout penser à un stagiaire.

        Ministre stagiaire ça existe?

    1. YP

      Il ne peut pas avoir honte. D’après sa fiche, il a été hontectomisé à l’age de 4 ans…

      Concernant son complexe patrimonial, je propose qu’on organise un Moscovithon.

      1. Pascale

        Et puis toute sa fortune doit résider en œuvres d’art … non soumises à l’ISF. Il se fout doublement de la tête des Français.

  20. max

    La DCRI et autres services de renseignements, pas trop chauds pour des coupes budgétaires, auraient fait le job à l’insu du plein gré de Rocard :

    « La précision des informations aux mains de la justice française sur le compte en Suisse de l’ex-ministre du Budget ont surpris les autorités genevoises, souligne encore L’Hebdo. Cette minutie porterait la marque de l’intervention des Services de renseignements français qui enquêtent depuis des années sur les fraudeurs du fisc. »

    http://www.wikistrike.com/article-l-armee-aurait-precipite-la-chute-de-jerome-cahuzac-117001790.html

  21. Taisson

    Un peu hors sujet:
    Quelqu’un à dit « pays de cinglés » . Je suis d’ accord, je viens d’entendre par hasard sur une radio locale qu’au Mans, une école à demandé dans le cadre d’une journée féministe, que les filles viennent en jupe, et les garçons aussi ! je ne sais pas quel succès à eu cette débilité, mais la hontectomie semble gagner du terrain! Cette manie de vouloir détruire tous les repères agace sérieusement ceux qui ne se reconnaissent pas dans cette décadence et s’ajoute au mépris légitime du peuple pour les politiques. il ne faut pas s’étonner si il ne leur reste le FN,… ou l’islam pour les « jeunes »…

    1. Pascale

      Peut être simple provocation humoristique pour faire prendre conscience de l’ineptie de la théorie du genre. Je trouve cette initiative très drôle.

        1. Aloux

          Et apparemment c’est pas la première fois qu’ils le font, juste cette fois-ci on en parle parce qu’ils veulent étendre la mesure à tous les lycées du coin.

          Le retour à la réalité sera brutal, mais salutaire pour ce pays.

  22. duff

    La semaine dernière, j’ai eu une réunion avec des collègues et mes managers anglais. L’une d’elle me faisait remarquer que le « french summer » approchait. Je lui ai demandé de préciser ce qu’il avait de spécial l’été en France avec un sourire complice…

    Et le coup feu attendu frappe mes tympans : Baahh en France, du 1er juillet au 1er septembre il y a 0 business, tout le monde est en vacances.

    Je pense sincèrement que la durée du travail est un faux problème : Les cadres, les professions libérales et toute autre profession à haute valeur ajoutée ne travaillent pas 35h. Les ouvriers, les techniciens et autres créant moins de VA sont largement assistés de robots. Ce qui nous tue ce sont 4 choses :

    1) Les impôts sur les sociétés et toutes les charges en général
    2) Les aides publiques aussi incompréhensibles que nombreuses et inefficaces
    3) La perception des étrangers pour qui 35h c’est une réalité qu’on ne trouve nulle part ailleurs avec au minimum 7 semaines de vacances en conséquence
    4) Ceux dont la productivité est effectivement corrélée au temps de travail (fonctionnaires majoritairement) ont perdu avec cette loi et le statu de la fonction le goût du travail bien fait et de l’implication personnelle.

    A toutes ces difficultés s’ajoute l’ultime conséquence : Un salaire net trop faible et/ou trop amoindri. Comme le disait un bon vieil adage de l’ère soviétique : « Ils font semblant de nous payer alors on fait semblant de travailler ».

    1. duff

      D’ailleurs il me vient en tête un exemple amusant : L’édification des cathédrales gothiques au moyen âge… Je m’explique, s’il a fallu échelonner les travaux sur plusieurs siècles, ce n’est pas la faute des techniques plus rudimentaires de l’époque, contrairement à une idée reçue. C’est tout simplement que faute de pognon les travaux s’arrêtaient. Notre Dame de Paris aurait pu être bâtie en 10 ou 15 ans si le financement avait été intégralement monté au départ, sachant que les « ouvriers » n’excédaient pas la cinquantaine de types… Vu comme ça, il est plus délicat d’oser affirmer qu’au moyen âge les hommes ne foutaient rien avec des outils tous pourris. Du reste, ces poses financières ont permis de changer régulièrement les plans et d’ajouter des innovations techniques repérées sur les autres cathédrales en construction, souvent par les mêmes « ouvriers » qui se déplaçaient de chantiers en chantiers là où l’argent permettait d’avancer les travaux.

