L’inquiétant décret n°2013-417 du 21 mai 2013

Chaque jour, en France, une ou plusieurs libertés disparaissent, sans bruit, sans laisser de trace. Au 1er juin, c’est un petit bout de la liberté d’échanger de la valeur, directement, entre particuliers qui vient de s’effacer. Et bien sûr, pas un bruit dans les médias.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, un petit rappel historique s’impose.

Lingots d'orComme vous le savez sans doute, la vente, l’achat et la détention de métal précieux en France est soumise à une certaine réglementation qui a pas mal évolué dernièrement. Jusqu’à récemment (2011), il était relativement aisé d’acheter de façon anonyme de l’or ou de l’argent, en payant en petites coupures non marquées espèces et ce, jusqu’à plusieurs milliers d’euros. De la même façon, il était aisé de faire appel à des numismates, même à distance, pour acheter et vendre des pièces d’or et d’argent, quitte à clore la transaction par un échange postal, sur le mode : « je vous paye par virement ou par chèque, envoyez moi donc mes pièces par la poste. » ; après tout, les Postiers font un travail remarquable, d’ailleurs habilement mis en scène dans de fort jolies publicités vitaminées.

Et pour parler, justement, des achats de piécettes, en septembre 2011, les modifications introduites à l’article L112-6 du code monétaire ont fait parler d’elles ; on trouvait en effet la phrase suivante :

Toute transaction relative à l’achat au détail de métaux ferreux et non ferreux est effectuée par chèque barré, virement bancaire ou postal ou par carte de paiement, sans que le montant total de cette transaction puisse excéder un plafond fixé par décret. Le non-respect de cette obligation est puni par une contravention de cinquième classe.

En substance, l’achat et la vente de métaux ne peut plus s’effectuer en espèces. Le but affiché était alors de briser l’anonymat de certains vendeurs de métaux récupérés de façon alternative (et pour le dire clairement, il s’agissait lorsque la loi fut votée de lutter contre les vols de métaux comme le cuivre, opérés par certains spécialistes plus ou moins finauds dont certains défrayent régulièrement la chronique au rayon barbecue sur lignes haute-tension de la SNCF). Du reste, avec maintenant plus d’un an de recul sur cette loi, on peut évidemment constater que ce genre de prouesse législative douteuse apporte une réponse définitive aux vols observés puisqu’ils ont complètement disp … Ah tiens, non, en fait.

La loi provoqua quelques émois chez les acheteurs compulsifs d’or et d’argent, l’achat anonyme leur semblant devenir impossible, ce qui n’augure rien de bon dans ces cas là : en général, l’étape d’après du point de vue étatique consiste à interdire purement et simplement la possession d’or ou d’argent.

La réalité, heureusement, est un peu plus contrastée puisque cette loi ne concerne que les métaux non précieux, l’or et l’argent étant couverts par d’autres dispositions. D’ailleurs, le décret d’application D112-3 donne les limites actuellement en vigueur pour les achats en espèce :

  • trois mille euros lorsque le débiteur a son domicile fiscal en France ou agit pour les besoins d’une activité professionnelle
  • quinze mille euros lorsque le débiteur justifie qu’il n’a pas son domicile fiscal en France et n’agit pas pour les besoins d’une activité professionnelle.

Pour les achats de métaux ferreux ou non, c’est le décret D112-4 qui, lui, fixe une limite de 500 euros.

On pourrait être rassuré : finalement, il reste encore possible d’acheter de l’or avec des espèces de façon relativement anonyme. Cependant, les inquiétudes initiales ont tout lieu de perdurer : régulièrement, des projets de loi sont déposés pour prétendument protéger le consommateur, lutter contre le vol, éviter le blanchiment, ou rosir les fesses du contribuables (panachage et cumul possible, le député sait s’occuper de vous sur plusieurs angles). Et à chaque fois se restreint la possibilité d’acheter ou de vendre de l’or (ou, plus généralement, n’importe quel bien ou service) : la Socialie s’assure, à chaque seconde de votre vie, que vous êtes correctement bordés dans votre lit, que votre camisole est correctement serrée : suffisamment pour vous empêcher tout mouvement, mais juste assez pour vous étouffer sans complètement vous asphyxier.

Addendum Juin 2013 : en fait, la situation est bien l'interdiction pure et simple de tout achat d'or ou d'argent en espèce. En effet, il apparaît qu'une seconde loi, du 29 juillet 2011 portant le n°2011-900, a fourni dans son article 51 de nouvelles précisions concernant les méthodes de règlement des achats d'or et d'argent auprès des bureaux de change ; désormais, toutes les transactions de métaux précieux ne peuvent plus faire l'objet d'un paiement en espèce, peu importe leur montant. Youpi.

