Le Venezuela et l’Argentine en disent long sur la France

Bon, décidément, la révolution bolivarienne, ça ne marche pas. Du reste, j’avais noté, il y a un an de cela, que ce qui se passait au Venezuela, à savoir l’application de principes socialistes de plus en plus étendus et profonds, conduirait inévitablement le pays à la ruine. Et mon pronostic s’était confirmé en octobre dernier lorsqu’on avait pu constater l’apparition de pénuries assez systématiquement associées avec les meilleures pages du collectivisme. À présent, le socialisme chavezoïde part totalement en sucette.

communism party is over

Et c’est, finalement, parfaitement logique : encore une fois, et comme dans toutes les expériences précédentes, le conducteur ivre a planté la voiture dans le fossé. Encore une fois, les embardées qui ont précédé le plantage ont toutes été mises sur le dos des conditions atmosphériques, de la qualité de l’asphalte, de l’imprécision des commandes de bord et de la mauvaise volonté générale des éléments extérieurs à se comporter comme le désirait le pilote bourré. Et comme on peut s’y attendre, alors que les pompiers seront mobilisés pour désincarcérer son corps mutilé de l’épave fumante, vous pouvez être sûr que la presse française commentera l’accident en notant le retard des secours, l’absence de marquage au sol, le virage bien trop sec, la route bien trop humide, et ne voudra jamais voir le conducteur bien trop imbibé.

Le socialisme ne marche pas, même pas une fois, même pas en rêve, même pas par hasard ou sur un malentendu. Jamais. Et encore une fois, un pays dirigé par un socialiste s’en va droit à la guerre civile. Encore une fois, les intellectuels (notamment Français) s’empresseront de ne pas mettre le désastre sur le dos des responsables pourtant évidents, un Chavez à moitié fou et un Maduro parfaitement incompétent, tous les deux baignés d’une idéologie mortifère qui a pourtant déjà maintes fois prouvé qu’elle ne marchait pas.

Encore une fois, les petits excités du socialisme réel nous expliqueront deux choses qu’ils qualifieront d’évidentes.

D’une part, cet échec n’est pas un échec du socialisme. Même si une goutte de merde dans un bol de soupe a cette fâcheuse tendance à produire un bol de merde, et même si l’introduction d’une toute petite quantité de socialisme dans une société aboutit systématiquement à une baisse de la satisfaction générale, tout ceci n’est qu’un nouvel essai raté qui ne pourra jamais être mis au débit du vrai socialisme, le pur, qui n’entraîne que joie, bonheur et lendemains qui chantent, parce que c’est marqué sur la petite brochure rouge.

dinosaure communisteD’autre part, cet échec n’est que la conséquence logique des émeutes de plus en plus violentes actuellement à Caracas, qui ne sont elles-mêmes que le résultat de complots ourdis par la CIA américaine / la machination des sauriens / la finance internationale apatride, trio mémorable toujours fourré dans les pattes des liders maximos, minimos et approximativos qui se lancent dans le communisme avec cœur, ferveur, humanisme, et une bonne cargaison d’armes automatiques, butez-moi ces dissidents sans attendre merci.

MélenchonEn attendant, on n’entend guère les pépiements de Mélenchon qui devrait pourtant se réjouir de constater que tout un peuple se lève, unanime ou presque, pour retrouver sa liberté. On ne lit pas beaucoup, dans les colonnes d’habitude enfiévrées de Libération, de mise en perspective des « millions » de pro-chavistes qu’on voyait défiler lors de la campagne de Maduro, et les quelques protestataires violents dans les rues de Caracas… Pas de remise en question des scores pourtant fleuves de ces élections, alors que, pourtant, des fraudes avaient été repérées.

Et pendant que le Venezuela montre clairement que l’expérience chaviste est un échec cuisant qui aboutit, pour un pays exportateur de pétrole, à des inégalités creusées, une société plus violente et plus pauvre, où les pénuries sont maintenant choses communes, et ce pendant que l’argent du pétrole n’arrive pas à calmer les ventres populaires, l’Argentine montre que les mêmes recettes socialistes provoquent les mêmes effets catastrophiques.

Rassurez-vous : aucun parallèle n’est fait entre les trajectoires de ces deux pays et celle de la France, par exemple. C’est dommage, parce qu’il y a plusieurs éléments qui laissent penser que tout ceci ne doit rien au hasard.

libération tractPire : si le Venezuela montre surtout l’attachement indécrottable des « intellectuels » français au communisme le plus romantique dans les journaux et le plus délétère dans les faits, l’Argentine montre, elle, que le mal est profond et s’étend bien au-delà de quelques universités et quelques épaves journalistiques en attente d’une aumône étatique. Le pays sud-américain, qui était encore la 9ème puissance mondiale en 1950, est en effet l’heureux bénéficiaire du soutien financier de la Banque de France.

Oui oui, vous avez bien lu, contribuable français : vous soutenez l’Argentine. Et quel soutien !

Comme le détaille ce fort intéressant article de Jean-Philippe Feldman paru récemment dans Les Échos, l’Argentine a eu recours, il y a une dizaine d’années, à un certain nombre de prêts pour redresser ses finances et tenter de sortir du bourbier dans lequel une bonne petite dose de socialisme l’avait fourré (si vous voyez comme un motif qui se répète, c’est que la propagande journalistique française n’a pas totalement fonctionné). Ces prêts furent alors placés volontairement par l’État argentin sous juridiction américaine, et ce afin de rassurer les prêteurs sur sa volonté de remboursement. Sans grande surprise, lorsqu’il a fallu rembourser, patatras, le gouvernement de Buenos Aires fit volte-face. Et la juridiction américaine, seule compétente en vertu des accords conclus par les parties prenantes, a tranché, à plusieurs reprises, dans le sens des prêteurs : les engagements pris par contrat doivent être respectés et le gouvernement argentin doit donc rembourser, il n’y a pas à tortiller. Ici, vous pourrez insérer l’un ou l’autre juron habituel anti-capitaliste de votre choix, ainsi que le mode « Complot de la CIA » qui s’impose à l’évidence.

Devant cette déconfiture, incroyablement, les autorités françaises ont choisi de soutenir publiquement le gouvernement argentin spoliateur. Comme l’explique fort bien Jean-Philippe Feldman :

« Entre les prêteurs lésés et un gouvernement malveillant, Paris a choisi de soutenir ceux qui renient leur parole, ceux qui violent les contrats, ceux qui ignorent leurs engagements. »

C’est bien résumé : les élites politiques et financières françaises se fichent comme d’une guigne de toute moralité, de la parole donnée ou de la nécessité d’un respect minimum des contrats, ou de la Loi en général. Opérés de la honte très jeunes et habitués très tôt à ne voir dans la morale qu’une encombrante convention sociale dont on devra se départir très vite pour accéder aux plus hautes fonctions de l’État, les politiciens et technocrates français illustrent ici qu’ils sont aussi touchés par le mal qui ronge l’Université et la presse française, gauchisées à outrance au point d’en être caricaturaux.

Et lorsqu’on apprend que non seulement la France fait un joyeux trampoline sur la loi internationale, mais qu’en plus elle a eu la judicieuse idée de faire contracter par la Banque de France des relations avec la Banque Centrale Argentine (apparemment, c’est la seule banque centrale au monde à accepter ce type de rapprochement avec le régime Kirchner), on comprend qu’il n’y a plus de limite dans l’indécence et l’immoralité ; l’idéologie dogmatique des élites, qu’elles soient jacassantes ou agissantes, est devenue une manie si compulsive qu’elle permet d’affirmer, sans se tromper, que ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires357

  1. huguesL

    Prem’s!

    On dit qu’un ane ne butte pas plusieurs fois sur la meme pierre… le socialisme a quand meme fait plusieurs fois la preuve de ses limites dans les dernieres decennies, et pourtant certains s’acharnent…

          1. hussardbleu

            Mon admiration pour une plastique virtuelle ne va pas jusqu’à prétendre défendre des droits qui n’appartiennent qu’au seul WP!

            1. Black Mamba

              Je me défends toute seule monsieur Hussardbleu, il a toujours été ainsi même dans la vie courante, je suis le glaive et le bouclier de White Panda…

            2. tabbehim

              un mélange de petit chat de Mamba noire….l’animal qui en sortira sera le plus dangereux du règne animal *.*

            3. hussardbleu

              @BM : je parlais de « droits », et non pas de la réalité de leur satisfaction…. je note que vous affolez trop facilement certains Messieurs… mais pour autant, je ne souhaite pas les essoriller, sans autre forme de procès.

      1. Aristarque

        N’ attachez aucune importance aux propos de BM. En fait, elle n’ aime pas perdre, surtout que vous déclarâtes bien davantage qu’ un simple prem’s, ce qui lui montre sa complète défaite, ce matin!

        1. huguesL

          Oui mais elle est peut-etre une personne contre qui on pourrais aimer perdre (je ne la connais point assez)…

          1. Aristarque

            Perdre quoi ? Votre self-control de gentleman? Surtout si au delà d’ être contre, vous êtes tout contre…

  2. zen aztec

    « Le socialisme ne marche pas, même pas une fois, même pas en rêve, même pas par hasard ou sur un malentendu. Jamais »
    Je ne suis pas d’accord en rêve ça marche toujours

    1. infraniouzes

      D’accord avec vous. C’est ce qui fait la force des socialistes et le succès de leur propagande; ils vendent du rêve tout éveillé. Eux y croient et les dindons suivent naïvement surtout que, dans la fabrication des lendemains qui chantent pour tous, on ne demandera aucun effort au peuple. C’est l’usine à fabrique du cancre indolent à grande échelle. Une application marche à fond; la délivrance de diplôme en papier mâché à tous ceux qui ont fait l’effort de remplir, en ligne, un bulletin d’inscription à une quelconque université…

      1. royaumont

        Pas tout à fait, ils ne vendent pas du rêve, ils flattent les bas instincts (jalousie, paresse, vanité, etc…). Ca attire toujours, mais c’est une fuite en avant, qui se finit toujours contre un mur.

