AirBnB à Paris, ça suffit à la fin !

Ouh là, mes petits amis, il ne faudrait pas que la France sombre complètement dans l’ultralibéralisme ! Déjà — à en croire nos journalistes, intellectuels et sociologues — qu’elle est complètement à la botte du capitalisme triomphant depuis que ces libéraux de Chirac, puis, pire encore, Sarkozy, et enfin, ce libertarien foufou de Hollande se sont emparés du pouvoir dérobé à un peuple trompé, il ne faudrait pas qu’elle se laisse totalement aller. Dès lors, on comprend que s’intensifie la traque contre les abominables initiatives comme AirBnB.

C’est donc en toute logique que la Mairie de Paris a sans plus attendre lancé ses brigades d’intervention rapide contre les propriétaires de biens dans la capitale qui ont eu l’idée insupportable de contracter avec d’indécrottables touristes afin de leur louer une chambre pour quelques jours.

Et depuis le mercredi 20 mai, une vingtaine de matons de gros bras de nervis d’inspectrices du « Bureau de la protection des locaux d’habitation de la mairie de Paris » investissent ces lieux de dérapage capitaliste évident et réalisent sur le champ l’ensemble des indispensables contrôles inopinés pour enfin réguler ces abominables locations.

Rassurez-vous : les touristes, même s’ils sont réveillés un peu brutalement, sont prestement dégagés de toute responsabilité : ils ne sont pas concernés, puisque le contrôle vise uniquement le porc capitaliste de propriétaire qui leur loue ainsi son appartement et de manière récurrente.

Au moins, les adresses à visiter n’auront pas été trop dures à trouver : faisant appel d’une part à leur époustouflante sagacité en allant sur les sites internet pourvoyeurs de ces illégalités affreuses (AirBnB, HouseTrip, Wimdu, etc…), et d’autre part en mobilisant les plus beaux réflexes citoyens de voisins délateurs, la Brigade de Rétorsion de la Cupidité Mal Placée a pu rapidement passer au crible de ses efficaces contrôles plus de 80 adresses dans le Marais.

Eh oui, tout ça ne pouvait durer : des gens qui font ce qu’ils veulent de leurs propriétés, des touristes heureux qui contractent de gré à gré, une solution pratique au problème de logement dans la capitale qui ne passe pas par l’État ni l’une ou l’autre corporation acoquinée, tout ça était une véritable injure au bon sens, à l’équité, à la bonne marche de la société parisienne. En plus, (horreur des horreurs) ce genre de pratiques ne permet pas l’indispensable ponction libératrice qui diminuera l’abysse de dettes de la ville et autorisera la Mairie (et sa frétillante équipe municipale) à conserver son train de vie complètement idoine avec ce trou budgétaire colossal.

hidalgo julliard cannes austérité mairie paris

Et puis surtout, il faut bien comprendre que la Loi, c’est La Loi, et puis c’est tout. Pour que la France continue à être ce paradis que le monde nous envie, il faut de l’ordre, de la régulation, et rappeler que la résidence secondaire, marque indélébile d’enrichissement honteux, ne bénéficie pas de la même largesse (déjà trop grande) offerte aux résidences principales : pour oser proposer ce type de logement à des touristes pour de courts séjours, il faut avoir rempli les bons cerfas, effectuer un changement d’usage des lieux, et – évidemment – acquitter une compensation financière à la mairie.

Messieurs les propriétaires, petits profiteurs abjects, il faut bien comprendre que chaque fois que vous louez votre résidence secondaire, non seulement, des chatons sont tués, mais en plus ces logements se retrouvent ainsi soustraits au parc d’habitat ordinaire, ce qui est torrible, tillégal et tinterdit dans une ville où la population peine déjà à se loger et où nombre de miséreux, les bras tordus par les convulsions qu’ils s’imposent en mendiant au bord des routes, ne peuvent espérer qu’un pont ou une bouche de métro comme seul foyer pour la nuit ! Tout ça, à cause de vous !

D’ailleurs, Libération, l’épave journalistique bien connue le phare du monde moderne, est formel : le phénomène devient numériquement préoccupant. Selon des estimations des services municipaux (réputés pour leur fiabilité diabolique), entre 25.000 et 30.000 logements, jadis dévolus à la location pour des personnes travaillant et vivant à Paris, sont récemment devenus ces meublés touristiques à plein temps qui font maintenant la honte de cette capitale, la richesse indue de ces exploiteurs de touristes, et le malheur des âmes tendres qui aiment les chatons et se retrouvent à loger sous des ponts. Rindez-vous compte m’ame Ginette, dans certains immeubles du Marais, un appartement sur quatre a été transformé en meublé touristique.

Devant ces dérives scandaleuses, les autorités agissent donc et c’est bien normal : une fois le constat de location meublée touristique illégale établi et correctement tamponné par l’ensemble de la bureaucratie pointilleuse de la ville de Paris, la Brigade de Répression du Grand Capitalisme entre en contact avec le propriétaire pour qu’il régularise en rendant gorge (option 1), en payant le bakchich nécessaire à huiler les rouages (option 2), ou en remettant le logement sur le marché locatif ordinaire (option 3), parce que bon, ça suffit les conneries à la fin. Si aucune de ces options n’est choisie, le fou s’expose aux tribunaux qui le condamnera à de lourdes amendes, et par ici les pépettes dans la popoche parisienne : en 2014, 20 propriétaires détenteurs de 56 meublés illégaux ont été condamnés à 567 000 euros d’amende.

Bref, on le voit, la traque est maintenant lancée. Bien sûr, Ian Brossat, le noble adjoint PCF (évidemment PCF) au maire de Paris en charge du logement tient à rappeler qu’après tout,

« On est en période de crise. Si les gens peuvent mettre un peu de beurre dans les épinards en louant leur appartement quand ils partent en vacances, tant mieux, ajoutait-il. Seuls les multipropriétaires qui achètent des appartements pour les transformer en cash machine sont visés par la ville. »

Eh oui : le problème, au fond, n’est pas l’humble propriétaire qui tente d’amortir son logement, mais bien ces salauds de turbo-propriétaires multicapitalistes sans foi ni loi autre que celle du cash qui veulent transformer leurs appartements en … en rendements !

Ah, décidément, la France est pourtant simple à comprendre : et d’une, votre bien ne vous appartient pas, car l’État sait mieux que vous ce qu’il convient d’en faire. Et de deux, le foncier, sur Paris, est géré de main de maître par la Mairie, qui a permis de conserver, dans toute la ville, des biens abordables et en bon état de salubrité générale. Dès lors, lorsque cette Mairie dit « stop », il faut arrêter de danser et contredanser à tout va. Et de trois, les touristes à Paris sont une plaie dont on se passe très bien. Il conviendra donc de pourchasser les opportunités de les loger à coûts modérés d’autant que c’est bien connu, ces encombrants mammifères vacanciers « ne font pas de courses. Ils vont au restaurant ou mangent des sandwichs », les cons ! Et de quatre, les finances publiques ont le plus grand besoin de rentrées fraîches que ce commerce ne satisfait pas puisqu’il n’a – c’est absolument certain – aucune retombée positive.

L’action est prise. Parions qu’elle fera tache d’huile sur tout le pays et qu’enfin, les petits malins qui offraient ce genre de prestations scandaleuses seront vite calmés.

Ouf. On a vraiment frôlé de très près la création d’une activité rémunératrice !

enjoy socialism

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires289

  1. Sémaphore

    La délation des voisins est toujours une valeur sûre en Grance. Les touristes germaniques d’il y a trois quarts de siècle en faisaient déjà le constat…

    1. Pat

      Que vient faire la délation là-dedans, alors qu’il suffit de consulter les sites d’annonces ? Bien sûr les français (de souche) ont forcément la délation dans le sang, il faut le rappeler à la moindre occasion.

        1. Paul

          Délation ? Se plaindre oui ! Si chacun a le droit de jouir librement de sa propriété, les voisins des loueurs Airbnb aussi !! Vous avez acheté un appartement dans un immeuble qui a un règlement de copropriété pour une jouissance normale, un usage non intensif de l’ascenseur etc. Mais le règlement de copropriété date… etc.
          Des locataires ponctuels venus pour visiter la ville auront des horaires de mouvement extensibles, des valises à roulettes qu’ils rouleront dans les couloirs beaucoup plus souvent qu’un habitant normal, etc.
          Mais si le propriétaire loueur d’Airbnb veut prendre à sa charge l’isolation acoustique des couloirs et hall d’entrée, pas de problème !

          Donc oui, la délation peut exister par pure mesquinerie et jalousie. Mais la dénonciation ou la plainte ou le besoin de raconter (chacun sa technique après avoir essayé de parler avec le copropriétaire indélicat) n’a rien à voir avec de la délation : c’est la défense de son propre droit de propriété et de sa propre liberté.

          Cordialement

          1. « vous avez acheté un appartement dans un immeuble qui a un règlement de copropriété pour une jouissance normale, »
            Eh bien Faites Appliquer Le Règlement. Y’a tout ce qu’il faut pour ça, sans avoir besoin d’utiliser la délation auprès des tâcherons de la Mairie de Paris. Si votre règlement interne n’a rien prévu, ou pire, n’envisage pas de sanction dans ces cas, revoyez-le. Le risque, bien sûr, est d’être mis en minorité par tous ceux qui s’en foutent ou qui, finalement, trouvent AirBnB très bien..

            Quant au coup des valises à roulettes qui font du bruit, c’est particulièrement savoureux pour n’importe quelle personne qui aura vécu avec des jeunes, des étudiants pas du tout AirBnB mais foutrement bruyants.

      1. Calvin

        Corroboré par Philippe (@12h00).
        Eplucher et vérifier toutes les annonces prendraient trop de temps et/ou de ressources.
        Une bonne délation des familles, c’est ce que pratique ouvertement l’Etat.
        Pourquoi s’en priver puisque des jaloux peuvent faire le boulot gratuitement ?

