Avant la faillite, l’État et le fisc accélèrent la traque

Jusqu’ici, tout va bien. Ou à peu près. Ou disons que ça ne va pas bien, mais comme personne ne grogne trop fort, on continue sur la lancée : la pression fiscale s’accroît. Et ce n’est pas juste une petite mode passagère, une manœuvre politico-démagogique pour resserrer les rangs socialistes toujours prompts à s’éparpiller une fois la victoire advenue : si Hollande et sa fine brochette de minustres redoublent d’effort en matière fiscale, c’est tout simplement parce que l’État n’a plus un rond.

Et quand je dis qu’il n’a plus un rond, ce n’est plus la figure rhétorique qu’on pouvait encore employer il y a quelques années, pour exprimer le mécontentement grandissant devant les dépenses aussi folles que décontractées de nos dirigeants. En effet, à présent, les faits sont têtus et pointent bien vers une seule conclusion : les caisses sont dramatiquement vides au point que, pour prendre un exemple récent, certains sous-traitants de l’Armée sont en faillite. Or, dans un Etat bien géré, l’Armée serait la dernière entité à ne plus avoir de fonds…

Mais force est de constater que les signes s’accumulent et ne laissent plus place au doute :

  • Depuis 2004, l’intégralité de l’impôt sur le revenu sert à payer les intérêts de la dette ; le remboursement de ces intérêts est devenu le troisième poste de dépenses de l’État. Les impôts ne servent même plus à assurer les services publics ce qui explique très bien le niveau général catastrophique des prestations fournies : tous les services de l’État sont financés à crédit. C’est, évidemment, bon signe.
  • Cette année encore, le budget annonce un déficit large et même assumé avec fierté par Moscovici. Mais où l’État va-t-il trouver les 3.9% de PIB en déficit (soit 80 milliards d’euros) qu’anticipe déjà Bruxelles ? (Ne cherchez pas trop, la réponse est simple : dans vos poches et celles de vos enfants.)
  • Les taux de prélèvements sur les particuliers et les entreprises sont au plus haut, et la dépense publique a atteint des records, avec les résultats flamboyants que l’on voit (chômage, fraudes massives) et qu’on ne voit pas (perte de compétitivité, de moral, de dynamisme, individualisme, fuite des cerveaux).

Tout ceci se résume à quelques éléments simples : l’État ne rembourse rien et continue de s’endetter ; avec cet endettement, il nourrit directement et indirectement plus de la moitié de sa population, qui ne risque donc pas de réclamer moins de moyens. Et si les prélèvements peuvent éventuellement augmenter un peu, la marge disponible est faible, voire microscopique. Mathématiquement, comme la France est à peine capable de faire face aux intérêts de sa dette et ne rembourse plus du tout le principal, ce schéma ne peut aboutir qu’à une fin tragique : la faillite, par la cessation de paiement. Le moindre frémissement des taux d’emprunt sur les bons du trésor français signera la fin rapide de ce mécanisme délétère.

epic fail

Le constat est donc sans appel : la France est en faillite (et Sapin l’a même reconnu). L’issue, si elle est incertaine pour la date, reste inévitable. Mais en l’attendant, l’État français fera absolument tout pour tenir aussi longtemps que possible. Et s’il y a bien un levier qu’il peut utiliser, c’est le levier médiatique pour faire passer une idée simple : une grosse partie de son malheur provient des Méchants Fraudeurs.

Sans problème et rapidement, partant de cette prémisse, la propagande se met en marche. Il ne faut pas très longtemps pour que déjà fleurissent quelques articles qui tenteront de répondre à la question lancinante : qui fraude ? Et surtout, pour combien ? Ou plutôt, si l’on veut poser la question de façon franche et claire : « Combien les Méchants volent à l’État ? »

Parce que tout faire pour soustraire des doigts boudinés de types comme Kucheida ou Andrieux, tout faire pour éviter que le fruit de son travail ne se retrouve à payer des concubines ou des parvenus de la République (la liste est si longue), tout faire pour éviter que ce qu’on gagne ne finance, directement, des projets auxquels on s’oppose, voire, tout simplement, tout faire pour éviter de se retrouver ruiné en pure perte, tout cela est mal, méchant, inique même !

Dès lors, il faudra faire comprendre que celui qui tente de se soustraire sera puni, qui tente de fuir sera pourchassé, et qu’il n’y aura aucun pardon, aucune amnistie, aucun salut pour les renégats de l’imposition.

Dès lors, ce qui était vrai en France le sera aussi partout en Europe, moyennant des tractations qu’on sent de plus en plus désespérées pour assurer que tous les pays convergeront si ce n’est sur le plan fiscal au moins sur le plan judiciaire afin de choper les fuyards.

Et tout ceci n’est qu’une de ces étapes avant l’effondrement.

La suivante, c’est les États-Unis qui nous la montrent : même lorsque vous aurez employé tous les moyens légaux à votre disposition pour échapper à la taille, la dîme et la gabelle, même si vous êtes dans les clous, on vous passera au peigne fin, comme Apple par l’IRS, pour déterminer si vous êtes éthique : vous tentez, de façon parfaitement légale, d’amoindrir la ponction ? Vous tentez de redonner un peu de sens au travail dont vous avez de plus en plus l’impression qu’il est surtout effectué pour les autres, et surtout pour ceux qui, au sommet de l’État, s’en mettent tranquillement plein les poches et n’offrent aucune espèce de valeur ajoutée à votre vie dans l’enfer fiscal qu’ils vous construisent ? Eh bien vous serez jugés pour cela : vous n’avez pas le droit d’échapper ainsi à ces ponctions, même légalement, parce qu’après tout, vous avez bénéficié de l’État providence, voyons !

Eh oui : peu importe qu’en l’espèce, Apple crée des centaines de milliers d’emplois, qu’il reverse des milliards de dollars sous forme de taxes, voyons ! Tout ceci n’est rien comparé au fait que les dirigeants sont « sont nés dans des hôpitaux américains, sont allés dans des écoles et des universités américaines, ont bénéficié des législations et du service de l’ordre national » et peu importe qu’ils aient déjà payés par leurs propres impôts ou ceux de leurs parents ces « services ». Peu importe qu’ils n’aient jamais eu le choix ! (Et c’est d’autant plus vrai en France où le choix est impossible, monopoles obligent, et où cet argument du bénéfice des sévices publics, aussi mauvais soient-ils, est ressorti pour justifier l’avalanche de matraquages fiscaux de plus en plus sauvages.)

Hollande, capitaine de pédalo CCCPNe vous y trompez pas : ce grand raout médiatique contre la lutte fiscale sert bel et bien deux buts distincts et complémentaires. Dans une faible part, il tente de démontrer que le capitaine de pédalo est volontaire et décidé à pourchasser les vilains fraudeurs. Ici, on peut facilement rire.

D’un autre côté, cela montre qu’on cherche de plus en plus frénétiquement des marges de manœuvre fiscale, et qu’on emploiera tous les moyens pour drainer tout ce qu’on peut. Et là, on aura du mal à trouver ça drôle.

J'accepte les Bitcoins !

1HafSGVLfgtpj4tEpCHsrTcE35Tn8AfHvF

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires167

  1. Yrreiht

    J’ai lu ça sur un autre blog, se profile à l’horizon une récolte catastrophique avec ce temps anormalement froid et pluvieux, dans mon jardin les cerises encore vertes pourrissent sur l’arbre.

    Le dernier ingrédient qui manquait pour une fin d’année intéressante…

      1. Peste et coryza

        D’où le troisième élément nécessaire pour la révolution :

        1er élément : alliance des usuriers juifs, d’aigrefins, de jansénistes, des frères la truelle, protestants calvinistes, lumières et autres affairistes autour du duc d’Orléans.
        2 : état catastrophique des finances du royaume.
        3 : mauvaises récoltes : gueux en colère car ils n’ont rien à manger.

        Résultat : le régime est renversé, et les gueux l’ont dans le c*l.
        Les factieux se disputent le butin et mettent les gueux au pas.

        1. mobidyc

          c’est pour ça que je ne considère pas 1789 comme une révolution, c’est une rébellion, une belle, mais pas une révolution.

          de toutes façons, les gueux l’auront toujours dans le c**
          salauds de pauvres !

        2. sabrauclair

          Oui mais la différence c’est qu’aujourd’hui les gueux ne meurent pas de faim. Il n’y a guère que ceux qui travaillent et suent pour s’en sortir qui sont révoltés; ceux (les très nombreux assistés) qui utilisent le système s’en contentent tout naturellement.

