C’est terrible, on va manquer d’internet

Chers lecteurs, la situation est plus que grave, elle est dramatique : les lolcats ont, quasiment, gagné la partie et dans quelques années, si rien n’est fait, internet va s’effondrer. Dès à présent, si vous voulez sauver le monde, sauver internet et redonner une chance aux GIFs animés, arrêtez d’encombrer la bande passante avec vos vidéos de chats mignons qui font des bêtises par douzaines. Mais pour cela, il faut que nous nous y mettions tous, tous ensemble !

srsly seriouslyRah lalala, j’en vois qui gloussent dans le fond et ne croient pas un traître mot de ce que je viens de dire. Pourtant, l’affaire est des plus sérieuses puisque c’est un chercheur (donc un type tout ce qu’il y a de plus réfléchi) qui l’explique dans les médias d’abord anglais puis français qui s’empressent de reporter l’affolante nouvelle : il s’appelle Andrew Ellis, de l’Université d’Aston à Birmingham, et il ne rigole pas du tout lorsqu’il explique que, d’après ses calculs, internet pourrait atteindre ses limites dans huit ans. Pensez donc ! Selon lui, Internet est déjà exploité aux trois quarts de sa capacité, et l’augmentation à rythme effréné implique qu’il « ne va pas tenir le coup ».

Il est vrai que, si l’on regarde autour de soi, on ne peut s’empêcher de constater que la population est devenue d’autant plus gourmande que les services et les occasions d’utiliser internet n’ont cessé de progresser. Parallèlement à cette explosion de l’offre, on assiste aussi à une croissance soutenue de la demande puisqu’internet compte trois milliards d’utilisateurs (ce qui fait deux fois plus qu’il y a sept ans, mes petits amis). Utilisateurs qui ont en plus le mauvais goût de réclamer plus de bande-passante. Là où 2 Mb/s suffisaient il y a dix ans, le 100 Mb/s est à peine suffisant de nos jours : avant, on pouvait se contenter de petits JPG un peu bavous, et l’éventuelle animation d’un site consistait surtout à faire tourner un arobas ou une enveloppe pour signaler l’e-mail du webmaster. no-wayDe nos jours, entre l’inclusion de vidéos complètes, de graphismes chiadés aux images mégapixels et de boutons de réseaux sociaux surpuissants (sans même évoquer le véritable tsunamis de lolcats tous aussi animés les uns que les autres), les volumes de données déplacées sont devenus si énormes que tout passe par Internet qui, d’après Andrew Ellis, en est quasiment au point de saturation.

En effet, pour compenser la croissance explosive de nos besoins en débit, il faudrait déployer de la fibre optique à un rythme plus que soutenu, rythme et déploiement qui ont un coût que devra supporter l’internaute, ce petit être fragile qui n’a jusque-là trouvé qu’à grand peine les ressources pour se payer ces infrastructures. Autrement dit, on va manquer de fibre pour notre transit informationnel. La constipation des internets approche !

Mais le chercheur, qui ne recule devant aucun procédé rhétorique pour affoler la populace, va encore plus loin en abordant aussi la douloureuse question énergétique. En effet, chers lecteurs, vous devez absolument comprendre que tous les appareils qui font vibrer internet au rythme endiablé de la révolution numérique sont de gros consommateurs de courant électrique. Depuis votre petit téléphone mobile jusqu’à votre poste de travail, en passant par les serveurs, bien sûr, les routeurs, les switchs, les répéteurs et les appareils USB qui chauffent votre tasse à café ou clignotent dans la nuit, tous bouffent un volume affolant de courant : plus de 2% de la production mondiale d’électricité (ou 10% ici, mais c’est pareil, on s’en fiche), et jusqu’à 16% dans les pays les plus développés, sont ainsi dévolus à nos gadgets qui font pouic en réunion de travail et à nos serveurs qui nous permettent de trouver rapidement la pizzeria la plus proche ou comment faire grossir son zizi pour un prix modique. Et avec la consommation de flux qui augmente, la consommation d’électricité aussi.

D’après le professeur Ellis, on en double tous les quatre ans, alors que la production, c’est connu, ne suit pas ce rythme qui est parfaitement insoutenable. Bref, non seulement on va manquer de fibres, mais on va aussi manquer d’énergie.

Le constat est donc sans appel : Internet, cette si précieuse ressource, est en passe d’être épuisée, c’est à la fois horrible et catastrophique. Mais …

Mais c’est surtout une magnifique pignouferie de presse.

