Retraites : Marisol Touraine ne veut pas du fonctionnaire-bashing

Après la réforme du mariage, après la réforme des rythmes scolaires, après la réforme des enseignements introduisant de riantes expériences sociétales dès le plus jeune âge, il fallait bien une petite réforme des retraites pour mettre un peu de peps dans une vie politique française trop tranquille…

Et la question d’une réforme ne se pose même pas puisqu’avec les différentes bidouilles qui ont eu lieu sur les 20 dernières années, la situation n’a pas changé : l’âge moyen de départ à la retraite n’augmente pas assez vite alors que le temps à en profiter, lui, continue de grimper, suite à l’augmentation constante de l’espérance de vie en France. Parallèlement, le nombre d’actifs cotisant pour l’usine à gaz par répartition ne cesse, lui, de diminuer, ce qui, conjugué avec l’éclatement du papy boom, provoque des tensions de plus en plus importantes dans les comptes des fonds chargés de payer, justement, les joyeux retraités.

On se souvient que, sous l’ère Chirac, un frémissement de réforme avait été tenté, visant à ramener progressivement les régimes spéciaux dans le giron du régime général. En décembre 1995, la France s’était donc complètement bloquée, grâce à l’action vigoureuse des syndicats des transports en commun et des fonctionnaires, toujours soucieux du bien collectif, citoyen et festif. Le courageux Juppé avait avec courage baissé son pantalon courageusement pour laisser le champ libre aux protestataires, et, toujours avec audace, avait reculé puis s’était fermement tu jusqu’aux élections suivantes qui l’éjectèrent de sa place au chaud.

Depuis, il n’a bien sûr plus jamais été question de gommer (même progressivement) les consternants avantages des retraités de la fonction publique et assimilés avec ceux du régime général. En revanche, il a largement été question que le régime général soutienne les régimes spéciaux, déficitaires. Il a même été question que la gestion calamiteuse de la dette sociale soit épongée par le Fonds de Réserve pour les Retraites, à hauteur — tout de même — de plusieurs dizaines de milliards d’euros, dans le silence compact des médias de l’époque (autrement dit, le gouvernement a utilisé des fonds de long terme pour colmater une brèche sans rapport, et bye bye les retraites futures).

hollande et son casque (vignette)Seulement voilà : à force de repousser, depuis vingt ans, une réforme impérieuse qui éviterait une catastrophe sociale d’ampleur biblique, on en arrive au moment où, quelle que soit la forme que cette réforme prendra, la catastrophe aura lieu. Et pour mener à bien la tâche herculéenne de nettoyer cette insupportable écurie d’Augias, le peuple français, massivement placé sous Tranxene, shooté à la moraline de basse qualité et sous respirateur socialo-redistributif, s’est choisi un chef à la hauteur de ses ambitions : François Hollande.

Mis face à ses responsabilités, et face aux écarts de plus en plus criants, de plus en plus injustes et illégitimes entre les différents régimes, le petit pépère du peuple a décidé de hocher la tête, d’émettre un petit rot étouffé, quelques « heu… » fermes et décidés, pour tourner autour du pot et contester mollement l’inégalité flagrante qui se joue en France actuellement.

hollande face aux retraites public / privé

Le président est dans une phase difficile ? Heureusement, sa fine équipe, de véritables ninja ministériels affûtés comme des lames de sabre japonais, vient à son secours pour bien expliquer ce qui va se passer. Ou, plutôt, ce qui ne va pas se passer. La réforme sera millimétrique, dans la douceur, aérienne, et, pour tout dire, si diaphane que personne ne pourra trouver à y redire (sauf, bien sûr, ceux qui cotisent au régime général, les plus nombreux mais les moins vocaux).

C’est ainsi que Marisol Touraine est montée au créneau.

Vous ne vous rappelez pas trop qui est Marisol Touraine ? C’est normal : comme beaucoup de ces gens dont on ne comprend pas trop pourquoi ils font de la politique, ce qu’ils y font et quelle est, exactement, leur fonction au sein d’un gouvernement de bras cassés pathétiques, Marisol Touraine passe inaperçue tant elle se fond dans la masse ; c’est son côté caméléon. Les fringues, sans doute.

mst-hm

Et pour elle, c’est très clair : il faut arrêter tout ce méchant fonctionnaire-bashing qui oppose les Français entre eux. Mieux, pour notre ministre qui pète la Santé,

« Il y a un mode de calcul différent, mais la question qui doit être est posée est celle de savoir si pour les retraites des fonctionnaires et des salariés du privé, le taux de remplacement comme on dit techniquement (…) sont si différents que cela. Il y a beaucoup moins de différence que ce que certains disent entre les retraites du privé et les retraites du public. »

Ici, on peine, un peu, à garder son calme.

D’une part, si l’on s’en tient simplement aux émoluments versés en moyenne, le public sort grand gagnant, notamment parce que le salaire moyen dans la fonction publique est meilleur et tout au long d’une carrière plus linéaire que dans le privé, mais aussi parce que les bases de calcul sont notoirement différentes. Et d’autre part, lorsqu’on regarde l’âge de départ moyen actuel et futur, les perspectives d’avenir en terme de pensions versées et les cotisations afférentes par type de cotisant, on obtient ceci :

pensions de droit direct

Ah oui, pas de doute, Marisol, il n’y a aucune différence ! Tu as tout à fait raison, Marisol, ça ne vaut pas le coup de faire du fonctionnaire-bashing, puisque les chiffres et la réalité suffisent amplement à comprendre que les salariés, les professions libérales et indépendantes sont en train de se faire purement et simplement voler, sans la moindre honte, par toute une caste de population dont les syndicats, rétrogrades et jusqu’auboutistes, refuseront toute négociation et préfèrent déjà, par leur attitude, mettre tout le monde au trou plutôt que céder.

Alors évidemment, on comprend qu’en tant que ministre, Marisol, tu as intérêt à la jouer mollo avec François. On comprend que tu as ta propre retraite à assurer, on comprend aussi qu’il vaut mieux pour toi sortir les plus gros mensonges plutôt qu’admettre les évidences. On comprend aussi que pour chaque tenant de la République du Bisounoursland où tout se résout toujours par une distribution de bisous et d’argent des autres, les inégalités n’existent que dans la tête des méchants, des libéraux, des capitalistes ou de l’opposition. Mais on comprend aussi que tout ceci n’est qu’une fumisterie de plus pour tenter de camoufler le vol d’une majorité par une minorité hontectomisée à laquelle, Marisol, tu as prêté allégeance.

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Certes, il est parfaitement sain de ne pas vouloir monter, bêtement, une population contre une autre, si tant est que cela soit possible. Il est indispensable, même, d’examiner avec le plus d’impartialité les systèmes de retraites actuellement en place, et d’essayer d’en réduire la complexité et l’écart puisqu’après tout, ce pays se gargarise d’égalité et qu’en plus, il en va de la survie de tout le système. Parce qu’il faut bien voir que les privilèges des uns s’effondreront en même temps que disparaîtra, subitement, la retraite des autres si le système s’effondre de n’avoir pas été adapté à la donne actuelle : le système tel qu’il fut conçu sous Pétain n’est plus adapté. C’est devenu un vol manifeste, des promesses sur du vent, et la misère assurée pour le plus grand nombre.