          Ah c’est sûr que si la CAF cessait tout versement ça bougerait de façon nettement plus perceptible. Mais je ne crois pas que ça soit près d’arriver.

        3. Deres

          Les ressources en CRS commencent à s’épuiser alors que nous ne sommes qu’au milieu de l’année par sur-utilisation à cause de la lutte anti-mariage pour tous et du siège de Notre-Dame-des-Landes …

          http://www.atlantico.fr/decryptage/manifs-en-pagaille-et-budgets-sec-crs-au-bord-crise-nerf-mathieu-zagrodzki-713526.html

          Cela signifie que les débordement de type Trocadéro risquent de s’amplifier l’année avançant même si le gouvernement optimise son utilisation policière en faisant par exemple en se retirant de Notre-Dame-des-Landes …

        4. Deres

          Si une ou plusieurs banques françaises fait faillite et que le temps que l’Etat interviennent les gens réalisent que leur pognon est inaccessible, cela est un peu l’équivalent d’une famine moderne …

      2. hussardbleu

        sauf pour la vigne, afin que rien ne manque aux réjouissances révolutionnaires. Louis XVI avait vraiment la cerise… comme disait Boudard.

      3. kobus van cleef

        Non, c’était les conséquences de l’éruption d’un volcan islandais, ça avait entraîne un hiver même en plein été, les céréales n’avaient pas poussé, et lorsque le français manque de pain….

        1. Aristarque

          Et puis les charrettes ne pouvaient pas avancer sur les routes à cause des feuilles mortes ou du givre ou de la pluie ou du beau temps ou du vent ou du calme plat ou des mouvements de revendication de certaine(s) catégorie(s) de personnel…

    1. Aristarque

      Nous sommes donc deux à faire le même constat de cerises formées qui ne grossissent pas et s’ acheminent à faire comme l’ année dernière: pourrir encore vertes sur l’ arbre. Même les merles qui les surveillent habituellement de près ne se donnent même pas la peine et restent invisibles. Quant aux pommes….

      1. Théo31

        Mon frère a goûté les cerises à la maison : jolies mais pas sucrées du tout.

        « c’est les États-Unis »—-> Ce sont les États-Unis.

  2. Emma

    Oui, d’un côté ou de l’autre de l’Atlantique, c’est la traque aux présumés fraudeurs. S’en prendre à Apple est très significatif.

  3. Jesrad

    Plus ils s’acharnent à presser le peuple comme un citron, moins il donne de jus. Le fait (Cahuzac) qu’ils s’en prennent violemment à eux-même, entre rivaux politiques pourtant faisant partie du même camp, est d’ailleurs le signe le plus sûr de la fin imminente: lorsque la « courtoisie professionnelle » entre brigands saute, y a plus de règles qui tiennent et c’est le sauve-qui-peut généralisé.

    « tout faire pour soustraire des doigts boudinés de types comme Kucheida ou Andrieux, tout faire pour éviter que le fruit de son travail ne se retrouve à payer des concubines ou des parvenus de la République (la liste est si longue), tout faire pour éviter que ce qu’on gagne ne finance, directement, des projets auxquels on s’oppose, voire, tout simplement, tout faire pour éviter de se retrouver ruiné en pure perte »

    … est le devoir moral de tout homme honnête.

  4. Nocte

    Je conseille l’article et les commentaires (effarants) du truc qui se dit observateur et nouveau.

    Il y a des pépites « L’ONG estime que 21 paradis fiscaux sont situés dans l’Union européenne (Luxembourg, Malte, etc.) ou relèvent de sa juridiction (Andorre, Îles Caïmans, etc.) »

    1. RTP

      Ah oui, il y a des pépites. Je reconnais que l’ami vladislav kivepe vaut le détour dans son commentaire communiste. Pauvre garçon. Je suis allé voir son site, c’est un grand moment.

  5. Oups

    Quoi, quoi, quoi ! La Chasse au Cahuzac est encore ouverte, ils ont refait un laché de pigeons à plumer d’élevage Franco-enrichi-sur-le dos-de l’Etat ?

    Falait pas baiser Lagarde sous le tapi, je m’a fait avoir.

  6. Mominette

    Ou « arrête de ramer tu attaques la falaise » ;..

    Nous avons ici un magnifique laboratoire de sociologie en nov-langue, qui mérite d’être étudié.

    Tout citoyen, toute entreprise qui étudie soigneusement le code fiscal (une performance intellectuelle !) n’est plus un fin gestionnaire faisant ce qu’il faut pour se conformer à la Loi et bien gérer ses biens, c’est donc un salaud qui manque d’éthique (au contraire des sur-endettés qui, eux, ne sont que des victimes de l’hyper consommation). Na.

    Tout contribuable devient un gibier (au sens du Droit Romain), puisqu’il peut être poursuivi au-delà de ses terres. Notons que ce « droit de suite » était réservé au gibier blessé, maintenant c’est au français bien portant qui détale …

    Et pendant que la zoolandie va poser ses pièges jusqu’au bout du monde, le pays est discrètement amputé de ses deux seuls atouts : la liberté et la motivation.

    Le fourrage va inexorablement diminuer, ce qui sera mal vu d’une bonne moitié des français, habitués au full service dans leur étable.

    C’est ici que l’observateur va pouvoir constater à quel point ils ont ce sens aigu de la solidarité, qui s’exprimait si bien avec l’argent des autres, mais risque de s’altérer un brin quand c’est à la leur qu’on fera appel …

    1. Nocte

      Ils seront solidaires tant qu’ils pourront écorcher du riche. Le problème, c’est que petit à petit, le curseur qui qualifie la richesse descendra, inexorablement (c’est de toute façon déjà le cas).

    2. vengeusemasquée

      « Et pendant que la zoolandie va poser ses pièges jusqu’au bout du monde, le pays est discrètement amputé de ses deux seuls atouts : la liberté et la motivation. »

      Oui c’est exactement ça. C’est décourageant. Même les plus motivés et énergiques abandonnent et soit se cassent soit sont tellement découragés qu’ils n’ont même plus le courage de réfléchir à une porte de sortie.

      Absolument personne dans mes relations, sauf une copine gauchiste convaincue, n’a le moral. Même mes amis traditionnellement de gauche vacillent.

      SOS ?!

      1. Nocte

        L’extrême gauche a le moral car elle imagine son grand soir sur le point de se réaliser, elle aiguise ses canines et ses lames.

        Là, où cela deviendra comique, c’est quand elle se dévorera elle-même (parce que c’est un repaire d’individus qui dégueulent l’intérêt général pour eux-mêmes avant tout).

        1. Aloux

          Si seulement ils pouvaient juste s’entre-tuer ce serait pas si mal, malheureusement si on en arrive là ils emporteront beaucoup de gens avec eux.

    3. Olivier Vitri

      Le fourrage va inexorablement diminuer, ce qui sera mal vu d’une bonne moitié des français, habitués au full service dans leur étable.

      +2 ! Bravo !

  7. infraniouzes

    L’affaire Apple est intéressante car elle illustre parfaitement ce monde de dingue dans lequel on vit. Apple et ses dirigeants n’ont fait, semble-t-il, qu’exploiter les failles d’un système auquel personne ne comprend plus rien.
    Comme en France principalement, on construit des usines à gaz pour pressurer le pékin mais il arrive un moment où personne n’y comprend goutte… sauf ceux qui peuvent se payer des armadas d’avocats fiscalistes qui, eux, nagent comme des poissons dans l’eau. Donc la délirante diatribe du « Président normal » n’est qu’un effet d’annonce pour amuser la galerie. Les vrais tricheurs, aux prestations familiales, à la CB, à la TVA, aux fausses déclarations on les laisse vivre leur vie.
    Et puis, on tomberait vite dans la délation… Hein ? Le plus horrible des crimes vu le nombre de politiciens qui seraient concernés par la chose. Vite, passons à autre chose…

  8. Elphyr

    Maintenant que vous le dites, Ayrault à un peu une tête le de limier (à la retraire) et que Hollande ressemble à un chasseur à la galinette cendrée.

