Ecotaxe, le phénix du périphérique parisien

Au cours de l’été, on apprenait qu’Anne Hidalgo, la nouvelle maire de Paris, cherchait 400 millions d’euros pour boucler le budget 2015 de la capitale française, trou qu’elle avouait avoir découvert à sa prise de fonction, alors que s’agitait encore le petit mouchoir blanc de Delanoë, parti avec un grand salut à la noce qui fêtait l’arrivée d’une femme à la grande mairie parisienne… Bonne nouvelle : un début de renflouement est déjà sur les rails. Et s’il ne s’appellera pas « écotaxe », c’est seulement pour des raisons marketing.

Eh oui, tel un phénix ragaillardi par une saine période de détournement d’attention, l’écotaxe semble repointer le bout de son nez.

Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’actualité l’année dernière, l’écotaxe est ce concentré de punition écologique taxante tout droit sorti de l’alambic maléfique du capitalisme de connivence dont on pourra retrouver l’illustration ici, et qui aura permis d’entériner un transfert de fonds de 800 millions d’euros de la poche des contribuables vers celle de la société Ecomouv et de l’État, jamais perdant au petit jeu de la ponction des moutontribuables.

ecomouv

Et voilà donc Anne Hidalgo qui ressort le projet de ses cartons moisis où le gouvernement l’avait sagement enfermé en attendant que la pression redescende. De façon fort peu commode, la récente mise à feu du centre des impôts de Morlaix, provoquée par une crise de panique soudaine suite à une lourde phobie administrative de maraîchers locaux, aura rappelé aux Français les aventures des Bonnets Rouges bretons qui démontrèrent il y a presque un an que le consentement à l’impôt ne va pas forcément de soi, même si celui-ci se camoufle en taxe, et même s’il se pare d’un plumage écolo. Mais après tout, si ça ne se passe pas bien en Bretagne, peut-être qu’à Paris, cela pourra se mettre en place sans problème ?

C’est, en tout cas, à cette expérience que vont goûter prochainement les Parisiens et ceux qui auront le malheur de transiter par la capitale, puisque le Conseil de Paris s’apprête à voter, fin septembre, la mise en place d’un péage de transit poids lourds sur le boulevard périphérique. Histoire de faire gentiment passer le suppositoire à ailettes, le coûteux dispositif sera d’abord expérimenté « à blanc » dès le 1er octobre prochain, jusqu’à la fin de l’année, c’est-à-dire que les factures ne seront pas envoyées aux vilains impétrants qui, toute honte bue, continueront de pratiquer des déplacements polluants sur le périphérique parisien. Dès le 1er janvier 2015 en revanche, bim, les routiers, qui sont sympas et suffisamment dodus pour payer, seront mis à contribution.

oh yes

Pour donner un ordre de grandeur, Christophe Najdovski, taxateur en chef et adjoint EELV chargé des bouchons transports à la mairie de Paris, explique que la taxe, qui ne touchera que les camions de plus de 3.5 tonnes (i.e. : tous), s’élèvera en moyenne à 0.13€ du km et devrait rapporter 5 millions d’euros par an à la Mairie de Paris. Vous voyez, 0.13€/km, c’est vraiment une petite misère de rien, ce serait dommage de s’en priver. Et puis, cinq millions, c’est vraiment modeste, on frise le symbolique (rien de punitif là-dedans, mes petits amis), à tel point que ces sommes seront utilisées pour développer des moyens de transports alternatifs (au camion) comme le ferroutage (bon certes, il y a du travail entre les grèves, les soucis de ponctualité et l’infrastructure très vieillissante), le fluvial (pas du tout encombré, tout à fait compétitif et permettant vraiment d’aller où on veut) et le vélo ahem bon bref vous avez compris. Et puis, excuse ultime, le but n’est pas (évidemment) de récolter de l’argent, mais seulement de « s’attaquer au transit international du boulevard périphérique, source de beaucoup de nuisances pour les riverains », selon Cricri le taxeur-écolo.

hidalgo lama

Autrement dit, pour lutter contre une nuisance, nos vaillants élus écolos ont trouvé une superbe parade : une autre nuisance, taxatoire celle-là. Voilà qui est malin comme tout. Et voilà qui n’aura bien sûr aucun effet adverse, c’est garanti sur facture. D’une part, comme le montant est faible, les livraisons parisiennes ne subiront aucune hausse de prix. C’est dit. D’autre part, les camions qui transitent ne choisiront pas de modifier leur trajet, venant ainsi s’agglutiner sur d’autres portions de routes, moins prévues pour leur gabarit ou leur nombre. Là encore, c’est dit, il n’y aura pas de modification comportementale. Et enfin, tout ceci va positivement réjouir les Parisiens et les autres, en camion ou pas, parce qu’ils savent pertinemment que le système ne les concernera jamais : il semble évident que les portiques écotaxe ne s’occuperont jamais des voitures particulières, parce que ce serait trop méchant, bien sûr.

Et puis bon, il faut bien trouver un moyen de lutter contre la pollution, mes petits amis. Paris vient de sortir, une nouvelle fois, d’une terrible semaine de nuées pestilentielles et cette taxe va, à n’en pas douter, s’ajouter à la lutte contre les méchantes activités polluantes de l’Humanité contre lesquelles, justement (ça tombe bien !) Anne Hidalgo et (accessoirement) François Hollande ont consacré quelques heures en allant faire les marioles représenter la France à New-York au Sommet pour le Climat, après avoir cramé quelques milliers de litres de kérosène pour ça, en toute cohérence.

Ici, on évitera de se pencher sur le paradoxe évident qui consiste à concilier l’envie de voir un comportement changer avec une taxe (pour forcer les camions à moins polluer dans le cas qui nous occupe) et, en même temps, à tout faire pour conserver le même comportement et les camions sur les routes qui leur sont adaptées (mais taxées), afin de gagner des thunes.

wtf dogs

Enfin, ne critiquons pas. Après tout, la mairie de Paris ne fait qu’appliquer les décisions du gouvernement puisque, comme le justifie (piteusement) Cricri le taxeur-écolo, ce dispositif « n’est que la déclinaison parisienne de décisions prises cet été au niveau du gouvernement » et que le boulevard périphérique fait simplement partie des 4000 kilomètres touchés par ce péage dans l’Hexagone. En clair, ce n’est pas complètement de la faute à Hidalgo, c’est aussi pas mal la fotogouvernement qui avait simplement « mis en pause » la petite vexation fiscale écolo-fumiste.

Finalement, qu’il doit être facile d’être politicien dans ce pays ! Lorsqu’un problème se pointe, une taxe semble l’alpha et l’oméga des solutions pratiques pour le résoudre. La pollution parisienne, notamment liée à l’abaissement constant des seuils de déclenchement des alertes et à l’augmentation assez consternante des bouchons par une politique de tabassage systématique des voitures, disparaîtra, d’après Hidalgo, sa clique parisienne et plus généralement, nos fiers députés, grâce à l’introduction d’une taxe tartinée d’écologie. Ben voyons.

Le non-politicien, individu benêt et un peu fruste, se serait niaisement attelé à redonner à la voiture une place pour circuler, à aménager des voies plus praticables, à rendre le passage de Paris aussi simple que possible tant pour les banlieusards en transit que pour les camions en voyage. Sans dogmatisme, il aurait vite compris que non, la voiture n’est pas remplaçable partout, en tous lieux et en tous temps, par de mignons petits vélos d’une tonne chaque avec de jolis calicots « Vélib », que les impératifs modernes imposent une réduction des prix des taxis (par exemple grâce à une saine concurrence, déjà introduite par des moyens judicieux comme Über ou Allocab), et que griller 50L/100 dans des bus à moitié vides la majeure partie du temps n’est pas vraiment une option écologique, responsable, citoyenne et durable.

Mais voilà. Le non-politicien n’est pas élu, n’a pas le pouvoir de décider à la place des autres ni de lancer un Ta Gueule C’est Magique™ lorsque la réalité contredit les espérances collectivistes. Alors les Parisiens, comme bientôt le reste des Français, auront l’immense plaisir de découvrir, bientôt, l’écotaxe. Aujourd’hui, les camions. Demain, tous les autres.

Réjouissez-vous, vous allez encore payer.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires254

  1. Le Gnôme

    Ce n’est qu’un ballon d’essai, les camions passeront ailleurs, la prochaine est le péage pour entrer dans Paris, ce qui incitera les entreprises à en sortir.

