Désolé, mais ça va de mieux en mieux

On le sait, c’est évident, on ne peut plus le nier, c’est comme ça, il faut se résoudre à l’évidence, pas moyen d’y échapper : le monde court à sa perte, et c’est, obligatoirement, la faute au libéralisme débridé, au capitalisme sans foi ni loi qui règne partout dans le monde. Il suffit pour s’en convaincre de lire les journaux, d’écouter la radio ou de regarder la télé pour avoir une idée précise de l’état cataclysmique du monde.

Quelque part, c’est rassurant de savoir qu’avec ces informations, nos politiciens se mobilisent, nous mobilisent pour corriger les effets catastrophiques des passions destructrices de l’Homme sur la Terre et lui-même, le gros méchant.

Malheureusement, tout ceci est faux.

Certes, il semble assez clair qu’en France, la situation économique et politique se dégrade tous les jours à vue d’œil, mais si l’on prend un peu de recul et qu’on regarde plutôt le reste du monde, si l’on regarde tant l’état de la planète que celui de l’humanité en général, la conclusion incontournable s’impose : ça va de mieux en mieux.

capitalism

Bien évidemment, ceux qui vivent et prospèrent du malheur des autres, ceux qui ont fait carrière sur la peur et le besoin atavique de sécurité que nous exprimons tous à divers degré, ceux-là n’entendront pas laisser passer ce message. Ce qui explique au passage pourquoi, lorsque les journaux, la télévision ou la radio évoquent la question, lorsqu’il y a quelques excellentes nouvelles à diffuser, … on ne voit guère ces médias s’investir.

Par exemple, alors qu’il est assez souvent difficile d’échapper à l’hystérie médiatique lorsqu’une famine se déclare, qu’il est impossible d’ignorer le message relayé sur tous les supports et toutes les ondes que les inégalités sont insupportables et n’arrêtent pas de grandir (à tel point que certaines ONG se laissent aller à des statistiques carrément grotesques) ou que la Terre est trop petite pour toute notre population, qu’il y a des affamés, des pauvres, des nécessiteux et des malades par centaine de millions, il est en revanche bien plus rare de voir diffusé le message pourtant récent et circonstancié que la famine recule encore et toujours, et que le nombre de personnes en souffrant a été divisé par deux sur les 15 dernières années.

En revanche, lorsqu’il s’agira d’évoquer le sujet, on se flagellera, on battra sa coulpe, et on dégottera quelques viles raisons (La méchante spéculation sur les prix agricoles, pardi ! Le réchauffement climatique, pour sûr !) expliquant tour à tour les famines et les catastrophes naturelles.

Oui, pour les médias et les politiciens, c’est décidé : le monde va, quoi qu’il arrive, toujours plus mal et la racine du mal est au plus profond de l’Homme lui-même. C’est cette soif idiote de liberté qu’on nomme libéralisme, cet appétit insatiable de richesses qu’on englobe dans le terme fourre-tout de capitalisme.

Pourtant, qui, à part des individus libres, résolvent tous les jours des problèmes économiques, technologiques ou scientifiques jusqu’alors trop complexes ? Et quel principe, sinon celui du capitalisme, motive ces individus et leur donne les moyens de réaliser leurs expériences, leurs recherches, leurs développements ? Quel principe, sinon celui du commerce, de la catallaxie, assure en lui-même toujours plus de création de richesse, et toujours moins de conflits ?

Ceci n’est pas une affirmation gratuite : selon plusieurs recherches dont celle de Steven Pinker, le nombre de guerres et de conflits dans le monde n’arrête pas de baisser, et notamment parce qu’il est maintenant plus économique, plus rentable, d’obtenir ce qu’on veut par le commerce que par la violence.

pinker thesis world wide battle deaths per 100K people

Un autre aspect évident est qu’à mesure que la pauvreté diminue, que la richesse par tête de pipe augmente, le capital humain augmente lui aussi. Très concrètement, cela se traduit par une augmentation du nombre de personnes lettrées dans le monde, et un doublement du nombre d’étudiants dans le monde depuis 2000. Oui, chaque année qui passe, des millions d’êtres humains s’extraient de la pauvreté, des millions d’autres accèdent au savoir, à l’enseignement et à des diplômes.

Mécaniquement, le capitalisme et le libéralisme, en permettant directement ces révolutions silencieuses, augmentent la valeur du capital humain. Tout aussi mécaniquement, la guerre dont le but ultime est de détruire du capital humain devient alors de plus en plus coûteuse.

Tout cela est bien beau, mais rassurez-vous : les politiciens et tous ceux dont j’ai déjà parlé, ceux qui prospèrent sur le malheur des autres et se nourrissent de notre besoin mal contrôlé de sécurité, ceux-là n’ont pas dit leur dernier mot. Peut-être, la famine disparaît rapidement. Peut-être la pauvreté diminue-t-elle. Peut-être l’illettrisme recule-t-il, et peut-être est-ce grâce au capitalisme. Mais, s’empresseront-ils de dire, à quel prix ?

Combien de catastrophes écologiques ces humains de plus en plus nombreux, de mieux en mieux nourris, de mieux en mieux éduqués provoquent-ils donc en trottant à la surface du globe ? De combien de dérives insupportables se sont-ils rendus coupables ?

Qui, sinon le capitalisme, est à l’origine de la disparition inexorable des abeilles ? Sauf qu’elles ne disparaissent pas.

Qui, sinon le capitalisme, est à l’origine du réchauffement climatique ? Après tout, il est prouvé que la pause n’a pas existé ! Sauf qu’aux affirmations péremptoires d’un Huet de Libération toujours au taquet, on peut noter la tornade de conditionnels louches et d’erreurs méthodologiques rédhibitoires qui ont entachés cette étude de la dernière chance pour les hystériques réchauffistes.

Eh non : la Terre ne s’assèche pas. Elle reverdit, même. Eh non : les glaces des pôles ne disparaissent pas, Al Gore s’est planté. Eh non, l’humanité n’est pas vouée à l’extinction rapide dans les flammes d’un enfer climatique, ni même dans des inondations bibliques.

Oui, le méchant ultra-libéralisme et le turbocapitalisme, ceux-là même qui grignotent du chaton mignon, ont fait plus en dix, vingt ou cent ans pour sauver l’Humanité et la Terre que dix, vingt ou cent années de collectivisme et de politiques étatiques brouillonnes et désordonnées. Désolé pour vous, messieurs les alarmistes, mais en dépit de vos efforts, ça va de mieux en mieux.

Comparaison socialisme - capitalisme

—-
Et si vous souhaitez approfondir en fouillant dans d’excellentes collections de données, je vous recommande Max Roser et Our World in Data ou Google Gapminder.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires193

  1. Le Gnôme

    Et poutant, la propagande joue de la grosse caisse. Point de jour où il est annoné la fin de l’Antartique dans les dix ans, que les ours blancs sont fichus, que le réchauffement va modifier nos vins, qu’on va tous mourir rapidement, j’en passe et des meilleures.

    Comment voulez vous que le mouton, de par son espèce fort suiviste, ne marche pas dans la combine pour se faire tirer un peu de laine pour les grandes causes. Ils l’ont dit à la télé, c’est donc que c’est vrai.

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Le message est tellement seriné partout, tout le temps, qu’il devient plus qu’une vérité : il conditionne la pensée de chaque être humain sur la planète. Un tour de force de manipulation de masse.

        1. Aristarkke

          Parce qu’il est plus facile d’ égaliser tout le monde dans la pauvreté et la restriction que dans l’abondance. Comme cela, l’ élite se sent encore plus élite dans l’abondance qu’elle se préserve à son usage exclusif … (déconner a ses limites, voyons!)

  2. Gerldam

    Je ne crois pas un instant au réchauffement anthropique. Ceci dit, il n’en demeure pas moins que dans une région de France que je connais bien, la Lorraine, les hivers sont en moyenne moins froids, il y a beaucoup moins de neige (qui en fondant inondait les trous des mulots et autres vermines qui aujourd’hui prolifèrent); en revanche (sauf 2003, les étés ne sont guère plus chauds.
    Il y donc des changements climatiques, dont la cause est d’autant moins connue qu’il existe un dissymétrie nette entre hivers et étés.
    Mettre cela sur le dos des affreux turbo-libéraux et affreux capitlistes n’a pour seul but que de continujer à alimenter en subsides les soit-disants climatologues qui ne vivent que de ça.

