Panique en France : le don du sang pourrait ne plus être gratuit !

Le modèle éthique français du don de sang, que le monde entier nous envie évidemment sans pour autant le copier systématiquement (les fous !), est sans doute en train de vivre ses dernières heures. Depuis le lundi 2 février, le monopole de droit dont jouissait l’Établissement Français du Sang (EFS) est tombé et la vente de plasma issu de la collecte de sang est maintenant ouverte à la concurrence. Immédiatement, tous ceux que la question titille se sont dressés pour imaginer le pire et hurler à la mort.

En effet, avec la disparition du monopole, le modèle économique de l’ESF, établissement public en charge de cette collecte, va être profondément modifié, à commencer probablement par la gratuité des dons de sang, comme en Allemagne, en Chine ou aux États-Unis où les volontaires sont rémunérés, et quand il est collecté, par exemple, par le groupe suisse Octopharma, cela tourne autour de 50 euros.

blood donation - don du sang

Bien sûr, d’après l’ensemble des humanistes qui ont bien réfléchi à la question, avec une telle rémunération ressort immédiatement l’hydre hideuse et visqueuse de la marchandisation du corps humain qui – c’est bien connu ! – est aux libéraux ce que le Carlton de Lille est à DSK : un terrain de jeux sordides où l’argent permet de tout acheter, au minimum. Nul doute que cette concurrence, une fois installée, va tout faire pour pomper en lentes succions gargouillées et glaireuses les précieux fluides de pauvres sans le sou, afin de les revendre à prix d’or à de riches citoyens trop heureux de bénéficier d’un système à deux vitesses dont la Sécu entendait pourtant protéger les Français. Ici, insérez l’histoire catastrophique et lacrymogène d’un malheureux qui va donner trente-huit litres de sang (au moins !) en une seule fois pour pouvoir payer son loyer, et vous aurez une vague idée des torrents de tristesse, de malheur et de grincements de dents qui vont s’abattre sur le pays suite à cette funeste décision que nous impose (encore une fois) une Europe turbo-libérale débridée. Sans compter, mes petits amis, qu’avec une rémunération, comment ne pas être tenté de ne pas révéler certaines informations sur son état de santé, et profiter ainsi d’un argent facile à récupérer ?

Dès lors, pas étonnant que les syndicats, les yeux pleins de larmes et conscients de l’immense responsabilité sociale qu’ils ont dans ce changement de paradigme fondamental, se soient emparés de la question et mettent déjà en exergue les inévitables dérives que cette (méchante) concurrence va entraîner : ils ont donc immédiatement déposé un préavis de grève, l’arrêt de toute action étant comme chacun le sait l’alpha et l’oméga de leurs méthodes (efficaces !) de résolution de problèmes. Rassurez-vous, il ne s’agit pas ici de lutter pour un don du sang gratuit (i.e payé par les autres), mais simplement de s’assurer que le changement de modèle économique de l’EFS n’entraîne pas de remise en question des emplois de l’établissement, même si l’apparition de cette concurrence – méchante, méchante concurrence !- devait remettre en cause son efficacité et le pousser à améliorer son service.

Parce que voyez-vous, aussi paradoxal que cela puisse paraître, le fait de rémunérer les fournisseurs de sang et de plasma revient en pratique moins cher que les dons : ces derniers, bien que gratuits, nécessitent à la fois des bénévoles disponibles, des campagnes de communications très coûteuses et une organisation plus souple qui doit en effet aller s’adapter à toutes les contraintes des donneurs, ce qui influe grandement sur le prix d’une poche de plasma. Comparée aux pays où les collectes de sang sont rémunérées, la France est donc effectivement moins compétitive.

Il faut aussi comprendre que si, jusqu’à présent, le sang est un tissu humain qui n’est officiellement pas une marchandise lorsqu’il est produit, qu’il n’en est toujours pas une lorsqu’il est prélevé, il le devient subitement lorsque ceux qui l’ont prélevé le vendent aux établissements hospitaliers avant qu’il soit utilisé. Autrement dit, cela bénéficie à celui qui le reçoit, cela bénéficie à celui qui le prélève, mais cela ne bénéficie en rien à celui qui le produit. Et l’idée même d’une rémunération de ces derniers affole les belles âmes qui seraient les premières, pourtant, à dénoncer une honteuse exploitation capitaliste pour toute autre production consentie mais non rémunérée.

Moyennant quoi, il sera impératif de bien ancrer dans l’esprit de tous que la moindre dérive vers une marchandisation d’un organe ou d’un fluide humain, à commencer par le sang, est une abomination absolue. Cet argument, purement moral et émotionnel et non rationnel et basé sur les faits et l’expérience pourtant menée dans plusieurs pays, permettra à tous ceux qui sont concernés, riches comme pauvres, d’être confrontés à la même pénurie, aux mêmes manques, aux mêmes risques de mourir bêtement par l’insuffisance des stocks, et, pire encore, au même marché noir.

14 gallons of blood - 45 litres de sang

Marché noir qui, pour le coup, favorise explicitement les riches au détriment des pauvres, alimente les réseaux de prélèvements douteux, la nécessité et la rareté faisant alors loi avant la sécurité sanitaire du donneur et du receveur. Du reste, c’est exactement le même problème qu’avec d’autres biens ou services rendus illégaux alors que leurs commerces, bien encadrés, ne fait pas de victime, au contraire. La drogue ou la prostitution viennent immédiatement à l’esprit, où la criminalisation du consommateur et du producteur (dans différentes proportions suivant les biens et les services) aura abouti, dans tous les cas, à de magnifiques résultats qui, en quelques décennies, ont largement prouvé l’efficacité des décisions prises sur ces bases purement morales et émotionnelles.

Autrement dit, grâce à l’imparable argument moral, on assure aux honnêtes gens une égale certitude de mort, et on ne change rien pour ceux qui sont effectivement prêts à tout. Le gain est, on peut le dire, discutable.

Oui, le classement du sang en bien strictement non marchand au niveau des donneurs a l’odeur et la couleur du cynisme, mais c’est surtout très pratique pour calmer les prurits moraux de certains dont la vie, au demeurant, ne dépend qu’assez rarement du bon approvisionnement de ce fluide.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires323

    1. Aristarque

      Tu connais cette série policière qui a dans les six à sept fois ton âge??? Toujours ta surprenante précocité! 😛

  1. Le Gnôme

    C’est vrai, ça, sans contrôle, des margoulins pourraient nous refiler du sang contaminé. Heureusement que des organismes sérieux, dûment chapeauté par les doctes zautorités oeuvrent dans la joie et l’allégrasse pour assurer notre santé et notre sécurité.

    1. Deres

      Et si quelqu’un cautionnait des tels débordements, il paierait pour l’éternité ses fautes … Ils ne pourrait pas être nommé ministre des affaires étrangères et faiseur de guerre 20 ans après. Cela n’est pas imaginable dans notre belle république exemplaire que le monde nous envie.

        1. Caton

          Bon, OK, mais en attendant, c’est le seul ministre à avoir fait quelque chose pour réduire le déficit de la sécu, en éliminant l’hémophilie en France…

          1. bob razovski

            Ouais, mais il a reporté le déficit chez les ukrainiens.

            Ca hémophile à tout va en ce moment là-bas.

            C’est un bon exemple pour expliquer ce qu’est le report de la dette 😉

  2. Black Mamba

    Il fut un temps où je donnais mon sang et plus tard mes plaquettes …
    J’avais le droit à un croissant et un jus et pour le don des plaquettes à la séance de visionnage d’une vidéo … Il est certain qu’un peu d’argent m’aurait rendu bien service .

      1. Black Mamba

        Bonjour !
        Mon cul, je l’ai toujours offert gratuitement … le don de ma personne n’avait de limite que la tronche et la courtoisie de la personne qui m’abordait et mon besoin immédiat d’assouvir mes bas instincts …
        Par la suite , j’ai décidé de me mettre en couple pour avoir des descendants … et cette stabilité m’a permis un certain confort . 👿

        1. Quiet Desperation

          Pour ce qui est de la « courtoisie », qui tient la plupart du temps à l’éducation, je crains que notre ami l’astèque n’ait que peu de chance d’entrer jamais dans les bonnes grâces de BM, même au nadir de ses « bas instincts »…

          Hormis peut-être lorsque la vermine… (la) mangera de baisers…

          1. Black Mamba

            Monsieur QD , j’ai toujours un faible pour les intellectuels, donc le langage limité de monsieur Zen ciblé que sur la projection imagé de mon arrière train n’émoustille pas mes neurones … par contre vous , quelque que soit votre âge ou votre physique auriez plus de chance …

            1. Bonsaï

              Par tous les frimas ! Serions-nous là en train d’assister à la naissance d’une romance … Sous les flocons qui font du slalom, voici déjà quelques perce-neiges.

              1. Black Mamba

                J’ai écrit « auriez » …
                J’ai pour monsieur QD alias HB une haute estime pour ses écrits … Et si vous cherchez dans les mémoires de ce blog ce monsieur s’est toujours mis à défendre le peu de vertu que j’avais :mrgreen:

                1. Bonsaï

                  Je plaisantais, chère amie.
                  Il est vrai que la montée au front des preux chevaliers du blog, l’autre jour, pour vous défendre contre un autre insolent était un très grand moment. Bel exemple de la galanterie que vous savez inspirer …

                    1. Black Mamba

                      « Justine ou les Malheurs de la vertu est le premier ouvrage du marquis de Sade publié de son vivant, en 1791 »
                      Je ne connais pas en effet … Je vais mettre dans ma liste de bouquins « à lire peut être un jour  » 😉

                1. Quiet Desperation

                  L’honnêteté intellectuelle de BM – et sa franchise de fille de la Nature – lui tiennent assez bien lieu de vertu, de même qu’il existe, par ailleurs, des vertus assez revêches et peu aimables.

