Un bilan toujours aussi piteux

L’année 2013 est dans sa dernière ligne droite. Les dernières scories politiques de l’année s’accumulent péniblement dans les quelques jours qui se bousculent avant le changement d’année. Même s’il ne s’impose pas vraiment, un petit bilan de l’année écoulée peut être fait.

En douze mois, et conformément à ce que je laissais sous-entendre dans plusieurs billets parus en début d’année, nous avons bien traversé l’ouragan de caca mou qu’on pouvait déjà voir se dessiner à l’aube de 2013. Bien sûr, au plan de la politique politicienne, l’affaire Cahuzac, qui aura marqué le début d’année d’une série de retentissants coups de théâtre, aura permis d’occuper la galerie et remplir les journaux subventionnés de croustillantes analyses et de fines chroniques politiques : non, le ministre du Budget n’était évidemment pas coupable, ah si finalement, il avait des comptes en Suisse, pardon à Singapour, et puis finalement les autres ministres seraient bien inspirés d’étaler leur patrimoine au grand jour, ah, voilà merci et regardons ça de plus près, ah mais que mais WTF ils sont tous quasiment pauvres, c’est incroyable, c’est invraisemblable, mais surtout ne menons pas d’enquête sérieuse.

Et comme le combi Volkswagen d’Ayrault est passé comme une lettre à la poste, le train-train politicien de la République a pu reprendre sa marche cahotante, oubliant par exemple avec componction et application les promesses hollandistes devant les ouvriers de Florange. Pour le reste, il n’y avait pas besoin d’un don de divination quelconque pour comprendre que les leviers d’actions du gouvernement étaient extrêmement réduits et qu’il n’y avait guère qu’une fière augmentation des impôts, taxes et autres vexations fiscales pour lui permettre de réduire les déficits. Chose incroyable pour un but si modeste, ce fut un demi-échec : si les impôts ont en effet augmenté dans des proportions douloureuses, la baisse des déficits est un ratage de plus à ajouter sur le tableau déjà fourni de l’équipe Hollande / Ayrault.

hollande XVIÉvidemment, les effets insidieux d’une surtaxation démente ont continué de se faire sentir : le chômage a, logiquement, poursuivi sa « progression » inexorable, et les agitations contre-productives des ministères concernés n’y ont rien changé. Quant au camouflage statistique, il est devenu avec le déni de réalité une véritable norme, indubitable maître-étalon de la politique instillé directement par l’équipe à l’Élysée et Matignon. Le pays réel, lui, a tenté de sauver les meubles : ceux qui le pouvaient sont partis, ceux qui ne le pouvaient pas ont réduit leurs activités au strict minimum pour passer en dessous des radars fiscaux. Ayrault et Hollande ont fait semblant de gouverner, le pays a fait semblant de croître.

Sur le plan social, l’année 2013 aura vu apparaître différents mouvements de contestation de plus en plus vive. Au départ cantonnés aux manifestations des opposants au mariage homosexuel, la grogne a continué à se répandre pour différents motifs, parfois sociétaux, souvent fiscaux. De ce point de vue, on voit mal l’année 2014 apporter un apaisement quelconque : chaque mouvement, qu’il soit coordonné sur Internet ou celui, plus palpable, d’une foule nombreuse, semble plus décidé qu’hier à ne pas laisser filer les promesses de plus en plus mal troussées des politiciens dépassés. Ce qui était avant considéré comme une évidence non discutable est maintenant ouvert à débat ; de plus en plus de citoyens demandent à présent des comptes à leurs administrations, comme leur en donne théoriquement le droit une constitution depuis longtemps oubliée ; la Sécurité Sociale n’est plus maintenant parée de ces vertus qui firent d’elle une forteresse monopolistique imprenable pendant les 50 dernières années.

Sur le plan mondial, la République française aura su, là encore, se montrer digne de ses dirigeants en patouillant au Mali puis en remettant les couverts en Centrafrique. Dans le premier cas, après une victoire fanfaronne lourdement médiatisée par un président au plus bas dans les sondages, la situation s’est rapidement embourbée, nécessitant la présence des soldats français bien plus longtemps que prévu. La cote de popularité du président n’ayant pas bougé d’un iota, et malgré cet épisode franchement mitigé, l’armée française aura donc été convoquée à nouveau pour un tour supplémentaire, en Centrafrique cette fois et pour des raisons géostratégique franchement troubles ; la Françafrique continue donc d’occuper le pouvoir. On peut d’ores et déjà s’attendre à un résultat pareillement médiocre sur lequel la presse nationale fera fort de ne surtout pas s’étendre, sa servilité vis-à-vis du pouvoir et son usage d’un patriotisme en carton laissant tout le monde, à commencer par les observateurs extérieurs, dans un état de consternation assez général.

De façon assez logique, l’année 2013 se termine donc sur le même constat d’échec que l’année 2012 : les méthodes socialistes ou simplement keynésiennes de relances diverses par la dépense ont montré, une fois encore, leur totale inefficacité. La régulation galopante et l’interventionnisme d’état dans tous les domaines, qu’ils soient du fait de frétillants inutiles comme Montebourg ou de dangereux idéologues comme Belkacem, Peillon ou Taubira, amènent toujours aussi peu de résultats probants, et entraînent toujours autant d’effets délétères, que le peuple, lassé, commence à trouver trop coûteux pour les entériner sans renâcler.

Paradoxalement, cela ne veut surtout pas dire que la nouvelle année sera celle d’un quelconque changement.

Hollande : la grosse gamelle, c'est maintenant

D’une part, si les Français comprennent maintenant à quel point le vote socialiste, qu’il fut paré des oripeaux de la droite ou des promesses de la gauche, est un vote qui se résume, en tout et pour tout, à la conservation du pouvoir par une petite frange de parasites et à l’augmentation, régulière et ininterrompue des règlementations, des cotisations, des taxes et des impôts pour des services, en face, toujours plus mauvais, ils n’en restent pas moins obstinément attachés à la centralisation jacobine. Pour eux, il ne semble y avoir aucun salut en dehors de l’État, qui se doit de réguler, de trancher, de diriger, de dire où l’on doit aller, ce qu’on doit faire et si on a le droit ou pas de le faire. On est encore loin de la prise de conscience du trop plein d’État qui étouffe pourtant le pays.