Et si l’on fait, justement, le travail de comparaison impartial qui semble être le vœu de la ministre, alors les chiffres ne laissent aucun doute. La jeunesse qui prend, progressivement, la place des aînés ne devrait faire qu’une chose : se révolter.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires130

  1. Henri

    Ces fonctionnaires et leurs syndicats ont parfaitement compris comment être des privilégiés du système et le rester: je ne vois pas comment on pourrait réformer leurs statuts autrement que par une opposition frontale à la Tatcher.

    1. Flaghenheimer

      Les fonctionnaires ne sont pas un bloc compact.
      Je suis fonctionnaire et dans l’ensemble je suis d’accord avec ce billet.

  2. Aristarque

    Rien que de plus normal en Socialie qu’ un cadre qui a eu un salaire supérieur, des cotisations retraite à l’ avenant se retrouve avec une retraite inférieure à celle d’un agent RATP ou SNCF pour ne pas parler de ceux d’ EDF… Et avec une différence de tarif appréciable, même pas de la simple épaisseur de trait. Et quand on sait que le régime général est en plus rançonné pour tous les privilégiés, on reste étonné de la passivité ambiante et de l’ attrait constant du socialisme qui s’ exerce chez les Ilotes, pourtant les plus nombreux. Syndrome de Stockholm, probablement…

  3. jiminito

    1. Mdr la photo « existe en pas moche »
    2. Ce samedi je discutais avec un ami fonctionnaire -en fait non, c était un monologue et moi je regardais l araignée tisser sa toile dans ma tête- qui me disait ses petits malheurset même me montrer une vidéo de manif improvisé avec ses cocollegues..
    – super hein kestendit?
    – ho moi tu sais la fausterite toussa toussa
    – ah oui cest vrai que tu n aimes pas la France..

    1. Aristarque

      Ceux qui profitent à plein du zinzin français bâti pour eux ne peuvent pas ne pas aimer la France, voyons… Et les Ilotes qui râment et peinent pour jouer les soutiers maintenant ce rafiot à flot, sont naturellement priés d’ en faire autant parce que c’est plus bisou, voyons…

    1. Pere Collateur

      Ah oui, PREFON ça s’appelle. J’avais vu passer quelques articles il y a peu sur le sujet; comme quoi la gestion du bidule était pas tip top et que ça sentait pas mal le pâté… Du grand classique ^^

      1. Théo31

        C’est vrai, c’est pas génial. En revanche, la publicité pour ce truc est assurée par France Pravda Inter avec de l’argent gratuit des autres. Elle n’est pas belle la vie ?

  4. Aristarque

    @H16,
    N’ est ce pas cette Marisol T. qui s’épanchait cette semaine dans un micro mou pour expliquer que la réforme des retraites est nécessaire pour éviter que cela ne devienne un système de Ponzi/Madoff… alors que c’ en est un depuis sa conception/avènement…
    Si c’est bien elle, on voit de suite la justesse du diagnostic qui augure bien du traitement curatif…

    1. Wapi

      Je lui trouve un air du lapin d’alice au pays des merveilles , et le casting serait parfait Avec Hollande en chat du Cheshire, Valls en Reine hysterique… Ou P.Berger au choix!

  5. carpediem

    Il y a un livre qui est sorti il y a quelques années et qui s’intitulait « nos enfants nous haïront ». Ce titre résume bien ce qui attend les jeunes qui devront travailler jusqu’à 70 ans pour des retraites de misère car leurs aînés auront tout cramé, refusé toute réforme, n’auront pensé qu’à leur petite personne et les générations futures : rien à foutre! Quand je leur dis « vous avez pensé à vos petits enfants? » les moutons me regardent comme si je parlais serbo croate. En France on ne VEUT pas voir, c’est pratique et ça maintient les privilèges.

    1. bob razovski

      « les moutons me regardent comme si je parlais serbo croate »…

      Evidemment qu’ils vous regardent de cette façon !

      Ils poussent tous les rejetons de la famille à entrer dans celle, grande et festive, du fonctionnariat. Alors vous imaginez bien que les emmerdes du genre de celles que vous prévoyez, c’est pour les zôtres, pas pour eux.

      D’où cette incompréhension 😉

  6. Pere Collateur

    Elle ne veut pas du fonctionnaire-bashing…

    Mais ces tâcherons socialistes réjouis font tout, absolument tout pour monter tout le monde contre tout le monde.

    Petite anecdote à ce propos, en allant récupérer un recommandé aux PTT.
    Devant moi 3 personnes: Un colis, un recommandé apparemment perdu et le troisième je sais plus.
    Résultat trois fois une grosse prise de gueule et des insultes copieuses sur le fonctionnariat et le préposé au guichet n’est pas passé loin de se faire liquéfier la tronche à coup de batte de base-ball.

    Non non. Personne ne divise les gens. Non non. J’avais juste jamais vu ça et je pressens que ça va pas s’améliorer.

    Nos socialistes là, sont des pros du diviser pour régner. Ils y excellent. Et c’est volontaire. Même Sarkozy qui était soit disant si clivant, même si il n’a jamais rien fait pour gommer les clivages existants, n’en a pas ajouté ou juste à la marge.

    Quand aux fonctionnaires, je sais pas si ils ont compris et font semblant d’être con, mais si le privé, qui finance leur existence, tombe, ils tombent avec. C’est aussi simple que ça.

    Même gag avec les retraités. Ils estiment avoir mérité leur retraite, ce que je ne conteste pas.
    Suivant cet argumentaire, ils ne veulent rien lâcher. Soit. Je ferais peut être pareil si j’étais dans leur cas.

    Sauf que si les actifs, donc les « jeunes » tombent, ils tombent avec car ce sont les actifs qui financent leur existence. Donc amis retraités (message à maman, papa, tonton, tati etc…) faites preuve de pragmatisme, sinon ça ne sera pas un peu moins de retraite, mais plus du tout de retraite.
    Moi par contre, j’ai tout mon temps pour me faire la mienne dans un coin tranquille. Du coup, nos intérêts divergent pas mal et le fait que je consente à vous financer n’est qu’un effet de ma bonté… Bonté assez limitée, donc n’en abusez pas 😉

    1. Théo31

      Normal que les socialistes montent les gens les uns contre les autres : la guerre civile permanente est la base du fonctionnement du socialisme.

  7. le.gecko

    Le plus malheureux, c’est l’endoctrination de nos fonctionnaires.
    Petit exemple très concret:
    Mon ex-compagne, dans la fonction publique hospitalière.
    Résolument progressiste: elle est pour le recul de l’âge en départ à la retraite, se porte systématiquement volontaire pour le service minimum, a hurlé quand le président des bisous a supprimé LE jour de carence, trouve absolument indécent les promotions « exceptionnelles » de ses collègues à -comme par hasard- 6 mois de la retraite, ne comprend pas les 35 heures, accepte sans aucune arrière pensée négative de travailler 1 samedi/dimanche par mois de 6H du mat à 12H, se rend parfaitement compte que par rapport à un banquier, le fait de montrer une feuille de traitement au lieu d’une feuille de salaire apporte un avantage indécent, etc..

