L’offensive contre la cigarette électronique est officiellement lancée

Fumer peut provoquer des maladies graves. Notamment la taxite aiguë, que l’ensemble du pays semble avoir attrapé il y a quelques temps déjà et dont les symptômes (un pouvoir d’achat qui se flétrit, un bonheur intérieur net qui s’évapore, une ingérence de l’Etat toujours plus forte dans nos vies) continuent de s’aggraver tous les jours. Partant de cette constatation, l’actuelle ministre de la Santé vient de présenter son objectif de lutte drastique contre le tabac.

marisol touraineSelon elle, trois objectifs sont recherchés : diminuer le nombre de fumeurs de 10% dans les cinq ans, passer sous la barre des 20% de fumeurs dans les dix ans, et faire en sorte que les enfants qui naissent aujourd’hui ne soient pas du tout libres fumeurs dans 20 ans. Pour cela, Marisol a emprunté la (maintenant célèbre) boîte à outils de François Hollande, celle avec un outil qui inverse les courbes, un autre qui déclenche des petites inflations, et aussi un qui permet de redémarrer les motos russes mais ce ne sera pas celui-là qu’elle utilisera (promis). Elle utilisera plutôt la panoplie législative qui est fournie avec et qui lui permettra d’imposer le paquet neutre, l’interdiction de fumer un peu partout, y compris chez soi, et d’enfin commencer à contrer l’extension de la cigarette électronique qui commence à bien agacer autant les lobbies du tabac que les fiscalistes de l’État.

fumer nourrit l'étatBon, je passe rapidement sur l’obligation faite aux fabricants de mettre en place les paquets de cigarettes neutres, dont l’impact est aussi incertain sur la consommation que sur les finances du pays. Il semble que les effets observables en Australie, seul pays ayant mis en place la mesure jusqu’à présent, soient plutôt modérés, mais que les actions légales des cigarettiers, ne le soient pas, et qu’ils s’apprêtent à demander un joli dédommagement à l’État français, notamment pour non respect de leur propriété privée (intellectuelle et de marque, ici). Tout comme avec les pluies de taxes, on s’amusera simplement à regarder combien de fumeurs traditionnels passeront, à la suite de cette mesure, au marché noir, celui une frontière plus loin où la cigarette est plus abordable, dans un paquet normal et là où le vice n’est pas encore un crime contre la République du Bisounoursland, ce pays merveilleux où tout le monde est svelte, en bonne santé, ne mange ni salé, ni sucré, ni gras, ni fun et se suicide à 32 ans à la suite d’une neurasthénie qui n’a que trop duré.

Il m’est plus difficile d’évacuer calmement les nouvelles interdictions envisagées, qui accroissent encore un peu le nombre d’endroits où il deviendra interdit de fumer. Avec ces propositions, toute présence d’un enfant dans les parages d’une cigarette (notamment en voiture et dans les parcs) devrait déclencher l’arrivée d’une équipe du GIGN qui, avec tact, doigté et pompes cloutées, vous fera comprendre que vous avez commis une petite faute de goût. Concrètement, une nouvelle petite parcelle de responsabilité va être retirée des individus normalement adultes, être placée dans les mains gantées de fer de l’État et, moyennant la répétition de cette opération un nombre de fois de plus en plus faible, il ne restera bientôt plus aucune liberté de fumer nulle part (mais les cigarettes seront toujours en vente libre, histoire de conserver à tout ceci le parfum ubuesque délicat si caractéristique de l’état-nounou). La délicieuse étape finale consistera probablement à imposer l’achat de cigarettes qu’on n’aura plus le droit de fumer, histoire que les taxes rentrent toujours.

fumer tue

Mais le pompon est clairement attrapé à pleines mains potelées par l’ensemble des propositions touchant la cigarette électronique.

Alors même que nombres d’études s’accumulent pour prouver que l’existence même d’un vapotage passif tient plus d’un mythe ridicule qu’autre chose (les gouttelettes produites par l’appareil retombent rapidement au contraire des fumées de cigarette traditionnelle), la petite Marisol surjoue la précaution et envisage d’interdire tout vapotage dans les lieux publics alors même que le rapport de l’Office Français de Prévention du Tabagisme, paru en 2013, indiquait clairement toute absence de significativité clinique des produits du vapotage (mais, en toute incohérence, préconisait tout de même cette interdiction, histoire sans doute de rester dans les bonnes grâces subventionnelles de la ministre – on est en France, après tout).

Du reste, tout indique que l’offensive contre cette vilaine innovation est maintenant lancée. Peu importe que les avantages (sociaux, cliniques et économiques) de la cigarette électronique soient tous les jours plus apparents, le ministère de la Santé a décidé de mettre fin à un tel chambardement dans le marché ultra-policé des produits nicotinés. Amalgames, confusions, incohérences et précipitation étant les mamelles de la politique française, il n’aura donc pas fallu attendre trop longtemps pour que la production législative, en retard d’une guerre, reprenne du poil de la bête et propose de mettre bon ordre dans tout ça, de préférence en taxant, interdisant, régulant et étouffant autant que possible un marché en plein essor.

Et pendant que l’arsenal régulateur avance ses pions et déploie ses arguments dans l’hémicycle et ailleurs, la presse se fait fidèle relai de ces opinions hautement cohérentes d’un progressisme finement calibré pour accompagner les uns pendant qu’ils se piquousent et pourchasser les autres lorsqu’ils vapotent niaisement. C’est ainsi qu’on apprend avec stupeur, dans tous les médias d’importance, qu’il y aurait des risques graves, abominables, à utiliser des cigarettes électroniques, comme par exemple l’explosion d’une batterie électrique, qui provoque des brûlures et de gros désagréments. On se demande pourquoi l’AFP a décidé de bombarder les rédactions d’un fait divers aussi subtilement sans intérêt alors que, dans la même journée, il est plus que probable qu’une ou l’autre voiture, pleine d’essence, aura explosé, que l’un ou l’autre téléphone portable à la mode aura cramé la fesse trop rebondie d’un usager peu précautionneux, sans que, pourtant, ni la voiture, ni le téléphone ne soient automatiquement mis sur la sellette…

On pourrait croire le sujet de la cigarette électronique parfaitement anecdotique. Il n’en est rien car il relève en fait de la même importance que les récentes exactions scandaleuses d’un Cazeneuve lâché en roue libre sur Internet. Petit à petit, ces ministres grignotent, chacun de leur côté, des pans entiers de nos libertés, et certains, idiots utiles, applaudissent.

hygiénisme tue

Moyennant quoi, la publicité pour ces dispositifs électroniques sera fortement régulée à son tour : après tout, fumer, c’est mal, on l’a dit, ça peut provoquer des maladies graves, on le sait, et inciter les mineurs à le faire relève de l’abomination, c’est évident. Bien sûr, l’utilisateur de cigarette électronique peut parfaitement choisir de ne pas téter de nicotine. Bien sûr, vapoter ne produit aucun produit cancérigène. À tout prendre, l’addiction au vapotage tient clairement plus de celle au chocolat ou au café que celle à la cigarette traditionnelle. Mais peu importe. Puisqu’on a trouvé un angle d’attaque, on va l’utiliser. En plus, ces interdictions s’inscrivent rudement bien dans le plan marketing de l’industrie du tabac (qui n’aime pas du tout du tout la concurrence et n’a jamais caché ses liens, nombreux, avec l’État et les parlementaires) et, bonus non négligeable, collent aussi pas mal avec le ménagement de l’industrie pharmaceutique qui produit de jolis patchs nicotiniques, industrie avec laquelle Marisol n’a jamais eu le moindre lien.

Bref, si les lois s’occupaient de rendre intelligible le rationnel, cela se saurait. Ici, il s’agit de réguler les émotions, et tout le monde sait que que prendre du plaisir est éminemment louche dans ce pays. Et qui mieux que Marisol et sa clique, le Ministère de la Santé et ses petits scribouillards, peuvent définir quel fun on a le droit d’avoir ou pas ? Après tout, c’est de votre santé qu’il est question ici : il ne manquerait plus que vous ayez un mot à dire à son sujet, non mais…

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires253

  1. Higgins

    Le ministre devrait se souvenir que si « fumer, tue », la connerie, elle, ne laisse aucune chance à celui ou celle qui se laisse aller. Cette ministre est donc foutue.

    1. royaumont

      Erreur, si fumer tue le fumeur, la connerie, elle, est surtout dangereuse pour les autres.
      Pour Marifolle, elle est folle, j’en suis marri, mais pour elle tout va bien, et CPEF !

    2. René de Sévérac

      Erreur Higgins, le problème est ailleurs.
      Ça se voit que vous n’êtes pas en charge de la collecte des sous pour l’Etat.
      « Fumer tue et Ne pas fumer tue les ressources (de l’Etat).
      Moi, en tant que bon citoyen, je propose à Marisol la mise en paquet des cigarettes électroniques « one-shot » (pour le maintien des taxes) et d’en jstifier un moindre danger (pour les rendre attractives) ….
      (pour les détails un ENArque peut faire l’affaire !)

  2. Le Gnôme

    Dans un pays qui a inscrit le principe de précaution dans sa constitution, il est normal que toute nouveauté soit interdite, ou fortement réglementée. Il est anormal, par exemple, que des drones puissent voler alors que le risque d’en prendre un sur la tronche est possible. Avec un article constitutionnel pareil, le train eut été interdit, comme le préconisait le grand savant Arago.

      1. royaumont

        C’est dangereux, surtout pour les centres des impôts.
        Un 3ème a cramé cette nuit.
        Le méchoui de gabelous deviendrait-il tendance ?

        1. Caton

          Les portes n’ont à nous pas été verrouillées avant d’incendier le bâtiment, donc, non, pas encore.

  3. Flash

    Qu’y a-t-il à dire?
    Rien.
    Il n’y a plus rien à dire.

    Des études démontrent le caractère peu dangereux de la cigarette électronique, infiniment moins que la cigarette classique.
    Des études ont même montré qu’elle était un bon produit de substitution permettant d’arrêter la cigarette.
    Traiter de la même façon ces deux produits :

    – constitue une discrimination puisqu’on applique le même régime d’interdiction pour la même raison pour deux produits aux caractéristiques très différentes ;

    – est une incohérence du point de vue de la santé publique : plus le produit est dangereux, plus la réglementation est forte de ce point de vue. Pour la cigarette électronique, j’ai du mal à saisir les raisons de cet alignement du point de vue de la santé publique.