    1. Aristarque

      Cela va être un plaisir! Le trafic poids lourds du périph’ va se reporter en grande partie sur l’A86 qui n’a pas besoin de cela pour connaître très fréquemment la thrombose. NOus aurons le renouvellement de l’impôt sur les portes et fenêtres qui amenuisaient considérablement le nombre d’icelles, donc un impôt en régression avec un confort dégradé pour les occupants…

        1. Aristarque

          Il est vraisemblable que c’est une étape future ainsi que pour l’ A104. De même pour les véhicules utilitaires puisque ce seront les entreprises qui paieront mais pas le gentil électeur de cette clique…

        2. HerveLE

          oui, mais vous ne voyez pas le tableau global. L’idée à terme c’est evidemment de rentre piétonnes l’A86 et le périphérique, pour les « rendre aux francais » qui n’auront bientot plus besoin de se déplacer en voiture au travail puisqu’ils seront au chomage.

          1. petit-chat

            Tiens, ça rejoint le projet de la Méluche qui dit dans son bouquin « l’Humain d’abord » qu’on ne pourra probablement pas se passer totalement des voitures lors d’un de ses délires escrocologistes voulant condamner tout le monde au transpire en commun…
            M’étonne qu’il ne soit pas élu aux plus hautes fonctions…

          2. Toufou

            Les parisiens pourront bientôt se « rapproprier » (comme pour les voies sur berges, notez l’inventivité verbale socialiste ) le périph’ qu’on leur avait arraché (arraché par les méchantes voitures) . Ils pourront avec joie faire du patin à roulettes et de la corde à sauter dessus . Elle est pas belle la vie ?

      1. Deres

        C’est même pire que cela car ils veulent bien entendu mettre ce péage sur toute l’île-de-France. Hidalgo ne parle que de Paris qui la concerne directement. Mais toute la région est au socialistes qui ont toute les même idée taxatoire pour arroser plus fort leurs clients en affirmant bien fort qu’ils n’ont pas augmenter les impôts locaux. Hors le kilométrage de contournement de Paris en passage par le périphérique, l’A86 (deuxième périphérique) et la N104 (troisième périphérique) étant sans commune mesure, une taxe au kilomètre incitera en fait les camions à prendre au plus court, donc par le périphérique. Mais comme ils disent : on ne peut pas penser à tout. Donc comme d’habitude, cela leur donnera l’occasion de s’y reprendre à 3 ou 4 fois pour modifier cette mesure en agitant bien fort les bras. En augmentant bien entendu au passage le montant sous prétexte que ce n’est pas assez efficace car les camions ne font pas ce qu’on attend d’eux. On connait bien le coup des mesures indolores dans ce pays (par exemple la CSG à 1% qui est maintenant à 15.5% !).

        1. Aristarque

          Attention, le PS a perdu énormément de mairies en IDF il y a six mois si bien que leur hégémonie n’ existe plus. Enfin, théoriquement parce qu’ avec tous les crypto-soces de drouate…

          1. vengeusemasquée

            Oui mais comme les routes sont de la responsabilité des Départements, lesquels sont tous à gauche, même quand ils se prétendent à droite (voire même, surtout quand ils se prétendent à gauche), ça ne changera pas grand chose à l’affaire.

        1. bob razovski

          En effet, ça ne fonctionne que dans un sens.

          Les banlieusards sont des gueux, vaguement tolérés dans la ville lumière. De plus, ô sacrilège ultime, il ne votent pas.

          D’où le clientélisme effréné des soces depuis notre dame de paris. Chassons ce banlieusard que l’on ne saurait voir.

    2. RBF

      Faire payer tout le monde sur le périphérique, c’était dans les cartons à un moment donné. Il y tellement de monde qui transite par là que l’envie est irrésistible. Cela ne fait pas un pli que cette taxe sur les camions sera un jour généralisée aux voitures. Aux parisiens maintenant de montrer les crocs s’ils ne veulent pas se faire plumer.

        1. Aristarque

          Si, il y en a car certains axes ont été tellement complexifiés avec Delanoë qu’ il est parfois plus facile pour eux de faire le tour que de couper au plus court par la ville. Mais comme ce seront d’ horribles renégats utilisateurs de l’ honnie voiture, leur stigmatisation effrénée aura lieu chaque jour, soyez en sûr!

          1. GG

            TT à fait d’accord.
            Dans le sens Ouest –> Est la voie sur berge marche encore à peu près (pour combien de temps ?…) mais dans l’autre sens et même en moto, le périph est indispensable…

        2. Jesrad

          Same difference, comme disent les zanglophones.

          Le poids des taxes se répartit toujours sur tout le monde, dynamiquement, et à proportion inverse de la capacité à se faire payer de force.

          Les Parisiens paieront cette taxe, malgré eux, à travers le prix de tout le reste.

          1. Toufou

            « Les Parisiens paieront cette taxe, malgré eux, à travers le prix de tout le reste. »
            > oui, mais ça un électeur socialiste ne le comprendra jamais.
            Il pensera que ce sont les mechants patrons qui se mettent les augmentations de prix dans la poche. Et même s’il a un élan de lucidité, il en voudra à Creshna, Jesus Christ, au Mauvais Sort, mais jamais à son élu socialiste, et encore moins à sa propre bêtise d’avoir voté pour lui.

            Donc l’élu socialiste peut faire sa petite taxe tranquillou, il ne risque rien, et c’est même pour ça qu’il le fait 🙂

        3. hugeus

          J’habite dans le 14ème, je bosse dans le 17ème.
          Avant (2009), le samedi matin, je traversais Paris en voiture.
          Mais ça, c’était avant.
          Maintenant je prends le périf, tellement il y a de feux à Paris.
          Quand il faudra payer l’écotaxe, je repasserai par Paris !
          Sauf si j’ai quitté la région, ou le pays, bien sûr…

          1. Peste et coryza

            Ben, quittez Paris…

            De toute façon, la vie à Paris devient si chère et impossible que les entreprises la quitte de plus en plus…

          2. Popeye

            Ben… pourquoi ne pas prendre la ligne 13?!? Elle n’est pas du tout surchargée et il y a une telle marge avant la saturation…

      1. Deres

        Oui, une fois que les portiques avec caméra pour lire les plaques d’immatriculation de tous les véhicules seront en place, la tentation sera très forte. Ils étendront progressivement la mesure aux camionnettes par exemple puis à tout le monde pour finir.

        1. yp

          Evidemment, ce sera pour tout le monde. Et 0,13€/km… C’est a peu près équivalent au budget carburant pour une consommation de 10L/100km de mazout (déjà taxés à 60%) ou de 8,5L/100km de sans plomb (déjà taxé à 70%)…

          Sans compter que les portiques écotaxes, c’est pratique pour pouvoir en plus savoir qui va ou, selon quelle fréquence, avec combien de personnes dans la voiture, vérifier si vous avez bien respecté la limitation et fait votre pause d’un quart d’heure toutes les deux heures, verbaliser si vous vous faites filmer avec un téléphone à la main ou sans ceinture, vous passer un petit message si vous fumez en voiture et j’en passe…

      2. val

        Vous rigolez ? Ce ne sont pas les parisiens qui roulent sur le périph . Ils vont la voter des deux mains cette loi.

    3. parano

      UN DETAIL PEU MENTIONNE: Ces portiques sont technologiquement très développés avec des caméras de reconnaissance des plaques, des conducteurs, des passagers…Les données sont stockées. Que personne n’espère échapper au Big Brother qui se lèvera un jour (pour le bien de tous , naturellement, et contre les rebelles, ouf!)

  2. NOURATIN

    Eh oui, ça se passe comme ça lorsqu’on élit des socialistes. Il faut absolument trouver des sous pour pouvoir les gaspiller, alors tous les moyens sont bons, surtout quand on peut les planquer sous de velléités plus ou moins humanitaristes ou écologistes.
    Si les Parisiens en ont redemandé, ils sont servis!

    1. Bof

      En même temps, l’alternative s’appelait NKM, la cruche qui a commis l’Ecotaxe !
      Pauvres parisiens.. que je suis. Mais bon, pour le 2e tour, je suis allé me promener loin de Paris. La question d’aller voter ne se posait même pas.

