En France, faire des efforts, c’est mal et ce sera puni

Bien que GDF-Suez ait récemment troqué son nom à rallonge pour celui d’une maladie de gorge d’Engie, le mastodonte français de l’énergie a bien du mal à modifier ses réflexes de vieux monopole parfaitement obtus à toute remise en question, dont la dernière manifestation laisse plus que perplexe.

Tout se passe à Plessis-Pâté, petite commune de 4000 habitants située au sud de Paris, dans l’Essonne. En 1992 (il y a donc plus de vingt ans), le maire d’alors signe un contrat avec le monopole du moment, GDF, pour une fourniture de gaz à l’école communale, dans lequel il s’engage à consommer 334 500 kWh par an.

Les années passent, les normes aussi, et l’envie d’isoler l’école en question gagne naturellement le maire actuel, Sylvain Tanguy. Bonne idée écologique et surtout économique, puisqu’en lieu et place des 300.000 kWh prévus, l’école une fois isolée n’a consommé que 89.856 kWh (trois fois moins). La surprise est donc grande lorsque le maire découvre que l’opérateur gazier facture à la ville 5.985 € de gaz, dont 4.824 € de pénalité, pour n’avoir pas consommé autant que prévu en 2014. Une facture d’un peu plus de 1.000€ transformée en une facture de près de 6.000€ grâce à une pénalité, voilà qui revigorerait les comptes de n’importe quel Enron.

Devant l’absurdité de la demande, le maire a cherché à contacter son fournisseur, normalement puis via le médiateur de l’entreprise, en vain. Le maire avait pourtant non seulement prévenu Engie, ex GDF-Suez, des travaux qui allaient avoir lieu sur l’installation scolaire, sans recevoir la moindre remarque de leur part. En outre, lorsqu’il a cherché dans les archives municipales les traces du fameux contrat, ses recherches n’ayant rien donné, il s’est retourné à nouveau vers Engie pour lui demander la copie qu’ils conservaient par devers eux. Malheureusement, comme le maire l’explique :

« Ce contrat, on ne l’a jamais retrouvé dans nos archives. Nous avons demandé à GDF Suez une copie, mais ils ne nous l’ont pas fournie. »

foutralys

Voilà qui est particulièrement cocasse (et, pour le contribuable, coûteux).

Devant une telle absurdité, on ne peut s’empêcher de poser quelques questions, à commencer par se demander où est passée la nécessaire révision régulière de contrat. Il semble donc que ce soit un contrat signé il y a plus de vingt ans qui pilote cette facturation, et que personne n’ait trouvé nécessaire d’en revoir les termes pendant toute cette période.

À ceci s’ajoute l’autre question, évidente : où est passé le contrat ? Si personne n’en a plus trace, il va devenir délicat pour le fournisseur de prouver qu’il a bien existé en premier lieu et, à plus forte raison, de se baser dessus pour établir une pénalité.

Pénalités qui ont tout de l’arbitraire, ici, et pourront facilement se voir rejetées en justice ; et si elles ne sont pas arbitraires (et donc, contractualisées dans un document lisible par les deux parties), on doit se demander qui a autorisé la signature d’une telle aberration. De loin, un maire qui signe un contrat qui l’engage de façon aussi hallucinante (un gros x5 de pénalité sur une facture, tout de même), sans en prendre la mesure, cela ressemblerait presque à certaines habitudes en matières de prêts bancaires que d’aucuns qualifiaient de toxiques il n’y a encore pas si longtemps…

Quoi qu’il en soit, une impression désagréable surnage de cette histoire dont on espère que la publicité permette une renégociation du contrat dans des termes plus favorables à la mairie, et par ricochet, au contribuable local. Difficile de se séparer de cette idée qu’en France, une fois encore, faire des efforts assez organisés pour réduire ses factures, notamment d’énergie, est particulièrement mal accueilli, et ce d’autant plus qu’on est une collectivité, qu’il s’agit avant tout d’argent des autres, et que le tout a été contractualisé il y a suffisamment de temps pour que ce soit rentré dans les bonnes habitudes, c’est-à-dire le robinet public ouvert en grand.

François BaroinEt cette impression d’une habitude de dépenses sans freins, enkystée comme indispensable voire normale, n’est en rien amoindrie par les récentes déclarations du président de l’Association des Maires de France (AMF), François Baroin, qui a récemment pleurniché auprès du premier ministre et sur les micros de RTL.

« On a une mise en coupe réglée par l’État sans précédent en réalité depuis 40 ou 50 ans. Certes, la situation est difficile, naturellement il faut réduire la dette publique, évidemment chacun doit apporter sa contribution à la réduction des déficits publics mais dans des proportions qui soient acceptables et tenables. Là, elles ne le sont pas. »

Pour le pauvret et d’après les calculs diaboliquement précis et commodes de son association lucrative sans but, il faut prévoir « 25 à 30% d’investissement public en moins d’ici à 2017. C’est 0,6% de croissance, 60.000 à 80.000 emplois dans les bâtiments et travaux publics. », ce qui occulte très habilement que c’est aussi toute une ponction correspondante que le contribuable n’aura pas à supporter, ou une dette supplémentaire à court, moyen, et long terme qu’on ne crée pas sur le dos des générations futures.

Mais voilà, Baroin, il s’en contrefiche, du contribuable, et il n’a rien à cirer des générations futures. Comme Engie qui invente des pénalités pour s’éviter des pertes sur un vieux contrat, il veut son pognon pour ne pas avoir à remettre en question son mode de pensée et de dépenses.

L’ancien ministre qui avait surtout brillé par son absence de talent, de saveur, de couleur et d’odeur, se permet donc de pleurer sur la baisse prévue de dotation de l’État aux collectivités locales, qui devrait s’établir à 3,67 milliards par an jusqu’en 2017, en oubliant que ces 11 milliards d’euros resteront donc dans la poche du contribuable qui pourra, peut-être enfin, commencer à mettre de l’argent de côté pour ses vieux jours, rembourser ses prêts, acheter des biens de consommation dont il a besoin plutôt que financer des sens giratoires luxuriants, des médiathèques baroques et des complexes sportifs à la con dans lesquels il ne met jamais les pieds.

D’autant que, et c’est le plus comique de cette histoire, la Cour des Comptes a, quant à elle, expliqué dans son rapport annuel sur le budget de l’État que ces fameuses collectivités territoriales n’ont justement pas encore été frappées par l’austérité et indique qu’en moyenne, la baisse des dotations a été plus que compensée par d’autres mesures, notamment des transferts de fiscalité.

Les petits moutontribuablesEn réalité, la mésaventure du maire de Plessis-Pâté n’est pas fortuite. En fait, il a clairement contrevenu à un pacte tacite, mal connu mais évident lorsqu’on voit les déclarations lacrymales de Baroin : une collectivité, en France, devra dépenser toujours plus, devra toujours se débrouiller pour fournir le plus de laine aux myriades d’acteurs qui tournent autour, cette laine étant prélevée sur les tendres moutontribuables locaux.

Dès lors, pour ces collectivités françaises, faire des efforts sera puni.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires200

  1. Aristarkke

    Horreur monsieur le bien français H16! Plessis paté est dans le SUD de l’ Ile de France, au delà de la bordure extérieure de la seconde couronne constituée par l’A104!!! Par ici les cendres et la toile de sac en guise d’ habit!!!

      1. Aristarkke

        Lui au moins ne fait pas état d’ un DEA de géographie, je vous l’ accorde…

  2. Le Gnôme

    C’est comme cette centrale solaire qui a du être scindée en 26 sociétés différentes sans les mêmes actionnaires à cause d’une obscure législation lui interdisant de former une seule entité. Il me semble que c’est à Cestas.

    1. Calvin

      Pourquoi faire des efforts alors que ce n’est pas cher ?
      Pourquoi faire des efforts alors que l’argent gratuit de l’épargne est là, tout prêt, à portée de main politique ?
      Pourquoi faire des efforts puisqu’il y a une volonté politique ?
      Le peuple a voté et a choisi des minables depuis 40 à 50 ans. Sans effort.