    Et bien, elle m’a littéralement scié les pattes quand elle m’a récemment annoncé que « quand même, c’est normal qu’on touche plus à la retraite, car nous, tu vois, contrairement au privé, on ne connait pas le chômage, donc, en fait, on travaille plus longtemps »…

    Ouille.

    Je vous passe les élucubrations de mon voisin retraité, ancien pilote syndiqué de tchou-tchou subventionné, sur la pénibilité de son travail.
    Ses arguments à lui, on les connaissait déjà…

    1. Pere Collateur

      Bon de toute façon, faut pas se faire d’illusions sur cette Énième « réforme » du ponzi:

      Allongement de la durée de cotisation du privé.
      Augmentation des cotisations salariales pour la retraite du privé.

      Le reste ne sera pas touché, que ça soit les régimes spéciaux ou celui des fonctionnaires et affiliés. Les socialistes ne vont tout de même pas tuer leur base électorale, surtout qu’il semble, au vu des derniers sondages, qu’il ne leur reste plus que cette population pour les soutenir (26 % de satisfaits pour Holland ce matin). Ce qui doit correspondre en gros à la populace qui vit uniquement de et par l’état.

      A la limite l’allongement de la durée de cotisation je m’en cogne pas mal vu que dans tous les cas il n’y aura pas de retraites. Donc ils peuvent bien la mettre à la saint glin glin, ça ne change rien et me fait donc une belle jambe.

      Par contre payer plus pour une pas de retraite, ça, ça me gave, car c’est de la tune qui est littéralement foutue par la fenêtre, vu que la retraite on en aura pas.

      1. Aristarque

        26% ne correspond sûrement pas à la population rentière de l’ Etat ou de ses démembrements. Ils sont beaucoup plus nombreux. Il y a quelques jours en arrière, moi et d’ autres lecteurs arrivions à la conclusion qu’ un actif productif en France ramait pour assurer la survie de quatre personnes en plus de lui, entre les jeunes de moins de 20 ans, les retraités, les chômeurs et la partie des fonctionnaires de tous ordres qui ne servent à pas grand chose si ce n’ est à rien. 26% pour moi, ce sont ceux qui se contentent de l’ actuelle situation parce que cela va bien pour eux et qu’ils n’en demandent pas beaucoup plus pour différentes raisons. Mais vous avez des rentiers qui en veulent encore plus, au principe des parasites qui finissent par tuer la bête sur laquelle ils vivent et à celui de après moi le déluge… Je vous rappelle qu’ à aujourd’hui, ce sont les impôts et taxes directes qui ont nettement augmenté si bien qu’ une frange non négligeable de la population rentière de l’ Etat n’ en a rien senti et ne comprend donc pas pourquoi sa situation relative ne s’ améliore pas.

  8. Black Mamba

    Dans combien de temps ce système super pourri et super bancale peut-il tenir ?
    Sachant qu’il existe des personnes comme mon époux qui ont stoppé de financer, tout simplement car c’est en pure perte !
    Dans sa profession les rares jeunes qui se mettent en indépendant n’arrivent pas du tout à joindre les deux et beaucoup font faillite à peine leur carrière commencé et se mettent alors à chercher des postes de salarié ou tout simplement se tire de France.

    1. Ce système super pourri et super bancal ne tient déjà plus. Il va super exploser dans les hyper-jours / semaines qui viennent. Là, on va rigoler deux super-minutes.

      1. Black Mamba

        Quand même cela fait 20 ans , que le système est prêt d’exploser.
        Est-ce que la FED par son impression massive de billet de monopolie n’est entrain d’aider justement ce système qui aurait déjà dû imploser?

        1. Théo31

          En octobre 1989, les Allemands de l’Est exposaient à la face du monde leurs gros testicules pour fêter les 40 ans du pays. Un mois après, il n’y a avait plus de RDA.

          Pour la retraite Ponzi-Pétain-Madoff, ce sera pareil sauf que les fissures, ça fait des décennies qu’on les a vues apparaître et que rien n’a été fait, et il ne faudra pas compter sur capitaine Rustine de pédalo pour changer le cap du navire qui coule.

          La réalité, c’est plus fort que le socialisme.

          1. Pere Collateur

            Enfin faut quand même reconnaître que le système est sacrément résilient.

            Ça fait des plombes et des plombes maintenant que ça aurait du s’écrouler.
            Tout ménage ou particulier qui gérerait tous les aspect de son quotidien de la même façon que nos états n’aurait pas tenu 3 ans avant de tomber durement.

            Là on en est à quoi? Presque 4 décennies? C’est du délire total!
            Enfin bon, faut relativiser, L’URSS ça a bien tenu 70 ans… Mais je n’imagine pas devoir encore me farcir ce cinéma encore 30 ans…

            1. Justement, le système est résilient parce qu’il peut encaisser pas mal. Mais, comme un barrage, il encaisse jusqu’à un certain point, puis, un jour, casse. Et là, tout déboule d’un coup.

          2. Caton

            ..et, tout comme un barrage qui rompt, il emmène tout sur son passage avec quelques milliers de morts pour faire joli.

            Oui, je sais, plus on attend plus il y aura de morts, mais si vous pouviez attendre quelques semaines que j’ai quitté l’Europe, ça m’arrangerait.

          3. LeRus

            Peut être mais les soviet avaient saignés la population depuis longtemps. Alors qu’en France il y a encore un paquet de fric à piquer ça et là pour financer les privilèges.

            Il n’est pas près de changer le système. Tout au long de l’histoire de l’URSS certains pensaient que ça allaient s’écrouler rapidement, d’autres essayaient de partir. L’histoire montre que la seconde catégorie avait bien raison.

          4. Black Mamba

            Ils sont en train de presser le citron jusqu’au moment où on n’aura que nos yeux pour pleurer.
            Il y aura une distribution de cerfabobo. 🙁

          5. Duff

            @JS au sujet de cette gauche libérale qui voudrait occuper un désert idéologique, je leur souhaite bien du plaisir… Les idéaux de gauche d’empathie et de générosité (qui ne serait plus payée par le pognon des autres) ont bien du mal à s’émanciper du socialisme qui entend « organiser » les transferts sociaux.

            D’ailleurs leur carte du positionnement idéologique est assez révélatrice à la fois de pertinence s’agissant de certains et d’aveuglement s’agissant d’autres…

            http://www.gaucheliberale.org/public/ppf-11-11.jpg

            Placer Obama qui est un socialiste pur et dur au centre me fait rire, Thatcher à peine libérale, admettons, Sarkozy moins dirigiste que Chirac (là c’est une plaisanterie) bref quelques approximations.

