La Culture, ça se mérite avec un prix élevé et une distribution contrôlée !

Grâce à l’écoute attentive des corporatistes de tous poils, le gouvernement travaille de façon acharnée à réduire le pouvoir d’achat des Français et il s’évertue même avec un certain succès à diminuer ses opportunités de créations d’emplois. C’est peut-être même ce qu’il sait faire de mieux. Dans ce contexte, il serait vraiment dommage que le ministère de la Culture ne participe pas à l’effort gouvernemental en sabotant, par exemple, l’accès à la culture pour des milliers de Français. Heureusement, Fleur Pellerin est une femme de défis.

mini fleur pellerin - cc dunoisCertes, elle n’est pas ministre de la Culture depuis bien longtemps, mais elle a su, en six mois, se forger une solide présence dans les médias, réseaux sociaux compris, dans lesquels on a largement pu mesurer l’étendue de ses capacités créatives. Entre ses dernières lubies visant à taxer la bande passante d’une façon ou d’une autre, subventionner la presse encore plus que ce qu’elle est déjà et malgré sa qualité franchement déclinante, taxer les toners d’imprimante ou se mêler d’architecture, il a vite été clair que Fleur Pellerin n’entendrait pas diminuer l’empreinte carbone et surtout fiscale de son ministère en multipliant les interventions diverses et variées aux frais du contribuable, sans toutefois faire mine de freiner les gabegies pourtant consternantes relevées par la Cour des Comptes.

C’est donc sans la moindre surprise qu’on découvre qu’elle n’a pas pu s’empêcher de vitupérer (encore une fois) contre Amazon qui serait en contravention avec la loi française et elle a même estimé que l’entreprise, américaine donc coupable, devra « se mettre en conformité » avec cette loi. En effet, le site Amazon.fr avait annoncé en décembre dernier le lancement de son nouveau service d’abonnement, le Kindle Unlimited, qui cumule l’impudence d’offrir à ses clients un accès illimité et donc fort simple à une vaste sélection de livres numériques à l’indécence d’un prix d’abonnement à seulement 9,99€ par mois.

Difficile de ne pas hausser un sourcil. Bien évidemment, pour arriver à ces conclusions, la ministre s’est largement appuyée sur le travail des habituels « experts du milieu » qui permettent de balancer d’épais rapports où, d’auditions en auditions, on aboutit à l’opinion éclairée que le statu quo ante est tout de même confortable, que l’innovation proposée n’en est pas vraiment une, qu’elle n’apporte donc rien de bon et mérite évidemment de périr dans les flammes de l’enfer, avec une poignée de chatons libéraux pour faire bonne mesure. Pour les professionnels de la profession qui savent que l’avenir peut se passer des vilains américains, l’affaire est entendue : la loi de 2011 s’applique, elle impose que l’éditeur fixe le prix du livre ou de l’abonnement, et pas le distributeur, et, je cite,

« il leur revient d’explorer tous les champs du possible pour répondre aux attentes de lecteurs qui sont aussi des consommateurs, sensibles au prix, à la souplesse d’accès, aux services qui existent sur internet et qui peuvent être tentés sinon par le piratage. »

Non, sans blague ! Après avoir précisément contraint le prix, après avoir explicitement imposé que seuls certains acteurs aient leur mot à dire et pas d’autres, après avoir fait pondre des lois et pris des positions publiques pour empêcher Amazon de prospérer en France, il est de bon ton de préciser, hommage du vice à la vertu, que si on fait un peu n’importe quoi, le lecteur, consommateur à ses heures perdues, pourrait l’avoir mauvaise et se lancer dans le piratage. Vous le sentez, ce petit parfum un peu spécial ?

on appelle cela du foutage de gueule

Et bien sûr, le piratage ne sera pas du tout encouragé par la pauvreté des offres françaises comparées aux offres étrangères (d’ailleurs listées dans le rapport), ce qui permet d’aboutir à la conclusion (p34 du pavé) que – comme c’est surprenant, je suis surpris, c’est étonnant – « il paraît donc inopportun de modifier les dispositions législatives relatives au prix du livre numérique » parce qu’« une dérégulation ou un changement de dispositif présenterait des risques bien supérieurs (…) aux difficultés (…) que pourront rencontrer les opérateurs proposant des services d’abonnements pour se mettre en conformité avec la loi ». Et vlan, prends-toi ça dans les dents Amazon !

Bref, alors même que le monde change et s’adapte à vitesse grand V, alors même que le pays démontre tous les jours un besoin criant d’une culture bon marché et facile d’accès, alors même que le pouvoir d’achat de sa population dégringole, et alors même que des solutions se développent pour répondre à ce besoin criant et résorber cette dégringolade, la France et son ministre de la Culture ont officiellement choisi de ne pas trop s’adapter, parce que périr lentement (seule alternative possible dans le monde réel) semble bien plus douillet.

Comme je l’évoquais dans un précédent billet, tout indique que les ruptures technologiques se poursuivent et s’accumulent à un rythme que la piétaille politicienne a bien du mal à suivre, n’étant de toute façon pas équipée pour intellectuellement. Il ne se passe plus une semaine sans qu’une fissure n’apparaisse dans les murs en moellons que nos élus ont construits sur des compromis corporatistes, par la force de l’habitude et via des brouettées de lois mal torchées pondues pour plaire aux petits copains et pour adoucir les vicissitudes du moment.

Chaque nouvelle application, chaque nouveau paradigme économique, chaque invention marketing se placent de plus en plus en rupture totale avec les habitudes des politiciens, et en opposition frontale avec les modes de production et de consommation jusqu’alors utilisés pour former l’économie mondiale sur laquelle ils ont prospéré. Les avantages que leur procurait leur situation de pouvoir sont rapidement en train de s’évanouir et on découvre que, mal informés, ils réagissent de plus en plus de travers et de plus en plus en retard. On en vient à constater, goguenard puis agacé, qu’ils alignent les clowneries pathétiques, et celles de Fleur Pellerin ne sont ni les premières, ni les dernières.

Alors que, pour sa culture comme pour le reste, le pays nécessite plus que tout de nouvelles méthodes, de nouveaux modes de pensée, de nouvelles voies de distribution, de nouveaux marchés, les forces conservatrices font assaut d’efforts pour tout bloquer, tout calcifier, tout bétonner dans la glu législative la plus épaisse. En tendant trop l’oreille à ces forces, Fleur Pellerin, comme les autres ministres du reste, signe en réalité pour le pays son arrêt de mort lente, diffuse et peu douloureuse mais parfaitement inéluctable.

Ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires216

          1. Black Mamba

            J’ai regardé la page Wiki, il est dit que le requin Pèlerin est inoffensif pour l’homme … Heu … il y a erreur sur la corrélation …
            Notre Pellerin s’acharne et est même agressive …

  1. Le Gnôme

    Et Fleur, elle a vécu ce que vivent les fleurs, l’espace d’un matin.

    Pourquoi un ministère de la culture ? Je comprends à la rigueur la nécessité d’un sous-secrétariat aux monuments historiques, mais celle d’un ministère m’échappe totalement. Comme celle d’un secrétariat aux anciens combattant. Ceux de 18 sont morts, et il ne doit pas rester beaucoup de ceux de 45.

    1. Pheldge

      « Un secrétariat aux anciens combattant ? » Pour par exemple essayer d’éviter les syndromes de Rambo, aider à gérer les PTSD et autres des vaillants soldats revenant d’Opex et complètement perdus revenus à la vie civile …
      Ca ne mérite peut-etre pas un ministère, mais un pays a des devoirs envers ceux qui l’ont servi. Non ?

        1. Pheldge

          Sérieusement GO ? tu veux quoi à la place ? explique ! des petites associations d’anciens combattants , et puis une grande quête publique , comme le « Stand up for heroes » aux States ?
          La défense fait partie des fonctions régaliennes , point ! les anciens soldats ont « mérité de la patrie » comme on dit.
          T’as des furoncles qui poussent dès que tu vois le mot « Etat » , d’accord, mais aie l’honnêteté de reconnaitre que dans certains domaines l’Etat est indispensable . Tu vas me faire jurer encore : « par la barbe du fils du prophète … » 😉 🙂

          1. gameover

            A peine 8 minutes de réflexion… c’est pas gagné…

            Vite un secrétariat d’état aux accidentés de la route et des cellules de soutien psychologique… ah… aussi un secrétariat d’état aux viols, aux cambriolages,… bah oui c’est du régalien… l’état a failli à son devoir de sécurité des citoyens…

            un problème : un secrétariat d’état…

            1. pouf pouf

              bonjour GO, comment récupérer l’article Régime Social des Indépendants (RSI) : un problème considérable et mal posé sur contrepoints ? Par avance, merci …

                    1. pouf pouf

                      j’avais une page blanche sur contrepoints et l’ifrap, mais il est toujours sur mouvement des libérés … c’était la surprise du 404 qui ne dit pas son nom qui me faisait tout drôle.

                1. pouf pouf

                  ok j’ai trouvé. J’étais en train d’essayer le juron graphique également … En regardant les yeux de goudéa dans un grand musée central qui aura su enterrer sa file d’attente grâce à un ministère qui réfléchit comme le miroir et le frère de prométhée, correctement mais en retard, d’une capitale européenne dont le nom m’échappe, j’ai pensé à l’infini des possibilités offertes par les différents comités de lecture des éditions françaises. Dans les choses qui me choquent profondément, outre l’injustice et les chocolats qui fondent dans la main, c’est le non doublement de la consonne « m » dans le mot comité. N’est-ce pas le témoignage patent du foutage de gueule orthographique total et français ? Selon robert la rousse, le mot viendrait de l’anglais committee qui redouble cette consonne, dans tous les mots français commençant par « com » comédon, comique, comédien, je comprends qu’on ne double pas cette #*§@ de consonne, mais quand il s’agit de communauté commune qui communique comme un seul homme, merde. Anál nathrach, orth’ bháis’s bethad, do chél dénmha, comme le disait si justement mon voisin merlin en appelant son dragon pour diner frugalement d’un chauffeur de taxi grillé.

                    1. HussardBleu

                      Y’avait aussi Paul Comiti, mais lui, c’était plutôt l’homme de droite, tu toussais et tu ramassais une bastos aussi sec…

            2. Pheldge

              Vite ! un secrétariat des Tas dédié à la gestion des lecteurs de « Blogs réacs » ! 😉 🙂

              Hier, je pensais pouvoir rivaliser, mais aujourd’hui je reconnais humblement : question mauvaise foi, je sis battu à plates coutures …

              🙂 🙂

        2. Flash

          Pour le coup, je suis plutôt d’accord avec Pheldge sur ce point-là.

          Les anciens combattants relèvent du ministère de la Défense. L’Etat me paraît légitime dans son intervention dans ce domaine pour les raisons suivantes :

          – les anciens combattants relèvent de la préservation du patrimoine d’une Nation. Dès lors qu’on reconnaît une légitimité à l’Etat pour gérer les monuments historiques/les commémorations officielles, on peut lui reconnaître une légitimité en ce qui concerne les anciens combattants (autrement dit, il s’agit de s’occuper de la mémoire des morts)

          – s’occuper des anciens combattants relèvent, pour l’employeur qu’est l’Etat, d’une conséquence de sa mission régalienne, à savoir la Défense : s’assurer de la transition professionnelle et de la « prévoyance » de ses collaborateurs est une possibilité pour tout employeur, je ne vois aucune raison de l’interdire à l’Etat, a fortiori lorsque cela relève d’un domaine régalien par excellence et qu’il y a grandement intérêt pour remplir sa mission régalienne. En effet, comment recruter si le candidat potentiel sait qu’il finira à la rue s’il a le malheur d’avoir des séquelles suite à son engagement? Une bonne prévoyance, un reclassement efficace, ce sont des outils habituels en gestion des ressources humaines pour attirer et garder des candidats.

          1. Calvin

            Dans les deux cas, on parle donc de la Défense et pas d’un secrétariat d’Etat qui va rassembler plus de fonctionnaires qu’il n’y a d’anciens combattants.

            1. Flash

              Je parle du principe, pas de la façon dont la chose est gérée.

              Prenons la Défense, la Justice ou l’Intérieur : on peut reconnaître, sans être contradictoire :

              1. Que l’Etat est légitime pour intervenir dans ces domaines
              2. Que son intervention est coûteuse, incohérente, inefficace

              Pareil pour les anciens combattants, que j’assimile à la Défense, dont il s’agit d’un des aspects. L’Etat est légitime pour s’en occuper ; il s’en occupe n’importe comment (si la gestion des pensions ressemble à la gestion de la paie, il s’agit de n’importe quoi chimiquement pur).