Et c’est donc sans surprise, et surtout sans aucun écho dans une presse nationale palpitante à l’idée de relater les primaires foirées de l’UMP, l’affaire Bettencourt et l’interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics, qu’on apprend l’introduction d’une nouvelle modification dans des lois déjà régulièrement manipulées. Et c’est le Code des Postes et Télécommunications (oui, on a un code pour ça en France – on a des codes pour tout, vraiment, c’est génial) qui reçoit son petit coup de bistouri esthétique, avec le Décret n°2013-417 du 21 mai 2013 dont un des articles se lit ainsi :

« Art. D. 1.-L’insertion de billets de banque, de pièces et de métaux précieux est interdite dans les envois postaux, y compris dans les envois à valeur déclarée, les envois recommandés et les envois faisant l’objet de formalités attestant leur dépôt et leur distribution. »

Ce que ceci veut dire, c’est que les vendeurs de pièces d’or et d’argent, qui opéraient par exemple sur eBay ou dans les petites annonces spécialisées, sur des forums internet ou ailleurs, ne peuvent plus vous envoyer par la poste les pièces d’or et d’argent que vous leur avez achetées. Très concrètement, cela interdit l’échange de métaux précieux au travers des transporteurs postaux sur le territoire français. Bien sûr, la mesure est accompagnée des nécessaires limitations de portée pour que les professionnels ne soient pas trop gênés, mais il faut bien comprendre que le but, ici, est clairement d’empêcher tout échange d’or et d’argent entre particuliers.

Pourquoi ? Là encore, on pourrait — pour rire — se reporter aux motivations officielles avancées pour justifier l’opération ; on y retrouverait le mix déjà établi tout à l’heure (lutter contre les méchants, protéger les gentils, assurer un bon transit intestinal du moutontribuable qui, s’il est stressé, donne une mauvaise laine et une viande trop nerveuse). Et on pourra aussi se dire, à bon droit, qu’il s’agit, encore une fois, d’une petite liberté qui disparaît, qu’une opportunité pour les individus de commercer librement, sans en passer par l’État, vient d’être interdite.

Et à ceux-là qui objecteront que l’État ne peut pas, décemment, interdire la possession d’or, et qu’il lui sera difficile d’interdire son commerce, je rappellerais quelques faits historiques qui remettent un peu en perspective leur optimisme indécrottable.

Ainsi, entre 1793 et 1795, pour imposer les assignats, l’État va interdire les paiements en monnaie métallique d’or et d’argent. Oh oh. Plus proche de notre époque, en 1936, au 1er octobre, le gouvernement de Front populaire de Léon Blum fait voter une loi exigeant que les particuliers détenteurs d’or se déclarent et donnent leur métal précieux, moyennant un rachat au prix du marché. Oui. En France, et pendant un gouvernement qu’on ne pourra pas qualifier d’extrême-droite. Les Français grogneront, tout de même, mais le gouvernement ne reculera qu’en mars 1937. Et en 1944 et 1945, le général De Gaulle fit passer plusieurs ordonnances qui permettaient à l’État de réquisitionner l’or et qui s’appliquèrent jusqu’en 1948.

Oui, en cas de pépin, l’État fera ce qu’il faut pour que le papier qu’il vous distribue soit tout ce que vous ayez le droit d’utiliser pour commercer, et s’arrogera sur ce dernier les droits d’en imprimer autant qu’il lui semblera bon (youpi : de l’inflation), dussiez-vous en périr.

Dès lors, chaque petite liberté qui se fait rogner, ici et maintenant, participe de cette avancée néfaste vers le bord du gouffre.

Fascism : do you think it'll be this obvious ?

