Une autre forme de résistance active

Dans un précédent billet, j’évoquais les méthodes, légales mais très enquiquinantes, qui permettent de s’inscrire dans une lutte active contre l’État. Comme prévu, cette lutte s’avère de plus en plus indispensable à mesure que l’oppression fiscale continue de s’étendre…

Et comme je l’ai déjà dit, à mesure que l’État et ses sbires manquent de moyens, que l’argent dont le socialisme se nourrit vient à manquer, l’oppression fiscale devient plus forte. Ce qui se traduit très concrètement par la pluie de taxes qu’on connaît actuellement, bien sûr, mais aussi par le terrorisme intellectuel mis en place et qui vise à faire revenir dans le giron de la légalité ceux qui auraient fauté, en utilisant à l’envi des menaces absolument pas voilées.

En début d’année, les ministres et les députés avaient expliqué que les contribuables en délicatesses avec le fisc auraient intérêt à faire rapidement des démarches pour s’éviter des redressements poivrés (voire quelques années de prison ferme) ; que voulez-vous, en France, il est progressivement devenu plus grave de tenter de soustraire des sommes aux yeux de Bercy (ou, alternativement, de conduire trop vite) que de cambrioler, de voler, ou de disperser un concurrent de business à coup de plastic ou d’AK47. Et lorsqu’au milieu de l’année, les mêmes ministres et députés se sont rendus compte que les brebis égarées ne revenaient pas au bercail, ils ont cherché rapidement d’autres moyens de contraindre les fraudeurs à retrouver la raison. En substance, quelques clés de bras furent appliqués sur les banques pour assurer à la lutte contre la vilaine fraude un rendement un peu meilleur.

cahuzac : mon compte est à singapourIl était temps ; il faut dire que cette lutte contre la méchante fraude avait été clairement jugée brouillonne selon la récente analyse de la Cour des Comptes et que les trous énormes laissés un peu partout auraient presque pu faire croire qu’ils étaient là exprès. Un certain Jérôme C. n’a ni confirmé, ni démenti.

La manœuvre a fonctionné : rapidement, des centaines puis des milliers de dossiers sont arrivés à Bercy. Belle prise ! Que de réjouissances dans le bastion fiscal et chez nos députés, tout heureux de trouver là des brebis tremblantes qu’on va pouvoir tondre à loisir, d’autant plus qu’elles se laisseront faire, et que l’appétit de l’État atteint maintenant des sommets. Ainsi, le député Yann Galut, dont on se rappellera qu’il n’a jamais fait mystère de son utilisation décontractée (mais très légale, hein) des fonds publics, exhorte-t-il les fraudeurs hésitants à rejoindre bien vite le troupeau avant la frappe massive qui aura lieu une fois la loi entrée en vigueur, au premier janvier 2014.

Dans ses appels dont le parfum d’ultimatum crapuleux n’est pas sans lien avec les meilleures répliques de Méchants dans la plupart des films d’actions musclés, Thomas Thévenoud, membre de la commission des Finances, déclare ainsi, conscient qu’il est du bon côté du bâton et donc, sans la moindre gêne :

« Faites repentance fiscale parce que le compte à rebours va s’enclencher ! »

Eh oui, pour le député Thévenoud, élu pour représenter des citoyens, des contribuables aussi, qui seront heureux de voir qu’il travaille pour que toujours plus d’entre eux crachent au bassinet, nous sommes ici dans la faute religieuse, celle qui aura consisté à ne pas vouloir participer au Grand Et Éternel Vivre-Ensemble Solidaire et Citoyen que seul l’impôt permet. Et seul un acte de contrition, une repentance fiscale est à même de pouvoir sauver les âmes égarées.

une offre du fisc qu'on ne peut pas refuser

Et grâce à tous ces efforts de traque, on apprend tout de même que nos joyeux drilles parviendront ainsi à gratter près d’un milliard d’euros dans ces tiroirs éloignés. Peut-être deux si le rythme se maintient : un petit milliard par ci du côté des personnes physiques, et un petit milliard par là pour les entreprises… Que c’est mignon.

Pendant ce temps, les dépenses augmenteront, elles, de 5 milliards. Oui, vous avez bien lu, c’est encore un bel échec : alors que les gens de l’État vous noient sous les impôts toujours plus variés, qu’ils redoublent d’inventivité pour vous taxer à chaque occasion, vous laissant un pouvoir d’achat toujours plus petit, de leur côté, ils ne se gênent absolument pas pour augmenter leurs dépenses. Pour eux, c’est évident : ceux qui doivent se serrer la ceinture, c’est vous, bien sûr. Le fait que la fraude augmente de façon directement proportionnelle à la pression fiscale n’est pour eux qu’une vexation supplémentaire à laquelle on ne remédie qu’en cognant toujours plus fort. L’analogie avec un père alcoolique frappant femme et enfants pour qu’ils triment toujours plus afin de payer sa boisson n’est pas fortuit ; l’État et ses thuriféraires sont maintenant en manque, et la crise violente commence tout juste.

Et pendant que Galut, Thévenoud, Cazeneuve et leurs amis aux dents longues se frottent les mains en pensant au milliard qu’il pourront gratter, non seulement les dépenses augmenteront, mais les salaires d’un fonctionnaire sur deux seront aussi augmentés. Il faut soigner son électorat, mes amis, ne l’oubliez pas.

Cependant, parallèlement à la montée en puissance des violences fiscales, les contribuables, ou tout du moins ceux qui ont encore un peu de bon sens dans le pays, s’organisent. Et au-delà de l’idée générale de « Denial Of Service » qu’on peut provoquer assez facilement en encombrant la machine administrative de demandes aussi nombreuses et inutiles que crédibles, et qui finiront par emporter tout l’édifice bureaucratique débile qui parasite mortellement la France actuellement, on peut trouver d’autres méthodes de rendre la vie des spoliateurs de plus en plus difficile.

D’ailleurs, la tendance est déjà en place : depuis quelques temps, les banques observent que les distributeurs automatiques de billets sont plus souvent vides et qu’en conséquence, le nombre de billets en circulation augmente. Eh oui : de plus en plus de Français retournent à la monnaie papier. Certains, bien sûr, l’utilisent facilement pour faire du travail au noir.

Mais regardons les choses en face : si, d’aventure, il vous venait l’idée, parfaitement légale, de retirer le maximum possible de votre compte courant, à chaque versement de salaire ou lorsque le montant est important, pour déposer cet argent dans un coffre bancaire, voilà qui enquiquinerait follement l’État. Difficile de chyprer un compte s’il est à peu près vide, n’est-ce pas ? A ceux qui m’objecteront qu’avoir de grosses sommes dans un coffre ne rapporte rien voire revient à perdre de l’argent à cause de l’inflation, je répondrai deux choses : d’une part, cette inflation est spécifiquement postée sur certains biens, de consommation courante. Les billets sortis du compte se trouvent bien vite dépensés pour ces achats là. Et pour les autres biens, c’est plutôt la déflation … Et d’autre part, entre perdre éventuellement 1% par an et la certitude de perdre 10% ou plus dans les prochains mois lorsqu’un « emprunt obligatoire » européen (ou seulement français) verra le jour, le calcul est vite fait.

Pour rappel, le vendredi 15 mars 2013, personne n’aurait cru possible qu’un état puisse prendre autoritairement 10% des sommes présentes sur les comptes de particuliers. 24h plus tard, le réveil fut douloureux pour les chypriotes.

Billet_de_500_eurosEt si d’aventure il vous prenait l’envie de ne payer qu’en espèces, cela produirait deux effets : d’une part, vous ferez plaisir aux commerçants, même les plus honnêtes, qui n’auront donc pas de frais bancaires sur ces transactions là. Les moins honnêtes trouveront aussi plaisant d’avoir cette latitude de déclaration face au fisc (mais laissons-les à leur conscience). D’autre part, vous prendrez conscience de ce que coûtent effectivement chaque bien et service que vous négociez tous les jours. Pour certains, il faudra toujours en passer par la voie électronique. Mais pour tous les autres, vous verrez l’effet psychologique très important que vous tirerez de cette méthode ; vos dépenses diminueront magiquement : on ne fait jamais autant attention à ses dépenses que lorsqu’on voit, effectivement, le tas de billets du mois courant diminuer physiquement… Et puis, en petit bonus individuel, il deviendra alors très difficile de tracer vos transactions. Dans un pays de plus en plus orwellien, cela peut servir.

Mais surtout, la disparition des sommes des comptes courants au profit de la liasse de billets en lieu sûr représente une véritable hantise pour les banques, devenues de fait la cheville ouvrière de la dilution monétaire étatique : moins d’argent sur leurs comptes, ce sont mécaniquement des prêts qui diminuent et une influence, un pouvoir qui en fait autant. Il n’est qu’à lire la haine de plus en plus ouverte vis-à-vis du billet du 500€ pour comprendre la peur quasi-atavique des gouvernants et des banquiers de la monnaie physique…

Le cash n’est pas, bien sûr, le seul moyen pour ralentir la progression de l’État. D’autres moyens existent. Mais rappelez-vous : le Léviathan n’est pas immortel ; la France lui survivra.