            Pour être honnête je flirte avec la « limite d’exclusion théorique » (belle phrase qui ne veut rien dire) en haut à droite.

          6. bob razovski

            Et les Soviets avaient du pétrole, du gaz, des minerais à vendre à l’étranger en échange de belles devises. Ils pouvaient se permettre de laisser la nation dans un état semi comateux, il restait possible d’ouvrir un peu le robinet à brouzouf quand un besoin urgent se faisait sentir.

            Chez nous, point de ressources naturelles, point de matières premières à fourguer. Ca sera plus difficile de maintenir les population à l’état végétatif quand l’oseille va se rarifier.

          7. eheime

            « Peut être mais les soviet avaient saignés la population depuis longtemps. Alors qu’en France il y a encore un paquet de fric à piquer ça et là pour financer les privilèges. »

            >Dans les années 80, les soviets memes bien placés devaient attendre des mois pour s’acheter … une lada que l’ouvrier de base de chez Renault n’aura pas voulu meme gratos. Ils mangeaient mieux que les autres, mais c’était quand meme pas l’orgie. Et pour un malheureux poste de radio, il fallait monter toute une opération en passant par le marché noir …
            La leçon a retenir de tout ça ? En fait quand le systeme coule, c’est tout le monde qui y perd. Y compris les sansues. Et c’est ce qui est en train de se passer. En avançant à reculons les autres nous doublent et nous regardent, un peu étonnés, se demandant pourquoi on pédale à l’envers.

          8. Duff

            @eheime : A ce petit jeu tout le monde et pas que les sangsues y perdra, c’est exactement ça et même pire, ceux qui ont beaucoup d’argent et des facilités de déplacement ficheront le camp à temps.

            Je dirais même que ce sont les classes moyennes et défavorisées qui vont morfler le plus.

        2. Aristarque

          Oui parce que les taux d’intérêt long terme restent très bas et parce que la France arrive encore à faire rouler sa dette en empruntant à tout va simplement pour faire face aux échéances. Aussi parce que Normal 1er espère que la reprise aura lieu très bientôt au motif des cycles économiques et qu’il suffira alors de se laisser porter pour que cela s’ améliore nettement. Enfin, si tel n’ est pas le cas, il joue sur le fait que l’ Allemagne et autres viendront à son secours le jour d’ avant le défaut en pariant qu’ ils auraient trop à perdre à laisser tomber la France. Pari ultra dangereux tenu également à cause des élections allemandes de septembre qui pourraient mettre fin à Merkel sauf que les socialistes allemands ne sont pas exactement de la trempe des Français, en particulier ne cultivant guère l’ amour des déficits géants. La question à X Mds d’ euros est de savoir si, même en cas de volonté allemande de soutien, cela sera possible sans ouvrir les vannes de la BCE avec impression de billets weimariens jour et nuit. Bref, l’ automne s’ annonce bien,.. 🙁

          1. Théo31

            Il faudrait rappeler à Sa Glande Normalité qu’en économie socialiste, il n’y a qu’un seul cycle : celui de la ruine et de la misère.

          2. eheime

            Les autres ne viendront pas « a notre secours ». En tout cas pas comme cela a été fait avec la Grece. Les montants sont trop gros cette fois.
            Ce qui est possible, en revanche c’est que la BCE prete et fasse baisser les taux de force. Comme c’est ce qui se fait aux USA et au Japon et que les autres pays européens ont des difficultés, ils pourraient accepter cette solution. C’est je pense un hypothèse probable.
            Sinon ce sera une resolution a la Chypre. Elle a aussi une probablité importante : si on nous a dit que ça n’arrivera pas ailleurs, c’est donc que ça arrivera.
            Laquelle de ces deux solutions l’emportera ? Peut-être les deux cumulées en fait . Et oui. C’est tres propable meme. Les voisins pourront dire « on vous a aidé » tout en ajoutant « mais bon on peut pas tout accepter non plus, on vous avez quand meme bien prevenus, comme les Grecs »

          3. Deres

            Si la reprise se fait, même mollement, après les hausses massives d’impôts qui ont été effectués, l’argent coulera à flot dans les caisses de l’Etat. Flamby compte alors bien redistribuer massivement cet argent pour assurer sa réélection … Un retour à 1.5% de croissance sera décrit comme un miracle économique avec de grands débat sur l’utilisation de la « cagnotte » comme sous Jospin … En réalité, la croissance sera bien plus forte chez tous nos voisins et le pays continuera tranquillement son déclin, les passagers clandestins ne devant jamais capitaine.

      2. Aloux

        Erf, vous êtes pas sympa, moi je m’étais démerdé pour pas être en France en 2012-2013, en me disant que ça se barrerait en couille assez vite après l’élection de pépère, mais là il faut que j’y retourne cet été je n’ai pas le choix et je ne pourrai redécoller que dans un an, et pas dans de super conditions il m’en faudrait deux pour être bien.

        Ce qui est terrible c’est de savoir que le système a dépassé son point de rupture il y a un moment, du coup on sait que ça peut péter à n’importe quel moment, demain ou dans 5 ans, avec les abrutis aux commandes qui sont en train de faire tout pour faire augmenter la pression en plus…

    2. Deres

      Les possibilités d’écroulement sont nombreuses et peuvent se combiner :
      – remontée brutale des taux d’intérêt faisant que le déficit prévisionnel 2013 et des années suivantes exploserait
      – clash au niveau européen avec des noms d’oiseaux et un ultimatum des autres pays pour réformer le pays comme les pays du sud
      – redémarrage des économies européennes sauf la notre
      – faillite d’une grande banque française avec incapacité de la renflouer car il faudrait des centaines de milliard
      – suite à la sur-utilisation des CRS pour protéger Flamby et les ministres, une manifestation dégénère sans contrôle, ou pire grève des CRS qui en ont marre des heures supplémentaires ce qui déclenche la révolte eds banlieues

      Je ne crois pas trop à l’explosion de violence en tout cas. On a vu que le cas Méric n’a pas dégénéré. Mais bon, qui vivra verra …

    1. eheime

      Le truc c’est qu’il n’y a pas qu’en france qu’il y a des disfonctionnements.
      On se retrouve avec des créances importantes partout dans le monde, sous differentes formes (principalement : bonds du trésor, droits à la retraite, emprunts immobiliers, .. ) dont une partie importante ne sera honorée. Mathématiquement.

      Un Etat qui doit plus que 100 % de son PIB ne peut plus rembourser sans tricher (dévaluation/inflation, saisies, ..), c’est mathématique. Tout comme un surrendetté ne peut plus rembourser sa banque au dela d’un certain point, meme s’il devient serieux ensuite.
      Un actif qui travaille ne peut pas faire vivre 10 bonhommes meme avec la meilleure volonté car voilà, il n’a pas 10 bras et les journées ne comptent que 24 heures.
      Idem pour les emprunts immobiliers déraisonnables (mais ici je pense que pas mal de bulles ont déjà claquées) : le gars qui est condamné à bosser toute sa vie pour payer sa cage à lapin et qui au bout d’un moment ne s’en sort plus, finit par se décourager et laisse tout en plan.
      Ca promet d’etre compliqué.