    1. LNB

      Suisse, Norvège, Singapour par exemple. Au moins les monnaies y ont un sens. Mais je pense qu’il faut rester prêt à la mobilité parce que le vent tourne vite…

    1. Black Mamba

      Quand j’ai commencé à découvrir le blog de H16, les mots comme « minustre » et autres me perturbaient beaucoup car étant dyslexique, je me suis posé plusieurs fois la question si mon cas ne c’était pas aggravé : maintenant que vous aussi l’avez fait la remarque :
      Je suis rassurée. XD

  9. FloC

    Le reportage du jt de TF1 mercredi soir était édifiant…. »la fraude est estimée à 100 milliard par an, soit le déficit annuel de la France. En récupérant cette somme, l’état n’aurait pas à mettre en place une politique d’austérité! » Et bien entendu on nous explique que les entreprises sont les principales responsables de cette fraude grâce aux différents paradis fiscaux (Monaco, Luxembourg, etc).
    H16 Vous aviez entièrement raison dans votre post de mercredi sur le foot et Monaco, pousser le peuple à haïr ce bout de rocher!

    1. Jesrad

      « En récupérant cette somme, l’état n’aurait pas à mettre en place une politique d’austérité! »

      Dommage, cet argent n’existe pas. Mais ça n’empêche pas certains de pousser le bouchon jusqu’à compter des recettes supplémentaires par anticipation des dispositifs destinés à capter ces sommes virtuelles…

    2. YP

      Bah, si le déficit avait été de 200 myards, ils auraient estimés la fraude au même montant. En gros, « s’il n’y avait la fraude fiscale, nous pourrions avoir droit à nous rouler dans des draps de soie, au lieu d’être obligés de nous rouler dans notre caca. »

      La bonne vielle rhétorique socialiste : « c’est pas ma faute. »

  10. Jacques

    Un autre exemple de nov-langue (http://denissto.eu/node/545), je cite denissto, au sujet de la loi sur « la sécurisation de l’emploi » : « Dans 1984, la dictature décrite par Orwell utilisait des slogans comme: « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. » 
Tout aussi fort, le hollandisme révolutionnaire ajoute ceci : « La fin du CDI, c’est la sécurisation de l’emploi. ». »

    Et concernant les « doigts boudinés » des « serviteurs » de l’état, le site grosseimposture.com, qui listait tous leurs émoluments est down depuis 1 mois 1/2, après que son auteur ait mentionné des problèmes judiciaires dans son dernier post. J’ai sauvegardé la page « grosseimposture : Elus locaux ou nationaux : leurs indemnités officielles Le cumul des mandats… et des indemnités ! » si ça intéresse quelqu’un. Mais à priori la publication sur le web amène des problèmes sérieux avec la justice.

    Et pour finir, l’auteur de grosseimposture.com promouvait sur son site cette pétition o combien intéressante : http://www.avaaz.org/fr/petition/Deputes_la_transparence_maintenant , qui aurait besoin d’un petit coup de pousse des lecteurs de H16 …

    1. Nocte

      Wow, l’article vers lequel pointe votre premier lien a été rédigé par un représentant syndical ? (CGT, vraisemblablement)

      « Finalement, c’est quoi cette… chose ? 
Rien de moins que la mise au pas de la France par la Commission européenne en matière de droit du travail et la destruction d’un acquis vieux de 20 ans.
 C’est l’échine courbée jusqu’à la brisure de vertèbres devant l’ultra-libéralisme. Un grand jour pour le MEDEF. »

  11. Aristarque

    H16 parle de la mise en oeuvre de « tous les moyens » pour drainer les pépètes… Je pense qu’ en retour vont apparaître de nouveaux moyens de défense très dommageables pour les agents du fisc et que les suicidés fiscaux au lieu de se contenter de commettre l’ irréparable devant ou dans la perception, s’ offriront un petit carton d’ adieu sur le personnel prèsent. Essayez donc de demander d’ ores et déjà aux huissiers d’ aller faire de simples notifications à certaines adresses pour estimer qu’on y arrivera probablement. Que dire de l’ info lourdement appuyée hier de poursuites pénales systématiques, même pour de simples noms d’ oiseaux à l’ adresse du personnel fiscal.

  12. Aristarque

    Complètement d’accord avec H16 parlant de l’ impéritie socialiste à la Normal 1er, prélude à la faillite avérée. Une armée bien équipée et payée selon ce qui est prévu par ses statuts reste quasiment toujours légaliste avec le pouvoir en place. Mais quand on lui rogne ses équipements et surtout ses soldes, l’ aventure peut commencer. Normal 1er devrait étudier soigneusement l’ itinéraire vers Varennes. Cela pourrait lui servir…

    1. Nocte

      Il n’y a pas que l’armée, l’Etat dans sa globalité paye mal, et le plus beau ça reste :

      je suis ton client, mais je ne te paie pas, en revanche TU TE DOIS de me verser ce que je réclame SANS le moindre délai…

      1. vengeusemasquée

        Les fonctionnaires français sont par définition mal payés puisque ceux qui bossent voient leurs salaires rognés par ceux de leurs collègues glandus qui ne foutent rien. Et ça, c’est trans-administration et indépendant de toute réduction de budget.
        Dans l’administration plus que partout ailleurs, on est littéralement cernés par les cons.

  13. Fll

    Heuuuu, z’aviez vu cet article ?

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/05/10/01016-20130510ARTFIG00488-manif-pour-tous-le-conseil-de-l-europe-saisi-pour-les-violences-policieres.php

    On continuerait pas à avoir honte d’être français la ?

    H16, ce ne serait pas la possibilité de faire valoir vos articles sur ces parlementaires ?

    Je balance ce site (h16free) à tour de bras autour de moi, ca grogne au début, pis ensuite, ca tente de réfléchir.
    Comme j’écris, soit ca vous conforte dans vos idées, soit vous fait ouvrir les yeux, soit vous êtes déjà foutu … :)

      1. Fll

        Tout à fait, mais apparemment, des parlementaires Belges sont sur le coup. J’ai pas été très clair effectivement, on pourrait penser que je parlais des Italiens.

  14. mlallier

    Les taux d’intérêts vont — doucement — remonter. Doucement est à prendre avec des pincettes, car des soubresauts ou des catastrophes peuvent raidir la pente.

    Et pendant ce temps-là, des délirieuses au qi très mince continuent leurs exploits intellectuels. Après une certaine minustre hostile à l’esclavage des noirs en exclusivité mondiale qui se promène à vélo avec une armée d’esclaves pour la protéger des fientes de pigeons, en voici une autre qui veut donner à l’antique vélocipède les lettres de noblesse qu’il a perdu dans les crachins de l’Histoire : http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/venir-au-travail-a-velo-le-pari-de-delphine-batho-7975223.html

    La vision de l’avenir par la gent socialiste parait vigoureusement saugrenue : remplacer la voiture par le vélo du XIXe, la centrale nucléaire par le moulin à vent du Moyen Âge, la justice aveugle par les autodafés de la même époque, les trains « normaux » qui roulent désormais à la vitesse moyenne de l’ère industrielle, les Français ramenés au rang de métèques par la Sécurité Sociale, comme cela était il y a 25 siècles en Grèce, et la liste se poursuit ainsi.

      1. Nocte

        Ou concept vide de sens pour certains.

        Aujourd’hui, on entend ou on lit de plus en plus souvent des gens qui écrasent littéralement la DDHC de 1789 en toute décontraction.

  15. Petitpatapon

    Dans ma ville, les impôts sont en train de brader tous leurs hôtels particuliers et ils sont passés (avec cris et hurlement ) de 40 à 100 agents dans le bâtiment principal, je confirme ça sent le roussi…

  16. pascale

    l’état n’a plus de tunes, soit….il en trouve tout de même pour claquer 400 000 euros/jour au Mali (depuis janvier) dans une très incertaine escapade…?

  17. Lieutenant X²

    Il va finir par nous faire le même coup qu’aux USA: tu as la nationalité, tu payes. Peut importe où tu es, peux importe la double imposition. Ca accélérera en même temps le remplacement de population et la république socialiste française pourra enfin devenir pleinement communiste.

    1. Phil aus Berlin

      Si je puis me permettre, c’est Sarko qui avait émis le premier cette idée lumineuse… comme quoi entre les cinquante nuances de socialisme l’UMP est très bien positionnée…

  18. Eole

    Pour combattre cette horrible fraude fiscale, ce gouvernement ne trouve rien de mieux que de remettre la taxe de 75% pour ces zaffreux riches. Ce ne serait que pour une durée de deux ans, qu’on vous dit!!!

