Made in France, E13 : « La maison 3D de François »

Tranches de vie ordinaires en République Démocratique (et Populaire) Française, imaginées mais pas dénuées de réalité – Épisode 13 : « La maison 3D de François »

Par h16 et Baptiste Créteur.

La France sera un pays de propriétaires ou ne sera pas. C’est comme ça. Et pour que tout se passe bien, il faudra obligatoirement remplir quelques menues conditions et deux ou trois douzaines de petits formulaires pas piqués des hannetons. On est en France, après tout. Et ce qui est vrai pour tous l’est aussi, bien sûr, pour François.

François, c’est un type un peu bonhomme, placide et posé, et qui aujourd’hui a décidé de poser un geste fort, de sortir de sa routine et d’être un pionnier : il sera le premier Français à se faire imprimer une maison. Fouyaya.

Rassurez-vous. Non, François n’est pas fou et ne s’appelait pas dans une ancienne vie Cadet Rousselle. Il a bien évidemment — et comme son caractère le lui impose — mûrement réfléchi sa décision et surtout, il est adepte de nouvelles technologies, notamment quand cela se traduit par un prix réduit. Et la maison imprimée a tout pour lui plaire : écologique et économique, son matériau de base est en béton et fibre de verre recyclés pour un coût de 4300 €.

Et gros bonus : la maison sera fabriquée en 24 heures seulement. Enfin, 24 heures à partir du moment où les buses de l’imprimante 3D se mettent en marche.

la maison 3D de françois

Parce qu’avant de faire ronronner les robots, sa future maison imprimée va devoir passer par toutes les étapes prévues par l’administration. Or, une maison imprimée, c’est beaucoup de cases inexistantes dans les Cerfas, beaucoup de discussions avec un personnel de mairie dubitatif qui a du mal à comprendre comment l’idée saugrenue d’imprimer une maison a bien pu traverser l’esprit du bon François.

Et avant ces 24 heures joyeuses où la maison prendra forme, le maire prendra soin de bien étudier la demande de François avant de lui accorder son permis de construire. Neuf mois semblent un temps de gestation indispensable pour accorder à quelqu’un le droit de construire quelque chose sur un terrain bâtissable dont il est propriétaire et responsable (mais pas tout seul, apparemment – l’État a toujours son mot à dire !).

Au bout des neuf mois, les élections approchant, le maire se résigne. Son permis en poche, François lance l’opération « impression », lentement gagné par une sensation nouvelle qu’il apprendra progressivement à décoder comme « excitation ». Il voit donc sa maison prendre forme sous l’œil circonspect des voisins et de quelques journalistes plus curieux que convaincus. Et 24h plus tard, force est de constater que sa maison est bien là. La promesse a été tenue.

Son emménagement n’est pourtant pas pour tout de suite, loin s’en faut.

hollande humide et triste (carrée)Hop hop hop, on ne peut pas laisser quelqu’un s’installer dans sa propre maison, bâtie sur son propre terrain, avec sa propre méthode et sous sa propre responsabilité, sans s’assurer d’abord par un tiers de la sécurité de tout ça (et, par la même façon, que toutes les petites cases ont été cochées dans les bons formulaires). La nouvelle équipe de la mairie fait donc intervenir la préfecture pour ralentir un peu la cadence et sécuriser tout ce qui peut l’être avant que le petit inconscient n’emménage imprudemment.

Manque de bol ? Malencontreuse stabilité des règles de la physique qui s’imposent à tous, même aux fonctionnaires ? En tout cas, la mairie et ses bataillons d’experts chargés de la sécurité sont obligés de rebrousser chemin : la solidité de la maison ne peut être remise en cause, au contraire de l’impressionnant argumentaire du maire (dont François se demande où il a trouvé le temps pour le bâtir).

Ce que la mairie aura échoué à faire, l’assureur s’en chargera fort bien en refusant de couvrir son étrange construction, tout comme, d’ailleurs, les autres principaux assureurs contactés.

« Eh oui m’sieur François, vot’maison, là, ne correspond pas aux critères habituels, tout ceci n’est pas très catholique avec du bon parpaing et du ciment bien homologué, et puis tout ça n’est pas norme NF, voyez-vous. Et qui nous dit qu’avec ce genre de bricolages vous n’allez pas tenter une petite fraude à l’assurance, hein, m’sieur Français, sauf vot’respect, bien sûr ? »

Bref. Malgré un nombre conséquent d’appels et de courriers de François au siège social de son assureur, il ne parviendra pas à faire reconnaître sa maison comme une maison. Il devra se rabattre sur une assurance en ligne inconnue du grand public. Ce qui est vrai pour l’assurance l’est aussi pour l’électricité aussi : on est en France, et EDF refuse donc de raccorder la maison au réseau. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, c’est finalement vers un fournisseur alternatif que François se tourne.

François ne comprend pas pourquoi tant de monde s’oppose à son projet pourtant simple.

Même les éboueurs municipaux refuseront un temps de s’occuper de sa maison, spécifiquement ; il faudra l’intérêt des médias locaux devant cette étrange discrimination pour que la direction en charge des ordures prenne enfin des mesures contre cette intolérable exclusion (d’autant moins justifiée que les impôts locaux, eux, ont continué à être prélevés).

François ne comprend pas pourquoi le sort s’acharne contre sa maison. Il va même jusqu’à s’imaginer que les maçons sont plus francs que maçons et qu’ils ont sciemment organisé un parcours d’obstacles bien gratiné contre les potentiels émules des impressions de maison, afin de décourager toute velléité de sortir des sentiers battus.

oss 117 nouvelles technosMais voilà : François voit bien aussi qu’une frange très vocale de la France refuse l’exploitation du gaz de schiste, le nucléaire ou les OGM sur la base de peurs infondées. Il a bien noté aussi que ceux qui prétendent diriger les Français ont un retard technologique quasi-pathologique et de plusieurs années. Il s’est bien rendu compte que le personnel administratif de l’Élysée et de Matignon, engoncé dans une vision du monde que n’aurait pas reniée OSS 117, est suffisamment peu formé aux nouvelles technologies pour se laisser berner par le renseignement américain.

Pas de doute : avec l’État français, le parpaing a de beaux jours devant lui.

Vous vous reconnaissez dans cette histoire ? Vous pensez qu’elle ressemble à des douzaines de cas relatés par la presse ? Vous lui trouvez une résonance particulière dans votre vie ? N’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires144

  1. Le Gnôme

    Nom d’une pipe, une imprimante chinoise, Montebourg n’a pas fini de râler contre le détournement du travail du maçon portugais.

    Sans compter la perte de Tva que Sapin ve comptabiliser, le forçant à infléchir un peu plus la hausse du budget.