Pignouferies de presse

Il fallait s’y attendre. Une telle nouvelle, pleine de catastrophisme, de petits chiffres pas trop faciles à vérifier et de tendances exponentielles avec de gros morceaux de futur pas trop proche dedans, qui touche tout le monde et qui permet de culpabiliser les uns (avec leurs vidéos de vacances pourries et mal cadrées) et les autres (avec leurs pages web 0.2 pleines de chats qui font les cons), ça ne pouvait que fonctionner du tonnerre de Brest et se retrouver rapidement repris, d’un copier-coller à l’autre, dans tous les médias numériques dont l’occupation journalistique n’est plus qu’un prétexte construit autour du clickbait.

Bonus supplémentaire : en insistant sur la méchante consommation d’énergie que représente internet, on pousse le lecteur à se mortifier en débranchant ses quelques appareils électroniques qui seraient, de façon implicites, pas franchement Gaïa compatible, en oubliant consciencieusement toutefois toutes les économies que la révolution numérique aura engendrées, discrètement mais sûrement (eh oui : moins d’internet, ce sont des pans entiers de l’économie qui redeviennent bien plus complexes, ce sont des opérations en flux tendu qui redeviennent pleines d’à-coups coûteux, ce sont des prévisions plus difficiles voire impossibles à faire et donc plus d’erreurs, de gaspillage ou d’approximations encore moins Gaïamicales que l’était la consommation gourmande de services internet).

Bien évidemment, aussi sérieux le professeur Ellis tente-t-il d’être, toute sa passionnante étude ressemble de trop près à une belle resucée des meilleures pages malthusiennes : la production P (de fibres et d’électricité) croît de façon linéaire ou à peu près, la consommation C, elle, de façon exponentielle ou à peu près, et bien que P soit pour le moment au dessus de C, vous voyez nettement ici que C rejoint P dans un grand boum catastrophique et la dépasse en rigolant bêtement, voilà voilà. C’est puissant, non ?

fini internet

Sauf qu’évidemment, production et consommation sont étroitement corrélés (par le prix, notamment) et à mesure que la consommation augmente, les coûts d’infrastructure augmenteront aussi, rendant de fait plus rentable la production de nouvelles facilités. Si l’on y ajoute les (r)évolutions technologiques qui ont jusqu’à présent largement permis d’éviter les impasses techniques (depuis celle des débits sur paire cuivrée jusqu’au manque d’adresses IPv4), tout affolement vis-à-vis des capacités futures d’internet à répondre aux besoins est parfaitement grotesque. Depuis les mécanismes naturels du marché jusqu’à l’incitation à l’innovation, tout est suffisamment en place pour qu’aucune pénurie ne pointe le début de son nez : on ne manquera ni de silicium ni de hamsters à pédales pour produire de l’électricité, et internet a donc de beaux jours devant lui.

En revanche, on manquera peut-être de fonds, ces derniers étant dévolus entre autres à subventionner ce genre de recherches fumeuses ainsi qu’une presse de plus en plus navrante qui relaie ces études certes rigolotes et promptes à fournir un sujet de billet amusant, mais bourrées de clichés malthusiens ridicules, toujours battus en brèche.

cat enough internet

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires82

  1. Sémaphore

    Hier, le chaton mignon était plutôt KO. Aussi inanimé que son image, il ne devait guère consommer de la BP…

  2. Higgins

    J’ai entendu cette « info » d’une oreille distraite. Comme toutes ces affirmations péremptoires, je l’ai prise avec précaution, le catastrophisme étant la marque de fabrique des pignoufs de la presse. Je note qu’elle n’a pas été ou peu reprise sur Google actualités, pourtant friand de ce genre d’affirmation. Au final, un ballon de plus qui se dégonfle.

  3. Sémaphore

    H16, vous êtes indécrottable! Vous faites confiance au marché pour résoudre l’ augmentation des besoins par la gestion des ressources sous la férule des prix et de la concurrence. Alors que ce chercheur trouve que la régulation étatique lui est supérieure sauf qu’il lui faudra nettement plus de temps, de colloques, de réunions au sommet remplies de petits fours, boissons capiteuses et escort girls charmeuses assistantes pour mettre en branle les études préalables aux décisions des solutions finales qui obligeront a prendre du temps en colloques, réunions au sommet, comités directeurs et directifs voire généraux, généreux en petits fours, boissons capiteuses et escort girls charmeused assistantes, hem hum hips… Plus la durée des travaux plus la durée de la réception des travaux plus la durée du contrôle de la Cour des Comptes s’emeuvant (la chochotte) du triplement de la note entre devis et factures…

  4. dede

    « production et consommation sont étroitement corrélés (par le prix, notamment) »

    Vous supposez donc que les ultraliberaux vont gagner la partie? Je regrette mais ce n’est pas le sens de l’histoire…

    1. Pardon, mais à chaque fois qu’on a oublié la réalité, elle s’est rappelé à l’humanité de façon cruelle.

      1. Golum

        En même temps il a peut être raison sur le mot « sens ».

