Encadrement des loyers : il était temps, les âneries n’attendent pas !

Youpi ! Une nouvelle idée géniale des socialistes va être mise en place sans attendre ! Youpi, elle sera instaurée sans perdre de temps à réfléchir ni regarder ce qui s’est passé ailleurs à chaque fois qu’elle fut mise en place ! Youpi, on va à nouveau encadrer certains loyers dans la capitale ! Youpi !

Oui, c’est écrit : le décret numéro 2015-650 du 10 juin 2015 relatif aux modalités de mise en œuvre du dispositif d’encadrement du niveau de certains loyers a été publié au Journal Officiel le vendredi 12 juin. Dès lors, à partir du premier août prochain, la capitale française va faire l’expérience inédite et excitante d’encadrer par la loi les loyers en vigueur dans 80 quartiers, sur la base de prix médians fixés selon le type de logement et leur année de construction. Et alors que l’excitation d’une telle nouvelle n’a même pas encore atteint tous les propriétaires, sachez qu’ils recevront dans les semaines qui viennent les limites de loyers autorisées dans leur quartier.

Formulaire 27b-6
Formulaire 27b-6, Brazil
Ces limites seront établies avec doigté et finesse par le truchement subtil de l’Observatoire des loyers à Paris (OLAP) qui définira à la place du propriétaire ce qu’il est convenable de faire ou pas avec son bien : concrètement, à chaque renouvellement d’un bail, le loyer ne pourra dépasser de plus de 20% le niveau médian du quartier calculé par l’Observatoire. Bien sûr, lorsqu’un « niveau de confort supérieur » du bien sera constaté, un complément pourra toutefois être autorisé, mais devra être justifié par le formulaire approprié correctement rempli en trois exemplaires, tamponné par les services compétents, et signé avec le sang du propriétaire (ou d’un chaton libéral, ça marche aussi).

Pour que personne ne s’y perde avec ces histoires de quartiers de référence ou de loyer médian, et comme il se doit avec ce gouvernement de clowns combat, une jolie carte colorée a été établie permettant de distinguer immédiatement comment se situent les loyers dans la capitale et à quelle sauce aigre-douce le propriétaire va être préparé. La Brigade d’Observation Rapprochée des Loyers Parisiens passera sans doute dans les prochains jours coller de discrètes gommettes colorées (ce gouvernement adôôôre les gommettes) sur les chambranles de portes des domiciles afin de lever tout doute sur la couleur de référence de l’habitation. Propriétaires, gare aux gommettes brunes !

Zonage de Paris et contrôle des loyers
Zonage de Paris et contrôle des loyers

Comme on le voit, décidément, ça ne chôme pas du côté d’Âne Hidalgo et de son équipe municipale de choc ! Devant le problème d’une pénurie de logement directement liée à une législation foisonnante, des contraintes municipales, préfectorales, régionales et nationales en matière d’urbanisme, d’écologie ou de sécurité, la maire de Paris a immédiatement jugé bon d’ajouter un morceau de législation foisonnante avec des contraintes municipales.

Ce qu’il y a d’intéressant dans la démarche est que si elle paraît précipitée, il n’en est rien : cela fait des années que les socialistes parisiens (et dans une autre mesure, lillois) se tâtent la couenne pour savoir si, oui ou non, ils vont imposer un contrôle des loyers à leur juridiction. Cette réflexion dure même depuis si longtemps qu’il y a déjà eu un certain nombre d’articles expliquant exactement pourquoi cette idée est du plus haut débile.

Déjà, en 2007, mon confrère Vincent Bénard, spécialiste de la question immobilière, expliquait en détail pourquoi le blocage (et par extension, le contrôle) des loyers était une bêtise sans nom. À cette époque, les socialistes du moment (assumés comme Hamon ou honteux comme Boutin) défendaient ce blocage devant la flambée des cours, dont on sait qu’elle camouflait mal une bulle spéculative dont une bonne partie du monde ne s’est pas remise encore aujourd’hui. Et dans son article, Bénard revient sur l’histoire du contrôle des loyers en France depuis 1914, en constatant, faits à l’appui, que « les résultats de ce contrôle à finalité sociale furent… socialement désastreux. » En fait, le contrôle des loyers pendant cette période a largement contribué à la pénurie de logements ou à leur non-entretien, ce qui aura provoqué une destruction nette à peu près équivalente à un bombardement. Comme le souligne Bénard en reprenant les propos de l’économiste suédois Assar Lindbeck, qui fut président du comité Nobel d’économie :  »

Après les bombes incendiaires, le contrôle des loyers est le plus sûr moyen de raser une ville. »

Dès 2007, la conclusion est sans appel : l’histoire condamne absolument toute forme de contrôle des loyers.

Et si le temps s’est écoulé depuis lors, cela n’a pas empêché la question de revenir dans l’actualité, lancinante et obstinée, accompagnée par des articles expliquant pourquoi, justement, cette idée était stupide et délétère. En 2013, on en trouvera même dans des parutions pourtant peu suspectes de faire allégeance au Grand Kapital Apatride Mangeur d’Enfants Pauvres, et dont les conclusions ne laissent absolument aucun doute sur l’aspect néfaste du contrôle des loyers lorsqu’on y cite une étude de l’OCDE publiée en 2011 :

« L’imposition de loyers artificiellement bas réduit la quantité et la qualité des logements disponibles : elle crée une demande excessive à ces conditions avantageuses, décourage les nouvelles constructions, retarde l’entretien nécessaire du parc existant, nourrit des pratiques du marché noir et favorise la corruption. »

Réduire la quantité et la qualité des logements, découragement des nouvelles constructions, retardement de l’entretien du parc, marché noir, corruption ? Franchement, on croirait voir le décryptage du programme électoral de l’équipe municipale actuellement en poste.

Finalement, peu importe qu’on connaisse déjà les résultats calamiteux qu’on obtiendra inévitablement de cette expérience foireuse. Peu importe que quelques articles du passé précisaient déjà depuis un moment l’absurdité de la mesure. Peu importe que d’autres articles expliquent, actuellement, comment d’autres capitales tentent de sortir de cet abominable contrôle des loyers qui fait beaucoup plus de mal que de bien.

Peu importe tout cela : cette idée, parfaitement ridicule, a été réclamée et ardemment poussée par à peu près tout le monde. Cette idée nocive est donc mise en place et accélérera la décrépitude parisienne : certains applaudissaient déjà la muséification de la ville ? Elle va s’accélérer. Paris devenait grise ? Elle va l’être tous les jours un peu plus, un peu plus vite. Mieux encore, les gens avaient jusqu’alors du mal à s’y loger ? Cela va devenir impossible !

Y’a pas à dire : vu comme ça, youpi, le socialisme, c’est magique™ !

socialisme magique

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires269

    1. Deres

      Cette mesure est d’autant plus idiote qu’il va clairement y avoir une rétroaction entre les loyers limités et le niveau médian … En effet, les renouvellement de bail vont progressivement modifier le niveau médian à la baisse donc pousser encore plus à la baisse le niveau médian. Et je ne vous parle même pas des effets de bord comme un changement dans l’environnement du bien qui ne pourra pas être pris en compte à la hausse.

      J’ai constaté de visu le résultat final de la loi de 1948. Des locataires vivaient parfois depuis 50 ans dans le même appartement en ruine. Faute d’augmentation du loyer sur un demi-siècle, le loyer ne couvrant même pas la taxe foncière, le propriétaire ne risquait pas de se lancer dans les moindres travaux …

      1. Aristarkke

        Pour avoir acheté en 1988 un appartement que le propriétaire venait de récupérer après décès du locataire loi de 48, je confirme en tous points les ravages du manque de travaux, y compris locatifs puisque le papier peint de la chambre et celui du couloir étaient visiblement d’ avant la dernière guerre… Et rien que l’ impôt foncier, pourtant nettement plus raisonnable dans cette commune limitrophe de Lille qu’à Lille, lui bouffait cinq mois de loyer bien tassés à lui tout seul… C’est que la fiscalité locale s’appuie sur d’autres critères, là aucun édile ne déconne sur ce sujet…

  1. Le Gnôme

    Paris est figé, plus rien ne bouge, et se museifie à grande vitesse. Les entreprises foutent le camp en banlieue et le bobo pullule.

    Quelle différence avec Londres ou Berlin qui foisonnent, bâtissent, transforment et s’inventent un avenir.

    La devise de Paris n’est plus fluctuat, nec mergitur, mais no future.

  2. Aristarkke

    Le blocage des loyers est une arme politique de première grandeur avec laquelle on se pare de l’ oripeau de la justice sociale aux dépens du pognon des autres. Peu importent les conséquences, toujours catastrophiques mais nettement postérieures à la mise en route qui a, elle, des effets immédiats, notamment électoraux…

    1. Deres

      Effectivement, comme l’application de cette loi est à la discrétion de la municipalité, cela va devenir un enjeu électoral important. Je suis certain qu’aux prochaine élections, l’Ânesse parisienne se fera fort de dire que la droite mettra fin au blocage. Elle s’assurera ainsi le soutien indéfectible des quelques locataires n’étant pas encore dans des logements sociaux …

      1. Aristarkke

        Ce n’est pas pour rien que Méremptoire a réclamé à cor et à cris de bénéficier du blocage des loyers, elle aussi. C’est que la marge pour se faire élire devient de plus en plus étroite, que Lille Sud et les contorsions ventrales devant les Orientaux et les Sudistes rendent de moins en moins et que l’ annexion des communes limitrophes bien-pensantes montre ses limites, des édiles préférant rester le premier dans leur Triffouillis les Oies qu’être le second ou le troisième ou le quatrième à Rome Lille, surtout sous les ordres de Méremptoire et sa façon de considérer tous ses non-courtisans énamourés comme des nuls (version lisible par Calvin, huit ans trois mois vingt et un jours).