        1. MadeInCH

          Flatter les bas intincts…

          ça me rapelle une idéologie dictatoriale qui se prétend religion…

          Mais je m’égare…

        2. Théo31

          La guerre permanente de tous contre tous pour le partage du butin est l’alpha et l’omega du socialisme sauf dans le cas du fascisme qui refuse la lutte des classes tout en accetptant le pillage des richesses. Ce n’est pas un hasard si Ernst Nolte a intitulé son opus magnum La guerre civile européenne.

          Le socialisme n’ayant jamais créé la moindre richesse (normal, ce n’est pas un système économique), celui-ci ne peut vivre que du pillage de richesses existantes : il arrive un moment où l’argent gratuit des autres s’arrête de remplir la caisse des pillards. Ca explique pourquoi tous les socialismes sont expansionnistes, que l’URSS était beaucoup plus dangereuse sous Brejnev qu’au début du stalinisme.

      2. Nocte

        Je ne pense pas que les hommes politiques croient au socialisme, en revanche, ils demandent à ce qu’on y croit, afin qu’on accepte, comme des porcs sur le chemin de l’abattoir, d’aller à notre propre servitude, dans une absence complète et totale d’émotions et de réflexion.

        1. royaumont

          En fait, nous sommes comme les poulets de « Chicken run », content de se gaver alors que c’est pour les rotir plus vite.

        2. MadeInCH

          Je suis d’accord.

          Il s’agit juste d’une analyse du marché.

          Que dire à qui, en fonction de la mode et de ce que l’autre dira, pour augmenter les chances de gagner les places bien payées.

      3. Adolfo Ramirez Jr

        je sors il y a peu de l’Ed Nat et je me retrouve toutafait dans votre description du « cancre indolent »…
        mais rassurez vous, je me soigne avec une dose quotidienne de H16 !

      4. Aristarque

        Je ne pense même pas qu’ ils y croient, pour se l’ appliquer à eux-mêmes, évidemment. Pour l’ imposer aux autres, cela est indiscutable. Une constante des régimes socialistes est l’ apparition systématique d’ une Nomenklatura qui se réserve toujours un statut, un pouvoir, un mode de vie tout aussi systématiquement éloigné de celui imposé à la plèbe. Quelques années après la chute de la RDA sont parus des reportages sur les lieux de vie des « élites » gouvernementales de feu ce si beau pays qui n’ avaient rien à envier à ce que l’ on pouvait trouver de mieux à l’ ouest à l’ époque. Mais c’était à la manière de Frédéric II de Prusse qui arborait, quand il visitait son royaume, un pourpoint de toile assez grossière mais doublé intérieurement des plus belles soies qui fussent. Idem pour le carrosse qui restait banal mais qui était doté des suspensions les plus moelleuses qui existassent. Ainsi donnait-il l’ impression de ne pas accaparer les impôts, vu de la foule (Potemkine prussien en action, là aussi). Au fond, pourquoi avoir le Pouvoir si c’est pour s’ astreindre à devoir faire comme si on ne l’ avait pas.?…

    2. LeRus

      Pas d’accord avec vous. Même en rêve le socialisme n’est pas bon. J’ai passé des soirées entières à entendre des anti-communistes convaincus me dire cette chose là, et j’ai passé le reste de ces soirées à leurs expliquer que même en rêve, le socialisme c’est la m*rde.

      Expliquez-moi, s’il vous plaît, ce qui vous attire -même en rêve- dans le socialisme? Je suis curieux.

      1. petit-chat

        C’est sa fin dramatique (ben oui, j’aime les drames comme il y en a qui aime les comédies !). ‘Faudrait simplement que ça reste fictif…

  3. ironbooboo

    « Devant cette déconfiture, incroyablement, les autorités françaises ont choisi de soutenir publiquement le gouvernement argentin spoliateur. »

    Bah, on est plus à ça prêt. Au moins à Buenos Aires on ne retrouve pas nos précieux vélib. ( bizarrement ça me rassure pour de vrai )

    1. Hugeus

      « On est plus à ça prêt. »
      Si c’est une la faute d’orthographe, elle est ici judicieusement choisie !
      Vous auriez carrément pu dire : « on n’est plus à un prêt près ! »
      C’est vrai que c’est plus facile de prêter de l’argent qui ne vous appartient pas… mais que la France soutienne l’Argentine dans son refus de rembourser se créanciers, DONT ELLE FAIT PARTIE, j’avoue que c’est juste… je sais pas. Délirant, je crois.

      1. MadeInCH

        Pas forcément.

        On peut imaginer abandonner un prêt par idéologie, pour aider un ami.

        Mais on peut faire ça seulement si on en a les moyens.

        Le problème de la France, c’est qu’elle se DOIT de garder son prestige.

        Si lr gouvernement et la population savaient, comprenaient et acceptaient que la France est pauvre, n’a pas les moyens, est au bord du gouffre (a défaut d’être en lévitation TexAveriesque au dessus du gouffre), alors il n’y aurait pas de scrupole pour agir « comme il faut! »

        Mais ici, celui qui dit: « On est dans la panade! » se fera contredire par celui qui promet des lendemains bisounoursiens. Et le votant, qui se croit dans un pays riche et prestigieux, préfèreras croire aux lendemaisn bisounoursiens, limite télétubioïde.

        Il faut avoir une certaine dose d’humilité pour admettre que la réalité n’est aps peuplér de gentilles licornes, et que demain il y aurai de la faim dans l’assiette, et que le Pays, auquel bien des gens s’identifient, n’est pas un Puissant Phare du Monde.

      2. Aloux

        On peut imaginer abandonner un prêt par idéologie d’autant plus facilement que le prêt en question a été fait avec l’argent gratuit des autres. Je ne pense pas que les ronds-de-cuir qui ont pondu cette crétinerie en usent si libéralement avec leurs propres deniers, quelque soit leur idéologie.

        En même temps si on pouvait être honnête et socialiste à la fois ça se saurait.

  4. Josselin

    Votre exemple sur le conducteur imbibé d’alcool n’est qu’à moitié correct : Les journaux français ne manqueront certainement pas de signaler que le conducteur était ivre et qu’il conduisait trop vite, tout en posant la question de la sécurité routière et les contrôles pas assez renforcés et qu’il faudrait sodomiser quelques libertés pour régler tout ça.

            1. tabbehim

              10€ à nyamba s’il nous fait cette fleur 😛
              (à 10€ par personne suivant cet article, une petite bouteille dans ta cave s’y ajoutera ^^)

            2. hussardbleu

              et malgré sa relative jeunesse, le relief veineux si apparent sur la main ? mauvaise circulation ? vous me direz, hein, à Paris, avec toutes ces voies de bus….

            3. huguesL

              Oh oui moi non plus je n’avais pas remarque les postillons… merci VM 🙂 C’est qu’il y met de l’energie!

            4. hussardbleu

              Comme il est aussi ministre de la Santé, on pourrait dire que c’est l’Evin du Postillon ?
              Un brin laborieux, je l’accorde… au demeurant, je crois que lesdits postillons ont été malicieusement surajoutés au cliché original.

            5. tabbehim

              pensez donc à allumer un cierge pour que la petite veine sur le front du vilain monsieur éclate 🙂
              (ps : compter le nombre de participant pour vous faire une idée de vos gain par politique agonisant^^)

            6. Aristarque

              A Made in ch : ne vous pressez pas de payer! Avec un peu de chance, dans trois mois, vous n’ aurez plus à débourser que 0,75 ChF…

            7. MadeInCH

              Aristarque – 19 février 2014, 14 h 29 min

              Sauf si la BNS continue à acheter pleins de bons du trésors allemand pour maintenir le taux plancher de 1.2€/CHF.

              Au moins, si l’€zone éclate, la Suisse sera remboursée en Marks et pas en FF.

            1. tabbehim

              socialiste donc pas raciste, il pourrait même dire les pires des horreurs, pas de soucis ^^
              (il n’avait pas fait une drôle de sortie quand il était maire d’Evry à ce sujet?)

            1. tabbehim

              Pro- quoi???????

              profiteur?
              procrastiné?
              prolixe?
              provocation?
              proxénète?

              enfin, des mots commençant par pro en lien avec le ps, il y’en a 🙂

        1. Paroxystique

          Le petit nerveux est tellement impatient d’accomplir son destin présidentiel qu’il écrasera tout le monde sur son passage, quitte à être de « droite », car après tout c’est parfaitement socialiste aussi la droite en France.

            1. hussardbleu

              Il n’est que de voir les deux dernières popositions de loi signées de Borloo et Courson, entre autres ténors… (notamment celle sur l’interdiction de scolariser les enfants chez soi).
              Des ténors ? des castrats, plutôt…

              Et c’est délibéré, l’oubli du « r »….

          1. hussardbleu

            Voui, mais naviguer dans un bateau baptisé Armageddon, c’est chercher la poisse… les marins sont en général superstitieux, celui-ci ne l’était, sans doute, pas : à tort…

        2. Théo31

          Notre facho français qui joue au mec couillu devant les gonzesses de l’assemblée serait-il capable d’en faire autant devant les chances pour la France de Saint-Denis ?

    1. Aristarque

      Ils signaleront aussi qu’ il y avait des feuilles sur la route -mais si, vous le savez bien : des feuilles étalées en automne par la CIA, bras armé du GranKapitaaalll, pour faire que les trains de la merveilleuse SNCF ne puissent arriver à l’ heure, nuisant ainsi à l’ envie que l’ univers entretient à son adresse. Forcément, les forces infâmes de la réaction, notoirement composées de vipères et lombrics lubriques, n’ ont pas manqué de faire du zèle et d’ en mettre à coté de la plaque… (d’ égout)!
      En hiver, pour changer des feuilles, ce sera au tour de la neige de s’ y coller. Au printemps, ce seront les giboulées que ces sicaires auront missionnées pour le capotage du socialisme. L’ été, ce sera la chaleur, faute au réchauffement climatique entretenu par l’ industrie grancaise tournant en sur-régime permanent, surtout au mois d’ août! Faut vraiment tout vous expliquer des complots de la Réaction contre le monde bisounoursesque du gentil socialisme généreux!…

    2. Aristarque

      Ce sera aussi la faute au défaut de collecte de l’ écotaxe qui aura empêché les cantonniers d’ agir…

  5. petit-chat

    « les liders maximos, minimos et approximativos » !
    Toute la panoplie de la décadence et de l’incompétence.