        En passant sur le mot ultra_néo_turbo (n’importe quoi) pourquoi pas néo-turbo-socialiste ? Un hybride entre un cubain, un king J, un staline, un nazi et un hollande gentil tout plein.

        Le sens est celui du fond du trou.

        Cela ne va pas sans rappeler les heures les plus sombres de notre histoire.

        Et finalement c’est pas si vieux que cela. Mais, l’homo sapiens sapiens, n’a pas une mémoire d’éléphant. Au plus celle d’un primate. Bien qu’un BB primate puisse avoir de biens meilleurs résultats sur la mémoire vive….

        Bref ! Fucked up. En effet.

  5. Honorbrachios

    généralement ce genre de news est le prélude à une campagne de demandes de budget/subvention/craquage de thunes, de la part des « zélus » : Cad : Je vois bien là un ballon d’essai pour un gros craquage de myards pour mettre de la fibre en Lozère ou en Corèze

  6. Golum

    Nous au développement durable et à la protection de la nature des côtes Corse, nous protégeons l’aigle et le triton doré. D’ailleurs en ce moment nous faisons une thèse sur la fourmis. Celle-ci cultive des pucerons et suce les précieux jus qui en sortent. La coccinelle qui se rapproche plus du vilain Kapitaliste, mange les gentils pucerons. Du coup, bah, la fourmis, elle va se gratter !

    Par cette petite histoire, de l’économie et de la nature (finalement très semblable, car forcément…bah, on est pas bien plus malin qu’un puceron), bref, je voulais dire:

    En 1970, les catastrophistes annonçaient déjà la fin des ressources, la pollution, la surpopulation, etc… La terre devait être trop lourde et allait sortir de son orbite pour tomber mollement au fond de l’univers. Si Si, un truc du style.

    Donc, mes petits amis, encore une fois, faisons un choix:
    -Fourmis
    -Puceron
    -Coccinelle

    Mais, bordel, arrêtons de geindre ! Que diable.

    (Si vous comprenez un traitre mot de mon charabia, vous êtes foutu, vite, fuyez à l’étranger 🙂 )

      1. Golum

        Oui en effet !
        Je pense qu’il serait bon de laisser la planche à billets à fond aux USA.

        Je pense également que nous sommes des enfants gâtés. Nous avons tellement aujourd’hui….que l’on en voudrait moins pour être heureux.

        Du coup, nos gouvernants nous ruinent, pour nous sauver après !
        Oui, c’est pretty fucked up, mais c’est la réalité de notre monde.

        1. Bonsaï

          C’est bien pour cela que vous vous êtes livrés les yeux fermés à votre bonne gouvernante, la douce UE qui veille sur vous …

  7. dede

    Heureusement dans le cas present, la realite ne devrait pas etre trop cruelle et je suis entierement d’accord avec votre billet. Mon commentaire etait une boutade mal placee…

  8. Bonsaï

    « A chaque fois qu’on a oublié la réalité », terrain glissant, sables mouvants …
    Lorsqu’un magicien prétend convoquer la réalité de la pointe de sa baguette magique, il devrait se souvenir que c’est la métaphysique qu’il convoque !
    Car, bien entendu, la réalité de l’un n’est pas la réalité de l’autre et les changements de style ne sont que des épisodes météorologiques.

    1. Allons. Si A envoie sa réalité dans la figure de B sous la forme d’une poignée de phalanges, B peut certes ne rien en croire, il aura quand même le nez cassé.

      La réalité, c’est ce qui reste lorsqu’on a arrêté d’y croire.

        1. Bonsaï

          Philip K. Dick était non seulement un théoricien de la réalité, mais aussi un poète. Il ne se contentait pas de balancer des uppercuts à gauche et à droite pour faire valoir son point de vue.

        2. kekoresin

          Dick Rivers sous LSD.

          Pour le net, le rebrousse temps nous sauvera , et nous aurons la joie de retrouver nos Glingpingbongbong à 56KBS qui consomment pas trop!

      1. voleurdufeu

        ´la réalité, c’est ce qui reste quand on a arrêté d’y croire’
        Génial.