Et au fait, pour ceux qui ne le connaîtraient pas, je vous rappelle l’article L151-2 :

Le Gouvernement peut, pour assurer la défense des intérêts nationaux et par décret pris sur le rapport du ministre chargé de l’économie :
1. Soumettre à déclaration, autorisation préalable ou contrôle :
a) Les opérations de change, les mouvements de capitaux et les règlements de toute nature entre la France et l’étranger ;
b) La constitution, le changement de consistance et la liquidation des avoirs français à l’étranger ;
c) La constitution et la liquidation des investissements étrangers en France ;
d) L’importation et l’exportation de l’or ainsi que tous autres mouvements matériels de valeurs entre la France et l’étranger ;

Rappelez-vous qu’un État auquel nous avons tous, contribuables, citoyens, donné tant de pouvoir, et qui, de nos jours, nous donne tout ou à peu près, peut aussi tout nous reprendre, du jour au lendemain. Chaque jour, en France, le législateur, le gouvernement et l’exécutif posent une pierre supplémentaire de la prison qui servira à enfermer le peuple. Mais le pire, c’est que les pierres et le ciments sont fournis par le peuple lui-même.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires76

    1. gem

      « Pour l’application du présent code [NDLR : code des postes et des communications électroniques ], les services postaux sont la levée, le tri, l’acheminement et la distribution des envois postaux dans le cadre de tournées régulières.

      Constitue un envoi postal tout objet destiné à être remis à l’adresse indiquée par l’expéditeur etc. »

  1. Black Mamba

    Cette loi est pondu pour les particuliers français.
    Quant est il du particulier étranger, hors de France, qui vous envoie les jolis pièces d’or de son pays ?
    Vont-ils confisquer cette Or?
    Où faudra-t-il payer une taxe pour récupérer notre bien?

  2. Black Mamba

    Il faut aussi savoir que des couronnes prothètiques et inlays peuvent être en or, à la demande des patients pour cause d’allergies à tout autre matériaux.
    Ils ne peuvent pas interdire ce type de transaction, les prothésistes font appel à la poste, ups et autre pour faire transiter la prothèse.

    1. Fergunil

      Tu veux dire « faisaient » ?
      Les dents en or, c’est vraiment un truc de bourgeois, en France, nous, on va recycler les dents de cadavres, c’est durable, populaire et festif !

      1. Black Mamba

        Il existe encore des irréductibles Gaulois,
        Il existe même des brackettes pour les traitements orthodontiques tout en OR.
        Si, si j’en ai vu

  3. Christophe

     » En France, et pendant un gouvernement qu’on ne pourra pas qualifié d’extrême-droite  »

    Je pense que « qualifier » serait plus juste.
    Sinon, très bon billet !

  4. Black Mamba

    Ils vont interdire aussi la circulation de l’argenterie par les transporteurs?
    Les couverts en argent massif de mère grand, ils vont s’amuser à mettre des controls partout!..

  5. Black Mamba

    Malo Periculosam Libertatem Quam Quietum Servitium
    (Je préfère la périlleuse liberté à la servitude tranquille)
    Jean Jacques Rousseau

      1. wapi

        Si vis pacem, para bellum…. Jules César
        je préfère ; Rousseau le crypto-socialiste ecolo pas ma tasse de thé non plus!

      1. Alex6

        C’est mieux. Rousseau, c’est le deni du droit naturel et la croyance en l’abandon des libertes individuelles aux mains du pouvoir. Le fameux contrat social. Bref, c’etait un bon ecrivain mais un dangereux socialo-constructiviste en puissance.

  6. christophe

    Vous parlez de « briques »… de vente d’or entre particuliers… bien… mettons en perspective maintenant le débat sur… le monopole de la Sécu.

    On voit une différence : la taille (le problème de la Sécu s’apparente à l’Himalaya, comparé à une colline)…

    Et un point commun : les libertés reculent, la mafia «  »publique » avance et consolide son pouvoir.

    Donc je repose la question d’hier : pensez-vous sincèrement que les crapules vont se laisser mettre en échec et mat technique par une « directive » européenne qui date du début des années… 90 ?

    Vous avez utilisé le mot « colosse au pied d’argile » au sujet de l’état.

    Alors que ce que vous écrivez chaque jour depuis des années montre exactement son contraire.

    Et je continue de penser que les crapules vont se dépêcher de fermer pour de bon le débat autour du monopole de l’assurance médicale, avec la complicité des crapules européennes.

    Le seul moyen de combattre le « cepaysestfoutu » est paradoxalement de d’expatrier.

    Seule l’expatriation permet d’affamer la Bête, de lui couper les vivres.

    Ceux qui resteront seront :
    -les esclaves, acceptant la corvée
    -les fonctionnaires, ceux qui vivent de la rapine publique
    -les immigrés
    -et les retraités

    Avec un tel mélange, le pays s’effondrera. Et seulement alors, on pourra envisager de revenir pour reconstruire quelque chose de meilleur.