          1. Pheldge

            La fréquentation assidue d’un vieillard sénile, de surcroît Grec et plombier, finit par laisser des « Thraces » … 🙂

  3. Aristarkke

    Ce « souci » de veiller à ce que vos consommations d’ électricité ne baissent pas en quantité habite aussi EDF même a l’ occasion d’ un contrat de simple particulier… C’est ainsi que ma mère a reçu il y a trois ans un courrier comminatoire d’ EDF l’ incitant à peine poliment mais très fermement à laisser un agent EDF venir inspecter ses installations pour vérifier d’ où pouvait bien venir la baisse moyenne annuelle d’ environ 25% de sa consommation électrique depuis 2009 par rapport à celle des années antérieures (au cours desquelles feu mon père était encore de ce monde)… Bref, elle était suspectée de détourner du courant, ce qui l’a mise dans tous ses états…

    1. Val

      @harry , a la fois quand on sait que le fils de cette dame est un indécrottable libéral-bloggeur on ne peut que comprendre la suspicion des Kamarades d’EDF :mrgreen:

    2. Pheldge

      Dis-moi, ta maman que cékesse que tu nous en parles, c’est bien Lucy , l’australopithèque , la doyenne de l’Humanité ? 🙂 🙂

      1. Gerldam

        Il semblerait, si ma méroire est bonne, qu’on a récemment trouvé un(e) ancêtre plus ancien(ne) encore.

        1. Pheldge

          Oui, c’est vrai, dans sa famille, on a l’habitude de laisser traîner les cadavres un peu partout, tenez, prenez l’actuel représentant de cette abominable lignée de tuyauteurs du Péloponnèse , dont les restes hantent ces commentaires 🙂

          1. royaumont

            Harry vient de Samos, en mer Egée, proche de l’Asie Mineure. C’est une île eolienne…

            1. Théo31

              « C’est une île eolienne… »

              Faux. Samos était une île ionienne. Les îles éoliennes se situent au nord de la SIcile.

  4. pactol

    Baroin a toujours vécu des subsides de l’État c’est-à-dire de nos impôts. Lui annoncer qu’il en aura moins pour assurer sa réélection, c’est sûr que c’est pas très chaton-mignon !!!!
    Et pourtant, il me semblait qu’il était différent des autres.

    1. royaumont

      Fils d’un grand maître du grand orient de France, quasiment fils adoptif de Chirac rallié à Sarkozy, plus jeune député de France en son temps, c’est un pur produit de l’appareil politique.
      Il a réussit le tour de force d’être ministre des DOM-TOM alors qu’il a la phobie de l’avion (son père est mort dans un accident d’avion). En tant que ministre des finances, il était peut-être encore plus incompétent que Moscovici, ce qui n’est pas un mince exploit.

  5. Vilain Mamuth

    « une collectivité, en France, devra dépenser toujours plus »

    Ce bon vieil effet cliquet bien connu des membres de commissions finances.
    Budget déficitaire?? rha zut, faut augmenter les taux.
    Budget bénéficiaire?? Bien, ça fera des noisettes pour la future maison de santé pluridisciplinaire ou !!
    Sinon, on peut aussi baisser les taux??? #momentdesolitude

  6. Pheldge

     » le maire d’alors signe … il se prénommait Omer je suppose, M. le maire d’alors 🙂

  7. Pheldge

    Et comme le chante si bien Mick Jagger « Engie, Engie, when will it lead us from here « 

  8. cretinusalpestris

    Le nombre de contrats, agrémentés de clauses « stupéfiantes », qui s’égarent soudainement devrait faire l’objet d’une étude.

    1. Val

      @cretinusalpestris, oulaaaa n’allez pas leur donner des idées de commission débile

  9. Val

    Je suppose que notre ami H n’a pas choisi la localité au hasard, le nom est croquignolet , tout comme les slogans de la dernière campagne :
    « Le Plessis-Pâté avec vous » PS
    « Le Plessis-Pâté d’abord ! » UMP
    Sincèrement , comment prendre les français au sérieux ? Notre pays est une vaste blague

  10. Golum

    Foutralys ! Très bon.

    Mais à priori il y a souvent, simplement, absence de contrat.
    Assurance maladie par exemple ou même les impôts.

    (si l’on ne signe pas, c’est que nous ne sommes pas consentent. Or la constitution le précise: l’impôt ne peut pas être imposé si il n’est pas libre et juste !)

    Mais quelle est donc notre marge de manœuvre, notre degré de liberté et de choix face à cet État monopolistique ?

    AUCUN

    Les mairies, c’est connu, font tourner les copains:

    – L’immobilier et les terrains.
    – Les artisans locaux
    – L’ensemble des parasites communaux (jardin, école et autres assoces)
    – Et pour finir en profitent pour se faire du lard sur le cochon (retraite dorée !)

    Pendant ce temps le con-citoyen, n’a aucune visibilité des dépenses (il a voté pour). D’ailleurs on le tient à distance avec des lois, des taxes, des trucs compliqués et inutiles que seuls les élus peuvent comprendre (d’où le retrait du latin à l’école pour le con-citoyen)

    Pour nous protéger, nous simplifier la vie, l’Etat à une idée révolutionnaire:
    Rendre pauvre et con l’ensemble de la population Française.

    Nous sommes aujourd’hui arrivé à une telle perfection, que même le hasard n’a plus sa place.

    La France, ce pays d’exception qui supporte le communisme sans rien dire.
    Les Français sont ils complètement lavés du cerveaux, ou aiment ils cela ?

    1. Gerldam

      La réponse à votre dernier questionnement est: les deux.
      premièrement, ils ont subi un lavage de cerveau systématique pendant les 45 dernières années. Deuxièmement, comme ce lavage conduit à leur dire: regardez le foot, pour le reste votre étatmaman s’occupe de tout, ils trouvent cela confortable, tant qu’ils leur reste de quoi acheter leurs six-packs.
      Seulement, le jour où il seront à court de bière because à court de thune, ils commenceront peut-être à se gratter la tête, mais même là, on n’est certain de rien, tant la connerie est infinie, comme disait Einstein.

      1. Golum

        Je constate un comportement minimaliste qui consiste à baisser son niveau de vie volontairement. Les « riches » comme les médecins et autres préfèrent réduire leur activité. Les pauvres préfèrent tirer avantage du système et rester peinard chez eux. Il y a un effet ciseaux parfait !

        La gestion Étatique étant pathétique, je pense que rapidement c’est pas 10 Milliards qu’il va manquer mais 20 ou 30 en fin d’année.

        Les taux vont s’envoler car les « riches » fuient les obligations et veulent du tangible. Le dette va donc s’en prendre un bon coup dans la tronche….

        Vous ajoutez une sortie de l’Angleterre de l’Europe, de la Finlande, de la Grèce (qui est ruinée et ne remboursera pas), une France au tapis (rouge).

        Combien de temps avant que ce peuple ne réagisse ?
        L’impulsion viendra t’ elle du pouvoir pour nous sauver d’eux-même ?
        Voteront ils une loi pour limiter leurs dégâts sur la vie des Français ?

        On est fucked up !

        1. john

          Moi ce que je comprends toujours pas c’est qu’est ce que les allemands viennent foutre dans cette galère..
          Plutot que de proférer des menaces et de taper des poings sur la table, je me retirerais doucement sur la pointe des pieds en chantant les louanges de stipras et podemos tant que ça reste là bas le temps de me retirer en douceur en reprenant mes billes.
          Et ensuite faire comme les anglais : faites vos anneries autant que vous voulez, mais sans moi.

    2. Théo31

      « Assurance maladie par exemple ou même les impôts. »

      Ou la conduite sur les routes de l’Etat. où est le contrat où le conducteur s’engage à bien se comporter au volant ? Un PV est bien une pénalité en plus d’être un racket pour des crimes imaginaires.

      1. Pheldge

        Le conducteur est bourré, défoncé, ce que tu veux, et il fait des conneries et des dégâts. Nous on trinque et on paye. Au bout de cinq ans il revient devant ses électeurs, en disant  » c’est promis, je ne boirais plus … » et il repasse !
        Affligeant, désolant.