    2. Aristarque

      De toutes façons, c’est la soce de droite, NKM, l’égérie poétesse du métro/RER qui a eu la bonne idée d’engendrer l’écotaxe quand elle sévît naguère au ministère de l’écologie. Les Parigos étaient donc cuits des deux façons…

  3. Calvin

    C’est toujours la même histoire.
    Pour les besoins de l’article, h16 a changé les noms, les lieux, la date.
    Mais c’est la saine vie habituelle de la République Française.

    1. Aristarque

      Fastoche, finalement de tenir un blog relatif à la Grance. On se fait, disons les deux ou trois premières années, un fond d’ articles divers et variés sur tous les sujets irrecensables de mécontentement et après, roule ma poule: on resuce en copier/coller avec petits aggiornamenti sur les dates, lieux et protagonistes… Surtout qu’ en Grance, les nouvelles têtes d’affiche politiques apparaissent à dose nanométrique, quel que soit le résultat des pogroms électoraux….

  4. Kazar

    Voilà une mesure qui :

    – va aider les transporteurs qui, à n’en pas douter, doivent faire parti de ces gens qui « captent le revenu des Français » ;
    – va dynamiser le commerce ;
    – va créer de nouveaux emplois de fonctionnaires chargés de vérifier et collecter la taxe via la destruction de quelques milliers d’arbres en plus chaque année (pour le coup, ce n’est pas de l’ironie).

    Et puis qu’on arrête de nous dire que c’est la première fois qu’une femme est élue maire de Paris, avant il y avait Delanoette..

    1. yp

      C’est encore plus génial que ça : le transporteur paye des taxes, il faudra forcément qu’il le répercute sur ses prix – et là… Jackpot… Il facture la taxe, et rajoute la TVA dessus ! Elle est pas belle la vie ? 🙂

  5. Caton

    Quel calendrier admirable! Idiotie votée début octobre, les deux mois habituels de rodomontades diverses, et blocage de toute la région par les sympathiques camionneurs pile pour Noël.
    C’est la faute au méchant CO2, décembre sera chaud.

    1. Deres

      Surtout que c’est exactement comme pour les otages et les rançons. Comme le gouvernement cède toujours aux chantages à la grève, on ne risque pas de voir le nombre de grève diminuer … Tant qu’on gagne, on rejoue !

      1. Caton

        Tiens, tu m’y fais penser… la décapitation du niçois, la vidéo est sortie? Dire que le roi Solex nous disait dimanche que les français ne risquaient rien.

        1. Fll

          Je prefere le coup des 4 (ou 3) Qui sont arrivés à Marseille au lieu de PARIS ! MDR ! non, on ne risque rien, vraiment 🙂

          1. Eole

            D’après le ministre de la défense, ce matin, c’est tout la faute aux Turcs qui lamentablement n’ont pas averti Paris du changement d’avion ;-D

            1. Deres

              Cela veut donc dire que si on ne signale pas au ministre l’arrivée de terroristes à l’avance dans nos aéroport, ils rentrent sans aucune difficultés … Bravo la sécurité !

            2. royaumont

              C’est la faute des autres… Comme d’habitude.
              On pourrait écrire leur discours à leur place. Et pour beaucoup moins cher.

            3. Adolfo Ramirez Jr

              Le lecteur de passeport de Marseille était en panne…
              On invente toujours tout un tas de taxe pour avoir plus de pognon à dépenser, mais on oublie de se concentrer sur l’essentiel…

              1. gameover

                Et la gendarmerie devant laquelle les djihadistes se sont présentés était fermée… alors qu’une demi-heure avant leur avocat avait dit à quelle gendarmerie ils allaient se présenter.

                Ca fait quand même beaucoup de fails.
                Et Cazeneuve rejette la faute sur les Turcs…

                Bientôt une brochure dans tous les aéroports :
                « Vous êtes djihadistes et vous rentrez en France, voici le parcours du combattant  » 🙂

                1. Mario Nettiste

                  Nimportekoi! Vous n’ êtes pas jihadiste et vous venez en France. Liste des formalités à accomplir en 26 points.

                2. Adolfo Ramirez Jr

                  Moi par contre quand je suis rentré en France cet été on a eu droit à un contrôle directement au débarquement de l’avion, pour vérifier que tout le monde avait bien son visa… Contrôle inutile puisque re-contrôlé au poste de PAF 500 m plus loin…
                  Résultat entre ça et les bouchons du vendredi soir veille des vacances, on a raté la correspondance.
                  Mais bon, quelques touristes sud-américains sont surement plus dangereux que des djihadistes de retour de Syrie.

            4. Mario Nettiste

              Si, mais avec deux heures de retard sur l’ atterrissage. Encore un coup cruel de fourbes Ottoman. Et personne, parmi nos argousins, n’ a pu imaginer qu’ éventuellement, des avions venant de Turquie pouvaient assurer des lignes avec d’ autres aerodrome que Roissy. Si peu d’ ottomans encombrent le sud qu’ il est impossible d’imaginer telle hypothèse. Je ne sais pas pour vous, mais je ne me s’en pas bien protege par l’ etanounou

  6. lolo

    Faut bien trouver de la thune, les caisses sont vides partout. Nos militaires en exercice de campagne doivent dire « PAN », faute de cartouches, les factures d’eau de pas mal de commissariats ne sont plus réglées, ce qui est fort gênant pour l’anisette, et les CCI sont en passe de déposer le bilan.

    La CCI de la Rochelle, après une réduction de son budget de 35% se voit directement ponctionner 13 millions dans son fonds de roulement, on n’aura même plus d’aéroport.

    1. Caton

      Faut bien trouver de la thune… discours semblable à celui du drogué qui va agresser une grand mère pour se payer sa came. Parce qu’arrêter la drogue c’est trop dur.

      1. Zendog

        Oui mais il paraît que Normal 1er, notre chef à tous, aurait promis 1 milliard d’Euros aux Africains pour qu’ils limitent leurs émissions de CO ! Sûr qu’on va leur fourguer des éoliennes avec les centrales à gaz ou à charbon qui vont avec. Trouver de la thune n’est pas toujours un problème.

              1. Quiet Desperation

                c’était en effet un « à peu près », bravo pour l’identification du Africus creber procellis, du bon Virgile….

        1. Aristarque

          C’est qu’ ils en sont encore peut-être à cuire leurs aliments sur des feux de bois qui émettent rien que de vilaines particules fines.

          1. bob razovski

            La solution : qu’ils n’aient plus rien à bouffer. Au moins comme ça, il n’auront plus rien à cuire.

        2. royaumont

          C’est le contribuable français qui régale, alors c’est open bar, grande distribution d’argent gratuit…
          On n’en fait jamis trop pour lutter contre le réchauffement climatique, parce que cétroporible.

          N’empêche, c’est une belle invention le réchauffement climatique :
          – Il faut le gérer de manière globale, mondiale, donc seuls nos dirigeants et les membres de l’ONU (et ses différents avatars) peuvent s’attaquer à ce problème. Il sont donc indispensables et incontournables. Ca justifie pleinement leur existence et leurs avantages.
          – Ils ne seront jamais jugés sur les résultats : c’est pour dans 30 ans et il est impossible de constater quoi que ce soit de visu.
          – Ca perment de justifier à peu près n’importe quoi.
          C’est génial ce truc.

  7. cc

    Bon ben c’est cool. Gageons que des « jeunes » se dépêcheront de foutre le feu à ces « ecoportiques ».

    Zou.

    Tout se finira autour d’un bon feu, et en chansons….

  8. Aristarque

    (…) trou qu’elle avouait avoir découvert à sa prise de fonction, (…)
    Quel aveu d’incompétence profonde puisqu’elle n’était que sa première adjointe…
    M’est avis que Delanopolis (à rebaptiser Hidalgopolis?) n’a pas fini d’avoir matière à vitupérer contre la Madone du périph’ :mrgreen:

      1. Aristarque

        Oui, pour se tenir au courant des conneries de NDdP qui impactent non seulement ceux qui y habitent (vae victis) mais ceux qui y viennent pour travailler…

    1. Deres

      Oui, faire le coup du bilan du prédécesseur alors qu’en fait on se succède à soi-même, c’est quand même du très haut niveau dans le foutage de gueule.

  9. jeff

    Oh, j’le sens bien ce périph !!!! On va bientot rigoler avec tous ces petits routiers en colères qui vont nous le bloquer ! Et hop, y aura plus de pollution pendant qqs jours !
    Bon, sans déconner, quand c’est qu’on les pend tous ces cons ?