    1. Pat

      Les variations climatiques sont permanentes : il y a 6 ans, mon citronnier a gelé, il y a 3 ans il a été recouvert de neige, il y a 2 jours, ma piscine était à 26°, aujourd’hui elle n’est plus qu’à 24°. C’est bien la preuve d’un refroidissement climatique. Je le sais, je l’ai vu.

    1. « Si la glace des poles augmente » : faudrait savoir. Selon les réchauffistes, non non non, elle diminue.
      « la fonte des glaces terrestres réduit la salinité de l’eau » : lol, juste lol. Vu les volumes, c’est übergrotesque.

      Les collectivistes s’empêtrent de plus en plus dans leurs bidouilles rhétoriques. C’est pour ça que le pipotage réchauffiste s’essouffle.

      1. Pat

        Laissez-moi réfléchir…
        La glace fond, donc la salinité diminue, donc l’eau gèle plus facilement, donc la glace se reforme. donc heuuuu… Autre sujet : le niveau des océans devait monter, à cause de la fonte de la glace artique, mais celle-ci se trouvant déjà sur l’eau, occupe la même place, fondue ou pas fondue, donc le niveau des océans ne monte pas, donc heuuuu… Ah mais la glace antartique n’est pas sur l’eau, donc si elle fond, elle va faire monter le niveau des océans, sauf qu’elle ne fond pas, au contraire, elle s’étend, donc le niveau des océans devrait baisser, mais il ne baisse pas non plus, donc heuuu. Ah oui, mais c’est que les nouvelles glaces antartiques se forment sur l’eau, enfin je crois, donc elles occupent toujours la même place…
        J’ai été clair, j’espère…

        1. LaM

          Il y’a deux types de glaces en Antarctique, la glace de mer et la glace de terre, c’est la glace de mer qui augmente. La glace de terre, est comme de l’eau de mer stockée sur la terre (formée suite à des précipitations). Si cette glace fond le volume des océans augmente, je vois pas ce qu’il y a de compliqué.

          1. Pat

            Rien de compliqué, c’était simplement ironique (ce qui me semblait évident). Le but étant de démontrer qu’annoncer des catastrophes sur des bases simplistes relève de la bêtise, ou de l’hypocrisie, ou des deux.

          2. gameover

            C’est trop horrible ces falaises de glace qui tombent dans la mer… mais c’est tout à fait normal mais ça fait de jolis images pour les réchauffistes. C’est juste dû à la gravité si si…. comme pour les glaciers sous nos latitudes…

            1. Adolfo Ramirez Jr

              Les glaciers se sont remplis pendant le petit âge glaciaire et ont fondus peu à peu, forcément ils ont régressé depuis les premières photographies de 1900… ça a une inertie ces machibs là.

                1. Pat

                  C’est comme le chômage. Ce n’est pas l’inversion de la courbe qu’il faut regarder, c’est la diminution de l’accélération de l’augmentation du chômage qui compte.

          3. Calvin

            Deuxième grosse erreur : en Antarctique, ce sont les glaces périphériques qui fondent un peu, la glace continentale étant plus fournie.
            En même temps, l’Antarctique doit peut-être être vachement salée…

              1. Calvin

                J’avais lu plusieurs études à ce sujet.
                En revanche, elles dataient d’avant 2010 et c’est difficile désormais de retrouver les vieux articles qui ne respectent pas le consensus imposé.
                Et je cherche des sources qui ne ne soient pas estampillées « climato-sceptique ».

            1. albundy17

              T° moyenne en antarctique : -33 durant l’été, il va falloir rejeter un paquet de CO² pour passer à une T° ou la glace peut fondre…

              1. Calvin

                Minimum -90 degrés mais maximum de -3 à -15 degrés (au plus près des côtes vers le pôle sud).
                Le problème de cette eau qui pourrait fondre parfois, c’est que son évaporation est compensée par les rares précipitations et qu’elle n’a pas le temps de rejoindre les océans.

                1. gameover

                  J’avais vu il y a quelque temps un article du Monde je crois qui disait qu’un jour de mars (de mémoire) il avait fait plus chaud au Pôle Sud (Station Esperanza) genre +17.5°C vs 8°C à Paris…

                  C’était un record il semble sur Esperanza (+0.4°C vs ancien record), mais l’article oubliait juste de dire que la température la plus froide jamais enregistrée à Esperanza est de -30°C environ alors qu’en France elle a déjà été de -41°C.

                  Et en hiver (vue coté France), à longueur de journée il fait toujours plus froid à Paris qu’à Esperanza qui est très éloigné du Pôle Sud mais sur le continent antarctique tout de même.

                  1. albundy17

                    Ils avaient aussi oublié de préciser la localisation de cette station, plus proche du chili que que du pole sud géographique…

      2. LaM

        Vous avez raison, la baisse de salinité n’est pas la principale raison.

        « If the Southern Ocean is warming, why is Antarctic sea ice increasing? There are several contributing factors. One is the drop in ozone levels over Antarctica. The hole in the ozone layer above the South Pole has caused cooling in the stratosphere (Gillet 2003). This strengthens the cyclonic winds that circle the Antarctic continent (Thompson 2002). The wind pushes sea ice around, creating areas of open water known as polynyas. More polynyas lead to increased sea ice production (Turner 2009).

        Another contributor is changes in ocean circulation. The Southern Ocean consists of a layer of cold water near the surface and a layer of warmer water below. Water from the warmer layer rises up to the surface, melting sea ice. However, as air temperatures warm, the amount of rain and snowfall also increases. This freshens the surface waters, leading to a surface layer less dense than the saltier, warmer water below. The layers become more stratified and mix less. Less heat is transported upwards from the deeper, warmer layer. Hence less sea ice is melted (Zhang 2007). An increase in melting of Antarctic land ice will also contribute to the increased sea ice production (Bintanga et al. 2013). »

        http://www.skepticalscience.com/antarctica-gaining-ice.htm

        1. Oh pitié, pas ce site là ! Et finalement, qu’observe-t-on sur les 20 dernières années : rien de concluant. Ça, plus les modèles foireux, laissez tomber. Ça fait 40 ans qu’on nous promet l’enfer surchauffé, alors qu’on nous promettait l’enfer glacial les 40 ans précédents. Bilan : rien ne s’est passé comme indiqué.

          Il faut admettre un échec quand c’en est un. Désolé.

          1. LaM

            Certes, le réchauffement climatique a été monté en épingle, surement parce que c’était plus facile de dire aux populations « dans 20 ans c’est l’enfer à ciel ouvert » que « on gagne 0.5 degrés par an et à terme ça aura des conséquences ».
            Quant à la promesse de glaciation qui se transforme en réchauffement, c’est simplement la preuve d’un sain processus scientifique. Avec les données de l’époque, le consensus était pour la glaciation, avec les données actuelles, les données indiquent un réchauffement. Si les données indiquent que l’humain n’a qu’un role mineur dans le climat, un consensus se formera aussi autour de cette idée.
            On peut effectivement trouver ça risible et rejeter les conclusions en bloc, mais alors par honnêteté intellectuelle on devrait douter de tout travail scientifique, y compris ceux qui nous arrangent.

            1. « plus facile de dire aux populations « dans 20 ans c’est l’enfer à ciel ouvert » que « on gagne 0.5 degrés par an et à terme ça aura des conséquences » »

              En langage normal, ça s’appelle mentir. La fin ne justifie *jamais* de mentir. Si c’est vrai, pourquoi mentir ?

              on devrait douter de tout travail scientifique, y compris ceux qui nous arrangent.
              On doute des travaux qui n’apportent aucune prédiction vérifiée, oui. C’est très sain et c’est pour ça que les charlatans réchauffistes bouffent leur casquette actuellement. Je ne doute pas de la théorie de la relativité, parce que mon GPS fonctionne effectivement.

              1. LaM

                Je suis tout à fait d’accord avec vous, ils n’auraient pas du mentir. Après je pense qu’ils ont menti non pas parce que le postulat est faux mais parce qu’ils avaient une certaine vision de la plèbe, idiote et égoiste, qui n’aurait pas accepté de prendre des mesures maintenant pour des bénéfices dont elle ne verrait peut être jamais la couleur. Ce qui ne justifie en aucun cas le mensonge.