  19. Peste et coryza

    La hollandie commence à trembler sur la fidélité des corps constitués (voir les infos du nain).

    Si même les fonctionnaire se révoltent…

  20. Positron63

    Ah, excellent et l’affiche du capitaine de pédalo aux couleurs du regrété CCCP, un délice ! Cette image résume à elle seule ce que je constate tous les jours, nous somme dans une URSS qui s’ignore. Tous les ingédients sont là. Nous avons même été plus loin (très forts les ponctionnaires français) car à ma connaissance, ils ne sont jamais parvenu à un tel niveau de ponction, le machin c’est écroulé avant.
    Finalement, avec 25 ans de recul, le mur de Berlin n’est pas tombé du coté où nous avons cru. Ce sont les européens qui l’on écroulé pour s’échaper… en URSS ! Les rouges avaient bien malgré eux contaminé aune bonne partie de l’europe, voir même du monde occidental.

    1. Deres

      Cela va coûter une fortune sans même mentionner les réunions et les commissions pour choisir la police et la taille des lettres et la maintenance suite aux dégradations permanentes par les norvégiens mal intégrés de passage …

      Je trouve cela croustillant quand dans le même temps ils parlaient de diminuer les contraintes réglementaires … Ils pourraient se parler en tre eux …

      1. vengeusemasquée

        On est obligé de se demander lequel d’entre eux à un copain qui vend des drapeaux ou des panneaux d’affichage et pourra ainsi empocher le pactole, franchement.

        1. Riguite

          Selon l’adage de la Marine : « Peinture sur crasse = propreté »… Et la couche risque effectivement de nous couter cher.
          Mais c’est sans doute une manœuvre pour enlever au FN et un peu à l’UMP l’usage quasiment exclusif des 3 couleurs. On se souvient tous de la soirée du 6 mai place de la Bastille.

    2. Aloux

      Puis afficher de façon visible la DDHC de 1789, celle sur laquelle le gouvernement et malheureusement une partie croissante des Français passent leur temps à pisser, franchement… La semaine dernière je parlais avec une amie de l’imposition à 75%, j’arrivais pas à lui faire comprendre que c’est une spoliation, j’ai fini par citer la DDHC en me disant que ça ferait mouche, même pas ! Elle m’a limite rit au nez, genre ce vieux machin n’est plus adapté au contexte actuel, qui réclame plus de ponctions, plus de redistribution pour la « justice sociale ».

      Blague à part sa position était purement positiviste en matière de droit, genre ce que dit la loi est juste point barre, ce que je trouve tout simplement terrifiant…

      1. Nocte

        « Blague à part sa position était purement positiviste en matière de droit, genre ce que dit la loi est juste point barre, ce que je trouve tout simplement terrifiant… »
        C’est effectivement terrifiant, et oui, beaucoup de gens haussent les épaules quand on leur parle de la DDHC (« c’est vieux et décrépi », mais je commence à trouver une faille sur le sujet : si la DDHC est si vieille, pourquoi avons-nous le droit aux lois mémorielles qui font pénitences sur des éléments encore plus vieux et au titre des DDH ? y a la version hardcore : oui, mais c’est pas pareil ! Point Barre ! ou la version balbutiante : ah euh, oui, mais, bon, faut comprendre…)

        1. vengeusemasquée

          Je suis assez d’accord. Je ne sais pas pour vous mais plus le temps passe et plus je fais le ménage parmi mes potes. La tolérance ? Il y a des maisons pour ça.

          1. vengeusemasquée

            C’est dur la cantine, dur dur, parce que dès que je dis un truc de travers, j’ai une nuée de connards qui me tombe dessus et répand mes propos scandaleux. C’est facile de se faire une vraie bonne réputation.
            Cela dit, dans l’administration, comme partout ailleurs, il y a plein de gens intolérants comme nous ! :lol: Donc pas trop seule à la cantine, rassurez-vous.

        2. Aloux

          Oui bon on peut aussi ne pas parler de politique, c’est ce que je fais en général, le problème c’est qu’un français qui parle politique la plupart du temps j’arrive même pas à lui en vouloir, j’ai l’impression que c’est un alien ou une sorte d’entité collective qui parle à sa place.

          Sauf les communistes hardcore, eux je peux plus c’est fini, et j’en ai quand même rencontré beaucoup trop à mon goût dans ma vie…

  21. Monge

    Ce n’est pas l’armée qui est en cessation de paiement mais bien CHORUS qui n’en finit pas de ne pas être mis au point.
    Les retards de paiement concernent tous les fournisseurs de l’État qui est le plus gros donneur d’ordre en France. L’égalité pour tous c’est dans tous les domaines !
    Il y a d’ailleurs un sujet (même plusieurs) à propos du pilotage des « grands projets » par l’administration. Retards apocalyptiques, dépassements de budget, fonctionnalités oubliées, inadéquation avec les besoins… La compétence en action, les prestataires qui se gavent, les citoyens qui payent. Et les CCC (Contribuables cocus et contents) regardent le spectacle grandiose.

    1. « Ce n’est pas l’armée qui est en cessation de paiement mais bien CHORUS qui n’en finit pas de ne pas être mis au point. »
      Oui et non. Chorus est une excuse facile, mais tout ne s’explique pas avec Chorus. Certains ont bien reçu leurs payes, régulièrement.

      1. parisien9999

        Oui ça m’étonnerait que les généraux (pléthoriques dans l’armée française) aient eu des retards de paiements… comme par hasard. Et je ne crois pas que Chorus (mais je me trompe peut-être) gère les achats. Bref, oui, l’armée racle les fonds de tiroirs.

    2. Nocte

      Ouhouh, ahahahah… ahem…

      C’est de la faute du logiciel !? et les key users ? les testeurs ? pas d’infra de test à échelle réelle ? voire même une infra de préprod ?

      Non, mais il y a un moment, où il faut cesser de se voiler la face : il y a un groupe de tocards qui a approuvé le projet…

    3. laglute

      M’ouais. bah, quand la prestation n’est pas bonne, faut changer de système, non ?
      On n’est pas obligé de persister dans l’erreur…

    4. Aloux

      A ce niveau-là, soit Chorus n’est qu’un prétexte et ça veut dire qu’il n’y plus du tout de thunes, soit Chorus est vraiment pourri à ce point et ça veut dire que l’Etat français a atteint un niveau d’inefficacité et d’irresponsabilité tout à fait biblique.

      Dans les deux cas, j’ai du mal à trouver ça bon signe.

  22. Pascale

    Outre le fait que le capitaine de pédalo cherche des sous sous, cette obsession à aller débusquer le pauvre gars qui essaye de se protéger de la voracité étatique, trouve certainement aussi son origine dans l’idéologie richophobe.
    Je crois que c’est hier que je lisais un article du Figaro sur le méchant Luxembourg (paradis fiscal), dont la population duquel, o horreur, voyait, parait-il, les inégalités de revenus augmenter. Le journaleux n’ayant, bien entendu, pas eu le réflexe de penser que peu importe que les inégalités augmentent si le niveau de vie de tous augmente. Comme le disait si justement notre amie Maggie.
    Il faut admettre que l’idéologie socialiste met en arrière plan toute considération rationnelle ou logique.

    Et j’ai bien l’impression que notre capitaine de pédalo est en train de tenter de combler les souffrances dues à sa névrose, celle qui lui procure cette phobie (forcément irrationnelle) des riches. Je le crois plus motivé par cette névrose que par un besoin de remplir les caisses.

    1. Pascale

      On a meme, à mon avis, dans le cas de Normal 1er, tous les symptomes d’une névrose obsessionnelle : tout, dans ses décisions, indiquent une obsession à faire disparaitre les riches et la richesse et à créer du pauvre.

      1. Nocte

        Quelles décisions ? hormis le démontage de l’Ere Sarko et le mariage pour tous, je n’ai guère vu de décisions (il s’engage à inverser la courbe du chômage pour la fin 2013, il rétablit le dialogue avec les entrepreneurs, il lèche l’extrême gauche, il pavoise devant la presse, mais c’est tout)

        1. Nocte

          J’ai appuyé trop vite…

          Non, il ne prend pas de décisions, pas directement, il parle, ses minustres se chargent d’exécuter le sale boulot, c’est bien d’ailleurs pour cela qu’il ne peut désavouer son gouvernement : ses minustres font écran à la perfection.

