Made in France, E6 : « Syndicat ou liste, le dilemme du syndicaliste »

Tranches de vie ordinaires en République Démocratique (et Populaire) Française, imaginées mais pas dénuées de réalité – Épisode 6 : « Syndicat ou liste, le dilemme du syndicaliste. »

Par h16 et Baptiste Créteur.

La France sans le syndicalisme ne serait pas ce paradis de douceur de vivre, aux rivières de miel et de lait pour tous et toutes. Mieux encore, le syndicalisme mène à tout.

C’est le cas, notamment, pour Martin Édouard.

martin edouardMartin Édouard est depuis des années responsable syndical, c’est-à-dire qu’il est responsable de l’activité syndicale dans l’entreprise qui le salarie, mais surtout pas coupable. Et il s’y est notamment illustré dans sa lutte contre son rachat par un actionnaire indien, lutte qui lui a permis de lancer en pleine réunion syndicale un tonitruant :

« Et pis quoi encore, bientôt on sera payés comme des Indiens et on mangera avec les mains ?! Déjà qu’on travaille comme des Chinois ! »

La lutte, il sait ce que c’est, Martin. Il en a mené une, longue, épuisante mais juste, contre la suppression de sa place de parking attitrée. Il se souvient du temps passé à imprimer des tracts sur les photocopieurs de l’entreprise, de l’odeur d’ozone qu’ils dégagent passé les 1000 premières copies. Il se souvient aussi de ses échecs, comme celui lors de la demande de suppression des tests d’alcoolémie pour les postes à risque…

La lutte, il la connaît aussi par la pression médiatique, subie lorsque des bus entiers l’ont amené avec ses camarades syndicalistes soutenir des grévistes dans des usines de Picardie et d’Île-de-France, par so- so- solidarité. La lutte, pour lui, c’est aussi l’odeur caractéristique des pneus qui brûlent et des saucisses qui grillent, le goût spécial de la 33 Export éventée. La lutte, il la connait bien, mais rien ne l’a préparé à la suite.

Malgré tout, malgré la lutte, l’actionnaire indien a décidé de fermer une partie de l’usine où il travaille. Elle perd de l’argent depuis des années et depuis des années, Martin sent venir ce jour ; depuis le rachat, il sait, il sent même que l’actionnaire étranger a déjà fait ses comptes et n’a rien à faire de l’emploi sur place. Salaud d’actionnaire qui cherche la rentabilité au lieu de faire du social ! La fermeture, il n’y a jamais cru… Jusqu’à ce que cela arrive.

Et lorsqu’il apprend cette fermeture, officiellement, il est, bien sûr, désemparé. La lutte serait-elle finale ? Le sentiment perdurera jusqu’à l’appel de son chef de section local.

Tu vas voir, c’est très simple : on va préparer un plan pour le maintien de l’entreprise en activité. Une fois que les médias parleront du plan, tout le monde croira que le site est viable. Et là, c’est magique : soit l’État nous soutiend, soit on continue la lutte, le site fait faillite et on monte une SCOP. Facile, non ? T’inquiète pas Martin, on est avec toi !

Et effectivement, tout le syndicat est avec lui. Et ça tombe bien, parce que pour les démonstrations de force, et surtout son utilisation, le syndicat s’y connait : grève, protestations médiatiques bruyantes, séquestrations de cadres, interdictions d’accès à l’usine, tout y passe. Et pendant qu’une petite partie des salariés est joyeusement mobilisée, l’autre est violemment immobilisée avec le renfort de nombreux camarades.

Comme prévu, les médias s’emparent du sujet, écrivent de courts articles décidés sur le rôle stratégique de l’acier dans une économie, de longs articles larmoyants sur une région déjà dévastée, de moyens articles philosophiques sur une lutte syndicale forcément d’envergure. Rapidement, tous les projecteurs se braquent sur l’usine, ou, plus précisément, sur Martin, qui devient la figure de proue facile à identifier de ce combat des petits contre les grands, des gentils contre les méchants, des ouvriers contre les actionnaires, des Français contre les Indiens. Et mieux encore, Martin parle aux hommes politiques, il s’entretient avec les ministres, bref, il tutoie le pouvoir.

Les élus qui visitent promettent bien sûr leur soutien, annonçant sans risque que des mesures concrètes seront prises, bientôt, après les élections, à la rentrée au plus tard, et des lois seront adoptées. Publiquement, c’est no pasaran et plus jamais ça, mon brave Martin ! En privé, ils lui proposent même de « porter son combat plus haut, là où on a besoin de gens comme lui », c’est-à-dire jusqu’aux racines du mal : l’Europe. Seule condition : Martin ne doit pas en parler avant le bon moment, ce petit point délicat dans le temps où on va le propulser tête de liste aux élections européennes, par exemple.

Martin hésite. Il ne sait pas s’il doit accepter. Certes, il pourra porter plus haut les couleurs et la voix du syndicat, étendre la lutte et montrer la puissance de son discours et de ses engagements aussi haut que possible. Mais cela revient aussi à soutenir des politiciens dont il ne sait pas s’il peut leur faire confiance. Un vrai dilemme que ce choix entre la lutte locale ou le destin national, que dis-je, européen !

Et le destin, chafouin, semble avoir déjà choisi.

Ce jeudi, Martin a été appelé par la chef du Cabinet du Ministre de l’Industrie Solidaire et de la Production Citoyenne. Elle a insisté pour que Martin se rende à une soirée où seront présents de nombreux responsables politiques locaux. Martin ne s’est pas fait prier : il veut pouvoir leur parler, il a besoin de se sentir rassuré par leur soutien.

La soirée lui fera découvrir une autre façon de faire de la politique.

receptions ambassadeurAu Conseil Général, dans une salle de réception, Martin tombe sur de vieux messieurs aux ventres dodus et gonflés par des années de banquets, qui discutent calmement en présence de jolies jeunes filles, apparemment stagiaires en communication et relations publiques. Elles boivent du bon champagne, abondamment servi à un buffet des plus raffinés, et discutent parfois entre elles, parfois avec certains hommes politiques dont elles sont souvent proches. Martin ne peut s’empêcher de remarquer la similitude de cette réception avec celles auxquelles il a participé dans un des châteaux du syndicat.

Évidemment, de flûtes en flûtes, la tête légèrement étourdie autant par le bon vin que les charmes nombreux des demoiselles, le sujet de l’usine de Martin, où il a passé l’après-midi à répondre à des interviews pour la presse avec un casque un peu usé qu’on lui a prêté pour l’occasion, a été très peu abordé au cours de la soirée. C’est ballot, mais il faut le comprendre : le sujet est aride, la victoire incertaine, ça passionne difficilement les jeunes filles. Et Martin comprend qu’il doit plutôt tenter de s’habituer à sa nouvelle vie de prochain élu, d’autant qu’à l’évocation de ses chances réelles de devenir un député européen, l’une des stagiaires semble très intéressée (au point qu’elle lui glisse à l’oreille, entre deux petits canapés au saumon, qu’ils peuvent passer la fin de la soirée ensemble).

Martin accepte. La journée a été harassante, avec toutes ces questions, et le lourd casque de chantier. La lutte est fatigante et après tout, un guerrier a droit à son repos. Les vapeurs éthyliques (et un soupçon d’excitation ?) l’empêcheront de noter que le taxi qui l’attend, à la sortie du conseil général au milieu de voitures officielles avec chauffeur, ne se dirige ni chez lui, ni chez elle, mais dans l’un des rares hôtels haut-de-gamme de la ville. Hôtel dans lequel la stagiaire a ses habitudes puisqu’elle en a déjà la clé. Et pour la facture, pas d’inquiétude : le taxi et l’hôtel sont payés d’avance, « pour que tu t’habitues à ton nouveau statut », lui a glissé un conseiller général à la poignée de main à la fois molle et moite.

prostitutionLe lendemain matin, émergeant avec difficulté d’une soirée et d’une nuit fort peu réparatrice, Martin apprend la nouvelle sur les gros titres des journaux régionaux et nationaux déposés devant sa porte de chambre : les hommes politiques ont retourné leur veste. L’actionnaire va fermer une partie de l’usine contre une promesse d’investissements dans la région dont le premier ministre est originaire.