                Le climat est une sphère très complexe et un seul modèle ou une seule théorie ne peuvent pas expliquer tous les événèments partout dans le monde.
                Les modèles de prédictions sont effectivement souvent foirés, mais c’est le lot de la science exploratrice. Les ONG et gouvernements leur donne beaucoup de visibilité (à tord) juste parce qu’ils apportent de l’eau à leur moulin à l’instant t.
                Cependant les recherches descriptives ou explicatrices, montrent bel et bien qu’il s’opère un réchauffement, dont au moins une partie est causée par l’homme, et ce en se basant sur les données passées (et pas seulement sur les 15 dernières années).

                1. « Les modèles de prédictions sont effectivement souvent foirés, »
                  Hum. Le souci, c’est qu’ils ont tous foiré. Et que c’est sur ces modèles que les décisions sont prises.

                  « montrent bel et bien qu’il s’opère un réchauffement, »
                  Mais non justement. Il y a eu un peu de réchauffement dans les années 80/90, et rien depuis. Comme on ne regardait pas avant, quelle conclusion honnête tirer, si ce n’est qu’on ne sait pas et qu’il est donc urgent de collecter plus de données avant de prendre quelque décision que ce soit ??

                2. Pheldge

                  Il y a des jours où j’ai envie de tordre le cou de ceux qui ont tort d’écrire « un tord » ! encore, un tore , un Thor, ou Tor j’aurais compris:) , mais là ça commence à me fatiguer !

                3. Théo31

                  Les escrolos et leurs alliés s’en foutent de mentir du moment qu’ils peuvent asseoir leur pouvoir, diriger la vie des autres et tout plein de pognon gratuit de nos poches vers les leurs.

                4. Dr Slump

                  « …mais parce qu’ils avaient une certaine vision de la plèbe, idiote et égoiste, qui n’aurait pas accepté de prendre des mesures maintenant pour des bénéfices dont elle ne verrait peut être jamais la couleur. Ce qui ne justifie en aucun cas le mensonge. »

                  Comment donner raison à ceux que vous défendez tout en prétendant regretter qu’ils aient menti. Lamentable.

                  En plus, c’est là le genre d’argument constructiviste genre « mais les élites savent mieux que vous et c’est pour votre bien alors zut, paye ta gabelle, ta taille, ta dîme, et ta corvée, sinon t’es qu’un hérétique qu’on va excommunier »

                  La seule lecture de cette vacherie disqualifie toute argumentation, aussi rationnelle et sourcée semble t’elle.

            2. Caton

              Un modèle, ça se teste. Lorsque la réalité diffère des prévisions du modèle, un scientifique qui se respecte remet en cause le modèle et la théorie qui le sous-tend. Seul un escroc remet en cause la réalité et trafique les données réelles pour essayer de sauver son modèle.

              Au passage, cette escroquerie fait qu’il est aujourd’hui impossible de savoir si l’activité humaine a un effet mesurable sur le climat, car plus aucune étude sérieuse ne peut se faire sans être cloué au pilori par des imbéciles, des crétins et des politiques. Merci les pastèques.

              1. vengeusemasquée

                « Seul un escroc remet en cause la réalité et trafique les données réelles pour essayer de sauver son modèle. »

                c’est-à-dire un politicien.

      3. carpe diem

        sur le site « la pensée unique pour les scientifiques », il est parfaitement démontré que la fonte des glaces est cyclique, et quand ça fond d’un côté, ça se se reconstitue d’un autre. En plus, ce site nous remet les pendules à l’heure : une vie humaine n’est rien pour constater un phénomène climatique, la science du climat est récente et elle très complexe et les scientifiques n’ont pas encore compris la majeure partie des paramètres qui entrent en ligne de compte, notamment l’impact de l’activité solaire et l’échange de co2 gigantesque et permanent entre la mer, les forêts, les zones habitées. Quand on consulte ce genre de site on comprend mieux que les politiques se sont emparés du problème car il y a du fric à se faire, des carrières juteuses et des taxes culpabilisantes en vue. Voir la rubrique « bonnet d’âne » particulièrement édifiante. en France le « réchauffisme » est une religion qui ne supporte aucun débat et entraîne dans son sillage tous les journaleux sans aucun esprit critique, ce qui n’est pas le cas au royaume uni je crois.

    2. Calvin

      Sauf que cela ne « marcherait » qu’avec le Pôle Nord et non le Pôle Sud, qui, lui, est un continent.
      Epic Fail.
      Et cela dit s’appuyer sur des scientifiques.
      Qui ne savent pas que sous le pôle sud, il n’y a pas la mer.
      MDR.

      1. mlallier

        Les politiques croient dur comme fer que le Japon est dans l’hémisphère sud. Alors, on peut pardonner un peu aux scientifiques politiques d’ignorer où se trouvent les continents.

        1. gameover

          Et Valls aujourd’hui vient de situer La Réunion dans le Pacifique….

          «La Réunion, c’est le premier département, c’est la première région d’outre-mer, c’est 800.000 habitants, c’est une place majeure dans le Pacifique», a affirmé le premier ministre, qui a effectué de jeudi à samedi une tournée à La Réunion et à Mayotte.

          1. Bonsaï

            Tu retardes un : ça ne s’est pas passé aujourd’hui, mais le 12 juin. J’en ai parlé vendredi après midi.
            Faut se tenir au courant au lieu de ruminer !

            1. gameover

              Oui en effet ça s’est même passé Jeudi… mais les journées doivent te paraître longues puisque je viens de voir que tu en as parlé ce matin dimanche à 9h23 dans l’article des hastablonautes… mais bon c’est l’info qui est importante…

        1. Pheldge

          Bien sûr, c’est évident ! le pôle sud est « en bas » donc le sel se décante vers le haut … Magistral , vite on alerte le comité Nobel 🙂

  3. sam00

    H16, je vous l’avoue, j’adore la comparaison par l’architecture …
    Trop peu de personnes ont conscience de ce que les socialistes peuvent pondre en terme de clapiers immobiliers et de destructions du cadre de vie au prétexte d’améliorer l’organisation spontanée du marché

    J’adore l’exemple de Prora : https://en.wikipedia.org/wiki/Prora
    Les photos sont très éloquentes…

    Un bâtiment « d’habitation » de 4,5km de long … comment dire …

    1. Pat

      L’homme politique sacrifie sa vie au service de ses concitoyens, de même que le fonctionnaire sacrifie sa vie au service du public, et que le syndicaliste sacrifie sa vie au service des travailleurs. Ce sont nos héros (ou nos zéros, si vous n’aimez pas le h aspiré).

  4. Higgins

    Alors que j’étudiais la Chine il y a 7 ou 8 ans, notre professeur, une charmante jeune femme sinologue émérite, nous avait indiqué que depuis 25 ans environ, plus de 250 millions de chinois avaient accédé au niveau de vie occidental et que c’était là la pus forte progression jamais enregistré. Elle ne mésestimait aucunement les innombrables et gravissimes difficultés rencontrées par la société chinoise mais elle indiquait à juste titre que, sauf circonstances exceptionnelles, cette population ne reviendrait jamais en arrière aux riches heures du maoïsme triomphant.

  5. yoananda

    Je suis d’accord sur le principe (ne pas oublier tout ce qui va mieux) mais …

    Cool, on va pouvoir monter à 11 milliards (minimum selon les dernières prévisions corrigées) d’humains, et ce malgré la fin du boom de fracturation aux US qui annonce probablement le pic pétrolier mondial -a confirmer dans les prochains mois), et donc, encore plus cool, l’Europe va pouvoir accueillir un bon petit milliard d’africains sur les 4 annoncés, comme le préconise Joel Cohen démographe de l’université Rockefeller (http://www.express.be/business/fr/economy/leurope-doit-accueillir-13-milliards-de-migrants-dici-2050/154549.htm). Ce qui ne déplaira pas à l’ONU (http://www.un.org/esa/population/publications/migration/pressfr.htm)

    Ceci dit, même si je connaissais déjà Our World in Data et Pinker (grâce à TED), j’ai appris des choses rassurantes sur les abeilles et sur le réchauffement (pour l’instant, je serais tendance solariste faute d’avoir le temps de vraiment creuser le sujet).

    Il faut quand même nuancer certains propos de l’article : le graphique sur les morts par guerre est particulièrement fallacieux … facile de commencer au pire moment de l’humanité pour montrer que « ça diminue » ! lol d’autant que les « battle death » au temps du nucléaire … lol quoi ! Cette étude est une foutaise.
    Pour la glace des pôle, il est notoire que l’arctique diminuait pendant l’antarctique augmentais. Si l’arctique augmente il faut s’assurer que ce ne soit pas compensé par l’inverse (je n’en sais rien mais l’article n’en parle pas je crois, c’est un gros manque).