  9. LeRus

    Non, je n’y crois pas. Nada. F. Hollande et ses sbires vont enfumer tout le monde pendant un bon bout de temps (plus d’un an avec le mariage gay, alors les retraites!) et puis ne va rien faire. Rien de rien de rien.

    Ce type est parvenu à prouver en un an qu’il était dynamique comme une limace, courageux comme une Hyène. Sa seule qualité (pour un politicien): réussir à envoyer tous ses soldats à la mitraille et ne prendre aucun risque pendant ce temps. C’est l’exemple même du pleutre.

    Quand il aura bien monté le privé contre le public… il changera le premier ministre. Comme tonton.

  10. Mominette

    Ce midi, une télé belge diffusait un entretien à bâtons rompus avec Louis Michel, grand format libéral qui a tout fait, tout vu, a été Commissaire européen, et fait partie du club très sélect du Conseil de la Couronne.
    Un type calme et direct. Soudain on l’interroge sur la France :  »

    – Vous préfériez Sarkozy ou Hollande » ?

    – Sarkozy, sans l’ombre d’un doute. Il avait « l’imperium », une compréhension immédiate de toutes les nuances, et une facilité exemplaire à agir. Mais attention, M. Hollande est très affable … »

    – Que pensez-vous de l’action de son gouvernement ?

    – Il faudrait d’abord qu’il y ait un gouvernement. Jusqu’à présent, ce n’est qu’une classe de formation professionnelle ».

    Fin du sujet, tout est dit.

    Je songe aux propos de Tapie durant la campagne : « François est très gentil, mais on ne confie pas les commandes d’un A-380 à un type qui n’a jamais fait voler même un Jodel ».

    A force d’égalitarisme à dose massive, l’électeur croit que n’importe qui peut faire merveille dans n’importe quoi. On voit le résultat avec la bande de campeurs militants …

    1. Caton

      J’ai un peu de mal à voir de l’égalitarisme dans le système politique français. J’ai plutôt l’impression de voir se créer en direct un système de castes semblable à celui de l’Inde du XIXe siècle… avec la classe moyenne dans le rôle des intouchables.

      1. Mominette

        Caton, je ne parle pas d’égalitarisme de la société, mais cette opinion stupide qui confère des valeurs similaires aux individus, y compris les plus inexpérimentés.

        Etre Président ou Ministre, cela s’apprend longuement et durement, et est tout un art. En France, il suffit d’être le roi de la contre-peterie, ou avoir un certain look pour subjuguer les foules. Aux USA aussi d’ailleurs, quand on voit l’élection d’Obama …

        Dans les monarchies constitutionnelles, le Prince Héritier, qui règnera mais ne gouvernera pas, est formé à son poste depuis la plus tendre enfance, et souvent jusqu’à un age avancé. En république, il sort au bingo ! Avec forcément des surprises …

        1. Caton

          Mominette, cette opinion justement n’existe plus depuis longtemps en France. La formation de nos zélites est, bien au contraire, assurée par un système de grandes écoles dont l’accès, bien que par concours, est de plus en plus héréditaire. Mention spéciale pour l’Ena.

          Quant à M. Soetero, c’est sûrement cet égalitarisme dont vous parlez qui l’a poussé à dépenser des millions pour cacher ses notes dans cet établissement faisant partie de l’Ivy League qui ressemble furieusement aux pires de nos grandes écoles…

          1. Duff

            @Caton @Mominette : On ne va pas relancer encore une fois ce débat! Hollande est nul OK mais Sarkozy valait guère mieux. C’est encore plus cruellement évident à l’aune des récents événements. Avant 2007 j’étais libéral timoré et depuis cette crise j’ai vraiment compris le rôle négatif de l’interventionnisme étatique et de la très forte et nuisible consanguinité entre les agents de Bercy et les administrateurs des banques françaises…

            On en a débattu mille fois ici : On ne va encore rejouer le coup de la veuve effarouchée :

            http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=h-czHPK1_58

            C’est comme le dopage, on fait semblant de prendre des mesures et la complexification du système garde un coup d’avance.

            La vraie solution, par exemple, c’est enfin de dire clairement qu’il n’y a pas de paradis fiscaux. Il n’y a que des enfers fiscaux parfaitement inégalitaires! Mes parents paient l’ISF alors que leurs biens correctement évalués sont inférieurs à ceux de notre cher président… Qui y échappe! Copé, Sarkozy, les caciques du PS sont tous pourris jusqu’à la moelle…

            Vouloir établir une hiérarchie dans tout ça me semble strictement vain…

    2. Deres

      Ce qui est certain c’est que les petits malins qui appelaient à voter pour Flamby car cela assurerait à court terme l’écroulement du système pour que la France renaisse de ses cendres tel le Phénix, se mordent les couilles à pleines dents en ce moment. Le système ne s’écroule pas du tout, il s’incruste encore plus. Les taux d’intérêt vont probablement remonté mais notre président normal ne réformera ou ne démissionnera pas pour autant. Son plan pour 2014 sera le même : après les impôts, le rabot. Après avoir massivement augmenté les recettes en 2013, il diminuera massivement les dépenses en 2014 en touchant le moins possible au frais de fonctionnement et aux versements clientélistes. ce qui s’est passé avec les allocations familiales va continuer : la classe moyenne va passer à la caisse car à peu près tous va passer sous conditions de ressources y compris la sécu, la retraite, le chômage, les formalités administratives gratuite, le prix de l’électricité, du logement, des transports, …

  11. parisien9999

    L’explosion du système viendra selon moi de l’augmentation du taux du crédit accordé à la France : tant qu’on peut s’endetter avec un taux bas et qu’on est un politicien français, c’est-à-dire un pleutre uniquement intéressé par son intérêt perso, on peut repousser les réformes à plus tard. Mais quand les taux n’arrêtent pas de monter, c’est la fin.
    Or, les taux d’emprunt de la France sont en train de monter….

    1. eheime

      Le Japon et la Suisse pourraient prendre peur et cesser leurs achats de bonds.
      Cela dit les 10 pays les plus riches sont tellement interdépendants que tout est possible.
      Pour les Etats-Unis, qui s’ils étaient un autre pays auraient fait faillite depuis dejà 10 ans, on accepte tout. Mieux on les supplie à genoux de continuer leur entourloupe énorme. Sinon c’est la moitié de la Chine qui se retrouve désoeuvrée, le Moyen Orient qui perd 80% de ses revenus avec la chute du pétrole, et ainsi de suite. La France n’est pas les Etats Unis, bien sur, mais ce n’est pas rien tout de meme.

    1. bob razovski

      L’interviewé ne semble pas maîtriser totalement le concept de libéralisation de l’info (il est encore bien jeune je pense) et il n’appuie pas assez là où ça fait mal. De plus, il oppose média TV et média écrit, certainement une forme de parti pris.

