Vers une nouvelle révolution chinoise ?

Le 15 novembre dernier, le monde a peut-être été témoin d’une de ces révolutions silencieuses qui marquent l’histoire de l’Humanité pour plusieurs décennies. La presse internationale, prudente peut-être, n’en a fait qu’un modeste écho. En France, bien sûr, elle est consciencieusement passée à côté pour s’attarder sur des histoires de bananes.

Et comme on pouvait raisonnablement s’y attendre, ce discret chambardement vient de Chine. Comme nous l’apprend une brève de Contrepoints, à l’issue d’une réunion du comité central du Parti communiste chinois, une liste de réformes a été livrée par l’agence officielle Chine nouvelle.

panda chinois - aversJ’ai déjà évoqué, un peu, les mutations que traverse l’Empire du Milieu dans sa marche posée hors du communisme mortel qui précipita des millions de Chinois à leur perte après la seconde guerre mondiale, en remarquant notamment que, ces cinq dernières années, le rapport des autorités chinoises à l’or avait progressivement évolué au point que le pays en achète maintenant plus que tout autre, et que ses réserves, stockées par sa banque centrale, en sont difficilement estimables mais certainement bien supérieures aux 1054 tonnes officiellement détenues.

Ici, on comprendra qu’un pays qui concentre près de 20% de la population terrestre compte forcément un peu dans le concert des monnaies. À ce titre, tout changement de politique vis-à-vis de son Yuan impactera forcément l’ensemble de la planète à commencer par les économies occidentales, au premier rang desquelles les États-Unis dont le dollar est massivement détenu par les autorités chinoises. Ainsi, l’augmentation drastique du stock d’or de la banque centrale chinoise peut raisonnablement montrer une volonté, pour le gouvernement, de se détacher de sa dépendance à la monnaie américaine, par exemple en proposant un Yuan convertible, voire, éventuellement, adossé à l’or.

china landlordCertains m’objecteront qu’une telle manœuvre provoquerait un décrochement du dollar et amoindrirait beaucoup la valeur des réserves chinoises ; je note cependant que les dirigeants chinois ont parfaitement compris que les petits exercices actuels de la Fed finiront par aboutir au même résultat. Le fait, pour ces derniers, de passer à une monnaie-or leur permet de conserver à la fois le contrôle du moment et de la quantité de dollars qui leur resterait sur les bras, ainsi que les conditions et le contexte international d’une telle opération monétaire. Finalement, mieux vaut perdre un peu selon ses propres termes que tout selon les termes d’un adversaire commercial dont les manipulations sont de plus en plus erratiques.

Et c’est tellement vrai que la Chine serait prête à contracter ses achats de pétrole directement en Yuan, ce qui revient de facto à amoindrir nettement la position du dollar comme monnaie unique pour les échanges énergétiques, et indique sans ambiguïté le rôle croissant du Yuan sur la scène internationale.

Si j’évoque cette question du Yuan, c’est parce que cette monnaie figure dans les sujets couverts par les réformes évoquées à la fin du dernier Plenum chinois. Pour les dirigeants chinois, il est temps d’envisager la convertibilité libre du Yuan sur les marchés des changes mondiaux. C’est, clairement, un pas vers la stratégie évoquée ci-dessus. Bien évidemment, les réformes s’étendent bien au-delà de ces considérations monétaires et c’est aussi cela que je veux évoquer dans les quelques paragraphes ci-dessous.

Ici, je pourrai m’étendre un peu sur la fin de la politique de l’enfant unique, ou l’abaissement de certaines barrières administratives aux mouvements de populations ; ces éléments amélioreront indubitablement la vie de tous les jours des Chinois, et c’est tant mieux : ce peuple mérite, lui aussi, de sortir enfin du communisme, et le sociétal est une étape indispensable. Mais la réforme qui m’apparaît bien plus importante (et qui fut quasiment passée sous silence par les médias français) est à mon avis celle qui concerne le rapport des citoyens chinois à la terre, et notamment à la possession agricole.

On apprend en effet que les agriculteurs se verront accorder des droits de propriété, pour posséder, utiliser et transférer les terres qu’ils cultivent. Mieux : ils pourront utiliser leurs droits de propriété comme caution pour des opérations financières. Voilà un changement profond, stupéfiant et fondamental de la façon dont fonctionne la Chine: jusqu’à présent en effet, toutes les terres agraires sont officiellement possédées par l’État, qui en cède la jouissance aux agriculteurs. On comprend ici qu’une telle réforme va provoquer un changement colossal dans le pays puisque, dans le principe, elle revient à donner un capital (la terre) à quasiment un milliard de personnes, capital qui pourra servir être investi de différentes façons.

Il ne faut pas se leurrer : le gouvernement chinois reste celui d’un pays communiste, d’essence totalitaire, dont le rapport à la transparence et à la sincérité est au moins aussi trouble que les gouvernements occidentaux actuels, ce qui n’est pas peu dire. L’importance de cette réforme devra donc être mâtinée d’une bonne dose de prudence, d’autant que, comme le remarque fort justement The Economist, les réformes concerneront aussi les entreprises d’état, monopolistiques, qui devront s’ouvrir à la concurrence et devront composer avec une Justice que le gouvernement chinois entend rendre aussi indépendante que possible. Il n’y a donc pas d’efforts à faire pour imaginer les réticences, les résistances plus ou moins farouches et les frictions peut-être violentes qui vont s’opérer dans les prochaines années dans l’Empire du Milieu.

this is china !

Il n’en reste pas moins que la réforme légale des droits de propriété peut, très concrètement, transformer la planète : lorsqu’un milliard de personne accède ainsi au capitalisme, l’impact sur l’économie mondiale promet d’être énorme. On peut même noter, comme le fait justement James Gruber dans un papier d’Asia Confidential que ces profonds changements auront un effet possiblement négatif sur les marchés mondiaux, puisque la Chine va se transformer, d’une économie majoritairement productrice et exportatrice, en économie essentiellement consommatrice, avec une réduction notable de sa croissance : la période que nous venons de vivre pendant laquelle la Chine tirait l’économie mondiale en étant devenue l’usine du reste du monde est en train de s’achever et la nouvelle configuration mondiale promet de sérieuses remises en questions.

Devant ces bouleversements, il est de plus en plus consternant, par contraste, d’observer l’état de décrépitude et d’immobilisme français. Il est même douloureux de constater qu’un pays comme la Chine parvient progressivement à se réformer, et affirme de plus en plus fort, de plus en plus clairement que l’économie de marché fonctionne, qu’elle permet de faire sortir un nombre croissant d’individus de la pauvreté, et va même jusqu’à jeter une grosse poignée de capitalisme bien dodu vers une population qui en était privée depuis des décennies ; pendant ce temps, la France progresse dans le sens inverse, grignotant chaque jour la notion même de propriété privée (les lois Duflot en sont un exemple glacial, la rétroactivité des ponctions sur l’épargne en formant un autre aussi inique), allant même jusqu’à inculquer un culte du Tout-à-l’État et le mépris affiché du monde de l’entreprise à toute une génération d’élèves, au travers d’une propagande grossière et stérilisante.

Indubitablement, les prochaines décennies verront le monde changer dans des proportions que peu sont en mesure d’appréhender ; et il suffit de parcourir les petits articles de la presse franchouille sur le sujet chinois pour se rendre compte qu’au moins, la population française sera sagement rangée à l’abri de tous ces changements, aussi bénéfiques soient-ils : l’intelligentsia veille et ne leur en parlera pas, de peur de les choquer.

La Chine, tous les jours, sort un peu plus du communisme. Mais tout va bien : pour compenser, la France a heureusement choisi le chemin inverse.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires191

  1. Calvin

    C’est un tournant, h16.

    Pendant que nos intellectuels finissent de discréditer le capitalisme, en ayant même inventé un complot ultra-libéral d’extrême droite et fasciste – à tel point que ce fantasme est devenu réel pour que des gens du camp de l’extrême Bien tire tirent au fusil à pompe sur des photographes mainstream (à l’instar du pendule de Foucault) – , le monde bascule réellement vers l’économie de marché.

    Le monde se fracture en deux parties : la France des élites, éternel Phare de la connerie quotidienne des élites, et le monde soumis au réel.
    C’est le retour du village gaulois, seul contre tous, mais uniquement peuplé de politiciens, de syndicalistes et de journalistes.

    1. hussardbleu

      Nous sommes envahis de rhinocéros… toutes les élites ont des cornes sur le front, en fRance…ils ne sont pas en voie de disparition, hélas, et le pire est le rhinocéros l’haineux….

  2. vengeusemasquée

    Où l’on se rend compte que la Chine est mille fois moins sclérosée que la fRance… je ne donne vraiment pas cher de la peau franchouille dans les prochaines années, décidément.

  3. LeChat

    Dès que le Yuan deviendra accessible, j’en achèterais : il serait bien étonnant que son cours s’affiche à la baisse, du moins dans les premiers temps.
    Bonne façon certainement de mettre quelques économies à l’abri.

    1. Black Mamba

      Ma fille fait une escale à Hong Kong de quelques jours avant d’aller en Australie, son premier SMS : C’est GEANT !
      Elle est aux anges !

      1. channy

        Moi j ai trouvé cela très décevant Hong kong, les gens y sont d une grossièreté sans nom..j ai trouve les » mainland chinese » plus poli…
        si votre fille a du temps je lui conseille Macao…juste 45 minutes en hydro speed boat.

  4. val

    Eh oui , il suffit de poser le pieds là bas pour sentir pousser la croissance . C’est tout aussi fascinant que terrifiant.
    Bien sûr quand le tigre chinois sortira ses griffes , nos charmantes zélites accuseront la méchante mondialisation/capitalisation/fascisation (j’en oublie sans doute) du monde … Fascinant aussi le contraste de notre (encore) beau pays : quand on y retourne , rien n’a changé , tout est pareil ,bien à sa place , pris dans béton ou ds le formol . Mais les gens d’ici ne se rendent pas compte que tout bouge autour d’eux ! bon comme j’aime malgré tout mon pays , je me refuse a dire qu’il est foutu , mais bon , j’enrage

    1. lateo

      Le pays en a vu d’autres, et se relèvera. Vraisemblablement après un p’tit tour du côté de l’abîme, soit, mais il se relèvera. Je ne donne par contre pas cher de la peau de la Vème république et d’une grande partie de ce qui va avec.
      La question est donc plutôt ce qu’on obtiendra après… mieux ou pire?

