Une année 2014 agitée

Décidément, l’année 2013 aura été, tant pour le gouvernement que pour le chef de l’exécutif, une vraie révélation de ce que « pénible » veut dire. Rien ne s’est réellement passé comme prévu, et le manque général de direction et d’objectifs clairs aura ajouté à la confusion qui règne à tous les étages de l’État… Avec de telles prémisses, tout montre que 2014 sera une année de larmes et de douleurs.

Sans jouer les devins, il suffit en effet de prolonger un peu les tendances (notamment celles qu’on a observées ces derniers mois) pour comprendre que l’année à venir ne pourra pas être marquée du sceau de l’efficacité et des décisions judicieuses.

sapin a des tendancesPour le chômage, il suffit de se rappeler à la fois les belles promesses hollandaises et les gémissements sapinesques pour comprendre que l’inversion de la courbe n’aura pas lieu. Et entre une augmentation du nombre de chômeurs et une diminution, force est de constater qu’actuellement, la prudence incite à choisir l’augmentation. Nous avons à présent 5.7 millions de chômeurs au minimum, il semble très prudent de tabler sur un bon 6 millions en 2014. Et ce pari est d’autant moins difficile à faire que les défaillances d’entreprises continuent à rythme soutenu.

Devant ces déconfitures, le pouvoir en place, pendant toute l’année, a choisi d’utiliser la méthode de la diversion médiatique. Mais la façon dont furent déconstruites (pour ne pas dire éparpillées façon puzzle) les charmantes historiettes gouvernementales officielles, par exemple dans le cas des affaires Méric ou Leonarda, indiquent là encore une tendance sans pitié pour l’équipe en place. En gros, ou bien les « éléments de langage » et la communication que nos élites ont mis en place se sont avérés particulièrement maladroits, ou bien l’ensemble aura été traité par dessus la jambe comme à l’accoutumée, avec le résultat rigologène qu’on a pu constater.

Et puis, il y a, à l’évidence, d’autres tendances qui laissent penser que 2014 ne pourra pas être moins agité que 2013. Par exemple, les derniers rapports en provenance des préfets montrent tous que les mouvements de grogne tendent plutôt à grossir, et que le ras-le-bol s’étend maintenant bien au-delà d’un simple agacement passager lié à la myriade de ponctions que nos autistes élus se bornent à faire pleuvoir sans comprendre les effets de leurs gesticulations.

Gesticulations qui n’impressionnent d’ailleurs même plus certains journalistes ; le tacle récent par Nicolas Doze, de BFM.TV, de Pierre Moscovici, le prétexte en charge du ministère de l’Économie, montre que le temps de la déférence servile s’estompe peu à peu. Une hirondelle, seule, ne fait pas le printemps, mais là encore, en terme de tendance, elle annonce rarement l’hiver. Serons-nous les témoins de l’arrivée d’un nouveau journalisme, sans concession, qui pose les vraies questions de fond aux politiciens au lieu de s’en tenir, comme actuellement, à l’émotionnel et aux paillettes people qui transforment immanquablement les pisse-copies laborieux en techniciens de surface ?

On peut rêver. En attendant, on pourra se consoler en notant que les différents mouvements de protestations divers et variés ne se calment pas. Les Tondus, par exemple, n’ont toujours rien lâché, de même que les différentes associations professionnelles en lutte contre – notamment – le RSI dont la gestion interne est si catastrophique que plus personne ne sait exactement ce qui s’y passe. Et ce qui était pour le moment surtout des actions virtuelles, avec une grogne organisée essentiellement sur internet, passe maintenant dans le domaine réel ; les agriculteurs bretons, particulièrement remontés de voir s’installer de ridicules portiques écotaxe dans leur région, n’y sont pas allés de main morte lors de leurs dernières protestations.

À ces protestations fiscales s’ajoutent aussi les revendications de plus en plus véhémentes pour qu’enfin le Français puisse choisir sa couverture sociale, comme lui en donne la possibilité la législation européenne, et qu’arrête le harcèlement des différentes caisses, harcèlement aussi stérile qu’illégal. Du reste, l’édifice de mauvaise foi commence à se fissurer de ce côté là : petit-à-petit, les élus un minimum lucides se rendent compte qu’il vaudra mieux ne pas être du mauvais côté lorsqu’enfin sera reconnu politiquement l’abrogation du monopole qui ne tient plus actuellement que sur la détermination d’une caste à conserver sa rente.

On notera que, ces derniers jours, la situation a encore évolué ; d’une part, un récent arrêt de la Cour Européenne de Justice a clairement rappelé que les caisses d’assurance maladie sont bel et bien dans le domaine concurrentiel. Le détail de l’affaire est décrit dans cet article de Contrepoints. Bien sûr, on pourra ergoter à n’en plus finir pour savoir si la décision de justice, portant sur un cas allemand, permet de trancher définitivement pour le cas français, ce qui revient à discuter du sexe des anges alors que – et on le comprend sans mal – si monopole il y a, il ne tient que pour des raisons strictement politiques, raisons parfaitement supérieures à la notion de justice ou d’équité, et pour lesquelles on voit mal des institutions (depuis celles de la République jusqu’à celles de l’Union Européenne) renoncer au risque de se mettre dans une situation économiquement périlleuse. Dès lors, on se doute bien que le combat, aussi technique et juridique soit-il, devra continuer à se porter sur le plan politique.

Or et d’autre part, alors même qu’on a encore du mal à évaluer correctement tout l’impact potentiel de cette décision de justice, le versant politique de l’affaire montre des signes évidents d’évolution ; c’est ainsi que Valérie Boyer, député UMP mais surtout ancien cadre de la Sécurité Sociale, admet dans une série de tweets qu’effectivement, le monopole a bien sauté :

Là encore, peu importe qu’elle ait raison ou pas ; ce qui importe est que la forteresse politique est en train de céder, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a plus d’autres solutions. En effet, non seulement l’existence d’un monopole de sécurité sociale est une aberration sur le plan du droit, mais en plus sur le plan économique il a prouvé à quel point il pouvait être néfaste ; si la France peut raisonnablement croire avoir un système de soins très supérieur à la moyenne, il en va tout autrement de son système d’assurance maladie, économiquement ruineux et globalement très inefficace.

Comment semblent être les administrations et insitutions gouvernementales, et comment elles sont en réalité.

Au bilan, la situation est tout de même fort intéressante puisqu’à présent, tout salarié peut maintenant exprimer le désir d’être couvert par une assurance santé autre que le système étatique proposé par défaut ; celui-ci étant incapable de fournir le moindre contrat le liant à l’assuré, ce dernier n’aura pas de mal à prouver qu’il n’est aucunement lié à lui et pourra dès lors choisir l’assurance de son choix.

On comprend que le terme de « révolution » employé par la député Boyer ne soit pas trop fort ; les mouvements de protestations liés à des cotisations toujours en hausse et des prestations de plus en plus médiocres trouvent ici un terreau fertile pour leur combat, et on voit mal comment l’année 2014 pourrait être plus calme que la 2013 à ce sujet compte-tenu de ces derniers développements…

En tout état de cause, nous avons donc d’un côté une série de motifs de grogne qui grossit tous les jours, des fissures dans les édifices (fiscaux, sociaux) qui paraissaient les plus solides ; et de l’autre, nous avons une équipe dirigeante dont les clowneries, aussi drôles soient-elles, ne permettent en rien d’affirmer qu’elles ont un objectif quelconque pour le pays.