    1. Honorbrachios

      t’inquiète pas la suite est connue : les camions sont trop méchants et se laissent pas faire ? Après quelques heures de propagandes de l’agence france propagande, notre hidalgo de l’élysée et son lama nous diront les yeux en larmes qu’ils n’ont pas le choix, qu’ils leur faut absolument taxer les voitures, vu que les camionneurs y sont pas gentils, mais c’est pas leur faute à eux. et ces cons de parisiens revoteront pour eux en plus !

        1. Deres

          Rappelez vous de la grève des pompiers à Paris. Ils avaient réussi à bloquer toute la ville en bloquant un nombre de point limité. Vous savez, il suffit d’une dizaine de barrage filtrants ou de blocage pour saturer à peu près tous les axes de la ville. A l’heure de pointe, les bouchons remontent vite et s’étendent rapidement partout y compris dans les ruelles.

      1. jeff

        Je me doute que la suite est connue. C’est pour ça qu’il faut les pendre de suite !
        Je ne comprends pas cette manie de résoudre un problème par une taxe ! Si ca marchait, ca se saurait non ? 😉

        1. bob razovski

          Si encore le but était de résoudre le problème…

          Le but est de créer le problème, pour justifier l’arrivée de la taxe.

          Et comme le problème ne se réglera pas tout seul, la taxe augmentera petit à petit, et servira les intérêts des deux camps socialistes alternants.

          1. Calvin

            +1000

            La taxe est le but, pas le moyen.
            Toute politique a pour objectif de drainer de l’argent.
            Quand c’est l’individu qui s’en occupe, il passe par sa poche, pour vivre, pour croître, pour échanger.
            Quand c’est l’Etat qui s’en occupe, il passe par ses caisses, pour vivre, pour croître, pour étouffer.

    1. LeRus

      D’ailleurs, si quelqu’un peut m’expliquer: On parle de la création de la filiale low-cost d’Air France, Transavia. Le gouvernement déclare que c’est repoussé/annuler/oublier peut importe.

      Mais Transavia existe déjà! Alors de quoi parle-t-on au juste?

      1. gameover

        C’est l’effet du déni de réalité :
        – Transavia n’existe pas
        – Les 3 djihadistes ne sont pas revenus en france
        – La croissance revient… oops « la croissance, reviens ! »

          1. Calvin

            Oui, il l’a vu.
            En fait, je subodore qu’ayant eu l’information plus tôt, c’est lui qui a piqué le point de croissance, pour lui seul.

            Adrien, voleur ! Rends-nous notre point de croissance !

  10. douar

    ça passera comme une lettre à la poste (encore que cette expression date un peu). Les parisiens ne penseront pas que leur job puisse être directement impacté par cette mesure, contrairement aux bretons qui ont vu le danger.
    Il faut dire que les activités ne sont pas les mêmes: beaucoup de services à Paris, industrielles à faible valeur ajoutée en Bretagne.

    1. Deres

      Oui, mais rien n’est produit sur place. Tout ou quasiment est donc acheminé par camion. Déjà que tout est plus cher dans cette ville. Les parisiens en déplacement en banlieue ont des fois l’impression d’être en vacances dans un pays moins cher … D’ailleurs ils vont déjà souvent faire leurs courses en dehors de la ville.

      1. Aristarque

        En cause, les loyers commerciaux très élevés ainsi que les approvisionnements par petits camions ou même utilitaires légers car les 40tonnes sont loin de pouvoir utiliser n’ importe quelle rue parisienne dans coincer. La distorsion des prix se voit en fréquentant les hypermarchés Intersection et leurs variantes City…

  11. Aristarque

    Ne nous inquiétons pas ! Le but ultime est d’instaurer un octroi à l’entrée de Pais pour les gueux et les manants qui viennent encombrer les bobos…
    Ce qui serait fun, ce serait une ligue regroupant tous les camionneurs refusant un beau jour de servir le ravitaillement de cette engeance, laquelle pourra toujours y suppléer en envoyant des escouades de cyclistes en Vélib au ravitaillement dans les entrepôts de logistique à 30/40 kms du périph. Ils rejoueront le ravitaillement des armées viet’ de l’oncle Ho : tout à dos d’homme. Avec de l’entraînement, deux rotations quotidiennes de 15/20 kg sont faisables, après tout! Deux cents hommes pour remplacer un camion, cela doit le faire et cela créera de l’emploi…

    1. Quiet Desperation

      le mur qui rend Paris murmurant ? aaah! les Propylées de Ledoux, une autre classe que ce pitoyable cirque….

    2. Bruno

      Non, pas à dos d’homme, mais sur le cadre des vélos, les sacs de riz et les pièces détachées de mitrailleuses – d’où l’intérêt des vélibs, justement

    3. val

      Mdr ! 😀 je vois l’image !! Ceci dit , effectivement , pour les livraisons , une telle taxe va voir fleurir une armada de véhicules suffisamment légers pour passer sous le radar des taxes . Ca ne va pas améliorer la circulation … quelle bande de naz(i)es

      1. gameover

        C’est déjà le cas dans le transport express. Il n’y a plus guère que Geodis, ex filiale de la SNCF, qui utilise toujours des camions de plus de 3.5T. Tous les autres se sont mis depuis longtemps au fourgon, voire à double essieu arrère.

  12. pouf pouf

    Cette année, la vente de poèmes habillé tout en yoji yamamoto, ça a moyen marché ; mon poème bâclé à cinquante centimes, mon poème la tête la première à un euro trente, z’avez pas la monnaie ? C’est pas grave, donnez deux… tout ça, retour très, très mitigé, mais que voulez-vous, je n’arrive pas à faire la manche en étant mal fagoté, le simple respect du public et des mots, enfin vous comprenez, n’est-ce-pas ? La misère sans goût c’est mal. Et puis moi, je vends du rêve, la litanie qui t’emmène, les phrases qui t’enivrent, l’onde pétillante qui te soutient ; alors voila, ça y est, j’ai écrit mon nouveau discours pour faire la quête dans le métro :
    Chers compagnons d’infortune souterraine, j’habite dans un château gigantesque et magnifique, dont le parc aux arbres centenaires est un régal pour les yeux. La causalité corrélative fait que j’ai un très grand salon, vaste et difficile à meubler, heureusement que ma garde-robe luxueuse me permet de superposer de nombreuses couches d’étoffes précieuses et rares pour m’y réchauffer. Itaque, mon bonheur serait complet avec un projecteur et un écran de quatre mètres sur trois. Pour mon dolby surround, merci madame, françois vous le rendra, pour mon cinq point un, merci monsieur, les voies d’allah sont impénétrables… voilà votre reçu monsieur, déductible à soixante six pourcents, françois vous le rendra.

      1. pouf pouf

        dans la vie, ça m’agace plutôt qu’on m’interpelle en dehors des incendies ou des naufrages, du coup sous terre… sinon, ici, c’est chaleureux, c’est toujours mieux que de prendre en otage les gens du métro qui sont déjà eux-mêmes spectateurs du spectacle.

  13. infraniouzes

    Quel dommage qu’on ne puisse pas taxer les pétards que presque tous les collégiens, étudiants et autres jeunes dans le vent fument quotidiennement, les rails de coke que le bimbos s’enfilent en soirée ça ferait des milliards à récupérer. Mais bon, on va pas se mettre à dos la jeunesse qui va bientôt se diriger vers les urnes…. Mais j’ai une idée; qu’on mette une taxe sur les cannes que les seniors sont de plus en plus nombreux à utiliser, en attendant de frapper fiscalement les déambulateurs et tout ce qui concoure à leur rendre la vie plus douce. Miam, voilà du pognon qu’il va être facile de trouver sans grand risque électoral…

    1. royaumont

      Vu l’apétence des bobos parisien pour ces substances, ce serait un suicide politique. Et puis la coke, c’est moins dangereux que le CO2, c’est bien connu, même les écolos le savent.
      De la moraline, oui, mais pour les autres.

  14. Flo

    Juste une petite typo :
    « Et voilà donc Anne Hidalgo qui ressort le projet de ses cartons moisis où le gouvernement l’avait sagement enfermée  »

    « enfermé » le projet. C’est Hidalgo qui aurait dû être enfermée pourtant.

              1. Quiet Desperation

                Monsieur passa, avec le Chevalier de Lorraine en croupe… là, pas de CP… inutile, n’est-ce pas ?