Aidons-nous à en finir avec lui.

J'accepte les Bitcoins !

1K5JNpipf9tFfvJzNkxX9T9BNUctFVVvCR

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires190

  1. Galuel

    Très bon, comme souvent !

    Ceci étant dit, on peut aussi se poser la question des causes qui font que régulièrement, de 40 ans en 40 ans, de 80 ans en 80 ans, ces mêmes « crises » cycliques refont leur apparition. Elles n’apparaissent pas d’un coup, ni sans causes. Or sans analyser les causes leur renouvellement est inévitable dans 40 ou 80 ans.

    Le dernier podcast « Monnaie Libre » traite du bitcoin http://monnaielibre.creationmonetaire.info/

    1. Black Mamba

      Tu peux demander l’ouverture d’un coffre pour mettre à l’abris des documents importants , tu peux prétexter que tu dois partir en vacances et que tu t’inquiètes des cambriolages ….

      1. Il n’y a pas à se justifier pour l’ouverture d’un coffre.

        « Bonjour, je voudrai un coffre.
        _Pourquoi faire ?
        _Ce qu’on fait avec un coffre. De la pâtisserie. »

        1. Black Mamba

          Je suis d’accord la dessus! Mais de nos jours qu’est ce qu’il ne faut pas raconter pour obtenir gain de cause :rool:
          Et pire pour obtenir un crédit , mon époux a toujours l’air suspect quand il demande un crédit en disant la vérité et moi , on me donne sans hésiter et pourtant je ne donne jamais les véritables raisons ….

          1. Aristarque

            Rien qu’à vous voir, le banquier suppose automatiquement que c’ est pour y mettre vis économies réalisées sur les achats de fringues…

        2. LNB

          Quand j’ai déménagé en Suisse, au début, j’ai du faire des virements depuis le guichet vers mon propriétaire en Suisse.
          – Bonjour, je voudrais faire une virement vers la Suisse.
          – Mais c’est pour quoi?
          – Un virement, Madame, est généralement utilisé pour faire passer une somme d’argent d’un compte à un autre.
          Vous auriez du voir sa tête. Puis j’ai bien été obligé de marquer sur l’objet « loyer juin » et elle a arrêté de faire la gueule. L’Etat est là, qui scrute, dans le privé comme dans le public.
          Honnêtement, ça vaudrait le coup d’ouvrir un coffre et de déféquer dedans. Le jour de la grande « contribution solidaire » ou je ne sais quoi, ils tomberont sur votre oeuvre parce que je ne pense pas que les coffres seront à l’abri de la débandade.

      2. Adrien

        Je confirme, on ne m’a rien demandé lors de l’ouverture. On m’a simplement rappelé que certains objets ne devaient pas s’y trouver (denrées périssables, objets explosifs ou inflammables, etc.).

      3. calc80

        Chez les vieux messieurs, le coffre sert à entreposer des revues osées.
        Propice à de grands moments lors de l’ouverture du coffre lors de la gestion de la succession de feu monsieur !

    2. petit-chat

      La chypriotisation ne se limitera pas aux comptes courants. Les coffres aussi sont aux mains des banques (donc de l’Etat), il n’y a qu’à voir le monument du Code Bancaire.
      Reste le tupperware dans le jardin !

      1. Pour les coffres, c’est légalement beaucoup plus compliqué de faire main basse dessus. Une bonne indication : la plupart des députés et des sénateurs ont un/des coffres dans des banques.

          1. turnover

            @petit-chat

            Quand tu dis :
            les banques françaises c’est l’Etat, tu montres que (comme beaucoup de franchouillards) tu n’y connais rien.
            Ils doivent bien rigoler Oudéa, Prot ou Chifflet en entendant de tels propos.

            1. Pas vraiment non. Oudéa : Essec, ENA. Prot : HEC, ENA. Chifflet est le seul à n’être pas de l’ENA, mais la collusion CA / Etat n’est plus à démontrer.
              Bref : petit-chat a raison.

        1. Martin-Lothar

          Coffre qu’ils sont peut-être en train de vider, pour en transférer tout le contenu dans une « banque citoyenne » et ce, avant de voter une loi autorisant les banques (et les préfets) à ouvrir tout le reste. Nous sommes en France, ne l’oubliez pas. Les vampires affamés se rient de toute porte. (Proverbe chypriote)
          Bref le coffre en banque, ce n’est pas vraiment génial…

          1. Martin-Lothar

            D’autant plus que, pour de vils problèmes d’assurances, vous devez quand même déclarer sur l’honneur tout ce que vous foutez dans votre coffre… Je sais bien qu’une banque brûle rarement (kof, kof – toux de Lyonnais parisien), mais je ne sais pas si les espèces sont remboursées (à mon avis, non, car pas de trace etc… allez vous faire f… cher client etc.)

            1. « vous devez quand même déclarer sur l’honneur tout ce que vous foutez dans votre coffre »
              Non. Je n’ai jamais rien eu à déclarer de ce que je mettais dans mon coffre.

            1. Adrien

              Bien d’accord… Je serais vite client d’un compartiment de coffre fort non situé dans une banque si d’aventure des sociétés privées non financières s’y mettaient. Je crois que certains transporteurs de fonds proposent ce service en France mais c’est très localisé (typiquement certaines villes frontalières de la Suisse). Ailleurs ça n’existe tout simplement pas.

        2. Aristarque

          Tant que la légalité reste un obstacle dans l’ esprit des prévaricateurs. La Grance ne manque pas une occasion de montrer qu’ elle n’ en a cure à force de rétro-activité des lois, de modifications incessantes ou de revirements complets. Viendra le jour où elle ne prendra même plus la peine et le temps des modifications »légales » parce que nécessité fera loi. A ce stade, la seule règle restant valide sera que celui qui a le plus gros canon arrivera peut-être à se faire écouter, éventuellement respecter. Perso, c’est deux coffres dans mes domaines dont un relativement apparent en leurre un peu garni et un autre bien mieux dissimulé, en citerne. Au cas où injonction me serait faite de l’ ouvrir. Parce qu’ une banque peut rester fermée et cadenassée, outre le risque de moins en moins théorique de sa faillite…

    3. Bibi’s

      Faire confiance aux banques? Le coffre de ma defunte mere a ete pille par la banque sans doute avec la complicite du notaire. Totalement vide. Crime parfait impossible a condamner malgre plainte contre X, les preuves etant subtilisees. Cas non isole.

  2. LeRus

    Si on peut ajouter:
    – Profitez-en pour réduire le nombre de comptes en banque et de cartes bleues.
    – Changez votre carte Gold en une plus simple (et moins chère), de toutes façons toutes les assurances ne fonctionnent pas (j’ai eu tous les cas de figures, jamais rien de remboursé).
    – Par précaution, ouvrez un compte à l’étranger dans une banque plus ou moins solide avec un bon service en ligne (Raiffensen Bank ou City Bank font du très bon boulot)

    Ah oui, et puis ouvrez une bonne bouteille de vin ce soir: ce sera toujours ça qu’ils n’aurons pas! 😀

    1. Black Mamba

      Nous avons plusieurs comptes sur différentes banques. Nous laissons rarement de grosses sommes dessus.
      L’intérêt de plusieurs banques nous permet de faire des demandes de crédits à toutes et de faire jouer la concurrence. Il y a toujours une qui veut absolument vous faire signer et n’hésite pas à faire baisser ces taux d’intérêts 😈

    2. Paroxystique

      Morgan Stanley prévoit une pénurie imminente de vin sur la planète avec une demande croissante des BRICS qui ont fait exploser les stocks, il ne reste pour cette année qu’un petit million de bouteilles en excédent pour la planète.
      Il parait donc opportun de boire un whisky et de stocker son pinard qui pourra s’échanger contre des tubercules lorsqu’on se torchera avec des billets de 500 euros.

      http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203097253306-la-revue-d-gibier-le-monde-menace-d-une-penurie-de-vin-623640.php

      1. Paco

        Mince c’est bon à savoir cette histoire !
        Pour peu qu’on ai des bonnes bouteilles qui vieillissent bien, on les mets dans un coffre à la banque, et d’ici 10/20 ans, on sera bien content qu’elles soient en sécurité 😀

  3. BA

    En France, l’Etat va se déclarer en défaut de paiement.

    La seule question est :

    « QUAND va avoir lieu ce défaut de paiement ? »

    Dans les années qui viennent, ce sera une cascade de défauts de paiement : nous pouvons jouer au petit jeu des pronostics en pariant sur les Etats qui vont faire défaut, et dans quel ordre tous ces Etats vont faire défaut.

    La France se classe ENVIRON neuvième.

    Mais cette 9ème place n’est que provisoire.

    Prévisions du FMI pour l’année 2014 :

    1- Japon : dette publique de 242,3 % du PIB.

    2- Grèce : dette publique de 174 % du PIB.

    3- Italie : dette publique de 133,1 % du PIB. Fin juin 2013, nous en sommes déjà à 133,3 % du PIB.

    4- Portugal : dette publique de 125,3 % du PIB. Fin juin 2013, nous en sommes déjà à 131,3 % du PIB.