          2. gameover

            Flash tu nes excatement dans le sophisme de l’homme de paille.
            Qui a dit que le soldat démobilisé pour cause médicale devait finir à la rue.

            « Une bonne prévoyance, un reclassement efficace, ce sont des outils habituels en gestion des ressources humaines pour attirer et garder des candidats. »

            Oui mais tout cela fait partie de la Défense : comment mieux responsabiliser celui qui engage les candidats sur les théâtres des opérations que de lui faire supporter la gestion et le coût de ses décisions.

            Refiler la patate tiède à quelqu’un ne sert à rien.

            1. Pheldge

              je cite : « Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire » c’est son titre, et c’est une section du put..n de bor..l de Ministère de le Défense !
              Alors où t’as vu jouer le plan : Refiler la patate tiède , hein, où ça ? z-y va mon keuhm …
              🙂 🙂

              Attention, la mauvaise foi(e) peut dégénérer en mauvaise cirrhose … 🙂 🙂

              1. gameover

                Pouhhh… on s’en fout à quoi il est relié le bouzin…

                Ton commentaire dénote une immaturité sur la façon dont on gère les problèmes de manière efficace. Y a des statistiques là dessus.

                Quand une entreprise licencie un de ses employés, quand un salarié est atteint d’une maladie professionnelle ce n’est pas l’entreprise qui s’en occupe : elle est assurée pour cela.

                Donc la personne va être adressée vers un reclasseur professionnel à qui on va donner forfaitairement 20KE ou à un hôpital à qui on va donner 1ME pour traiter le problème. Mais en aucun cas ce n’est la structure à l’origine du problème qui va devoir le traiter. Et quand un salarié est licencié il ne garde jamais de relation directe avec l’entreprise dans laquelle il travaillait.

                Mais tout cela peut aussi fonctionner avec un système d’assurances dont les primes seront fonction des risques réels et ajustées en conséquence.

                1. Pheldge

                  la gestion du problème par des « organismes de reclassement » et de assurances est peut-être une solution … On peut aussi imaginer de sous traiter la totalité de la Défense nationale à Blackwater & Co version Euro.

                  Je comprends et respecte ton point de vue. Une certaine réciprocité ne serait pas superflue.Ne faisons pas de manichéisme idéologique !

                  Et je vais jurer encore : « par la barbe du petit-fils du prophète » , mais pour le plaisir 😉 🙂

            2. Flash

              Je t’ai peut-être mal compris, mais il m’avait semblé comprendre que ta position consistait à dire que l’Etat n’avait pas à s’occuper des missions actuellement attachées au secrétariat d’Etat aux anciens combattants.

              Mon propos visait à démontrer que l’Etat était légitime pour intervenir dans ce domaine-ci, la chose relevant du régalien (la Défense). S’occuper du moral des troupes ou de l’attractivité de l’Armée, ce sont des éléments importants et nécessaires. Les « anciens combattants » s’inscrivent dans ce cadre-ci.

              Savoir à quoi rattacher cette mission (Défense, ou secrétariat d’Etat) et les modalités concrètes d’action, ce sont deux autres questions que je n’ai pas tranché. Non pas qu’elles soient secondaires, mais ce n’était pas l’objet de mon propos.

              1. Pheldge

                Bien sur qu’il est légitime pour ça ! mais d’aucuns pensent que la biffin, c’est un objet de consommation, et qu’une fois qu’on l’a utilisé, on peut « externaliser  » son recyclage. Alors j’ai un peu poussé le bouchon, avec cet humour si particulier qu’on m’envie 🙂 🙂

                1. Flash

                  Une entreprise a la possibilité d’organiser un régime de retraite supplémentaire pour ses collaborateurs, et de couvrir les « accidents de la vie » (invalidité) par un régime de prévoyance.

                  Par contre, à ton sens, un militaire ne devrait pas pouvoir bénéficier d’un système similaire?

                  Cela me paraît surprenant. L’Etat a, à mon sens, tout à fait la possibilité d’organiser à son gré sa gestion des ressources humaines en vue de recruter et de conserver les personnes nécessaires à son fonctionnement (sous réserve des principes de transparence, gestion saine etc). Les militaires, de ce point de vue, me paraissent être un élément essentiel du fonctionnement de tout Etat.

                  1. Pheldge

                    GO, pour toi peut-être pas mais pour pas mal de gens, encore, le « service de la patrie » est à part : il y a un engagement fort entre le soldat et le pays qui l’emploie. Et c’est normal nom de nom ! le mec il met sa vie en jeu ( potentiellement tout est possible ) Il ne se contente pas de pointer ses put…s de 35 h .
                    Et ce mec, quand il signe son engagement , il s’attend à un retour de la part de son pays. Reclassement , hospitalisation, décès …
                    Que ça te gave que ce soit des fonctionnaires nécessairement incapables paresseux et surpayés , qui gèrent le bouzin comme tu l’appelles , c’est une chose , mais ça ne remet pas en cause le principe de base : »je suis prêt à donner ma vie, en échange d’une prise en charge de mon éventuel retour etc… » !

                    Et par pudeur, ne compare pas la mort d’un soldat à un « accident du travail » .

                    Par la barbe de l’arrière petit fils du prophète ! 🙂

                  2. gameover

                    @ Flash

                    « Par contre, à ton sens, un militaire ne devrait pas pouvoir bénéficier d’un système similaire? »

                    Homme de paille encore.

                    « L’Etat a, à mon sens, tout à fait la possibilité d’organiser à son gré… »

                    LOL… l’état personnifié…
                    Bon sinon on sait où ça mène le gré de l’état…

                    1. Flash

                      L’Etat est une personne morale, comme une entreprise. Tu fais preuve de mauvaise foi.

                      Et en quoi est-ce un effet rhétorique? Pourquoi l’Etat ne pourrait-il pas organiser la couverture sociale de ses collaborateurs? Parce que c’est fait avec des deniers publics? Pour ma part, dès lors que la gestion des deniers publics est saine, je ne vois aucun problème dans ce domaine-ci. Ce n’est pas un discours pour commémorer les soldats tombés et une couverture sociale financièrement supportable qui m’offusquent.