  3. tn

    Excelent, comme toujours.
    Par contre, pas tres elegante, la phrase suivante :
    « camouflait mal une bulle spéculative dont une bonne partie du monde ne s’est pas encore remise encore aujourd’hui.’

          1. Aristarkke

            Le smiley est le lol new look 😆 . Je sais, cela ne saute pas aux yeux par rapport à la version précédente… Remarquez que pour le L, il suffirait de déplacer celui en excédent dans galLons du billet d’ hier pour équilibrer… Le taulier n’aurait pas ainsi à pomper dans son stock précieux… 😈

      1. tn

        Yep.
        Mais pour revenir au sujet, je me demande vraiment qui sont ces gens.
        Ces gens ont fait des études supérieures, ont manœuvrés habillement pour mener leur carrière, etc…
        Sont ils donc incapables de regarder ce qui c’est fait avant/ailleurs avant de décider des trucs?
        Incompréhensible…

        1. Pheldge

          C’est juste qu’ils sont tombés dans la marmite marxiste à un moment donné ! Pour eux si Dieu n’existe pas, par contre la Grand Satan Capitaliste, représenté par le patron, le bourgeois la plupart du temps, n’est qu’un salaud de profiteur ! Et que le taxer n’est que justice !
          Par contre pour eux et leurs semblables, élus, souvent issus de l’administration, ils méritent leurs situation et leurs acquis !

          Des gens comme ça … ils ont une vision biaisée de la vie à travers leurs lunettes rouges !

  4. Olivier R

    Faut que ce gouvernement arrête avec leurs codes colorés, pense t il aux daltoniens (comme moi?) j’y comprends rien à leur carte, c’est pleine de nuances de marrons mais alors savoir dans quelle case va quelle zone… MDR!

  5. DoS

    C’est bienfait pour ces méchants propriétaires Kapitalistes. Na. Quelle idée deja d’etre à Paris ? Ville endettée à hauteur de 300 millions d’Euros, où la circulation et le parking sont impossibles. Sans parler de la pollution, de ces escrocs de minustres. Toute la mafia Etatique y habite.

    Franchement…..

  6. Aristarkke

    Non, H16, je n’approuve pas l’idée d’ occire un chaton libéral pour avoir de l’ encre rouge avec son sang. Déjà qu’ils ne sont pas nombreux! En revanche, avec fourniture d’ un bébé communiste, je me sens être l’ emprise du syndrome d’ Hérode…

    1. DoS

      Comment savoir si un BB est communiste ?
      Pour Herode:
      J’avais une femelle hamster, elle bouffait régulièrement quelques uns de ses petits pour reprendre des forces et pour faire correspondre ses tétons à chaque petit.
      Ne nous leurrons pas, nous moutons, sommes une variable d’ajustement. Ainsi que nos biens et notre pognon.

      Vous voulez un truc qui marche toujours sur l’humain ?
      L’humain aime deux choses:

      Soit parler de lui
      Soit que l’on parle de lui.

      Essayez au cours d’une soirée, vous serez admiré, aimé. En revanche, parlez de H, de politique, de foot, d’humanité , de guerre….et piouf, vous cassez l’ambiance.

      Que font les politiques ?
      Ils parlent de nous, en notre nom, pour nous…..nous sommes le bien le plus précieux, ils nous aiment, nous écoutent….pour mieux nous bouffer.

      Rien de bien compliqué finalement.

      1. Pheldge

        « L’humain aime deux choses:
        Soit parler de lui
        Soit que l’on parle de lui ».
        je te signale que Facebook existe déjà , si tu comptais te lancer dans l’aventure ! Zuckerberg t’a précédé , dommage ! 😉

        1. DoS

          Non, zuck voulait baiser. Le petit coquin. Encore une fois, la motivation personnelle est souvent l’origine d’un grand truc qui nous dépasse tous.
          Comme quoi, comme pour patron de Free, la bite est souvent synonyme de réussite.

    1. astazou

      D’acc, mais il faut aussi que leurs bras se dessèchent pour qu’ils ne puissent pas se gratter.
      Sinon, c’est pas drôle

  7. DoS

    J’avais envie de poésie aujourd’hui, pas de loyers détournés. Pfff
    Il y a 400 ans, nous avions les lumières, ils y avait des gens brillants.
    Petit à petit la lumière s’est éteinte, toute, non, il reste une chandelle dans le blog de H. Des gens brillants y viennent pour apporter leur énergie, leur humanité, leur humour, leur amour.
    Alors je dis oui au turbo fascisme néo libéral bouffeur de chatons mignons. Car cette petite lumière est très puissante dans un environnement très sombre.
    Que cette lumière envahisse l’obscurité, réchauffe les cœurs, fasse sortir les larmes, nous rende notre humanité.

    1. Peste et coryza

      Petite présision :
      Il y a 400 ans, on avait les humanistes… qui était des chrétiens. Pas les lumières… qui étaient des adeptes du grand architecte, au mieux.
      Les lumières ont été une calamité pour le paysan et l’ouvrier français.

      1. DoS

        L’Etat volait beaucoup moins à l’epoque….
        Le paysan produisait sa propre subsistance, chose deja bien utile pour vivre.
        Le savant se nourrissait de savoir et d’experience.
        La liberté Française a été très courte, certains de ces savants en sont allé au nord plus liberal.
        L’ouvrier n’existait pas encore….il est arrivé avec les débuts de l’industrialisme qui lui a permis d’aller vivre en ville dans des conditions certes horribles, mais permettant de vivre et de manger.
        Cette industrialisation débridée et massive a été de berceau de notre civilisation dite moderne et riche. Le socialisme a commencé à gangrener les patrons et propriétaires pour offrir une certaine dignité à l’ouvrier. Cela etait certe nécessaire.
        Aujourd’hui nous sommes dans un autre paradigme. L’etat force toute puissante dérégle le jeu du marché et de l’econnomie et creuse notre tombe à tous. Ouvrier et patron sont désormais des valeurs d’ajustement.

  8. Aristarkke

    L’ acronyme de la Brigade municipale citée n’est pas B O R D e L, P….n ??? Dans un texte que Calvin, 8ans, 3mois, 21 jours est capable de lire ???

  9. Lorelei

    Et forcément, si ça ne fonctionne pas ailleurs, chez nous ça va marcher.
    Je repense à cette blague « belge » de l’homme qui parie avec son ami qu’à la fin du western, le shériff ne mourra pas. A la fin, le shériff meurt.
    L’ami: « mais tu avais pourtant déjà vu le film! Pourquoi tu as parié ?
    Le « Belge »: mais! je ne pensais pas qu’il serait assez bête pour se faire avoir deux fois!
    On connaît le film, il est écrit et on espère à chaque fois, parce que c’est nous, que la fin sera différente.
    Et un grand salut aux Belges qui ont tellement de blagues sur nous, également.

  10. Scarlet Pimpernel

    Le décret évoqué est une illustration de la schizophrénie du législateur : d’un côté, le but proclamé est d’élargir l’offre locative, de l’autre, des contorsions juridiques soviétoïdes qui semblent n’avoir pour raison d’être que de décourager le bailleur potentiel.

    Sur le plan du droit classique, il y a beau temps que l’autonomie de la volonté n’est plus qu’un concept juridique vidé de sa substance, mais de lire sous la plume de nos socialauds qu’il faut se féliciter de voir la liberté contractuelle littéralement étranglée par ces textes macaroniques…. à se les mordre…

    1. Scarlet Pimpernel

      Cela me rappelle Dickens et son « Circumlocution Office » :

      « The Circumlocution Office was (as everybody knows without being told) the most important Department under Government. No public business of any kind could possibly be done at any time without the acquiescence of the Circumlocution Office.
      Its finger was in the largest public pie, and in the smallest public tart. It was equally impossible to do the plainest right and to undo the plainest wrong without the express authority of the Circumlocution Office.
      If another Gunpowder Plot had been discovered half an hour before the lighting of the match, nobody would have been justified in saving the parliament until there had been half a score of boards, half a bushel of minutes, several sacks of official memoranda, and a family-vault full of ungrammatical correspondence, on the part of the Circumlocution Office. »

          1. Nyamba

            Je l’ai commencé. Je confesse avoir un mal fou à le comprendre – trop de formulations et de vocabulaire à gérer, surtout avant de dormir. Il traîne depuis un mois sur ma table de chevet…

            1. Scarlet Pimpernel

              Un peu grand guignol, je l’avoue, cette « Tale », mais pour quelques légendes idiotes, rapportées par Carlyle sans doute, il y a des scènes inoubliables comme la bacchanale des tricoteuses et la noblesse de la mort de Sydney Carton…

              Dans ce registre, il faut lire « Les Dieux ont soif » du vieil Anatole, qui montre la médiocrité de ces terroristes dogmatiques, que l’on sent souvent affleurer chez certains, comme Valls. Et puis… il y a ce personnage de Des Islettes… auquel je m’identifierais volontiers…

  11. Val

    Je peine à comprendre le but de cette loi . Electoral ? Ils sont déja installés à Paris de manière pérenne . Ou alors cela vient de leur capacité innée à toujours faire la pire des stratégies.
    Paris est en mutation : il se paupérise ,se bobo-ïse , se guettoise , une balade à travers ses divers arrondissements est un véritable parcours de découverte anthropologique. « Tout cela va forcément bien se passer » comme le dirait notre auteur fétiche…. je parie sur un match pas bisou entre l’afrique et le magreb , suivi du vainqueur contre l’asie , avec comme spectateurs les rares vieillards autochtones hébétés . Cette ville résume assez bien notre destin finalement.