    1. Deres

      Il faut quand même admettre que cette histoire de maison imprimé est une forfaiture … Ils impriment en fait en 2D seulement car il ne peut y avoir d’encorbellement. Ils impriment en usine car les pièces seraient trop lourdes à transporter. En fait, les maisons préfabriqués ne sont pas vraiment une nouveauté même avec des éléments en béton … D’ailleurs, cette technologie d’imprimante à béton est assez ancienne et n’a toujours pas trouvé d’applications réelles.

      Il y aura des maison 3D quand celles-ci seront imprimé d’un bloc sur place et où le problème des planchers sera résolu …

        1. Deres

          Oui, moi aussi je crois au futur de l’impression 3D y compris au niveau des maisons. Mais l’enthousiasme pour les réalisation actuelles me semble exagéré. Le problème de l’impression sur place (donc à la verticale avec des encorbellements) et des planchers n’est toujours pas résolu. La seule innovation dans les vidéos montrées est la structure interne des murs qui ne garantira pourtant pas des performances thermiques extra-ordinaires.

      1. Aristarque

        Ne soyez pas trop dubitatif. Quand j’ étais gamin, les ordinateurs nécessitaient de gigantesques salles climatisées et ne se concevaient que dans des administrations ou de grandes entreprises. Et leurs performances rendraient hilare n’importe quel geek, si seulement il arrivait à imaginer que cela ait existé autrefois. Alors rêver avoir ce genre de bécane à la maison un beau jour tenait davantage des hallucinations d’un utopiste sous LSD que d’une hypothèse crédible… Jusqu’à ce que des ados post-pubères de la Côte Ouest trouvent davantage de plaisir à tripoter des boutons de machines à beep beep et écrire des lignes de code qu’ à tripoter d’ autres boutons et déclamer des serments d’amour à défaut de réclamer d’autres serrements d’amour. Même Calvin connaît la suite de l’ histoire… de la micro-informatique, bien sur…en dépit de son jeune âge.

        1. Scarlet Pimpernel

          Harry, tu as encore oublié tes « deux fruits deux légumes »… essaie de te rappeler, hein ? allez, pour t’y aider :

          Guy goes in to the doctor and says, « Doc, I’m feeling kind of run down. Just don’t have any energy, no get-up-and-go. »

          The doc gives him an exam, and finds nothing particularly noteworthy.

          So, he starts asking about his lifestyle and diet. « What did you have for breakfast this morning? »

          The man replied, « snooker balls, just like every morning. » (This joke was told to me by an Englishman, and so « snooker » it is, not « pool ».)

          « Snooker balls! What kind? »

          « Well, this morning, I had a red one, a purple one, and a blue stripe. I also like the yellows, the oranges, and sometimes the black one, when I’m in the mood. »

          The doc smiles, and says, « I think I know what the problem is. »

          « What, doctor? »

          « You’re not getting enough greens. »

      2. kobus van cleef

        Les pompes à béton, c’est connu depuis longtemps
        Un tartiste comptantpourien, Hanish Kapoor, en a tiré quelques élucubrations rebaptisées oeuvres ( sans rire ni rougir) que j’ai pu voir au goughi de Bilbao il y a quelques années
        Les pompes pompaient, que voulez vous qu’elles fissent d’autre, un béton coloré et agrémenté de durcisseurs rapides, les buses des pompes étant tréflées pour faire des jolies formes
        Ça donnait des sortes d’énormes colombins grisâtres, parfois luisants, entreposés sur des palettes de chantier, entre lesquelles le public se déplaçait en silence, assommé par tant de….. beauté ?…… novation tartistique ?……. modernitude ébouriffée ?
        Moive qui ait eu la chance de participer à des fouilles ( et qui n’ai jamais rien trouvé) j’ai ressenti cette atmosphère si particulière qui prend à la gorge dans les réserves des musées lapidaires, moite ( le béton, même sec, c’est humide) et poussiéreuse
        Et un aspect un peu stercolithique, aussi
        Pour en revenir à la maison imprimée, j’attends le moment où elle va dégringoler
        Pas que je réprouve la technique moderne ( j’en vit) ,mais vous pensez bien que si c’était faisable ( maison au rabais, coût zéro et baclage en deux coups les gros) on en serait inondé

        1. gameover

          Moi je me marre avec tous ces gens qui ne comprennent pas le fonctionnement de l’innovation car ils le pensent à partir de concepts anciens.

          Quand on innove on repense complètement non pas le produit mais le besoin. On ne cherche pas des solutions pour copier de l’existant mais on repense l’existant dans ses fonctions.

          Ainsi par exemple pour l’isolation des maisons on pourrait très bien mettre au point un mix isolant pour les parois inter et exter plutôt que de vouloir reproduire le concept actuel de remplissage avec un isolant style laine de roche.

          On pourrait aussi imrimer la maison en 3D juste en matière isolante puis couler le béton dans l’isolant.

          Pour les réseaux électriques et pour remplacer les araignées électriques on peut très bien imaginer un grid au pas de 50x50mm – dans le plafond – transportant la puissance et supportant aussi la couche réseau pour l’adressage des points d’éclairage : ça pourrait être aussi imprimé en 3D.

          La maison est une des fonctions qui a certainement le moins évolué dans sa conception et sa fabrication.

          1. Aristarque

            C’est parce que la fabrication demeure très essentiellement artisanale, avec de multiples corps de métier, qui ne sont pas réunis tout au long de l’année dans un hall industriel avec un contrôle permanent d’ingénieurs de production, etc…
            Dans ces conditions, on ne peut obtenir des processus de production très élaborés parce qu’il n’est pas concevable de reproduire sur le terrain, une rigueur industrielle.
            Ajoutez à cela la question du poids énorme à transbahuter d’un site de production au site de construction.
            Il y a trente/quarante ans, il a été étudié de près la question de produire des éléments industriels de bâtiments collectifs à assembler sur place (on en trouve les traces dans les immeubles surtout HLM (mais pas que) en différents endroits de France). Cela a toujours fin par capoter pour les raisons suivantes :
            – difficultés de caser certains modèles par rapport aux terrains
            – éloignement éventuel des sites de production,
            – coût des moules
            – impossibilité d’obtenir (à prix raisonnable) des tolérances fines de fabrication qui induisent, du fait de leur trop forte importance, des joints à monter souvent beaucoup trop élaborés pour la qualif du personnel disponible concrètement
            – vieillissement desdits joints
            – énormes écarts de durabilité entre tous les éléments constitutifs d’un bâtiment
            – coût du transport
            – problèmes des ajustements fins de montage final sur place avec des panneaux d’un seul bloc non ajustable

            Même topo pour les maisons individuelles avec disparition de certaines contraintes mais apparition d’autres…

            De nombreux architectes ou ingénieurs se sont esquintés les neurones sur des projets de préfabrication plus ou moins lourde, au moins depuis la dernière guerre mondiale. Sans aucun aboutissement autre que de quelques essais de validation…

            Il n’y a aucune difficulté sur le plan théorique dans les projets mais toute la difficulté est dans la concrétisation et le passage au réel.