        2. Pascale

          Les décisions sur l’augmentation des taxes et des impots confiscatoires. C’est de cela que je parlais, bien entendu. C’est d’ailleurs les seules décisions qu’il ait été capable de prendre à part l’inénarable mariage pour les gays.

          1. Nocte

            ah oui certes mais je considère les taxes et impôts comme un automatisme pavlovien chez un socialiste pas comme une décision ;)

    2. laglute

      C’est tout simplement que le socialisme a besoin des pauvres pour continuer à exister. A défaut, si le nombre de pauvres venait à diminuer, on en créerait ou on en importerait…
      Toute ressemblance avec une certaine réalité est purement fortuite…
      La gauche n’est pas prête à changer de logiciel, tout comme Flamby.

  23. BA

    Vendredi 24 mai 2013 :

    Jens Weidmann souhaite qu’un pays de la zone euro puisse faire défaut à l’avenir.

    Le président de la Bundesbank (Buba), Jens Weidmann, a plaidé vendredi pour qu’un pays de la zone euro puisse à l’avenir faire défaut, une option que les Européens ont à tout prix cherché à empêcher pendant la crise.

    « Avec la crise, nous avons fait très attention à éviter les risques de défaut, par crainte d’un effet de contagion », a expliqué M. Weidmann, réputé pour sa défense stricte de l’orthodoxie monétaire et budgétaire, lors d’une conférence organisée par la Banque de France et la banque centrale d’Allemagne.

    Il a, en revanche, laissé ouverte une telle possibilité à l’avenir.

    « A long terme, nous devons faire en sorte qu’un Etat puisse, en dernier ressort, faire faillite », a relevé le patron de la Buba, ajoutant que cette possibilité était un élément clé pour permettre de discipliner les marchés.

    « C’est pour cela que nous travaillons au fait de découpler les Etats et les systèmes bancaires », a-t-il par exemple fait valoir.

    1- Médaille d’or : la Grèce. Dette publique de 303,918 milliards d’euros, soit 156,9 % du PIB.

    2- Médaille d’argent : l’Italie. Dette publique de 1988,658 milliards d’euros, soit 127 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : le Portugal. Dette publique de 204,485 milliards d’euros, soit 123,6 % du PIB.

    4- Irlande : dette publique de 192,461 milliards d’euros, soit 117,6 % du PIB.

    5- Belgique : dette publique de 375,389 milliards d’euros, soit 99,6 % du PIB.

    6- France : dette publique de 1833,810 milliards d’euros, soit 90,2 % du PIB.

    7- Royaume-Uni : dette publique de 1387,436 milliards de livres sterling, soit 90 % du PIB.

    8- Chypre : dette publique de 15,350 milliards d’euros, soit 85,8 % du PIB.

    9- Espagne : dette publique de 883,873 milliards d’euros, soit 84,2 % du PIB.

    10- Allemagne : dette publique de 2166,278 milliards d’euros, soit 81,9 % du PIB.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22042013-AP/FR/2-22042013-AP-FR.PDF

  24. La Coupe Est Pleine

    « Or, dans un Etat bien géré, l’Armée serait la dernière entité à ne plus avoir de fonds… »

    => Dans un état « bien géré » en effet !
    Mais pas en France. En France on dépense 1 milliard pour ne pas avoir de pub avant le film des chaines de TV publique, puis un autre milliard pour maintenir des journaux que personne ne lit.
    Chez moi on prépare la création d’une zone artisanale de 180 ha, par le département et la région. Mais on ne sait toujours pas ni quelle entreprise, ni quelle activité on aura dessus ….. Pour l’insatant il n’y a pas de demande.
    Acquisition des terrains 9 MILLIONS
    Aménagement 3 MILLIONS
    Etude environnementale 600.000
    Puis le réaménagement foncier qui va suivre 800.000 de plus.

    Un état « bien géré » peut-il se permettre ce genre de « luxe » ?
    Un état en « faillite » peut-il continuer les dépenses inutile avec une telle vacuité ?

      1. La Coupe Est Pleine

        Au départ on devait y faire du stockage des avions impayés d’Airbus. (encore une vaste face, que le gouffre d’argent public « Airbus »)
        Puis en cours de projet un gars s’est rendu compte que le loyer que proposait Airbus n’allait jamais payer la dalle de béton de 1,2 m …. Puis il a été lancé de faire de la maintenance d’avions, du fait de la proximité de l’aéroport. Seulement Toulouse ne veut pas lâcher cette activité. Puis il fallait faire une zone commerciale, mais les barons des GMS locales s’y sont opposés.
        Donc au final ce sera une Zone Artisanale, sans plus de précision. Quand ce sera fait on verra si quelqu’un est intéressé.
        Bonjour « la perspective d’un avenir florissant » ….
        Vu l’insistance des élus pour mener au bout un projet aussi flou ….. On est en droit de supposer qu’il y a anguille sous roche !
        De plus les membres du bureau qui vont mener l’étude environnementale, sont tous des enfants de « notables » de la chambre d’agriculture ou du Conseil Général ….. étrange hasard !

          1. parisien9999

            Je suis Bigourdan d’origine. Plus bas je voulais dire « vos tamben ».
            Oui cette plateforme c’est la énième tentative de vouloir sauver l’aéroport Lourdes-Tarbes, ultra déficitaire (ça rappelle un futur aéroport qui sera comme lui un échec commercial et budgétaire cuisant…), en lui créant un prétexte.
            Une des pistes envisagées devait être à moment donné de faire la plateforme de chargement de camions pour faire du ferroutage à travers les Pyrénées via la fameuse Traversée Centrale des Pyrénées. Cela aurait tué le tourisme, activité économique majeure du département, qui aurait un taux de chômage monstrueux si presque toute sa jeunesse ne partait pas ailleurs chercher du travail… Voilà pour le tableau économique du département.
            Imaginez, 6 trains chargés de camions par heure passant dans des vallées encaissées… Le bruit… Là où on voit la putasserie des élus, c’est que ceux qui étaient pour prétendaient que la population pourrait monter dans le train pour aller en Espagne… Heureusement les gens ne sont pas des bouseux manipulables contrairement à ce que croient les élus. Ce projet obsessionnel, vouloir traverser les Pyrénées par le milieu, c’est-à-dire par l’endroit où il faudra creuser un tunnel de plusieurs kilomètres en zone sismique intense, et ce alors que des voies existent de chaque côté des Pyrénées, avec accès aux ports (ce qui, en matière de transport de marchandises, est un peu intéressant…), montre bien qu’un élu est une machine à dépenser du pognon pour exister, si possible des milliards, peu importe la débilité intrinsèque et extrinsèque du projet.
            Heureusement ce projet délirant, ultra coûteux, non rentable, nuisible à l’économie, à la beauté de la région, et inutile ne s’est pas fait.

          2. parisien9999

            J’oubliais de préciser un aspect comique du projet : depuis Tarbes, on peut aller en train jusqu’à Toulouse, Bordeaux et Bayonne. Ca parait intéressant pour connecter la plateforme prévue, sauf que les voies sont complètement délabrées. Par exemple le TGV direct entre Tarbes et Toulouse (180km environ) met 1h25 parce que les voies ne permettent pas d’aller plus vite à cause de la vétusté. A supposer que du train de fret très lourd (ferroutage) puisse, à vitesse ultra réduite, emprunter ces voies, cela finirait de les détruire : il faudrait complètement changer les voies entre Tarbes, Bayonne, Bordeaux, ce qui, c’est vrai, sera nécessaire un jour ou l’autre. Bilan total : des dizaines de milliards d’euros pour un projet aux retombées incertaines à l’époque (a fortiori aujourd’hui) destiné à capter du trafic à destination de Madrid qui passe actuellement essentiellement par la côte basque avec des justifications pseudo-écolo… Mais les citoyens, de gauche comme de droite, ont dû se battre bec et ongles contre les notables locaux pendant des années.

    1. Aristarque

      180 Ha pour une zone artisanale. Sachant que par Ha, on doit pouvoir caser trois à quatre locaux de 150/200 m² plus parkings, esp verts, routes et trottoirs, vous êtes donc partis pour créer dans les 500 locaux d’entreprises…
      Question : y-a-t-il sérieusement un tel potentiel de demandes insatisfaites sur votre secteur pour envisager un tel gigantisme ?