    1. DoS

      C’est évident:

      Construire un fichier très précis du parc locatif.
      L’Etat contrôle sont environnement direct.
      Simple précaution pour un prédateur.

      Le Zonage est un instinct animal.

    2. royaumont

      Il y a peut-être un coup tordu derrière comme dans l’affaire des « ventes à la découpe » il y a quelques années.
      Cette fois-là, des bobos dotés d’un carnet d’adresse aussi garni que leur compte en banque se sont fait passer pour de faibles et innocentes victimes de vils spéculateurs immobiliers. A grand coup de procédure et de battage médiatique, les sociétés immobilières propriétaires ont du accorder des ristournes plus que conséquentes aux locataires qui se portaient acquéreurs (20-25 % sur des appart’ valant souvent plusieurs millions).
      Je sens une opération de ce genre pour que la clientèle dorée sur tranche de la mairie de Paris puisse faire main basse sur des locations à prix cassé.
      La pénurie qui ne manquera pas d’arriver alliée à la mainmise de la mairie sur ce marché vont immanquablement engendrer une logique de clientélisme et de corruption. Vu les bénéfice de tous ordres qui en découlent pour ceux qui tiennent le système, c’est peut-être le but recherché.

      1. Pat

        Comme après-guerre, il faudra un pas-de-porte bien replet donné de la main à la main au locataire pour qu’il accepte de libérer son logement. C’est comme ça que mes parents ont pu obtenir un appartement « loi de 48 » moche et sale et sombre à l’époque à Lyon. Super progrès !
        Et comme pour les chauffeurs de taxi, ceux qui auront payé ne voudront pas que le système cesse, et que la somme versée au départ soit définitivement perdue.

    3. Pheldge

      C’est une mesure symbolique, marquée « à gauche », qui ne coûte rien, montre qu’on faire du social, et qui , cerise sur le gâteau, fait réagir la droite ( les vilains qui sont avec les riches et les patrons) et « les salauds de proprios » qui sont tous des bourgeois profiteurs.
      Tactiquement, c’est bien joué ! En un seul coup, on fédère son camp, et on oblige l’adversaire à se découvrir.

  12. Mathieu

    Mmmh si tout le monde s’aligne sur le prix médian +20% autorisé, ça ne va pas faire augmenter les loyers au final ?
    Ou j’ai mal compris quelque chose ?

    1. gameover

      Oui, certainement. Et il me semble qu’il est aussi écrit dans cette loi que le loyer ne peut pas être inférieur de 30% au prix moyen… ce qui va aussi dans ce sens d’une augmentation même si on aura noté la dissymétrie a propos pour l’éviter.

      Mais dans tous les cas ça ne peut pas conduire à une baisse.

      1. Aristarkke

        Allons, allons! Ce n’est qu’une clause de style! Tu imagines Hidalgo intenter une action pour contraindre un affreux bailleur, forcément affreux, à louer plus cher que ce qu’il demandait (au cas où cela existerait comme situation réelle)…

  13. Bof

    En même temps c’est logique: le bobo parisien, en votant Hidalgo, empêche le non bobo non seulement de venir bosser dans Paris (voitures de pauvre interdites, transports en communs saturés les non-jours de grève) mais aussi de se loger.
    Il ne restera que le 60m² à 1 million d’Euros pour bobo et son rejeton (fabriqué par GPA), ou bien le HLM réservé aux gentils « sub-méditerranéens » (qui ne votent pas) ou à la conseillère régionale PS (bobo).

    Pour une fois qu’on a une politique cohérente, de quoi se plaint-on ?

  14. Calvin

    H, si je me réfère à l’usage des acronymes, Hidalgo a mis en place un BORDeL parisien :
    Brigade d’Observation Rapprochée des Loyers Parisiens

        1. Popeye

          Définition du bordel :
          c’est chauffé
          organisé
          et ça rapporte.
          Je ne sais si la brigade sus-nommé est chauffée, mais en tout cas, ce dispositif me semble très savamment organisé pour que ça rapporte beaucoup à quelques uns.

          C’est bien un BORDeL

  15. Nathalie

    Salaire minimum, loyer minimum, réflexion minimum. C’est le maximum (avec le taux d’imposition) que semblent pouvoir faire les cerveaux atrophiés de ces Merlins socialistes. Quand je vois la spoliation quotidienne des classes moyennes, je me dis qu’ils arriveront bien un jour à tondre un oeuf. Un autre miracle du socialisme sans doute.

  16. CitoyensDebout

    Mouais, je ne suis pas totalement convaincu, je sens que je vais passer pour un sale gauchiste voire me faire traiter de populiste.

    Que la méthode employée par le gouvernement soit des plus discutables, je suis bien d’accord. Néanmoins, sur le problème de fond, il me semble que ça reste une tentative qui reste honorable en soi. Or quel est ce problème de fond ? Les loyers actuels sont invraisemblables, à Paris en premier lieu, mais partout dans le pays en général. Autre aspect à prendre à mon avis en considération : un logement est un besoin fondamental pour tout un chacun. Qu’on en soit arrivé aujourd’hui à voir des gens vivre dans leur voiture parce que le salaire qu’ils ont en leur permet pas de trouver un logement décent à un prix acceptable est inconcevable.

    Alors quelle solution ? Là, je suis enclin à penser que c’est davantage un problème de morale. Personne ne devrait louer à titre lucratif un logement qui soit une résidence principale pour ses occupants. On est très loin du compte et en réalité, les propriétaire se font payer ledit logement par les occupants. L’immobilier est classé comme « investissement », donc susceptible de générer des bénéfices : je trouve ça moralement indéfendable.

    Quant à dire que si on légifère contre la spéculation immobilière va aboutir à toutes les catastrophes annoncées, je serais plus circonspect. Pour une nombre appréciable de personnes, ne pas se faire saigner mensuellement leur permettrait d’épargner suffisamment pour envisager l’achat de leur logement. Et ça ne ralentirait pas nécessairement l’économie dans l’immobilier si ce n’est peut-être dans la construction de grands complexes. Plus de gens pouvant devenir propriétaires seraient plus motivés pour entretenir leurs biens que celui d’un propriétaire qui se gave sur leur dos.

    En tout état de cause, ça reste un problème de valeurs morales : la solution ne passe pas obligatoirement par la loi, certes, mais si on peut éventuellement regretter la maladresse du législateur, il reste qu’il ne serait pas incongru de suggérer des solutions viable à long terme. Dans tous les cas, ça fera des mécontents. En l’occurrence, pas mal de propriétaires actuels doivent broyer du noir, je ne verserai pas une larme pour eux, faut pas charrier.

    My 2¢

      1. Black Mamba

        Je te comprends , je suis tombée à la renverse …
        Acheter un bien immobilier en vue de le louer est de nos jours extrêmement risqué et courageux, on s’endette sur 20 voir 30 , le prix demandé pour un loyer couvre à peine les échéances … En plus la surprotection des locataires en cas de défaut de paiement n’aide en rien le petit peuple d’en bas les sans dents …

      2. Dr Slump

        Moi aussi. Tant pis, peux pas m’empêcher:

        Hé Citoyen debout, vous savez ce que j’en ai à faire de votre morale ripolinée?

        Si vous voulez que le logement soit gratuit, alors attendez j’arrive m’installer chez vous avec bagages armes et victuailles. Ben oui c’est immoral de me le faire payer, vu ce que je gagne. Et puis faudra me passer votre voiture aussi, j’ai pas les moyens de remplacer ma vieille Opel, et c’est vital la voiture sans blague, comment peut-on dormir et travailler sans une voiture?

        Ca coûte rien c’est vous payez, et puis c’est immoral de ne pas venir en aide aux gens modestes, oui ?

      1. Black Mamba

        Je profite de votre commentaire pour raconter ma petite histoire perso.
        Nous avons acheté notre local professionnel, une vieille maison bourgeoise. Nous avons pris un emprunt sur 20 ans, le loyer que nous avons prévu correspond aux remboursements des échéances, assurances, taxes foncières et un petit plus pour diverses imprévu dans le décompte .
        En tant que locataire, le loyer est important si ce n’était pas pour notre activité … Nous avons fait des travaux de rénovations, nous avons entièrement refait la toitures . Pour financer ces travaux, il a fallu emprunter, cet emprunt fut accordé dans la seul condition de réévaluer le loyer …
        Paf ! Une augmentation de plus de 50% …
        Salaud de propriétaire ( ironique n’est-ce- pas ?)
        Chacun voit midi à sa porte .

        1. Scarlet Pimpernel

          « Nous avons acheté notre local professionnel, une vieille maison bourgeoise. »

          Une maison à la Dubout ?
          google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://4.bp.blogspot.com/_eMifUxQNfA4/TMVH5BO9cvI/AAAAAAAAAOk/e982cOf6Pqo/s1600/1933-villon:01.JPG&sa=X&ved=0CAkQ8wc4aWoVChMItvP9pr2WxgIVBGkUCh3hcQBJ&usg=AFQjCNEJPPt5BoAsnuIBMoyx3uaJSvgTQA

    1. Erreur d’analyse, confusion des symptômes avec les causes, les solutions proposées ne peuvent pas fonctionner. Pire : elles vont aggraver le problème. Ça vaut même pas 2¢.

