Et pourquoi pas une petite taxe sur le pinard ?

Vous le savez, la République Française a toujours été égalitaire. Follement, même. Et à mesure que son peuple se faisait à l’idée d’une solidarité permanente, totale et étanche à tout ennui d’un monde réel jugé trop piquant, cette République s’est aussi faite Citoyenne et Festive. Enfin, c’était jusqu’à maintenant. Au rythme où l’on va, elle ne sera bientôt plus que citoyenne, et encore…

Ici, je pourrais écrire quelques saignants paragraphes sur les déchirements qui agitent tout le peuple français, partagé entre ceux qui veulent absolument étendre leurs désirs à tous, ceux qui n’en veulent rien savoir, et la masse informe et sans voix de ceux qui voudraient surtout qu’on les laisse travailler, innover et embaucher tranquillement. Oui, quelques lignes à ce sujet seraient assez faciles à placer tant on peut palper la tension qui occupe tout le monde actuellement.

Citoyenne et Festive, depuis 1789

Mais de progressivement « Moins Festive » suite à une véritable avalanche de mauvaises nouvelles (dont toutes n’échappent pas à la responsabilité de la brochette de bras cassés au pouvoir), la France va passer à « Pas Festive Du Tout ». Certes, on a déjà compris que l’État, aux abois, racle les fonds de tiroirs de tous les côtés possibles (de nombreux hôpitaux sont techniquement en faillite, les services de l’armée sont au taquet ou en carafe, …). Certes, les ministres, volatiles maladroits et trop grassouillets pour pouvoir s’envoler, s’agitent en multipliant les idées stupides, pris d’une législorrhée carabinée.

Certes. On a bien intégré que tout ce petit monde n’était plus en mode « Détendu du Petit-Four » et avait compris que la crise n’était finalement pas aussi bidon qu’ils le croyaient quand ils étaient encore dans l’ « opposition ». Mais tout ceci n’est, pour ainsi dire et si vous me passez l’image éthylique douteuse, que petite bière comparé à ce qui se trame en coulisse.

En effet, d’insistantes rumeurs font état d’un projet de taxer à nouveau et encore plus … le vin.

Oui, vous avez bien lu : alors que ce produit est, d’une part, déjà largement taxé (on est en Socialie depuis 40 ans, je vous le rappelle) et d’autre part, probablement dans le top 3 des produits qui caractérise si bien la France, la Mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale (MECSS) du Sénat, présidée par les sénateurs Yves Daudigny (PS) et Catherine Deroche (UMP), a entamé une « réflexion » pour savoir comment extirper encore un peu plus de pognon de la poche des Français au travers d’une nouvelle taxe sur le précieux liquide.

Bien évidemment, et comme toujours dans pareil cas de nouvelle ponction débile, le principal artisan de l’idée se veut rassurant :

« Cette fiscalité sera mesurée : de l’ordre de quelques centimes. »

Parce que le coup de la fiscalité mesurée de quelques centimes, on ne nous l’a pas déjà fait sur les téléphones portables, les connexions internet, les disques durs, ou n’importe quel autre produit qu’un de nos furieux parlementaires a décidé de transformer en vache à lait ; et parce que comprenez bien qu’une fiscalité mesurée n’est jamais destinée à perdurer, bien sûr. Ni, soyez-en sûrs, à augmenter régulièrement à la faveur de je ne sais quelle pulsion concupiscente de ces phacochères qui nous dirigent.

Bien évidemment, la raison invoquée n’est pas les trous béants dans les caisses de l’État ; il faut comprendre que nos élus n’ont rien à carrer des problèmes financiers du monstre mou dont ils profitent grassement. Et il ne s’agit même pas, dans ce cas, de trouver un vague financement pour l’une de leurs habituelles parties fines ou autres « œuvres de charité ». Non.

La raison, tout ce qu’il y a de plus officielle, mise en avant par les brillants ponctionnaires, est la suivante, et cadre bien avec la fumisterie globale qu’on nous vend comme « Sécurité Sociale » : il s’agit d’instaurer une fiscalité dissuasive dite « comportementale » pour faire baisser la consommation des Français en alcool.

taxe sur le vin - boire ou conduire

Bien sûr, pas un journaliste n’aura noté l’implacable incohérence des marquis perruqués qui sortent ce genre d’excuse à leur folie taxatoire. D’un côté, on nous assure sans rire une fiscalité mesurée, et de l’autre, on attend de cette taxe qu’elle soit dissuasive et fasse baisser la consommation. Et le tout est proféré au pays qui a élevé la vinification au rang d’art majeur.

Tout va bien : le foutage de gueule est en Imax-3D et son THX Dolby Surround. Bien sûr, il serait discourtois et probablement illégal de vous proposer d’écrire le fond de votre pensée à Yves Daudigny, le sénateur socialoïde président de cette magnifique mission dont le mail pourrait être y.daudigny@senat.fr ou la page Facebook un truc comme https://www.facebook.com/yves.daudigny (ni de vous rappeler que le mail de Catherine Deroche, son complice alcoolyte, serait quelque chose comme c.deroche@senat.fr …)

Après tout, ce brave homme sénateur ne fait que son travail qui est, semble-t-il, de diminuer le pouvoir d’achat de ces imbéciles de Français qui aiment boire un pichet de rouge à l’occasion, de fusiller le commerce de ces crétins qui le vendent, de saboter les exportations françaises et de culpabiliser ceux qui produisent et ceux qui consomment ce jus de fruit fermenté (et ce sera bien fait pour eux. Quelle idée, aussi !)

Et, je vous le demande, peut-on blâmer un homme sénateur qui s’investit tant dans la santé des Français au point de vouloir leur sucrer le vin, ce méchant liquide plein de sulfites et de tanins ? Peut-on, mes amis, mes lecteurs, mes fiers compatriotes, en vouloir à ce charmant individu sénateur de vouloir instaurer une taxe qui a montré, partout ailleurs, sa parfaite et misérable inutilité, son impact délétère et contre-productif ?

Peut-on blâmer un humain sénateur pris au hasard, paf, au milieu d’une foule, de ne pas être au courant de la furieuse déconfiture de la Fat Tax au Danemark, basée sur le même prédicat si profondément stupide qu’on peut modifier le comportement des gens en les sodomisant fiscalement ?

Non, en vérité, je vous le dis : le sénateur Daudigny, et son excuse paritaire féminine, la sénatrice Deroche, ne peuvent pas être tenus responsables pour leurs velléités à asséner, de nouveau, une taxe aux Français, et qui plus est sur le vin. L’un comme l’autre sont totalement irresponsables de leurs actes : leurs mots dépassent à l’évidence une pensée qu’ils ne peuvent avoir formé, n’étant manifestement pas équipés pour ce genre d’activité psychique. C’est donc avec indulgence que je vous demanderais de juger leurs petits agissements.