  15. passim

    Supérieur au ferroutage : la biroutage.
    À raison de 35 kg par machine, avec 1000 vélos on peut faire transiter le chargement d’un 35 tonnes avec pollution zéro, tout en luttant cpntre le chômage.
    On embauchera des chinois si nécessaire.
    Le biroutage, voilà l’avenir.

    1. Vodkaman

      sauf que l’effort généré pour pédaler va augmenter l’émission de CO² des gentils livreurs…

      pas vraiment écolo comme substitut.

                    1. Quiet Desperation

                      Fort bien, Messieurs !

                      Il y a aussi l’asperge (d’où l’expression pour les dames qui en écossent « aller aux asperges »)…. je pense aussi à « zag » que l’on trouve dans « 100 000 dollars au soleil » (concours de longueur : « zag à zag »).

                      Quoi d’autre ?

                    2. Quiet Desperation

                      à propos de « biroute », me revient soudain cette san-antoniaiserie : « j’ai Hunebelle à Beyrouth »… mais évidemment, il faut connaître sa géographie du cinéma…

                    3. passim

                      Pardon pour ces oublis, et merci. Je viens de retrouver « Cinoche », après moult recherche. Merci Amazon.
                      Cinoche, un des meilleurs ; et tellement actuel.

                    4. Aristarque

                      Beignet, fifre, gigounette, coq hardi (du nord comme expression), bonheur des dames, rêve des pucelles…

                    5. Quiet Desperation

                      aaah ! Cinoche….une merveille…. je recherche le DVD du film dont l’élaboration est racontée dans le livre… L’explosion, je crois… un Nanard d’anthologie….

  16. gameover

    …ce péage entend s’attaquer au «transit international»

    On se demande quand même comment on peu sortir un truc énorme comme ça et rester sérieux.

    Pedro rentrant de Stuttgart pour retourner à Porto ne pourra plus se faire un selfie pendant son tour de périph…

    1. Le Gnôme

      De Stuttgart, notre bon Pedro prend la Francilienne et retrouve son autoroute en direction de la Lusitanie en évitant les bouchons du périf. Il gagnera du temps sans faire beaucoup plus de kilomètres.

      1. Deres

        La Francilienne aussi sera soumise à l’écotaxe et au même tarif kilométrique … Donc le passage au plus court par le périphérique sera au contraire favorisé par les nouvelles taxes ! Chercher l’erreur … Donc d’ici un ou deux ans, ils vont probablement mettre des tarifs kilométriques différents suivant les axes, ce qui dissimulera au passage un chtite hausse … Ils différencieront aussi probablement la masse des camions en introduisant au passage une mini-taxe sur les camionnettes professionnels.

        1. Aristarque

          Je proteste sur l’ emploi dégradant que vous faîtes de chtite qui stigmatise les septentrionaux grançais comme créateurs d’impôts et de taxounettes!

  17. LeRus

    Un peu d’objectivité que diable! Cette mesure est une très bonne nouvelle.

    En effet, il était temps d’agir, les grandes artères parisiennes étant devenues des cloaques pestilentiels dû au trafic in-in-ter-rom-pu de camions poids lourds (souvent étrangers en plus, les salauds). D’ailleurs, c’est bien simple, plus moyen de garer un Vélib en ville, les places sont prises par ces camionneurs pollueurs!

    Et puis aussi, cette mesure permettra peut être aussi d’évacuer les monceaux de cadavres verdâtres (foudroyés par le pollution étouffante évidemment) qui s’empilent aux portes de Paris. Ou bien sont-ce des victimes climatiques de la semaine dernière? J’ai un doute tout à coup…

    1. Bonsaï

      Chic planète !
      Comment se fait-il que des gens réputés intelligents acceptent de vivre la tête dans les pots d’échappement de l’un de leurs moyens de locomotion ?
      Les gouvernements ne font que se servir sur la niaiserie de leurs administrés en attendant que ceux-ci se réveillent enfin, et décident par eux-même de modifier leurs comportements suicidaires.

  18. bob razovski

    Construisons un mur à la place du périph !

    Après New-York 1997…
    …Après Los Angeles 2013…

    …Voici Paris 2018 ! (tada !)

    On isole tout ça, ferme les portes, coupe le jus, les connexions, et on jette les clés.

    On verra comment peuvent vivre des écolos sans avoir la possibilité de sortir leurs déchets, et des soces sans avoir la possibilité de rentrer le pognondézotres.

  19. bob razovski

    gageons que cette mesure ouvrira de nombreux passe-droit et exemptions diverses pour les :

    copains d’hidalgo
    copains des copains d’hidalgo
    syndicalistes
    journalistes
    remorques équipées du macaron « j’aime jean paul huchon »
    camions qui livrent la bouffe
    camions qui livrent les « touristes-main d’oeuvre »

    et y’en aura d’autres !

  20. pouf pouf

    Madame, c’est avec un effroi circonspect que ma bouche se tord sous mes yeux exorbités, pendant que mes mains empoignent la tignasse qu’elles agrippent en pensant aux gens de morlaix qui n’ont pas retenu vos leçons incantatoires ; j’avais entrepris plus tôt de vous déclarer ma flamme avec plutôt tact et goût, vous touchâtes ma turgescence et vous assurâtes d’une main experte d’un coup massif et droit comme la justice que vous ouvrîtes. Ma chère michu, quand je pense à ta loi de deux mille deux, que dis-je, à ton action répétée et bénéfique en avance rapide vers demain plus bien (à prononcer au choix), je l’ai raide et plutôt amère parce que grands dieux j’y vois trop bien. Ta carrière exemplaire au service de l’appareil inflexible et unique illustre bien les possibilités insensées qu’un tel oubli de soi peut ouvrir comme portes d’un paradis futur des incroyants qui le préparent maintenant. Marylize, tu laisses à la postérité ce bijou de langage au travers duquel je regarde la lumière avec l’émerveillement produit par un kaléidoscope adamantin, extatique et coruscant que je ne peux m’empêcher de répéter comme un mantra en m’inclinant devant le petit autel portable que j’emporte pour prier en vacances : A cette occasion, de nouvelles règles sont instituées pour l’établissement de l’ordre des décès des personnes qui périssent dans un même événement et de nouveaux cas d’indignité successorale sont introduits. Merci ma chérie.

    Signé ton gustave qui t’embrasse.

    PS photo en PJ
    http://www.google.com/imgres?imgurl=http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/30/Gustave_Courbet_-_Le_D%25C3%25A9sesp%25C3%25A9r%25C3%25A9.JPG&imgrefurl=http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Gustave_Courbet&h=203

    1. Quiet Desperation

      Il est vrai que la vieille règle juridique touchant les co-morientes en prend un coup, avec l’égalité homme/femme…. mais bon, le gustave courbé, c’est quand même davantage pour l’ancien maire….

        1. Quiet Desperation

          Comme je suis déjà fort ancien, et chenu, sur les bancs de la Faculté de Droit, de mon temps, on employait encore fort souvent le latin, mon bon ! De nos jours, on ne parle plus latin, et presque plus français, au demeurant….

          Quant à Gustave Courbet, je me suis un jour occupé d’un de ses tableaux – non repertorié ou presque, genre « chef d’oeuvre inconnu » – se trouvant actuellement dans un coffre exotique. J’ai un petit côté balzacien…

  21. Kekoresin

    Pour améliorer le transit, les gogos écolos feraient mieux d’arrêter de nous faire chier. Leur utopie niaiseuse de semer des bus électrico-responsables dans une France recouverte de paquerettes Grenelle-compatible commence sérieusement à faire monter ma température au risque de créer des cyclones de catégorie 12 sur le Pas de Calais!

    Hidalgo et ses sbires arc-en-ciel sont comme des icebergs, la connerie apparente cache les 9/10ème qui s’agite sous la surface de leurs cranes mous! Cette dinde calibré mère de famille dynamique par les conseillers marketing, sélectionnés avant leur naissance dans les couilles de papas ministres FINNEMENT SELECTIONNES, rêve de recouvrir les toits de Paris avec des pommiers et des ruches. Je pense que la prochaine étape est de fabriquer des rampe en mousse fleurie pour l’accès aux handicapés. C’est fou ce qu’on peut faire avec le pognon des naïfs!