Et d’autre part, de toute évidence, Hollande n’entendra pas lâcher le pouvoir : il a trop avalé de couleuvres, trop subi d’avanies pour ne pas se satisfaire jusqu’au bout du plaisir de renvoyer l’ascenseur à ceux qui l’ont toujours considéré comme un idiot inoffensif (rôle qu’il a toujours tenu avec brio, reconnaissons-lui ça). Il s’accrochera donc au pouvoir quoi qu’il arrive.

Et avec l’année qui s’annonce, en terme de « quoi qu’il arrive », tout peut arriver, notamment le pire.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires111

  1. Fred

    Moi, ce que je retiens de ce gouvernement, c’est son mode de pensée orwellien. Nous faire croire, par exemple, que la fameuse courbe du chômage s’ inverse alors qu’il continue d’augmenter est du même acabit que 2+2=5.

    1. vengeusemasquée

      Merci de le dire. C’est effectivement le sentiment que j’ai tous les jours, la répétition à l’envi de contre-vérités tellement évidemment mensongères qu’on en vient à se demander si on ne devient pas fou. Est-ce que 2+2 ne feraient pas 5 finalement ?
      – La courbe du chômage qui se serait inversée il y a déjà 6 mois ? mais WTF ?
      – La confiance des entrepreneurs au plus haut. Hein ?!
      – Les impôts qui rentrent tranquillement. Et les 11myards de trou ??
      – La France qui attire les talents ? Et tous ceux qui se barrent ?
      – La douceur de vivre en France… p*** et les bouchons, les transports en commun (si poétiques selon NKM), le bordel ambiant permanent…

      On a parfois vraiment l’impression de devenir fou, de ne pas vivre dans le même monde que ceux qui baratinent les micros mous.

      1. pi31416

         » Est-ce que 2+2 ne feraient pas 5 finalement ? »

        Non. 2+2 ça fait pi. Pi, le seul nombre premier impair. Et je suis bien placé pour le savoir, non?

      2. aristarque

        La confiance des entrepreneurs au plus haut ?
        Si ma fin d’ année est très convenable (mais ne faisant que rattraper le début plutôt catastrophique), c’est surtout du au changement de TVA qui a réveillé la clientèle et l’ a décidé plus pour le principe de sauver qq pépètes des griffes de Bercy que par enthousiasme devant l’ avenir… Mais il est vraisemblable qu’ un contrecoup aura lieu en Février ou Mars, une fois ces commandes de fixation de TVA exécutées en Janvier… Bref, les lendemains ne chanteront guère longtemps, amha…

        1. channy

          Confiance des entrepreneurs?
          Allez pour rire, les gérants de supermarché que je côtoie ont tous essuyé du -20 à 25% de chiffre d’affaire sur le rayon alimentaire pour Noel, seuls les hypers ont tiré leur épingle du jeu..mais à part cela le moral est au fixe, taxe sur les sacs en plastiques de 6 cts, taxe red bull et autres taxes festives à venir tous voient la vie en rose
          Dans le secteur, tous s ‘attendent à une année 2014 très très compliquée..aucun ne prévoient d’embaucher, mais tous prévoient de virer 1à 2 personnes dans leurs effectifs.

    2. Sabrauclair

      Le chômage (actuel) c’est l’emploi (dixit nos dirigeants).
      La guerre (en Afrique) c’est la paix.
      La liberté (si on supprimait ces mesurettes amusantes qu’on nous pond) c’est l’esclavage.
      L’ignorance (merci les journaux subventionnés) c’est la force.

      Oui, ça ressemble de plus en plus à 1984.

      Allez, on va éditer un roman qui s’appellera 2014. 😉

  2. hussardbleu

    Superbe analyse – on pourrait dire autopsie – d’une année misérable…. on en retire un sentiment …. de dépression… hélas….

  3. Flo

    Merci pour ce résumé toujours aussi lucide.
    « Ceux qui ne le pouvaient pas…pour passer en dessous des radars fiscaux ». On ne saurait mieux dire et encore ils n’ont encore rien vu (ou plutôt pas tout compté pour le moment) car l’inertie du système est importante.
    Pour ce qui est des Français et de leur demande de toujours plus d’Etat comme vous le faisiez remarquer hier et comme l’écrivait Bastiat : « il n’y a pas plus puéril que de se leurrer soi-même ».
    Bon réveillon H16 et n’abusez pas trop du distillat de malt et des herbes folles.
    On verra bien si le pire arrive en 2014 mais je vous souhaite ainsi qu’à tous vos lecteurs le meilleur pour la future nouvelle année.

  4. Nocte

    Et tandis que ce bilan analytique arrive pour rappeler à quel point nous sommes gouvernés par des tarés, 2014, commence fort, dès demain, avec la hausse de la TVA ainsi que l’interdiction des contrats de travail à temps partiel de moins de 24h/semaine (sauf pour les étudiants et ceux qui travaillent déjà à temps partiel), donc finis les mi-temps.

    « j’aurais du prendre plus d’aspirine »…

    1. Fred

      Grotesque cette histoire des temps partiels. Ceci précarisera d’autant plus les employés et ouvriers peu qualifiés qui ne pourront plus cumuler deux temps partiels pour faire un temps plein. On sent bien que ce gouvernement croit encore au partage du travail, quitte à ce que ce dernier crée encore plus de misère humaine…

      1. gameover

        Les temps partiels mini ne concernent pas les emplois par les particuliers (pour l’instant).

        Le plus important n’est pas la mais dans l’usine a gaz des derogations, c’est enorme, c’est une meconnaissnce des réalités. Apres avoir pris cette decision, il semble qu’on a ecrit un bout de texte pour chaque probleme soulevé :

        – Ca ne concerne pas les contrats existants sauf qu’ils devront se mettent en accord avec la loi d’ici 2016 : La femme de menage dans les TPE qui fait 8h par semaine, on la licencie ou on lui fait balayer la cour ?