L’appel à la chef de Cabinet confirmera qu’il est maintenant dans une autre cour : désormais, il faut accepter certaines concessions, et faire marche arrière semble délicat (on s’habitue vite aux avantages acquis, foi de syndicaliste !). La pensée, fugace, des barbecues au pneu dans la cour de l’usine, lui traverse l’esprit, et celle de l’espoir qu’il a suscité chez ses camarades de combat. Mais bon, c’est décidé : il doit aller vers de plus hautes responsabilités. Fini les bricolages locaux !

Déjà, dans sa tête, de belles affiches de campagne colorées remplacent les tracts en noir et blanc.

Cette histoire vous rappelle des cas que vous avez connus ? Vous lui trouvez une résonance particulière dans votre vie ? N’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires230

      1. royaumont

        L’Orélie et l’Edouard sont du même pays, ne l’oubliez pas… (moi aussi, du reste, mais c’est pas de ma faute !)

  1. kelevra

    j en aurais chialer, heureusement que la ministrette des droits des femmes va faire interdire la prostitution, c est insoutenable. mais non c est vrai c est juste interdit pour le pequin de la france d en bas. ce meme pequin qui va payer pour des les stagiaires du deputes, sans pourvoir les baiser.

    1. Duff

      Oui et au titre de rendre les femmes libres de faire ce qu’elles veulent, on rembourse l’IVG en toutes circonstances… => incohérence

  2. Black Mamba

    Désolée aucune anecdote à vous conter… Nous ne fréquentons pas le même monde, Monsieur ….

        1. aleister muramasa

          Très belle propagande que cet article de la Voix! j’en pleurerai presque!

          1. tabbehim

            Un vote socialiste permettrait selon Édouard Martin de « construire un projet social et sociétal, de faire jouer à l’Europe un rôle capital et pas seulement celui d’un vaste supermarché du libre-échange. »

            Aïe *.*
            est il sérieux?
            pense t’il sincèrement ça?

            BM, vous trouvez vraiment des perles ! félicitation !

            1. tabbehim

              désolé, j’ai mis sur gravatar les têtes les plus mémorable de Jack Nicholson en Joker *.*
              mais le temps de le faire, gravatar a eu le temps de changer de temps à autre.
              Enfin là, c’est pour le moment celle qui me parle le plus 🙂

              Plus tard, je ferais hugo strange…On ne peut que avoir confiance en un docteur qui ressemble à ça non?
              http://en.wikipedia.org/wiki/File:ModernHugoStrange.jpg

            2. tabbehim

              je vois un festival d’image langoureuse de BM 😉
              ps : celle de 18h21 est la plus évocatrice ^^

            3. tabbehim

              le premier lien ^^
              ah, je comprends un peu WP…une femme comme vous, ça se chéri ^^

            4. yp

              …l’ex-syndicaliste de l’usine Arcelor Mittal de Florange qui a tenu tête à Nicolas Sarkozy avant de subir la dure loi du libéralisme…

              Le petit châton mignon avait héroïquement résité au président des heures les plus sombres de notre histoire qui l’a enroulé dans du Scotch(TM) avant de le livrer a ses maîtres ultranéolibéraux qui lui ont fait subir un affreux traitement… Sniff… Il ne doit sa survie qu’au Scotch(TM) et il est désormais de retour, plus grand, avec une écharpe blanche et avec des amis socialistes super mignons ! Avec un ardent désir de te faire savourer le même traitement, électeur ! (Sans Scotch(TM) parce que 3M est une entreprise capitaliste polluante, faut pas déconner non plus.)

          2. royaumont

            Bof, c’est la même bouillie verbale depuis 30 ans au moins. A chaque élection européenne, on nous repasse les plats, faisandés depuis longtemps.
            Tout le monde sait que député européen, c’est une sinécure pour les incapables qui n’ont aucune chance de se faire élire sur leur nom (tout au moins pour les parti dit de gouvernement). Avec des kracks comme Martin ou Peillon en tête d’affiche, les socialistes ne font même pas semblant d’y croire.

    1. Semaphore

      Heureusement que vous n’avez rien à dire : quatre post en rafale serrée en confirmation, sans doute… Yoyote un jour, yoyote toujours…

  3. Le gnôme

    Saisi par la paix de Vichnou, notre syndicaliste se rendit en Inde pour y apprendre la méditation trancendantale auprès du Sâr Rabindranath Duval. Aux dernières nouvelles, il est devenu fakir dans le Penjab, et couche sur une planche ganie de clous forgés par son ancien employeur.

    1. Val

      Ah ah si seulement …. Mais je pense qu il va se contenter de jouer les ronds de cuir mous au parlement européen …

  4. fx

    Je sens une certaine nausee… et cela me rappelle qu’avoir l’agape dure n’est en aucun cas redhibitoire pour une belle et fructueuse carriere en politique. Je ne parle pas du pedalo du cirque, hein; mais plutot d’un certain candidat comme futur premier ministre qui ferait meme president si le pedalo coule, et dont les notes d’hotel ont ete bien salees.

  5. Guillaume_rc

    Les élections européennes dans le Grand Est, ça va être fun:

    Le PS a Edouard Martin sur sa liste,
    La liste UMP est conduite par Nadine Morano,

    Florian Philippot qui est tête de liste FN a du mal à cacher son érection.

  6. hussardbleu

    L’histoire du barbecue au pneu me rappelle une devinette assez « risqué » comme on dit en anglais (mais bon, hein, on est sur un Blog machiste, et il n’y a pas de Dames qui le lisent, anyway):

    Quelle est la différence entre un piquet de grève et le sexe féminin ?

    …./….

    Hé bien, le piquet de grève c’est des cons autour d’un poêle, et pour le reste c’est l’inverse…

    Hein? j’avais raison… not to be told in mixed company….

    1. Black Mamba

      Vous pouvez continuer Mr Hussarbleu,… Je n’ai vu, je n’ai rien lu, je n’ai point gloussé…

        1. Black Mamba

          Les hommes aiment à croire qu’ils ont à faire à une oie blanche, histoire ne pas être ridicule … Laissons les croire 😉

    2. What’s the difference between a tire and a thousand used condoms ?
      One tire is a Goodyear.
      One thousand used condoms is a very good year.

          1. tabbehim

            One thousand used condoms is a very good year.
            1000/365=2.7

            mais sachant que une semaine sur quatre, madame est indisposé, on peut aussi dire :

            1000/((51-51/4)*7)=3.7 par jours.

            autrement dit, h16, quelle énergie !

            1. tabbehim

              peut être, je ne me suis jamais vanté d’être un écrivain 😉
              mon travail est de réfléchir à des solutions techniques et mathématique ^^
              et puis, on peut rire un peu de temps à autres en usant les maths à cet effet non?

            2. Greg

              Oui mais selon vos pratiques, il peut être judicieux d’utiliser plusieurs présés lors du même coup…

              Mais la blague est excellente, tout comme la définition de la prostitution qui est si proche de la réalité !

            3. Djefbernier

              Oups, je faisais dans le sallasse, référence à la semaine d’indispo, pourquoi pas la contrallée , … sur ce comme tu te vantes d’être matheux rebranche tes yeux mon bon 51 – 51 divisé par 4 … faute de frappe sûrement ;-))

      1. Calvin

        J’attends que BM traduise : c’est plein de mots qui ont l’air rigolo dans cette blague !!! 🙂

          1. Black Mamba

            What’s the difference between a tire and a thousand used condoms ?
            Quel est la différence entre une bite-win à tir et mille cons d’hommes usagés ?