      1. Maximilien

        Vous voulez dire que le pays se relèvera grâce à sa jeunesse analphabète, ne sachant pas raisonner ni réfléchir et qu’on a éduqué dans la haine de sa patrie ?
        Vous me semblez légèrement optimiste :p

        1. Calvin

          Le pays se relèvera par :
          – les gens qui actuellement courbent l’échine, travaillent et ne sont pas timorés par la « mondialisation »,
          – les expatriés qui voudront leur donner un coup de main.

          La masse des ignares devra prendre le train en marche, mais, de toute façon, c’est aussi ce qu’elle fait aujourd’hui…

          1. Aristarque

            Ne cherche t’elle pas plutôt, cette masse, à stopper le train voire à le faire dérailler pour être sûre de ne pas être obligée d’ y embarquer?…

      2. Théo31

        « mieux ou pire? »

        Pire. Elle fera comme l’Allemagne qui est allée au plus profond de la connerie humaine pour devenir le pays le plus puissant d’Europe.

        La fRance est un pays de cons et le restera encore très longtemps.

    2. Adrien

      On pourra dire ce qu’on veut de l’exécution effective des plans pluriannuels chinois (ça n’est qu’une stratégie de communication, seule une petite partie sera réellement mise en œuvre, le peuple doit s’écraser, etc.), mais au moins, ils en ont, eux, des orientations. Parce qu’en France et en Europe, rien de tout cela. On gère à la petite semaine, on discute de comment on répartit les subventions, on bricole une réformette par ici (qu’on débricole dans l’autre sens quelques mois ou années plus tard), on propose de réfléchir à la possibilité de peut-être envisager un changement sans faire trop de vagues, et tout continue comme avant, en ayant augmenté les taux des taxes et refilé des postes intéressants aux copains. Que ce soit Zarko/Fion ou Oulan/Zéro, ou les non-élus qui dirigent l’Europe, il me semble qu’on est cruellement en manque de vision, de leadership, de charisme. Aucun grand projet (l’énergie, l’espace, le rail, ou toute autre idée qui va bien), aucune idée capable de porter un peu les espoirs des peuples et de les rassembler autour d’une envie commune… Nous n’avons plus que des gestionnaires à la tête des nations, qui s’occupent un peu d’intérêt général et beaucoup d’intérêts particuliers — dont les leurs — en arrosant soigneusement de pognon ce qui permet de tenir encore un peu sans se remettre en cause… Désolant !

    3. GameOver

      Optimiste ou pessimiste that’s the question.
      On peut etre optimiste et voir le pays aller dans le mur, c’est mon cas, genre destruction creatrice car ca semble évident que ca va finir comme ca. C’est une constatation, pas un souhait.
      Je ne suis pas du tout fan de foot mais quand j’ai vu il y a quelques jours certains ici prier pour une defaite, ca m’a rappelé les années 2008-2010 sur les sites boursiers ou certains avaient l’espoir de voir le CAC a 1000, juste pour que ca péte, pour que leur VDM change. Mais ca n’aurait pas changé leur vie, il n’y a pas corrélation, mais vu que je suis dans la m… il vaut mieux que tout le monde y soit, comme si le debouclement de la crise au niveau du caniveau allait changer les choses.

      Pour moi le match de barrage n’est qu’une peripetie. Si ca fait des gens heureux, tant mieux (j’aime voir les gens heureux). Ayant eu deja qques souffrances dans ma vie, si peu, je sais que sur une pente descendante chaque joie est un moment d’euphorie qui fait oublier la souffrance, mais qu’une fois l’euphorie passée, on tombe d’un peu plus haut… donc je ne me fais pas de soucis pour mes contemporains, le quotidien va les rappeler a leur dure réalité.

      Je pense qu’il n’y a pas que des liberaux ici si je puis me permettre (je me permets) 😉 . Il y a aussi ceux qui veulent remettre tout a zéro, carressant ainsi l’espoir de prendre une part qu’ils n’ont pas eu jusqu’ici, mais peut-etre ne l’ont-ils tout simplement pas méritée.

      Ce « pourvu qu’ils perdent ! », ca ne me semble pas donner une bonne image du liberalisme. Ca ressemble plus a  » Tous des des cons! » et ce n’est pas spécialement un slogan de rassemblement, meme si on sait que le slogan en haut lieu est « du pain et des jeux ».
      Le libéral n’est pas un revenchard, nan ?

      1. Black Mamba

        Le « pourvu qu’il perdent  » c’est avant tout le ral bol médiatique de cet événement , comme ils ont payé leur place pour participer quand même, et bien on y aura droit au rabâchage médiatique tout prêt pour encore une fois nous enfumer et masquer à la population nos vrais problèmes , le foot c’est l’effet placebo du médicament miracle qui guérit tous les maux ;roll:

      2. Maximilien

        « Pourvu qu’ils perdent », oui, pourvu qu’ils perdent les parasites responsables de l’effondrement à venir, qu’on en soit enfin débarrassé.
        Pourvu qu’il perde, le petit peuple, non bien sur que non, et c’est d’ailleurs pour éviter cela que l’on passe tant de temps à essayer d’informer le plus de gens possibles sur l’incurie étatiste…

        1. MJ

          « pourvu qu’ils perdent » ça ressemble à la politique du pire. CAD à utiliser avec très très grand discernement et uniquement quand on est vraiment acculé.
          et se souvenir que dans ce cas les « petits » trinquent mille fois plus que les puissants.

      3. Théo31

        « le quotidien va les rappeler a leur dure réalité »

        Ca fait 40 ans que la réalité rattrape le quotidien, et le logiciel n’a pas changé : la folie est de faire toujours la même chose en espérant un résultat différent. Quand les gens en auront marre de voter pour des malades mentaux…

      4. Nicobos

        Le pourvu qu’ils perdent, c’est parcequ’à coup sûr cela devait être récupéré en cas de victoire. Et paf, ce fut le cas : présiflan et moscovicidose ont immédiatement sauté à pied joint sur l’occaz qui se présentait là par miracle.
        Cela fait longtemps qu’ils le disent, et là encore plus : la crise est due à la sinistrose, aux médias, au « french bashing » selon moscomerde… La croissance, il suffit d’y croire pour qu’elle arrive. C’est leur seul programme « économique ».

  5. infraniouzes

    Les Chinois ne s’apprêteraient-ils pas à taper du poing sur la table et exiger que le yuan devienne monnaie de réserve ? Ils en auront bientôt les moyens au train où vont les choses. Et alors quid du dollar ?
    Décidément, des trains passent et repassent et nos intelligences supérieures hésitent encore à sauter dedans.

  6. Higgins

    Article intéressant bien que je sois nettement moins optimiste que toi quant à l’avenir de la Chine. Le ou les problèmes ne viendront pas stricto senso de la nouvelle impulsion donnée par le PC chinois, le passage au capitalisme est par trop acté pour pouvoir revenir en arrière, mais plutôt de la manière dont ce pays surmontera, s’il le peut encore, les dossiers écologiques dont le plus important est celui de l’eau. De mémoire, 90% des cours d’eau chinois sont pollués à très pollués. Avec la population qu’on lui connaît, le pouvoir chinois va devoir s’attaquer en profondeur sauf à faire de ce pays un désert invivable. La hargne avec laquelle les chinois s’accrochent au Tibet s’explique en partie par ce biais. Un autre problème, politique du coup, est celui des libertés individuelles dans un pays profondément confucianisme. Il va être passionnant d’observer comment le pouvoir va gérer cette transition indispensable.
    Une dernière remarque, il est, d’une certaine façon, plus facile de réformer en Chine qu’en France, la relation au respect de la vie humaine et à l’individu n’étant pas tout à fait identique. Ça n’exonère en rien nos gouvernements successifs de leurs devoirs et n’infirme en aucune façon la justesse de ta conclusion. La France avance désormais dans l’Histoire le fondement bien mis en vue, ce dernier offert à tous les sodomites du monde, le regard tourné vers un passé qui s’éloigne inexorablement quand il n’est pas systématiquement nié ou tourné en ridicule. Les sinistres cuistres qui président à cette dégringolade ont hélas trop bien lu Orwell et trop bien compris la méthode à employer.
    Pour les naïfs qui pensent encore que la courbe du chômage va s’inverser: « Tout va bien en France : l’indice manufacturier PMI (Markit) (qui est un indicateur précurseur fiable de l’activité économique) baisse en novembre à 47,8 % de plus en plus sous la barre critique des 50 %,…Seuls les experts en manipulations de chiffres de l’Insee peuvent encore justifier une croissance et les hommes politiques au pouvoir (et leurs affidés) s’en féliciter. » (http://chevallier.biz/2013/11/pmi-manufacturier-france-ca-empire-octobre/).

    CPEF

    1. ertyu

      90% des cours d’eau chinois sont pollués à très pollués.

      =>Avec un peu d’argent, ca va s’améliorer à vitesse grand V

      Quant à la démocratie, le confucianisme et autre, je pense qu’il est inutile de raisonner là dessus en occidental.

      1. Peste et coryza

        @ertyu
        Cela dépend du type de polluants. Parfois, les terrains sont définitivement condamnés.
        La remédiation prend beaucoup de temps et coute cher, en général.

        D’où le Tibet : c’est la réserve d’eau potable de 50% de l’humanité, rien que ça.

        1. ertyu

          Certes il y aura des problèmes durables comme celui que vous évoquez et vous avez raison.

          Cependant, je dirais, pas de problème sans solution. Si il faut désaliniser, il le feront par exemple. Je ne pense pas qu’ils tergiverseront à chaque décision, c’est ce qui fera leur force.

    2. « ce pays surmontera, s’il le peut encore, les dossiers écologiques dont le plus important est celui de l’eau »
      Pour le coup, ce n’est vraiment pas ce qui m’inquiète.