        – Ca ne concerne pas les cumuls de temps partiel :
        … – je veux bien travailler chez vous, mais j’attends d’en avoir un autre pour le complement. Attendez moi !
        … – j’ai ete licencié de mon precedent emploi, donc je vais devoir quitter celui-la aussi.
        … – Oui, j’ai perdu mon emploi complementaire, je ne vous l’avais pas dit mais vous etes dans l’inegalité maintenant !
        … – Oui on avait dit 12E/h mais vu que votre contrat de travail pour le complement est a 9.62E/h… on va faire pareil. L’egalite c’est bien.

        Mais ils pensent a quoi ?
        Ca reflete bien la non-connaissance des réalités économiques.
        Qui a dit « simplification » ?

        1. Fred

          Certes, mais prenait un secteur qui fait appel en masse aux temps partiels : celui de la distribution. Nombre d’employés, souvent peu qualifiés, ne travaillent pas plus de 17 heures par semaine pour un magasin, et vont donc cumuler deux temps partiels pour avoir des revenus décents. Désormais, avec cette loi stupide, ceci revient à leur mettre davantage des bâtons dans les roues, et ce d’autant plus qu’il est interdit de cumuler deux temps partiels pour plus de 48 heures travaillées dans la semaine… Je pense que ces gens là risquent de comprendre, à leur péril, ce que le mot socialisme veut dire…

          1. Nocte

            Je pense que ces gens là risquent de comprendre, à leur péril, ce que le mot socialisme veut dire…
            Si seulement…

            Je pense que le contre-feu est déjà prêt : « c’est parce que ces salauds de patrons refusent de vous embaucher à 24h/semaine. »

            Et hop, emballé, c’est pesé.

            1. Fred

              Le plus drôle, c’est qu’après, ils viendront dire qu’il y a tant de centaine de milliers de postes non pourvus dans certains secteurs, alors que ce sera tout simplement lié au fait que les gens refuseront un temps partiel dès lors qu’ils ne pourront le cumuler avec un second…

          2. channy

            Dans la distribution vous n’avez quasiment jamais de plannings fixes mais que des tournants, pouvoir cumuler deux emplois à mi temps dans la distribution c est extrêmement rare sauf si vous êtes sur des secteurs nécessitant une forte manœuvre le matin genre poissonnerie, f&l et vous laissant filer vers 10h ou 11 h le matin…pas très parlant votre exemple Fred

        2. ironbooboo

          2016 comme date butoir … intéressant.

          Soit ils sont simplement con et ne voient pas les chômeurs qu’ils se sont programmés pour le début de campagne et qu’ils auraient très bien pu refiler aux suivants, soit ils fabriquent sciemment un chômage qu’ils pourront gommer facilement pour avoir quelques résultats positifs à annoncer.

    2. Nemrod

      Ca va faire très mal cette histoire de temps partiel.
      Autour de moi, je ne vois que des perdants dans l’histoire
      – ma femme de ménage qui fait 13 heures chez moi et qui cumule pleins de petits temps partiels.
      – éventuellement mon épouse qui envisageait de prendre un petit temps partiel pour mettre un beurre devenu bien rare dans les épinards.
      – un copain qui est en « préretraite » après avoir vendu son affaire.
      Que des temps partiels choisis et assumes qui arrangent tout le monde donc qui n’entrent pas dans la grille de lecture des bon a rien qui nous dirigent.
      Résultat :
      – femme de ménage bientôt en retraite : je m’en passerais ensuite
      – mon épouse se débrouillera pour acquérir des droits et puis chomdu.
      -mon pote itou.
      Bande de guignols.

      Sinon, excellente synthèse de l' »annus horribilis » 2013 en attendant l’anus contribuabilis maxima dilatatum » 2014.
      Je prie les latinistes de m’excuser.
      Pas sur la tête Hussard !

    3. yp

      « Interdiction des contrats de travail à temps partiel de moins de 24h/semaine. » Entre ça, les primes au conducteurs qui ne sont pas bourrés, le fichier des colis et pleins de petites choses… Je découvre pleins de trucs qui ont eu lieu ces derniers mois en reparcourant ce blog.
      C’est stupéfiant ! C’est des malades !
      Et personne ne bouge ! Enfin si… Des péquenos qui veulent moins de taxes et plus de subventions…

    4. Epicier vénéneux

      « l’interdiction des contrats de travail à temps partiel de moins de 24h/semaine (sauf pour les étudiants…) »

      Plait-il?
      Où est l’astuce? en quoi le fait que le salarié soit par ailleurs étudiant autoriserait-il que les contractants puissent échapper à la nouvelle règle? Je suis intrigué.

        1. Epicier vénéneux

          Merci, Nocte. Ce ne sont donc pas le caractère étudiant mais le critère d’âge qui joue.
          Vous me direz, ce n’est pas une discrimination plus justifiable, mais au moins devant les prud’hommes, ça tient.

      1. Chris

        L’astuce, c’est que l’Etudiant a une propension un peu forte à descendre dans la rue (sauf toutefois en période de vacances scolaires, ce qui, grâce à nos syndicats d’enseignants, nous laisse quand même 6 bons mois tranquilles).