En conséquence, alors que le pays n’est ni présidé, ni gouverné, les tendances pour 2014 indiquent clairement une unique chose : ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires159

  1. fc

    Boujour a tous,

    H16 ainsi que tous les lecteurs,j’ai lu sur un blog ce qui suit,qu’en pensez vous?

    « les actions souterraines de Greenpeace et du WWF sont donc là pour nous faire oublier ces données de base. Leur seul but, réchauffement climatique ou gaz à effet de serre obligent, est de déstabiliser l’ensemble des pays développés dont les pays européens en premier lieu afin que les USA restent le leader mondial. Il s’agit d’une stratégie globale dans laquelle les négociations d’accords commerciaux de libre échange en cours entre les USA et l’Europe et entre les USA et les pays de l’ASEAN ne constituent qu’un paravent pour masquer le travail politique de sape des écologistes téléguidés par la CIA qui ont parasité pour leur cause, en réalité pour celle de la stratégie globale du gouvernement américain, les gouvernements de divers pays européens ainsi que les administrations européennes de Bruxelles ou de Strasbourg, de même que l’IPCC (GIEC) est majoritairement manipulé par l’administration américaine et où on retrouve, outre des membres de la NASA, un éminent membre de Greenpeace, je veux parler du Docteur Sven Teske, « coordinateur à l’international de Greenpeace pour les questions climatiques », également coordinateur du dernier rapport de l’IPCC et lobbyiste très actif de l’industrie photovoltaïque. Troublantes coïncidences qui ne font que conforter l’hypothèse d’une manipulation au niveau mondial de l’administration américaine afin d’appauvrir l’ensemble des pays européens sachant que la Chine et le Japon se moquent des recommandations de l’IPCC comme le Canada, la Nouvelle-Zélande et naturellement les USA. »ecrit par jacqueshenry .

    1. Fred

      Je ne suis pas un chaud partisan de la théorie du complot. Votre article me fait penser à ce que l’on pourrait lire sur les illuminatis ou autres kabbales du genre… Non, là, je suis réellement sceptique…

    2. Le Gnôme

      Les théories du complot, je n’y crois guère. Il y a des gouvernements qui croient à ces fariboles parce que ça les arrange, et d’autres qui préfèrent assurer le développement de leurs pays. Mais le complot américain, non.

      1. JMG

        +1. La convergence d’intérêt politique (plus de taxes) et pseudo-scientifiques (plus de subventions) est une explication siffisante pour moi.

    3. Higgins

      Je ne suis pas un adepte de la théorie du complot mais dans la guerre économique qui se livre sous nos yeux, toutes les armes sont utilisées. Nos amis de toujours ont les moyens, l’intelligence et la volonté de s’en servir et ne se privent pas de le faire pour leur plus grand bonheur et notre plus grand malheur (dernier exemple en date, la polémique autour des pratiques de la NSA et la réaction terriblement outrée de nos clowns officiels (on se demanderait à quoi peuvent servir les services secrets sinon à commencer par les nôtres). Au passage, il semblerait que le Bisournoursland possède , lui aussi, son petit appareillage, bien discret cela s’entend: http://reflets.info/accords-lustre-le-gouvernement-commence-a-lever-le-voile-sur-le-prism-francais/

      1. Vince

        je pense qu’au contraire l’écologie est une épine dans le pied des usa , aux usa leur politique est de favoriser l’économie:
        refus des traités de kyoto etc
        refus de quota de co2
        exploitation du gaz de schiste, ogm etc

        cela que leur est largement reproché justement par toutes ces organisations

        en fait c’est beaucoup plus simple les dirigeants de wwf greenpeace etc ROULENT POUR EUX MEME.
        En tant que président ils n’ont pas le droit de recevoir de l’argent mais ils sont tous au comité de direction de l’association d’à coté qui leur permet de mettre une bonne parti de l’argent (dont du financement publique) dans leur poche (je parle en france)
        bref ils ont trouvé un créneau où sur une base de promouvoir l’écologie ils s’enrichissent grassement
        c’est exactement comme la fondation arc avec les cancéreux, C’EST UN BUISNESS

      2. janus

        D’accord avec HIGGINS, sachant que GREENPEACE atoujours eu un lien etroit avec des états puissants : Il suffit de voir comment en sous main etait utilisé et donc financé GREENPEACE par les soviets et après la chute, utilisé et financés par les US.

        Par ailleurs TOUT le monde connaît le réseau d’écoute ECHELON (on en a bcp parlé le 11/09) et TOUT le monde sait que les Britanniques et les Français participent et hébergent des installations d’écoutes dudit réseau. Ce n’est une découverte que pour les lecteurs de Libé ou du nouvel Obs

    4. Marc Aurèle

      Le fait que GreenPeace soit actionné par les US ne devrait surprendre personne tellement c’est évident.

      Comment une poignée de types n’ayant pour la plupart jamais travaillé de leur vie autrement que dans la contestation pourraient-ils se payer des navires de haute mer dernier cri ou bien projeter leurs forces dans le monde entier autrement qu’en étant financés à coups de centaines de millions de dollars par un riche sponsor.

      Foin de théorie du complot, regardons la réalité en face. Quant au GIEC, il n’y a que ses thuriféraires stipendiés et les gogos (oui, je sais ça fait du monde) qui croient encore à cette immense désinformation planétaire (car selon l’adage, plus c’est gros, plus ça passe).

    5. Jacques

      Il m’est arrivé de m’apercevoir, après avoir travaillé longtemps et défriché un sujet « complotiste » jusqu’au bout qu’en fait, les choses sont simplement ce qu’elles paraissent être. Nous avons depuis 39 ans un type de gouvernement dont la profession de foi est : « dépensons l’argent des autres allégrement » et c’est ce qu’ils font, point. Tout recherche de cause exogène est vouée à l’échec et à l’inanité.
      Nous avons un peuple qui ne comprend plus qu’une chose: « le libéralisme cause notre perte, fuyons-le » le peuple fuit depuis 68 ans, voilà tout. Lorsqu’il sera à la case famine, il se réveillera, éventuellement, mais pas sûr.

  2. Fred

    Pour bénéficier réellement des bienfaits de la sécurité sociale, le système vous incite à rester désespérément pauvre. Bref….

  3. Le Gnôme

    Le problème qui se pose est de savoir si 2014 va être violent ou pas. Certes, il y a deux élections pour servir de défouloir, et le bon peuple des votants va dire dans les urnes tout le mal qu’il pense des veaux qui nous gouvernent, mais je crois que ça va être insuffisant face à des gens qui ne pensent qu’à sauver leur clientèle.

    Il y a une multitude de faits qui laissent à penser que le couvercle de la marmite va sauter, mais est ce en 2014 ou plus tard ? Je crois que l’an prochain va être agité, et il n’est pas impossible que les lanternes servent à autre chose qu’à éclairer les nuits sombres.