      A moins que cette reconversion ne soit surtout que le prétexte à continuer une opération foireuse mais tellement postale…

      1. Aloux

        Ca me fait penser à la citation de Churchill : « le capitalisme, c’est une voiture pour tous. Le socialisme, c’est des parkings pour tous »

      2. La Coupe Est Pleine

        « Question : y-a-t-il sérieusement un tel potentiel de demandes insatisfaites sur votre secteur pour envisager un tel gigantisme ? »

        => Quand on regarde comment les Deux dernières zones créées sont pleine à 50%. Alors qu’elles sont situées en face des deux sorties d’autoroute, ce qui est bien plus intéressant que le grillage à 500m d’une piste d’envol ….. On peut clairement dire que NON, il n’y a pas de demande. D’ailleurs une grosse usine ayant fermée au centre de Tarbes, la mairie a racheté le site et converti en « zone d’activité » qui est encore loin d’être saturée ….. Une autre grosse usine (Alsthom) doit fermer bientôt, et on ne sait pas ce que deviendra le site, faute de projet.
        L’intérêt de créer encore 180 ha supplémentaire ne saute donc pas aux yeux, même pour un inculte d’urbanisme comme moi.

        Mais on peut supposer que la motivation des élus est plus dans les valises qui circulent, ou ont, ou vont circuler …..
        Le plus marrant c’est les discussions avec les tenants du projet dans les réunions de préparation. L’un m’a dit que comme moi (agriculteur ayant pas mal investi) il faisait un « pari dans l’avenir » …. sauf qu’il fait son pari avec de l’argent public, et moi avec le mien.
        Si je me plante les banques viendront tout ME prendre, alors que lui si son projet est un naufrage …. Bin, il sera déjà loin dans 10 ans ! Lui sera devenu fonctionnaire dans un ministère quelconque et aura oublié la jolie terre humifère profonde, qu’il aura décidé de vitrifier sous une dalle de béton en 2015.
        Ainsi va la vie de « décideur public », depuis que je fais partie de cette commission je découvre avec stupeur la pertinence des réflexions dont ils sont capables !
        Un autre jour, un élu local regrettait de ne pouvoir faire un regroupement de groupement de commune. Parce que disait-il ça aurait permis de faire 800 000 € d’emprunt supplémentaire …. avez-vous des besoins urgents sur votre commune ? Ais-je demandé innocemment. Il me répond que « des projets on en trouve toujours. Mais sa commune est déjà en déficit, alors on ne lui accorde plus aucun prêt. ça aurait été un bon souffle d’air » …..

        Pour quelqu’un comme moi qui a dû mettre en hypothèque 80% des terres familiales pour ses premiers emprunts (180K€). voila qu’un élu d’une commune de 400 habitants pleure 800K€ supplémentaires, « pour le fun » ! Parce qu’il n’a aucune idée de ce qu’il va en faire ! et qu’il n’assume déjà pas du tout le passif actuel !

        Même les « petits » élus locaux sont de sombre idiots dans ce pays !

        1. La Coupe Est Pleine

          Donc pour en revenir à ma proposition de départ : NON ce pays n’est pas ruiné !

          Seulement il dépense son pognon de la pire manière imaginable !

        2. parisien9999

          Purée !!! Je n’avais pas lu ce post et j’avais reconnu la ZA d’Ossun plus haut !!! Je suis trop fort ! Heu non, en fait je suis originaire du coin… Effectivement c’est n’importe quoi. Mais les Hautes-Pyrénées ont des gros pignoufs comme élus, avec un Conseil général obèse plein d’enfants de notables. Une élue voulait investir, encore récemment, des millions dans le Wimax pour désenclaver les villages… qui ont aujourd’hui accès à l’ADSL…

          1. La Coupe Est Pleine

            Encore sur le WiMAX, on pouvait avoir quelque chose de concret. Mais là ? On gagne quoi, un beau terrain vague ?
            « Et porta plat » Parisien9999

        3. Aristarque

          Mais tant que les électeurs plébisciteront de tels édiles, il n’y aura aucune raison pour que cela cesse! Seules des méga catastrophes, type Le Triton à Yerres, qui impactent très violemment les feuilles d’impôts locaux provoquent des réactions de rejet. Les catastrophes ordinaires ne changent que rarement les choses…

          1. parisien9999

            « yo tamben » Coupe est Pleine :) « que soy un Toy »
            Aristarque : les feuilles d’impôts locaux sont pourtant déjà très élevées… Mais il y a selon moi cette pensée de gauche selon laquelle des impôts élevés permettent d’aider les pauvres qui est très répandue dans cette terre de gauche.

          2. Aristarque

            @Parisien9999
            Les contribuables s’ habituent aux montants élevés qui augmentent « modérément » d’ une année sur l’ autre.
            Mais quand l’impôt fait un bon de 75% + mise sous tutelle préfectorale où tout est gelé, il en va nettement autrement, croyez moi!

          3. parisien9999

            Aristarque : j’imagine… :)
            Effectivement je n’avais pas imaginé ce scenario… mais vu la nullité des élus en matière économique, tout est possible.

          4. Aristarque

            Je suis mauvaise langue et je rectifie :
            le dernier bond n’était que de 25% d’un coup ( mais les 50% antérieurs ayant été « gagnés » au cours des trois années précédentes dont l’immense majorité dûe aux déboires et surcoûts du Triton)
            C’est ce qui a fait violemment virer le maire. Il faut dire que sur 25 unités de %, 10 étaient consacrés à payer l’indemnité compensatoire (de déficit éventuel d’exploitation commerciale) à la société d’exploitation, certes en faillite mais dont le liquidateur avait découvert l’existence de ladite convention, soit la bagatelle de presque 6 M de Francs annuels de 1992 inclus à 2004 inclus… pour une commune de 22/23.000 habitants à l’époque…

        4. parisien9999

          Merci Coupe pour cet éclairage sur la nullité de nos élus locaux. Pour la petite histoire, les élus des Hautes-Pyrénées ne sont pas justes totalement incompétents en matière budgétaire et économique mais certains d’entre eux courent les colloques locaux et autres réunions pour… se bourrer la gueule. Véridique. Ils sont réélus parce que de toute façon tout le monde a un cousin qui bosse de près ou de loin avec une collectivité locale. Les sketches des Chevaliers du Fiels sur les élus locaux ne sont même pas caricaturaux…

    1. Black Mamba

      Nous l’avons testé testé et ça marche.
      On a eu même un control fiscal en début de la création de la micro holding tout était nickel
      Pour avoir une petite idée du confort obtenu, on payait 35 000 euro d’impôt
      il y a dix ans en arrière, l’année dernière 10 000 euro sans changer nos habitudes de travail et sans diminuer nos revenus

        1. Black Mamba

          Le montage juridique nous a coûté 5000 euro, mais comme notre IR était de 35000 et en plus il y a même des répercutions sur la SEL et SCI qui voient aussi leur impôts sur les sociétés diminués.
          Chaque cas est unique et il faut avoir aussi le cabinet comptable pour se lancer. Il y comptable et CONtable

      1. parisien9999

        Merci Black Mamba. Je ne connaissais pas ce système. Ca doit faire enrager les inspecteurs… Ya intérêt à avoir une compta nickel !

  25. Riguite

    Comment faites vous pour garder le moral avec des nouvelles pareilles ?
    Vos billets sont de superbes pépites mais à chaque fois j’en ressors malade d’inquiétude.
    En plus de la faillite économique se profile en parallèle et certainement de concert, une énorme crise sociale et… religieuse. Que du bonheur en perspective !

    1. Florian

      Si t’es encore en France, c’est sur que c’Est difficile de conserver le moral.
      Perso, j’attends que ça que tout éclate.
      J’observerais de loin les gens prendre conscience qu’ils sont dans la merde jusqu’au cou

      1. laglute

        Malheureusement, beaucoup de gens, par obligation familiales par exemple ( dont moi ), ne peuvent s’échapper de cette nasse qui se referme…

        1. Riguite

          J’aimerais partir et le besoin se fait plus pressant chaque jour, mais en plus du fait que c’est très difficile dans ma situation, qui restera pour essayer de faire quelque chose ? On se moque souvent des immigrés qui viennent envahir nos contrées au lieu d’essayer de sortir leur pays de la mouïse. Et on est prêts à faire comme eux…

          1. YP

            Nous sommes condamnés a faire comme eux. Ici, plus de la moitié des gens profitent du système et n’ont aucun intérêt à le remettre en cause. Raison pour laquelle ce système ne sera pas remis en cause.