    5- Irlande : dette publique de 121 % du PIB. Fin juin 2013, nous en sommes déjà à 125,7 % du PIB.

    6- Etats-Unis : 107,3 % du PIB.

    7- Espagne : 99,1 % du PIB.

    8- Royaume-Uni : 95,3 % du PIB.

    9- France : 94,8 % du PIB.

    Le FMI ne parle pas de la Belgique. Fin juin 2013, la dette publique de la Belgique était de 105 % du PIB.

    http://www.imf.org/external/pubs/ft/fm/2013/02/pdf/fm1302.pdf

          1. André Rosa

            L’expression « pauperes spiritu » ne signifie pas « pauvres d’esprit » ou « manquant d’esprit » mais « pauvres par esprit », « pauvres en esprit », « qui ont l’esprit de pauvreté ». (L’ablatif « spiritu » exprime ici la manière, le vecteur.) En langage clair pour les modernes, « pauperes spiritu » pourrait s’expliquer comme suit: « détachés des biens terrestres, qu’ils soient matériels ou immatériels ».

            Le Gnôme reconnaît citer Hussard bleu, mais il cite aussi l’évangile de ce jour, celui de la fête de Toussaint: les Béatitudes (Matthieu 5).

            « Beati pauperes… » est la première des huit Béatitudes: la préférée des Franciscains, lesquels sont des pionniers du libre-échange dès le XIII° siècle, menant une intense réflexion sur la création de richesse.

          2. hussardbleu

            On parle de moi ? et « sub rosa » par surcroît ? et en me mêlant à des ratiocinations théologiques ?
            Moi qui suis un mécréant, ennemi de toutes capucinades ?…

            Mais bon, j’estois hier à la chasse, où j’ai exterminé un fort sanglier à la 375HH (je sens que Nyamba va encore trémuler…)… et quand on va à la chasse, n’est-ce pas…

            Mais je vous lis, mes bons… seulement, hein, un tel dégoût vous prend à lire les philippiques Hseizième, qu’écrire pour ajouter à cette censure de la pourriture politicienne ambiante, c’est un brin décourageant…

  4. yp

    « Le billet de 500 € est devenu un objet de dissimulation. C’est la plus grosse coupure échangeable au monde. »
    Ces crétins de journalopes subventionnées ne savent même pas qu’il existe un billet de 1000 francs suisse…

    1. Black Mamba

      Pour les billets, il serait sage de posséder des devises étrangères au cas où l’Euro ne vaudra plus rien, mais à éviter comme la peste le dollars américain 😉

  5. Adrien

    Perso je me suis mis aux billets depuis quelques mois déjà. Je retire entre 300 et 500 euros par semaine, en billets de 50 et 100 pour les gros achats (voire 200 pour stocker dans un coffre, les 500 j’évite depuis qu’on a commencé à préparer l’opinion en affirmant que c’était essentiellement utilisé par des gros méchants) ou en billets de 10 et 20 pour des achats plus courants. Je récupère aussi des 5 auprès de changeurs de monnaie, les petits commerçants en sont généralement friands.

    Depuis que je m’y suis mis, j’ai le sentiment que les banques durcissent leurs conditions de délivrance de billets : multiples documents à signer lors d’un retrait un peu important, voire rendez-vous avec le commercial qui tentera de vous convaincre qu’il faut mieux utiliser des virements ou une CB parce que « le liquide c’est dangereux », abaissement des plafonds de retrait au DAB ou au guichet, longs délais pour récupérer une somme finalement banale, impossibilité d’obtenir des grosses coupures ou alors seulement par paquets de 20 ou 50 parce vous comprenez on ne peut pas commander moins (tu parles), gestion par automates plus ou moins conviviaux… Ca me donne de plus en plus l’impression que tout est fait pour décourager le client. Un peu comme si un magasin de chaussures n’avait plus aucun stock sur place, ne cherchait surtout pas à en avoir, avait remplacé le vendeur par une borne automatique relativement contraignante d’utilisation et préférait vous vendre des chaussettes à la place parce que c’est moins risqué. Impressionnant ! Les banques n’ont plus d’argent — au niveau local comme, sans doute, au niveau national voire mondial.

    Surtout que les billets c’est rigolo : vu qu’ils ont un numéro unique, on peut les suivre à la trace sur des sites comme EuroBillTracker par exemple ^^ Allez faire ça avec une ligne de virement ou un paiement CB !

  6. Nyamba

    C’est le jeune Vegeta qui va être content de ce billet 🙂

    Je vous rejoins, LeRus ; qu’il était sage, Omar Khayyam !
    Ah ! jouissons au mieux de ce que nous pouvons dépenser encore
    Avant que, nous aussi, nous descendions dans la poussière,
    Poussière dans la poussière et sous la poussière, gisant
    Sans vin, sans chanson, sans chanteur et… sans fin.
    […]
    Ah ! remplis la Coupe…
    Que sert de répéter que le temps glisse sous nos pieds :
    Demain n’est pas né, Hier est mort,
    Pourquoi se tourmenter à leur sujet si l’Aujourd’hui est doux !

        1. Aristarque

          Non. Nous en sommes au niveau 1.2 (il n’ est pas encore illégal d’ utiliser du cash pour ses paiements). Le niveau 2 donne dans l’ illégalité pure, selon notre hôte.

            1. tess

              j’ai un ami qui a vendu sa BMW en passant par des particuliers. Il l’a vendait 10 000 Euros. Il a eu un client intéressé par l’achat de la voiture. Ils se donnent rendez vous et que ne fut pas sa surprise de voir un jeune de 22 ans (genre banlieue du 93) arrivé avec sa mallette remplie de billets de toutes les coupures! 100, 50, 20 Euros. Là il a carrément décliné l’offre. Il était écœuré.

  7. kloupa

    Les banques sont devenues les auxiliaires du fisc: après s’être rendues nécessaires, et même obligatoires, elle se sont mises à aider le fisc contre leurs clients. Elles finiront par en payer les conséquences, d’une façon ou d’une autre…
    Par ailleurs, la taxation à 75% des employeurs pour des revenus au delà du million d’Euros n’empêchera pas ces rémunérations: simplement, elles seront faites par des comptes off-shore: ainsi le fisc est un pousse-au-crime du transfert d’argent à l’étranger, et ça sera de plus en plus fréquent…

    1. kelevra

      le gouvernement estime a 1000 le nombre de personne gagnant plus de 1 millions d euros, et que ca devrait rapporter 260 millions par an. c est beau de compter les oeufs dans le cul de la poule, j attend avec impatience que bercy donne dans 1 an le resultat, je crois qu il va y avoir des surprises sur la realite du vol

      1. Nicobos

        Bah oui :
        – soit simplement l’exil (toute la finance française est pliée, et déménage à Londres ou en Asie)
        – soit distribution de dividendes au lieu de rémunération…
        Le contournement est possible, mais je pense que ceux qui entrent ds le champ de cette taxe ne vont pas s’embêter et carrément se tirer d’ici.

  8. NOURATIN

    Oui, bien sûr, la France survivra au Léviathan…mais quelle France?
    Il en suffira pas de vider des comptes qui sont déjà vides pour la plupart, il faudra aussi se débarrasser le plus vite possible de tous les parasites qui nous pompent la substance en même temps que l’air.
    Le bulletin de vote pourrait y contribuer dès 2014.

    1. petit-chat

      Quel bulletin de vote ?
      Ah, si H16 ou un des illustres commentateurs (trices) se présentaient.. Mais ils n’ont que la gueule !
      Et faites pas chier, moi je suis trop vieux.

      1. Ne résidant plus en France, je ne peux pas me présenter (et d’une). Et de deux, je n’ai jamais cru ni à la démocratie, ni au vote. Le Père Noël n’existe pas.

          1. Il n’y a pas besoin d’État, et donc pas besoin de vote. L’organisation de la justice sous forme privé, ça marche tous les jours (assurances). Pour la sécurité, la mise en place de milices policières sur des étendues raisonnables (villes, typiquement) me paraît jouable. Et pour la prise de décisions communes, ce n’est pas comme si Internet n’existait pas encore, par exemple. Mais globalement, il n’y a même pas besoin de ça.

            1. LeRus

              Quelque chose comme un mixte entre les cités-états d’autrefois (Venise, Novgorod) et une république type provinces unies (trade Republic)?

              Dans ce cas, le salut ne serait-il pas dans l’Europe? En effet, il est possible que la création d’une identité européenne soit au détriment de l’esprit de nation, et pourquoi pas d’un recentrage plus local?

            2. petit-chat

              Presque en rapport :
              Durant un stage de management, chacun s’ingéniait à « organiser » le travail des sous-fifres.
              La réponse du formateur : « Un bon chef est un chef inutile ».

            3. Jacques

              Pas besoin d’état ? Pas besoin de vote ? Peut-être, éventuellement, cela parait de l’ordre de l’idéalisme. Cela ne pourrait aboutir qu’avec une immense majorité d’êtres humains responsables… Or on s’en éloigne chaque jour.
              Le Léviathan étatique a de beaux jours devant lui.
              A la fin de ce siècle, je suis prêt à parier qu’il n’y aura plus qu’un seul état sur la planète, et plus un seul coin pour s’en préserver….

