Loi ALUR et Cécile DuFAIL

Mauvais karma pour les Bisounours : contrairement à un plan de route établi au micro-poil de longues années en avance, des imprévus se sont glissés sur le trajet qu’ils comptaient emprunter (moyennant des prêts à taux bas et des facilités de crédit assez exceptionnelles). Et patatras, voilà donc un nouvel échec du gouvernement, inévitable et parfaitement prévisible, qui se déplie lentement devant nos yeux.

L’immobilier n’est décidément pas un marché facile pour les joyeux étatistes, et plus ils sont dogmatiques, plus fortes sont les chances que leurs aventures interventionnistes leur pètent violemment au museau. C’est exactement ce qui est en train de se produire avec les rocambolesques bricolages législatifs que Cécile Duflot nous aura laissés en héritage après deux ans d’acharnement à raconter, faire et défaire n’importe quoi n’importe comment.

On s’en souvient, toute l’histoire de la loi ALUR, puisque c’est d’elle dont il s’agit ici, est une démonstration parfaite de ce que peut faire l’incompétence comme dégâts lorsqu’elle est jetée au milieu d’un ministère dont les moyens financiers ne sont pas aussi nuls que sa ministre de tutelle. À l’épisode précédent, nous avions actualisé le schéma indiquant le parcours institutionnel d’une loi débile dans notre belle République du Bisounoursland. Il est temps, à présent, de le rafraîchir pour tenir compte des derniers développements : l’échec étant avéré, la facture va être adressée à tous les contribuables, tous les propriétaires et tous les locataires de France.

Loi ALUR - étape finale

En effet, à cette étape, le bilan ne fait plus aucun doute.

D’une part, le dispositif « Duflot » d’investissement locatif s’est banané en rase campagne avec le bruit mou de petits fruits blets lancés sur un mur. Les conditions d’accès incompréhensibles ou trop restrictives ont largement entamé l’intérêt de ce type de prêts qui n’ont finalement concerné qu’une toute petite partie des Français. D’autre part, la loi Duflot prévoyait la cession gratuite (ou fortement décotée) de terrains constructibles appartenant à l’État, mais n’a abouti finalement qu’à une poignée d’opérations (moins de dix). Le ridicule ne tue pas mais fait quand même des ravages.

À ces merdoiements tout à fait dans l’esprit gouvernemental, il faut aussi admettre que tout avait été fait pour que la conjoncture n’aide en rien les petites poussées catarrheuses de la pauvre Cécile sur le sujet : comme l’État avait absolument tout fait pour protéger et maintenir sous oxygène le marché de l’immobilier à la suite de la crise de 2008, les prix des biens disponibles ne se sont pas réajustés comme ils l’ont fait dans d’autres pays. Actuellement trop hauts pour les salaires moyens français, ils n’ont pas permis à de nouveaux acheteurs de devenir solvables.

Pire encore, l’explosion paperassière faisant suite aux prouesses législatives de Duflot ont laissé plus d’un vendeur ou d’un agent immobilier pantois. En effet, pour qu’une promesse de vente soit valable, il faut désormais fournir une masse invraisemblable de documents administratifs (règlement de copropriété, procès-verbal des trois dernières assemblées générales, état de division des lots…) qui non seulement ralentissent le processus de vente, mais en plus coûtent pour leur collecte du temps et des moyens financiers dont ne disposent pas toujours les vendeurs. Après le ridicule, c’est le choc de simplification qui fait des dégâts.

Enfin, même les dispositions de la loi ALUR qui n’ont pas encore trouvé leur décret d’applications font frémir tant les propriétaires que les professionnels de l’immobilier, refroidissant encore un peu plus un marché déjà particulièrement visqueux.

epic failTout ceci est déjà calamiteux. Si l’erreur est humaine, pour une vraie catastrophe, il faut en revanche faire intervenir nos amis socialistes : à ces pitreries coûteuses s’ajoutera donc, pour ce nouvel épisode, une communication cacophonique dont le gouvernement est maintenant coutumier.

Selon Europe1, on apprend, de sources gouvernementales plus ou moins en coulisses et de professionnels de l’immobilier de plus en plus déconfits par l’étendue des dégâts, que le gouvernement s’apprêterait à « détricoter » la loi ALUR (expression qu’on retrouvera un peu partout dans le cours de l’après-midi) : officieusement, l’encadrement des loyers serait oublié et la garantie universelle des loyers (GUL) serait réétudiée pour trouver des alternatives. Et pour parvenir à cette entourloupe des familles, il suffirait d’appliquer la méthode habituelle du « votée sans son décret », devenue un grand classique dès qu’il s’agit de faire marche arrière discrètement.

Par un furieux hasard, on apprend à la suite de cette information que finalement, le gouvernement dément officiellement vouloir retoucher à cette magnifique loi. D’ailleurs, Émilie Piette, la directrice du cabinet de la ministre du logement, Sylvia Pinel, l’assure :

« Il n’y a pas de remise en cause de la mise en œuvre de la loi ALUR »

(On admettra bien sûr qu’on la voit mal abonder bruyamment dans le sens d’Europe1, seul le Roi Solex pouvant ouvertement passer pour une andouille sans en subir la moindre conséquence.) Tout comme il semble acquis que la « fuite » vers Europe1 n’en était pas une, et que le démenti n’en est donc pas vraiment un, on peut en tout cas en conclure que cette loi est très mal engagée, qu’elle constitue bel et bien un épieu profondément enchâssé dans l’arrière-train gouvernemental (d’ailleurs dodu), et qu’elle va de toute façon être aussi massivement que discrètement remaniée à coups de non-décrets et de bricolages divers et variés pour en limiter les effets.

L’épisode communicationnel rigolo qui nous a été offert a probablement été conçu pour mesurer les forces en présence et l’étendue des latitudes dont le gouvernement dispose pour charcuter cette loi indigente. Mais apparemment, l’idée même de faire amende honorable et de l’annuler est parfaitement impossible : mieux vaut largement présenter une facture démentielle au peuple français qu’avoir le courage d’admettre son erreur.

Comme je l’ai dit, l’échec est donc connu, son coût est quasiment déjà acté, et la facture, en cours de rédaction, sera envoyée, petit-à-petit, à tous les Français. Bien sûr, on pourrait conclure en disant que ce FAIL pose un marqueur net dans la carrière de Cécile Duflot. Malheureusement, rien n’indique que cet échec gluant soit le seul que la fine équipe en place va nous offrir. La façon dont on enquille doucement le compte pénibilité, qui n’est qu’un exemple parmi d’autres des brillantes idées socialistes appliquées à la couture sociétale et au patchwork citoyen écoconscient, ou les idées quotidiennement navrantes de Montebourg permettent d’affirmer qu’une longue succession de gamelles retentissantes nous attendent dans les prochains mois.

Encore une fois, l’État a tenté de nous aider et s’est donné à fond. Le résultat est terrifiant.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires220

      1. Calvin

        Oh que non, j’y crois absolument pas.
        Sauf si les citoyens, suivis par les médias, tombent sur le dur rable des écolos qui nous ont grandement appauvris pour des fadaises.
        La Duflot est à la tête d’une Firme, qui brasse des millions, des militants sincères et décérébrés, et des élus intégrés au système de l’Etat-PS.

        Donc, je n’y crois pas.

        Les écolos reverront peut-être un chouia leurs idées, mais resteront, comme des vautours funestes, dans le paysage politique français.

        1. Duff

          Je reve d’un monde ou ceux qui ont minablement echoue ou tape dans la caisse soient definitivement ecartes…
          Ok c’est pas la France..

          1. gameover

            Les écarter : Va falloir une autre planète ! (copyright EELV)

            A moins que tu voulais parler d’écarter au sens d’écarteler, à quatre chevaux, en place publique… j’en ai l’eau à la bouche.