                  Et son affection pour la culture est assez émouvante: à ce sujet, BM, ne t’embête pas avec Sade, c’est une sous-littérature aussi bornée qu’ennuyeuse qui n’aurait jamais dû quitter l’Enfer de la BN. Rien de lassant comme ces priapées perverses écrites en langage affecté…

                  Cyrano, c’est beaucoup mieux, en effet, et je tiens que n’est pas Français qui ne vibre à la lecture de cette histoire un peu boursouflée, certes, mais si…. française…
                  Une des seules pensées positives que j’éprouve envers De Gaulle, c’est de savoir qu’il avait la larme à l’oeil en écoutant le dernier acte, qu’il se faisait représenter chaque année à l’Elysée par la Comédie Française… il avait donc quelques sentiments humains…

                  En revanche, le « baiser » que j’évoquais n’était pas celui de Christian, mais de Charles (Baudelaire)…moins charmant…

            2. Kazar

              Un baiser BM ?

              « Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce?
              Un serment fait d’un peu plus près, une promesse
              Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
              Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer;
              C’est un secret qui prend la bouche pour oreille,
              Un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille,
              Une communion ayant un goût de fleur,
              Une façon d’un peu se respirer le coeur,
              Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme!  »

              Bon, j’ai triché, ce n’est pas de moi…

  3. hop hup

    houps h16 rique d’attirer des vampire sur son billet faudra faire appel a buffy pour les tenirs a distance

  4. Groucho Marx

    « …pomper en lentes succions gargouillées et glaireuses… »
    Ça, ça sent le Pierre Desproges à plein nez, et c’est bon.

    Sinon, dans l’article du Fig’,  » les volontaires pourraient être rémunérés, une hypothèse que les syndicats craignent ». C’est tout le problème, ils craignent toujours une hypothétique catastrophe, peur qui suffit de ne jamais rien faire, jamais rien bouger, pu….n de principe de précaution à la con.

    1. David

      « ça sent le Pierre Desproges à plein nez »

      Oui, le sketch du cintre, excellent.

      « Le cintre est un loup pour l’homme »

      1. Val

        Il faut dire qu’avec la bande de cintrés qui nous dirigent , le sketch vient naturellement à l’esprit .

  5. Guillaume_rc

    « funeste décision que nous impose (encore une fois) une Europe turbo-libérale débridée »

    Il y aurait un bouquin à faire sur le nombre de décisions que la classe politique française émasculée et surveillée par la Pravda (pardon Le Monde, j’ai confondu) prend en toute connaissance de cause mais n’assume pas.

    Et met donc (comme c’est pratique) sur le compte de la méchante Europe.

    Et les mêmes sont surpris quand les souverainistes font un carton aux Européennes et que le peuple (ouh le vilain mot) vote Non au référendums.

    1. Sauf qu’en moyenne, les directives européennes sont beaucoup, beaucoup moins contraignantes que ce que les politicards français font passer ensuite localement (par transposition). Ensuite, lorsque le peuple se plaint (à raison), ils se retournent vers l’Europe en pleurant, alors que la simple transposition sans l’exagération systématique dont ils font preuve passerait très bien.

      1. pactol

        C’est certainement pas faux.
        Mais, tous les technocrates de la terre ont l’art de rendre tous les textes qu’ils pondent totalement abscons et suffisamment vague pour laisser une totale latitude quant à leur interprétation (au cas où on viendrait à leur reprocher quelque chose, ils pourront répondre que ce n’était pas l’esprit du texte !).
        Ceinture, bretelle, salopette ….

          1. bob razovski

            Vous n’avez rien compris à la « french tech » !

            Même en matière de lois, y’a toujours le petit « plus » qui fait la différence 😉

          2. pactol

            C’est la petite touche « factory » qui donne tout son charme à la transposition en loi française !

      2. Guillaume_rc

        On est bien d’accord.
        La classe politique française profite de la complexité du fonctionnement des institutions pour faire « porter le chapeau » de toutes les décisions impopulaires à l’Europe.
        Que l’Europe y soit pour quelque chose ou non.

        Et après, ils viennent pleurer quand le FN, dont le rejet de l’Europe est un des piliers, progresse….

    2. Deres

      Et surtout que l’Europe, c’est eux. Les commissaires sont directement nommés par les gouvernements européens. Les députés européens sont élus sur des scrutins de listes donc sont désignés par les partis. Ils ont donc beau jeu de dénoncer Bruxelles alors qu’ils participent directement à ses décisions.

  6. climaine

    attendez mais dans « banque du sang » il y a banque?

    attendez il y aura bientôt un don du sang généralisé ou il coulera flots.

    Gratis pro déo ( Pour Jésus, tapez 1, pour Yavhé, tapez 2, pour Mahommet, tapez 3)

  7. Merman

    La solution bouddhique : L’illumination.
    Pas chère, elle vous permet de sortir du cycle de la souffrance…. Fini les questions sur la gratuite des dons…
    Petit defaut, c’est aussi sortir du cycle de la vie… c’est surement pourquoi les bien pensants cherchent a nous maintenir dans leur obscurantisme!

      1. MadeInCH

        Je ne me souviens pas de cette scène dans l’excellent Elfen Lied (VOST). Mais ce type d’oreilles sont courantes dans certaisn mangas. Dans Chobbits, que j’ai à peine vu, par exemple.

            1. Pere Collateur

              Oui, vous pouvez y perdre quelques heures. Ca fait 26 episodes il me semble, c’est du Clamp, donc c’est très joli, et en sus, on a quelques indices sur ce que pensent vraiment nos amis japonais quand ils parlent de robotique.

              Et à mon avis, c’est vraiment à ca qu’ils veulent arriver à terme. Leur fixette sur la conception d’androides à apparence humaine ne fait que le confirmer.

    1. Black Mamba

      Je suis d’accord … il a voulu faire couler du sang aujourd’hui … il veut peut être voir si le nombre de commentaires sera conséquent …

      1. sa0000

        On a eu du sexe l’autre jour, du sang aujourd’hui. Pas de doute, h16 a suivi une formation « augmenter son audimat ».

        1. Calvin

          Manque que les larmes.
          Mais ça, on les a à chaque fois avec les propos et actions des élus Français.

            1. petit-chat

              J’aurais tendance à être d’accord, sauf que l’objectif 2015 est QUINZE lecteurs ce qui n’est pas rien tout de même, et là, c’est pas gagné en attendant tranquillement que ça vienne tout seul, des efforts sont nécessaires !

              1. Bonsaï

                Donc, préparons-nous mentalement, ça va être de plus en plus gore. Aujourd’hui l’innocente collecte de sang, demain le bal des vampires …

  8. Nyamba

    Je tiens à le dire : tous les établissements où j’ai fait des dons étaient propres, bien entretenus, avec un personnel accueillant et des collations tout à fait respectables (et un matériel non vétuste et qui ne fait pas peur, ce qui est plutôt positif). Sur la Réunion, la banque du sang est régulièrement au bord de la pénurie, et l’EFS redouble d’efforts pour motiver les volontaires (depuis quelques années, ils m’appellent dès que ma période de « repos » est terminée, du jamais vu comme suivi personnalisé. Même mon banquier – hi hi hi – n’est pas aussi attentif à mon existence.).
    La rémunération des dons (qui du coup n’en seraient plus, m’enfin ne chipotons pas) permettrait probablement à toutes ces gentilles personnes d’arrêter de flipper à la moindre baisse de stock ; mais évidemment cette idée doit être insupportable pour le bon peuple frâônçais, solidaire et généreux avec l’argent gratuit des autres. Non, vaut mieux les foutre à genoux à supplier le chaland, c’est bien plus bisou et dans l’esprit de ce pays.

    1. Black Mamba

      Je reçois à la maison régulièrement une invitation de leur part pour ma fille …
      En déménagent dans le Nord , je n’ai pas continué à donner mon sang … Mon défunt père m’avait conseillé d’arrêter de donner car il arrive un moment où le corps surproduit pour compenser la perte inexpliquée … d’après lui, on se condamnait à toujours donner .

      1. Deres

        C’est pas certain … Cela peut peut être effectivement user prématurément le système de production. Mais cela pourrait aussi le mener à se développer plus pour répondre à la demande. Il serait donc plus prêt en cas de perte de sang et il y aurait plus de cellules lors de la dégénérescence de la vieillesse qui se déroulerait mieux. Un sujet intéressant, je en sais pas si ils ont déjà fait des études sur des animaux des conséquences à long terme des prélèvements de sang, vu que c’est une pratique déjà ancienne.

        1. Nyamba

          Hum, dans la mesure où je pense mourir écrasée par un camion – ou autre mort conne du même acabit – j’avoue ne pas tellement m’être penchée sur la question de l’usure de la mécanique… Pour ce que ça vaut, mon Auguste Maman a donné son sang pendant fort longtemps, et est plus en forme que moi.

        2. Gerldam

          On connait la réponse: à l’époque où la saignée était le traitement de tous les maux, on connait le résultat: les malades mouraient jeunes.

          1. Deres

            La saignée c’était l’inverse de ce qu’il fallait faire. Au lieu de transfuser du sang, on en retirait …

            1. Calvin

              C’est comme les socialistes : ils saignent les contribuables alors qu’il faudrait baisser les impôts.