    5. vengeusemasquée

      C’est absolument atterrant. A chaque fois qu’il y a le choix entre une bonne solution et une mauvaise qui va créer au moins autant de problèmes qu’elle n’en résoudra pas, ils choisissent la seconde option. Mais ne peuvent-ils pas comprendre que ce dont ce pays a besoin, c’est d’un peu de marge de manoeuvre, un peu de liberté pour organiser le travail et la vie privée ? Au point où on en est, un tout petit peu de liberté en plus serait déjà énorme…

      1. gameover

        « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou »

        Bah… malheur aux vis ! Forcement, ca va moins bien marcher…

    1. Nocte

      Pourquoi du sable bitumeux dans les engrenages ? l’article pose déjà les bases de la défense avec le culte de l’excuse :
      -l’ado masculin vraisemblablement désigné chef de file puisque seul à être écroué était déscolarisé depuis plusieurs années
      -le trio était raid bourré

    2. aristarque

      Et pourquoi y-t-il DPDM entre le garçon et les deux représentantes que des barbons qualifient habituellement, faute de mieux, du Beau Sexe.
      Formulation plutôt inadéquate dans le présent sujet, certes.
      Que va dire NCB contre cette intolérable discrimination?
      Et les Femen, défileront-elles dépoitraillées pour lutter contre ce sexisme avéré?… 🙁

  5. petit-chat

    Et pour la sécu, ils ont le projet de verrouiller tout le système, au moins pour les salariés dans un premier temps.
    Des Mutuelles d’Entreprise, désignées par accord de branche par les
    Syndicats, seront obligatoires, bonjour la concurrence

    1. Nocte

      Cette histoire de mutuelles vise deux éléments :
      -assurer une rente aux syndicats, leur permettant d’avoir une capacité de nuisance hors du commun
      -assurer une nouvelle rente à l’Etat pour une taxe sur les mutuelles à laquelle personne ne pourra échapper car les mutuelles seront obligatoires.

      1. aristarque

        Un troisième en obligeant ensuite les mutuelles au nom de la solidarité et autres billevesées habituelles, à éponger les désengagements futurs de la SS sans qu’ il y ait le risque que le salarié lambda sans mutuelle, ne râle trop audiblement… Et vous verrez que la SS sera encensée d’ avoir une gestion responsable alors que les infâmes capitalistes gérant lesdites mutuelles en prendront plein la tête d’augmenter leurs tarifs pour le profit…

          1. Jicébé

            Petit-Chat : « Des Mutuelles d’Entreprise, désignées par accord de branche par les
            Syndicats, seront obligatoires, bonjour la concurrence »
            Ce n’et pas tout-à-fait vrai puisque le Conseil constitutionnel a retoqué, juste avant Noël, cette désignation obligatoire. C’et la 2e fois que le gouvernement essaie de faire passer, sous une forme ou une autre, cette clause de désignation. Les 2 fois le conseil constitutionnel l’a contredit.
            On attend la 3e version (mais qui sait ? Même les gouvernements, parfois, peuvent faire preuve de sagesse.).
            Reste l’obligation future pour toutes les entreprises de prendre une assurance collective santé pour leurs salariés, avec une participation de l’entreprise de 50 %.
            1/ Soit dit au passage, cette participation jusqu’à aujourd’hui, et lorsqu’elle existait, ne comptait pas dans les revenus imposable du salarié. Eh bien, c’est fini !
            2/ Ainsi que l’écrit Aristarque, les mutuelles devront « éponger les désengagements futurs de la SS sans qu’il y ait le risque que le salarié lambda sans mutuelle, ne râle trop audiblement… » (En fait, comme il n’y aura plus de salarié sans mutuelle, ce sera encore plus facile).
            3/ Enfin, le panier de soins minimum qui sera pris en charge par ces complémentaires obligatoires sera défini par l’Etat. On peut d’ores et déjà penser que d’une part, il négligera l’essentiel pour se concentrer sur l’accessoire (le remboursement des lunettes plutôt que celui des restes à charge à la suite d’un cancer par exemple), et que, d’autre part, il sera assez bas afin de ne pas couler trop rapidement les PME-PMI (les primes seraient trop importantes). Les assurés devront ainsi payer des frais de gestion pour la sécu de base, pour la complémentaire obligatoire et pour la surcomplémentaire nécessaire. C’est déjà ce qui se passe en Alsace-Moselle même si les assujettis se déclarent contents de leur système. Il et vrai que personne ne leur explique clairement ce que cela leur coûte.

            1. Jicébé

              Désolé, outre avoir oublié de corriger quelque fautes de frappe, je me rends compte que j’ai lu trop vite le commentaire d’Aristarque. En fait, nous somme tout à fait d’accord.

            2. Aristarque

              A Jicebe: porteur de lunettes depuis plus de cinquante ans, je ne peux vous laisser classer le remboursement des frais d’ optique dans les dépenses accessoires. S’ il est compréhensible que la SS ne rembourse qu’ une participation sur la monture (pour éviter de voir arriver en nombre les binocles à la Audrey Pulvar), ce qui est offert pour les verres est proprement ridicule. Or, ce sont les mutuelles qui paient l’ essentiel de la facture alors que le besoin de lunettes concerne une part importante des assurés… Mais nous sommes complètement en accord sur les failles d’un système qui prétend qu’ une taille unique suffira pour tout le monde et qui fonctionne à la façon du bandit antique Procuste, comme Gave l’ a déjà expliqué sur le site IDL. Failles qui seront prétendument résolues par un nouveau système autoritaire, sous couvert d’un choix… « contraint ». Comme je le pressens, ces contraintes permettront de renvoyer un maximum de dépenses sur le dos des mutuelles pour en décharger la SS, ce qui permettra d’alléger la dette résultante qui est comptabilisée comme étatique. L’ Etat améliorera ainsi sa gestion en apparence… 😐

            3. Aristarque

              Une partie de mon commentaire est soutenue par la pensée que MST et ses sicaires recommenceront autant de fois que nécessaire pour imposer la mutuelle unique par branche d’ activité jusqu’à trouver la bonne rédaction qui laissera le CC de marbre. L’ enjeu pour l’ entretien des parasites par ce biais est bien trop grand pour que les essais cessent…

