Rassurez-vous, le pire est à venir

Un Conseil de Simplification, un Observatoire des Contreparties et un Conseil stratégique de la dépense : voilà donc ce avec quoi les Français ont été enfumés mardi par un président de la République englué dans des affaires frivoles aux frais du contribuable. Heureusement, ce fut une avalanche de questions pertinentes et poussées par des journalistes qui n’ont rien lâché et ont vraiment mis le chef de l’exécutif dans l’embarras : courbe du chômage qui refuse de s’inverser, économie française qui tousse, entreprises qui calanchent par milliers, rien ne lui aura été épargné.

Ah tiens, si. Comme il était parfaitement prévisible, la conférence de presse fut un pénible exercice de communication servi d’un côté par un président délicieusement décalé des réalités et de l’autre par un parterre de journalistes dont la servilité, enrobée d’une couche d’obséquiosité gluante, aura éclaboussé les médias (étrangers notamment) comme rarement dans l’Histoire du pays.

Au passage, je mettrai l’absence de réaction vraiment virulente à l’installation d’un Observatoire des Contreparties sur le compte de la mithridatisation déjà bien avancée du peuple français, passablement habitué à ces idioties avec toute la kyrielle roborative de Commissions Théodules débiles et de ministères dont les noms (Redressement Productif, hein, mes petits amis, ‘ fallait le trouver !) constituent quasiment des moquages de visage érigés en méthode de gouvernement.

La réalité reste toujours la même et elle ne doit d’être cachée au public qu’aux limaces rampantes qui officient comme journalistes en cour actuellement : la France est en faillite, et son salut actuel ne tient que par l’emprunt, lui-même basé sur la croyance toujours fragile de nos créanciers qu’il y a encore de quoi faire dans la tonte des moutontribuables.

Et en coulisse, cependant, certains ont bien compris que des coupes devaient absolument être faites. Et bien évidemment, lorsqu’on doit couper et que cela va faire mal, on choisira par défaut les endroits où la douleur sera la plus facile à réprimer. Et puis, comme on dit que les grandes douleurs sont muettes, c’est précisément la plus Grande d’entre les muettes qui va prendre en premier : sabrer dans les dotations aux armées s’impose donc logiquement.

leboncoin porte avion charles de gaulleOh, on savait déjà que les moyens dont disposait l’Armée française n’étaient plus que l’ombre de ce qu’ils furent jadis, du temps où la France pouvait encore prétendre à son rôle de puissance nucléaire. De nos jours, la vétusté moyenne de l’équipement, les déboires informatiques (au niveau des soldes, par exemple) ou la gabegie tranquille des moyens dans une haute hiérarchie composée d’un nombre pléthorique de généraux lourdement payés aboutit, on le sait, aux résultats médiocres de nos troupes sur les sols où ils sont envoyés à la faveur d’une lubie présidentielle.

Mais à cette détérioration continue des corps armés français, on va bientôt devoir ajouter des coupes drastiques encore jamais vues. C’est au détour d’un récent article du Point qu’on découvre l’ampleur de la catastrophe : on y apprend ainsi que même le scénario le moins douloureux reste particulièrement dévastateur puisqu’il envisage la perte de 30.000 emplois dans les armées et 15.000 dans l’industrie de défense (rassurez-vous : ces pertes seront probablement compensées par ces emplois d’avenir vitaminés, pertinents et durables que la Socialie magnanime nous a concoctés). Et dans ce cadre, le maintien de la composante aérienne de la dissuasion nucléaire est même remis en question.

Et l’hypothèse retenue du côté de Bercy est encore plus acide puisque les crânes d’œuf en charge du budget préconisent d’y aller encore plus fort et envisagent de faire sauter trois milliards d’euros de budget en deux ans, soit 10% d’une enveloppe annuelle ; cela conduirait notamment à la disparition du programme Rafale, celui de l’A400M, l’extinction de sociétés entières développant du matériel militaire. La vente du porte-avion Charles De Gaulle est même envisagée sérieusement… Le commentaire effaré d’un interlocuteur du ministère de la Défense est d’ailleurs très éclairant :

« On prend le mur en pleine gueule. On a bien tenté de faire comme d’habitude, de repousser les problèmes après 2017 ! Mais ça n’a pas marché… »