    Par contre, du point de vue financier, arrêter de fumer est problématique ; il faut donc tuer le marché de la cigarette électronique, produit efficace tuant le marché de la cigarette classique, et par là, réduisant les recettes.

    1. Mario Nettiste

      Si vous cherchez de la cohérence dans cet état, bon courage pour en dénicher au moins un once…

  4. Caton

    Le paquet de cigarette « présidentiel » illustré ci-dessus serait probablement très efficace pour inciter les fumeurs à arrêter.

    Le fait même que le tabac ne soit pas totalement interdit en France malgré des dizaines d’années de campagnes anti-tabac montre bien qu’il rapporte plus qu’il ne coûte, et ce en dépit de l’enfumage permanent en provenance des gouvernements. Et c’est bien uniquement pour des questions d’argent que l’état veut aujourd’hui lutter contre le vapotage.

  5. royaumont

    Concernant l’interdiction de fumer en voiture en présence d’un mouflet : c’est possible, constitutionnellement parlant ? La voiture étant considéré comme un lieu privé, comme un appartement ou une maison, comment est-il possible d’interdire d’y fumer ?
    Ils vont encore se faire retoquer en conseil constitutionnel, ce serait la meilleure chose qui puisse arriver à cette loi. Sauf à considérer que la liberté, c’est pas important, c’est dangereux, donc c’est mââââl.

    Ceci dit, je souhaite bon courage aux forces de l’ordre s’il leur prend fantaisie de verbaliser pour ce motif.

    1. Flash

      Il me semble que le Texas a adopté une mesure semblable il y a quelques années.

      On peut donc savoir si une telle mesure est efficace.

      J’ouvre les paris : c’est inefficace.

    2. Pere Collateur

      Ils l’ont bien interdit dans les restaurant, bars et autres boites de nuit, bien que tous ces endroits soient des propriétés privées.

      Aux US, ils ont poussé le vice dans certains états jusqu’à interdir de fumer dans certains apparts au motif que la fumée pourrait passer d’appartements en appartements.

      Aux US donc, le pays soit disant si attaché aux libertés individuelles.

      Bref, l’hygiènisme dans toute sa splendeur.

      On notera au passage que tous ces machins finissant en « isme » ont tendance à systématiquement pourrir la vie des gens. Coincidence? Je ne pense pas.

      1. Aristarque

        Les States ont beaucoup de défauts, notamment de par leur puritanisme qui les imprègne encore fortement. Cela n’a cependant pas que des mauvais côtés : pensez – vous que les repris de justice qui hantent nos palais de tous niveaux pourraient y faire semblable carrière durant des décennies là-bas, alors qu’ils y arrivent très bien (avec la complicité du Peuple, soit dit en passant) de ce côté-ci de l’Atlantique ? Imagine-t-on l’équivalent THEVENOUD ou ANDRIEUX pouvoir envisager de rester bêtement député après pareilles frasques sans que personne ne bronche sérieusement avec une telle situation ???

        1. Pere Collateur

          Que nos amis americains soient puritains (tiens une rime!), grand bien leur en fasse.

          A partir du moment ou ces machins viennent me faire chier jusque dans ma verte campagne au fin fond de la France, là, on joue plus.

          En ce qui concerne les déchets de l’humanité que vous avez cité, le bon sens est suffisant pour savoir comment régler le probleme de facon définitive. Pas besoins d’importer un quelconque puritanisme (ca fini aussi en « isme »d’ailleurs. Surement un coincidence… Encore).

          Pour en revenir à cette histoire de clope en voiture avec chiards, pourquoi donc s’arrêter là? Pourquoi ne pourait on pas fumer en voiture quand kevin est là, alors qu’à la maison on peut le faire. Le problème est le même il me semble…

          Bref, on le voit bien, dès que l’on laisse passer une seule de ces compromission, même anectdotique, c’est la porte ouverte à toutes les dérives.
          Faut donc stopper les délires dans l’oeuf. Là, je constate que c’est mal parti et probablement trop tard… Ca durera probablement quelques temps encore. Jusqu’à ce que la coupe déborde….

          1. Mario Nettiste

            A la maison, ce sera difficile pour un flic de forcer votre porte et de verbaliser. En revanche, en bagnole, c’est open view sur ce qui se passe à l’ intérieur, sauf bizarrement pour le limousine officiel. Tout le monde a compris qu’il fallait trouver de nouvelle causes a prunes….

          2. Aristarque

            Je ne réclame pas le puritanisme car il finit également par dévier bien au delà de ses intentions initiales. Je réclame seulement de l’honnêteté et de la probité, ce qui n’est pas exagéré à exercer à l’encontre de ceux-là même qui entendent l’imposer aux citoyens.

            1. Quiet Desperation

              Bon d’accord, il était minuit douze, mais quand mêmes… et tu devenais sérieux par surcroît, Felton ?

              1. Aristarque

                Pas Irlandais mais utopiste, je le crains! 🙂 Et comme tu résides à passable distance de La Rochelle, tu ne peux craindre grand chose à moins des hasards de la vie sous l’ uniforme…

                1. Quiet Desperation

                  J’apprécierais, Harry, que tu t’adressasses à moi en utilisant le « Mylord »…. mais bon, l’Arsouille, tu connais… ceci dit, je vois que tu as de bonnes lectures, mon ami…

    3. Guillaume_rc

      La voiture est privée certes mais tu n’as pas le droit de téléphoner en roulant (normal tu es dangereux pour les autres), de rouler bourré (normal là aussi) ou de regarder la tv (si si il y en de plus en plus qui le font).

      En revanche, rien ne t’interdit d’écouter de la musique à fond ou de discuter avec ton voisin, etc.

      Du coup : espace privé ou pas complètement ?

      Mais à mon avis le pb n’est pas là. Comme le dit bien H16 c’est une part de responsabilité qui nous est enlevée. Une de plus.
      A moi de savoir ce qui est bon ou pas pour mes gosses : il y a bien des gens qui élèvent dans le culte du PC, ce qui est infiniment plus dangereux pour la société….

      De plus « bon courage pour verbaliser » certes, mais surtout ça fait des flics occupé à faire chier le contribuable lambda au lieu de remplir la mission qui est la leur : assurer la sécurité.

      1. Caton

        Le rôle des forces de l’ordre est d’assurer la sécurité du régime, pas de la population. Et la sécurité du régime passe par une ponction plus importante… ils sont donc parfaitement dans leur rôle.

        1. Cerf D

          C’est tout l’art de l’ellipse. Les forces de l’ordre sont en fait les forces de l’ordre établi et feront tout pour le conserver.

        2. Jeanpierre

          @Caton : la formulation généralisatrice de votre commentaire est-elle hyperbolique ou pensez-vous vraiment que toute force de l’ordre assure la sécurité d’un régime avant celle des citoyens? Parce que si on développe logiquement ce propos, on en vient à conclure que, dans tous les cas, un état se développe au dépend et non au service du citoyen (justice, sécurité, lois). Et donc, tout état est par nature illégitime parce qu’il est nécessairement oppresseur de ses citoyens. Là, je ne vous suis pas. C’est pas assez nuancé.

          1. Caton

            Toute force de l’ordre assure la sécurité du régime avant celle des citoyens. Cela ne signifie qu’elle n’assure pas la sécurité des citoyens, juste que les citoyens passent après le régime. Et c’est vrai dans tous les cas.

            Par nature, tout état qui défend à ses citoyens d’assurer leur propre sécurité est illégitime car nécessairement oppresseur de ses citoyens. En France, le décret-loi du 18 avril 1939, suivi de l’ordonnance du 10 mai 1940, marque le début de cette tendance. Depuis cette date, l’état se développe en effet aux dépens et non au service des citoyens.

        3. Quiet Desperation

          Les « Forces de Sécurité de l’Etat », c’est le nom orwellien dont on les décore de nos jours : le glissement sémantique ne vous échappera pas….

          Ceci étant, il aura fallu les Douanes pour capturer Nehmouche, et leur libre volonté de se rendre pour incarcérer les Djihadistes rentrant de Turquie : on voit par là ce que l’on appelle les missions rigoliennes de l’Etat…

        4. Deres

          Dans le PLF2015, il est explicitement marqué qu’il y a un gratte papier au ministère de l’intérieur et un au ministère des finances pour 2 policiers. Et après on nous dit bien entendu que l’administration est « à l’os » … Tout ces administratifs écrivent donc les décrets plus vite que les forces de l’ordre n’arrivent à les faire respecter … Cela fait bien longtemps que l’alcool et le volant sont incompatibles avec une répression féroce mais ils n’ont pourtant pas réussi à éradiquer la conduite en état d’ivresse.

      2. Caton

        Au passage, le « normal tu es dangereux pour les autres », c’est complètement idiot et déresponsabilisant. Un danger statistique (et Dieu sait à quel point les statistiques ne sont jamais politisées en France…), un danger statistique donc, est utilisé comme excuse pour réduire une liberté — ou pour ponctionner des amendes idiotes. Et c’est « normal ».

        O tempora, o mores…

            1. Quiet Desperation

              mais bon, un peu délicat, in a mixed company… ces dames seraient sans doute choquées…

    4. Alx

      Désolé si je dis une betise, mais dans ce cas ce ne serait pas la meme chose pour toutes les activités a l’interieur de la voiture, comme manger, boire, ou utiliser un telephone portable?

  6. Bonsaï

    Bonne journée à tous dans ce parc à thèmes délirants qu’est la France devenue !
    Face à la cigarette traditionnelle, il n’est que justice de taxer aussi le vapotage, qui est ce concept halluciné consistant à vouloir remplacer un risque désormais connu par une invention saugrenue, dont les composants sont largement ignorés et qui sont pour la plupart produits dans des conditions des plus douteuses. A vouloir toujours restreindre les libertés et prendre les gens pour des imbéciles, on n’a que ce qu’on mérite. Et pendant ce temps-là les chers agriculteurs bretons peuvent tranquillement « chimiquer » leur champs d’artichauts, sans que personne ne bronche … jusqu’au prochain cadavre de cheval retrouvé parmi les algues nauséabondes !

    1. Bonsaï

      Pour me faire bien comprendre, je tiens à préciser encore ma pensée, en soulignant que je ne suis pour l’interdiction ni de la cigarette classique, ni même de son ersatz électronique !

        1. Bonsaï

          C’était sans doute mal formulé. J’essayais maladroitement de mettre en exergue divers poids et mesures appliqués à des catégories similaires sinon identiques.

          1. Ben justement, comparer le tabac en cigarette avec la nicotine puis avec les pesticides, c’est comparer des choux bios et des carottes pas bios.