      « Quant à dire que si on légifère contre la spéculation immobilière va aboutir à toutes les catastrophes annoncées, je serais plus circonspect. « 
      Les liens fournis, l’histoire récente et moins récente, la logique économique, le bon sens, tout ceci peut bien passer par la fenêtre, hein, après tout.

      1. Laurent

        @h16, l’économie et l’histoire ne sont pas des sciences exactes. CitoyenDebout a le mérite de se baser sur des faits (et c’est la réalité, les loyers sont intouchables à Paris) et de poser des questions sans forcément utiliser le prêt-à-penser libéral. Faut au moins lu reconnaitre ça, méchant h16 😀

        Enfin j’y connais rien en économie… Le marché est ce qu’il est. Le parisien lambda (celui qui travaille vraiment, pas forcément un trader ou un avocat) ne peut plus se loger à Paris. Il doit s’éloigner, et se taper des heures de transports, dont le RER pourri.
        Ou se loger intramuros dans une sorte de caravane en soupente…

        On peut donc dire qu’il y a un problème que le marché ne parvient pas à résoudre. Airbnb était une solution intéressante pour amortir l’achat d’un appart…

        1. Hawx

          L’histoire a beau ne pas être une science exacte, force est de constater que la répétition d’une expérience un certain nombre de fois au cours du temps, et l’obtention des mêmes résultats (médiocres) à chaque essai fait quand même pencher la balance en faveur d’un nouveau petit fail…

          1. Deres

            L’expérience a prouvé que si ce genre de mesure était très mauvaise pour l’intérêt général, elle était très bénéfique politiquement à ceux qui la prenne … Ils ne sont pas complètement idiots mais ne s’occupent que de leurs intérêts personnels.

        2. Deres

          Oui, et le problème c’est le collectivisme … En premier lieu, la législation empêche de densifier l’habitat (par exemple en interdisant les petites surface) puis elle augmente le confort des logements (norme handicapés, isolations, …). Ensuite, une partie des logements de plus en plus grande est pré-empté par la collectivité sous forme de logements sociaux auquel à peu près tous les français ont droit. Finalement, la lutte contre la voiture incite encore plus les gens à habiter sur place. Tout cela diminue l’offre et augmente la demande artificiellement. Les prix ne peuvent que s’envoler en flèche.

          A noter que les loyers n’ont pas suivi la hausse des prix bien au contraire. Les prix ont surtout augmenté grâce à la baisse des taux et à la hausse de la durée des prêts permise du même coup. Cet effet d’enrichissement (augmentation de l’effet de levier) n’existant pas pour les locataires, les loyers n’ont pas suivis.

        3. DoS

          La Logique est de faire correspondre la réalité:
          Marché=offre/demande.

          Si Paris est cher (encore que…) c’est qu’il y avait un attrait économique. Mon avis est qu’a vouloir latter notre Kapitale, l’économie va lâcher. Restera l’attrait touristique. Encore que les meublés ont trinqué….

          L’évidence du socialo-néo-communisme échappe encore aux Français. Mais c’est là une stratégie habile de la politique de faire une douce propagande régulière afin de nous endormir.

          Nous sommes formatés mouton vivre ensemble. Tu ne seras pas kapitaliste, ni raciste, tu ne mangeras pas gras, tu voteras bien PS, tu paieras bien tes impôts….en échange l’Etat te couvrira si tu squattes un bien.

          Car l’Etat le fait lui même:
          Il s’assoit sur le droit de propriété et des droits de l’homme…

          FOI DE 49-3, hi Valls.

        4. Kazar

          @Laurent : on voit tu ne t’y connais pas plus concernant les avocats !!
          Un grand nombre d’entre eux gagne entre 3000 et 4000 euros par mois, pas de quoi faire la fête tout les jours avec un bac+6…
          Et quand à dire qu’ils ne travaillent pas, c’est juste ridicule.

          1. Peste et coryza

            3000 à 4000 euros par mois, c’est juste énorme. De quoi largement faire la fête tous les jours.
            Le français médian, c’est 1600 euros par mois… c’est tout de suite plus dur… et souvent ce français médian a bac+2 à bac+5.

            1. Kazar

              Heeuuu, « revenu médian », ce qui signifie qu’un certain nombre d’entre eux ne gagnent même pas le smic, donc pas vraiment de quoi pavoiser (et je n parle même pas des cabinets qui sont en faillite).

          2. Laurent

            Bah si justement j’en connais. De bons gros glandeurs grassement payés. Quand je dis qu’ils ne travaillent pas, ils produisent du papier et brassent du vent avec leur grande bouche. Bref, assez peu d’estime pour ces gens.
            Mais je ne généralise pas, et j’imagine bien que certains galèrent. Encore qu’à 4000 euros, c’est une galère ouatée.

            1. Dr Slump

              C’est le profil-type du politicien médiatisé votre histoire là.
              Et ce n’est pas juste 4000 euros qu’ils se mettent dans la poche.

              Sinon, c’est quoi votre problème avec ceux qui gagnent 4000 euros? Ca vous fait rager?

      2. CitoyensDebout

        Il y a déjà eu des essais et aucun n’a fonctionné. Soit ! Alors comment règle-t-on le problème ?

        Dénoncer quelque chose peut être tout à fait acceptable, mais si aucune alternative n’est proposée, c’est stérile.

        1. gameover

          Tu comprends ou pas quand on te dit que tu essaies de trouver des solutions à des conséquences au lieu de t’en prendre aux causes ?

          1. gameover

            Un exemple :

            « L’ordonnance du 18 août 1667 fixe la hauteur maximale à la hauteur des corniches parisiennes à 8 toises (15,6 mètres) : cette limitation du gabarit n’a guère varié depuis cette époque dans le centre de Paris en ce qui concerne la façade sur rue. »

        2. Black Mamba

          Tout ce qui est rare est cher
          Les loyers sont chers car la denrée demandée est rare …
          Supprime les lois protégeant le locataire, les investisseurs accourant, ils se battront pour avoir des locataires, c’est la libre concurrence …
          Bon, après Paris ne peut plus s’étendre, l’espace disponible est fini, une solution construire des immeubles plus haut, mais là ,encore, les lois sur l’urbanisme emmerde tout le monde .

          1. Deres

            Il n’y a pas que la hauteur qui limite l’offre. la quantité de logements sociaux en augmentation constante limite aussi l’offre privé. Puis, il est interdit de construire des petites surfaces en remplacement de celles qui disparaissent. Puis, les nouveaux immeubles sont plus beaucoup coûteux que les anciens à cause des normes (ascenseurs et parking obligatoires, normes handicapés, normes thermiques, …), ce qui fait augmenter globalement les prix.

            1. Caton

              A propos des parkings, j’ai remarqué la présence de boutons d’ascenseurs et de plaques d’étage en braille dans les parkings publics de la capitale. Il n’y a bien sûr pas de raison que les aveugles ne puissent pas garer leur voiture dans ces parkings, mais il y a comme un truc qui gêne, là…

              1. Black Mamba

                L’aveugle aide pour l’ouverture des portes de l’ascenseur et pousse le fauteuil roulant de l’handicapé hémiplégique qui lui peut conduire avec une voiture adapté à son cas .

                1. Flo

                  « Dans une ville de l’Asie
                  Il existait deux malheureux,
                  L’un perclus, l’autre aveugle, et pauvres tous les deux.
                  Ils demandaient au Ciel de terminer leur vie ;
                  Mais leurs cris étaient superflus,
                  Ils ne pouvaient mourir. Notre paralytique,
                  Couché sur un grabat dans la place publique,
                  Souffrait sans être plaint : il en souffrait bien plus.
                  L’aveugle, à qui tout pouvait nuire,
                  Etait sans guide, sans soutien,
                  Sans avoir même un pauvre chien
                  Pour l’aimer et pour le conduire.
                  Un certain jour, il arriva
                  Que l’aveugle à tâtons, au détour d’une rue,
                  Près du malade se trouva ;
                  Il entendit ses cris, son âme en fut émue.
                  Il n’est tel que les malheureux
                  Pour se plaindre les uns les autres.
                   » J’ai mes maux, lui dit-il, et vous avez les vôtres :
                  Unissons-les, mon frère, ils seront moins affreux.
                  – Hélas ! dit le perclus, vous ignorez, mon frère,
                  Que je ne puis faire un seul pas ;
                  Vous-même vous n’y voyez pas :
                  A quoi nous servirait d’unir notre misère ?
                  – A quoi ? répond l’aveugle ; écoutez. A nous deux
                  Nous possédons le bien à chacun nécessaire :
                  J’ai des jambes, et vous des yeux.
                  Moi, je vais vous porter ; vous, vous serez mon guide :
                  Vos yeux dirigeront mes pas mal assurés ;
                  Mes jambes, à leur tour, iront où vous voudrez.
                  Ainsi, sans que jamais notre amitié décide
                  Qui de nous deux remplit le plus utile emploi,
                  Je marcherai pour vous, vous y verrez pour moi. « 

                  1. Scarlet Pimpernel

                    « ça marche, citoyen » ? demanda un jour La Révellière-Lépeaux à Talleyrand (qui avait un pied-bot et boitait bas en conséquence)

                    « Comme vous voyez » répondit Charles-Maurice (La Révellière-Lépeaux louchait effroyablement)….