Il est nécessaire d’insister un peu sur la formule utilisée : oui, l’armée aura été pendant des décennies le premier poste dans lequel on aura coupé, précisément parce que les militaires ne se plaignent pas. Et maintenant que les coupes devraient toucher tous les autres ministères, l’armée, encore une fois appelée à trinquer en premier, n’en peut plus et fait la grimace, du reste compréhensible alors que les budgets de la Culture ou de l’Éducation Nationale n’ont pas arrêté d’augmenter, avec les résultats mirifiques que l’on constate.

armee chat triste

Pour certains, naïfs, une telle réduction tient enfin de l’action concrète et libéralo-compatible : l’état réduit son périmètre, youpi. Moui. Mais si l’on peut se réjouir d’une réduction de budget en général, j’avoue cependant que réduire celui de l’armée me laisse perplexe : si le pays court, comme je le pense, à la catastrophe, les politiciens ne sont probablement pas très avisés de réduire les moyens des seuls capables de les protéger lorsque le vent tournera. Et parallèlement, au lieu de réduire le périmètre d’action des militaires à un cadre adapté à leur budget, ils sont encore plus idiots d’envoyer régulièrement ces derniers en opérations coûteuses qui ne leur rapportent rien politiquement, qui tournent lentement au fiasco, et qui grèvent encore plus des budgets déjà miséreux. Heureusement qu’on va avoir un Observatoire des Contreparties et un Conseil de la dépense pour y mettre bon ordre !

En tout cas, même sans les précieux avis de ce formidable Conseil, certains, en haut lieu, n’ont pas perdu le nord : il n’y a plus un rond, certes, l’armée est en déliquescence avancée, en effet, mais ne nous laissons pas abattre ! Il y a encore des moyens insoupçonnés pour ponctionner encore un peu : si, jusqu’à présent, l’assurance-vie n’était pas saisissable pour le recouvrement des impôts, ceci est en train de changer.

Et tout comme les coupes claires et abrasives dans la Défense, ceci, bien que fort discret, n’est pas un petit changement fortuit. En effet, jusqu’à présent, dans le cadre de l’assurance-vie, c’est la compagnie d’assurances qui est propriétaire des fonds, et non l’épargnant qui ne dispose que d’un droit de résiliation. Cependant, la dernière loi votée et publiée au JO du 7 décembre dernier permet maintenant au fisc de mettre la main sur les sommes placées dans ces contrats ; pour le moment, cette disposition est encore limitée à ceux qui sont rachetables, dans lequel l’épargnant peut retirer l’épargne constituée, mais c’est déjà un joli début qui, on le comprend, met en appétit les agents de Bercy.

Ce mardi après-midi, François aura fait un fort joli numéro de clown. Amusant la galerie, il aura occupé les esprits avec ses bourdes (quelques unes étant même involontaires) pendant qu’en coulisse, les événements continuent leur course folle vers ce proverbial mur que la Défense semble avoir déjà percuté. Ne vous y trompez pas : lorsqu’un État brade son armée, lorsqu’il commence à redéfinir la liberté d’expression, et qu’il s’attaque goulûment à celui de propriété privée, c’est qu’il ne va pas, subitement, devenir meilleur.

Ce pays est foutu. Fuyez.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires298

  1. calc80

    Au début, j’ai cru qu’il était question d’un un Observatoire des Contrepèteries plutôt qu’un Observatoire des Contreparties…
    Je sais bien, moi, que par ses discours Mollande secoue les nouilles, mais bon, Il n’y a pas eu de panne de micro dans la pièce du fond…
    « Pensiez-vous que mon coeur comptait pour du bon ? » lui répond Valérie ?

    1. calc80

      oups, je ne suis pas le premier ; il faut rafraîchir la page de temps en temps.. C’est sûr, une page de 10h du matin, c’est un peu vieux… Puis, il faut lire complètement le billet, et paf, une autre baffe…

  2. Totallystone

    J’ai des questions qui me trottent dans la tête depuis quelques jours. J’ai écouté la radio (je l’ai bien cherché) et j’ai entendu deux trucs que je n’arrive pas à saisir.
    1) Hollande serait Social-Libéral. C’est quoi ça Social-Libéral? Un socialisme moral dans le libéralisme, ou du socialisme de méchant pas beau?
    2) Le gouvernement aurait une politique de l’offre. Je connais le principe de l’offre et la demande, mais là, une politique de l’offre, j’ai même pas une petite idée. Ça veut dire qu’il existe une politique de la demande aussi?