            1. hussardbleu

              J’aime beaucoup aussi cet humour poétiquement surréaliste. Mais il faudrait dire « The Universe » plutôt que « Universe ».

  6. olivier r

    Encore deux honteux « complots de la CIA » H16! J’ai quand même deux « amis » qui m’ont sorti ça ce matin à propos de l’Ukraine aussi!

    1. La CIA est partout. Je la soupçonne d’être dans les yaourts lorsque la date de péremption va passer, et pouf le yaourt n’est plus comestible !

      1. Bof

        Et dans les lave-vaisselle aussi. On doit pouvoir trouver un article quelque part disant que l’obsolescence programmée, c’est eux.

        1. Nemrod

          Le ketchup qui coule pas puis splotch…c’est eux aussi !
          La maléfique petite bande rouge pour ouvrir la « vache qui rit »c’est eux.
          Je les soupçonne aussi pour le pot de Nutela.

      2. tess

        La CIA sert juste à caser des chômeurs, c’est bien connu ! La politique est un livre ouvert, tout le monde est au courant de tout ! il n’y a pas de secret de polichinelle non! non! non! Que ce soit au niveau politique, économique, géopolitique, tout rentre dans les cases à la vue de tous ! Il faudrait un jour arrêter de regarder le monde comme si on avait le nez sur une toile de maître (on voit les coûts de pinceau, mais on voit rien de la toile dans son ensemble). Pour comprendre la signification de la toile, il vaut mieux faire quelques pas en arrière, et la on comprend le véritable sens de l’oeuvre.

          1. tess

            Petit chat : l’orthographe est une chose, la réflexion est autre ! ! « coûts de pinceaux » pas terrible j’admets ! si cela peut vous faire plaisir « coups de pinceaux »

        1. En tout cas, on peut pas dire, la CIA est forcément ultranéolibérale: à chaque fois qu’un pays communiste merde, c’est la fotalaCIA.

          1. tess

            Ben l’Ukraine, c’est une grosse partie qui est antieuropéenne et l’autre qui veut rentrer dans UE. Les Etats Unis tout comme l’Europe sont bien em……rdés par rapport à la Russie. Si l’Ukraine refuse de rentrer dans l’UE, c’est pas bon pour les Européens et les EU au niveau géopolitique….. . L’Ukraine est un point statégique au niveau pétrole et c’est un moyen d’affaiblir la Russie. Les pays occidentaux ont mis des dictateurs au pouvoir. Pourquoi ? Pour trouver une excuse de leur casser la gueule (et les civiles en même temps) au moment venu. En fait, la politique c’est très simple. Le problème c’est que la liberté est toujours baffouée (et pourtant les Etats agissent toujours au nom de la liberté). Mais nous, pauvres couillons que nous sommes, nous ne voyons pas grand chose.
            Après qu’on dise que la CIA qui est le point stratégique des EU et qu’elle n’y est pour rien. HA!HA!A! Après la 2nde guerre mondiale, les Etats obsédés par les communistes ont crée en france un syndicat pour contrecarré les syndicats en place (jugés trop communistes). La CIA a été chargée de créer un syndicat se faisant passé pour un syndicat de gauche. Il a été crée en fait pour observer les autres syndicats. Vous connaissez ce syndicat puisqu’il s’est fait appelé par la suite FO (force ouvrière) mais que parmi ses membres, il y avait essentiellement des gens de droite.

            1. tess

              Le communisme est mort (a part la corée du Nord). Mais nous vivons un socialisme ploutocratique qui s’étend, s’étend …….! On laisse croire au gens que c’est du libéralisme mais non. On nous menotte de plus en plus mais c’est voulu. L’objectif final c’est casser toutes les démocraties et les faire entrer dans un nouvel ordre mondial. Cela ne date pas d’hier. Les deux guerres mondiales précédentes ont permis de stopper cet élan. Nous arrivons à un point ou tous les continents connaissent des tensions, des guerres civiles mais pourquoi ? Que ce soit au niveau des pays musulman, l’Amérique du Sud, bientôt l’Europe . Les plus grandes crises économiques ont été observées, analysées mais on fait tout pour qu’elles se reproduisent.Bon, j’arrêterais là….. Pour moi, il n’y a pas de hasard …….

            2. Même pas. Autant pour les cartels de drogue, c’est connu et avéré, autant pour les révolutions du « printemps arabe », il y a des soupçons, autant pour l’Argentine et le Venezuela, il n’y a absolument pas besoin de la CIA pour expliquer ce qu’on observe.

    2. ironbooboo

      Et le gouvernement Ukrainien qui tire sur ses ouailles alors qu’il est sensé les servir c’est un complot de la CIA ?
      Les dirigeants européen ne valent pas mieux que les tyrans africains, la preuve est faite.

      1. hussardbleu

        The left fist is iron…booboo…. pardon d’être pédant, mais j’aimais mieux le « censé » de ton post de 9h17…. bon, manquait le « s » final, mais le sens s’y retrouvait…

        1. ironbooboo

          Rien de pédant dans votre remarque, au contraire, ça ne fait pas de mal d’être un peu pointilleux. C’est ma faute j’aurais dû me relire.

          1. hussardbleu

            Pas grave, mais cette erreur m’ennuyait chez beaucoup depuis longtemps, au même titre que « tord » pour « tort »… two of my favorite peeves…

            Sur le fond, je pense qu’un garçon comme Valls – si l’on se fonde sur son passé récent – n’hésiterait sans doute pas très longtemps avant que d’ordonner le feu sur une foule de « factieux »…

            Reste à savoir si ses troupes obéiraient : il serait intéressant d’analyser les mouvements des gradés et officiers parmi les « forces de l’ordre »…

            Je repense souvent à cette phrase citée par Père Collateur, de la sagesse de son grand-père : « ce n’est pas les méchants qu’il faut craindre, mais les grotesques »… et le génial détournement de la photo de l’intéressé inséré dans le billet de notre ami me semble en quelque sorte prémonitoire…

            1. hussardbleu

              Je perçois…. comme une plaie purulente, là, ma chère amie… hmm? mais bon, ça fait mal, certes, nonobstant, cette fois, c’est entré dans le cerveau reptilien…

            2. ironbooboo

              « Reste à savoir si ses troupes obéiraient … »

              Passé le désistement de quelques hommes d’honneur il trouvera toujours des sous-fifres aux dents longues pour faire son sale boulot, c’est ce que l’histoire a démontré.

              En tout cas une chose est sûre : quand le moment sera venu ils n’hésiteront pas à utiliser la force pour conserver le pouvoir.

            3. gameover

              Bel exercice sur la responsabilité de l’obéissant.

              Sauf que tout cela est fait à froid et qu’on devrait transposer ceux qui jugent dans les conditions réelles.

              En ces temps de manifestation, la psychologie des foules explique bien aussi ce qui conduit à la galvanisation des individus.

              Et pour finir quand vous allez négocier vos impôts :

              « Le fonctionnaire s’abandonne à l’ordre qu’il reçoit comme le croyant s’abandonne à son Dieu, et tout comme le mystique se fond dans la divinité, le fonctionnaire (auquel le soldat est assimilé) se fond dans la hiérarchie. »

            4. hussardbleu

              Evidemment, mais cela participe de l’imperium du Juge, qui statue à froid… et se moque gentiment des conditions dans lesquelles l’action s’est passée…
              Bardèche avait fait de la prison pour avoir écrit sur Nüremberg et ses conséquences…. et j’ai quelques lignes amusantes de Mathiez sur l’analyse de l’historien….

            5. André Rosa

              gameover: « Le fonctionnaire s’abandonne à l’ordre qu’il reçoit comme le croyant s’abandonne à son Dieu, et tout comme le mystique se fond dans la divinité, le fonctionnaire (auquel le soldat est assimilé) se fond dans la hiérarchie. »

              Oui! C’est pourquoi l’étatisme, le socialisme, le fascisme… sont intrinsèquement idolâtres: l’Etat devient dieu à la place de Dieu. Nous sommes au coeur de ce que l’Eglise dénonce, surtout au XX° siècle, suivant ainsi la tradition biblique depuis, au moins I Samuel 8, si ce n’est Genèse 11 (récit de Babel). Le martyr chrétien des premiers siècles peut être lu dans le même sens: refus de sacrifier au culte impérial, c’est-à-dire à la religiosité étatique.

        2. petit-chat

          Pendant que nous y sommes, évitons les « ceci dit », on doit dire « cela dit ». Et les pléonasmes jouissifs des cadres et des représentants de commerce : au jour d’aujourd’hui. Pourquoi pas au jour du jour d’aujourd’hui tant qu’on y est ?

            1. ironbooboo

              Tout de suite quand deux ministères s’associent on a de la réforme qui déglingue.

              Les français sont tarés c’est pas possible …

            2. vengeusemasquée

              chers collaborateurs,
              Si nous nous réunissons au jour d’aujourd’hui au sein de ce copil, c’est pour aborder l’implémentation des orientations prises suite à la consultation des équipes terrain. Comme vous le fîtes précédemment remarquer, ces output feront sens, dans la perspective globale et collaborative qui nous anime et des synergies verront le jour.
              Non, c’est pas ça ?

            3. Nyamba

              Si tout ceci s’inscrit dans une démarche participative et une dynamique partenariale volontariste, je ne vois pas en quoi ça ne serait pas pertinent.

            4. royaumont

              @vengeusemasquée
              On doit travailler dans la même société !
              N’oublions pas que l’efficience opérationnelle des process dépend de la transversalité de la mise en oeuvre du reporting bottom-up.
              Et réciproquement.

            5. hussardbleu
            6. gameover

              Petit chat
              des fois / parfois… s’il n’y avait que celle-là !

              VM / Nyamba / royaumont : l’intention de nous compiler tous vos out of the box ? Ca va être confusant.

              Plus sérieusement beaucoup pensent que c’est du snobisme d’utiliser des expressions anglo saxonnes mais quand pendant 2 ans vous n’avez pas entendu un mot de français à part vos proches au téléphone, les concepts deviennent sous-tendus par ces mots.

              Bon après il y a le verbe « backcharger » qui est une construction purement française ! mais les anglais commencent à l’utiliser en disant que c’est un mot français…

      2. MadeInCH

        Et les policier que se faisaient crâmer par des cocktails molotovs?