      1. Théo31

        Si tu me trouves un habitant de ce pays qui a fait signer un contrat à des soldats français pour aller se friter avec les islamistes, tu gagnes un carambar.

    2. gameover

      « … sous-secrétariat aux monuments historiques… » : oui, chacun sait que les monuments qui ont traversé les siècles c’est grâce aux différents sous-secrétariats aux monuments historiques sui se sont transmis cette tâche comme le saint-suaire.

      P’tain ! Si quelque chose a de la valeur ça sera entretenu automatiquement par un méchant capitaliste… pas besoin d’un sous-secrétariat d’état…

      1. Pheldge

        Oui, bien sur , dans un monde idéal … tu oublies que les méchants capitalistes , en France, il y en a de moins en moins, et vu les facilités qu’on leur fait, ils ne doivent pas trop être disposés à jouer les mécènes … 🙂

      2. Flash

        Qui a la propriété des monuments historiques?

        Voilà toute la question.

        Que des personnes privées aient la propriété de certains bâtiments à l’intérêt historique certain, ce n’est guère dérangeant. Qu’ils puissent le démolir me poserait problème, même si j’imagine mal les motivations pour oser faire une telle chose.

        De même, que l’Etat ou des collectivités publiques interviennent pour acheter des bâtiments ayant un intérêt historique ne me dérange pas non plus. Qu’il y ait des gens pour les valoriser et les entretenir me paraît logique.

        C’est sans doute un faux débat, du coup.

      3. Théo31

        Quand on voit comment sont gérées les collections du Louvre (issues bien souvent de pillages, à commencer par les musées français), il y a de très gros soucis à se faire pour leur pérennité.

    3. Lorelei

      Il reste aussi ceux de la guerre au Vietnam, la guerre d’Algérie, la guerre du golfe, la guerre en Lybie … et on s’en prépare d’autres.

      1. Calvin

        Attention, par anciens combattants, on entend les appelés et non les forces régulières et professionnelles.
        Au delà de la guerre d’Algérie, il n’y a que des militaires de carrière et donc gérés par la Défense.

  2. Calvin

    Penser différemment pour les politiciens est impossible car ils s’appuient sur une seule idée maîtresse :
    « On a toujours fait comme ça. »

  3. Black Mamba

    Le faucon Pellerin a trouvé une grosse proie et ne veut plus la lâcher …
    J’ai essayé Kindle , il est pratique de transporter sa bibliothèque partout où l’on va mais je préfère encore la texture du papier, le gros pavé qu’on tient dans les mains surtout après plusieurs heures devant l’écran, c’est reposant et agréable d’ouvrir un livre …

    1. Pat

      Quand on voyage beaucoup, c’est super de ne pas avoir à trimbaler un gros pavé. Et comme ma vue baisse (je n’ai plus 8 ans, moi), adapter la taille de la police de caractères me permet de lire à nouveau sans trop de fatigue. (note : la police de caractères n’est pas sous l’autorité de M. Cazeneuve, ni d’ailleurs de Mme Pellerin)

    2. Gerldam

      Comme je vous comprends. Je dirai même plus, une belle reliure en cuir, un beau papier qui ne jaunit pas avec les décennies, tout cela donne de petits frisson avnt même qu’on ouvre la substantifique..

                    1. Black Mamba

                      Dr Slump 26 février 2015, 18 h 47 min
                      C’était une connerie en passant, et ça ne s’adressait pas à vous bien sûr, j’espère que vous n’en avez pas pris ombrage! Sinon, toutes mes excuses.

                      @Dr Slump
                      Je ne me vexe pas pour si peu, même si j’ai parfois l’air de m’offusquer … C’est pour rire 😉

                  1. Black Mamba

                    Ma vie est insignifiante … une chance pour la France parmi tant d’autres , est ce que cela vaut la peine que tu utilises ton temps si précieux ?

                    1. Calvin

                      Ta ta ta
                      Tu ne comprend pas le pouvoir de l’écriture, alors.
                      Rien n’est insignifiant, car le regard qu’on pose, et la manière de décrire une vie ou certains aspects de celle-ci peut toucher beaucoup de gens.
                      Il ne s’agit pas de faire une biographie mais d’illustrer, une fois de plus, une fois différente, l’incroyable pouvoir de la vie.

                    2. Black Mamba

                      En admettant que je te prenne au sérieux, que ce n’est pas juste un sournois moyen d’avoir mon adresse mail :mrgreen: , je souhaite que tu fasses un premier jet avec tous les renseignements que tu auras capté sachant que 80 % de ce que j’ai raconté sont véridiques …
                      Envoie au taulier et j’y réfléchis sérieusement …

                    3. Pheldge

                      @ Calvin : je me méfierais à ta place ,moi, si on me dit : « je te prends , homo ! » … méfiance ! 🙂
                      Je ne veux pas interférer, mais prudence 😉

                    4. Black Mamba

                      @phedge
                      T’es jaloux , n’est ce pas ?
                      C’est en toute connaissance de cause que Calvin me supplie depuis au moins un an … Il vient de lui-même en toute liberté :mrgreen:

                    5. Pheldge

                      d’abord c’est Pheldge 😉 c’est important , la majus-cul , la partie-cul , tout ça , y fo pa dékoné avek 🙂 🙂

                      épi pour la kestion que cékesse que tu poses , je dis … joker 🙂 🙂

                    6. Dr Slump

                      C’était une connerie en passant, et ça ne s’adressait pas à vous bien sûr, j’espère que vous n’en avez pas pris ombrage! Sinon, toutes mes excuses.

      1. Greg

        Merde, Caton s’est pété la moelle dans les escaliers, il ne faut pas lire en marchant, et je dirais même plus, il ne faut pas marcher en lisant !
        C’est dommage, sa phrase commençait bien pourtant…

    3. Caton

      Je préfère un livre papier à un Kindle. Pourtant, je lis aujourd’hui presque exclusivement sur Kindle… parce que deux livres par semaine, c’est rapidement très cher, et l’espace de stockage nécessaire est inabordable en région parisienne.

      Un Kindle pour lire, un disque externe (acheté hors de France) pour stocker, mobilism.org pour trouver, et Calibre pour les convertir en .mobi et gérer la bibliothèque. Simple, abordable, et parfait pour se moquer de la Rose de Séoul.