    Quand à la malnutrition qui baisse, la encore … c’est un peu vite dit. La faim diminue, oui, mais en plus des 800 millions d’affamés, il faudrait rajouter le milliard d’obèses, dont on ne peut pas dire qu’ils soient beaucoup mieux lotis avec leur sirop de glucose fructose.

    Bref, je ne dis pas qu’il faut sombrer dans le findumondisme (comme ça m’arrive parfois), mais le cornucopisme n’est pas mieux à mon avis. Sans parler du fait que régulièrement les civilisations ont des soucis, non pas à causes de leurs échecs, mais à cause de leur succès justement. Ce n’est pas comme si on était sorti de l’histoire non plus.

    Je vous invites à lire François Roddier : thermodynamique de l’évolution. Passionnant et … beaucoup plus pertinent à mon sens.

        1. gameover

          D’abord Yoananda il parle jamais à nous… on est certainement trop cons pour lui…

          Je note qu’il est maintenant dans le peak humain… après avoir abandonné le peak oil.

          yoananda.wordpress.com is no longer available.

          The authors have deleted this site.

          Yep… la fin du monde est reportée !

      1. yoananda

        Oui enfin, je lis quand même tous les jours plusieurs articles sur le pétrole et l’énergie … (et pas que chez les peakistes loin de la ! lol).
        J’ai quand même pas mal creusé la question en 7 ans… y compris toutes les objections (tout à fait légitimes) libérales sur la question. J’ai pas mal écrit sur la question. Les picquistes se gourent, mais pas sur tout.

        Et je vous lis tous les aussi d’ailleurs ! lol comme quoi …

        1. Black Mamba

           » Et je vous lis tous les aussi d’ailleurs  »
          Bouhou ! Snif ! je n’ai pas compris cette phrase !
          Quelqu’un peut m’expliquer ?

            1. Charles

              Ben prenez du pétrole levier 100 chez un broker alors si c’est évident que ça va monter. Vous serez riche.

              Dans l’attente de votre obole…

    1. Pat

      Juste une remarque : du pétrole a été trouvé vers Gatwick (au sud de Londres) et les estimations des réserves sous le bassin parisien sont énormes. Si je ne me trompes pas, en profondeur (1 ou 2 km), mais ne nécessitant pas de fracturation hydraulique. Putain de pic pétrolier, on n’a pas fini de grimper.

        1. gameover

          Mouais vaut mieux pas qu’il nous parle en fait….

          Stratagème I
          L’extension

          Il va peut être nous les faire dans l’ordre.

        1. sam00

          Certes … mais je ne suis pas certain que ce type de timbre de voix aide beaucoup à diffuser le message …

          LoL en tout cas merci pour cet éclat de rire … j’ai visualisé la voix de Dark Vador sous le masque de H16; et il faut reconnaître que pour certains articles, ça aurait de l’allure 🙂

      1. MadeInCH

        Les GP-6 Russes ont une membrane vocale.
        Comme le MP-90 Suisse, et beaucoup de masques modernes.
        Il suffit de faire un ipdate. Mais ça change un peu la silouhette.

  6. sam00

    HS, mais je ne résiste pas à vous faire partager cette trouvaille!

    Attention, c’est du Attali, préparez votre cerveau pour le system failure …

    « Et si les mœurs continuaient d’évoluer comme la propriété des objets? Et si l’économie collaborative donnait naissance à un partage des amours? »
    http://www.slate.fr/story/102895/vers-amour-collaboratif

    « Pour les êtres humains, la même évolution est déjà en marche. Dans les sociétés modernes, plus personne n’est, heureusement, propriétaire de personne, mais on n’en est pas encore à considérer que chacun puisse partager celui ou celle –ou ceux– qui partagent sa vie avec d’autres. L’échangisme demeure marginal –et reste mal vu. Peut-être ne sera-t-on jamais prêt à une telle évolution. On peut néanmoins imaginer, dans la logique de l’économie collaborative, un monde où chacun serait libre d’avoir des relations avec d’autres que son partenaire principal, laissant ses amours présents avoir aussi des relations avec d’autres, en toute connaissance de cause, sans plus aucun sens de la «propriété» de l’autre. C’est déjà le cas pour une partie de la jeunesse, c’est la pratique de réseaux sociaux sur lesquels nombre de gens ont des relations, virtuelles, avec beaucoup d’autres, sans que cela signifie la propriété, ni même l’exclusivité, même pendant le moment du partage –qui ne reste pas toujours virtuel… »

    Si quelqu’un peut m’expliquer le sens de tout ce charabia??

    A part traiter les humains comme des objets, et revenir à l’homme-boulon de la machine sociale, si cher à Staline … je ne vois pas trop le sens de la dernière divagation de cet olibrius …

    1. C’est pourtant simple : Attali essaye de trouver une justification progressiste rationnelle à son envie de tringler tout ce qui passe.

      1. sam00

        C’est aussi ce que j’avais cru comprendre … mais quand même à son age (71ans) … Rhoooo … quand même …

        Les socialistes me dégouttent un peu plus tous les jours … comparer l’amour à un droit de propriété …
        Déjà que je ne supporte pas qu’ils attaquent chaque jour le droit de propriété sur les biens matériels, là ils s’attaquent aux sentiments et à la façon de vivre en l’assimilant à un pseudo droit de propriété qui n’existent que dans leur tête …

        C’est tellement abominable que je ne trouve pas les mots.

        1. Pheldge

           » à son age (71ans) …quand même … » tu sais que de nos jours il y a plein de petites pilules qui font des miracles: Viagra, Cialis, Levitra , et même que ça se trouve en générique … une pilule de ça plus une Xta , et le Attali il est pire que DSK !

          Et puis c’est pas très gentil pour le papy du Blog ( je te donne des indices, il est grec et plombier ! ) ça va le démoraliser , lui qui a fêté ses 71 printemps au siècle dernier sous René Coty 🙂

          1. sam00

            Ah mais je n’ai rien contre le fait que les anciens puissent s’envoyer en l’air, et qu’il y ai des pilules qui puissent leur redonner une vigueur perdue

            Mais je n’imaginais pas qu’a 71ans on puisse être autant en manque pour aller pondre des articles de ce calibre …

            En plus si on lis un peu de travers, on à presque l’impression de lire du dany qui nous proposait en sont temps de faire ça avec les enfants …

            Franchement, je dois être vieux dans la tête du haut de mes 37ans, mais j’ai du mal avec ce genre de comportements et de discours visant à promouvoir l’infidélité et la partouze géante …

              1. sam00

                Oui certes, … et mon poing dans la gueule c’est juste une irruption imprévue de d’insatisfaction revendicative? ah tiens, d’un seul coup, je les aime un peu plus les socialistes, je vais pouvoir leur exprimer plus régulièrement mon insatisfaction revendicative alors … 😉

                Sérieusement, je me demande par moment jusqu’où ils vont aller … l’infini et au delà semble trop proche …

      2. Janus

        En cela il est le digne disciple de Michel Foucault, grand gourou des soixantehuitard, mais qui n’a pu échapper à son destin…

      1. Pheldge

        « bouffer du Philosophe Grec. » faut se méfier , c’est comme les olives , ils ont les noyaux durs 🙂
        Par contre, que dis-tu d’un bon Ari-steark haché avec sa portion de frites bien grasses ? 🙂

    2. Aristarkke

      Cherchez pas trop! Si cet énergumène mettait ses théories fumeuses en pratique, il devrait être transformé depuis un an en Soylent Green ou quelque chose de ce genre là. Quand il avait trente ans, il était pro euthanasie active pour tous les hommes >70ans… Mais ça, c’était avant qu’il les ait, les 70ans….