          2. Calvin

            On a tous nos moment de naïveté avec ces ânes… hum c’est méchant pour ces sympathiques animaux…

            On a tous nos moment de naïveté avec ces raclures.

      2. Jeff84

        Je crains également que vous rêviez les yeux ouverts. L’échec de Duflot est un succès selon les critères (anti-humanistes) de son parti. EELV veut que l’humain crève, parce qu’il est une menace pour « la nature ».

        1. val

          +1 ou alors que l’homme retourne dans sa caverne vêtu de peau de zebu, on pourra alors renommer hollande le Roi Silex .

            1. val

              c ‘est sûr qu’avec lui et sa bande de bras cassés, on n’ était pas près de faire du feu …

      3. Aristarque

        Vous croyez ? Nous avons bien vu Fabius resurgir de l’ Abîme (pour ne pas citer Juppé et d’ autres…)

  1. Aristarque

    Ce matin sur BFM rapportant un propos du cabinet du ministre actuel : pas question de toucher à la loi Alur mais des annonces seront faites à la fin du mois à son propos….

      1. Calvin

        Et peut-on garder espoir que cette clique de khmers verts soit envoyée aux poubelles de l’histoire ?
        Je verrai bien les citoyens du monde saisir le TPI contre les escrologistes de tous les pays.

      2. Jeff84

        Fiez-vous à l’histoire : quand une majorité sort une loi, c’est toujours la meilleure du monde, même si elle provoque une ruine totale. C’est un principe de base de la politique.

        1. Calvin

          Surtout si provoque une ruine totale !
          Cela permet d’accuser les autres (entreprises, indépendants, riches, égoïstes, rayez la mention inutile) et sortir une nouvelle catastrophe, pardon, loi.

          1. Jeff84

            Ils accusent les entreprises indépendantes riches et égoïstes, pas la peine de rayer…

          2. Tobor

            Mais c’est la logique de leur système egalitaire , comme disait Bastiat : » Nous arriverions donc bientôt à la plus complète des égalités, celle du néant. »

      3. Toufou

        « Peut-on garder espoir que cette loi soit un jour mis aux oubliettes … ? »

        Non. Le plus vraisemblable est un « adoucicement » pour ne pas se dédire.
        Et entre l’interprétation de la loi originale, de son adoucicement, et de ce qui a été souhaité mais non mis dans la loi, on va se retrouver avec encore plus de complications qui si on avait laissé le texte tel que.

        1. Honorbrachios

          Exact, la façon de procéder de ce gouvernement est maintenant connue. On fait une loi idéologique en dénie de toute réalité économique, la loi leur pète à la figure selon toutes les prédictions, puis on rajoute une couche de complication pour faire quelques exceptions pour essayer d’amoindrir les effets néfastes (qui se produisent quand même vu qu’a ce stade plus personne ne comprend rien…)

          1. val

            attends tu oublies une dernière étape :
            ils concluent qu avec les adaptations elle devient parfaitement utile
            la loi continue cependant de faire des dégats
            mais nous n’avons plus qu’à la fermer car pour eux , tout est idéal .
            (schéma utilisé pour la méthode de lecture globale , devenue semi globale , devenue non obligatoire mais cependant toujours en place mais on prétend que non … ) scénario d’une perversité inouie tres effecace
            corollaire : plus une loi est destructrice , plus ses chances de perdurer sont importantes , je cherche un nom pour ce corollaire des idées ?

            1. Honorbrachios

              On pourrait l’appeler « l’effet Enarcus » ou mieux, « l’effet Hollandouille » qui est un spécialiste ?!

              ça perdure aussi car ça créé des niches et des emplois (contrôles ou autres) que des gens vont occuper et qu’il devient impossible de bouger après …bref comme dit H16, ce pays est foutu

            2. lxy

              Bien vu pour la « méthode soviétique » appliquée à la lecture globale. Et le tout à l’avenant.

    1. Epicier vénéneux

      La solution me semble être dans le billet; on n’y touchera effectivement pas! Par contre, les décrets d’application… don’t hold your breath!

  2. Le Gnôme

    Une promesse de vente pour une chambre de bonne faisait 308 pages de documents divers et variés pour être en règle avec les nouveaux textes. Qui va lire 308 pages pour acheter un bien, c’est totalement ridicule. Et tant que le locataire sera traité comme un propriétaire en cas de défaillance, rien ne se passera.

    Et tant que le propriétaire sera considéré comme un nanti buveur de sang prolétarien qu’il convient de taxer à mort, l’électro-encéphalogramme restera plat.

    1. Aristarque

      A ce rythme, l’ acte de vente sera épais comme un annuaire téléphonique… On lutte contre le déboisement,à part cela…

      1. petit-chat

        Vous n’écoutez pas Mhollande : il va nous faire le coup de « la simplification, c’est maintenant ». Avec le geste, genre de double quenelle inversée puissance 2, qui va bien.

        1. Aristarque

          Non, je ne l’ai d’ ailleurs jamais écouté… On perd son temps à entendre des fadaises… La preuve, depuis 25 mois!

          1. Calvin

            Le problème, c’est que même sans les écouter, on les subit.

            Parfois, il vaut mieux (un peu) savoir à quoi s’attendre.
            En atteste tous ceux qui ont diminuer leur activité et restreint leur consommation pour passer sous les radars.

              1. Aristarque

                Exact. Sur les 60 mois inscrits au compteur de son mandat, il y en a que 25 déjà écoulés… P… plus que 35 (en théorie) à l’ endurer…

        2. yp

          Le geste de raliiement des socialistes me fait penser a la danse du refrain de « las ketchup »…

    2. royaumont

      Sans compter les 8 certificats d’expert nécessaires pour avoir le droit de mettre en vente.
      Ca me rappelle Reagan dénoncant l’administration :
      « si ça bouge, on taxe
      si ça bouge encore, on règlemente
      si ça ne bouge plus, on subventionne »

      1. Calvin

        Les socialistes ont rajouté une phrase :
        « Si c’est vraiment mort, on ressuscite pour recommencer au point 1 »

      2. Black Mamba

        Super 😕 Bon je crois qu’on va mettre notre bien en location , en attendant que la tempête passe …

        1. petit-chat

          Sans vouloir m’immiscer (quoi que..), je pense qu’il vaut mieux vendre, même mal, que de louer.

          1. Black Mamba

            Oui, mais comment ?
            Cela avait l’air simple d’acheter il y’a 12 ans en arrière , il fallait juste faire le bras de fer avec la Banque … Maintenant qu’il s’agit de vendre … On le vend en lot ou un seul ensemble , avec ou sans locataire ?

              1. Ribault

                Oui , mais alors les papiers qu’ll faudra remplir ; Carnet de sante, carnet de vaccinations , Certificat d’a

            1. petit-chat

              Je complète ma réponse : c’est le prix qu’on est censé proposer en priorité au locataire.

            2. Jeff84

              Essayez en totalité et en lot, vous verrez ce que le marché veut. Ou sinon, si c’est possible, louez en meublé, et vous évitez le plus gros des réglementations, en particulier celles qui permettent à un mauvais payeur de s’approprier votre bien. Cela dit, si vous voulez toujours vous exiler, il faudra de toute manière tout vendre, à moins d’avoir quelqu’un de confiance sur place.

              1. Toufou

                En cas de locataire sans scrupule, la difficulté n’est pas tellement d’avoir une décision judiciaire favorable.
                La difficulté c’est ensuite d’en obtenir l’exécution.
                La police n’a pas que ça à faire .. et elle a plus ou moins l’ordre de faire autre chose.

