Ne partez pas, on est si bien ici !

Ainsi donc la France aurait un problème d’exilés fiscaux. Ainsi donc le nombre d’individus qui s’expatrient ne cesse de grandir. Et là, je dis : oh, que c’est dommage ! Ne partez pas, il y a tant de bonnes raisons pour rester ici !

D’abord, ces exilés ne sont pas si nombreux. Que nenni. Les services des douanes, de l’INSEE et des impôts travaillent méticuleusement à camoufler les statistiques précises, ce qui permet à la population de continuer à imaginer, dans un brouillard cotonneux et confortable, que son pays attire les talents. Tout juste entend-on parfois que plus de 35.000 foyers fiscaux ont quitté le territoire en 2011, et qu’il y a eu une solide accélération ces derniers mois. On susurre aussi que le revenu fiscal moyen de ces foyers s’établissait, toujours en 2011, autour de 39.000€. C’est intéressant, parce que cela indique que ce sont plutôt des jeunes qui partent, et que ce sont plutôt ceux qui ont un emploi, et une carrière devant eux.

Mais franchement, pourquoi s’en aller ? Pourquoi se couper ainsi d’un pays qui a un avenir si florissant ? Il faut se rendre à l’évidence, l’idée même que l’herbe est plus verte ailleurs est du bobard, voyons.

Et puis s’en aller, c’est bien, mais il ne faut pas oublier tous ces pays qui ont un taux de prélèvement obligatoire bien plus fort que nous. Et on peut même vous en fournir la liste exhaustive : Corée du Nord, Cuba, Zimbabwe, Danemark, Belgique et Suède. Voilà : trois dictatures communistes, trois démocraties socialistes. Ce qui veut dire que si l’on s’expatrie pour des raisons fiscales, on aura intérêt à slalomer entre ces pays. Ouch, voilà qui corse l’affaire, car cela ne laisse pas beaucoup d’autres pays possible ! On fait moins le malin, d’un coup !

pawel-kuczynski - esclaveauxchainesdorEt puis s’en aller, c’est ne plus bénéficier des nombreux services gratuits qu’offre une société française affûtée par de nombreuses années de pratique à les distribuer avec précision. Une fois parti, finie l’école gratuite et l’excellence de sa formation qui permet à tous les Enzo et les Lola actuels d’apprendre l’aurtografe, de faire des ateliers Slam avec les dames de la cantine et découvrir la poterie et le macramé après douze minutes d’épuisants calculs ensemblistes en CE2.

Une fois quitté le giron rassurant de l’État français, terminés les soins gratuits obtenus après trois heures d’attentes aux urgences, les médicaments gratuits vérifiés par l’Agence Sanitaire, ceux qui ne provoquent des arrêts cardiaques que sur la moitié des cobayes. Et fini le personnel hospitalier toujours aimable après une rixe avec des poivrots comateux dans un couloir, 2x24h de garde et une grève tournante au service des soins palliatifs…

Si vous voulez partir, c’est que vous ne voulez plus bénéficier de ces infrastructures que le monde nous envie, comme le train qui part et arrive toujours à l’heure, comme ces autoroutes payées autant par vos impôts que par les péages et qui n’ont jamais servi d’intérêts privés et de magouilles politiques diverses. Finis ces panneaux routiers qui vous rappellent, sous une pluie battante d’un mois d’avril maussade, que la chaleur donne soif et qu’il faut boire régulièrement. Partir, c’est aussi renoncer à l’air pur garanti par les vigoureuses mesures écologiques que l’État a mises en place ces vingt dernières années… À vos frais.

Et surtout, partir, c’est risquer de le faire pour les mauvaises raisons.

Ces retraités qui s’installent maintenant en masse au Portugal ne le font que parce que ce pays leur offre plusieurs années d’exonérations fiscales et une absence d’impôt sur la mort (successions). Le niveau de vie, un peu plus bas que celui de la France, ne joue pas tant que ça, de même que le soleil, l’ambiance générale et la plus faible insécurité (salauds de Portugais qui organisent la fuite des seniors français en créant un paradis fiscal quasiment à nos portes !).

Tous ces étrangers qui traversent le monde pour choisir de se rendre au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis, à Hong-Kong, en Angleterre ou même en Allemagne, plutôt qu’en France sont à l’évidence des benêts ou les idiots utiles de forces occultes qui visent à discréditer la France. S’ils savaient, ils resteraient. Pour sûr.

Je vous le dis : restez.

Fiscal Park

C’est si bon, lorsqu’on y réfléchit, de rester en France, dans cet environnement stimulant où le mauvais diplôme (ou pire, son absence) vous condamne définitivement à des tâches subalternes. La diplomosclérose est un vrai atout pour notre pays puisqu’elle permet de conserver une élite solide et reconnue de tous. La France, c’est aussi ce pays où, il faut l’admettre, ce sont toujours les meilleurs et les gentils qui gagnent à la fin ; c’est un pays où l’on sait qu’on sera aisément rétribué à la hauteur des efforts que l’on fait.

Et quand bien même ce tableau serait un peu idyllique, quand bien même j’aurais pêché par excès, n’oubliez pas que rester, c’est aussi signifier à tous votre attachement aux valeurs essentielles de vivre-ensemble agressif, de solidarité obligatoire, de partage forcé et d’égalitarisme à la Procuste qui ont fait de la France un pays de cocagne !

Il n’y a rien de plus beau que de savoir qu’on peut partir mais qu’on a choisi de rester pour pouvoir participer aux joies fiscales, aux ponctions citoyennes, et surtout, parce qu’on sait que chaque départ n’est finalement qu’un clou de plus dans le cercueil de l’État-providence ; eh oui : chaque départ d’un foyer fiscal, ce sont des impôts non pris, mais aussi des consommations en moins, de la TVA qui s’évapore, des investissements qui disparaissent, des savoirs qui seront exploités ailleurs, des richesses qui seront créés pour d’autres, du travail qui sera fourni ou payé loin de nous.

Certes, si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, elle a au moins le mérite d’y pousser. Mais quand bien même, restez ! Des cohortes de politiciens, une administration pléthorique, des bataillons d’assistés comptent sur vous.
—-
Ce billet a servi de chronique pour Les Enquêtes du Contribuables

J'accepte les Bitcoins !

1GmngXg3urit4D9VHzdfCdCJZmmoX363o7

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires180

    1. Deres

      Une fois que la carrière est entamée et que la famille est installée, c’est quand même plus dur de retenter sa chance ailleurs …

      Sinon, ce qui me déprime, c’est que malgré le désastre ambiant, nos élites s’accroche désespérément à leurs charges quitte à plomber encore plus le pays. On le voit bien avec Flamby et Zayrault : ils ne voient aucune raison de changer quoi que ce soit ! Pour eux tout va pour le mieux à part quelques brouhaha au fond de la classe d’allemand. Une petite interro surprise et quelques heures de colle distribués au hasard calmera bien vite le troupeau … Leur futur échec en langue au bac n’est pas leur problème.

      Face à tant de désinvolte, on se rend compte qu’il maintiendront le bouzin de force jusqu’à sa chute violente. D’ailleurs, on constate que même si ils sont dégoûtés par sa politique, 70% de ceux qui ont voté pour lui le referait en bon soldat de la bien-pensance socialiste !!! (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/08/97001-20131208FILWWW00196-hollande-juge-injuste-et-partisan.php)

    1. Comme le sujet est « mauvais diplôme » et que c’est un « ou », j’ai mis le singulier. Ouvert à débat, mais j’aime bien mon singulier.

      1. Aristarque

        Un os de compétition! Aloïs frapperait-il discrètement à ta porte ? Blague à part, le sujet est soit un mauvais diplôme, soit l’ absence de diplôme. Mais logiquement chaque individu ne peut être victime en même temps d’ un mauvais diplôme et de n’en pas avoir puisque le mauvais diplôme supprime automatiquement l’ absence, le défaut de diplôme. Comme le souligne Greg, le verbe doit être au singulier. Mais nous lisons, à midi, un « constituent »…

      2. vengeusemasquée

        Bon, évidemment, ce billet est particulièrement en phase avec mes réflexions du moment. Merci d’exprimer à la perfection ce que nous sommes nombreux à penser par désespoir.
        Je vais retourner regarder mes photos du Canada pour me rappeler que non, l’enfer n’est pas partout. Il est juste ici. Ailleurs, on vit mieux et on est plus heureux.