            On pourrait en discuter pendant des pages et des pages de post mais cela restera du domaine du rêve industriel inaboutissable à des coûts raisonnables…

          2. Aristarque

            Pour l’isolation intégrée dans le gros oeuvre, il a été proposé différentes solutions comme des parpaings ou des briques de terre creuse intégrant des feuilles de polystyrène, polyuréthane sur une des faces ou de fibres compactées. De la sorte, on monte l’isolant extérieur en même temps que le gros-oeuvre. Sur le papier, c’est génial comme concept et comme gain potentiel de temps, de main d’oeuvre, etc…
            Sur le terrain, ces éléments, en raison de la fragilité de l’isolant doivent être manipulés et mis en oeuvre soigneusement et respectueusement sinon l’isolant se dégrade, s’arrache de son support, etc…
            Quand vous connaissez le je m’en foutisme de nombre de traîne-savates dont on croit utile d’encombrer les chantiers du bâtiment, vous comprenez tout de suite pourquoi cela ne suit pas sur le terrain.
            Autre solution, au moins pour les maisons, c’est l’Ytong ou blocs de béton mousse qui offrent une résistance convenable pour une isolation thermique valable intégrée directement dans le gros oeuvre. Même topo. C’est trop fragile pour supporter des acheminements, stockages désinvoltes et mise en oeuvre olé-olé surtout que le mortier colle spécifique aux Ytong coûte bien plus cher quoiqu’il ne soit nécessaire que de mettre des couches bien plus fines que celles de mortier classique entre deux blocs. Mais il présente l’inconvénient de devoir n’être gâché que par petites quantités car il prend beaucoup plus vite que son concurrent classique au ciment…
            Ne croyez donc pas que la construction n’a pas évolué! Les éléments de construction ont bénéficié de la R&D comme d’autres secteurs mais tout se cristallise au montage final qui bute sur le manque de personnels qualifiés ET soigneux puisque le bâtiment est encore vu par pléthore de gens comme un lieu tout juste bon à accueillir les branquignols et autres bras cassés dont on ne sait pas quoi faire à l’Educ Nat.
            Branquignols qui viennent chercher une paie au lieu d’un travail.

          3. La Coupe Est Pleine

            « un mix isolant pour les parois inter et exter »

            ça a juste 30 ans :
            http://www.vm-biplan.fr/bloc-coffrant/
            Il existe plein d’autres boutiques sur ce concept, et à chaque fois le mur du prix au m² vient tout fracasser.

            Non ici l’innovation est dans la béton lui-même, pas les pompes. Puisque comme le dit bien kobus van cleef des pompes ça fait un bail qu’il en existe.

            Vous avez remarqué que ces maisons imprimées n’ont pas de ferraillage ?
            En fait la technique de la fibre de verre s’est développée aux US depuis 15 ans environ. Mais jusqu’ici on ne pouvait avoir une résistance et coût équivalent aux classiques STC.

            Pour mon dernier silo je voulais faire la dalle avec du béton fibré. Parce que le constructeur du silo me garantie que désormais aux US plus personne ne met de ferraille dans les dalles.
            Et devinez quoi ? La banque a mis son véto, l’assureur aussi, et le maçon n’en parlons pas ! Il fallait que je passe par un cabinet d’étude. Lequel reste encore persuadé que le béton fibré c’est juste pour réduire les micro-fissures lorsque le béton commence à tirer …..
            Lorsque le pigeon voyageur finira par arriver en fRance la technologie sera probablement dépassée …..

            1. Black Mamba

              Pourquoi demander ? Le timbre s’est auto détruit , il a pulvérisé le message dans les flammes …

            2. gameover

              LCEP : Je parlais d’un mix liquide mélangeant le béton ou l’enduit et l’isolant permettant la mise en oeuvre avec l’impression 3D.

              Sinon pour le ferraillage des maisons l’impression en continu permet p-ê de se passer des poteaux dans les angles et des chaînages en utilisant un béton fibré.

              Pour le chaînage on peut néanmoins imaginer qu’on peut le mettre en place en suspendant l’impression.

  2. Aristarque

    H16 a oublié d’ envisager le cas où le terrain est dans le périmètre des 500m d’ un monument historique, ce que sont à peu près toutes les églises d’avant 1905 et qui vaut aussi son délai et son paquet de contrariétés, même si la nouvelle construction reste invisible depuis ledit monument…

    1. Nocte

      S’ il avait cherché à être exhaustif sur les normes, lois, décrets et autres arrêtés pouvant empêcher un individu de jouir de son bien immobilier, la Comédie Humaine passerait pour un livre de 200 pages

      1. La Coupe Est Pleine

        Il n’empeche que si H16 avait réellement construit une « habitation individuelle », il saurait que l’entrevue avec les architêtes des Batiments de France est plus à redouter que le téléchargement du Cerfa de demande de Permis.

        Le plus comique c’est lorsque les instructeurs DDT viennent ajouter une couche architecture à celle des bâtiments de France.

        Que le maire (qui n’a pas a justifier ses décisions si un PLU est en place sur la commune) vous oppose que le refus vient de la DDT et qu’il n’ira pas contre ces décision, bien qu’il la trouve absurde. Bien que peu importe l’avis des autres services, seule sa décision celle l’accord ou non du permis ….

        Combien de fois doit-on dans ce pays empoigner le manche de la pelle et se dire « Non, ne le fais-pas, il le mérite bien. Mais non, faut pas »

        1. Nocte

          Personnellement, c’est mon arc et ma dague qui me chatouillent… tous les jours…

            1. Popeye

              Je dois avoir un maire exceptionnel : il a renvoyé les services de l’architecte des bâtiments de France dans son bac à sable! Et j’ai eu mon arrêté autorisant les travaux.
              Il faudra d’ailleurs que l’on m’explique l’hypocrisie de la distinction byzantine entre le permis de construire (là on comprend tout de suite de quoi il s’agit : tu ne fais pas ce que tu veux et tu dois attendre l’autorisation de le faire) et la déclaration préalable (attention, dans ce cas également tu ne fais pas ce que tu veux, tu dois attendre l’autorisation de le faire)
              CPE totalement F, non?

      2. Aristarque

        Bien sûr! Mais je le signalais parce qu’il est, dans les faits, très courant et pourtant souvent inattendu. Et cela a le mérite de rajouter un délai appréciable au zinzin… Surtout que les 500m s’ apprécient à vol d’ oiseau

    2. La Coupe Est Pleine

      Ce qui est ubuesque aussi c’est le relationnel avec le plateau téléphonique ErDF …. Choisir son fournisseur c’est bien (quoi que vu les maigres options qu’on vous laisse) Mais encore faut-il que vous soyez raccordé ! Et là 6 mois est un délais correct, contrairement aux 30 j annoncés sur le site ….