            1. tabbehim

              les cons d’hommes usagé sont mort dans votre cave alors que la bite-win est au gouvernement? 😀

            2. tabbehim

              je vois ça cher BM
              mais WP n’est toujours pas tombé en panne ^^
              les piles Duracelle que vous avez implanté dans votre homme ont de l’endurance 😀

        1. Black Mamba

          Paroles: It Was A Very Good Year

          When I was seventeen
          It was a very good year
          It was a very good year for small town girls
          And soft summer nights
          Wed hide from the lights
          On the village green
          When I was seventeen

          When I was twenty-one
          It was a very good year
          It was a very good year for city girls
          Who lived up the stair
          With all that perfumed hair
          And it came undone
          When I was twenty-one

          When I was thirty-five
          It was a very good year
          It was a very good year for blue-blooded girls
          Of independent means
          Wed ride in limousines
          Their chauffeurs would drive
          When I was thirty-five

          But now the days grow short
          Im in the autumn of the year
          And now I think of my life as vintage wine
          >from fine old kegs
          >from the brim to the dregs
          And it poured sweet and clear
          It was a very good year

          It was a mess of good years

      1. Hussardbleu

        J’en suis sidéré : la petite vignette de l’avatar ne dévoilait pas cet abîme de perversion… va falloir encore aller à confesse… ceci dit, j’ai découvert que cette Gwendoline (juste ciel!) avait été l’héroïne d’un film de Just Jaekin, avec la dénommée Zabou, qui l’on imagine mal dans cette pochade porno-chic…

        1. Greg

          Oui mais Bernadette Lafont est hilarante dans Gwendoline !

          Et dans mon souvenir, les yeux de l’Indiana Jones de service sont… comment dire… ben je pense qu’avoir les mêmes m’irait bien !

          1. hussardbleu

            Songez, mes frères, qu’il y a des hommes qui risquent de perdre leur salut éternel pour un plaisir de bête qui, me suis-je laissé dire, ne dure parfois que trente à quarante secondes !

            1. petit-chat

              Pas sûr que le « salut éternel » vaille les 40 secondes de plaisir assuré !

  7. Kekoresin

    Pour une fois que les indiens gagnent face aux visages pâles.
    Je suis tout chose, moi qui me battais sans cesse et avec une conviction rageuse, pour avoir les cow-boys!
    Pour le coup, le syndicalisme a au moins sauvé un gus. C’est me direz-vous la moyenne en terme de réussite: 1 mec par usine (rarement une femme – peut être moins sensibles aux putes). Ben ouais on peut pas sauver tous les prolos, ça coûte cher en champagne et en pute le sauvetage!
    Bon, faut pas généraliser et souvent notre perception de la réalité est tronquée comme dans cet exemple frappant (!)

  8. Pnf7558

    J’en connais une sur les profs …
    Engagez vous dans un syndicat
    Si vous êtes assidu vous aurez une décharge : pas d’adrénaline mais d’heures
    Exemple : 7hoo
    Si vous êtes certifié vis 18hoo hebdo deviennent 18-7= 11 hebdo ( hors vacances )
    En échange vous allez  » bosser  » au syndicat c’est a dire :
    – quelle avenir pour les carrières et les sousous?
    – a quand la prochaine grève ?
    – comment va – t- on sauver ce camade prof de ces salops de parents qui voudraient le faire virer paceque y fout rien et / ou qé jamais la ?
    – a oui bientôt les élections …des syndicats fi faire des tracts
    A oui … Ils parlent aussi des programmes : comment ré-éduquer les camarades élèves ? Ré introduire en histoire et en économie les bienfaits du communisme … Pensez a veiller que le Cambodge soit rayé de l’histoire contemporaine et qu’heureusement que la Corée est en haut des cartes et con la voit pas
    Maths .. Pas besoin de savoir compter on sait que les calculatrices le font bien …
    … Bref comme chacun sait les syndicats ( comme nos ministres se l’éducation ) depuis le Snes en passant par FO le snalc et la CGc on largement contribué au fait qu’on a encore des médailles field tout en ayant 20% d’une classe d’âge qui ne sait pas lire ou compter … Et qui compte 60% de lobotomisés !
    Mais non notre bon syndiqué fait bien son boulot car son proviseur lui propose des heures …
    Je vous explique
    Notre saint – diqué a 7h00 de décharge
    Donc il ne fait pas son service …
    Mais on lui propose de faire 7hoo sup
    Du coup il fait son service qu’il faisait pas mais payé en plus
    Pour pas choquer : il est payé ( au moi s ) 40€ de l’heure
    Soît 280€ par semaine … Y compris les vacances ( hou que c’est bon !!!)
    Pour faire un jour ou deux de présence
    Soyons sýmpas : 140€ (gggghhh faudrait prendre en compte les vacances du coup ça grimpe a 180€ ) par jour de présence au syndicat pour y faire …
    Du fantasme ??
    Non … Du vécu !
    Bien a vous …
    Pour info : sur la chute de niveau deux exemples
    – bouquin de terminale ES avec des fautes dans enormes et des profs ( ceux qui l’ont ecrit )qui ne les voient pas …
    – bouquin de micro économie de référence pour les IEP , science Po … , dans lequel il y des rappels de maths faux !!!
    Aujourd’hui les bouquins de maths appliqués à l’économie , démain ceux de maths aplliqués a la physique , et quand les bouquins de math. Pour matheux faux ??
    Enfin … Et c’est du vécu : je montre à un collègue les erreurs
    Au bout d’un temps long ( très long) y me dit  » tu as raison mathématiquement c’est bien faux … Mais économiquement c’est celui qu’à faux qu’à raison  »
    On a peut être là l’explication de la réussite du communisme … Et pourquoi les ministres , syndicats veulent flinguer les maths !!!
    Pardon pour les fautes … Je suis sur mon iPhone

    1. Calvin

      J’ai failli te maudire pour les fautes jusqu’à ce que je lise ton dernier paragraphe !
      Édifiant témoignage…

    2. tabbehim

      hahaha,
      c’est pas qu’au niveau de l’application que ces bouquins se plantent,
      dès le départ, dès la mise en place des hypothèses initiales, ça commence à bien tanguer, ils essaient de mélanger des carottes, des patates, et des choux dans une seule formule….
      à part faire de la soupe, on obtient rien.

      Les maths ont des règles qui sont très bien formulé. en décorrélant les matheux des autres filières, on peut manipuler ces filières (pourquoi sinon mélanger l’économie et le sociale? 😉 )

      Mais ça amuse ces cons de matheux qui plutôt que de le leur faire remarquer, s’éclate à les lire ^^

  9. Pnf7558

    Fichu iPhone … Pas moyen de relire y’a plein de trucs corrigés mais mal !!
    J’insiste mon syndiqué s’est fait 280€ par semaine pendant 9/10 mois soit 11000€ ( minimum ) en plus de son salaire pour être present dans son syndicat si il compense sa décharge par des HS …
    Dans tous les cas c’est le coût minimum de sa décharge a la collectivité !!
    Si on prend deux profs ayant chacun 7hoo de décharge = 14hoo = un poste plein = un salaire annuel = un coût minimum de 30 000€ ( charges comprises ) annuel en plus à notre charge !!! Et des décharges y en a plein l’éduc et le supérieur !!!
    Tout ça pour lobotomiser nos enfants !!!

    1. Val

      Oui édifiant témoignage . Mais une lueur existe puisque vous mêmes faites partie du système éducatif (si j ai bien saisi) , gros soupir , ceci doit être bien pénible à vivre au quotidien …

  10. LM

    Dommage que Martin ne raconte pas les petites enveloppes garnies qui facilitent les prises de décision.