        1. maheux

          Bonjour,,

          J’ai la joie de vous annoncer l’obtention de la carte de résident canadienne par mes deux enfants, expatriés (bon, il y a déjà quelques temps). Bien entendu, ils sont français de souche , ou « souchiens » pour employer une expression politiquement correcte, ils on fait de bonnes études, à l’étranger et au Canada, ils ont envie de bosser, et surtout ne plus remettre les pieds ici. Ils gagnent correctement leur vie, ont une imposition qui n’est pas délirante, et surtout le sentiment que l’argent est mieux redistribué qu’en notre beau pays. Certes, quelques français installés là-bas reviennent généralement au bout de 2 à 3 ans. La plupart du temps parce qu’ils sont restés entre français et n’ont pas cherché réellement à s’intégrer. Peut-être le Canada n’est-il pas le paradis, toutefois,pour mes enfants, il s’en approche, comparé à la dictature que nous vivons ici.La politique migratoire canadienne est plus que cohérente, seuls sont acceptés ceux qui représentent un intérêt pour le développement du pays. Même pour les partis de gauche, qui n’ont absolument rien à voir avec nos guignols socialistes. Les parents des deux exilés, c’est à dire nous, environ 5000 euros mensuels de retraite à deux, un appartement, allons les rejoindre, c’est programmé, et vendrons tout. Après impôts français, ce sont les canadiens qui profiteront. Quand à la France, les français et leur avenir, on s’en tape.Nous avons vécu dans plusieurs pays, et le retour dans cette chienlit franco-française a toujours été une épreuve, notamment en raison de la jalousie suscitée auprès de ceux qui n’ont jamais eu les c……s de se bouger les fesses. Et nous n’avons pas été que dans des pays pour lesquels il est fait de la pub au Club-Med…

          1. vengeusemasquée

            Bonjour,
            Merci de votre témoignage que j’ai transmis à mes parents pour leur donner aussi envie. La saison des PVT va bientôt ENFIN ouvrir. Va falloir être réactif !
            Bonne continuation 😉

          2. maaheux

            Petite précision. J’ai une double nationalité (européenne). Mais si la situation l’exigeait, je suis prêt à renoncer à la française. Sans hésitation.

  1. Black Mamba

    Ma fille est en ce moment à Sydney , j’essaie de la convaincre de s’inscrire à une université pour ses études … Mais c’est prêcher dans le désert … Pour l’instant , elle s’est au moins inscrite pour des cours d’Anglais pour faciliter ses démarches d’embauche 🙂

      1. Black Mamba

        Tu as possibilité de faire un semestre soit 4 mois ce qui te permet de tester leur infrastructure et leur cours puis si cela convient il suffit de demander par la suite un visas étudiant …
        Sur le site d’une université ils ont des cours permettant aus étrangers de se mettre à niveau à la fois en langue et en connaissance pour être accepter lors de l’inscription .

    1. channy

      Des cours d anglais? on peut voir une nouvelle fois que nos profs français d anglais sont vraiment nul pour nous apprendre l’anglais dans nos écoles

      1. Black Mamba

        Je ne perds pas espoir, elle a réussi à se trouver un logement dans un campus universitaire pour 2 mois . Qui sait ? Les lieux et l’ambiance va la séduire …
        De toute façon , j’ai deux grands au lycée et je m’y emploie à leur suggérer l’opportunité de faire les études à l’étranger 😀

    2. mps

      Tiens, amusant, la mienne aussi ! 🙂

      Arrivée il y a deux mois, fluent en anglais, pour une année sabbatique avant d’entrer à l’université, elle a immédiatement trouvé un travail agréable et bien rémunéré, partage avec deux copines un superbe appartement avec parc, piscine privée et vue sur mer, que son salaire de gamine lui permet, et adore cette ville où tous les super-marchés sont encore ouverts à minuit, et où on est à quelque minutes de plages fabuleuses et de parcs montagnards splendides.

      Nos filles ne seront pas des fanas de la Caf et autres conneries sociales !

      1. Black Mamba

        Tout juste 2 semaines pour elle, elle vient d’emménager dans un appartement pour étudiant dans un campus universitaire pour 2 mois, elle a tout sur place, piscine olympique, bar étudiant, centre de soins, bibliothèques, salles de sports , wifi, cuisine géante digne des grands restaurants.
        Je lui ai dis de faire la touriste pour l’instant et dès qu’elle est prête pour affronter sereinement les entretiens d’embauche, elle pourra s’y mettre 🙂

  2. Greg

     »
    2x24h de garde et une grève tournante au service des soins palliatifs…
     »
    Je dois vraiment avoir l’esprit trop tordu…
    Je cherche un sens caché à l’expression grève tournante :
    du genre comment se faire baiser en cercle vicieux, sachant qu’en ce qui concerne les soins palliatifs, dans vicieux il y a vieux ici…

    1. gameover

      Jurisprudence : La gréve tournante dans le privé est licite sauf volonté de désorganiser, de nuire. Dans le public elle est interdite. MDR

      Pour info, elle permet de ne perdre qu’une heure de travail par personne par roulement alors que le service est down a journee complete.

  3. kloupa

    C’est bien ce que dit Monsieur Dibrani, qui crache sur nos sales dirigeants racistes et xénophobes: il paraît qu’on lui mégote 38000 euros, après lui en avoir distribué 680000! C’est vraiment trop pingre. Mais Heureusement, nos députés veillent aux grains, et vont déclencher l’exit taxe à partir de 800000 euros, et bientôt, ils vont mettre des miradors et des rideaux de fer fiscaux autour du pays pour éviter que ceux qui peuvent encore payer, ou ceux qui le pourront parce qu’ils sont jeunes et capables, ne quittent notre magnifique pays, devenu collectiviste et totalitaire grâce à nos élus.

    1. Aristarque

      Les miradors et autres rideaux de fer auront peut-être la vertu d’empêcher d’ y entrer, surtout pour ceux remplis de thunes sauf s’ ils négocient des passe-droits (au pays de l’ égalité égale bien comprise). 🙁

  4. Paroxystique

    Jean-Marc et Martine sont dans un avion,
    En Chine faire de l’EPR la promotion.

    Mais zut c’est l’avion de François
    Qui doit mardi enterrer Mandela

    Vite vite rentrons
    François n’a qu’un avion…

    CPEF

  5. LNB

    Enfin un billet qui préconise le bon sens! Rester c’est contribuer à la réussite d’un beau prototype que tout le monde a échoué à mettre en place : le communisme. Parce que si d’autres n’y sont pas arrivés, c’est qu’ils ne sont pas allés assez loin! Les Joseph, les Nicualae, les Fidel, les Hugo, les Kim Jong… Pas un qui n’ait eu les testiboules d’aller au bout! Voilà pourquoi la Fraonce réussira là ou ils ont échoué!

    1. Aristarque

      Tu oublies quelques prénoms de ces joyeux (façon littéraire d’ écrire) précurseurs comme Robert (Mugabe) ou Nelson (pas l’ amiral, of course). Mais comme François est encore disponible… 😐

      1. LNB

        Oui j’en ai oublié quelques un(e)s : Marine, Jean-Luc, Georges, Adolf… le socialisme c’est beau, c’est illimité, ça n’a pas de frontière, pas de parti, pas de sens, pas de logique, pas d’utilité… oups je m’égare.

      1. Duff

        Le Danemark est un peu paradoxal à bien des égards mais la Suède est un enfer voulu et accepté par sa population! Quand je vois ces reportages sur les crèches où les petits garçons jouent avec des poupées et les petites filles avec des voiturettes, je serais inquiet pour eux de ces expérimentations délibérées!

        1. MadeInCH

          Il me semblait que le Dannemark, après avoir été précurseur dans le Progressisbe gendrieux, ait finalement laissé tombé le truc. Il y a 6 mois~1 année, après un reportage assassin extrèmement bien documenté émis sur leur chaîne de TV nationale sur ce sujet.

  6. Greg

     »
    Certes, si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, elle a au moins le mérite d’y pousser.
     »

    Hum, intéressant. Il faut absolument faire passer le message aux consommateurs de hash des banlieues et de Navarre !
    Qu’ils arrêtent d’enrichir les trafiquants de mauvais shit et aillent cultiver l’herbe là où elle pousse…

  7. Greg

    @Hussardbleu :

    HS total mais j’ai un problème de compréhension d’anglais et j’ose espérer que vous saurez partager vos connaissances avec moi, non pas gratuitement mais en l’échange de ma reconnaissance infinie et éternelle, ce qui ne vous fera pas un fardeau trop lourd à porter, voyez comme je suis prévoyant avec vos lombaires que je devine quelque peu fatiguées mais certes je m’égare…

    Il y a cette chanson que je trouve géniale de George Clinton et Funkadelic, No Compute. Dont voici un lien :

    http://www.youtube.com/watch?v=iGJXKd_BMvY

    Et j’admets avec grande honte rire chaque fois que je l’écoute, d’une part, et il me coûte de devoir avouer avoir un doute sur le sens d’un passage d’autre part;

    When in doubt, vamp, or at least ad-lib

    Si donc vous vouliez étudier le contexte et m’éclairer, reconnaissance éternelle et bla bla bla… Enfin, un vrai grand MERCI d’avance !

    1. gameover

      @ Greg,

      Je ne vois pas trop ou est le souci de comprehension surtout que la phrase qui suit ne laisse aucun doute… « ….and of course you know that spit don’t make babies. »

      1. Greg

        Ben je ne suis pas certain, c’est ce vamp qui me chicane…
        Or at least ad-lib = ou du moins improvise…
        Non je n’ai pas de doute sur ce qui précède ou qui suit.

        Mais ce to vamp, improviser au piano selon un dico, remanier dans le sens reshape selon un autre, ou encore séduire…
        Il y aurait pas un sens caché en américain des années fin 60 ?