  11. pseudodopode

    Je serais un peu plus circonspect dans cette affaire : si GDF retrouve bien le contrat cela signifie quatre choses :

    – c’est cool la mairie n’est pas foutue de conserver un document contractuel officiel (ou alors ça veut dire qu’ils se fournissent en gaz sans contrat, encore plus youpi-yahou !)

    – c’est cool la mairie n’est pas foutue de lire un contrat (mais bon depuis les « emprunts toxiques » ça ne m’étonne plus)

    – c’est cool la mairie n’est pas foutue de respecter ses engagements contractuels (qui s’en étonnera encore ?)

    – c’est cool la mairie n’est pas foutue de renégocier correctement un engagement contractuel

    Bref youpi

  12. Fifou

    un autre happening qui va vous faire rire: l’action de groupe organisée par la Confédération syndicale des familles et sa fédération parisienne (SLC-CSF) contre le bailleur social Paris-Habitat qui a eu l’ignomignie de reclamer aux locataires des charges pour reparer et entretenir les ascenceurs.
    Ca leurs apprendra, ils n’avaient qu’a pas reparer les ascenceurs des HLM…

    1. Aristarque

      C’est pas exactement cela.
      Le différend porte sur la télé-alarme (personne prisonnière en cabine qui a un système d’alerte automatique avec liaison phonique) qui est facturable aux locataires alors que la télé-surveillance (système automatique qui envoie un rapport quotidien de fonctionnement à l’ascensoriste pour statistiques et avertissement de problèmes naissants) ne l’est pas dans les HLM (mais dans le secteur privé, si). Comme les deux systèmes utilisent la même ligne téléphonique et que la télé-alarme est portée par le système de télé-surveillance, des assoces bien intentionnées mènent un combat pour que tout soit considéré comme de la télé-surveillance, donc à charge du bailleur seul.
      De l’art de se faire mousser aux frais des autres, ce qui devient une habitude lourde dans ce pays foutu…

      1. Fifou

        le resultat est le meme, le bailleur (ici l’Etat) etant insolvable, refuser de payer la tele-alarme va faire qu’il n’y en aura pas qui fonctionnent dans les HLM et les utilisateurs vont se rendre compte de ce que ces 10 euros economises vont leur couter dans la vie de tous les jours… m’est avis qu’ils se seront faits avoir par des avocats avides de frais de proces ou des assoces qui font du bruit pour exister

    2. royaumont

      Surtout qu’à Paris, ce sont plutôt des caciques du régime qui bénéficient des logement HLM. Il est donc parfaitement normal, dans la logique d’Etat, que ces réparations soient prises en charge par de l’argent public.

  13. Aristarque

    Je pense que ce type de contrat obligeait GDF à fournir le gaz nécessaire au kwatage prescrit a un prix cadeau, bien sûr, surtout pour GDF, que le Client devait acheter ferme et payer a parité même s’il ne consommait pas tout. Comme syndic, j’ai vu passer ce genre de contrat dans quelques copros mais la durée était beaucoup plus courte, de l’ ordre de trois ou cinq ans. Si ce type de contrat est éventuellement pertinent a court terme face à des évolutions de prix erratiques, il est en revanche anormal et téméraire de s’engager pour vingt ans…

    1. Aristarkke

      Quelqu’un pourrait-il retrouver a quelle époque, GDF a commencé à être mis en concurrence pour la fourniture de gaz ? Je me souviens que cette ouverture a été graduelle en commençant par les industriels et les gros consommateurs. C’est peut-être pour cela que GDF s’est empressée de ratifier moult contrats de cette trempe ?

      1. Calvin

        Ça a débuté vers 1998 (début des directives européennes sur l’ouverture), puis 2000 pour les gros sites, 2003 pour les sites moyens, et, enfin, 1er juillet 2007 pour tous.

        1. Golum

          Remarquez que l’ouverture à la concurrence concernant:

          Le train , le téléphone, le gaz, l’électricité, l’assurance maladie, etc….ne sont possibles qu’en passant (et uniquement) par les tuyaux Étatiques.

          C’est en gros du communisme concurrentiel.

          Mais cela a été très « rigolo » de constater que quasiment toutes les petites et petits vieux se faisaient arnaquer avec ces pseudos contrats de concurrence. Le cout étant forcément plus élevé lorsque l’on loue l’installation en plus du reste.

          Ce pays est parfait !

          Toutefois je pense que même Marx aurait trouvé répugnant cette France d’aujourd’hui. Entre notre ministre tremblotant et son flan mou président, « même » l’idéologie communiste est souillée.

          Alors parler de libéralisme et de capitalisme en France, ça devient de la foutaise. C’est pas nos Ripoublicains qui vont y changer qq chose…..

          Quant à Mémélanchon, arlette et ses copains, qu’ils aillent chez les Grecques.

  14. Christophe

    Et dire que Baroin était présenté comme un espoir de la « droite ».

    Sa proximité avec Chirac aurait dû nous alerter…

    Un petit marquis socialiste étatiste.

    Enfin ne boudons pas notre plaisir. Les voir ainsi geindre, pleurer devant le robinet à pognon qui se ferme… c’est du bonheur en barre.

  15. Kazar

    « complexes sportifs à la con dans lesquels il ne met jamais les pieds. »

    Un peu comme le « boulodrome » chauffé de la commune du Pontet qui a 50 millions d’euros de dettes pour 17.000 habitants ?

    Commune dont le maire FN vient d’être réélu au premier tour avec 60 % après invalidation des dernières municipales.

    1. royaumont

      L’Etat va punir ces mal-votants ! On va caser sur la commune une usine d’incinération de déchets toxiques ou pire, un camp de transit pour clandestins (pardon, migrants).

      1. MadeInCH

        L’usine d’incinération va créer des emplois.
        La commune pourra se faire des couilles en or en demandant dédommagemetn pour la polluition engendrée. Même dans un système assez pourri, il y aura suffisament de « droit » pour dénoncer la pollultion si usine pas aux normes.
        .
        Le centre de transit/accueil des illégaux/clando/migrtants/immigrants va renforcer le vote « protestataire ».
        .
        Comme quoi, les effets secondairtes sont parfois bien opposés auf effets primaires espérés.

  16. Aristophanedecarotte

    Pourquoi croyez vous que le prix de l’eau augmente? parce que les gens en consomment moins pardi ! Et quiqui dit qu’il faut se laver les mains entre les gouttes? Ben ceussent qui augmentent l’eau pardi !………..les mêmes qui veulent recenser les puits domestiques pour y poser des compteurs. l’eau est à eux! capito ?bande de voleurs ! même l’eau qui tombe du ciel est à eux ! vous entendez vils récupérateurs d’eau !
    bon d’accord pour le moment tout cela est frileux mais attendez…

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/mise-en-oeuvre-taxe-pluviale-21621.php4

    1. douar

      On paie déjà une taxe supplémentaire forfaitaire si on a un puits et que l’on a le tout à l’égout pour tenir compte de l’assainissement.
      Admettons.
      Par contre, dans ma commune, nous devrions logiquement séparer les eaux usées des eaux pluviales en dédoublant les réseaux, mais vu qu’il n’y a plus de sous dans les caisses, ça risque d’attendre quelques années.
      Où l’on voit que dès que les trucs rigolos écolo compatibles touchent de près le portemonnaie de l’électeur, l’ordre des priorités change.
      Étonnant non?

      1. Pheldge

        Vous êtes de gros dégoutants ! cépabien et cépaécolodévelopemanduarbbe non plus ! Nous les ultra-marins , grâce à vos impôts, et à l’Europe, on a DEUX réseaux distincts : « enne cé lo tiyaud’lo, laut’, cé lo tiyyau la merde » … cépakompliké pourtant ! rahhhh … 🙂 🙂

        1. john

          Je pense aussi qu’il y a pas mal de Maires de France qui sont plein de bon sens.
          Et quand ils ont vu la norme arriver, ils se sont surtout dépechés de ne rien faire, en se disant que ce qui n’est pas dépensé aujourd’hui pourra de toute façon toujours l’être demain, surtout vu l’utilité du truc pour les petites communes.