            4. Duff

              H16 l’anarcap en chef! Je vous dis oui en théorie, d’où l’impérieuse nécessité de défendre ses idées. Mais non en pratique, il se trouvera toujours une poignée de gens disposant des moyens de basarder le projet voire une majorité de nigauds écervelés.

              Ce qui est certain dans le monde intégralement connecté, liquide et instantané qui se met en place, les grosses structures bureaucratiques vont morfler et louper le train. On le voit avec les taxes qu’on veut coller à Amazon pour « sauver » les librairies. La collecte des impôts va certainement dans le futur être rendue plus délicate que seuls des états totalitaires arriveront à collecter et encore..

              Vu la révolution industrielle qui semble se mettre en place, la France se tire, vide un chargeur de kalachnikov dans sa propre jambe avec un état qui pique bientôt 60% du PIB…

            5. Duff

              Le oui en théorie et non en pratique ne découle d’aucune résignation intellectuelle de ma part. Cher H16 vous poussez les concepts jusqu’au bout en vous libérant des chaînes qui entravent les raisonnements intellectuels du moment et qui le font plus jamais dans l’histoire récente, c’est pour ça qu’on aime vous lire.

              Mais je parle d’histoire, j’ai parfois l’impression que c’est une dimension secondaire à vous lire. Savoir que la révolte des bonnets rouges en Bretagne était historiquement un refus de payer une taxe finançant la guerre à la Hollande est tout de même à la fois savoureux dans le contexte actuel mais loin d’être une pure coïncidence. On est le produit de l’histoire et de la culture du pays. Vouloir s’en arracher pour promouvoir une autre organisation de la société peut être noble ou formidablement destructeur comme le fait si bien le gauchisme post-68ard…

            6. Vladimir Vladimirovich

              @H16

              « Il n’y a pas besoin d’État »
              « Pour la sécurité, la mise en place de milices policières sur des étendues raisonnables (villes, typiquement) me paraît jouable »

              Ca, c’est une revendication liberale que je ne comprends pas. Autant oui, une police/milice municipale, presente des interets en terme de souplesse dans le maintien de l’ordre. Autant assurer la securite globalement sur cette base est une blague.

              Les armees d’hommes libres et unis sont generalement moins nombreuses que les armees imperiales, et se font le plus souvent ecraser par ces dernieres (historiquement). Quid de la politique de division du Saint Empire RG pendant des siecles par la diplomatie capetienne.

              Et sans parler pas des programmes d’armement lourds comme les avions de combat, l’artillerie, la flotte, etc… Inaccessibles sans un Etat centralise et collecteur

              Une armee serieuse est toujours une armee d’Etat. Meme constat pour la police: des agents locaux peuvent etre facilement debordees et doivent faire appel a un support national.

              Ce sont d’ailleurs les seules fonctions regaliennes legitimes de l’Etat: Defense et Justice. A mon sens, bien sur…

              Mais je ne connais pas de bon exemple d’Etat qui fonctionnerait efficacement differement, a part des micro-etats sous protectorats imperiaux

            7. Duff

              @Vladimir : Vous aussi vous marquez quelques réserves en invoquant l’histoire. Juste une précision en passant, si on regarde la croissance économique et l’évolution industrielle de l’humanité, il ne s’est en gros rien passé avant la fin du XVIIIème siècle. Non pas que je date le début d’une phase d’expansion extraordinaire à la révolution française mais plus aux idées des lumières, des physiocrates, d’Adam Smith.

              De loin, la France comme des crétins comme Thomas Piketout tournent le dos au second empire et à la IIIème république alors qu’il suffit de se balader à Paris pour en mesurer le génie! Que dire aussi des idées aujourd’hui méprisées des Tocqueville, Bastiat? Qu’à force de mépriser le XIXème et de chercher un nouveau De Gaulle qui ne viendra pas, on va dans le mur. D’où mon attachement à l’histoire sans remonter trop dans le temps car on ne tire que peu de conclusion autre que de savoir qui avait le plus gros gourdin. A l’exception peut être de l’empire romain.
              http://www.contrepoints.org/2013/10/31/144556-sommes-nous-rome-a-la-veille-de-sa-chute

            8. Vladimir Vladimirovich

              @ Duff

              Certes, il est risque de remonter trop loin quand on fait des analogies!

              Neanmoins, plus recemment, les memes teutons individualistes ont battu la France pour la premiere fois apres que Bismack ait fait leur union. Quelques annees avant, les courageux etats secessionnistes americains furent ecrases par l’Etat federal aux moyens industriels superieurs. On est au XIXe.

              Plus recemment encore, au XXe, les mini-etats europeens se sont systematiquement fait passer dessus par les gros, et ce malgre des resistances parfois heroiques: quid des tcheques, des grecs, hongrois, finlandais, polonais, etc…

              Que reste-t’il de l’auto-determination des pays d’ex-yougoslavie, apres qu’on ait fait eclater le pays?

              Quel exercice de la souverainete aujourd’hui pour des pays comme la Mongolie, la Roumanie, la Jordanie, le Sri Lanka, la Georgie, etc?

              Sans parler du mini-club des puissances nucleaires, qui sont les seules a pouvoir se premunir d’une invasion pure et simple de leur territoire.

              Des evenements comme l’independance forcee et parfaitement illegale du Kosovo montrent bien que le droit international est le droit du plus fort, meme au XIXe siecle.

              Comment s’inscrire dans cet environement sans un Etat capable de deployer une armee puissante et de nouer des alliances? On n’a pas a ma connaissance trouve la solution, meme depuis l’invention d’internet

            9. Duff

              @Vladimir : Voilà un point intéressant, et qui va évoluer dans le siècle entamé : Quid d’une armée quand la menace est plus intérieure qu’une agression extérieure? Dans le passé, les états puissants munis d’armées aussi puissantes écrasaient régulièrement leurs voisins. Nous ne sommes plus heureusement dans ce cas de figure, mais l’affaiblissement du sentiment national parfois réveillé par une menace externe est assez dangereux aussi : Au lieu de converger vers un fédéralisme d’états nation nous avons recréé en Europe une bureaucratie apatride qui aujourd’hui piétine la démocratie. On peut dire comme H16 que la démocratie c’est de toute façon une fiction, je comprends l’argument, mais ce n’est qu’au nom de rétablir la démocratie qu’on peut se sortir de l’EURSS qui s’est mise en place.

              PS : « Après que » n’appelle pas le subjonctif mais l’indicatif sur le le reste je suis d’accord.

            10. Duff

              « mais ce n’est qu’au nom de rétablir la démocratie qu’on peut se sortir de l’EURSS »

              Lire bien entendu :

              Mais ce n’est qu’au nom de la démocratie qu’on peut.

              J’ajouterais que j’ai lu pas mal d’articles ou de livres traitant de la démocratie et de ses germes internes. Non par des auteurs nationalistes ou quoi que ce soit mais par des autrichiens qui dès le début du XXème siècle, avant Hitler, ou analysant le nazisme avant sa chute, prévoyaient que le socialisme noyauterait la démocratie et que ce système était forcément instable.

              Voila en quoi l’histoire se répète, les menaces sur le fond sont éternellement les mêmes, les revendications, le maquillage surfacique s’adapte aux craintes de l’époque.

            11. Vladimir Vladimirovich

              @ Duff

              « Quid d’une armée quand la menace est plus intérieure qu’une agression extérieure? »

              Aujourd’hui avec les ridicules moyens militaires qui nous restent, on serait bien en peine de reprendre le controle de la situation si les territoires occupés s’embrasaient vraiment. On ne saurait le faire, disons, sans l’usage d’une violence excessive dont nos gouvernants n’auront jamais les c…s. Donc le problème de la menace intérieure concerne tout autant l’armée. Ca n’est pas pour rien que la gendarmerie et les pompiers en faisaient partie encore récemment.

              « Dans le passé, les états puissants munis d’armées aussi puissantes écrasaient régulièrement leurs voisins. Nous ne sommes plus heureusement dans ce cas de figure »

              Je vous trouve bien optimiste (no offense). C’est au contraire tout a fait d’actualité: Irak, Afghanistan, Kosovo, Georgie, Libye, Cote d’Ivoire, Soudan, RDC, Syrie… Les pays qui ne sont pas suffisamment puissant ou dont les alliances ne les protègent pas sont tout fait menaces.

              Pour notre part, et bien que la plupart des français ne s’en rendent pas compte, nous sommes sous quasi-protectorat militaire américain depuis la fin de la seconde guerre. Cela en ce sens que nous n’aurions jamais pu tenir tête a l’URSS nous même, et aujourd’hui nous n’avons aucunement les moyens d’assurer une sécurité globale nous-même (c’est la Navy qui contrôle les 5 océans).

              Alors une armée de milice décentralisée, n’en parlons même pas…

              « le socialisme noyauterait la démocratie et que ce système était forcément instable. »

              Oui, c’est la peste ou le choléra, mais comme dirait l’autre, c’est le moins mauvais des systèmes

            12. Duff

              @Vladimir : 100% d’accord. J’ajouterais donc le fonctionnement et le rôle de l’armée à l’histoire comme point de désaccord avec les anarcho-capitalistes. Le truc c’est que les gentilles nations qui nous environnent ou avec lesquelles on échangent, n’ont pas l’aimable et gracieuse gentillesse de partager avec nous ce qui fait un état et encore moins les valeurs que nous croyons universelles (en bien ou en mal).