    Il me semble que c’est de la novlangue bidon, mais je ne saisi pas quels micro différences peuvent être désignées par ces termes.

    1. cyprus ill

      1- Social-libéral : ne veut pas dire la même chose en France et dans les autres pays. En France Sarkozy était ultra-libéral, mais dans les autres pays il serait social-démocrate (donc socialiste acceptant de ne pas tomber dans la dictature). Hollande, lui, est social-libéral en France quand dans les autres pays il serait … hmmm, ça n’existe pas dans les autres pays !
      2- politique de l’offre : même en faillite, surtout ne pas réduire les dépenses sociales et continuer de distribuer à tout va.

    2. Jacques

      En France, on devient libéral à partir du moment où on ne s’éloigne pas au plus vite du libéralisme. Pratiquer de l’étatisme à 90%, c’est déjà être bien trop libéral, voyons !

  3. Korrigan

    Le discours présidentiel, un sommet de tartuferie !

    Quand on dit sommet c’est oser présenter au petit peuple béat d’admiration la future expédition à échéance 2017 de l’ascension de l’Eiger par la face Nord par une cordée de bras cassés équipés de mocassins à glands et à semelles lisses conduite par le guide en chef Pignouf Ier originaire du village de Povnaz.

    Aux dernières nouvelles, l’un des membres de l’expédition, Montarebours (lui n’est pas près d’arriver), vient d’exiger du sponsort MEDEF la création de 2 millions d’emploi pour financer l’affaire.

  4. Korrigan

    « Créer de l’offre afin de générer de la demande »
    Fanfaronne le stchroumpf économiste en chef.

    J’ignore s’il y a des chefs d’entreprise dans la salle mais la loi de l’offre et de la demande est fort simple :

    La loi de l’offre et de la demande représente le modèle principal de l’économie de marché et repose sur l’équilibre de la quantité de bien offert et la demande d’un certain bien.

    Le tout ayant une influence sur le prix de ce bien suivant l’importance de l’offre ou de la demande.

    Si la demande pour un produit augmente, le prix de celui-ci augmentera aussi et à contrario, si l’offre dépasse la demande pour un produit, le prix diminuera jusqu’à ce qu’il y ait un équilibre entre la quantité produite et le prix du produit.

    « Aujourd’hui, tous les indicateurs indiquent que nous sommes dans une crise profonde de surproduction, la demande est inférieure à l’offre de quatre points, 67% des chefs d’entreprises déclarent rencontrer un problème de commandes et les capacités de productions sont sous-utilisées » (source OFCE)

    Créer quoi ? Comment ? Pour quelles demandes ? Alors même que le porte-monnaie des ménages a été délesté d’une partie de son nécessaire, en attendant pire, par exemple la participation des déposants au renflouement des banques en cas de crise grave après la loi votée le 11 décembre 2013 par les technocrates et ministres des Finances européens.

    1. vxlv

      Il faut croire qu’il y a une forte demande française du produit « impôt » puisque son prix ne cesse d’augmenter. Si bien que Bercy en augmente la production! Est ce que j’ai bien tout compris?

  5. DirtyBond

    Dans la série des rapports à la con il y a celui remis à Belkacem pour lutter contre les stéréotypes filles-garçons

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/30-propositions-pour-lutter-contre-les-stereotypes-filles-garcons_1314337.html

    Avec des propositions débiles : contractualiser avec les éditeurs de manuels scolaires pour qu’ils assurent un nombre équilibré de personnages féminins et masculins, favoriser en classe au quotidien la constitution de groupes ou de binômes mixtes…

    Ce truc parle d’une « charte des temps flexibles positifs ». Qu’est ce que c’est encore que cet intitulé ??????

  6. Christophe

    Excellente nouvelle !