    1. Karamba!

      Gagner du pognon en donnant son sang ça nécessite au moins de se déclarer en micro entreprise et de cotiser au RSI…

      1. brondillant

        attention je vois RSI j’ai des boutons, les yeux qui piquent, je tousse , je me roule par terre, je lis quatre ou cinq ou dix billets de H16, je déteste le monde entier, j’expulse, j’expectore, je meugle, mugis, vagis et puis j’y vais pas…………..
        RSI = caca boudin heeuuuuuu!

        1. Black Mamba

          Lol, je comprends parfaitement cette intolérance … Ce sont des vampires …
          Combien de braves gens sont morts après leur passage ?
          Mon époux m’avait proposé d’ouvrir ma propre boite de déco , il parait que je suis plutôt douée … quand je lui ai dit que j’aurais le RSI au cul , il m’a dit aussitôt dit de laisser tomber … Il préfère m’entretenir que de me voir nourrir ces exsangues …

          1. Kazar

            Pas compliqué, créez donc une SAS, pas de capital minimum, et même en tant que présidente majoritaire, rien à verser tant que vous ne vous salariez pas, car le président est assimilé à un salarié et on à un TNS. Et hop !

            1. Jeff84

              Bon, c’est vrai qu’on ne paye rien si on gagne rien, mais après c’est 15% d’IS et 15.5% de CSG pour les dividendes, ou le régime du dirigeant assimilé salarié (qui est bien pire que salarié, et que le RSI). Perso, j’utilise très rarement des SAS. Un seul cas dans mon portefeuille, en fait.

          2. bob razovski

            « quand je lui ai dit que j’aurais le RSI au cul  »
            Et honnêtement, y’aurait eu foule pour contrôler 😉

  9. blackwarrior

    y’a juste un truc sur lequel H16 n’a pas appuyé ….est ce que le fait de payer son sang sera imposable ou pas? peut être que le gouvernement va créer un impôt spécial,il serait fort content de ce point de vue..et pour finir je vous recommande d’aller sur youteub visionner un célèbre clip des inconnus « rap tout »,vampire et tout le manège.. 😉

    1. Black Mamba

      Imposable cela sera si les établissements indentifient et déclarent chaque individu aux impôts comme les fichiers pour l’URSSAF …
      Sinon l’individu lamda ne sera pas fou à aller déclarer cette petite entrée d’argent …

      1. blackwarrior

        vu les pourris qui nous gouvernent je suis sûr qu’ils trouveraient un truc pour imposer cette rentrée d’argent moralement discutable..^^

    2. bob razovski

      Ca dépendra de la qualité. Le sang basse qualité sera taxé à 5,5% tandis que le sang de luxe montera à 33%.

      Sur place ou à emporter ?

      1. Deres

        Déductible des impôts sur le revenu à hauteur de 50% dans la limite de 1727 euros par an, seuil modifié annuellement en fonction de 25% du pouvoir d’achat, 25% de l’indice des fonctionnaire et 50% d’un indice du coût hospitalier pas encore défini. Un remboursement sera possible par l’employeur ou l’assurance mais au mieux à hauteur de 27.68% du prix, à déduire de la déclaration d’impôts avec justificatif détaillé au millilitre près dans la limite de 3.7 litres annuels. Bien entendu, le prix sera dépendant du revenu fiscal de l’année N-1 avec une dizaine de tranche déterminée par le décret de 57 pages du 11 juillet 2014. Bien entendu, avec des exceptions pour les professions à risques tels les pompiers les policiers et les hauts fonctionnaires ayant un quota plus élevée. Et des bonnes pratiques décrites dans la circulaire de 149 pages du 27 août 2014. Le problème suivant sera de traiter les personnes crevant car n’ayant pas trouvé tous les CERFA autorisant des transferts de sang et ceux partant en Belgique pour se faire soigner.

  10. Calvin

    C’est dangereux, la marchandisation du sang. Avec les crapules de capitalistes, on va rapidement se retrouver avec du sang contaminé, genre virus hépatite ou même Sida…
    Je demande à des Ministres d’Etat de de pencher sur cette dérive.
    Par exemple, Laurent Fabius.

  11. Un autre François

    Je m’en vais justement donner mes plaquettes dans deux petites heures… Je ne m’étais jamais vraiment posé la question de la rémunération de ce don auparavant, mais je trouve que c’est une bonne idée. Ça motivera certainement quelques-uns à « donner » un peu plus souvent. Ceci dit, 50€ tous les trois mois (pour les hommes) ou les quatre mois (pour les femmes) pour un don du sang, ce n’est pas ça qui paiera l’intégralité du loyer. Quid de la rémunération pour un don de plaquettes ? (qui peut se faire tous les mois pour les hommes ; pour les femmes, je ne sais pas).
    Tiens, en parlant de durée entre les dons, est-ce que cette HORRIBLE (toujours horrible) discrimination des femmes par rapport aux hommes qui pourront se faire rémunérer plus souvent fera l’objet d’une réaction outrée de quelques collectifs féministes ? 😀

    1. Deres

      Faudra ajouter cela dans sa déclaration de revenu ? Et payer des charges sociales dessus ? C’est considéré comme un travail ou une vente avec paiement de TVA ? Tout cela me semble peu défini …

    2. Calvin

      Et les femmes risquent de gagner moins par an que les hommes en donnant leur sang.
      Ce « genre » d’inégalité (issue de la biologie) est inacceptable.

      1. petit-chat

        Au nom de l’égalité, ils vont obliger les hommes à se faire pomper au même rythme que les femmes… Y aura moins de fluide, du coup (coüt).

  12. Fabricem

    Lors de mon dernier don, un bénévole est venu me voir avec une pétition pour tenter de faire barrage à cette libération.

    Arque-bouté sur la gratuité du don, il n’avait visiblement accordé aucune pensée au fait que la générosité des donneurs n’empêche pas l’EFS de vendre chèrement ses produits aux hopitaux, limite les quantités disponibles, etc.

    Par ailleurs, il avait pour idée que la vente du sang par les donneurs aurait immanquablement pour conséquence une baisse de la qualité du produit final, puisqu’un vendeur aura intérêt à camoufler une éventuelle pathologie pour arriver à vendre son sang. Si le raisonnement sous-jacent n’est pas totalement aberrant, il n’y a aucune évaluation sérieuse du risque. Un risque d’autant moins important qu’il faut de toute façon effectuer des contrôles qualité sur les lots de sang venant de donneurs bénévoles, puisqu’il est toujours possible qu’une infection non symptomatique affecte un donneur.

    1. brondillant

      che suis pas d’accord pasque le fait de vendre son sang (ho cesttrophorrible) va contribuer à la hausse de consommation de vin qui comme chacun sait a bien besoin d’une pichtounette de bisous pour redorer son blason. L’eau ferrugineuse non, le vin n’alcoolisé oui!

      1. Pheldge

        Il est écrit :  » Jésus bénit la coupe de vin et dit :prenez et buvez , ceci est mon sang  » … ce qui valide votre propos de façon magistrale ! 🙂

  13. MadeInCH

    Perso, je n’aime effectivement pas les dérives possibles.
    .
    Quelqu’un qui va donner (gratos) son
    sang, fait un effort altruiste.
    -> Il y a peu de chance qu’il veuille tricher sur l’état de sa santé, ou de son risque de contamination au SIDA, par exemple.
    .
    Si le sang est vendu, il y a de plus grand risque que des personnent ne donne leur sang QUE pour l’argent. Et donc sans aucun sentiment altruiste, et donc en se foutant des risques qu’ils peuvent faire peser sur d’autres.
    .
    Je me trompe peut-être, mais il me semble que en Suisse, il n’y a pas de pénurie, alors que c’est aussi un don bénévole. Et je donne.
    .

    1. MadeInCH

      Sans tenir compte des personnes qui pourraient mettre leur vie en danger en allant donner leur sang dans diverse agences, et ensuite il devront être soignés au frais de vous-savez-qui (cad nous).

      1. brondillant

        heu! pardon madame vous avez donné cinq fois aujourd’hui, ça suffit revenez demain.

        Hé si on crée une banque du sang on pourrait pas créer un marché avec le sang qui monte ou qui baisse et tout ça et tout ça.

    2. bob razovski

      Moui…

      A part sous le règne de fafa premier, je pense que le sang prélevé subit quelques analyses avant mise sur le marché.

      C’est d’ailleurs le deuxième point de revendication syndicale de ce mouvement de l’EFS : la réduction du nombre de labos de l’EFS analysant le sang prélevé.

    3. bibi

      Perso, je n’aime effectivement pas les dérives possibles du système actuel.

      Un établissement public en situation de monopole qui tire bénéfice de la vente de sang sera tenté en cas de pénurie liée au manque de donneurs à être moins regardant sur la qualité des produits afin de ne pas voir son business ouvert à la concurrence.

      Je me trompe peut-être en imaginant qu’un établissement public puisse préférer conserver son monopole au détriment du bien commun et de la santé des patients.

      1. Théo31

        « à être moins regardant sur la qualité des produits afin de ne pas voir son business ouvert à la concurrence. »

        Comme la Sécu et le RSI.

      2. gameover

        C’était exactement ce qui s’est passé dans les années 80. Les US avaient un brevet sur le chauffage du sang genre UHT pour tuer le virus du SIDA et la france voulait développer son propre système pour éviter de payer des royalties, ce qui a conduit l’EFS a fournir des produits non chauffés et donc contaminés en connaissance de cause.

        Lors du procès du sang contaminé ils ont argué ne pas être au courant à l’époque de la méthode exacte de propagation du virus alors que moi simple lambda avait refusé une transfusion lors d’un accident justement parce qu’il y avait des rumeurs sur la transmission par le sang.