            1. Jicébé

              Aristarque, au sujet des lunettes : je pense que vous vous trompez. Je n’ai plus le chiffre en tête et n’ai pas le courage de rechercher mais une très très grosse partie de la population ou porte des lunettes ou des lentilles ou a subi une opération contre la myopie. A partir d’un certain âge (50 ans ?), c’est la quasi totalité.
              Or l’assurance (c’est le travail des complémentaires) est là pour couvrir l’aléa, pas la certitude.
              Si vous êtes assurés pour l’optique, vous payez en fait le prix des lunettes (je vais revenir dessus) augmenté du coût de gestion. Vous payez le prix des lunettes, car l’assureur sait à disons 80 % (et à 95 % pour les plus âgés) que vous allez utiliser cette garantie. En outre dans la plupart des cas afin de limiter les abus, l’assureur met un plafond de remboursement et une durée avant renouvellement (généralement 2 ans) car effectivement la vision peut se modifier. Que se passe-t-il, l’opticien – peut-être pas tous mais cela s’observe de façon statistiquement très significative- aligne son prix de vente sur le remboursement ou offre un cadeau prime du genre solaire, voire, cela s’est vu, une paire de jumelles ou des places de cinéma. Le client est content : il a « rentabilisé » sa prime ou sa cotisation, du moins le croit-il. En fait l’assurance de l’optique (hormis dans quelques rares cas qui demandent des verres très compliqués) est utilisée comme si un automobiliste venant d’assurer sa voiture la flanquait contre un platane histoire de rentabiliser sa prime.
              En fait, cette assurance a pour principaux bénéficiaires les opticiens.
              Dans la plupart des autres pays européens, l’optique n’est pas prise en charge par l’assurance maladie, qu’elle soit publique ou privée. Au final, l’optique française est la plus chère d’Europe même si la qualité en est peut-être meilleure. Mais à ma connaissance, les Allemands portant des lunettes ne voient pas plus mal que nous.
              Par ailleurs, le fait que la Sécu rembourse une somme ridicule pour l’optique est assez aberrant. Même si l’on soutient le principe de cette assurance étatique, et si l’on pense que le remboursement de l’optique est rationnel, il serait plus judicieux de sa part de laisser tomber ce poste. Cela lui coûte de l’argent et n’apporte rien à ses assujettis.
              Mis à part ce point, je crains que vous n’ayez raison et que le gvt tentera par tous les moyens d’imposer la désignation ou quelque chose qui y ressemble.
              En outre, là encore, je ne peux qu’être d’accord avec vous sur le fait que toute cette histoire pourra servir (et servira vraisemblablement) à sortir du déficit –public- de la Sécu tout un tas de dépenses.

    2. Cerf D

      Sans oublier que les mutuelles en question assurent presque systématiquement le conjoint sans que ce soit une option. Autrement dit, pour un couple dont les deux personnes travaillent, chacun paie la mutuelle pou 2 personnes.

    3. Higgins

      C’est un peu plus complexe. Contre un accord, je crois, pour la rupture conventionnelle du contrat de travail, les syndicats ont obtenu que les entreprises souscrivent une mutuelle pour tous leurs salariés (pour le moment, avoir une mutuelle reste facultatif), le coût de cette mutuelle étant pris en compte pour partie par l’entreprise. Depuis, le gouvernement essaie à tout prix que le choix de cette mutuelle (ou de cette assurance santé, suivez mon regard) soit fait au niveau des branches et non pas au niveau des entreprises. Les mutuelles ont tout à perdre dans cette affaire alors que les grosses sociétés d’assurance santé (parmi lesquelles on en trouve une dirigée par le frère d’un ancien président de la république) peuvent facilement s’installer sur ce marché lucratif en faisant des offres très alléchantes.
      Contrepoints (et d’autres), s’est fait l’écho de ce sourd combat et de ces enjeux souterrains: http://www.contrepoints.org/2013/11/09/145611-clauses-de-designation-des-mutuelles-marisol-touraine-revient-a-lassaut
      Derrière l’attitude du gouvernement se profilent donc une privatisation rampante de la Sécu (c’est comique de la part d’un gouvernement qui se dit de gauche mais c’est visible avec la part grandissante que les mutuelles sont obligées d’assumer en lieu et place de notre grande sécu) et la mise en place d’une pompe à phynances balaise pour les syndicats et les partis politiques.
      Qu’on ne compte pas sur la p(a)resse française pour nous dénouer un tant soi peu le nœud gordien fabriqué par l’oligarchie. Je précise que je me suis entretenu de ce fait avec le responsable d’une grande mutuelle (une vraie) française et qu’il a corroboré mon point de vue. Wait en see.
      Pour le moment, gouvernement 0 – conseil constitutionnel 1.

      Bon réveillon à tous

      1. Jicébé

        Bon, j’aurais mieux fait de lire les commentaires suivants. cela n’ôte cependant rien à ce que je disais plus haut mais à propos de ce qu’écrit Higgins : ce que dirige Sarkozy, le frère, n’est pas une compagnie d’assurance au sens du code mais une institution de prévoyance (IP) ou plutôt un groupe de protection sociale. La grosse différence, c’est qu’il n’y a pas de capitaux à rémunérer et aussi que la « gouvernance » est paritaire, c’est-à-dire que le conseil d’administration est composé pour moitié de représentants des salariés (lire de permanents syndicaux) et pour moitié de représentants syndicaux (idem).
        Les IP ont ou auraient tout à gagner aux clauses de désignation mais ces dernières ont été, comme je l’écrivais », retoquées par le Conseil constitutionnel.
        Donc, maintenant, c’est le brouillard.

        1. Jicébé

          Lire : « c’est-à-dire que le conseil d’administration est composé pour moitié de représentants des salariés (lire de permanents syndicaux) et pour moitié de représentants patronaux (idem). » (patronaux au lieu de syndicaux).
          Toutes mes excuses

  6. mario

    Toutes les promesses faites à Florange n’ ont pas été perdues par ni pour tout le monde. Il y en a au moins un qui a réussi sa reconversion prochaine. Ce sera peut-être un de sauvé, dix de perdus et probablement présenté comme la réussite d’un contrat d’ avenir… 😐

  7. christophe

    Ce qui est terrible, c’est que dans exactement 365 jours… vous pourrez écrire le même édito !

    On n’ose même plus vous et nous souhaiter : « Bonne année »…

    1. Duff

      Oui et la conclusion sur le socialisme de tous bords est évidente, limpide et toujours aussi indispensable à rappeler.