      1. Aliénor

        Bonjour à tous,
        « L’arbre qui masque la forêt »!. Le constat du niveau d’incompétence de ces « clowns » qui nous gouvernent est consternant.
        Il ne s’agit même plus d’une question de Droite ou Gauche ; mais réellement d’un système d’obésité de l’Etat qui n’arrête pas de se goinfrer en affamant ses citoyens.
        Comment peut-on justifier que le travail et le petit entrepreneur soient à ce point « massacrés » ? Le fruit du travail n’est même plus suffisant pour survivre, où devrais-je dire pour « engraisser » un système dont l’échec n’est plus à démontrer. Nous vivons dans une dictature administrative, nous n’avons que des devoirs et des obligations de payer et des droits bafoués!
        C’est pathétique !

    1. Karamba!

      Déjà le bon point, c’est qu’en 2014 il y aura des élections. Donc les français vont pouvoir s’exprimer dans les urnes et ne pas uniquement subir en accumulant frustrations et humiliations.

      1. Théo31

        ils auront le choix entre la salle d’attente du fascisme (UMPS) et le fascisme (FN). Tu parles d’une bonne nouvelle et d’un choix.

  4. Sabrauclair

    « I have a dream »:

    – le monopole de la Sécu va sauter et je pourrai m’assurer ailleurs pour une somme dérisoire tout en conservant le même niveau de protection 🙂 ;
    – mes cotisations de retraite ne seront destinées qu’à financer MA retraite et non plus celle des autres, le système de retraite passant désormais de « répartition » à « capitalisation »;
    – je choisirai librement l’école de mes enfants, sans surcoût financier, grâce au chèque éducation.

    Je suis L-I-B-R-E!!!

    Et puis ce matin mon réveil a sonné et j’ai découvert que ce n’était qu’un rêve, que le pédalo-flambiste est toujours « aux commandes » et qu’il va me falloir encore travailler plus pour gagner moins. 🙁

    Pourtant, à travers cette décision de la CJCE je me prends malgré tout ce matin à garder un espoir, certes mince, mais suffisant tout de même pour ne pas sombrer dans le désespoir.

    1. LeRus

      Non, ce n’est pas un rêve. C’est possible et il y a le choix. Enfin, le choix des pays bien sûr!

      Quand à la décision de la CEJ, j’attends de lire les articles de propagande, pardon, les articles des journaux français, nous expliquant comment les anglais sont parvenu à détruire l’EU (tous seuls), et qu’ils ont même réussi (avec l’aide des vilains américains) à détruire la grande réalisation française qu’est le sécu chère et obligatoire.

    2. Kazar

      En parlant de rêve, et pour retrouver le sourire, je vous conseille  » un jour sans fin » et  » yes man ».
      Je sais, un peu HS, mais ça ne peut pas faire de mal de « positiver » un peu…

      1. tobor

        @Kazar
        Merci , je viens de regarder « yes man » suivant votre conseil de ce matin et cela m’a remis de cet affreux « django » qui m’a fait perdre 2h45 avant hier soir… je sais je sais, personne ne m’avait obligé mais j’ai parfois quelques petites rechutes moutonnières, je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai honte 😉

    1. LeRus

      Pas bisou compatible.

      Ils auraient dû mettre des ours blancs dessus, seuls animaux homologués pour représenter la fonte des glaces (même s’ils ont survécu à un grand nombre de fluctuations climatiques depuis qu’ils existent). Les bébés phoques sont à présent proscrit, c’est évident, ces crypto-fachos!

        1. hussardbleu

          Aah! les ours blancs… jes les adore… surtout si j’ai une 375HH bien en pogne…. j’en avais fait le DEM d’une petite nouvelle humoristique que j’avais postée sur le Forum Jane Austen… comme c’était politiquement incorrect, elle a été virée, mais j’en avais gardé la copie écran :

          Coming Out of the Year :

          “I was hounded into homosexuality and worse” Richard C. Armitage tells the Mail on Sunday

          It was with some surprise that our Bureau in Stockholm had a long conversation with the Matinee Idol, purportedly living now in the Lofoten Islands.

          We asked him what motivated such a rash declaration. His answer :

          “When I was a kid, I spent my time in the usual manner of little boys, sewing dresses, or embroidering the smocks of my elder sister, while she was playing rugby.
          “Mother was very strict and kept a stern eye on all the little girls who tried to come within talking distance.

          “As I grew up, my beautiful blue eyes (BBE) became an embarrassment when more and more girls started besieging the family home, whence they were repulsed by scalding water that Mother would sprinkle at them.

          “I never was a tall man, no taller than 5’6, and once, one the girls next door, a big lass no shorter than 6’2, snatched me on the sidewalk, threw me into the trunk of her car and drove to a secluded place, where she had her wicked ways with me.

          “I was 25 at the time, and it was my first sexual encounter : can’t say that it was unpleasant, but the girl started to call me “small Dick”, and Mother was appalled… She confided that she had wanted to christen me with the names “Archibald Marmaduke”, but my Dad, long dead now, was adamant, down to the Crispin which happens to be my middle name…

          “What with the splash made by the films in which I starred, all this snatching trunking and having their ways with me, happened now all the time, to the extent that I started to develop claustrophobia, and even caught an aspergillus germ in one of these mouldy old trunks…

          “If it was bad enough in the United Kingdom, you should have seen what happened in France, where dishevelled young girls kept screaming “ Ree-Ree” and “BBE”whenever I appeared before an audience…

          “One of the most terrible ordeals I went through, happened when I was kidnapped by the Lambton Inn Gang, such as they call themselves, and my memory refuses to roll back onto these scenes, from which I was saved by the French Police, but not before a mock wedding had taken place, betrothing me to a girl going by the name of Lilieärendil… the mind boggles, to think of it, and one is reminded of the worst excesses of the French Revolution.

          “I left France in a hurry, never to come back !

          “I was faced now with a dilemma : the BBE were my mark of misery, and how could I deal with this ? Of course, I could punch them out, and like Oedipus, walk the lanes of the Fairie Land of England, led by Mother…

          “Fairie Land ? by happenstance, at a Royal Performance, I was once seated next to a bloke called Elton John, whom I found quite pleasant to talk to : his big glasses, mop-top wig et rubber face were peculiar but he was very amusing and he introduced me to a number of his friends. And I am happy to say that there was not a single screaming girl among them…

          “Soon enough, unfortunately, I discovered that my BBE were wreaking havoc again, and the “snatching, trunking and so on”, resumed in an unpleasant way…Needless to say, Mother who, at the start, had been happy to find out that no shameless hussies were now stalking me, soon discovered the truth and sent me to these Islands, to get me out of marm’s way…

          “Voeroya island was up for sale, and I bought it. Its total population is 100, among which 98 Polar bears, a Russian in charge of a meteorological station, and I. Visited the Russian once, a tall hulking bloke, but as soon as I saw a romantic glint in his bloodshot eyes, I jumped onto my snowmobile and drove away in a hurry.

          “The Polar bears are touchy, but I made friends with a female, very cuddly thing. She’s having cubs for the time being, and as she cannot go outdoors to catch a seal or whatever it is these bears devour, she’s looking at me with a wistful eye : are my BBE going to cause a new problem ?

          “Oh oh ! hang on a minute… the bear is advancing with a snarl… down, Miss, down, I say ! do not show me these fangs… argghhh….

          Communication broke down, then…Wonder what happened ?