        1. hussardbleu

          Je ne suis pas absolument positif, mais ce sont des lyrics à « double-entendre » comme on dit là-bas…

          « When in doubt » est suivi normalement de « forbear » au sens du proverbe classique : dans les paroles de la chanson, ce n’est pas « s’abstenir » mais « draguer »…

          Et il y a le « twist » à la fin, où il me semble bien que le « héros » se retrouve dans la même situation que dans la chanson « Lola », des vieux mais excellents Kinks…

          Je rentre de la chasse, fatigué… et je ne suis pas spécialement « gentil »… surtout avec une 300HH… l’ai jamais été… mais bienveillant, sans doute… prestation gratuite… en tous cas…

          1. Greg

            Merci donc !
            Et oui il y a souvent des double-sens dans la philosophie Clinton-ienne s’y j’ose ce néologisme…
            Quant à la fin de l’histoire de la chanson : il y a de ce que j’ai cru comprendre sur les forums deux façons de voir le
            wig half off
            et donc certains y voient un travestis et d’autres pas nécessairement.

            Ce qui me rappelle ce moment qui fut pour moi magique dans une salle de cinéma, ce son de la surprise vers la fin de l’excellent film « The Crying Game » avec le génial Forest Whitaker… Mais je me suis encore égaré.

        2. gameover

          Oui vamp peut avoir plusieurs sens dont « allume » mais aussi « degage » Si tu penses aussi a ce que fait un vampire ca pourrait aussi te donner une autre idee qui irait bien avec « spit » mais a un autre niveau de l’anatomie.

          ad lib oui c’est improvise.

          BM is in doubt quand elle s’amuse avec ce qu’il y a dans son tiroir de table de nuit aussi.

        3. Nyamba

          Veuillez excuser mon intervention (votre question ne m’étant pas adressée), mais je crois qu’il faut le prendre dans le sens d' »improviser ».
          (Paroles… euh, intéressantes, mais il y a une erreur. L’expression exacte est : « When in doubt, frag out » !)

          1. Greg

            Votre intervention est toute excusée puisque nous avons la chance d’être laissés ici en toute liberté de HS total par notre Hôte H16, ce dont je le remercie au passage, ce type est énervant à force de qualités… 🙂

            De plus vous m’avez appris une autre expression anglaise, merci à vous aussi.

            Paroles « intéressantes » à remettre dans le contexte, à savoir 1973. D’autant plus osé, pour l’époque, selon moi.
            Et sous l’aspect drôle de la manière de le dire, il y a une vérité masculine importante :

            « Strange, What a man will go for when the hornies, ah, set in »

            1. Nyamba

              Je vous avoue préférer poursuivre dans le HS, tant le sujet du jour (enfin, de la veille) me titille méchamment (mon retour de vacances a été un coup de massue, et je préfère ne pas me lancer dans la discussion, je serais vite méchante envers nombre de nos compatriotes).
              Pour ce qui est de la conclusion, je ne crois pas qu’il y ait ambiguïté : les afro-américaines jouaient fort de la perruque avant la découverte du lissage chimique !

            2. hussardbleu

              Ad lib (ad libitum) a aussi le sens de « jusqu’à complète satisfaction »… dans le contexte, n’est-ce pas?

              Vamp serait mieux traduit par « emballer » à mon sens

              « Pork » a également un sens autre, renouvelé du vieux « jelly roll »

              C’est aussi de l’argot noir américain, différent de l’argot blanc des fifties/sixties (si cela t’intéresse, je t’incite à lire du Ellroy dans le texte, genre « destination Morgue »… là, faut s’accrocher, mon ami…).

              Personnellement, je donne dans l’interprétation « travesti » : il est bien connu que les dames ne ronflent pas, et que leur haleine, c’est le parfum des roses… dès lors…

              « Hole » et « crack » (je pense que de nos jours, on dirait plutôt « gash ») ne me semblent pas laisser de doutes. Mais bon, suum cuique…

              Bien dormi, esprit clair ce matin…

            3. Greg

              Et bien merci encore !

              J’ai lu plusieurs Ellroy, mais en français. Je me doute qu’il soit complexe pour mon anglais.
              J’avais trouvé simple mais efficace en anglais le « Big Sleep » de Chandler, et délicieuse sa traduction de Vian.

              Je me rappelle mon séjour aux USA il y a maintenant 13 ans, ma première (et seule malheureusement) immersion dans l’anglais parlé, après des années de mauvais anglais internet…
              Même l’américain de souche qui était mon hôte n’avait pas compris grand chose un soir en demandant notre chemin à un black, c’est dire si leur slang est parfois tout simplement incompréhensible.

              Quant à hole et crack, leurs définitions et différences tant formelles que argotiques à connotation sexuelle me sont connues.

              Travesti ou pas, le débat semble exister sur les forums des fans de Funkadelic, chacun a ses arguments, mais je n’ai rien trouvé comme confirmation par Clinton lui-même…

              Merci HB et Nyamba de partager vos connaissances !
              Et tous les autres commentateurs également d’ailleurs !

            4. hussardbleu

              Chandler…. une époque… le premier que j’ai lu, c’était « The little sister » traduit en série noire par « Fais pas ta rosière »… me demande si actuellement un Français sur dix sait ce qu’est une rosière…
              Une annonce légale, il y a deux ou trois ans, annonçait la mise en liquidation d’une prostituée (je ne blague nullement, c’est une profession libérale…). Le juge commissaire s’appelait M. Husson du TGI de C…. j’avais répandu la chose, en disant que pour ce qui était de la rosière de M. Husson, il allait falloir se lever tôt… à plat total… bon, passons…

              J’ai trouvé il y a quelques années une biographie de Chandler, par un prof de fac américain, de ceux qui ne font grâce d’aucun détail pertinent, savent pas faire court… mais bon, le sujet était intéressant : Raymond Chandler était un personnage très complexe, anglais plus qu’américain, et assez noué intérieurement… pas du tout à l’image de son Philip Marlowe…

              Ce fut, il y a une quarantaine d’années, ma première exposition, bien bénigne, à l’argot américain qu’Ellroy a su, plus tard et très intensivement, utiliser de façon magistrale : je considère qu’il a créé un langage à l’égal de celui de Céline… il a su de même, comme Ferdine, se créer un personnage, outrancier, truculent, torturé et habile… Un Grand de la Littérature en tous cas…

            5. Greg

              Ah, un connaisseur…

              J’ai lu tous les Chandler il y a longtemps maintenant, entre mes 18 et 20 ans, en français d’abord puis plusieurs en anglais.
              J’ai été marqué par sa manière de mettre tant de sens dans si peu de mots; je ne suis nullement un littéraire, bien plus un scientifique de nature, donc je ne saurais mieux le dire…
              Alcool is like love :
              The first kiss is magig, the second intimate.
              After that you just take the girl’s clothes off…

              Ellroy, contrairement à vous, ne l’ayant lu qu’en français je n’ai pas été marqué par son language.
              Ce ne sont que ses obsessions et sa manière bien à lui de les aborder dans ses personnages qui m’ont marqué, voire choqué dans le sens d’un choc, celui d’une porte enfoncée par un coup de pied magistral, porte dans mon esprit qui une fois ouverte me fit franchir une étape importante dans ma découverte de moi. Et voilà que je m’égare encore…

              J’adore aussi la description de la Louisiane et New Orleans par James Lee Burke. Quelle chance que je l’aie lu avant de passer 10 jours dans Sin City…

  8. Bidule

    Haha, j’ai dit à mes parents hier que j’avais vraiment pas envie de payer mes impôts pour ce gouvernement, en fait, pour ce pays, et que je comptais faire tout ce que je peux pour aller travailler au Luxembourg une fois mon diplôme obtenu.

    Et là tout de suite: attention, là-bas tout est plus cher, prix, location, etc etc. Et puis comment tu paieras la Sécurité sociale, etc etc.
    @tous les expatriés: ya de bonnes assurances pas exhorbitantes quand on ext expatrié ? Il y a des caisses de retraites (attention pas celle de France svp…) intéressantes ? Ou c’est comme en Amérique: tu paies tes soins, tu paies ta retraite ?

    Désolé si les questions sont (très probablement) stupides et naïves, je n’y connais rien.

    1. vengeusemasquée

      L’immobilier n’est guère plus cher au Luxembourg qu’en France. La caractéristique, c’est que Lux c’est tout petit et qu’on sort du centre-ville en quelques minutes. Si vous ne tenez pas à vivre dans le centre-ville, c’est à peu près comme à Paris. Sur le coût de la vie quotidienne, oui c’est un peu plus cher qu’en France mais pas pour tout et les impôts n’ont strictement rien à voir, évidemment, le tout avec des salaires généralement sensiblement plus élevés.
      Pour tout ce qui est assurance maladie, il y a un système public comme en France mais je pense qu’il est moins onéreux et qu’on peut en sortir plus facilement. Je ne sais pas dans les détails comment ça marche. Il faudrait se renseigner parce que ça peut intéresser du monde.
      Il y a plein de Français à Luxembourg et c’est une jolie ville mais attention aux bouchons à l’heure de pointe.

    2. Expat

      Pour info, je paye l’équivalent de 300 euros par mois pour mon assurance privée (qui assure toute la famille) qui rembourse 90% sur tout. Les 10% restants sont de ma poche, mais à partir de 2000€ par an l’assurance paye 100%. Je vais me faire opérer des yeux (myopie) pour 180€ de ma poche, donc.