      1. Duff

        Mais ils arrivent fort bien à réécrire l’histoire alors que le track record est édifiant : Cartel des gauches, front populaire, Mitterrand, Hollande maintenant. 100 ans d’échecs économiques et de trahisons voire de forfaitures gravissimes, 0 remise en question.

        Le vieux borgne pense mal. Qu’on l’aime ou pas (tiens Kazar est en vacances visiblement) il faut reconnaître que la diabolisation du vieux Maréchal et ses idées autoritaires de droite était vachement pratique. On en oublierait presque le parcours politique des pires collabos et ceux qui étaient très contents de filer au maréchal les pleins pouvoirs.

        Mais même pas bisou la francisque, c’était quand même absolument héroïque de changer de chemise bien après Stalingrad…

        1. Théo31

          Cracher sur Pétain mais défendre son héritage que le monde nous envie comme des chiens enragés, il fallait oser, sans honte, comme Mélenchiasse.

          1. Duff

            Quand j’entends les pauvres types pleurer en songeant qu’il va falloir enfin songer détricoter les zakis du CNR : Un mélange de communisme pré 1940 et post 1945 et d’autoritarisme pétainiste… Denis Kessler a raison, il faut shorter toute cette merde.

        2. lxy

          Comme le disait Patrick Besson, parlant de Mitterrand entrè dans la résistance en Juin 1943…il aurait pu attendre Juin 1944 ça aurait été encore plus sûr.

    1. Duff

      😉 mais surtout le pire c’est d’avoir le scandaleux réflexe de vouloir se passer des bons services de l’état et ses beaux impôts livrés avec…

      1. Pat

        Toute activité qui évite le racket de l’Etat doit être tuée dans l’oeuf. Et puis le touriste peut aller se faire voir ailleurs, non mais !

        1. Duff

          C’est ça. Prêts à tout pour quelques euros de TVA. L’image d’Hidalcoco et de Bruno tête de Juliard avec leurs passés héroïques paradant à la branlette annuelle des bobos dit tout.

          1. Théo31

            Passé héroïque collaborationniste (en plus de n’avoir jamais travaillé de sa vie) à la Filoche pour Hidalgogol. Ca laisse des traces tout ça.

            1. Duff

              l’autre con a l’autre profil typique du parasite socialiste, syndicat étudiant, condamnation judiciaire, aucun job dans le secteur privé en vue : Doit tout à l’argent des autres.

      2. Black Mamba

        Les propriétaires devraient utiliser la Loi à leur avantage, pour cela il leur suffit d’attendre 48 heures et porter plainte pour squatt … Ainsi ils seraient couvert, impossible de leur mettre une amende, ce n’est pas de leur fautes si des touristes squattent leurs appartements ….

  2. Le Gnôme

    Il est vrai que l’offre de logement pour le touriste à Paris est pléthorique et peu chère. Tous les hôtels sont parfaitement aux normes et dotés d’un personnel polyglotte, aimable et parfaitement formé. Avec le bonheur de pouvoir faire ses emplettes tard le soir ou bien le dimanche, tout baigne dans une huile d’olive extra vierge prmière pression à froid.

    On me susurre à l’oreille que ce n’est pas franchement le cas et j’en suis tout ébaubi.

    Le tourisme est une opportunité non délocalisable, parce que la tour Effeil et le Montmartre ne peuvent pas bouger, et si on la sabote, on peut dire sans aucune honte que ce pays est foutu.

    1. douar

      « non délocalisable »?
      humm, certes, en partie, mais si les prestations sont moyennes, il y aura bien quelques % de touristes en moins au bout d’un moment donc quelques € en moins au final.

  3. Bonsaï

    Bravo pour cet article très pétillant, très drôle.
    Merci pour ce moment, comme dirait une icône populaire de cette gauche qu’on adore détester !
    A propos de gauche, qui est le charmant cavalier au bras de la Mairesse de Paris ?

    1. Droopyx

      Comment vous ne connaissez pas B. Juillard cet archétype de l’entrepreneur dynamique et moderne que le monde nous envie (UNEF, Jeunes Socialistes, Ville de Paris, Coming Outé etc…) et qui contribue au délassement des parisiens.
      C’est l’adjoint à la kulturr qui arrive à expliquer sans s’étouffer que la mairie fait un effort extraordinaire pour arrêter le délabrement des églises (un peu comme la coalition à Palmyre…).

      1. Bonsaï

        Merci pour vos informations très complètes.
        Si j’ai bien compris, les dames n’ont donc aucune chance avec lui, sinon celle de monter quelques marches …

      2. cherea

        Vous oubliez fils d’une huile socialiste ex-maire du puy-en-velay…tout le parcours abject qui ne devrait plus avoir sa place en 2015. Il va finir planqué sénateur de Paris… j’ai toujours trouvé qu’il avait une gueule de dépressif patenté.

          1. Bonsaï

            Je viens de voir un court extrait d’une conversation entre le fameux Bruno Julliard et Brian Chesky, cofondateur de Airbnb, daté du 26 février. En effet, il évoque beaucoup plus l’hydrocéphale fatigué que l’éphèbe triomphant …
            Brian apparaît bien plus fringant sur le tournage.

      3. Aristarque

        sans s’étouffer que la mairie fait un effort extraordinaire pour arrêter le délabrement des églises
        Mauvaise langue! Il empêche son pote Iène Brossat de les raser d’office pour en faire des espaces de solidarité…

  4. Droopyx

    Quand ils (ces encombrants mammifères vacanciers) vont au restaurant, est-ce qu’ils choisissent au moins un « fait maison » dûment estampillé ?

  5. Kazar

    Brazil…Mais pas grave, car les Parisiens sont tellement cons qu’ils revoteront pour les mêmes. Quand à ce Ian Brossat, qui brasse l’air avec ses oreilles décollées, c’est simple, il lui faudrait un aller simple pour la Corée du Nord, un des derniers paradis communistes au monde. Et c’est le côté gentil de la solution que je propose, l’autre étant nettement moins Charlie…

    1. Bonsaï

      Il semble en effet que ce brave garçon soit d’un tempérament assez folklorique. Je viens de lire quelques unes de ses géniales propositions pour la ville de Paris :
      – créer un village d’insertion pour les Roms dans le 16ème arrondissement;
      – remplacer la basilique du Sacré-Coeur par un espace de solidarité.
      Et le tout à l’avenant !
      C’est pas gagné.

        1. john

          C’est parce que son compagnon, il voulait bien aller enseigner à Sarcelles, en ZEP. Mais on l’a contraint à aller dans les beaux quartiers de Paris. Alors il emmène Sarcelles à Paris.

  6. christophe

    C’est rigolo, en effet. C’est socialiste.

    Mais en tant que parisien, pure souche, je souhaite parler du phénomène en creux :

    -ces hordes de touristes me font pleurer car ils sont la preuve, avec valise à roulette, que la France est foutue : un musée.
    Pays figé, congelé. Je me sens comme un singe dans un zoo, à qui des Chinois en goguette lanceraient des pâtes de riz.

    -ces hordes de touristes encombrent les transports en commun

    -ces hordes de touristes pourrissent n’importe quelle copropriété à vitesse Grand V: ils font la foire la nuit quand les honnêtes prolétaires parisiens se lèvent le matin pour aller bosser, ils font du bruit dans la cage d’escalier, et avec leur saleté de valise à roulette sur les pavés de ma cour intérieure 18ème siècle.
    😉

    1. RBF

      Je vais à un mariage chez vous cet été, et j’ai bien l’intention de foutre un bordel monstre, de prendre les transports et de rendre l’appartement dans un état de délabrement avancé. Sans payer, évidemment. 🙂

    2. Calgon

      Et comme dans tous les musées, enlevez les touristes, et il restera des allées vides, des statues, et des momies.

      Vous êtes sur et certains que c’est ce que vous souhaitez ?
      Non, je demande ça, juste pour être sur.

        1. Honorbrachios

          ça dépend…des français émigrés 😉 pourraient proposer un safari éducatif dont le thème serait : Comment un des pays ayant le plus d’atouts du monde et ayant été pendant un temps le phare du monde a réussi à devenir le pays le plus con et le plus misérable et très peu d’années grâce à quelques socialos-communos-écolos-bobos placés à leur tète…ça donnerait à réfléchir

            1. Honorbrachios

              mais la grèce, ça fait un moment que ça brille plus, du style plus de 2000ans , et si ça se trouve, ils avaient volés leur savoir aux Etrusques et autres peuples disparus de l’arc de la Méditérranée…
              Tandis qu’en france, en 4 présidents et leur cohortes de nullités, il n’y aura plus rien, avec une culminance pour son altesse actuelle

              1. bibi

                C’est sous Giscard qu’on est entrée dans le socialisme c’est d’ailleurs ça qui a permis l’élection de Mitterrand.
                Je trouve quand même bien confiant en pensant que Hollande sera un point haut dans la nullité, je pense que l’on pourra trouver bien pire un jour à l’Elysée.

                1. Honorbrachios

                  ah non, attention, je n’ai pas dit que l’on ne pourrait pas avoir pire (c’est même très probable, sic…), j’ai dis que c’était le pire des 4 !
                  (et ça ne veut pas dire non plus que les gouvernants précédents étaient excellents…d’ailleurs, je me demande si il y a eut un jour en france, dans toute son histoire, un gouvernement qui n’est pas été un ramassis de racailles arrogantes , de nullités se prenant pour des dieux et de voleurs patentés…)…pauvre france…

          1. Jiff

            « …ayant été pendant un temps le phare du monde… »

            Vi, mais si tu regardes bien la période en question, elle était totalement… libérale.