      La Chine a effectivement des problèmes (de population, de bulle immo, de libertés essentielles). Mais à mon avis, ils ne sont pas plus insurmontables que les problèmes français, par exemple…

      1. Riguite

        Quand on voit leur gnaque, leur capacité de travail et de réaction, on se dit que rien ne semble insurmontable pour eux.
        Mon fils ainé qui faisait du chinois avait une prof (mariée à un français) qui était effarée de l’EN d’abord et de notre politique économique ensuite, la jugeant plus communiste que celle de la Chine.

        1. fangshuo

          J’ai eu de la part d’amis Chinois des commentaires similaires, très sérieusement. Oui, la France est plus communiste que la PRC, pour au moins deux raisons : les Chinois sont depuis toujours un peuple commerçant, et c’est également (d’ailleurs ça va ensemble) un peuple extrêmement pragmatique. Voire par exemple la fameuse phrase de Deng Xiaoping sur le chat qui attrape les souris lors de son discours de Shenzhen, mais aussi toutes les anecdotes que vous racontent les étrangers ayant séjourné en Chine.

          Au sujet de cette différence de mentalité: je me suis livré à un petit exercice intéressant depuis que je vis en Chine, en demandant régulièrement à toute sortes de personnes quel est leur « rêve ». La réponse la plus fréquente, en général après une cogitation un peu étonnée, car ce n’est vraiment pas une question naturelle pour le pékin chinois moyen, est la suivante : gagner suffisamment d’argent… pour ouvrir un petit commerce.

          Etonnant non ? Je me demande quelle proportion de Français on ce rêve là. Et quel serait la réponse de la plupart des français. Mais ce n’est sûrement pas de devenir patron, et encore moins petit patron. Or c’est précisément ce que m’expliquent ceux à qui je posent cette question : être autonome, être indépendant, mais ne pas non plus prendre trop de responsabilités, interférer dans la vie de trop de gens, ce qui serait synonyme de problèmes sans nombre.

          En tout cas, cette idée me semble étonnamment saine. Ils ne rêvent pas de devenir riches pour arrêter de travailler, faire le tour du monde, ou que sais-je. Mais simplement pour s’assurer un moyen de subsistance et en même temps une place dans la société. En tout cas c’est comme cela que je l’interprète.

          Enfin, sur les problèmes environnementaux, nous avons du mal à imaginer la gravité de cette question. Il n’est pas question ici du blabla écolo auquel nous sommes habitué en France. Modestement, j’ai pas mal arpenté la Chine dans les deux dernières années, et malgré la diversité des paysages, des altitudes, des cultures locales, il y a une chose qui est permanente : c’est l’absence totale de l’idée même d’environnement, aussi bien chez les individus de base (si vous me passez l’expression), pour qui ça ne pose aucun problème de jeter ses déchets de toute sorte dans la cour de la ferme en attendant que la prochaine pluie lave tout ça, que dans les organisations gérées par des gens a priori plus instruits.

          Les gens n’ont absolument pas conscience que ce qui est relâché ici (dans l’eau, l’air, le sol) ne disparaît pas à partir du moment où je ne le vois plus. Pour nous c’est évident, mais je vous assure que ce n’est pas le cas pour une très large majorité.

          Exemple : le gros scandale actuel est celui du recyclage de l’eau des égouts en huile de cuisson bon marché. De petites gens récoltent la couche supérieure de l’égout des grandes villes, on fait bouillir tout cela pour récolter la partie grasse, on la nettoie comme on peut pour lui donner une apparence acceptable, et on le vend comme huile de cuisson aux petits restaurants et marchands ambulants.

          Vous imaginez la nocivité de ces pratiques. Mais je crois que les gens qui pratiquent cela n’en ont tout simplement pas conscience. En raison de leur ignorance crasse d’une part, car la Chine, malgré ses transformations récentes, a quand même traversé trente années de communisme pur et dur (1949-1978), et aussi de l’absence dramatique de sens des responsabilités que l’on observe dans tous les ex-pays coco.

          Pour résumer, le problème écologique chinois, c’est surtout un problème sanitaire. La population chinoise est durablement empoisonnée, et il va y avoir un coût humain très très lourd à supporter dans les années à venir. Non seulement cela va peser très fort sur l’économie, mais le fait d’être malade irrémédiablement à quarante ans, à cause de l’incurie et de la corruption des politiques, c’est beaucoup, beaucoup plus insupportable qu’un très théorique indicateur de Gini à 0.4 ou 0.5.

          1. Higgins

            Merci de ces précisions. J’ai eu un cours il y a quelques années sur ce sujet par une sinologue accomplie aussi compétente que jolie. Vos propos recouvrent les siens.

          2. paf

            c’est un probleme issu du communisme qui a encourage les comportement primitifs et irresponsable.On a exactement la meme chez tous les gens quiviennent de pays tres pauvres, sauvages OU communistes; la meme en Inde, la meme en Russie, la meme chez les Indiens d’Amerique.

          3. channy

            « quel est leur « rêve ». La réponse la plus fréquente, en général après une cogitation un peu étonnée, car ce n’est vraiment pas une question naturelle pour le pékin chinois moyen, est la suivante : gagner suffisamment d’argent… pour ouvrir un petit commerce. »
            La réponse du Fraonçais sera :Rentrer dans la fonction publique pour la sécurité de l emploi.
            Sinon bon commentaire sur la mentalité chinoise…
            Le principal enjeu de ces reformes sera de savoir comment elles seront appliquées par les politicards locaux…car ces oiseaux là ne renonceront pas à leurs privilèges.
            Sinon pour les huiles de cuisine bon marché c est un tel business qu on en a même retrouvé en vente dans les magasins Carrefour en chine..bien entendue cette huile était vendu comme une huile « normale »…
            Cela fait des années que le problème des huiles de cuisson perdure et rien ne semble enrayer le trafic malgré les actions entreprissent par les autorités.

            1. Black Mamba

              J’ai envoyé le lien de cet article à ma fille

              http://www.washingtonpost.com/blogs/worldviews/wp/2013/10/28/you-may-never-eat-street-food-in-china-again-after-watching-this-video/

              Elle m’a écrit ceci : »Merci je vais vomir rien que en me levant … Pfff moi qui voulait faire une street food a midi je sais pas si jvais reussir ….  »
              😈 Ma question est ce que Hong Kong est aussi concerné par ce trafic d’huile pour les restos des rues ❓

      2. Greg

        A propos de l’eau…

        Nestlé a commencé à racheter tout ce qu’elle peut comme sources d’eau en bouteilles il y a plusieurs années.
        Et j’ai en mémoire que Peter Brabeck avait lâché il y a déjà 2-3 ans que selon Nestlé, le marché de l’eau en bouteilles était estimé passer de 3 à 100 milliards $ de chiffre d’affaire annuel à l’horizon 2030 selon leurs prévisions…
        Donc le problème de l’eau potable en Chine (et ajoutez l’Inde pour faire bonne mesure) a forcément été compris par Nestlé il y a déjà un bout de temps.

        1. Greg

          Et d’ailleurs je vous mets le lien d’une vidéo que je considère intéressante à ce sujet de 6 minutes, le point de vue de Nestlé en 2009 sur l’eau :

        2. channy

          Étonnant de voir comme les suisses de Nestlé ont su faire du business avec l’eau en Chine à mettre en rapport avec nos génies français de Danone et leur marque wahaha.
          Hier j ai lu le cours de géographie niveau 6 eme des enfants de mon boss ce qui est dit sur l’Asie est proprement affligeant..sans parler de la chine..la seule ville mentionnée est Hong-kong..le reste est consternant on y décrit l’Asie des années 80.

  7. Riguite

    BFM a parlé ce matin des réformes chinoises que vous décrivez et qui vont avoir un impact sévère sur l’économie mondiale. Mr Soumier le disait clairement et citait une phrase d’un ancien dirigeant chinois (pardon j’ai oublié le nom, il me semble que c’était Deng Xiaoping) « Qu’importe que le chat soit noir ou blanc, du moment qu’il attrape des souris ».
    Et dans le même temps, Angela Merkel annonce la mort dans l’âme l’instauration d’un smic en Allemagne.

    1. Le Gnôme

      « Et dans le même temps, Angela Merkel annonce la mort dans l’âme l’instauration d’un smic en Allemagne »

      Et Moscou WC applaudit, ce qui prouve que la décision est mauvaise.

          1. petit-chat

            Relevé sur d’autres commentaires, dans d’autres articles de H16 :
            moscouvichy
            Moscovisqueux
            Malheureusement, je n’ai pas noté les pseudo des commentateusr, mais bon, vu l’efficacité de la daube pire, je ne risque pas grand chose en cas de dépôt de copyright.

      1. fangshuo

        En l’occurrence son patronyme est Deng, et son prénom Xiaoping. Ce qui nous permet d’affirmer, lorsque nous constatons le fruit de ses réformes, que M. Deng n’était pas fou.

  8. kelevra

    la chine a quand meme beaucoup de probleme et il ne faut pas fantasmer la reussite. meme s il est vrai qu une partie du pays est plutot capitaliste, une grande partie de la population n a encore rien vu venir et est quand meme plus proche d un pays sous developpe. les apparatchiks du pays vivent tres bien, j en suis moins sur pour les ouvriers semi esclaves et les paysans. en voulant privatiser la terre, le PC chinois veut surtout eviter des problemes sociaux, la grogne monte de plus en plus. idem pour les ouvriers. la chine connait une bulle de l immobilier aussi importante que l espagne peut etre pire, la croissance reelle est plutot a 3% qu a 7%, les exportations bizarrement sont tres surevaluees (voir les editos d olivier delamarche). le PC chinois est surtout en train de relacher un peu la bride sur sa population avant d avoir la revolution sans ses rues, la place tien an men n est pas si loin.