        Si j’avais été policier, je ne sais pas si j’aurais été aussi discipliné que ceux d’ukraine, après devoir éteindre plusieurs collègues en flamme, pendant que nous « tenons positions ».

        Il y en a pas mal des « gentils manifestants pacifiques démocratiques » avec des boucliés marqués du 18-88. Je suppose que vous soutenez ces gens-là?

        Note:

        « 18 »= « The 18 Words » est un slogan suprémacistes blanc.
        « 88 »= »hh » (h=8eme lettre de l’alphabet) = »Heil Hitler »

        http://www.youtube.com/watch?v=N-Hn9HFNkLk

          1. MadeInCH

            J’ai trouvé ça:
            http://www.polemia.com/onze-mythes-sur-la-situation-en-ukraine/

            ça correspond assez à ce que me disent des amis russophones, voir ukrainiens.

            Avec une note supplémentaire:
            Il y a quelque semaines, l’on parlait de 4~5 morts, pauvres victimes de la police.
            Mais 2~3 n’étaient pas ukrainiens.
            Que faisait-ils là? Pourquoi était-ils là, avec cagoule et coktails molotos, aux points les plus « chauds » de la manif?

            Note: Une balle moderne traverse 2~4 personnes. Si il y avait vraiment ordre de tirer sur la foule, ce serait par paquets de dizaines que les victimes se compteraient.

            Ces morts, tout aussi affreuses qu’elles soient, c’est toujours moins que le nombre de suicides en France, soit 30 par jours. => Je ne crois PAS en la volonté de tuer.

            Pas pour le moment, en tout cas.

            1. yp

              Oui, je me fais d’ailleurs prendre à parti parce que je suis français. Les russes me demandent « pourquoi l’europe finance-t-elle ce massacre ? »

              Il y a quinze jours, j’ai même dû regarder une vidéo ou les manifestants caillassaient les forces spéciales ukrainiennes, avec interview d’un policier qui affirmait que les bus qui ramenaient les manifestants de l’est ukrainien vers Kiev étaient affrêtés par le parlement européen…

              Cela dit, les gens de l’est ukrainien traînent une réputation de margoulin qui ne reculent devant rien, de racistes++ à tendance néo-nazi affirmée chez les russes (la région avait pris le parti des nazis pendant la seconde guerre mondiale d’après ce que j’ai compris.)

            2. hussardbleu

              Après les famines mortelles organisées sciemment par Staline – plusieurs millions de morts – les Ukrainiens accueillirent d’abord la Wehrmacht en libérateurs… mais le racisme imbécile des nazis leur fit voir ensuite les choses sous une lumière sensiblement différente.

              Il n’empêche que des résistants nationalistes ukrainiens tinrent les campagnes pendant plusieurs années après la défaite militaire de l’Allemagne. Ce qui était un exploit compte tenu de la manière efficace dont les services russes savaient exploiter le renseignement, et traiter leurs adversaires…

            3. ironbooboo

              Vous me fantasmez des opinions à partir de quelques mots …

              Tout ce que je constate c’est que pour la énième fois des gens se retrouvent contraints à la violence pour pouvoir gérer leurs vies comme ils l’entendent.
              Je me fous de savoir s’ils sont majoritaires ou non, s’ils ont raison ou pas ou qu’il y ait des néo-nazis dans le tas, ce n’est pas la question.

              Donc n’attendez pas de moi que je verse une larme pour des imbéciles prêts à sacrifier leurs vies comme celles des autres histoire de protéger une poignée de polytocards sans qui le monde tournerait plus rond.

            4. yp

              HS, mais maintenant qu’on parle de l’Ukraine, c’est bientôt la fin des JO à Sochi. L’opinion russe n’aura plus de dérivatif et il va bien falloir trouver un divertissement pour le bon peuple afin qu’ils ne pensent pas trop à l’inflation en cours…

            5. bob razovski

              Ma belle famille étant ukrainienne, j’ai évidemment eu un tout autre écho que ces bidonneries médiatiques.

              C’est même plus rigolo.

              Les gens étaient payés 200 grivnés / jour pour venir manifester leur envie d’entrer en europe.

              Ma belle mère, habitant trop loin, n’a hélas pas pu en profiter tout de suite. Mais une amie à elle, qui l’a hébergée à Kiev peu après, a fait un joli pactole. Imaginez, pour quelqu’un qui touche une retraite de 500 grivnés / mois 😉

              C’est l’europe qui a financé tout ça.

            6. petit-chat

              Dommage qu’on ne fasse pas la même chose en Grance : 200 € par jour pour rejoindre la Russie (ou mieux : la Suisse).

            7. hussardbleu

              200 grivnés, ça fait combien de brouzoufs ? mais bon, l’information est des plus intéressantes… confirmant, si besoin était, que l’on est en pleine manipulation de l’opinion.

    3. MadeInCH

      Pour être honnête, je pense effectivement que la CIA est à bien des endroits.

      Mais elle n’a pas grand choses à faire que de pousser un petit peu sur des édifices bien auto-fragilisés.

  7. Josselin

    C’est peut-être un peu je-fais-suivre-des-textes-débiles-qui-tournent-sur-l-internet, mais j’aime bien celui-là, au-delà de tout trollage :

    Dans un collège anglo-saxon, un professeur d’économie a annoncé qu’aucun de ses étudiants n’avait jamais échoué à son cours mais que, récemment, ce fut le cas d’une classe entière : la classe avait insisté pour dire que le socialisme fonctionne et qu’en conséquence, personne ne serait ni pauvre ni riche, un égaliseur extraordinaire.

    …Alors, le professeur annonça : « D’accord, nous allons tenter une petite expérience en classe : je vais retenir comme note la moyenne de toutes vos notes. Ainsi, vous aurez tous la même note et personne n’échouera ni n’aura un A ou un zéro …. (En remplaçant les notes par des €uros, on aura un résultat plus concret et mieux compris par tous).
    Après le premier examen, tout le monde obtint un B. Ceux qui avaient étudié fort étaient déçus et ceux qui avaient étudié peu étaient ravis.
    Lors du deuxième examen, ceux qui avaient étudié peu, étudièrent moins et ceux qui avaient étudié beaucoup décidèrent de lever le pied et étudièrent peu. La moyenne du deuxième examen fut un D ! Personne ne fut content.
    Lors du troisième examen, la moyenne fut un F……..

    Pendant les examens ultérieurs, les notes ne montèrent jamais. Les pointages de doigt commencèrent, les jugements dominaient les conversations et tout le monde se sentait mal. Personne ne voulait plus étudier pour le bénéfice de l’autre.
    À la grande surprise de tout le monde, ils échouèrent tous. C’est alors que le professeur déclara que le socialisme ne pouvait que faillir ultimement car lorsque la récompense est grande, l’effort pour réussir est grand mais lorsque le gouvernement enlève toutes les récompenses, personne ne fournit plus d’effort ni ne cherche à réussir. Rien ne peut être plus simple comme conséquence.
    Les 5 phrases qui suivent sont les meilleures conclusions de cette expérience:

    1. Vous ne pouvez pas ordonner aux pauvres d’obtenir le succès en ordonnant aux riches de ne plus en avoir.

    2. Ce qu’une personne reçoit sans avoir à travailler, une autre personne doit travailler sans en recevoir la récompense.

    3. Le gouvernement ne peut donner quelque chose à quelqu’un sans l’avoir enlevé à quelqu’un d’autre auparavant.

    4. Vous ne pouvez pas multiplier la richesse en la divisant !

    5. Lorsque la moitié du peuple perçoit l’idée qu’elle n’a pas besoin de travailler car l’autre moitié va s’occuper d’elle et, lorsque l’autre moitié comprend que ça ne vaut pas la peine de travailler car quelqu’un d’autre récoltera ce qu’elle mérite par ses efforts, c’est la fin de toute une nation.

  8. Higgins

    L’avenir s’annonce radieux pour ce pays. Nous allons bientôt connaître le charme de la douceur italienne: http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2014/02/18/desormais-chaque-italien-qui-recevra-de-largent-de-letranger-se-verra-confisquer-automatiquement-20-de-cette-somme/#more-23207

    Par ailleurs, quelqu’un a-t-il des infos sur le classement Piacc de l’OCDE [Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes). Il semblerait que le classement de notre beau pays ne soit pas si terrible que ça mais je peine à trouver des infos complémentaires.

  9. NOURATIN

    Ce qui apparaît hallucinant c’est que nous le savons depuis longtemps que le socialisme n’est qu’une illusion, une merde qui se prend pour un diamant, une vessie qu’on nous agite sous le pif en guise de lanterne.
    Eh bien, non! On fait comme si les Socialistes étaient des gens tout aussi à même de gouverner que les autres. Pourtant, on les avait vus à l’oeuvre, sous Mitterrand, ce n’est pas si vieux : ils nous ont ruinés!

  10. sa0000

    Je connaissais pas le complot des sauriens. A bien y réfléchir, ça semble assez plausible.
    On remplace saurien par sairien, ça marche encore mieux.
    Pour le reste, un coup de photoshop, et hop !

  11. kelevra

    http://lci.tf1.fr/politique/quand-un-senateur-ps-devoile-la-strategie-economique-secrete-8366291.html

    Gaëtan Gorce, sénateur socialiste de la Nièvre, a affirmé ce lundi que FrançoisHollande n’avait « ni les moyens » ni « la volonté de dégager 50 milliards d’économies supplémentaires » annoncés d’ici la fin du quinquennat, un « leurre destiné à enfumer » la Commission européenne. « Il faut saluer l’habileté tactique du Président qui a su imposer son agenda et reprendre ainsi la main », écrit Gaëtan Gorce sur son blog dans un billet intitulé « Un président habile, presque trop…

    1. royaumont

      Si la commission se laisse enfumer par une manoeuvre aussi grossière, c’est que ça l’arrange d’y croire… Comme pour les comptes de la Grèce.

      Quant à ce M Gorce, il semble considérer le mensonge comme une pratique politique normale. Ca en dit long sur le niveau de corruption moral de nos chers dirigeants.