              Un jour je lirai Murray Rothbard mais j’ai l’impression qu’hélas, on a trop à faire avant…

      2. pi31416

        Moi je suis sûrement plus vieux que vous mais je serais volontaire. Quand on n’a plus qu’un poignée d’années à vivre on a les moyens d’adopter des comportements suicidaires.

  9. Von Mises

    Je ne suis pas d’accord avec les chiffres énoncés par Cazeneuve (voir http://www.atlantico.fr/decryptage/ces-raisons-qui-permettent-douter-serieusement-qu-ait-autant-retour-capitaux-exiles-que-gouvernement-pretend-francois-tripet-826844.html

    Bercy ayant tout intérêt à :
    d’une part indiquer qu’une grande partie du troupeau, honteux, rentre au bercail, et de l’autre côté, qu’il y a peu, ou très peu, d’exilés fiscaux; et, comme par hasard Bercy possède des chiffres très précis sur les premiers, pas les seconds … qui va croire que Bercy, qui connait dans le détail TOUT de votre vie privée, ignorerait combien de foyer étaient attachés à l’ISF en 2012, disons à Neuilly, et n’y sont plus en 2013, ayant déménagés sous d’autres cieux, sachant que quand vous partez (ce que j’ai fait il y a 12 ans), vous devez déclarer votre départ à la Préfecture de votre ancien lieu de résidence.
    Désinformation totale, comme à la belle époque de la Pravda …
    ce que je sais, et je cite ‘Les Echos’ :
    De bonne source outre-Quiévrain, on indique ainsi que le nombre de résidents français à Uccle, le « Neuilly de Bruxelles », a « augmenté d’environ un millier depuis l’élection de votre président ». Cette bourgade bourgeoise, réputée pour son cadre de vie, accueille à bras ouverts les familles françaises à la recherche d’une fiscalité du patrimoine avantageuse

    Voir : http://www.lesechos.fr/journal20131016/lec1_derniere/0203069844315-ils-fuient-hollande-pour-uccle-belgique-617894.php

    Ici, à Luxembourg, j’ai vu dernièrement le patron de la division UHNWI d’une grande banque française, qui m’affirmait l’accélération de l’arrivée de très gros patrimoines (plus d’une famille par mois) ; pour mémoire les Ultra High Net Worth Individuals pèsent entre 30 M USD et plus (en général de 50 à 100 M d’euros, jusqu’à 1 milliard et +); il y a 200 banques à Luxembourg, faites le calcul .. sans parler de la Suisse, Londres et ailleurs ; l’hémorragie est sévère, et s’aggrave …
    Pour résumer, quelques petits épargnants, qui n’ont pas les moyens de partir, se déclarent à Bercy, avec leur 100 000 euros non déclarés chez Pictet (mauvais exemple, il faut plus chez Pictet, mais bon …), mais les gros, les très gros, se barrent avec armes et bagages, en général sur 3 générations, avec leurs réseaux, leurs compétences, et leurs capitaux… ça ne vous rappelle rien ? Les Dupont de Nemours, De la Mothe Cadillac (General Motors), Lombard Odier, Mirabaud …
    Une avocate fiscaliste très connue à Paris m’a indiqué que les recettes fiscales sont en chute libre, ceci expliquant sans doute cela, et ce n’est pas fini … barrez vous tant qu’il est temps, c’est souvent plus facile qu’on ne croit ….

    1. Je pense comme vous, mais comme je n’ai aucune source tierce que mes petits yeux et ma petite tête, c’est difficile à inclure dans un billet 😉
      Et sinon, oui, on sent bien que cette retape est essentiellement de la vitrine.

      1. Aristarque

        Depuis le temps que Bercy clame que les exilés fiscaux rentrent au bercail pour s’ y faire fondre volontairement avec l’ assentiment de leur plein gré, il ne devrait plus y en avoir aucun et Bercy pourrait donc fermer son bureau ad hoc. ..

  10. Pascale

    Je ne sais pas ce qu’il se passe au niveau du fisc mais ça fait 7 ans que je n’ai plus la télé.
    Jusqu’à 2012, pas de problème, je ne payais rien.
    Or depuis l’année dernière le fics m’envoie systématiquement en avis d’imposition pour la « contribution à l’audiovisuel public » et fin 2012, il est même allé jusqu’à me prélever indument cette somme sur mon compte bancaire.
    Échange de courriers donc entre l’administration fiscale et moi même. Ils ont remboursé rapidement.
    Rebelote cette année plus réception de mon échéancier 2014 qui inclut la redevance télé (débaptisée en « contribution à … » ainsi que vu plus haut, ils nous prennent vraiment pour des billes). A nouveau donc courrier. J’attends la réponse.
    Je me demande si ce n’est pas une tentative du fisc de gratter des sous à droite à gauche « mine de rien » en faisant payer des sommes indues par les contribuables.

    1. Black Mamba

      J’ai une amie dans le même cas, mais pour sa grand-mère . Celle ci est placé dans une résidence pour personnes âgées mais elle possède toujours sa maison.
      Tout un mic-mac pour leur expliquer qu’elle n’a pas à payer cette redevance
      – 1 dû à son grand âge
      – 2 elle n’y habite plus

    2. Le Gnôme

      Je n’ai pas la télé depuis 35 ans, je coche la case dans la déclaration d’impôt comme quoi je ne l’ai pas, de temps en temps j’ai un gugusse qui se pointe, des fois une petite lettre me demandant de confirmer et ça s’arrête là.

    3. Adrien

      @Pascale, avez-vous remarqué que le système s’est inversé sur la déclaration d’impôts ? Avant on cochait une case pour dire qu’on possède une télé, maintenant il faut cocher la case quand on n’en possède pas… Et il me semble que le changement date d’il y a 2 ans.

      1. Pascale

        Justement j’avais bien remarqué ce changement et j’avais agit de sorte à bien suivre les nouvelles instructions. M’est avis que c’est le fonctionnaire qui a fait l’erreur.

    4. vegeta

      pascal

      il ne fait jamais donner un relever d’identité bancaire à une administration de l’état c’est le meilleur moyen de se faire sodo….

      1. Black Mamba

        Depuis 2 ans les charges patronales et salariales sont prélevées directement sur les comptes professionnels 🙁
        On avait reçu un charmant courrier de L’URSSAF nous disant que on avait autorisée à cet organisme de prélever les indus de mon époux. .. Et bien j’ai contacté la banque aussitôt pour interdire toute tentative de l’URSSAF car ils se sont autorisés tout seul sans notre accord…
        Juste à temps 😈 leur prélèvement a été rejeté et ils ont retenté le mois suivant mais « niet coucou niet  » 😈

        1. vegeta

          surtout faire attention au RSI des spécialistes de ce type d’opération mafieuse en retirant des sommes colossales avec des excuses bidon comme  » on à pas reçu votre déclaration de revenu donc on vous demande 20 000 euros et ont les prélèvent sur votre compte bancaire « 

  11. Nicobos

    Tiens, je voulais m’installer dans une petite commune de haute garonne bien tranquille. Et j’ai donc regardé les taxes locales pour voir…
    Et je tombe sur cette commune de 6000 habitants, saint alban, qui pour le moment taxe pas trop fort a priori ses concitoyens. Jusqu’à ce bien évidemment il devienne absolument urgent pour le maire et sa clique d’irresponsables de faire construire une indispensable médiathèque, à 6 millions d’euros (subventionnée par l’impôt, des subventions de la région et l’emprunt).
    A l’heure d’internet (au fait, une médiathèque ça sert à quoi d’autre que de créeer des emplois publics pour les amis ?) de la faillite du pays, les élus locaux continuent tranquillement de jouir, en toute décontraction.
    Cf. La page 6
    http://www.calameo.com/read/0006095922a7c622dfb90
    Ce pays est foutu

    1. Black Mamba

      « A l’heure d’internet (au fait, une médiathèque ça sert à quoi d’autre que de créeer des emplois publics pour les amis ?)  »
      Il y a de ça , mais pas que …
      Ma fille va de temps en temps à la Médiathèque , le temps de m’attendre après les cours et bien , elle m’a dit qu’ils organisaient des séances de lavages de cerveaux pour les tout petits
      – l’écologie
      – le commerce équitable ….

        1. Black Mamba

          Elle y va pour éviter la pluie et bouquiner mais elle n’assiste pas aux mini conférences qui sont annoncées par des hauts parleurs pour rassembler le troupeau
          La médiathèque s’attaque aux très jeunes cervelles 6 à 10 ans 🙁

  12. Maximilien

    Cantona avait crée une levée de boucliers en proposant cela. En attendant, j’ai suivi son conseil à la lettre: l’argent que je gagne ne fait que transiter sur mon compte professionnel.