    1. Higgins

      Depuis trente ans, environ 300 millions de chinois ont eu accès au modèle de vie occidentale et vu leur qualité de vie quotidienne s’améliorer. Jamais dans l’histoire de l’humanité, un tel évènement n’avait eu lieu. Bien sûr, vu la population, il en reste à peu près 800 millions sur le carreau et il est évident que le pouvoir chinois a sur les bras une problématique sociale complexe et difficile. Je ne crois cependant pas qu’il y est d’autre voie possible, l’autre modèle s’avérant être un échec complet.
      Maintenant, si dix morts dans une manifestation en Occident seront vécu comme un drame par l’opinion, en Chine, ce n’est pas une statistique exploitable. Si vous pouvez les trouver (car je ne crois pas qu’ils soient encore édités), lisez « Le Consul » et « Le fils du Consul » de Lucien Bodart où l’auteur raconte sa jeunesse à Kunming (sud-ouest de la Chine) dans les années 20 où son père était consul de France et en charge de la construction du chemin de fer reliant Hanoï et Kunming. Ces deux livres en disent beaucoup sur la mentalité chinoise. extrêmement

  9. mps

    La Chine a parfaitement construit sa trajectoire.

    De productrice de tee-hirts mal coupés, dans des ateliers sordides, elle n’a cessé d’améliorer la diversité et la qualité de sa production, et est devenue le grand magasin du monde.

    Les bénéfices engrangés ont été pour un part destinés à augmenter les salaires (qu ne sont plus inférieurs aux nôtres que de 30 % avec un coût de la vie remarquablement bas), et pour le reste à s’investir dans les pays occidentaux mais aussi en Afrique. Les pays occidentaux sont décevants actuellement, en Afrique, ça marche ! Toujours est-il qu’elle garde encore un taux de croissance à faire pâlir le reste du monde.

    Désormais, ayant assuré ses arrières, elle passe dans une phase d’embourgeoisement : le consommateur chinois est devenu un vrai client, on va en faire un « capitaliste », ce à quoi aspire tout humain normalement constitué. La Chine sait que la gestion publique est la pire.

    Elle avance donc, à pas prudents, vers le libéralisme, le vrai, celui où l’épargnant est respecté. Elle sait qu’on ne réforme pas contre son peuple, et que le communisme ne s’effacera que de génération en génération. Elle n’est donc pas pressée.

    Mais l’essentiel, c’est que la « dictature chinoise » n’a pas à s’embarrasser d’électoralisme, alors qu’en France, on ne songe qu’à cela 🙂

  10. Christophe

    Il convient d’être prudent.

    -chaque nouvelle direction annonce de grands « plans », de vastes « réformes ». C’est leur modèle qui veut ça.
    Est-ce donc seulement de la communication politique, ou une vraie volonté ?

    -la convertibilité du RMB relève, pour le moment et pour longtemps encore, d’un pur fantasme.
    Une monnaie convertible et mieux de réserve… c’est avant tout une question de confiance.

    Peut on faire confiance aux gens qui gèrent le RMB et la Chine ? La réponse est clairement non. Puisque les riches chinois eux mêmes s’empressent de faire sortir leur pognon de Chine !

    Car ils savent (et souvent dans leurs chairs) ce dont sont capables les mandarins rouges…

    Ils envoient en outre leurs enfants à l’étranger, achètent des résidences à l’étranger autre signe de défiance.

    -dans les autres détails, le droit de propriété a déjà été aménagé, et la fin de l’enfant unique est une nécessité économique. On est donc loin de vraies et retentissantes réformes. Du simple pragmatisme, ce qui est déjà bien.

    -non, les problèmes d’environnement ne seront pas réglés avec « un peu d’argent »…
    Voir la news d’il y a 2 semaines : petite fille de 8 ans, vivant à Pékin près d’un échangeur routier… atteinte d’un cancer… des poumons !
    Sans parler de l’eau (problème encore plus grave).

  11. Dahu

    Mouais. Suffit de voir la situation à Pékin pour largement douter de la puissance de la Chine dans l’avenir. Entre la pollution et la destruction de toutes les valeurs morales qui ont pourtant marquées le peuple durant des millénaires, moi j’observe surtout une société à la dérive et dont les troubles sociaux sont de plus en plus récurrents. Exactement comme en France.

    1. Riguite

      Sauf que le pays est riche et encore tenu d’une main de fer. Cela peut lui laisser une marge de manœuvre. Ce qui n’est plus le cas de la France.

    1. hussardbleu

      mais dans l’état actuel de Communisme En Quenouille (CEQ), mi-chair mi-poisson, dans le genre si on veut

      Je suis Oiseau ; voyez mes ailes :
      Vive la gent qui fend les airs! »
      …/…
      « Moi, pour telle passer ? Vous n’y regardez pas.
      Qui fait l’oiseau ? c’est le plumage.
      Je suis Souris : vivent les Rats !
      Jupiter confonde les Chats ! »

      pensez vous qu’un massacre du style Tien Anmen serait encore possible ?

      Si la main de fer rouille, tout devient possible, et dans l’anarchie… quand on commence à douter de sa force, c’est la fin…

    2. channy

      Attention les chinois vous diront toujours que les reformes faites par le gouvernement central sont bonnes, c est juste la manière dont elles sont appliquées par les potentats locaux qui fait la différence…
      Si Révolutions il y a en chine ce sera des troubles concentrés dans des provinces …je ne vois pas une insurrection générale

  12. Von Mises

    En effet, pendant que la France s’enfonce dans une spirale suicidaire de type Argentine sous Evita Peron, la Chine se déploie, tranquillement, sur tous les plans :
    Economique :
    – Parmi les premières réserves mondiales d’or (et premier acheteur mondial avec l’Inde) comme le dit si bien H16,
    – Premières réserves monétaires de la planète :
    http://databank.worldbank.org/data/views/reports/tableview.aspx
    http://www.imf.org/external/np/sta/ir/IRProcessWeb/data/hkg/eng/curhkg.htm#I
    – premier créancier des Etats Unis (détenteur de Treasury Bonds US), avec 1293.8 milliards de USD en TBonds
    http://www.treasury.gov/resource-center/data-chart-center/tic/Documents/mfh.txt
    Education
    – Parmi les pays les mieux classés en éducation :
    http://www.oecd.org/pisa/46643496.pdf
    Note : la France n’apparait même pas dans les 17 premiers
    Hong Kong et Singapour arrivent à la 3ème et la 5ème place respectivement
    http://www.economist.com/news/international/21569689-research-comparing-educational-achievement-between-countries-growing-drawing
    regardez Shangaï, Hong Kong et Singapour, systématiquement au-dessus de la moyenne OCDE
    R&D :
    – Résultats qui, qui bien sûr vont en faire le chef de file pour les dépôts de brevet dans le monde :
    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_patents
    brevets qu’ils nous vendront en Yuan …
    Ils vont y arriver, sans tirer un seul missile…
    Quant à la France, l’Argentine me parait un modèle tout à fait dans nos cordes … http://www.histoire.presse.fr/actualite/infos/chronique-du-desastre-argentin-01-04-2002-5081
    Et http://www.peronismo.co/
    Et pour finir en musique : http://www.youtube.com/watch?v=aulW9uVTCmw
    Vaya con dios …

    1. Maximilien

      Un être humain sur trois qui possède un téléphone portable possède un téléphone Huawei.
      Pas mal pour une entreprise sortie de son pays en 1997.
      Et quand on voit le rythme de croissance des leaders du marché chinois sur d’autres secteurs, difficile de ne pas être optimise pour eux et… pessimiste pour nos entreprises qui se sont battues depuis 20 ans pour transférer le plus possible de technologie aux concurrents chinois :p

      1. GameOver

        Les transferts technos ce n’est pas un probleme. Les transferts technos ont exactement le meme effet que les brevets : les ameliorations profitent a tout le monde Voir l’évolution du moteur a vapeur au travers de Savery, Newcomen, Watt : ce sont les licences des brevets qui ont permises l’évolution.
        L’innovation technologique est aussi dans les genes, pas ceux de l’ADN, mais dans l’environnement technique et eco, y compris l’instruction et l’education.

        1. tess

          Il y a un autre moyen de développer sa technologie sans dépenser un sous en innovation et recherche en développement : L’espionnage industriel. Les japonnais l’ont utilisé allègrement pour atteindre un niveau de technologie assez rapidement. C’est ce que font les chinois à l’heure actuelle.

          1. GameOver

            L’espionnage industriel c’est du transfert techno gratuit, sans contrepartie. Si ton voisin te pique tes graines dans le cabanon de ton jardin ca le rend juste dépendant. Il n’aura rien appris et ne pourra pas s’adapter. Au contraire, il n’aura pas entrainé son esprit a resoudre des problemes.
            Et quand il aura compris la technologie n-1, on leur vendra la n, on sera en train d’utiliser la n+1 et de développer le n+2 et de penser a la n+3.
            Copier n’est pas comprendre.

            Le coup des japonais copieurs, c’est le truc des annees 80-90. quand les japonais sont devenus les 1ers au niveau electro, voiture et finance. Ils ont copié qui ? Que celui qui copie soit 1er ex-aequo ok… mais pas 1er loin devant les autres.

            Rappelle toi quand tu me copiais dessus a l’ecole !

            1. Aristarque

              C’est possible. Mais tous les acquéreurs de technologie terrestres ne sont pas forcément amateurs du dernier cri technique pour des raisons de prix, de coût d’ exploitation, d’ arrière-plan local d’ infrastructures, de qualité professionnelle de la M.O. On s’est beaucoup gaussé des Coréens qui ont acquis la technologie des TGV niveau 1 et sont, pour le moment, incapables d’ aligner des TGV à la hauteur des nôtres. Sur un marché européen, on ne les craint pas. Mais sur un marché de pays en voie de développement ferroviaire comme l’ Arabie Saoudite, celle-ci, bien que riche comme Crésus, a acheté ancienne gamme coréenne plutôt que top niveau européen… au grand dam de la SNCF, d’ Alstom, etc… Pareil pour les centrales nucléaires…

  13. Laurent

    Ce qui veut dire qu’un immense marché s’ouvre pour nous français. Et probablement que, mise à part quelques industries du luxe, on va encore passé à côté de la plaque.
    On peut quand même espérer, mais j’en doute très trèèès fortement, que les chinois verront la fin de cette dictature de merde… devant laquelle on se couche depuis bien trop longtemps.