      En france, je payais avec un salaire 3 fois moindre plus de 500 euros de sécu chaque mois ainsi que 150 euros de mutuelle. Et on m’aurait remboursé… 75 euros par oeil. Quand j’explique ça à des compatriotes qui me demandent comment je fais sans la sécu, c’est ma partie préférée. Surtout quand il y en a qui viennent de lacher un salaire pour la même opération.

      Pour la retraite, c’est privé aussi, je paye 15% de mon salaire. C’est beaucoup, mais toujours moins qu’en France, et je suis certain de toucher ce qui m’est dû au bout. Et ma retraite sera conséquente.

      1. Aristarque

        15% du salaire n’ est pas aussi élevé que cela. Ne pas oublier la part patronale qui n’ est pas négligeable (en Grance). En plus, il est important de vérifier ce que cela donnera comme pension lors de la retraite…

    3. Maximilien

      Et puis, quand tu vis au Luxembourg, tu fais comme tous les gens intelligents qui vivent dans le Haut-Rhin: tu fais tes courses en Allemagne, cet horrible pays où les magasins ont le droit de vendre à perte si ça leur chante.

    4. Bidule

      Merci pour toutes vos réponses!

      C’est très intéressant ces chiffres sur les assurances luxembourgeoises, comme quoi il faut vraiment être fou pour aller travailler en France quand on a le choix d’aller travailler ailleurs. Juste une question, comment ça se passe un peu les retraites, Expat? Tu dis payer 15% de ton salaire, et tu en récupéreras combien une fois la retraite atteinte ?

      Pour acheter ses courses en Allemagne, il faudrait déjà que j’aie le permis… et vu les connards de moniteurs lorrains que j’ai qui font durer un maximum les choses, je suis en train d’hésiter à continuer mes cours, et à leur donner tout le fric qu’ils attendent (et me faire niquer) ou bien arrêter mes cours avec eux, et continuer mes cours avec une autre école et payer le transfert de dossier (et me faire aussi niquer…)
      Enfin bref, je me renseigne de plus en plus sur Luxembourg mais ça a l’air chiant quand on a pas le permis car:
      – soit on habite pas dans la ville: on paie moins cher le loyer mais on doit se farcir un temps conséquent de transport en commun pour aller au lieu de travail.
      – soit on habite en ville: on paie le loyer au prix fort, mais les temps de transports sont très réduits.

    5. Eric Bader

      Il faudra quand même qu’un jour les gens (et surtout les H16istes) comprennent que peu importe le pays (Bisounours France ou Capitaliste USA), tout le monde paie ses soins, sa retraite, etc…

      La seul différence, c’est que vous avez le choix, la liberté sur l’argent que vous placez et donc vous personnalisez, alors qu’en France vous subissez.
      Pour ma part, pour ma retraite, j’ai tout misé sur « Vanguard Small Cap Index Signal » (VSISX) ces deux dernières années, et j’ai raflé +65%.

      Tes parent sont simplement inquiets pour toi et n’ont une vision que française qui les empêche d’imaginer un style de vie différent.
      Par contre, toi qui est jeune et probablement ambitieux avec tout une vie a construire, tu n’auras aucun problème a t’assimiler.

      FOUTEZ LE CAMP, LE MONDE EST IMMENSE ET VARIE.

          1. Eric Bader

            La partie Maladie de la Sécurité Sociale c’est 165 M€ en 2013, soit 229 € par tête salaire médian par mois, ou 458€ pour un couple, ou 916€ avec deux enfants par mois.

            Pour ma part, aux USA, j’utilise Blue Cross Blue Shield, et ca me coûte $94 tous les deux semaines ou $203 (145 €) par mois pour ma femme et moi. Et je me fais quasiment tout rembourser.

    6. GAP

      AH ! C’est bien le Luxembourg, les loyers sont plus chers mais le seuil de pauvreté est à 1500€. Tu ne payes pas d’impôts fonciers mais à l’achat l’immobilier est plus cher. Dehors les rues sont propres et j’adore leurs salons de thés et leurs gâteaux à la crème. Et la Banque du Luxembourg te reçoit le matin avec les croissants le café et le journal, les hôtesses y sont très stylées, multilingues, et habillées en tailleur. Le Français en général y travaille dans des petits emplois ( service de nettoyage, maintenance, restauration, mais néanmoins, ils sont triés sur le volet.

  9. breizh06

    J’ai opté pour l’exil intérieur.

    Un job peinard « pour la Sécu », et une SAS pour du travail de tacheron et de la prestation par Internet. OK, c’est pas ambitieux, mais après 50 ans c’est un peu tard pour moi et je m’en sort bien.

  10. Aristarque

    Qui ou quoi vaut à la Belgique d’ être pire que la Grance ? Son seul taux d’ IR (mais comme il ne porte pas sur tous les types de revenus, il y a automatiquement une compensation à retenir).
    Sa TVA était aussi moins élevée, au moins il y a qq années encore.
    H16, toi qui figure au nombre des administrés de ce Roi, peux- tu nous éclairer sur cette mauvaise place?
    Parce que cela n’ a pas l’air de gêner autant que cela les Grançais qui envahissent Bruxelles et les environs,..

    1. L’impôt et les charges sur les revenus du travail sont plus importants en Belgique qu’en France (en gros, il faut compter un net = 50% d’un brut). Pour le capital, en revanche, c’est tout l’inverse. La Belgique est bien plus favorable.

      1. gameover

        Oui ce qu’il faudrait voir c’est au niveau du salaire super brut car quand on dit 50%, ca depend de la base. Les salaires sont-ils plus élevés qu’en fRance stp a poste equivalent ?

      2. retraiteenwallonielepied

        Je pense que la France bat notre Belgique chérie concernant les taxes sur le travail. Et surtout avec le prix d’un pigeonnier à Paris , je dispose d’une villa tous conforts .Je suis réveillé par les oiseaux , la campagne à la ville . Le pied . Sommes-nous les seuls belges sur le forum ?

    2. sdw

      Par exemple droits de mutation (droits d’enregistrement en belge) =12.5% (6% si la maison est modeste), ça facilite vachement la mobilité (faut dire que le pays n’est pas très grand)

  11. Ygnmtbk

    Partir ? Pour quoi faire ? Pour vivre par exemple dans l’enfer de la silicon vallley ? Quelle horreur !
    internetactu.blog.lemonde.fr/2013/12/06/avons-nous-vraiment-envie-de-devenir-la-silicon-valley/

    1. Oui, les US, quelle horreur. Des gens qui meurent de faim, plein de pauvres. Le socialisme fait toujours des ravages, qu’il s’appelle Bush, Hollande, Sarkozy ou Obama.
      Belle découverte.

      Bon. Ceci dit, réduire le « Reste Du Monde » à la Silicon Valley, c’est un peu ridicule.

      1. Li Po

        et j’attends les papiers sur la silicon valley Chilienne, où on pourra y ajouter l’héritage néolibéral de Pinochet dans des articles de fonds d’alternative éco

          1. Eric Bader

            Mon frangin est venu me faire une visite cet été a Minneapolis ou je vis.
            Lui n’a jamais fait d’étude mais il a des mains en or, il sait tout faire avec, bois métal, etc…

            Je lui ai pressente mes voisins qui ont les même carence en diplôme que lui, mais qui tout de même se permettent d’avoir des belles maisons en bord de lac, et tout l’attirail d’une bonne famille du Minnesota: Dodge RAM, Ford F250, bateaux, jetski, scooter des neiges, Quads, etc… Et parfois même en plus q’un exemplaire.

            Je peux vous dire qu’il avait les boules et rêvait lui aussi d’avoir sa propre maison.
            C’est pas seulement le génie ou l’ingénieur s’expatriant aux USA qui y vois un gain spectaculaire, mais toute personne prête a se bouger le postérieur.

            FOUTEZ LE CAMP, VOUS NE TROUVEREZ QUE MIEUX!

            1. Pidji

              Pourrais-tu nous dire comment tu as fait pour t’installer aux États-Unis ?
              Quel âge avais-tu ? Avais-tu un job avant d’y aller, ou une green card ?

            2. Eric Bader

              Je suis parti en UK à mes 20 ans pour aller étudier. Je suis retourné en France 8 ans plus tard avec un PhD en poche. et rêvant de faire de la vrai R&D!
              Le retour en France étant un gros flop (salaire de misère et mentalité qui me dégoûte, l’Alsace était bien différente lorsque la mentalité française n’avait pas encore percée), j’ai commencé à contacter des boites aux USA. Je leur expliquait bien mes motivations (avoir un boulot qui me plait, et foutre le camp du communisme).
              Depuis, tout se passe bien, l’American woman, la maison au bord du lac, le puppy retriever…

          1. Nyamba

            La morgue insupportable de ce journaleux me laisse sans voix.
            « Pourquoi donc tant d’intérêt pour des textes tombés pour la plupart dans l’oubli ou presque? » … C’est forcément un troll, n’est-ce pas ?

            1. Aristarque

              C’est relativement tombé dans l’oubli en Grance (nul n’est prophète en son pays…) mais pas du tout ailleurs.
              En revanche, en France, on exalte toujours Marx qui a tendance à devenir oublié…. ailleurs !