      1. Black Mamba

        Il y a des gens qui n’ont pas de bol , j’ai fait ma demande , le dossier rempli , le RDV pris avec un technicien, réception du devis, versement d’un accompte , prise de rendez vous pour le raccordement ,reception du boitier et enfin raccordement fait . Il faut compter 15 jours entre chaque étape donc 4 mois pour moi. Je me suis pris largement en avance , idem pour la Lyonnaise des eaux , on les attend pour dans 15 jours . Par contre le contre maitre , il faut lui courir après pour qu’il soit régulièrement sur place pour l’avancement des travaux pour nos deux futurs appartements.
        Pour la demande auprès de l’architecte de France , on a eu un mois à attendre , on a fait au plus simple , on ne sait pas pris la tête pour le dossier, j’ai juste mis mon nom, le numéro du cadastre et le projet avec quelques photos de l’ensemble … Le contre maitre a juste travaillé au corps la secrétaire et le tour fut reglé 😉

        1. Black Mamba

          J’ai oublié de préciser que la Lyonnaise des Eaux demande en acompte 100% du devis quand même !!! 😯
          Il ne nous viendrait pas l’idée de demander cela à nos clients , on se ferrait lyncher sur place … Ah! Le monopole … Il a de bons jours devant lui …

          1. Aristarque

            Deviendrais-tu une adepte du couronny capital ?
            Ah, le monopole local du ratelier… 🙄

            1. Black Mamba

              « Deviendrais-tu une adepte du couronny capital ? »
              Mouah pas compris, Boana !

            2. Black Mamba

              Enfin.. en notre faveur… , il faut dire que le contre maître était très motivé , je lui ai fait comprendre que j’avais du boulot pour lui mais qu’il fallait qu’il s’occupe de la partie administrative car cela nous faisait vraiment ch**r de faire la paperasse et mon époux n’est pas un fin négociateur, il était allé prospecter une première fois sur les démarches à suivre et apparemment il avait été mal reçu, il est très direct quand cela ne lui convient pas :mrgreen:

        2. Wapi

          Vécu au Québec. Construction d’un garage: début juillet vérification auprès de la municipalité que le règlement local permet la construction d’un garage détaché. Confirmation verbale. Je dépose la demande de permis le mardi suivant et je paie les frais… 10$.
          Le mercredi la pelleteuse commence le trou des fondations. Le jeudi on coule les semelles. Le vendredi les fondations. Dans ma boite aux lettres le permis en bonne et due forme…c’est simple, les règles sont simples et claires, et on a toute latitude pour faire ce que l’on veut…garage livré en septembre…

          1. La Coupe Est Pleine

            Mais c’est pas du sport ça !
            Si tout est aussi facile ça n’a plus aucun intérêt.
            Nous en fRance quand on envisage de construire on met plus de 4 ans, ce qui fait que lorsque tu peux emménager tu apprécie vraiment à sa juste valeur cette construction qui a tant demandé ! Financièrement et humainement !

            1. Wapi

              Déjà vécu,être suspect et accusé d’office est épuisant… Les français finissent sous antidepresseurs, divorcés et/ou ruinés…non maintenant c’est Carpe diem !

    3. La Coupe Est Pleine

      Chez moi le lavoir est classé, mais pas l’église du XIIeme …. Par contre un escalier d’une salle-à-manger est aussi classé.
      Mais comment appliquer un rayon de 500 m (périmètre étant abusif pour désigner ce qui se pratique en réalité) ou de vis-a-vis avec un escalier ?

      C’est énorme de voir combien on peut se faire abuser par l’administration !

    4. gameover

      Le rayon de 500m vient d’une loi du 25 février 1943 qui a modifié une loi du 31 décembre 1913 qui elle ne concernait que les monuments historiques.

      Z’ont vraiment été prolifiques au niveau des loi pendant cette période de guerre. A croire que quand on est dans une situation désastreuse on légifère sur des trucs pour faire chier…. suivez mon regard.

      http://www.legifrance.gouv.fr/affichSarde.do?reprise=true&page=1&idSarde=SARDOBJT000007104567&ordre=CROISSANT&nature=&g=ls

      1. Higgins

        Ubu roi ou la bêtise administrative en action: j’habite une rue qui est coupée en deux longitudinalement. Du côté droit, secteur classé avec fenêtre PVC strictement interdite et conditions drastiques quant aux types et couleurs de porte (pour info, la rue est situé à flanc de colline et les magnifiques monuments à protéger, une cathédrale et une église romane, sont invisibles). Côté gauche, rien, fête du slip à tous es étages. Ça n’a pas empêché la ville d’accorder des permis de construire à des bâtiments essentiellement administratifs où la laideur architectural (je renvoie aux « Bidochons en HLM » pour les explications des cabinets d’architecture choisis) le dispute le plus souvent à un état de délabrement plus ou moins avancé, faute d’entretien. Mais là, les bâtiments de France restent coi.

      2. La Coupe Est Pleine

        « suivez mon regard. »

        => Bin, avec toi c’est pas évident 🙂

  3. Aristarque

    Le lot plomberie, chauffage, climatisation, assainissement n’ est pas compris dans l’ impression. Tout va bien pour le plombier polonais à rebours du maçon portugais ou italien. Il reste cependant le carrelage…

  4. LeVertEstDansLeFruit

    Depuis des décennies que nos buses déprimantes sont en marche, on
    maitrise déjà parfaitement l’impression en 3D (HT) d’usines à gaz dans cpéhi !

  5. Black Mamba

    J’avais vu la vidéo , il y a à peine deux jours sur l’impression des pans de murs de ce type de maison . même si j’aime les technologies nouvelles, cette maison est à gerber … Peut-être avec plusieurs couches de peintures, on y verrai que du feu 😉

    1. Pour le moment, c’est assez grossier. Mais lorsque la technique sera maîtrisée et les matériaux adaptés, l’impression 3D de maisons permettra des choses qui sont pour le moment trop coûteuses, à des prix imbattables.

      1. Duff

        Ce que j’adore ce sont les politiques qui disent « avec l’impression 3D » on va pouvoir relocaliser des emplois en France… Ils ont juste rien compris à l’inadaptation française de don « marché de l’emploi » à de nouvelles donnes économiques. Ils diront ensuite dans quelques années que les imprimantes 3D tuent des emplois!

        1. pouf pouf

          Salir un mot ? Des heures sombres ? La charogne brune ? Tonino Adolph, le thon sans dauphin. Félicien dieu vous convie à son enterrement. On peut écrire dieu en minuscules, pourtant quand je parle de mon pays, la France, mon correcteur orthographique démocratique et républicain corrige de lui-même ce nom que je ne trouve plus majuscule, ça vous parle ?