    1. GameOver

      Je pense qu’il ne faudrait pas oublier que certains pays sont sortis de l’age de pierre que tres recemment et que la ou nous avons avancé d’un pas tranquille (3 en avant, 2 en arriere) ils sont obligés d’avancer au pas de course. Je ferai le // aussi avec les religions. Le terrorisme issu des religions a aussi existé chez nous : l’inquisition, la nuit du 10 Aout ce n’est pas si vieux. En espagne c’etait encore vrai en 1830. Et la séparation de l’église et de l’etat en France c’est en 1905… hier…

      1. Higgins

        On peut le voir ainsi. Certains pensent que le monde musulman, si on s’en tient à sa chronologie (l’Hégire en 622 après JC) est en sortie de son Moyen-âge (si on compare cette chronologie avec la nôtre). Ceci explique peut être cela. Personnellement, je ne le pense pas.

  14. boubous74

    cette reforme chinoise n’est uniquement due qu’au ralentissement économique en cours (ralentissement mondial d’ailleurs) : elle mise le tout pour le tout pour générer quelques temps encore de la croissance…
    du fait de la finitude des ressources, on ne peut que s’interroger de l’impact de la future hausse de la population chinoise… une chose est sure il n’y en aura pas pour tout le monde…

      1. Peste et coryza

        Ah, faut voir…

        La remise en cause du statut du dollar signifie forcement la guerre (chine et alliés contre USA et alliés), sauf si l’un des camps s’écroule le premier.
        D’où les crédits dépensés dans l’armement naval en chine, Russie et USA…

        Sans parler des autres sujets de discorde :

        Les autres conflits potentiels (Liste non exhaustive) sont au tibet (pour l’eau potable et les mines), dans l’est chinois (plein de turcs, mais aussi plein de mines et de gaz), en Mongolie (allié des usa), dans le pacifique (contre le japon et la Corée du sud, alliés des usa), au moyen orient (Israël et saouds vs iran, or iran=allié de la chine), en Afrique (terres arables, la chine n’arrive plus à nourrir sa population avec ses seules terres arables, elle doit sécuriser ses approvisionnements)(ce qui la met en conflit avec les peuples africains [éternels cocus de l’histoire], les usa, les européens, le japon, la corée du sud, et les arabes),en inde (les indiens n’apprécient guère les chinois, et lorgnent sur le tibet), en asie centrale (les pays en stan, tous plus ou moins sous contrôle us + le projet grand turc de erdogan et sa clique), et même en sibérie (même si la russie est un allié, les russes n’apprécient guère la sinisation de la sibérie).

        1. NoName

          « la chine n’arrive plus à nourrir sa population avec ses seules terres arables, elle doit sécuriser ses approvisionnements »

          C’est négliger que si, comme le dit H16, les paysans peuvent posséder leur terre et s’en servir comme capital ou garantie pour les prêts, l’arrivée du capitalisme chez les paysans risque de se traduire par une forte augmentation du rendement par ha. On est à plus de 7,5t/ha en France, en Chine on arrive à 5,18t/ha. Si on a 33 millions d’ha qui prennent 20 à 25% de rendement en plus, ça va faire une sacrée augmentation des stocks, et puis, en Afrique on a un frémissement (léger, mais ça commence) qui pourrait amener à enfin mettre en valeur les terres arables de certains pays grâce à l’arrivée de capitaux.

          1. Peste et coryza

            Certes…

            Mais vous oubliez :
            1 l e bétonnage pour le réseau routier et ferroviaire chinois
            2 : la pollution, qui dans certaines régions oblige les agriculteurs à,poléniser à la main !
            3 : la hausse du niveau de vie et ses conséquences du point de vue habitudes alimentaires.

            La corée du sud et le japon ont beau avoir des systèmes agricoles très performants, ils sont obligé d’aller acheter des terres en Afrique…
            La chine fait déjà pareil.

            1. NoName

              1) Ça prend une place quand même réduite sur l’espace
              2) problème qui se règlera avec le capitalisme. Les paysans auront tout intérêt à valoriser le plus de terre possible
              3) Là, vous marquez un point.

              Cependant, s’ils achètent (les paysans chinois) des terres en Afrique, tant mieux. Ils pourront investir sur place et peut être sortir les paysans locaux de la misère.
              Et puis, l’hydroponie, l’aéroponie et l’ultraponie n’en sont encore qu’à leurs débuts, les chinois seront certainement bien moins réticents à essayer ce genre de truc que les européens qui, principe de précaution oblige, refuseront d’y toucher.

      2. boubous74

        personnellement je n’en ai pas grand chose à faire de mourir ruiné du moment que je meurs heureux, mais chacun ses préoccupations…
        pour en revenir aux croissances exponentielles, en bon libéral, je préfère choisir le contrôle de la population plutôt que de devoir subir celui ci (par la pollution, les guerres, la misère, etc…)

          1. Peste et coryza

            Pas d’accord.
            En général, la population se contrôle par des événements extérieurs : famines et épidémies notamment. Les guerres ne sont guère efficaces (même les guerres d’extermination ont échoué !).
            Par exemple la crise démographique des années 1300 a été résolue par la crise économique de 1315 et la peste noire.

            Dans l’histoire, je ne crois pas qu’il y ait des cas de masses d’hommes et de femmes refusant de se reproduire pour assurer le futur de la collectivité.
            Surtout qu’en général, votre survie en tant que vieux nécessite d’avoir des enfants…

            1. Tu peux trépigner comme tu veux, mais tu as tort, P&C. Désolé (oui, encore une fois, mais bon).

              Et va voir google Gapminder si tu ne crois pas : à mesure que le niveau de vie augmente, la fertilité des femmes dégringole. L’humain fait d’ailleurs partie des animaux dont la stratégie de reproduction passe de r à K ou l’inverse en fonction des paramètres extérieurs sans avoir besoin d’un quelconque contrôle interne. C’est automatique.

            2. raimverd

              « Earlier booms [in world population] were brought to an end by a fall in living standards and a rise in mortality rates. Now the mechanism is gentler : it is reproduction rates that fall as children have to take place in the hierarchy of gratification – cars, hi-fi, TV sets and holidays abroad – available in the consumer society. This is not what Malthus had in mind, but it’ll do. » p 37
              “Education has certainly changed attitudes, though personnal concerns are probably responsible for more of the fall than global worries : babies are now viewed as espensive consumers durables to be budgeted for rather than bought on impulse. And there is nothing wrong with that.” p 288/9
              Atlas of World Population History Colin McEvedy and Richard Jones Penguin 1978

        1. André Rosa

          boubous74: « en bon libéral, je préfère choisir le contrôle de la population »
          Le contrôle, dites-vous. Par la fiscalité? par la propagande d’Etat? par la castration? …
          Beau libéralisme!

  15. Lambda Expression

    Je discutais hier soir avec un membre de la delegation Francaise qui est allee en Israel.
    Moulande y a declare que la fRance avait tout a apprendre des pepinieres de startup israeliennes.
    Il en a fait l’eloge et plus generalement des implications economiques.
    Il est schizophréne et c’est l’air de son pays qui le rend malade. Il faut l’aider, expedions le vite fait loin, tres loin.
    Plus serieusement : On peut le vomir, on en bien le droit et il le merite.
    Cependant je le pense fondamentalement social democrate et j’ai peur qu’il fut sincere dans sa declaration.
    De retour, il remet son costume de gros sumo rose, bien tout mou, il va pouvoir se faire balancer dans tous les sens et rester ridicule.

    1. Karamba!

      J’imagine notre crétin national découvrir la libre entreprise à l’étranger et en rentrant décrocher son téléphone et dire : Je vais en parler à nos partenaires sociaux…

    2. Calvin

      Je rappelle l’épisode du « La finance, c’est le Maaaal », déclamé par François Hollande au Bourget, France, et une semaine plus tard « La France a besoin de la City » à Londres, R-U.

      La schizophrénie, c’est juste fonction des micros qui se trouvent devant lui.

      Si c’est des Français, on sort la propagande bisounours et keynésienne.
      Si c’est des étrangers, on promet du sang et des larmes pour le peuple français multi-millénaire (voire même issu du Crétacé).

    3. Maximilien

      Le plus drôle, c’est qu’il part faire les yeux doux à Israël et cogne sur l’Iran pendant que les Etats-Unis, ayant bien compris qu’ils ont perdu la partie iranienne face aux chinois s’agitent dans tous les sens pour s’y réimplanter…

  16. eheime

    On critique beaucoup les américains et leur politique du dollar.
    Mais ils avaient le probleme suivant :
    La Chine avait une politique étatique visant à amoindrir fictivement la valeur du renmibi en l’echangeant à taux fixe contre le dollar, alors que celui-ci ne cessait d’arriver vers la Chine en raison des exportations vigoureuses vers les USA.
    Si la Chine était libérale commes les USA l’étaient il aurait du se passer la chose suivante :
    La monnaie Chinoise aurait progressivement pris de la valeur, le niveau de vie Chinois aurait suivi et la Chine serait progressivement un autre Etats-Unis en consommant plus et en exportant moins jusqu’à trouver un équilibre.
    Mais l’Etat Chinois a artificiellement continué à changer un meme nombre de renmibis contre un dollar qu’on lui résentait (en émettant beaucoup de monnaie. Le stock de dollars ains accumulé était ensuite renvoyé au USA contre des promesses de remboursement intenables (USA sont sur-endettés).
    Rappelez-vous, les USA à un moment ont voulu dialoguer avec la Chine en lui demandant de libérer sa monnaie et son marché. La Chine a été sourde.
    Les USA auraient pu prendre des mesures protectionnistes. Mais ils ont été plus sournois : Ils ont literallement pris les Chinois à leur propre jeu en leur disant « vous voulez accumuler du dollar ? Eh bien vous allez en avoir autant que vous voulez ! Tant que vous ne changerez pas de politique, tant que vous ne libéraliserez pas votre marché, on vous paiera en monnaie de singe. »
    Et la Chine a finit par changer de politique, dont acte.
    Je ne sais pas si c’était la meilleure façon de procéder, mais en tout cas, ils ont fait plier la Chine (de toute façon ça ne pouvait pas durer eternellement ..).