  11. Kekoresin

    Les connards qui pleurent la bouche pleine de caviar et qui s’étouffent dans du champagne…Ben oui, yaka niveler par le haut 🙂

  12. tabbehim

    bah, quoi de meilleurs qu’une femme savant user de ses charmes pour capturer l’âme d’un guerrier ? 😀
    mais ce brave Edouard ne pouvait pas dire qu’il ignorait comment ça marche, les principaux syndicats mangent dans la même gamelle que les politique, et couche dans les même lits ^^

  13. Nyamba

    Discutant un jour avec un élu de ma Région en visite de courtoisie sur mon lieu de travail (il était en balade avec sa famille, et je bosse dans un endroit convivial), j’avais été surprise de la teneur de sa réponse, quand je lui faisais remarquer qu’il était rare de le voir en vacances : « C’est vrai, mais notre combat prend du temps, c’est un travail de tous les jours ».
    Il était absolument, terriblement, désespérément sincère. Je n’avais absolument aucune idée de la nature de ce « combat », de son but ou de son intérêt, mais je voyais cet homme convaincu de l’intérêt de son action politique.
    Le personnage du jour me semble de ceux-là, ceux qui ont besoin d’une cause à défendre, mais ne s’occupent guère que d’en grattouiller la surface, ne voient guère plus loin que l’instant, et ne se préoccupent ni des problèmes, ni des conséquences de leurs pseudo solutions.
    Le futur recueil des Made in fRance sera à déconseiller aux âmes sensibles, mais je l’achèterai et l’offrirai avec plaisir !

    1. tabbehim

      l’élu de ma région était un prophète de la vitesse…
      un messie pour les coffres de la gendarmerie par lesquels il était flashé souvent autour des 200km/h sur route de campagne 😀 mais étrangement, il a du réussir à multiplier les points car toujours il a son permit !
      C’est le seul aussi qui disait clairement qu’en dehors des petites bricoles de tout les jours, il pouvait bien se permettre de faire un saut au marché namého !
      (ce terme élu est si élogieux quand même 🙂 )

    2. Nocte

      Les psychopathes ont cette magnifique capacité à simuler…

      Il t’a juste répondu comme il le fait devant un « sujet » qui pourrait potentiellement (se) poser des questions, avec l’aplomb et la constance nécessaire à sa réponse.

      1. Nyamba

        Aucun intérêt, vraiment : je ne suis pas de sa circonscription, il n’était pas en campagne, et ma structure est au minimum apolitique. Un vrai psychopathe ne perdrait pas son temps à essayer de me convaincre, si ? 🙂

        1. tabbehim

          désolé Nyamba, mais si 🙁
          les vrais psychopathes font des chose que seul eux peuvent comprendre dans une logique qui est la leur.
          Si les extérieurs sont convaincu, il pour convaincre les intérieurs à sa circonscription. technique redoutable où sa campagne se base sur 2 larmes et 3 sanglots ^^

        2. hussardbleu

          Nyamba : Retrouve mon post d’il y a quelque temps (15 jours ou 3 semaines?) sur « la structure psychopathique « selon Wilhelm Reich.

          J’en ai un magnifique exemple en ce moment – chez mes beaux parents, dans le nord de ma province – jeune médecin ami de mes enfants, très brillant, diagnostiqué schizophrène et interdit d’exercer en dehors de certaines fonctions – qui se présente aux municipales… totalement indiscernable de ses concurrents politiques (dont un autre médecin un peu plus vieux, que j’ai rencontré plusieurs fois, et qui me parait tout aussi frappadingue)… tous parfaitement dévoués à la chose publique, naturellement…

            1. Calvin

              Merci pour le lien direct… Mais, à propos, gamelles, as-tu réglé le prix de la consultation ? 🙂

            2. gameover

              Mouais on va dire que c’est le correcteur orthographique hein … 😉 vas, je ne te hais point…

            3. gameover

              oops il semble que va sans « s » c’est mieux… j’ai eu un doute… ça doit être une exception vu que c’est un verbe du 3ème groupe ?
              Donc, va je ne te hais point !

          1. pouf pouf

            Comme tout mari d’une future grand-mère qui se respecte, outre celui de mesdames toklas et stein et les miscellanées de monsieur schott, nous rédigeons un cahier de recettes à la maison. Entre la première version que j’ai écrit à la main et celle d’aujourd’hui que je peux aisément publier sur mon blog, day-to-day scrapebooking.fr , beaucoup d’encre a coulé sous la fenêtre. Je rajoute des petites touches, ici une cuillère à soupe d’amaretto, là autre chose. Peu importe, je voulais vous parler de double-vé-un mon lâche correcteur orthographique, quand il souligne en rouge amaretto, ne me sont proposés en remplacement que : amarrant, ambrette, Moretto, asarets et asaret pour clore la liste de ses possibles. Or, et c’est la raison qui me pousse à vous déranger à l’heure du goûter, qu’est-ce qu’asaret, au singulier ou au pluriel ? Mon dictionnaire, page quatre-vingt-treize saute directement d’une posture de yoga à asbeste, alors comment vous dire ? Peut-être double-vé-un n’est-il pas pusillanime contrairement à la croyance que j’en entretenais, il est même probablement héroïque… pas non plus de pistes sur gogole … hussard, aidez-moi … Ecritplustard : Je ne suis pas de ceux qui ne savent pas qu’on écope d’une peine et qu’on retoque une loi, je suis un peu moderne quand même virgule good afternoon.

            1. Black Mamba

              Je préconise une bonne dose pour vomir toutes les fois que notre gouvernement veut nous faire avaler des couleuvres … effet garantie pour palier la douleur du fistage 😈

          2. gameover

            oops il semble que va sans « s » c’est mieux… j’ai eu un doute… ça doit être une exception vu que c’est un verbe du 3ème groupe ?

            Donc, va je ne te hais point !

  14. Adrien

    « Et pendant qu’une petite partie des salariés est joyeusement mobilisée, l’autre est violemment immobilisée avec le renfort de nombreux camarades. »

    Histoire vraie et réalisée sans trucages : il y a quelques temps, j’ai assisté à un vote à main levée organisé par les camarades. Pour une fois, il faisait beau, ça se passait donc en extérieur. Les forces en présence : quelques habituels délégués Cégété (ceux qui ne travaillent plus depuis des années à force de cumuler les heures de délégation) et une centaine de salariés autour d’eux. Le sujet du jour concerne les conditions de travail qui sont proches de l’esclavage (évidemment). Ca invective, ça parle fort, ça engueule, ça discute sec. Et puis la solution se profile rapidement : une grève (c’était facile). On passe au vote à main levée : une moitié, à peine, des présents, lèvent la main. La grève est décidée « à l’unanimité » lance l’un des délégués, pris subitement de myopie aigüe. Bilan : sur un millier de salariés, une petite cinquantaine bloquera donc toute l’entreprise les 2 jours suivants. Avec pressions avérées sur celles et ceux qui viennent prendre leur poste.

    1. tabbehim

      La cgt est un syndicat admirable dans sa capacité de destruction massive 🙂
      capable de mettre à mort toute entreprise dans laquelle ces petites bactéries un peu répugnante cégétéiste rentre et se multiplie

      https://www.youtube.com/watch?v=a1dRPmFMQZc

      de manière comique, c’est à peine grossit ^^

        1. Silvos

          Un ami m’a raconté les pratiques de SUD à l’ENS, que je ne peux m’empêcher de qualifier de mafieuses. Occupation permanente de locaux publics, pourrissement de conférenciers « non conformes », pressions violentes sur ceux qui affichent de « mauvaises » opinions politiques… Ils ont également obtenu l’expulsion d’une directrice, et ont réussi à politiser les employés de la cantine en les convainquant de faire grève.

          En toute impunité bien sûr, même quand on tombe dans du pénalement répréhensible. Excellent exemple pour ceux qui sont formés dans cet établissement, et occuperont pour beaucoup des postes à haute responsabilité…

          1. paf

            j’ai un peu de mepris pour les gens qui viennent parler de choses troporribles qu’ils-ont-vues-en-vrai parce que ce que moi j’ai vu en vrai c’est les gens qui pouvaient l’ouvrir fermer leur gueule.Si vous etes pas capables de l’ouvrir au moment ou vous voyez devant deux cent personnes le syndicaliste declarer l’hunanimite alors que ca n’est pas le cas, ca ne sert srictement a rien de venir le dire sur internet.
            Ouvrez vos gueules.Ayez des burnes un peu.