      2. Aristophanedecarotte

        ah dans la mienne on a balancé des fumigenes dans les égouts pour savoir qui était les malins qui branchaient leurs gouttieres sur le tout à l’égout..mais bizarrement zont oublié de le faire à certains endroits..la fumée aurait risqué de sortir par les grilles de certains caniveaux……..:))

    2. Golum

      Pour moi je paye 1/3 d’eau, 1/3 pour l’Etat et ma dépollution, 1/3 pour les syndicats. Je crois que c’est évident:
      COMMUNISME is so obvious that you don’t believe it !

      1. Calvin

        Tu es même en dessous de la réalité.
        Pour un service quelconque, grâce aux communistes, tu payes :
        1/3 le service proprement dit,
        1/3 en taxes d’Etat,
        1/3 en subventions syndicales,
        1/3 en financement occulte des partis politiques.
        C’est le parfait dosage français.
        Foi de César !

        1. Golum

          4 fucking / 3, moui, c’est peut être ainsi finalement. Nos ENA ne connaissent pas trop les opérations compliquées, ils préfèrent les phrases alambiquées. (Si possible en latin ou en Français inversé)

  17. Othello

    J’ai bien vu les deux liens… Je m’étonnais juste qu »au-delà de CP vous n’ayez pas réagi vous-même sur ce sujet Big Brotherien en diable…
    La concomitance de cette annonce et de l’aveu par nos forces de police que l’origine des drogues cannabiques consommées en France était de plus en plus locale, ce qui leur pose problème car ils se sont organisés pour lutter contre le cannabis importé m’interpelle, par exemple.

    1. Othello

      Et au fait, le nom trouvé pour l’équivalent gazier de Linky, « Gazpart » m’espante, comme on dit chez moi. Proustien en diable comme n’aurait pas dit Gide 🙂

      1. Aristarque

        Tant pis pour les commentaires ultérieurs de Pheldge mais je vais radoter encore un coup!
        Faut passer aux deux billets quotidiens et en 7/7 ! Et trois si cela ne suffit pas!
        A quoi servent tous les bébés communistes que vous avouâtes un jour tenir prisonniers dans votre ???

        1. Pheldge

          Ah là, Papy, il faut prendre des mesures draconiennes : tu supprimes l’exta et les « petites pilules bleues magiques » ! 🙂

          1. Calvin

            Hum… Comment dire…
            Les petites pilules bleues… On lui a volé sa précieuse réserve, ce week-end, quand je suis retourné dans le sud…

  18. Galuel

    Dans la même veine et la même idée que cet excellent post h16, tu pourrais étendre la même réflexion un poil plus haut à propos de la Constitution, ce fameux contrat, réalisé en 1958, dont on se demande bien quelles sont les modalités de révisions régulières ?!

    Notamment étant donné que l’homme vit 80 ans en moyenne, comment un contrat rédigé en 1958 pourrait-il bien avoir encore cours en 2015, soit 57 ans plus tard, soit alors qu’il ne reste environ que (80-57)/80 = 28,75% des vivants de l’époque ? C’est censé être quand la révision d’un contrat ?

    1. Calvin

      Quel mauvais esprit !
      La révision du contrat de 1958 était tous les sept ans, et cela a été amélioré.
      Désormais, tous les 5 ans, on choisit le type qui interprète la constitution selon la volonté (!!) du peuple.

      1. Et puis bon, il y a des pays qui n’ont pas changé de constitution depuis des siècles et ne s’en portent pas si mal.

        1. Aristarque

          Il y en a même qui n’en ont pas, du moins officiellement comme telle, comme la G Bretagne…

          1. Calvin

            Ni constitution, ni code civil.
            C’est dire le pays d’arriérés profonds que cela doit être.
            Blague à part, cela n’a pas empêché le RU de devenir l’homme malade de l’Europe dans les années 70, mais non plus d’empêcher sa résurrection économique.

  19. Augustine C.

    « ces 11 milliards d’euros resteront donc dans la poche du contribuable qui pourra, peut-être enfin, commencer à mettre de l’argent de côté pour ses vieux jours »

    … si ce n’est que ces 11 milliards que ne touchent plus les collectivités ne se retrouvent pas non plus dans les poches des contribuables, dont les prélèvements n’ont pas baissés. 😉

    1. gameover

      « … si ce n’est que ces 11 milliards que ne touchent plus les collectivités ne se retrouvent pas non plus dans les poches des contribuables, dont les prélèvements n’ont pas baissés. »

      +1…
      Chaque entité conserve ces rentrées d’argent et reporte sur une autre entité les dépenses en créant une nouvelle entité si besoin. L’état reporte sur les collectivités locales… et les mairies reportent sur la communauté de communes qui elle, crée une nouvelle taxe.

  20. Christophe

    Ouf ! Nous avons échappé au pire (de l’ultra turbo libéralisme de la mort qui tue). Valls ne touchera pas au contrat de travail.
    *************
    Le gouvernement a exclu toute réforme du contrat de travail pour faciliter l’embauche dans les petites entreprises, a déclaré le patron de la CFDT Laurent Berger, au terme d’un entretien avec le premier ministre, Manuel Valls, à Matignon, ce jour.

    « Il ne sera pas touché au contrat de travail », s’est félicité devant la presse le leader syndical, premier à être reçu par le premier ministre, qui s’est lancé aujourd’hui dans un marathon de consultations avec les partenaires sociaux. « C’est une satisfaction », a commenté Laurent Berger, qui a néanmoins admis ne pas avoir beaucoup de visibilité sur le contenu du plan qui sera présenté le 9 juin l’Elysée pour doper les recrutements dans les petites entreprises. « C’est assez flou »,
    *************
    Au moins Berger a encore 2 neurones : « c’est assez flou ». Superbe litote !
    😉

    1. Golum

      Depuis que les soces sont au pouvoir (UMPS inclus), les dégâts sont considérables sur l’idéologie et la vie des Français.

      La valeur travail a été détruite.
      La propriété à été détruite.
      La liberté a été détruite.
      L’argent a été détruit (et bien comme il faut)
      L’autorité de la loi a été détruite
      La crédibilité politique a été détruite.
      La sécurité a été détruite.

      Reconstruire un pays ruiné est très compliqué, mais reconstruire un pays avec une telle idéologie est IMPOSSIBLE !!!!

    2. Val

      @Christophe , à la fois le truc ressemblait à un gros gag des le départ je cite BFM de mémoire : « le gouvernement consulte les partenaires sociaux pour améliorer l’embauche dans les entreprises » je me demande comment les journalistes arrivent encore à faire leur métier sans se tordre de rire .

      1. royaumont

        Et ceux qui décident d’embaucher et qui assument derrière, il est prévu de demander leur avis ?
        Nan, je plaisante.

        1. Val

          @royaumont , ne feriez vous pas référence aux sali***auds de patrons qui malgré toutes les aides qu’on leur a donné refusent de jouer le jeu et n’embauchent pas rien que pour embêter le monde ? 😉 J’ai bien peur que cette rencontre ne soit pas prévue …

  21. Adrien

    J’habite une commune qui est intégrée à une métropole depuis le 1er janvier dernier.

    La métropole assure en lieu et place de la commune un certain nombre de compétences supplémentaires depuis cette date. Pour le budget 2015, elle augmente la part de ses impôts locaux : taxe d’habitation, CFE, CVAE, et d’autres encore sans doute. C’est pénible, mais ça peut se comprendre, puisqu’elle a des dépenses supplémentaires, du fait de son périmètre plus large.

    La commune a, logiquement, moins de compétences à assurer. Pour le budget 2015, elle se félicite de ne pas avoir augmenté les impôts locaux, mais prévient que pour les années à venir, du fait de simulations tout ça, ce sera difficile à tenir, et qu’il faudra envisager des hausses. Lors d’une réunion publique, j’ai posé la question de savoir pourquoi, à compétences communales restreintes, il fallait augmenter les prélèvements locaux. On ne m’a pas répondu clairement, on a juste expliqué vaguement que l’État faisait de la méchante austérité et qu’il n’y avait pas d’autre solution que de faire « participer » un peu plus les habitants, « à regret » bien évidemment.