    1. eheime

      En étant rationnel, la bonne solution pour les USA, après 2001, aurait quand même été de tenir compte d’une baisse de son niveau de vie, qui s’imposait, plutôt que de le soutenir artificiellement. Il fallait laisser les taux tels qu’ils étaient, ou de les baisser juste un peu. La population américaine aurait pris une bonne récession dans la tronche avec baisse de niveau de vie conséquente. Les Chinois auraient moins vendu, moins accumulé de dollar et peut-être changé de politique plus tôt.

  17. GG

    [Bref hors-sujet]
    Devant payer pour la 1ere fois de ma vie la « taxe d’habitation » (800€ pour 75m² à Paris – à 3 colocataires), j’ai tenté de me rendre sur divers sites étatiques pour comprendre comment elle était calculée.

    Quelle erreur.

    1h et 3 aspirines plus tard, je renonce. Quelle bordelitude cette administration…

      1. GG

        Ah, merci !

        Une petite question, on paye cette taxe en absolu sans se soucier des jours d’habitation ?
        Donc si j’ai déménagé le 2 janvier pour partir en Papouasie je me prends tout de même 800€ dans la tronche le 15 novembre suivant ?

          1. riton

            @GG
            800 euros de taxe d’habitation à diviser par trois (3 colocs) ?
            Pas excessivement cher, mon vieux.
            Il y a plein de gens qui ailleurs qu’à Paris, pour un petit 4 pièces, se prennent violemment dans la tronche une taxe d’habitation de 1200 euros…… à payer comptant le 15 novembre au plus tard

            1. Marc Aurèle

              Il faut lire les commentaires des lecteurs en fin d’article, ça décape à sec. Comme disait H16 il y a quelques semaines, d’un coté le calme des menteurs professionnels et de l’autre la pression magmatique qui s’amplifie.

    1. DirtyBond

      Plusieurs choses à faire pour vous détendre:
      – leur envoyer un courrier leur demandant le mode de calcul car le montant vous semble anormalement élevé.
      – demander un étalement du paiement (étudiant sans le sous, difficulté financière, etc…)
      – envoyer un courrier à votre Mairie (et aux futurs candidats ?) pour vous étonner de cette taxe si élevée, de leur demander les raisons et ce qu’ils comptent faire pour la réduire l’année prochaines (élections).

      1. riton

         » envoyer un courrier à votre Mairie (et aux futurs candidats ?) pour vous étonner de cette taxe si élevée,  »
        Alors ça c’est peine perdue.J’ai déjà essayé et leur réponse est toute trouvée.
        « Cher monsieur, la partie de taxe d’habitation de la ville n’est pas si élevée que ça , lisez bien votre feuille d’impot, c’est la part qui va au département qui vous plombe »
        bien sûr on s’aperçoit alors que le département n’est pas du même bord politique que la ville.

    2. Aristarque

      La TH est calculée en fonction d’une multitude de critères pour aboutir à une sorte de surface corrigée qui sera taxée au prix du m2 défini pour l’ exercice fiscal. C’est le fameux loyer fiscal de référence. Globalement comptent le quartier, la qualification de la voie de situation (rue, avenue, place ou impasse), la nature générale de l’ immeuble, la surface proprement dite, l’ étage (plus on est haut avec ascenseur, plus cela majore mais c’est l’ inverse en absence d’ascenseur) et des critères de confort attachés au bien en question. Comme le calcul a été fortement corrigé dans les années 20, une SDB est fortement majoratrice, par exemple. On tient compte aussi de l’ âge de l’ immeuble et de son état d’ entretien (ce n’est pas pour rien que le ravalement est déductible fiscalement, c’est une source d’information pour le TP. Concrètement, à la livraison de l’ immeuble, le promoteur ou le premier propriétaire autre que le constructeur doit remplir des déclarations détaillant finement la construction (H1), d’ un côté pour l’ immeuble vu globalement, de l’ autre côté détaillant lot par lot cette description (H2). Le TP mouline tout cela et finit par aboutir au loyer fiscal qui sert au calcul annuel.
      D’ autre part, vous estimez que 800 € annuels font cher mais nous serons indulgents en raison de votre jeune age et de votre état estudiantin. Parce que ce niveau ravirait nombre de locataires urbains de province… 🙂

  18. Aloux

    Mon modeste point de vue de français qui commence à connaître pas trop mal la Chine (je parle la langue, je la lis et l’écris encore mieux, je reviens d’un an là-bas).
    La jeunesse chinoise « éduquée » des villes est infiniment plus pragmatique que les Français de la même génération, je veux dire moins borné notamment sur toutes les questions sociales et économiques. Les jeunes Chinois qui étudient en France, et j’en connais un paquet, ont souvent une vision beaucoup plus lucide sur leur pays d’accueil que les autochtones. Cette jeunesse a aussi des défauts, dont le plus grave à mon sens est une certaine passivité politique, le sentiment que le gouvernement actuel et surtout tous ses petits barons locaux sont indéboulonnables et qu’ils n’en verront pas la fin de leur vivant. Il y a aussi la peur de tout changement politique un peu important qui pourrait dégénérer (ce que je peux comprendre étant donné l’histoire de ce pays, car contrairement aux clichés occidentaux les Chinois sont loin d’être un peuple soumis, en matière de révolution on est vraiment des petits joueurs à côté, et au moins deux dynasties ont été fondées par de vrais bouseux qui au départ n’étaient à la tête que de révoltes paysannes).
    J’ai eu vent de tout cet éventail de réformes par des Chinois eux-mêmes, c’est loin d’être un échantillon représentatif mais leur opinion est très positive, sous réserve que les réformes soient faites sans être vidées de leur substance par les apparatchiks évidemment.
    A vrai dire je suis très moyennement surpris par le contenu de ces réformes : elle flottait déjà dans l’air l’année dernière, au détour d’une conversation ou d’un article de journal. En Chine je lisais également le blog d’un économiste local auquel Contrepoints avait consacré un article l’année dernière (http://www.contrepoints.org/2012/10/20/101435-zhang-weiying-un-economiste-autrichien-en-chine), et un de ses articles proposait des réformes assez similaires à celles discutées actuellement, en gros plus de libertés économiques pour les Chinois, sous couvert de lutter contre la corruption, ce qui me paraissait être un angle d’attaque très malin pour faire passer ce genre de réformes dans l’opinion chinoise.
    Après il convient de rester vigilant, d’une part parce que le gouvernement central reste, comment dire, peu fiable, mais surtout parce que tout changement profond dans les rapports de pouvoir au sein de la société chinoise va également remettre en question pas mal de petits potentats locaux, qui sont de loin beaucoup plus conservateurs et beaucoup plus influents que Pékin (en chinois, on dit que le dragon est impuissant contre le serpent quand il est sur son propre terrain).
    My 2 cents.

    1. Aloux

      Ah oui, aussi une partie importante de la réforme que tu n’as pas mentionné dans le billet : la suppression de la distinction hukou des villes et hukou agricole.
      Pour info, le hukou est la pièce centrale du contrôle de la population par l’administration, reliquat de l’époque coco hardcore. C’est un document qui ressemble un peu à notre livret de famille, délivré sur le lieu de résidence et qui attache un individu à son lieu de résidence. En effet il donne accès aux services publics et est nécessaire pour tout un tas de démarche, ce qui fait qu’il est très compliqué de vivre sans. En plus, existait jusqu’à maintenant les hukou agricoles et non-agricoles, le second étant beaucoup plus avantageux que le premier. Tout le scandale des travailleurs migrants pauvres dans les villes y trouve son origine : un plouc qui débarquait à Pékin (ou dans n’importe quelle ville) pour travailler se retrouvait confiner dans une semi-clandestinité, avec tous les abus des patrons et des autorités que l’on peut imaginer à leur encontre. Je ne connais pas le détail du projet, mais on peut imaginer que cette suppression mettra enfin à égalité tous les Chinois au moins sur le papier, et améliorera les conditions des migrants intérieurs.
      Avec le changement du statut de la propriété de la terre, la suppression du hukou agricole sera sans doute la réforme qui aura l’impact le plus concret sur la vie de la population.

  19. romin dubois

    la chine reste pour moi un pays bien mysterieux et je ne permettrai pas de faire des projections ou des anticipations sur son avenir ,je me contente de collecter les informations et les temoignages de ceux qui vivent sur place .Une chose est certaine c’est que ce porte avion a un cap et que notre petit pedalo est balloté au gré des flots et de la météo . l’experience chinoise ne ressemble a aucune autre , le regime d’aujourd’hui qui melange les contraires le yin et le yang , le blanc et le noir , le bien dans le mal et vice versa est en accord provisoire avec le tao . Les experiences des autres ne sont a coté que des experiences de laboratoire, donc non reproductible sur les grands nombres .
    SI Deng a son message a delivrer on peut aussi penser qu’il est arrivé malheur a la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf
    Ce pays ne possede ni ce blog ni H 16 il est foutu !

  20. MadeInCH

    Le US$ tiendra aussi longtemps que les « gros » producteurs de pétrole, les monarches pétrolières, le Qatar et l’Arrabie Séoudite, ne vendront leur pruduits uniquement en dollars.

    Ceux qui ont essayé de vendre du pétrole ont mal fini. Saddam Hussein et Kadafi.

    Pour le moment, ceux qui vendent leur pétrole contre autre chose que du dollars, ce sont surtout ces parias d’iraniens.

    Les monarchies pétrolières tiennes les USA par els c0uilles avec cette exclusivité du dollars.
    Mais si ils pensaient vendre leur pétrole contr autre chose, alors du jours au lendemain, vous verrez des faits divers qatari prendre la première page, les « anciens amis » deviendront tout à coup les pires dictatures qu’il faut renverser pour les remplacer par de Démocrassie (à prononcer avec emphase)!

    L’Arabie Seoudite et le Quatat sont en train de s’armer comme des brutes.

    Le Qatar à rétabli la conscription pour tout les hommes.

    Si d’aventure il viendrait l’idée de vendre du pétrole contre de l’or ou des yuans, ils ont intérêt a avoir une bonne armée, et de bons alliés!