    Jusqu’à la lie. Il faut épuiser Hollande avec cette affaire. J’espère que Closer applique la méthode Marianne / Cahuzac… Le supplice chinois… Chaque semaine, on distille quelques éléments… qui révèlent les mensonges proférés la semaine précédente pour nier.
    😉

    RDV donc demain !
    **************
    Auteur de ce qui est pour le moment le plus gros scoop de l’année concernant la presse people, Closer ne compte pas s’arrêter là. Le magazine prépare pour vendredi matin un numéro spécial sur l’affaire Hollande-Gayet, avec «de nouvelles informations et de nouvelles photos exclusives». En attendant de découvrir le contenu de ces clichés, les révélations continuent d’affluer sur l’état de santé de Valérie Trierweiler et la manière dont François Hollande l’a mise au courant jeudi dernier.
    ****************

    1. Deres

      Tout cela met en valeur tous les mensonges que nous a distillé son équipe de communication … Sa présence à l’Elysée pour Noêl et cet été était seulement lié à la possibilité d’éloigner Valoche pour lutiner la Gayet tranquille et non à son abnégation professionnel. Ses fameux « déplacements improvisés » auraient eu en partie des raisons fort personnels également vu ce qui ressort sur Tulle et Brives-La-Gaillarde … Le must est un article du Figaro sur le déplacement à Tulle l’été dernier qui déborde de phrases à double sens dont l’on comprend maintenant la finesse !

      http://www.lefigaro.fr/politique/2013/07/21/01002-20130721ARTFIG00032-hollande-tente-de-se-requinquer-dans-son-fief-de-tulle.php

    2. vxlv

      Le jour où une histoire de fesses discréditera définitivement un politicard français ne se lèvera pas avant avant longtemps, si tant est qu’ il doive advenir… 🙁

  7. Christophe

    Bingo ! Le photographe, qui s’est pourtant DEJA exprimé, vient de lâcher sa nouvelle quenelle :

    -un agent de sécurité est attaché à Julie Gayet !

    http://tinyurl.com/l3hq2at

    Boum! Ouille ça fait mal.

    Tous les démentis et autres manoeuvres dilatoires de Neuneu et de sa clique prennent un coup de vieux…

    Exactement le process du supplice chinois.

    Bravo les gars de Closer ! Allez-y continuez ! On attend avec impatience les autres quenelles que vous avez en stock.

    Et pendant ce temps, Neuneu va s’enfoncer…. toujours un peu plus.

    Je fais un pari : une photo de lui sortant de l’appart’, sans le casque !
    😉

    1. LeRus

      Je pense acheter le prochain numéro de Closer. Pas pour le lire (quoique), mais pour apporter mon soutient financier à cette publication. En espérant qu’ils continuent évidemment.

      1. Tribuliste

        Je conçois le point de vue et ne le critique pas, mais à mon humble avis c’est plus une question de survie que de courage. Si tous les tirages presse devaient se battre pour être lus, sans subventions et abonnements fantôme, je crois que nous aurions de passionnants articles au quotidien.

  8. Korrigan

    Un Français déverse un tas de fumier devant l’Assemblée

    Un camion, sur lequel était inscrit le slogan  » Hollande et toute la classe politique dehors !  » a déversé jeudi matin un gros tas de fumier devant l’Assemblée nationale.

    Le conducteur du camion, qui a déchargé sa cargaison odorante sous les colonnes de l’Assemblée nationale peu avant 11h00, a été interpellé et conduit au commissariat, a-t-on appris auprès de l’un des services de l’Assemblée.

    Des forces de police et de gendarmerie ont encerclé le camion et le tas de fumier quelques minutes plus tard.

    Le président socialiste François Hollande, impopulaire et dans la tourmente sur sa vie privée, a annoncé mardi un virage pro-entreprises dans sa politique économique.

    7sur7.be

    ———————————————–

    Apparemment le présidentiel discours n’a pas convaincu tout le monde.

    Aux dernières nouvelles un Conseil de l’Observatoire de Simplification des Contreparties Stratégiques qui Puent aurait été créé en urgence et aurait désigné la Garde des seaux pour se présenter à la pelle et tout décrotter.

    1. Tribuliste

      C’est un gars du Pays de Gex, qui a déjà oeuvré il y a quelques semaines en déposant soigneusement sa cargaison devant le centre des impôts de bellegarde sur valserine.
      Il proteste contre la taxe hippique, rien d’autre ne vous emballez pas c’est du militantisme de niche 😉

  9. Olivier Vitri

    Toujours sur le thème du revirement turbolibéral de la spécialité liquide (si si, puisqu’on vous l’dit) : on pourra regarder la brève de Nicolas Doze sur BFM Biz concernant les 4 fesses cachées des mesurettes du pacte « je te la refais à l’envers con-que-tu-es » en transvasant le -5% de CS obligatoires (put… de m…) vers… l’IS : ben oui, comme l’explique N. Doze, moins de charges = plus de résultat… Aujourd’hui, il manquait juste un énorme pétard dans le tas de fumier devant l’AN… le symbole est excellent en tout cas.