            2. Aristarque

              C’est même une usine de fabrication industrielle de trolls.
              Essayez d’en écouter un sur BFM Les Experts quand Doze leur y accorde l’accès à l’antenne…
              Si vous arrivez à terminer sans que des envies d’incarcération chez les fous (pour les plus calmes des sentiments engendrés) vous viennent à l’esprit, c’est que vous écoutiez RFM en croyant être sur BFM…

            3. Duff

              Aristarque, à titre personnel, mais chacun acquiescera je suppose, il me paraît tout à fait anormal d’étudier en philosophie des auteurs comme Marx et pas de contradicteurs, qui plus est français…

              Il y a là une manoeuvre délibérée d’endoctrinement de la part de l’EN. De plus, j’en parlais aujourd’hui en famille, même des connaisseurs de l’histoire française ignorent l’épisode des assignats qui est si révélatrice la gestion catastrophique de la monnaie par les gauchistes, en se remémorant que cette affaire a commencé par une spoliation gigantesque pour se finir par une planche à billet aux conséquences funestes qui favorise la suite…

              Je pense que la connaissance de cette période en plus des écrits géniaux 50 ans plus tard des auteurs sus-nommés plus haut devrait normalement dissuader les français de voter pour des crétins qui osent mettre en avant toujours les mêmes solutions pourries…

              Dès lors que l’idéologie s’empare de l’enseignement, alors tout redevient possible. Le recommencement, c’est maintenant!

            4. Duff

              Aristarque, les passages récents de Juliette Méadel étaient saisissants. Cette semaine passée elle a tenté de nous faire croire que la politique de Cameron était troporible. Donc si on résume, les réformes suédoises, canadiennes, anglaises, allemandes, danoises, tout ça n’est pas transposable à la fRance. Rien n’est transposable à un pays dont l’exception doit rester ad vitam eternam une putain d’exception…

              On parlait d’alternatives éco, Chavagneux avait été bien bousculé la dernière fois par Madelin, les derniers passages de Méadel et Rabaud ont été fort amusants aussi… Mais il faut ces débats, histoire qu’on ait des vidéos de débats qui montrent combien ces socialistes, ces planificateurs de génie sont nuls, incapables, menteurs et surtout démentis pas le réel!

            5. vengeusemasquée

              @Duff : personnellement, j’ai trouvé le dernier passage de Méadel absolument terrifiant parce qu’elle assume parfaitement tout ce qu’elle dit/pense/impose. Elle n’ignore absolument pas les effets des politiques socialistes. Elle sait pourquoi on en est là et elle sait que rien ne changera mais elle s’en fout, ou plutôt non, elle affirme que c’est ce qu’elle souhaite pour la fRance.
              Elle n’est pas incompétente, pas ignorante, pas débile ou inculte. Elle est parfaitement cynique. C’est inhumain.

          2. Aristarque

            Point ne vous échauffâtes trop, ami !
            Quelle montée de fièvre semble-t-on discerner dans vos commentaires ?
            Déplorant la place encore tenue par Karl M. j’étais ironique sous un dehors de bon aloi… 🙂

  12. Giraud

    Je suis parti, il y a 20 ans, et c’est certain l’herbe était plus verte…

    Je ne suis pas plus riche qu’avant, mais j’ai appris que la France n’était pas le paradis décrit par nos politiques et syndicalistes ponctionneurs …

    1. LNB

      C’est certain, le paradis et l’eldorado n’existent pas. Je suis parti aussi (en Suisse) et non ce n’est pas le paradis mais c’est extrêmement mieux!

  13. Li Po

    oui, mais où aller ? les USA sont le pays de Satan ( ceci dit niveau liberté faut bien choisir ton Etat ), le Canada c’est un pays de coupeurs d’arbres et de camionneurs qui polluent, le Chili c’est pinochiste et néolibéral, l’Uruguay est plein de nazis qui maintenant fument de l’herbe, la Panama est l’un des pires paradis fiscaux, la Thaïlande c’est pédophile, l’Australie c’est un pays ultralibéral de pollueurs qui tuent des aborigènes et des kangourous en buvant de la bière ….
    Non, on doit en effet admettre qu’il vaut mieux rester

      1. bugbreeder

        Pascale, vous êtes folle ou quoi, vous avez oublié que Mandela et ses successeurs étaient communistes (http://www.hnp.org.za/site/index.php?id=67), donc vous devez vous douter du résultat : un enfer bien pire qu’à l’époque de l’apartheid même pour les noirs, 43 meurtres par jour en moyenne, voilà le VRAI bilan de Mandela pour l’Afrique du Sud qu’on se garde bien d’évoquer : http://ac.matra.free.fr/FB/20131207lugan.pdf .
        Le maître de céans (quand je vois les avatars de BlackMamba je ne sais plus trop comment orthographier « céans » H16 devrait vous infliger une pénitence pour une telle faute anti-libérale, un pays géré par les communistes valable pour l’expatriation ? Pfff…

  14. Toni

    h16 bonjour,

    Je lisais le magazine des actionnaires de air liquide et total puis à l’instant panama et son taux de croissance en amérique latine …
    On ne parle pas beaucoup de la France.

    Je fais echo au commentaire de Li Po, à propos de Panama et la cote Caraibes, je venais de regarder avec google earth, ça a l’air d’être un endroit magnifique …

    Autre conclusion, quel peuple de dégonflés on est devenu …

  15. Toni

    http://www.les4verites.com/politique/les-realites-2013-la-france

    Prendre le lien ci dessus et lire le commentaire de Bidulien, on laissera la cohorte d’assistés et de politiciens … avec pour moi dans mon quartier les islamistes et les roms (albanais, tchétchènes)en supplément.

    Les islamistes semblent se plaire dans mon quartier, vouloir y rester y faire la pluie et le beau temps. Ils auront certainement suivi un enseignement pratique chez Bachar. Contrairement aux assistés et à porcinet, eux ont une culture du clan et de la violence.

    Lorque on en sera à cette étape, vous pourrez commencer à philosopher avec les bien pensants de votre entourage. Enfin si ça marche les gens fuient lorsque vous éssayez de leur parler de ce problème.

    1. Morovaille

      Cher Monsieur, vous êtes juste victime de votre intolérance, vous ne comprenez pas la différence, et vous avez peur de ce que vous ignorez. Je crois que ça peut marcher comme phrase, pour vous, non ?

      En revanche, j’attends qu’on explique aux femmes que je connais qui ont fui des pays musulmans et qui ont plaqué la religion de leur enfance en expliquant que la place des femmes est affreuse dans leur culture religieuse, qu’elle sont victimes de leur peur de l’inconnu. Attendez… ça ne marche pas, là, elle n’ont connu que ça pendant très longtemps ! Alors pour l’intolérance et la peur de ce qu’elles ignorent, on repassera…

      1. Toni

        Oui sauf que la gente féminine de ces pays là, si certaines ont plaqué la religion de leur enfance c’est qu’il y a peut être une raison dèrrière … que nos élus ne veulent pas voir pour la paix sociale ou par intérêt électoral en créant des triangulaires avec le fn.

        Maintenant la fuite des exilés fiscaux arrangent la gauche in fine, on a besoin de beaucoup d’imbéciles et de couillons de Lola et kevin comme électeurs. Le peuple il pose des questions chiantes, changeons le peuple …

        Là aussi par rapport à votre commentaire Morovaille, on est vraiment des dhimmis et nous serons traités en tant que tel par les autres pays musulmans ou pas.

        1. Morovaille

          Oui, le fait d’être esclave c’est avant tout dans la tête… il suffit de voir comment Hollande baisse son froc dès qu’il met les pieds dans un pays étranger…

  16. emilie

    Les 35.000 foyers fiscaux sont l’arbre qui cache la forêt. On ne compte que ceux qui ont déclaré au fisc leur départ. Donc, qui travaillaient. Tous les jeunes (et j’en connais une pelletée) qui partent à la fin de leurs études (souvent supérieures) sans avoir jamais travaillé en France n’entrent pas dans les chiffres.

    1. vengeusemasquée

      Sans parler de tous ceux qui pourraient faire plein de choses mais se contentent d’attendre que ça passe en espérant que ça ira mieux un jour ou simplement en préparant leur fuite. Ceux-là, on ne saura jamais quel aurait été leur potentiel dans notre beau pays mais c’est sûr, c’est ailleurs qu’ils le réalisent.

    2. Adolfo Ramirez Jr

      j’en suis un… diplômé ingé agro en 2010, 2 ans de recherche, de faux espoirs, de projets abandonnés… résultat je lance mon entreprise au Pérou… je gagnerais pas des 100 et des 1000 mais au moins je travaille, je me lève le matin, et je me regarde dans la glace… et ça, ça n’a pas de prix.

      1. channy

        « je gagnerais pas des 100 et des 1000 mais au moins je travaille, je me lève le matin, et je me regarde dans la glace… et ça, ça n’a pas de prix. »

        Oui mais vous serez heureux et c est le plus important dans la vie être heureux..personne n ‘ a dit qu il fallait gagner des millions pour être heureux..et puis il y aussi la qualité de vie offert par le pays d ‘accueil.