        1. Bonsaï

          Manque de pot pour un site qui se présente comme libéral/libertarien, le concept de réalité est bien un piège intellectuel profond.
          En effet, pour un véritable libéral la réalité est un milieu qu’il lui est toujours possible de modifier ou d’adapter s’il en trouve les moyens.
          Par contre un socialiste pur sucre ne peut considérer la réalité que comme un ensemble de valeurs qui devraient en justice être identiques pour tous, et qui va donc œuvrer dans le sens d’une homogénéisation de la réalité.

          1. « pour un véritable libéral »
            Et voilà comment on se met à distribuer des bons et des mauvais points.

            1. Bonsaï

              Ah! oui, très drôle ! Qu’est-ce qu’on s’amuse aujourd’hui chez vous à coups de poings et de points …
              Grâce à la convivialité de votre site, la « réalité » un peu morose de ce jour férié s’oublie très agréablement. Merci pour votre hospitalité !

              1. Black Mamba

                Laisse ta susceptibilité au placard, il fait en sorte que tu ne égares pas … apprentie libérale

                    1. Bonsaï

                      Je ne sais pas quel film tu te joues dans la tête, mais ça paraît un peu limite. La sainte Inquisition, peut-être ?
                      Pas très libéral comme plan.

                  1. gameover

                    « Seuls les moutons suivent un berger. »

                    Les moutons suivent avant tout les moutons

          2. greg

            @Bonsai
             »
            et qui va donc œuvrer dans le sens d’une homogénéisation de la réalité.
             »

            Ah voui, l’homogénéisation de la réalité.
            Comme vous dites, le concept de réalité est bien un piège intellectuel profond. Parce que la réalité, la vraie, ce n’est pas un concept. Donc cela ne se triture pas intellectuellement comme un concept.

            La réalité, ce ne sont pas des idées, pas des envies, pas des mots.
            Ce sont des interactions énergétiques qui suivent un certain nombre de règles plus ou moins connues, selon le niveau ou vous regardez vous pouvez utiliser la thermodynamique, les interactions au niveau atomique, au niveau chimique, moléculaire etc…

            La réalité ne se plie pas aux désirs des humains, les humains malins s’adaptent à la réalité.
            C’est en nous adaptant mieux à la réalité que nous survivons mieux.

            Enfin, dans l’ensemble, parce qu’au niveau individuel il y a encore des adultes intelligents et plutôt bien adaptés pour croire qu’avec un parachute on survit toujours à la chute, et qui bêtement meurent en faisant du parachutisme pour le plaisir.

            C’est rigolo l’humain, ca ne vole pas, mais ca fait des avions. Ca remarque que parfois l’avion ca merde, alors ca fait des parachutes pour sauver la vie quand l’avion merde. Et après, ca devient rigolo de sauter de l’avion même quand il merde pas, et ca meurt bêtement.
            L’objet fait pour sauver des vies quand ca merde devient l’objet qui tue quand rien ne merde.
            La réalité là-dedans, c’est que la croyance que le parachute vous sauvera n’efface pas les lois de la gravité et les transferts de forces pas toujours très élastiques entre le sol et la tête…

          3. Régis33

            J’avoue ne pas comprendre votre prose : Libéral = possibilité de modifier la réalité et : socialisme = volonté d’homogénéiser la réalité .
            Pourriez vous , s’il vous plait , développer le fond de votre penser ?
            Car pour un ignare comme moi , il y a une certaine synonymie des deux concepts .
            Ce qui , quoi que l’on puisse reprocher à notre hôte , est assez capillotracté , voir une preuve flagrante de mauvaise foi , ou alors , le mauvais temps vous aurait gâché la zennitude ambiante ?
            Monsieur Hache 16 peux avoir , parfois , des acrimonies contre certains , mais subodorer un certain penchant pour une forme de distorsion de la réalité , me parait exagérer .
            Il ne fait , en quelque sorte , que décrypter les dépêches ( toi pas ) AFP , ce qui devrait être fait par les .. heuuuu , commissaires politiques , qui se nomment journalistes .

            P.S. : Je ne reçois aucune subvention ni rétrocommision de notre hôte . 🙂

            1. Régis33

              Par pitié , corrigez le mot  » pensée  » Msieur Hache 16 !
              Mea culpa , errarae etc, etc ,etc .

    2. hipparchia

      J’ai ri. Mêmes mes élèves, qui pourtant n’écoutent rien, n’oseraient plus la réalité qui dépend des individus.

      1. Bonsaï

        Bien sûr, puisque le grand révisionnisme pédagogique est à l’œuvre et qu’il leur interdit désormais de lire les auteurs dans le texte !