    Fumier pour polytocards socialodomites, cohérent non ?

    http://bit.ly/1m90wnC

  10. Olivier Vitri

    Et, je ne sais pas si vous avez reçu votre feuille de cotiz à la Ponziretraite obligatware pour 2014… ça ne pique même plus… plus moyen de s’assoir d’ailleurs.

  11. Jean-Philippe

    « j’avoue cependant que réduire celui de l’armée me laisse perplexe : si le pays court, comme je le pense, à la catastrophe, les politiciens ne sont probablement pas très avisés de réduire les moyens des seuls capables de les protéger lorsque le vent tournera. Et parallèlement, au lieu de réduire le périmètre d’action des militaires à un cadre adapté à leur budget, ils sont encore plus idiots d’envoyer régulièrement ces derniers en opérations coûteuses qui ne leur rapportent rien politiquement, qui tournent lentement au fiasco ».

    Sauf s’il s’agit d’occuper les militaires loin du pays et de l’idée de faire un putsch ( peu probable mais ils sont paranoïaques quand même) ensuite plus ils utilisent les munitions en stocks et moins ils en auront pour défendre les français contre la gendarmerie européenne quand les vrais problèmes commenceront… Je sais je suis paranoïaque…

    1. Kazar

      Andrew Grove (ex PDG d’Intel) : « seuls les paranoïaques survivent ». Et pour ma part, j’ajoute qu’on augmente ses chances en ayant un bon 9 mm chez soi 🙂

  12. BJ

    Je nuancerai votre discours sur le nombre de généraux en deux points:
    -si on compare au reste de la fonction publique, le nombre de personnes ayant ce salaire est ridicule dans nos armées, lesquelles ont un taux d’encadrement limité (reste le soucis des généraux en deuxième section, je vous l’accorde, et on est loin d’avoir une fonction publique exemplaire, le seul terme de fonction publique me hérissant déjà le poil en soi)
    -quand on envoie des gens dans les états majors inter-alliés pour avoir un semblant de place décisionnelle dans une opération multi-nationale, type Afghanistan, on n’envoie pas le bibi qui sort de ses classes, mais un gégen avec suffisament d’aura. Et ces généraux là, on ne les invente pas du jour au lendemain, il en faut un certain vivier pour faire tourner non seulement les forces armées en France, mais aussi pour être reconnu dans le reste du monde.

    Mais je vous rassure, le comité interministériel au droit des femmes a d’autres priorités pour nos armées, avec l’accord du mindef: sensibiliser lors de chaque stage de commandement les chefs à la notion de genre et adapter les barêmes de sport féminins (ce qui est déjà le cas) au juste besoin pour qu’elles soient plus représentées en OPEX (entre nous, l’ennemi ne tire pas moins vite sur les femmes pour leur laisser le temps de se barrer, la guerre est la même pour tous. Et puis combien de ces dames ne partent pas parce que enceintes, mariées avec un autre militaire déjà en OPEX et s’occupant du coup des enfants?)
    Tout va bien, nos priorités sont concrètes!

  13. Hartman

    L’article du « point » date de mars… depuis, la loi de programmation militaire à été votée, consacrant 24000 postes en moins dans la défense auxquels s’ajoutent les 10000 restant de la précédente réforme (sur 10 ans, 88 000 postes de moins au total soit -25 % environ). Ces postes seront supprimés « en préservant la capacité opérationnelles des armées » ce qui se traduit par une civilianisation (suite à une demande des syndicats). Notez que la loi de programmation militaire prévoit la stabilité du budget en volume (donc une baisse du niveau de l’inflation) en incluant le coût de la réforme (pécules de départs, compensations aux collectivités territoriales, ect.)