            1. Adrien

              A l’époque j’étais assimilé à la direction de ladite entreprise ; d’ailleurs le droit de vote m’était interdit de ce fait. Prendre la parole n’aurait donc strictement servi à rien (voire aurait été contreproductif) puisque, pour le bas de plafond qui haranguait les foules, je faisais partie des esclavagistes.

              Pour le reste, vous n’avez pas tout à fait tort. Mais vous oubliez que, dans une population donnée, quelle qu’elle soit, il y a environ 80% de suiveurs. Ce « ventre mou » pense beaucoup de choses mais n’a pas l’envie ni les moyens de les exprimer. Ou craint les représailles : pneus crevés, violences verbales, outil de travail saboté à la prise de poste, etc. Le terrorisme syndical n’est plus à ça près.

          1. tabbehim

            rien de pire que SUD?
            j’ai toujours pensé que la CGT avait poussé le vice très loin, mais SUD l’aurait sublimé.

            Je vais voir de ce pas lire ce que SUD fait de pire 🙂

        1. tabbehim

          « Nous avons fait vivre le dialogue social », a dit jeudi sur RMC et BFMTV Jean-Marc Ayrault, qui a pris comme exemple l’Autriche, où des relations sociales pragmatiques sont selon lui à l’origine du quasi plein emploi.

          Oo
          il est sincèrement sérieux? ou il prend sincèrement les gens pour des cons? Il n’a pas l’air d’avoir compris toute les méthodes que l’Autriche a utilisé pour obtenir ce quasi plein emploie….

          1. royaumont

            S’il connait l’Autriche aussi bien qu’il parle allemand, on n’a pas fini de rigoler.
            A moins que le dialogue social signifie organiser des parties fines communes aux politiques et aux syndicalistes.
            Aux frais du contribuable, naturellement.

            1. tabbehim

              je vous invites à manger du pop-corn et une petite bière belge pendant la débâcle en approche? 😀
              je sens qu’on va avoir le droit à un ou deux billet bien senti de h16 s’ils essaie les outils de l’Autriches à sa manière ^^
              Bon, qui va tester l’outil en question?

              je parie sur Montebourde, parce que monter une bourde de cet acabit ne peut être fait que par un pro !
              Au fait, quelqu’un les a prévenue qu’en Autriche, le système politique est très différent?

            2. hussardbleu

              C’est pas Beigbeder qui avouait que son idée d’une bonne soirée c’était « du fric, de la coke et des putes » ?

            3. tabbehim

              arf, je suis alors un cauchemar pour ce type ^^ et je ne suis pas du tout ami de la télé, alors les présentateurs qui vivent grâce à la vente d’espace de cerveau….
              https://www.youtube.com/watch?v=UYrFAQsEdp0
              et puis franchement,
              du fric….ben thésard donc pas des masses.
              des putes…je suis pas franchement fan des monsieur-madame qui traine boulevard des belges
              de la coke….nan, je suis pas réellement adepte ^^

              Une bonne soirée, ça serait : une fondue bourguignonne, un verre de vin et un bon débat 😀 Si cette conception ne vous gène pas, vous êtes bien évidemment invité à table.

            4. tabbehim

              plutôt Rouen ^^
              Il y’a aussi un boulevard des belges à Lyon qui sert de bas lieu de la prostitution?
              j’attend de voir notre bon Ayrault quémander notre Montebourde la mise en place de l’outil « dialogues sociale gouvernementale à coup de pelle dans vos gueules » pour prépare une grosse fondue. il va forcément faire des déclaration tonitruante puissante, réunir des « responsables » pour les menacer s’ils ne dialoguent pas comme il veut et si les conclusions ne sont pas les siennes. Ensuite, il dira victoire de la république !
              Bon, il y’a des chances pour que ces conclusions soient foireuses, et alors là, il va punir tout ceux qui seraient, de son point de vue, les responsables de l’échec.
              à ce moment là, h16 aura tellement de travail qu’il va en avoir la tête qui tourne ! j’attend du grand art de ce génie du socialisme militant 😀
              J’ai pour l’occasion deux petites bouteilles de Saumur Champigny prêtent 🙂

          2. max

            La différence en Allemagne, qu’il évoque aussi, c’est que les syndicats sont financés par leurs adhérents pas par l’état.

            Ces idiots de politiciens mettent en exemple des pays dont ils ne connaissent quasiment rien de rien de leur fonctionnement.
            Ils ne font que véhiculer des clichés imaginaires.

            Aussi idiot qu’un type voulant copier une machine en se contentant de photographier l’extérieur sans mettre son nez sous le capot.

  15. Dahu

    Parfois j’ai l’impression que Houellebecq se cache derrière H16. On reconnait certains traits de style, c’est troublant. Allez H16, avoue !

  16. Higgins

    La lèpre socialiste est décidément partout. Je confirme pour la présence de « présence de jolies jeunes filles, apparemment stagiaires en communication et relations publiques. » . C’est même assez impressionnant. La plupart n’ont, hélas pour elles, qu’une utilité purement décorative (pour le reste, je ne me prononce pas). Participant parfois à des jurys d’admission en ESC, je suis toujours surpris du nombre de candidates qui veulent faire carrière dans ce domaine.

      1. tabbehim

        non, déjà employé par la passé ^^
        mais cité ledit passé me vaudrait un point Godwin ou deux ^^

    1. gameover

      ce métier a été immortalisé par nos Miss France…

      … veux travailler dans la communication, veux la paix dans le monde et si un jour y a une guerre mondiale, je crois que je supporterai pas, je partirai pour l’étranger…

  17. royaumont

    La centrale des grèves tournantes (GCT) a pour fondement la charte d’Amiens de 1906 dont le préambule dit entre autre ceci :
    « il prépare
    l’émancipation intégrale, qui ne peut se réaliser que par l’expropriation capitaliste ;
    il préconise comme moyen d’action la grève générale et il considère que le syndicat,
    aujourd’hui groupement de résistance, sera dans l’avenir le groupement de
    production et de répartition, base de réorganisation sociale  »
    cf : http://www.ihs.cgt.fr/IMG/pdf_Charte_d_amiens.pdf

    1. tabbehim

      plus malléable aux idéaux du ps que le snes-fsu O.o
      je n’y crois sérieusement pas.
      Quasi impossible de faire plus lèche-couille que ces types là.
      Ils sont l’âme même du PS dans l’Etna.

      mais s’ils commencent à y réfléchir….des cours d’éducation politique…avec le ps qui auait tout fait et les autres qui ont mené le pays dans la mouise….
      Mouais….
      https://www.youtube.com/watch?v=5OhvWT9UK64

      😀

    2. Nocte

      Quand quelque chose peut devenir suffisamment gros pour, à terme, vous poser des problèmes, éliminez-le avant qu’il ne le fasse.

      1. tabbehim

        sage précaution, mais dans le cas du SNES-FSU, je me demande s’il n’a pas été trop nourrit pendant une trop longue période?
        Ce syndicat contrôle un peu trop les sautes d’humeur de certains enseignants « engagés », et je me demande parfois s’il n’y a pas de passerelles avec les syndicats de lycéens et d’étudiants…
        Attendons de voir ce qu’il se passe 🙂

        1. Nocte

          Bien sûr qu’il existe des passerelles, d’ailleurs, c’est plutôt des boulevards.

            1. Hussardbleu

              l’un et l’autre se dit (ou se disent)….allez, je m’en vais (ou je m’en vas)….