    2. Nemrod

      Sénateur socialiste de la nièvre = pléonasme.
      C’est un département pauvre ou tout est fait pour qu’il le reste afin que les socialistes restent sénateurs.
      Gorce est une brelle consternante qui n’a même pas besoin d’être machiavélique comme feu son maître « l’Arsouille « pour mener à bien la sabotage en règle.

    1. Nyamba

      Absolument délicieux, merci !

      S’il a pris la peine de répondre, c’est que la question est dangereuse… Je suis rassurée, ce sont donc bien les hommes-lézards qui contrôlent le monde en secret, et non pas des humains mesquins et narcissiques. Je vais pouvoir dormir tranquille (après avoir vérifié l’absence de grosse bestiole sous mon lit) 😀

            1. MadeInCH

              Ce reptile porte et choisi la direction donc dirige Ce monde sur son dos.

              Mais Ce reptile ne me semble pas trop humanoïde.

      1. tabbehim

        après avoir vérifié l’absence de grosse bestiole sous mon lit

        il y’a plus dangereux qu’une bestiole sous le lit…. c’est la bestiole qui est installé dans le lit et qui a l’outrecuidance de prendre la moitié de la place 🙂
        pire, selon certain, il prendrait de la place dans les armoires, les diverses pièces et ferait des blagues potaches en laissant toujours la lunette des WC relevé 😀

        1. petit-chat

          C’est déjà bien ! Il aurait pu humidifier par inadvertance la lunette laissée volontairement baissée pour ne pas se faire engueuler…

          1. huguesL

            Ce qu’on appellait « laisser de la monnaie sur le comptoir ». Ca marche encore toujours avec les centimes d’euros 🙂

        2. Le gnôme

          C’est enquiquinant de toujours devoir relever la lunette. Ces dames pourraient la relever après usage, non ?

        3. Nyamba

          Comme le dit si bien une de mes connaissances – un mâle, un vrai : « Moi, je pisse assis ».
          Je vous assure que ça force le respect.

          1. petit-chat

            En France (métropolitaine) la lunette est froide et ça peut couper l’envie. Mais sous d’autres latitudes, pourquoi pas, il y a toujours un Corse qui sommeille en nous…

            1. petit-chat

              Les femmes sont des animaux à sang froid comme les tortues, les najas, les mambas , c’est bien connu, la preuve, elles se blottissent toujours contre leur radiateur de genre 2 en l’absence de soleil !

          2. Greg

            Et moi, je pisse assez !

            Mais je doute que le respect soit forcé par cette déclaration, tout autant véridique qu’elle soit…

            1. LNB

              Y’a qu’à le laisser travailler!
              Nous étions nés quand même, nous n’étions pas comme des poissons ou des escalopes…

      2. Jesrad

        « S’il a pris la peine de répondre, c’est »

        … parce que la loi l’y oblige, tout simplement. Sinon il aurait totalement ignoré la question ou l’aurait balayé en ricanant, et aurait eu raison.

  12. Tremendo

    Ne pas oublier l’Ukraine, un cas certe un peu différent, mais là encore ce pays se réveille dans la douleur du socialisme. Dernier pays d’Europe en terme de libertés économiques, même l’Albanie ou la Biélorussie ces Etats (encore plus) mafieux font mieux. Il fallait bien que ça pète un jour.
    Malheureusement, que ce soit le Venezuela, l’Argentine ou l’Ukraine, on ne voit pas l’opposition faire beaucoup mieux.

    1. toufou

      Pour le coup je ne pense pas qu’ils soient pleinement responsables. Ils ont memes plutot du courage. Leur probleme c’est d’être culturellement proches des russes qui considèrent l’Ukraine comme une de leur colonie. D’autant qu’une bonne partie de la population est russe, que Sébastopol est aujourd’hui Ukrainiene mais que la marine russe s’y trouve.
      La révolution orange (faite dans la paix) , les manifestations actuelles, on ne peut pas dire que ce sont des défroqués. Et contrairement aux barbus extremistes du moyen-orient, le monde ne fera rien pour eux.

    1. hussardbleu

      Théorie intéressante, mais venant à l’appui de quelle possible transaction avec ce malheureux pays ? (où j’avais envisagé l’exil en 1981)…. beaux sangliers, là bas…

    2. gameover

      Je ne savais pas que c’est l’Argentine qui avait demandé de placer sa dette sous le régime des lois étasuniennes. J’avais été donc surpris de voir des saisies de biens (bateaux dans des ports etc…) car ce n’est pas courant sur les dettes d’état.
      Merci à h16 de cette précision car je ne l’avais vu nulle part ailleurs

  13. Stéphane

    H16 Bonjour
    Sur le remboursement de la dette public M.Rothbard écrit  » que l’État n’a pas d’argent qui lui appartienne et le remboursement de ses dettes signifie que les contribuables seront forcés de verser d’avantage d’argent aux porteurs d’obligations publiques. (…)ce qui signifie d’avantage de coercition et d’atteinte à la propriété privée et l’innocence apparente du porteur de titres d’État disparait quand on se rend compte que ce qu’il a acheté n’est rien d’autre que d’investir dans le pillage et l’expropriation à venir des contribuables »
    Qu’en pensez-vous ?
    Cordialement

    1. Tremendo

      Très bon. Prêter de l’argent à l’Etat n’est rien d’autre que participer au pillage de ses concitoyens. Ce pillage se calcule à heuteur des intérêts que paie l’Etat.

    2. Adolfo Ramirez Jr

      du socialisme pur et dur, ce n’est pas la faute de l’Etat qui est incapable de rembourser et de se gérer correctement, ce sont les affreux capitalistes qui spolient les contribuables. Les victimes sont les coupables, comme toujours.

  14. Camaro

    Cher H16, du tout profond de ma province, je vous lis chaque jour. Je me dis, ces informations pertinentes n’arrivent pas jusqu’à moi, mais à la capitale ? nos dirigeants, nos journalistes, ceux qui savent (pardon, qui croient savoir) , ils vous lisent ? Ma maman m’a appris : c’est pas bien de répéter, mais quand c’est utile, quand c’est bien ? on se doit de transmettre, d’informer le plus de monde non ?
    Vos textes, on dirait du Coluche. Sous ce ton humoristique, il y a tant à apprendre ! Ré écoutez le sketch sur le hommes politiques et les journalistes « … mais ils le répétent .. c est pire …  » .30 ans après, rien n’a changé, rien n’a été appris … des anes batés.

    1. petit-chat

      C’est vraiment pas gentil pour les ânes qui se montrent beaucoup plus intelligents que les chevaux, par exemple…

    1. Tremendo

      « Le fait que le Parti Socialiste du Venezuela ait soutenu le candidat de droite n’est pas une raison pour que le Président français soutienne les mauvais perdants des élections »

      C’est bien trollesque ça encore

  15. Jeanpierre

    Des aigreurs d’estomacs aujourd’hui? le billet a un ton plus sérieux, voire exaspéré, même si le style est toujours délectable.
    « Le socialisme ne marche pas, même pas une fois, même pas en rêve, même pas par hasard ou sur un malentendu. Jamais. » Soutenue par cette délicieuse apophtegme ( j’aime les mots 😉 ), je vais passer une bonne journée. Merci.

    1. Korrigan

      Un délicieux apophtegme vouliez-vous dire, probablement troublé par l’avatar ci-dessous qui vous fit le féminiser.

  16. Black Mamba

    Méditation du jour:
    « Soyez un étranger…

    Vous remarquerez également que l’on traite toujours mieux un étranger communautaire dans un pays européen en crise que les nationaux de ces mêmes pays. En clair, quand Chypre s’effondre, il vaut mieux être Français à Chypre que Chypriote à Chypre. En Italie, il vaut mieux être Français recevant un virement de France qu’Italien recevant un virement de France.

    En clair, il semblerait que vous ayez plus de chance de vous en sortir en étant un étranger quelque part, c’est-à-dire en quittant le pays dont vous avez la nationalité. »
    http://www.lecontrarien.com/indices-daggravation-de-la-crise-2-20-de-retenue-sur-tous-les-virements-recus-de-letranger-en-italie-19-02-2014-edito

    1. dede

      Certains ici pensent effectivement qu’il vaut mieux etre francais a l’etranger (et pas qu’au sein de l’UE) qu’etre francais en France…

  17. tabbehim

    une fois ces deux pays sous l’eau, qu’est ce qui se passera réellement?
    mafia contrôlant tout?
    guerre civile et séparation du territoire en portion plus petite?
    extermination ou massacre d’un groupe supposé coupable?
    Loi de Lynch généralisé pour punir d’éventuel coupable?
    retour de la religion avec méthode inquisitorial?
    famine, maladie, j’en passe et des meilleurs?
    un peu de tout peut être?

    triste de voir que les mêmes fait produise les même conséquences hein les politiques? à moins bien sur que vous ignoriez le mot conséquence….

  18. Seb

    en 2001, le peuple argentin avait fondu sur la casa rosada et le président fernando s’était enfui en hélicoptère. Imaginez que la même chose se produise en france ! flamby sur son scooter poursuivi les parisiens!

  19. val

    « Entre les prêteurs lésés et un gouvernement malveillant, Paris a choisi de soutenir ceux qui renient leur parole, ceux qui violent les contrats, ceux qui ignorent leurs engagements. »
    Malheureusement très prévisible et cohérent, on se soutient entre amis , les gouvernement français depuis 30 ans sont les clones des argentins alors , entre potes , mêmes combats , mêmes pratiques ! Et d’ailleurs n’entend t-on pas les sirènes de nos politiques et moutons-adeptes prôner qu’une dette ce n’est pas grave , ça ne se rembourse pas . Esperant ainsi que l’on nous effacera l’ardoise comme nous-mêmes l’avons fait si souvent . J’aimerais tant qu’ils aient raison mais ils rêvent et ce rêve va virer au cauchemar . Mais pas pour eux , pour leurs enfants . Et ils ne comprennent rien , sont aveugles , j’en ai même entendu un récemment qui voulait fusiller les jeunes qui partent de France car ils refusent -selon eux- de « rembourser tout l’investissement que l’état a gentiment fait en eux » . Le mal est profond et je pèse mes mots.

      1. val

        C’est une grande habitude des socialistes , l’extermination des masses qui ne collaborent pas , je ne crois pas que cela leur pose le moindre probleme au niveau du cortex. C’est normal , ils sont le camp du bien.