          1. Nyamba

            Oooh, comme ceci est réjouissant (je parle de la nouvelle, bien entendu. Supposant qu’une 375HH est une arme de destruction de proximité, je vous adresse un noir regard plein de désapprobation !).
            Cela n’est pas sans m’évoquer une aventure rocambolesque de Bill Baroud, as des as du FBI (http://bd.krinein.com/bill-baroud-10098.html, pour votre édification personnelle) qui trouva l’amour – temporairement – dans les bras chauds d’une ourse polaire… hem…

            1. hussardbleu

              Ne connaissois pas ce Bill Barud… mais à 25 ans, j’étais beaucoup plus beau que lui… et puis je m’étais bien amusé à écrire cette nouvelle, pour me moquer gentiment des jeunes personnes énamourées de ce pauvre Dick Armitage (lequel, selon moi, semble attiré par un sexe autre que celui de ces braves demoiselles)…

              et ah oui! une 375HH est le minimum pour arrêter une charge d’ours polaire : c’est que je valorise hautement les protéines dont je suis constitué … je souriais en lisant un jour que Jean Louis Etienne avait une 22LR pour se défendre lors de ses treks dans l’Arctique… contre le Rabbit of Caerbannog éventuellement…. mais serait plus efficace la Holy Hand Grenade of Antioch

          2. Nyamba

            Juste au passage, j’ai googlé Richard Armitage… ne m’attendant guère à ce qu’il s’agisse d’un acteur aux BBE. Coïncidence, ou clin d’œil malicieux de votre part ?

            1. hussardbleu

              Va sur le site the Inn at Lambton – où je suis un pestiféré maintenant, sous l’avatar, naturellement, de HussarBlue – et tu recherches le Topic le concernant…. amusant et consternant à la fois…

            2. hussardbleu

              J’étais parti sur Jane Austen, et je n’avais pas davantage entendu parler de cet excellent Armitage, dont les yeux pers semblent affoler les hormones d’un lectorat post-pubère…

              Mais il y a des topics intéressants : je te conseille notamment celui sur Band of Brothers, qui causa ma chute…

            3. Nyamba

              Je me méfie de ce truc, Band of Brothers : ne serait-ce pas encore une série sauce midinette ? Ca sonne mal, à mes oreilles…
              J’irai y jeter un oeil à l’occasion, mais j’avoue que le ton général sur le topic Armitage est trop plein d’oestrogènes, à mon goût !

            4. hussardbleu

              Band of brothers : citation de Shakespeare… mini-série olivoudienne… rien de midinettes… je m’insurgeais simplement contre le fait que les nénettes de ce Topic faisaient des wet dreams sur les combattants d’une Compagnie de soldats US idéalisés et bien pensants…

            5. Nyamba

              Ha ha, j’ai lu votre intervention à ce sujet, ainsi que les vertes admonestations de vos camarades fémini-nes/-stes (et oui, je peux discuter avec un collègue et lire des forums de nénettes en même temps, vive le multitasking !). J’ai souri 😀
              Bon, si j’ai bien compris, il s’agit d’un forum créé autour du film Pride and Prejudice – que je n’ai pas vu, mais dont l’histoire m’intéressait aussi peu en film qu’en livre… (j’avais abordé Jane Austen via son biopic, et m’étais fait la réflexion qu’à apprécier les histoires de vieilles filles british, je me contentais déjà fort bien de celles d’Imogene McCarthery et de Granny Weatherwax, dont la description transpire l’affection certaine que leur portent leurs créateurs respectifs… Les femmes, entre elles, ne sont jamais si tendres – et j’aime la tendresse 🙂 ).
              Bref, vous voilà bien attrapé, à chercher à comprendre la logique féminine derrière l’engouement pour une série bodybuildée… C’est pourtant, souvent, très simple : l’empathie (ou ce qui passe pour de l’empathie quand les personnages ont le minois charmant) !

            6. hussardbleu

              Ma bonne amie Nyamba : jetez vous sur « Pride and Prejudice », point ne le regretterez… et ne parlerez plus aussi ironiquement des vieilles filles anglaises… capables d’une acidité, d’un sens de la satire, et de la comédie fine…

              Des personnages aussi considérables que Winston Churchill, et moi-même, ont effectué le pèlerinage de Chawton et Winchester, en hommage respectueux…

              Et visionnez la mini-série de la BBC de 1995, purement et simplement admirable. Voir mon post du 1er mars…
              http://the-inn-at-lambton.cultureforum.net/t506p125-votre-roman-prefere-de-jane-austen#671791

        2. LeRus

          Belle coïncidence! Je n’avais pas lu l’article mais il est très intéressant.

          Je pensais plutôt à l’interview lue il y a quelques temps d’un spécialiste russe des ours polaires qui n’était pas si inquiet que ça. En gros, il disait que les plantigrades se baladaient dans ces contrées depuis fort longtemps, et qu’ils avaient réussi à s’adapter plutôt bien.

    2. Black Mamba

      Excellente l’affiche!
      Il faudrait la comparaison avec d’autres Pays …
      Malheureusement, on nous montre qu’une partie de l’Iceberg , car les soins conservatoires et la prophylaxie sont sous payés en Hollandie 😉

  5. derzou

    une réaction à brûle-pourpoint suite à la réception d’un mail publicitaire de ce matin qui montre l’appétit du monstre d’état ,
    le système subventionne grâce à des usines à gaz que seuls les initiés peuvent décrypter(cf le pedigree du formateur qui est éloquent ) et il faut les payer pour cela, le monstre s’auto alimente ,
    cela se passe au Medef de LYON !!: tout est gangrené dans ce pays décidément

    « POURQUOI ET COMMENT OBTENIR DES SUBVENTIONS EUROPEENNES ? (Lyon)
    (plus que 4 places)

    DATE :
    Lundi 9 décembre 2013

    OBJECTIFS DE LA FORMATION :
    Comprendre les mécanismes des subventions, optimiser ses chances de réussite et diversifier ses sources de financements (les subventions sont des aides financières
    publiques non remboursables destinées aux TPE, PME, grandes entreprises et aux associations).

    http://www.niviere-subventions.com
     »
    à tout les amateurs

  6. Higgins

    Excellent billet de synthèse. Pour le coup, le Fraônce est vraiment devenue un bateau ivre dont on ne sait si elle est encore dirigée. Pour autant, je crois qu’il convient d’être précautionneux. Normal 1er reste quelqu’un d’intelligent dont il convient de se méfier. On a peine à voir où il compte conduire ce pays mais il le conduit lentement mais sûrement vers quelque chose. Hier, dans « L »esprit public » sur France Cu., Jean-Louis Bourlange le rappelait, prêtant à notre histrion leader une rouerie qui mystifie jusqu’à son propre camp. Et que dire de la chambre d’enregistrement qui voie ses décisions remises en cause dès le vote effectué comme c’est le cas pour la taxation des PEA? Les députés et autres sénateurs ont oublié depuis longtemps qu’ils représentaient la population, choisissant le rôle confortable mais imbécile de courroie de transmission du pouvoir. Leur inutilité et leur vacuité s’étalent désormais au grand jour. Les temps à venir vont être difficiles.
    Les manifestations justifiées en Bretagne contre l’imbécilité et la nocivité de l’éco-taxe, votée sous la précédente législature (c’est donc bien bonnet blanc et blanc bonnet), ne sont que l’expression d’un mal-être et d’un ras-le-bol grandissants face à l’agitation stérile des politiques de plus en plus coupés de leur base et de la réalité de la vie quotidienne. Le pouvoir n’a pas intérêt à laisser grandir l’abcès car il arrivera un moment où l’importance prise par ce dernier le privera de toute action.
    CPEF

    1. Before

      Oui, il faut se méfier, toujours, sans être paranoïaque. Mais selon vous, vers quoi nous dirigerait (notre) Président ?
      Moi je le vois plutôt essayant de conserver un status quo, pour éviter de mener les réformes profondes du fonctionnement de notre pays. D’où l’augmentation des recettes sans baisse des dépenses.