  18. LECOMTE René

    Ça m’a rappelé, cette manière de négocier, mon activité salariée (en tant que mandataire social). Avec un activiste SUD (constitué d’anciens de la CFDT, qui trouvaient leur Direction trop molle). SUD : Solidaires, Unitaires, Démocratiques ! Tellement démocratiques que seuls les grévistes avaient le droit de voter pour la décision de reconduction du mouvement social, et le blocage des autres salariés qui souhaitaient se remettre au travail perdurait. Un peu comme si seuls les 17 % qui semblent faire confiance à F.H., avaient le droit de voter pour une reconduction de leur idole, les 83 % autres étant exclus de ce vote. Du communisme soviétique dans toute sa grandeur… Dans leurs revendications, ils prônaient la cogestion (pour dépenser), mais la recherche de chiffre d’affaire et de profits restait bien évidemment du ressort exclusif du (salaud de) patron.

    1. LECOMTE René

      Sans doute, mais il fait chaud. En plus, la population a déclaré « personna non grata » l’imam (venu du 93) dépêché pour pacifier les tahitiens. Les polynésiens, tout à leur honneur, ont bien compris que le port de la burka était incompatible avec leur manière de vivre ancestrale !

      1. Djefbernier

        non grata non grata le barbu se promène dans les jardins de paofai pour matter les curios joggers et autres femmes loins du voile et transpirantes à souhait. La bière a fait le boulot depuis des lustres ; une drôle de paix loin des ménages…

  19. Karamba!

    Rha non, pas encore un billet sur le syndicalisme français, je vais être encore énervé pour le restant de la journée…
    Bon que ce représentant syndical finisse en député européen, passe encore; théoriquement il faut varier un peu les profils qui siègent. Mais pas sous l’étiquette de Flanby bon sang. Parce que là ça donne envie de pleurer, de prendre sa carte d’électeur et de la coller à la poubelle ou de voter FN pour faire un pied de nez aux huiles de Bruxelles, ou pire une quenelle.
    Enfin bonne carrière d’idiot utile à M. Martin, après tout le vrai drame en France c’est d’avoir à pointer à Pôle Emploi, le marché du vrai travail étant un marécage dans notre beau pays moisi…

  20. JS

    Un des combats les plus homériques de la CGT dans mon ancienne entreprise avait été la lutte (forcément) contre l’installation de pointeuses, flicage du patron voyou (forcément).

    Combat qu’ils ont finalement perdus à cause de bisbilles entre syndicats..10 ans plus tard ils se battaient corps et âmes pour sauver les pointeuses installées car elles garantissaient le paiements des heures sup..

    Ou comment détruire des milliers d’heures de travail pour un « combat » stérile au sein d’une entreprise déjà pas en super forme économique…mais ces « combats » ont permis au syndicat d’exister…

    1. tabbehim

      imaginez des syndicats qui ne serait plus subventionné par l’état….
      imaginez des syndicats ne se battant contre les causes plutôt que les conséquences…
      imaginez des syndicats qui cherche le dialogue avant la lutte…
      imaginez des syndicats étant capable de proposer des avancer pour le bin de l’entreprise et de ses travailleurs….
      ça fait rêver hein? 🙂

      alors si vous ne voulez pas vous réveiller en France, prenez la bonne pilule 😉

      1. LECOMTE René

        Avec votre rêve, on se réveille en Allemagne. C’est bien comme vous le décrivez que cela fonctionne. Et ça marche. Gut, sehr gut.

    2. Adrien

      J’ai aussi vu des choses rigolotes qui en colleraient une demie molle à tout dictateur en devenir. Genre un vote à bulletins secrets « pour ou contre le maintien de la grève » avec disparation des urnes et des délégués dans le local syndical fermé à clé le temps du dépouillement, puis proclamation de résultats supérieurs à 95% (forcément).

      Ca flanquerait un grand coup au moral à tout démocrate dans l’âme, mais à la CGT, on trouvait ça normal.

  21. Peste et coryza

    Hors sujet : Les bons baisers d’Ukraine.

    Le reste du PCF a au moins une utilité : faire la liste des nouveaux maitres de l’Ukraine : FMI, oligarques, banksters, militants pro UERSS, leveurs de bras et autres prêtres de la tradition primordiale (oui, ça existe vraiment)

    http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/article-un-nouveau-gouvernement-democratique-ukrainien-avec-les-leaders-du-parti-fasciste-svoboda-et-a-122781527.html

    Les pauvres ukrainiens vont dérouiller encore plus sévèrement que sous Ioutchenko.

    1. hop hup

      vous voulez dire qu’ils retourneront dans les bras des Russes après l’expérience de la démocratie a l’occidentale.

      1. yp

        Après le socialisme marxiste, le socialisme démocrate, ils vont passer par le national-socialisme. Tout ce qu’on peut leur souhaiter, c’est que le prochain coup, ils tournent enfin le dos au socialisme.

        C’est pas gagné… Surtout s’ils entrent dans l’€URSS…

      1. yp

        C’était pas les russes qui ségosillaient contre cette histoire de séparation du Kosovo et de la Serbie, à l’époque ?

        Comprennent rien les russes…
        Toujours à contre-sens de l’histoire !
        C’est pas possible !

        Il va quand même falloir qu’on leur colle une bonne paire de baffes, aux russes. Qu’ils comprennent une bonne fois pour toutes, ces ours bâtés… Bon, qui c’est qui s’y colle ?

    1. hussardbleu

      Ce fut exactement ma réflexion « réflexe »…. en fait, ces enfifrés comptent sur l’amnésie bien connue de Pecus….

      Mencken »Chicago Tribune »(1926) :

      Democracy is a pathetic belief in the collective wisdom of individual ignorance. No one in this world, so far as I know—and I have researched the records for years, and employed agents to help me—has ever lost money by underestimating the intelligence of the great masses of the plain people. Nor has anyone ever lost public office thereby.

      1. Peste et coryza

        Le comble du ridicule est partagé entre la France et les USA « Vous ne pouvez pas vous retrouver dans une situation dans laquelle le gouvernement légitime d’un pays est exclu du processus du décision concernant certaines parties de ce pays. »

        Le gouvernement légitime, c’est (pour la crimée) Ianoukovitch. Je parie qu’il est d’accord.

        Quand à la moralité de l’histoire, c’est qu’elle prouve la trouille des élites et gouvernements occidentaux. La démocratie, c’est bien, mais sans le peuple. Un peuple, c’est trop cher à acheter, il faut faire du social ou faire tourner l’économie correctement. Corrompre des élites, ça coûte, finalement, pas grand chose.

        Plus près encore, l’Ecosse va voter pour savoir si elle reste dans le Royaume Uni, et le problème, c’est que c’est de moins en moins gagné.

        De plus, le droit international, les occidentaux s’en servent comme papier chiotte, à jeter après usage.
        Le droit international ne prévoit nulle part que des francs-tireurs abattent manifestants et policiers.

          1. hussardbleu

            Tu as raison, Lolo est utile. Le témoignage du textile, c’est déjà garanti pur laine, mais le quai d’Orsay !

    2. Eole

      Mais qu’est-ce-qu’il foutait là le BHL de nouveau? Refoutre la m…de comme au Kosovo, en Libye, etc…..

    1. Aristarque

      Heureusement! Nous n’ arrivons plus à fermer les tiroirs et les coffres débordant de l’ oseille dont nous n’avons que faire.! Ça ou les brûler, quelle différence?