  17. Jean Tabel

    Pour ceux qui sont tenté par le Canada, et ont des questions, allez-y, j’ai moi-même choisi la liberté il y a plus de dix ans.
    Allez-y doucement, je suis un peu déprimé par la description faite par h16 de toutes les bonnes choses auxquelles j’ai renoncé 😉

    1. vengeusemasquée

      Ah ! C’est de la provocation ça ! 🙂 Alors racontez un peu où vous vous êtes installé et ce que vous faites. Ca intéresse tout le monde, tant nous sommes nombreux à rêver de/planifier l’expatriation.

      1. Jean Tabel

        Je travaille dans les technologies de l’information, et je suis installé à Montréal.

        Vous devez savoir que le Québec est un peu socialiste: ne vous attendez donc pas à trouver les U.S.A. en langue Française.
        Si c’est ce que vous cherchez, il faut aller en Alberta ou aux U.S.A.

        Mais pour moi et ma famille, c’est un excellent compromis.
        La ville est sûre, les relations de travail plus relax, je veux dire axées sur l’essentiel, ce que vous êtes capable de faire, et si vous le faites.
        Si on mérite une augmentation, il la donne parfois spontanément et souvent si on la demande. Pas de concert des pleureuses genre « ah oui, super boulot, on t’augmenterais bien, mais les temps sont durs. »

        On peut se loger en plus grand qu’en France je pense, même si la banque du Canada estime que les prix sont trop élevés de 30% environ. Mais en venant de France, je pense que ce n’est pas un problème.

        C’est idéal pour les jeunes, que l’on voit beaucoup le samedi et le dimanche travailler dans les magasins qui sont ouverts de 10:00 à 17:00.

        Le gouvernement fédéral est conservateur fait pas mal moins de grosses conneries que Flamby et es bras cassés, aucune en fait.

        Pas de quotient familial, et la retraite est principalement à votre charge pour ce qui est de la préparation si votre employeur à un régime de retraite. Sinon, vous pouvez mettre 18% de votre revenu char année sur un plan retraite. Ce montant ne sera pas imposé sur le revenu cette année là, mais lors du retrait.

        Mais en gros, mon niveau de vie en parité de pouvoir d’achat et ma qualité de vie sont trés trés bonnes comparées à ce que j’aurais en France.

        Bilan trés positif pour nous donc, il jamais nous ne retournerons, mes enfants se sentent Canadiens.

        Ah oui, l’immigration est contrôlée, les ponctionnaires ne pourront donc pas vous poursuivre, le regroupement familial peut se faire si vous vous portez garant pour plusieurs années, ce qui calme un peu, et il n’y a pas ces tensions que je sens chaque fois que je rentre.

        Si vous regardez le dernier PISA, le Canada est l’un des pays qui intégre le mieux scolairement ses immigrants.

        Il est plus courant aussi de voir des travailleurs au dessus de 50 ans, moins de racisme anti-vieux.

        Par contre, on peut vous virer avec un pré-avis de deux semaines, mais paradoxalement, comme il est plus beaucoup plus facile de trouver du travail (je trouve), alors que je sens beaucoup plus en sécurité que chez mon ancien employeur en Françe.

        Si vous avez plus de questions, je pourrais vous laisser une adresse e-mail, ou aller boire une Rickard’s Red avec vous au pub si vous passez dans le coin.

        1. Wapi

          Nous sommes posés au quebec depuis 18 mois, mais Montréal bcp trop socialiste à mon goût… On est en région,travailleurs autonomes, et pas une micropoussière de regrets. Pas une once,pas un atome. Pas un neutron, pas un boson de Higgs de regrets! On capitalise enfin pour nos vieux jours, on vit bien, il y a de très bons boulangers, du bon fromage, des microbrasseries à se damner. (Trou du Diable, Broadway, La Fût, et St Alexis des Monts toutes proches de nous!) oui plus rigide et socialisant que l’Alberta le Québec , mais comparé à la France..un haut lieu du libéralisme.
          ….

        2. vengeusemasquée

          A vrai dire, j’étais au Canada il y a un mois pour 2 semaines de vacances. C’est plus l’Ontario qui m’a fait rêver. Je me vois parfaitement bien à Toronto que j’ai vraiment adoré. Je me suis levée hier matin avec un brin de nostalgie alors j’ai regardé mes photos pour me rassurer en me disant que non, l’enfer n’est pas une fatalité. Je sais ce que j’y ferais : du commerce. J’ai déjà un nombre considérable d’idées pour ouvrir une boutique et, enfin ne plus dépendre d’une administration qui décourage les meilleures volontés du monde. J’ai même une potentielle associée déjà installée là-bas !
          Je trouve Mtl un peu trop socialiste avec un peu trop de gouvernemaman et de bouchons partout. Cependant, à choisir, c’est sûr que je préfèrerais Mtl à Paris. Mon seul frein : mon homme répugne à lâcher son boulot qui lui plaît beaucoup. Je sais que c’est extrêmement rare en fRance mais c’est la réalité.
          Cela dit, vu les difficultés qu’on a à déménager alors que cela devient urgentissime, je me demande si les décisions d’expatriation ne vont pas finir par se prendre. Parce que changer de boulot, c’est compliqué en fRance, mais changer d’appart, c’est encore bien pire. Rien n’est jamais suffisant et jusqu’au moment où l’on a signé le bail, il ne faut pas se faire de faux espoirs. Ce pays est devenu littéralement invivable. Rien de tout cela n’existe au Canada.

          1. Deres

            Le Canada, je crois qu’il faut un peu se méfier de l’impression que l’on récolte en vacances pendant les beaux jours. L’hiver est très long et très rude.

            1. vengeusemasquée

              Ca dépend où. Le Canada, c’est vaste. Ce n’est pas pareil à Québec et à Toronto. Puis c’est un vrai pays développé avec de l’équipement pour affronter ce genre de contrainte, pas comme la fRance où plus rien ne fonctionne dès qu’on a 1cm de neige… 🙄

  18. wtf

    Bonsoir,

    Je vous lis régulièrement sans poster de commentaire, mais ce billet me parle particulièrement. Les constats qui y sont faits, je les ai faits moi-même il y a une petite quinzaine d’années, je suis donc parti un certain temps … et je suis revenu ! Je n’ai pas été touché par la grâce de la Socialie -rassurez-vous- mais mes parents ne sont plus tout jeunes et je ne voulais pas les laisser seuls, privés de leurs petits-enfants.

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que le retour a été rude. Dans le pays dans lequel je vivais, je travaillais 6 jours par semaine, ce qui représentait entre 50 et 65 heures … et j’ai paradoxalement toujours eu l’impression d’y être en vacances tant tout y semblait facile. Des gens heureux, une administration pas forcément plus efficace que la notre mais ayant le bon gout de fiche la paix à la population, et surtout une envie d’entreprendre et de réussir bien éloignée des jérémiades semblant être devenues la norme chez nous.

    Ce qui m’a le plus choqué à mon retour a été de constater qu’ici, tout le monde fait la gueule. Ici, il est interdit d’avoir des rêves non homologués par la médiocracie populaire. Ici, quand tu entreprends quelque chose sortant un tant soit peu de l’ordinaire, tout le monde souhaite que cet affreux prétentieux « qui se croit plus malin que les autres » se casse la gueule. Et ne parlons pas d’acquérir quelques fanfreluches genre grosse voiture qui fait vroum (depuis tout gamin j’aime bien les grosses voitures qui font vroum), les qualificatifs oscillent immédiatement entre « salaud de riche qui se la pète » et « vilain pollueur qui tue les ours polaires », dans les deux cas c’est l’assurance de retrouver son véhicule rayé grosso-modo deux fois par an (moyenne perso).

    Je suis cependant loin d’être malheureux, je vivote tranquillement à mon compte, cherchant à tangenter le meilleur rapport revenu/investissement personnel. Je travaille dans un secteur porteur et aurais la possibilité de monter une petite boite rentable, je m’en abstiens de toutes mes forces, dans la mesure où monter une structure plus lourde que l’actuelle reviendrait à peu de choses près à m’emm… deux fois plus d’un point de vue administratif pour grosso-modo un revenu au final identique, aucun intérêt donc, sans parler des risques liés au fait d’avoir du personnel.

    Alors je ne fais rien. Ils n’ont pas tué chez moi l’envie de faire des choses, disons qu’ils m’ont simplement convaincu de la ranger au frigo en attendant que quelque chose me donne envie de la ressortir. Et surtout, que ça en vaille la peine, parce que bon, actuellement, payer les petits fours des ministères, les intérêts de la dette et les vacances de la famille Dibrani, très peu pour moi.

    Cela étant, partir commence de nouveau à me gratouiller aux entournures, je n’ai pas envie d’élever mes gosses dans cette ambiance délétère, et même si pour ma part j’arrive à faire abstraction du « maussadisme » désormais propre à mon pays, je sens que ma chère et tendre (qui est un produit d’importation, je suis définitivement un affreux mondialiste) se lasse de l’air ambiant.

    Nous envisageons donc très sérieusement de partir, probablement dans son pays d’origine -un pays de l’Est rempli de bons gros rustiques mais plein de possibilités- et de laisser la Socialie vaquer à ses petites occupations.

    C’est le mieux que nous puissions faire, nous sentons que nous commençons à ne plus être très « raccord » dans le paysage, la situation sociale se tend de plus en plus et ne pas être « raccord » dans certaines circonstances n’est pas précisément la meilleure idée qui soit.