  7. gameover

    t’as fumé h16 ?

     » il ne manquerait plus que vous aillez (!) un mot à dire à son sujet, non mais… »

  8. passim

    La pente naturelle du collectivisme est de s’étendre, de l’économie à la politique, et du politique à la vie privée. Rien ne permet de stopper cette expansion, puisqu’elle se fait au nom du Bien. L’individu est sommé de se plier aux bonnes raisons avancées par le totalitaire., dont on fera le bonheur, malgré lui. Marie-sotte est de ces socialistes qui « transpirent la bonté par toutes leurs griffes ». Le bonheur futur par la poigne, lointaine dérivée, chez les socialistes collectivistes, de ces idées chrétiennes devenues folles.
    Reste à quitter, en douceur, notre porcherie (de moins en moins) dorée. Rien dire et foutre le camp, disait Céline. C’est ce que j’ai fait.

  9. lolo

    Elle a reçu sa valisette de la part des cigarettiers, donc elle applique la loi bien connue en socialie:

    – Tout ce qui bouge, on taxe
    – Si ça bouge encore, on réglemente
    – Quand ça bouge plus, on subventionne

  10. Adrien Ladrien

    HS : on parle d’immobilier aujourd’hui dans les News du Système.

    L’immobilier français se porte très bien selon les notaires

    De nombreux observateurs s’inquiètent de la situation de l’immobilier dans notre pays et prédisent de fortes baisses des prix, dans l’ancien comme dans le neuf. Après plus d’une décennie d’augmentation continue, le retour de bâton paraît inévitable et les analystes les plus hardis évoquent même une « bulle » qui serait prête à exploser à tout moment. Le papy-boom qui s’accroît a pour conséquence la mise en vente d’un grand nombre de logements au même moment, ce qui aggrave encore un peu plus l’état du marché, les vendeurs devenant plus nombreux que les acquéreurs. Alors que faire, acheter, vendre, louer ou attendre ? Pierre-Thibault Loiseau de La Roche de Saint Egrève, vice-président du conseil supérieur du notariat et grand spécialiste des chiffres indiscutables, a bien voulu répondre aux questions des News du Système.

    La suite : http://wp.me/p55j1d-3F

      1. Quiet Desperation

        Très amusant, la formulation straight du début dérivant lentement au fil de l’entretien vers le zany…

        1. Quiet Desperation

          Le Zany, comme beaucoup l’ignorent, est un pays de l’Afrique de l’Est, très vif en éléphants….

            1. Quiet Desperation

              Le Français connaît fort mal la géographie, la chose est notoire, même lorsque l’on en possède un DEA…

      2. climaine

        Pierre-Thibault Loiseau de La Roche de Saint Egrève doit habiter au moins un duplex avec un nom pareil………..

  11. MadeInCH

    Dès que quelqu’un comprend la base de la combustion et de la pyrolise, il est clair que la cigarette électronique est beaucoup beaucoup moins dangereuse que la cigarette à combustion traditionelle.

    Ah! Mais la cigarette, elle, est soutenue par des lobbies qui ont passé une bonne partie de leurs efforts pour ne pas admettre que la cigarette est dangereuse!
    Donc:
    – Les mêmes lobbies qui ont fait tout leur possible pour ne PAS admettre la dangerosité de la cigarette se mettent à utiliser la menace du danger contre l’e-cigarette, parce que cette nouvelle comcurrence met leur marché en danger.
    – Pression sur les politichiens pour utiliser le « principe de précaution » CONTRE ce nouveau produit.
    – Pour donner le change, les politichiens mette en place une mesure que l’on sait inutile, mais qui donne l’impression que l’on lutte contre la cigarette traditionelle.

    C’est tellement clair pour moi!

    1. Kekoresin

      Je pense que le matraquage que l’on subit depuis des lustres pour justifier les taxounettes vexatoires est bien plus efficace que les lobbies de cancerettes. Ca vaut aussi pour le méchand diesel, l’abominable CO², la diabolique i-garette, et toutes ces infernales usines qui heureusement disparaissent. Tout ceci pour le plus grand bonheur collectif que la liberté individuelle ne cesse de mettre en péril!

      1. Kekoresin

        Lire « méchant diesel » bien sûr. J’ai confondu avec marchand de diesel ou proxénète gouvernemental pour financer les errances de nos énarques, le rayonnement de la France et la gratuité des soins pour 5 milliards de déshérités!

  12. gameover

    J’ai cherché dans le PLF et le PLFSS (les docs complets et non les résumés) le montant prévisionnel des recettes pour les tabacs et je n’ai pas trouvé.

    Dans le PLF la ligne « 1761 Taxe et droits de consommation sur les tabacs est affecté d’un 0 ». Et rien dans le PLFSS (celui de la sécu)

    Alors qu’on devrait trouver un chiffre de l’ordre de 12-13Mds.

    Anyone ?

    1. Caton

      Les buralistes vont continuer à verser 28 milliards de droit de licence (ligne 1758), ce qui exclut l’interdiction pure et dure du tabac. Logiquement, cela veut dire que le tabac ne sera plus taxé en France.

      Enfin une bonne nouvelle!

        1. Caton

          Au temps pour moi! Mais même 28 millions permettent d’exclure l’interdiction. Je reste optimiste et prévois une baisse du tabac pour le 1er janvier 2015 🙂

          1. Quiet Desperation

            Les erreurs de calcul avaient déjà provoqué le suicide d’un premier Caton (en fait le deuxième, chronologiquement, mais on va pas se laisser ennuyer par l’Histoire…)

      1. Aristarque

        Pas claire, votre libelle :
        (…) ce qui exclut l’interdiction pure et dure du tabac. Logiquement, cela veut dire que le tabac ne sera plus taxé en France.
        Le fait que le tabac ne subisse pas une interdiction pure et dure ne signifie sûrement pas qu’il ne supportera plus aucune taxe. Son prix étant surtout composé de taxes, l’Etat continuera sa mise en vente par les buralistes.

        1. Caton

          Relisez le commentaire de GO auquel je réponds. Aucune recette prévue, ce qui indique soit une interdiction, soit une abolition des taxes.

    2. gem

      ouais, c’est « logique » : Les lignes à zéro dans ce document sont des « taxes affectées », l’état ne les compte pas dans son budget puisqu’il ne fait que les percevoir et reverse le produit à un autre organisme (la sécu par exemple). Donc pas de trace des montants dans le PLF.
      Pour la même raison, tu ne trouvera aucune trace de la redevance TV…
      Pour voir les montant en jeu il chercher ailleurs, une recherche sur les mots clefs « taxe affectée tabac » est efficace : effectivement on parle de 15 milliards !

      Et il n’y pas de trace dans le PLFSS parce qu’il n’est pas assez détaillé pour ça et qu’il ne fixe que les grandes lignes

    3. gem

      Les ligne à zéro, ce sont les « taxes affectées », et comme elle ne font que passer sans contribuer au budget de l’Etat, elle ne sont pas indiquées dans le PLF.
      C’est pour la même raison que la fameuse redevance TV passe à la trappe aussi…
      Et le PLFSS est trop peu détaillé.
      Résultat : il faut chercher ailleurs. Les mots clefs « taxe affectée tabac » sont efficaces, et nous apprennent qu’on parle de 15 milliards en 2012

      1. gem

        pardon pour le doublon, à cause d’un problème technique sur ma machine j’ai cru devoir refaire le post.

        si notre hôte ne l’efface pas, ignorez le et voyez plus haut

  13. BenOui

    C’est un très bon signe, h16, bientôt le poker se jouera avec des cartes blanches et noires, le loto se fera sans aucun numéro et le vote blanc sera obligatoire, enfin ! et il ne restera que des blondes… pour s’occuper de notre santé !!

    Ce gouvernement fait n’importe quoi, c’est une bonne nouvelle, car tout le monde s’en aperçoit.

        1. Calvin

          Désolé, je n’avais pas réactualisé la page !
          Bon, je vais rendre à Cerf D ce qui appartient… aux autres !

  14. gameover

    Pour une fois je me permets de citer Joffrin (de Libé) :

    « Le seul argument logique consiste à dire que le vapotage pourrait, dans certaines circonstances, inciter les consommateurs à passer ensuite à la vraie cigarette. Mais rien n’est prouvé (là aussi, les études sont trop récentes…). On s’appuie pour dire cela sur le fait que les fumeurs et les vapoteurs font les mêmes gestes. Mais dans ce cas, l’eau est aussi nocive que l’alcool, puisque l’on fait les mêmes gestes pour les consommer. On voit où mène ce parallèle. Les buveurs d’eau seraient les proies naturelles des marchands d’alcool et, pour lutter contre l’alcoolisme, on devrait interdire le Canada Dry… »

    1. gameover

      Sauf qu’il aurait dû dire – pour aller au bout de son raisonnement – qu’on devrait interdire l’eau…

      1. ébène

        et aussi l’air qui transporte des particules cancérigènes et tout plein d’autres cochonneries

        1. Kekoresin

          Hidalgo veut d’ailleurs planter des vergers sur les toits parisiens, exposant la population aux pollens tueurs!

          1. Aristarque

            Et aux insectes pollinisateurs sans lesquels la fructification ne sera pas assurée du tout.
            Mais trouver des c…eries à accrocher au revers d’Hidalgo est d’une facilité déconcertante.
            Comment les Parisiens, phares de l’élitisme de la France par leur goût exquis, l’acuité de leurs pensées, la finesse de leurs analyses, la haute tenue des copropriétaires ont-ils pu porter semblable gourde à ce poste ??? Mystère et jambe de bois!