    La mère Noël, fille incestueuse de Mamère et de Ségogolène, et ses lutins (Julliard la Fiotte et Cie) sont dans la lignée des autres suceurs d’impôts. Au final, le citoyen va casquer. Pour l’instant, les bobos les yeux rivés sur le dernier i-phone 5000 se disent que c’est bien fait pour les « gros culs » pollueurs, massacreurs de bébés en poussettes et d’insuffisants respiratoires. Eux, ils roulent en vélib ou totolib parce que ce sont des gens éveillés aux grandes souffrances de la planète. Quand ils pètent, ils ne rejettent pas de nuages carbonés qui étouffent les petits pédés du marais en Gucci. Eux s’en branlent car ils ont les moyens de payer plus cher et même s’en réjouissent si ça peut pousser la classe moyenne si…moyenne extra muros!

    Les autres vont ramasser les quelques dents qu’ils leur restent en s’apercevant que les prix déjà éblouissants pratiqués dans les grandes villes, explosés sous la pression supplémentaire d’une jolie taxe qui affectera le coût de transport des marchandises en tous genres.

    Dans l’intervalle, quelques entreprises de transport resteront sur le carreau. Quelques milliers de chômeurs en plus ou en moins, rien n’est grave du moment où les politichiens ont encore la capacité d’alourdir la dette pour mettre le caviar sur le blinis (c’est pas meilleur à la louche…mais ça fait du bien à l’égo surdimensionné des mafieux qui tiennent la barre du Titanic)

    1. passim

      T’as pas compris.
      La bagnole, c’est pas bô.
      95 % des déplacements s’effectuent par la route. Le taux d’équipement des ménages des voisin de 100 %.
      Le populo, c’est pas bô.

  22. dg

    Et puis, evidemment, quand le periph’ sera encore plus saturé (un comble!!), ils trouveront un moyen de faire encore baisser la vitesse maximum sur celui-ci genre 30km/h parce que voila, vous comprenez, avec ce trafic, hein, la pollution sonore, les gaz d’echappement….

    Si ca continue, on va finir comme dans les ex pays communistes, où seule la nomenklatura aura la possibilité de se déplacer en voiture.
    Pour le peuple, transports en commun et velos. Quand on voit le resultat de la politique de Delanoe, qui a completement flingué la circulation dans Paris (il n’y a plus guère qu’en 2 roues que cela soit a peu près vivable si j’ose dire, mais quand ils auront installé des cameras partout et flasheront les motos qui remontent les files, ca va devenir très compliqué) on se dit que tel est effectivement leur dessein.

        1. Quiet Desperation

          J’ai essayé en Angleterre en 1971… un original, ancien pilote de Spitfire de la bataille d’Angleterre… il devait avoir une des seules Trabant jamais importées en UK : ça fumait incroyablement, moteur deux temps, pas de frein moteur ! !!!

          Ca le changeait de son Spit….

          1. petit-chat

            d’un autre côté, le frein moteur sur un SpitFire….
            Enfin il y en a UNE qui a roulé, merci pour l’info.

            1. Quiet Desperation

              L’avantage, c’est que ça ne volait pas très haut… on passait sous le radar… si la Luftwaffe en avait eu, n’est-ce pas….

  23. Aristarque

    L’adjoint aux bouchons de Paris justifie son écotaxe par un besoin de développer le ferroutage ??? Dans Paris ??? Et avec 5M€/an quand le moindre rond-point au fin fond d’au delà du periph’ en éponge deux facilement ??? Je suis persuadé que le moindre aménagement fumeux d’une seule station de métro en mini-gare de marchandises, comme les deux têtes de file soce (dextre et senestre) en rêvaient pas plus tard que l’hiver dernier vaudrait en projet trente fois le rapport annuel et en réalisation au moins le double a en juger d’après les habitudes pharaoniques des édiles parisien(ne)s…

    1. Deres

      Les voies de métro sont à voie unique avec de rare voies de garage car les dépôts sont généralement en bout de ligne. Un train de marchandise qui s’y arrêterait bloquerait donc toute la ligne. Et je ne parle pas de comment faire remonter ou descendre les marchandises car souvent il n’ y a que des escaliers …

      1. royaumont

        Sans compter que les métro sont munies de roues à pneu pour des voies faites de semelles de bétons et non de rails.
        Détail sans importance.

    2. bob razovski

      Le montant de ce que va rapporter cette taxe est certainement minimisé.

      Les 5 miyons déclarés sont pour la caisse de paris, les 50 autres non déclarés sont pour les comptes off shore du petit monde gravitant autour de ces mafieux, capo compris.

  24. cc

    Bingo H16 ! Une p’tite grève s’annonce !
    Après la victoire des « chauffeurs » d’Air France et les maraîchers qui brûlent… gageons que les chauffeurs routiers renverront dans leur cage Hidalgo et tous ses complices taxeurs. Vite fait bien fait.
    😉
    Que du bonheur.
    ********************
    La branche francilienne de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR) a dénoncé aujourd’hui le projet de péage poids lourds sur le périphérique parisien, qui touchera selon elle surtout les trajets locaux. « Le péage de transit poids lourds frappera avant tout le transport routier francilien et non pas le transit international », affirme la FNTR Ile-de-France dans un communiqué, fustigeant « une taxe insupportable pour le transport routier local ».

    1. Kekoresin

      Les transporteurs n’ont plus qu’à délocaliser vers ces épouventables états voyoux qui considèrent l’entreprise comme autre chose qu’une merde de mouche posée sur de la glace à la vanille!

      Ils n’ont qu’à prévoir un peu de cash pour régler les inévitables PV de nos courageuses forces de police dont les bureaux sont fermés aux terroristes pour cause de traques indispensables d’affreux automobilistes français qui n’auraient pas passé le contrôle technique de leurs engins tueurs d’atmosphère en temps et en heure…

      1. val

        +1 c est exactement ce qui va se passer , je vois mal la France réclamer un PV à un poids lourd « pavillon » Tataouine . Tous les transports français vont délocaliser , ceux qui ne le feront pas mourront . Comme d’hab . Sal**ds de patrons qui fichent le camp rien que pour les em***erder

          1. Black Mamba

            La tonte pour moi est mensuel et elle fait très mal a chaque fois mais encore plus sur les trois derniers mois 😥 .
            Ils rasent jusqu’à sentir l’os grincer ….

            1. sam00

              Je confirme!
              Même en prélèvement automatique, maintenant on sent bien fort la lame du rasoir!
              Le dernier avis de réajustement des prélèvements m’as mis de cul …
              Mais les impôts n’augmentent pas …

    2. vengeusemasquée

      Pour dire les choses élégamment, ça risque de ch*** quelques bulles quand ils vont bloquer le périph pour protester « pacifiquement ».

  25. max

    La manne taxatoire immobilière s’affaiblit, alors la mairesse cherche de la thune ailleurs :

    Que se passe-t-il maintenant que le prix de l’immobilier commence à décroître ? D’abord, les rentrées de droit de mutation vont baisser substantiellement, strangulant financièrement Hidalgo qui se débat dans la recherche de recettes de poche, la dernière étant une taxe poids lourd après son échec en matière de séjour hôtelier.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-baisse-prix-immobilier-pourrait-signer-fin-socialisme-parisien-serge-federbusch-1769585.html

    1. Deres

      Les prix ne font pas tout. Le volume de transaction joue aussi énormément. Et si les prix résiste, ce n’est pas le cas des volumes actuellement …

  26. calc80

    Je me fais vieux : quand j’entends parler d’Hidalgo, je pense d’abord à Michel, l’entraineur. Pas à l’entraineuse…

    1. Quiet Desperation

      Comme dit Fille Ainée, mariée avec un hidalgo « si les Espagnols ont de petites fesses, c’est pour éviter plus facilement les cornes des taureaux »… sur la base de ce critère ethnique, j’aurais tendance à douter de l’origine de l’Anne… n’est que de voir certaines photos… parce que, n’est-ce pas, comme « entraîneuse », je reste assez perplexe…

      1. calc80

        Bah, cette Danaïde veut nous entraîner sur la mauvaise pente et nous faire voir le fond du tonneau percé…
        Dame fessue avant d’être femme déçue ? j’en contrepète !

  27. Adrien Ladrien

    Vous allez encore payer… et il y aura encore un trou à la fin. Comme tous les ans !