        1. yp

          D’abord, c’est ceux qui se sauvent. Ils se sauvent parce qu’ils pensent mal.

          Ensuite, c’est ceux qui pensent mal.

          Socialisme : même causes, mêmes effets.

            1. LECOMTE René

              Vous avez raison : commentaires hilarants du type « ne confondons pas tout. Les syndicats ont une responsabilite sur l’emploi. Pas sur la dette. » !

          1. Nemrod

            Ensuite ceux qui pensent.
            Puis la famille de ceux qui pensent.
            Puis ceux qui pourraient se mettre à penser.
            Etc…

          2. val

            +1 . Quand on y pense , quel failure ce système soce ! Avec toute l’energie dépensée à bourrer le mou des gens , eh bien non , ça foire , encore des gens qui sont irrémédiablement étanches à la bonne parole sociale !! karamba encore raté !!

          3. lyx

            « D’abord, c’est ceux qui se sauvent. Ils se sauvent parce qu’ils pensent mal. Ensuite, c’est ceux qui pensent mal…et qui pourraient se sauver ».
            Carrier, représentant de la Terreur Jacobine à Nantes, coupable d’au moins 20000 meurtres « idéologiques » écrit à ses maîtres à Paris, avec une évidente fierté : « C’est par principe d’humanité que je purge la terre de ces monstres. »

  20. carpediem

    Les socialistes me font toujours penser à des curés pédophiles, le genre « aimez vous les uns les autres » dans l’hypocrisie totale, dans l’idéologie dévoyée.

  21. Higgins

    Sur la situation économique, voilà ce qu’en dit Jacques Sapir sur son blog: « Le Venezuela affronte aujourd’hui une crise économique majeure, dans une situation où la bourgeoisie n’a pas abandonné son objectif de renversement du pouvoir bolivarien. Une stabilisation de la situation économique s’impose, mais ne suffira pas à résoudre les problèmes qui sont aujourd’hui posés. Il faut donc considérer ici une séquence de mesures.

    À la stabilisation immédiate, qui peut être obtenue par des mesures administratives, vient s’ajouter la nécessité d’une stabilisation plus durablement enracinée dans des logiques économiques. Mais cette stabilisation économique n’a elle-même pas de sens en soi. La stabilisation n’a de sens que si elle permet la mise en place d’un modèle de développement qui réponde aux objectifs à long terme de la Révolution bolivarienne. C’est donc dans cette logique d’une séquence de mesures, allant du court terme au long terme, qu’il faut lire la présente note. » (http://russeurope.hypotheses.org/2001)

    Je mets ce lien car les propos tenus par l’intéressé laissent entendre que la situation peut s’améliorer ce dont je doute fortement, les présupposés de la révolution bolivarienne conduite dans ce pays étant par essence (car socialiste) faux.

      1. royaumont

        C’est sûr, Sapir n’est pas une perle, et sa prose morose est laborieuse. Ce qui n’a aucun sens s’énonce maladroitement…

    1. gameover

      Voir ces escronomistes s’exprimer sur de tels pays permet de les voir sous leur vrai jour car quand ils parlent au niveau français leur discours sibyllin les aide à avoir des adeptes.

      Là au moins sur la Bolivie c’est clair : c’est le modèle qui ne peut pas se mettre en place à cause des bourgeois…. et pi faudra du temps, ne jugez pas, attendez 50 ans.

      1. Jesrad

        Et piuis il faut stabiliser le pays dans sa situation actuelle de guerre civile, hein. Parce que, il ne faudrait pas revenir sur les profondes inégalités, rapidement creusées par le pouvoir vénézuélien. Ou sur les pénuries infligées administrativement au peuple.

  22. Calvin

    Il n’empêche que les socialistes ont bien réussi à gagner les suffrages des plus déterminés à ce que certains financent les autres.
    Où l’on voit qu’une idée enrobée de moralité, saupoudrée d’altruisme culpabilisant, masque le combat acharné des libertés.
    CPEF parce qu’on l’a voulu…

    1. gameover

      C’est parce que l’idée de base est tentante puisque comme je viens juste de le faire’on confond l’idée avec le résultat et que ça évite de se poser la question des moyens.

      D’ailleurs tous les enfants sont socialistes (voleurs inclus) jusqu’à l’âge de 15 ans, toi excepté 🙂

      Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil dans les contes (bon, parfois y a des dommages collatéraux : l’ogre a quand même bouffé ses filles !), les dessins animés genre babar, barbapapa, l’ile aux enfants.

      C’est d’ailleurs intéressant quand un gosse te demande pourquoi les gens donnent des pièces au monsieur pour manger et pourquoi toi tu n’en as pas donné… et pouquoi tu lui as donné une baguette et une tranche de jambon et que le monsieur il était pas content.

      1. LECOMTE René

        A rapprocher d’une histoire vécue à Paris. Le chauffeur(se) – d’origine Mauricienne – de taxi vide son porte-monnaie pour donner à un SDF. Réaction : retour à l’envoyeur, en les jetant dans l’habitacle, de toutes les pièces jaunes… Réaction du donateur : fini, je ne me lève pas à 5 h du matin pour me faire traiter ainsi.

    2. Adolfo Ramirez Jr

      le « gordito con bigote » (le gros moustachu, Maduro) a été élu avec 51% des voix, comme par magie… et l’armée, après les élections, brûlait des centaines de milliers de bulletins de votes en rase campagne pour éviter un recompte.
      Les gens commencent à se rendre compte qu’on les berne, c’est pour ça que ça pète.

  23. Olivier Vitri

    On lira (ou pas) Sapir dans un billet d’avant-hier :

    http://russeurope.hypotheses.org/2001

    La situation de l’économie du Venezuela à l’automne 2013 est marquée par une ‘série de provocations des forces de l’opposition’ qui cherchent à contester dans la rue le résultat des différents scrutins de 2013. Mais, ceci est aussi possible en raison d’une détérioration de la situation économique, sensible depuis le début de l’automne 2012.
    Invité par le gouvernement du Venezuela, j’ai fait une mission au début du mois de novembre 2013, à la suite de laquelle j’ai rédigé la note suivante pour le gouvernement.

    Billet qui se termine ainsi : Fondamentalement, le gouvernement doit s’atteler à ces réformes dés le début de 2014. Il doit annoncer la poursuite des objectifs de la Révolution Bolivarienne mais en indiquant que l’on change… ‘certaines méthodes’ (…)

    1. rocardo

      Je savais qu’il était con,Sapir,mais je ne me doutais pas de son degré de saloperie:aller faire le larbin pour les ordures chavistes.

    2. lyx

      Sapir, y’a pas pire…le seul stalinien français qui nous reste et fier de l’être. Son problème c’est que d’après lui, pour faire le grand soir des lendemains qui chantent il faut au préalable dégommer l’Euro.Ses potes au contraire estiment qu’il ne faut pas attendre (les Français n’en peuvent plus, abrégeons leurs souffrances). Et c’est ainsi que Sapir est devenu l’économiste préféré de MLP, de JLM …et d’un certain nombre de journalistes !

  24. Adrien

    HS (mais pas tout à fait) : entre deux projets de loi, la ministre des Coupage de Rubans et des Remises de Médailles dans le Sud-Ouest ne baisse pas le rythme ! Cette fois-ci, c’est le salon des antiquaires de Castelsarrasin qui s’enorgueillit vaillamment de la présence d’une membresse du gouvernement, et qui en profite sans doute pour pratiquer ouvertement un lobbying intensif afin de détourner un peu plus d’argent des autres et/ou de quémander davantage d’engagement de l’Etat — ce qui revient au même : http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/16/1819472-castelsarrasin-la-qualite-bien-presente-au-25e-salon-des-antiquaires.html

    Concernant des sujets économiques un peu plus importants, on constate sans mal que la minustre a fait un virage à 180 degrés par rapport à son projet de loi initial qui souhaitait rendre la vie beaucoup plus juste aux 900 000 auto-entrepreneurs du pays, c’est à dire leur empêcher de gagner leur croûte au-delà d’un certain seuil étonnamment proche du SMIC, vu qu’au-delà on n’est pas loin d’être un salaud de riche qui ne crée pas d’emploi. A force de mobilisation et de contestation, les choses vont finalement peu évoluer, les principes de base du régime restant inchangés. Mais comme en France, tout se termine toujours par des taxes supplémentaires ou des hausses de taxes existantes, les AE seront ravis d’apprendre qu’ils vont désormais contribuer au fonctionnement des 139 chambres des métiers (quand bien même ils n’en dépendent pas), étant entendu qu’ils n’ont pas encore forcément remarqué que les taux de cotisations sociales ont en parallèle été discrètement relevés depuis le 1er janvier dernier, pour certains de 2 points. Avec un CA annuel déclaré par l’ensemble des AE de l’ordre de 6 milliards d’euros, la tentation était trop forte de ne pas en prendre encore un petit plus… Mâme Pinel a donc parfaitement compris le principe déroulé par tout dirigeant qui se respecte : promettre le pire, donner l’impression de négocier en refilant le bébé à un sous-fifre qui se farcit les mécontents, reprendre la main façon « je vous ai compris », et pomper au final davantage de pognon pour en faire profiter les autres. Tout en dégustant des petits fours toutes les semaines.

    1. trottinette

      Et quand ce n’est pas financier, on s’attaque aux lois en les tordant dans une hallucinante reverie. Je crois savoir qu’un ahuri a dû proposer que les stagiaires seraient considérés comme emplyés. (c’est du conditionnel). Je sens que entreprises à 9 ou 49 salariés vont arrêter toutes ces singeries. Il n’y a pas que les taxes à foutre le bordel. C’est depuis une dizaine d’années des tas de modifications d la loi qui rend notre système opaque ou on ne peux plus rien faire. Les entreprises ne se lancent plus dans l’aventure. Et même les étrangères…

      1. Adrien

        Sannat devrait se cantonner à faire de la pub pour vendre (cher) ses napoléons. Il n’a manifestement pas compris grand chose à ce qui s’est passé récemment.

        1. royaumont

          vu le post de 12h46…

          Trop facile avec l’équipe en place, ils dépassent leurs modèles. Ce serait à pleurer ! Heureusement, grâce à des lieux comme ce blog, l’hilarité dépasse l’affliction.