              1. Kekoresin

                1er adjoint: Bruno Julliard. Vous savez ce petit connard syndicaliste étudiant braillant de sa voix de fausset au soulèvement contre le CPE. Cet éternel étudiant que l’ambition dévorante a condamné à avoir un physique de ceintre en ferraille malgré de ouables efforts sportifs
                http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/06/17/25002-20140617ARTFIG00299-l-ump-accuse-bruno-julliard-d-aller-faire-du-sport-pendant-le-conseil-de-paris.php

                Ce petit malfaisant qui n’a jamais travaillé de sa vie et qui n’assume pas sa nature totalitaire « pour ton bien camarade »
                http://www.valeursactuelles.com/politique/quand-bruno-julliard-veut-mort-des-participants-manif-tous

                Ce petit trou du cul (au dire de son petit ami) qui distribue l’argent public dans des investissements culturels si indispensables et tellement gratifiants pour son égo nourrit à la world music:
                http://resistancerepublicaine.eu/2014/hidalgo-accorde-13-million-de-subvention-aux-musulmans-de-lici-les-preuves-du-scandale-par-jeanne-bourdillon/

                Comme vous l’aurez compris je n’aime pas ce petit cafard tout juste bon à régler des problèmes de barrières et de cadenas en brassant de l’air avec ses petit bras épilés. Inefficace, suffisant, homo, lèche boules, ambitieux, insensible au goût de la merde et donc qualifié pour suivre de près l’arrière train de ses ainés, autant de qualités pour rentrer dans un futur gouvernement socialiste. Bon, ça sera peu être pas en 2017 mais il est encore jeune et il n’est pas impossible que les français dans leur grande sagesse les remettent au pouvoir suite à la Bérézina inéluctable du prochain gouvernement de droite. Patience petit padawan…

                1. Deres

                  Il sera surement sur les rangs (avec Placé bien entendu) si Sarko veut refaire de l’ouverture après sa victoire en 2017 … Il est ouvert à tout !

              1. Aristarque

                Comment elle y a pensé? Moi qui croyais qu’ un périmètre de sécurité (200 m?) était impératif entre ruches et habitations!…. :mrgreen:

    2. Aristarque

      LJ ose émettre publiquement un doute sur le bien-fondé d’une décision, fût-elle anecdotique, de ses maîtres ??? Il y a tout de même du changement qui se manifeste… On voit qu’il y a des ventes à redresser!

  15. gameover

    Brulûre de fesse, je ne savais pas… mais celle-là m’avait bien fait rigoler…

    « Une jeune Britannique de 24 ans a dû être transportée en urgence à l’hôpital, le sein gauche en grande partie brûlé après s’être endormie, nue, son téléphone en charge contre elle, rapporte Metronews. »

    1. Moejzyl

      Il parait que la pomme aide à brûler les graisses. Cela semble se vérifier tous les jours… 🙂

      1. Calvin

        D’ailleurs, comment appelle-t-on la boule de graisse autour des tétons ?

        Une femme…

        Aheum… désolé…

  16. Kazar

    Pas de quoi en faire un plat, c’est juste un exemple de plus du totalitarisme que les socialistes mettent en place. Perso, le fait que les vendeurs de tabac ne respectent absolument pas l’interdiction d’en vendre à des mineurs me choque beaucoup plus. Que des majeurs veuillent s’intoxiquer, à la limite, pourquoi pas (mais c’est la collectivité qui payent), mais des mineurs, non !!!
    Et l’effet d’entrainement est là, même si les parents y mettent la meilleure volonté du monde en faisant des efforts d’information et de prévention.

    1. Caton

      L’argent avec lequel les mineurs achètent du tabac, d’où vient-il exactement?

      D’autre part, vos propos montrent que vous êtes non-fumeur. C’est une très bonne chose pour vous, je vous félicite. Mais ils montrent aussi que vous avez complètement intégré le discours gouvernemental anti-tabac, dont le but premier est de justifier la taxation et le but second d’opposer fumeurs et non fumeurs afin de mieux contrôler la population — diviser pour mieux régner est une vieille formule mais toujours efficace.

      Il ne devrait plus être nécessaire de souligner que toute tentative gouvernementale pour stigmatiser un comportement individuel sans conséquence directe sur les autres fait partie de l’assaut collectiviste contre l’esprit critique et l’individualisme. Mais apparemment, même ici, ce genre de méthode fonctionne.

      1. passim

        D’accord avec Caton, sauf à propos des mineurs. Dans la mesure où un mineur n’est pas un « consommateur conscient et responsable ». Je suis, dans la même logique, opposé à la publicité ciblée sur les enfants.

        1. Caton

          Pour la plupart des mineurs, l’argent avec lequel ils achètent du tabac vient de leurs parents. Au minimum nous avons là un manque de surveillance évident.

          La supervision des mineurs est l’affaire des parents, pas de l’état, et encore moins d’un tiers privé comme un buraliste.

          1. Aristarque

            D’autant que pour être honnête, il y a des ados à quinze/seize ans qui paraissent avoir la vingtaine d’années… Et les vraiment juvéniles peuvent toujours trouver une relation qui achètera à leur place…

            1. Quiet Desperation

              Moi… je sais pas… mais je serais toi, Harry, je leur demanderais leur carte d’identité avant de les embarquer, ces minettes, dans le Doblo capitonné… Déjà avec Calvin, c’est limite…

              1. Aristarque

                Mais tais-toi donc! Ne vends pas la mèche! Celle qui commande mon ménage par personne interposée lit parfois nos proses ! !! Ah, c’est malin, va ! 😈

            1. gameover

              @ Passim

              – Kazar ne parle que l’impact du tabac sur les mineurs (excepté : que des majeurs veuillent s’intoxiquer…)

              Et suite au com’ de Caton, tu dis :
              « D’accord avec Caton, sauf à propos des mineurs. »

              Voilà, je trouvais cela drôle à partir du moment où 90% du post là est sur les mineurs.

              Je rajouterais qu’il n’y a aucune loi qui empêche un enfant de 12 ans d’acheter un couteau dans un bureau de tabac ou une grande surface ni 1 litre d’eau de javel

              1. passim

                Résumons.
                Kasar est favorable à l’interdiction du tabac pour les mineurs.
                Caton lui répond, développant « le discours gouvernemental anti-tabac, dont le but premier est de justifier la taxation et le but second d’opposer fumeurs et non fumeurs afin de mieux contrôler la population ».
                Je suis d’accord avec lui. Mais quand il évoque « L’argent avec lequel les mineurs achètent du tabac, d’où vient-il exactement? » (sous-entendu, responsabilité des parents non assumée), je le suis moins.
                Idée que caton développe plus loin : « La supervision des mineurs est l’affaire des parents, pas de l’état, et encore moins d’un tiers privé comme un buraliste. »
                C’est vrai, en principe, mais je resterai en désaccord. La théorie le voudrait, la pratique montre que les parents n’exercent pas, généralement, cette responsabilité, pour des raisons diverses et (a)variées.
                Pour moi, le libéralisme n’est pas une théorie immuable. C’est un cadre de réflexion. La loi doit parfois poser des limites.
                À mettre en parallèle avec les règles qui seules permettent à la loi du marché de fonctionner positivement (règles sur une concurrence loyale, sur la formation de monopoles, etc).
                Ouf.

                1. Caton

                  La démission de certains parents est un fait, je suis d’accord. Est-ce une raison suffisante pour priver tous les parents, y compris ceux qui n’ont pas démissionné et qui restent, à mon avis, largement majoritaires, de leurs prérogatives de parent? Je ne pense pas.
                  Je comprends bien votre point de vue, après tout, « c’est pour les enfants » est un argument émotionnel très fort (et largement utilisé pour faire passer les mesures les plus liberticides). Mais je pense que vous vous laissez abuser.

                2. gameover

                  Merci.
                  Et le couteau alors et l’eau de javel qui pourrait causer une mort encore plus immédiate… une loi ?

                  1. Kazar

                    Vos comparaisons sont toujours aussi ridicules : que je sache, il n’est pas très à la mode pour des ados d’acheter des couteaux et de s’entretuer, et pas à la mode non plus de boire de l’eau de Javel. En revanche, fumer, ça fait style, ça donne une contenance, et il y a aussi l’effet de l’accoutumance. Donc non, vraiment, rien à voir. Et je le redis, rien à battre que ce soit une question de libéralisme ou pas, si la loi interdit la vente, on l’applique, ou on abroge la loi. Perso, je considère que la clope c’est du poison que les publicitaires arrivent à vendre aux ados, et ça me fout les boules.

                  2. petit-chat

                    Et l’interdiction des sacs plastique utilisés comme jeu d’étouffement progressif par les mineurs ? Ah, mais c’est fait : maintenant ils sont payants, il ne risquent rien.

      2. Kazar

        Mon propos n’est pas stigmatiser qui que ce soit, que les adultes s’intoxiquent, grand bien leur fasse. Mais pour les mineurs, c’est autre chose. Leurs parents qui leur donnent de l’argent pour s’acheter des clopes sont également responsables, mais si on interdit la vente aux mineurs, et bien on fait respecter la loi, cela me parait clair.

        1. Calvin

          C’est plus compliqué : on ne peut interdire un majeur de 18 ans d’approvisionner ses copains mineurs…

          1. Kazar

            Tout à fait d’accord avec vous, mais cela leur compliquera la vie, et c’est déjà ça, même si je sais que cela ne règle pas le problème.

        2. Caton

          « On » fasse respecter la loi. Pourquoi pas. Mais « on », c’est qui? Les buralistes? Les parents? Le gendarme placé devant chaque bar-tabac, maintenant qu’il n’a plus besoin de faire appliquer l’interdiction du port du pantalon pour les dames?

          Le nombre de lois idiotes, inapplicables et néanmoins votées en France (loi ALUR…) est impressionnant. Dois-je toutes les appliquer parce que « c’est la loi »? Ou puis-je garder un minimum de liberté et ne pas appeler directement la volaille dès que ma femme met un pantalon?

          Le problème, c’est que vous êtes dans l’émotionnel. Oui, je suis d’accord avec vous, le tabagisme est une engeance, et voir un enfant fumer me fait mal au cœur — et à mon âge, « enfant » c’est moins de 30 ans. Mais historiquement, dès lors qu’un état trouve une excuse pour imposer une privation de liberté, il l’élargit autant que possible. Donc après l’interdiction du tabac aux mineurs pour protéger les enfants, on va avoir les interdictions de vente de chips, de Nutella, de boissons gazeuses sucrées, de légumes non bio, et de tout ce que la moraline bienpensante désapprouve. Et en fin de compte, on en arrive à un ministre de l’éducation nationale qui affirme que les enfants appartiennent à l’état.

          Mes enfants n’appartiennent qu’à eux-mêmes. J’ai un devoir d’éducation et de supervision, je n’ai pas le droit de vivre leur vie à leur place, et encore moins celui d’en faire des esclaves du léviathan. Pour vos enfants, c’est vous qui voyez.

          1. Kazar

            En premier lieu, c’est au buraliste de respecter la loi, c’est lui qui est redevable de l’amende prévue par la loi. Et oui, même si les lois sont idiotes, vous devez les appliquer parce que c’est la loi. Si elles ne vous plaisent pas, votez pour des gens qui les abrogeront. Et si vous ne votez pas, ne venez pas vous plaindre. Donc vos développements sur les « esclaves du Léviatan »…
            Vos comparaisons sont tout aussi ridicules que celles de Gameover, c’est de l’absurde, et cela vous ridiculise. Quand au ministre de l’éducation nationale, le pire d’entre eux, j’ai nommé Peillon, je me ferais un plaisir de mettre sa tête au bout d’une pique.