    Aucune réflexion sur une éventuelle baisse de dépense d’argent public n’est possible dans ce pays.

    1. … Oh ben ça alors, il y a bien eu fraude apparemment. Voilà qui surprendra tout le monde.

    2. Calvin

      Moi j’attends que l’administration pénitentiaire porte plainte contre Sylvie Andrieux qui, depuis sa condamnation en appel à de la prison ferme, ne s’est pas encore présentée à la prison, préférant rester entre mafieux au sein même de l’assemblée nationale.

        1. Kazar

          Et le fils Fabius ?
          Et l’élue verte du XIII, adjointe au Maire, Florence Lamblin, avec son affaire d’argent liquide et de blanchiment ?
          Et…etc, etc.

    3. Val

      @Harry , je serais curieuse de connaître le pourcentage de députés atteints par la maladie dite « de Thévenoud » et également ce qui lui a valu d’être dénoncé (car les dossiers « sensibles » -politiques-médias-celebs- sont traités à part et généralement laissés en paix)

      1. Calvin

        Pour les députés, grosso-modo, on a :
        1/3 qui payent eux mêmes leurs impôts,
        1/3 qui ont une phobie,
        1/3 qui sous-traitent par leurs attachés parlementaires
        1/3 qui ne sont pas déclarés au fisc.
        Et, bien sûr, les 3/4 ont des revenus occultes et off-shore, donc non déclarables.

        1. Val

          @Honorbrachios & Calvin Merci pour les réponses , et une idée pour laquelle notre Thevenoud a été lâché en rase campagne faire des pâtés à Plessis .

          1. Calvin

            Mes % étaient une blague, mais au moment de l’affaire Thévenoud, l’assemblée Nationale avait pointé une trentaine de cas identiques.
            La plupart ont dû régulariser depuis.
            Évidemment, pour ce qui est des commissions cachées… silence radio.

  22. hop hup

    Le Général Devis Favier, Directeur général de la Gendarmerie nationale, souhaite que les forces de l’ordre puissent obtenir le brouillage des réseaux sociaux et le droit d’intercepter les SMS, lors de manifestations qui dégénèrent. « L’idée peut choquer », convient-il.

    http://www.numerama.com/magazine/33266-la-gendarmerie-veut-brouiller-les-reseaux-sociaux-dans-les-zad-et-les-manifs.html

    la gendarmerie veut rajouté une couche de flicage de l’internet

    1. Calvin

      Brouiller tout azimut et fliquer, ce n’est pas du tout pareil.
      Je n’ai pas d’avis sur la question mais autant lutter contre le terrorisme en fliquer tous les citoyens est une ineptie, autant là, c’est un moyen ciblé précis, comme couper le courant ou couper des voies de communication.

      1. Flash

        Oui, l’interception de SMS émanant de portables sis dans la ZAD me paraît justifié en cas d’émeutes. Ce n’est pas du flicage de la population, c’est une mesure ciblée.

        Toutefois, pour le brouillage des réseaux sociaux, c’est techniquement possible? Si ça ne l’est pas, ça va très rapidement limiter l’intérêt d’une telle mesure…

        1. Deres

          Décidément, ils veulent absolument mettre tout de suite en place tous les outils nécessaires à la République Démocratique Française … En 2017, Marine, après sa victoire n’aura même plus besoin de la majorité au Parlement pour faire passer des lois dites d’extrême droite, toutes les lois nécessaires existants déjà …

          1. Flash

            Parmi les mesures de flicage, celle-ci n’est pas la plus choquante, loin de là.

            Le projet de fliquer les chômeurs, ça avait une autre allure.

            Les boîtes noires recueillant les méta-données, c’est du vrai flicage pur et dur.

            Passer le racisme et l’antisémitisme dans le droit pénal commun, ça a la bonne odeur du délit d’opinion. Dire « je pense qu’il y a trop d’arabes en France », phrase peu nuancée il est vrai, assurera demain une bonne GAV et une comparution immédiate.

            Les « cyber-patrouilles » pour repérer les méchants sur le net, ça c’est du flicage authentique.

            Ce flicage a un motif politique, idéologique au nom de « risques » évalués on ne sait comment.

            Par contre, permettre aux forces de l’ordre de faire face à une émeute (pas un risque d’émeute, une vraie bonne grosse émeute) en leur permettant de prendre connaissance des manoeuvres « ennemies », c’est du maintien de l’ordre. Ca ou brouiller les communications, ça me paraît plutôt logique dans le cadre d’une émeute ou d’une fusillade.

            1. Deres

              Sauf que tu donnes ce pouvoir en dehors du contre-pouvoir indépendant (déjà tout théorique) du juge. Donc indirectement, tu autorises le ministre de tutelle donc le gouvernement de bloquer les communications sur zone ou individuelles à volonté. C’est cela le problème.

              Le point dur récurrent que l’on constate est surtout que les politiques veulent se passer de l’étape justice qui est en fait le garde-fou de leurs débordements. La police est aux ordres donc lui donner trop de pouvoir est dangereux. Déjà, les patrouilles militaires systématiques dans le pays, c’est très limite même si cela ne choque plus personne. En effet, les militaires ne répondent pas de la justice civile.

              1. Flash

                Une action en justice a posteriori me semble toujours possible et me paraît préférable pour des mesures mises en oeuvre dans le cadre d’émeutes.

                Pour le reste, oui, le passage par le juge me semble indispensable. Les écoutes judiciaires, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme mais pas uniquement, devraient nécessairement passer par un contrôle d’opportunité, de légalité et de proportionnalité par un juge indépendant. Idem pour ce qui est interception de données etc. Mais là, on est dans le préventif, on peut prendre le temps de suivre les procédures.

                En cas d’urgence véritable, notamment tout ce qui est fusillade, prise d’otages ou que sais-je encore, brouiller ou surveiller les communications me paraît essentiel.

                Je ne mets pas sur le même plan une attaque réelle et un « risque » évalué à la louche par un Gouvernement débile. Je trouve intolérable de limiter nos libertés au nom d’un « risque » quelconque. Je peux le tolérer en cas d’émeutes ou de fusillades si je suis dans la zone d’affrontement et que cette limitation se borne à ladite zone.

                1. Deres

                  Je ne vois pas pourquoi en cas de fusillade ou de prise d’otage, tu ne pourrais pas passer un coup de fil à un juge pour avoir un avis favorable d’utilisation de ces pouvoirs d’exception. On peut très bien avoir des contre-pouvoirs sans pour autant y passer des semaines. Au moins avoir une demande écrite par utilisation de ce pouvoir et une autorisation écrite ne me semble pas vraiment limiter l’action des policiers. Les forces de l’ordre ne donne pas l’assaut dans la minute généralement …

                  C’est encore un renversement de la causalité pour satisfaire leurs objectifs. Si le recours au juge prend actuellement trop de temps, la logique ne doit pas être de supprimer l’intervention de la justice mais de la rendre plus rapide … C’est juste un faux argument construit pour contourner le contre-pouvoir qu’est la justice. Il ne faut pas se laisser berner par ces faux raisonnements.

            2. MadeInCH

              Sauf qu’il ne s’agit pas d’intercepter, mais de brouiller.
              C’et facile à faire: Un émetteur qui sature les bandes passantes utilisées pour la GSM, 3G, 4G, et autre.
              Tu ne peux pas lire les communications de « ceux-den-face », mais tu les coupes!

          2. Kazar

            Le problème avec Marine, c’est que le FN ne propose justement plus rien d’extrême en quoi que ce soit !!!
            MMLP a voté contre la loi renseignement (ça c’est un bon point), les positions contre l’islam sont modérées pour ne pas dire molles, et je ne vois qui pourrait encore soutenir qu’il faut encourager l’immigration subsaharienne…
            Donc quelles lois « d’extrême droite » ?
            Un référendum permettant aux Français de choisir entre l’instauration de la perpétuité réelle et le rétablissement de la peine de mort pour certains crimes ? Mais si c’est le peuple qui décide, est-ce si extrême ?