Que cette indulgence, cependant, ne vous fasse pas oublier l’évidence qu’avec de tels branquignoles aux commandes, ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires156

  1. Black Mamba

    Tiens! Mon époux avait rêvé cette nuit d’investir sur l’alcool pour faire diminuer ses impôts….
    C’est notre assureur qui va être de mauvaise humeur, lui qui se faisait un malin plaisir de s’offrir quelques bouteilles pour ses chers clients, oui, il était furieux car s’il était offert une super bagnole et lui tombe dessus les taxes rétroactives sur les grosses cylindrées.
    Le pauvre!!!!

  2. Riguite

    Comme à leur habitude, les socialistes décérébrés n’ont dans leur escarcelle que la taxe pour échapper (temporairement) aux réformes qu’ils refusent obstinément de mettre en place… Ils ont le chic pour choisir la pire des solutions. Nous aurons la déconfiture ET les taxes… Alors qu’on aurait pu, nous, pauvres hères coincés dans ce pays de « falabraques énarchiques » nous contenter des réformes.
    En attendant… A la bonne vôtre !

  3. Le Gnôme

    Il est vrai que monsieurs Daudigny est sénateur de …l’Aisne, grande région viticole s’il en est. Un sénateur du Languedoc n’aurait pas osé, des fois que des viticulteurs connaissent son domicile.

    Madame Deroche est sénateur du Maine et Loire, là, elle craint un peu, il y a Saumur.

      1. Oh, on produit du vin un peu partout en France. C’est d’ailleurs pour ça que cette nouvelle idée de taxe est si parfaitement conne.

    1. aristarque

      Dans l’ Aisne, il a un morceau de l’ appélation de peu d’ intérêt : Champagne. Il n’ est donc pas hors de portée des viticulteurs du cru…

      1. Elphyr

        Quitte à faire sauter le député, autant y aller à la méthode Toscane : noyé dans du vin.

        Mais noyé dans du champagne ça doit valoir son poids en awesomeness aussi.

      2. YP

        En même temps, les viticulteurs français (et champenois en particulier) en ont de moins en moins à foutre du consommateur français, dont le pouvoir d’achat est faible.

        Donc, cette taxe à la consommation (qui en plus touchera également les vins étrangers) ne les gênent que très marginalement, voire, selon les modalités d’application, cela peut les arranger…

        1. Aristarque

          Doucement dans le dénigrement!
          La France représente encore un peu plus de la moitié des ventes de Champagne.
          Certes jusqu’à présent, les ventes de champagne permettaient aux vignerons locaux de rester zen quand leurs collègues méridionaux s’énervaient mais cela pourrait changer…
          Le champagne, vin festif, n’étant pas bon marché, lui coller une taxe supplémentaire n’améliorera sûrement pas les ventes…
          La zénitude pourrait donc évoluer aux dépens de cet abruti qui ne doit pas être élu du morceau champenois de l’Aisne pour se vanter d’être auteur d’une pareille étude. Cela ne viendrait jamais à l’idée d’un élu de la moitié sud de la France de se livrer à une attaque quelconque contre LE produit, souvent dominant, de ses électeurs…

          1. YP

            Je connais quelques viticulteurs un peu partout et j’ai souvent quelques bouteilles dans le coffre. Je me rappelle que les viticulteurs champenois ont été bien embêtés, il y a de cela trois ou quatre ans, quand l’export avait brutalement ralenti et qu’ils ont du écouler leur machandise sur le marché local à prix cassé…

            Avant cet épisode, c’est tout juste si on ne me faisais pas comprendre qu’on me faisait une fleur en me permettant d’acheter leur breuvage apprécié jusque dans les confins de l’Asie. Même mentalité dans la région bordelaise, et plus récemment en Bourgogne ou même dans le Beaujolais…

          2. Aristarque

            La morgue des vignerons, en particulier champenois est bien connue, surtout quand les affaires vont bien. Mais ils ne sont hélas, pas les seuls…

          3. YP

            Bref, mon idée était surtout de dire que puisque cette taxe sera collectée sur les ventes au consommateur final, ça ne changera pas grand chose pour les viticulteurs, puisque pour la plupart d’engtre eux, le marché principal est à l’exportation et que les vins étrangers seront taxés pareil.

      1. simple citoyen

        Ah que de beaux flacons! Savennières, Quarts de Chaume et Bonnezeaux sont parmi les tout meilleurs liquoreux qu’on puisse trouver. Des robes extraordinaires et changeantes, une profondeur remarquable et cette diversité qu’offrent tous les âges du vin.

  4. Mominette

    Et la solidarité, bordel ?

    L’ivresse aux vins fins ne peut être réservée aux riches, ni l’abstinence salutaire aux seuls pauvres. Il faut donc moduler la taxe en fonction des revenus, ce qui pourrait créer plusieurs milliers de fonctionnaires-vérificateurs en plus. Et enrichirait les pauvres, chargés d’aller acheter les vieux Bourgogne pour les riches, avec petit « pour boire », ce qui est le cas ou jamais de le dire.

    Débarrassé par l’Etat Maternel qui veuille sur lui de toutes ses assuétudes (drogue, tabac, alcool, sel, sucre, etc) le français aura les deux mains libres pour dépaver les rues … Ca va être fun !

    1. Deres

      Nos socialistes ont changé de stratégie par rapport à la voie royale vers le paradis communiste qui était la Révolution. Ils préconisent maintenant le grignotage progressif de la société, en s’appuyant sur une généralisation de la lutte des classes aux groupes d’intérêts. De la même manière, au lieu d’interdire l’argent ou de niveler arbitrairement les revenus, ils modulent progressivement tout en fonction du revenu (impôts, électricité, gaz, logement, frais éducatif, santé, retraite, transport (via la SNCF), vacances (chèque-vacances) , repas (tickets restaurants) …). Au final, pour eux, cela signifie que quelque soit le revenu, les français finiront par bénéficier du même service (pourri d’ailleurs …).

    2. babarabobo

      Vous avez tout à fait raison et il est nécessaire d’aller plus loin dans la protection « malgré eux » de la santé dess Français:
      Cette taxe doit être aussi proportionnelle au niveau d’ébriété du consommateur: plus il est saoul, plus la taxe est élever ( permets d’augmenter significativement l’effet dissuasif) noter de plus que cette proposition est forte de création d’emploi socialiste et marqué du sot ( plusieurs orthographes possibles…) du développement durable: non seulement il faudra embaucher moult vérificateurs, mais il faudra les équiper d’éthylotests! ce qui permettra de refourguer les stocks inutiles depuis l’abandon du projet d’équiper tout les automobiliste à l’insu de leur plein gré…
      Une idée Grandiôse, digne de la Fraônce…

  5. Guillaume_rc

    Si j’ai bien lu le billet, la sénatrice Deroche est UMP. C’est-à-dire – théoriquement – dans l’opposition.
    On voit une fois de plus que, quelle que soit la couleur politique, le réflexe compulsif « je vais faire le bonheur des gens malgré eux » corrélé à l’autre réflexe compulsif « taxons à mort » est commun à toute cette bande de…. (restons polis il n’est que 9h30).