    Adrien Ladrien,
    Rédacteur en chef par intérim pendant encore au moins 2 jours

    Thomas Thévenoud serait aussi responsable du dérapage budgétaire français

    Mais qui s’acharne ainsi sur l’éphémère secrétaire d’état au commerce extérieur du gouvernement Valls 2 ? Impôts sur le revenu, loyers, PV, factures d’électricité ou de kiné, la liste de ses impayés continue de s’allonger au fil des jours, à tel point qu’on se demande si Thomas Thévenoud réglait encore quelque chose de sa poche ces derniers temps. Mais on n’aurait pas encore tout vu… Une nouvelle bombe révélée hier soir dans les colonnes du Midi Libre risque bien de faire passer tous ces sujets pour de vulgaires broutilles. Selon nos confrères, celui qui est désormais député non inscrit aurait vraisemblablement fait plonger le déficit budgétaire du pays depuis plusieurs années. Rien de moins.

    La suite sur http://lesnewsdusysteme.wordpress.com/2014/09/24/thomas-thevenoud-serait-responsable-du-derapage-budgetaire-francais-depuis-plusieurs-annees/

    1. David

      Excellent !

      Mais, êtes-vous sûr que « le déficit public français a oscillé entre 4 et 5 milliards d’euros » ? c’est plutôt par dizaines de myards 🙁

      1. Adrien

        En fait c’est toujours pareil, ça dépend de ce qu’on prend en compte… 4 et 5 milliards, ce sont les comptes de la nation (au sens INSEE). Le budget général, qui j’imagine est plus vaste, atteint effectivement -70 à -100.

        Ces journalistes stagiaires qui recopient les infos des agences de presse sans vérifier…

    2. royaumont

      Le petit Gregory, c’est lui
      L’assassinat de Kennedy, c’est lui
      Jack l’éventreur, c’est lui
      la faillite de la banque Law, c’est lui
      l’assassinat d’Henri IV, c’est lui
      La disparition des dinosaures ? il y a enquête.

      1. Le Gnôme

        Bonne nouvelle, il n’est pour rien dans l’assassinat de Jules César. Le Tu quoque mi fili, ce n’est pas lui.

      2. Nemrod

        Un fourbe m’avait fait un croche patte en maternelle.
        Un petit avec des lunettes qui nous taxait des bombecs sans payer.
        Thevenoud !
        Maintenant j’en suis sur !

        1. Quiet Desperation

          Les petits sont souvent méchants… on n’imagine pas un Naboleon magnanime… Ceci étant, les racketteurs de confiserie – surtout s’ils sont de courte taille – doivent être écrasés sur le champ, et leur corps longuement piétiné… La valeur de l’exemple est déterminante pour la sacralisation du droit de propriété, notamment portant sur les Karambars.

            1. Quiet Desperation

              ???? il y a bien Boris Vian… ou Sartre et Chateaubriand… mais pas franchement comique, n’est-ce pas….

  28. Dom

    J’etais et suis a nouveau dans le transport,chauffeur de nuit,dans les annees 90 cette photo vue region sud-ouest dans un resto,on y voyait un camion portiere ouverte,un flic avec au bout de son bras les papie.. euh non un 357 magnum ordonnant a ce chauffeur greviste a quitter son vehicule;je me souviens lire un article a cette date,disant a propos d un camion qui devait etre bien place pour bloquer la circulation,qu’un amx30 avait ete utiliser pour le tracter..
    En 2014 un PL faisant le trajet Lyon Toul par A31 doit donner approximativement 90e..
    Les peages sont tres souvent automatises actuellement,mais,de la bouche d’un peagiste zele « moi si je vois une galerie trop haute ou un gyrophare ou quoique ce soit dont j’estime que cela accroit la hauteur de votre vehicule a + de 2m de hauteur..paf!classe 2 pour payer »
    2 metres de hauteur et hop classe 2 plutot que la 1..magnifique absurdite!
    Voiture berline ne franchissant pas les 2 metres de hauteur,mais pouvant parfois peser plus de 2200 kgs payera classe 1..vous possedez un vehicule utilitaire pesant 1600 kgs genre camionnette et faisant fatalement plus de 2 m de hauteur:classe 2!parfaite incoherence emanant du ministere des transports je crois.
    S’il vous arrive crevaison sur le grand ruban d’asphalte depannez vous vite vous meme pour le changement de roue,je crois savoir que en cas d assistance vous aurez a regler dans les 60e pour ce changement de roue..
    J oubliais car je ne suis pas a conduire de PL,mais et c’est parfois ecrit a l’arriere des camions:reductions importantes d emanation polluante et de la consommation!Grace aux nouvelles motorisations sans doute.

  29. Kekoresin

    Et comme un heureux hasard est diffusée cette explication 3D au journal de FR2 à l’attention des lobotomisés sur le réchauffement climatique avec de l’effet de serre dedans! Les températures les plus hautes jamais enregistrées en août sur une grande partie du globe, foi de GIEC…

    En bonus, fonte de glace massive et submersion de la Camargue. Les chevaux commencent d’ailleurs à avoir des branchies selon l’observatoire des enculeurs de moustiques tigres!

  30. jyb

    Cette décision manque de courage. Puisque les camions ça pue, livrons les parisiens en pousse-pousse. Ou encore, solution alternative, ne livrons plus les parisiens. Les camions s’arrêteront aux portes de Paris, et les parisiens viendront faire leurs emplettes en pousse-pousse.

  31. val

    Bon ,en rétorsion punitive , je suggère de faire payer la sortie de Paris à chaque véhicule dont le résident est parisien . Tant qu’à jouer au c** autant y jouer à plusieurs .. Et puis , les portiques sont la , alors , autant les rentabiliser dans les deux sens ….

    1. royaumont

      Excellente idée : on verra si les parisiens sont toujours aussi écolo lorsqu’ils doivent assumer eux-même !

    2. Aristarque

      Ce n’est pas la sortie de Paris qu’ il faut taxer aux Parisiens (ils sont dans leur enclos et nous respectons le droit de propriété, en bons libéraux que nous sommes).
      En revanche une taxounette à leur charge pour le défrichage des pistes à leur entrée en Terra Incognita au delà du periph’ aurait une bonne logique. Un cadeau de malvenue, en quelque sorte.

      1. val

        Oui tout à fait , c’est tout à fait l’esprit . Une petite taxounette , oh , toute petite et mignonne , délivrée sous la forme d’un joli ma(ca)ron sur (la gu**le) le pare brise , les signalant aux dangereuses hordes sauvages de banlieusards assoiffés de sang de façon à les en protéger .

    1. gameover

      « Les véhicules, loués de 3 euros à 10 euros de l’heure en plus d’un abonnement mensuel, seraient équipés de casques réglables et régulièrement désinfectés.

      régulièrement ? WTF ?

      Sinon si certains se demandaient encore où se situait le MODEM dans cette gabegie festive… Marielle de Sarnez en avait fait elle aussi la proposition…

      A quoi va bien pouvoir servir la Ford Falcon Interceptor de Mad Max dans le futur ?….

          1. bob razovski

            les copines de notre dame en ont fait l’hymne des olympiades homo :

            Ebola gay !

            (ça a fait l’effet d’une bombe)

  32. pouf pouf

    Bonjour monsieur, contrôle à domicile, huissier gomez et brigadier jaffar, votre voisin de palier nous confirme par sms qu’il vous a vu lire assis sur votre balcon, son souriel ne laisse pas suffisamment place au doute pour que nous n’ouvrions pas d’enquête, veuillez nous suivre jusqu’au centre de questionnement administrato-déplétif. Non monsieur, vous n’éteignez pas votre tambouille pour vous citer, vous nous suivez sans opposer de résistance futile au projet de bonheur commun, égalitaire et obligatoire, je vais taser un premier coup dans le vide, vers vos gosses et en guise d’avertissement sans frais. Monsieur, une amende automatique vient d’être débitée sur votre compte pour blasphème contre l’amour de l’ordre ensemble, une deuxième parole malheureuse pourrait vous valoir un accueil en centre préventif de reconditionnement, parfaitement monsieur, comme les saucisses.
    L’huissier et le brigadier à la simple évocation de l’anthem se mirent au garde-à-vous et chantèrent l’hymne national en chœur et parfaitement faux. J’avais quarante-huit secondes pour éteindre le bœuf bourguignon et embrasser les enfants avant l’enfer du centre rééducatif de mon pâté de maison.

      1. pouf pouf

        merci merci, au fait as tu réussi à arrêter de fumer avec la pompette électronique ? ça doit faire deux mois et demi maintenant ?

  33. depassage

    « la nouvelle maire de Paris, cherchait 400 millions d’euros pour boucler le budget 2015 »
    « la taxe (…) devrait rapporter 5 millions d’euros par an à la Mairie de Paris »
    5 millions pour combler un trou de 400 millions ?
    Soit ils se sont trompés et le trou va rester quasiment intact, soit on nous prend pour des andouilles, avec cette évaluation à 5 millions…

    1. bob razovski

      je penche naturellement pour la deuxième solution.