              2. Aristarkke

                Avez vous pensé aux chauffeurs de taxi grecs quand ils viennent à Paname??? Non, bien sûr!!! Et bien c’est ce à quoi veille la Puissance Publique pour pallier votre égoïsme de voyant!!! 😈

                1. Pheldge

                  Tu prêches pour ta paroisse Papy-Tuyau ! ces salauds de Grecs , viennent voler l’honnête gagne-pain de nos bons taxiteurs Turcs !

        3. Hawx

          L’alternative est toute trouvée:

          -dérèglementation massive pour supprimer la flopée de textes débiles qui grèvent les coûts d’entretien/de mise aux normes des bâtiments parisiens

          -arrêt de la surprotection des locataires pour redonner confiance aux propriétaires.

      3. Aristarkke

        H16, vous savez bien que pour tout soce dans l’âme, la réalité est pliable à volonté pour coller à la théorie si belle, si immarcescible du bisounours permanent… Et qu’entre une réalité qui fonctionne même imparfaitement et une théorie de ce type qui reste une belle construction spirituelle non transposable dans le concret, le choix est vite fait pour ne pas désespérer Billancourt… Tort avec Sartre plutôt que raison avec Aron et toussa

    2. Nathalie

      De la même manière louer un magasin pour vendre la marchandise et vivre c’est moche alors… C’est une notion de service entre particuliers. L’un loue l’autre bénéficie du bien. De même pour les fermages etc… Le problème n’est pas là il me semble. Le problème c’est que les propriétaires sont régulièrement spoliés car les locataires ne paient plus ou occupent illégalement des biens et ne sont pas éjectés en conséquence. De fait il y a des milliers d’appartements vides qui ne seront pas loués à cause de ça. Que l’Etat rétablisse le respect de la propriété privée et mette de l’ordre dans ce laisser aller et vous verrez que des milliers de logements seront sur le marché à des prix qui vont forcément baisser.

      1. CitoyensDebout

        Attention, je n’ai jamais parlé de locations d’espaces commerciaux, mais de logement. Et la différence est majeure : un magasin génère un chiffre d’affaire et permet de gagner de l’argent. Mais aucun locataire ne gagne quoi que ce soit avec son logement. Devrait-on considérer la possibilité d’y résider comme un immense privilège ?

        Par ailleurs, je n,ai absolument rien contre la propriété privée, je suis en revanche agacé par ceux qui se construisent un patrimoine immobilier en le faisant payer par ceux qui en ont besoin, parce que si on regarde les niveaux de loyers, ça correspond grosso-modo aux mensualités que le propriétaire rembourse aux banques qui ont financé l’achat.
        On ne peut bien entendu en aucun cas envisager un loyer à zéro, ce serait tout aussi absurde. Que le propriétaire n’y perde pas d’argent me semble tout ce qu’il y a de plus normal, Mais qu’il s’y enrichisse en revanche me fatigue beaucoup plus.

        Et encore une fois, j’en fais moins un problème de lois qu’un problème de valeurs morales.

        1. Hawx

          « Mais qu’il s’y enrichisse en revanche me fatigue beaucoup plus »

          Donc le propriétaire devrait:
          -louer son bien
          -l’entretenir
          -ne pas pouvoir en disposer comme il l’entend
          -s’ennuyer (et le mot est faible) avec des kilos de paperasse chaque année

          le tout sans rémunération? A quel titre au juste, celui du vivrensemble?

          1. Honorbrachios

            Ben oui, c’est est évident, non!? Tout comme les entrepreneurs. C’est ça la puissance du socialisme…(et tu as oublié , après «sans rénumération» : et avec risque de vol/spoliation par l’état et ses affidés)

        2. nice-oliver

          « ça correspond grosso-modo aux mensualités que le propriétaire rembourse aux banques qui ont financé l’achat. »

          Si et j’ai bien dit si c’était le cas, il faudrait alors être très crétin pour louer…

          1. Black Mamba

            Dans l’ensemble, oui, crétin, j’avoue et bien souvent les comptables nous indiquent de ne pas tenter plus pour minimiser les impôts sur les loyers perçus et on ne parle pas des impôts sur le foncier … Le citoyen ne sait pas que les propriétaires y ont droit, eux …

        3. Cerf D

          Mais qu’il s’y enrichisse en revanche me fatigue beaucoup plus.

          Mais s’il ne s’y enrichit pas pourquoi investirait-il dans un patrimoine immobilier ?
          Et si moins de personnes investissent dans l’immobilier locatif, ce type de logement va devenir plus rare et les loyers vont augmenter. Oh wait, c’est exactement ce qui s’est passé.

        4. Deres

          Ton calcul est faux car tu ne tiens pas compte des intérêts du capital mobilisé. Le logement correspond à un capital qui pourrait générer des intérêts à la banque. Même si le propriétaire a emprunté, il fournit une mise de départ qui lui donnerait droit à des intérêts. De plus, n’oublie pas que le propriétaire payent des impôts, sur le bien, sur ses revenus, et à l’achat du bien.

          Dans les faits, rien n’oblige le locataire à louer. Il pourrait acheter en faisant un emprunt si il le désirait. En fait, l’erreur des locataires est qu’à mensualité égale, ils bénéficient d’un bien de meilleur qualité. Choisir entre louer et acheter est un calcul complexe qui nécessite de connaître l’avenir. En tout cas, avec les droits de mutation, il est certain qu’il vaut mieux acheter un bien uniquement si on désire le conserver un temps important.

        5. gameover

          « Par ailleurs, je n,ai absolument rien contre la propriété privée,… »

          Rien que la formulation doublement négative prouve que tu n’es pas pour la propriété privée et tu le prouves en voulant limiter son usage avec le « en revanche » qui suit qui est identique à un « mais ».

          « si on regarde les niveaux de loyers, ça correspond grosso-modo aux mensualités que le propriétaire rembourse aux banques qui ont financé l’achat. : tu ne sais manifestement pas de quoi tu parles vu que tu ne regardes même pas la durée de l’emprunt.

          Un emprunt de 1ME sur 20 ans à un taux de 4% et avec un niveau d’imposition de 30% il faut un loyer annuel hors charge de minimum 10%-12% du prix du logement pour s’en tirer (80KE pour le capital+intérêts, 27KE pour les impôts, 5KE pour les taxes) donc pour un logement de 1ME il faudrait un loyer mensuel de 9,300E sans compter l’entretien.

          A l’achat sur Paris, avec 1ME tu dois avoir à tout casser 60-70m2.

          1. Aristarkke

            Au prix moyen, c’est plutôt dans les 80m2 mais à ce prix là, l’ adresse est aussi moyenne ou elle est bonne mais avec des inconvénients notables et pesants.

        6. Kazar

          Et que faites vous des locataires qui ne veulent pas devenir propriétaires ? Parce que certains font des calculs savants et déterminent qu’il est plus intéressant pour eux d’épargner le différentiel entre le loyer et l’échéance de prêt, par exemple. Et au delà, il s’agit juste d’une question de liberté, libre à chacun d’acheter ou non, d’investir ou non…En fait, vous n’aimez pas que les gens s’enrichissent, ce qui est bien dommage.

        7. bibi

          Pour résumer vous êtes agacé parce qu’un individu fournit une offre qui rencontre une demande et qu’il en tire une bénéfice pécuniaire.
          Pourquoi êtes vous indignais à ce point parce qu’il s’agit d’un logement c’est pour moi un mystère.

          A ce moment là vous devriez être encore plus indignais par tout individu réalisant un bénéfice en vendant de la nourriture parce que c’est encore plus essentiel d’avoir accès à la nourriture qu’à un logement.

          Quand vous aurez compris que malgré toutes les lois iniques encadrant l’immobilier dans ce beau pays qu’est la Grance le locataire et le propriétaire tire un bénéfice réciproque par l’établissement d’un contrat librement consenti vous aurez fait un gras pas dans la compréhension des mécanismes économiques.

          Si vous cherchez des solutions à la crise du logement en France je vous conseille d’aller voir ce qui se passe au Texas et les prix de l’immobilier dans les principales agglomérations du Lone Star State, et aussi regarder ou se sont installer les pauvres américains victimes de l’incurie de l’administration Démocrate corrompue de l’état de Louisiane qui a reçu des milliards de l’état fédéral pour l’entretien des digues qui n’a jamais été fait après que les inondations consécutives au passage de Katerina aient détruit leurs maisons.
          Que cela soit à San Antonio, Houston, ou Dallas vous trouvez sans difficulté des appartements pour moins de 80 m² pour moins de 30’000 USD ou des maisons pour moins de 50,000 USD parce que la construction y est libre et cela vaut au bat mot 10^9 fois mieux que n’importe quelle politique publique sociale d’accession à la propriété.

            1. bibi

              C’est volontaire mais vu votre réaction peut être que la graphie indiniais ou indigniais serait plus appropriée pour bien faire comprendre le sens de ce mot.

        8. Pat

          « Mais aucun locataire ne gagne quoi que ce soit avec son logement. Devrait-on considérer la possibilité d’y résider comme un immense privilège »
          Si le logement n’apporte rien au locataire, il peut donc parfaitement s’en passer, je suppose…

          1. Black Mamba

            Une assistante sociale a dit à mon époux que certaines personnes arrivent à obtenir des aides pour le logement d’un montant supérieur au dit loyer . Le bailleur doit reverser la différence au locataire : Qui a dit que cela ne rapportait pas au locataire ?

        9. Pheldge

           » Que le propriétaire n’y perde pas d’argent me semble tout ce qu’il y a de plus normal … «  vous êtes bien bon, mon bon Monsieur ! merci de nous autoriser à voir nos économies ne pas fondre au cours du temps, comme cela serait normal, pour de l’argent honteusement gagné à la sueur de nos fronts et donc volé !