                1. Kazar

                  Erreur, très concrètement, ce n’est pas la police mais la Préfecture qui décide d’accorder ou non le concours de la force publique (et donc de la police) pour l’expulsion. Tant que vous n’avez pas l’accord de la Préfecture, le commissariat ne peut rien faire.

            3. petit-chat

              Et mettre le fric dard-dard sur un compte à l’étranger, si possible hors d’Europe.

              1. Sabrauclair

                dare-dare (quand il y a un « d » cela indique autre chose… 😉 Les avatars de BM vous perturbent? :lol:)

          2. Black Mamba

            Merci de vos réponses et conseils …
            On se donne jusqu’en fin décembre pour faire mûrir le projet , tout dépendra des résultats des examens de WP … En cas d’échec , je ferais loger mes aînés dans chacun des appartements qui sont pour le moment en travaux … Comme le bâtiment est notre local professionnel, nous en avons encore utilité …

            1. pouf pouf

              Voilà, de l’ordre et de la mesure, les dessins sont rangés dans le cabinet obscur, voilà, c’est fait, le calme dans la tempête, la main sur le chambranle, un doigt sur une gâchette.

              C’est quand même drôle que nos maitres veuillent qu’on achète de toute urgence des voitures mais plus qu’on les conduise. Garez-vous chez mon copain machin, mais si, le cousin machin de la famille adams du même nom.

              On me dit que les actrices se blanchissent l’anus, je ne sais pas si je le crois. On livre le trente trois condorcet au quatorze rue bleue, c’est n’importe quoi et honteux. Un de mes amis a déposé mon nom à l’INPI, sa confiance m’honore et m’irradie.

              Des appareils à mesurer l’ordre qu’on impose enfin, l’ordre de la mesure, rangée où il faut. Je lis le poing express en me désolant, fi, garrot et libertitude comme une radio NRV de subventions dilapidées en contrôlition, j’y écris pour rire.

              1. white Panda

                Bravo pour le faux article Wikipédia sur le blanchiment anal !!!
                J’ai consulté d’autres sites…je confirme ; c’est bien du pouf pouf.

                J’ai eu un fou rire.
                Ça faisait longtemps…

                Ça fait du bien.
                Merci.
                Mais un doute persiste.

        2. Honorbrachios

          ne le vendez pas et ne le louez pas et attendez si vous pouvez, je dirai. Sinon vente

    3. Adolfo Ramirez Jr

      Je suis justement entrain de vendre un appart’… acheteur ok, vendeur ok… 2 mois pour conclure la vente ! Et effectivement, les PV de l’AG à fournir, les lots du cadastre, etc.
      Une belle connerie, cette loi.
      Faudrait interdire les lois qui portent le nom du politique qui les invente, ça éviterait qu’ils ne les fassent voter que pour se faire mousser

      1. gameover

        Il me semble que du temps de la révolution il y a eu une proposition de loi pour interdire qu’une loi porte le nom de son géniteur… mais malheurement cette loi (qui n’est pas passée) ne porte pas de nom… donc difficile à retrouver !

        Je l’ai vu il y a moins d’un an… je vais fouiller mon historique.

        1. Adolfo Ramirez Jr

          Je n’ai qu’une petite partie dudit appart… Ce sont mes parents qui s’en occupent, en collaboration avec notre oncle notaire… 🙂

            1. Adolfo Ramirez Jr

              Dieu merci l’immeuble ne date « que » de 1930. Donc il n’y a qu’une quinzaine de règlement de copropriété successif à fournir, c’est notre oncle notaire qui s’en est chargé. Apparemment tout était à jour car ça n’a mis que deux semaines.
              Ceci dit, il faut quand même signer les papiers pour la vente, faire certifier la signature à l’ambassade et envoyer le tout par la poste… c’est fastidieux 😀

  3. Woodi

    Seuls des coups de pelle aiguisée à la Bernie (Dupontel) pourrait rétablir une certaine idée de la justice dans ce pays.

      1. turlututu

        Duflot : il lui faut une barette de shit par jour, ça devrait suffire pour la calmer !

    1. MadeInCH

      Pas besoin qu’elle soit aiguisée.

      Du plat, ça fait mal en gardant le patient conscient, et ça dure plus longtemps.

  4. Calvin

    h16 : « permettent d’affirmer qu’une longue succession de gamelles retentissantes nous attendent dans les prochains mois. »

    Cela promet de jolis billets en perspective, et des bons mots pour réchauffer nos coeurs et égayer nos yeux.

  5. Calvin

    A mon avis, loin de faire amende honorable (quel drôle de concept, d’ailleurs !), la Duflot va sûrement devoir défendre elle-même son usine à gaz, aidée par ses commères (ou compères, ne soyons pas sexistes !) d’EELV.
    On va en avoir des échanges houleux.

    Heureusement qu’avec Valls, le verbe est maîtrisé, la comm hyper bien huilé, à l’essence de térébentine (sans H).

        1. gameover

          Oui d’accord. Valls et Sarkozy ont bcp de points communs certainement nécessaires pour être ministre de l’intérieur.
          Mais ce qui m’étonne chez Valls c’est qu’il appelle toujours Dieudonné en rajoutant M’bala M’bala… comme si l’appeler juste Dieudonné ça serait trop affectueux.

          1. petit-chat

            Oui, c’est possible (les points communs qui les font ressembler à des chihuahuas cocaïnomanes)
            Il ajoute aussi M’bala M’bala pour bien montrer aussi que ce n’est pas un blancos, manière de cracher à la gueule sans le dire.

  6. Gerldam

    Cela ne date pas d’hier que les citoyens se rendent compte des dégâts que peut faire le pouvoir. A Louis XIV, venu en visite à St Malo après un tempête historique et leur demandant ce qu’il pouvait faire pour eux, les malouins répondirent: « Rien, Sire, surtout ne faites rien ».
    Nous avons simplement changé de monarque, en -beaucoup- moins élégant.

    1. bob razovski

      Non, nous avons changé de peuple.

      Au « rien sire, surtout ne faites rien » s’est substitué « oh ouuiiiii oh ouiiii, des sous des sous, une commission, un comité, par pitié faites quelque chose »

      1. Aristarque

        Il me semble sue ce peuple réclame cela avant l’ apparition du moindre problème. C’est du moins ce que prétend l’administration pour se trouver d’ honorables motifs de se mêler de tout et du reste, à grands renforts de budgets et de nuisibles…

  7. pouf pouf

    Quand on ne se moque pas de soi, que peut-on faire ? Merveilleux et arbitrage sont dans un bateau, quand on ne se moque pas de soi en short sur la plage c’est que tout va mal. Les enfants, nos livrets plastifiés, sont insupportables aujourd’hui, j’ai l’impression qu’ils cherchent à imiter les autres trop près de nous pour les circonstances de la saison. Cependant, dès que sans hausser le ton j’intime l’ordre qui scelle l’imminence du départ coercitif évident, nos têtes blondes redeviennent chères et fécondes de gazouillis délicats.

    Mais bon, on s’emmerde quand même sérieusement entre les mots me manquent marseillais et leur conversation au bord d’onomatoper dans la main de l’ennui profond que leur néant occupe et la béance de leurs accompagnatrices compagnes. Le plus beau tatouage de raie du cul de les mots me manquent à nouveau marseillaise et ses boucles d’oreilles « vador en poche, je mettrai vadim ce soir ». Ouais, parfaitement, encore quelque mots pour décrire l’embouteillage qui mène à la vieille pelle et à l’espoir d’une bouteille entre potes.

  8. pete sans pras

    A défaut d’envoyer une équipe avec des barres de fer, des juges peuvent-ils aller torcher le cul de cette bonne Cécile?