    1. Vous comparez deux choses qui sont diamétralement opposées. Dans le premier cas, une liberté est apparue avec la libéralisation du monopole. Il est impossible de revenir en arrière (pour différentes raisons, mais essentiellement politiques et diplomatiques). Les crapules dont vous parlez, en France, font tout pour décourager les gens, mal les informer, mais ne peuvent s’opposer à la tendance de fond. C’est ainsi, et c’est ce qu’on observe.

      Dans le second cas, il s’agit d’un domaine où l’état a encore toute latitude (la sécurité et le marché intérieurs), un domaine où l’état augmente son emprise et ses prérogatives, la tendance opposée à celle qu’on a observée avec la Sécu.

      Et je maintiens : l’état est un colosse aux pieds d’argiles. Vous vous focalisez sur « pieds d’argile » en oubliant « colosse » ; regardez toute l’image : d’un côté, si vous vous opposez à lui d’une façon visible, il abattra sur vous toute sa puissance (et pan). De l’autre, si vous savez où taper, il s’effondrera. Ce que vous proposez (affamer la bête) est par exemple très pertinent (et fera l’objet d’un billet). Prenez la monnaie et BTC : c’est l’exemple type d’un truc que l’Etat combattra de toutes ses forces (colosse) mais ne pourra rien faire contre (pieds d’argile) ; oui, les individus, lors de cette bataille, perdront des libertés, mais ce combat ne pourra pas être gagné (raisons techniques, raisons politiques, raisons économiques) par l’État.

      L’Etat est une fiction qui ne tient que parce que suffisamment de gens sont prêts à y croire ; c’est le résultat d’une tendance de foule. A ce titre, il est puissant. Dès que la foule change d’avis, l’état s’effondre. Nous assistons, actuellement, à un revirement de tendance.

      1. john

        @ christophe

        Il y a un autre moyen : refuser de se faire tondre la laine sur le dos, en renonçant chaque fois qu’une opération entraine trop d’impots. Ex : cesser de travailler quand le gain fait entrer dans des tranches d’impots trop forte, renoncer à acheter un voiture si elle est surtaxée, etc ..
        Ce n’est de toute façon que prendre les devants : le systeme colletiviste conduit de toute façon à cela naturellement, comme le montrent tous les regimes communistes qui ont existé.

        @H16
        +1

  7. axel

    Ce qui est rigolo c’est que ce sera totalement impossible à contrôler. Ca ressemble aux gesticulations d’un agonisant.
    on peut imaginer du covoiturage sinon pour faire les échanges: une bonne idée de business!

    1. Jesrad

      Impossible à appliquer ne signifie pas que l’état n’essaiera pas de l’appliquer…

      Il va y avoir de la grogne, des mâchoires serrées, des larmes, et peut-être même un peu de sang.

    2. gem

      Les engins permettant de scanner le contenus d’un colis sont maintenant très répandu, et pas seulement les aéroports.
      En outre, si un colis contenant ce genre de chose est ouvert et vidé, tu n’aura pas le droit de te plaindre

      1. YP

        Les scanners sont répandus, mais l’antidote aussi : on peut acheter de la feuille de plomb de couverture dans les GSB.

        1. Emmanuel Brunet Bommert

          Pratique pour cacher de l’espèce dans une enveloppe, mais par contre, cacher de l’or dans un colis… Le truc avec un fonctionnaire c’est que lorsqu’on cache quelque chose, c’est forcément criminel. Donc le colis sera ouvert *surtout* s’il est impossible d’en voir le contenu.

        2. vengeusemasquée

          Le papier d’alu, c’est très efficace. J’ai reçu nombre de billets de banque emballés dans du papier d’alu et ça n’a jamais été piqué par les services postaux.

  8. gem

    les petites cuillères et autres couverts sont généralement en métal. Il est donc maintenant interdit de les acheter en espèces. Ce serait risible si ce n’était si tragique.

    1. Fred

      Nous sommes gouvernés par des imbéciles qui ont besoin de fric pour arroser leur clientèle électorale qui n’aime pas les riches. Pour ceci, ils sont prêts à tout pour récupérer le moindre centime pouvant financer leur système abjecte et liberticide. Il n’y a rien à en espérer.

      1. Derek

        Fred, vous avez résumé en 3 phrases le fond de ma pensée. Combien sommes nous à penser comme ça ? Suffisamment pour nous faire entendre ? Pas sûr malheureusement, il ne reste plus qu’à faire nos valises pour des rivages plus accueillants.