    4. Un autre François

      Lors de mes dons de sang, j’ai toujours vu l’infirmier(ère) remplir quelques petits récipients de sang à des fins d’analyse. Je pense que c’est systématique s’il s’agit de votre premier don. Par la suite, si vous êtes un « habitué », j’imagine qu’ils vous font confiance et ne le font pas systématiquement (sauf si vous signalez un changement important lors de l’entretien préalable au don avec le médecin).

      1. Deres

        Le sang est je crois testé par lot contenant de nombreux prélèvements. Donc en cas de problèmes, c’est tout le lot qui part à la déchetterie …

        1. MadeInCH

          Oui, le sang est testé.
          Mais prenons le cas du SIDA, par exemple.
          .
          Il faut un certains temps, 1 mois, 2 mois ou 3 mois, je ne sais plus, avant que l’infection puisse ête détecté par analyse du sang. Pourtant ce sang est bien contaminé.
          L’analyse ne détecte APS le SIDA lui-même.
          L’analyse se fait en détectant des anticorps fabriqués par le système immunitaire pour tenter de se défendre contre le SIDA.
          .
          Donc, il est important d’être sincère lorsque l’on marque coche « Pas eu de relation à risque durant les X derniers mois. » Dans ce cas, le sang peut être utilisé pour en récupérer le plasma, mais autant ne pas prendre le risque en l’utilisant directement dans uen transmission.
          .
          Or, à mon avis, une personne à risque, un drogué, par exemple, n’en n’aura cure de la crois qu’il met. Il mettra la croix qu’il faudra dans le formulaire pour gagner ses 50€.
          .
          Donc oui, il me semble nécessaire que le don du sang ne soit PAS un acte mercantil, mais réellement altruiste.
          .

    5. Mais en France, il y a pénurie. Et ailleurs où c’est rémunéré, il n’y a pas pénurie et les tests sanguins sont pratiqués évitant les problèmes. L’assertion « Si le sang est vendu, il y a de plus grand risque que des personnent ne donne leur sang QUE pour l’argent » n’est PAS corroborée par les faits. Désolé.

      1. Deres

        Le sang est déjà vendu par l’agence publique. C’est juste un point idéologique comme d’habitude. Juste l’arbre qui cache la forêt, pour défendre une agence para-publique monopolistique, qui ne fonctionne pas bien mais sert ses propres intérêts. Comme d’habitude, on constate qu’un monopole public, cela dégénère nécessairement vers l’inefficacité, même quand on est attentif, même avec les meilleurs intentions du monde …

        D’ailleurs pour moi, au fond, cela ne change rien. Ce n’est pas le sang qui sera acheté mais le dérangement du donneur qui sera indemnisé. D’ailleurs on ne peut pas venir avec ses poches de sang pour leur vendre à ma connaissance …

        1. Quiet Desperation

          Etant – parti d’une naïve bienveillance en mes vertes années – devenu d’un naturel soupçonneux avec l’âge et l’expérience, je serais reconnaissant à tout sachant de nous détailler les salaires et primes des personnels, surtout dirigeants naturellement, de l’ESF.

          Quand on voit les belles âmes se draper dans leur vertu et leur probité en condamnant de possibles profits hors du cadre étatique, on est en droit de penser que les profits – salaires mirobolants, primes, jetons de présence, voire conflits d’intérêts juteux – dans ledit cadre ne sont sans doute pas perdus pour tout le monde…

          1. Deres

            En France, de tels informations sont plus secrètes que les conservations d’un ex-président de la République avec son avocat …

        2. MadeInCH

          Qu’est-ce qui me prend aujourd’hui? Voilà que je me mets à défendre des positions contraires au libertarisme!!!
          .
          « qu’un monopole public, cela dégénère nécessairement vers l’inefficacité, même quand on est attentif, même avec les meilleurs intentions du monde … »
          .
          Faux. Et j’ai même un exemple!
          La caisse d’assurance incendie et dégâts naturel du Canton République de Neuchâtel. C’est un truc d’état monopolistique.
          Et pourtant, c’est pas cher et efficace.
          .
          D’autres cantons Suisses ont aussi de telles assurances contre les catastrophes qui sont des monopoles d’état (état cantonal) qui marchent bien.
          .
          Je ne sais pas si c’est par la taille réduite (au niveau du canton), ou par la mentalité, ou par la démocratie qui fait que si ça ne marche pas, alors initiative, mais en tout cas ça marche.
          .
          Je ne suis pas sûr que ça marcherait au niveau fédéral…

          1. gameover

            Sacré exemple ! Tant que la même structure n’existe pas dans le privé tu ne peux pas te prononcer.
            Il y a 20 ans on disait la même chose a propos du téléphone… et certains le pensent aussi encore au niveau de la sécu. Fail.

            1. MadeInCH

              Ben si, on peut comparer.
              En comparant les primes des assurances incendies dans les cantons ayant un monopole et ceux dans les cantons n’ayant pas de monopole.
              Et ça marche pas mal.
              Une analyse avait montré que le monopole permettait de baisser les prix, parce que il n’y avait pas besoin de dépenser en réclame.
              .
              Mais c’est sûr que ce n’est pas suffisant. Il faut une bonne gestion, aussi.
              .
              Pour le moment, ça marche bien.
              Pendant combiens de temps, c’est une autres histoire. Mais pour le moment…

              1. gameover

                3 fois LOL… mais tu vas voir que c’est intéressant à démonter comme argument…

                L’assurance catastrophe naturelle est obligatoire en Suisse quel que soit la compagnie d’assurance, qu’elle soit monopolistique sur le canton ou privée et la cotisation est la même.

                « L’étendue de la couverture et le tarif des primes de l’assurance des dommages dus à des événements naturels sont uniformes et obligatoires pour toutes les entreprises d’assurance qui couvrent les biens mobiliers et les bâtiments qu’elles doivent aussi couvrir à leur valeur totale contre les dommages dus à des événements naturels. »

                Donc c’est comme en fRance, géré par un monopole et on ne peut donc pas se prononcer sur son efficacité gestion/résultat.
                ____________

                Quand aux assurances bâtiment (incendie etc..) elle est obligatoire dans les cantons à monopole.

                « L’assurance des bâtiments est obligatoire dans les cantons à monopole. »

                … et obligatoire dans certaines conditions dans d’autres cantons.

                Pas étonnant qu’en forçant ceux qui ont un risque et ceux qui n’en ont pas – ou moins – ou qui souhaitent supporter ce risque eux-mêmes, qu’on arrive à avoir des cotisations moindres (je n’ai pas vérifié ton affirmation)… C’est exactement le principe de la sécu française !

                svv.ch/fr/consommateurs/prevention/l-assurance-contre-les-dangers-naturels/l-assurance-des-dommages-naturels-e

                Il y a même des cantons où l’assurance sur l’inventaire (mobilier pour simplifier pour les français) est obligatoire.

                FAIL

                1. MadeInCH

                  Ce que je veux dire, c’est que Le prix de l’assurance dans ces cantons où celle-ci est un monopole est plus faible que dans les canton ou ladite assurance est en marché libre.
                  .
                  Et j’admet que c’est une exception notable dans l’Histoire des monopoles d’état.

                  1. gameover

                    Bien sûr qu’elle peut être inférieure puisque des gens paient pour des risques qui n’existent pas… donc paient pour les risques des autres.

                    Vu l’endroit où j’habite et que j’ai choisi, je ne risque pas d’être inondé… mais je paie pour ceux qui se sont installés en bordure de Saône en sachant que les terrains étaient inondables.

                  2. Deres

                    Personne n’a dit que la gestion publique était nécessairement mauvaise. Mais l’expérience a montré qu’elle avait une forte tendance à dériver vers une mauvaise gestion faute de rétroaction assez forte. Le privé est aussi très fort dans la mauvaise gestion, mais la concurrence, les pertes de chiffre d’affaire, de bénéfices et la faillite qui menace sont des épées de Damoclès très puissante qui obligent à réagir. En France, elles ne sont souvent pas suffisantes d’ailleurs car l’Etat interdit de réagir …

              2. Deres

                On comprend bien que si cela marche jusqu’à maintenant, c’est que ce sont des monopoles locaux pouvant être comparés aux privés des cantons adjacents. Vous avez donc dans les faits des fonctionnaires très peu compétents … En France, où ils sont de haut niveau car formés dans des écoles spécialisés, ils se débrouille pour toujours être en monopole national, pour pouvoir dire que dans les autres pays, « c’est différent » et que l’on ne peut donc pas comparer. Et de toute façon, les chiffres sont cachés, mélangés, éparpillés sur des structures et sous -structures horizontales, verticales, régionales et nationales afin de bien empêcher toute analyse et comparaison … Au final, tout ce que l’on sait, c’est qu’il sont « à l’os » et « absolument débordés » même si les dépenses augmentent tous les ans sans exceptions …

          2. Aristarque

            C’est pas de jeu de parler de monopoles suisses. Dans un pays capable de produire des montres qui donnent l’ heure exacte plus de deux fois par jour, il ne peut s’ y trouver que des monopoles extra ordinaire grançais… 😉

            1. Val

              +1 , et même pour les autres , il y a une sacré différence , pas forcément dans le bon sens , mais c’est une autre histoire …

        3. Adolfo Ramirez Jr

          On dédommage le donneur avec un sanwich et un verre d’eau, et encore c’est pour augmenter la volémie et éviter les malaises. Le sang est si peu important pour qu’on offre un sandwich rance?