    1. Calvin

      Et si chaque propriétaire fixait un cadenas sur la Cécité(*) Duflot ?
      Elle serait incapable de se déplacer, et ça nous ferait des vacances.

      (*) c’est pas une facétie de mon smartphone !

    2. Jeff84

      Hmmm il y a peut-être un truc à creuser : si on empêchait tous les ministres de bosser en leur crevant leurs pneus, en faisant du boucan près de là où ils « travaillent », en piratant et en effaçant leurs bases de données, on aurait sûrement une amélioration durable de notre situation au niveau national…

      1. Calvin

        Houla, c’est de la résistance active 3.0 !
        Vegeta va débarquer dans quelques secondes…
        3, 2, 1…

  9. Kazar

    Pour moi, le pire dans tout ça, c’est que la Duflot, débarquée comme Ministre, a retrouvé son siège de nullité.. je veux dire de député. Je vais sans doute vendre un bien en tant que mandataire en transactions immobilières, je vais donc pouvoir tester grandeur nature les difficultés à venir, et vous en faire part, rien ne vaut l’expérimentation sur le terrain.

    1. Caton

      « Je suis très inquiet pour Cécile, elle est très déprimée, j’ai peur qu’elle fasse une bêtise… comme Bérégovoy… »

      Ah, non, ça c’était Cahuzac, désolé.

    2. Adolfo Ramirez Jr

      Je suis entrain de vendre, hé ben je peux vous le confirmer, chez Kazar : vous allez bien vous marrer!

  10. Bof

    Rhha noooon !! Pas un article sur Duflop !! A chaque fois, ça me fait un PC en moins, écrasé contre le mur, et une journée de merde à errer dans la rue avec un sabre japonais, la bave aux lèvres !
    Qu’attendre de ce type de parasite ? D’un président qui la nomme ministre ? D’une classe politique qui la couve ? De médias qui lui trouve des excuses et lui invente un « poids politique » ?
    Bon, je vais prendre l’air….

  11. Adrien

    La loi Pinel sur les très petites entreprises a été totalement revue au sujet des auto-entrepreneurs. Tout devait changer, et finalement, rien ne bouge vraiment. Valls remet en selle la réforme des collectivités territoriales et va même plus loin et plus rapidement que ce que voulaient faire Sarko et Fillon, après avoir annulé les principales dispositions. On va détricoter sans le faire vraiment mais en le faisant quand même la loi Alur de Duflot.

    C’est toujours du temps de gagné, n’est-ce pas ?

    1. Honorbrachios

      si ça a bien bougé, ils ont augmentés énormement le % ursaff (les taux sont passés de 18.5 à 23.5 puis à 28.5 l’année prochaine je crois et beaucoup beaucoup de complications qui viendront s’ajouter au 1/1/15
      plus de détails là :
      http://www.lecontrarien.com/scandaleux-les-auto-entrepreneurs-seront-desormais-taxes-encore-plus-19-02-2014-france?utm_source=Le+Contrarien+Matin&utm_campaign=57c54245f9-daily_newsletter_2014_02_19&utm_medium=email&utm_term=0_b6dd3f3e5f-57c54245f9-45311105

      1. gameover

        Oui ça n’a fait pratiquement aucun bruit ce nivellement par le haut.

        Un peu comme la contrainte pénale qui s’appliquera bien à tous les délits quelque soit la durée de la peine. Pour masquer le truc ils ont voté la loi avec une application pour les peines inférieures à 5 ans mais dans 2 ans, sans rien voter de plus, ça s’appliquera à toutes les peines.

        A noter aussi que pour forcer les juges à appliquer la contrainte pénale, celui ne peut plus inclure l’obligation de soins hors de cette contrainte. Ainsi, pour être plus clair, si un individu est condamné pour agressions sexuelles a 5 ans de prison et que le juge veut un suivi psychiatrique il ne peut pas mettre le coupable en prison.

        Et si le condamné quelque soit le délit a bénéficié de la contrainte pénale et que ce statut est remis en cause car il ne respecte pas ses obligations, il peut retourner en prison mais la peine initiale sera divisée par 2.

        PS: Contrainte pénale, c’est de la nov’langue : c’est exactement la liberté conditionnelle, mais la pilule passe mieux.

      2. Adrien

        Les taux de cotisations augmentent effectivement (je ne crois pas que ce soit 28,5% à terme mais 25,5% et seulement pour les pro lib).

        Pour le reste, l’article de Sannat est bourré de contre vérités.

        1. Honorbrachios

          contrevérités ? tu peux argumenter? et « que » pour les professions libérales? c’est pas celles qui ne posaient justement AUCUN problème avec aucune autres professions qui se font le plus massacrer

    2. bob razovski

      Ne dit on pas « faire et défaire, c’est toujours travailler » ? Et travailler demande des sous. Donc un gouvernement c’est :

      Un budget alloué à la ponte de la connerie
      Un autre budget alloué à l’enterrement discret de la connerie sus-nommée

      donc 2x plus de dépenses

  12. gameover

    Dire qu’il suffirait de mettre une boîte à idées dans les locaux de EELV et faire tout le contraire.

  13. Nyamba

    Je présente d’avance mes excuses si ce paragraphe a déjà été relevé dans les commentaires – que j’ai à peine survolés, oups – mais : l’idée même de faire amende honorable et de l’annuler est parfaitement impossible : mieux vaut largement présenter une facture démentielle au peuple français qu’avoir le courage d’admettre son erreur est tellement juste que j’en ai l’estomac noué et les mâchoires qui se crispent. Il y a un peu plus d’un mois, je tombai sur cet article (http://ipreunion.com/actualites/reportage/2014/04/17/nouvelle-route-du-littoral-pas-de-retour-en-arriere-pour-george-pau-langevin,25133.html) ; j’aurais aimé alors avoir sous la main cette formule pour couiner ma rage.
    FYI, il s’agit d’un projet de route (pharaonique), la plupart d’entre vous ne l’emprunterez peut-être jamais de votre vie, mais vous allez payer, youpi, parce que la Réunion le vaut bien… Soyez assurés, cependant, que nous sommes nombreux ici à en être désolés 🙁 .

    Sinon, coquille relevée : « les rocambolesques bricolages législatifs que Cécile Duflot nous aura laissé**S** en héritage » . Bisous !

    1. gameover

      Bah ça fait jamais que 2,000E par habitant de la Réunion.
      Pi d’abord c’est une route gratuite et structurante !

        1. Nyamba

          Oh non, le marrant, c’est que la route en question n’est qu’une partie de la route (le nord-ouest, soit deux villes. Deux grosses villes, certes, mais quand même…) qui fait le tour de l’île ! Elle contourne une falaise très méchante (mais sur laquelle il y a des petits oiseaux qu’il faut protéger) qui passe son temps à se casser la gueule sur les voitures, par un énooorme viaduc en mer (bon, 8 ans de travaux prévus, en zone cyclonique, peu importe ; les baleines vont apprécier aussi…). Bon, apparemment techniquement cépapossib’ de passer par le tunnel creusé sous la falaise (le train y passait, jadis) et puis surtout, SURTOUT, on pouvait pas passer par-dessus la falaise (en ligne droite, donc), parce qu’il aurait fallu exproprier des gens et ça, c’est pacoule.
          Ce dernier point n’a pas dérangé le précédent Conseil Régional, qui avait dégagé les gens qui vivaient sur la ligne du futur tram-train (Qui a dit que c’était un nom alakon? Dénoncez-vous, rustres !) ; m’enfin, on parle pas de la même catégorie de personnes.
          Euh, ne cherchez pas de tram-train à la Réunion, le projet a été abandonné (de mémoire, après 18 miyons d’€ d’études, pfff, autant dire pas grand chose. Ils y reviendront peut-être un jour).
          Je ne vous parle pas de la route des Tamarins, merveille du génie civil fraônçais, avec ses ouvrages d’art, ses points de vue imprenables, ses mesures environnementales exemplaires – telles que la plantation d’espèces indigènes sur les bas-côtés, lesquelles vont bien finir par pousser, bordel. C’est une très jolie route, elle me fait souvent gagner du temps pour mes déplacements… Allez si, quand même : http://fr.wikipedia.org/wiki/Route_des_Tamarins (notez le joli paragraphe sur son coût, youpi, bisous).