    3. calc8

      L’histoire d’Attali me rappelle le film « Saturn 3 » où l’acteur Harvey Keitel demande à la belle Farrah Fawcett de lui « prêter » son corps pour faire joujou (oups) se détendre (c’est vrai, un voyage Terre-Saturne, ça fatigue, et l’échangisme est de règle sur Terre). Farrah et son ami Kirk Douglas ne sont pas très d’accord. S’en suit une grosse bagarre avec un robot connecté au cerveau du méchant…

      1. MadeInCH

        J’avais bien aimé.
        Surtout le moment ou Harvey dit à Kirk Douglas que se réserver comme un corps féminin est punissbale sur Terre.
        Bon, vu comment le HArvey finit…

  7. Aristarkke

    Alors vous aussi, Monseigneur, accordez une bénédiction à Google Minder. Quoi! Vous prônez l’ inféodation au grand Kapitâââl, à la Katallaxie et comme si cela ne suffisait pas: amerloque. Voulez vous donc que cette kata nous transforme en loques??? Heureusement que vous nous épargnez les reportages sur d’ anciens pays socialistes, version bisounours, qui devant leurs difficultés et leur arriération, n’ont -curieusement – pas choisi de considérer qu’ils n’avaient pas été mous sur le soce-dosage et qu’il fallait donc en majorer la quantité mais ont abandonné plus ou moins honteusement ce phare de la pensée humaine. Billancourt serait trop désespéré…

  8. Fewkog

    Ton raisonnement est juste mais ne te permet pas de conclure que le niveau des mers va rester le même. Le niveau augmentera, non pas a cause de la fonte des glaces, mais simplement par l’élévation de la température. La thermodynamique n’est pas politique et s’applique quels que soient les circonstances. Pour chaque degrés de réchauffement, l’eau se dilate et pour les océans ça se traduit par une élévation de 60cm du niveau moyen. (Chercher coefficient de dilatation thermique)
    Les prévisions si les choses continuent c’est deux degrés pour la fin du siècle. C’est plutôt pas anodin. Le réchauffement climatique c’est pas un mythe ou juste pour faire chier, même si ça nous les brisent faut au moins prendre conscience du problème, l’ignorer ne mènera a aucune solution…

    1. « Les prévisions si les choses continuent c’est deux degrés pour la fin du siècle. »
      Non. Ca, c’est l’estimation (importance de « estimation ») haute (importance de haute) d’un modèle climatique qui s’est planté sur les 20 dernières années. Donc poubelle.

      C’est plutôt pas anodin
      On parlerait donc, d’après toi, de 2×60 = 120 cm en 85 ans. Pas anodin ? Mais si, complètement. Essayer de faire peur avec 1,2m d’augmentation du niveau en prétendant que l’homme n’aura pas le temps de s’organiser EN 85 ANS c’est grotesque. 1.2m en 1 mois, là, il y aurait matière à faire des choses. 1.2m en 1000 mois, y’a largement de quoi se calmer.

      Et comme de surcroît, c’est une estimation HAUTE, d’après un modèle FAUX, je pense qu’on peut encore respirer tranquillement.

  9. DoS

    DoS due to human error…….

    C’est quand même simple, Il n’y a qu’une seule solution:

    Celle des États socialistes.

    Si cela représente un progrès, bah, bravo H….on est dans le progrès exponentiel.

    L’humain c’est ce bout de gras inutile à mi chemin entre l’ordinateur et l’animal.
    Afin de lui trouver une utilité, l’Etat lui inventa la TAXE et la LOI.

    (Pardon si j’oublie l’argent volontairement….à priori ça rentre d’un côté et sort de l’autre….en vain)

    Ainsi, l’humain est heureux, il a enfin un BUT.

    (Laissant la place à l’ordinateur et à l’animal, qui trouveront peut être une entente)

    Désolé si je ne contribue plus beaucoup, je suis en maladie. J’ai une socialite aiguë, mortelle comme maladie (mais qui tue très, très lentement, hélas)

  10. calc8

    Voilà un billet intéressant ! il était grand temps de faire le point sur ce sujet. Rien n’est plus agaçant en effet que d’entendre des « écolos » à deux balles nous faire la morale sur la glace qui fond, les déserts qui avancent, les chatons cuits au tourne-broche, etc. ÜberBig Merci !
    Quant à ces écolos, recyclage des marxisants, moralistes et indignés de l’époque pré-Chute du Mur de Berlin, je n’ai toujours pas compris pourquoi en 1989 ils ne se sont pas précipité de l’autre côté du mur pour rejoindre leur terre promise, celle de leurs vraies valeurs… Non, ils ont décidé de rester chez nous pour faire ch*er le monde (et se remplir la panse et leur écuelle sur notre dos).

    1. Calvin

      Avant 1989, les communistes voulaient abattre le capitalisme et les entrepreneurs.
      Depuis, Ils veulent que ces derniers bossent encore plus et soient juste spoliés.

    2. Caton

      Oh, pour les glaces polaires qui fondent, ils n’ont pas complètement tort : tous les ans, pendant 6 mois les glaces arctiques fondent et les antarctiques s’étendent, puis pendant 6 mois les glaces antarctiques fondent et les arctiques s’étendent. Étonnant, non?

          1. Pheldge

            « réchauffement climatique alternatif » MDR 🙂 . Je n’ai pas vu de signe ™ , c’est donc libre de droits ? 🙂

  11. Fewkog

    En fait quelque soit l’estimation, tous le monde est d’accord pour dire que la mer monte. C’est sur la hauteur qu’on trouve sujet a discutions (d’ailleurs 1m20 c’est la moyenne, l’estimation haute c’est 2m). Quoi qu’il en soit si on est pragmatique la seule chose a noter c’est que la mer monte.
    Après bien sur le problème ne se pose pas tout de suite, mais il va se poser a un moment, si construire des digues partout se fait facilement, il va quand même falloir beaucoup de fonds et ça ne se trouve pas en un mois cela, et ils pourraient servir a des choses plus urgentes.
    Mais avant même de penser a construire des ouvrages pour se protéger de ça, la première chose a faire c’est de limiter au maximum la montée des eaux. Notre activité est liée a cette montée des eaux, et il n’est pas question de savoir si nous sommes responsable d’une partie ou non de ce phénomène. C’est pas ce qui compte, ce qui compte c’est que l’on peut ralentir tout ça en faisant juste un peu attention. C’est quand même assez raisonnable de s’occuper d’un problème pour éviter qu’il ne se pose plutôt que d’attendre qu’il se produise et nous contraignent ? Au final on a plus a gagné qu’a perdre, faut voir ça sur le long terme, on vivra pas assez longtemps pour voir les problèmes arriver de toute façon, mais faisons en sorte que ni nos enfants ni nos petits enfants n’aient a le voir.

    1. Pheldge

       » tous le monde est d’accord pour dire que la mer monte  » ah bon ? et depuis quand , avec quelles méthodes de mesure , quelle références altimétriques ? Et quand on commence à fouiller un peu on s’aperçoit, encore une fois que ces affirmations péremptoires ne reposent sur rien !

          1. Caton

            Je suis votre lien et je lis :

            Entre janvier 1993 et avril 2012, l’élévation du niveau moyen des mers est estimée, après application de la correction de rebond post-glaciaire, à 3,11 mm par an.

            Soit environ 29 mm au total. Mesuré par un satellite, Jason-2, dont l’instrument de mesure, d’après ses spécifications, a une précision de 34 mm. Ce qui revient à dire qu’encore une fois, sur un sujet ayant de fortes implications politiques, Wikipedia est bourré de mensonges.

            1. DoS

              Bien sur. La preuve, l’auteur lui même en doute !

              « Il est difficile de réaliser une mesure directe du niveau moyen de la mer. L’altimétrie satellitale permet néanmoins….. »

              Vous savez, j’ai compris un truc ces derniers temps. Comme je suis sympa je vais vous livrer mon analyse.

              L’humain est arrivé à une époque charnière où l’informatique et la robotique vont rapidement dépasser ses compétences.

              Ma conclusion est que l’humain fait une retraite « sécuritaire » sur le socialisme car la réalité lui échappe complètement.

              L’humain adore l’erreur. Il aime recommencer, se faire mal, oublier, pardonner, chougner, argumenter. Bref, trouver des prétextes ou des raisons à son existence.

              En fait, chose cruelle, l’humain n’a aucun but, pas plus qu’un chaton mignon. Et ça, ça craint de le dire ou de l’écrire.

              L’intelligence supérieure de notre espèce trouvera toujours une excuse pour justifier ses atrocités.

              C’est pour cela que je suis en DoS. En maladie indéterminée.

              1. « l’humain fait une retraite « sécuritaire » sur le socialisme car la réalité lui échappe complètement. »
                Intéressante théorie. Pour la France (et quelques autres pays), en tout cas …

    2. gameover

      Oui c’est vrai qu’on sera responsable de 10mm sur les 2m… mais il faut absolument faire quelque chose… car comme ça on aura que 1.99m…

    3. « la seule chose a noter c’est que la mer monte. »
      Non. Ca, c’est la seule chose à prouver.