      1. pouf pouf

        c’est en découpant le haut des pages d’un paul valéry par andré gide édité chez domat en mille neuf cent quarante sept que je me permets de m’inscrire légèrement en faux avec ce que tu écris, pour une fois …

        1. Caton

          Ma préférence pour le papier est sévèrement limitée par des critères économiques. Si tu souhaites me faire un don assez important pour financer l’achat et le stockage de livres en format papier, je me ferai un plaisir de jeter toute cette électronique de mauvais aloi…

            1. Caton

              Lorsqu’on m’a offert Les terres du couchant (Julien Gracq, éd. José Corti) j’ai été ravi de pouvoir ressortir un coupe-papier. Hélas, c’est un luxe que je ne peux m’offrir.

              1. pouf pouf

                oui, je comprends, je me l’offre contre absolument tout le reste ; cependant, pour peu qu’on se laisse aller à lire ce que l’on trouve et pas forcément ce que l’on cherche, les prix descendent incroyablement. Lors d’un déstockage alphabétique récemment j’ai pu acheter (négocier) un audiberti, un alain et deux artaud pour moins de dix euros.

                1. HussardBleu

                  Dix euros ? on vous roule, mon ami! J’ai trouvé le n°52 de « L’Illustré National » pour 2 euros… je le vois sur PriceMinister à 600… une édition luxe (mentionnée nulle part…reliée, avec nerfs dorés, mais papier ordinaire, donc pas un des 50 Vergé) des Décombres pour 10 euros… »Le Diable à l’Hotel Matignon », avec les illustration de Soupault, pour 1 euro…

                  En fait, et hormis des petites pépites de ce genre, les livres ne valent plus rien… et je ne suis pas près pour Kindle, c’est bon pour les allumeuses… dans le Morvan, les maisons sont vastes…

                  1. HussardBleu

                    et comme coupe-papier, j’ai une merveille sculptée à Ober-Ammergau en 1890, la lame de bois étant surmontée d’un moyen duc aux yeux rouges qui vous suivent lorsque l’on tourne l’objet : fascinant…

          1. Black Mamba

            C’est toujours le nerf de la guerre , enfant je lisais un livre par jour , au bout d’un moment ma mamie a cessé de financer ma culture …

          2. Gerldam

            Il y a de nombreuses solutions: acheter une maison à la campagne avec plein de place pour ranger des livres; mieux acheter une maison hors de France dans un pays moins cher pour échapper dans le même mouvement aux rackets français, ce qui permettra d’acheter plus de livres à la place; enfin acheter d’occasion (il y a des gens qui n’ont aucune idée de la valeur des livres et qui bradent de beaux titres pour peu cher).

            1. pouf pouf

              exactement, tu peux même récupérer des invendus sur les trottoirs dans la société du gâchis où nous vivons. La semaine dernière nous parlons de fussli et de redon pendant une soirée animée et culturelle, le lendemain mon épouse rentre avec toutes les représentations de fussli de chez flammarion qu’elle avait trouvé sur une poubelle … tada, la vie c’est magique.

  4. pouf pouf

    Sodomite diptère ou diptère sodomite : mouche qui cherche la merde ou chercher la merde aux mouches ? Marie-charlotte se plait-elle à bruxelles ? Y’a de belles ballades quand on s’y prend bien. A la radio ils disent que la ligue de morale laïque demande une loi pour interdire l’adultère pour renforcer la loi qui oblige à la fidélité. Le mieux c’est quand même de crever les yeux et de couper les mains, ça évite la tentation et sa poursuite irraisonnée. Déraisonnée ? C’est quoi la différence ? La même qu’entre le bon sens et la raison ? Un ami qui sort de comité m’appelle pour me dire que quand on tape foot fucking sur google, il y a des images qui s’affichent. Ma réponse immédiate est de lui demander pourquoi il n’a pas dit à google que quand il se trouvait en réunion de négociations climatiques c’était résolument un enfant et qu’il fallait lui interdire de feuilleter les pages électroniques de ses curiosités perverses ? En réfléchissant un peu je me dis qu’un enfant chercherait plutôt fist fucking ou le dindon d’adriana quarante-deux.

  5. GG

    « Books are like boobs… they look great on a computer, but I’d rather hold one in my hand »
    – Stan Lee

    Bon ça n’empêche pas qu’Amazon c’est bien commode 😀

  6. Popeye

    « … En tendant trop l’oreille à ces forces, Fleur Pellerin, comme les autres ministres du reste, signe en réalité pour le pays son arrêt de mort lente, diffuse et peu douloureuse mais parfaitement inéluctable. … »
    mort lente, diffuse, OK.
    Peu douloureuse alors là je m’insurge.
    En fait, je dois être trop sensible : il ne faut pas gigoter quand on se fait empapaouter par le système parce que d’une, c’est au final beaucoup plus douloureux, et de deux, on pourrait croire que vous aimez ça.

  7. pactol

    Parce que ne rien changer, c’est éviter d’avoir le syndicat du livre sur le dos ! Son pouvoir de nuisance est encore élevé mais il ne voit qu’il scie la branche sur laquelle il est assis.
    Déréguler, c’est parler de profitabilité.
    Notre fleur du matin est parfaitement consciente que le budget de la culture alimente une myriade de petits copains ou obligés à des points stratégiques de la culture ou du journalisme. Grâce à eux tout le discours est orienté et n’est pas libéral, tout le contraire.

  8. bibi

    C’est toujours lolesque quand Fleur prend son bâton de Pellerin dommage que cela soit pour nous le mettre dans le cul, mais il doit y avoir des français qui aiment ça.

    Sinon je vois que le féminisme et la novlangue qui va avec comme à déteindre sur vous : la ministre, sérieux mais quelle horreur (c’est vrai qu’elle est moche fleur).
    PS : ceci est un communiqué des chiens de gardes.

  9. Gerldam

    Ces replis sur soi, ces corporatismes de tous bords qui s’arcboutent sur leur pré carré, c’est aussi le résultat de cette stagnation -que certains appellent « croissance zéro »- qui fige un peu toute la société.
    Que font nos imbéciles en chef: ils figent encore un peu plus. Je concourre donc à la formule bien réelle: CPEF.

    1. Flash

      Pour le politicien, il y a deux modalités d’action :

      – rendre obligatoire
      – interdire

      Ainsi, un jour, tout ce qui ne sera pas obligatoire sera interdit. J’ai hâte.