          1. val

            je connais bien cette route , elle est vraiment dangereuse , je me rappelle l’avoir vue écroulée sur 100m il y a bien lontgemps , heureusement c’était de nuit ,il y avait eu 3 victimes , mais de jour , avec les bouchons …
            mais bon comme vous le dites , j’imagine qu’une solution moins chère aurait sans doute pu être trouvée , j’imagine que l’argent ne sera pas perdu pour tout le monde dans la grande tradition du BTP …

          2. Jeanpierre

            Une autoroute à trente millions le kilomètre. Il y a intérêt qu’elle soit belle et surtout utile. Très utile.

          1. Calvin

            Ou la « route de la fortune » pour détourner un jeu idiot à base de roue, de pognon et de gogos !

        2. max

          C’est un gros rond-point, le plus gros du monde, pour lui montrer le savoir faire français en la matière.

      1. petit-chat

        Déjà la partie habitable de l’ile devient surpeuplée, faire une route pour bouffer encore de la place va permettre le vivrensemble bien serré les uns contre les autres.
        Il n’y a pas pire homme politique qu’une femme.

        1. Nyamba

          La route est un viaduc en mer, et ne concerne aucune zone d’habitations.
          Notez qu’il y aurait plein de parties habitables, sur l’île (ah, ce Cœur de Parc National…)… Il n’y a, par contre, pas tant de place que cela sur le littoral. Les gens qui veulent s’agglutiner du côté des lagons et au soleil toute l’année, en revanche, il y en a tellement qu’on a fait ce magnifique projet gratuit structurant de basculement des eaux (http://fr.wikipedia.org/wiki/Basculement_des_eaux). A noter que seule l’expression « gigantesque gâchis écologique et financier » est appropriée dans l’article wiki, qui omet plein de petits détails fun sur les impacts effectifs du projet. Tout ça pour planter de la canne à sucre dans l’ouest, comment dire… « Rhhaaaa » est ce qui me vient spontanément à l’esprit.
          Pour le reste, je prévois un voyage que j’espère fructueux dans un pays où il y a plus de moutons que d’êtres humains – c’est vous dire si j’apprécie le vivrensemble :mrgreen:

  14. Sabrauclair

    Autre idée hallucinante de la loi ALUR: quand un propriétaire veut donner congé à son locataire pour reprendre le bien pour l’habiter (lui ou ses enfants, par exemple) il doit justifier de son intérêt à reprendre le bien!

    On tombe bien dans le système soviétique. Maintenant, vous devez rendre des comptes et étaler vos justificatifs pour prouver que vous êtes en droit d’habiter à la place du locataire.

    Bienvenue en République Populaire et Démocratique de France!…

    1. royaumont

      c’est à se demander si l’idée n’est pas justement de décourager les investisseurs privés pour étatiser au maximum le système.
      La collectivisation est en marche…

      1. Bof

        Il a fallu des décennies pour que le gouvernement reconnaisse que « ceux qui créent des emplois sont les entreprises » (et non l’état)
        Combien de décennies avant qu’ils ne comprennent que ceux qui créent des logements sont les investisseurs ? (et non l’état)

        1. gameover

          « Il a fallu des décennies pour que le gouvernement reconnaisse que « ceux qui créent des emplois sont les entreprises » (et non l’état) »

          Oh ? T’habites où ?

        2. David

          Le gouvernement n’a rien reconnu du tout ! Et il va même plus loin : grâce à ses « Pactes » il pourra facilement se défausser sur les entreprises de la responsabilité de l’explosion du chômage.

          Je les entends déjà couiner :
          « le chômage continue d’augmenter, houiiiin pô d’ma fôt, c’est à cause des vilaines entreprises qui font rien qu’à pas créer d’emploi »

      2. yp

        Ce n’est pas à se demander… C’est bien le but !

        Ceux qui nous dirigent ne sont pas des débiles, ils savent très bien ce qu’ils font et pourquoi ils le font.

  15. Toufou

    « Pire encore, l’explosion paperassière faisant suite aux prouesses législatives de Duflot ont laissé plus d’un vendeur ou d’un agent immobilier pantois.  »

    Il faut vraiment le voir en vrai, ce qui est mon cas, pour y croire. Gràce à Madame DUFLOT, la promesse de vente d’un simple parking peut communément comporter 300 pages. J’ai bien écrit 300, ce n’est pas une erreur ni une exagération. De la part d’un ministre qui se dit « protecteur de l’environnement », ça semble irréel, et pourtant c’est bien vrai, et c’est en France.

    Pour que cela ait été possible, c’est à dire pour que cette loi ait été voté puis rendu applicable, pour de vrai, après tous les longs discours, il a fallu que cette loi passe toutes les (longues) étapes de la préparation et de la validation d’une loi.
    Et pourtant il en ressort une évidence : Madame DUFLOT n’a même pas pris le temps de mettre à l’essai, même rapidement, les conséquences pratiques et juridiques de son projet, sans quoi le premier agent immobilier, notaire ou syndic venu les lui aurait fait remarquer. Et elle aurait en conséquence un peu simplifié et rationalisé son texte.

    En supposant cette loi absolument indispensable (il était sans plutôt indispensable de ne pas la promulguer, mais admettons-le malgré tout ), elle aurait donné par exemple un peu de temps aux professionnels pour s’organiser et s’y préparer, ne fusse que quelques semaines … Ensuite elle aurait évité de sanctionner l’absence d’un bout de paperasse insignifiant par … l’annulation pure et simple de l’acte par la seule volonté de l’acquéreur ! Enfin bien sûr, en tant que militant « écologiste » elle aurait réfléchit à des solutions pratiques pour permettre de transmettre toutes ces paperasses sous une forme un peu moins destructrice pour l’environnement que celle d’imprimer l’équivalent papier d’un botin de téléphone (au minimum) à chaque passation d’un contrat de ce type. Par exemple en permettant et prevoyant une consultation en ligne de ces documents, ou tout au moins la possibilité de les transmettre par emails, clouds et autres outils du 21ème siècles.

    Cette loi, sous tous ses aspects (ventes, construction, locations, ..) est d’un amateurisme édifiant et va sous de nombreux aspects à l’encontre même du but poursuivi. On dirait le travail d’un collégien qui a visiblement des difficultés à comprendre l’enseignement du professeur et que le reste de la classe n’ose même pas railler tant il fait preuve de courage face à ses difficultés.

    Et c’est bien l’auteur de ce « travail » qui nous gouverne et nous explique ce qui est bien ou mal …

    1. gameover

      Un peu étonné que tu essaies de ménéger la chèvre et le chou en proposant que les documents soient annexés dans un mail etc…
      En faisant ainsi tu rajoutes une couche.

      A l’extrême extrême extrême limite il suffirait simplement de dire que l’acheteur a eu accès aux éléments concernant la copropriété bien que je ne connaisse pas d’acheteur qui ne se soit enquis des décisions des dernières assemblées de copro afin d’avoir connaissance des travaux envisagés sachant si mes souvenirs sont bons que les travaux déjà votés doivent être payés par le vendeur.

      Finalement je me demande ce que toute cette paperasse est censé résoudre à part un non-problème.