      1. Marc Aurèle

        Il essaiera d’aller le plus loin dans le sens que vous décrivez. Il ne peut faire autrement et quand ça « pètera » il fera comme d’autres courageux en leur temps, ils s’enfuira.

    2. JG2433

      « France Cu. » —> France Cul. 🙄

      « la chambre d’enregistrement »
      qui, du temps de Ch. De Gaulle était peuplée, selon les gauches, par des godillots. Ce qu’ils ont continuellement moqués ! :mrgreen:

      « Le pouvoir n’a pas intérêt à laisser grandir l’abcès »
      Se souvient-on que les « évènements de mai 68 » ont eu entre autres détonateurs les mouvements sociaux dans l’ouest de la France ?

      … Quoiqu’il faille bien sûr toujours garder à l’esprit : autres temps, autres mœurs…

  7. MarieDom

    La sécu en Alsace Moselle est sous un régime spécial. Elle rembourse à 90% et….. est excédentaire !!
    si si…

    De là à dire que le problème de la sécu n’est qu’un problème de moeurs….

      1. JG2433

        Le régime AMO (Assurance-maladie obligatoire) des praticiens conventionnés – sauf erreur de ma part – est lui aussi excédentaire…

    1. Black Mamba

      Il semblerai que la Caisse de la Sécurité Sociale sert de tirelire pour les fonds occultes des syndicats, et donc ce n’est pas étonnant qu’il y a autant de pression pour maintenir la SECU.

    2. Jicébé

      La « Sécu » en Alsace-Moselle n’est pas excédentaire : Le régime de base est,comme dans le reste du pays, en déficit. Seul n’est pas en déficit le régime obligatoire (pour les salariés du privé) complémentaire (en gros, il s’agit d’une complémentaire santé -une mutuelle, si vous voulez- géré par les Cpam, CAD la « Sécu ». Les cotisations y sont ajustées en permanence selon les dépenses (elles montent ou descendent). Les charges de gestion en sont, de mémoire, de 1%.
      Mais encore une fois, la Sécu n’est pas en excédent, en Alsace-Moselle comme ailleurs.

      1. Jicébé

        PS : par ailleurs, en fait, ce régime si beau, que certains tendent à le répandre dans toute la France (Cf : bientôt obligation pour toutes les entreprises de souscrire une complémentaire santé pour leurs salariés) n’est en fait pas très intéressant pour les assujettis. Ils paient, en effet, pour leur assurance santé : des frais de gestion au régime de base, des frais de gestion (même bas) à la complément santé obligatoire, et, en sus, des frais de gestion à leur sur-complémentaire, s’ils veulent être vraiment bien remboursés de leurs grosses dépenses, par exemple en prothèse dentaire.

  8. Paroxystique

    Depuis 2007, à vrai dire 2008, le temps qu’en France on se rende compte de la crise américaine, toute la classe politique et journalistique a soigneusement évité les sujets économiques derrière des questions « sociétales » dont à vrai dire les 3/4 des gens se contrefoutent.

    Parce qu’aborder les sujets économiques c’est forcément faire le bilan de ce qui marche et ne marche pas, et les causes de la gabegie…

    Pourquoi ne pas détailler le pourquoi de la faillite d’une entreprise, à savoir le poids de ses charges « sociales » qui s’ajoute en effet de ciseau à une baisse des commandes et une trésorerie digne du vide interstellaire.

    Pourquoi le dogme des charges sociales n’est jamais remis en question pour aider à faire passer un cap aux entreprises… On préfère laisser couler que de laisser une ardoise à l’URSSAF le temps de passer un cap, quitte à finalement payer cette casse d’emplois en allocations chômage et sa cohorte d’aides variées formant le chapelet.

    Y a comme une bise de fronde générale qui pointe son nez… Préparez les masques à gaz ça va piquer les yeux.

  9. Korrigan

    Avec de telles prémisses est-ce-que les bonnets rouges bretons ne sont pas les prémices d’une prochaine et nouvelle forme de révolution ?

      1. Korrigan

        Peut-être, mais le vent vient d’Ouest, là où ils ont voté à environ 55% il me semble pour la tartuferie gouvernementale actuelle. Se faire cocufier (en restant poli) n’est jamais agréable à constater encore moins à digérer.

        1. Calvin

          Pas nécessairement cocufiés…
          Qu’est-ce qui te dit que la plupart de ceux qui N’ont PAS voté pour le Flanby sont finalement ceux qui sont en pointe contre lui aujourd’hui ?
          C’est sur cela que s’appuie le Gouv. Mécontenter les presque 50% de Français qui ne votent pas pour lui ne les gêne pas.
          Ils restent surpris que leurs décisions politiques agacent aussi les autres, socialistes officiels et communistes inclus.

  10. Karamba!

    Très bien pour cette histoire de libre concurrence de l’assurance maladie. En sachant qu’aujourd’hui on a malgré tout en plus de la SS obligatoire, qui ne rembourse pratiquement plus rien, la liberté de choisir une mutuelle complémentaire qui ne couvre pas non plus tout et qui augmente chaque année. Donc ma question reste de savoir si les assurances européennes couvrent mieux à prix équivalent que notre régime actuel?

    1. Black Mamba

      Mon époux a eu ce mois-ci une chirurgie lourde avec quatre jours d’hospitalisation , son assurance en Angleterre a payé directement la clinique et nous a remboursés tout les frais médicaux liés à la chirurgie au centimes près et ainsi que les honoraires du chirurgien en même pas 10 jours sans discuter .

      1. Aristarque

        Voilà ce que c’est d’ y aller (trop) fort du fouet… Et après, on doit broder de vaseuses explications qui ne trompent guère…

      2. Hugeus

        Petite question BM (je suis en train de choisir mon assurance santé privée) :
        L’assurance paie-t-elle les dépassements d’honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste quand elle promet un remboursement « 100% des frais réels » ?

        1. Black Mamba

          Ils ont réglé la totalité des honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste
          Nous n’avons rien eu de notre poche comme on dit, nous avions au préalable envoyé le devis à l’assurance qui nous avait répondu que si on le souhaitait, il fait même le tiers payant

          1. Hugeus

            Sans indiscrétion, quel est le nom de cet assureur anglais?
            Sur la plateforme QLSS, on propose Allianz et AWC (irlandais tous les deux, qui remboursent aus frais réels), et Amariz, anglais qui rembourse sur la base de la sécu (autant dire que ça n’a pas autant attiré mon regard que vos charmants avatars).