    1. Cantona était globalement irresponsable de proposer ça avec un retrait de tout à une date fixée. Si, en revanche, tout le monde le fait à sa convenance un peu n’importe quand, l’effet est le même mais le risque de se faire dépouiller en sortie de DAB est bien moindre.

          1. vegeta

            si vous êtes honnête ce qui est normal quand ont crée une entreprise et qu’on la dirige c’est pour acquérir de l’argent légalement il suffit de radier sa société et ou s’installer ailleurs ou trouver un job pas trop fatiguant pour éviter la haine de l’état

            1. vegeta

              marie des combines ils en existent aucune en France sauf celle de travaillé au noir. est ce judicieux de monté une entreprise pour travailler au noir ?
              autant travaillé au noir pendant les week end et avoir un job payer le smic plutôt que de bosser comme des malades plus de 80 heures par semaine pour enrichir l’état ,ou quitté la France pour crée son entreprise ailleurs
              après les clients et le personnels sont des personnes adorable hélas dans un pays comme la France il vaut mieux se couper un doigt que la tête …

            2. Black Mamba

              @Marie

              Il faut faire des montages juridiques pour diminuer l’emprise du Léviathan si vous souhaitez sauver votre portefeuille et votre entreprise 😉

  13. socialovici

    merci pour l’article h16.je ne pense pas qu’il soit sur d’ouvrir un coffre dans une banque pour y transférer ses éspèces:en argentine les banques étaient fermées avec des grilles.je pense que le seul moyen d’asphyxier les politiques c’est de réduire sa consommation pour les priver de taxes.quant a inonder l’administration pour la noyer,je pense qu’au contraire il ne faut pas lui donner de travail sinon on justifie son existence pléthorique.sinon je suis de quimper,demain je pense que ça sera chaud,le maire de quimper c’est poignant,conseiller spécial et ami proche de hollande:les manifestants vont le lui faire payer.poignant ,c’est le type parfait du kleptocrate socialiste:grands projets festifs pharaoniques tous les 3 mois,privatisation des espaces publics(eau parkings fnac),embauche massive de pseudos flics pour relever les parcmètres:les gars sont a trois pour vérifier les tickets de stationnement.bien entendu ,poignant est allié aux écolos khmers verts:pour eux un seul but,faire payer et faire chier les gens pour leur bien sans leur proposer de solutions pratiques et bien entendu dépenser toujours.bureau d’étude chargé du plan de circulation:3 millions d’euros pour un an de travail,cool!installation du plan pistes cyclables ,14 millions d’euros dans une ville en pente ou il pleut 364 jours par an.bien entendu,samedi on ne verra ni poignant ni les écolos dans les rues il n’y aura que des salauds de la fnsea de l’extrème droite d’extrème gauche comme les médias aiment le présenter.je parie qu’il y aura des débordements,je ne suis pas bien sur de quel bord ils seront issus,j’éspère que les casseurs ne seront pas manipulés par les socialistes.les autres n’ont pas besoin de manipuler vu la colère et le dégout ambiants

    1. Maximilien

      Inutile de diminuer sa consommation !
      Je n’ai jamais acheté autant depuis l’année dernière mais… je n’ai pratiquement pas dépensé un centime de tva.
      La solution ? Acheter tout ce qu’il est possible d’acheter dans un pays voisin, acheter tout ce qu’il est possible d’acheter d’occasion sur leboncoin ou ebay (qui paie ses impôts au Luxembourg). Et pour la bouffe, directement chez le producteur, en cash, avec un petit clin d’oeil en posant la question « je vous paie en espèce ? »

      1. Pascale

        Dans les dépôts ventes aussi c’est pas mal : pas de TVA sur le prix de vente. Par contre TVA à payer par le revendeur sur la différence entre le prix auquel il a acquis le bien d’occasion et le prix auquel il le vent. l’État est un véritable rat.
        Mais j’achète aussi beaucoup sur Ebay et à l’étranger …

  14. Vladimir Vladimirovich

    Bravo! Cash is king!

    Et ceux qui vivent hors de la matrice, par exemple en Russie, savent qu’on peut tout faire en cash. On peut acheter une voiture ou meme un appartement avec un peu d’organisation (coffre + compteuse electronique + clefs du coffre sous scelles assujettis a contrat).

    Les russes ont meme des terminaux de depot de cash permettant de verser l’argent sur des comptes qui n’ont d’autre identifiant … qu’un numero de telephone portable! Le compte en question est neanmoins equippe de carte visa virtuelle et permet les paiement en ligne avec tracage minimum.

    Et puis c’est tellement plus naturel, une transaction de personne a personne, avec une petite enveloppe. Ca cree du lien social, quoi…

    Merci H16!

    1. LeRus

      Ahhhh! Acheter son appartement en cash… Effectivement c’est quelque chose que beaucoup n’imaginent même pas!

      Il est vrai que le système bancaire russe est hyper bien organisé pour gérer ce type de transaction qui est la norme dans cette région (je précise aux autres lecteurs. Même si c’est flippant à première vue, c’est en fait très sécurisé.

      Ceci dit, même si l’expérience d’échanger plusieurs dizaines de milliers de dollars en cash est assez unique (et donne l’impression d’être un tycoon ou un Don), la traversée de la ville avec ce cash génère un stress… stupéfiant!

      1. pi31416

        « Acheter son appartement en cash… Effectivement c’est quelque chose que beaucoup n’imaginent même pas! »

        Le fiston à Fabius peut-être?

  15. cyprus ill

    En ce moment, il y a 2 choses dont il faut se protéger, totalement possibles dans un avenir proche et pourtant contraires :
    – La déflation (je commence par elle car on est plutôt dedans en ce moment). Toutes les taxes supplémentaires, la possible « chypriotisation » des comptes (prônée par le FMI) sont clairement de nature déflationistes. Pour se protéger ? Une solution : avoir de cash, surtout pas en banque. Dans un coffre à la banque, c’est évidemment beaucoup mieux. Ou chez soi, si on ne craint pas les cambriolages.
    – L’inflation, qui pourrait bien nous tomber sur le coin de la figure un de ces 4. Quand ? Nul ne peut le dire. Mais ce qui est sûr, c’est que la création monétaire atteint des sommets, et n’est pas prête de s’arrêter. Pour se protéger, une solution : avoir de l’or. Mais là encore, uniquement de l’or alloué, soit en coffre à la banque, soit chez soi, si on ne craint pas les cambriolages.
    En cas de déflation persistante, l’or baissera, mais relativement peu (comme depuis un an), ou stagnera (car les perspectives d’inflation future persistent aussi). Vous serez le roi avec le cash, et surtout à l’abri de tout ce qui se prépare (sauf peut-être une saisie sur les coffres en banque).
    Quand l’inflation arrivera, votre cash perdra vite de sa valeur, mais votre or explosera.
    Cette stratégie ne vous fera probablement rien gagner (oh que c’est dur en ce moment de rester à l’écart des marché financiers qui sont au plus haut et qui ne font que monter), mais ne vous fera rien perdre non plus.

    1. hussardbleu

      Hmmm! tu devrais lire « A short history of financial euphoria »…. Galbraith n’est pas un Libéral, certes, mais il a de l’humour

  16. Sabrauclair

    Je me pose la question en ce moment d’ouvrir un coffre à l’étranger. En Suisse, par exemple. Les manœuvres militaires des Suisses pour se protéger du Léviathan européen me rassurent.

    Est-ce légal? Dois-je le déclarer à une quelconque « autorité » française?
    Cela ne va t-il pas éveiller des soupçons générateurs de contrôles fiscaux et autres tracasseries?
    Je précise que mon métier ne me permet pas de frauder (mais que si j’en avais l’occasion je le ferais car je ne supporte plus le racket dont je fais l’objet). Je n’ai donc pas de raisons d’être inquiet. Mais je sais que ces oiseaux-là savent persécuter même ceux qui respectent les lois.

    Avez-vous des conseils à me donner à ce sujet?

    Merci.

    1. cyprus ill

      Selon la loi, vous êtes libre d’ouvrir un compte où vous voulez, mais devez le déclarer aux autorités françaises. Concernant les coffres, ce ne sont pas à proprement parler des comptes. Donc, pas de déclaration obligatoire … A vérifier bien sûr !

    2. Zendog

      Les banques suisses se protègent maintenant. Si vous avez un compte chez elles, elles vous envoient un papier à signer et à leur retourner selon lequel vous permettez à la banque de divulguer ce qui concerne le dit compte à l’autorité fiscale du pays qui le demanderait, ici la France. Je sais, je viens de signer un tel papier.

    3. shj

      Vous pouvez ouvrir un compte où bon vous semble à condition de le déclarer. Je ne vous conseille pas la Suisse. Prenez un pays lointain et détaché de notre situation économique actuelle. Caraibes par exemple

    4. ertyu

      Vous pouvez ouvrir un compte où vous le voulez. La seule obligation est de le déclarer.
      N’allez pas en Suisse ni dans aucun pays européen. Prenez un pays relativement indépendant de nos économies. Les Caraibes par exemple

  17. cyprus ill

    Au sujet de l’inutilité totale de tout gouvernement, et surtout de ceux qui aiment tant dépenser « l’argent des autres » (terme utilisé par Margaret Thatcher dans sa célèbre phrase : « le socialisme s’arrête quand il n’y a plus l’argent des autres »), je livre aux lecteurs éclairés de ce blog ce très bon résumé d’un bouquin que je recommande chaudement de William Graham Sumner : « it is not wicked to be rich » (« il n’est pas mauvais d’être riche »). La justesse de ce qui y est dit est très réconfortante.