      Je me suis moi aussi livré à un rapide bilan éco, de politique intérieure et étrangère. J’ai oublié de mentionner l’autre gogo de Cahuzac. On nous a servi tellement de conneries qu’on en oublie et non des moindres même si tandis qu’il s’est fait chopé, d’autres courent toujours le plus paisiblement du monde.

  8. Paroxystique

    Pour rassurer tout le monde, la Grèce va prendre 6 mois de la prochaine présidence tournante de l’Europe… Le gouvernement Grec et la presse nous arrosent déjà de « sortie de crise », comme en Espagne, tant pis pour les millions d’habitants restés sur le carreau…

    Et 2013 fut l’année des records boursiers avec croissance a 2 chiffres sous perfusion de la FED, va y en avoir bons bonus…

    2014 sera peut-être l’année du record de chute des indices boursiers, car quand ça dévissera, ce sera spectaculaire… Mais j’ai peu d’espoir à ce sujet, car même le marché est sous morphine…

    Longue vie à ce blog !

    1. Fred

      Mais non ! On vous dit que tout va bien. Et puis, la preuve que vous avez tort : vous nous faites du Delamarche, et tout le monde sait qu’il a tort. Seul notre élite éclairée, elle, a raison !

  9. Théo31

    « Il s’accrochera donc au pouvoir quoi qu’il arrive »

    Le pouvoir : première obsession pathologique du socialiste qui conditionne la seconde : l’argent gratuit des autres coulant à flots pour lui et ses affidés.

    Du moment qu’il peut vivre en bon parasite social institutionnel, Normal Ier s’en fout de gouverner. En revanche, pour garder leur places, les socialistes, useront de tous les moyens : censure, répression, persécutions.

    Hormis Dioclétien (fallait être sacrément prétentieux pour édicter les prix de tout dans tout l’empire romain), je ne connais pas de socialiste ayant rendu le pouvoir.

    1. Fred

      N’oublions pas également que le socialisme n’est rien d’autre qu’une idéologie au service d’une oligarchie pourrie qui doit assurer son assise coûte que coûte par la démagogie…

  10. Toni

    Suite à mon commentaire de 9h46, ayant un léger handicap moi même et étant le proche d’un vrai handicapé les 3 énergumènes vont repartir libres d’ici peu et s’en prendront à d’autres personnes pas forcément handicapés …

    Ce sont ces jeunes gens là qui font vraiment la loi la pluie et le beau temps en France …

    L’avantage ou le danger est que statistiquement ils risquent de tomber un jour sur d’autres gens aussi tarés qu’eux et malheureusement risquent de se faire tuer … à avoir chier la ou les mauvaises personnes.
    Mais bon cet état de fait semble toléré.

    A la limite pas besoin d’aller en Amérique du Sud …

  11. Tribuliste

    Lui et son équipe sont là pour tout foutre en l’air, casser diviser broyer le français qui pourrait lui résister. Pourquoi encore espérer de la justesse dans leurs choix alors que justement leur intérêt se situe dans la débâcle?

    Vous parliez des militaires hier, je crois que notre seule chance viendrait de là… une roulette russe certes, mais teintée d’espoir pour le pays.

    1. Nyamba

      Croisé des militaires, hier (tandis que je me trouvai, par hasard, en journée baby-sitting vadrouilleur)… à faire des grillades au bord d’un bassin bleu nuit, dans lequel chutait en chantant une cascade fraîche. Pauvres garçons, trop jeunes, trop maigres, et trop pâlichons… Impossible de placer en eux mes espoirs de liberté retrouvée, à mon grand regret.

      1. hussardbleu

         » Au bord d’un bassin bleu nuit, dans lequel chutait en chantant une cascade fraîche »

        du Leconte de Lisle, presque….

        Pour les gamins que tu évoques… on s’endurcit très vite, tu sais : je revois la photo de mon père, frêle blondinet de 21 ans, mais sous le casque – et face aux GebirgeJäger en Alsace, fin 44 – il avait su se défendre assez bien…

      2. Tribuliste

        Certainement avez-vous aperçu les membres d’un contingent fraichement débarqué, après cinq mois de traversée sur des voiliers sans âge ; abreuvés d’eau douce amère et gavés de biscuits protéinés, le tout en fond de cale putride… Laissez-leur le temps de se gorger des soleils locaux…Et comme le souligne ci-dessous notre HB national : sauver leur patrie et leurs terroirs devrait leur donner du cœur à l’ouvrage! 😉

    2. channy

      je connais pas mal de militaires, qui grâce à ce job ont vu du pays, ce sont rendu compte que nous vivions dans un pays sclérosés et gouvernés par clowns à roulettes catégorie hors concours, que leurs compatriotes étaient pour la plupart des assistés, des « pleureuses », des « gratteurs ».
      Du coup à la fin de leurs engagements ils se sont cassés, et souvent pour vivre dans des pays classés « tiers monde » sans sécu, sans retraite etc
      Et bizarrement aucun ne regrette son choix.

  12. Jacques

    Avez-vous lu l’article de F. Boizard ?
    Joseph Djougachvili Hollande : une bonne synthèse
    http://fboizard.blogspot.fr/2013/12/hollande-une-bonne-synthese.html
    et surtout son lien ?
    https://www.dropbox.com/s/ryu7owxrn50r383/20131230hollande.pdf

    Cela fait froid dans le dos.

    Il faudra un sursaut impensable pour que le pays s’en sorte, ou un coup de chance très improbable. Mais si le pire n’est pas exclus, le contraire ne peut l’être non plus.

    1. LeChat

      J’ai lu le texte en lien.
      C’est vrai que ça fait peur, mais en y réfléchissant bien, ce n’est certainement pas si loin de la réalité que ça…
      Comme le dit si bien H16, CPEF …. auquel je rajouterais un « V » : CPEVF .
      « V » pour « vraiment ».
      Et dans ce cas, il n’y a plus qu’une seule solution : la révolution.
      Malheureusement.