            Les français ne se révolterons pas, parce qu’ils se sentent bien dans leur mouise. Pourquoi les en priver ?

  26. zebgg

    Il est vrai que le fisc a un « manque à gagner » qui se compte en centaines de milliards, principalement avec les entreprises. Toutes les structures importantes, nationales ou multinationales font de l’optimisation fiscale avec filiales à l’étranger. Chaque fois que nos gouvernants, de gauche comme de fausse droite, augmentent les ponctions fiscales, les entreprises délocalisent un peu plus leurs centres de profit. Aucune société travaillant à l’international et même uniquement dans le pays, ne peut être rentable en assumant tous les prélèvements fiscaux gentiment proposés par Bercy. Nos Saint-Just des finances, s’ils arrivent au bout de leur objectif, vont définitivement tuer tous le tissu industriel français. Ils vont aussi augmenter considérablement les charges des entreprises non industrielles et provoquer une inflation très importante qui laminera encore plus le portefeuille de la ménagère. Mais, parions que ce ne sont que des effets de manche qui vont faire passer nos réformes libérale obligatoires pour une meilleure coordination européenne dans la réglementation fiscale. Plus le pays va être obligé d’assouplir ses contraintes économiques, plus le discours sera gauchisant. Et les français se retrouveront progressivement libérés de leur enfer socialiste en étant persuadés d’avoir un gouvernement socialisant et collectiviste. Dans la même veine, le mariage pour tous est un leurre, le vote des étrangers servira peut-être aussi de leurre pour créer des réflexes de regroupement entre les forces dites de progrès et les forces dites réactionnaires. Pendant ce temps, le gouvernement peut appliquer les réformes demandées par la Commission Européenne. En fait, je fais le pari qu’Hollande apparaitra plus tard comme un cripto-libéral. Le problème est que les français ne voient rien venir et que le discours ambiant sur le « mal qu’est l’ultra-libéralisme » et le « bien qu’est notre modèle social » ne les prépare pas du tout à l’avenir.

  27. christophe

    Vous mettez le doigt, et le chéquier, là où ça fait mal.

    La Bataille de France ne se gagnera pas avec de l’idéologie ou des manifs, ou des aimables Frigide Bardot, et encore moins des élections… le pays étant atteint d’un sida mental quasi généralisé.

    Non. La bataille se gagnera avec la « thune ». Vérité historique indépassable. On y revient sans cesse.

    Rien d’autre.

    Dès lors, l’honnête homme (nous sommes peu nombreux) n’a plus qu’une solution : appeler de ses voeux la banqueroute, célébrer la faillite. L’embrasser plutôt que de lutter contre elle.

    En clair : il faut affamer la Bête.

    Lui couper les vivres.

    C’est le seul moyen.

    Quand les crapules Hollande, Valls, Ayrault et tous les autres mafieux n’auront plus d’argent, alors leur pouvoir (leur emprise maléfique) disparaîtra. CQFD.

    Deux conséquences : pour ceux qui peuvent : partir, quitter le pays.
    Pour ceux qui ne peuvent pas : lever le pied, moins consommer, moins travailler.

    Affamons le Système !

    Observez le problème de tous les côtés : le bon sens et la raison commandent cette conclusion.

    Oubliez les fausses oppositions, les élections, les manifs… concentrez vous sur la « thune » , c’est à dire sur l’économie réelle.

    La « thune » recouvre bien entendu toute la chaîne économique.

    Un chômeur en plus, c’est de la « thune » en moins pour les crapules.

    Donc : célébrons les chiffres du chômage.

    Une PME qui ferme ? Idem.

    Etc. etc.

    Le pays doit faire faillite le plus rapidement possible : c’est la condition sine qua non pour rendre possible un vrai changement.

    1. Théo31

      Une bête affamée devient dangereuse. Et malheureusement, l’Histoire montre que ceux qui ont voulu affamer la bête ont souvent fini de la même façon : Russie en 1920-1922, Ukraine en 1932, Chine en 1965, Corée du Nord. Les socialistes en ont rien à foutre que vous vous portiez bien ou non, leur obsession pathologique (en plus de vivre intégralement de l’argent gratuit des autres) est d’être au pouvoir et de s’y maintenir par tous les moyens.

    2. bob razovski

      frappé au coin du bon sens.

      C’est le principe du parasite. Quand l’hôte ne peut plus nourrir le parasite, le parasite s’en va, ou meurt.

      1. Black Mamba

        L’Hôte et le Parasite ont fusionné. Nous ne sommes plus capable de les séparer même avec un bistouri.
        La mort du Parasite entraînera la mort de l’Hôte.
        Si le Parasite avait une once d’intelligence ,mais ce n’est pas le cas, il ferait en sorte de plus épuisé l’Hôte.

    3. pi31416

      Affamons le Système !
      Le pays doit faire faillite le plus rapidement possible

      Je connaissais un gars qui avait un ver solitaire. Il a eu l’idée de l’affamer pour s’en débarrasser. Il est mort le premier. Le gars. Le ver solitaire, lui, lui a survécu quelques jours.

      1. Black Mamba

        Il faut manger une quantité d’ail cru avec le germe qui lui est toxique, une bonne cure sur une longue période.
        Cela te donne une mauvaise haleine, personne ne s’approche pour te parler mais après le vers solitaire est évacué par les voies naturelles.
        Et tu retrouvés ta santé et tu peux enfin te faire du gras….
        Quelqu’un une cure de ce type pour nos parasites qui nous dirigent?

  28. Buchanan

    Tout ça c’est une vaste hypocrisie, il n’y aura pas de convergence, les Etats sont bien trop occupés à attirer des entreprises sur leur sol, pour accepter des règles communes : Irlande, taux d’impôt a 12,5%, USA Delaware, France crédit impôt recherche, etc…
    En ce qui concerne les particuliers, cela va être un peu plus difficile mais il y a toujours la possibilité de partir et de s’établir dans un pays qui ne taxe que les revenus obtenus sur le territoire ou transférés (remittance basis) : Panama, Irlande, Uruguay, même le Portugal s’y met : http://www.lefigaro.fr/retraite/2013/05/04/05004-20130504ARTFIG00280-le-portugal-nouveau-paradis-fiscal-pour-retraites-francais.php
    Ironique, non, en plein débat sur les paradis fiscaux, le Portugal vient d’en créer un nouveau.
    Après, il y a aussi les régimes fiscaux des impatriés, tous les pays en ont, même la France :
    http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/popup;jsessionid=FIFPVGCWOPGZXQFIEIPSFEY?espId=1&typePage=cpr02&docOid=documentstandard_5829

  29. calc80

    Dites, est-ce qu’il y a un Numéro Vert que je puisse appeler depuis mes vacances cet été pour savoir si la France existe encore ? (« tou-tu-tit, le numéro que vous demandez n’est plus attribué »).
    Je pars à l’étranger (au soleil) et j’ai peur de me retrouver comme ce cosmonaute russe qui est parti sur MIR comme soviétique et qui est rentré sans trop savoir où (après la chute du mur).
    Lui pour le coup a gagné quelque chose : le mur est tombé.
    J’ai peur que le schéma se reproduise ici MAIS A L’ENVERS : départ de France multicentenaire pour les vacances, retour en jeune Union des Républiques Syndicalistes de Socialie Assujétie au FMI (URSSAF).
    Bref, je voudrais être sûr de pouvoir encore choisir mon médecin, mon boulanger, ma banque en rentrant.

    1. Black Mamba

      Tu pourras toujours choisir, il faut juste avoir un gros pectoral.
      Quand t’as des thunes tu peux t’offrir ce que tu veux.

  30. Théo31

    Une chose est certaine : à mesure que la faillite se profilera, le gouvernement mentira jusqu’à la lie car quand il faudra annoncer les mauvaises nouvelles (coupes budgétaires, fin de ceci ou de cela), les pékins ne se battront pas pour être derrière la porte.

  31. LeRus

    Bon, on est tous d’accord, la situation commence à être plus que préoccupante. Mais je ne crois pas du tout à un sursaut des français. On va droit dans le mur.

    Ce qui m’intéresse vraiment, c’est de savoir ce qui va se passer APRES la faillite. A-t-on des exemples probants? Je pense à la crise de 1929 bien sûr mais je ne sais pas si c’est pertinent. Des idées?