        2. eole

          @calvin’9h45: il n’y aura plus qu’à attendre la venue deDae’ch, ils sauront très bien s’occuper des musées vides!

          1. gameover

            A ce sujet je suis scotché par le traitement de l’information par les épaves journalistiques concernant ces villes saccagées : certains vont jusqu’à des demandes d’intervention militaires pour sauver les ruines…. mais les gens ça peut attendre.

            Je précise que je suis pour aucune intervention ni dans un cas ni dans l’autre car quoi qu’on fasse on se le fera reprocher dans 10 ou 20 ans.

    3. Théo31

      Ce ne sont pas les touristes qui laissent les merdes de leurs chiens sur le trottoirs. Rien que ça m’a dissuadé de remettre un jour les pieds dans cette ville de merde.

  7. GG

    Evidemment, on retrouve l’inénarrable Ian Brossat derrière tout cela… googlez le bonhomme, il en tient une sacrée couche…

    1. Val

      @GG effectivement , sa bio est un vrai festival o_O , petits exemples parmi tant d’autres « En octobre 2013, il propose avec les élus communistes de Paris de créer un « village d’insertion pour les Roms » dans le 16e arrondissement1 » ; « Le groupe communiste obtient la mise en place d’une campagne alertant sur les dangers engendrés par l’usage des crèmes éclaircissantes qui font des ravages dans le 18e, particulièrement à Château Rouge » , franchement , on dirait un gag …. mais bon j’imagine que le type ne cultive pas l’autodérision pour apprécier le comique de sa bio .

      1. john

        C’est un vrai communiste illuminé. Le genre de gars qui veut changer le monde malgré lui. A la tête d’une capitale, ça fait forcément des étincelles.

        1. GG

          Je crois qu’il voulait aussi raser la basilique de Montmartre (le plus sérieusement du monde) ou un truc du genre… la flemme de rechercher.

            1. Val

              @gg Calvin & John , un vrai collector le gaillard , une spécialité locale , comme seule notre joyeuse partie est capable d’élever et d’entretenir à vie.

              1. Pheldge

                A propos d’élever, est-il vrai que vous aidez l’ascension de Mr Tehell , honnête citoyen Teuton ? Calvin m’a dit ; « Val hisse Herr Tehell » 🙂 🙂

  8. Higgins

    Ça pose un vrai problème en matière de respect de la propriété privée. Il est vrai que dans ce pays, cette notion est en voie de disparaître vu les lois veautées par les clowns.
    En ce moment, aux Experts, il y a un peintre du PS qui tente de justifier l’excellence de la politique économique du gouvernement. Il a fort à faire avec les deux autres invités qui, visiblement, se retiennent par pure correction. On est vraiment en présence de l’imbécile qui s’obstine à regarder le doigt du sage alors qu’il faudrait qu’il pose son regard sur la Lune. S’il croit vraiment ce qu’il dit, c’est inquiétant. S’il ment, ce qui est le plus probable car il a l’air intelligent, ça montre bien que ce pays est dans les mains d’une bande d’idéologues cyniques et totalement incompétents.

  9. cherea

    H16, quand j’ai attendu cela à la radio hier, je me suis régalé d’avance de votre article. Et dans le mille.

    Voilà comment cela s’est passé à mon avis.

    Il y a 2-3 mois le fondateur de Airbnb, Brian Cheski, est venu à Paris et a bien sûr discuté avec la mairie (je me demande bien ce que Ian Brossat et Chesky doivent bien pouvoir se dire tellement il ne doivent pas parler la même langue…).

    http://rue89.nouvelobs.com/2015/02/26/airbnb-nouveau-meilleur-ami-mairie-paris-257934

    La Mairie de Paris a dû dire un truc du genre, « ok, coco, tu peux opérer mais tu nous refiles une partie de ton business, type une taxe à 5€/nuit. » Devant ces méthodes, le ceo de Airbnb a dû dire « écoutez, pourquoi refilerions-nous une partie de notre CA à une tierce personne qui n’intervient pas dans le contrat; il n’y a que le propriétaire, le touriste-locataire et Airbnb comme middleman qui sont impliqués… » et là Brossat, Julliard & Hidalgo ont dû lui balancer un truc du genre « Ah ouais, l’Amerloque, tu veux pas payer, tu vas voir on a les moyens de te faire chier » et trois mois plus tard, des inspecteurs à la con viennent taper à la porte et emmerder des braves touristes qui sont venus claquer leur pognon chez nous.

    En Sicile, on appelle cela le Pizzo, c’est la taxe qu’il faut refiler au chef mafieux du coin pour opérer en toute tranquillité…

    De plus, ce n’est pas comme si c’est la Mairie de Paris qui était responsable du peu d’offres de logements, de la cherté du foncier et de la fuite des classes moyennes et populaires en-dehors de Paris.

    La mairie PS a fait de Paris une ville-musée pour touristes mais a oublié que ces gens-là devaient se loger…

    Mon dieu que cette équipe est minable, putain, ce n’est pas avec eux que l’on va avoir les JO ou l’expo universelle…

    1. « ce n’est pas avec eux que l’on va avoir les JO ou l’expo universelle »
      Encore heureux. En plus du gouffre de 400M€, ça ferait quelques milliards de plus !

      1. royaumont

        Oui, tant mieux si ça coule la candidature de Paris. Parce que ce ne sont pas les seuls Parisiens qui regèleraient la facture.

      2. MadeInCH

        Je suis à chaque fois assez content, lorsque je peux voter CONTRE une organisation de JO ou autre « gros spectacle » en Suisse.
        Ben oui, il est possible au peuple de s’opposer légalement et incontournablement, en Suisse.
        Et hereux de voir que pas grand chose de ce genre n’a été accepté en votation depuis 20 ans environ.
        .
        Vive la Démocratie! La Vraie, je veux dire.

      3. Kazar

        Les Parisiens auront un lot de consolation, et Ian Brossat doit déjà s’en lécher les babines : Paris accueillera les Gay Games en 2018 !!
        Et non, ce n’est pas une blague.
        On a les jeux qu’on mérite…

              1. Pheldge

                moi ? Naaaaan ! 🙂 remarque j’aurais pu dire : les « Gays Games, ouverts  » 🙂 mais bon , chutt ! je n’ai rien dit … 🙂

    2. Droopyx

      Quand on voit leur capacité à gérer les projets dans l’enveloppe budgétaire (Philarmonie, canopée, musées de Lyon ou Marseiile….) il ne faut surtout pas avoir les JO ou l’expo. Dommage.

    3. Deres

      Organiser des JO ou une exposition universelle dans une capitale dont les hôtels sont déjà pleins à ras bord de touristes tous les été, je ne vois vraiment pas l’intérêt … Tous les calculs d’activités liés à ces manifestations sont faux car en fait, les dépenses des touristes concernés auraient été faites de toute façon … Et comme ils veulent toujours organiser les JO dans des endroits ayant préalablement la capacité hôtelière donc déjà les touristes, c’est toujours le cas …

  10. wxopwx

    otez moi d’un doute : Louer un appartement meublé dont ont est le propriétaire (et qui n’est pas sa résidence principale) pour une courte durée est interdit ???

    1. Golum

      Ce qui est extraordinaire c’est qu’ils utilisent notre pognon pour:

      Faire leur propagande politique
      Nous ruiner davantage chaque jour
      Rendre la France encore plus inégalitaire et instable
      Détruire l’éducation à coup de pelle dans la nuque

      Ces gens sont vraiment trop forts. On se demande si le « plan » n’est pas finalement machiavélique tant cette perfection destructrice est parfaite.

      La Mitte était considéré(e) comme Machiavélique, Hollande le toutou du fameux insecte décédé est lui aussi parfait !

      Je pose une question aux Matheux:
      Au niveau des stats, est-ce possible d’arriver à une telle « perfection » au « hasard » ?

      1. Laurent

        Ils financent aussi, à prix d’or et donc sur les deniers publics, l’entassement de familles miséreuses dans de petites chambres d’hôtels insalubres. En plein Paris !
        Le nivellement par le bas est sans limite…

        1. Golum

          Et eux vivent dans des HLM. Pas de chance pour nos pauvres élus. Ils sont pauvres et entierement dévoués à leur juste cause:

          Nous pourrir la vie.

          1. JS

            Ca me rappelle lorsque je cherchais un logement abordable il y a une 15aine d’année sur Paris.

            J’appelle les HLM de Paris (RIVP) en leur expliquant mon cas, réponse de mon interlocutrice visiblement très surprise : « Mais vous connaissait qq’un à la Mairie de Paris » ?!

            Tout est normal…

        1. Golum

          Bon, raisonnons par l’absurde alors !

          Il y a un plan, une idéologie, du dogmatisme, du socialo-ecolo-communisme, nous constatons les effets de cela, et nous concluons que c’est un hasard.

          Un hasard serait d’avoir une et une seule action positive qui sorte de cette merde Etatique.

          (Je précise: je ne suis pas bon en maths!)

          1. Honorbrachios

            « Il y a un plan, une idéologie, du dogmatisme, du socialo-ecolo-communisme, nous constatons les effets de cela, et nous concluons que c’est un hasard. »
            ben non, prenons tous les pays qui ont testés cette idéologie aux cours des derniers siècles et tous arrivent aux mêmes résultats . (Ecroulement de l’économie puis millions de morts)
            Notons quand même que la france a une capacité de resistance bien supérieure à d’autres au niveau éco, mais ce point est désormais dépassé

      2. MadeInCH

        Les systèmes créés par les fourmis sont presques parfait. Pourtant, c’est de l’utilisation en masse du random brownien.