      A l’autre bout de l’antenne, Cavada fait plus que pitié, surtout quand il parle de la SS en ressortant les poncifs du genre « SS=service public ».

      Je jette un voile pudique sur l’animateur de ce sujet, transparent comme les patrimoines des élus ne le seront jamais 😉

  12. val

    Je devisais un jour avec une amie fonctionnaire au sujet des inégalités entre privé et public. Elle m’a répondu avec une décontraction déconcertante: « vous dans le privé vous vouliez gagner de l’argent, nous on a démarré tres bas. Vous vous plaignez aujourd’hui, il fallait bien choisir » . Tres curieuse vision de la solidarité…n’est-ce pas ?
    C’est en fait la revanche des médiocres. A l’image de ce qui s’est produit dans les pays de l’Est à l’arrivée du communisme. Triste spectacle. La pays n’est pas foutu mais il va boire un sacré bouillon..

  13. Pic epeiche

    Interdiction de faire la grève pour le service public, la seule solution possible sinon ils sabotent sans vergogne l’économie en bloquant l’activité productive

    1. Black Mamba

      Rien que l’idée de leur interdire, je vois déjà le pays bloqué par les fonctionnaires, vous leur enlevez le droit de faire des merguez parties à chaque fois qu’ils sont contrarié.
      Les Pauvres!
      🙂

    2. Deres

      C’est peut être vrai pour la SNCF et la RATP mais pour les autres fonctionnaires je ne pense pas que cela change quoi que ce soit …

  14. Duff

    A suivre ce soir, la législative partielle à Villeneuve sur Lot. Il devient de plus en plus évident qu’Hollande non content d’avoir recueilli des voix du FN, c’est au tour du candidat FN de recevoir des voix du PS…

    La quadrature du cercle est en train de se refermer. Après le minable ni-ni sans qu’aucune justification intellectuelle ne l’appuie, voilà que le front anti-libéral s’organise révélant enfin la vraie nature des camps dirigistes, planistes, soviétiques…

    On parlait de l’UMPS voilà qu’il faudra parler du système UMPSFN bientôt…

    1. Aloux

      Je rajouterais un G, ce qui nous donne un magnifique Union pour un Mouvement Populaire Socialiste des Fronts National et de Gauche. C’est un peu plus long que NSDAP mais ça va le faire.

  15. Peste et coryza

    Ajoutez les stats suivantes :

    1 : la fameuse espérance de vie… est calculée à la naissance ! Quelqu’un qui a 50 ans aujourd’hui a une espérance de vie de 68 ans : celle de sa naissance.
    2 : la hausse de l’espérance de vie, c’est surtout su à la baisse de la mortalité infantile.
    3 : l’espérance de vie « en bonne santé », elle, se casse la gueule méchant.
    4 : l’espérance de vie des jeunes générations est appelée à diminuer. Les vieux qui meurent aujourd’hui n’ont pas connu la bouffe de merde, et sont le fruit du sélection plus drastique qu’aujourd’hui. Elle baisse déjà aux USA et en Grèce.

    Bref, ceux d’entre nous qui ont moins de 50 ans et/ou qui ne font pas partie des bonnes castes, se feront massivement enfilés.

    @H16

    Il ne sufit pas que le système français pète. Il faut que TOUT, absolument Tout, pète : surtout le système bancaire, et la fameuse garantie des dépôts.
    Heuresement, Bernie et Abe nous aident.

    Désolé de planter ton optimisme mais je crois, pour ma part, que le réveil aura lieu quand tout le monde sera ruiné et une bonne partie le ventre vide…

    1. La Coupe Est Pleine

      « 3 : l’espérance de vie « en bonne santé », elle, se casse la gueule méchant. »
      « Les vieux qui meurent aujourd’hui n’ont pas connu la bouffe de merde, »

      Le soucis c’est que vous serez bien à mal de le démontrer !
      Même aux US l’espérance de vie en bonne santé progresse encore et toujours …. En réalité notre « bouffe industrielle de merde » est largement plus sure d’un point de vue sanitaire que le bel « équilibre biologique/qualités gustatives » de nos aïeuls. Ce concept que vous avez avancé est juste le fruit de la pression médiatique de nos « escrolos BIO-BIO » qui voudraient qu’il en soit ainsi pour trouver enfin une justification à leur créneau marketing : l’agri-BIO….
      Mais à part des affirmations péremptoires, ils ne sont pas en capacité d’étayer leurs dires.

      1. Oui.
        Peste & Coryza, je veux des sources.

        « 4 : l’espérance de vie des jeunes générations est appelée à diminuer.  »
        Non. Elle est appelée à augmenter dans des proportions que vous n’imaginez manifestement même pas.

        1. hussardbleu

          « Elle est appelée à augmenter dans des proportions que vous n’imaginez manifestement même pas. »

          Toutes choses égales par ailleurs, sans doute… mais si le Bazar Général explose, comme je le crois, au niveau mondial… là, j’aurais comme un doute… les guerres, les épidémies et les famines n’ont pas, en général, d’effets bénéfiques sur la ligne de vie des contemporains de ces intéressants évènements…

          L’effet « Cavaliers de l’Apocalypse », en quelque sorte…

          1. DoM P

            Si le bazar général explose, ça va chauffer un temps, puis ça se tassera…
            Mais pendant ce temps, les nanotechnologies, l’assistance informatique et robotique de nombreuses taches (notamment en chirurgie, diagnostic, fabrication de prothèses, etc.), la génétique, et de nombreuses autres avancées vont révolutionner, voire révolutionnent déjà le rapport de l’homme à sa santé.

      2. Peste et coryza

        Ok, quelques articles sur le sujet :
        Espérance de vie en bonne santé (france) :
        http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-pourquoi-l%E2%80%99esperance-de-vie-en-bonne-sante-diminue-t-elle-2013-05-31
        http://fr.news.yahoo.com/rupture-tendance-lesp%C3%A9rance-vie-bonne-sant%C3%A9-diminue-premi%C3%A8re-072126244.html
        http://epp.eurostat.ec.europa.eu/statistics_explained/index.php/Healthy_life_years_statistics/fr

        Espérance de vie tout court :
        http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/l-esperance-de-vie-en-baisse-86134

        J’essaierai de trouver mieux si j’ai le temps.

        Pour la bouffe :
        – qualité nutritive, pesticides, synergie, doses accumulées, ça te dit rien ? Les études n’en sont qu’à leur commencement.
        – Ce dont tu parles, c’est la qualité microbiologique (genre : viande de porc et vers solitaire…). Encore heureux que ce point là a été amélioré !

        Regarde le cas du saumon de Norvège… ça fait un moment que ça couve. Ce saumon ne pose aucun problème d’un point de vue microbiologique ou nutritif (bien au contraire, il est excellent sur ces critères), mais il en pose sur l’aspect toxicologique..

        On en revient à deux autres questions :
        1 : l’épuisement de la ressource. Le saumon d’élevage a été lancé parce que le saumon sauvage se fait rare…
        2 : sans traitement, l’élevage, en raison de la densité de poissons, est décimé par les parasites et les maladies. Les saumons d’élevage sont bien moins résistants que les sauvages.
        3 : quid de la rentabilité ?