  9. christophe

    Comme dirait l’autre, c’est un énième moyen pour se faire un « p’tit billet ».

    L’enchaînement rhétorique est cousu de câble blanc : « Internet est constipé… va falloir payer. Pour le déboucher ».

    Bon de toute façon on va tous mourir (bientôt), alors pas grave.

  10. sam00

    Quand j’ai vu cette « news » fleurir sur les « journaux » sur internet, cela m’a déclenché une hilarité incontrôlable! J’avais limite des spasmes et des convulsions tellement je me tordais de rire … ça a un tel goût de bug de l’an 2000, de fin des IPv4, de saturation des espaces disques avant le perpendicular recording, etc … c’est pathétique!

    On dirait que ce « chercheur » ne sait même pas ce qu’est le multiplexage d’espace … quasiment inutilisé aujourd’hui parce que passer des fibres surnuméraires est beaucoup moins coûteux, mais permettant de multiplier par 10000 (voir plus) les flux … pas gratuitement évidement.

    Au pire, il y aura potentiellement une saturation sur les accès mobiles … et encore … les méthodes d’encodage nous ont prouvé qu’on était loin de la limite.

    Le coup des courbes qui se croisent, on nous l’a déjà fait avec les disques durs dans les années 2000 …
    et puis pschitt …
    Et maintenant que l’on fabrique des disques de 6To consommant 20 fois moins d’énergie que les disques de 1Go de 1996, voilà-t-y pas que les SSD arrivent en force avec des coût qui s’effondrent chaque année pour des capacités qui croissent comme on ne l’aurait jamais cru.

    Si pénurie il y a, surtout en Fraônce, c’est en informaticiens compétant et polyvalent …

    Je ne comprendrais jamais que l’on puisse payer des « chercheurs » de ce calibre pour pondre des âneries de ce genre à longueur de temps.

    1. Black Mamba

      « des disques de 6To »
      Waoh !… dire que je suis encore au 2To , WP est gourmand en stockage de données, la nouvelle va lui faire plaisir …

      1. sam00

        Cela fait quelques mois déjà 😉

        Pour le moment c’est des modèles d’entrée de gamme donc orientés stockage et pas performances … mais ça viendra. Un exemple: le Western Digital Green WD60EZRX: 6To, consommation 5,3 Watt nominal

        Perso, malgré les prêcheurs de l’apocalypse énergétique, je préfère les série WD black : 4To maxi et 10W d’énergie … mais garantis 5ans

        Franchement, le plus gros problème que je rencontre aujourd’hui, ce n’est pas l’espace disque qui manque c’est les méthodes pour organiser les fichiers pour arriver à les retrouver 😉

        1. greg

          ce n’est pas l’espace disque qui manque c’est les méthodes pour organiser les fichiers pour arriver à les retrouver

          Cela s’appelle une bonne secrétaire.
          Non ?

      2. Pat

        2To ? Ridicule ! Bon, cela dit, moi, je vais chercher mon modem 64K à la cave, je savais bien qu’il servirait à nouveau un jour. Je crois que je l’ai mis avec ma reserve de disquettes 8 pouces, juste à côté de mes rubans perforés.

  11. Pheldge

    Sayé jékompri ! c’est un coup de ces salauds de cathos réacs intégristes etc … pour se faire de la pub. C’est évident : on annonce une grosssse catastrophe , et les gens vont se précipiter à l’église ! En plus pour l’Ascension, c’est signé …

    Ces pourris de cathos bougent encore ! mais que fait donc l’État pour nous protéger de ces marchands de ténèbres, alors que la vraie religion, la seule « de paix et de lumière » nous tend les bras pour nous protéger ?

    🙂 🙂

    1. bibi

      Pendant que les cathos intégristes sont à l’église au moins ils ne saturent pas le réseau en regardant du porno.

      1. Calgon

        fadaises !
        La durée de la messe correspond rigoureusement à la durée de download d’un bon Marc Dorcel full HD … Elle est pas (plus) belle, la vie ?

        1. Pheldge

          Pour le regarder une fois, un bon Mp4 PAL est suffisant ! toi, je ne sais pas, mais moi, je ne fais pas de Zoom sur ce genre de films, c’est plus le scénario, la mise en scène, les dialogues, l’éclairage, l’intrigue qui comptent pour moi 🙂
          Alors en 5 mn max, le DL est plié, donc tu peux en télécharger une bonne douzaine le jour de l’Ascension ! 🙂 🙂

  12. Le Gnôme

    Bah, une petite loi pour interdire les lolcats devrait nous prolonger de quelques années.