    Mais tant que le US$ est exclusivement utilisé pour acheter du pétrole chez les non-parias, alors le US$ restera LA monnaie de référence et de réserve. Même si elle dévalue.

    1. yarr

      Je cite: « L’Arabie Seoudite et le Quatat sont en train de s’armer comme des brutes.
      Le Qatar à rétabli la conscription pour tout les hommes.
      Si d’aventure il viendrait l’idée de vendre du pétrole contre de l’or ou des yuans, ils ont intérêt a avoir une bonne armée, et de bons alliés! »

      Pour avoir ete dans les pays du golf, leur principale probleme avant de pouvoir faire la guerre, c’est d’avoir des militaires en bonne sante physique…et c’est loin d’etre le cas…

      Le quatar a le plus fort taux d’obesite et de surpois du monde….

      Voir cet article;
      http://www.courrierinternational.com/article/2013/08/18/le-qatar-veut-retrouver-la-ligne

      Yarr

      1. Maximilien

        L’armée saoudienne est une blague…
        On m’a parlé d’un défilé où un gars devait descendre en rappel d’un hélicoptère.
        Il s’est écrasé au sol… à deux mètres du prince big boss de l’armée, du plus bel effet :p

        D’ailleurs, wikileaks avait montré à quel point les saoudiens flippent face à l’Iran. Ils ont beau acheter toutes les armes du monde, face à un pays qui fait la guerre depuis 30 ans (chez lui pendant 10 ans puis autour d’Israël depuis), ça n’a jamais servi à rien…

  21. MadeInCH

    Je me dis que de nombreux grand riches de chines sont parfaitement synchonisés avec le gouvernement, et que de grandes industries agricoles vont bientôt apparaître.

    Et les petits paysants à qui l’on offre une somme apparamment importante risquent de céder aux mirroir aux alouettes, et finiront sans rien.

    Le retour de Grands Propriétaires Terriens?

  22. Olivier Vitri

    Si on tente un parallèle France-Chine un peu audacieux (toutes proportions gardées) on verra deux « sinosoïdes » de même sommet, de même croissance et de même décroissance, avec 40 ans de delta. Le communisme Maoïste correspondant à la seconde guerre mondiale en occident et son impact sur la France en particulier de 1939 à 1950 (occupation et reconstruction). S’en suivent les 30 glorieuses 45-73, puis la décroissance à laquelle on assiste aujourd’hui plus que jamais. En comparaison, on peut penser que les chinois sont aujourd’hui aux alentours du 1950 français. Quant à la France, en pleine descente, on assiste à une résurgence des populismes, vieux et immuable symptôme des bouts de crise bien mûres, à l’image de la fin des années 20 tant en occident qu’aux États-Unis (risques de Weimarisation, incurie politique, désolidarisation sociale, entre autres,…). Si les courbes historiques sont soumises à des cycles répétitifs, l’avenir occidental ne semble donc pas se diriger vers un avenir bisous bisous pour les deux prochaines décennies…
    Mais j’extrapole certainement trop…

    1. Hugeus

      … et rassurer la population, comme le dit AB dans ce passage de C dans l’air.
      Les sceptiques pourront le vérifier très simplement en demandant à un militaire, à la prochaine patrouille vigipirate croisée dans une gare, où s’insère le chargeur dans son fusil d’assaut. Et constater par là-même que l’emplacement est toujours vide.

  23. boubous74

    @H16 : vous avez a la fois tord et raison
    raison car c’est vrai que dans les pays industrialises on assiste une décorrélation ressources alimentaires/augmentation de la population (le japon en est un bel exemple)
    tord car globalement, la population mondiale croit (et même fortement) avec l’abondance alimentaire.
    Si il y a décorrélation dans les pays industrialisés, c’est parce que le niveau de vie ne permet pas d’augmenter la population (plus beaucoup de place, couts élevés, etc…)… ce que vous appelez « automatique ». En fait cette contrainte économique est quelque part la résultante d’une limitation des ressources disponibles ce qui permet de dire que Malthus avait tout juste ou tout faux si, comme vous, vous pensez que cette décorrélation n’est que le fruit de choix personnels.

    bref je préfère ne pas subir ces contraintes.

    petit HS puisque je suis un petit nouveau ici : j’aime beaucoup la philosophie libérale, mais je trouve que vous avez une vision cornucopienne assez vieillotte maintenant… dans un monde aux ressources finie, la croissance ne saurait être infinie, quelque soit le système politique… d’ailleurs je pense que la crise actuelle qui dure maintenant 6 ans n’est pas la crise d’un système mais le témoignage d’une réalité physique : si la consommation d’énergie ne peut croitre alors le PIB ne plus croitre… mais c’est un autre sujet…

    1. Mmh.
      Tu ne connais pas ton sujet, c’est dommage. Le coup de la vision cornucopienne est ainsi une démonstration flagrante d’une méconnaissance des principes démographiques et économiques.
      Je te ferais la même réponse qu’à P&C plus haut : Malthus s’est toujours planté, et les populations humaines s’adaptent fort bien aux contingences externes (cf stratégie K/r). Google Gapminder est ton ami.

      Accessoirement, on peut mathématiquement très bien avoir une croissance infinie dans un monde fini. Ça s’appelle une asymptote.

      1. lateo

        « Ça s’appelle une asymptote.»
        OK mais ce n’est pas la « croissance » telle que les gens l’entendent ; ce n’est pas la croissance qui permet de tenir le chômage en joue : entre 0.1 et 1% (ce qui vraisemblablement nous attend effectivement, sauf événement perturbateur) c’est toujours sérieusement la merde pour le peuple (avec la trajectoire politique actuelle bien entendu).

        À moins que je n’aie raté un truc?

        1. Pas qu’un. Malthus s’est trompé notamment parce qu’il n’a pas compris comment fonctionne l’économie. Là, le coup de la croissance infinie dans un monde fini, c’est la même chose.

          1. Marc Aurèle

            J’aime bien quand H16 ouvre sa boite à distribuer des claques. C’est pas agréable, mais bon, il a quand même (toujours) raison. Si je dis cela ce n’est pas que pour fayoter: devoir passer son temps à réexpliquer la différence entre une droite et une asymptote me fatigue à moi aussi.

            Et puis ce genre de comportement ne porte pas que sur les questions de population: j’ai retrouvé dans un carton au fond de ma cave un Sciences et Vie du début des années 80 qui expliquait très péremptoirement qu’en 2010 la population aurait épuisé l’ensemble de des stocks de pétrole de la planète. J’aime bien ce genre de scientifiques sérieux: comment les croire, ils s’aperçoivent trop tard, 30 ans après que leur totales certitudes étaient fausses et essaient de nous en refiler d’autres (global warming anybody?) tout en continuant à nous emme*der avec leur suffisance.

        2. Duff

          Ce qui arrive en ce moment est juste la fin du socialisme. Avoir des populations encore en croissance et des progrès informatiques hallucinants qui permettent de concevoir des produits de plus en plus complexes et n’avoir que 1% c’est juste lamentable. On devrait pouvoir dégager bien plus.

          1. Peste et coryza

            Disons simplement que tant qu’il y aura ce qu’il faut d’énergie, de ressources, de capital et de travail pour soutenir les activités économiques, tout continuera de fonctionner…

            Enfin en théorie… après tout, on peut avoir un contexte favorable mais couler un pays en ne prenant que des décisions de c*n.

            @Duff
            Le socialisme pour riches, lui, se porte très bien…
            Quand le 0.1% le plus riche de la population d’un pays accapare 120% de la croissance économique de l’année, c’est qu’il y a de bons morceaux de socialisme…

            1. Duff

              J’ai faire mon Jean-Marc Daniel de service, si tu penses que les prix sont faux, demandes-toi s’il y a de la concurrence. La cooptation tournant à plein régime à tous les niveaux on peut aisément supposer que non.

              Concernant les revenus des immos : Idem on crée soit des bulles dont les gros malins sortent avant explosion et par que par le génie de leur petit doigt, soit on fait tout avec des conneries à la Bufflot pour organiser une pénurie fermant l’accès de ce marché à la classe moyenne.

              Côté action, le Tartempion de service ne boursicote pas pas plus que sa PME n’est incitée à lui payer des actions / stock-options. si 50% des actions US sont détenus par les 1% plus riches ce n’est pas de leur faute. Mais quand les actions montent sans raison, quand c’est flou, il y a un loup.

              Comme toujours face à ces « problèmes » des socialistes comme Thomas Piketout imaginent des impôts si possible mondiaux pour redonner tel un gentil Robin des bois assez con pour ne pas en piquer en passant. Solutions fausses car constat faux.

            2. Duff

              P&C : « tant qu’il y aura ce qu’il faut d’énergie, de ressources »

              Tu es vraiment un récidiviste! 😀

              Les solutions alternatives n’émergent pas parce qu’elles sont ruineuses et inefficaces par rapport aux énergies fossiles actuelles. Basta.

              C’est le propre de l’humain de s’adapter et surtout de s’engouffrer dès qu’il y a un juteux marché en vue.

      2. Diner de Chasse

        L’homme est une espèce à part pour moi: pour être en expansion presque permanente, il résout des problèmes en en créant d’autres, et très invasif et destructeur. Je ne suis pas malthusien, je ne suis pas inquiet pour ces questions de surpopulation, mais bon à propos de ton asymptote, et de l’adaptation aux contingences externes je t’objecterai modestement avec le syndrome de l’île de Pâques. La population s’autorégule.. ou pas, s’adapte… ou pas. modifie son environnement jusqu’à ce que…
        Qu’en penses tu?

        1. Peste et coryza

          L’ile de pâques est le cas d’école d’un effondrement de société par manque de ressources (bois). En coupant tout le bois, ils ont perdu l’accès au large pour pécher, et ont exposé leurs sols à l’érosion…

          Dans le cas de l’ile de pâque, il y avait la structuration de la société autour des Moai et la « course à la statue » que se livraient les chefs de clans…

            1. dore

              Pour le coup, non.
              La popuplation est passée de 12000 habitants à 4000 avant l’arrivée des colons.
              On suppose que, suite à l’extermination (le mot est un peu fort) des ressources, ils se sont entretués.
              La bonne nouvelle, quand même, est qu’ils avaient fini par arrêter et trouver une solution plus constructive.