        Exemple1:
        Une brindille dans un petit trou verticalement. Une fourmis passe, la voit, la tire vers le haut, mais pas assez pour sortir la brindille. Alors elle laisse tomber, et repart.
        Mais somme il y a beaucoup de fourmis, la probabilité est assez importante pour que lorsque la première fourmis soit en train te tirer la brindille vers le haut, une autre arrive et se se dit « Tien, une brindille… », et saisi la brindille un peu avant que la première la relache. La brindille se met à monter jusqu’à sortir du trou.
        .
        Exemple 2:
        éléments: Fourmis[], brindille.
        10 i=1
        20 fourmis[i] voit la brindille.
        30 Fourmi[i] saisit brindille.
        40 Fourmi[i] transporte brindille vers nid sur une certaine distance.
        50 Fourmis[i] fatique
        60 Fourmis[i] dépose brindille de manière stable juste à côté du chemin
        70 Fourmis[i] fa vaire autre chose
        80 i=i+1
        70 goto 20

        Donc, la brindille va finir sur ou dans le nid. Transportés sur des mètres par un tat de fourmis, l’une après l’autre, qui ne sont PAS concertées.

        1. Golum

          Mais ça marche pas ! A la fin, la fourmilière devient plus grosse, la colonie plus importante. Dans notre cas il s’agit de fourmis folles qui détruisent au hasard sans aucune logique de de-construction.

          D’ailleurs la fourmis élu parle de chômage, de violence, de racisme, de terrorisme, de travail au noir, de drogue, de sexe….mais jamais, non, jamais, de construire un truc !

          Comment ce fesse ?!

          1. Deres

            C’est bien la même chose qu’avec les fourmis. Chaque politicien socialiste fait sa petite loi débile sans vraiment avoir conscience du chemin de la servitude sur lequel il nous fait avancer lentement mais inexorablement, un petit pas à la fois.

            1. Golum

              Donc….déconnexion totale du but. La fourmis en bave, elle.

              Une fourmis ne peut pas œuvrer contre la construction. Le plan est dans ses gènes, ses instincts, sa nature.

              L’humain est omnivore et chasseur. Il doit être libre au sein d’un groupe (nomades chasseurs au départ).

              Notre nouveau statut de mouton castré par l’élu nous destine à la servitude. L’élu peut donc à loisir choisir la destiné du mouton.

              Nous sommes donc privé de l’ensemble des paramètres qui constituent notre essence, notre être, nos instincts, notre nature.

              Comme le chien est l’ancêtre du loup, nous sommes des sapiens domesticus, au service de la caste dirigeante qui prolifère abondamment.

              1. Bonsaï

                C’est le contraire, le loup est l’ancêtre du chien.
                D’où le proverbe préféré de la diva socialiste (celle qui aurait un culte pour la dive bouteille) :
                « Quand il y a un flou, il y a un loup ».

                1. Aristarque

                  Diva, Diva, comme vous y allez.
                  On voit bien que vous ne la subissez pas à LIlle.
                  Avec Méremptoire, c’est plutôt Vida, Vida, les comptes en banque

                  1. albundy17

                    mdr aristarque, la vie étant parfois opportune, j’ai quitté Lille quand elle est arrivée. Je me rappelle trop ce trajet en train pour gagner Paris avec sa tronche de bouledogue anglais en face de moi, pas même un desserrement de dents à mon bonjour poli à défaut d’amical

                2. Golum

                  Oui…j’ai encore trop bu. Je mélange les animaux. Désolé.
                  Je pourrais diriger la France, j’ai la capacité !!!! Si si.

        2. gameover

          Il y a un truc qui ne va pas dans ce programme car dans une fourmilière il y a toujours 10% des fourmls qui ne branlent rien. Faudrait mettre un exit loop pour ces fourmis là à la ligne 20.

          1. Bonsaï

            Tu es télépathe aussi ?
            Parce que ces fourmis qui d’après toi ne feraient rien, sont peut-être des fourmis philosophes. Ou des généraux stratèges en train de fomenter des plans pour supplanter l’espèce humaine …
            Et de grâce, ne viens pas me sortir une quelconque théorie pseudo-scientifique sur la conscience, basée sur le nombre de neurones ou la taille du cerveau, etc.
            A ce sujet l’unanimité est loin d’être acquise et la recherche dans ce domaine n’en n’est qu’à ses débuts.

        1. vodkaman

          un de mes oncle qui était en classe avec lui disait que quand on lui demandait ce qu’il voulait faire, il répondait Président de la République ou Pape.

          nous aurions moins été emm…és avec la deuxième solution.

  11. Golum

    En effet, c’est bien écrit sur le cerfa des taxes bidules foncière machin chose:
    votre logement est il loué ?
    Si non, pourquoi ?

    (remarquez qu’il y a une case pour la délation, pour que l’assujetti se dénonce de lui même)

    A cela l’on pourrait répondre:

    Droit de propriété, un des droits fondamentaux, héritage des droits de l’homme et du con-citoyen. Jouir de son bien comme bon nous semble !!!!

    Depuis un certain temps déjà, nos élus passent outre les lois, les droits, la propriété, même le droit Européen qu’ils nous ont vendu à prix d’or pourtant !

    Par conséquent, la conclusion est sans équivoque:
    Nous sommes bien en dictature communiste.

    En partant de ce fait et des nombreuses expériences foireuses du passé:
    Ce pays est foutu !!!!!

  12. Golum

    Pendant ce temps que fait THévenoud ?
    Avez vous des nouvelles du fils Fabius ?

    Pourriez vous nous faire un petit billet des enfants de la Ripoublique ?
    C’est tellement bon….

    1. Calvin

      Et Andrieux, ne l’oubliez pas !!!
      Une députée condamnée à du ferme qui continue à siéger, ce n’est pas banal.
      Mais finalement très Normal……

      1. john

        Elle a peut-être commis un délit. Ok. Mais elle est socialiste. Elle a quand même du Bien en elle. Alors certes, c’est pas bien ce qu’elle a fait, mais elle a aussi fait du Bien. Elle a sans doute pas voulu ce qui lui arrive, il faut la comprendre et lui pardonner.

        1. Calvin

          Tu as raison.
          Et pas question de lui réclamer les 10 à 15.000 euros qu’elle a indûment touchés chaque mois depuis des années en étant élue grâce à ce clientélisme.

    2. RBF

      Et le fils de Marisol Touraine, il va bien à la Santé ? Vous savez, ce jeune garçon qui, un peu comme sa maman, va piocher dans la poche des autres (grands-mères de préférence) quand il a besoin d’argent.

      C’est vrai qu’un petit billet vantant l’excellente tenue de ces enfants, ce serait pas mal.

    3. Deres

      La sortie de ces informations étaient des erreurs de jeunesses des socialistes. Les coupables de ces fuites ont été durement punies et tous les journalistes ont été briefés sur les conséquence personnelles de leurs actes.
      Donc plus rien ne filtre.
      C’est aussi le cas sur la descendance de Hollande, de Le Drian et autre.

      1. gameover

        « C’est aussi le cas sur la descendance de Hollande, de Le Drian et autre. »

        C’est pour éviter une opération future, nom de code « Sarah Connors ».

  13. Karamba!

    Pourquoi l’immobilier et le le logement est toujours un secteur confié soit aux écolos, soit aux communistes? Même Sarkozy avait refilé la ville à Fadela Amara.
    Enfin bon que la reine Hidalgo aille tabasser son électorat du Marais. En même temps certains méritent une correction pour avoir couronné pareille calamité…

    1. john

      Parce que c’est des trucs intellectuellement pas trop compliqués et ideologiquement compatible.
      Tu paux pas donner le budget à un mec qui sait pas compter sur ses 10 doigts et qui pense que quand y a 10 parts de gateau, c’est qu’on peut en distribuer 11, voire 12, ou peut-être même 20 après tout.
      Tu vas pas non plus leur refiler l’interieur, sans quoi, après avoir traité de fachos les 2 ou 3 premiers képis venus, le dialogue serait vite impossible.
      L’immobilier, c’est conceptuellement facile à comprendre, même un simplet sait ce qu’est une maison, et c’est social, tout le monde en a besoin d’une.

      1. Hussard Bleu

        « une maison, c’est social, tout le monde en a besoin d’une »….

        Voui… encore que, n’est-ce pas…. on me dit que Brossat et Juillard coucheraient sous une tente ?

    2. Deres

      Viser le Marais n’est pas anodin. Elle montre à ses principaux soutiens qu’elle cherche à libérer des logements dans les quartiers qui les intéresse le plus.

  14. Philippe

    Mercredi matin, ma voisine sonne chez moi catastrophée. Je suis avec un patient. Elle m’explique que la mairie envoie des gens dans les immeubles pour savoir qui loue en meublé sur de courtes périodes. Elle me supplie de ne rien dire ! Elle m’explique la grande « rafle » annoncée contre les utilisateur de Air’B’n’B dont je n’étais pas au courant. Je la rassure en lui disant que je ne dirais rien.

    Elle m’explique qu’un de ses amis a été « balancé » et qu’il risque gros.

    Les élus sont vraiment des merdes comme on en trouve peu !

    1. Golum

      Ils interdisent les billets de 500, 200, 100€.
      L’or a été viré du système.
      L’immobilier est épluché.
      Les Paradis fiscaux isolés.
      Les banques, les notaires, les avocats, les comptables doivent faire de la délation.
      Les mails, mobiles, internet sont écoutés et lus.

      La France devient une dictature communiste.
      Plus ça va et plus l’enfer est notre réalité….plus l’herbe semble verte ailleurs !

      P.s: autre signe révélateur, l’économie parallèle et criminelle (drogue,sexe….), travaille au noir augmentent en même temps que l’économie officielle diminue.

      1. Jiff

        « autre signe révélateur, l’économie parallèle et criminelle (drogue,sexe….), travaille au noir augmentent en même temps que l’économie officielle diminue. »

        Malheureusement, si l’on lit entre les lignes et qu’on regarde un peu la presse étrangère, ça risque fort d’être relativement rapidement fini.