        Concernant la sélection des humains, je ne parle pas de la bouffe, mais de la classique : maladies infantiles, guerres, etc…

          1. Peste et coryza

            Voilà du concret sur les possibilités :
            http://www.youtube.com/watch?v=tijEl8I38mo
            http://www.ted.com/talks/anthony_atala_growing_organs_engineering_tissue.html

            Par contre, sur l’actuel :
            http://articles.latimes.com/2010/dec/14/news/la-heb-life-expectancy-20101214

            @bob razovski
            Vous avez parfaitement résumé le débat en espérance de vie et espérance de vie en bonne santé.
            Sans compter la méthode de calcul (aka : mortalité infantile).
            Comme elle est calculée à la naissance d’après les données disponibles à cette époque et constamment révisée en fonction des décès, on ne pourra savoir que lorsque ce sera au tour des dernières générations de mourir.

          2. Peste et coryza

            @H16
            Je ne vois pas en quoi la constance te gêne. Comme pour le gaz de schiste, tiens. Un EROI naze aujourd’hui, peut être mieux demain.
            Les possibilités existent et sont en cours d’étude… mais pour l’instant, on a l’état technologique actuel.
            Une fois que ces techs seront sur le marché et qu’on aura des données, on pourra réviser nos jugements. Pas avant.

            En fait, à chaque fois que parle de sciences, on devrait ajouter ces phrases « pour ce que nous en savons aujourd’hui, nous disons/concluons que… ». Une conclusion correcte aujourd’hui (aka : l’espérance de vie en bonne santé diminue) peut être fausse demain.

            Note : je suis dans l’agro. Je n’ai pas les abonnements à touts les journaux sur medline, mais je vais essayer.

        1. Du vomigorax, du france culture … Seriously ?

          1. L’épuisement des ressources : Malthus n’a jamais fonctionné. Enfonce toi ça dans le crâne. Si tu viens sur ce blog, tu devrais comprendre que le raisonnement est faux. Faux. Faux.
          2. et 3. Hors sujet.

          1. Peste et coryza

            @H16

            1 : On parle bien du saumon, là ? un truc qui pullulait dans les rivières à tel point que c’était le plat des pauvres ? Dont le déclin des populations est archi connu ? D’où les élevages d’ailleurs…

            2 : les espèces domestiquées sont en général plus fragiles que les sauvages. Y compris aux maladies, d’où traitements.
            Ajoute en plus la densité de population des élevages, et tu peut te retrouver avec 30% de pertes sur une unité d’élevage si une maladie se propage (avec le lapin d’élevage, c’est hyper chiant : si tu ne surveilles pas leur bouffe, ils font des entérocoliques, et ça les tuent en masse).
            Rien de tel pour plomber ton CA.

            3 : une ressource, ça s’épuise, désolé de te l’apprendre. Regarde ce qui arrive à une culture bactérienne une fois ses substrats consommés… Heureusement pour nous, nous sommes des humains, avec un cerveau permettant de trouver des solutions. Et nous ne vivons dans un milieu en batch !

            4 : Malthus a fait un bon boulot (je l’ai lu), mais, comme je l’expliquai auparavant, il l’a fait à technologie constante, avec les méthodes et les données de son époque. Il n’a pas anticipé les évolutions technologiques. Il a été incapable d’anticiper la mécanisation et la révolution verte. Bref, Malthus, c’était pertinent au 19eme siècle, mais ça ne l’est plus au 20eme.

            5 : une famine, c’est quoi, mis à part un manque momentané de ressource alimentaire ?
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_famine_en_Irlande
            Par contre, la raison n’était pas que la ressource s’épuisait, mais les conséquences de la politique des protestants anglais…

            1. Bon, je crois que le problème est un peu plus profond.
              Je vous encourage à voir ce que disent les économistes autrichiens sur Malthus, vous comprendrez mieux ce que je veux dire.

      3. Nocte

        Mais si, on vit moins bien maintenant, y a même des scientifiques qui sont à 90% persuadés que la maladie de Parkinson est liée aux pesticides et aux métaux lourds…

        Bon que la maladie ait été décrite précisément par Parkinson en 1817 est un point de détail de l’histoire dont les escrologistes se foutent littéralement, d’ailleurs, même la rigueur scientifique on l’emmerde… c’est à 90% certain ! (woot!).

        1. Peste et coryza

          Mouais… Quid de la prévalence ?
          1 : on sait que l’exposition à un célèbre défoliant augmente le risque de sucrer les fraises…
          2 : aux fumeurs : si vous ne voulez pas sucrer les fraises, fumez !
          3 : il y a des cas documentés bien avant la révolution verte : Hitler par exemple.

          Pour la prévalence :
          http://www.neurology.org/content/68/5/384.short

          En ce qui concerne nos escrologistes :
          1 : ils jouent sur la peur (bien naturelle) de la déchéance.
          2 : l’augmentation du nombre de cas. Perso, j’ai une explication plus simple :
          – la croissance démographique : la population a doublé en 50 ans. Le nombre de cas de Parkinson devrait aussi doubler.
          – vieillissement de la pop des pays occidentaux. Donc augmentation des cas, puisque la maladie apparait après 50 ans.

          1. Nocte

            Pas d’ironie, mais du bon gros foutage de gueule. Quand je lis des mecs qui viennent dire : « on est à 90% sûr que la maladie de Parkinson est liée aux métaux lourds ou aux pesticides » alors que cette même maladie a été décrite par Parkinson en 1817, époque parfaitement connues pour la mécanisation et l’utilisation massive de pesticides industriels, j’ai juste envie d’immoler du « scientifique ».
            « On compile des faits et on en tire des conclusions discutables. »
            Oui, on peut aussi fermer sa gueule sur des résultats dont on est pas certain par honnêteté intellectuelle (mais les « scientifiques » proches des mouvements escrologistes, doivent en avoir été opérés comme les politiques, de la honte…)

          2. Peste et coryza

            Et je vous rassure si je vous dit qu’il y a pire ?

            Comme dans tous les milieux, on trouve pas mal de combines, de parti pris, de ligne politique, de copinages et de trucs foireux…

            Pour choper un poste « tenure »/toucher du pognon, il faut parfois pondre des papiers « un peu orientés » (affaire du GIEC, h16 a des liens là dessus).

            Y compris un gus ayant eu une équivalence de doctorat en torturant des prisonniers français dans les camps viet.
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Boudarel

          3. Alecto

            Ah, le truc extra c’est que ce cher Boudarel a demandé, et obtenu d’honorables points retraites pour un « voyage d’études dans le sud-est asiatique » à torturer des soldats de son propre pays avec un art consommé qui a permis au taux de mortalité de ces camps de prisonnier de dépasser celui de Dachau…

    2. bob razovski

      Attention, l’espérance de vie est un indice aussi décalé le panier de la ménagère insee.