            1. Caton

              Appliquer la loi juste parce que c’est la loi? Non. Etienne de la Boétie, De la servitude volontaire, 1574.

              1. Kazar

                SI je dois au moins reconnaître que vous avez des lettres, il n’en reste pas moins que si vous décidez que vous n’appliquez pas la loi parce que vous la trouvez ridicule, il n’y a plus de règles ni de limites : je vais vous coller une balle parce que non, franchement, la loi qui m’interdit de trucider mon prochain est désuète et passée de mode. Vous voyez, dans le genre absurde, tout le monde sait faire. Ainsi, avec vos références, chaque individu sera libre de choisir quelles lois il respecte ou pas, en définitive, c’est juste l’anarchie, avec bien sûr au bout la loi du plus fort. Non merci.

                1. Flash

                  L’absence de lois n’implique pas l’absence de règles ou de normes.

                  Ainsi, il est tout à fait possible d’imaginer une société sans pouvoir central mais avec des interdits sociaux/religieux/moraux, dont la prohibition du meurtre.

                2. Caton

                  Tout être humain, né libre, a le droit, voire le devoir, de refuser d’appliquer une loi liberticide. Ce n’est que par l’acceptation passive des moutons (ou des veaux) que la dictature peut se mettre en place. Vos émotions ne priment pas sur ma liberté, qui n’est pas monnayable. Et pour le reste, à mon âge je ne crains plus la mort. Et vous?

                3. gameover

                  Kazar, ton exemple de la balle… restons dans un débat où chacun respecte la vie et la propriété des autres, c’est une base.

                  Tu trouves notre propos ridicule. Moi ce qui me gêne ce n’est pas spécialement cette interdiction de vente aux mineurs mais c’est la suite logique qui est ridicule : aujourd’hui le ridicule c’est interdiction de fumer en voiture si enfants de moins de 12 ans et bientôt dans la rue quand bien même il n’y a pas de victimes.

                  Ce type de loi déresponsabilise les parents qui pensent vraiment qu’en laissant leurs enfants errer il ne va rien arriver puisque l’état a tout prévu : pas de clopes, pas d’alcool, pas d’armes, pas de violeurs, des barrières au bord des falaises, des maîtres nageurs sur les plages, des sentiers forestiers, des panneaux indicateurs, des passages piétons, des lampadaires, des flics, des analyses de l’eau, des contrôles d’hygiène…

                  Sauf que ça ne fonctionne pas comme ça et quelles que soient les lois elles ne couvriront jamais toutes les situations… et une loi ne sert à rien si on ne la fait pas respecter.

                  Et si les gens croient tout cela et ne vérifient pas par eux-mêmes ils vont vite déchanter.

                  Y a un gosse là qui n’aura pas l’occasion de fumer, l’anésthésiste était bourrée… les parents onf fait confiance : les parents se sont certainement rendu compte de la situation et ils sont tout autant responsables que les collègues de travail de cette anesthésiste et que l’état qui avait TOUT PREVU.

                  Perso on me dit que je suis parano quand je questionne le chirurgien. Mais si je ne l’avais pas fait, je ne serais pas en train d’écrire là, je n’aurais plus de main droite. J’ai une preuve, mon boucher avec une blessure moins grave ne l’a pas fait, il n’est plus boucher mais handicapé.

                  Ne me dis pas que tu n’as jamais trouvé une loi ridicule et que tu respectes toutes les lois…

              2. Aristarque

                Exact! Cela n’a pas exonéré Eichmann de sa culpabilité dans le génocide bien qu’ il plaidât n’ avoir exécuté que des actes légaux (à la sauce du IIIme Reich). A noter que les régimes totalitaires ont toujours de belles et ronflantes lois de circonstance pour, justement, obtenir l’ obéissance de leurs fonctionnaires. Ce qu’ en dit Soljenitsyne dans l’ Archipel du Goulag atteste également de la dilection soviétique pour cette belle façade…

            2. sam00

              Là, je dis stop

              Quel étrange système que celui là!
              Si je vote pour je ferme ma gueule
              Si je vote contre la majorité l’emporte
              Si je ne vote pas je n’ai pas le droit de me plaindre …

              Étrange système que celui là où il m’est fait savoir que quelque soit mon vote, cela revient à laisser d’autres décider à ma place …

              1. La réalité, surtout, est celle-là :
                Si je vote pour, et que je l’emporte, je ferme ma gueule
                Si je vote contre, et que l’opposition l’emporte, je ferme ma gueule (démocrassie, tout ça)
                Si je ne vote pas, je ferme ma gueule.

                L’idée de la démocratie, c’est avant tout de museler ceux qui ont des trucs à dire. Le bulletin est un token.

    2. passim

      C’est la collectivité qui paie…
      Éternel argument pour tout réglementer, tu ne l’ignores pas.
      Collectivisation des coûts, donc collectivisation des comportements.
      L’État totalitaire s’arrêtera où ?
      Il ne s’arrêtera même pas à la chambre à coucher.

    3. RBF

      C’est la collectivité qui paie ???

      Dites-moi donc, combien de cancers un fumeur peut-il se payer avec ce qu’il aura versé en taxes rien que sur les cigarettes, et sur des décennies ?

      1. gameover

        Oui j’adore quand la communication gouvernementale se mord la queue.

        Quand on parle des déficits des régimes de retraite on met en cause l’espérance de vie… mais quand on parle du coût du tabac on met en cause le coût de la mort.

        Sur le coût du tabac pour la santé qui était chiffré à 49-50Mds par an, j’avais mis un lien il y a bien 6 mois qui montrait que mathématiquement ce n’était pas possible vu le budget de la SS et à cette occasion j’avais découvert que l’on avait intégré dans ce coût la « baisse de la qualité de vie » en la chiffrant à 25-30Mds…

        Au pire, si on voulait que les gens assument financièrement leurs vices c’est encore une raison de dé-collectiviser l’assurance santé mais alors il va falloir tenir compte de tous les risques… et être con en est un énorme.

        1. gameover

          Kazar… t’as regardé d’où venait la somme de 47Mds ?

          De l’association Droit des non fumeurs :

          C’est écrit dans l’article d’Atlantico… et regarde le détail.

          Alors avant de dire « renseignez-vous », regarde tes sources.

        2. RBF

          1) Tous les fumeurs ne meurent pas du tabac.
          2) On finit tous par mourir de quelque chose, et on finit tous par coûter cher, que l’on soit fumeur ou non.

          Donc je n’y crois pas à vos chiffres. Et j’ai même une excellente autre raison de ne pas y croire: les assurances privées ne vous demandent pas si vous fumez ou non quand vous vous inscrivez.

          Vous ne trouvez pas cela curieux ?

      2. JF

        Je pense que vous faites erreur, je viens de calculer avec les hypothèse suivantes:
        – 10 cigarettes par jour soit 1/2 paquet
        – 20 ans à fumer
        – 7 euro par paquet
        – 80% de taxes
        Cela fait 20*365*0.5*7*0.8 = 20440 euros
        Avec une hospitalisation lourde de plusieurs mois, on doit vite les dépasser…Ceci dit on pourrait ajouter les cotisation retraite qui ne seront pas reversée et là, ça doit commencer à être rentable pour l’état.

        1. gameover

          Je pense qu’une fois que tu as fais ton calcul tu devrais faire le calcul suivant :

          11Mds étant les taxes, 20,440E étant ton calcul des taxes par fumeur au bout de 20 ans :

          11,000,000,000 / 20,440 = 538,160 personnes ayant fumé 20 ans hospitalisées par an… hum !

          Ton erreur est que tu envoies tous les fumeurs ayant fumé 1/2 paquets de cigarettes pendant 20 ans à l’hopital ! alors que le taux d’incidence par exemple du cancer le plus fréquent chez le fumeur est celui du poumon avec 35 cas pour 100,000 personnes (le suicide c’est 18 pour info).

          De plus l’âge moyen du diagnostic de ce cancer est de 65 ans… pile poil pour déduire 15 à 20 ans de retraite.

          Les données viennent du site e-cancer.fr

    4. VicoNounours

      La minorité est une notion qui évolue avec le temps: avant 21, aujourd’hui 18 et nos amis roses voulaient la faire passer à 16 (et oui ca ratisse large pour les nez-lections). Donc, aujourd’hui, ca ne serait pas acceptable qu’un mineur de moins de 18 ans fume? Quid de demain si l’âge baisse, la bonne conscience du « pas avant le mar..la majorité » évoluera-t-elle en même temps?
      On apprend la vie à ces dépends, et c’est aux parents d’encadrer l’apprentissage de leurs gosses. Et à moins que ce ne soit le buraliste qui incite le gamin de 16 ans a venir lui acheter des clopes, j’aurai du mal à le blamer de le laisser dépenser l’argent de papa-moman.
      Surtout que, comme l’ont fait remarquer certains, il est parfois difficile de faire la différence entre un jeune de 16 ans et un de 18. Et hormis mettre un vigile qui contrôle la carte à chaque entrée dans un tabac c’est quasi mission impossible de faire cette vérification systématiquement.

    1. bob razovski

      Je verrais bien le même genre de pub avec l’état à la place du cigarettier.

      « vous êtes jeunes, en bonne santé… rejoignez la france et son état toxique. Vous vous suiciderez avant la fin de la pub, sans même avoir eu besoin d’en griller une »

      🙂

      1. yp

        Le fait de penser à la cigarette comme étant un impôt supplémentaire à payer m’avait bien aidé à arrêter de fumer !

    2. yp

      Pas sûr que l’industrie du tabac ait eue tellement de mal à la faire interdire… Le principal bénéficiaire de la vente de tabac reste… L’état…

  17. BrokenArrow

    Ce PNRT est encore une question de gros sous.
    La Vape ne coûte pas un rond au contribuable, et ferait faire d’énormes économies à long terme à la Sécu (qu’en pense Mme Touraine ?).
    Dommage, ces économies ne se réaliseraient qu’une fois le gouvernement Hollande passé à la trappe.
    Celle-ci s’intéresse donc bien plus au tiroir-caisse (le court terme), qu’à une gestion « en bon père de famille » :
    – 50% de baisse des ventes de substituts nicotiniques pour ses protégés de Big Pharma,
    – la sécu qui réclame le comblement du « trou » d’un milliard laissé dès aujourd’hui dans son budget par la baisse des rentrées des taxes sur le tabac,
    – la remise en cause d’une partie des subventions accordées à la recherche médicale et scientifique sur les maladies liées au tabagisme, via DNF, LCT et autres ACT notamment
    – etc…

    Bref, la remise en cause d’un système bien huilé de redistribution (pour ne pas dire détournement) des deniers publics et parfois privés au profit de l’industrie du tabac, de l’industrie pharmaceutique, de la recherche médicale, et des associations hygiénistes pourries de conflits d’intérêts.