    Sur le nombre « pléthorique » de généraux les stats sont assez claires:
    16,7% d’officiers dans les armées (objectif en fin de réforme: 16% (en incluant le service de santé des armées et ses médecins, en incluant la DGA et ses polytechniciens, etc)
    25% de categorie A dans la FPE (en retirant la FPH et l’EN, parce que sinon, c’est presque 50 %)
    sur ces populations, 6 % de personnels rémunérés « hors échelle » chez les militaires, 10 % dans la FPE
    soit environ 1% de militaires, contre 2,5 % de fonctionnaires
    Nota: la rémunération « hors échelle » correspond aux plus haut niveaux, de l’ordre de 4000€ brut mensuels et au delà.

    Voilà quelques fait, quelques chiffres vérifiables, que je conclus par une remarque moins factuelle:
    Si seulement cela servait effectivement à réduire le déficit ! Ou mieux encore, si les autres ministères se voyaient appliquer les mêmes règles…

    1. Oui, la remarque avait été faite dans un précédent commentaire (perdu dans les 200 et quelques 😉 ). Pour votre conclusion, elle rejoint évidemment la mienne : si seulement 🙁

  14. hussardbleu

    Bah ! après nous le Déluge….
    En 2014 après Jèsus-Christ, Dieu visita Noé et lui dit :

    « Une fois encore, la terre est devenue invivable et surpeuplée. Construis une arche et rassemble un couple de chaque être vivant ainsi que quelques bons humains. Dans six mois, j’envoie la pluie durant quarante jours et quarante
    nuits, et je détruis tout ! »

    Six mois plus tard, Dieu retourne visiter Noé et ne voit qu’une ébauche de construction navale.

    « Mais, Noé, tu n’as pratiquement rien fait ! Demain il commence à pleuvoir !
    – Pardonne-moi, Tout Puissant, j’ai fait tout mon possible mais les temps ont changé. J’ai essayé de bâtir l’arche mais il faut un permis de construire et l’inspecteur me fait des ennuis au sujet du système d’alarme anti-incendie. Mes voisins ont créé une association parce que la construction de l’échafaudage dans ma cour viole le réglement de copropriété et obstrue-leur vue. J’ai dû recourir à un conciliateur pour arriver à un accord.

    L’urbanisme m’a obligé à réaliser une étude de faisabilité et à déposer un mémoire sur les coûts des travaux nécessaires pour transporter l’arche jusqu à la mer. Pas moyen de leur faire comprendre que la mer allait venir jusqu’à nous. Ils ont refusé de me croire.

    La coupe du bois de construction navale s’est heurtée aux multiples Associations pour La Protection de l’Environnement sous le triple motif que je contribuais à la déforestation, que mon autorisation donnée par les Eaux et Forêts n’avait pas de valeur aux yeux du Ministère de l’environnement, et que cela détruisait l’habitat de plusieurs espèces animales.

    J’ai pourtant expliqué qu’il s’agissait, au contraire de préserver ces espèces, rien n’y a fait. J’avais à peine commencé à rassembler les couples d’animaux que la SPA et WWF me sont tombés sur le dos pour acte de cruauté envers les animaux parce que je les soustrayais contre leur gré à leur milieu naturel et que je les enfermais dans des pièces trop exigues.

    Ensuite, l’agence gouvernementale pour le Développement Durable a exigé une étude de l’impact sur l’environnement de ce fameux déluge. Dans le même temps, je me débattais avec le Ministère du Travail qui me reprochait de violer la législation en utilisant des travailleurs bénèvoles. Je les avais embauchés car les Syndicats m’avaient interdit d’employer mes propres fils, disant que je ne devais employer que des travailleurs hautement qualifiés et, dans tous les cas, syndiqués.

    Enfin le Fisc a saisi tous mes avoirs, prétextant que je me préparais à fuir illégalement le pays tandis que les Douanes menaçaient de m’assigner devant les tribunaux pour  » tentative de franchissement de frontière en possession d’espèces protégées ou reconnues comme dangereuses « .

    Aussi, pardonne-moi, Tout Puissant, mais j’ai manqué de persévèrance et j’ai abandonné ce projet. »

    Aussitôt les nuages se sont dissipés, un arc-en-ciel est apparu et le soleil a lui.