        La Norvège annonce une disparition des espèces pour 2020, la Suède lui emboîte le pas et la FED déclare la guerre au cash.

        De là à franchir le pas qui dit que la disparition annoncée du seuil inférieur de paiement des CB dans ce pays n’est que le premier menant directement à l’abolition du cash, il n’y-a… qu’un pas.

        Nous-avons tous intérêt à bien réfléchir aux solutions alternatives ET TOUS AGIR dans ce sens (le manque de corporatisme arrivera-t-il a être dépassé ? Là est la question), que cela soit une monnaie électronique ou le S.E.L. ou tout autre moyen de paiement; parce que sinon, en plus de ce pays, c’est nous qui sommes complètement foutus 🙁

        1. Deres

          En fait, ils veulent augmenter les recettes de l’Etat sans augmenter les impôts, du moins en théorie. Au final, il faut bien voir que cela revient au même pour l’économie, mais ce genre de raisonnement leur échappe complètement.

        2. albundy17

          Après demain, ça va être la puce rfid à la naissance, en fait on vit un tournant historique, c’est con j’aimerai pouvoir lire les livres d’histoire de dans un siecle, si c’est autorisé

          1. gameover

            … access denied…. … access denied… access denied… access denied… access denied… access denied… access denied

        3. hugeus

          « De là à franchir le pas qui dit que la disparition annoncée du seuil inférieur de paiement des CB dans ce pays n’est que le premier menant directement à l’abolition du cash, il n’y-a… qu’un pas. »
          Ce pas est franchi :
          https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CCUQqQIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.franceinfo.fr%2Factu%2Feconomie%2Farticle%2Fbientot-la-fin-du-seuil-minimum-pour-payer-par-carte-bancaire-682433&ei=xSdgVZ7oGIH_Up6fgJgO&usg=AFQjCNGJ4a68_Ptn_dGocQ-hVwDH037zIA&sig2=D2w-knOnN6OzqYKjIMXDqQ

      1. gameover

        Bon, Philippe a intérêt maintenant à faire gaffe à ce qu’il dit… s’il ne veut pas être retiré sine die de la blogroll du petit arbre…

        1. Black Mamba

          WP lit régulièrement le blog du Psy, c’est son espace détente… je l’entends pouffer de rire et de temps en temps :mrgreen: , il me parle de Jésus .

              1. Pheldge

                Ah , c’est ce que tu hurles ? « allez où y’a Jésus » ? bon, si c’est ton truc !
                J’aurais plutôt pensé à un « han ! coran, coran,cor … » 🙂

                Hé, BM, pas de manque de respect de ma part, c’est juste pour raconter une grosse bêtise, OK.

              2. Golum

                Mamzelle, vous avez abusez de G.O.T ?

                Qui êtes vous dans la série ?
                Perso, je suis le nain. C’est lui qui se tape les meilleures !

                1. Black Mamba

                  Je me vois très bien dans le rôle de Cerseï, à la fois machiavélique et méchante, j’adore ce genre de personnage … son homologue masculin plus sournois , Lord Bealish me convient tout aussi bien.

                  1. Jiff

                    C’est plutôt ambigu comme appellation; maintenant, si elle fait vibrer ta carotte, il n’y-a pas de mal à se faire du bien 🙂

            1. Pheldge

              Et moi je préfère la Princesse Alexandra, mais bon « De gustibus non est disputandum » comme dirait le camarade Caton! 🙂

              1. Higgins

                Maudite tablette: lire « et son Tokarev ». Quant à Alexandra, je ne me souviens pas que notre psy préféré ait assimilée un jour son excellente consœur lorraine, j’ai nommé Laurence, avec l’égérie de l’altesse sérénissime. Pour le Gringeot, ça a été fait il y a déjà quelque temps.
                Dommage que le Psy se fasse rare, c’est toujours un plaisir de le lire.

  15. Golum

    Il y a aux USA un type qui avait fait un site internet avec les cv de chaque elu:
    Nom, âge, casseroles, patrimoine, etc…

    Je crois qu’il y a un gros vide à ce niveau en France. Comment voter pour des gens sans savoir exactement qui ils sont ? (Enfants, femmes, drogues utilisées, argent détourné, abus de pouvoir, réseau influence, etc….)

    Alors je lance un appel aux gens compétents !

    « J’exige » un guide politique avec les couleurs, les idéologies, les noms, les casseroles de chaque elu de cette putain de Ripoublique.

    Que cela soit gravé dans le marbre pour l’éternité. Amen.

    1. Hussard Bleu

      Il existe l’ l’Encyclopédie politique française d’Emmanuel Ratier en deux volumes, qui dresse un portrait de ses principaux acteurs (revues, mouvements, partis, idéologies, clubs, loges maçonniques)

  16. Dr Slump

    « Et de deux, le foncier, sur Paris, est géré de main de maître par la Mairie, qui a permis de conserver, dans toute la ville, des biens abordables et en bon état de salubrité générale. »

    Cher H, rassurez-moi, c’est toujours votre ironie ravageuse n’est-ce pas?

    1. Oh pas du tout. D’abord, c’est pas le genre de la maison, et ensuite, qui peut douter que Paris est maintenant bien géré, avec un foncier particulièrement abordable et en bon état ?

        1. Jiff

          Depuis que le précédent maire avait laissé une grosse cagnotte sur les comptes que tout ce beau monde s’est empressé de faire croître et multiplier (ah, on me dit que non et que je confonds avec les bénéfices des banques; tant pis ;-p)

        2. Dr Slump

          Depuis Haussmann, non?

          Je me souviendrai toujours de ma recherche hallucinée d’un appartement dans la magnifique ville de Paris (je verse aussi dans l’ironie). Des placards à balais et des taudis annoncés comme des lieux cosy bien situés, au bout d’un coupe-gorge avec vue sur le mur (pour ceux munis d’une fenêtre).

    1. Calvin

      Pas de « s » ?
      Pourtant,il sont plusieurs, entre ceux qui font des conneries, ceux qui les racontent et ceux qui les soutiennent !
      (Vous aurez reconnu dans l’ordre : les élus, les médias, les votants)

  17. Hussard Bleu

    mais qu’allez vous imaginer, mon cher ?… vous ne me laissez donc le choix qu’entre l’homophobie et la dysorthographie ? méchant Royaumont !!!

  18. Hussard Bleu

    « Je l’imaginais déjà ce malotru nous dire comme on éduquerait deux gros ploucs que le lonicera nitida est le nom latin savant du chèvrefeuille arbustif.  »

    aaah! Linné et Lacquit !!!!

  19. Fll

    J’ai pensé à un truc.

    Si le propriétaire(s) loue(nt) son (ses) bien(s) avec un contrat de location longue durée à une personne habitant, par exemple, à New-York City, et que cette personne sous loue à BnB ? que peuvent faire les chemises brunes parisienne ?

    Parce que le locataire peut bien prêter son bien à qui il veut non ?

    C’est juste une petite réflexion. Par ce que ca peut devenir une petite source de revenue pour celui qui va louer les biens à Paris et les « Prêter » avec une petite commission 😀

    1. Sémaphore

      Une variante est de conclure un bail d’ un an avec l’ honorable Fumiko Daso Samo de Kyoto pour son stage a Paris (apprentissage de la cuisine fait maison au japonais du coin) et de constater, fort marri, que la demoiselle est repartie huit jours après parce que la SDB n’avait pas baignoire et cabine de douche séparées (étriquées sont souvent les lieux de toilettes parisiennes). D’ailleurs, elle a clamé son mécontentement par courrier rempli d’ idéogrammes. En quoi serait ce la faute du Bailleur si son appart est -injustement – délaissé par ses locataires???

      1. Deres

        Là n’est pas le problème. C’est juste que pour une location permanente, le locataire paie la taxe d’habitation annuellement et depuis le début de l’année, pour toute location temporaire, il faut payer la taxe de séjour à la journée. Un même bien est donc soumis à des impôts complètement différents suivant son utilisation déclarée. C’est là que se situe le côté n’importe quoi de la législation française …

        1. Sémaphore

          La martingale, mon procédé, bien au contraire! Pas de taxe de séjour due puisque location initiale d’ un an… 😉

  20. Gerldam

    Je connais bien ce sujet. De nombreux appartements dans le marais sont possédés par des étrangers, italiens par exemple. Depuis qu’ils sont emmerdés comme vous venez de le décrire (en fait, cela a commencé il y un moment déjà), nombre de ces propriétaires vendent leur(s) appart(s) pour acheter ailleurs où les dirigeants sont moins cons. Brillant résultat: moins de touristes, moins de dépenses en France, moins de TVA.

    1. Sémaphore

      Il y a d’ ailleurs un couple de touristes limougeots sans grands moyens qui occuperaient douteusement un appartement d’ une riche famille libanaise sur les quais… Que fait Hidalgo devant cette occupation anormale???

  21. Calvin

    Le pire de cette histoire, c’est que cela ne vas pas booster les hôtels pour autant, et que les touristes (Français ou étrangers) qui venaient à Paris, n’étaient pas forcément le coeur de cible de ces ^premiers.
    De sorte que c’est l’ensemble de l’économie parisienne qui sera sera mise à mal, dans quelques années, le temps que les gens s’ajustent.
    Une relation Perdant-Perdant si typique de nos gentils socialistes.

  22. Deres

    En fait, je pense que le souci avec tout cela est surtout indirect et vient de la complexité kafkaïenne de nos lois et de notre systèmes d’imposition. En effet, tout cela amène à demander aux gens de déclarer l’utilisation exacte de leurs biens, parfois à la journée, car les différentes réponses font l’objet de taxation très différentes avec des bénéficiaires différents d’ailleurs.