    1. YP

      Vous ne voudriez quand même pas que ces grands esprits touchent à leurs zavantagezakis ? Quand même !
      Voleurs = goudron + plumes.

      (Si vous êtes frontaliers, faites vos courses et payez votre TVA de l’autre côté…)

  6. Woodi

    Donc faut aussi mettre du vin rouge dans la réserve anti-hyperinflation ? J’avais pensé aux pâtes et au riz mais j’avais omis l’alcool !

      1. Peste et coryza

        L’alcool est simplement une des plus grandes inventions de l’humanité :
        – substitut à l’eau potable (d’où la consommation monstrueuse de pinard et de bière, jusqu’à ce que les gens aient de l’eau potable en quantité à la maison).
        – médicament (Génépi, chartreuse, …)
        – antiseptique.
        – combustible.
        – conservateur.

  7. Lib

    Bah, si les taxes et ponctions diverses ont réussi à tuer la demande d’emploi, elles peuvent bien tuer la demande de pif…

  8. Deres

    Instaurer des taxes dissuasives est une hérésie quand on sait que les conséquences des abus ne seront pas financières. Le cancer du poumon et les traitements respiratoires d’un fumeur invétéré et les cirrhoses d’un alcoolique sont remboursés solidairement rubis sur l’ongle par l’ensemble de la société. C’est aussi un bon exemple de l’instauration d’une solidarité mettant fin à la responsabilité personnelle.

    De plus, pour reprendre le concept à la mode de justice sociale, ce genre de taxe sanctionne abusivement les pauvres pour lesquels ce genre d’augmentation n’est pas neutre du tout.

    Un impôt est toujours injuste car il ne correspond à aucun service rendu précis. Sa seule justice doit donc d’être le plus bas possible car les impôts sont malheureusement nécessaire … On est loin d’une telle logique dans notre (de moins en moins) beau pays.

    1. Elphyr

      En Socialie vous seriez pendu pour dire que les impôts sont injustes.

      Demain, 17h, place de l’Etoile. Et dans la bonne humeur s’il vous plaît !

  9. Bob 4949

    Cool ! Je vais faire fortune en revendant du pinard frelaté sous le manteau. Du vinaigre blanc, un peu de sucre, de l’eau, un doigt de sirop de raisin pour le goût et la couleur et hop, à la sauvette à la sortie du métro !

  10. Oups

    Mais Bon Dieu, il va ou tout ce putain de pognon ?

    Ils se fabriquent une nouvelle planète en mabre doré ?

    Ils ont encore perdu les clès des coffres ?

    Ils ont trouvé une nouvelle super drogue incroyable ?

    Ils se sont fait braquer par E.T. ?

    Ils ont un magicien qui fait tout disparaît ?

    Ils ont un trou noir qui avale tout ?

    Ils encore perdu une cachette secrète ?

    Ils font des provisions pour les siècles avenirs ?

    Ils se font racketter par des d’jeunes à la récré ?

    Poutine a encore augmenté le caviar ?

    Y’a inflation de la bulle sur le Champagne ?

    Ils ne savent plus compter ?

    ,…,

    Une chose est sure, à force de demander la lune nous finirons par avoir un désert…

  11. Aloux

    C’est vrai que ce coup-ci ils ont fait fort, pour écrire une loi aujourd’hui en France il suffit de mélanger quelques éléments de langage tels que « indolore », « santé des Français », « lutte contre l’obésité/le cancer/les fraudes/les abus » etc. Mais maintenant ils sont tellement en pilotage automatique qu’ils mélangent tout ça sans même se rendre compte que ça ne veut plus rien dire : si la nouvelle taxe est indolore, comment va-t-elle dissuader les Français de boire du vin ? Si elle dissuade les Français de boire du vin, comment peut-elle être indolore ? Les mots n’ont plus aucun sens… Puis d’ailleurs, pourquoi vouloir nous enlever ça ? C’est bientôt tout ce qu’il nous restera.
    Mais je pense que celle-ci ne passera pas, le lobby des vignerons est encore trop puissant.

    1. Nocte

      Depuis que j’ai découvert que c’est le ministère de l’agriculture qui donne les appellations aux vins, je ne suis pas certain que le lobby des vignerons soit si puissant…

      « Tu veux conserver ta belle appellation ? alors ta gueule. »

      1. Petitpatapon

        C’est l’INAO qui est encore composé de quelques viticulteurs professionnels, qui gère les AOC plus que le ministère. l’Etat ne peut pas supprimer une AOC, mais il peut ralentir considérablement les dossiers de reconnaissance. Dans les faits, le lobby « vigneron » n’est pas très fort car il est très atomisé entre la CNAOC, les VIF, les caves coopératives, les IGP et les grands vignobles (Champagne et Bordeaux). D’ailleurs le vin AOC est déjà très largement taxé (Droits d’accises, CVO interprofessionnelle, CVO agrement, redevance INAO, TVA non agricole sans oublier les PROVEA, les CASDAR et ADELPHE). Au début des années 2000, plusieurs actions de grève des taxes avaient été mises en place par les viticulteurs de Bourgogne, du Val de Loire, d’Alsace dans le cadre de la CNAOC mais les autres grands vignobles n’avaient pas suivi…

        1. LeRus

          Merci pour ces détails. Mais pour avoir une idée précise, sur une bouteille achetée 10€ dans le commerce, combien part en taxes diverses et variées?

          1. Petitpatapon

            C’est assez variable car les CVO sont des « contributions volontaires obligatoires »(ce n’est pas une blague !) et varient selon les AOC. Mais à la louche je dirais 40%

          2. Petitpatapon

            et comme on peut le voir sur le lien ci-dessus, les droits d’accises varies entre fines bulles et vins tranquilles

        2. Aloux

          Effectivement je pensais les vignerons plus puissants, enfin disons plus unis.
          Le socialisme réussira à tuer le vin en France comme il a tué l’élevage en Argentine. L’Arabie saoudite serait socialiste qu’en quelques années elle importerait du sable…

        3. bob razovski

          Quelle horreur !
          Des strates et encore des strates de taxes.
          Merci pour cet éclairage rapide, concis, et désastreux.
          Je commence à comprendre pourquoi la france est grosse consommatrice d’anti-dépresseurs…

  12. Marc

    La taxe sur la bière n’avait pas fait trop de vagues. Ça a servi à prendre la température, comme un petit apéro avant les grandes festivités.
    On ressemble de plus en plus à des froggies baignant dans une eau qui se réchauffe inéxorablement.