          Car oui, gagner de l’argent pour soi, c’est mal : cet argent là, on le vole aux autres, à ceux qui auraient pu du le gagner !
          Seul le collectivisme franc apporte une solution à ce dilemme, par la juste répartition équitable, des fruits de …. euh, enfin des fruits ! 🙂

          1. Calvin

            C’est exactement ce que j’explique à ma mère pour qu’elle augmente mon argent de poche.
            En vain.
            Salauds de capitalistes.

            1. Aristarkke

              Elle agit sagement pour combattre les idées socialistes qui te sont inculquées par l’école, de partager sa ressource contre son gré parce que c’est comme cela et pas autrement (liste des excellentes raisons aux yeux des soces de pomper l’ argent des autres pour étaler leur générosité innée… 😈

      2. Deres

        Je crois que c’est un faux problème. Le gros des appartements vides vient de période intermédiaire entre deux locataires, de biens à la vente ou de biens en travaux. Il y a toujours une vacance résiduelle dans un parc. Il est cependant certain que la faiblesse des rendements locatifs ne pousse pas les propriétaires à minimiser à fond ces vacances.

        1. Calvin

          Deres, tu touches un point important.
          Ce que tu décris ici est la même chose que pour le chômage.
          Si on laisse faire le marché, les mauvaises entreprises ferment, les nouvelles ouvrent. Entretemps, il y a du chômage, qui sera résorbé.
          Quoi ? Du chômage ? Vite, des lois !
          On empêche (un peu) les mauvaises entreprises de fermer, on rend difficile (beaucoup) les créations d’entreprises.
          Au final, le chômage augmente lentement mais inexorablement.
          Et comme ça augmente, on muscle le dispositif réglementaire.
          Et le chômage augmente aussi.
          C’est rigoureusement pareil avec les loyers.

    3. Hawx

      J’ai étudié à Paris pendant des années sans avoir les moyens de me payer un logement ou d’en louer un. La solution, la banlieue.

      Quand au fait de louer sa propriété pour en tirer un revenu, quoi de plus normal? Il s’agit d’un investissement, au même titre qu’un portefeuille par exemple, et c’est le droit des propriétaires d’en tirer un bénéfice. C’est la notion même de fructus…

      Et ce n’est absolument pas une question de morale: ce qui est immoral pour moi c’est plutôt de priver les gens des revenus de leur propriété (issue de leurs efforts, ou de ceux de leurs parents) sous un prétexte totalement fallacieux.

      A titre informatif, je loue depuis cette année à Paris et mon loyer est la seule source de revenus de ma propriétaire, qui touche une retraite misérable. Comment pensez-vous qu’elle bouclera ses fins de mois à présent? C’est simple, elle ne peut pas. Donc même si la mesure venait à prendre effet, et que mon loyer se voyait plafonné à un montant inférieur à celui que je paye actuellement, je continuerai de la payer au tarif actuel au noir.

      Il faut arrêter les raisonnements manichéens du genre gentils locataires/salauds de proprios….

      1. bob razovski

        « Donc même si la mesure venait à prendre effet, et que mon loyer se voyait plafonné à un montant inférieur à celui que je paye actuellement, je continuerai de la payer au tarif actuel au noir. »

        Sens moral et charité accolés au libre arbitre. J’aime (ou « I like », pour faire comme les rézossossio)

    4. Val

      « celui d’un propriétaire qui se gave sur leur dos » : je vois que vous n’êtes pas propriétaire . Les rendements de de la locations d’un bien sont assez déplorables voire même négatifs si vous tombez sur un locataire « indélicat » .
      « Personne ne devrait louer à titre lucratif un logement qui soit une résidence principale pour ses occupants » : dans quel monde vivez vous ? perso je déménage tous les 2 ou 3 ans depuis toujours , alors je devrais me loger gratis et ne pas louer mon bien puisqu’il sert de résidence principale à un autre ? vous êtes un petit comique vous . Vous êtes un serf , attaché à votre terre ? logé par votre suzerain l’état ???? je suis comme GO mais j’ai fait un effort , je vous réponds .

    5. DoS

      J’ai ta solution:

      Redonner les vraies valeurs aux choses.
      Supprimons le cdi, cdd.
      Donnons aux gens la possibilité d’emprunter dés qu’ils travaillent.
      (Interim, cdd= pas d’emprunt possible)

      Un bien qui est loué trop cher par rapport à quoi, à qui ?
      Tes revenus….uniquement.

      Va donc à la campagne, travaille dans une jardinerie et compte l’argent qu’il te reste tout en étant propriétaire d’une maison !

      Franchement, c’est mauvais ton intervention. L’etat travaille pour lui en nous volant notre argent. Tu crois qu’il te protège ?
      Non, l’Etat a toujours détourné le pognon pour vivre grassement.

      La vie est faite de choix. Souvent un SDF va préférer rester sur une grille chaude de métro. Il serait si bien dans une ferme à aider contre gite et pitance.

      Il n’y a qu’une fatalité de nos jours, celle de subir le socialisme qui nous tue.

    6. Deres

      Le propriétaire ne se gave pas sur le dos du locataire. Il fait fructifier son capital exactement comme si il mettait son argent sur un livret A. Et en France, c’est souvent plus rentable de faire cela à cause de loi comme cette nouvelle hérésie.

    7. MadeInCH

       » Personne ne devrait louer à titre lucratif un logement qui soit une résidence principale pour ses occupants. »

      Celui qui a des sous, ne doit donc PAS faire quelque chose de lucratif avec, car il y a forcément quelqu’un qui paye le bénéfice, et donc, selon vous, est victime.

      Donc, personne ne voudra louer.

      Pourquoi faire quelque chose qui n’est pas lucratif? (Sauf aller aux frais d’une ONG pour se faire une moralité)

      1. gameover

        Je ne serais pas étonné que ce soit h16 qui lance quelques trolls de temps en temps pour dynamiser le blog. Celui là a fait générer au moins 30 messages en une heure… et c’est pas fini.

        1. Laurent

          Faut avouer que les esprits un peu touffus sont vite tondus à 3mm ici 😀
          J’imagine les lecteurs assidus de ce blog dans une taverne. Soudain, un agent de la CPAM, encarté CGT, ouvre la porte…

            1. Popeye

              si et seulement si l’encarté CGT ouvre sa grande bouche (ou porte ostensiblement un badge « permanent CGT de la CPAM ») afin que nul n’ignore ses qualités.

            2. Scarlet Pimpernel

              Lors du siège et de la Commune de Paris, on a bien mangé les animaux du Jardin des Plantes….
              Puis les rats….

              Alors, n’est-ce pas…

              1. MadeInCH

                C’était pas lors du siège par Bismark et ses prussiens?
                .
                Totu compte fait, à la fin de tout ça, il ne devait pas y rester beaucoup de vermine, à Paris…

        2. Pheldge

          Oui, ça doit être une ruse de hache le perfide … perso, je continue de croire que tu n’es toi-même qu’un espèce de troll, avec lequel il remplit des pages de commentaires flatteurs ! 🙂

    8. J Guasilas

      Citoyen Debout l’a mis à la fin pour faire croire qu’il proposait une opinion mesurée et réfléchie, mais la base de son raisonnement est : Salaud de propriétaire.
      On ne peut donc pas vraiment s’étonner du contenu du texte

    9. royaumont

      @CitoyensDebout
      Il y a une chose de vrai dans ce que tu dis, le niveau des prix de l’immobilier en France pose un maximum de problèmes : ça entrave la mobilité des personnes et perturbe le marché du travail, réduit le pouvoir d’achat des locataires, cela siphonne l’épargne qui est dirigée de ce fait vers des investissements non productifs, etc…
      Les causes de cette situation sont nombreuses : la structure centralisatrice de la France concentre l’activité dans les grandes métropoles (Paris en particulier) ou se crée une pénurie de foncier.
      Cette pénurie est renforcée par des PLU aux réglementations tatillonnes qui entravent totalement le choix de destination d’un terrain. Que cela transforme un projet immobilier en épopée antique, c’est à dire interminable et pleine de difficultés et de rebondissements n’arrange rien.
      De plus, la conjonction d’un risque lié à la surprotection du locataire et d’une fiscalité confiscatoire qui engendre une faible rentabilité n’incite pas à l’investissement locatif. Le rapport gain-risque est peu favorable. contrairement à ce que tu dis, le propriétaire ne se gave pas, la rentabilité nette est assez faible.

      Sortir de cette impasse ne se fera pas par des injections de moraline au propriétaire, mais en réduisant les points de blocage : rétablir la rentabilité et la confiance pour les bailleurs (par la fiscalité et en allégeant la surprotection du locataire), augmenter le foncier disponible en assouplissant les PLU, déconcentrer l’activité hors des métropoles, etc…

    10. voleurdufeu

      @citoyensdebout
      Vous avez 1000 fois raison! Il est absolument insupportable que Paris (et notamment la place des Vosges) soit réservé aux plus riches. Vous et moi devrions pouvoir y habiter, pas seulement Anne Sinclair. Le loyer devrait être fonction de nos revenus (et bien sûr de notre situation de famille). Ilńest pas moins scandaleux que cette dame jouisse de tableaux de maîtres inaccessibles aux plus démunis, dont les besoins artistiques sont sans conteste égaux au siens.
      Mais commençons par le commencement. on ignore trop que les boulangers vendent 1.10 euros des baguettes dont le coût direct de production ne dépasse pas la moitié. Bien sûr les médias se taisent. Ce sont ainsi plus de 25 millions d’euros par jour dont ces gens s’enrichissent aux dépens de nos concitoyens, notamment des familles!
      J’entends dire ( mais c’est à confirmer) que des médecins généralistes facturent 30 (oui, trente) euros leur consultation…à des malades, qui plus est. L’argent décidément corrompt tout…La santé, ce ne devrait pas être un luxe, quand même.
      Mais que voulez vous? dans le monde turbo-libéral qui est le nôtre, même des services publics, comme la SNCF, font payer des places libres dans les trains. Oui, vous avez bien lu, des places libres, qui resteraient de toute façon inoccupées! Bon, je suis d’accord, ça ne peut pas être gratuit, mais quand même, 1 euro, ce serait sympa, non?