  13. Sabrauclair

    « une petite frange de parasites ». Oh, comme c’est vilain ce que vous écrivez H16…

    Eux qui se dévouent corps et âme pour nous aider, eux qui ont laissé tombé l’entreprise qu’ils avaient créée ou bien le travail qu’ils adoraient pour se consacrer à cette mission, ce sacerdoce désintéressé, dans un seul but: sauver la France!

    Euh, sinon, vous ne connaîtriez pas un traitement efficace contre les parasites, par hasard? 😉

    1. petit-chat

      Article de H16 : « à la conservation du pouvoir par une petite frange de parasites »

      La ciguë, dans l’Antiquité, était le moyen de suicide à la mode pour l’Élite de l’époque.

      Les commentaires ci-après parlent d’une autre frange de parasites à exterminer : on peut couper les aides peut-être mais c’est aussi aller vers la guerre civile (d’où le Peuple sort rarement gagnant)

  14. Toni

    Sabrauclair a écrit: « Euh, sinon, vous ne connaîtriez pas un traitement efficace contre les parasites, par hasard? »

    Mmhhh … En france ils se reproduisent comme des lapins, il faudrait déjà résoudre ce problème même si les tueries de Marseille en suppriment un bon nombre. Sinon une fois qu’il y a invasion de fourmis et de charençons, il est très difficile de s’en débarrasser …
    L’autre inconvénient est que ils ont un point en commun avec les frelons, si vous en tuez un ils se mettent à chasser en meute.

    1. yp

      Tss tss… Légende urbaine. Les frelons sont des insectes particulièrement placides, tant que l’on ne les emmerde pas à proximité immédiate du nid.

    1. gameover

      Remarauez que cette mesure n’est que transitoire dans l’attente d’une loi.
      En Juillet 2015 on remet ca.
      Hier FH parlait hier de stabilité reglementaire…mais c’etait en Arabie Saoudite.

    2. Popeye

      Ben oui, pas besoin d’une loi. Un décret suffit. CQFD, Najat porte-parlote ne dit pas que des conneries (Mais c’est un casuiste, jésuite défroqué, ancien rédacteur de contrat d’assurance véreux à multiples renvois en bas de de page qui lui rédige ses communiqués jamais totalement faux)

  15. Toni

    Sabrauclair a écrit: « Euh, sinon, vous ne connaîtriez pas un traitement efficace contre les parasites, par hasard? »

    Autre technique plus risquée, téléphoner à Poutine ou Khadirov les copains de Mr Depardieu … Vu que nos parasites se retrouvent parfois en Tchétchénie ou en Syrie … Donc téléphoner à Poutine et Khadirov ou Bachar et d’abord s’excuser en leur expliquant que nos parasites se sont invités chez eux.

    Leur expliquer que pour ma part ils ont carte blanche et qu’ils feront bon comme ils leur semblent en échange de quelques valises de billets, là ça ne me dérange pas de payer des impôts.

  16. Toni

    2014 sera l’année des élections municipales avec une gauche qui a ses chances vu qu’elle fabrique ses électeurs à la pelle et qu’elle a intérêt à faire monter le fn pour creer des triangulaires.

    Comme Haïti ou la Somalie, c’est la diaspora et quelques grands groupes délocalisés qui feront le pib français. Il faudra passer par cette étape en France. Avant on essuira grèves, émeutes urbaines, criminalité …

    Mon point de vue de technicien suggère de faire une sauvegarde data des quelques segments valides du disque dur france et ensuite un reset total avec formatage complet.

    1. Tribuliste

      Dans la mesure où les datas qui comptent s’enfuient, sont rachetés ou disparaissent, autant formater avant pour replanter seulement du sain.

  17. hussardbleu

    « Mon point de vue de technicien suggère de faire une sauvegarde data des quelques segments valides du disque dur france et ensuite un reset total avec formatage complet. »

    Jolie formulation !

    1. Greg

      Cela, c’est le point de vue du technicien.

      Le consommateur lambda, lui, quand cela merdouille pareillement, il fout le tout à la poubelle en charognant contre le vendeur (en oubliant que lui, acheteur, n’avait pas le couteau sous la gorge et avait oublié les bonnes paroles pleines de bon sens de ses grand-parents à propos d’une mariée trop belle…), et il rachète du neuf qui fonctionne. Du moins un certain temps.

      Et pourquoi le votant, dans le rôle du consommateur, ne comprend-t-il pas cela et ne fout-il pas toute cette clique dehors ?

    1. petit-chat

      La chypriotisation (jusqu’à 500 €, pourquoi pas ?), les distributeurs bloqués à des sommes ridicules hebdomadaires, suivies de l’attaque des lieux de consommation (grande surface, boucher, épicier, boulanger, paysans ayant du cheptel), puis attaque des particuliers devant une police déjà totalement inefficace et entièrement dédiée à sauver les zélites..

  18. Val

    Personnellement je ne suis pas déçue , je n en attendais pas moins . On peut même dire que d’une certaine manière ils se sont surpassés , un vrai festival , une apothéose . Je roucoule d aise à contempler la mine déconfite de mes proches qui ont voté pour l ectoplasme mou qui pense nous diriger et qui pensaient – les pauvres- qu il allait réformer le pays ….
    Mais il y encore des incurables qui y croient encore , bon vivement l an prochain qu ils en rajoutent une couche , il y a encore des imbéciles à déniaiser. Et pour les profiteurs ça va être dur de contenter tout le monde , les caisses sont vides et ils sont insatiables du pognon des autres. La révolte viendra d ailleurs sans doute d eux . Bon je ris mais jaune quand même .

    1. Toni

      Val a écrit: « Et pour les profiteurs ça va être dur de contenter tout le monde , les caisses sont vides et ils sont insatiables du pognon des autres. La révolte viendra d ailleurs sans doute d eux  »

      Ambiance Miami des années 80 genre Toni Montana garanti et là ça ne sera pas un mort toutes les deux semaines à Marseille ou en Corse, là ça va défourailler vraiment.