            1. Black Mamba

              Mon époux a pris Amariz et la formule la plus simple c’est à dire qu’il n’a pris que pour les soins hospitaliers, il estime être rarement malade donc quand il va chez son médecin, il paie la consulte et les médicaments car ce n’est pas ça qui nous coûte le plus et si un jour le cas change il mofiera la formule.
              Il paye 190 euro par mois assurance chirurgicale au premier euro et frais réel

            2. Black Mamba

              Il avait pris Amariz à l’époque car c’était la seule qui avait accepté d’assurer les vilains rebelles de la sécurité sociale française , les autres assurances avaient battus en retraite face aux menaces de la France. :mrgreen:

            3. Hugeus

              @BM.
              Pour info, cette assurance hospitalisation lui coûterait environ 100€/mois aujourd’hui (contrat Alpha de chez ASF pour un adulte de 45 ans).

            1. Black Mamba

              Je suis encore avec mes enfants à la sécurité sociale française, Je nourris encore le bousin pour éviter que le labeur de mon époux soit saisis sur mon compte personnel par l’URSSAF et sa Caisse de Retraite. Cela fait dix ans que je n’ai pas augmenté mon salaire, je le maintiens ainsi , il est inutile de donner plus au Léviathan.
              J’attends sa régularisation définitive pour enfin sortir moi aussi.
              Il s’agit de tactique de guerre voir les dossiers de Laurent C sur Contrepoints « Je quitte la SECU »

            1. derzou

              la sortie du système français est scandaleusement compliquée. BM, vous êtes toujours dans le sursis de la décision du TASS d’après ce que j’ai pu suivre sur le blog de Laurent C.( jequittelasecu.blogspot.com/‎). C’est bien çà?
              Vivement que la digue lâche, mais je suis encore méfiant quant à la faculté à nuire de l’état français aux libertariens.

            2. Black Mamba

              Oh ! Le TASS c’est du foutage de gueule .
              Mon époux ne prend même plus la peine de se déplacer car c’est toujours là même chose.
              Le seul regret c’est qu’il n’a pas pu enregistrer les paroles du juge qui lui a dit de retourner dans son pays d’origine au lieu de faire chier le système, mon époux est étranger mais il fait partie de la communauté européenne. Il aurait pu porter plainte contre le juge . Donc nous résistons comme on peut , jusqu’à maintenant ils n’ont pris aucun centime :mrgreen:

            3. Black Mamba

              Petite note :
              Laurent C est un homme formidable qui partage avec le public ses différentes démarches pour quitter la SECU ……mais cet homme n’est pas mon époux .

            4. Black Mamba

              La sortie du système français est scandaleusement compliquée.
              ❗ NON ! NON ! NON!
              Ce n’est pas compliqué
              -étape 1 contacter http://www.claudereichman.com/mlps.htm
              – étape 2 leur dire exactement votre situation et ils vous guident pas à pas chaque démarche et ils vous envoient différents courriers types à recopier et à transmettre aux organismes consernés
              -étape 3 attendre la réponse ….
              Au fait ce n’est que des échanges de correspondances et de temps en temps une « invitation » au TASS
              Et bon il y a les frais d’avocats qu’il faut aussi en tenir compte mais un bon avocat vous dira à quel moment ce n’est plus la peine d’aller au TASS et de faire le mort car de toute façon vous avez entre temps fait le nécessaire pour leur couper la route jusqu’à votre portefeuille .
              Le plus dure dans cette histoire , c’est d’avoir les gonades nécessaire pour se décider de mener le combat et d’entrer dans l’arène … :mrgreen:

            5. Hugeus

              @BM :
              Laurent C. indique qu’une assurance privée doit rembourser au moins autant que la sécu. Or, une assurance hospitalisation ne rembourse pas les soins externes (honoraires du médecin traitant, du spécialiste…) ?!?

            6. Black Mamba

              Il nous ont remboursé tout ce qui concernait l’hospitalisation :  » les soins externes (honoraires du médecin traitant, du spécialiste  » , nous avions toutes les pièces justificatives sur deux ans en arrière .
              Mon époux a fait intervenir Amariz deux fois pour des chirurgies et ils ont eux même demandé si on avait eu des consultations, des médicaments à faire rembourser toujours en relation avec l’intervention, ils ont fait plus de ce qu’on attendait d’eux :grin:, mais après libre à vous d’être mieux assurer .
              Ceci est un cas le plus simple ….

            7. Hugeus

              Merci encore BM.
              Après mûre réflexion et je vais suivre l’exemple de Laurent C.
              Je n’ai aucun doute concernant l’efficacité d’Amariz, mais je redoute que le TASS m’oppose un jour que l’assurance hospitalisation d’Amariz (qui m’aurait bien suffi) ne rembourse pas les consultations externes si celles-ci ne sont pas en relation avec une hospitalisation. Donc, Assurance premier euro Or, sans complémentaire : 284,90€TTC/mois.
              Petite interrogation de ma part, qui concerne aussi WP : Amariz calcule votre prime d’assurance en fonction de l’âge à la date de l’adhésion (pour tous les autres assureurs, la prime l’année N est fonction de l’âge à l’année N… quelle que soit l’âge lors de l’adhésion). J’aimerais savoir comment ils font. Je pense que si l’âge moyen de leur groupe de clients augmente beaucoup, les primes sont susceptibles d’évoluer assez fortement. C’est le principe de la mutualisation, quoi. Alors que chez les autres assureurs, c’est vraiment de l’individuel : dis-moi ton âge, je te dis combien tu vas me coûter. J’aimerais bien savoir ce que H16 en pense, avec sa fulgurance habituelle.
              Il faut aussi que je me penche sur cette histoire de micro-holding familiale dont vous avez parlé il y a quelque temps.
              Merci encore, à bientôt.

  11. Golum

    Il semblerait que la technique de l’etat à vouloir utiliser le peuple comme airbag ne marchera pas. La raison est simple et culturelle. Le peuple adolescent ne croit en rien, il est blasé. Quand la pression va être trop forte ou trop ignoble, l’état va se retrouver sans légitimité avec un peuple de zombies sans but. Cela va être à priori une double explosion, ou effet kiss cool. Je pense que cela va prendre beaucoup de temps pour remonter la pente.

  12. Peste et coryza

    On en revient également au survivalisme et à la vie à campagne (punaise, 2 ingés de plus de ma promo qui partent se planquer à la campagne…l’un va monter sa boulangerie, et l’autre monte un bar).

    Un état peut se servir de son peuple comme airbag si celui est suffisamment autonome et frugal pour encaisser.
    Ce n’est pas le cas d’une société complexe complexe, urbanisée et réglementée de partout…

          1. Peste et coryza

            Certes !
            Encore faut-il avoir le coup de main ! le savoir ne fait pas tout… (mon pain a plutôt la texture du biscuit militaire…)

      1. Duff

        C’est la région qui sera la plus quadrillée par la police et la gendarmerie au détriment des autres. Alors par endroits ça va être très chaud mais peut être calmes à d’autres.

  13. Nyamba

    Pour revenir brièvement sur la thématique du complot – théorie qui me laisse, au demeurant, profondément dubitative, cf le premier commentaire du jour – , je suis en train de me demander néanmoins si cette concession sur la taxation de l’épargne, finalement, n’était pas une simple application de manipulation standard du bon peuple excédé (« – Allons allons, tout va bien, on vous a fait une grosse frayeur, mais regardez : on ne va pas vous prendre un bras entier, juste un tout petit doigt ou deux. – Oh ben dites, ouf alors ! Bon, vous nous avez écoutés, hein ? Dans ce cas, d’accord pour un doigt ! »).
    Sotte que je suis : bien sûr qu’il s’agissait de l’effet escompté… non ?