    J’entendais hier un pignouf dire que la consommation d’électricité engendrée par internet était faramineuse et que ce n’était pas bon pour la planète. Les chats auront notre peau, mais il est quand même phénoménal d’entendre une monstruosité pareille sans que personne ne moufte. Nous sommes cernés par les cons.

  13. Caton

    Cette étude provenant du Camp du Bien elle est évidemment irréfutable. En parallèle le prix de la bande passante s’écroule. Une seule conclusion possible : les opérateurs de télécommunications ont revêtu les habits du Père Noël et auront besoin de subventions.

  14. hop hup

    Jack Lang a annoncé qu’il souhaitait lancer une fête de « la fierté française » pour célébrer « la fierté de notre énergie, de notre créativité, de notre mémoire des cultures » et lutter contre les déclinologues de tous poils.

    « J’y travaille réellement », a dit sur BFM l’ancien ministre socialiste de la Culture et de l’Education nationale, qui dirige aujourd’hui l’Institut du Monde Arabe, à Paris. Cet événement « que j’appellerais la fierté française » célébrerait « la fierté de notre énergie, de notre créativité, de notre mémoire des cultures », a précisé M. Lang.

    « Ce serait une grande exposition nationale, par exemple au Grand Palais, qui mettrait en exergue et en valeur les mille et une richesses de notre pays, et puis à travers tout le pays, dans chaque ville, dans chaque village, il serait proposé à chacun de mettre en valeur cette créativité, cette inventivité cette richesse française », a dit Jack Lang, créateur notamment de la Fête de la musique en 1982, des Journées du Patrimoine en 1984 ou encore de la Fête du Cinema en 1985.

    « Cessons de cultiver cet autodénigrement, cette façon d’abaisser le pays et de dire en permanence que nous sommes menacés par le déclin, non ce n’est pas vrai », a-t-il conclu.

    dernière lubie d’un vieux dinosaure de la politique

        1. Aristarkke

          Vous avez raison.
          Entendre Djack dire qu’il travaille est déjà rien moins que fort suspect…et sent trop le toc…

    1. khakibacry

      Et Hop! Au musée la Fierté Française! je la verrais bien dans la galerie du museum d’histoire Naturelle, juste derrière le Dodo.

    2. Aloux

      Décidément à la mode en ce moment de tirer sur les défaitistes, après Jules Mouchard qui proposait de les fusiller comme en temps de guerre.

      Je pense de plus en plus au témoignage sur les derniers temps de la RDA ou de la Yougoslavie, tout le monde fait semblant que tout va très bien et puis un beau matin PLOUF! l’Histoire tire la chasse.

  15. bob razovski

    « Bref, non seulement on va manquer de fibres, mais on va aussi manquer d’énergie. »

    Qu’ Andrew Ellis bouffe des Spécial K, il aura les deux pour 1,50 euro les 400g :mrgreen:

    1. Bonsaï

      D’autant plus qu’on parle déjà de la faille critique Venom qui pourrait bien enfoncer la sécurité du cloud.
      Ce doux nom de Venom (Virtualized Environment Neglected Operations Manipulation) concerne certaines plateformes de virtualisation et permet à un pirate d’exécuter du code sur une machine hôte et d’accéder ainsi à toute autre machine virtuelle sur le même serveur.
      L’avenir s’annonce prometteur !

  16. kekoresin

    Comme on va avoir un gros problème et qu’on devra sauver le monde, cela sent bon la taxounette (Taxe Bruce Willis sonne pas mal) histoire de mettre à niveau l’infrastructure, à savoir des tuyaux assez gros pour faire passer les lolcats avec assez de courant pour les propulser à grande vitesse MIAAAAAOUUUUU! En attendant, je voudrais bien savoir combien il a été payé et par qui pour accoucher d’un énième sénario de fin du monde pour ado névrosé.

    Cette fumisterie sur l’énergie me fait penser à un crétin du début du XXème siècle (je me souvient plus du nom de ce corniaud) qui affirmait que plus rien ne restait à inventer! Pour sur, on va certainement manquer de vapeur pour aller sur Mars!

  17. Karamba!

    C’est sur la base de ce genre d’études que nos socialos écolos vont nous commander ensuite de ne pas veiller trop tard histoire d’économiser de l’électricité pour sauver la planète. Ils adoreraient venir éteindre la lumière à votre domicile et vérifier que tout est ok dans votre frigo ou votre poubelle…

    1. bob razovski

      tant qu’ils peuvent venir vérifier tout ça en hélicoptère, ou en voiture avec chauffeur…

  18. gameover

    N »empêche que vous ferez moins les malins quand par manque de bande passante vos google cars vont se télescoper, votre frigo va oublier de se remplir une veille de jour férié et quand votre imprimante 3D ne pourra plus imprimer vos pancakes et toussa parce qu’un blogueur irresponsable a balancé un lolcat d’un teraoctet ultra pixelisé sur le réseau : 15,000 morts. Mais que fait le gouvernement ! Faut que ça cesse !