    1. YP

      Bah, vous oubliez les taxes sur les boissons sucrées. Et puis, ils vont bien nous pondre une taxe sur l’eau minérale, les bouteilles en plastique ce n’est pas très écofriendly…

      1. channy

        les taxes sur les sodas et la bière font l’objet de négociation très dures entre les fabricants et la grande distribution, c’est l une des raisons pour lesquels vous trouvez du Coca polonais, danois, ou espagnol dans vos hyper et supermarchés..idem pour la bière( heineken principalement)…les distributeurs refusant d’augmenter les prix ..en disant que c’est aux fabricants de payer ces taxes c pour info 0.11 cts sur un pet de 1.5 l..(quand meme!)
        bref c ‘est un joyeux bordel
        Certaines enseignes ont relevé les droits d’assises en avril dernier seulement pour la bière…d’autres se font toujours tirer l’oreille
        Actuellement si vous achetez en gros vous avez intérêt a être très vigilants avec les factures pour certains grossistes Hors taxes veut toujours dire hors TVA..pour d’autres cela veut dire hors taxe soda et hors tva…
        j’ai entendu dire que l’Indonésie pensait aussi a créer cette taxe clownesque, pour bien sur, le bien être de la population.

  13. le désabusé

    J’en arrive à me dire que heureusement que l’Europe est là. Sans elle on n’aura jamais eu la privatisation de France telecom, d’Air France et le début d’ouverture du capital de EDF et de la Poste par exemple. Tout cette armée de bras cassés finira privatisée un jour ou l’autre et ça nous coûtera moins cher.

    Je commence à me sentir moins eurosceptique sur certains points.

    1. Marc

      L’UE est ambivalente. C’est vrai qu’aujourd’hui quand on la regarde depuis la France on a tendance à la voir comme un centre de gravité qui nous rattache à la terre. Pourtant il y a bien une fuite en avant, c’est juste que la France se précipite davantage.
      D’ailleurs sur ce point je trouve intéressant les points de vue divergents des deux professeurs Huerta de Soto et Philippe Baggus sur le rôle de l’euro (les deux sont autrichiens et appartiennent à la même université, mais l’un est espagnol et l’autre allemand):
      http://www.youtube.com/watch?v=6QluOJ41pZk

    2. bob razovski

      Disons que si nous pouvions monter l’administration européenne contre l’administration française, qu’ils s’entretuent.
      On n’aurait qu’à achever le survivant 😉

      Il suffit de voir comment toumou1er réagit aux injonctions de Bruxelles: Vexé comme un pou qu’il était, le bonhomme !

  14. Aristarque

    Peut-être pas tant hors sujet que cela :
    Ce matin, sur BFM Radio, on apprend qu’un olibrius a trouvé LA solution pour désendetter la France d’un seul coup : lever une taxation des patrimoines à 17% du total individuel sauf les 30 premiers milliers d’euros considérés comme minimum vital parce que 17% du patrimoine des Français équivaudraient aux 2.000 milliards nécessaires.
    Ben voyons, YAKA !
    Première objection : si cette remise à zéro des compteurs n’est pas accompagnée d’un profond changement de gouvernance française et que l’on continue étatiquement à vivre au dessus des moyens des Français, on aura juste gagné une prolongation de l’agonie française. Ce ne seront donc que des soins palliatifs ruineux.
    Deuxième objection : mon couple serait bien en peine de payer cash la taxe requise équivalant au prix d’un petit appartement en seconde couronne parisienne, outre que notre patrimoine n’est pas encore totalement payé quant aux prêts d’acquisition. Cela reviendrait donc à payer une taxe sur un emprunt pas encore soldé, donc encore à honorer!
    Il faudrait donc soit vendre en compagnie de millions d’autres contribuables en même temps, ce qui est toujours excellent pour les prix de vente, soit ré-emprunter pour payer un impôt…
    Troisième objection : la dette provient en grande partie de la fonction publique proliférante de l’Etat Français et de sa politique sociale débridée et sociale-clientéliste.
    Travaillant dans le privé depuis toujours et étant indépendant sur la moitié de ma vie professionnelle, peu me chaut de devoir payer pour des fonctionnaires dont l’immense majorité ne semble plus maintenant avoir comme souci que de pourrir la vie quotidienne des travailleurs qui gagnent le pognon qui servira à les payer ou pour des assistés permanents qui restent tranquillement à la maison au lieu d’aller remplir les demandes de métiers peu qualifiés dont on peine à assurer le recrutement (je sais qu’ils sont fatigants, surtout qu’il faut se lever le matin en plus !)
    Quatrième objection : ce patrimoine a déjà été taxé aux environs de 17% de par la TVA. Donc double imposition du même objet fiscal…
    Cinquième objection : j’arrête avant de péter quelques neurones qui sont déjà hypertendus…

    1. Elphyr

      Et encore, BFM c’est gentil, vous devriez écouter RMC avec Bourdin parfois on a droit à des perles…

      C’est souvent du niveau du billet d’avant hier (je crois) sur le « nouvel économiste aux idées tellement révolutionnaires ».

    2. YP

      Tu as oublié que tu as sans doute déjà payé un impôts sur le revenu sur ton patrimoine.

      Mais avec l’histoire des voleurs de la mairie de Pantin qui veulent abolir le droit de propriété, on a affaire à de véritables Attilas. Ils veulent mettre ce pays a genoux : il n’y a aucune autre explication rationnelle qui puisse expliquer leur actes !

      Tout ce qui pourra éviter les réformes sera tenté.

      On est dans le sabotage (l’action présiflantielle résumée par Dominique Dord) :

      1. YP

        lire  » tu as sans doute déjà payé un impot sur le revenu qui a permis de financer ton patrimoine. »

        L’IR + la fiscalité sur le patrimoine, c’est la double peine.

        1. aristarque

          Bien sûr mais je considère que l’ IR est général y compris pour les revenus consommés tous les jours. En revanche et je l’ai oublié, nous réglions l’ ISF avant que Sarkozy n’ en relève le seuil de déclenchement, assis sur tout, même les livrets CE des mômes!

      2. Nocte

        « Tout ce qui pourra éviter les réformes sera tenté.  »

        J’en suis persuadé aussi…

        et tout comme Aristarque, les neurones sont hypertendus du côté de chez moi : mon cortex reptilien appelle à l’incendie dans un cri primitif qui laisserait sans voix un demeuré syndical.