      Et qu’apprend-t-on du système de rémunération de l’époque? Les « ouvriers » étaient payés en fonction du nombre de pierres taillées, acheminées et enfin disposés sur l’édifice. En clair, ils étaient payés directement en fonction de leur productivité. Pour pousser le bouchon encore plus loin, je dirais que les lois du travail de cette époque étaient plus libérales qu’aujourd’hui! Mélenchon si tu lis ce commentaire, prends vite ton prozac.

      En conclusion je comprends l’intérêt pour des entreprises, surtout celles de taille importante, d’uniformiser la nature des contrats de travail. Il y a une forme de simplification. Mais à quoi cela conduit-il? A payer peu ou prou le même salaire des employés aux productivités variant du simple au double. Et donc à décourager au bout de quelques temps le plus efficace des employés.

      Pour ma part, je pense qu’il faudrait faire sauter ce verrou du temps de travail et des autres contraintes collectivistes pour introduire une agilité dans la rémunération de sorte qu’elle épouse mieux la productivité du salarié. Bouh la jungle me dira-t-on. Oui. Avec les ennuis qui nous pendent au nez en termes de dette, tous les idiots qui croient qu’on peut vivre mieux dans une société sans croissance, je les invite à aller se documenter sur le mode de vie de nos potes néandertaliens. C’est plus une question philosophique mais une question de choix.

      Dernière chose, je suis salarié avec 15% de variable dans ma rémunération, part que j’estime bien en France mais insuffisante.

      1. peste et coryza

        Mouais…
        tu oublies que les prix de la main d’œuvre étaient fixés par les guildes, qui se répartissaient le marché.
        Pour les cathédrales, les guildes des charpentiers et des tailleurs de pierre. Et elles faisaient bien attention que leurs membres ne se tirent pas dans les pattes : bref, le marché est truqué, et le business florissant.
        Quant au contrat de travail de l’époque… la bonne poignée de main, une question ou deux, et hop, embauché. Si on était à jour de ses cotisations à sa corporation…

        1. hussarbleu

          La chose subsiste encore un peu de nos jours avec le Compagnonnage.

          Pour ce que j’en ai connu, j’ai le plus profond respect pour tout Compagnon, quel que soit son corps d’état, et si l’on doit en tirer des idées pour l’avenir à la caille que l’on nous a préparé, je pense que l’on pourrait plus mal faire que de s’en inspirer. Une aristocratie du Travail….

          Les « Mémoires d’un Compagnon » d’Agricol Perdiguier sont d’une excellente lecture, avec le bonus complémentaire d’une leçon d’histoire.

          1. duff

            Merci de ne pas tout prendre à la lettre et de me déballer le dalloz de l’an 1287!!! Je ne faisais pas l’apologie du moyen âge!

            Je dis simplement qu’aujourd’hui, lire sa convention collective prend 4h! Qu’on apprend que pour se déplacer plus de 2h on doit exiger de son employeur la première classe et non la seconde, qu’il faut ceci cela etc.

            ça mène à quoi? Par exemple, de la suspicion envers les employeurs alors qu’ils agissent en toute ignorance des règles trop nombreuses, trop sectorielles, trop pointilleuses.

            Je dis que simplifier le code du travail est urgent et que l’accord entre le patronnât et les syndicats dont on nous rabâche les mérites exceptionnels est en train de se traduire juridiquement par une complexification du droit du travail encore une fois! ça va encore foirer comme d’habitude avec les pseudos grandes réformes qu’on nous vend depuis 30 ans.

          2. peste et coryza

            Je suis assez d’accord.
            Et en plus les apprentis compagnons sont bien meilleurs et plus éduqués que les weshs déclassés que l’IMT essaye en vain de fourguer aux patrons.