            1. royaumont

              Désolé, ce n’est pas de moi, j’avais trouvé cela dans une BD jeunesse, il y a … quelques décénnies.
              Je l’ai juste retenu, car le calembour n’avais amusé. PAr contre aucune idée de l’auteur.

  25. Korrigan

    Un autre apophtegme de source Churchillienne :

    Christophe Colomb fut le premier socialiste, il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait…et il faisait tout çà aux frais du contribuable.

      1. tabbehim

        Quand on ne sait pas où on va il faut y aller…. et le plus vite possible

        au moins, ça, ils connaissent 🙂

  26. tabbehim

    une phrase que j’aime bien et qui s’applique bien à la France

    « Le politique, il faut qu’il donne au moins l’illusion que toute décision est suivit d’un effet immédiat, et que cet effet on peut le constater, le soir, au jt. » (Alain Bentolila, 2007, dans un documentaire du studio bonne compagnie)

  27. max

    Vous avez aimé l’exception culturelle, vous allez aimer l’exception syndicale :

    Défectuosité qui s’illustre aussi dans le choix des dirigeants des syndicats, lesquels sont élus par les seuls adhérents : la forte proportion d’adhérents provenant de la fonction publique pèse fortement sur le choix des dirigeants et sur les orientations des confédérations syndicales françaises. C’est l’une des causes des difficultés du syndicalisme français à accompagner les changements, tant les préoccupations des adhérents du secteur public sont, on le sait, différentes de celles du secteur privé.

    http://www.lesechos.fr/opinions/points_vue/0203304535070-pour-un-syndicalisme-finance-par-ses-adherents-649296.php#Xtor=AD-6001

  28. toufou

    Excellent billet.

    « Le socialisme ne marche pas, même pas une fois, même pas en rêve, même pas par hasard ou sur un malentendu. Jamais. »
    Ce constat est si simple à faire.
    Je ne comprendrai jamais pourquoi, quand je le soumets à un socialiste, il trouve encore des « mais … » justifiant son vote.
    Comme un drogué addict, le socialiste reclame sa came, qui va lui faire du mal, mais il en redemande, encore, encore, encore …
    Et l’on ne peut rien faire.

    1. toufou

      Comme pour le drogué, sa came seulement est capable de le guérir, en lui faisant vivre les pires souffrances, jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus.

    2. yp

      Si encore ils avaient la descence de crever seuls dans leur merde…

      Mais ces trous du culs ont l’outrecuidance de venir jouer les gentils et faire passer leurs tares pour de la vertu…

  29. HerveLE

    Le socialisme se plante, se plantera oui, tant qu’il ne comprendra pas la nature humaine.

    Tant qu’il accusera le peuple d’etre la cause de ses maux, de ne pas faire assez d’effort, d’etre trop individualiste.

    Ceux qui accusent le peuple et qui veulent le changer sont les pires de tous.

    1. Adolfo Ramirez Jr

      à propos de la nature humaine, il n’y a qu’à voir, justement, au Vénézuela : comme les prix sont subventionnés, disons à 10% de la valeur réelle du bien, ce sont des ballets de camions qui emportent les marchandises à l’étranger, pour les revendre avec profit. L’armée est présente pour contrôler les routes et prendre sa dîme. Et le peuple vit dans l’illusion qu’on peut payer 10 ce qui coûte 100, et merci l’Etat bolivarien qui baisse les prix pour baiser les pauvres.

    1. yp

      29/05/06 😉
      Mais ça reviendra… « Sans que cela ait un impact au final sur le consommateur. » (Bien sûr…)

  30. tabbehim

    cher h16, pouvez vous me dire si ceci n’est pas finalement la vrai nature de la doctrine socialiste :
    http://perso.cimetz.com/jvoyenne/shadok/devises.htm

    1. Premier principe de la logique Shadok : Pourquoi faire simple, alors que l’on peut faire compliqué.
    2. Second principe : Plus ça rate, et plus on a de chances que ça marche.
    Par exemple : Leur fusée n’était pas très au point mais ils avaient calculé qu’elle avait une chance sur un million de marcher, ils se dépêchaient donc de bien rater les 999 999 premiers essais pour être sûrs que le millionième marche.

    c’est juste que plus je vois les socialistes faire les mêmes choses qui ont foiré encore et encore avec le même résultat, plus je pense aux Shadocks !

    1. toufou

      « la folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent». Einstein

    2. toufou

      « Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue. » Einstein

  31. LECOMTE René

    On entend plus beaucoup les ministres, sauf Montebourde :
    – il passe clairement au communisme en indiquant qu’il était toujours « en train de travailler sur une compagnie nationale des mines », chargée de relancer l’activité minière en France. ça fleure bon les entreprises étatisées. De plus, il prévoit en particulier, afin d’encourager le dialogue sur les thématiques minières, la création d’un « Haut conseil des mines », dont la composition reste toutefois à déterminer. Là ça fleure bon les polit buro (composés uniquement de membres du parti).
    – il attaque la Suisse, qui ne fait que respecter les choix démocratiques de son peuple. La réponse de Didier Burkhalter (Membre du Parti libéral radical, adversaire de la « votation » contre l’immigration de masse) président de la Confédération suisse et ministre des Affaires étrangères, ne s’est pas fait attendre : « Tout ce qui est excessif est insignifiant. La politique, c’est penser au résultat final, et non pas se concentrer sur l’expression qui va faire le buzz du jour ! » est cinglante. C’est d’un Président comme celui-là dont je rêve… mais nous sommes en France où seuls les élus au pouvoir ont le droit de penser.

    1. Aloux

      Rouvrir les mines… Merveilleux… c’est si original, audacieux et novateur, j’en suis comme deux ronds de flanc. C’est pas possible ce gouvernement c’est une caméra cachée à l’échelle d’un pays… ou un spectacle de clowns…

      1. hussardbleu

        Non, c’est cohérent avec la « transition énergétique » : lorsqu’il n’y a pas de vent, il faut des centrales à charbon, puisque le nucléaire est d’essence diabolique… la sottise est souvent fort logique.

      2. yp

        Pour un mec avec un QI >1, oui.

        Mais s’il sort des conneries dans le genre, c’est que ça marche bien auprès de l’électorat…

        « Si t’est sage, je t’ouvre une mine. »

        Ca fait pas rêver, ça ???

      3. Nocte

        Le côté pratique des mines, c’est ce petit côté camp de travail pour redresser les mentalités déviantes…

        Pour les plus récalcitrants, un coup de grisou, et hop ! problème réglé.

  32. Fred

    Vous charriez H16 ! ce matin, j’ai eu un tract de la CGT qui accusait l’actuel gouvernement d’être bien plus libéral que le précédent ! Vous êtes contrariant tout de même ! 😉

    1. vengeusemasquée

      Laquelle CGT demande une revalorisation des salaires, surtout des bas salaires défavorisés, le renforcement des dispositions statutaires avec la disparition de l’entretien professionnel pour revenir à la sacro-sainte notation à incrémentation automatique et LA FIN DES CADEAUX AUX RICHES ET AUX PATRONS !!! pardon, je m’emporte, je vais finir par postillonner comme Manu. 🙄

  33. val

    Merci pour cet article qui me touche de pres ayant une partie de ma famille partie la bas à l’époque de la marine à voile et y ayant fait fortune en son temps. Nous avons donc assisté en live à la lente dégringolade du pays , nos cousins nous prédisent malheureusement la même trajectoire…
    Mais bon pas de panique , tout le monde va bien néanmoins : les jeunes sont aux US et vivent tres bien , les vieux sont restés , les plus aisés dans des villas transformées en bunkers , les autres dans des apparts en ville aux fenetres grillagées , le pouvoir d’achat se grignote mais il en reste et les jeunes sont sauvés, la vie continue. Bon chien chasse de race, on comprend pourquoi les socialauds haïssent tant les familles, c’est une valeur qui compte et qui sauve.

  34. fx

    Oui mais, entre socialistes on se sert les coudes.
    Dans le plongeon dans la m@rd@:
    http://news.investors.com/ibd-editorials/012414-687583-argentina-and-venezuela-are-chronicles-of-devaluations-foretold.htm
    Et dans la recherche beate de boucs emissaires:
    http://www.buenosairesherald.com/article/152419/argentina-condemns-conspiracy-public-opinion-manipulation-in-venezuela-crisis
    Ce qui ressemble a du Valls pour ce qui est d’accuser les mechants d’en vouloir a la democratie, en se retenant dur de s’esclaffer.

    1. Théo31

      « Il va y avoir des barrières, en contrepartie, pour l’exportation des produits suisses. Et la Suisse va s’appauvrir, voilà le résultat !  »

      Ce mec est d’une débilité et d’une connerie abyssales.

    2. channy

      extrait du lien:
      « le ministre a poursuivi, menaçant la Suisse de « mesures de représailles. […] Il va y avoir des barrières, en contrepartie, pour l’exportation des produits suisses. Et la Suisse va s’appauvrir, voilà le résultat ! »

      Petit message à Montebourg, les super et hypermarchés français situés au bord de la frontière avec la Suisse sont les rares en France à gagner de l’argent…un peu de « représailles « Suisse genre « boycottons ces gros cons de francais qui nous font la morale » ou alors restauration coté Suisse des contrôles frontaliers afin de dissuader les suisses de venir profiter des prix plus bas, et on va faire quelques heureux nouveau chômeurs dans ces régions là..
      Par pitié Arnaud ferme la!!!!!!!

      1. pythéas

        « les super et hypermarchés français situés au bord de la frontière avec la Suisse sont les rares en France à gagner de l’argent »

        hahahahhaha
        vous connaissez bien la grande distri vous !

        1. channy

          Prouvez moi le contraire pytheas!
          Certes les hypers près de la frontière suisse ont souffert, mais depuis la politique d’arrimage de la BNS à 1.20 les hypers et super pètent leurs records de chiffre d’affaires..
          Ps Excusez moi si je n’ai que 13 ans de grande distribution(dont 8 dans le LSG) derrière moi

      2. Vodkaman

        En même temps, venant d’un type qui veut faire une clef de bras à Mittal pile au moment où on essayait de vendre nos Rafale à l’Inde, je ne m’étonne plus de rien.