  6. infraniouzes

    Quoi de neuf sous le soleil ? Rien.. Depuis Chirac en indélicatesse avec son « mulot » on sait à qui on a affaire. Que les socialistes et l’administration (pléonasme) soient en indélicatesse avec les nouvelles technologies n’a rien de surprenant; le monde va trop vite pour ces dinosaures de la politique. leur temps d’adaptation est infini… Donc il est urgent de ne rien faire… les générations futures s’en occuperont…

    1. gameover

      Je pensais aussi au mulot de Chirac quand h16 a parlé du niveau de compréhension technologique de nos zélites.

      Voir aussi Bayrou de passage sur un stand d’une foire quelconque et qui après avoir donné une adresse mail bidon sur ce stand demande à une des ses assistantes de lui créer l’adresse bayrou@…

      On leur demanderait pas spécialement d’être des précurseurs mais ce n’est même pas des suiveurs. Voir les drive-in, le crowd funding, amazon…

      Le pire c’est qu’ils pensent qu’ils peuvent s’y opposer. Preuve qu’ils n’ont rien rien compris.

    2. Théo31

      Il n’y a pas de destruction créatrice dans le secteur communiste, ce qui est normal : il n’y a pas plus réactionnaire qu’un socialo-communiste.

  7. SebMtp34

    Ca me fait penser à la galère quand j’ai déposé un permis pour construire une extension…

    la RT2012… le truc qui t’oblige à refaire l’isolation de toute ta maison parce que tu ajoutes une extension qui elle, doit être conforme aux normes.

    On t’oblige à isoler : mais de quoi je me mêle ? Si j’ai envie de jeter la chaleur par les fenêtres ? Si j’ai envie d’être mal isolé, ou mieux ? Je suis chez moi merde !

    Ou comment l’administration viendra bientôt surveiller si mon PQ est aux normes.

    1. Nocte

      Grenelle de l’environnement, l’énergie est notre avenir, économisons la…

      Brûlons les escrologistes…

        1. Honorbrachios

          Je pense que le PQ a déjà besoin de certifications et doit répondre à des normes sinon interdit de mise sur le marché. Donc pas besoin de visites à domicile !
          Par contre le jour ou le marché s’écroulera parce que quelqu’un aura trouvé une solution pour le fabriquer soi même (imprimante 3D, recyclage des cerfas, etc?…), sur que l’état interviendra avec ses gros doigts boudinés !

    2. royaumont

      On a connu la même chose…
      Rien de tel qu’un aménagement immobilier pour apprendre à haïr l’administration, ses normes imbéciles, éventuellement contradictoires, innombrables et paralysantes.
      Pour faire des économies, virer les 3/4 des normes, de ceux qui les imaginent et de ceux qui les font appliquer.
      Rien que cela ferait économiser beaucoup et aiderait à relancer le BTP : je suis sûr que beaucoup de particuliers jettent l’éponge quand ils se rendent compte du délire que représente la constitution d’un dossier d’urbanisme.

    3. RTP

      J’ai eu également des surprises sympathiques pour une demande d’agrandissement. Je voulais aller jusqu’en limite de propriété. Soit on se trouve à 4m de son voisin, soit en limite de propriété. Or ma maison, ancienne, est actuellement à 3m de mon voisin. J’ai appris que dans l’espace en question, entre 0 et 4m de distance, j’étais limité à 32m². Et on m’a fait comprendre que donc mon extension était déjà partiellement faite sur 1m : donc des m² déjà consommés. Donc le projet que j’envisageais devait être revu. Et qu’il fallait que je fasse quelque chose pour me mettre en conformité : détruire pour revenir à 4m ou étendre (dans la limite des 32m²) pour aller jusqu’en limite. C’est à dire qu’on m’obligeait, du coup, à faire n’importe quoi avec MA maison par rapport à une règlementation arrivée après la construction.

      – Mais pourquoi vous n’êtes pas passé par un architecte mis à disposition par la mairie, monsieur RTP ? C’est gratuit vous savez ?
      – Vous voulez dire qu’il n’est pas payé pour faire son métier ?

      Je me suis barré sans attendre la réponse. J’ai remballé tous mes plans et enterré l’idée de toute extension de peur que la mairie ne revienne à la charge et de force détruise ma maison pour respecter la loi. Je préfère être hors la loi avec un toit au dessus de ma tête que respecter la loi et être à la rue.

      1. royaumont

        Vous illustrer parfaitement ce que je voulais dire : grâce à notre magnifique administration, financée par nos soins, nous obtenons le beau résultat suivant :

        – vous n’avez pas pu faire ce que vous souhaitiez, chez VOUS, à VOS frais.
        – un entrepreneur du BTP a perdu une affaire…

    4. Dahu

      Que se passe t-il si on ne dépose pas une demande de permis? Pour construire un immeuble je comprend, mais pour une remise de 4 m2 dans votre jardin, qui va vraiment venir vérifier ces histoires de permis?

      1. Black Mamba

        Un voisin mal intensionné peut te dénoncer auprès de la mairie, risque d’une amende et demande de destruction de ta remise …

      2. Black Mamba

        J’ai un plombier qui m’a raconté qu’un monsieur avait fait diffèrent appartements sans passer par la case  » Mairie » en restaurant une vieille bâtisse donc , il n’a pas du tout tenu compte qu’il fallait 2 places de parking par appartement, il y avait 8 appartements . Il a eu très rapidement des locataires. La Mairie s’en est melé, il a repondu qu’il n’allait pas mettre ces locataires à la porte sous pretexte qu’il n’y a pas de parking, donc si la Mairie y tenait vraiment il fallait qu’elle trouve où reloger ces nouveaux locataires fraichement arrivée. La Mairie a laissé tomber l’affaire .

        1. douar

          Nous, c’était le contraire: dans le projet d’éco quartier, il n’y a qu’une seule place pour la voiture de disponible par maison, et encore, pas à côté de la maison, car il faut favoriser les rencontres festives entre voisins ( si, si, véridique) . Le parking, pour les autres voitures est à l’autre bout du dit quartier. Si on rajoute une volonté de « densifier » l’habitat pour lutter contre l’étalement urbain, chaque voisin à une vue imprenable sur son voisin.
          Le résultat est que 5 ans après le début des travaux, il reste pas mal de lots à vendre . On se demande bien pourquoi.
          Aux dernières nouvelles, cette équipe municipale de bras cassés a été renvoyée à ses chères études. Ce n’est d’ailleurs pas plus rassurant, l’instigateur de ce projet « travaille » au CG, dans l’urbanisme.

      3. gameover

        Ils font aussi de la cartographie aérienne pour le cadastre.
        Il suffit que le batiment soit démontable… la définition de la démontabilité n’est pas définie ni le temps que ça doit prendre…

          1. gameover

            Doù les piscines avec les fonds décorés style « prairie »… très tendance…

            1. bob razovski

              On fait aussi de très joli filets camo.

              un piquet à chaque coin de piscine, le filet par dessus, combiné à un fond de piscine d’une autre couleur que salle de bain et tchao les avions renifleurs.