            De mon point de vue, le modèle corporatiste des guildes est plus sain que ce qu’on a actuellement.
            Je précisais juste que le « libre marché » n’existait pas plus au moyen age qu’aujourd’hui. Et puis ils étaient vachement procéduriers…
            C’est ce rendait l’ancien régime assez « libéral » en fait : entre le roi, les nobles, les guildes, les parlements, les baillis…. tout ce petit monde se tire dans les pattes et leurs pouvoirs coercitifs s’annulent en partie (note sur l’entrerenariat an moyen age : on a déjà vu des évêques patrons de bordels…). Cela change d’une république entièrement tenue par des socialistes.

    2. demeocq

      Il n’y a pas que des cadres ! Il faut savoir qu’en bas de l’échelle et dans la France profonde, les seuls cadres, ce sont ceux des collectivités locales et territoriales et ils ne font pas plus que 35 heures !

      Il existe des conséquences sur tous les emplois familiaux et donc sur les couches sociales les plus basses : demandez aux assistantes maternelles, le résultat : les enfants à garder le sont sur des durées plus courtes qu’auparavant (35h et RTT obligent). Elles gagnent donc moins d’argent avec au moins autant d’heures de présence… Pour elle, les 35h ont eu des conséquences financières… Pour les petits commerces de proximité, c’est pareil : on fait comment pour etre ouvert 35h00 ?

  23. jean jacques

    ce qui nous tue c’est de croire que les gouvernements successifs trouvent des solutions alors que la réalité c’est qu’ils ne créent que des problèmes

  24. demeocq

    Non mais je rêve,
    Rocard ressort encore la durée du temps de travail ! Mais depuis le temps, on sait bien que l’inactivité créé l’inactivité et n’est source d’aucun emploi mais de destruction d’emploi.

    Par contre, effectivement, ce n’est pas source de destruction d’état car plus l’emploi est détruit et plus la population augmente sa demande vis à vis de l’état pour sa subsistance.

    Ces gens qui ont du temps de libre se sentent inutiles et s’investissent dans l’économie solidaire (un vieux truc en fait avec un nouveau mot de la novlangue, parce que dans le temps on appelait ca du troc). Je rappelle quand même au hasard que le troc est une économie marchande qui ne génère AUCUN SUBSIDE pour l’état : pas de TVA, pas d’impots, pas de déclaration, RIEN. Et pourtant, on nous présente cette économie solidaire comme une solution possible mais possible à quoi ? Toujours proposée par des gauchistes fonctionnarisés qui n’en imaginent même pas les conséquences !

    Pas de mouvement d’argent = pas d’argent pour l’état = pas d’argent pour les fonctionnaires = ni pour tous les assistés…

    1. Eole

      Vous mentionnez le troc. Evidemment c’est une économie marchande, mais, vous pensez bien que le gouvernement dans sa grande « bonté » y mettra bien son nez et ses pattes un de ces jours, pour quand même réglementer toussa, pasque faut faire attention de pas être grugé, et surtout de veiller à l’EGALITE pour tous. Y aura tout plein de contrats avec clauses x.y.z. qui auront été dressés pas dezénarques.

    1. « mitterrandien » s’entend ici : premier ministre sous Mitterrand. Pas « en accord avec la pensée de Mitterrand ». Vous faites bien de le rappeler.

  25. Olivier Vitri

    L’association de malfaiteurS est forcément au pluriel, surtout lorsqu’elle est politicienne.

  26. Marc Aurele

    Plus je lis ces belles colonnes, plus je me dis que la tectonique est nécessaire. J’en viens à souhaiter qu’elle se produise maintenant rapidement, car je ne vois absolument pas comment débarrasser la France, notre pays, de cette gangrène qui comme comme tous les organismes parasitiques, épuisera son hôte jusqu’au trépas.

    Reste que l’ablation sera douloureuse, car elle a plongé ses racines au plus profond de notre société, à tel point qu’une partie de notre beau pays en est devenue dépendante, voire complice, et la défendra sûrement le jour du jugement. Cela va secouer…

Les commentaires sont fermés.