      « construire des digues partout se fait facilement, »
      En 85 ans, l’humain a déjà largement fait mieux.

      « la première chose a faire c’est de limiter au maximum la montée des eaux »
      Non. Prouvez que ça revient moins cher que de gérer la montée.

      Il est plus probable de mourir heurté par un astéroïde que de mourir dans un accident d’avion (je sais, ça paraît contre-intuitif mais c’est comme ça). Pourquoi, d’après vous, on fait cependant tout pour que les avions ne se plantent pas et à peu près rien contre les astéroïdes ?

      Vous prenez le problème par le mauvais bout, et forcément, il vous revient à la figure. Et de grâce, ne m’agacez pas avec les générations futures, c’est ridicule. Vous voulez vraiment comparer l’hypothétique possibilité qu’il y ait des rivages changés dans 85 ans avec l’absolue certitude que ces générations futures sont endettées à mort ? C’est limite insultant. Pourtant, c’est *exactement* ce que vous comptez faire en vous lançant dans des opérations pour lesquelles vous n’avez ni preuve, ni budget.

      Bravo, belle mentalité.

      1. DoS

        Et qu’un astéroïde heurte un avion ? Quelle chance ? 🙂
        Et puis il est moins coûteux de flotter, non ?

        Au pire je veux dire.

    4. DoS

      Dans un monde idéal, la terre serait ronde, le niveau de la mer de partout à 0. En réalité, non. La terre n’est pas plate non plus, du coup, l’eau ne tombe pas au fond de l’univers.

      Pour ta culture, la terre est une orange pourrie difforme avec des différences de niveaux de partout.

      La, c’est compris ?

          1. Pheldge

            précession, nutation et rotation propre en plus …si au moins elle était plate , on aurait un grand vide pour y rediriger tous ces illuminés qui agitent des peurs millénaristes et autres menaces d’apocalypses climatiques …

          1. Pheldge

            Equation de Laplace en coordonnées sphériques, attraction universelle en 1/r² , potentiel en 1/r …trajectoire elliptique , le soleil un des foyers … au passage on vérifie la « loi des aires » de Keppler .
            Rien de renversant. !

            Par contre nos amis Fewkog et LaM ont oublié de dire que quand la « glace de terre » s’épaissit, la banquise s’enfonce, parce qu’elle pèse plus ; conclusion, le refroidissement aussi provoque la montée des eaux !

            Il faut absolument, maintenant que le réchauffement est sur les rails dans les pays développés, on aille vendre le refroidissement dans les pays équatoriaux, en leur parlant des hordes de réfugiés climatiques qui vont déferler vers leurs contrées tempérées ! 🙂 🙂

              1. MadeInCH

                Je me suis toujours demandé de qu’il adviendrait des Cités Libres si les Marcheurs Blancs passaie le MMur et prenaient Westeros.
                -> S’enfuir au dela du détroit?

  12. voleurdufeu

    Ce débat est aussi vieux que les crues du Yang Tse Kiang et le débat sur les digues. Les Confucéens prônaient la construction de digues (donc le pouvoir central organisant leur construction et leur entretien).Les Taoïstes suggéraient de plutôt construire les maisons un peu plus loin…

  13. Fewkog

    https://www.skepticalscience.com/translation.php?a=17&l=12
    Je pense que si il y a un consensus, il y a 30 ans on pouvait légitimement penser que c’était un mythe mais aujourd’hui ce n’est plus possible.
    Après on peut toujours trouver des sceptiques pour remettre en cause ces preuves, puisque de toute façon personne ne pourra jamais rien prouver a 100%. Mais bon 98% ça me parait quand même un bon indice de confiance…
    Il vaut mieux prévenir que guérir, tu as vraiment besoin qu’on te montre qu’anticiper un problème coute moins cher que d’avoir a le résoudre ? L’anticipation est essentielle pour les entreprises, et tout développement, c’est la règle d’or dans tous buisness.

    La seule chose que je veux c’est qu’on ne fasse pas du réchauffement climatique un sujet tabou, que des qu’on évoque ces mots qu’on se braque en disant « C’est impossible, c’est faux » et couper court des le début a toute possibilité de dialogue.

    Il y a en a qui sous-estime le problème, d’autres qui le surestime, je veux juste qu’on le considère sans réponse toute faite. On est peut être pas obligé d’agir tout de suite, mais on doit garder ça a l’esprit et surveiller l’évolution.

  14. Aloux

    Excellent article au passage, comme quoi le capitalisme arrive non seulement à nourrir les myriades de ses détracteurs en occident, mais aussi à aider un nombre toujours plus important de pauvres à manger à leur faim, à soigner leurs maladies et à accéder à un confort matériel toujours plus important.

    Mais ça le petit collectiviste de base s’en tamponne, il préfère les Chinois et les Africains pauvres, pour le folklore j’imagine.

  15. Fewkog

    C’est un article intéressant, Il exprime bien son point de vue et je le partage.
    L’estimation est entre 0,2 et 4,8 degrés, un cas est catastrophique, l’autre est quasi négligeable. 97% des scientifiques pensent que nous sommes UNE (et non pas LA) des sources de réchauffement, et l’auteur de ton article le souligne particulièrement, tout comme la tendance a la hausse.
    Et tout comme lui je ne pense pas que ce soit un fait catastrophique qui nécessite une action immédiate. Cependant on doit garder le débat ouvert, et attendre d’une que les choses évoluent, deux que les modèles s’affinent. Mais en aucun cas de le nier, c’est tout.

  16. Pheldge

    Ou comment manger son chapeau après avoir balancé des affirmations fantaisistes, rappel : ( Fewkog 14 juin 2015, 16 h 58 min )

    1. Fewkog

      En fait non pas du tout : « Quoi qu’il en soit si on est pragmatique la seule chose a noter c’est que la mer monte. » : Fewkog 14 juin 2015, 16 h 58 min
      C’est en effet ce que je soutiens depuis le début, j’ai d’ailleurs dit que la question n’était pas de savoir si on était responsable ou non. Mais qu’on doit seulement en avoir conscience.
      Je pense plutôt que tu ne m’a pas comprit.

      1. Pheldge

        Et si tu prends le temps de lire l’article de CP dont Caton donne le lien tu verras que cette affirmation est sans fondements.

        1. Caton

          La mer monte de jusqu’à 14 mètres certains jours à certains endroits! Et puis elle baisse. Tous les jours, et même deux fois par jour. C’est forcément la faute de l’homme blanc. Taxons-le!

  17. Jean-Charles DUBOC

    EXTRAIT : Ce qui est curieux, parce que « Bling-bling » n’est pas un libéral : Il aime trop le fric pour ça !

    Pour être libéral, il faut impérativement aimer les autres, les gens, tous les gens, tout le monde…
    Incontournable.

    Même, mais lui c’est « normal », « François III » ne l’est pas : Il n’aime personne, même pas ses femmes (pour en changer presque que comme de costume).
    Il aime juste ses dogmes, et encore.
    Le pouvoir de décider pour autrui, à sa place.

    Et c’est bien « normal » quand on voit dans tout opposant, un ennemi à descendre en flamme : Un libéral aime trop la Liberté pour se faire des « ennemis ».
    Il respecte trop ses adversaires au nom de la Liberté… puisque c’est un libéral !
    C’est même comme ça qu’on les reconnaît dans la vie de tous les jours…

    Ce qui est d’ailleurs frappant dans la novlangue de gôche, c’est d’avoir su faire faire l’amalgame dans l’opinion publique entre « capitalisme » (honni de toutes les « forces de progrès » soces et autres, jusqu’aux « alter-quelque chose ») et « libéralisme », pour mieux cacher, dissimuler, voiler qu’ils n’aiment pas « les gens ».
    Ils en arrivent à ne pas s’aimer pas entre eux, jusqu’à « fronder », c’est fort quand même !

    Or, on ne dira jamais assez que le capitalisme, il est libéral seulement quand ça l’arrange.

    Il est avant tout mercantile, spoliateur, qu’il soit d’État ou privé, qu’il soit néo-coco ou financier, voire industriel. Après tout, il a su être nazi, il a su être despotique, dictatorial, mafieux, communiste et même maoïste : L’Histoire démontre que c’est un caméléon qui s’adapte tant à la paix qu’à la guerre, même civile, en toute époque et ce quel que soit le lieu et les circonstances !