            1. Honorbrachios

              oui, le problème ne viendra pas de Marine, mais plutôt de Valls (ou équivalent) associé à des Islamistes

  23. Pheldge

    c’est vrai qu’un message ou un Twitt un peu excité peut désormais mettre le feu à une manif bien plus efficacement qu’un agitateur avec porte voix !

    1. Pheldge

      Elle devrait déposer son nom comme « marque détestée » : je vois bien comme slogan ; Le Plessis Paté, marque honnie … 🙂

  24. Marco33

    Je n’ai pas lu tous les commentaires, mais c’est aussi cette magnifique boîte, gérée de main de maître et qui c’est retrouvé avec 9 milliards de pertes en 2014 et c’est AUSSI permis de verser à son actionnaire, 1 milliards de dividendes…
    Quel salaud d’actionnaire ultra-turbo-libéral….ah….euh…mais son actionnaire c’est l’Etat gouverné par le camp du Bien…..

    1. Aristarkke

      C’est donc pas pareil. Ce qui vaut pour la finance honnie n’a aucune importance avec cet actionnaire…

      1. Deres

        C’est juste une tonte de moutontribuable indirect comme l’adore nos hommes politique. la seule raison qu’ils aient accepté la privatisation de ces entités est que cela permettait encore mieux les dérivations sur les tuyaux des flouze.

  25. Boivin

    Il faut quand meme rappeller les maires a leurs responsabilites : il signe un contrat honnete : prix reduit pour la ville contre engagement de consommation pour le fournisseur.
    Puis le maire decide de changer les regles du jeu : isolation thermique = baisse de conso, mais SANS renegocier le contrat de fourniture. C est presque une tentative d’escroquerie, il y a des regles et il faut les respecter.
    C’est la que se trouve l’erreur ! Il aurait fallu changer le contrat a ce moment.
    Sans parler de la gestion des archives/contrat qui a l’air deplorable.

    Signe : Un ex-gestionnaire Energie (sans aucun lien avec un fournisseur quelconque, histoire de decevoir les irreductibles des complots)

    1. « Puis le maire decide de changer les regles du jeu »
      20 ans après.
      Alors que les règles légales ont changé, le maire a changé et que le contrat est introuvable. Lisez les articles en lien, cela vous évitera d’écrire « SANS renegocier le contrat de fourniture » alors que pour le coup, il a pris contact (ou tenté de prendre contact) avec Engie.

      « la gestion des archives/contrat qui a l’air deplorable. »
      Chez Engie aussi.

      Bref. A minima : torts partagés.

      1. Calvin

        +1
        Gestion soviétique chez Engie.
        Gestion soviétique dans les mairies.
        Le client, chez eux, ça n’existe pas.

        1. Caton

          C’est encore mieux pour la sécurité sociale : c’est, officiellement, un assujettissement.

    2. Honorbrachios

      au début je croyais que ce comment était humoristique ! mais non il y crois vraiment … »contrat honnête », « tentative d’escroquerie », non mais, on peut pas mettre un gros facepalm devant un telle crétinerie qui laisse sans voix …

      1. voleurdufeu

        @ honorbrachios,
        Eh oui, je suis d’accord avec Boivin, ce contrat était probablement honnête. Ce type de clause, dite ´take or pay ´ est fréquent en matière de grands contrats gaziers, du type de ceux que signent les distributeurs, tels GDF, avec leurs fournisseurs étrangers, et parfois avec leurs gros clients industriels. Cela tient à la nature de l’objet du contrat, car le gaz ne se stocke pas, ou difficilement, en très grandes quantités. Mais il existe généralement des clauses de dénonciation, ou de renégociation du prix.
        Il est cependant très rare, à ma connaissance, de trouver ce genre de clause dans un contrat avec un petit consommateur, car ici, la loi des grands nombres protège suffisamment le distributeur.
        Soyons donc cohérents: un contrat conclu sans fraude doit être appliqué. Pacta sunt servanda! Pareil pour les soi-disant emprunts toxiqiues, où les débiteurs (pauvres petites communes exploitées par les méchants banquiers!, air connu). En fait, le débiteur est souvent de mauvaise foi (je ne sais pas si c’est le cas ici, ça semble plutôt de la négligence ordinaire). C’est face je gagne, pile je te fais un procès en abus de faiblesse…
        Mais de quoi se plaint ce maire? Si le créancier n’a pas de contrat opposable, il n’y a aucune base pour une pénalité, donc aucune raison de payer. Mais ça fait tellement du bien de se poser en victime, et de montrer que l’on veille au grain du pigeon contribuable/ électeur.
        Au fait, j’imagine que le maire aura à coeur de diminuer le montant budgété de consommation de gaz pour le prochain exercice, et de répercuter l’économie au contribuable?
        Non? Ah bah, j’aurais cru…

        1. gameover

          +1
          Je n’avais pas vu l’intervention de Boivin.
          J’ai mis un commentaire plus bas qui recadre un peu.
          J’y apporterai d’autres éléments dans la soirée.

        2. Honorbrachios

          Ok pour le respect des contrats, mais 25ans…sans renégociation?! et d’ailleurs présenter de contrat donc oui arnaque il y a mais du coté du prestataire

          1. voleurdufeu

            @ honorbrachios
            Distinguons si vous voulez bien : un contrat d’une durée initiale de 25 ans, sans renégociation ni dénonciation possible, sans être illégal, serait chose très étonnante…mais pourquoi donc le maire l’aurait -il signé, sauf incompétence absolue?
            Mais si le contrat, disons de durée annuelle tacitement reconductible, ou à durée indéterminée, comme c’est l’usage, n’est pas dénoncé pendant 25 ans, à qui la faute? Faut-il protéger les débiteurs contre l’absence d’exercice optimal de leurs droits contractuels? Là est la seule vraie question, et je suis un peu surpris de la position de notre hôte.
            Vous ne voulez pas de l’Etat-maman? Fort bien. Mais voulez-vous de la banque grande soeur ou du fournisseur grand frère? Si c’est le cas, vous ne tarderez pas à retourner voir maman…qu’elle est pas gentille avec moi, grande soeur…qu’y fait rien qu’à me prendre mes bonbons, grand frère…

              1. Black Mamba

                Hé oui, la maman sait comment gérer les conflits … Elle punit tout le monde comme ça on est tous sur un pied d’égalité …

  26. Deres

    Je note qu’ils sont en train de détruire les cadenas du Pont des Arts pour les remplacer définitivement par des « œuvres » sélectionnées par eux-même. C’est bien l’apogée de l’esprit collectiviste. Détruire un forme de liberté individuelle menant à une oeuvre symbolique, certes naïve, mais très forte au profit d’un art institutionnel pauvre de sens et plein de favoritisme. Dans de nombreuses villes, les autorités, ravit de ce phénomène le favorise en mettant des balustrades et des lampadaires renforcés et pleins d’emplacements. En France, on détruit de tels preuves de la créativité individuelle. Même l’amour a besoin des autorisations officielles des mignons de la mairie …

    1. Calvin

      Les ponts où étaient attachés ces cadenas n’étaient pas vandalisés.
      Je me demande s’il en ira de même, une fois des horreurs accrochées…

      1. Deres

        Les œuvres individuelles honnies sont vandalisés par les collectivistes mais ceux-ci surveilleront comme la prunelle de leurs yeux avec les forces de l’ordre payés par nos impôts les œuvres des copains.

      1. Kazar

        Avec ses oreilles de choux et sa cervelle de citrouille, « mignon’ est sa seule possibilité…

    2. Roi Heenok

      Le pont des arts est devenu une abomination. D’ailleurs certaines grilles ont été endommagées par le poids.
      Empêcher ces cadenas est similaire à l’interdiction de tager.
      J’imagine que lorsque les touristes chinois gravent leurs noms dans les grandes pyramides, c’est de l’ultra turbo libéralisme aussi ? A Madame, on restreint l’expression !

      Je conviens que la municipalité a des choix étranges en matière d’ « oeuvres », par exemple un certain jouet pour producteur de maïs. Mais cela est dû à la mainmise des attachés culturels et autre bizarreries de notre beau pays.

  27. Christophe

    La boucle est bouclée.