    3. Toni

      Attendez j’avais 7 ans en 1991, j’avais déjà compris que en France on était mieux servi en étant « assisté » que super travailleur comme vous. Le truc c’est de juste travailler le strict nécéssaire et éviter de trop en faire, de peur de tout se faire confisquer par le fisc et la vindicte populaire qui n’aime pas les riches.
      Parlez de ce sujet aux repas de Noël, animations garanties si il y a des gens qui profitent d’une façon ou d’une autre de l’état providence.

      Oui mais le souci voyez vous, les assistés ont aussi un poids électoral … en France … A l’échelle mondiale le poids de leurs voix est de 0,5% pour 7 milliards d’habitants.

      Ce n’est pas un processus gagnant gagnant, au final les assistés restent des assistés malgré les canadaires d’argent public, vous de votre coté vous vous retrouvez à payer des impots pour des services publics complètements nuls.

      1. YP

        Prononcez voir les mots « suffrage censitaire » – ou « seuls ceux qui ont une contribution nette positive au budget de l’état devraient avoir le droit de vote », pour vraiment animer un repas dominical. 😀

        Le coup d’après, vous pouvez aussi mentionner que les fonctionnaires devraient être obligés de démissionner de la fonction publique s’ils sont élus. Ca marche pas mal non plus !

        1. Kerwood

          Je ne sais pas si cela résoudrait les problèmes de la France, mais cela mettrait certainement un terme à ces repas dominicaux, si ceux-ci vous pèsent…

          1. Toni

            C’est surtout celui du nouvel an dont je n’arrive pas à me débarrasser.
            Autre astuce: parler de la scolarisation des enfants dans le privé alors que les parents vantent l’école publique … Poser la question aux parents de pourquoi les mouflets sont dans le privé ?

            Comme les faits sont têtus et que tout le monde sait que le communisme a magistralement foiré en urss en 1991, je me retrouve depuis l’âge de 7 ans avec 50% de mon entourage, un pays composé de 70% gens que je ne connais pas vraiment et avec qui je n’ai pas spécialement envie de passer du temps.

            Il m’a aussi été dit par des aventuriers qui sont allés en Aémrique du Sud vers lguaçu et le Paraguay que la France est un pays avec des mentalités de connards …

            Je ne l’ai jamais dit aux 50% de bolchéviques de mon entourage mais je commence à sérieusement me demander ce que je fous en France …

          2. Alex6

            Plus de repas dominicaux, encore un avantage colateral de s’etre barre! En general, j’etais tellement enerve apres les discussions en famille qu’il me fallait au moins un ou deux jours pour me calmer.
            Cela dit, aujourd’hui quand j’ai l’occasion de participer a ces repas, il y a clairement un changement de ton. Beaucoup de croyances sont en train de tomber et je trouve une bien faible resistance a mes idees. Bon, de la a ce que ca se traduise concretement, c’est pas gagne…

      2. channy

        « @Le truc c’est de juste travailler le strict nécéssaire et éviter de trop en faire, de peur de tout se faire confisquer par le fisc et la vindicte populaire qui n’aime pas les riches. »
        Je pratique la chose depuis 2000, et dans les repas de famille vous passez pour un type extrêmement suspect voir un fraudeur.;comment vous pouvez vivre avec 400 euros par mois en voyage? ben oui comment vous faites pour bouffer du riz tous les jours et pas du fromage quand vous êtes en Asie? Comment vous pouvez dormir dans une chambre sans air conditionné?
        -Et puis la troll qui joue à Columbo vous demande : »allez tu vas te promener au frais des assedics..ben non!
        -Et quand vous répliquez qu’il faut juste s’adapter( un mot inconnu en France) vous avez droit au classique : »mais et ta retraite tu y penses? » comment vas tu faire plus tard
        « @Toni Il m’a aussi été dit par des aventuriers qui sont allés en Aémrique du Sud vers lguaçu et le Paraguay que la France est un pays avec des mentalités de connards »
        100% d’accord, d’ailleurs il me faut bien 3 semaines pour m’en débarrasser quand j’arrive chez ma moitié..3 semaines très éprouvantes pour mon épouse qui me planterait bien un kriss tellement je suis insupportable

    4. Nemrod

      Vous pensez bien que cela fait longtemps que les crapules qui nous gouvernent y pensent.
      Tous les matins en se rasant ou en s’épilant la moustache pour les dames.
      Ce qui les fait réfléchir à mon avis.
      – s’appliquera a eux et leur famille : devrons trouver une combine pour y échapper, mais ils en sont capables.
      – risque important de gros tangage tout de même car la crise de confiance serait alors apocalyptique.
      – ont l’impression de ne pas être encore le dos au mur.

      Un jour ou l’autre, ils vont essayer c’est certain.

    5. Sanksion

      Tu m’expliques pourquoi se lever le matin et faire un boulot de merde si c’est pour gagner 10% de plus qu’à Paul Employ, gains qui seront dilapidés en impôts.
      Il y a deux types de parasites sociaux en France : les pauvres. Et les très riches.
      Au milieu, les pigeons. Choisis ton camp.

      1. YP

        « Si on paye les gens à ne rien faire et qu’on augmente les taxes sur ceux qui travaillent, il ne faut pas s’étonner quand le chômage augmente… » (Attribuée à Milton Friedmann, mais j’ai un doute…)

  15. Sisyphe

    Nos deux sénateurs étaient trop mal nommés pour s’occuper de cette affaire. Pris en semble, ça fait Dauderoche. C’est clair, non ?

  16. babarabobo

    Vous avez tout faux… il s’agit bien d’une mesure dissuasive mais contre le gouvernement! La Cave du Sénat est une des Hontes de la république: au nom de la promotion de nos territoires, les sénateurs se rincent aux grands crus aux frais de la Princesse.
    Mais le gouvernement commence à vendre certaines bouteilles de la cave de l’Élysée ( qui en compte 15 000 tout de même, de quoi tenir un siège ….), Les Sénateurs s’inquiètent pour leurs trésors, et si Normal 1ier voulait toucher à leur bibines? Hop: une petit loi vinicide qui taxe à mort le commerce et la spéculation sur le pinard!… Calmé le Mou lacté?
    A LIRE: Le Sénat, Enquête sur les super-privilégiés de la République, par Robert Colonna d’Istria et Yvan Stefanovitch aux Editions du Rocher ( et encore, c’est « mal allégé » comme un coca zéro).

    1. YP

      L’explication me semble un peu tiré par les cheuveux, mais il faut s’attendre à tout de la part de ce genre de personnes.