    Le « capitalisme », c’est « s’enrichir par le travail » (parfois un peu de talent nouveau et de chance bienvenue), mais seulement le travail … d’autrui !
    On ne s’enrichit jamais par son propre travail, ce n’est mécaniquement pas possible et le capitalisme d’État de toutes les dictatures, même socialistes, l’a parfaitement assimilé, comme toutes les autres formes.

    Source : http://flibustier20260.blogspot.fr/2015/03/plaisantin-va.html

    1. « Le « capitalisme », c’est « s’enrichir par le travail » (parfois un peu de talent nouveau et de chance bienvenue), mais seulement le travail … d’autrui ! »

      Je vois qu’on fait dans la définition alternative du capitalisme…

  18. Jean-Charles DUBOC

    Pas tout à fait d’accord !…

    EXTRAIT« Le « libéralisme » est un corps de doctrines, souvent invoqué par les capitalistes, lorsqu’il coïncide avec leurs intérêts, qu’ils oublient d’invoquer dès qu’ils ne coïncident plus…

    C’est pour cela que les « capitalistes » ont pu être, historiquement, mercantilistes et esclavagistes pour exploiter les colonies et être protégés de la concurrence étrangère. (Voire « impérialiste », rajoute-je)

    Ils ont pu être « keynésiens » pour relancer leurs débouchés, « nazis » sous Hitler pour les bienfaits des commandes publiques d’armement, « libéraux » surtout quand il faut faire régner plus de concurrence… chez leurs fournisseurs, et même « communistes » comme en Chine aujourd’hui, où l’embrigadement des ouvriers dans des usines sans syndicats libres n’est vraiment pas du tout pour leur déplaire… ».

    Ce sont des constats historiques, même pas un corps doctrinal, juste des constats de pur-fait !

    Et si on veut revisiter positivement la « lutte des classes » un jour ou l’autre, il s’agirait de penser « capital contre prolétaire » et non pas « libéral contre anti-libéral » et interventionnistes.

    C’est aussi aux « libéraux » d’apprendre à se servir à la fois du « capital » + des « prolos » et non pas laisser les « capitalistes » se servir … de ce qui les arrange !
    Une distinction pas facile à faire, d’autant mieux si même les meilleurs envisagent de jeter le bébé avec l’eau du bain comme unique solution…

    Et plus loin « DD » de citer Greespan : « Le cours normal de la finance, c’est qu’il y a des gagnants et des perdants ».
    Et « DD » de commenter : « La notion centrale du libéralisme, qui en fait une doctrine optimiste, susceptible d’emporter l’adhésion de tous, c’est celle « d’échanges mutuellement avantageux »… (gagnant-gagnant).
    L’économie de marché est censée fonctionner à l’avantage de tous, dans un « win-win » généralisé…

    Et voici qu’un des plus éminents spécialistes des marchés financiers, « Magic Greenspan » soi-même, vient nous expliquer que non seulement le « capitalisme » fonctionne sur le mode « gagnant-perdant », mais que c’est aussi son fonctionnement « normal » ! »

    Pour conclure que : « Le partage « public/privé » des tâches en devient une petite merveille : au public les mauvaises créances que le secteur privé a commis l’erreur d’accepter (ou d’émettre) ; au privé les bonnes créances et le bon argent public qui redonne confiance !…
    (…)
    Privatisation des profits, nationalisation des pertes !
    Le « Capitalisme sauvage » n’est décidément à ne pas confondre avec le « libéralisme », même débridé ! »
    L’erreur fondamentale de tous ces « gourous déclinistes »…

    En savoir plus : http://www.alerte-ethique.fr/news/entre-declin-et-liberalisme-iii/

    1. « Le « Capitalisme sauvage » n’est décidément à ne pas confondre avec le « libéralisme », même débridé ! » »

      Dans « capitalisme de connivence », le mot important, essentiel, est « connivence », et pas « capitalisme ».

  19. Régis33

    Ôtez moi d’un doute : a quelle température est la glace terrestre de l’Antarctique ? -30° ? – 40° ?
    Pfiouuuuuu on sera rôti avant qu’elle fonde donc !
    Je n’ai vu qu’un seul glaciologue , et encore , c’était il y a plus de 10 ans , relever cette évidence .

  20. Dr Slump

    Pitié mon dieu pitié! J’ai lu trop de conneries ce soir, je préfère encore allez mater un film qui empêche de penser, genre Jean-Claude Vente d’armes ou Arnold Jvatsodonikeur.
    Si on taxait la connerie, y’aurait jamais assez de fonctionnaires pour la collecter…

  21. Basic

    On est incapable de prévoir la météo à plus de 9 jours. Comment peut on avoir la prétention d’estimer les variations du climat à 50 ans. Un peu de bon sens…

  22. Peste et coryza

    A ma petite échelle, je ne crois que les choses vont mieux. Bien au contraire.
    Il y a eu une période faste, où malgré les aléas de la vie, on était sur que les choses iraient mieux (et on pouvait trouver du boulot en claquant des doigts) ça va de pire en pire.

    – gouvernement de corrompus (je ne les croit pas incapables ou incompétents : ils font ce qu’ils font à dessin)
    – impossibilité de trouver un emploi ou de suivre une formation en alternance (les patrons veulent des apprentis déjà formés, WTF ? un apprenti est là pour apprendre, c’est pour ça qu’on le paye en tant qu’apprenti).
    – salaires nazes même à bac+8, ne permettant pas de fonder une famille et de la nourrir. Quant à la reconversion ou créer sa boite, j’en parle même pas tellement c’est ubuesque (reconversion à 10000 boules pour apprendre l’informatique, et pour l’entreprise, faut avoir des biens à se faire saisir pour que le banquier (qui a dit le j**f ?) veuille bien de te parler).
    – la misère, la solitude et l’absence de perspectives malgré les diplômes ou la morale.
    – un chômage à 33% officieux.
    – un taux de suicide chez les 25-35 en hausse constance. Va dire que les choses vont mieux à mon ex…
    – de plus en plus de gens qui galèrent ou qui vivent dans des cabanes.
    – invasion de migrants.
    – extension des territoires hors contrôle.
    – police de plus en plus pénible et de moins en moins protectrice.
    – la décadence qui s’amplifie.
    – ambiance de guerre civile larvée.
    – obligation de s’exiler pour trouver du boulot. Tous ceux de mon age veulent se barrer, même s’ils trouvent facilement en France (je suis en post doc en rep tchèque en ce moment, payé au salaire tchèque. C’est incroyable à tel point c’est plus facile de trouver un poste en Tchéquie qu’en France, même dans un secteur difficile comme la biochimie. Quelques mails, un entretien skype en anglais, et c’est bon).

    Quant à la baisse de la violence et des guerres dans le monde, je ne suis pas sur que les irakiens(1,5 millions morts), les lybiens (pas de données allez, au moins 100000) et les ukrainiens (comptage en cours) partagent cet avis.
    Je ne suis pas sur que les français partagent cet avis avec les stats de insécurité en hausse exponentielle.

    Pour les perspectives, je suis sur la ligne de Yoananda (dont j’ai suivi le très bon blog pendant des années). Les publis que je peux lire sur le pétrole.
    C’est la fin d’une époque qui se profile.
    Toute société est un système. Comme tout système, il ne peut croitre jusqu’au ciel, mais peut repousser ses limites grâce à des sauts technologiques et une meilleure organisation. On est simplement dans la phase de déstabilisation.

    Pour le sujet du pétrole :
    Déjà, faut voir l’EIROI : tous les pétroles ne se valent pas. Le schiste (2 pour 1), c’est de la daube à coté de celui de Ghawar (40 pour 1).
    Or 90% du pétrole vient de 5% des champs : les plus gros. Et ils sont en baisse constante depuis 2006.
    La question n’est pas de savoir si le pic oil est dépassé, c’est déjà fait. En tout cas, pour celui fourni et extrait en Europe, Norvège inclue.
    Or la principale variable qui régit une société, c’est l’énergie par tête de pipe.
    Je rappelle également que le fait de créer des appareils plus économes en énergie ne résout pas le problème, mais l’amplifie : je vous ressortirai cette thèse d’éco si je la retrouve.
    Le seul grand facteur qui résoudrait le problème pour un temps serait un saut technologique dans le domaine des énergies primaires (pas de l’électricité, l’électricité n’est pas une énergie primaire mais secondaire), de l’ordre du pétrole + moteur à explosion.