        1. Ladioss

          Nous sommes peut-être plus nombreux que vous ne le pensez à penser de cette manière; ce qui manque, c’est une représentativité : dans les médias, pour ne pas parler de la politique. Domaines où le débat se résume trop souvent à : bouh populisme, bouh le méchant libéralisme qui mange des enfants (et des syndicalistes innocents).

          Pour ne rien dire de ceux qui pourraient se trouver en accord avec ces idées mais qui, étouffés par la propagande d’état, ne le savent pas encore…

        2. Aloux

          Peut-être qu’il y a beaucoup de gens qui prennent conscience que tout ça se barre en couille, mais j’ai un peu de mal à les trouver, ou alors ils sont déjà partis ou sur le point de le faire. Franchement, rester en France pour galérer au chômage, se faire sodomiser si on fait partie des privilégiés qui ont encore du travail, se manger l’insécurité qui va s’aggraver et par-dessus le marché se faire cracher dessus quotidiennement par les hordes de co(mmu)nard qui grouillent dans ce pays, merci mais non merci. A moins de se sentir l’âme d’un martyr, le mieux c’est de se barrer : on affame la bête, on ne gâche pas sa vie, et une fois que le pays se sera purgé de tous les communistes (ça ne devrait pas être long si on les laisse tout seul), on pourra éventuellement en faire quelque chose.

          1. Wapi

            Affamer la bête,je suis pour, nous avons pleinement conscience de l’état de délabrement avancé de nos zélites, médias incultes et perclus de leur suffisance bobo, du marxisme léninisme des esprits… quand la salle de spectacle manquera de spectateurs on pourra enfin mettre fin à cet opéra tragi-comique? Mais les soubresauts de la bête agonisante risquent d’être violents…partir c’est décider de vivre, et une forme de résistance.

          2. FaLLaWa

            Je pense comme vous mais je suis un peu plus pessimiste. Je pense que vous vous mettez le doigt dans l’oeil si vous pensez que le fait que les meilleurs s’expatrient fera tomber le regime.
            Il y a 2 millions de Francais d’expatriés sur une population en France de 65 millions. Meme si 10 millions de Francais se barraient (ce qui prendrait au rythme actuel quelquechose comme 50 ans) je ne voie pas trop ce que ca changerait.
            Pire, si les meilleurs esprits ont foutu le camp, le pays ressemblera un peu au film Idiocracy, vous savez, une multitude d’abrutis qui votera pour des politiciens proposant des programmes de plus en plus absurdes, ce qui enfoncera lentement mais surement le pays.

            Franchement, j’espere tres fort que les efforts actuels en communication des liberaux (ouvrages de vulgarisation nombreux (Pulp Liberalisme par exemple ou le livre de Gerard Drean, Contrepoint, l’institut des libertes de Charles Gave) sauront faire passer le message avec des mots suffisamment simples pour faire eclater la verité de maniere lumineuse.

            Mais j’ai bien peur que le confort de l’infantilisation par un etat tutelaire ne soit trop agreable pour une majorité d’esprits mediocres/faibles/n’ayant pas envie de se battre/[rayer la mention inutile] et que le liberalisme, qui suppose d’etre responsable ne soit simplement quelquechose de trop exigent pour la majorité.

            C’est pourtant pas con quand meme, ce qui est a moi est a moi et je peux l’echanger librement.

            Alors voila petit coup de gueule, j’espere vraiment me tromper. Moi par la force des choses je me la coule douce à Singapour de toute maniere, je profite un peu de la jeunesse et peut-etre que j’irais perdre mon temps à essayer de changer les choses dans quelques années en France, ou alors je voyagerai en me tenant à une distance respectable de cet enfer grandissant…

          3. FaLLaWa

            PS: Meme si je n’y croit qu’à moitié, les 3/4 de ce que je poste sur mon facebook sont de la « propagande » liberale 😀
            J’essaye de diffuser au maximum autour de moi en me disant que si tous les liberaux font pareil ca marchera peut-etre par l’operation du Saint Esprit…

          4. wapi

            Ceux qui partent sont ceux qui paient, de leur personne, de leur travail qui n’est pas reconnu, de leurs impôts qui nourrissent le système…quand la vache à lait se tarit, comment nourrir le système? 25 ans de matraquage et pas envie de terminer nos vies aigris, ou martyrs, ont fait que nous explorons allègrement d’autres horizons. On verra plus tard , mais en tous les cas nos talents s’épanouissent dans un pays qui ne change pas les règles de l’entreprise ou les règles fiscales tous les six mois…et /ou rétroactivement… il n’a fallu que vingt ans pour que des millions d’irlandais s’expatrient lors de la grande famine, et lors de la crise de 2008 les jeunes sont repartis en masse pour l’Australie, la Nouvelle Zélande, le Canada…Il est vrai que les français gâtés dans leur petit eldorado social n’ont jamais vécu de telles crises…pour le moment.