  17. Kerwood

    Ce qui compte aux yeux de ces ânes, n’est pas la bonne fin des choses, mais que les apparences soient sauves.
    « Montrer votre ‘solidarité’? cela tombe bien, on a juste une nouvelle petite taxe là, pour vous… »
    Au fait, il serait judicieux de savoir si il n’y a pas derrière tout cela une attaque voilée de la part des Laïcs contre l’Église Catholique, car après tout cette mesure affecterait aussi le coût de la célébration eucharistique!
    Quand ces trublions nous auront réduits au pain sec et à l’eau, il ne leur restera qu’à taxer …le pain sec et l’eau.

    1. Black Mamba

      Oui, à Bordeaux je connaissais un prêtre qui ne prenait que du Sauternes et il mettait un mot sur sa bouteille qu’il était strictement interdit aux jeunes de la Paroisse de se servir sous peine éternelle ….

  18. Nemrod

    Hou là !
    Zayrault prépare le terrain sur les chiffres du chomdu…mauvais qu’il dit !
    Ah bon ?, sans blague ?
    Mauvais en novlangue zayraultaise c’est quoi : apocalyptique, désastreux, moins pire que pire ?…je recherche et je vous dis.

    1. bob razovski

      Non, ça veut juste dire qu’il ne s’y attendait pas, que c’est troppinjuste, que c’est évidemment lafotalot’davanmoi et lafôtôzôtr (les allemands certainement).
      Mais que les solutions sont déjà là (lire emploi d’avenir, truc inutile subventionné à 100%)

  19. Toni

    YP a écrit! « Prononcez voir les mots « suffrage censitaire » – ou « seuls ceux qui ont une contribution nette positive au budget de l’état devraient avoir le droit de vote », pour vraiment animer un repas dominical. »

    Mais alors là chez moi chez certains de mon entourage et chez certains syndicalistes du département c’est le trocadero, broncas huées et chaises qui volent …

    Et je ne rigole pas.

      1. Toni

        Les chaises qui volent, ça a failli se dérouler il y a longtemps lors d’une ag d’une assoc locale gangrénée par des staliniens.

        La vraie nature de la gauche, ça fait pas beau à voir.

        C’est un miracle si les deux grands groupes air liquide et total sont encore en France. Je suis loin d’être pdg mais si certains syndicats se comportent comme cela, je peux comprendre pourquoi les patrons de ces mastodontes s’en iront ailleurs un jour.

        Par rapport à l’amérique latine, ces franchouillards pasteques, ils ne sourient pas, font la gueule en permanence … Vachement agréable l’ambiance en centre ville …

        1. Sanksion

          Total reste parce qu’en échange de subventionner les syndicats, l’Etat leur donne un monopole sur le territoire. Air liquide, je ne sais pas, mais il y a surement un deal.

  20. YP

    Donner un pouvoir de blocage à ceux qui payent est la seule solution pour éviter que les élus promettent des choses à leurs clientèles électorales, qu’ils financent avec l’argent des autres.

  21. hipparchia

    Que voulez vous, il faut bien payer les multiples services gratuits de l’Etat destinés à se substituer au cerveau du contribuable. Franchement, vous manquez de solidarité et si vous êtes contre la taxe sur le vin, la bière, les cigarettes, c’est que vous êtes contre la santé.

  22. Fangshuo

    h16 franchement bravo! Superbe envolée, malgré la pesanteur balourde du sujet et des protagonistes qu’on imagine sénateurs au possible. Vous m’avez offert un bel éclat de rire, vous ne savez probablement pas combien de bien vous nous faites avec vos mots agiles.

  23. infraniouzes

    Le sénateur Daudigny, et son altère ego paritaire féminine, la sénatrice Deroche, sont dans la ligne droite et la logique parlementaire. Ces gens, qui vivent comme des coqs en pâte, n’en ont rien à ficher que l’on taxe un peu plus le jaja étant donné qu’ils doivent, le plus souvent possible, manger au restaurant sans payer l’addition. Soit ils sont invités, soit le parti paye, soit ils invitent mais ne voient même pas la note qui est envoyée directement à leur secrétariat. Tout ça est parfaitement transparent et ne les gêne nullement. Alors taxer un peu plus le rouquemoute …

    1. RTP

      Taxer plus encore le pinard, c’est taxer le clochard qui dort sous les ponts. Comme en France on encourage les gens à être pauvre, forcément on va toucher du monde avec une telle mesure. Oui, c’est cynique mais ce n’est pas moi qui ai commencé.

      1. hipparchia

        Ce n’est pas cynique, c’est vrai mais, cela ne touchera que les patrons mangeurs d’enfants chinois, dit le discours officiel, parce qu’il est bien connu que le sdf ni ne picole, ni ne fume, pour essayer de faire passer le temps d’une existence déchue.

        Je pense sincèrement que, muni d’un tel constat, le cynisme a toute légitimité.

  24. Pascale

    Ce qui me choque le plus dans cette histoire de nouvelle taxation, ce n’est pas tant la taxe en elle-meme (on y est habitués) mais le motif : éduquer les petits gamins français pour les mettre sur le chemin de la vertu car ce sont d’épouvantables galopins qui mériteraient des fessées. Et au lieu de la fessée on va leur coller une taxe.

    Cet individu sénateur doit se considérer comme un grand humaniste alors qu’il n’est meme pas capable de nous considérer, nous, ces concitoyens comme des adultes normaux, des Hommes capables de choisir librement (pléonasme car la caractéristique meme de l’Homme est la caapcité de choisir). Cet individu donc nous nie, nous, en tant qu’Etre Humain et je trouve cela intolérable.

      1. YP

        Ben oui. Eux, ce sont des ELUS.

        Et François est L’ELU !

        Nous sommes des citoyens ; éventuellement, des citoyens éco-responsable pour les tout meilleurs d’entre nous. Rien à voir avec ceux qui ont été choisis par les Dieux.

    1. pi31416

      « Ce qui me choque le plus dans cette histoire de nouvelle taxation, ce n’est pas tant la taxe en elle-meme (on y est habitués) mais le motif : éduquer les petits gamins français pour les mettre sur le chemin de la vertu »

      C’est vrai, ça. Taxons les séances de bête à deux dos de sexes différents. Ça fera rentrer le nouveau mariage dans les caboches. Et en plus, ça créera de l’emploi. Ben oui, quoi, il faudra bien des inspecteurs pour vérifier que Jacques et Jacqueline ont bien acquitté leur taxe avant de s’envoyer en l’air, non? Et ces inspecteurs, qui les formera? Vous m’avez compris! Encore de l’emploi!

  25. Mominette

    La France apparait de plus en plus comme un Grand pays qui attend le Grand soir, en entretenant une Grande flemme et une Grande jalousie de tout ce qui réussi, même à petites doses.

    L’ennui pour les belges, c’est que nous sommes dans la même charrette, que les idées les plus idiotes ont tendance à percoler, et que nous risquons le Grand carambolage.