    Inacceptable pour un gouvernement déjà aux abois.

    Alors on tranche la tête de la Vape, en demandant aux djihadistes de l’anti-vape de trouver une justification, qu’ils sont d’ailleurs bien en peine de fournir qui tienne scientifiquement et médicalement la route.

    Tout ceci au détriment de la vie de milliers de gens.

    Mais les vapoteurs ne lâcheront rien, et demanderont un jour des comptes : si nous sommes si virulents et autant en colère, c’est que c’est notre VIE qui est en jeu, et qu’on nous la sacrifie au profit de l’industrie de la façon la plus écoeurante qui soit.

    Que va coûter ce PNRT au contribuable ?
    Il serait intéressant d’avoir l’avis de Mme Touraine sur ce point…
    – Les cigarettiers escomptent des indemnisations judiciaires à hauteur de 15 milliards d’euros… Nul doute que le combat sera long pour eux, mais s’ils gagnent devant les Tribunaux d’Arbitrage extra-nationaux, ce sont les contribuables français qui paieront.
    N’oublions pas que l’Urugay et l’Australie sont déjà assignés devant ces tribunaux, par Philip Morris International, au nom des divers traités de libre-échange internationaux.
    Jolie et très coûteuse bombe à retardement pour le gouvernement qui remplacera celui de Hollande, et qui sera bien en peine de réfuter des traités ultra-libéraux qu’ils ont eux-même promus.

    Les substituts nicotiniques, à l’inefficacité parfaitement démontrée*, voient leur taux de remboursement triplés, aux frais des contribuables salariés. C’est tout simplement jeter un argent pourtant rare par les fenêtres en faisant un cadeau non mérité à l’industrie des placébos. Si ce n’est pas du foutage de gueule, on se demande ce que c’est. »

    *Substituts portés aux nues par des associations et organismes totalement inféodés à l’industrie pharmaceutique, ceux-là même qui n’ont jamais utilisé un VP mais se prétendent experts de la Vape et pondent à Mme Touraine des rapports aux conclusions pour le moins contradictoires avec leurs contenus, ou qui tentent de circonvenir l’AIDUCE par des marchandages et des menaces ineptes.

    1. Caton

      D’accord avec vous, sauf sur votre premier point. Les éventuelles économies de l’assurance maladie sur les affections liées au tabagisme seraient très largement compensées par les dépenses supplémentaires en retraites.

      1. BrokenArrow

        Mes infos datent un peu, mais si j’ai bonne mémoire, le solde net pour la communauté française (+taxes, -sécu, +retraites non versées) est de -43 milliards/an, le coût total s’élevant à 78 milliards/an.

    2. gem

      +1 Caton
      « La Vape ne coûte pas un rond au contribuable », c’est vrai
      « et ferait faire d’énormes économies à long terme à la Sécu », c’est faux.
      D’où la panique : un fumeur meurt vite et économise beaucoup en pensions, sans couter plus cher en soins, contrairement à la (fausse) évidence : en pratique le gros de la consommation médical est concentrée sur la fin de vie quelque soit la cause du décès.
      L’invention de l’e-cig est un désastre financier pour les cyniques de Bercy : disparition des recettes (taxes) et allongement de la vie, donc augmentation des pensions à verser.

      1. gameover

        +1
        « en pratique le gros de la consommation médical est concentrée sur la fin de vie quelque soit la cause du décès. » : oui

      2. Bonsaï

        La cigarette électronique n’existant que depuis quelques années (moins de 10 ans,) il est beaucoup trop tôt pour disposer d’ores et déjà de statistiques concernant la mortalité de ses utilisateurs par rapport à ceux de la cigarette classique ! Evitons quand même les fantasmes !

        1. Heu. Il y a tout de même un certain nombre de choses qu’on peut dire de façon très confiante. Par exemple, il n’y a aucun des cancérigènes de la cigarette dans la cigarette électronique. C’est factuellement certain.

          1. Bonsaï

            Je vous l’accorde bien volontiers dans la mesure où il n’y pas de combustion avec la e-cigarette. Il y a néanmoins inhalation profonde de substances mal définies, souvent achetées sur le net et dont la provenance peut être douteuse (Chine, etc…).
            Mais bon, puisqu’on dit que c’est la foi qui sauve …

            1. « inhalation profonde de substances mal définies »
              😆 Ah ah ah 😆

              Je résume : pas d’argument, mais une certitude : comme ça vient de milieux louches et interlopes des interwebs, forcément, c’est suspect dont cancérigène.

              1. Bonsaï

                Messire H16, c’est me faire insulte que de me prêter de telles boucles de pensée. Je ne fais ici que souligner le hiatus entre l’énorme documentation scientifique dont nous disposons concernant la cigarette classique par rapport à la quasi inexistence d’études concernant la cigarette électronique.

                1. Il n’y a pas besoin d’une énhaurme littérature. La vaporisation, on sait comment ça fonctionne, et pour le reste, la nicotine dans le sang, c’est très très bien documenté. Et comme il n’y a rien d’autre, je ne vois pas sur quoi vous voulez faire des études.

                  La réalité est extrêmement simple : il n’y a pas de dangers intrinsèques pour la cigarette électronique lors d’un usage normal. Et ça, ça enquiquine énormément l’Etat puisqu’on passe d’un produit comme le tabac, taxable à merci, à un produit comme le café ou le chocolat, bien plus complexe à taxer lourdement.

                  1. Bonsaï

                    A mon regret, la comparaison avec le thé ou le café ne paraît guère recevable : en l’occurrence nous avons affaire à l’inhalation de l’e-vapeur de e-liquides principalement composés de propylène glycol, d’arômes divers et de nicotine. Lors de l’aspiration cette solution s’échauffe et la vapeur ainsi produite est inspirée par l’e-fumeur. Personnellement, j’attendrai sagement que le e-mélange et ses effets soient plus amplement documentés !

                    1. Une inhalation de vapeur, on en fait depuis des lustres. Les grands-mères pratiquaient.
                      Les liquides utilisés sont tous très connus, là encore, ils ont été testés depuis des lustres, sous toutes les formes possibles (y compris en vaporisation). Renseignez-vous. (pour info, y’a de la doc même dans wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Propyl%C3%A8ne_glycol ) Vous n’aimez pas ou vous avez peur ou patati ou patata, ok, soit. Mais ne mettez pas ça sur le compte d’une ignorance scientifique qui n’est, après analyse, cantonnée qu’à celui qui ne veut pas se renseigner.

                  2. sam00

                    Allons allons, nous avons parmi les meilleurs fonctionnaires fiscalistes
                    Ils trouverons une solution à notre non problème 😉

                  3. gameover

                    M’est avis que le propylène glycol ça doit attaquer la couche d’ozone, provoquer des pluies acides et contribuer au réchauffement climatique…
                    Vapoteur, non : Bio-terroriste !

                  4. Aristarque

                    Surtout que l’Etat, hors la contrebande et les achats personnels à l’étranger, contrôle intégralement la filière de distribution du tabac, donc peut mesurer à l’euro près les taxes qui vont avec. En revanche, taxer un produit grand public façon électroménager ne va guère rapporter qu’en TVA, soit beaucoup moins que la bonne vieille herbe à Nicot….

                  5. Toucki

                    « il n’y a pas de dangers intrinsèques pour la cigarette électronique lors d’un usage normal » Bien que je sois contre les lois liberticides, d’expérience je peux dire que la vape peut provoquer des problèmes, à moi et mon frère elle me provoque des mini crise d’asthme et plusieurs amis m’ont signalé la même chose. Mais cela néanmoins ne justifierais de toute façon pas leur diverses lois/projets de loi stupides/liberticides.

                    1. Ben si ça vous provoque des crises d’asthme, ne vapotez pas.
                      Je suppose (pour être logique) que vous avez aussi des crises d’asthmes en présence de cigarettes, et dans un environnement plus agressifs (gaz d’échappements, …)

                      Dans ce cas, ce n’est pas intrinsèque à la cigarette électronique, mais plutôt intrinsèque à vos poumons, non ?

                    2. Toucki

                      De fait je ne vapote plus, et je suis repassé à la cigarette traditionnelle (la pas de problème… ss commentaire…) achetée au marché noir ou à l’étranger (une ptite histoire de taxes et de prix vous devez connaître non ? 😉 Oh mais c’est bien ça ! je fais baisser les statistiques gouv. sur les fumeurs.

    3. sam00

      Aucun impôts ni aucune taxes n’est affecté à un budget en France
      Ceci est une faribole pour les gogos qui y croient
      Si la secu manque de sous sur le prévisionnel, c’est que l’État en manque encore plus et fait des coupes … rien de plus

      1. gameover

        Oui pour les impôts mais pas pour les contributions ; audiovisuel, tabac, alcool, recyclage… etc et les taxes parafiscales qui sont affectées à des établissements publics, privés, agences etc…

  18. Kekoresin

    Le mieux est d’être bobo! Pas de clope, pas d’énergie fossile, pas de sucre-sel-gras…Que du bio compatible et l’assurance de mourrir en pleine forme avec un cerveau de poule immunisé contre alzheimer faute de place!

      1. Kekoresin

        Quand est-ce qu’on déjeune avec Duflot déjà?

        Je lui proposerai une courgette mais bien enfoncée au fond de la gorge dès l’entrée, je ne suis pas sur de tenir jusqu’au digeo!

  19. Aristarque

    Avec ces propositions, toute présence d’un enfant dans les parages d’une cigarette (notamment en voiture et dans les parcs) devrait déclencher l’arrivée d’une équipe du GIGN qui, avec tact, doigté et pompes cloutées, vous fera comprendre que vous avez commis une petite faute de goût.
    Moi, je vois très bien arriver dans les voitures un machin électronique détecteur de fumée qui s’actionne dès la détection d’un poids quelconque sur un autre siège que celui du conducteur…
    Jusqu’au jour où on en mettra un pour le siège du conducteur…
    On supprimera aussi la prise allume-cigares vraiment trop peu bisou et tant pis pour les Coyote et autres Wikango ou Waze, si peu gourmands en W… (hé hé, se congratulera le sinistre des Finances, bel effet kiss cool)…

    1. bob razovski

      Coyotant à moto, j’ai investi dans une batterie portable USB. pépère Coyote me permet maintenant de jouer à Bip Bip sans passer par la case « arrêt / recharge »

      😉

      1. Aristarque

        Je viens de le faire aussi, désespérant devant l’autonomie trop faible des smartphones avec ce type d’applis et pas que pour la moto.