      1. Nyamba

        C’est ça ! je n’arrivais pas à remettre la main sur la formule (je bloquais sur le pied dans la porte, en sachant que ce n’était pas ça…)

        1. Korrigan

          Reste à déterminer la taille du nez, là où se mesurent la vaillance, l’esprit, la passion, la finesse, le siège de l’âme selon Cyrano, pour résister et répliquer à ces incessants battements de portes, conséquences de la politique courant d’air menée par ces domestiques, hommes de couloirs et non de pouvoir.

    1. Hugeus

      Oui, Nyamba.
      D’ailleurs j’ai adoré leur rétropédalage de ce dimanche :
      Finalement, ne seront pas concernés les PEA (actions) ni les Livrets (obligations principalement).
      MAIS, seront concernées les contrats d’assurance vie multi-supports (actions+obligations principalement).
      Quelle force logique, respect !

  14. BA

    Dimanche 27 octobre 2013 :

    En Europe, les Etats sont hyper-endettés.

    En Europe, les ménages sont hyper-endettés.

    En Europe, les entreprises sont hyper-endettées.

    Et en Europe, les banques sont en faillite.

    Lisez cet article :

    La crise négligée de l’Europe : les ménages et les entreprises croulent sous les dettes.

    Lorsque Mario Draghi, le président de la Banque Centrale Européenne (BCE), a affirmé que la BCE « ferait tout ce qu’il faudrait pour sauver l’euro » pour apaiser les marchés financiers en juillet 2012, il a transformé la crise de l’euro qui était alors aigüe en une crise chronique.

    Cette semaine, le patron de la BCE a provoqué un second tournant en indiquant que les 128 plus grandes banques européennes subiront un stress-test l’année prochaine afin de déterminer quelles étaient celles qui étaient viables, celles qui étaient à recapitaliser, et celles qu’il faudrait liquider.

    Les politiciens européens ont toujours été réticents à examiner les bilans des banques, redoutant de devoir se poser des questions sur les grandes quantités d’obligations souveraines qu’elles ont acquises au cours des dernières années. Cependant, ils négligent souvent que ce ne sont pas les actifs les plus toxiques de leurs bilans, mais que ce sont souvent les prêts aux ménages et aux entreprises défaillants qui posent problème.

    D’après The Economist, la crise de l’euro n’est d’ailleurs pas tant une crise de dette souveraine, qu’une crise de dette privée. En Grèce, tout a commencé avec les dépenses excessives du gouvernement et les emprunts exagérés qu’elles ont impliqués, mais dans la plupart des autres pays en difficulté, l’éclatement de la bulle a fait suite à un endettement excessif du secteur privé : emprunts hypothécaires en Irlande, prêts aux entreprises au Portugal, et une combinaison des deux en Espagne. Dans ces 3 pays, l’endettement du secteur privé avait déjà largement dépassé les 200% du PIB avant la crise, bien plus qu’aux Etats-Unis ou au Royaume Uni, où il atteignait respectivement 175% et 205% du PIB.

    Les Etats-Unis ont réussi à réduire des deux tiers l’endettement des familles américaines, mais en Europe, 3 obstacles empêchent un tel désendettement :

    1- Les politiques d’austérité imposées dans les pays de la périphérie ont aggravé la récession, ce qui complique la réduction de la dette privée.

    2- Les banques les plus faibles rechignent à reconnaître les prêts défaillants et à enregistrer les provisions correspondantes.

    3- La législation européenne est moins favorable aux emprunteurs que celle des Etats-Unis. Après la saisie de leur bien, les emprunteurs américains sont totalement désengagés de leur emprunt initial. En Europe, ils restent bien souvent devoir la partie non couverte résiduelle de l’emprunt.

    Le problème de la dette des entreprises est le plus aigu au Portugal, en Espagne et en Italie où, selon le Fonds Monétaire International (FMI), respectivement 50%, 40% et 30% de l’endettement proviennent d’entreprises qui ne peuvent faire face aux intérêts de leurs prêts, parce qu’elles génèrent trop peu de bénéfices avant impôt.

    C’est le phénomène des « sociétés zombies » incapables d’investir et de se développer, que le Japon a connu dans les années 1990.

    D’un autre côté, l’endettement des ménages est particulièrement important en Irlande, aux Pays-Bas et en Espagne. Pour les ménages, des échéances de crédit trop importantes réduisent la capacité à consommer.

    Le FMI a alerté que la dette privée était devenue un fardeau plus important pour l’Europe que celui de la dette souveraine, et si le continent souhaite renouer avec la croissance, il doit alléger cet endettement.

    Pour The Economist, la méthode à employer comprendrait 4 volets:

    1- L’arrêt des politiques d’austérité trop draconiennes, qui empêchent le secteur privé de se désendetter.

    2- L’admission et l’enregistrement en créances douteuses de la totalité des prêts défaillants par les banques européennes, ce qui pourra sans doute être réalisé grâce à l’audit de la BCE.

    3- Le nettoyage du bilan des banques européennes par la restructuration ou la revente des actifs toxiques et des prêts défaillants, qui pourra être mené avec l’appui de gouvernements, le cas échéant, et la création de « bad banks », par exemple.

    4- La refonte des codes des impôts et des codes des procédures collectives pour faciliter ces restructurations.

    http://www.express.be/business/fr/economy/la-crise-negligee-de-leurope-les-mnages-et-les-entreprises-croulent-sous-les-dettes/197686.htm

    1. Golum

      Pour faire un résumé: tous les indicateurs sont dans le rouge, et ce bien pire qu’en 2008…je vous dis pas quand le Titanic va prendre l’eau: il n’y aura pas assez de bateaux de survie. Ça va saigner !

      1. Marc Aurèle

        @Golum

        Je suis d’accord, ça va saigner. Je suis au loin et regardant notre beau pays, je me demande quel va bien pouvoir être l’évènement déclencheur. J’ai l’impression que cela ne devrait pas trop tarder.

          1. Théo31

            Il change peut-être de chemise, mais le pénis fiscal reste le même et n’arrête pas de croître.

            Les Bretons peuvent faire de la résistance et tout casser, ils l’auront dans le cul et finiront par passer gentiment à la caisse.

            1. Duff

              Mine de rien ils ont pété pas mal de portiques, il n’en resterait qu’un seul dans le Finistère, après faut voir le montant initial, surtout si c’était deux… ils ont le mérite de retarder un peu les choses, c’est toujours bon à prendre, et surtout ça révèle au grand jour la nature jalouse et voleuse des socialauds.

            2. Je ne le pense pas. Ils sont déjà en train de négocier en coulisse. L’écotaxe finira comme d’autres, au drain.

              Il faut comprendre que tous commencent à comprendre qu’en cas de réel pépin, l’armée et la police ne seront pas du côté de ces branleurs.

            3. Mario

              Peut-être sera-t-il difficile de trouver des contrôleurs fiscaux pour une vérification domiciliée, avec une telle ambiance locale ? Les volontaires ne vont probablement pas se bousculer…

            4. Duff

              @Theo31 : Les contrôles fiscaux se bornent aux bons clients, c’est toute la difficulté posée par les agriculteurs bretons ou d’ailleurs…

              Ne surestimez pas leurs moyens de répression, ils n’en ont que peu voire aucun, incarcérer un manifestant et c’est le parlement de Bretagne en feu encore un fois.