    Merci à H16 de nous régaler quotidiennement avec ses billets, et merci aux commentateurs pour la qualité de leurs interventions.

      1. wtf

        Encore une fois, merci avant tout à vous tous, on se sent un peu moins seul. Impression de vivre cerné par des fonctionnaires, certains jours.

  19. Aristarque

    Mais bien sûr que la Grance attire les talents! Mauvaise langue H XVI! Regarde un peu tout ce que les Qataris achètent dans ce pays ! Bon, comme je vois que tu ne connais pas la devise de ce pays et que tu étais pris par la contrainte de publier (les éditeurs sont sans pitié et je ne te dis pas, pour les lecteurs accros…), je peux comprendre que tu aies utilisé une vieille devise moyen-orientale… Résultat, nous voyons bien des talents affluer mais ce ne sont pas ceux que nous voudrions… 😉

  20. nicolas

    Je suis avocat d’affaires, diplômé expert comptable… bref, pas mal diplômé, je vais avoir 40 ans, j’ai un emprunt sur le dos car j’ai acheté des parts d’un cabinet il y a 2 ans environ…
    Or, là j’ai vu au détour d’une formation que le fisc allait tomber sur les holdings d’acquisition… qui sont indispensables pour devenir associé, sinon c’est impossible à financer (à cause des charges sociales, de l’IR etc.). Donc voilà, ils vont tôt ou tard nous tomber dessus pour tenter de nous égorger nous aussi…
    Je ne parle pas très bien anglais, je le lis très bien en revanche, et je n’ai jamais travaillé à l’international… j’ai une folle envie de partir, surtout que je suis célibataire sans enfant (oui j’ai tout investi dans mon travail comme un imbécile).
    Par où devrais-je commencer, à votre avis ? Partir, oui, mais comment ?
    merci à tous, longue vie au roi Hseize.

    1. A la limite, la langue ne doit pas être une barrière si vous avez vraiment la niaque. Mais il y a des pays qui permettent une transition douce. Le Canada par exemple. Vous commencez au Québec, francophone et socialiste, et vous pouvez ensuite partir pour les endroits plus réalistes.

      1. retraiteenwallonielepied

        La Belgique est si prêt de chez vous En cas de désir de retour dans le plus beau pays du monde , en TGV , c’est à une paire d’heures .
        Le Canada , 6 mois d’hiver Brrr Enfin chacun ses choix .
        Et en cas de mal du pays , combien d’heures et combien d’Euros pour revoir les bienheureux restés au pays ?
        En Belgique , aucun problème d’intégration .

  21. Toni

    wtf a écrit: « Ce qui m’a le plus choqué à mon retour a été de constater qu’ici, tout le monde fait la gueule … »

    Beuh quoi ?? C’est un scoop ???

    1. wtf

      Ben non, mais on en perd vite l’habitude, croyez-moi.

      Le plus dur à vivre est cette espèce d’immobilisme mâtiné de la jalousie la plus crasse. Merde, on est quand même un pays qui a donné le jour à de grands penseurs, de grands entrepreneurs, de grands inventeurs, comment on a pu tomber aussi bas ?

      Sans parler du Monsieur Jourdain du one-man-show qui fait actuellement office de Président de la France, une gourdasse comme Filipetti dans le même fauteuil que celui de Malraux, ça craint quand même un peu !

      1. Adolfo Ramirez Jr

        ça m’était pas venu à l’idée, Filipetti dans le fauteuil de Malraux… mais quand on a dit ça, on a résumé tout le drame de la fRance…

        1. GAP

          Vous m’étonnez ! Filipetti et Malraux, il est vrai qu’en pensant à ces deux ministres de la culture, effectivement on mesure le désastre. Il n’y a pas de comparaison à faire ce serait indécent et irrespectueux envers André Malraux. Pour l’anecdote, Charles de Gaulle, n’allouait que la  » modique somme  » de 1 millions de francs au ministère de la culture, montant dérisoire dans les années 60, par rapport au budget de l’armée 100 fois supérieur.

      2. Nocte

        Malraux ou Filipetti, c’est l’existence même de ce ministère qui est une aberration.
        Juste pour un petit rappel : les US n’ont pas de ministère de la culture.

  22. Toni

    wtf bonjour:
    Corse, dom tom, Bretagne et bonnets rouges, cités de non droit et dans une moindre mesure Savoies et Pays Basque …

    Voilà des entités juxtaposées qui ne partagent presque rien en commun et ne se parlent pas … Plusieurs d’entre elles sont armées avec une certaine culture de la violence et peuvent vraiment montrer les crocs si on les emmerdent …

    Point commun: elles ne veulent pas de Présiflan Porcinet Babar … Bon
    là dessus tout le monde est d’accord.

    Ces entités sont des duchés qui se sont créés pour une cause de mélange d’incurie et de laxisme et du défilé de tockards (je suis gentil encore) qui gouvernent la France depuis 30 ans et des 68% de tockards qui habitent ce pays.

    Et voici ma question ? Pourquoi ces entités viennent toute ensemble se bourrer comme des sardines dans le midi de la France en été ? Parce que à faire chier avec des gosses qui sont aussi tarés et débiles que leur géniteur et qui gonflent tout le monde … J’ai stoppé les vacances dans le midi et préfère le crachin pourri des chemins de saint jacques de compostelle.

  23. val

    Expérience analogue de celle de wtf. Quelle douche au retour! Mais compensee par la famille , les amis. Pas simple, ni de rester, ni de partir. Mais nous vivons encore la version soft de la socialie.Les choix seront peut etre encore plus difficiles a faire si nos dirigeants sortent les dents.

  24. zed

    On s’est barrés en 82 (ça sentait déjà le roussi) direction la NZ, puis recyclage au soleil en Australie. On étouffe, les gars ! :-))) Et on croule sous les frais de ventilos… 🙂 .
    Les Français qui partent en vacances au pays reviennent souvent avec le moral dans les chaussettes, tant la France se dégrade. Alors je préfère ne pas dépenser un fric fou pour y aller en ouacances, contrainte à me prozaquer au retour ? Non merci !
    On a appris à se démerder, on fait saucisses, rillettes, fromages, et j’en passe. Y’a que le foie gras frais qui nous manque ! Ici c’est interdu et défendi de torturer les bestioles, on les laisse mourir de malnutrition, c’est plus cool !:-)
    Mes cousins venus en vacances ont trouvé que les OZ sont très souriants, sympas (enfin, là ou on est du moins), tu vois, tu vas relever ton mail à la PO Box et le gars qui te croise te dit Hi comment ça va ? Que tu le connais ni d’Eve di d’Adam.
    Pas de regrets, donc.
    Pour ceux qui songent à l’OZ y’a un forum Expat quelque part que je peux trouver si vous voulez. Bin tiens http://www.expatzaustralia.com/ . Done ! Pour Nicolas et les autres.
    Bon courage à tous nos compatriotes qui veulent partir.
    Et encore plus de courage à ceux qui restent !:-(

    1. Cedric

      Belge, expatrié aux USA depuis 2008, j’ai exactement la même expérience que vous, plus envie de rentrer en vacances en Belgique où les gens sont hyper agressifs et tirent la gu…

  25. BetaRedex

    J’ai vécu plusieurs années au Japon, très bien, très bon niveau de vie, mon épouse a passé la première année à apprendre le japonais, qu’elle maîtrise à présent parfaitement. Puis quelques années en France pour donner à nos enfants une culture française. Ras-le-bol et re-départ, aux Etats-Unis cette fois-ci. On a commencé par mettre nos enfants dans le privé, ecole franco-americaine. Très décevant. Maintenant les gamins sont dans le public, c’est un très bon niveau…pour ceux qui s’accrochent.
    Au niveau de la sécu j’ai eu un système « hybride » américain et français (cfe). Pour vous donner une idée la consultation médicale à 100$ est prise en charge à 75% par United Healthcare; la secu rembourse des clopinettes.
    Et les salaires sont beaucoup plus élevés qu’en France: nous gagnons 5 à 6 fois plus qu’à Paris. Donc les frais medicaux, de scolarité, etc. paraissent beaucoup moins importants.
    Et puis surtout: ca respire l’optimisme ici, c’est stimulant ! Les gens ont l’air heureux, sont polis, et toujours prêts à se marrer!

    1. GAP

      Mon gendre c’est installé au Japon et s’est marié avec une japonaise, ils habitent Tokyo. Il a ouvert une petite école et donne des cours de Français, de Japonnais, et d’Anglais et cela fonctionne; Il vient d’obtenir son visa permanent.

  26. channy

    « Pour vous donner une idée la consultation médicale à 100$ est prise en charge à 75% par United Healthcare; la secu rembourse des clopinettes. »

    pour info les médecins français( très souvent non anglophones) exerçant au Cambodge un des pays les plus pauvres du monde vous facturent aussi 100 dollars la consultation..
    ( Pour info les médecins locaux formés en Australie, Thaïlande à peine 10 dollars mais c est hors sujet)

    1. toto

      Tres chers, consultez un médecin dans un hôpital chinois = 7 yuans = 0,90 euro, pas besoin d’assurance maladie a ce tarif la, et puis ça me coûterais plus cher pour envoyer le dossier par la poste si j’avais une assurance.