    Pour la bouffe : faut savoir que la conso de viande est en hausse, surtout en Chine. or le taux de conversion des céréales en viande est de 5% environ en moyenne. Bref, avec le même espace, on nourrit bien moins de gens avec de la viande qu’on en nourrit avec du riz.
    11 milliaires de somaliens qui bouffent que du riz, pas de problèmes à priori. 11 milliards de gens qui bouffent que de la viande, pas possible.

    Enfin une touche urbanisme : si tout allait bien, ok. Mais je rappelle que plus de la moitié de l’humanité vit dans des bidonvilles à la saleté repoussante. Mais certes, plus de croissance, c’est plus de population, donc plus de problèmes.

    1. C’est amusant ceux qui ne veulent pas voir, jamais, le verre tel qu’il est (i.e. deux fois trop grand) et le verront toujours à moitié vide.

      Ah, et puis :

      1. gameover

        Puisque P&C n’a pas compris :

        Un optimiste voir le verre à moitié plein, un pessimiste à moitié vide et un libéral 2 fois trop grand.

    2. gameover

      Perso P&C ça ne m’étonne pas que tu peines à trouver un job qui te convienne vu la façon dont tu vois le monde mais surtout dont tu imagines son futur. Ton futur employeur s’est déjà suicidé.

      La science est justement la solution mais je t’imagine représentant (VRP) en aspirateurs tu ne parlerais que du bruit, des allergènes, de la consommation d’électricité nucléaire et tu n’en vendrais pas un

  23. Peste et coryza

    C’est pas faux…. et mon histoire perso n’a pas fait de moi un optimiste béat.
    Pour ton verre deux fois plus grand, même rempli de Martinus, à quoi sert-il si tu ne pas y avoir accès pour le boire ?

  24. Bonsaï

    La solution ? convertir tout le monde au végétarisme, c’est déjà le début de la longue route vers une société un peu plus intelligente !
    De force, s’il faut.
    GO va me répliquer : et les terres arables, et l’épuisement du sol, et patati et patata.
    La solution : graines germées individuelles, à faire germer soi-même dans un petit bocal perforé. Hydroculture, pas de terre. Propre, facile, léger, s’emporte en voyage. Et il y en a pour tous les goûts et toutes les vitamines indispensables :
    amande, blé, courge, cresson, lentille, oignon, pois chiche, quinoa, radis, roquette, sésame, sarrasin, soja, tournesol, etc …
    Non, ne me remerciez pas, c’est un plaisir.

    1. Black Mamba

      C’est complètement faux de dire que l’on mange que de la viande.
      Un plat comporte aussi des légumes et des céréales, même dans les pires restaurants tu trouveras des frites ou des pâtes et que dire chez soi.

      1. Bonsaï

        Le problème soulevé par Peste et coriza (voir plus haut) concerne la superficie de terrain qu’il faut consacrer à l’élevage du bétail au niveau mondial, ne serait-ce que pour sa nourriture.
        J’y réponds par un procédé élégant, hypersain et vieux comme le monde.
        Faut lire toutes les interventions pour comprendre le fil.

        1. Peste et coryza

          C’est super si tu veux des graines germées pour toi et ta famille, avec plein de vitamines et protéines sympas.

          Mais pour nourrir ton boeuf qui mange ses kilos de céréales par jour, c’est pas l’idéal.
          Or les gens veulent bouffer de la viande rouge, pas des graines…
          https://www.youtube.com/watch?v=j3U_fdhgYaU

          Mais tu produit combien avec ça ? Sans compter le cout des bocaux… un champ, c’est quand même plus pratique pour faire pousser des trucs en masse.

          Autre sujet : en ce moment, la co culture est à la mode. Ben oui, les nitrates sont fait à partir d’ammoniac, lui même obtenu à partir du gaz naturel… or on s’attend à manquer de gaz. Il y a donc du pognon à gratter pour des projets…
          L’idée de la co culture est simple : on fait pousser des céréales (plante valorisée) avec une légumineuse (plante qui va amener l’azote, moins valorisable mais tout de même, ce serait bien de la récolter et de la vendre, avec tout les graines ont un cout).
          Par exemple, le système le plus productif en co culture est le système Aztèque : maïs + haricot + courge (en pays chaud forcément). En bonnes conditions, ça produit plus que tout ce qu’on fait aujourd’hui, mais le problème est qu’il faut tout ramasser à la main… y a pas de machines qui ramassent à la fois le maïs, le haricot, et la courge… ce qui fait que, si tu récoles mécaniquement, tu ne peux valoriser qu’une seule plante (le maïs). Pour l’instant, c’est pas intéressant comme méthode.

            1. Peste et coryza

              J’ai jamais dit qu’on allait tous mourir,

              J’ai dit que des études disent qu’on va manquer de gaz naturel, et qu’il y a des décisions pour expérimenter des co cultures. Donc des projets européennes, donc du pognon à gratter.
              J’ai jamais dit que les projets en question devaient reposer sur une vérité, ou être sensés !

              Quant aux études… savez vous que la moitié des études de médecines sont fallacieuses ? Qu’une part des publis de biologie sont trafiquées (une venant d’un labo de Montpellier a été abondamment disséquée sur ce même blog) ? Même dans un Nature !

              1. « J’ai jamais dit qu’on allait tous mourir, »
                Et pourtant, vous auriez eu raison. On va tous mourir, obligé.

                « J’ai dit que des études disent qu’on va manquer de gaz naturel »
                Je vous assure que c’est complètement bidon.

                1. Black Mamba

                  Tant qu’il y aura des gens ou des animaux pour lâcher du gaz dans l’atmosphère ou des végétaux en voie de décomposition , c’est sûr, il y aura toujours du gaz naturel …

    2. gameover

      « convertir tout le monde au végétarisme […] …De force, s’il faut.

      « GO va me répliquer »…. que c’est le prix qui changera les comportements et donc les types de production. Mais quand je vois que le prix de la viande baisse et qu’on vient d’interdire EN FRANCE sur le porc des variations de prix à la baisse de plus de 50% sur une année…

      « vers une société un peu plus intelligente… bah avec un étalon comme toi, on est mal barré.

        1. Peste et coryza

          C’est plutôt le producteur de porcs qui serre les fesses :
          – son prix baisse (cause : notamment les allemands avec leurs salariés au salaire polonais, ça aide à être compétitif)
          – ses emprunts à payer.
          – ses charges qui arrêtent pas de monter
          – les CERFA pour toucher les subventions
          – une banque qui veut le saisir (le CA est devenu riche comme ça)
          – ajoutez à cela les annexes, genre conséquences du russian bashing (perte du marché au profit des argentins et des brésiliens)

            1. gameover

              Oui, d’ailleurs sur le lait ils ont enlevé les quotas depuis quelque mois (31 mars 2015). Les prix ont légèrement augmenté mais vu les excédents européens et mondiaux ça ne devrait pas durer… il suffit qu’il y en ait un qui se lance et qui n’ait pas peur des agriculteurs qui mettent une sacrée pression.

  25. Bct Pol

    le choix de la tof de la Havane est totalement merdique, c’est le blocus Americain qui a mit ce pays dans cette misere, 50 ans de resistance d’un minuscule pays a la plus grande puissance militaire et economique de la planete…

    1. De loin, on dirait vraiment le commentaire d’un bouffon.

      Ce n’est pas un blocus, c’est un embargo ce qui est très différent (sauf pour les gros gauchistes englués dans leur idéologie). Et même avec cet embargo, les US ont fait, par exemple, pour 710 millions USD de commerce avec Cuba en 2008, et plus de 2 milliards sur la dernière décennie. Les US sont le plus gros exportateur de nourriture vers Cuba, et le 5ème plus gros importateur. Les US ont été les plus gros donateurs en fonds et en matériels humanitaires et médicaux depuis des décennies. A ceci, il faut ajouter les 2 milliard d’USD par an renvoyés par les Cubains installés sur le sol américain (ce qui place les Etats-Unis entre la Chine et le Venezual vis-à-vis de Cuba). Enfin, l’embargo est strictement américain ce qui veut dire que Cuba peut très bien commercer avec tout le reste de la planète, Europe y compris. Et pourtant, c’est quand même la merde. Le socialisme, vraiment, c’est toupourÿ.

    1. Calvin

      Les articles positifs restent des charges contre les collectivistes.
      Et les articles négatifs montrent ce qu’il ne faut surtout pas faire : ils sont donc du positif par défaut.

Laisser un commentaire