    Le problème source est de taxer avec des taxes différentes et des méthodes de calcul différente une résidence principale, une résidence secondaire, une location permanente et une location saisonnière. Ce genre de redondance introduit immédiatement un intérêt marqué à la fausse déclaration car les impôts résultants peuvent être très différents. Les articles montrent d’ailleurs qu’à cause de cela, la Mairie de Paris emploie en permanence 20 personnes pour traquer la fraude rien que sur ce sujet ! ce service spécialisé doit coûter à lui seule 1 million d’euros par an …

    La vraie solutions serait comme d’habitude une flat tax faible sans possibilité d’exemption. Personne n’aurait intérêt à frauder et le service de contrôle deviendrait inutile de lui même … Mais ce genre de réflexion de haut niveau n’atteint pas nos socialistes de gouvernants. Pour eux la solution n’est pas dans la simplification mais toujours dans le flicage des français.

    1. Deres

      En fait, toute cette agitation est directement la suite des décisions parisiennes de début d’année de la hausse de la taxe de séjour et de son extension aux locations saisonnières. Cela introduit donc une différence de taxation entre la location permanente et la location saisonnière qui n’existait pas auparavant et devrait directement augmenter les prix des locations.

      Tout comme le gouvernement, de manière à ne pas créer ou augmenter d’impôts directs trop voyants, Hidalgo augmente les taux de impôts indirects existants et on élargit leur base du calcul. C’est aussi la méthode avec les amendes, le prix du stationnement et la vidéo-verbalisation.

    1. Calvin

      Bah, encore une fois, tout est simple.
      J’ai commencé à faire des commentaires sur ce blog vers 2012.
      Or, Calvin a 5 ans.
      Il en a désormais 8 ans. Mais cela ne bougera plus.
      64 ans ! Mouarf.
      Je serais donc à la retraite selon toi…

      1. Aristarque

        Moi, j’aimerai bien qu’il bouge sur la pratique de la concordance des temps avant d’être définitivement aveugle…

        1. Calvin

          Trop tard, rien ne t’aura été épargné.
          Et puis, faut bien rentabiliser tes paires de lunettes (unitairement pas chères, mais avec le recul…).
          (En fait, la phrase « Calvin a 5 ans » est intemporelle, puisque c’est la créature de Bill Watterson)

        2. Pheldge

          Eh l’ancêtre d’après les règles de grammaire sur les modes, c’est plutôt un conditionnel qui s’impose ( j’épelle : Saint Impôt Zeus ! ) donc ça devrait donner : « Moi, j’aimerai bien qu’il … » la vieillesse est décidément un terrible naufrage ! 🙂

          1. Aristarque

            Et comme je suis chrétien animé de l’amour de mon prochain, même fautif :

            4) une condition. Le futur sert également à exprimer une supposition, celle-ci ayant alors une plus forte probabilité que quand on emploie le conditionnel. Il se couple au présent comme le conditionnel se couple à l’imparfait.

            (tiré de : http://leconjugueur.lefigaro.fr/frfutur_emploi.php)

            En fait, me fondant sur sa précocité, je ne doute pas de l’amélioration du gamin avec la patine du temps en espérant que ce ne soit pas trop long pour avoir le temps de le voir…

            1. pheldge

              Sauf que là ce n’est pas le cas : tu émets un souhait , un voeux désespéré ! alors la « forte probabilité de réalisation … tu repasseras ! A posteriori , avec une mauvaise foi digne de celle du hacker de ZE blog suisse, tu essaye vainement de te rattraper … 🙂

              Si mon canot de sauvetage passe à proximité, la charité chrétienne m’obligera à te donner un violent coup de rame sur le carafon, pour abréger tes souffrances, et cette existence désormais vide de sens . 🙂

        1. Calvin

          Alors haut fonctionnaire !
          Les fonctionnaires partent quasiment tous avant 60 ans, exceptés ceux qui ont une fonction en or : salaire élevé, prise de risque minime, fatigue inexistante et, en prime, petits fours et gros avantages.
          Ceux-là nous coûtent cher longtemps…

          1. Jiff

            « exceptés ceux qui ont une fonction en or »

            Ça n’est pas tout à fait ça, ils prennent leur(s) retraite(s) au même moment que les autres, et ensuite ils occupent très, très souvent des places telle que secrétaire général honoraire de la questure et autres « places honoraires » qui ne sont pas payés mais défrayées; c’est là toute l’astuce (évidemment, le « défraiement », c’est ce que la plupart des gens de la vraie vie appelleraient un salaire confortable…)

            L’autre astuce est intrinsèque à ce type de position, comme les vrais gouverneurs de ce pays sont les colocataires des parasites intestinaux hauts fonctionnaires, ça permet de garder une immense possibilité de nuire à autrui et bien entendu, de s’aider soi-même, la famille et les amis (NB: ces gens-là ont toujours beaucoup d’amis.)

  23. royaumont

    HS : vu sur valeurs actuelles.
    « Un quart des adolescents américains pensent que la France est une dictature ».
    Pas si incultes que ça, les rejetons de l’oncle Sam, finalement.

    1. Aristarque

      Aucune importance. Les 3/4 du quart ne savent pas la situer sur une mappemonde… Alors en connaître le régime politique… 😉

      1. Jiff

        « Alors en connaître le régime politique… »

        Bananier (c’est maintenant), policier (en cours) et totalitaire (déjà bien avancé.)

  24. Val

    Je me demande quand l’état (qui nous aime tant, le miséricordieux , loué soit-il ) va lancer ses sbires sur leboncoin , car , ce troc bien pratique pue le mankagagner à plein nez pour notre état (la paix soit avec lui) et le libéralisme débridé (n’y voyez pas de sous entendu raciste) .

    1. Deres

      Ils n’ont pas réussi à tuer Amazon par la loi donc ils sont en train de l’attaquer via l’inspection du travail, les syndicats et les médias. Quand ils veulent ta tête, tu est mort …

      1. Deres

        cela va probablement mener à la fermeture de dépôt Amazon lors de son départ, ouvert en bénéficiant de moultes subsides publiques, histoire de gaspiller un maximum d’argent du privé et du l’Etat du même coup …

        1. Jiff

          « cela va probablement mener à la fermeture de dépôt Amazon »

          La logique veut qu’Amazon se recentre en Allemagne sur Köln, puisque c’est le plus gros nœud de transit Européen des transporteurs – gain de temps, gain d’argent, gain de paperasse, etc; alors ça m’étonnerait que la branche française ne soit pas autre chose qu’une épine dans les fesses pour la direction.

          Il est remarquable qu’à la vitesse où les entreprises (mêmes moyennes, voire moyenne-petites) se démènent pour déporter toute la valeur ajoutée et les hauts salaires sur d’anciennes ou de nouvelles filiales/établissements/B.E./…, en général Suisses, Irlandaises ou Anglaises, et qu’à la vitesse où les peigne-culs de Bercy font comprendre aux firmes étrangères qu’elles sont personæ non gratæ, en 2017, ça risque bien d’être un peu tristounet question emploi, pour utiliser un doux euphémisme.

      2. Jiff

        « Ils n’ont pas réussi à tuer Amazon par la loi »

        Oui, la réponse du berger à la bergère a d’ailleurs été suffisamment savoureuse pour la citer ici (au cas où certains ne la connaîtraient pas): Amazon n’ayant plus le droit de faire le port gratuit s’est mis à le facturer… 1¢

        Perso, il m’a bien fallu 5 minutes pour nettoyer mon écran sur lequel j’avais carrément craché mon café de rire en voyant ça.

    2. Honorbrachios

      c’est déjà en ligne de mire, ils ne savent pas trop comment le faire cracher mais ils cherchent ..un truc français et qui marche, faut surtout tout faire pour ça foire, sinon c’est pas drôle ! (ne pas oublier comment fonctionne un socialiste : il voit un truc qui marche : il taxe, ça marche toujours ? il interdit, ça ne marche plus ? il subventionne)

  25. calc8

    Allez, une page de PUB : je viens de passer commande de la dernière livraison littéraire du moment : « Petit traité d’anti-écologie à l’usage des lecteurs méchants », d’un certain H16.
    Merci à lui qui me confirme dans mon état de méchant, modeste membre du clan du Mal, pas assez bruyant à mon gout (zizi trop petit sans doute), expert en commentaires négatifs concernant tous les pompeurs de fric et autres sangsues étatiques.

  26. Hussard Bleu

    Voui, mais si vous enlevez l’Air (BnB) les oiseaux vont tomber du ciel… je me demande si les touristes bleges vont revenir à Paris… surtout JC VanDamme…

  27. Kazar

    Pour finir la journée, un petit HS assez rigolo, car de l’argent, pas de problème il y en a :
    « Pouilly-en-Auxois, en Bourgogne, accueille depuis février une soixantaine de réfugiés de la Corne de l’Afrique. Les habitants se montrent hospitaliers, tandis que l’extrême droite dénonce un envahissement »

    Puis plus loin :

    « Les commerçants se frottent les mains car ces messieurs achètent beaucoup et local. «De gros mangeurs de pain», se félicite une boulangère. La gérante du Leader Price estime de son côté que cette clientèle est en train de remonter le chiffre d’affaires de sa supérette. Ils perçoivent chacun 11,45 euros par jour à titre d’allocation temporaire d’attente. »

    Eh oui, ces abrutis de commerçants ne réalisent même pas que cet argent est celui de leurs impôts et surtout, celui que la France emprunte sur les marchés financiers (85,6 milliards d’euros de déficit budgétaire en 2014, une paille), à charge pour ces braves commerçants de payer les intérêts de cette dette.

    Voilà une gestion qu’elle est saine !!!

    Article à lire sur le site du journal suisse Le Temps.

    Sur ce, bonne fin de semaine à toutes et à tous.