        1. yp

          C’est le stratège de l’état stratège.
          Nous sommes trop bête pour comprendre.

          A propos de vente de Rafales dans l’os, on peut aussi citer le contrat suisse perdu pour cause de rotomonades fiscales de ces cons, et le contrat brésilien, présenté à l’époque comme un partenariat stratégique complètement bouclé…

    3. Nocte

      Il est énorme.

      Au moins, il tombe le masque :
      soit vous votez comme nous le pensons, soit ça va chier.
      Vous êtes un pays frontalier ? on s’en fout, vous devez voter comme nous le pensons : nous vous considérons comme un petit pays, nous vous écraserons si nécessaire.

      D’autre part, ses remarques impliquent que jamais, la plèbe française ne sera interrogée sur les sujets de société (mais on le savait déjà).

      1. Calvin

        Tous ces types ont encore un vernis « républicain » et « campdubiain », mais quand ils seront un peu plus aux abois, leur vraie nature apparaîtra crûment aux yeux de tous.
        Et ils y aura les peureux et les autres.

    4. Kekoresin

      Mais qu’est ce qui leur prend aux p’tits suisses d’exercer de façon intempestive la démocratie participative!!!
      En tout cas, c’est pas demain qu’un gouvernement de pitres français se lancera sur ce genre de référendum! Donner la parole aux citoyens c’est une chose, respecter leurs choix, s’en est une autre! Menacer tout un peuple parce qu’il peut enfin s’exprimer en dit long sur la conception de la démocratie d’Arnomontbourréniklabonne!
      Neuneu va chasser le dragon sur sa mule sous les hourras des troubadours, et le monde se tord de rire. Ses copains hémiplégique de gauche hésitent en se frottant le cul sur la chaise, ne sachant pas si c’est de l’art du ridicule ou du cochon marxiste.
      Bref, on passe encore pour des cons!

    5. Calvin

      Bon, on récapitule la séquence.
      1. l’ennemi, c’est la finance.
      2. l’ennemi, c’est le riche
      3. Alerte : finalement, la finance, surtout de connivence, c’est génial.
      4. l’ennemi, c’est l’auto-entrepreneur
      5. l’ennemi, ce sont les sociétés étrangères
      6. Alerte : vu nos problèmes de chômage, les sociétés étrangères, c’est pas mal, déroulons le tapis rouge.
      7. nos amis les auto-entrepreneurs (mais pas trop quand même)
      8. Ahhhhhh Yabon ! L’ennemi, ce sont les sociétés suisses.
      9. …

      Rarement, pour ne pas dire jamais, on aura vu une boussole gouvernementale s’affoler autant, dans des directions tout azimuthe.
      Du rafistolage, du bricolage, de l’improvisation, de l’amateurisme.
      A ce point, c’est très rare.

      Finalement, Hollande a bien une boîte à outils, mais pas de chez Bricorama ; chez kiloutou, avec un contrat « changez vos outils chaque semaine »…

  35. Théo31

    « les élites politiques […] se fichent comme d’une guigne de toute moralité »

    Il ne doit pas y avoir dans le monde beaucoup de gouvernements où le premier ministre a été condamné pour corruption, qu’un ministre a son fils en taule pour vol et séquestration, qu’un ministre de la défense a laissé crever des centaines d’hémophiles et laissé des barbouzes faire sauter un bateau et tuer des journalistes. Un tel gouvernement ressemble plus à celui d’une dictature tiers-mondiste qu’à celui d’un pays démocratique civilisé.

    1. lyx

      C’est une video truquée…En fait la police venezuelienne tente de s’opposer à l’invasion de centaines de milliers de clandestins issus de tous les pays limitrophes du Venezuela qui cherchent à y pénétrer illégalement pour profiter de son haut niveau de vie et de son bonheur socialiste. C’est ce qui nous guette. Il serait question d’un fort risque venant de Suisse. Valls concentrrait des forces à la frontière.

  36. pythéas

    Je rêve ou H16 a laissé passer cette superbe pignouferie dans sa revue de presse…
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203311853101-venezuela-le-pays-aux-cinq-taux-de-change-650194.php

    Cet « article de presse » mériterait une chronique à lui tout seul. Extrait :
    « une économie en «hyper-inflation» nécessite une devise «hyper-contrôlée» et encadrée. Livrée aux seules forces du marché et de la spéculation, le bolivar risquerait de s’effondrer entraînant avec elle toute son économie » Ah, ouf alors !

    1. Semaphore

      Mais l’auteur a parfaitement raison de parler de la nécessité d’encadrer la monnaie. Caracas n’ y déroge pas et le tau de change officiel est de dix fois voire douze fois inferieur à la réalité du marché noir, type 7 à 8 bolivar le dollar alors qu’ il est à 70/80 au marché noir. Plusieurs compagnies aériennes ont d’ ailleurs supprimé leurs lignes car elles ne veulent plus de ce taux de change…

      1. gameover

        Un truc qui m’étonne c’est que 1/3 du PIB c’est le pétrole (payé en $) et que leur balance commerciale est positive.

        Il y a donc une grande réserve de devises même si on imagine des importations sauvages payés en $ ou des sorties de $ du pays par les particuliers ou les multinationâles.

        C’est vraiment de la confiture donnée aux cochons.

    1. Hk

      article totalement bidon. (je suis trader sur le forex: les devises)

      quelles différences entre miner des bitcoins limite a 21 millions et extraire de l’or dans des mines.

    2. Calvin

      Ah bon ?
      On voit du Ponzi dans le Bitcoin (en fait, l’auteur prend une corrélation passagère pour une causalité systémique), mais pas dans le système des retraites françaises ???
      Pathétique.

  37. gameover

    Comme quoi les lois débiles se retournent toujours contre leur auteur !

    Toulouse :
    Dans la Ville rose, Europe Écologie-Les Verts n’avait pas pris en compte le changement de sexe officiel d’une de ses candidates. Si bien que le parti doit réorganiser sa liste pour respecter le principe de parité.

    http://elections.lefigaro.fr/municipales-2014/2014/02/19/01052-20140219ARTFIG00152-toulouse-une-candidate-transgenre-seme-la-zizanie-sur-la-liste-des-verts.php

    1. Kekoresin

      C’est marrant quand ils s’énervent contre les lois bisouspourtous qu’ils ont eu tellement de mal à faire passer. Malheureusement, une fois que le chat est sorti de la boite…

  38. JS

    Vu ce matin, placardé sur 2m de hauteur toute la longueur d’un semi-remorque :

    Hollande et tous les politiques dehors !!

    Le peuple se réveille on dirait..

  39. Calvin

    Je me demande si dans le cas de pays peuplé de tiers-mondistes comme le Venezuela, l’Argentine, la Grèce, la France, il ne vaut mieux pas, un moment, une sorte de type assez autoritaire pour mettre au pli les citoyens, et quand ceux-ci se remettent à bosser, ils lui demandent de partir.
    Un peu comme au Chili, quoi.
    Ou comme en 58.
    Certes, les hommes providentiels, il n’y en a pas. Mais dans les pays où on y croit, faut p’t’être en passer par là.

      1. Black Mamba

        Je suis d’accord sur le principe que les banques devraient au moins chercher et prévenir les ayants droits … à la mort du père de ma fille la banque a refusé de me dire combien il restait sur son compte et quel était la procédure pour récupérer l’argent pour ma fille. … A l’époque comme il était très dépensier je suppose qu’il était à découvert donc je n’ai pas poursuivi l’affaire

      2. Nyamba

        Si si :  » l’Association française des usagers des banques a dénoncé « un hold up de l’Etat ». »
        C’est juste qu’on s’en branle complètement de leur avis, et qu’on le fera quand même, c’est tout…

        1. Calvin

          En même temps, pas un mot sur leur site web (en 3.0 au moins, design hyper-moderne…) chez l’Association française des usagers des banques…
          Donc, le journaliste a du les appeler, on lui a répondu qu’ils étaient pas contents contents, mais bon, euh, ça se voit pas mes petits poings fermés au téléphone ? et sinon, vous reprendrez de la camomille ?
          Bref, on se voit de tout et de nous…

          1. Nyamba

            En 0.3 plutôt, non ?
            Bon, dépendant de la structure de l’asso, en particulier si le site web est géré par des bénévoles (pas le temps d’aller fouiller la question, désolée), ça peut s’expliquer voire s’excuser… Un peu d’indulgence, que diable !

            1. Semaphore

              Faudrait voir ce qu’ ils reçoivent comme subvention(s). Si cela se trouve, une assoce pareille qui risque de contrarier si peu sue ce fût, les banquiers ne reçoit pas grand chose, elle….

      3. Black Mamba

        Pour les comptes inactifs. ..j’ai un oncle qui a ouvert un compte en France rien que pour percevoir les allocations familiales. Cela lui fait une petite cagnotte. … Affaire à suivre …

      4. gameover

        Il y a plusieurs problèmes :

        – Ca concerne tous les comptes inactifs même ceux des personnes vivantes.

        – Aucune forme requise dans l’information du futur ponctionné : ça pourrait être un mail ou un sms !

        – Aucune procédure requise dans la recherche des ayants droits pour les comptes : le point n’est même pas abordé alors qu’il l’était superficiellement pour l’assurance vie mais sans mesure de l’obligation de résultat.

        – La prescription démarre au dernier mouvement initié par le déposant alors qu’il aurait au moins fallu l’attacher à la dernière opération électronique : consultation du compte par exemple

        – Aucun recours, pas de pause, pas de suspension

        Le système mis en place ressemble plus à un pact de mafieux : toi tu gardes les sommes 2, 10 ou 20 ans (les banques) et moi 10 ou 20 ans (CDC) et lui l’état récupère LA PROPRIETE DES SOMMES.

        Il ya détournement de la prescription trentenaire qui dit que la possession vaut droit et qui date de Napoleon en 1804 à une époque ou c’était pas loin de l’espérance de vie.

        Mais dans ce cas là il ne s’agit pas de possession donc aucune raison de s’appuyer sur une prescription trentenaire.

        Même si, il aurait fallu soulever le problème de l’extension quand on sait que l’on a gagné 40 ou 50 ans d’espérance de vie depuis 1804.

Les commentaires sont fermés.