            2. lasolutiontechnique

              Pour cacher votre piscine, rien de tel que de jeter les résidus de tonte ou les feuilles mortes dans l’eau. Au bout de quelques mois, vous aurez votre piscine écologique et intégrée dans son environement. Vu de google earth par l’agent du fisc, celle-ci aura l’aspect d’un point d’eau naturel.

      4. Nemrod

        J’ai vécu ça.
        Pour construire un abri à chevaux minuscule, j’ai déposé un permis qui m’a été refusé because « village classé ».
        Le copain du maire qui a construit à côté un hangar immense jaune vif n’ a eu aucuns problèmes.
        Je l’ai fait dans un autre pré sans rien demander à personne en le planquant contre une haie.
        Ca fait 4 ans et aucunes nouvelles.

  8. Céline

    Les propriétaires de terrains qui bâtissent en auto-construction ont les mêmes problèmes.

    1. Nocte

      Remis en place parce que l’Etat n’en fait pas assez pour protéger les salariés…

      Pas jouissif, déprimant.

      La vidéo date de 2002, toujours les mêmes rengaines, le pays coule, et on continue à appliquer les mêmes recettes, entendre les mêmes demandes des syndicats…

      CPEF

    2. Olivier Vitri

      Et le Manu en embuscade derrière… 12 ans… ils prennent leur temps hein. Et au fait :
      « Les « cadeaux » de Valls vont coûter plus cher que prévu »
      http://t.bfmtv.com/ar766493

      Zut, ça ne marche toujours pas

      1. Nocte

        Dès lors qu’un chiffre est annoncé il faut le multiplier par 3 ou 4 pour avoir une somme un peu plus réaliste, sauf quand il s’agit d’économies, ici, il faut diviser le chiffre, si le résultat est négatif, c’est normal, ça veut dire qu’on augmente le déficit.

        1. Calvin

          Nocte, le spécialiste des formules percutantes et des lois empiriques réalistes sur la politique française !!

        2. kobus van cleef

          Le coeff multiplicateur exact c’est pi 3,14
          Ça se verifie de façon constante

  9. Duff

    J’ai pas encore lu le billet que les images m’ont tordu de rire, surtout la première d’Hollande niais à souhait! Je dois dire que l’image d’OSS117 faisait partie de ma sélection pour mon avatar, « j’aime me battre! » :-8

  10. Climaine

    Sachant qu’un cabanon en bois d’une surface supérieure à 4,9O m2 (allez soyons pas chien, 5m2) pour placer la tondeuse se voit taxer d’env 600 euros (soit la valeur du cabanon) au nom de la taxe d’aménagement,je ne comprends pas que l’état n’incite pas à les rendre obligatoire.

    Bon il faut reconnaitre que les archis s’en donnent à coeur joie pour pondre des merdes immondes installées dans un ensemble urbanistique ayant une certaine cohésion au niveau des formes et des matériaux faisant le charme de nos villages et de nos paysages. Le pays basque n’est pas la provence et je n’ai pas envie d’avoir des chinas towns en béarn. Pagode mais presque.

    Il faut voir les cochonneries dans mon village qui reçoivent la bénédiction des services d’urbanisme de la communauté des communes et du maire ( n’habitant pas la commune)

    1. royaumont

      Les règlements sont inapplicables, mais les enjeux colossaux. Je vous laisse imaginer comment doivent se résoudre les problèmes : en espèce plutôt qu’en chèque…

  11. Duff

    Un point que j’ai bien aimé qui trahit le léviathan étatique c’est le fait qu’au nom de normes à la con et de réglementations tatillonnes on vous refuse des droits tout en cherchant à percevoir des taxes et impôts. C’est un point qui était soulevé aussi par l’article sur le ranch : Payer des impôts n’est pas un devoir ou une soumission obligatoire comme le pensent bon nombre de français, c’est le point de départ qui ouvre des obligations de l’état vis à vis de ces contribuables et donc de l’exigence que chacun doit avoir envers lui. L’étatisation des esprits est tellement avancé en France que tout le monde applaudit la phrase de Kennedy : « Ne te demande pas ce que le pays peut faire pour toi mais ce que tu peux faire pour le pays » ça a l’air sympa et patriotique mais si on remplace « pays » par « état » ça fait juste froid dans le dos…

    1. royaumont

      En France, plus qu’ailleurs, on confond gloire de la nation et puissance de l’état (pardon, de l’Etat). Ce qui est un service que l’on se paie pour gérer la vie en communauté devient la finalité de toute chose.

      1. Duff

        Je viens de lire un livre Larousse sur les rois de France. C’est d’une manière exceptionnellement convenue que l’histoire de France est narrée : De batailles en traités avec rarement une considération géopolitique ou économique. A peine plus s’agissant der derniers rois du XIXème. Les présentations de Turgot et de l’orléanisme sont honnêtes et pas caricaturales sur les légitimistes. Mais ce qui ressort c’est qu’entre le partage de l’empire carolingien et l’établissement de la monarchie absolue, les monarques français n’ont pas poursuivi d’autre but que d’affirmer leur pouvoir sur le royaume en permanence contesté localement ou extérieurement (anglais). Les institutions quasi-monarchiques de De Gaulle devaient intégrer cette idée je suppose. Il est quand même intéressant de noter que les USA sans histoire aussi ancienne ont pu se doter d’institutions plus saines et surtout s’y ternir sans vivre l’instabilité chronique de la France.

        1. royaumont

          La constitution américaine est l’oeuvre, notamment de Thomas Jefferson, qui était un homme des lumières proches de physiocrates européens. Les libertariens d’aujourd’hui en sont les descendants en ligne directe. Les institutions sont pensées pour être aussi légère et peu intrusives que possible. D’où, sans doute, leur stabilité.

          En France, les institutions de 1959 sont pensées pour être robustes et résister aux crises. C’est assez réussi de ce point de vue : même avec les nullités intégrales qui nous dirigent, les institutions surnagent.

    2. Higgins

      C’est pour ces raisons que dans nos beaux villages français, on fait c… les habitants pour respecter des normes plus ou moins justifiées (plutôt moins que plus) et que rien n’empêche la construction de superbes hangars agricoles en tôle…

      1. Climaine

        ça c’est fini…. ils ont aussi des normes à respecter( couleur de toiture, bardages, distances )

  12. kloupa

    La ligne Maginot, vous connaissez? Et bien, maintenant, certain nous bassine avec les mânes de Léon Blum, paraît-il visionnaire… Voilà où en est la France avec ces dirigeants passéistes, sans stratégie et peu visionnaires: la ligne Maginot à l’heure de la Blitz krieg. D’ailleurs, elle a commencé en Ukraine, et aucun dirigeant ne s’en est aperçu.

    1. Calvin

      Dans l’attente, François se retrouve avec un enfant en plus, et paf, faut agrandir…
      9 mois de plus…
      Bis repetita.