  17. dede

    Quelqu’un sait ou trouver le cerfa adequat? Je vais m’empresser d’aller declarer des loyers a 1 franc sur Paris 7eme pour faire diminuer drastiquement le loyer median. Une fois que le prix de l’immobilier se sera ecroule, je vais enfin pouvoir m’acheter un bel appart’…

    >:)

  18. Alx

    Mais la conduite rationnelle pour les propriétaires (a part se débarrasser de son bien le plus vite possible), ce n’est oas de mettre son loyer au maximum autorisé? Comment le legislateur pense empecher ca?

      1. Caton

        …plafond qui va donc augmenter de 20% par an.

        Intéressante méthode pour se débarrasser des quelques gueux vivant encore dans la capitale.

        1. MadeInCH

          C’est aussi ce que je meuis dit.
          Une variatin de 20%, c’est énorme.
          Une manière de permettre des augmentations de loyer, en le cachant sour une grosse loi sentant bon la moraline???

          1. Alx

            Je trouve enorme que personnes, parmi les commentateurs officiels et la clique politique, n’y ait pensé… Comme ils doivent etre plus intelligents que moi, ils ont dû y penser, donc c’est fait exprès. Mais pourquoi? ?? Comme dit plus haut, virer les gueux de la capitale?

  19. Val

    Cet article me fait penser au schéma de l’auteur sur « la loi mal torchée » qui vont irrésistiblement nous conduire aux « echecs retentissants » bien que cette fois les effets sont tout à fait prévisibles et catastrophiques.

  20. Lorelei

    D’autres paramètres rentrent en ligne de compte également:
    -les APL ont artificiellement fait gonfler les loyers
    -l’immobilier d’entreprise était plus rentable et moins compliqué à faire appliquer en cas de défaillance du locataire.
    Il y a donc, notamment à Paris, une surabondance de locaux d’entreprise qui ont été pris sur les logements d’habitation et qui sont difficiles à retransformer en logement. D’autant que financièrement, les loyers rapportent à peine plus qu’un livret actuellement.

  21. Karamba!

    Les socialistes détestent tellement la notion de propriété que j’ai du mal à croire que certains d’entre eux puissent détenir des SCI…

    1. Deres

      C’est pour échapper à l’ISF. Ils peuvent faire plus facilement des donations à leurs enfants par ce biais. Ils en ont donc quasiment tous.

      1. Aristarkke

        Et puis la SCI ne fait pas apparaître votre nom en direct, sauf si vous en êtes le gérant officiel. Pour connaître les associés, il faut demander les statuts initiaux + les modifs ultérieures… A 66€ le dossier par SCI, cela limite vite la curiosité… C’est pourquoi si peu d’ HP grançais sont officiellement propriétaires en direct…

        1. Kazar

          Un petit tuyau, il suffit de les commander sur societe.com, et pour moins de 10 euros, vous avez les derniers statuts à jour envoyés par mail dans les 10 minutes…

  22. MadeInCH

    Il n’y a PAS de chaton libéral.
    C’est pour ça que les chatons sont protégés.
    Et que tuer/blesser/torturer un chaton mignion est interdit.
    Même pour une ethnie/culture stigmatisée et protégée.

  23. royaumont

    « Après les bombes incendiaires, le contrôle des loyers est le plus sûr moyen de raser une ville.  »
    Âne Hidalgo et ses sbires se comportent comme Daesh à Palmyre. C’est leur second point commun. Le premier, c’est d’être tous les deux financer par le Qatar.

    1. Peste et coryza

      Il n’en demeure pas moins que les loyers sont trop chers en France, surtout à Paris… (qui franchement n’a aucun attrait, surtout quand on compare à d’autres capitales européennes : la vie est hyper chère, sale, peu sure, le boulot est rare….).
      Une manière de faire respirer les gens serait de compresser les loyers pour arriver au cout allemand (soit une division par 3). C’est qui rend les mini-jobs faisables et économiquement intéressants en Allemagne : le loyer ne coute pas une blinde.

      Par contre sur quel levier agir ?
      – sur protection des locataires ?
      – APL (hausse artificielle de la solvabilité des locataires) ?
      – banques (ben oui, avant y avait pas de prêt, les banquiers refusaient de financer, et une maison coutait environ 1 an de salaire, dixit mes grand mères) ?
      – ghettoïsation/gentrification : les wesh chassent les classes populaires et moyenne des banlieues, les riches les chassent des centres villes ?
      – décalage entre les vieux proprios loueurs et les locataires… ben oui, les locataires potentiels sont de plus en plus pauvres donc insolvables aux tarifs actuels… or le vieux ne veut pas baisser son loyer, qui est un complément de retraite parfois indispensable. C’est pareil avec les ventes de commerce : le mec te vend un commerce en village une fortune, alors que la moitié de la clientèle n’est plus au rendez vous…. ?

      1. gameover

        Merci P&C. La vie y est chère, la ville pas sûre, pas de boulot, c’est sale et pourtant les gens veulent se loger dans Paris : pour aller travailler en banlieue ?

        1. Peste et coryza

          Les gens veulent loger à Paris intramuros pour fuir les habitants des banlieues et ne pas à avoir à se taper 2H de périf les bons jours en habitant dans le périurbain.
          Comme l’espace en ville est limité, les prix montent (en plus, Paris est le centre névralgique du pays, avec les élites et les salaire qui vont avec).
          Une solution serait de réhabiliter les banlieues… et de virer les habitants actuels.

          @BM
          J’ai vécu à Paris, Grenoble, Lyon, Nantes, Prague, Budapest, Berlin et un peu Barcelone.
          Berlin, c’est Paris/3 en terme de cout des loyers, sans avoir à se coltiner les turcs.
          Grenoble est très chère… car enclavée.
          Lyon est très porteuse en emplois.
          Nantes est jolie, 1/3 moins chère que Lyon… mais ça commence à se rattraper, notamment par l’arrivée massive de Parisiens fuyant la capitale (quitte à prendre le TGV tous les jours pour y bosser).
          Budapest… pas chère du tout du coté Pest.
          Prague… je sais pas, j’ai un logement de fonction… mais la ville est très jolie. D’après mes collègues, c’est 1/3 de la paye qui passe dans le loyer, mais on paie pas en plus les taxes genre IR, etc… c’est déjà prélevé.
          Barcelone… jamais rien payé, il y a plein de squats.

          1. Kazar

            MDR !!! Je travaille à Paris et je ne veux surtout pas y vivre, je ne cherche donc pas à éviter les « ‘habitants de banlieue (qui sont comme chacun sait des ignares porteurs de maladies contagieuses…). Et pour éviter les 2 h de périf, on peut envisager les transports en commun…

            1. royaumont

              Les épidémies de gale, de poux et autre font des ravages en banlieue, comme à Neuilly, Saint-Germain ou Versailles, c’est bien connu…

            1. Black Mamba

              Oui, son ex l’a largué , il ne gagnait pas assez bien sa vie pour lui permettre d’avoir un train de vie digne d’une princesse 😈

      2. Black Mamba

        Les voyages forment la jeunesse … Paris n’est pas la seule ville où les loyers sont « chers » , vivre dans une grande ville a des avantages et des inconvénients. Il faut savoir faire des choix dans la vie . Non, ce n’est pas cher si on a les moyens de se le permettre . Tu raisonnes selon tes références personnels, ton étude est biaisée .

      3. Nyamba

        Tu pars de l’observation – subjective et partisane – d’une conséquence.
        Adresser la conséquence (par des leviers plus ou moins douteux) sans s’attaquer au problème ne peut pas résoudre celui-ci.

  24. kekoresin

    L’encadrement des crétins me parait plus urgent. Depuis que l’homme s’est mis en tête de vivre en groupe, de fabriquer des outils et de ramasser des coquillages pour se les foutre autour du cou, les bases de l’économie n’ont pas beaucoup changé. Un produit rare et demandé vaut beaucoup de produits qui tombent des arbres quand on les secoue. Dès qu’un abruti de chef de clan commence à tripatouiller les règles du jeu, ça tourne généralement au désastre. Nos australopithèques du moment ont donc décidés de faire fi de millions d’années d’évolution pour accéder à la transcendance et se prendre une fois de plus pour des êtres supérieurs capables de distribuer du bonheur avec des incantations magiques.

    On ne peut plus parler de socialisme ici, mais de communisme. Une fois de plus la propriété privée est attaquée. La spoliation stade 2 est en marche. Le stade 3 va concerner les compte assurance vie, les livrets…Les riches fuient le goulags et les très riches s’en branlent car il s’en sortent toujours où qu’ils soient. Reste une écrasante majorité de mort-vivants qui survivent grâce aux miettes du pain que les élites broient consciencieusement avec un fort sentiment de travail accompli.