    Le gouvernement donne ordre à EDF de racheter Areva.
    EDF obtient alors, comme par magie… une hausse substantielle de ses tarifs !

    Bref, c’est le veau de base français qui va financer et couvrir les magouilles à Areva, et les délires constructivistes d’une bande de sociopathes, pardon du gouvernement.

    http://tinyurl.com/nbtazap

    De la belle ouvrage. Un enfumage parfait.

    1. Aristarkke

      Vous doutiez vraiment a propos de qui allait raquer ou n’est -ce qu’un effet rhétorique??? 😉

  28. hop hup

    En réaction à la liste noire établie par le Kremlin, qui interdit le sol russe à des personnalités européennes, dont Bruno Le Roux, Claude Bartolone a indiqué que le président du groupe socialiste à l’Assemblée fera partie d’une délégation française en voyage à Moscou, en juin. Et que le déplacement serait annulé si l’entrée en Russie lui était refusée.

    rififi de la classe politique a propos de la liste noire de moscou

    1. Caton

      La même classe jacassante qui était favorable à une liste de personnalités russes interdites de visa européen? Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre.

    2. Deres

      Le kendumal n’a pas le droit d’utiliser les mêmes méthodes que le kendubien ! ce n’est pas gentil ! Les méchants sont censés tendre l’autre joue ! Ils vont se plaindre à la maîtresse.

        1. Pheldge

          En Russie, ils ont encore des serfs, non ? il faut en faire pour nos socialos, des serfs à bobos

  29. gameover

    Un gros doute sur la pertinence de cet article.

    Il m’a dit, on m’a dit : il y a un contrat ou il n’y en a pas. Il n’est même pas nécessaire d’aller devant un tribunal.

    « Nous avons demandé à GDF Suez une copie, mais ils ne nous l’ont pas fournie. »

    Habituellement, pour les opérations de recherche les banques se donnent jusqu’à 2 mois pour fournir la copie d’un document papier ancien (chèque par exemple).

    C’est sûr que si la mairie a demandé la copie il y a 2 semaines, GDF ne l’a pas encore fournie. Il semble que le médiateur n’a pas encore répondu. Tout au plus on peut se demander si cette condition est suspensive du paiement, ce qui serait logique en attendant le résultat. Mais de là à alerter les medias pour pourfendre le méchant turbocapitaliste il ne faut pas éxagérer.

    Si au bout d’une mise en demeure il s’avère qu’il n’y a pas de contrat le problème est réglé.

    S’il y a un contrat, il suffira simplement de s’y référer pour savoir s’il y a une indemnité de rupture, une facturation mini, un préavis de rupture, une reconduction automatique, une indexation etc…… Il y a plein de raisons qui peuvent justifier ces indemnités ou préavis et ce suivant les équipements spécifiques. Le fait que le contrat ait 23 ans n’a rien à voir.
    ____________________
    Sinon j’ai fait une recherche rapide. Pour le groupe solaire de 2300m2 la mairie a fait des travaux pour remplacer la chaudière gaz par une chaudière gaz+bois pour un montant de 1,810,000E soit 787E/m2 !

    C’est un changement d’énergie donc la facture de gaz a certes baissé de 75% mais quel est celle du bois ? Et il serait intéressant aussi de connaître les frais de conduite, de maintenance et d’entretien que cette économie a engendré.

    Sur le même rapport on aprend que la ville de Sevran aurait un projet de géothermie pour 2,800,000E pour 745m2 soit 3,758E/m2! Bonjour Stéphane G.

    http://www.iledefrance.fr/sites/default/files/mariane/RAPCP11-878DEL.pdf

    1. Indépendamment de ces considérations, mes questions restent :
      – aucune renégociation en 20 ans ? Hein ??
      – pas de traces du contrat nulle part ? Hein ??
      – c’est quoi cette pénalité de folie ? Hein ??

      Quant au coup du « il suffit de s’y référer », y’a plein d’assurés sociaux qui aimeraient avoir la même « assurance » (pun intended).

      1. voleurdufeu

        Aucune renégociation en 20 ans: parfaitement normal, si le contrat convient aux deux paries; surtout qu’il y a fort à parier que le contrat est à durée indéterminée, donc résiliable ad nutum par la mairie, moyennant sans doute un préavis de quelques semaines…
        Pas de trace du contrat nulle part: c’est évidemment anormal, mais la commune ne saurait en souffrir, puisque c’est le créancier (GDF) qui doit prouver son droit; pas de contrat, pas de pénalités…
        Pénalitè de folie: voir mon post précédent sur la clause ‘take or pay’; certes inhabituelle avec un petit consommateur, elle n’a cependant rien d’anormal ou d’injuste en elle-même. La folie, c’est de de ne pas suivre ses contrats…

        1. « parfaitement normal, si le contrat convient aux deux paries; »
          Tout montre qu’en effet, il convient aux deux parties 😆

      2. Flash

        Bof, les contrats perdus, ça arrive plus souvent qu’on ne le croit…Même les dossiers du personnel…

        Plus rien ne me peut me surprendre, à ce niveau-là.

      3. gameover

        « – aucune renégociation en 20 ans ? Hein ??
        Il faut être deux pour renégocier. Celui qui veut conserver le contrat tel que n’est pas obligé d’accepter les demandes de modification et l’autre partie peut toujours activer la clause de résiliation en payant le dédit s’il y a puis négocier un nouveau contrat.
        Nous avons tous pléthore de contrats qui ont plus de 10 ans et qui sont uniquement réactualisés par une des parties suivant la clause idoine : eau, téléphone, adsl, banque, prêt immo…

        « – pas de traces du contrat nulle part ? Hein ?? »
        Ne nous emballons pas.

        « – c’est quoi cette pénalité de folie ? Hein ?? »
        Bof… si la pénalité est unique ce n’est pas énorme.
        A 5.5 centimes de le Kwh de gaz et pour 334,500kwh par an soit 18,400E la pénalité fait environ 25% de la consommation annuelle et c’est exactement ce qu’on doit payer quand on résilie un contrat mobile.
        Si c’est dans le contrat, je ne vois pas ce que l’on vient y faire. Seul un juge peut modérer une clause pénale quand elle est lui paraît disproportionnée.

        Pour info cette pénalité peut représenter un équipement spécifique mis en place sur l’installation pour le débit souhaité, un amortissement des travaux. ca peut aussi être pour un changement de tarif vis-a-vis de la consommation réduite. N’oublions pas non plus que les contrats de gaz sont négociés sur plusieurs années et qu’une résiliation ne pêut alors se faire du jour au lendemain sans qu’une des parties soit lésée.

        Donc attendons que les parties remettent la main sur le contrat s’il y a et sinon… ben rien… nothing, nada.

        Cela reste un problème privé.

        Ce qui serait drôle c’est qu’un absence de contrat, GDF reprenne les factures des 3 denières années pour appliquer le tarif public… et qu’en final ça coûte plus cher à la mairie…

        Perso j’ai plutôt l’impression qu’ils ont trouvé un coupable à leur gabegie… méchant GDF méchant, méchant, méchant…

        1. « Cela reste un problème privé. »
          Ah non. Vu les parts de l’État dans les uns et les autres, c’est tout sauf privé.

          1. gameover

            Ca ne relève pas d’un juge administratif mais du civil et c’est donc du droit privé.

            1. Et il n’y a pas d’argent public impliqué dans l’affaire, le citoyen contribuable peut aller se rhabiller. Tu m’as habitué à mieux.

              1. gameover

                LOL^100
                Avant les travaux : 18,000E de gaz par an
                Après 1,800,000E de travaux : 5,000E de gaz par an (le bois on ne sait pas)
                Retour sur investissement : 138 ans (sans compter les intérêts)
                Cette pénalité de 5,000E serait le pendant de conditions contractuelles dont on n’a aucune idée tant que le contrat n’est pas retrouvé. Si ça tombe c’était une super négo… oupa… on ne sait pas.
                Ce qu’on sait c’est que les travaux c’est 100 ans de facture antérieure de gaz et 360 fois les pénalités, mais ce qui est super important hein c’est la pénalité de 5,000E qui est ou pas contractuelle, on ne sait pas.
                De l’argent parti en fumée…

                1. Dans tout ce que tu décris, c’est bel et bien de l’argent public. Donc dire que tout ça relève « d’un problème privé » et que, partant, on (le citoyen) n’aurait rien à dire est particulièrement comique. Le fait que ça relève du droit privé m’est complètement indifférent ici.