          Au pire si l’argent est un problème, on peut donner un bon pour des biens cultures (livres, cd) ou autres…

      2. brondillant

        et quand bien même qu »est ce qu’on en a à faire; je travaille pour l’argent et un peu par plaisir.
        Oui j’ai honte , pardon.

    6. vegeta

      oui les dérives comme l’histoire du sang contaminées impliquant des socialistes avec son lot de plusieurs milliers de mort

  14. Aristote

    Je donne mon sang depuis 40 ans. Quelque part je n’aimerais pas le vendre. Mais je serais content de pouvoir à cette occasion « flécher » un don d’argent à « l’association de mon choix ».

    Et quant à ceux qui auraient plus besoin des sous que j’en ai et les garderaient, aucun jugement bien sûr.

    1. Deres

      Pas besoin que l’agence participe à ce don (et risque de prélever sa dîme au passage). Si tu veux faire un don, libre à toi, tu es un grand garçon.

      1. Deres

        Sinon, tu m’envoie les chèques, je m’occupe de les verser à qui de droit 😉 Si si, je t’assure.

  15. hank rearden

    La marchandisation du corps existe déjà et par des boites privées, libérales.

    Un exemple: quand on se fait opéré d’une prothèse de hanche, on peut faire le don de son ancienne tête fémorale prélevée lors de l’intervention.

    Cette tête fémorale sera préparée puis revendue à prix d’or pour des allogreffes osseuses faites à d’autres patients par d’autres spécialistes.

    Dans l’intervalle, une valeur ajoutée importante a été produite mais le donneur lui n’en voit pas la couleur.

    Pourquoi ? Où est le fondement moral de ce type de pratique ?

    Il me semble que les choses seraient plus morales si le donneur était rémunéré.

    1. Deres

      Disons que la sécu et ton assurance complémentaire devraient être rémunéré car c’est en fait elles qui ont couvert le gros des frais de l’opération.

      Ceci dit, je vois une différence nette entre un produit renouvelable comme le sang, des organes non renouvelables sains et des « déchets » d’opération ou suite à des décès. C’est plutôt la dessus qu’il faudrait réfléchir plutôt que de façon générique sur le « don d’organe » qui couvre en fait beaucoup de situation.

      1. hank rearden

        Sauf que bien souvent, ces produits d’allogreffe osseuse ne sont pas remboursés par la sécu et reste à la charge pleine et entière du patient. Par exemple, pour une greffe osseuse avant des implants dentaires, ces allogreffes sont très utilisées et non remboursées

      2. hank rearden

        Je vois mal pourquoi sous des prétextes moraux on ne rémunère pas les donneurs pour ce que tu appelles des « déchets  » de soins alors que derrière les mêmes principes moraux ne jouent plus et que le bout de corps prélevé peut devenir tranquillement produit et donc l’origine d’un bénéfice.

        C’est vrai cependant que la situation est éthiquement atténuée en comparaison des organes vivants par exemple.

        1. Epicier vénéneux

          Sous des prétextes moraux, devrait-on refuser de payer le loueur de Cessna Citation et les pilotes qui transportent des organes pour une double greffe coeur-poumons entre Marseille et Brest?

          (Et sur qui taper si, à l’arrivée à Brest, les contrôleurs aériens sont en grève et l’avion doit se poser autre part? Toute ressemblance… etc.)

  16. Vilain Mamuth

    La concurrence c’est peut être aussi l’espoir d’avoir du personnel qui sait piquer?
    2 défonçages de bras dont un malaise causé par la douleur n’incitent pas vraiment à revenir faire des bisous à l’EFS.

    1. Black Mamba

      C’est l’une des raisons qui m’a fait cesser de donner, l’appréhension de se faire massacrer le bras … On a beau être généreux, l’instinct de survie prend le dessus .

    2. Fabricem

      Une personne souffre parce qu’on l’a planté de travers (sur des veines hyper-accessibles comme les miennes) , et on peut toujours faire comme si c’était juste les symptômes « normaux » d’une faiblesse liée à la saignée en elle même.

      C’est pratique, ça permet à personnel doublement incompétent de continuer à sévir.

      1. bob razovski

        « Une personne souffre parce qu’on l’a planté de travers »

        C’est tout le problème du planté de bâton.

        On apprend ça à l’ESF 😉

          1. gameover

            Je viens de me rendre compte que h16 aussi a écrit ESF au lieu de EFS à la 1ère ligne du 2ème paragraphe…

            h16… ESF c’est l’école du ski français !

            1. bob razovski

              Notre HB fait aussi la confusion dans un de ses commentaires. C’est lui qui, indirectement, m’a donné l’idée.

              1. gameover

                Oui, TD, l’expert de service qui vient nous faire part des errances de l’auteur par rapport au domaine complexe et que d’abord si vous ne travaillez pas dedans vous n’avez pas le droit de vous exprimez sur ce sujet problématique très compliqué… a aussi fait l’erreur… pensez donc !

                Ah zut… vous étiez A+… j’avais compris O+….bah je n’ai fait qu’une erreur de lettre !

  17. Romain

    René Quinton à produit la preuve irréfutable que la simple eau de mer est substituable sans dommage à la partie essentielle de notre liquide interne : le sang.
    Le « plasma de Quinton » (ou eau de mer isotonique comportant deux parties d’eau de mer recueillie au grand large pour cinq parties d’eau de
    source filtrée) permettrait de remplacer la plupart des transfusions
    sanguines.
    Citations extraites de Savants Maudits – Chercheurs Exclus de Mr Pierre Lance GUY TRÉDANIEL EDITEUR

    1. hank rearden

      C’est vrai que tous les trucs qu’il y a dedans globules rouges , blancs, plaquettes, facteurs de la coagulation, etc…ça ne sert à rien.

      Sinon d’autres tentent régulièrement l’alcool à la place du plasma, aussi 😀

    2. Fabricem

      Dans la plupart des cas, en cas de perte sanguine, ne sont utilisés que des fluides de remplissage, qui sont essentiellement de l’eau salée, afin de maintenir la pression et limiter les risques cardiaques. Et on compense le risque d’hypoxie avec l’apport d’air enrichi en O2.

      Rien de nouveau sous le soleil, votre docteur maudit n’a rien d’un savant opprimé et tout du charlatan new âge.

      1. hank rearden

        Mais oui, d’ailleurs les globules rouges ne profitent pas aux anémiques, les facteurs de la coagulation aux hémophiles, etc….

        Et pour ce que tu dis les hypovolémies, il existe déjà des produits de remplissage totalement artificiels qui ne remplacent en rien cependant les indications multiples et variées des transfusions sanguines.

        1. Fabricem

          Évidemment, ces produits (de remplissage) sont artificiels, et supérieurs en tout point à ce qu’on pourrait obtenir à partir d’eau de mer prélevée au large … d’où le fait que je traite machin de charlatan new age 😉

          1. Epicier vénéneux

            Mmmh non, je ne vous crois pas. Que les produits artificiels approchent en efficacité l’eau de mer du littoral, à la rigueur. Mais pas celle de l’eau de mer du large, qui est bien plus isotonique que celle, disons, des Calanques de Cassis.

            Allez je vous laisse, c’est l’heure de ma perf de WhisKabiven.

              1. Quiet Desperation

                La notion de « remboursement »est toutefois un peu délicate, en cas d’erreur bancaire…

                « Les parents, un couple lesbien, ont souhaité recourir à l’insémination artificielle pour fonder une famille. Les deux femmes, Jennifer Crumpett et Amanda Zirkon, qui résident à Unioncity, dans l’Ohio (Etats-Unis), avaient décidé de tout. L’une porterait l’enfant, et elles choisiraient un donneur qui leur ressemble à toutes les deux, surtout à Amanda, qui n’aurait pas de lien de sang avec l’enfant. En remplissant le formulaire, elles avaient donc spécifié vouloir un géniteur blond aux yeux bleus.

                « Seulement voilà, le plan ne s’est pas déroulé comme prévu. En avril 2012, à cinq mois de grossesse, Jennifer Crumpett appelle la banque de sperme pour «réserver» le sperme du même donneur, le numéro 380, afin de donner un petit frère ou une petite sœur au bébé qu’elle porte.

                « Au téléphone, l’employée de la Midwest Sperm Bank lui explique que la semence qui lui a été envoyée n’est apparemment pas celle que Jennifer avait demandée, mais celle du numéro 330, un donneur noir. «Ils m’ont interrogée, ils voulaient savoir si j’avais demandé un donneur afro-américain. J’ai dit non, nous avons demandé le numéro 380, qui est blond aux yeux bleus et ressemble à ma compagne, Amanda. Ils ont simplement dit « nous pensons que le numéro 330 est un donneur afro-américain »», raconte Jennifer sur la chaîne d’information américaine CNN. La future mère est alors sous le «choc».

                  1. Black Mamba

                    Même Mère Nature sait faire des farces …
                    La preuve , j’en suis … pendant des années, mon père a toujours refusé que je puisses être sa fille, c’est seulement à l’article de la mort qu’il m’a demandé pardon de son aveuglement .

                    1. Black Mamba

                      En effet quelle famille … J’ai une cousine qui a toujours trouvé admirable que j’ai réussi à rester saine d’esprit et d’être resté toujours positive …

                1. MadeInCH

                  L’esprit ouver, c’est pour que les autres nous tolèrent. Pas l’inverse.
                  C’est ça?
                  Moi, je m’en fous, je ne prétends pas avoir l’esprit ouvert.