    « Mais tu renonces à détruire le monde ? demanda Noé.
    – Inutile, répondit Dieu, l’administration s’en charge. »

  15. Parabellum

    Putain quand on pense que la France est 5éme en PIB malgré notre modèle ultra-collectiviste… Avec un indice de liberté supérieur d’une dizaine de points je pense qu’on pourrait aisément talonner voir détrôner le PIB du Japon, vu nos nombreux atouts, quel gâchis…

    Même les Suédois ont su se reconvertir, à la schlague.
    Parfois je souhaite qu’on dépense encore plus afin que la crise que nous aurons soit suffisamment mémorable pour ne pas commettre à nouveau ces méfaits avant longtemps.

  16. zelectron

    la gauche française est fasciste : « Tout dans l’État, rien hors de l’État et rien contre l’État » Mussolini

    Les fonctionnaires sont notre cancer généralisé (45000 agents pour administrer la ville de Paris avec Delanoë contre 35000 avec Tibéri qui succéda à Chirac et 28000 auparavant avec bien plus d’habitants ( mais il faut bien embaucher les gens de « tout sexe » n’est-ce pas?)

    Comment voudriez vous qu’avec une théorie aussi abscons (le socialo-marxo-fascisme) qui que ce soit puisse construire quelque civilisation que ce soit, à commencer par donner du travail efficace à tout le monde, sans entretenir une nomenclatura profiteuse sybaritique qui efface tous acquits au fur et à mesure où ils sont produit ? Tout le monde sait parfaitement que les dizaines et dizaines d’expériences socialistes se sont soldées par des échecs cuisants ce qui n’exonère en rien, en France en particulier, la droite la plus bête du monde.

    Si vous croyez que le contrat de dupe de l’andouille n’est pas un piège pour au moindre résultat jouer les Diafoirus (saignez, saignez, saignez) vous vous trompez lourdement, à ce moment là il sera trop tard !
    Commentaire n°1 posté par zelectron aujourd’hui à 17h25

  17. Raph

    Dommage, d’habitude vous êtes remarquable, parfois exceptionnel.
    Aujourd’hui, vous avez foncé dans le poncif anti-militariste à fond de balle, en klaxonnant.
    Vraiment, des généraux surpayés et en nombre surabondants? Vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez. Prenez les indices de salaire de la fonction publique et voyez: un général, c’est payé comme un fonctionnaire, et pas si haut que ça.
    Ces généraux exercent des responsabilités. Toutes ne sont pas opérationnelles, mais toutes sont liées aux fonctions régaliennes de l’Etat. Je n’aime pas l’état (comme la plupart de vos lecteurs) mais il faut bien qu’il fasse son travail (ce qu’il a le plus grand mal à faire par ailleurs. Normal, lorsqu’on dépense l’essentiel de son énergie dans des tâches annexes quand elles ne sont pas tout simplement contre-indiquées…)
    Bon an mal an, toutes armées et services confondus on a quelques 600 généraux (et ça descend toujours). Comparez avec les 3000 fonctionnaires de rang équivalent au ministère de la culture… Je ne parle pas des autres ministères.
    Ce nombre de généraux diminue bel et bien. Normal, vu qu’on s’approche du format de l’armée monégasque. En revanche, le nombre de fonctionnaires hors échelle s’est accru de 25% dans les cinq dernières années…
    Je ne vois vraiment pas où vous avez vu des généraux en masse et grassement payés. Personnellement je suis bien placé dans la hiérarchie: je suis moins bien payé que les éboueurs de Marseille, de loin!

    1. Black Mamba

      Dommage!
      Vous êtes aussi passé à côté. ..
      C’était une boutade … son article est pour une coupure budgétaire mais pas prioritairement pour l’armée , il y a d’autre secteur par exemple la Culture , vous l’avez mentionné …
      Un lecteur régulier de H16 intuitivement le devine à travers ces lignes 😉

      1. Raph

        Hmmm. Ca ne m’a pas échappé: l’article parle d’un sujet beaucoup lus général. Sur la chose militaire, je souscris largement à l’analyse de la situation. Sauf sur un point clé: l’organisation humaine, où il y aurait selon certaines légendes une armée d’officiers bien gras emmenés par des généraux obèses et en surnombre. Visiblement cette thèse a du crédit, et c’est parfaitement faux.
        Maintenant tout cela ne retire absolument rien au caractère éminemment lucide par ailleurs de celui qui reste mon blogueur préféré.
        Pour votre information, je le suis depuis 2007. Ca suffit comme régularité?

Laisser un commentaire