      1. hussardbleu

        Voui, vouui…. on sait que le Doblo est utilisé à de certaines missions vers l’Helvétie… comme ce qu’on voit infra :

        http://www.cinetrafic.fr/video/bande-annonce/76695/the-italian-job-1969-bande-annonce

        ha! tiens non, c’est pas des Doblo?

        au fait, les nouvelles « Mini », hein, avec leurs calandres gonflées au Botox ou au collagène, une cata esthétique n’est-ce pas ? me font penser à cette pauvre Béart, « après »…. elle qui fut si jolie…

        1. yp

          Bof, à part le prix, le manque de place/l’agencement et le freinage un peu light d’origine, y’a pas grand chose à critiquer… (Sinon qu’il s’agit d’une machine à exterminer les permis…)

          Elle redonne du sens à l’expression « aller faire ses courses ». 🙂

  22. hop hup
    1. tabbehim

      Ce n’est rien d’autre qu’un peu de politique usuelle, rien d’étonnant.
      Si on devait remonter toute les manœuvres politiciennes des communales, on n’en finira jamais.
      le politique a ceci d’extraordinaire qu’il peut descendre très bas et retourner plusieurs fois ça veste devant la même personnes en étant naturel 🙂

    2. hussardbleu

      Ce doit être ce même personnage incapable de distinguer « The African Queen » d’un black LGBT…. aaah! le politiquement correct… on n’ose plus dire un « égocentrique » : maintenant, il faut dire un « homme de couleur incomplet »….

    1. gameover

      A chaque fois qu’un distributeur de billets, un fourgon blindé ou une banque sont cambriolés vous comptez mettre un message ? 😉

      1. La Coupe Est Pleine

        La comparaison est assez simpliste.
        Si pour chaque fourgon pillé une caisse nationale de banque devait fermer …. ce serait autrement discuté non ?
        Là, on en est au troisième séisme dans la sphère Bitcoin … il semble bien que le hasard s’acharne ou que de grosses mains veulent forcer le destin qu’ils ont décidé pour Bitcoin …. Ne pensez-vous pas ?
        Toujours est-il que des transferts de monnaie impossibles à tracer, ça doit bien « déranger » un paquet de monde. faut-il y voir une coïncidence ?

        1. gameover

          Il semble juste que tu ne comprennes pas comment fonctionne Bitcoins. J’ai utilisé les mots agence bancaire et distributeurs de billets mais ce n’est pas tout à fait exact si on veut faire un vrai // et je vais être plus précis.

          Ce qui arrive là c’est exactement ce qui se passe dans un bureau de change : le bureau est cambriolé PENDANT que tu faisais l’échange entre de la monnaie style € ou $ et des bicoins ou inversement.

          Te viendrait-il à l’esprit de laisser tes billets sur le comptoir au-delà du temps nécessaire à l’échange ?

            1. La Coupe Est Pleine

              La dislocation effective de JP Morgan est assez suspecte elle aussi …. En tout état de cause, depuis que JPM a perdu de son aura et volontairement ou pas liquidé son activité matière premières. Les seuls à dire la pluie et le beaux temps sont Goldman Sachs. J’entend par la que ces gens de la grosse banque sont capable d’ordonner au marché des céréales de dire qu’il fait beau alors que tout le monde se noie !
              C’est hallucinant le pouvoir de ces gens, le pire c’est qu’ils annoncent clairement leurs objectifs de prix avec plus de six mois, ce qui en agriculture relève de la magie, ou la folie.
              Mais le pire c’est que ça marche ! Le CBOT ne bronche pas tant que Goldman n’a pas annoncé de changement de direction !
              Quand les dés sont pipés à ce point il devient difficile de croire en un avenir radieux …..

            2. gameover

              @ LCEP… oui, c’est vrai mais chuuuuut… ne parle pas si fort.
              L’agent X5214 va prendre contact avec toi.

            3. hussardbleu

              Si je ne me trompe, une cloueuse pneumatique a une fonction « automatique », ce qui peut expliquer le nombre de pointes ayant atteint le pauvre homme.
              Ceci dit, le nombre de suicides dans la banque, et activités associées, peut en effet amener à se poser quelques questions.

            4. Black Mamba

              Il doit y avoir des règlements de comptes en interne, une rupture de contrat quelque peu violente masqué en suicide… le coup de la cloueuse pneumatique m’a tout l’air d’un avertissement fait par un mafieux destiné à d’autres banquiers.

            5. La Coupe Est Pleine

              @HB
              On peut l’imaginer en effet, mais pour que ce genre d’appareil fonctionne en rafale il faut que les deux gâchettes soient armées (donc deux mains sur l’appareil et pour le tourner vers soit ça devient fun) de plus il faut que le canon d’éjection soit rétracté. Pour que ce canon se rétracte il faut appuyer de tout son poids sur l’appareil … pour faire ça en tournant l’appareil vers soit …. ça parait bien difficile !

              A moins d’avoir bricolé l’outils, pour lui shunter les dispositifs de sécurité. Ce que le rapport de police ne dit pas ….

            6. La Coupe Est Pleine

              @GO

              Si l’on avait fait jouer un scénario pareil à Daniel Craig, tout le monde hurlerait au navet. Pourtant les faits et les gens impliqués sont bien réels …

            7. La Coupe Est Pleine

              @Mme BM

              Votre article est une excellente synthèse de la situation actuelle. Toujours est-il que les marionnettistes sont apparus un court instant dans la pénombre. Je reste persuadé que Goldman Sachs dirige pas mal d’acteurs en coulisses, mais la situation réelle est probablement bien plus complexe.

              Mais comme vous le dites les pratiques des élites du pouvoir ne sont finalement pas plus évoluées que les racailles de nos banlieues. Les larcins ne sont que plus lucratifs, mais tout aussi saignants …. question de hiérarchie probablement ….

            8. yp

              Suicide à la cloueuse : Encore un coup des agents Black et Deckert !

              Cela dit, il s’agit d’un cas exceptionnel – la profession semble nettement plus attirée par le base jump (sans parachute) ces derniers temps…

            9. gameover

              @LCEP membre du Fight Club

              Oui la réalité dépasse souvent la fiction… comme ce gars qui s’est pointé aux urgences pour un mal de tête avec 12 clous dans la tête… après une tentative de suicide…

              Il est toujours en vie, tu pourrais donc l’interviewer.

              http://www.nbcnews.com/id/12425803/#.UxwlZvldW_Q

              C’est assez courant aux US ce type d’outils car beaucoup de maisons sont à structure bois. On se suicide souvent avec ce qu’on a sous la main… vu que le suicide c’est un peu comme un stack overflow… Press any key to exit…

            10. Black Mamba

              @Gameover
              Je me demande si ce monsieur ne s’est pas réveillé avec tous ses clous dans la tête un beau matin, … Il a été enlevé par des petits bons hommes verts qui ont voulu expérimenter ce que cela pouvait donner comme effet sur les humains :mrgreen:

    2. yp

      Méssétrohoribleuh !

      Je suggère d’attirer Édouard Martin avec des merguez pour qu’il vienne arrêter toutes ces faillites.

    3. Calvin

      Que s’il devait toucher 1mBtC chaque fois qu’on lui sort un nouvel article sur MtGox, il deviendrait le plus riche du monde !…

  23. gameover

    Je me marre su l’affaire des écoutes téléphoniques de Sarko bien que ce ne soit pas drôle pour les libertés mais les lois se retournent souvent contre ceux qui les ont votés… y a juste à patienter…

    1. Calvin

      +1
      C’est excellent de voir ces minables tomber dans les pièges qu’ils ont eux mêmes creusés.

    2. hussardbleu

      « Assieds-toi au bord de l’oued, tu verras passer le corps de ton ennemi »

      1. Aristarque

        Un souvenir de tes anciennes opérations d’ Algérie au moment de la prise de la Smala d’ Abd-El-Kader??? 😉

        1. hussardbleu

          Je vous prie de vous concentrer davantage, espèce de malotrou! Alors, que représente le tatouage de monsieur, s’il vous plaît?
          – Bon! Le tatouage de monsieur représente… enfin lorsque monsieur est en de bonnes dispositions… le tatouage représente: d’un côté la cueillette des olives en Basse-Provence, et de l’autre un épisode de la prise de la Smalah d’Abd-El-Kader par les troupes du duc D’Aumale en mil huit cent quarante-trois.
          – Ah! Parfait! Et de plus?
          – Et c’est en couleurs!