  20. Kekoresin

    Fumer une clope en écoutant Dieudonné en présence d’enfants en bas âge dans une bagnole sans ceinture entraînera d’ici peu une garde à vue de 96h pour terrorisme, sauf exécution en pleine rue après sommations d’usage!

    Les socialos doivent vraiment aimer Hitler pour appliquer les mêmes recettes! Interdire la clope (Hiltler est à l’origine des premières lois anti tabac), interdire les armes (« Cette année va faire date. Pour le première fois, une nation civilisée se dote d’un loi sur le contrôle des armes. Nos rues seront plus sures, notre police plus efficace, et le monde suivra notre exemple dans le futur »- Hitler 1935), taxer les aliments jugés malsains…

    Nos libertés fondent comme les glaciers en période de réchauffement global sous prétexte de luttes sanitaires ou terroristes. Fliquer tout les citoyens pour s’apercevoir que 3 djiadistes sur le retour, fichés jusqu’à la gendarmerie de Saint Pierre et Miquelon, passent la douane de Marseille en toute sérénité et en provenance d’un pays « sensible ». Le système informatique était en panne ou plus vraisemblablement, le portrait robot des apprentis égorgeurs était approximatif sur l’écran du minitel (les autorités attendaient des playmobils). Ou alors, les turcs avaient prévenu par fax et que le préposé aux ramettes était en arrêt maladie!

    La justification des lois liberticides est donc totalement fallacieuse, que soit pour la félicité et le bien être, ou pour la sécurité du citoyen tellement abruti qu’il continue à voter (c’est pour dire!)

    Allez plutôt faire du jogging c’est mieux pour la santé que cloper des clopes chinoises fourrées au cafards!

  21. Dom

    Quelle serait ma sanction a moi,moi qui suis routier,qui roule..roule a ces occasions ses clopes pour pouvoir les fumer ensuite ?? 🙂 (maman!fans les dents!non non…rassurez vous je tiens l’pave comme dit la jolie expression)

  22. Dr Slump

    Ah bon hein??! Bon bah c’est bien, j’allais justement boire mon café. Et m’en griller une. Petit rappel: ce n’est pas le tabac en lui-même qui est hautement addictif, c’est son association avec le cocktail d’additifs soigneusement expérimenté et dosé par les fabricants.

    (doublon, le précédent peut être supprimé)

  23. Flo

    Personne, à part les tarés gouvernementaux, ne réclamait quoi que ce soit à ce sujet.
    Même pas le médecins qui y sont largement favorables ou les associations de lutte contre le tabagisme (bon c’est vrai il n’y a pas de tabac dedans).
    C’est dire les intenses tractations lobbyistes qui ont du se tenir en off.
    On touche le fond avec cette attaque contre la cigarette électronique.
    Euh non finalement pas sûr.
    Le langage dominant des médias hier pour la présentation du projet de loi de finance était :
    « Comment le gouvernement va-t-il faire pour économiser (sic) 21 Mds d’euros sans augmenter les impôts?
    Eh bien tout d’abord +4 cts de taxe sur le diesel (investie en totalité pour l’entretien des routes, voies ferrées…dixit Sapinou) et +3€ de taxounette audiovisuelle (tellement pas un impôt qu’elle figure sur l’avis d’impôts locaux et totalement investie dans l’infâme trou des ch..ttes de l’audiovisuel public) »
    Et pas un journaleux pour relever le foutage de gu..le et tous les politiciens de gauche de trouver formidable cet effort historique (comme le dernier budget de Fillon d’ailleurs).

    1. bob razovski

      « (investie en totalité pour l’entretien des routes, voies ferrées…dixit Sapinou) »

      Le mot important étant « voie ferrée » 😉

      1. yp

        Bah, comme la vignette qui était une taxe destinée à payer quoi, déjà ? Même la première année, la vignette n’a pas servi à abonder au financement « Fonds National de solidarité » (dont l’objet était de garantir un revenu minimum à toutes les personnes âgées de plus de 65 ans…)

        A cet égard, la fiche wikipédia de la vignette est trop rigolote : « Cette année-là, ce nouvel impôt a un effet contestable sur les finances publiques : la consommation d’automobile baisse et la perte de TVA dépasse à elle-seule le produit du nouvel impôt (270 millions de francs de l’époque), sans compter les effets indirects sur l’industrie automobile française et ses salariés. Les années suivantes, cet effet est masqué par la croissance continue du secteur, et l’État ne renonce pas à cet impôt. »

        1. Deres

          Une taxe supplémentaire est juste un détournement d’argent au profit de l’Etat. Donc le consommateur s’adapte, soit en consommant moins du produit soit moins d’un autre. Au final, il consomme juste plus de papiers administratifs. Notre problème de compétitivité vient surtout du fait que nous consommons 5 ou 10% de paperasserie administratives de plus que nos voisins.

          1. korsor

            La suite la plus kogique c’est le retour du marché noir avec des clopes au tabac approximatif mais sans taxes…

            1. Deres

              C’est déjà la cas … Le gros de la baisse des vient de cigarette vient de l’explosion de la fraude … En plus, cela va favoriser le tourisme en Belgique et en Espagne …

    2. Cerf D

      On touche le fond avec cette attaque contre la cigarette électronique.
      Euh non finalement pas sûr.

      Le fond on l’a déjà touché depuis longtemps. Ça ne les a pas arrêté, maintenant ils creusent ! Il y a néanmoins un espoir, c’est qu’ils finissent par trouver du pétrole. Ajouté au vent qu’ils brassent qui pourrait servir à alimenter les éolienne, on pourrait arriver à l’indépendance énergétique.

    3. yp

      C’est sûr que si les consommateurs se détournent d’un produit à bas coût massivement taxé et dontla distribution est très contrpôlée, pour le remplacer par un produit moins taxé… il y a une entité dans le circuit qui a du soucis à se faire ! D’ou la diabolisation de la cigarette électronique.

    4. BrokenArrow

      « ou les associations de lutte contre le tabagisme »
      DNF est vent debout contre la Vape, Aiduce est payée pour le savoir. Normal, si l’on considère les conflits d’intérêt dans lesquels elle est engluée. Disparition du tabagisme = disparition de toutes ces assoces, et par effet domino, gros problèmes pour la recherche médicale et l’industrie pharmaceutique.

    5. Kekoresin

      Je me demande comment on construisait tout ça sans tous ces centimes indispensables!

      De toute façon, même si le roi des forêts miaule à la lune que ces petites vexations supplémentaires iront exclusivement là ou ici, tout ce bon pognon finit toujours dans le grand tout à l’égoût de la dette au final. Ca me fais toujours penser à celui qui achète une maison et qui pleurniche pour que le vendeur paye le notaire; au bout du bout, c’est toujours lui qui casque. Mais psychologiquement, c’est pas pareil hein?

      Ce gouvernement de titubeurs sobres est complètement dans l’incantation magique depuis le début. Soit ils mentent comme des arracheurs de dents (ceci expliquant peut être cela), soit ils croient vraiment à la fée clochette. Je ne sais pas trop ce qui est le plus grave!

  24. Adolfo Ramirez Jr

    La loi Evin avait coulé des pans entiers de l’industrie…
    Là, on a retenu la leçon : plutôt que d’interdire, on taxe à tout va.Le problème est toujours là, mais au moins, il rapporte bonbon!

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Ma famille avait un circuit automobile… ça a signé son arrêt de mort, à petit feu…

      2. Kekoresin

        La F1, ça pollue et c’est bruyant. Je pense que bientôt, les bébés seront taxés comme il se doit!

  25. Aristarque

    La délicieuse étape finale consistera probablement à imposer l’achat de cigarettes qu’on n’aura plus le droit de fumer, histoire que les taxes rentrent toujours.
    NOus avons déjà la même incohérence avec la voiture. Nos politiques lui font une guerre s

    1. Aristarque

      ???
      (…) sans merci quand ils sont maires ou conseillers généraux pour verser des larmes d’alligator ou de gavial (i.e. caïman la même chose que crocodile) sur icelle quand elle va mal, comme dernièrement avec Peugeot lorsque que la délocalisation d’usines va s’appliquer à leur circonscription…

    2. Karamba!

      Quand tout sera interdit, mais qu’on le consommera encore, les socialistes créeront des salles de smoke et des salles de drink avec encadrement médical. On les fusionnera et on rebaptisera le tout Bar Tabac…

  26. Karamba!

    Dans la réalité des faits, on deal et on fume à peu près n’importe quoi dans les espaces verts des municipalités socialistes. Le tout avec la plus grand complaisance des crétins progressistes et la plus grande indifférence des autorités publiques démissionnaires puisque dépassées par les événements. Donc les agitations médiatiques de Marisol pour faire croire qu’elle a un poids quelconque dans le devenir incertain de notre nation…

  27. Lepoilux

    Vous souvient-il de cette BéDé, signée de Gottlib et autres amuseurs, intitulée Superdupont?
    J’en ai perdu les exemplaires au gré de divers déménagements, mais je me souviens de l’épisode où Superdupont achetait trois paquets de « Gauloises » pour participer à l’effort fiscal, mais les fumait éteintes pour suivre les directives de Mme Weill, Ministre de la Santé.
    L’absurde étatique a rejoint la rigolade d’antan.

    1. Kekoresin

      Comme Coluche le disait (de mémoire alors calmos les puristes): « Simone Veil voulait plus qu’on fume. Même les cheminées des hauts fourneaux fument plus. »

    1. gameover

      Oui je l’ai aussi entendu dire que tout ça irait de pair avec une hausse des impôts…

      Ne pas oublier que 5+4+3+2+1=15 et que ça ne fait donc que 110/15=7.3Mds par an d’économies….

      1. Deres

        C’est vrai uniquement pour de VRAIES économies.
        Les rabots sur le budget crayon ne sont pas cumulables.
        Idem pour les gels qui donnent lieu à des coups de pouce par la suite.
        Idem pour les diminutions d’investissements, les projets associées continuant à exister, le financement n’étant que reporté.
        C’est tout le problème du gouvernement actuel qui fait des économies non pérennes et n’arrive donc pas à tenir ses objectifs qui font des hypothèses cumulatoires.