                  1. Kazar

                    Si j’avais une fille comme BM, qui manie le katana et fais référence à Star Wars, il m’importerait peu qu’elle soit blanche, noire, jaune ou violette…

                    1. Caton

                      …tandis que pour ces deux gauchiasses bienpensantes et certainement antiracistes, c’est un drame…

    3. petit-chat

      @Romain
      Laisse tomber, les esprits ont ouverts mais seulement sur ce qui est communément admis. Sinon, complotisme, charlatanisme, etc…!

  18. Kloupa

    L’EFS serait-il vampirisé par la finance? Vite, une transfusion de deniers publics pour le renflouer, après emprunt en Yuans si possible.

  19. Cerf D

    Sang frais, sang du matin
    Sang qui coule du crane de mon voisin
    Joie du sang qui coule
    Allons dans le grand …

    (Sur un air connu)

      1. Black Mamba

        vent frais, vent du matin, vent qui souffle au sommet des grands pins, joie du vent qui souffle, allons dans le grand vent frais…
        C’est une cantine …

        1. Bonsaï

          En fait, c’est une comptine : une petite histoire chantée pour les enfants. C’est très joli. Dommage que H16 n’ait pas encore installé la sono, Madame Black et moi-même vous aurions offert un petit duo pour l’apéro …

  20. bibi

    Au moins si le don du sang est rémunéré Tsipras et son gouvernement qui sont prêts à verser leur sang pour les grecs devrait pouvoir rembourser les dettes contracter par l’état grec.

    Sachant que la dette grecque est 300Geuro qu’un don de sang est rémunéré 50 euro pour un volume de 0.473 litre, qu’un homme peut donner son sang 4 fois par an et une femme seulement 3, et que le gouvernement est composé de 13 membres tous capable vous sodomiser (vous les gentils moutontribuables qui vous êtes portés cautions contre votre gré) combien de litres de sang le gouvernement grec va-t’il devoir verser et au bout de combien de temps la dette sera-t’elle remboursée?

    Attention il y a une astuce.

    1. Bonsaï

      L’astuce est que tant qu’on se laisse fasciner par un conte, on marche dans le système proposé. Quand on se décide enfin à couper le son ou à poser le livre pour imaginer une autre fin à l’histoire, non seulement la version change, mais le système lui-même tend à s’effondrer comme le château de cartes qu’il est en réalité …

    1. bibi

      Si on en parle au procès du Carlton de Lille, et il parait que payer des préleuveuses même majeure et consentante et en faire bénéficier autrui c’est du proxénétisme agravé.

    2. Calvin

      On t’attendait.
      Je suis surpris que tu n’ai pas déclaré qu’avec la vente de ton sperme, vu la quantité et la qualité, tu pourrais te faire des c… en or.
      :mrgreen:

      1. Black Mamba

        Avec le QI peut être ! mais reste à voir pour le reste …
        – Alcool, bof
        – Cigarette bof bof
        – 1 m 80 hum … oui

            1. Black Mamba

              J’ai un stock que je fais tourner … les miennes ressembles à la mama africaine … donc plus rebondissantes 😛

                1. Black Mamba

                  De face , de profil , de haut , d’en bas …
                  le mieux pour apprécier le volume , c’est encore le toucher :mrgreen:

                  1. pnf7558

                    Ahhhh… et bin mooua aussi c’st comme pour lui faut toucher pour sentir que c’est du dur
                    Et l’emoticone … en 2013 23h58 Aristarque donnait la recette du vert : mais ça marche pas :X

                    1. barbatruc

                      On arrive pas à bien voir votre émoticône pnf , on dirait Hollande après un régime weight watchers !

      2. gameover

        J’y viens, j’y viens… merci d’introduire ce sujet :mrgreen:

        Ce qui est marrant c’est que sur CP il n’a pas fallu 3 posts pour que ke sujet démarre là dessus :

        1. Aristarque

          Oui mais sur CP, il y a une trolle déchaînée, Adèle (Blanc Sec?) qui relève tout pour jouer à la persécutée par la gent masculine… Entre autres… Parce que c’est loin d’être sa première fois…

    3. pouf pouf

      j’y pensais depuis le matin … en terme de marchandisation du produit, non bien-sûr, en revanche l’exploitation, pareil … c’est une trame globale de réflexion médicale à laquelle on assiste. Quand on a vu des camions entiers de foetus pas viables jetés aux ordures, déjà, sur la notion respect de la vie on peut s’interroger, mais alors en ce moment, ça prend un tournant cocasse à base de « l’humain n’est pas une marchandise comme les autres » mais blablabla, dignité, responsabilité, célérité, et hop, portes ouvertes, rentrez quand vous voulez …

  21. Dr Slump

    Ce sont les SDF qui vont être contents!

    A VENDRE:

    Sang pur extra, groupe AB+, garanti sans OGM ni drogue
    Remise de prix pour les contrats de prélèvements périodiques
    Note: l’acheteur est seul responsable de l’usage qui est fait de l’hémoglobine vendue, toute récrimination socialiste entraînera l’arrêt des prélèvements et le commencement des procédures judiciaires.

    Pour plus de détails, appeler 0800-SANG-AB. Coût d’un appel local.

    1. Dr Slump

      Ah flûte, mais vous me cassez les pieds à la fin!
      C’est pour arrondir mes fins de mois, j’ai été augmenté: je vais gagner moins.
      D’ailleurs, c’est ce qu’a constaté un de nos employés ce matin, il est venu brailler dans le bureau du patron que sa paye c’était moins, alors que le smic (Salaire Minimum d’Intérêt dans ton Cul) avait été augmenté. On lui a montré que oui, mais que non, parsske les prélèvements divers ont augmenté aussi…
      Bref, on sue sang et eau, pour se faire empapaouter au final. Si ça continue, ça va saigner! Même les smicards commencent à ronfler dans les ateliers!

  22. Aristarque

    Non mais quand on y pense : toutes ces femmes qui ont reçu de la semence de DSK GRATUITEMENT , comme ça, en acte désintéressé, alors que dans ce nouvel âge qui s’ouvre, elles auraient dû payer pour le même sévice… Il doit regretter d’ être né trop tôt! 😕

    1. gameover

      A ce propos y a dodo la saumure qui faisait une remaque intéressante ce matin en disant qu’il ne serait quand même pas très seyant de demander à une femme – avant de coucher avec elle et afin de se couvrir – si elle est une prostituée… cépafô

      1. Val

        Tttttt Go , toi qui es affuté sur pas mal de sujets , ne me dis pas que tu ne fais pas la différence …

                    1. Quiet Desperation

                      Yes, Maam…. mort à 27 ans… une vraie perte pour la poésie, eu égard à ce qu’il avait déjà donné… et son épitaphe sur sa tombe romaine est proprement déchirante : « Here Lies One Whose Name Was Writ in Water »…

          1. Black Mamba

            Pour mon ex … Toutes les femmes étaient des putes mais cela ne voulait pas dire pour autant qu’il allait payer pour le service rendu 😕

                1. Black Mamba

                  1 m 90 alors, bien … J’avais la flemme de consulter mes fiches :mrgreen:
                  Donc tu peux encaisser sans problème 😉

                2. val

                  Ouf j ai eu peur . En commençant la lecture je me suis dit (un brin admirative qd même ) qu’elle santé!

  23. hop hup

    Le transporteur MoryGlobal, successeur de Mory Ducros, va se déclarer dans l’après-midi en état de cessation de paiement (faillite) au tribunal de commerce de Bobigny et demander son placement en redressement judiciaire, a indiqué à l’AFP un représentant du personnel.

    L’annonce a été faite en comité d’entreprise, selon Eric Martin, représentant CFTC et secrétaire adjoint du CE, confirmant une information du Figaro. Dans un communiqué, l’actionnaire, Arcole Industries, « prend acte » de cette « demande de placement de MoryGlobal sous la protection du tribunal de commerce de Bobigny ».

    la crise est derriere nous qu’ils disaeint

    1. Calvin

      Z’avez pas compris…
      La crise, c’est comme Gillette.
      La première lame coupe les banques. Et les Etats sauvent le bousin avec les solutions aggravantes. Le poil se rassure et se redresse.
      La deuxième lame, ce sont les dettes souveraines. Le poil est soutenue par la BCE.
      La troisième lame, on la perd… l’âme…

    2. barbatruc

      ouai bof, si on veut faire du transport en France, vaut mieux avoir son siège à Luxembourg, et faire sous traiter à des Roumains.

      Merci l’Europe 🙂

      1. val

        @barbatruc il n y pas grand chose à faire en France sans mettre son siège ailleurs comme le soulignait très justement Kazar …

  24. channy

    Ma tante bossait pour ESF….ce qu elle me racontait était hallucinant..
    J en passe sur les palettes entière de marchandises arrivées à la date limite de consommation qui partait à la poubelle, les commandes énormes de produits dont les donneurs boudaient la consommation mais qui étaient commandés coute que coute..le personnel qui faisait ses courses gratuitement…les quart d heure supplémentaire facturé en heure pleine
    le rom qui débarque en famille avec femme et enfants pour casser la croute..bref j en passe et des meilleurs..
    En espérant que la concurrence oblige ESF a gérer un peu mieux ses centres

  25. Théo31

    En France, c’est dégueu de vendre son sang mais pas de toucher des thunes pour se branler dans une éprouvette.

        1. hop hup

          Il fait don de sperme et est poursuivi pour une pension alimentaire 13 ans plus tard

          Quand Mark Langridge, 47 ans, a fait don de sperme il y a treize ans, il ne voulait que rendre service et était loin de se douter qu’une conjoncture de lois archaïques et de mauvaise foi lui feraient regretter son geste.