      Et on ne prend aucun risque à dire, dès le discours politique terminé : « on nous prend pour des andouilles ».

      C’est une vérité universelle, genre la Terre tourne autour du soleil 😉

    2. Calvin

      Vous oubliez une notion essentielle :
      Les 400 millions, c’est seulement le trou du budget de l’année 2015, pas au-delà.
      Or, les 5 millions, c’est par an : 2015, 2016, 2017…
      Vous comprenez ?
      400 pour un an, contre 5 par an, inscrits dans la durée, du garanti, du sûr (et si ça baisse, il suffit d’augmenter le taux).

      Comment ça, le compte n’y est pas ???
      Mais de la Corrèze à Nantes, de Marseille à Lille, de Bercy à la Sécu, on fait comme ça depuis quarante ans.
      Le déficit des années futures n’existe pas, tant qu’on y est pas.
      La seule chose vraiment tangible, c’est que les taxes sont programmées pour durer.
      A tel point que, l’année prochaine, on pourra prévoir un budget en hausse de 5 millions d’euros !
      Vite, une brigade festive d’accompagnement des Bobos !!!

      (PS : je suis navré de voir les commentateurs de ce blog ne rien comprendre à l’économie telle qu’expliquée à l’ENA.)

      1. gameover

        Ce qui m’étonne plutôt c’est le montant tout rikiki… de 5ME même si c’est un montant net.
        Sachant que quand les portiques ont commencé à crâmer on parlait de 1ME pièce… je ne sais pas combien il y a de portiques sur le périph mais je dirais que le chiffre de 5ME est au moins minoré d’un facteur 10 pour ce qui est du montant brut perçu.

      2. Quiet Desperation

        A propos de l’ENA et des Professions Reglementées, M. Macron vient de refiler le bébé pour avis à l’Autorité de la Concurrence, « avis » sur le tarif des professions réglementées, et, surtout, leurs statuts….

        Vous connaissez ?

        Cette « Autorité » est une de ces innombrables organisations, Observatoires, Autorités ou Hauts Conseils, qui peuplent nos sphères du pouvoir, aussi « administratives » qu’ « indépendantes», car, dans ces hauteurs éthérées, on ne craint évidemment guère les oxymores….

        Il s’agit là d’une finesse à proprement parler colossale, si l’on se penche sur la nature et la composition de cette « Autorité », dont la commission permanente, comptant cinq membres, comprend seulement quatre énarques…

        On se permet alors de penser que, peut-être… dans ce cadre… n’est-ce pas… il n’entre que très peu dans les attributions de cet organisme de venir traverser les projets de Bercy… dont les hauts fonctionnaires sortent de la même institution.

        L’organigramme nous prouve donc de façon irréfragable l’impartialité de cette Autorité :

        • Bruno Lasserre, haut fonctionnaire français, est président de l’Autorité de la concurrence depuis 2009.
        Né le 4 janvier 19542 dans une famille bordelaise bourgeoise et catholique3, Bruno Lasserre passe une maîtrise de droit public4 puis intègre l’École nationale d’administration (promotion Mendès France) en 1975, où il côtoie Gérard Mestrallet (GDF-Suez) ou Gérard Rameix (Autorité des marchés financiers)3.
        À sa sortie en 1978, il rejoint le Conseil d’État,

        • Claire Favre était présidente de la Chambre commerciale de la Cour de cassation, missionnée par le gouvernement pour rédiger un rapport sur l’indemnisation des victimes du Mediator.
        Depuis près de deux ans, c’est elle, aussi, qui préside le conseil d’administration du Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante. Et surtout, il y a quarante et un ans de carrière, qui ont démarré à sa sortie de l’Ecole nationale de la magistrature, dans la cité des Tarterêts de Corbeil-Essonnes, par un poste de juge pour enfants. Claire Favre n’avait pas vingt-quatre ans, mais devait déjà incarner « la force de l’institution ». Peu importe, d’ailleurs, à cette mère de deux enfants d’être devenue, en 2006, la première femme président de chambre à la Cour de cassation. Car « être magistrat est d’abord une fonction », déclare ce juge passé, alternativement, du droit civil et commercial au droit pénal.

        • Elisabeth Flüry-Hérard, est une énarque de 49 ans, passée, entre 1993 et 1994, par le cabinet de Jacques Toubon, alors ministre de la Culture.
        Elle a également officié à deux reprises au Centre national de la cinématographie (CNC), de 1989 à 1993, puis de 1994 à 1998, en tant que directrice du cinéma. Depuis cette date, elle était directrice générale de l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles (Ifcic), ainsi que membre du Conseil de la concurrence. Elisabeth Flüry-Hérard devrait prendre ses fonctions dans les jours qui viennent. Elle a trois mois pour se mettre en conformité avec la loi et liquider les intérêts qu’elle pourrait détenir «dans une entreprise de l’audiovisuel, du cinéma, de l’édition, de la presse, de la publicité ou des télécommunications».

        • Emmanuel Combe ancien élève de l’ENA et Docteur en sciences économiques, est professeur à l’Université Paris I.
        Il est l’auteur de plusieurs notes à la Fondation pour l’innovation politique. Il est aujourd’hui vice-président de l’Autorité de la concurrence, qui est chargée de l’analyse et de la régulation de la concurrence sur les marchés. Emmanuel Combe nous présente les ingrédients indispensables de la recette pour une nouvelle croissance capable de tirer profit de la mondialisation et du progrès technique.

        • Thierry Dahan, cinquante-sept ans, ancien élève de l’ENA (promotion Victor-Hugo), titulaire d’une licence de philosophie et d’une agrégation de physique est magistrat de la Cour des comptes.

        Après des débuts d’enseignant au Maroc, il évolue à la Cour des comptes puis devient délégué général aux Affaires culturelles et au sport de la ville de Lyon avant d’exercer comme conseiller technique au cabinet de la garde des Sceaux Elisabeth Guigou en 1999, puis de Marylise Lebranchu en 2000. Il devient ensuite rapporteur général auprès du Conseil de la concurrence de 2002 puis conseiller maître à la Cour des comptes en 2009, avant d’exercer comme avocat chez Ashurst LLP en 2010. Il était depuis 2012 conseiller pour les affaires économiques et la lutte contre la vie chère au cabinet du ministre des Outre-mer, Victorin Lurel.

        Quant aux Inspecteurs des Finances qui pullulent à Bercy, il n’est pas indifférent de constater, relativement à l’IGF, que son statut, comme celui des Professions Réglementées (du Droit) remonte ironiquement aux mêmes années de la Restauration (1816), sous la houlette du Baron Louis (celui de ces deux célèbres citations : « Faites-moi de bonnes politiques, je vous ferai de bonnes finances. » et « L’État doit être le plus honnête homme de France. »… qui nous laissent assez béants, de nos jours…).

        • On notera – la lecture de la notule Wiki est fort intéressante – que le recrutement se fait à la sortie de …. l’ENA… et que

        « la mission principale de l’IGF est de contribuer à une gestion rigoureuse et efficace des finances publiques » :

        on ne peut qu’être ébloui par ses succès, dans un pays où la dette (sans même parler des engagements hors bilan) vient de dépasser le PIB….

        Sans parler de quelques petits avantages annexes, outre le pantouflage …

      3. bob razovski

        « (PS : je suis navré de voir les commentateurs de ce blog ne rien comprendre à l’économie telle qu’expliquée à l’ENA.) »
        Cet âne de Bastiat n’en parle même pas. Et on le dit économiste et philosophe.
        C’est que j’ai de mauvaises lecture. Va falloir que j’investisse dans du Piketout

  34. Jga

    Concernant la « baisse des seuils » des alertes, c’est surtout une hausse. On déclenchait à X et ça bippait trop souvent, donc on déclenche à X + 10 comme ça c’est magique la qualité est meilleure vous voyez bien il y a moins d’alertes.

  35. Kermit

    Mais que fait Ebola !?
    Nous verrons alors la formidable utilité du transport en commun du vivre mourir ensemble …..

    Rendez-vous dans quelques mois ;o)

    1. petit-chat

      Ebola c’est d’abord fait pour zigouiller les Africains qui font rien qu’à polluer la planète avec leur feux de bois.

Les commentaires sont fermés.