  10. Olivier Vitri

    Tout ceci est fort limpide. Les politiciens ayant asséché le pays par les beaux moyens que l’on connaît, ils font aujourd’hui face à des alternatives économiques rendues possible grâce à de nouvelles technologies leur échappant, permettant à un nombre important de personnes de s’en sortir « un peu » mieux. Et voici les pauvrets complètement perdus : si le moindre édile, énarque ou fonctionnaire à deux balles a anticipé cette monnaie de sa pièce, je veux bien être pendu. L’arroseur arrosé en somme…

  11. Inspecteur Juve

    Cher ami vous êtes en contravention avec la LOI.
    J’ai en effet acheté (sur Amazon, en plus : décidément, un vrai receleur) votre chef d’oeuvre « Egalité, Taxes, Bisous » qui est un recueil de vos meilleurs textes publiés sur ce site.
    Il faut les y en retirer le plus vite possible puisqu’ils y sont disponibles gratuitement.

  12. Aristarque

    Idem mais quand les étagères accueillent deux voire trois rangs de livres, qu’ il faudrait pousser les murs pour en mettre d’ autres, que les cartons s’ empilent dans le garage, qu’ on squatte de la place chez sa mère… la tablette devient une solution acceptable…

      1. Bonsaï

        Hâtons-nous d’amasser les livres et de les lire, avant Fahrenheit 431 !
        C’est quelqu’un du genre Fleur qui pourrait y balancer une bougie allumée, par pure idéologie …

            1. Calvin

              Le premier est une acceptation du capitalisme pour mieux exploiter les gens, là où le second était une tentative de supprimer le capital.
              A mon sens, le Piketty est plus conforme au cynisme et au besoin d’asservir les autres du PS.

          1. bibi

            Si il y a un seul livre qui en France ne sera jamais brûler par nos gouvernants ce n’est ni le Kapital ni le petit livre rouge (celui de Mao pas le guide Michelin), c’est le code des impôts, ils en ont trop besoin pour que le quidam paye, et pour pouvoir optimiser au mieux les impots qu’ils payent avec notre argent.

        1. pouf pouf

          comment se fait-il que tu te souviennes de l’emplacement des « h » dans l’unité mais pas de la température ? Pour une amatrice du bras de burry, flûte tout de même …

          1. Bonsaï

            Parce que la science-fiction a maintenant dépassé le bon vieux Ray. Là où il fallait autrefois 451°, il n’en faut plus que 431 – pour cause de réchauffement climatique.
            C’était le Poète qui posait la question, ou son alter ego le Prof ?

      2. bibi

        Ca parait si simple à vous lire mais je vous rappelle qu’on est en France, et ça se saurait si l’on pouvait faire ce que l’on veut chez soi.

  13. Kloupa

    Le PS progressiste? Mais ils sont les rois de l’immobilisme et du corporatisme (à condition qu’il leur plaise). Tiens, au hasard: la loi de 48 sur les logements, reconnue si néfaste, n’a jamais été abrogée: c’est ça le progressisme à la Française, et vive nos classes dirigeantes!

    1. gameover

      Il me semble qu’il n’est pas nécessaire d’abroger la loi de 1948 puisque le bail prend fin avec la mort du locataire et du conjoint s’il y a.

      Donc sauf transmission ad vitam eternam de conjoints en enfilade… 🙂 il n’y a pas de soucis.

  14. Caton

    L’ordonnance du préfet de police Dubois n° 22 du 16 brumaire an IX (7 novembre 1800), intitulée « Ordonnance concernant le travestissement des femmes », n’a toujours pas été abrogée.

  15. Winch

    La Pellerin? encore une erreur de casting.
    Elle est surtout douée pour sa souplesse d’échine. Pour le reste, n’importe quelle étudiante en deuxième année de fac ferait mieux qu’elle.

  16. blackwarrior

    mais pourquoi les ministres détruisent tout ce qu’ils touchent en fait? parce que dans leur contrat passé avec flanby y’avait une clause « quota obligatoire de taxes et recherche exclusive d’impôts »?? Amazon c’est amerloque,j’aime pas les amerloque sur de nombreux points notamment le travail et leur patriotisme ridicule (je les aime bien sur d’autres) mais trouvez moi un site internet de vente fr qui a les mêmes facilités et j’irais acheter mes cds et livres ailleurs..Fleur,s’il te plait,monte en haut de la tour eiffel et vole..

    1. bibi

      Parce que nos minustres sont des gosses gâtés pourris qui ne connaissent rien à la vie, et qui trouvent très drôles d’emmerder des adultes qui sont incapables de faire preuve de la moindre autorité à leurs égards, et qui se saignent aux 4 veines pour remplacer les jouets qu’ils détruisent pour qu’ils puissent recommencer.

  17. Calvin

    Cette attitude montre que les socialistes sont plus adeptes des postures de missionnaires plutôt qu’en amazone.
    L’idéologie prime sur l’indépendance et la liberté.

  18. Dr Slump

    La démocratie à la française, dans tous les domaines et sur tous les plans, c’est « liberté, égalité, vatfairniqué ».
    C’était ma contribution du jour, voilà voilààààà

  19. Mainmain

    Your meme is bad, and you should feel baaaad !

    Je ne sais pas, pour coller au meme d’origine, j’aurais proposé un petit « I don’t always make fun of people » « But when I do, there are 60 millions of them. », bam, concis et efficace.
    Voilà voilà. Ahem broum broum. Si, si.

            1. Black Mamba

              C’est un sujet d’actualité

              Surnommée «Barbie Stasi» par la presse Allemande, une nouvelle version «connectée» de la poupée de Barbie créé la polémique.

              Après avoir fait rêver des milliers d’enfants, la poupée Barbie va t-elle faire cauchemarder les parents ? Une nouvelle version de la célèbre poupée mannequin commercialisée depuis 1959 par l’Américain Mattel et qui devrait être commercialisée aux Etats-Unis d’ici la fin de l’année, fait en tout cas polémique en Allemagne.

              Surnommée par la presse d’outre-Rhin «Barbie Stasi» en référence à la police de renseignements et d’espionnage de l’ex- RDA, elle est capable de communiquer grâce à un système de reconnaissance vocale, mais surtout, elle enregistre les conversations de son interlocuteur, retenant même ses préférences. Nommée «Hello Barbie» par son constructeur, ce nouvel objet connecté se base sur un système semblable à celui de Siri, l’assistant vocal des smartphones développés par Apple.