    Ce résumé a été écrit par Chris Mayer.

    Le véritable « Homme Oublié »

    – Franklin Delano Roosevelt a utilisé le terme d' »homme oublié » dans un discours datant de 1932 pour décrire tous ceux qui se trouvent au bas de la pyramide économique et à qui, selon lui, le gouvernement devait porter assistance.

    Mais William Graham Sumner (1840-1910), l’auteur du terme « homme oublié », avait une toute autre définition à l’esprit lorsqu’il le créa. Sumner voulait par ce terme dénoncer les soi-disant bonnes intentions de l’Etat et mettre en lumière la vérité, ce qui se passait vraiment. Il résuma cela par un simple schéma : A et B décident ce que C devrait faire pour X.

    Il est à remarquer le peu de considération dans laquelle on tient celui qui occupe la position C. Tout le discours politique porte sur ce que A et B devraient décider et sur les besoins et exigences de X, qu’ils soient justes ou pas. Mais qu’en est-il de C ?

    Nous arrivons ici à une vérité universelle qui forme la partie centrale du raisonnement de l’excellent ouvrage de Sumner It Is Not Wicked to Be Rich [« Il n’est pas mauvais d’être riche », NDLR] : « l’Etat ne peut donner un centime à un homme sans en prendre un chez un autre homme, et ce dernier doit être un homme qui a produit et économisé. C’est lui l’Homme Oublié ».

    Sumner, professeur à Yale, était une sorte d’esprit universel des sciences sociales. It Is Not Wicked to Be Rich a été pour la première fois publié en 1883 sous le titre What Social Classes Owe to Each Other [« Ce que les classes sociales se doivent réciproquement », NDLR]. Il s’agit d’un petit livre aux arguments solides et affûtés qui vont droit au coeur de la nature des relations politiques — de la nature des droits et des devoirs. Sumner défend l’idée d’une société basée sur des contrats et sur des associations forgés par les hommes de leur propre gré. On ne peut soutirer par la force quelque chose à quelqu’un.

    Il peut être difficile de croire qu’un ouvrage écrit depuis si longtemps puisse être si pertinent face aux complexités de notre époque. Mais ce livre traite essentiellement de principes intemporels et de la logique éternelle d’une société libre. Dans notre époque de sauvetages économiques et de budgets gouvernementaux titanesques, nous avons besoin de ce livre, aujourd’hui plus que jamais.

    Certes, il existe certainement pléthore d’autres livres présentant des idées similaires. Pourquoi alors rééditer celui-ci ? Tout simplement parce que Sumner est un écrivain extrêmement doué. Sa pensée est claire, son livre est amusant à lire. Il argumente ses idées de façon mémorable. Cela donne une puissante énonciation d’idées libertaires. Ce livre mérite plus d’attention qu’il n’en a.

    Pour Sumner, l’objectif des lois et des institutions devrait être de protéger les hommes contre les vices de la nature humaine et contre le pouvoir arbitraire. Elles devraient garantir la liberté. Il n’y a aucun compromis à cela. « Toutes nos institutions doivent être testées sur le niveau à partir duquel elles garantissent la liberté », écrit Sumner.

    Pas question d’admettre ne serait-ce qu’un instant que la liberté soit un moyen à des fins sociales, et qu’elle puisse être diminuée pour des considérations majeures. Celui qui avance cela a perdu le rapport entre tous les faits et facteurs d’un Etat libre.

    Ce serait une erreur de considérer Sumner comme une sorte de défenseur basique des privilèges ou comme une sorte de darwiniste social insensible. Sumner est éminemment pratique et réaliste. Il souligne à plusieurs reprises que la vie est remplie d’incertitudes. Personne ne peut se garantir contre les épreuves. En outre, les épreuves et les malheurs d’un homme ne génèrent pas un droit moral à prestation aux dépends des efforts d’un autre homme.

    Je considère également Sumner comme un vrai gentleman. Il est conscient de l’état critique de l’humanité sur cette planète solitaire et compatit à l’histoire humaine tout en adhérant à un code de conduite honorable qui, malheureusement, semble désuet aujourd’hui. Les seuls devoirs que les hommes se doivent les uns envers les autres, selon Sumner, sont le « respect, la courtoisie et la bonne volonté ». Sur ce point, il écrit :

    « Par conséquent, les hommes doivent aux autres hommes, dans les bonheurs et les malheurs de cette vie, assistance et sympathie, du fait de leur participation commune dans la fragilité et la folie humaine. Toutefois, cette observation met l’assistance et la sympathie dans le domaine des relations privées et personnelles, sous le contrôle de la raison et de la conscience ».

    Quelle philosophie de vie simple et belle ! Pourtant peu de gens voient comment le pouvoir de l’Etat inspire un ensemble de postulats totalement différents.

    L’existence d’un pouvoir de l’Etat élève l’homme contre l’homme. Il élève ceux qui réussissent et créent contre ceux qui volent au travers des élections, des lois et des impôts. Au final, le fardeau de l’Etat retombe sur cet Homme Oublié, le véritable Homme Oublié. C’est celui qui a travaillé, économisé et accompli ce qu’il fallait pour prendre soin de lui et de sa famille. Et pourtant aujourd’hui, on lui dit qu’il doit à nouveau payer pour les autres, ceux qui n’ont pas travaillé et économisé comme lui.

  18. GERMAIN

    HS
    Petite phrase relevée dans l’émission « çà vous regarde » du 24.10 :
    A la 32ème minute
    http://www.dailymotion.com/video/x16dwpg_ca-vous-regarde-le-debat-chomage-la-courbe-qui-defie-le-president-cvr_news

    Après l’obligation d’installer des détecteurs de fumée, l’installation d’insert pour les cheminées …. voilà une nouvelle idée … (qui est certainement en cours de discussion à BRUXELLES)

    Comment le PS – JM GERMAIN – relance l’industrie ?

    … « Equiper TOUTES LES MAISONS d’un système qui règle automatiquement les lampes et le chauffage » (Schneider électrique : lobbyiste ? )
    1000 euros le système

    Combien la pause ???? : pas un problème, tout le monde à + 1000 euros d’avance !!! De toute façon, il y aura des aides …

    Et vous ne pouvez pas être contre ? c’est pour des création d’ emplois

  19. Von Mises

    The nine most terrifying words in english:
    ‘I am from the government, and I am here to help …’ , plus que jamais d’actualité …

      1. Von Mises

        OK, sorry, j’ai traduit l’américain en anglais …
        en texan ça donne:
        I’m from the government , and I’m here to help …
        capito ?

  20. Cerf D

    HS Mais je voudrais revenir sur la taxe à 75%.
    Fiscalement il serait revenu au même de faire payer cette taxe par les salariés que par les employeurs. Mais s’il en avait été ainsi, dans le cas des clubs de football, les joueurs n’auraient pas protesté parce que la gêne causée par la taxe est inférieure à celle que leur aurait causé les réactions médiatiques.
    En choisissant de taxer les clubs (qui ont établi leur budget sans avoir pu prendre en compte cette taxe) le gouvernement les force à protester et utilise les media pour stigmatiser le comportement soi-disant indécent des clubs.
    Ce faisant après l’affaire Miss Moche et la libération opportune des otages, il crée une nouvelle diversion.

    1. GameOver

      Nan, pas fous les footballeurs (du moins leur agent), les gros contrats sont signés net de cotisations sociales et fiscales. Les clubs auraient du compenser, ce qui aurait été encore pire puisque la compensation étant un revenu elle doit s’auto-compenser.

  21. Duff

    Amusant : Je viens de constater que depuis cette année il n’est plus possible officiellement d’identifier le pays émetteur des billets en euros…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Billets_de_banque_en_euros

    Apparemment, il n’est donc plus possible de stocker des euros allemands… Encore une nouvelle non annoncée à grands renforts de klaxons et de trompettes à la différence des non-mesures sorties des sommets européens, dits de la dernière chance à chaque fois!

    En bordant toutes les possibilités techniques de dissolution de la zone euro, rien de tel pour provoquer une belle catastrophe quand le machin explosera enfin. L’UE c’est vraiment la nouvelle union soviétique!

  22. channy

    « Et si d’aventure il vous prenait l’envie de ne payer qu’en espèces »
    Perso j ai rendu ma CB il y a 1 an a ma C……e de banquière car elle ne voulait pas me la donner gratuitement…Tous les mois je retire en espèces 100 euros de moins que mon salaire(quand je décide de revenir bosser en France)…et je fais très attention que mon compte bancaire soit en dessous de la barrière chypriote
    Résultat je n ai jamais autant économisé et si peu dépenser cette année..D ailleurs j envisage d envoyer une carte de vœux à ma banquière pour les fêtes de fin d année…enfin une banquière compétente qui sait me faire gagner de l’argent .
    Et pour quand je suis en Asie……j achète un bijou en or 24 carat que je peux gager au pawn shop du coin en cas d urgence…fini la CB!