              1. L’explication sur la fin des ressources varie, mais l’une communément admise est l’introduction de rats dans le biotope local qui auraient bouffé un peu tout et n’importe quoi…

            1. Peste et coryza

              Je connais l’AFIS pour son démontage de l’action de « terre et humanisme » et de tomates d’hiver.

              Pour l’ile de pâques, je creuserai.
              En effet, je me base sur les travaux de Jared Diamond, qui soutient le rôle de la population dans la diminution des ressources en bois de l’ile.

          1. Marc Aurèle

            @Peste et Corryza
            Je ne serai pas aussi affirmatif. C’est vrai que l’explication a paru dans Science et Vie. Pour moi, cependant, l’explication de Modes et Tricot me semble supérieure: quand il ont fini de tailler les Moais, ils sont tous repartis en soucoupe sur leur planète… Just kidding

        2. Non. L’homme est un élément de la nature comme le reste. L’idée qu’il détruise tout est amusante, au mieux.
          Je résume : la Terre et la vie sur elle existent respectivement depuis 5 et 3 milliards d’années à la louche. La nature terrestre s’est pris des éruptions volcaniques maousse, des météorites et pluies de comètes, des tsunamis gigantesques, des radiations solaires de folie, des ères glaciaires géantes, des changements gazeux cataclysmiques.

          Et elle ne pourrait pas supporter l’arrivée de quelques milliards de mammifères ? Allons.

          1. André Rosa

            En découvrant cette vidéo, je me suis demandé si toutes ces phobies écologistes avaient un lien avec la composante psychologique de la dissuasion nucléaire. Pour dissuader, il fallait (il faut…) inculquer la peur d’une éventuelle destruction totale par l’armement non conventionnel. Cette peur s’est étendue à tous les domaines de l’activité humaine.

            Quelqu’un a-t-il un avis documenté sur cette question?

          2. Vincent Herriau

            La terre non. Elle peut tout supporter.
            Mais les conditions de survie de ces quelques milliards de mammifères, elles, peuvent disparaître.
            Un hiver nucléaire de quelques années aurait des conséquences apocalyptiques, et pas seulement en termes de vies humaines, car les savoir-faire qui ont permis à nos ancêtres de prospérer ont disparu, et pourraient devenir nécessaires à nouveau …
            Le troisième millénaire verra-t-il cet autre mammifère, le rat, prendre sa revanche ?

          3. Peste et coryza

            La terre, oui.
            Nous, êtres multicellulaires, à priori non.

            Du mois, si on ne prend pas en compte l’avantage évolutif qu’est notre cerveau.

        3. Théo31

          Le premier destructeur de la nature est … elle même. Quand le Pinatubo a expulsé en 1991 dans l’atmosphère 17 millions de tonnes de soufre, on n’a pas entendu les écolos dénoncer une seule fois cette pollution.

          1. Peste et coryza

            Non.
            Ils n’avaient pas le plan média pour l’exploiter.

            Mais quand le mont Erebus a craché des millions de tonne de chlore et de fluor dans l’atmosphère, on nous a pondu le trou dans la couche d’ozone humano-reponsable et la taxe qui va avec.

            @H16
            Non, je ne suis pas un fan d’écologie. Il y a trop d’arnaques, de requins et d’idées pas nettes dans ce milieu pour que j’y adhère. Tans pis, je passe pour un affreux auprès de mes collègues, mais tans pis.

            Néanmoins, de nombreuses sociétés et civilisations se sont effondrées au cours des ages, et je suis d’accord sur le fait que les habitants de l’époque en sont partiellement responsable.

    2. hussardbleu

      « cornucopienne » ? diable, je croyais être l’un des derniers à savoir ce qu’était une « cornucopia »…. reste-t-il un espoir pour les latinistes ?

      1. Nemrod

        Cratarellus cornucopïoides : champignon reconnaissable entre tous, très abondant cette année dont le nom français est curieusement : Trompette de la mort.
        Très facile a conservé sec, surnommé « la viande du pauvre ».
        Très bon pour lier la sauce d’une daube ou d’un civet.
        Fin du HS.

    3. LM

      Attention également aussi à ne pas confondre avec la croissance telle que vue par un marxiste (valeur travail objective, corrélation de 1 avec la consommation énergétique). La croissance, donc l’augmentation de richesse n’est en rien incompatible avec un monde fini, aussi petit soit il. La richesse est liée au concept de valeur qui est complètement subjectif. Si la valeur était objective, ces arguments seraient recevables.

  24. Mojzck

    Ce changement pourrait inciter les autres pays à quitter le dollar et metttre l’économie américaine en état d’arrêt cardiaque. Car tous les pays de la planète auront à nouveau le choix d’acheter leur pétrole dans une autre devise que le dollar américain.

    Comment les USA réagisse à cette déclaration de guerre?
    Quelle est la position de la Russie à ce sujet?

  25. Théo31

    Les Chinois sont des gros cons qui n’ont rien compris au génie national socialiste franchouille. 70 ans qu’on essaie le communisme, on devrait finir par y arriver, non ? Pendant qu’un quart des Chinois s’est enrichi, un quart des fRançais s’est appauvri : le communisme, ça fonctionne puisque les inégalités se sont réduites en fRance. Allez, encore un siècle et plus personne n’aura plus à se cacher pour vivre sans être jalousé par ses voisins.

      1. LNB

        CPEF complet! Quel lobby a réussi à faire voter cette merde aux gras sénateurs? Questeur, un métier d’avenir (si on ne craint pas la soupe empoisonnée).

        1. Aristarque

          Et le meilleur, si l’ on peut parler ainsi en cette circonstance, c’est qu’ il est de notoriété ancienne que le monde rural est surreprésenté au Sénat. Qu’ est ce que cela donnerait dans une autre configuration ? On peut le redouter! Donc si les représentants du Peuple n’ont plus d’autre motivation que de décider des lois et règlements dont le but paraît être de pourrir la vie dudit Peuple à base d’interdire, de taxes et autres vexations, il est à redouter que la réaction finisse par être violente à leur encontre. Comme d’autres l’ ont déjà amplement mis en valeur, heureusement que ce sont des anciens combattants de 68 qui sont au pouvoir. Eux qui ne supportaient pas les interdits ont bien changé. Comme le temps passe et fait ses ravages…

    1. GameOver

      Le pire n’est pas la. Ils votent des lois « a trous » dont les modalités d’application font l’objet de décrets remplissant les trous.
      Les trous laissés sont tellement béants que CELUI qui pond les décrets d’application peut mettre n’importe quoi : %, montant, assujettis, exemption, délégation, création d’agences, taxe additionnelle etc…
      Et pas de contrôle a posteriori.
      Ceux qui ont voté s’offusquent même du résultat final… ou semblent s’offusquer mais ne font rien. Personne pour dire STOP même dans l’opposition. UN décide pour TOUS.
      Et si la loi ne plait pas parce qu’il n’y a pas assez de trous, il n’y aura pas de décrets d’application et la loi ne sera jamais appliquée.

      A méditer pour ceux qui pensent qu’on est en démocratie (plutôt crasse mode demo ). Les zélus ne comprennent rien a ce qu’ils votent, ils n’ont pas la formation et la façon dont sont écrites les lois, les abrogations, les renvois, substitutions etc… n’est pas la pour simplifier la compréhension . Aucune analyse des conséquences. Meme les travaux en commission sont bafoués. Une mesure repoussée en commission car correctement analysée réapparait dans le document final voté a l’arrache.
      Aucun sens critique. Ne pas etre pour, c’est etre contre et etre exclu du parti. Voila ou nous mène le regime semi-presidentiel : sous couvert de suffrage universel l’Elu peut faire n’importe quoi.

    1. tess

      Ils ont beau nous enfumer avec leur belles paroles, la situation est de plus en plus inquiétante. Pierrot le fou (mosco) devrait rester chez lui pour laver le chat de sa compagne et lui lire du Flaubert. Économiquement, ce ne serait pas une grosse perte. Mais bon, tout va bien Madame la Marquise, la croissance va repartir et le chômage va baisser dixit la cartomancienne de l’Elysée, Karine BERGER (heu pardon la conseillère en économie de l’Elysée HAHAHAHA !!!).

      1. Duff

        Ha oui mais on a une lueur d’espoir au fond du tunnel!

        Valoche va balancer, grave même!
        http://www.lepoint.fr/politique/valerie-trierweiler-promet-de-ne-plus-se-taire-22-11-2013-1760926_20.php

        Vas-y égratigne ce qu’il reste de popularité de ton mari, oups, ton petit copain…

        Ajoutez Aubry à Matignon et le tableau de la décadence et de l’effondrement est sublime.

        Autre sujet, je n’arrive pas à en savoir plus, Il paraît que le sinistre Jack Lang gratuitement rémunéré 10k par mois et que son altesse le lumineux Moscouvicieux à la (très) jeune compagne seraient inquiétés par des affaires légères de pédophilie marocaine, il y aurait un rebond… Info ou intox?

        Dans l’effondrement actuel je suis prêt à croire à tout puisque Dany le rouge avait pu dire sans complexe des ignominies sur le plateau de service poublique de Bernard Pivot sans être inquiété!

        1. tess

          Il va y avoir du potin dans le cellier dans le couple mimolette-rottweiler! Hollande n’est pas prêt de maigrir. La boulimie : son seul refuge !!

    1. Duff

      Sans les leaders qui ne laissaient passer aucun message homophobe et autre, la LMPT risque fort de laisser des prises aux journaux de gauche et à tous les « progressistes » pour les marginaliser…

  26. Fleg

    Bon je me réveil un peu en retard, mais très bon article, il appel a une relecture des discours et explications de De Gaulle sur la convertibilité du dollars en Or et pourquoi il a liquidé nos réserve de dollars pour acheter de l’or dans le milieu des années 60. Fait amusant l’article a été publié à ma descente de l’avion, je revenais de… Chine.

Laisser un commentaire