    1. Jiff

      C’est pas grave, les X-mines vont sauter sur l’occasion pour imposer une construction soutenue d’EPR dans le pays – évidemment, avec les cuves qui ont de gros problèmes (BTW: uniquement les cuves françaises…), ça ne sera peut-être opérationnel que vers 2250, mais il ne sera pas dit que le gouvernement n’aura rien fait ;-p)

  19. Theo31

    Ce Mr Ellis prouve, comme tous les socialistes, qu il hait les pauvres et les étrangers.

  20. gameover

    Quelques commentaires sur l’article d’origine :

    My BS meter just went off the scale. As if nothing to increase capacity/infrastructure will not occur in the same 8 years. BS BS and more BS I’d file this one under ‘lets scare ’em again’

    Stop routing everyone’s connection thru the local police station. That should free up capacity.

  21. Adolfo Ramirez Jr

    Je ne sais plus où j’avais croisé cet article, mais pour une fois le journaliste avait fait son boulot : En fait l’université où travaille le chercheur est subventionné par une entreprise de jeséplukoi, enfin bref c’est de l’alarmisme que vous avez parfaitement noté/moqué, mais pour promouvoir la solution : l’entreprise en question.

  22. Adrien

    HS, mais M. Hache, encore un truc qui va vous plaire. Aujourd’hui, c’est jour férié, et donc commerces fermés (en tout cas par chez moi) vu que le 14 mai 2015 n’est pas dans l’accord signé tout ça. Mais voilà, des indécrottables ultra-néo-turbo-capitalistes ont ouvert quand même, au grand dam des régulateurs de tous poils. D’où une manifestation CFE/CGC/UPA/CGT avec banderoles abondamment relayée dans les merdias locaux :

    Un panneau indique que le magasin (…) est ouvert « jeudi 14 mai de 9h à 19h ». Une ouverture qui fait mouche puisque le parking est bondé. (…)

    Une réunion d’urgence avec l’ensemble des partenaires va être programmée. « Il faut comprendre pourquoi cet accord n’est pas respecté », indique [l’élu en charge du commerce]. Des syndicalistes vont plus loin, réclamant d’ores et déjà des sanctions à l’encontre de ceux qui ne respectent pas la règle du jeu.

    On relit calmement ? Le parking est bondé. BONDÉ.

    Et donc il faut des sanctions, parce que les parkings bondés, forcément, il faut sanctionner. Les clients sont cons, aussi, faut dire.

    1. Régis33

      Mon entreprise a ouvert ce jour férié , et par un accord a l’unanimité de tous le monde , moi y compris , nous serons fermé demain , pour un long WE .
      Merde , la flexibilité du travail , c’est le boss qui décide quand est ce qu’il doit aller se faire griller la couenne sur la plage ! Naméo ! 🙂

      1. gameover

        C’est absolument intolérable ce genre de décision… en plus à l’unanimité, c’est louche. Y a dû y avoir des pressions sur le personnel… faut enquêter… voire mettre en place un programme de protection des témoins… vite une loi… Que fait l’état ?

  23. hop hup

    Premier constat, les sommes en jeu sont encore plus considérables qu’on ne l’imaginait. En moyenne, chacun des trois films dans lesquels Gilles Lellouche tient le premier rôle a englouti 2,2 millions d’euros d’argent public et ceux de Charlotte Gainsbourg 1,4 million. «C’est considérable, mais cela n’a rien d’étonnant», observe Serge Siritski, de Cinéfinances.info.

    Selon la Cour des comptes, les seules niches fiscales ont apporté 145 millions d’euros au grand écran en 2012, huit fois plus qu’en 2002. Si l’on y ajoute le financement du régime des intermittents du spectacle (au moins 100 millions d’euros par an pour les seuls faiseurs de films), les aides du Centre national du cinéma (90 millions annuels, dont 25 millions d’avances remboursables), les investissements imposés aux chaînes de télévision (57 millions l’an dernier pour les antennes publiques) et les subsides offerts par les régions (16 millions en 2014), le soutien dépasse 400 millions par an.