            1. hussardbleu

              exactement ! pas mal Detaille, n’est-ce pas… cette gravure, en fait une autre quasi-identique où ne figurent pas les hussards de l’arrière-plan à droite (pas pu m’offrir l’original) trône dans ma bibliothèque…. je ressemblais assez à ça, circa 1973… moins les cadenettes…. best forgotten….

              Il y a un autre Detaille à Chantilly qui s’appelle « Avant la charge » : il m’a souvent fait rêver, la représentation picturale d’un état d’esprit… je crois entendre le cliquetis des gourmettes, la nervosité de la monture qui se transmet au cavalier….l’attente de l’ordre, genre « Messieurs les Maîtres, assurez vos chapeaux, nous allons avoir l’honneur de charger »… anachronisme, sans aucun doute…. et moi aussi…

            2. hussardbleu

              Rats !!!! c’était un Meissonier, et pas un Detaille… des Cuirs, et pas des Sussards….. me suis foutu dedans, et grave… mais n’importe, le ressenti « cavalier » est le même….comme dans « Duellists »….

            3. Black Mamba

              Vous êtes dans le tableau regardé bien:
              « À gauche un officier général indique une direction à un officier de cuirassier, derrière eux un trompette de cuirassier en jaune, un hussard et deux autres cuirassiers. »

  24. Flash

    Enfin un peu de temps.

    Je pourrais vous en raconter de belles sur les syndicalistes.
    Une affaire, par exemple, où un cadre d’un comité de direction d’une entreprise X a eu un différend avec un fou furieux, délégué syndical par ailleurs. Ce différend a débouché sur une course poursuite entre ledit cadre et le délégué syndical. La seule témoin, une assistante du cadre.
    Le croirez-vous? Licenciement. Demande d’autorisation à l’inspecteur du travail. Autorisation refusée. Pas de preuves.

    Je pourrais aussi parler de jolies affaires de corruption dont j’ai été témoin (le membre du CHSCT monnayant son augmentation, en échange d’un vote négatif sur telle expertise coûtant un bras, à titre d’exemple).

    Je pense aussi à ce syndicaliste, absolument persuadé d’avoir raison. C’était presque ontologique. Il était gentil, le patron était un salaud. Il perd son procès : il saisit le bâtonnier pour sanctionner son avocat (un vendu), dénonce les conseillers prud’homaux (des corrompus), et fustige le vilain patron (ah, le corrupteur). L’idée de perdre parce qu’il avait tort ne l’a jamais effleuré.

    De la raclure patronale, j’en ai vu aussi. Des cow-boys, surtout. Mais j’ai surtout vu des patrons plutôt honnêtes, plutôt de bonne foi, faisant ce qu’ils peuvent pour respecter la loi (ce qui implique temps et énergie, faut avoir essayer de respecter les prescriptions réglementaires pour mesurer la débauche d’énergie). Bref, j’ai surtout vu des gens biens, à des lieues du portrait du patron, apôtre du Grand Capital Apatride.

    Côté salarié, il y a bien sûr d’honnêtes gens s’estimant (parfois légitimement) victimes d’une injustice. C’est même la majorité des cas. Mais on ne parle jamais des putains de roublards.

    Par contre, côté syndicat…l’enjeu politique pourrit tout. Le calcul, c’est consubstantiel à l’action syndicale. J’ai vu trop de pourris pour avoir foi en eux.

    1. Flash

      Et, rien à voir :
      Le nombre de taxes inutiles est incroyablement élevé. La presse en parle, c’est dire.
      Mais j’ajoute qu’un certain nombre de niches sociales sont tout aussi absurdes. Elles sont connues. Il serait temps de se bouger le cul.

    1. gameover

      L’agressé avait été instituteur. Y a des élèves qui ont la rancune tenace. 🙂

      1. hussardbleu

        « pas de respect pour l’élu »…. amusant, cette espèce de sentiment du Droit Divin de l’Election chez un Homme de Gôche…. le Saint Chrême Démocratique…. mais que croient-ils donc, ces braves gens? après avoir instillé la culture de l’excuse tous azimuts, de se prendre la porte dans la gueule les surprend encore….
        A Créon, on semble préférer Antigone…. et le FN…

      2. petit-chat

        Instituteur ! Malheureux, on dit Professeur des Écoles pour ces guignols; vous serez responsable du traumatisme que vous aurez engendré. Vite, le CERFA-bobo !

  25. gameover

    A vouloir légiférer tout acte de la vie quotidienne, voilà à quoi l’on arrive :

    – Les HLM doivent assurer la mixité sociale
    – Les HLM n’ont pas le droit d’enregistrer des données concernant cette mixité…

    Alors les HLM ont sorti un joli document intitulé :
    COMMENT ASSURER UNE POLITIQUE DE MIXITE SANS DISCRIMINER ?

    J’ai beau relire ce document de 3 pages (dans le lien joint), il n’y a pas la réponse !

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/03/07/01016-20140307ARTFIG00008-une-societe-hlm-jugee-pour-discrimination-raciale-et-fichage-ethnique.php

    1. hussardbleu

      Il éviter :

      1/ la ghettoïsation

      et en même temps

      2/ la discrimination ethnique

      Catch22 !!!!

      1. gameover

        Toutes ces lois qui tentent de museler la liberté d’expression se retourne contre elles et aussi contre ceux qu’lles sont censées protéger, ça en devient bidonnant.

        Comment peut-on étudier le problème des crimes et délits sans même pouvoir se poser la question de l’origine des délinquants :
        – soit il n’y a pas de lien de causalité, next
        – soit il y a un lien de causalité et on peut raisonner avec des bonnes bases afin d’essayer de résoudre le problème.

        idem concernant le chomage, les aides sociales, les études, la formation etc…:

        Le 1/03 Denis Tillinac s’est fait bâcher par Aymeric Caron dans ONPC au sujet des français de souche terme qui selon ce dernier n’a aucune signification. Bilger a fait un article là-dessus sur son blog en s’étonnant que Tillinac n’ait réagi que tardivement le lendemain dans le Figaro Vox.

        Je viens de voir un rapport de l’INED sur la ségrégation qui commence comme ça :
        « Chacun sait que certaines populations sont fortement concentrées dans certains quartiers, qu’il s’agisse des plus riches ou des plus pauvres. On parle souvent de quartiers « huppés » ou de « ghettos » »

        Ecrire dans une étude « Chacun sait… » c’est bidonnant nan, ça doit être une connaissance innée… « certains quartiers » est du même genre.

        … et ils parlent d’une étude « Trajectoires et Origines » réalisée à partir de 22,000 réponses reçues à un questionnaire distribué : distribué où ? selon quelques critères ? ah bah on sait pas !

        Eux ont trouvé un bon moyen pour prendre en compte les français « que tout le monde sait »… c’est de parler de fils ou filles d’immigrés de 2ème génération, 3ème génération etc…

        P’tain appelons un chat un chat !

        1. Djefbernier

          Parce qu’enfin si nous nous metton à appeler une chose par son nom autour de la table, il n’y aura plus de spectacle que dans l’action. Et çà ben c’est par la fenêtre que ça se passe. Fiction quand tu nous tiens…

  26. Black Mamba

    Puisque chacun annonce son opinion politique, voici la mienne : Votez pour le String! Il sépare bien la gauche de la droite, il protège le centre, il fait rebondir le point de vue de chacun, il unifie le regard du peuple. Seul inconvénient : le string c’est comme la négociation, il ne faut pas trop tirer sur la ficelle car on finit par l’avoir dans le cul!

      1. hussardbleu

        Eole ? une dame si digne ? approuver cette scandaleuse « opinion » sur le »string » ? la ficelle est grosse !

    1. petit-chat

      Magnifique ! J’adhère sans réserve au string (féminin, ‘faut pas déconner non plus…)

  27. hussardbleu

    Vu l’état de la cuisine photographiée, et la casquette du taulier – pour ne rien dire de son physique avantageux – voilà un restaurant qui n’aura jamais ma pratique…. non plus que celui de la famille Sebastiani…

Les commentaires sont fermés.