              VIDEO. La poupée Barbie connectée créé la polémique en Allemagne

              L’inquiétude suscitée Outre-Rhin par cette poupée connectée s’articule en effet autour de l’enregistrement permanent des conversations. Car lorsque la poupée reconnaît la voix de quelqu’un, elle l’enregistre immédiatement et transmet directement à un serveur Mattel qui analyse la langue et envoie une réponse adéquate.

              Mais le plus dangereux selon l’hebdomadaire «Stern», c’est que nouvelle Barbie «connectée» retient aussi les centres d’intérêts de son interlocuteur pour les intégrer à une future conversation. Si le constructeur indique que cela sert à donner des réponses adéquates, il ne dit pas que cela peut aussi constituer une base de données qui recense les goûts des enfants, une base d’une valeur inestimable et utilisable par le fabricant pour anticiper les désirs des jeunes consommateurs.

      1. Calvin

        Moi, je ne suis pas mauvais en orthographe.
        Je n’ai fait que deux fautes à la « dictée de Pivot ».
        Une à dictée, et une à Pivot…

  20. Deres

    Vous avez vu comme on retrouve magnifiquement l’essor de l’épidémie de grippe foudroyante de cette année dans les chiffres du chômage. Il y a tellement de gens malades que le travail temporaire a explosé en janvier pour faire des remplacements. Ce soufflé va probablement continuer en février puis va s’écrouler …

    1. Je pense que ces chiffres sont complètement bidon. Je pense (avec qq arguments) que les désaffiliations et autres radiations ont continué de plus belle, et que le nombre réel de chômistes et de RSAeurs a continué de grimper.

      1. Théo31

        A l’approche d’élections, le gouvernement met la pression sur Paul Emploi pour radier au taquet. Méremptoire était une grande spécialiste dans le genre.

        1. blackwarrior

          je confirme…sont bons qu’a radier au pôle emploi..pour te trouver du taf faut aller voir ailleurs..et quand ça va pas ils gonflent encore les effectifs alors qu’ils sont bons à rien..la boucle est bouclée,version socialiste..

        2. Deres

          Les chiffres détaillées sont disponibles et ne penchent pas en faveur de ce scénario ce coup ci. les chiffres montrent clairement une très forte demande brutale pour du travail temporaire en janvier avec quelques prémices en décembre, ce qui correspond avec l’épidémie de grippe de cette année.

      2. Deres

        Les chiffres complets sont consultables sur internet (même si bien entendu aucun journal ne donne les liens). Ce coup-ci, on ne voit pas de manipulations évidente du côté entrée/sortie ou des catégories D (formations) ou E (emplois aidés), en tout cas d’une ampleur à la hauteur des mouvements constatés. Par contre, on voit nettement l’explosion de la catégorie C qui commence en décembre avec une pente très prononcé en janvier. Je n’ai pas trouvé d’explication à base de nouvelles lois en janvier incitant au travail temporaire. C’est pour cela que je pense que c’est l’effet de la grippe spécifique de cette année.

        https://docs.google.com/viewer?url=http%3A%2F%2Ftravail-emploi.gouv.fr%2FIMG%2Fpdf%2FPI-Mensuelle-NZE88.pdf

        1. Sauf que … quelques différences de calcul ont été introduites subrepticement : ce mois-ci, le gvt a discrètement révisé rétroactivement les chiffres du mois de décembre 2014, en y rajoutant 13500 chômeurs de plus, toutes catégories confondues. En fait, il y a eu 28100 chômeurs de plus par rapport aux derniers chiffres qu’on nous avait donnés. Les radiations ont subi un petit lifting aussi : 3600 radiations planquées en décembre qui ont été rajoutées par la suite, rétroactivement, qu’on doit ajouter à celles du mois 3600 + 306000 = 309600 …

          http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-NZE88.pdf

          Je tire ça d’ici : http://news360x.fr/vrais-chiffres-chomage-janvier-2015-28100-chomeurs-de-malgre-309600-radiations-de-ce-mois/
          C’est très mal écrit, mais je pense que les chiffres sont exacts. Si vous avez un avis différent, je suis preneur des arguments 🙂 (ma religion n’est pas faite : à mon avis, la grippe a eu un impact en demande d’employés temporaires, par exemple, ce qui se voit un peu – mais à mon avis, les prochains chiffres replongeront).

          1. Deres

            Merci pour ces infos !
            Effectivement, je ne savais pas qu’ils « révisaient » les chiffres des mois précédents comme pour la croissance et certains autres chiffres. Ces corrections n’apparaissent bien entendu pas dans les chiffres du mois en cours …

          2. Deres

            En tout cas, ce qui est statistiquement notable dans ces chiffres est l’augmentation inhabituelle de la catégorie C. Une telle hausse en flêche (+3.4% en un mois) après plus de 1% en décembre 2014 est du jamais vu. C’est pour cela que je cherchais une explication valable à ce mouvement inédit et que la grippe me semble une explication rationnelle hors « bidouillage » des chiffres toujours possibles … Je ne suis pas un complotiste et donc j’essaie de ne pas voir de manipulations si je n’ai pas un soupçon de preuve …

  21. Théo31

    Uber = Ricains = gouvernement vent debout.
    Amazon = idem.

    En revanche : PSG qatari : là tout le monde se couche et se plie aux conditions des islamistes qui sont connus pour leur grande ouverture culturelle.

  22. HussardBleu

    DSK… En me rasant ce matin, j’écoutais Radio Bolcho, dont le ton, aussi gauchard que complaisant envers le Parti du Bien, égaie mes heures matutinales… on a eu droit aux mini-micro-particules qui vont tous nous tuer, selon un « chercheur » du CNRS et l’organisme d’agit-prop écolo AirParif… également, un mea culpa journalistique du Directeur de la station (un certain JM Four ?) relatif au traiement médiatique des affaires DSK et Bettencourt…on aurait exagéré, car Woerth est innocent (le Parquet a demandé sa relaxe, alors, hein ?) tout comme DSK dont seule la sexualité déviante est coupable, mais pas pénalement (et le Parquet, là aussi… hein ?).