              C’est pour ça qu’ils ont shorté direct l’écotaxe, taper sur la classe moyenne amorphe qui aime la sodomie c’est facile, sur ceux qui sont à bout et n’ont plus rien à perdre et qui sont nombreux c’est explosif.

              Gouvernés par des gens à courte vue et dont les marges de manœuvres sont très réduites voire nulles, il est finalement facile d’anticiper leurs mouvements…

        1. Peste et coryza

          Eh oui, BA.
          Vous négligez néanmoins un remède, vieux comme le monde, appliqué avec succès par nombre de rois…
          Vous avez besoin d’une foule énervée, de vos banquiers, de cordes, et d’arbres…

  15. infraniouzes

    Petit problème que je pose: étant donné:
    1 – que le nombre des cotisants à la Sécu obligatoire va baisser dans les années qui viennent au profit des assurances privées,
    2 – que les entreprises étant de moins en moins rentables et leurs salariés de moins en moins riches, les rentrées seront donc plus faibles…
    On demande de calculer le nombre de salariés en surnombre dont la Sécu va devoir se séparer.
    PS: pour les fatigués ou pas forts en math je donne la réponse: zéro. Les syndicats y étant opposés, cette vache à lait étant leur dernière planche de salut.
    (C’était facile… non ?)

  16. Korrigan

    Seigneur, faites que nous puissions redondasser en toute béatitude et toute sérénité lorsqu’il s’agit de l’ataraxie des peuples.
    Cela dit je n’y suis pour rien, et bon appétit.

  17. NOURATIN

    Bien sûr, ce pays est foutu mais il ne s’agit pas d’un scoop, juste d’une confirmation.
    En tout cas, en ce qui concerne la fin du monopole de la Sécu (inscrite tout de même dans le traité de Maestricht) rien n’est prêt. Si les français se mettaient à exiger sa mise en application, ce serait en effet l’équivalent d’une révolution, peut être le commencement de la fin, qui sait?

  18. vegeta

    environ 40 député ont voter pour le pillage de notre épargne. que pense tu H16 de publier dans un article les adresses et les noms de ces sordides personnages pour que chaque citoyens leurs réclament l’abolition de cette loi par l’envoi de courrier de coup de téléphone ainsi que d’email ? 🙂

    1. johnny_rotten

      Je voudrais aussi savoir les noms des députés qui ont déposé un amendement à la loi Duflot. Amendement rejeté, fort heureusement, qui spoliait pratiquement les proprios de leurs biens ; puisqu’il stipulait explicitement l’interdiction des expulsions pour loyers impayés si les locataires « justifiaient d’avoir soit des problèmes sociaux ou économiques »(sic).
      Je crois qu’une grande partie des députés du PCF a voté pour mais pas le PS.

      1. gem

        C’est dommage pour les proprio. moi j’aimerai me faire exproprier, pour toucher la « juste et préalable indemnisation » prévue par la constitution, après quoi je pourrai me barrer de ce pays de fous.

      2. Marc Aurèle

        Je comprends bien que le PS n’ait pas voté pour. Nombre de mes amis, bien comme il faut, mais socialistes sont propriétaires d’appartements ou de maisons.

  19. Calvin

    H16, quand tu écris « année 2014 agitée », c’est un joli euphémisme.

    Est-ce que tu ferais le pari que ce sera le terme employé par un Flanby désemparé devant des journalistes gravement conciliants, courant 2014 ?

    1. Golum

      L’AFP commence à reprendre toutes les dépeches. Ce matin il n’y avait que des quiches et des tartes dans la tronche de Hollande. Même la presse de gauche commence à envoyer du lourd. Ils commencent bien à sentir que si ils ne changent pas de camp plus personne ne lira leur torchon. Je ne sais pas si 2014 sera « rigolo ». Ce qui est sur c’est que ça va « roxer » grave.

        1. gem

          Et pendant ce temps,
          « L’écotaxe « va coûter 42 millions d’euros à la Bretagne mais va lui en rapporter 135″,
           »
          http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/10/28/ecotaxe-place-tacle-le-gouvernement_3504072_823448.html
          Magnifique formule de l’impayable nécrolo, qui invente la taxe qui rapporte à celui qui la paye…
          Désolé h16, mais je crois que tu ne trouvera jamais le modèle de facepalm de la taille requise pour illustrer un Placé même pas déchainé (juste à son état normal). Il va falloir l’inventer.

          1. hussardbleu

            Là, en effet, nous sommes dans le grandiose… ce Placé est un vrai gagnant, de classe mondiale…

            « La réforme fiscale que les Français attendaient, la fusion de l’IR et de la CSG » : c’est si tristement bouffon, que les mots viennent à manquer…

            Ce gros garçon est un orphelin coréen, adopté par de bons Français, prêts à venir en aide à de malheureux enfants abandonnés : je pencherais volontiers au départ pour une erreur de retenue de Kim Il Sung… garçon, l’addition…

            1. Korrigan

              Un gros garçon coréen ??
              Le nouvel ami écolo riz-corée ? Ce machin hébété barguignant entre Vert-micelle et Vert-mifuge.

              Mixture indispensable à nos réflexions matinales introspectives devant notre thé ou notre café, bidule qui se prend pour le roi de la vertitude et qui balbutie comme chantait Brel ?

              Pauvre type parfaitement déPlacé.

  20. Hibou

    Remarquez comme Copé ne parle que des impôts qui augmentent, jamais des dépenses qu’il faut réduire pour ne pas que les impôts augmentent. Et pourtant, le pognon purement et simplement gaspillé crève les yeux. De la pure politicaillerie de bas étage, en somme. Il faudra le chaos pour observer un changement dans les discours.

  21. Celes

    J’adore cet article !!! C’est exactement ce que je prévois et ce qui se passe.

    Il y a toujours des crétins pour se fourrer la tête dans le sable et nier les évidences, hurlant à la paranoïa jusqu’à ce que tout s’écroule.

    Merci sur ce couplet sur la sécu, pour info elle est libre depuis 2001, et les médecins comme moi font tout pour fuir car nous sommes pris entre le marteau et l’enclume, mais c’est un véritable casse-tête administratif.

    La corruption est décidément aberrante et évidente à ce niveau de gaspillage… Mais on y arrivera.

    PS : il y a une faute d’orthographe à « Peut importe » => Peu*

  22. Mnms

    Moi j’aime bien ce que l’année 2013 fait pour nos mutuelles inutiles qui seront légalement le nouveau fardeau. Quand on fait le bilan: 1/ les mutuelles sont obligatoires en 2016, mais les entreprises qui n’en proposent qu’à leurs cadres seront taxées en 2014 2/ la cotisation ne sera plus déductible du revenu imposable en 2014 3/ les remboursements seront plafonnés 4/ les entreprises qui ne sélectionnent pas la mutuelle de leur branche seront lourdement taxés. Et bien sur, la mutualité française annonce déjà des hausses de cotisation. C’est pas beau ça ? Heureusement le PLFSS n’est pas bouclé, il peut y avoir encore d’autres surprises !

Laisser un commentaire