  27. zed

    POur les soins dentaires, je conseillerais -si grosse facture en vue-, de se payer un billet d’avion pour la Bulgarie. Ou, à ce que je sais, ils font un excellent boulot pour largement moins cher.
    D’ailleurs j’aimerais bien savoir si les copains sur ce blog ont des tuyaux et des contacts pour les soins dentaires, lifting facial etc… Je suis mal renseignée a ce sujet. Ce serait bien qu’on puisse compiler des adresses.
    Apparemment, pour le dentaire, il y a pas mal de bons praticiens en Thailande, entre autres. A ce que je sais.
    Mais bon, je ne me suis pas interessee à la question.

  28. LeRus

    Mais l’herbe EST plus verte ailleurs! Sans rire, à chaque passage en fRance je le constate un peu plus.

    Le plus dur pour les français, est de réaliser que leur pays est devenu une terre d’émigration, pas seulement d’immigration! Le solde migratoire est toujours plombé par les foules principalement de pays pauvres, mais en réalité le pays se vide de façon systématique de ses forces vives.

    Franchement, la France d’aujourd’hui me fait penser au Liban des années 70: de beaux atouts (les maisons du bord de mer sont toujours belles et il y fait bon vivre), mais ceux qui ont deux sous de jugeote sont déjà partis.

    1. Black Mamba

      Les Libanais adorent la France, ils savent utiliser tous les avantages pour avoir des vie de prince au Liban!
      Un libanais bosseur fait vivre toute une famille au Liban, tout le bénéfice est envoyé là-bas …

  29. Laurent

    Superbe article (et bien déprimant) et témoignages incroyables ! Du vécu !
    Merci wtf, Jean Tabel et les autres, vous éclairez notre route. L’expat n’est pas encore à l’ordre du jour pour moi, mais le retour dans mon sud natal oui. Paris ça pue bien quand même. L’ambiance y est assez différente en Languedoc, même si…

  30. Deres

    Les péages sont devenus l’équivalent des fermiers généraux de l’ancien régime … En effet, ils sont conçus à la base pour rembourser la création de l’autoroute. Mais quand cela est terminé, ils sont automatiquement prolongés avec les excuses d’utilisation habituelle. Cela va financer leur réfection et al construction d’autres autoroutes et les lubies du moment qu’elles concernent les transports ou l’écologie. En réalité, rien n’est garanti car cela va au pot commun. Le budget rectificatif 2013 a rayé d’un trait de plume un demi-milliard d’investissement dans les infrastructure par exemple. les péages ont donc au final en grande partie servi à payer les dépassements de masse salariale « imprévus » (personne n’est dupe).

  31. Cedric

    Belge, expatrie aux USA depuis 6 ans, je ne peux qu’approuver. Il n’y a pas un jour qui passe ou je ne me felicite d’avoir fait ce choix. J’ai eu de la chance, l’opportunite s’est presentee a moi et j’ai la chance d’avoir une epouse qui a dit oui et m’a suivie dans l’aventure. Tout n’est pas facile mais c’est tellement plus agreable de vivre dans un environnment ou le succes et la volonte de faire mieux sont valorises et non diabolises et ou on peut faire ses propres choix, bon ou mauvais sans que l’etat maman ne decide (trop) ce qui est bon pour nous, bien que l’actuel president fait de son mieux pour nous faire tous plonger en Mediocratie, heureusement vu le flop de son infame reforme des soins de sante, on a l’espoir d’envoyer les socialistes locaux dans l’opposition pour longtemps aux prochaines elections…

  32. Von Mises

    Lors d’un entretien recent à Luxembourg avec un gros investisseur sur le Private Equity, qui possede une belle villa Avenue Louise à Bruxelles; il est allé voir l’un des meilleurs architectes d’intérieur de BRX pour refaire son Salon … impossible lui a dit le type, j’en ai encore pour 6 mois pour aménager le Consulat de France (pour doubler sa capacité d’accueil). Pour mémoire, l’exit tax est un fusil à UN coup ..;
    Ici à Luxembourg, phénomène nouveau, on voit des HNI et UHNI arriver, de plus de 70 ans … se déraciner à cet âge … du jamais vu; ce sont trois générations qui se barrent d’un coup
    Chapeau l’artiste …
    et pour les mélomanes, j’ai retrouvé une vidéo de Moscovici présentant la dernière Loi de Finance à un parterre de ‘vigilantes’
    dans le rôle de Moscovici: Young Frankestein
    dans le rôle de la LPF (dette + deficit / Golem): AB Normal
    le Public: acheteurs de papier made in Bercy

    https://www.facebook.com/video/video.php?v=437211934711

    Eh oui, les vigilantes sont versatiles …http://www.rooseveltinstitute.org/new-roosevelt/what-bond-vigilante

  33. VicoNounours

    Mais oui, pourquoi fuir notre si beau pays? Un France qui s’enfonce chaque jours un peu plus dans le communisme, c’est beau, c’est bien non?
    L’état est là pour nous après tout, quoi que…
    Mais bon point rassurant le pouvoir ne se cache même plus de cette orientation politique: cf. la décision du TC de Toulouse concernant l’e-cigarette, qui estime que son commerce viol « le monopole d’Etat sur la vente du tabac », et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.
    La conclusion se fait d’elle même: La France serait belle sans son état monopolistique !

  34. wtf

    Vengeuse masquée, j’ai travaillé dans la fonction publique comme vacataire lorsque j’étudiais. Si la situation que vous décrivez est la votre, je vous tire mon chapeau pour votre abnégation.

  35. Kékorésin

    BONNE ANNEE A TOUS LES VILAINS EMPLOYEURS DE FRANCE! Tonton François a enfin vu la lumière céleste!!! Il va nous aider c’est promis, c’est du sur j’vous dit. Bon c’est vrai que quand l’état nous aide cela me fait penser à la parabole du petit oiseau dans la bouse de vache (vous chercherez). Encore un plan a 30 milliards impossible à gérer pour une PME mais souhaitable pour une grosse baleine à bosse du CAC? Devinez qui paye 🙂 ? Autre résolution du 1er janvier (on sait tous ce que ça vaut avec la clope!) la SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE. Vieux serpent de mer français indestructible car il faut couper toutes les têtes en même temps sinon ça repousse! Sinon y a quoi d’autre? Ha oui, HAHA OUI! La stabilisation fiscale, ça c’est nouveau et pour une bonne raison. Il suffisait d’attendre d’être le pays le plus fiscalisé au monde avant de stabiliser. Elle est fun celle là non? Bon sinon on a un mix des deux (des fois les cocktails c’est super): la SIMPLIFICATION FISCALE. Bon, là on bande un peu moins parce que c’est technique. Cà s’rait’y pas + simp d’met la CSG et ses copains dans l’impôt? Ha bon c’est pas un impôt? Et non ma ptite dame. Le but de la manoeuvre: protéger le système qui nourrit notre armée de grattes- papiers. Pourquoi, eh bien parce que les cotisants du paquebot RSI commencent à foutre le camp dans des canots de survie et même à sauter par dessus bord avec une bouée et un sandwich. Problème, ceux qui cotisent ailleurs qu’au RSI ne paient plus de CSG et compagnie, qui sont des cotisations sociales. Alors forcément, une simplification comme celle-ci permettrait de faire revenir tous ces mauvais citoyens et les rétablir dans leur droit sacré à renflouer le super tanker à la dérive. Bref, la simplification dans la bouche de nos commandants de bord, ça signifie souvent crever les canots de sauvetage et envoi des citoyens malhonnêtes dans les cales pour pomper l’eau , c’est à dire tous ces petits besogneux de patrons exploiteurs qui font du black et passent leurs WE à planquer des lingots! Et tous les naïfs qui pompent comme des Shadoks pensent que c’est de l’eau de mer. Mais non c’est que là-haut on délire, on fait la fête, alors on fait déborder la piscine et on laisse les robinets ouverts. C’est pas grave, le bateau flotte encore regardez tout en bas, ça sort tout seul de la cale, pas de danger j’vous dit. Allez fait pas la gueule camarade et tendons nos verres, si on passe assez près du gros glaçon au large, nous aurons droit à un rafraîchissement. Bon, une bonne santé quand même car il faut tenir bon. La France à besoin de vous, sinon elle n’aurait pas la sagesse de vous infliger 15 jours de carence au mieux!

  36. Bigue Bizou

    Et si on commençait à se poser les bonnes questions.
    Notre économie, notre fiscalité, nos délocalisations, sont inversement proportionnel à tout ce qu’il se passe en Israël. Nos politiques qui ne cachent même pas leur kippa, vident la France au profit d’une autre économie et la blagounette avec Dieudo finit d’achever le moral de la communauté juive en France. Allez on a été au salon à Paris, on va faire notre Alya, et on va laisser le pays aux nouveaux arrivants.

  37. droizakis

    H16, votre ton est résolument odieux.
    Depuis quand parle-t-on de « dictature communiste » ?
    Cela revient à faire les demandes et les réponses. Vous nous avez habitués à mieux !

    Puis-je vous suggérer d’utiliser dorénavant la notion de « paradis communiste » ? C’est tellement plus conforme à la réalité historique, et cela respecte tant les bisounours écolo-compatibles !

Laisser un commentaire