  28. christophe

    Bon, on ne peut pas m’accuser de sympathie pour la secrétaire de Monsieur Delanoë, pardon, Anne Hidalgo, la maire de Paris.

    Je veux simplement revenir un peu plus sérieusement sur mon premier commentaire.

    Au niveau du vécu, voyez ?

    J’ai habité quelques appartements dans ce qu’on appelle avec modestie l' »hypercentre » de Paris : 6eme arrondissement.

    Entre louer un appart dans un immeuble, avec des proprios ou d’autres locataires… et louer un appart dans un… hôtel, ce n’est pas du tout la même chose.

    -en terme de sécurité
    -en terme de nuisances
    -plus largement en terme de cohabitation

    Un touriste, quel qu’il soit, n’est pas un habitant, normal, régulier qui se lève pour bosser. Il est en vacances (et tant mieux pour lui).

    Face à un habitant régulier, la règle de la « destruction mutuelle assurée » permet de conserver un équilibre. On peut en outre discuter avec lui, le convaincre de baisser le volume de sa télé, d’éviter de hurler dans la cage d’escalier quand il revient de soirée etc.

    Mais face à un couple d’Italiens, d’Allemands, d’Américains qui passe, un week-end ou 4 jours ?

    D’un côté il y a bien entendu le respect de la propriété privée, sacrée.

    Mais il y a une limite, lorsqu’il s’agit d’une copropriété, un immeuble : si le proprio décide de foutre le feu à son appart, c’est son droit en théorie, mais comme cela va mettre en danger ma propre propriété, alors il n’a plus le droit.

    Donc qu’il veuille louer son appartement à un touriste, son fils, sa belle-mère aucun problème.

    Mais il faut bien prendre en compte les autres occupants : coproprios ou locataires.

    Qui les uns les autres n’ont pas signé pour habiter dans un hôtel.

    1. Pheldge

      Pour illustrer votre propos, je plains sincèrement les occupants d’un immeuble , disons britannique, par exemple, dont l’un des résidents aurait eu l’idée saugrenue de louer via ce système, son appart à des touristes français, dont on sait, quand ils sont à l’étranger qu’ils sont des modèles de courtoisie et de savoir-vivre 🙂 En transposant la situation …

    2. gameover

      Christophe il semble que tu te poses les questions à la manière d’un socialiste.

      Dans une copro il y a un règement de copro et les copropriétaires devraient avoir tout loisir de voter les réglementations qui leur plaisent. Je ne sais pas en france mais aux USA il est possible d’écrire dans le réglement de copro qu’un nouveau propriétaire doit être coopté par une majorité des propriétaires existants. Un réglement de copro peut valoriser la copro ou la dévaloriser, les copropriétaires doivent en être conscients.

      Concernant les dégâts c’est un problème d’assurance.

      Même si le libéralisme ne règle pas tout, il apporte beaucoup plus de souplesse pour règler les problèmes éventuels que la loi.

      1. Mickey Mahousse

        hmm… il est de jurisprudence constante que le règlement de copropriété ne peut interférer sur la jouissance de parties privatives… hormis le cas particulier où la location en meublé touristique viendrait en contradiction avec la « destination » de l’immeuble. Ce serait, par exemple, le cas s’il existait une clause d’habitation « bourgeoise exclusive »… mais il faudrait plaider l’affaire…

        Le système français, basé sur la loi de 1965 modifiée et le décret de 1967 lui

        1. Mickey Mahousse

          …/… aussi modifié est d’une grande rigidité, alors que le système anglo saxon des condos est fondé sur la liberté contractuelle, pour laquelle les gouvernements français éprouvent une si grande animadversion….

          1. Aristarque

            Il y a des réglements de copropriété où le mode d’occupation est très réglementé avec la location meublée de courte ou de longue durée est interdite.
            D’autres sont relativement plus « laxistes »
            Comme le réglement de copropriété pré-existe avant l’acquisition, chaque copropriétéaire est censé s’engager en connaissance de cause quoiqu’il faille qu’il lise ledit réglement, ce qui est (très) loin d’être le cas.

              1. Aristarkke

                Pléonasme assumé car l’idée est de renforcer le fait de l’ existence préalable du regcop a tout autre acte intéressant la copropriété. Doit être publié, pour être légalement opposable a tous, au plus tard le même jour que la première cession d’ un quelconque lot d’ une copropriété. La rhétorique consiste aussi a appuyer (lourdement) une idée. D’ accord, je n’ai aucune chance de faire partie des descendants putatifs de Démosthène ni de paraître avantageusement a l’ Agora ou sur la colline de l’ Aréopage… Tant pis.
                Pstt : ton dernier pseudo fait trop rigolo…

                1. Mickey Mahousse

                  C’était à cause du « Ratier » ci-dessus (j’adore ce tir à l’air comprimé high tech), et, aussi, un petit clin d’oeil à Jacques Perret…

                  A propos de… petite histoire de chasse :

                  L’indigène m’avait prévenu : « Bwana, si tu n’élimines pas ce monstre, il est inutile que je m’occupe de nourrir plus longtemps tes animaux domestiques »… Un ultimatum sans équivoque… car tandis que je tentais, les jours de la semaine, de régler les difficultés d’autres colons, chez moi, en revanche, et au quotidien, la vie sauvage se donnait carrière.

                  L’indigène était travailleuse et dévouée, et il m’arrivait aussi de coucher avec elle, certains soirs… la chair est faible, n’est-ce pas ?

                  Mais pour venir à bout de cette sérieuse affaire, mes armes habituelles n’y suffiraient pas, c’était l’évidence ! je décidai donc de prendre le vieux 4×4 et de descendre chez l’armurier de Mombasa afin de m’équiper plus sérieusement. J’emmenai avec moi l’indigène, qui devait se faire soigner quelques piqûres de tsé-tsé et profiterait ainsi du voyage.

                  Chez l’armurier, on accueillit avec plaisir en ma personne un bon et vieux client. Je cherchai mon bonheur parmi les râteliers divers, où se côtoyaient les A-Square, les Holland, les Winchester, les Ruger, quelques exotiques même, dont une Dumoulin… rien qui me convenait, en fait…

                  Enfin, dans un recoin, je mis la main sur la perle rare. James la sortit avec un geste large et me la tendit avec un clin d’œil : « Exactement ce qu’il te faut, mon vieux : une occasion qui vaut une neuve, c’est un Anglais reparti au pays qui me l’a laissée en dépôt ».

                  En effet, une belle occasion, qualité allemande – qui se voyait au poli de l’acier et au moelleux du fonctionnement – et, pour le même prix, une lunette américaine. « Tope-là, mon ami ! » Je payai mon acquisition, et une boite de « solids » me fut offerte par-dessus le marché….

                  Je remontai dans mon Aberdare chéri, et tandis que je déjeunais en solitaire, je vis soudain par la fenêtre une grande ombre filer au travers de la cour tenant une proie dans la gueule : nom de nom ! même en plein jour…. Cet animal devait périr, ne serait-ce que pour châtier pareille insolence.

                  Si la crainte du jour ne le retenait pas d’agir et de perpétrer ses cruelles dévastations, il était inutile d’attendre la nuit. Je montai dans mon machan qui dominait la cour, chargeai mon arme, et en appuyai le fût contre un des montants. Ne restait plus qu’à attendre…

                  Le soleil me chauffait agréablement, et je rêvassais quiètement, quand un bruit de froissement me tira de la torpeur qui me gagnait : dans le hangar ouvert, derrière les ballots et les emballages déchirés… oui… bien sûr… il était là, aux aguets…

                  Les bruits se firent plus forts, et j’en déduisis qu’il devait se sentir vraiment sûr de lui pour faire autant de vacarme : j’épaulai et balayai le hangar de la lunette collée à l’œil. L’optique, de meilleure qualité qu’il n’y paraissait, me permettait de distinguer des détails invisibles à l’œil nu, d’autant que le contraste de luminosité, entre la cour écrasée de soleil et l’ombre du hangar, ne facilitait pas l’identification certaine.

                  Les emballages se mirent à bouger et soudain… oui, c’était bien lui, ce pelage gris-roux, ce corps fuselé mais puissant, la forte queue. Il sauta souplement au sol, et se déplaça avec prudence, mais… dans ma direction ! Il m’avait peut-être repéré, et de chasseur, je pouvais devenir chassé !!!!

                  Je tentais de le tenir dans ma lunette, mais des obstacles s’interposaient au fur et à mesure de sa progression : je ne pouvais pas tirer… et il approchait…

                  Il s’immobilisa soudain, encore à l’ombre du hangar, mais il était évident qu’il projetait de traverser la cour pour venir jusqu’au pied de mon machan. Sa queue donna les classiques coups horizontaux, signes de la charge prochaine : c’était lui ou moi !

                  Le croisillon s’arrêta sur la tête du monstre, la pression de mon index s’accentua et le coup partit : le recul m’empêcha de voir l’impact, mais le corps terrifiant s’élança dans la cour avant de s’effondrer soudain, et de se tordre au sol dans les derniers soubresauts de la mort. Je tirai une deuxième balle – « celle pour être tout à fait sûr » – mais c’était inutile : voilà un animal qui ne reviendrait plus manger le fourrage de mes bêtes.

                  Cette Diana modèle 26 venait de faire sa première victime, et quand ma femme sortirait de la clinique, le corps de cet énorme rat aurait disparu mais je pourrais lui vanter mon efficacité, moi qui avais mis fin aux déprédations de ce méchant rongeur dans les stocks de compléments alimentaires de nos vieux retraités (nos chevaux, trop âgés maintenant pour être montés, mais qui apprécient toujours la douce vie…).

                    1. Bonsaï

                      Il est vrai que pour parfaire notre culture, vous pourriez nous laissez un nom d’auteur. Et tant pis pour votre modestie, si vous deviez vous-même endosser la paternité du texte !