  26. gem

    Ah les cons. Ils n’ont pas penser au plus évident : taxer l’eau. Et tout ce qui en contient.
    A raison de 50 m3 par personne et par an, grosso modo, soit plus de 3 000 milliards de litres, hop, 3 centimes par litre rapport 100 milliards et pouf le déficit disparait, et zou, 30 centime et on rembourse la dette. 3 euros par litre et c’est 10 000 milliards qui rentrent, c’est à dire x 5 (+ 400 %) pour le PIB : croissance que le monde entier nous envie. Plein emploi, rivière de lait et pain d’épices, tout ça, tout ça.

    Ah mais on frappe à ma porte, on m’offre une magnifique chemise à grandes manches qui se porte nouée dans le dos, signe de respect insigne. Je dois vous quitter : on pense à moi pour être Sénateur. Ministre ; Premier. Président.

      1. hipparchia

        Dites cela à Pierre L. Ce n’est pas parce qu’une chose est déjà double taxée qu’on ne peut pas mettre une troisième taxe.

        L’eau, c’est compliqué question surtaxe parce qu’il est assez difficile de brandir la santé publique pour légiférer sur sa consommation. Cela étant, je pense qu’ils réfléchissent secs pour faire sauter ce verrou intellectuel.

        1. YP

          Et puis, votre revenu est aussi taxé une fois de la CSG et puis une deuxième fois par l’IR, sur votre net imposable – sur de l’argent que vous n’avez même pas touché !

    1. infraniouzes

      Voilà enfin un économiste, un vrai ! Ce raisonnement est frappé au coin du bon sens… On peut aussi taxer les pas que l’on fait: allez zou ! que chacun achète un bon podomètre et à raison de 1 ct par pas, on va vite constituer une cagnotte qui nous permettra de racheter le Qatar. Ah mais, quand on cherche le Français… on le trouve…

    2. aristarque

      Il y a déjà plus de taxes et de redevances dans l’ eau potable que de H2O… Pour les élus, abondance de taxes ne nuit pas, c’est à croire 🙁

    1. YP

      Que j’aime toutes ces gentilles personnes qui souhaitent m’interdire tout ce qui me plaît et veulent me voir crever en bonne santé ! Foutez la paix à mon assiette, bordel !

    2. Oscar

      Libération, c’est pourri.
      Super article pour nous dire qu’en France on boit trop, et citez 3 pays en exemple qui ont la chance d’avoir peu de mort à cause de l’alcool.
      Sauf que l’espérance de vie est à peu près la même en Suisse qu’en France et bien en dessous pour les deux autres pays….

      1. YP

        La pourriture ne se limite pas à libé… Loin de là…

        L’uniformité idéologique de la presse est une bonne partie du problème de ce pays. Les russes étaient au moins au courant que s’ils achetaient la Pravda, c’était juste pour remédier à la pénurie de PQ.

        1. aristarque

          Pourquoi l’URSS aurait-elle gaspillé du capital à fabriquer du PQ alors que ses journaux y pourvoyaient si bien ?…
          En fait, ils étaient rationnels…

    3. Kerwood

      Alors ça c’est une bonne nouvelle, libéralisons et détaxons donc l’alcool, le tabac et toutes les drogues, et ne couvrons pas par les assurances sociales les dommages de cette consommation, et voilà!
      Beaucoup moins de gens à toucher des retraites…

    1. pi31416

      Doctissimo: « Les scientifiques savent que c’est l’alcool contenu dans le vin qui protège, ainsi que l’alcool des autres boissons alcoolisées. Toutes les boissons alcoolisées se valent donc »

      Tissu de conneries. Ce qui compte, ce sont les oligoéléments. Prenez une cuite à la téquila. Vu? Ça va le mal de crâne? Maintenant prenez une cuite à la vodka, une vodka pure, Sermeq par exemple. Vu, la différence? La différence est encore plus marquée pour les vins.

  27. Olup

    Avez vous noté comment les journalistes aux ordres du pouvoir on complètement filtré le fait que le mariage gay à Montpellier ait subit une alerte à la bombe avec fouille de la mairie ? Probablement pour ne pas donné d’idées … Quand on fait une recherche internet, cela ressort uniquement des sites de RTL, La dépêche et midi-libre … C’est beau l’indépendance de la presse en France !

  28. sdw

    hors sujet mais H16 ! A l’aide !!!!!!

    http://www.lesoir.be/252498/article/economie/2013-05-30/electricite-feu-vert-pour-tarification-progressive

    Un mécanisme rendu possible grâce à une redistribution progressive entre les ménages, et basé sur le principe du « moins on consomme, moins on paye cher ». « Chaque année, chaque ménage wallon recevra une allocation de 500 KWh. » Et, précise le communiqué du gouvernement wallon, tous les ménages dont la consommation est inférieure à 5000 kWh par an verront leur facture électrique diminuer. « Au final, 78,6% des ménages wallons verront leur facture diminuer. ».

    1. Nocte

      Je commence à me demander si ça n’est pas la francophonie qui a un problème en fait. Ou alors on a trouvé à exporter notre savoir et nos compétences en grand bordel étatique.

  29. BA

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    5 413 600 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi. Variation sur un an : + 9,6 %.

    France entière (y compris l’outre-mer) :

    5 731 700 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi. Variation sur un an : + 9,5 %.

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-PEP500.pdf

    Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

    – « Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

    – « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

    – « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

    – « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

    – « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

    – « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

    – « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)

    1. YP

      L’europe ne constituait pour ces gens là, qu’une nouvelle opportunité de trouver une généreuse tétine d’argent des autres, si possible sans élections ni contrôles. Il n’a jamais été question que de ça, ils briguaient tous une case à bonbecs à Bruxelles.

      1. YP

        Ce ne sont que les nouvelles émissions de dette qui sont vendues à 3%. Celles qui ont été refourgées à 1,6% restent à 1,6%. L’inertie est énorme, ça aurait pris énormément de temps jusqu’a ce que la situation devienne intenable. « Heureusement », les recettes s’effondrent…

        1. Alex6

          Je me suis mal exprime: Toute nouvelle dette emise coutera alors deux fois plus cher que celles precedemment emises a 1.6%.
          Bref, on est d’accord.

  30. Grasset

    HORS SUJET

    tiens ce soir un reportage sur la ligne maginot dans le journal; et son avance techno sur l’époque.

    L’achétype du bidule francais: pharaonique, inutile, tellement cher qu’il ne pouvait être merveilleux. Elle a d’ailleurs du assurer la gloire a ceux qui l’ont faite sortir de terre, pour leur ambition et leur esprit visionnaire. Impossible de ne pas être impressionné en la visitant.

    … Et dont l’histoire a pu prouver l’efficacité: ses soldats n’ont même pas eu a se battre, ils n’ont eu qu’a se rendre quand ça a été fini.