      1. Toufou

        D’une façon générale je trouve que la critique utile nécessite de montrer qu’on s’est penché sur le sujet, et si la critique est négative d’expliquer en quoi le but poursuivi est stupide ou non atteint, et si possible, de proposer des solutions. Ce que j’ai fait donc.

        Mais je suis entièrement d’accord avec vous sur le fond.

        D’ailleurs j’écrivais : « En supposant cette loi absolument indispensable (il était sans [doute] plutôt indispensable de ne pas la promulguer, mais admettons-le malgré tout ) »

        1. gameover

          C’est le coté inchoatif du « admettons » dans ta phrase :

           » il était sans plutôt indispensable de ne pas la promulguer, mais admettons-le malgré tout  »

      2. royaumont

        A quoi sert cette paperasse ? C’est simple :
        1er temps : embauche d’une cohorte de fonctionnaires pour mettre au point la règlementation.
        2nd temps : embauche d’une légion de fonctionnaires pour faire appliquer ladite règlementation.
        3ème temps : embauche d’une armée de fonctionnaires pour vérifier que tout fonctionne comme prévu.
        Ca s’appelle l’Etat stratège en lutte contre le chômage…

        1. Kazar

          Je viens de lire sur un site : 100 décrets d’application !!! Du pur délire, le contentieux va exploser, miam miam !!!

          1. Aristarque

            Moi, j’aimerais bien que leur nouvelle réglementation sur la réduction des chasse d’eau WC soit mise en étude puis adoptée. Moi aussi, je suis pour le capitalisme de connivence quand je peux en profiter !!!! 😆

            1. petit-chat

              Harry & Jacob & Delafon ?
              Vu le style et la culture, j’aurais pensé vous voir vous épanouir dans un milieu moins…aquatique et cynégétique, tout à la fois.

    1. calc80

      J’ai beaucoup aimé le coup du règlement de copro de 1815 interdisant de garer son cheval dans le hall de l’immeuble… information retrouvée car puisqu’il faut retrouver le règlement d’origine.
      Moi dans a grotte, j’ai mis en place un règlement de copropriété néandertalien (donc d’origine encore plus pure que 1815) : j’ai peint des mains détourées sur les murs pour bien montrer qu’on ne rentre pas dans ma grotte les mains sales… Avis aux acheteurs de mon bien multimillénaire. Pour photocopier le règlement « original », s’adresser au fond de la grotte où se trouve un scribe, sa pierre et son burin.

    1. Aristarque

      Celle là ? : Il est connu des étudiants d’économie pour sa boutade : « le contrôle des loyers est le moyen le plus efficace de détruire une ville, avec le bombardement ». (source wikipédia)

  16. calc80

    Que Duflotte est pénible avec sa loi… Allez : +1 sur mon compte de pénibilité citoyen. A ce rythme, la retraite dans quelques mois…

  17. Peste et coryza

    Vous sous estimez La gourde des flots…

    La clientèle du PS est souvent multi proprio et tient à ses rentes.
    La Duflot a donc parfaitement fait son boulot : scléroser le marché pour que rien ne change (et surtout ne s’adapte pas à la réalité de l’appauvrissement des actifs).

      1. vengeusemasquée

        Ah mais non ! Cela ne risque pas d’arriver. Non Môssieur ! Pas en France. Et pourquoi ? C’EST COMME CA !

      2. Kazar

        Effondrement de la bulle ? Ce n’est pas avec le nombre de logements construits chaque année, et une réglementation qui incite à ne plus louer (et donc à ,ne plus investir pour acheter dans le neuf) que l’offre va augmenter, et donc les prix baisser…

        1. petit-chat

          Je ne sais pas :
          – impossible de louer (normes à la kon, paperasse, risque de ne pas être payé, difficulté pour virer les locataires que je qualifierai pudiquement (vu que quelques femmes côtoient ce site en contribuant à son succès !), d’indélicats)
          – impossible de vendre au prix espéré (pas de boulot stable pour les intéressés, pas de revenus suffisants et pérennes, donc pas de crédit) implique une baisse du prix de vente proposé)
          -d’où baisse du prix proposé, sans changer les conditions précédentes, aggravées par la Criiise (qui est derrière nous ).
          -plus tous ceux qui veulent se débarrasser de leur bien pour se tirer, à n’importe quel prix, celui-ci ne représentant plus désormais que quelques années de contribution obligatoire au collectivisme sous forme d’impôts, prélèvements, mise aux normes obligatoires

  18. Paroxystique

    « MERCI CÉCILE
    On ne peut pas toujours dire que les politiques et les membres du gouvernement ne font rien. C’est faux. L’action de Cécile Duflot a eu un impact sur le logement: La construction des logements s’est effondrée et la loi Alur a provoqué un ralentissement sans précèdent des ventes de biens compte tenu de la masse de documents nécessaire aujourd’hui à une transaction. Sacrée Cécile. On la regrette déjà. »

    http://www.monfinancier.com/finances/journal-de-monfinancier-c1/morning-de-marc-fiorentino-r1/ras-le-bol-du-sabotage-economique-17861.html

    1. Aristarque

      Je le mets en texte car les vidéos, sur smartphone…
      Zéro croissance. Un chômage qui grimpe. Un pouvoir d’achat en berne. Et un retard qui se creuse avec tous nos voisins. Et pendant ce temps, des groupes et des corporations ne pensent qu’à défendre leurs privilèges même si cela doit accélérer notre chute. On ne peut pas parler de revendication. C’est tout simplement du sabotage économique. Le même qui a détruit notre industrie.
      GRÈVE DES TRAINS…
      Journée de grève dans les transports. Ce qu’il se passe aujourd’hui est l’illustration parfaite du mal Français. Une journée suffit à comprendre ce qui bloque la France. D’un côté les usagers de la SNCF pris en otage par des syndicats irresponsables et de moins en moins représentatifs. Des syndicats vent debout contre une réforme qui n’a pourtant aucun impact sur leur statut, alors que c’est le statut même de cheminots qu’il faudrait réformer en profondeur.

      ET PROTESTATION DES TAXIS
      A l’heure où le leader des voitures de tourisme avec chauffeur, Uber, lève aux États Unis 1.2 milliards de dollars sur une valorisation de 17 milliards, ici c’est une corporation qui défend encore son pré carré et rejoint tous ceux qui veulent bloquer la concurrence.Tout cela me rend dingue. Le pays coule lentement mais sûrement et certains continuent à l’enfoncer. Rajoutez à cela un gouvernement et des politiques sans aucun courage qui cède à la moindre grève ou à la moindre menace et vous comprenez pourquoi on ne décolle pas. Voir l’édito en vidéo

      PAUVRE SECTEUR PRIVÉ
      Et pendant ce temps l’écart se creuse entre secteur privé et fonctionnaire avec une discussion aujourd’hui entre les syndicats et le gouvernement sur la baisse des cotisations salariales pour deux millions de fonctionnaires. Vivement qu’on soit tous fonctionnaires et qu’on en finisse.

      VOUS LES FEMMES…
      Notre président, notre Julio Iglesias national, continue à alimenter son image d’homme à femmes. Il a dégagé trois conseillers à l’Élysée, Thierry Rey sur le sport, David Kessler à la culture et surtout l’ancien banquier d’affaires Emmanuel Macron pour les remplacer par trois femmes, respectivement Nathalie Ianetta, Audrey Azoulay et l’économiste de la Bank of America Laurence Boone. Il est trop fort. Vraiment trop fort. Personne ne peut lutter. À quand un film: « Welcome To the Élysée Palace…. »

      BONNE NOUVELLE?
      La production industrielle est en hausse de 0.3% en Avril après une baisse en Mars…Mais elle est toujours 16% plus faible qu’en 2008.