        Oui, il parle d’une hausse de la TVA. Mais bon si la droite l’emporte, il est certain qu’on va prendre cher en TVA sociale. Soyons réaliste, il faudra bien payer l’ardoise d’une façon ou d’une autre. Au moins, ce serait un mécanisme qui aurait une chance de relancer le pays. Ceci dit c’est ce que fait aussi Flamby avec le couple CICE/hausse TVA mais avec en prime une usine à gaz tout énarquienne doublée d’un contrôle étatique et politique très fort et une prime aux banques au passage.

        1. Deres

          Noter qu’en fait Flamby applique la même politique économique que Sarkozy mais en pire et sans l’assumer … On a eu droit à la TVA sociale que Sarko avait prévu, mais avec un an de retard, en plus petit, en plus compliqué, avec des effets de bord, avec une perte d’argent par intervention des banques, avec création de la BPI permettant de placer des dizaines d’énarques, avec beaucoup plus d’incertitudes, avec plusieurs couacs sur les règles et cerise sur la gâteau avec révolte des frondeurs dénonçant un cadeau aux patrons … Bref, si Sarko c’est le purgatoire, Flamby, c’est l’enfer.

      2. Adolfo Ramirez Jr

        Au moins la hausse de la TVA touche tout le monde, et pas seulement « les mêmes »! (toujours les mêmes)
        Et puis, augmenter la TVA pour baisser les charges et favoriser les embauches… On ne peut qu’être pour! sauf à pleurnicher sur le sort des plus pauvres et ne surtout pas vouloir qu’ils s’en sortent avec un travail. LEUR travail.

  28. gameover

    En lisant le PLF y a quand même de quoi se marrer.

    On apprend ainsi qu’on vient de supprimer la taxe sur les trottoirs.

    Mais aussi :

    « Par ailleurs, la taxe affectée au Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes, qui sera transformée mi-2015 en contribution volontaire obligatoire, est supprimée au 1er janvier 2016 dans le cadre des dispositions prévues au PLF 2015 sur le plafonnement des taxes affectées. »

    La contribution volontaire obligatoire : ça doit être pour la conformité à la constitution !

    1. Kekoresin

      Les Monthy Python’s remontent sur scène pour notre plus grand divertissement, et en plus c’est chez nous qu’ils reviennent!

      PLF, Penguin Liberation Front ou front de libération des manchots qui subissent une taxe sur les glaçons manufacturés imaginée par une belle brochette surdiplômée qui ne savent pas cuire un oeuf sans pondre une notice de 1500 pages sur l’utilisation des plaques électriques en payant d’autres experts sortis de la même promo pour évaluer les risques sur la cuisson des aliments, son impact sur la cellule familiale et la flore européenne déjà fragilisée par le réchauffement climatique déjà dénoncé par d’autres potes spécialistes…respire…Coût de la cuisson de l’embryon de cocotte durci: 2 millions. Même pas de quoi s’acheter la villa de Bartolone!
      http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Visitez-la-maison-de-Claude-Bartolone-602549

  29. calc80

    On veut empêcher les gens de cloper gentiment et, par ailleurs, on ouvre des salles de shoot.
    Comprenne qui pourra la logique de nos clowns soixante-huitards étatistes…
    A moins que ce soit pour faire chi*r les familles pleines d’enfants qui habitent les quartiers retenus pour ces salles de shoot…
    Au passage, maintenant on en est sûr, pour nos clowns, la famille, c’est mal.

    1. Bonsaï

      Ceux qui tiennent l’état français actuellement sont trop jeunes pour être soixante-huitards. D’ailleurs s’ils l’étaient, Marisol jouerait de la guitare et fumerait des pétards au lieu d’embêter les braves gens.

      Peace, man !

      1. calc80

        Enfin… le soixante-huitard dans l’esprit… c’est à dire, fumeur de produits illicites, super cool pour faire le bien dans le monde aux frais des autres, anti-famille car la famille est pour lui un carcan, etc..
        (moi j’aime bien la famille…)
        Mon propos visait à montrer le paradoxe entre la promotion des lieux de fumage de trucs illicites et l’interdiction progressive d’une habitude pas moins saine mais pleinement libre et licite.

  30. Victor Van Der S

    Deux choses sur cette actu :
    – Interdiction de fumer en voiture avec un enfant de moins de 12 ans…
    Heuu… 13 ans c’est bon tu peux y aller, y a plus de danger, les poumons sont en bétons armés. Ferme la fenêtre on vas faire un bocal… tu as bien 13 ans ?
    – En loucedé, on annonce que « haaa ben oui !!! En janvier, les clopes vont augmenter… »
    Donc pour résumer :
    – Paquets neutres –> Ca ne marche pas mais on vas le faire
    – Ne pas fumer devant un enfant de 12 ans –> mais 13 ça roule
    – clope électronique gnaaa c’est le diaaable –> mais pas de fond scientifique.

    Pas de doute, nous sommes bien en france !!

    1. Kazar

      Sur la limite d’age de 12 ans, d’accord avec vous c’est totalement arbitraire, mais je suis d’accord sur le principe, même si je dois fondamentalement reconnaître que cela devrait simplement relever du bon sens de ne pas intoxiquer des enfants dans une voiture. D’un autre coté, si tous les humains avaient du bon sens, ça se saurait…
      Sur les paquets neutres, l’argument du « ça ne marche pas me fait bien marrer » car franchement, si ça ne marche pas, pourquoi les cigarettiers sont-ils vent debout contre cette mesure ?
      Et sur la clope électronique, c’est de la pure connerie, additionnée d’un zeste de démagogie et d’une bonne dose de lobbying de cigarettiers.

  31. vegeta

    il y a plus grave que cela en france payer avec un billet de 500 euros peut vous conduire en garde à vue avec une fouille à poil, menottes serrés, méthodes brutal de suspicions ( d’ou sort ton billet de 500 euros, quel enfant a tu exploité et dans quel usine etc)

    1. Kazar

      Et oui, l’argent c’est mal, et l’argent liquide c’est encore plus mal. Surtout en socialie, et en période de répression fiscale.

      1. vegeta

        oui mais quand même subir une fouille à corps par un policier devant tous ces collègues qui met son doigt dans les fesses ( on sait jamais s’il y pas d’autre billets de 500 euros planqué dans le cul) pour avoir voulu payer avec un vrai billet c’est très limites

    2. Kekoresin

      Pas pour tout le monde. Claude Gaigland qui revient tout doucement, en rampant telle une limace se demandant si, et surtout comment, on se souvient de lui. Ce crapaud inutile, dont même la bave est boudée par les sorcières en mal de potion, n’a pas fait un jour de zonzon avec ses tableaux de maîtres, ses coffres pleins de biffetons de 500 keus, ses primes illégales à coup de 10000€, ses petites affaires avec tapie, et ses archives qui disparaissent comme dans X-Files!

      Alors oui, l’argent est sale…pour les pauvres. Si la merde valait quelque chose, on leur interdirait de chier, ou alors pas en dehors des perceptions!

  32. doh

    Je viens de tomber sur ca: http://www.mac4ever.com/actu/94406_la-mairie-de-paris-lance-son-application-pour-les-taxis-est-ce-equitable-pour-les-vtc
    et ca me fait bondir interieurement.

    On se fout vraiment de notre gueule et je suis bien content de ne plus etre la pour financer ces conneries. Non content de limiter les VTC, voila qu’ils encouragent ENCORE PLUS les taxis. J’ai egalement lu que les taxis auraient des subventions s’ils achetaient des vehicules electrique ou hybride.

    1. Deres

      Si on leur donne de l’argent avec des subventions et qu’on leur paie leur outil de travail informatique avec de l’argent public, il est certain que le prix de la licence va s’envoler. L’achat/revente de véhicule hybride va devenir rentable si les subventions en paient la moitié …

  33. Théo31

    En France t’as pas le droit de fumer un produit vendu légalement mais t’as le droit de te défoncer avec de la dope vendue au marché noir. La logique socialiste.

  34. korsor

    A ce rythme la ganja va devenir moins chère que le tabac, va falloir embaucher aux douanes pour bloquer les colis « fumeux » et construire des prisons… pardon, des « maisons de rééducation » pour mon genre de pervers, sans compter les aménagements des commissariats pour les gav des conducteurs fumeurs, fumeurs-buveurs, fumeurs-buveurs non conducteurs, etc… La liste des « déviants » peut s’allonger à l’envi – ici furent aussi embarqués par les gendarmes des jeunes qui fêtaient leur bac au son de musiques électroniques, et puis ils fumaient des trucs non taxés ces mauvais français !!!

    D’ailleurs le fn au Luc (en Provence) a sitôt élu interdit un festival electro, « pour le bien des festivaliers » of course !!! Comme quoi la ressemblance entre fn et psump n’est pas qu’économique…

    Bientôt interdits Baudelaire, Gainsbourg ou Thiéfaine ? Pfff…

  35. passim

    Finalement, toutes ces conneries, ça me rend si nerveux que ça me fait fumer…
    Les dégâts collatéraux de Marie-Sotte…
    J’envisage un procès.

  36. Nemrod

    C’est complexe cette histoire.
    Quand la cigarette électronique est apparue, je me suis demandé comment la bande d’empaffés qui nous gouvernent allaient bien pouvoir s’y prendre pour encore nous pourrir la vie.
    Pas facile…un truc qui donne du plaisir, qui n’a pas d’effets néfastes connus et qui se substitue à une habitude mortelle dans la moitié des cas…
    Le plaisir sans le châtiment, ça ne pouvais pas être toléré par nos nouveaux curés !
    Pas plus que la disparition des prébendes liées au tabac !

    Naïf que je suis : principe de précaution et hop emballé c’est pesé !

  37. pi31416

    C’est du sadisme social pur et simple.

    Qu’est-ce que le sadisme social? C’est prendre son pied à faire chier le plus possible le plus de monde possible, même si cela implique en pâtir soi-même. C’est le primum mobile de nos trois « religions du livre » dont nous sommes justement fiers (car produire un tel monceau de conneries c’est pas donné à tout le monde)

    Je pige pas les fumeurs. Il suffirait de créer une religion dont le culte requiert de fumer le calumet. Ça existe déjà. Suffirait d’adapter.

    Comment? Vous nous refusez de faire nos dévotions à Wakan-Tanka en fumant le calumet??? Racistes! Stigmatiseurs!

Les commentaires sont fermés.