    Reste que le système tient encore grâce aux quelques naïfs, sensibles à la propagande, qui investissent leur économies dans l’immobilier pour le transmettre à leur lardons. Au passage, l’état les enculera tellement fort qu’on verra le trottoir quand leurs mâchoires se crisperont à l’heure de l’agonie. L’immobilier et la mort sont les mamelles du parti socialiste!

  25. Vodkaman

    Je viens de me faire une petite recherche Google image sur Detroit.

    La question que je me pose maintenant est de savoir combien de temps il faudra à Paris pour arriver au même résultat.

    1. Kazar

      Jamais, au Texas au moins, ils ont le droit de porter une arme !!! ET cela dit, Détroit est sortie de la faillite en décembre 2014.

      1. Kazar

        Oups, je me suis embrouillé, avec le jeu de mots Paris-Texas (lectrue un peu rapide)…Déjà que je suis au FN, si en plus je laisse à penser que je crois que Détroit est au Texas…

          1. Calvin

            Euh, le Michigan, c’est bien dans l’hémisphère Nord, mais le Texas, c’est pas dans le Sud ?
            Faudrait demander à Duflot.
            T’as son 06, BM ?

                1. Calvin

                  Non, je préfère demander à Cécile, elle me confirmera que le Texas est dans l’HEMISPHERE sud.
                  Elle a un DEA de géographie, elle.
                  C’est la super-crack du gouvernement Ayrault, elle.
                  Elle sait mieux que tout le monde, ce qui est bon pour eux, elle.
                  Allez, file moi son 06.
                  Promis, je ne lui ferai pas de canular.
                  :mrgreen:

              1. MadeInCH

                Redo from start…
                r
                oyaumont – 17 juin 2015, 16 h 30 min
                D’après Valls, le Texas, c’est près de la Chine, au bord de l’océan indien.

                Gné?
                Une référence?

                1. Calvin

                  Il a placé (comme J-V) la Réunion dans l’océan Pacifique, quand il y est allé pour faire oublier son voyage à la finale de foot (où il est allé pour initier ses fils à leur futur job au CIO)…

  26. Toutatis

    Ce qui est bizarre c’est que personne ne semble connaitre ce qui se passe à Singapour, où 80% de la population est logée par le « Housing Development Board » (organisme étatique). Je vois bien un truc comme ça en région parisienne.

    1. MadeInCH

      A Singapour, la lutte contre la corruption est effective et efficace.
      Le gouvernement pseudo-démocratique(1) est tout de même à l’écoute de la population.
      La femme d’un ami avait comme travail, là-bas, d’aller visiter officiellement les gens pour discuter avec eux, et se rendre compte de leurs préoccupations.
      D’une manière autre que par élection, un gouvernement qui semble vraiment é l’écoute de sa population, ça doit faire drôle à nos propres poliptichiens.
      .
      (1)
      Un seul parti, avec des moyens. Dès qu’un autre parti commence à se faire entendre, il y a des rêgles qui apparaissent.
      Exemple, un parti a commencé à être un peu populaire et à organiser des grands meetings. Donc, les normes de ségurités anti-feux ont été renforcées, entraînant une hausse des coûts pour les organisations de tels meetings…
      Les médias appartiennent capitalistement à des gens proche du parti en place.
      Mais sinon, la liberté de parole est libre, bien que sa transmisison soit gênée, et personne n’est en prison pour l’expression de ses idées.

  27. Nyamba

    Bon, j’ai une question débile, mais je vais la poser quand même : ils veulent encadrer les loyers, admettons. Veulent-ils aussi encadrer les impôts et autres taxounettes qui vont avec ?

  28. Val

    Tout ceci me porte à la reflexion suivante . Nos élites ne sont pas débiles . Donc cette loi d’apparence débile n’a pas le but affiché ie. faire baisser les loyers et rendre + accessible le logement à Paris . Elle en a juste l’odeur et la couleur , de quoi donner le change à leurs fans ie. les bobos gauchos et autres niais .
    Car je reste convaincue que leur but est rigoureusement opposé : maintenir coûte que coûte l’immobilier au top . L’immo est dans les mains des « vieux » , et les vieux vont commencer à décéder , la tendance est loin d’être au max le gros des troupes reste à venir . Une baisse de l’immo serait une catastrophique baisse de rentrées pour notre état qui nous aime . Ils feront tout pour maintenir l’immo tant que les babyboomers seront en vie pour passer à la caisse sur les successions . Et apres , la bulle explosera .

    1. royaumont

      C’est sûr que la chute des droits de mutation a contribué à la dégradation des comptes de Paris.
      Il faut soutenir le marché avec des étais, au moins jusqu’aux prochaines municipales.

    2. Comme je le disais dans un précédent commentaire : oui, tout à fait.

      Le but évident de cette manip est de conserver les prix hauts, une qualité basse, une pénurie élevée et favoriser corruption et marché noir.

  29. albundy17

    Ca bosse fort dans l’immo chez les sociaalos, entre le recalcul des valeurs locatives qui sert de base pour les impôts locaux (4 régions concernées pour l’instant), la préemption d’appartements pour en faire des logements sociaux sur Paris (ça va être bien pour les loyers médians) et cette dernière perlouse, les investisseurs bailleurs vont accourir !

  30. Calvin

    Bah, tant que ça reste cantonné dans des villes à la c… comme Paris, Lille ou Grenoble, cela ne me dérange pas trop.
    C’est si cela devait s’étendre à tout le pays que je trouverai ça odieux, débile et dangereux.

    1. Black Mamba

      C’est une question de temps … On dit qu’on fait des tests et après on décrète que ça fonctionne et zhou … tout le monde est empapouaté .

        1. Calvin

          Sans même devoir lui payer
          Il sait ce qu’il rien ne va
          Ah sacré Qatar,
          Dis-moi si tu payes Daesch ?
          Ça doit faire au moins mille fois que j’ai
          Compté mes Doha

          Où t’es, Qatar où t’es ?
          Où, t’es où, t’es où, Qatar où t’es ?

    2. Flo

      Bien Calvin vous faites de grands progrès dans l’expression de  » la pensée richenou vers un nouvel âge réminiscent »
      Prochaine étape : un bon point, au bout de dix vous avez droit d’office à la carte PS avec mention TN (Terra Nova) 🙂

  31. Théo31

    « les résultats de ce contrôle à finalité sociale furent… socialement désastreux. »

    Pas pour ceux qui copinent avec le pouvoir en place et qui pourront se loger aux frais de ceux que la loi prétend aider. Le nombre de logements vacants augmentant au début, les expropriations augmenteront et on verra pousser tout plein d’HLM remplis de gens qui n’ont rien à y faire.

  32. Bonsaï

    Préparez-vous peuple de pêcheurs et repentez-vous. Oubliez un peu le ras des pâquerettes et occupez-vous de votre âme immortelle.
    Passez donc cette dernière nuit à vous empiffrer comme des hamsters, car à l’aube du 18 juin débute le saint mois du Ramadan.
    Avertissement spécial à l’élève Calvin : de grâce, essayez d’éviter les petites saucisses de Francfort à la moutarde et au ketchup, dégustées sur le trottoir en face du bahut. Ne jamais faire honte à un musulman qui jeûne, règle numéro 1 de la survie en milieu hostile.

    1. Pheldge

      Oui, peuple de pêcheurs : la ilaha ila allah mohamed rassoulou allah retiens bien ça , Calvin, et honte à tes parents de ne pas t’avoir donné le nom du prophète vénéré, béni soit son nom !

      1. Pheldge

        plutôt le ré-appel du 18 juin dans ton cas, désormais tu devrais adopter un nom qui n’évoque pas cette religion de dhimmis qu’est la Réforme !

  33. DoS

    Le citoyen est à un clique de souris pour l’elu. Quoi de plus rassurant pour aller faites ses emplettes sur les marchés ?
    Quoi de mieux comme garanties pour l’Europe et le monde ?

    Il y a hélas pour eux un détail important qui est négligé:
    La variable humaine est incertaine, imprévisible.

    Alors, il se pourrait que l’année fiscale en théorie blanche devienne rouge sang.
    En tout cas j’aimerais un retour de bâton violent. Rien que pour la justice.

  34. DoS

    Bah, curieusement vers chez moi à la campagne ils font pas trop les malins….je me demande bien pourquoi ?
    Il est vrai que nous, campagnards, aimons le cochon, le pinard et les belles femmes (la paille est très sexy avec une femme dedans).
    Bref, c’est très variable et très influencé la politique.
    Mais l’on pourrait effectivement poser certaines questions à ces gens qui se disent intégrer pour prendre certains avantages et dé-s’intégrer pour affirmer des valeurs contre….
    Le chien ne mord pas la main du maître qui offre la nourriture.
    Existerait il un certain masochisme chez certaines cultures ?

    1. Aristophanedecarotte

      pas les malins! pas les malins!

      je viens de me prendre 200 pions de plus en taxe fonciere pour avoir fait une souillarde pour mettre mes jambons et mes saucissons!

      (souillarde: piece « noire » sans ouvertures autre que la porte pleine pour garder la fraicheur)

      écoeuré……..

  35. Moggio

    L’économiste américain Alan S. Blinder, dans son livre de 1987, a proposé une « loi » particulière qui s’applique bien au contrôle des loyers : « Murphy’s Law of Economic Policy: Economists have the least influence on policy where they know the most and are most agreed; they have the most influence on policy where they know the least and disagree most vehemently. »

Laisser un commentaire