      APRÈS LES TALIBANS
      Au Pakistan, c’est Al-qaida qui fait exploser une partie de l’Irak. Bravo Barack.

      LA BOURSE ENTRE EN BOURSE
      Euronext a annoncé qu’il se coterait le 20 Juin à une valorisation d’environ 1.5 milliard d’euros avec une levée d’environ 1 milliard d’euros. On apprend que les dirigeants et le conseil d’administration toucheront 6.8 millions d’euros plus des actions, en fonction de la performance, pour un bénéfice de 87.5 millions d’euros l’année passée. Est-ce qu’il vaudra mieux être dirigeant qu’actionnaire ?

      MERCI CÉCILE
      On ne peut pas toujours dire que les politiques et les membres du gouvernement ne font rien. C’est faux. L’action de Cécile Duflot a eu un impact sur le logement: La construction des logements s’est effondrée et la loi Alur a provoqué un ralentissement sans précèdent des ventes de biens compte tenu de la masse de documents nécessaire aujourd’hui à une transaction. Sacrée Cécile. On la regrette déjà.

      LE LIVRE D’HILLARY
      Hard choices est en vente. 1 millions de livres pré commandés et une estimation des ventes à 2 millions. Elle a reçu une petite avance garantie de 14 millions de dollars… Scandaleux qu’elle dépasse nos grands penseurs Marc Lévy et Guillaume Musso…

      SURPRENANT
      On apprend à l’occasion que George Bush a battu Bill Clinton( 2,082,000 ventes de Decision Points contre 1,659,000 pour My life de Bill Clinton) et l’autobiographie de Barack (2,053,000) pour Dreams from my father… Un livre de George Bush…

      VOILA C’EST TOUT
      BONNE JOURNÉE
      MAY THE FORCE BE WITH YOU

    1. Nyamba

      C’t’une blague ? « ces policiers d’un nouveau genre, armées de pistolets à eau de couleur rose ou vert fluo… » (oui, j’ai gardé la faute de grammaire originale…)

      1. Calvin

        Il n’y en a pas, il n’y a que des femmes qui pourront supporter le ridicule de ce genre d’armes !
        :mrgreen:

        1. Calvin

          (Il n’y a pas de faute à « armées », bien sûr, mais il fallait écrire policières)

      2. petit-chat

        Tout ce que je retiens de cet article prépositoire (Frankin), c’est que la police est genrée, et pourtant Belkassine n’est pas (encore) minustre de l’intérieur.

    2. Jeanpierre

      Libé a repris une info du GORAFI? parce que le coup des pistolets à eau, c’est tellement cruche et benêt que j’ai un gros doute. C’est pas possible. Enfin, (et je vais encaisser mon point godwin sans problème) dans le bunker d’Hitler, dans les derniers jours de la guerre, Himmler planchait sur le problème épineux des moustiques, la façon de les combattre et les différentes méthodes de sensibilisation des officiers au problème « moustiques ». Donc, les pistolets à eau sur les cigarettes pendant que la France s’effondre, finalement…

      1. Black Mamba

        Oh … j’ai vu à Sydney des panneaux interdiction de fumer qui englobait à l’intérieur d’un établissement et périmètre de tant de mètres autour du dit établissement 🙂

        1. gameover

          A Alice Springs j’ai été scotché quand après avoir pris mon p’ti dèj à la terrasse plein vent d’un café qui occupait la moitié de la rue piétonne, le serveur est venu me dire d’éteindre ma cigarette.
          Il m’a explique que le patron avait pris cette réglementation absurde et illégale car ça éloignait les aborigènes qui se plantaient tout l’après midi sur la terrasse avec une seule consommation mais en fumant continuellement.

          On peut presque dire que 100% des aborigènes fument et boivent en Australie, l’oisiveté aidant. Ils n’ont pas pris le meilleur de ce que la civilisation leur a apporté… sauf les aides, car il faut bien dire que pour se faire pardonner (et faire plaisir aux écolos) l’état australien a ouvert les vannes en grand à coup de Mds de $.

      2. gameover

        Pas tant une blague que ça. Melbourne c’est en cours.
        Et en plus les produits pour cigarette électronique sont interdits de vente.

        Le socialisme c’est la capacité à rendre réelles les blagues du premier avril.

      3. David

        A NY City c’est le 1er avril tous les jours : interdiction de fumer quasiment partout, dedans comme dehors, parcs, places, rues etc.

        On dit que les USA sont souvent précurseurs de ce que fera l’Europe plus tard …

  19. Adrien

    Sinon HS : Sud-Rail veut comme d’habitude le beurre, l’argent du beurre (payé par les autres) et la crémière en prime (à la convention cheminote, bien évidemment).

    « Il n’a entendu aucune des revendications [de Sud-Rail], notamment celle de la reprise de la dette [de RFF] par l’État et aussi celle qui consisterait à mettre en place une seule convention sociale pour tous les salariés du rail, alignée sur celle des cheminots ». http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/06/12/97002-20140612FILWWW00110-sncf-le-syndicat-sud-a-claque-la-porte-des-negociations.php

    Il n’y a qu’un gros 20% de grévistes à la SNCF, en baisse par rapport à hier.

  20. Flash

    Je confirme que le compte pénibilité est une immonde catastrophe, prévue par les DRH depuis des mois.

    Je peux vous trouver un article dans la Revue des DRH de début 2013 pour en attester, si vous voulez. Cet article liste toutes les « incertitudes » et les « complications » qu’entraîne ce compte pénibilité.

    Et croyez-moi : c’est euphémisé, et c’est fort long.

    En clair, ça va être un gros bordel sans nom, peu effectif dans nombre d’entreprises, avec perte de temps et d’énergie pour les autres.

    Quant à la loi ALUR, je préfère éviter d’en parler.
    Par pudeur.

    1. royaumont

      Pour le compte pénibilité, je pense que ça va être assez simple : les critères objectifs étant inexistants ou non mesurables, chaque profession va négocier la pénibilité de son métier.
      Donc, là où les syndicats sont forts, la pénibilité reconnue sera élevée, là où ils sont faibles, elle n’existera même pas.
      Donc ceux qui se goinfre déjà pourront en reprendre et les autres paieront la différence.
      Rien de nouveau sous le soleil.

    2. Kazar

      Les avocats en droit social vont se frotter les mains, comme je le fais en droit immobilier avec la loi ALUR et ses 100 décrets d’application 🙂

      1. Kazar

        Avant nous étions spécialisés dans une ou plusieurs matières, maintenant, grâce aux socialistes, il suffira d’être spécialisé sur une loi tellement celle-ci sera énorme, complexe et surtout incompréhensible 🙂
        Je plaisante, car en fait, l’inflation législative est une vraie plaie pour tous les professionnels du droit, il devient impossible de faire correctement son métier, car il faut passer la majeure parti de son temps à surveiller l’évolution des lois 🙁

          1. gameover

            Pas obligatoire justement car le juge est lié par les demandes des parties. Ce n’est pas à lui de soulever un moyen d’office quand un demandeur s’est planté dans sa demande.

            On dit que les parties maîtrisent la cause du procès.

            « Da mihi factum, tibi dabo jus »

            S’il en était autrement, la partie qui succomberait pourrait attaquer le juge, ça serait croquignolet.

            Donc le juge utilise les moyens soulevés par les parties, vérifie leur légalité et donc n’a pas besoin de connaître le droit sur le bout des ongles. Bien souvent c’est toi qui lui apprend des trucs.