  9. gem

    et c’est qui qui ? cékiki ?
    bingo, vous avez gagné : charlot Montecourge et Chiendent Prendracine

    Vous admirerez au passage le rapport (?) qu’il pouvait y avoir entre les nouveaux article D1 et D2 et les anciens :

    Chapitre Ier : Le monopole postal.
    Créé par Décret 62-275 1962-03-12 JORF 14 mars 1962 rectificatif JORF 30 mars 1962 et JORF 8 avril 1962
    Article D1
    La taxe exigible pour la remise au destinataire ou à l’expéditeur, sur leur demande, des lettres et paquets saisis en application des articles L. 23 et L. 24, est égale à quatre fois le taux d’affranchissement applicable à chacun d’eux. (NOTA: Les articles L. 23 et L. 24 ont été abrogés par l’article 12 I de la loi n° 2005-516 du 20 mai 2005.
    (donc l’article D1 était sans objet, vide)

    Article D2
    Lorsqu’un navire est obligé de faire quarantaine dans la rade d’un des ports de la France, le capitaine livre d’avance les lettres et paquets dont lui et les membres de l’équipage ont été chargés à l’administration de la santé publique du port. Cette administration, après avoir fait son opération sanitaire, remet les lettres et paquets au receveur des postes qui, seul, est chargé de les distribuer ou de leur donner cours par le plus prochain courrier ordinaire pour leur destination ultérieure.

  10. fangshuo

    Le rythme des commentaires est en net ralentissement il me semble, depuis hier. Ferait-il beau en France ?

    J’espère que non, cela pourrait ralentir la venue de l’explosion sociale que nous attendons tous.

    H16 « do you really think it will be that obvious » : vous avez mis le doigt dessus ! Oui, justement, tellement de gens sont persuadés être dans le camp du bien, vous savez, nous nous sommes de gauuche, alors…

    1. Black Mamba

      Oui, nous avons eu des rayons de soleil!
      Température clémente!
      Il faut bien se ressourcer, se mettre les idées aux clairs.
      Une brise de liberté !

  11. Before

    Étrange ce décret. Il me semble que l’interdiction d’envoyer du liquide par la poste est très ancienne. A moins que ne ce fut qu’une légende urbaine, maintenant devenue réalité…

  12. Fred

    Et puis n’oublions pas que notre Etat socialiste veut se débarrasser des méchants pas beaux auto-entrepreneurs, symbole de l’ultra-libéralisme (enfin, c’est ironique) débridé de l’ère Sarkozy. Ce pays est foutu…

    1. YP

      Les pierres précieuses ? En voila un secteur bien technique ou se faire empapaouter doit prendre dans les deux minutes et cinq secondes… Comment allez vous faire pour pour reconnaître une pierre artificielle d’une naturelle ? Sauriez vous reconnaître une citrine d’une héliodore ? Ou d’un tesson de bouteille ? Vous avez des témoins pour qualifier la teinte ? Vous sauriez dire si tel est VVS2 ou VS1 ? Et là je ne suis pas entrain de vous parler de repérer un rubis qui a été obtenu d’un saphir chauffé…

      Et le jour ou vous voulez refourger ces machins, c’est un coup à se faire empapaouter bien profond une deuxième fois…

      1. D’autant que de nos jours, on peut fabriquer du diamant à la demande (et je ne parle pas de poussière, mais bien de grosses pierres).

        1. john

          Le bitcoin (et les autres monnaies numérique potentiellement) m’apparait etre la meilleure reponse, à condition de passer un peu de temps pour comprendre le mecanisme (et éviter les erreurs grossieres). Il cumule tous les avantages.

          Mais il y a un risque : si un jour l’Etat se met en tete de le torpiller, il le taxe à 20% sur chaque transaction, ou l’interdit, le filtre (ce qui reserverait alors l’usage aux seules personnes averties) et fait passer les monnaies numériques du côté illégal. A ce moment, en France, le bitcoin devient une valeur refuge entre personnes averties, echangeable à l’étranger, mais inutilisable facilement en France.