  19. LeRus

    L’enfilement de perles de cette année (Cahuzac, Léonarda, Dieudonné, etc) me fait de plus penser au film Wag the Dog:
    – Brean: And its most certainly NOT about the B-3 bomber.
    – John: There is no B-3 bomber.
    – Brean: I just said that! There is no B-3 bomber. I dont know how these rumors get started!

    Allez, bonne année à tous et toutes. Que la force soit avec vous! (on va en avoir besoin…) 😉

    1. Duff

      Pour le moment, on sait aussi clairement depuis 2013 même si on s’en doutait pour qui roulent les juges et le syndicat de la magistrature. Mais quand la pression va se faire maximale il y aura bien quelques petits règlements de compte avec des dossiers qui arriveront sur le bureau de journalistes, comme en Grèce.

      Bon réveillon à tous.

  20. channy

    Je viens de voir le gros mou à teinture débiter ses âneries, au moins aussi pénible à entendre que ne l’était un petit excité sur talonnette avant lui…
    Sauf que regardez bien le ciel très très noir derrière lui.;comme si un gros orage allait éclater

  21. pi31416

    Pour résumer, les rosbifs ont Monty Python et nous on a Menti Piteux.
    Il fallait que je trouve à la placer celle-là 🙂 aussi vaseuse soit-elle. L’année commence sous de bons … hospices 🙂

  22. hop hup

    Voici une chanson qui n’a pas pris une ride nos ancêtre avaient visiblement les mêmes problèmes que nous actuellement.

    A chaque coin de rue
    Le travailleur surpris
    Sur l’affiche se rue
    Des candidats d’Paris
    On voit beaucoup de promesses
    Écrites sur le papier
    Mais l’ peuple ne vit pas d’messe
    Alors ça l’fait crier

    L’gouvernement Ferry
    Est un système pourri
    Ceux d’Floquet et Constant
    Sont aussi dégoûtants
    Carnot ni Boulanger
    N’y pourront rien changer
    Pour être heureux vraiment
    Faut plus d’gouvernement

    Le gros ventre qu’engraisse
    L’suffrage universel
    Vient nous battre la grosse caisse
    Comme monsieur Géronel
    Il vous promet tout rose
    Mais lorsqu’il est élu
    Ça n’est plus la même chose
    Il vous tourne le cul

    Certains énergumènes
    Débitant des discours
    Vous redise les rengaines
    Qu’on entend tout les jours
    Mois j’suis un homme intègre
    Moi j’suis un érudit
    Mon copain est intègre
    Mais l’populo leur dit

    L’gouvernement Ferry
    Est un système pourri
    Ceux d’Floquet et Constant
    Sont aussi dégoûtants
    Carnot ni Boulanger
    N’y pourront rien changer
    Pour être heureux vraiment
    Faut plus d’gouvernement

    Même des socialistes
    Membres des comités
    Soutiennent les fumistes
    Qui s’portent députés
    Y’a pas à s’y méprendre
    Qu’ils soient rouges bleus ou blancs
    Il faudrait mieux les pendre
    Que d’leur foutre vingt-cinq ans

    Tu leur paies des ripailles
    Toi peuple souverain
    Et lorsque tu travailles
    A peine as-tu du pain
    Ne soit donc plus si bête
    Au lieu d’aller voter
    Casse leur la margoulette
    Et tu pourras chanter

    L’gouvernement Ferry
    Est un système pourri
    Ceux d’Floquet et Constant
    Sont aussi dégoûtants
    Carnot ni Boulanger
    N’y pourront rien changer
    Pour être heureux vraiment
    Faut plus d’gouvernement

    De tout cette histoire
    Voici la conclusion
    L’électeur c’est notoire
    N’a pas toute sa raison
    J’aime pas le fataliste
    Je n’ai ni foi ni loi
    Je suis abstentionniste
    Ami voici pourquoi

    L’gouvernement Ferry
    Est un système pourri
    Ceux d’Floquet et ce Constant
    Sont aussi dégoûtants
    Carnot ni Boulanger
    Ne pourront rien changer
    Pour être heureux vraiment
    Faut plus d’gouvernement

    http://www.youtube.com/watch?v=gZU7C-U2kOg&noredirect=1

    Dans cent ans ça sera malheureusement toujours d’actualité les citoyens auront les mêmes problèmes que nous.

    1. kékorésin

      Je pense que l’auteur de cette chanson est mort depuis belle lurette. Sous nos latitudes bien séantes de notre socialisme bienfaiteur, nul doute que les petits bras armés de Valls (street) assistés par Miss Guyane serait faire rendre gorge à cet anarchiste pour propos incitant à la haine, à la violence, voire à l’insurrection!
      Mieux vaut être constructif et la seule réponse possible à la misère et la déshérence d’un peuple opprimé par le collectivisme et maintenu sous perfusion RSA reste la culture. Marseille s’embrase, et hop un beau musé tout neuf. Le chômage explose dans le Nord et hop un deuxième Louvres ouvre ses portes. De toute façon il n’y aura jamais assez de place pour toutes ces œuvres surréalistes de nos artistes sponsorisés par nos deniers comme une palette de chantier à 19200€ ou autre pièces d’échafaudage dans les mêmes tarifs (véridique). Sinon, vos sous extorqués par une multitude de taxes servent également à subventionner le grand cinéma français. Le film est un bide qui n’intéresse qu’une poignée d’intello-bobos du 6ème arrondissement? Pas grave, l’état généreux leur fera pleuvoir des millions pour payer des acteurs/réalisateurs fiscalisés pour beaucoup sous des cieux moins fiscalement agressifs! Nous retrouvons les mêmes poussant la chansonnette pour les restos du cœur afin de maintenir les hordes grouillantes et affamées dans de sages files d’attente au lieu d’arracher les grilles de Matignon. Ces mêmes artistes qui vous donnent mauvaise conscience et vous donnent des leçons de solidarité! Ils ont bien raison d’agir ainsi car les moutons sont là pour se faire tondre non?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.