                  (ou peut-être n’avais-tu pas bien saisi le petit côté ironique de ma précédente réponse ?)

  30. Calvin

    HS :
    Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits au Pôle emploi en catégorie A a augmenté de 26 200 personnes fin avril pour s’établir à 3 536 000 en France métropolitaine. Sur un an, il croît de 5,1 %.
    Viiite Vaaaaalls, une loiiiii à la con !

    1. gameover

      Le commentaire de Rebsamen se résume à : « heureusement qu’on a fait quelque chose, imaginez si on avait rien fait ! »

    2. Deres

      Les courbes de longue durée sont d’une régularité affolante … Les chiffres mensuelles ne sont que du bruit. La tendance est mauvaise et on ne voit aucun frémissement.

      1. Deres

        Ce que l’on voit en réalité :
        – La catégorie C confirme son accélération sans pour autant diminuer les autres catégories. Donc quand il y a des besoin, on prend des travailleurs ponctuellement.
        – La catégorie E (emplois aidés) se stabilise. Il faut s’attendre à sa remontée prochaine avec un sommet encore plus haut car 100 000 supplémentaires sont prévus. Les oscillations de cette courbe montre clairement la lenteur des réactions de l’administration française pour appliquer les décisions du gouvernement qui amène à un cycle très marqué de 2 ans sur cette catégorie …
        – C’est la grosse gamelle pour les moins de 25 ans qui rejoignent le lot commun probablement faute de nouveaux emplois aidés qui sont très concentrés sur cette catégorie.
        – Quand à la fameuse hausse des offres d’emplois, pour le moment, on ne voit pas de hausse sur la tendance. Cela peut très bien être du bruit qui est assez élevé sur cette courbe.

        1. Calvin

          Hollande a quand même endigué le chômage des moins de 16 ans et des plus de 65 ans.
          Il devrait communiquer dessus.

    3. Kazar

      Ils vont vite financer 100.000 emplois aidés en empruntant le pognon, vivement que les taux remontent !!!
      Plus vite on fera faillite, moins ce sera douloureux.

      1. Calvin

        Non pas vite.
        Les 100.000 emplois aidés, ils les gardent pour les deux mois précédant la campagne présidentielle de 2017.
        Avec les neuneus de votants, ça devrait marcher comme plan.

        1. Deres

          En fait, ce ne sont pas des « nouveaux » emplois aidés. La courbe de la catégorie E montre clairement que le max a été de 400 000 au lieu de 450 000 annoncés et que nous ne sommes actuellement « que  » à 380 000.

          Noter d’ailleurs la courbe toute catégorie (A+B+C+D+E) d’une magnifique régularité depuis 2011 et qui dépasse maintenant les 6 millions !

    4. Calvin

      Allez, une idée : pourquoi ne pas organiser un en entrée en grande pompe à finances au Panthéole Emploi du Chômeur Inconnu : le 4 millionième de la Catégorie A ?

  31. Marichy

    On peut se poser aussi la question :s’agit-il d’un cas unique (rénovation donc consommation et facture en baisse,et absence de « contrat ») ou bien d’autres communes/collectivités sont dans le même cas??
    Quelle filouterie quand même!!

    1. voleurdufeu

      @ marichy Mais où diable est la filouterie? La,seule base imaginable pour moi est la violation d’une obligation de conseil, dont j’ignore d’ailleurs si elle,s’applique à un fournisseur d’énergie. Mais rien n’indique que le client ait demandé conseil. Informer me,fournisseur que l’on fait des travaux d’isolation , et engager sa responsabilité s’il ne vous propose pas aussitôt un contrat moins cher me semble tout de même très excessif. Mais il est vrai que c’est à la mode: le professionnel a toujours tort, et le consommateur, cet incapable ( au sens juridique) doit être protégé…The road to serfdom…
      Tiens, je viens de rompre avec ma petite amie. J’en informe aussitôt Bouygues Telecom, qui devrait quand même comprendre que je vais passer beaucoup moins d’appels téléphoniques.
      Ils ne me proposent pas un nouveau forfait? Les salauds, quand même! Tiens, je vais demander une indemnité pour défaut de conseil…

  32. gameover

    HS ; Croix Rouge, 2.8 millions d’euros d’amendes de la part de l’inspection du travail pour contravention à la durée du travail des permanents.

    Vont être vachement content les bénévoles et les donateurs ! Le sens du pognon dans les tuyaux est assez cocasse : Croix rouge –> Etat !

    Bah c’est bien la preuve que la solidarité sans état ça marche pas.

    Vous avez demandé la croix rouge, rappelez demain, nos salariés ont dépassé leur quota d’heures.

    Next : les pompiers, les médecins… les inspecteurs du travail ?

    1. Calvin

      C’est juste que l’inspection du travail a crû que c’était une entreprise privée suisse qui employait des gens non payés.

        1. Aristarkke

          Il est admis (avec du flottement dans les opinions) que crû avec l’ accent ne doit être utilisé qu’en conjugaison du verbe croître par correspondance avec l’ accent sur le I… Je serai donc magnanime pour cette fois… 😉

                1. Pheldge

                  évoula ! et ça se fout de moi quand j’ose un de ces subtils jeux de mots dont j’ai le secret !
                  Et quand je vois ces jeux de mollah … 🙂 🙂

          1. Calvin

            Bien, Maître.
            C’est noté. Mais, bon, il ne fallait pas se lever dans la nuit juste pour ça !
            Ah, s’ils étaient tous comme vous à l’EdNat, nous serions les meilleurs en Pizza, euh, Pisa.

    2. David

      Nom de dieu ! viens juste de donner 2 € à une quête de la Croix Rouge

      Next : les bénévoles de Caritas ? du Secours Catholique ??

      marre de ce pays de merde où on ne peut même plus aider son prochain sans que l’Etat s’en même et confisque le pognon !

      1. Calvin

        Dis toi que tu as aidé quelques fonctionnaires dans le besoin.
        Un fatigué de ses 35H mensuelles et un autre qui attend la simplification administrative pour alléger ses cadences infernales.

    1. royaumont

      Réponse de Rebsamen : « on va augmenter le nombre d’emplois aidés ».
      On est sauvés…

  33. LE BERRE

    « une collectivité devra toujours dépenser plus ». Parce que les collectivités sont là pour montrer que l’Etat ne fait pas son travail et « heureusement elles sont là » et elles vont compenser les absences d’un Etat absent et abscons (abs cons!?), et pour satisfaire les besoins de la population. La France est gauchiste même quand les élus sont de droite parce qu’il veulent se faire réélire et que la seule solution à leurs yeux est de satisfaire les demandes des habitants : ils veulent un stade, je le fais; ils veulent un festival, je le fais, ils veulent un « stop », je le mets; la neige tombe, je la ramasse…
    Tout cela conduit à une société d’irresponsable qui compte sur l’Etat et les collectivités pour compenser leur inconséquence.
    N’est-ce pas un manque d’éducation? de respect de soi-même?

  34. danielchaudron

    « …association lucrative sans but »… Je la replacerai, celle-là. Merci H16.

  35. gameover

    LOL^100

    Avant les travaux : 18,000E de gaz par an

    Après 1,800,000E de travaux : 5,000E de gaz par an (le bois on ne sait pas)

    Retour sur investissement : 138 ans (sans compter les intérêts)

    Cette pénalité de 5,000E serait le pendant de conditions contractuelles dont on n’a aucune idée tant que le contrat n’est pas retrouvé. Si ça tombe c’était une super négo… oupa… on ne sait pas.

    Ce qu’on sait c’est que les travaux c’est 100 ans de facture antérieure de gaz et 360 fois les pénalités, mais ce qui est super important hein c’est la pénalité de 5,000E qui est ou pas contractuelle, on ne sait pas.

    De l’argent parti en fumée…

Les commentaires sont fermés.