      Arriver à 100 piges, c’est bien, c’est comptabilisable.

      Mais y arriver sans faire figure de vieux débris assisté mécaniquement et chimiquement, c’est une autre paire de manches, non comptabilisable celle là.

      Et pourtant, c’est celle là qui nous tient le plus à coeur. Quand je vois l’état de délabrement de certaines personnes âgées, ça fait peur…

      1. Nocte

        Je préfère crever à 70 ans en pleine possession de mes moyens que de finir à 110 ans, sourd, quasi aveugle, en fauteuil roulant, nourri par une sonde, avec des gens qui me disent que je dois bouffer les médocs parce que c’est bon pour moi…

        1. DoM P

          Vous noterez cependant qu’il est aisé soit de ne pas les prendre, soit d’en prendre trop.
          Et pourtant, ils sont peu nombreux à le faire. A croire qu’arrivé à cet âge, on change de point de vue…

    3. Deres

      La baisse de la mortalité enfantine provient aussi de la détection et suppression avant la naissance des malformations ou défauts les plus courants qui peuvent être mortelles à plus ou moins long terme.

  16. Aloux

    Tiens je viens de remarquer le « Kenny » sur le casque du petit pépère des peuples, c’est son petit nom parmi ses amis motards ? Je sais pas si c’est un super porte-bonheur…

    1. Nocte

      Le problème d’un scénar type « les enculés, ils ont tué Kenny », c’est que ça en ferait un martyr, et ça, il ne faut surtout pas qu’il le devienne.

  17. Guillaume

    Un fonctionnaire à la retraite étant moins cher qu’un fonctionnaire au travail, on peut comprendre que l’état soit motivé à ne pas trop retarder l’age de la retraite….

    1. bob razovski

      Normal, il faut embaucher un gars du privé pour effectuer le travail que le fonctionnaire refuse de faire. Le jour à le fonctionnaire part en retraite, on annule le poste-placard et on vire aussi le gars du privé. 🙂

  18. sissiimpératrice

    Remarque : si je peux me permettre, suite aux interpellations, gardes à vue et même condamnation à 2 mois de prison ferme de manifestants contre le mariage homosexuel, vous devriez changer le nom de votre répertoire en DICTATURE du Bisounoursland.

  19. Marshaka

    Le système de retraite en France n’est qu’une gigantesque pyramide de Ponzi ( à la Madoff ), les premiers a avoir mis de l’argent vont le récupérer ( sous forme de rentes confortables ) et les suivant auront de moins en mois, les derniers eux n’auront rien !

  20. Alecto

    Je suis militaire. Ce qui est décrit dans cet article est vrai, bonif du 1/5ème bonif retraites en opération (bon, suis un connard corporatiste mais là, je pense qu’on pourrait la garder… Les plaines riantes d’afgha et sa population si accueillante, des rencontres qui pètent littéralement le feu…). Personnellement, je suis tout a fait pour l’allongement de la durée de cotisation (et en plus chez nous on l’a appliqué : les limites d’ages sont repoussées tous les deux ans.) Je suis dans l’armée depuis dix ans, on est passés de 15 ans pour la pension a jouissance immédiate à 19 ans et demi. La prochaine réforme est déjà dans le tube. Mais la n’est pas la question, il est normal que tout le monde paye pour les errements antérieurs. Par contre j’aimerais avoir des réponses de notre président des bisous : Quand fera-t-on péter le dogme de la capitalisation? Et de l’alignement définitif du privé sur le public? L’égalité, on parle de laquelle? Celle de tous les citoyens devant l’impôt et devant la loi? Quand verra t on enfin un sinistre nous dire la vérité : « Game over, la fête est finie, y’a pu de sous, prenez rdv chez votre banquier si vous voulez toucher une retraite, parce que vos parents ont bouffé le potentiel!! »

    1. Deres

      L’armée est justement une domaine régalien qui dans l’esprit des libéraux a donc une excuse valable pour être traité différemment. Après, une retraite par point permettrait de distinguer les soldats ayant pris des risques réels de ceux tranquillement planqués. A ma connaissance, les militaires sont parmi les rares fonctionnaires largement payés à la prime de motivation. En effet, la présence sur les théâtre d’opération donne lieu à de bonnes primes et les soldats motivés se battent pour y participer …

      1. Nocte

        Pour le coup, un mec qui peut réellement payer de sa personne pour défendre le drapeau, qu’il soit traité différemment, j’en conviens aisément, mais le sac à merde syndicaliste (au hasard, de la SNCF), lui, il peut toujours aller se faire foutre : alignement sur le privé, marche ou crève.

  21. Alecto

    Mais oui, en école, les gars (et les filles) motivés pour bouger se battent pour avoir les « régiments qui tournent ». Après tout c’est la prime à la performance par rapport au gros mou qui s’est engagé parce qu’il a vu de la lumière et qui a envie de rester planqué dans son burlingue de direction centrale…

  22. Peste et coryza

    @nocte et alecto

    Désolé si je vais vous choquer, mais il faudrait tout d’abord remettre au gout du jour la conscription.

    Un militaire professionnel, en théorie, n’est rien d’autre qu’un mercenaire. Il se bat pour l’argent et calcule un bénéfice/risque (on a vu des soldats de SMP refuser d’aller au feu, et être couverts par des réguliers !), pas comme un conscrit.

    1. Alecto

      Un mercenaire est un « monsieur » qui n’est loyal qu’envers l’argent… Un soldat est moins bien payé… Mais il sert, même non payé, et j’en connais plein (cf « l’affaire LOUVOIS »). Comme le disait Deres, la défense est, et doit rester un privilège régalien. Les SMP ont fait la preuve de leur inefficacité, de leur manque de fiabilité en Irak : refus de combattre quand « ça craint trop… » Massacre de civils, etc…. Le soldat combat pour la cause de son pays, pour ses copains, pour ses chefs qui sont dans le chaudron avec lui… Idéaliste? Peut-être… Mais ce sont ces idéalistes qui défendent ce pays et ce peuple… Et on peut affirmer que l’armée a toujours été légaliste dans ce pays, et encore heureux…

  23. maximilien

    Logique qu’elle ne veuille pas de fonctionnaire-bashing.
    Après nous avoir tapé dessus (les professions de santé), elle a entraîné une grogne telle que la Sécu va exploser. Alors imaginez un peu si elle se mettait à « basher » les fonctionnaires, sa tête au bout d’une pique ?

  24. Fausto Consolo

    Gagner comme militaire un salaire ou une solde n’ est pas scandaleux en retour d’exposer sa vie.

    Et soldats comme mercenaires ne sont pas motivés que par l’argent !

    Vous gagnez plus comme commercial je vous l’assure.

    Bob Denard revient ! C’est lui qu’il faudrait engager pour mener la guerre piskologique contre les fonctionnaires !

    « Bob, ce brave fonctionnaire affirme que vous l’avez bashé : est ce vrai ? »

     » allo Mme Touraine ? Je vous entends très mal (bruits d’arme automatique)! »

Laisser un commentaire