                    2. Mickey Mahousse

                      Nan, ce n’est pas une traduction : cette fois c’est une sorte de pastiche sorti de ma plume, les faits sont authentiques même si une chasse au rat, ça ne relève pas tout à fait du Big Five… Cela m’avait amusé de lui donner cette fausse coloration africaine…

      2. aristarkke

        GO : En Grance, sauf décision d’AG prise a l’unanimité de TOUTE la copropriété, il n’est pas possible de modifier les modalités d’occupation des parties privatives, définies initiale ment dans le regcop…

        1. gameover

          Oui et heureusement. Et ça part du principe que quelqu’un ne se serait pas engagé s’il avait su…
          … et on devrait appliquer la même chose au niveau des impôts !

          1. Aristarkke

            Théoriquement nous avons des mandataires, rémunérés fort cher surtout vu la qualité du boulot, pour discuter des impôts, etc… Hélas, la plupart ne pensent qu’à ent.ber leurs mandants au lieu de défendre leurs intérêts… Mais comme ils sont souvent réélus quelques crasses qu’ils aient pu commettre, pourquoi changer, n’est ce pas ?

      3. bob razovski

        J’ai fais l’expérience aux USA, via un site qui s’appelle flipkey.

        J’ai pu louer pour une somme très correcte une maison, et jouer à l’américain pendant 2 semaines : un régal.

        Ce qui s’est passé :

        A notre arrivée, le propriétaire nous attendais. On fait le tour de la maison puis, comme l’arrivée était un samedi, on a fait le tour du quartier, et des voisins qui étaient pour la plupart chez eux. Nous avons été présentés aux voisins tous simplement.

        voici Mr machin, si vous avez un souci avec la clim, il est climatiseur, il vous règlera ça. Voici Mr truc, c’est son fils qui s’occupe des piscines du quartier, voici Miss untel, qui gère le comité de surveillance (neighborhood crime watch) du quartier, etc etc…

        Rien de plus simple pour préparer un bon séjour. Et ça s’est, effectivement passé à merveille. Mais pour ça, il faut laisser faire les gens civilisés, ayant un certain sens commun. 😉

        1. Pheldge

          Très content pour vous, Bob ! mais en France, le proprio qui loue , qui peut louer, est regardé jalousement … cépalamèm mentalité, hélas !

          A propos, musicien, j’ai compris, on ne vous a pas amicalement sur nommé « l’Âne » ?

          Le célèbre Bob, dit l’Âne … » 🙂 🙂

    3. Eh bien ça se règle avec un règlement de copro et c’est tout.

      Ce que les gens ne veulent pas voir c’est qu’en faisant intervenir l’état ainsi dans le business qu’Airbnb crée, ils attirent le gros obèse dans l’antre privée, une fois de plus. Qui va se faire bouffer son miel ? Qui va se retrouver à geindre connement dans 2, 3 ou 5 ans lorsque l’Etat aura « régulé » tout ça et que la situation sera catastrophique ? Ceux-là même qui couinouillent sur les méchants touristes qui font du bruit et qui n’ont jamais pensé à adapter leur tambouille entre eux, sans le faire intervenir.

  29. Dimitri

    Cet article est, comme d’habitude, très drôle et plutôt convaincant.

    Il aurait eu encore plus de force s’il n’avait passé sous silence les difficultés, visiblement réelles, que subissent les résidents habituels de ces immeubles.

    Ils font état de nuisance, de dégradation, et aussi de vitalisation de la vie de quartier et du tissu commerçant (puisque qu’effectivement, comme le dit l’auteur, ces locataires vont plutôt au resto que chez le commerçant pour faire leurs courses)

    Il est évidemment dramatique de compter sur l’état pour régler le problème, et un libéral est assez bien placé pour savoir qu’au delà des effets négatifs que l’on perçoit il y a d’autres effets que l’on ne perçoit pas. Il n’y a donc pas QUE les effets négatifs dont tout le monde parle.

    Reste que sans attendre une réponse étatique, on ne peut pas dire non plus aux résidents qu’il n’y a pas de problème.

    Si qq’un peut me donner qq éléments de réponses, j’aurai grand intérêt à les lire… 😉

    1. Nuisances, difficultés qui se règlent dans tous les pays par l’application de base d’un règlement de copropriété.
      Évidemment, en France, c’est la merde parce que… eh bien parce que la Justice est partie faire un tour, parce que justement, tout le monde se retourne vers l’État et préfère la délation plutôt que le dialogue entre gens responsables, qu’on met un putain de communiste au portefeuille du logement à la mairie, etc…

  30. Pheldge

    GO, le règlement de copro ne prévoit pas la location temporaire de ce type. Ce n’est pas pour les problèmes de dégradations qui peuvent être couverts par des assurances, c’est pour les troubles ( répétés éventuellement ) à la tranquillité de la copro et contre lesquels on ne peut pas grand chose, qu’on peut s’interroger. Le phénomène est nouveau, je ne pense pas qu’on ait assez de recul.
    Une chose est certaine: ce n’est certainement pas l’application ad hoc de la taxe d’habitation , ni le racket des proprios pris « en faute » qui répondra à ce genre de question.

    1. gameover

      Pheldge c’est bien pour cela que j’ai parlé des USA et que pour la france j’ai dit que « les copropriétaires devraient pouvoir… » (conditionnel)

      Pour les assurances je parlais des grösses dégradations qu’avaient envisagées Christophe (celui qui mettrait le feu à un appartement par exemple) puisque quand on parle de libéralisme on envisage tout de suite les situations extrêmes… et tout le monde sait bien qu’il ne viendrait pas à l’idée d’un pilote d’Airbus de crasher son avion sur une montagne avec 150 passagers à bord… mais dans un monde libéral si.

      Pour les troubles il semble que ceux qui parlent de cela n’ont jamais utilisé blablacar ou ebay.. etc… et ne se rendent pas compte que les évaluations existent aussi bien pour les clients que pour les fournisseurs et c’est comme cela qu’un marché s’assainit.

      1. Aristarque

        Tu peux mettre une note au locataire ???
        (Jamais essayé AirBnB et ne sais donc pas comment il fonctionne dans le détail).
        Et si le proprio est à perpète et que tout ce qui l’intéresse est que l’appart soit rendu en état convenable, quelque tapage qu’ait pu faire le vacancier ???

        1. gameover

          Oui, pour les reviews car c’est une communauté :

          « All the reviews on Airbnb are written by hosts and travelers from our community, so any review you see is based on a completed stay that a guest had in a host’s listing. »

          « Et si… » : je ne sais pas pour toi mais ce sont des problemes abordés dans les réunions de copro… chez moi du moins…

          1. Aristarkke

            Oui, il y a éventuellement des débats en copropriété sur le comportement de tel ou tel locataire, même comète… Mais il est difficile d’ aller plus loin sauf preuves manifestes, type un lot appréciable de doléances ciblées, précises et… écrites… De plus, si le copro est à perpète les hannetons, il ne vient pas aux AG…
            Et puis réponds -moi,stp sur ton nom de ⛵ manquant car je ne saisis rien à ce sujet… Vieillard chenu quel temps de lucidité me reste t il vraiment? Hâte toi donc!

            1. gameover

              Il est d’usage à chaque fois qu’on dit « je suppute » de rajouter « et on la savait salope » (ça vient d’un film de Jean Yanne je crois)… et vu qu’en réponse tu m’as parlé de « Maria » je t’ai répondu qu’il manquait la fin du nom du bateau qui est le bien-nommé « marie-salope » qui est un bateau qui drague la vase…

  31. christophe

    Le règlement de copropriété est une réponse… un peu élusive car la logique du contrat s’oppose à la logique… de non déclaration fiscale.

    La plupart de ces locations sont au black, bien entendu.

    Il n’est donc pas certain que voter et signer un papier puisse réguler le phénomène… qui n’est pas censé exister officiellement.

    Mais il est clair que cela se finira comme dans les Gated communities aux USA où tout est normé dans le règlement de copropriété, y compris les plus infimes détails.

    On pourrait même imaginer : pas d’enfants (ça fait du bruit), pas de chiens, pas d’occupants trop jeunes (rentrent tard, font la foire), etc.
    😉

  32. pheldge

    D’accord, il faut faire confiance au marché. L’attitude des Britanniques décrite par le parisien Libéral dans son blog,est nettement plus intelligente pour ne pas dire plus adulte !

  33. lxy

    Nous vivons en direct la naissance d’une nouvelle économie appelée par certains « ubérisation » où des producteurs individuels (ou prestataires) disséminés sont mis en relation par l’intermédiaire d’une plateforme Internet.avec des consommateurs individuels(ou clients) eux-mêmes disséminés : Uber, AirBnB, Booking, BlaBlacar, Amazon .D’autres initiatives dans le domaine de l’énergie : Tesla (batteries de grande capacité permettant une production familiale d’électricité solaire ou éolienne).Le gaz de schiste aux Usa n’est pas produit par les « majors » mais par 18000 sociétés indépendantes.. On voit de plus en plus de producteurs livrant en direct les consommateurs. Voir aussi en informatique le succès de technologies « ouvertes libres de droits » qui concurrencent les solutions « propriétaires » (c’est un système informatique « ouvert et libre de tous droits Unix, qui est aujourd’hui le cerveau de tous les smartphones Apple ou Android, Microsoft commence à s’en inquiéter à tel point qu’il offre gratuitement son windows pour des minipc chinois).Un nouveau modèle d’économie totalement à l’opposé de l’idéologie post-communiste de nos apparatchiks qui en sont encore à imaginer des plans étatiques de type soviétique pour stimuler l’innovation dans notre démocratie populaire !!!!????!!!!….

Laisser un commentaire