      2. Vince

        Comme dans tout domaine il faut s’y connaitre in minimum pour ne pas se faire avoir
        la bonne nouvelle c’est qu’il existe des testeurs électroniques qui sont fiables et qui détectent une pierre de synthèse d’une pierre naturelle. (un testeur vaut 50E à 100E)

        de mémoire il faut faire quelques tests basique comme:
        regarder avec un microscope (y en a de poche pour pas cher) une pierre naturelle à des défauts (impuretés)
        faire un test de diffraction de la lumière (je sais plus exactement comment)
        et un test au testeur électronique.

        ça se trouve facilement sur internet avec même des vidéo qui expliquent comment tester

        la mauvaise nouvelle c’est que la Russie une mine gigantesque du diamant peut/pas exploité qui pourrait couler le prix du diamant a tout moment

        pour revenir au sujet c’est vrai que l’on a l’impression d’être dans une pièce et que l’on entend quelqu’un qui ferme à clef les portes les unes après les autres.
        la pluie de lois qui tombent ces dernières années sur les métaux précieux alors que rien n’avait bougé pendant des décennies va dans le sens que l’on se rapproche du bout…

  13. babarabobo

    Il me semble que c’est dans la logique des choses… ne dit-on pas qu’en Fraônce, nos institutions sont solides? Elles réalisent le nécessaire pour le rester…

  14. calc80

    Question : si quelques piécettes d’or sont, depuis (très) longtemps, à l’abri d’un coffre-fort de banque, la banque française n’ayant – a priori – pas connaissance du contenu du coffre, l’Etat a-t-il les moyens de perquisition de son contenu le jour où, par égarement, il décidait que le temps était venu pour un Grand Soir du Vol Généralisé ? avec la complicité de la banque ?
    Faut-il investir dans les matelas renforcés, les étagères à grands draps blancs comme nos grands-mères, acheter une pelle et creuser un trou dans le jardin ? Cacher cela à l’étranger ? Hors d’Europe ?
    Plus sérieusement, quels sont les réels moyens de l’Etat pour inventorier lui-même nos légales possessions dorées ?

  15. Peste et coryza

    L’état dispose de la force publique et des services fiscaux. Bref potentiellement, il peut tout.

    Ne pas oublier que nous vivons de plus en plus en oligarchie. Banques et état sont souvent main dans la main, car dirigées par la même clique (particulièrement frappant aux USA). Donc à priori, votre or n’est pas en sécurité à la banque.

  16. Maximilien

    Plus je vous lis, plus je me dis que je suis heureux de ne rien posséder en France (ou si peu) et de n’y être pas imposable…
    Ce pays est foutu.

    1. jacqueshenry

      Je ne possède plus qu’une seule chose en France, mon numéro de sécurité sociale qui me permet de vivre à Tenerife de ma retraite chèrement acquise après 37,5 années de cotisation (j’ai liquidé ma retraite sans avoir tous les trimestres requis) et même à Tenerife je ne possède rien, je loue un petit meublé, je n’ai pas de voiture, je n’ai pas de pièces d’or mais seulement une petite chevalière achetée à Port-Vila … A quoi bon accumuler des richesses puisqu’on finit tous dans un trou ou une urne funéraire ?

      1. Ceux qui sont nés avant 1960 vont effectivement finir dans un trou (en gros). Mais pour les autres, s’ils atteignent sagement 2030 / 2040, il en sera autrement.

        1. Aristarque

          Hé Ho ! Faut pas pousser Papy dans les orties

          Bien que né un peu avant 1960, j’espère bien voir 2030 et pourquoi pas 2040 ! 🙂

          1. Vous en avez toutes les chances. Faites attention à vous. Et si vous tenez sans pépin jusque là, vous aurez l’occasion de voir la date que vous voulez (2100 ou 3000 si ça vous chante).

  17. Duff

    On va demain enfermer ceux qui osent ne pas avoir la carte du parti… Faut-il en arriver là pour que le peuple ouvre les yeux? Ceux à qui c’est arrivé n’avaient rien vu venir soit dit en passant…

  18. Mominette

    La mode est tout simplement à la traçabilité. Les actions et obligations papier ont disparu, remplacées par leur formule électronique qui ne peut être refilée anonymement à un proche. Le chèque n’existe plus (sauf en France où il fait partie du folklore comme le nougat de Montélimar) et donc à fortiori le chèque au porteur. La monnaie liquide voit son usage contingenté : il y a quelques jours, j’ai voulu déposer 3.000 euros à la banque pour un compte tiers. Guichetier horrifié : non, non, je devais verser ces 3.000 euros sur mon compte, et effectuer un transfert.
    Pas étonnant donc que l’or entre désormais dans le « grand plan de traçabilité ».