    Pour ce qui est des espèces en circulation…ma mère qui bosse chez le leader du Cash and carry me dit déjà depuis 2 ans que les volumes de paiement en espèces de la part des commerçants et restaurateurs ont augmentes fortement..
    idem dans le Hard discount ou je bosse..les paiements en espèces sont en hausse depuis 2 ans deja

  23. Von Mises

    Réponse à sabrauclair; il est effectivement (trés) conseillé d’ouvrir un compte (dûment déclaré bien sûr) dans une banque d’un autre pays – Bercy déteste ça, ça prouve le bien fondé; en cas de problème, vous n’aurez pas tous vos comptes bloqués, et pourrez vous payer au moins un bon avocat;
    ne pas oublier de vérifier le risque systémique de la banque en question (cad la banque qui peut sombrer avec vos economies en cas de ‘big one’).
    voir la liste sur le site de HEC Lausanne:
    http://www.crml.ch/index.php?id=4
    je ne connais pas de banque qui vous ouvre un coffre si vous n’avez pas de compte associé

  24. Celes

    A part économiser, ne pas emprunter, et utiliser le cash et le black, j’aimerais bien savoir les autres moyens CONCRETS de lutter contre ces abus de l’état et des banques.

    Histoire de les partager à toutes mes connaissances.

    Pourrez-vous faire un billet qui récapitule ces méthodes ? Ce serait vraiment utile…

    Merci beaucoup en tout cas d’aider ceux qui comprennent mal les rouages de l’économie à garder la tête hors de l’eau.

    1. Le précédent billet montrait comment se venger un peu de l’état par une sorte de Denial Of Service massif en le noyant dans la paperasse.
      Je tenterai peut-être un troisième billet sur les abus et comment s’en protéger.

      1. Black Mamba

        Pour les abus de l’URSSAF nous avons deux comptes professionnels et l’un deux est destiné uniquement aux prélèvement de l’Etat , on ne mets pas tout les oeufs dans le même panier . 😉

      2. Morovaille

        Ou alors, ce serait bien un article qui explique la résistance de niveau 2 ; tout en précisant dans l’en-tête que l’auteur met en garde que c’est illégal, et qu’il ne raconte ceci qu’à titre informatif, et blablabla….

          1. vegeta

            ou raconter la magnifique histoire d’un éco-citoyen gauchiste anti patronat et anti pollution qui sombre dans l’illégalité pour préserver notre magnifique planète

  25. Duff

    Je viens de constater que l’institut des libertés de Charles Gave s’est dotée d’une chaîne youtube pour promouvoir les passages média de ses membres :
    http://www.youtube.com/watch?v=c0J9EHgFy7U

    Au cours de son dernier passage, M. Gave reconnaît sa volonté de s’exprimer plus souvent dorénavant, ça nous changera du plateau à 90% communiste de ce soir ou jamais! Espérons que d’autres médias moins pointus que BFMB oseront l’inviter.

  26. vengeusemasquée

    Je m’ennuie un peu à l’aéroport, sur le point de quitter Montréal pour revenir à Paris. 😥 On a du retard parce qu’il y a du vent. C’est-à-dire que quand il y a du vent ici, ça arrache les poteaux électriques et ça coupe l’électricité un peu partout. Bref, un peu compliqué.
    Je profite de ce billet passionnant pour faire quelques observations en lien avec le sujet du jour. Je retire consciencieusement depuis plusieurs mois tout ce que je peux avec mes cartes. Je voulais initialement acheter de l’or au Canada mais figurez-vous que je n’ai pas réussi. On nous a répondu que, globalement, il fallait commander et attendre parce que les marchands d’or sont dévalisés et qu’ils n’ont rien en stock. Le seul endroit où on m’a répondu oui et livraison rapide, c’était un changeur de thunes vietnamien au noir. Là comme ça, je n’ai pas eu confiance. Je pense me rabattre sur la Belgique.
    En revanche, je continue à payer par carte pour pouvoir garder un max de cash à disposition. J’ai réduit très fortement ma conso locale mais je ne me restreins en rien à l’étranger. Nous avons littéralement dévalisé les boutiques de fringues au Canada. J’ai résisté à l’envie d’acheter une tablette et un nouveau téléphone mais si je cède, c’est sûr, je n’achèterai pas en France, ne serait-ce que pour ne pas payer les taxes et alimenter le moloch.
    J’ai la ferme intention de vider totalement mes comptes. Je ne vais même pas les fermer, juste les vider, laisser quelques euros dessus. Ca fait des frais de gestion pour la banque.

    1. Duff

      Ravi de vous lire à nouveau, je me demandais aujourd’hui où vous étiez passée chère VM! Vous pointez du doigt un étonnant paradoxe : L’or baisse mais curieusement il est de plus en plus difficile de s’en procurer, tandis que les pubs pour vendre son or sous quelle forme que ce soit n’ont jamais été aussi présentes… Merci les ETF!

      1. vengeusemasquée

        Mes lectures et discussions quotidiennes m’ont manqué aussi ! Je crois que c’est une drogue. 😉
        hmmmm qu’est-ce que j’ai envie de revenir à Paris… 🙄

      2. lm

        Le moins cher c est Hong Kong, directement dans les banques. Il y en a toujours.
        Après il faut se les faire ramener discrètement par des amis.

  27. Chris Rouc

    Vous devriez vérifier vos sources: ce n’est pas 10% mais jusqu’à 100% qui ont etes saisis sur les comptes bancaires de certaines banques Chypriotes. Sinon, bravo pour votre blog. Chris

      1. Chris Rouc

        Bonsoir, désolé pour cette réponse tardive. Je vous cite quelques sources qui font état de prélèvements allant jusqu’à 60%, si vous cherchez bien, vous trouverez les 100% auxquels je fais allusion (100% au dessus de 100K Euros pour quelques malchanceux). Voici en attendant les 60%, qui sont bien au dessus des 10% :
        http://www.reuters.com/article/2013/03/30/us-cyprus-parliament-idUSBRE92G03I20130330
        http://worldnews.about.com/b/2013/03/31/cyprus-bank-customers-may-lose-60-percent-of-deposits.htm
        http://news.sky.com/story/1071734/cyprus-bank-deposits-to-lose-60-percent-of-value

  28. Moggio

    Deux p’tits commentaires :
    – concernant la croissance dans le temps de la masse salariale à payer aux fonctionnaires, je suis sûr que vous savez ce qu’est la « maladie des coûts » et sa conséquence assez gênante pour ces salariés (voir par exemple la question/réponse suivante, notamment sa fin : http://econo.free.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=25&Itemid=35&codefaq=90 )
    – concernant le thème général de votre billet qui se termine d’ailleurs en évoquent le Léviathan, je vous conseille la lecture de cet article paru dans la dernière livraison de The Freeman de novembre 2013, un article qui pourrait inspirer un de vos billets prochains : http://www.fee.org/the_freeman/detail/fifty-ways-to-leave-leviathan

    1. LeRus

      Merci pour la liste.

      La plupart des idées sont bonnes à mettre en place (une grande partie le sont déjà en ce qui me concerne), mais j’ai quelques réticences avec leur approche de la hiérarchie, des médocs sans prescription et surtout des Food trucks! Ils n’ont jamais dû faire face à un automne pourri ni à un hiver simplement froid.

      Bref, ça sent bon la Californie. Je doute que les auteurs soient sortis des USA (marrant qu’ils oublient justement le cash, même si le troc est dans la liste).

      Mais utile et instructif.

    2. Pascale

      Très intéressant en effet.
      Je ne maîtrise pas suffisamment bien l’anglais pour avoir tout compris mais ce qui m’a étonnée c’est d’apprendre que le nombre d’américains qui s’expatriaient avait augmenté en 2013. En effet du « Yes we can » en place depuis 2008 ?

  29. Black Mamba

    Chouette! Notre municipalité a adopté le procès verbal électronique …
    Dire qu’avant mon époux trouvait que la police municipale dégainait très vite leur bloc note , le temps d’un aller retour à une épicerie aussitôt qu’on quittait la voiture … Ils vont être plus rapide que Lucky Luc 👿

  30. Black Mamba

    Autre news de la municipalité:
    Remise de cadeaux de fin d’année pour les bénéficiaires du RSA et pour les retraités , ils sont vraiment généreux avec l’argent gratuit des autres …

    1. LeRus

      Vos deux messages illustrent très bien le principe des vases communicants! 😉

      Si vous voulez optimiser le processus, donnez vos PV à un clochard.

      Ah, tiens, non, en fait c’est pas comme ça. :/

  31. vegeta

    h16 la pollution écologique causé par des méchants patron sans moral attend des sommets. beaucoup de sac noir pollue et certains atterrissent directement sur les radars comme les femmes voilé qui portent la burka
    est ce légal ? 😉

  32. gollum30

    je n’y connais pas grand chose mais plutôt que de retirer tout ses sous et les mettre dans un coffre, ne serait il pas plus judicieux de tout transférer dans des assurances vies luxembourgeoise ?(accessible pour le français moyen)

Laisser un commentaire