          Mark est en couple avec son amoureux, Shaun Keeble, depuis seize ans. Les deux hommes ont rencontré un couple de lesbiennes dans un bar en 1997 et se sont liés d’amitié avec elles. Plus tard, quand les deux femmes ont demandé à Mark de leur faire don de son sperme afin qu’elles puissent fonder une famille, il a accepté. À l’époque, selon le Guardian, une femme n’avait pas le droit de faire appel à un service de banque de sperme officiel si elle n’avait pas un partenaire mâle, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Mark a donc voulu rendre service à ses amies qui ne pouvaient pas se procurer du sperme autrement, et elles ont grâce à lui donné naissance à deux fillettes, nées en 1998 et en 2000. Il explique qu’il ne voulait pas être impliqué dans la vie des enfants, mais seulement permettre au couple de fonder une famille. Son nom ne figure d’ailleurs pas sur leurs certificats de naissance.

          vaut mieux le garder pour soi

            1. Black Mamba

              Il est plus facile de promettre que de mettre à exécution les belles paroles et les intentions …
              Le bon peuple va vite déchanter .

              1. Bonsaï

                Ne pas oublier que c’est à la Grèce que nous devons d’avoir ouvert de nouvelles voies dans l’histoire de l’humanité, comme l’invention de la démocratie.
                Son énergie et son inventivité peuvent donc encore nous surprendre … et c’est ce que beaucoup espèrent sans oser l’avouer. Car la stratégie actuelle de la BCE, c’est juste celle du serpent qui se mord la queue.

                1. Aristarque

                  Et apparemment, la Grèce attend que notre reconnaissance se manifeste éternellement en oubliant de lui réclamer le remboursements de ses emprunts… :mrgreen:

          1. barbatruc

            « Mark a donc voulu rendre service à ses amies » lui il aurait fallu l’inviter à un diner de con !

            1. Mario Nettiste

              Il semblerait que se diner ait bien eu lieu, même qu’ il y avait plusieur cons a la régalade…

  26. hop hup

    la banque britannique Barclays estime que les traders de Wall Street ont gonflé la thématique relative au schiste en vue de créer entre autres des produits structurés à haut risque servant à financer des forages à perte.

    Une grosse spéculation sur les produits structurés à haut risque cela me rappel quelque chose
    mais quoi?!?

  27. ironbooboo

    @ H16 ;

    « Marché noir qui, pour le coup, favorise explicitement les riches au détriment des pauvres, alimente les réseaux de prélèvements douteux, la nécessité et la rareté faisant alors loi avant la sécurité sanitaire du donneur et du receveur. »

    Pardon mais c’est n’importe quoi ! Demandez à Fabius.

  28. zelectron

    SOIT ! sauf que si je donne mon sang gratuitement, j’exige qu’il soit distribué et administré gratuitement, sinon ce n’est pas la peine de me demander quoique ce soit y compris mes organes dans l’éventualité . . .
    Autre idée : créer une association 1901 avec un lieu sur internet et des correspondants locaux bénévoles pour opposer à cette « exigence inhumaniste » une fin de non recevoir !

  29. T D

    C’est dommage, H16, vous vous exprimez sur beaucoup de sujets mais là, vous n’êtes visiblement pas un expert du don de sang.

    Bon, ce n’est pas le don de sang qui sera payant pour commencer, mais vous n’êtes pas le seul à faire la confusion, mais le don de plasma. Et pour une raison toute simple: le plasma intéresse grandement les labos pharmaceutiques, pas le don de sang qui est destiné aux transfusions sanguines et qui doit être strictement contrôlé (vous savez sans doute que l’ESF a été créé suite au scandale du sang contaminé). Et accessoirement, ce business n’est pas tellement rentable pour une entreprise, faute d’une grosse demande de labo.

    Il s’avère que j’ai donné mon sang lors d’une année de travail en Allemagne, en 2009-2010. Les règles ont peut-être changé entre temps mais je n’ai pas été rémunéré pour cela. Donc évitez de répéter les erreurs du Figaro et interrogez de vrais spécialistes de l’ESF, mais si ce sont des fonctionnaires, ils se feront une joie de vous répondre.

    1. gameover

      « …l’ESF a été créé suite au scandale du sang contaminé… » pour remplacer l’AFS ui faisait exactement la même chose. »

      Les truands font ça aussi… changer de nom quand ils ont fait une connerie…

      Toi je vois que tu n’as pas pris de risque avec ton pseudo. TD, si tu as commencé à AA ça te laisse encore de quoi en raconter :mrgreen:

    2. barbatruc

      Oui, bon, c’est bien, mais y a plein de pays qui rémunèrent ce genre de choses, et finalement, je n’y vois strictement rien de mal.

  30. pouf pouf

    Une chose m’étonne prodigieusement – j’oserai dire qu’elle me stupéfie – c’est qu’à l’heure scientifique où j’écris, après les innombrables expériences, après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France (comme ils disent à la Commission du budget) un électeur, un seul électeur, cet animal irrationnel, inorganique, hallucinant, qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu’un ou de quelque chose. Quand on réfléchit un seul instant, ce surprenant phénomène n’est-il pas fait pour dérouter les philosophies les plus subtils et confondre la raison ? Où est-il le Balzac qui nous donnera la physiologie de l’électeur moderne ? Et le Charcot qui nous expliquera l’anatomie et les mentalités de cet incurable dément ? Nous l’attendons.
    Je comprends qu’un escroc trouve toujours des actionnaires, la Censure des défenseurs, l’Opéra-Comique des dilettanti, le Constitutionnel des abonnés, M. Carnot des peintres qui célèbrent sa triomphale et rigide entrée dans une cité languedocienne ; je comprends M. Chantavoine s’obstinant à trouver des rimes ; je comprends tout. Mais qu’un député, ou un sénateur, ou un président de République, ou n’importe lequel, parmi tous les étranges farceurs qui réclament une fonction élective, quelle qu’elle soit, trouve un électeur, c’est-à-dire l’être irrêvé, le martyr improbable, qui vous nourrit de son pain, vous vêt de sa laine, vous engraisse de sa chair, vous enrichit de son argent, avec la seule perspective de recevoir, en échange de ses prodigalités, des coups de trique sur la nuque, des coups de pieds au derrière, quand ce n’est pas des coups de fusil dans la poitrine, en vérité, cela dépasse les notions déjà pas mal pessimistes que je m’étais faites jusqu’ici de la sottise humaine, en général, et de la sottise française en particulier, notre chère et immortelle sottise, ô chauvin !
    Il est bien entendu que je parle ici de l’électeur averti, convaincu, de l’électeur théoricien, de celui qui s’imagine, le pauvre diable, faire acte de citoyen libre, étaler sa souveraineté, exprimer ses opinions, imposer – ô folie admirable et déconcertante – des programmes politiques et des revendications sociales ; et non point de l’électeur « qui la connait » et qui s’en moque, de celui qui ne voit dans « les résultats de sa toute-puissance » qu’une rigolade à la charcuterie monarchiste, ou une ribote au vin républicain. Sa souveraineté à celui-là, c’est de se pocharder au frais du suffrage universel. Il est dans le vrai, car cela seul lui importe, et il n’a cure du reste. Il sait ce qu’il fait. Mais les autres ?
    Ah ! Oui, les autres ! Les sérieux, les austères, les peuple souverain, ceux-là qui sentent une ivresse les gagner lorsqu’ils se regardent et se disent : « je suis électeur ! Rien ne se fait que par moi. Je suis la base de la société moderne. Par ma volonté, Floquet fait des lois auxquelles sont astreints trente-six millions d’hommes, et Baugry d’Asson aussi et Pierre Alype également.» Comment y en a-t-il encore de cet acabit ? Comment, si entêtés, si orgueilleux, si paradoxaux qu’ils soient, n’ont-ils pas été, depuis longtemps, découragés et honteux de leur œuvre ? Comment peut-il arriver qu’il se rencontre quelque part, même dans le fin fond des landes perdues de la Bretagne, même dans les inaccessibles cavernes des Cévennes et des Pyrénées, un bonhomme assez stupide, assez déraisonnable, assez aveugle à ce qui se voit, assez sourd à ce qui se dit, pour coter bleu, blanc ou rouge, sans que rien l’y oblige, sans qu’on le paye ou sans qu’on le soûle ?
    A quel sentiment baroque, à quelle mystérieuse suggestion peut bien obéir ce bipède pensant, doué d’une volonté, à ce qu’on prétend, et qui s’en va, fier de son droit, assuré qu’il accomplit un devoir, déposer dans une boite électorale quelconque un quelconque bulletin, peu importe qu’il ait écrit dessus ? … Qu’est-ce qu’il doit bien se dire, en dedans de soi, qui justifie ou seulement qui explique cet acte extravagant ? Qu’est-ce qu’il espère ? Car enfin, pour consentir à se donner des maitres avides qui le grugent et qui l’assomment, il faut qu’il se dise et qu’il espère quelque chose d’extraordinaire que nous ne soupçonnons pas. Il faut que, par de puissantes déviations cérébrales, les idées de député correspondent en lui à des idées de science, de justice, de dévouement, de travail et de probité ; il faut que dans les noms seuls de Barbe et de Baïhaut, non moins que dans ceux de Bouvier et de Wilson, il découvre une magie spéciale et qu’il voie, au travers d’un mirage, fleurir et s’épanouir dans Vergoin et dans Hubbard des promesses de bonheur futur et de soulagement immédiat. Et c’est cela qui est véritablement effrayant. Rien ne lui sert de leçon, ni les comédies les plus burlesques, ni les plus sinistres tragédies.
    Voilà pourtant de longs siècles que le monde dure, que les sociétés se déroulent et se succèdent, pareilles les unes aux autres, qu’un fait unique domine toutes les histoires : la protection aux grands, l’écrasement aux petits. Il ne peut arriver à comprendre qu’il n’a qu’une raison d’être historique, c’est de payer pour un tas de choses dont il ne jouira jamais, et de mourir pour des combinaisons politiques qui ne le regardent point.
    Que lui importe que ce soit Pierre ou Jean qui lui demande son argent et qui lui prenne la vie, puisqu’il est obligé de se dépouiller de l’un, et de donner à l’autre ? Et bien ! non. Entre ses voleurs et ses bourreaux, il a des préférences, et il vote pour les plus rapaces ou les plus féroces. Il a voté hier, il votera demain, il votera toujours. Les moutons vont à l’abattoir. Ils ne se disent rien, eux, et ils n’espèrent rien. Mais du moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera, et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bêtes que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l’électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il fait des révolutions pour conquérir ce droit.
    ô bon électeur, inexprimable imbécile, pauvre hère, si, au lieu de te laisser prendre aux rengaines absurdes que te débitent, chaque matin, pour un sou, les journaux grands ou petits, bleus ou noirs, blancs ou rouges, et qui sont payés pour avoir ta peau ; si au lieu de croire aux chimériques flatteries dont on caresse ta vanité, dont on entoure ta lamentable souveraineté en guenilles, si, au lieu de t’arrêter, éternel badaud, devant les lourdes duperies des programmes, si tu lisais parfois, au coin de ton feu, Schopenhauer et Max Nordau, deux philosophes qui en savent long sur les maitres et sur toi, peut-être apprendrais-tu des choses étonnantes et utiles. Peut-être aussi, après les avoir lus, serais-tu moins empressé à revêtir ton air grave, et la belle redingote, à courir ensuite vers les urnes homicides où, quelque nom que tu mettes, tu mets d’avance le nom de ton plus mortel ennemi. Ils te diraient, en connaisseurs d’humanité, que la politique est un abominable mesonge, que tout y est à l’envers du bon sens, de la justice et du droit, et que tu n’as rien à y voir, toi dont le compte est réglé au grand livre des destinées humaines.
    Rêve après cela, si tu veux, des paradis de lumière et de parfums, des fraternités impossibles, des bonheurs irréels. C’est bon de rêver, et cela calme la souffrance. Mais ne mêle jamais l’homme à ton rêve ; car là où est l’homme, là est la douleur, la haine et le meurtre. Surtout, souviens-toi que l’homme qui sollicite les suffrages est, de ce fait, un malhonnête homme, parce qu’en échange de la fortune et de la situation où tu le pousses, il te promet un tas de choses merveilleuses qu’il ne te donnera pas, et qu’il n’est pas, d’ailleurs en son pouvoir, de te donner. L’homme que tu élèves ne représente ni ta misère, ni tes aspirations, ni rien de toi ; il ne représente que ses propres passions et ses propres intérêts, lesquels sont contraires aux tiens. Pour te réconforter et ranimer des espérances qui seraient vite déçues, ne va pas t’imaginer que le spectacle navrant auquel tu assistes aujourd’hui est particulier à une époque ou à un régime, et que cela passera. Toutes les époques se valent, et aussi tous les régimes, c’est-à-dire qu’ils ne valent rien. Donc, rentre chez toi, bonhomme, et fais la grève du suffrage universel. Tu n’as rien à y perdre, je t’en réponds ; et cela pourra t’amuser quelque temps. Sur le seuil de ta porte, fermée aux quémandeurs d’aumônes politiques, tu regarderas défiler la bagarre, en fumant silencieusement ta pipe.
    Et s’il existe, en un endroit ignoré, un honnête homme capable de te gouverner et de t’aimer, ne le regrette pas. Il serait trop jaloux de sa dignité pour se mêler à la lutte fangeuse des partis, trop fier pour tenir de toi un mandat que tu n’accordes jamais qu’à l’audace cynique, à l’insulte et au mensonge. Je te l’ai dit, bonhomme, rentre chez toi et fais la grève.