  13. Higgins

    La suite de ce très bon billet. François est content. L’Administration lui a généreusement accordé son permis de construire moyennant qu’il respecte les 12,5 m2/personne réglementaire imposé par les escroclogistes pour préserver Gaïa et ne pas discriminer les locataires. On l’a bine prévenu, s’il dépassait la norme, une taxe exponentielle et assassine le frapperait car on n’a plus le droit, depuis la modification de la Constitution de discriminer les pauvres (au passage de plus en plus nombreux depuis maintenant une bonne dizaine d’année) en se faisant construire des logements trop grands pour soi. Grâce à un copain d’école qui travaille dans le bon bureau, il a pu gratté 10 m2 mais son camarade lui a bien indiqué qu’il fallait qu’il soit discret sur ce point. On parle d’ailleurs d’une loi obligeant les propriétaires de grandes maisons, (supérieures à 100 m2) à recevoir des familles déshéritées (femmes seules avec des enfants, immigrés) dans un tires de la surface disponible. A charge pour les propriétaires de financer eux-mêmes les travaux nécessaires en respectant les nouvelles normes environnementales évidemment.

  14. channy

    # Il a bien noté aussi que ceux qui prétendent diriger les Français ont un retard technologique quasi-pathologique et de plusieurs années.#

    C etait en 1998, DSK flamboyant ministre de l economie francaise se rendait dans la silicon valley accompagne d une imposante clique de gratte papier…il en etait revenu enchante et voulait creer une silicaon valley francaise
    http://www.liberation.fr/economie/1998/06/01/strauss-kahn-reve-d-une-silicon-valley-francaise_240163
    Bon on sait depuis ce qu il advenu du projet..
    Un peu apres le magazine capital commentait a son tour la visite en soulignant qu en visite sur place, la clique de gratte de papier ebahie devant tant de nouveaute pour l epoque( c etait 1998 et l internet balbutiait) ne pouvait s empecher de glisser aux dirigeants de ces start up: #allez ,honnetement cet internet ce n est qu une mode et rien de plus#
    en 2014 force est de constater que les progres et promesses technologiques sont toujours des phenomenes de mode pour nos clowns a roulettes…encore que non l affaire des avions renifleur a demontre que nos z elites savaient miser sur les technologies d avenir.
    Pour sur qu avec des visionnaires pareil, la Grance va briller comme un phare dans le reste du monde..

  15. JS

    Certain que pendant tout ce temps les impôts et taxes diverses, sont eux, bien collectées..

    Je ne vous raconte pas le parcours du combattant pour construire de telles maisons en France, quand suivant les regions on ne peut deja pas choisir la couleur des tuiles ou le matériau de construction (bois par exemple). Sans compter sur la réaction des voisins qui risque de tout faire pour bloquer votre projet…

    Ce pays est un fossile vivant

    1. Climaine

      c’est un peu normal. libre a vous de faire ce que vous voulez à l’intérieur. La forme et les façades font partie d’un environnement qui doit être équilibré, sinon c’est du grand n’importe quoi en fonction des gouts de chacun. Allez visiter les villages préservés en Dordogne, il y a tout le confort, tous les réseaux enterrés en respectant l’architecture locale et c’est magnifique …
      exit les maisons provençales ou simili basques avec toutes les bouzes décoratives genre aigle royaux en stuc au dessus du portail.

      Dans la mesure ou on le sait avant de réaliser son « sweet home » .

      C’est ce qui fait que la France est un pays reconnu de toute beauté dans le monde. Cela n’empeche pas le progrès.

        1. gameover

          Construire sa maison et la décorer pour les touristes… tu fais fort Climaine.

          Climaine, as-tu du coeur ?

      1. bob razovski

        Oui, c’est comme le métro moscovite.

        C’est magnifique, grandiose, c’est reconnu de toute beauté dans le monde.

        « La forme et les façades font partie d’un environnement qui doit être équilibré, sinon c’est du grand n’importe quoi en fonction des gouts de chacun. »
        C’est ce que je me dis à chaque fois que je vois ce bâtiment de verre et de métal face à la cathédrale de Reims. Ca n’a bizarrement gêné personne.

        C’est ce qui fait que la france est un pays reconnu pour son 2 poids 2 mesures, qui empêche tout progrès 🙂

  16. royaumont

    # Il a bien noté aussi que ceux qui prétendent diriger les Français ont un retard technologique quasi-pathologique et de plusieurs années.#

    En fait, c’est parfaitement logique : tout changement est la remise en cause de privilèges chèrement acquis. Donc plus les dirigeants sont privilégiés, plus ils sont retifs au changement. Les notres étant blindés de privilèges, il est donc logique que leur résistance au changement, y-compris technologique, soit extrème.

  17. Sabrauclair

    Je propose que désormais l’on imprime nos députés en 3D.

    Nous serons moins déprimés…

  18. Anatole

    La 3 D, c’est déjà dépassé. Pensez-plutôt à la 4.0D. Imaginez notre clownesque Président revêtu de son costume aussi ridiculement étriqué que son indigente personnalité, lesquels dissimulent assez mal un charisme aussi famélique que le PIB français après 2 ans de socialitude. Imaginez des milliers, que dis-je des milliers, des millions, d’avatars et de clones de notre « Seigneur et Maitre », évoluant en autant de circonvolutions désordonnées dans l’espace temps, que les incalculables et imprévisibles trajectoires des particules qui répondent au principe d’incertitude régissant les lois basiques de la physique quantique. Mon Dieu, quelle angoisse quand on réalise que ce changement c’est maintenant!

    1. La Coupe Est Pleine

      Ce serait comique que les parents de la victime poursuivent la plaignante en retour pour harcèlement, ou simplement pour le préjudice moral d’avoir relancé ….

      1. gameover

        Non c’est le procureur qu’il faut poursuivre.

        Au Canada il y a l’Abuse of process, le Malicious prosecution etc…

        En France on instruit la plainte si elle est recevable et c’est bien celui qui a jugé la plainte recevable qui a fait une erreur de droit.

        Je vais faire mon hussard :

        nemo auditur propriam turpitudinem allegans

    2. Calvin

      Tout bonnement génial !!!
      Et je pèse mes mots !
      Je dirais que si elle a gain de cause (ce que je n’espère pas) ça va lancer des vocations…

      1. Je souhaite que la plaignante se fasse buter.
        Des gens à ce point malades dans leur tête, la mort est réellement un remède, pour eux, comme pour les autres et la société en général.

          1. La Coupe Est Pleine

            Il faut dire que c’est quand même super gonflé ! Si la plaignante n’est pas pathologiquement débile, pour avoir l’audace de se lancer dans une procédure aussi ignoble, c’est bien la preuve que la société est arrivé au fond de la connerie !