    Tiens, je me demande s’il en va de même pour les diamants ?

  19. ol

    Les intentions de fraude me semblent de plus en plus généralisées dans mon entourage à mesure que les lois liberticides augmentent.
    Il y a, je pense, de plus en plus de personnes qui se rendent compte que leurs libertés sont attaquées de toute part.
    Les attaques concernant l’or sont en tout cas très symboliques… Pour ceux qui ont plus de 60 ans en tout cas.

  20. Zer

    Est-ce que « Envois postaux » désigne également les services de courriers comme FedEX et DHL ? Si non, tant pis pour la Poste, ça fait plus de business pour les autres.

  21. Laurent C.

    Plus embetant, la possibilité de recuperer par envoi postal des pieces en coffre a l entranger (type aucoffre.com) devient impossible.
    Bon, j irai sur place le chercher mais ce qui est sûr c est que ce jour là je reviendrai pas en France …

  22. Gallama

    ouaip! libertés se reduisent! Le vrai scandale c’est que l’etat fasse des lois au profit d’entreprises privées (les banques avec interdiction de payer en cash l’or et de payer en cash tout bien de plus de 3000 euros)! Peu nombreux sont ceux qui voient a quel point cela est malsain! On ne devrait avoir aucune obligation d’ouvrir un compte en banque.
    Le decret sur les envois de metaux precieux n’est pas clair de toute maniere. Apres l’avoir lu on se pose pleins de questions sur ce qu’on peut et ne peut pas faire… J’ai appelé une boutique parisienne de vente de metaux precieux, et ils m’ont confirmé que la loi touchait aussi DHL, UPS etc! Ils continuent pour l’instant d’utiliser Colissimo mais sont inquiets! Ils m’ont dis qu’ils cherchent des solutions….
    Ce decret est totalement inique, il n’a absolument aucune justification! La personne de la boutique a qui j’ai parlé m’a dis ne pas connaitre la raison de ce decret…. C’est dire….

    1. john

      La raison elle est connu : plus les transactions sont tracables, plus le « noir » est rendu compliqué.
      Le but est de rendre le marché compliqué.

      Mais c’est à double tranchant. Ca marche si le marché légal peut se faire dans des conditions acceptables, car les gens font un calcul simple entre le risque et la pénibilité encourrue face au gain attendu à être au marché noir.
      Plus le risque-pénibilité est grand, plus le gain espéré à être au noir doit être grand.
      Mais les pays totalitaires où l’on risque la peine de mort montrent qu’un controle meme total n’empeche pas une economie soutterraine d’exister si l’economie officielle ne fonctionne pas correctement. On constate meme dans les pays communistes que le marché noir est de facto toléré car il constitue la soupape de decompression de l’inefficacité du systeme.

  23. john

    Je refais mon post, validé trop tôt , par erreur :

    La raison elle est connue : plus les transactions sont traçables, plus le « marché noir » est rendu compliqué.
    Le but est de rendre le marché noir compliqué, pour le réduire.
    Ca marche si le marché légal peut se faire dans des conditions acceptables (un bon exemple est le « chèque services »).
    Les gens font un calcul simple entre le risque et la pénibilité encourrue face au gain attendu à être au marché noir.
    Plus le risque-pénibilité est grand, plus le gain espéré à être au noir doit être grand.

    Mais les pays totalitaires où l’on risque la peine de mort montrent qu’un controle meme total n’empeche pas une economie soutterraine d’exister si l’economie officielle ne fonctionne pas correctement. On constate meme dans les pays communistes que le marché noir est de facto toléré car il constitue la soupape de decompression de l’inefficacité du systeme.

    Et un contrôle « poussé » est une arme à double tranchant car si les contraintes trop importantes poussent malgré tout à l’économie souterraine, et qu’ensuite on ne peut plus faire réapparaitre ses économies, on condamne ensuite les gens à rester dans l’economie souterraine. C’est qui a par exemple conduit l’Italie à mettre en place des immunités pour ceux qui rappatriaient leur argent planqué à Monaco ou en Suisse..

    .

  24. guieu

    « Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec ! »
    le mot : « terrorisez » est inadapté , je suggère d’utiliser un autre mot S V P ,
    si vous voulez bien ? .
    merci de votre attention .
    avec mes meilleurs sentiments .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.