    La grève des électeurs. Le figaro 28/11/1888. Octave Mirbeau.

    1. Quiet Desperation

      Et le Charcot qui nous expliquera l’anatomie et les mentalités de cet incurable dément ?

      Pourquoi pas ?

    2. Val

      Merci pouf pouf 🙂 , très chouette !
      J’ajouterais modestement ceci : leur faire grève ne suffit pas , il faut partout les démasquer et surtout les fuir , car la peste ça s’attrape et ça colle aux mains.

    3. petit-chat

      C’est du pouf pouf et j’ai tout compris ! Ça m’a fait du bien de lire chinois juste avant !

      1. Black Mamba

        Ben justement, c’est pas du pouf pouf , il n’a fait que recopier une personne compréhensible dans ses pensées …

  31. bidibulle

    Je suis donneur de sang depuis 20 ans. Je suis opposé au don rémunéré, qui est une énorme erreur. Non pas que je sois opposé au principe de la rémunération en elle-même, que je trouverais d’ailleurs parfaitement légitime, juste et efficace en termes de lutte contre la pénurie, mais il faut savoir qu’une part majeure de la sécurité des prélèvements repose sur la SINCERITE DU DONNEUR, qui remplit un long formulaire avant de pouvoir éventuellement donner. Il m’est déjà arrivé de repartir d’une centre de prélèvement sans avoir donné après la visite médicale. Avec un prélèvement rémunéré, bonjour la sincérité des réponses aux questions du médecin !

    Une fois qu’on met en place la rémunération, qui serait effectivement le moyen le plus efficace, le plus simple et le plus rapide de mettre fin à la pénurie, qui vous dit que le donneur sera sincère sur sa vie sexuelle ? Il faut savoir que le SIDA est totalement indétectable au minimum 3 semaines après contamination. Que les homosexuels masculins (qui sont actuellement interdits de don) sont 100 fois plus atteints par cette maladie, à population égale, que les hétéros (sans parler des hépatites, etc.).

    Qui vous dit que le donneur avouera qu’il a passé plus d’un an en Angleterre dans les années 80-90 (Creutzfeldt-Jakob, indétectable dans le sang à ma connaissance) ?

    Qui vous si qu’un junkie va révéler sa pratique ?

    Qui vous dit qu’une personne qui prend des médicaments va l’indiquer ? Si vous donnez du sang qui contient de l’aspirine par exemple vous pouvez tuer un receveur allergique.

    Qui vous dit qu’une personne qui a fait un tatouage récemment (SIDA, bactéries), qui débute une grippe ou vient d’avoir un détartrage dentaire (risque avec les receveurs immuno-déprimés), etc. va le dire ?

    Dans vos chroniques vous fustigez avec raison le dogmatisme socialiste qui tue la France, ne tombez pas dans un autre dogmatisme et regardez la réalité de la nature humaine en face.

    Les distributions d’argent provoquent toujours des attroupements, des piétinements voire des morts. Souvenez-vous de la distribution d’argent qu’avait fait une enseigne près de la Tour Eiffel voilà quelques années. Les gens sont près à tout pour du fric, même pour des sommes ridicules. Ils sont prêts à faire 2 heures de queue pour gagner 5 euros ! Ils sont prêts à se bousculer pour des porte-clés publicitaires (vécu).

    Si vous trouvez qu’il n’y a pas assez de dons, ce qui est vrai, allez donner votre sang si vous êtes en capacité de donner. Je m’adresse à tous les lecteurs du blog. Un peu de civisme ne ferait pas de mal aux Français.

    1. Heu.
      Et comment font les pays dans lesquels le prélèvement est rémunéré / indemnisé (ils sont nombreux, et très loin d’être des pays du tiers-monde ou des mouroirs à toxicos) ? Ils n’ont que des stocks de sang de junkies ? Allons. Un peu de sérieux, svp.

    2. Epicier vénéneux

      Bibidulle, le but du questionnaire est d’obtenir un maximum de poches utilisables pour un minimum de prélèvements. Pour cela, la stratégie de l’EFS est de minimiser le nombre de prélèvements en vous faisant vous auto-éliminer quand cela est possible. Une fois le sang prélevé, que vous ayez été sincère ou pas, tous les tests obligatoires sont réalisés.
      Si vous mentez pendant l’entretien, votre poche de sang sera systématiquement détruite sur la base des résultats des tests et non de votre mensonge.
      Si vous êtes parfaitement sain mais que vous déclarez avoir Ebola, on économise le coût du prélèvement et des tests pour une poche à risque.

      Il n’y aura pas plus de poches contaminées avec le paiement du prélèvement. En revanche, le laboratoire qui paiera va automatiquement baisser la prime au don pour les primo-donneurs s’il doit éliminer trop de poches, et cibler préférentiellement les habitués qui ont déjà été testés et dont la probabilité de contracter une maladie entre deux dons est faible. C’est par une stratégie déjà employée par l’EFS. Les gens qui donnent et dont la poche est contaminée ne reçoivent pas d’emails de rappel.

    3. Théo31

      « Les gens sont près à tout pour du fric, même pour des sommes ridicules »

      Ils sont surtout prêts à travailler en échange d’un salaire. On supprime les salaires parce que c’est tropporrible ?

  32. anomyme

    Cela serait trés (trop) normal que l’on soit rémunérer pour donner(vendre) son sang, je vois pas le mal, puisque cela est un business, comme tout autres, l’offre et la demande.

    Une poche est revendu environ 180 euros, donc, donner 50 euro sest vraiment un minimum.

    Ceux qui s’ offusque d’une renumération, pour le sang ou autre,; c’est qu’il ont, eux de l’argent.

Les commentaires sont fermés.