    Les caisses sont vides, les banques en banqueroute, et puis quoi?
    – On liquide les réserves de la BDF, facile.
    – On nationalise les banques et assurance (axa…), pourquoi pas, ça c’est déjà vu…
    – On instaure une taxe de luxe, ça aussi c’est pas nouveau.
    – On taxe les qataris (ahahah, bah bien sur… non faut rester sérieux),
    – On retire la nationalité française à tous ces traîtres vivant à l’étranger, facile.
    – On retirera les subventions aux écoles privées, (mais surtout pas aux assos de gauche),
    – On réforme le statut des intermittents (ahahah, même pas en rêve!)

    Et après, une fois qu’on est sec de chez sec?
    – Les banques restent fermées, ok
    – Pour les organismes comme la poste, les comptes en banque sont remis à zéro, mais tout le monde reste fauché, ok.
    – Toutes les entreprises fournisseurs de l’état ont déjà fait faillite depuis longtemps,
    – Les fonctionnaires ne reçoivent plus leur salaire, ok. (nan, ça j’y crois pas. )
    – Mais surtout, tout le monde s’en fout tant que les ponts de Mai ne sont pas annulés!!!

    Même si je suis un peu un prepper dans l’âme, je ne crois pas du tout à une révolution ou même révolte en France. Le pays va plutôt vers une lente descente vers la médiocrité institutionnalisée.

    C’est foutu de chez foutu.

    1. Pascale

      Comme vous, je crois à une lente tiers-mondialisation (et barbarisation) du pays … avec émeutes comme dans les pays du Tiers-monde. Mais des émeutes, non pas pour se rebeller, mais pour piller (cf les événements du Troca)

    2. C’est plus compliqué que ça, parce que là, la faillite concernera un ensemble de pays plus grands. C’est difficile d’avoir une idée des contours de ce qui peut se passer alors qu’il n’y a pas réellement de précédent historique comparable en taille (territoire, nombre de personnes) et en profondeur (ampleur de la crise et taille des bulles). Il y a aussi les technologies actuelles qui rendent l’ensemble encore plus réactif.

      Franchement, je ne sais pas.

  32. Aristarque

    CCCP ? De quel organisme sont-ce les initiales ?

    Caisse Collectivisée du Capitaine de Pédalo ?

    Chef Chercheur de la Caisse Pleine ?

  33. gem

    « Ils » savent que les français conservent un patrimoine plus que suffisant pour avaler la dette. Sous forme immobilière, essentiellement.
    Il suffit de voir s’agiter Batho pour comprendre ce qui va se passer (je ne dit pas « le plan » parce que ces abrutis n’ont absolument rien prévu, ils ne jouent que des « coups forcés » ).

    1. raimverd

      La « valeur globale » – pour un pays – d’un patrimoine immobilier ne veut rien dire.
      Ce sont des prix marginaux multipliés par une quantité globale.
      Creuse toi un peu la cervelle pour comprendre ce que cela veut dire.
      Indice : les « prix » baissent de 10%, le « patrimoine  » monétaire baisse de 10%; Le patrimoine PHYSIQUE est resté le même.
      A+

    2. Aristarque

      Le capital immobilier a certes une valeur dont on peut discuter à perdre haleine quant au montant réel. Mais cette valeur ne vaut que parce qu’il y a des ventes en volume par rapport à l’ ensemble qui demeurent très partielles. Si, pour une raison ou une autre, fiscale par exemple, 50% des propriétaires devaient se mettre à vendre en même temps, l’ offre excèderait immédiatement la demande et les prix s’ effondreraient à l’ avenant! C’est pourquoi l’ Etat dirigé même par des guignols de cet acabit, ne peut pas envisager de saisir toutes les propriétés immobilières pour trouver de l’ argent car il faut alors »les monétiser » en bel argent, ce qui serait plus facile à dire qu’ à faire, même à vil prix, dans une pareille ambiance. D’ autant que trop de contribuables se trouvant regroupés dans un même sac à ferment, des ligues apparaitraient en conséquence

      1. Aristarque

        On peut supposer alors toutes sortes de conséquences : états d’ âmes des agents fiscaux (quand une loi aboutit à une majorité de contrevenants auparavant sans histoires, il est difficile de soutenir que la loi n’ a pas de problèmes sans compter qu’ il peut être très dangereux ultérieurement d’ avoir obéi à des ordres violateurs de tout ce que l’on veut, sans s’ être soucié de sa conscience), exactions voire meurtres d’ agents fiscaux, émeutes dérivant de leur motif initial, etc… Il a déjà été rappelé ici qu’ une coalition de 10 à 15% de motivés peut entraîner de grandes choses… Ponctionner les riches à 10K€ le mois ne présente guère de risques directs. Ponctionner des « riches » à 2K€ le mois sera probablement plus rentable financièrement mais aussi meilleur générateur de collusion pas bisou bisou…

  34. Fausto Consolo

    L’Etat à le monopole de la violence physique.

    C’est clair non ?

    En dernier recours, l’Etat (une maffia de 20000 personnes tout au plus mais tout de même, des experts en la matière) nous PROTEGE.

    Des barbares, de la mort, des méchants, de nous.

    L’Etat c’est le méchant qu’on paye pour avoir la paix. Pour pas avoir à souffrir.

    La démocratie, la république, la devise nationale, le devoir, tout ça : OUI tout cela n’est qu’une PARODIE.

    OUI c’était bien d’y adhérer. Mais connaud. Surtout quand on a des enfants.
    Qu’est ce qu’on va leur dire ?
    Je savais pas ? Je croyais que… ? Mais…?
    Vous y croyiez encore ? Croyez vous qu’un autre monde est possible ?
    La seule réponse cohérente depuis une vingtaine d’année est l’Islam.
    Et là aussi les places sont chères. Tout le monde aura pas droit aux 99 vierges.
    Faites vous partie des affranchis ? Félicitations par ici les vierges.
    Vous faite partie du bétail ? Désolé, vous regarderez les vierges sur le net, à la télé…
    Payez le prix : vous voyagerez en 1ère classe ; ne payez pas : vous irez à pieds.
    Il n’y a jamais eu de règles. Il n’y a pas de négociations.
    PAS DE CONSENSUS. PAS DE CONTRAT SOCIAL.

  35. Australo pitec

    Ne vous inquiétez pas, le moment venu, moyennant un sac d’or, je prendrai en charge ici les plus méritants d’entre vous ou de vos enfants que vous souhaiterez faire s échapper du Frankistan. C est honteux, je sais, mais c’est ça où l’égorgement!

  36. Aristarque

    Tiens, en marge de ce post parce que mordant sur le sujet, des nouvelles du Grand Stade de Lille, équipement que le monde entier nous envie, heu,,, que l’Europe envie, ben,,,, la France, enfin la FFR nous envie!
    Au 31 janvier dernier, AUCUNE communication de l’exploitant sur les événements 2013 prévus (concerts, galas, etc…) alors que ce stade devait en voir qui allaient s’y programmer par douzaines pour le moins tellement la nécessité d’une telle enceinte était déclarée impérative et vitale pour la culture vocale locale internationale – la Belgique est à 20 kms) hors les matches du LOSC (heureusement !) et une rencontre de rugby le 30 Mars.
    Au 30 avril, nous apprenions, ébahis, ébaubis et finalement étonnés que deux concerts y étaient enfin programmés :
    Rihanna le 20 Juillet !
    Dépêche Mode le 17 Novembre !

    Pour 24.000 + 26.500 places vendues (complet)
    (en mode salle de spectacle / stade, le Lille Aréna – nom provisoire car à vendre – perd la moitié environ de sa capacité d’accueil)
    De toutes façons, l’exploitant s’en tape puisqu’il a une garantie d’abondement si le CA est inférieur à celui prévu contractuellement et n’a donc aucun intérêt particulier à mouiller la chemise pour le remplir…
    Pour ces dix heures de spectacle, le coût annuel est de :
    -14,2 M€ pour LMCU pendant 31 ans (à compter de 2012)
    -7,2 M€ pour le LOSC (loyer)
    -45 M€ pour le C.R. du Nord
    hors garantie de recettes…

    Et cette petite merveille de rentabilité, le FFR veut la rééditer dans l’Essonne, aux frais de qui vous pensez…

    1. La Coupe Est Pleine

      Ainsi va la vie dispendieuse d’un état que certains « pensent ruiné » …..
      Si tous les coups de pelle qui se doivent, arrivaient à leurs destinataires …. ça leur remettrait les idées en place à coup sûr !

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)