            Le seul cas où un juge peut intervenir c’est sur une règle d’ordre public qui est une règle que les parties à un contrat ne peuvent pas écarter : même si le propriétaire d’un local que tu loues t’autorise à l’utiliser pour une maison close… bah tu peu pas 🙁

  21. max

    Ce qu’il y a de drôle en France c’est que ca gueule en permanence contre le’Euro trop cher, l’UE…

    Mais pour s’attaquer aux problèmes franco-franchouilles comme l’immobilier, qui plombe le pouvoir d’achat et pour une bonne part l’économie, ils sont foutus de mettre quelqu’un qui tienne la route.

    D’ailleurs, si il y a retour au Franc, je ne vois pas ce que ça changera à l’immobilier français.

    1. gameover

      C’est assez intéressant cette décision inique de l’état autrichien.
      Comment un état laïque peut décider ce qui est et ce qui n’est pas une religion.
      Vivement que quelqu’un se propose en fRance pour fonder cette église.
      Je verrai bien le minustre de l’intérieur (et donc des cultes) venir à la soirée d’inauguration avec passoire sur la tête.
      S’il ne venait pas ou ne mettait pas la passoire sur sa tête ça serait clairement de la discrimination, rapport au CRIF et à la kipa.

  22. Hugues001001

    Qu’on se rassure, cet échec monumental n’empêchera nullement la Duflot de poursuivre une brillante carrière politique. Ainsi va la France.

    1. bob razovski

      C’est même tout le contraire : elle a maintenant des références au bas du CV.

  23. Kekoresin

    Que dire? que faire? Les nuisibles collectivistes de l’égalité à coups de truelle dans la gueule sont encore dans l’idéologisme destructeur.

    Nombre de mes propriétaires bailleurs ont vendu et foutu le camp vers des contrées plus sereines où la parole de l’état ne change pas toutes les 5 minutes et où la propriété privée est respectée. L’état français est un état voyou et spoliateur. Au même titre que les punitions fiscales, Duflot la tigresse du goulag a poussé un peu plus les forces vives de ce pays à l’exil.

    Un pays sans riches est un pays pauvre. On y va, on le sait, et on accélère le processus histoire de garder la main et se distribuer ce qu’il reste à gratter. Nos intermittents de ce triste spectacle se foutent royalement de la France et de son avenir, eux ont les moyens de se tirer comme bon leur semble ou bien de rester au-dessus des ruines parce que c’est toujours fun d’être entourer de pauvres, ça donne un p’tit goût au caviar, don’t you think my dear Julie!

  24. Black Mamba

    Ben, alors il n’y a plus personne … Vous êtes tous entrain de regarder le Foot … 😛

    1. Calvin

      Profité du temps pour une soirée plage-bord de mer.
      Rien à foot de la croupe du monde…
      Puis je suis marseillais et je m’en tape se L’OM…

    2. David

      Le foot, le foot, le foot ! La France est fou … hum !

      En fait, le foot, j’en ai strictement rien à branler du tout

      voilà

      1. Black Mamba

        Moi aussi en général sauf quand c’est le Brésil qui joue … et là je suis au diapason avec ma maman qui s’y trouve 😉

  25. lxy

    Pour un compromis de vente d’une maison traditionnelle ayant bien plus de deux cents ans dans un village de la haute montagne corse il a fallu faire un certificat pour les termites, alors que pas un seul ne s’est jamais aventuré la-haut, un certicat pour le plomb, alors qu’en Corse quand on a la chance d’avoir du plomb c’est pas pour en faire des canalisations, et un certificat pour l’amiante alors qu’il n’y a ni chauffage central, ni isolation dans des maisons où l’ isolation naturelle se fait avec les murs de granit de 1 m d’épaisseur. A quoi aurait pu servir cette amiante ? Y’a personne à qui serait venu l’idée de dire que les contrôles ne seraient à faire que là ou il y a une suspicion justifiée du risque….

    1. Aristarque

      Je l’ai déjà dit : dans la mesure où des guignols ne trouvent rien à redire à l’implantation de WC et toilettes handicapés dans des refuges de haute montagne, il faut s’attendre à tout et au reste.
      Pourquoi pas des rampes d’accès ou mieux des ascenseurs ?
      Il faut vivre avec son temps et le pognon des autres…

    2. gameover

      « … les contrôles ne seraient à faire que là ou il y a une suspicion justifiée du risque….  »

      Tout est suspicieux… d’ailleurs la corse… tu chercherais pas des fois à faire de l’évasion fiscale… ah ah…

  26. Pingo

    Le graphe m’avait tordu de rire à l’époque. J’ai suivi l’avancement du « vous êtes ici » avec délectation au fil de vos posts : une véritable tragédie ou une chronique d’une catastrophe annoncée.

    Tout était écrit. La je dis « Bravo Mr H16 ».

  27. Jga

    De ce que raconte le « journal de [ma] commune » (financé avec des impôts, donc ça doit être vrai), la loi ALUR aurait supprimé le COS. J’avoue ne pas avoir vérifié. On pourrait se réjouir que le droit de propriété soit écorné par un truc de moins, mais je frémis d’avance en imaginant l’avalanche de restrictions débiles que les services d’urbanisme vont ajouter aux sévices existants pour compenser cette intolérable perte de leur légitime pouvoir de nuisance, eux qui savent mieux que le citoyen lambda comment il doit construire son habitation.

    1. Black Mamba

      Pour notre cas , nous avons notre local situé près de l’Eglise … Nous sommes obligés de passer par l’architecte de France pour avoir la moindre autorisation 🙁 , on n’a pas vu de différence …

      1. Jga

        L’ABF est un autre genre de nuisible, mais qui en général ne peut sévir qu’à 500m du lieu « protégé » et uniquement en cas de co-visibilité. Il y a des exceptions quand c’est toute une zone, ainsi dans la plaine de Versailles ils font sans justification la pluie et le beau temps sur des km. Par exemple, un nouveau bâtiment d’une ferme (il en reste) s’est vu affûblé d’un toit rouge pétard qu’on voit à plusieurs kilomètres de distance grâce à l’heureuse intervention d’un ABF qui a sauvé la situation face au propriétaire qui voulait un banal truc en ardoises qui serait passé inaperçu. Mais le même n’hésitera pas à vous interdire un vélux qui risquerait de « défigurer » la zone. Et tout ça grâce à nos impôts.

  28. bob razovski

    « je frémis d’avance en imaginant l’avalanche de restrictions débiles que les services d’urbanisme vont ajouter aux sévices existants pour compenser cette intolérable perte de leur légitime pouvoir de nuisance, eux qui savent mieux que le citoyen lambda comment il doit construire son habitation. »

    Je vois bien un troc entre les mairies et le législatif : vous arrêtez votre fronde contre la réforme des « rythmes scolaires » et vous récupérez les pleins pouvoir sur le PLU.

    1. Jga

      Très plausible, d’autant que le citoyen s’y fait doublement entuber , que ladite ALUR pourrait avoir déjà du plomb dans l’aile (pour les termites et l’amiante, faut voir), et qu’ainsi tout retombe à la normale in ordnung.

  29. Nico 13

    Bonjour à tous.
    Je me permets de remonter cet article.
    Bon apparemment, nos politiques n’ont toujours pas compris que si l’immo coûte cher dans ce pays, c’est parce que l’Etat intervient beaucoup dans ce secteur.

    L’accès au PTZ va être élargit et la loi sur l’encadrement des loyers ne va pas être revue voir même supprimée.
    Source : http://www.lepoint.fr/economie/manuel-valls-veut-aider-les-francais-a-acceder-a-un-logement-25-06-2014-1840219_28.php

  30. gaudine

    Duflot c’est tellement planté avec sa loi qu’elle a été dégagée par Valls sans ménagement au point même qu’il a renommé sa loi duflot en loi Pinel cf. http://loipinel-gouv.org .En même temps on a jamais vu quelqu’un foutre un secteur entier de l’économie par terre en aussi peu de temps

Les commentaires sont fermés.