  19. bugbreeder

    Ça me rappelle la blague très connue, mais au cas où certains ne la connaitraient pas encore :

    Dieu visite Noé et lui dit : « Une fois encore la terre est devenue invivable et surpeuplée; je dois agir. Construis une arche et rassemble un couple de chaque être vivant ainsi que quelques bons humains. Tu as six mois pour cela avant que je n’envoie la pluie pendant 40 jours et 40 nuits. »
    6 mois plus tard, Dieu regarda en bas et vit Noé balayant sa cour, mais aucune arche.
    « Noé » gronda t-il « Je vais bientôt envoyer la pluie, où est l’arche? »
    « Pardonne-moi mon Dieu », implora Noé « mais les temps ont changé…
    J’avais besoin d’un permis de construire pour commencer l’arche. J’ai dû me battre plusieurs mois avec l’inspecteur au sujet du système d’alarme pour l’incendie.
    Pendant ce temps, mes voisins se sont réunis en association parce que je violais les règles du lotissement en construisant une arche dans ma cour et que j’allais obstruer la vue. On a dû aller devant le conciliateur pour avoir un accord.
    Ensuite l’Urbanisme a déposé un mémoire sur les coûts des travaux nécessaires pour permettre à l’arche d’arriver jusqu’à la mer. J’ai eu beau leur dire que c’est la mer qui viendrait à l’arche, ils n’ont pas voulu me croire.
    Obtenir du bois en quantité suffisante fut un autre problème. Les associations pour la protection de l’environnement se sont liguées pour empêcher la coupe des arbres, sous prétexte qu’on allait détruire l’habitat de plusieurs espèces animales et ainsi les mettre en danger. J’ai tenté d’expliquer qu’au contraire tout ce bois servirait à sauver ces espèces, rien n’y a fait.
    Ensuite, l’agence gouvernementale pour le développement durable a voulu lancer une étude sur l’impact pour l’environnement de ce fameux déluge. Dans le même temps je me débattais avec l’Administration sur l’emploi de travailleurs bénévoles dans la construction de l’arche. Je les avais embauchés car les syndicats m’avaient interdit d’employer mes propres fils, disant que je ne devais faire appel qu’à des travailleurs hautement qualifiés dans la construction d’arche et si possible syndiqués.
    Pour arranger les choses, le fisc a saisi tous mes avoirs, prétendant que je tentais de fuir le pays illégalement, suivi en cela par les douanes qui ont ajouté que je voulais faire passer les frontières à des espèces reconnues comme dangereuses…
    Aussi pardonne moi, mon Dieu, mais je ne sais même pas si 10 ans auraient suffit à la construction de cette arche. »
    Aussitôt les nuages se dissipèrent et un magnifique arc en ciel apparut.
    Noé leva la tête et dit : « Tu ne vas pas détruire le monde ?
    « Pas la peine », répondit Dieu, « l’Administration s’en charge ».

  20. lyx

    Mon fils souhaitait installer dans son jardin un petit châlet de bois de 10 m2 environ. Le Vendeur lui avait dit qu’il n’avait pas besoin de « permis de construire, une simple Déclaration préalable suffisait. Il se rend donc à la Mairie pour faire « sa déclaration » et on lui remet une liasse de 20 pages à remplir !!!!! à condition de savoir lesquelles s’appliquent ou pas à son châlet. Parce que l’Administration dans son souci de simplifier la vie de ses administrés (?) impose le même formulaire pour tous les cas de figure : déclaration préalable, permis de construire une maison, un hôtel, un terrain de camping, une colonie de vacances ou encore un changement de façade etc Il faut aller à la pêche dans ce fouillis inextricable pour trouver ce qui s’applique ou pas à votre chalet. Où on croit on comprendre qu’il faut fournir un plan indiquant les niveaux de terrain (donc faire appel à un géomètre-expert). Après une semaine de maux de crâne à essayer de comprendre ce qu’il fallait faire il a décidé de monter son chalet sans autorisation…comme tout le monde.

    1. gameover

      Trop de réglementations tuent la réglementation.
      Et à force de passer sur les détails on risque de passer sur l’essentiel.

    2. Climaine

      Ils n’ont rien a faire des explications demandées sauf en zone soumise aux architectes de France. C’est uniquement pour la taxe d’aménagement qui est énorme. Votre fils a eu raison. Mais il sera rattrapé tot ou tard. les services fiscaux travaillent aussi sur photos satellites comme pour les agris pour leur dossier pour toucher les aides PAC; Sur les photos délivrées on peut compter les vaches….

      Vous avez une montre mais eux ont le temps.

      J’ai eu 2OO euros de plus de taxe fonciere par an pour avec permis( donc légalement) DIMINUE la surface d’une grange mais en changeant la destination: affectation déclarée et effective: souillarde et terrasse Je ne suis pas sur la côte d’azur ou dans une zone bobo mais dans le piémont pyrénéen.

      1. Aloux

        C’est pourquoi le socialisme est naturellement nationaliste. Tiens ça me rappelle quelque chose…

  21. La Coupe Est Pleine

    Et une fois de plus les milices de la pensée unique étaient de sortie vendredi sous la pluie du midi toulousain.
    C’était une grosse opération puisque le chef de la doctrine avait fait le déplacement, ainsi que la source financière et animateur du moulin à vent médiatique …. GreenPeace !
    Les Khmers Verts sont venus patauger dans la gadoue, ils ont parlé : « Si ce gouvernement ne fait pas ce que l’on veut, alors ce sera pire »
    Prosternez-vous le bureau de la doctrine politique est en colère et ses émules sont tous remontés pour « agir » afin de nous « sauver » du sale péril …. Il va falloir les préciser ces « périls » parce qu’à force de les annoncer et à force de les attendre et à force de rien voir …. On va finir par plus y croire …. Mais que dis-je ? Je Blasphème ? Que Sainte Marie-Monique me vienne en aide !
    Toujours est-il sur le premier sujet :
    – des menaces hypothétiques sur les éventuelles conséquences de la vil création humaine, contre MamaGaïa.
    Sur le second sujet :
    – un autre péril tout naturel mais bien concret, que Gaïa dans son infini bonté créatrice à introduit dans une brebis d’une exploitation de gens que je connais bien.
    Ces gens-là ont du mérite et du courage, je leur souhaite de surmonter cette épreuve qui pourrait bien engloutir une affaire qui tourne depuis plus de 30 ans.
    La nature a parfois une générosité dont les Hommes se passeraient bien ….
    http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_midi_pyrenees_,101579164.html

  22. Watershed59

    François a de la chance : il ne se trouve pas en zone parasismique. Enfin, j’espères pour lui. Blague à part, ces nouvelles normes ont encore compliqués l’acte de bâtir (et tout cela, bien sûr, avec les surcoûts induits) et donnent souvent l’impression, lors de l’exécution des travaux, de participer à l’édification du Mur de l’Atlantique.

Les commentaires sont fermés.