    Deuxième constat : les aides ne vont pas toujours où elles le devraient. Versées au nom de l’exception culturelle, elles sont en effet censées soutenir avant tout les œuvres peu commerciales, qui ne pourraient se tourner sans elles. […]

    Les acteurs qui profitent le plus des aides publiques : (cumul des aides du CNC, des subventions régionales et européennes et de 36% du financement des Sofica versés à la production des trois derniers films)

    Marion Cotillard
    Aides publiques : 1,4 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« Deux jours, une nuit », « Blood Ties », « De rouille et d’os »)
    Omar Sy
    Aides publiques : 3,2 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« Samba », « De l’autre côté du périph », « Intouchables »)
    Léa Seydoux
    Aides publiques : 3,2 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« Journal d’une femme de chambre », « La Belle et la Bête », « Grand Central »)
    Christian Clavier
    Aides publiques : 1,2 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« Une heure de tranquilité », « Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? », « Les profs »)
    Pierre Niney
    Aides publiques : 3,1 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« Un homme idéal », « Yves Saint Laurent », « 20 ans d’écart »)
    Sandrine Kiberlain
    Aides publiques : 2,2 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« 9 mois ferme », « Elle l’adore », « Violette »)
    Dany Boon
    Aides publiques : 2,7 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« Supercondriaque », « Un plan parfait », « Rien à déclarer »)
    Jean Dujardin
    Aides publiques : 5,4 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« La French », « Möbius », « Les Infidèles »)
    Gilles Lellouche
    Aides publiques : 6,6 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« La French », « L’Enquête », « Les Infidèles »)
    Charlotte Gainsbourg
    Aides publiques : 4,3 millions d’euros pour ses 3 derniers films (« 3 coeurs », « Jacky au royaume des filles », « Samba »)

    après la presse assité de subventions publiques voici les acteurs assité de subvention publique

  24. Val

    Au 19e siècle , un pseudo scientifique avait annoncé que la croissance de paris allait conduire à son ensevelissement sous les crottins . A chaque fois que j entends un alarmiste j y repense et ça me fait ma journée .

    1. gameover

      «Dans 50 ans, toutes les rues de Londres seront enterrées sous 9 pieds d’excréments», avait aussi titré le journal britannique Times en 1894.

      Pour trouver des solutions, des délégués des quatre coins du monde se sont rassemblés à New York en 1898, lors d’une première conférence internationale d’urbanisme qui devait durer 10 jours. Mais après trois jours seulement, les experts sont repartis chez eux, convaincus qu’il n’y avait rien à faire.

      Vous connaissez la fin de l’histoire. L’automobile est arrivée. Dès 1912, il circulait plus de voitures que de chevaux dans les rues de New York.

  25. Golum

    Bon, j’ai laissé tombé le Dev dur, je suis aux stats de l’Insee, en stage…comme fonctionnaire, c’est sympa, pas besoin de compétences autres que celle d’être fonctionnaire.

    Donc, nous avons changé les classifications « riches-pauvres » en pauvres.
    Il y a en réalité des nuances de pauvres en France:
    5 pour être précis

    1- Nous, pour commencer, fonctionnaires. Nous sommes pauvres, bah oui ! On ne dira pas nos nombreuses compensations et avantages en nature, pour ne pas faire vomir le commun des mortels. (en fait, la classe la plus riche en OFF)

    2- Le riche-pauvre. Celui qui peut se glisser et acheter des niches pour échapper au couteau du FISC. Ou, mieux se barrer de ce putain de pays.

    3- Le moyen pauvre, vous savez, le puceron. Mortel !

    4- le Vrai pauvre. Lui il est pénard chez lui: RSA, CMU, TV LED 50 pouces, etc…La classe !

    5- Le nouveau pauvre, ou boat people. Lui il est entre deux. Il a quand même l’hosto gratos, la bouffe, l’eau, et le transport retour possible gratuitement.

    On constate, que ces gens, ne produisent plus rien. Le système encourage même à devenir pauvre.

    Cette nouvelle économie, ou paradigme économique, est fantastique. Nous ne cessons de nous émerveiller de ce beau résultat du planisme. Franchement les stats, c’est devenu rigolo.

    Nous espérons un effort pour faire plier le climat au même niveau que celui des pauvres. Enfin, on peut toujours rêver.

    1. Pat

      « pas besoin de compétences autres que celle d’être fonctionnaire ». Je ne comprends pas cette phrase, qui mèle deux notions totalement exclusives.

  26. pete sans pras

    Est-ce que le disque dur d’H16 est encore assez balèze pour son dossier de GIFlol?

Les commentaires sont fermés.