    A côté, le massacre des Chrétiens d’Orient par les furieux barbus du Djihad vous prenait des airs de bergerades…

    Le plus grave cependant, à mes yeux – et sans que ce ne soit dénoncé par les media – c’est la Grande Conspiration des Fabricants de Lames de Rasoir (dite aussi « the Great Wilkinson-Gillette Conspiracy ») : tout homme qui n’utilise pas de rasoir électrique s’en convaincra aisément en regardant dans son armoire à pharmacie. On ne compte plus les coûteuses boites de 5 ou 10 lames inutilisables par absence de manche ad hoc, les fixations variant d’une marque à l’autre, et même au sein de la même marque : pour acheter les nouvelles, mieux vaut aller au magasin avec l’emballage des anciennes…l’obsolescence planifiée, Non… la Conspiration, Oui !

    Mais j’oubliais… pardon GO… la Publicité Rend Libre….

    1. Black Mamba

      Vous êtes libre de ne pas écouter ces sornettes … Revenir à ce béni où les hommes avaient leur lame personnelle et le blaireau qui va avec … Ne plus dépendre du système tout jetable .

    2. gameover

      Je te rejoins HB. C’est intolérable, j’en conviens. J’ai acheté la semaine dernière un filtre à air pour ma voiture et au moment de le monter je me suis rendu compte que ce n’était pas le bon… que de temps perdu.
      Le vendeur m’a dit que j’aurai dû non seulement tenir compte du modèle de ma voiture mais aussi du mois et de l’année de fabrication… mais où va-t-on ? Pourquoi tous les véhicules ne sont pas tous identiques…? pouh…

        1. gameover

          Oui car il pensait qu’il y avait un gain à être fidèle à une marque…. mais même les programmes de fidélité ne servent à rien.

          Quand je suis parti de SFR; la brave vendeuse m’a dit que horreur malheur j’allais perdre mes points, des milliers de points… avec une moue comme si j’allais perdre un bras…

          Le plus marrant ce sont les cartes de fidélité des magasins Carrouf’, Leclerc, Géant… Tous fidèles, fidèles à tous ! Quelle carte vous voulez ?

      1. HussardBleu

        Pouh… pou pi doo ? là, GO, je suis abasourdi ! comment toi, toi, te laisser berner par un filtre à air? tu n’en manques pourtant habituellement pas… Saint- Simon aurait dû te rencontrer, lui qui parlait du Maréchal de Luxembourg en disant qu’il « pompait l’air autour de lui »… mais.. bon… je suis néanmoins heureux de te voir reconnaître la faillibilité de l’humain en toi…

        Je compte dorénavant sur ta force de conviction pour prôner la standardisation des pièces consommables, ce qui aurait par surcroît – outre une sensible diminution des frustrations chez les mécaniciens du Dimanche – l’avantage de diminuer les coûts…

        Pour ce qui est de BM, qui nous la baille belle en parlant des rasoirs qu’elle n’utilise sans doute pas, sauf à laisser entendre qu’une pilosité tropicale… n’est-ce pas …. je trouve que – le rasoir électrique provoquant des rougeurs urticantes sur ma peau de bébé, et le vieux coupe-choux éveillant en moi des souvenirs de combat genre « Duellistes » – les lames jetables présentent des avantages certains…

        1. Black Mamba

          Partageant des chromosomes avec les indiennes d’Amazonie, ma pilosité plus proche d’un fin duvet n’a nullement besoin de lame de rasoir …

        2. Aristarque

          GO, se faire avoir sur un coup pareil, cela ne lui ressemble effectivement guère. Ah! L’ imperfection humaine le touche lui aussi…

      2. Deres

        La standardisation de ce genre de produit pourrait effectivement être plus poussé, néanmoins, elle existe partiellement et on n’est pas obligé d’acheter le produit constructeur, ce qui est déjà un bon point. Quand vous aller au magasin acheter des essuies glaces, des filtres ou autres, il y certes beaucoup de références, mais en réalité très nettement moins que de modèle de voiture.

        Il faudrait surtout qu’une marque de voiture cherche à communiquer sur ce sujet pour faire améliorer les choses. Avec la communication actuelle qui dit généralement, « Acheter notre belle voiture, vous vous taperez des tops modèles », et qui fonctionne malheureusement, on ne progresse pas beaucoup …

    1. HussardBleu

      bah… Bernard… Bertrand… Cathelat ou Cantat… le noir désir s’accroît quand l’effet se recule… elle était assommante, elle a payé… cash… as can catch… il n’aimait pas l’extrême drouate : qu’allait-il faire en Baltikum?

  23. pouf pouf

    c’est amusant que tu parles de ça, je me souviens très bien des discussions que nous avons eu, ce jour-là sur la colline d’aloxe…

    1. pouf pouf

      tu vois GO aller acheter un filtre à air pour sa voiture sans la référence exacte ? Un côté improvisateur qu’il nous cacherait ?

  24. HussardBleu

    « tu vois GO aller acheter un filtre à air pour sa voiture sans la référence exacte ? Un côté improvisateur qu’il nous cacherait ? »

    Il n’est pas absolument inouï que la froide roideur mathématique d’un technicien proclamé cache le romantique bordélique échevelé….

  25. Aristarque

    Quant au rasage chez moi, il est à la portion congrue si bien qu’ un prolétaire Bic orange monolame y pourvoit grandement depuis des lustres… Quant à la toison de BM, je la vois luxuriante bien au contraire de ses dires dans lesquels, elle l’avouât naguère, il n’y aurait que 20% de chute donc en fait 40%.

    1. Black Mamba

      Pff !!! Vil mythomane … les 20% ont été généreux de ma part , je voulais indiquer 5% mais, par modestie, je me suis mis en port à faux :mrgreen:

      1. Théo31

        La vérité éclate toute crue : Black Mamba porte un duvet en toutes circonstances. Ca fait des économies compensées par d’onéreux achats de sacs à main.

  26. Aristarque

    Désolé pour le placement désordonné de mes commentaires mais je suis actuellement aux limites de la civilisation, du monde normal du 21me siècle, i.e. à Carnac, à me battre avec un accès internet capricieux (deux barettes maxi+E), ce qui escamote certaines données de placement du texte, à l’ évidence. 😳

    1. HussardBleu

      Carnac ? le « réduit breton » !!!
      Harry, ton gaullisme vire au névrotique… tout comme cet usage de l’imparfait du subjonctif quand un prétérit suffisait, très largement… mais pour les 20% ou 40% de BM, là, je ne comprends pas : ton âme à son secret, sa vie son mystère ?

Laisser un commentaire