    L’état francais semble spécialiste des lignes maginots, dans tous les domaines. En se trompant de moyens, d’échelle, de menace a cibler, et de solutions. J’ai l’impression de voir des lignes maginot partout dans notre législation!….

    1. Mario

      Ah, la ligne Maginot !
      Notre Mur d’Hadrien ou notre Grande Muraille de Chine avec autant d’efficacité…

      Arrêtée au niveau des Ardennes parce que de hauts gradés avaient estimés (sans faire le moindre essai) que les Ardennes étaient infranchissables par des blindés… et reprise mollement avec d’énormes « trous » au long de la frontière belge (normal, c’était des copains et jamais les Allemands n’oseraient recommencer le coup de 1914, c’était évident)

      Apparemment les généraux allemands dont Guderian et Rommel n’avaient pas été prévenus (quel manque d’efficacité, c’est ballot) de cette caractéristique géographique et sont passés par là en plein milieu !…

      Et dans de nombreux secteurs, les Allemands sont tranquillement arrivés par l’arrière où rien n’avait été prévu pour une éventuelle défense puisque la plupart des tourelles mobiles supérieures ne couvraient pas les 360°…

      Globalement, elle était adaptée à une guerre façon début 14 où l’infanterie se tapait la totalité des assauts puisqu’elle était principalement pourvue de mitrailleuses et de canons légers mais pas souvent antichars.

      1. Alex6

        La ligne Maginot etait effectivement un fleuron de la construction defensive. D’ailleurs les Allemands auraient ete incapables de la franchir sans la capitulation du gouvernement.
        L’imbecilite fut de ne pas blinder la zone ouverte au nord en s’equipant correctement et en etudiant la possibilite d’un point de vue strategique.
        Et la, c’est typiquement francais. On fait un truc d’excellente qualite, bien pense et tout mais on neglige un autre truc au moins aussi important.
        La ligne Maginot couplee a la strategie francaise de l’epoque est a l’intelligence ce qu’est une fenetre a double vitrage dans une cabane en bois a l’isolation. Je me comprends…

          1. gem

            Le bouclier gagne bien plus souvent que le glaive. Seulement, dans ce cas il ne se passe rien et ça ne se voit pas ; c’est pour ça que tu ne peut pas citer de cas.
            Mais tu as raison néanmoins. Un bouclier sans glaive ne sert strictement à rien. Un glaive sans bouclier, par contre, ça marche rarement mais quand ça marche ça laisse de sacrées traces. Surtout qu’il est toujours plus facile d’utiliser un glaive comme bouclier que le contraire (comparer « arrête avec tes missile, sinon, je double mon bouclier anti-missile » à : « arrête avec tes missiles, sinon, je double les miens ». Hum… )
            La ligne Maginot c’était l’assurance donnée à Hitler qu’on lui foutrait la paix quoi qu’il fasse ; et ça l’a assommé de surprise qu’on lui déclare la guerre.

      2. Aloux

        Je trouve cette épisode particulièrement révélateur de certains vieux travers français, mais la ligne Maginot n’est pas forcément le plus grave. Cette bataille n’aurait jamais du être perdue, et si elle l’a été et de façon si radicale c’est principalement à cause de l’incurie et de la médiocrité de nos élites civiles et militaires (déjà). Les généraux français étaient arrogants (notre plan de bataille est parfait, les Allemands ne passeront jamais par les Ardennes) et incompétents (de vrais planqués, prenant plusieurs jours pour planifier leur contre-attaque alors que l’armée allemande était beaucoup plus autonome) ; les hommes politiques étaient lâches (si ils avaient tapé du poing sur la table en 1936, 38, ou même envahi l’Allemagne dès sept 39, il n’y aurait jamais eu de 2e GM).
        Par contre le troufion de base prenait cher : contrairement à une idée répandue par exemple chez les Américains, les soldats français ont rarement capitulé, et certains ont même continué à se battre après l’armistice. 60 000 morts, à peu près autant que l’Allemagne…

      3. gem

        La ligne Maginot c’est aussi la fausse sécurité qui fait faire les pires conneries ; comme d’envoyer les meilleurs troupes en Belgique où elles n’ont servit strictement à rien et se sont fait cueillir.

        Version économique, le désastre du Crédit Lyonnais (ou celui de Vivendi) est aussi un exemple de ce qui se passe quand on se croit invulnérable, protégé par un machin sensé être invulnérable comme l’Etat ou une ligne Maginot

  31. pi31416

    « Parce que le coup de la fiscalité mesurée de quelques centimes, on ne nous l’a pas déjà fait sur les téléphones portables, les connexions internet, les disques durs »

    Vous avez oublié le plus beau: la CSG. Petite taxe deviendra grande.

    1. Mario

      Le CRDS, la taxe sur la bière, la taxe sur les sodas, etc…
      Plus de deux cents taxes ont un jour commencé par « et pour quelques centimes de plus… »

  32. Fausto Consolo

    C’est REVOLTANT

    Tant pis on fumera du shit coupé au pneu et vendu par nos ricanants amis de la diversité, une chance.

    Les américains, affreux capitalistes inhumains, EUX pourront boire nos envoûtants Monthélie, nos virils Côtes de Francs.

    Et rire, en compagnie de belles femmes (qui RIENT elles aussi) dans des restaurants français à cuisine raffinée, personnel accueillant et tarifs incroyablement plus bas qu’en Eufrance.

    Alors que faire ?
    1 priorité ; 1 perspective :
    PRIORITE – faire des réserves au(x) salon(s) des Vignerons Indépendants.
    PERSPECTIVE – dans 3 ans les USA nous acceptent comme réfugiés politique.
    putain 3 ans…

  33. Anastasia

    Il faudrait que vous changiez le sous-titre du blog : la décomposition de ce pays n’est plus si lente et s’accélère franchement.

  34. Kerwood

    Bon, vu que toute la gauche et une belle proportion de la droite se shoote aux taxes, je suggère la protection de nos édiles par la taxation de la taxation.
    Rien de tel pour en finir avec la dette de la France!

  35. Alex6

    Par rapport au sujet du vin, j’ai ouvert un compte chez Cavissima il y a environ un an dont je suis tres content.
    Petite part de mon capital investi sur des bouteilles 2008-2009 principalement lors du repli recent des prix. A conserver pour une dizaine d’annees au moins. Et si d’ici la j’ai suffisamment d’argent, ca me fera toujours quelques bonnes bouteilles a ouvrir entre amis.

  36. jacqueshenry

    @H16
    Rectification à moins qu’un de vos commentateurs l’aie déjà faite : la France est entrée franchement en socialie au printemps 1941 soit 72 ans de dérives idéologiques marxistes léninistes …

Laisser un commentaire