Taxi vs Uber : une France apaisée, une situation déjà pliée

Quelques fois, je suis assez soulagé de savoir que nous sommes en Socialie et que ce n’est plus Sarkozy à la tête de l’État. En effet, l’ex-président avait laissé le pays en piteux état, mais grâce à la douceur du président Hollande, la France a su s’apaiser et retrouver le calme riant qui fait tout son charme.

Et retrouver un État calme mais ferme, assurant la Sécurité pour Tous, était absolument nécessaire. Sans lui, ce serait, bien sûr, le chaos.

uber vs taxis pas contents

Et lorsque se pose la question de savoir si les taxis peuvent ou non tolérer la concurrence d’un nouvel entrant comme Uber avec ses chauffeurs particuliers ou son application Uberpop, il devient nécessaire de rappeler les uns et les autres à la raison. Il serait en effet intolérable pour la France d’après Sarkozy de tomber de Charybde en Scylla, et notre bon François fera donc tout ce qu’il faut pour éviter le désordre en instaurant un État fort.

thevenoudSans une Police efficace, des Lois marquant clairement qu’il est interdit d’attenter à la sécurité d’autrui, à sa propriété privée, à son outil de travail, sans une Justice impartiale et sans un gouvernement ferme mais juste, serein dans l’action, et irréprochable sur le plan pénal, on irait rapidement à la catastrophe. Et en matière d’irréprochable, de solide, carré et juste, qui mieux que Thévenoud pour pondre une loi bien comme il faut pour nos amis les taxis ?

Et surtout, comment imaginer une seule seconde une situation incontrôlable dans ce beau pays alors que tout aura été fait pour l’éviter ? Vous pensez, un peu, aux conséquences si jamais les taxis devaient laisser ainsi s’installer la concurrence ?wont somebody think of the children Ce serait comme concurrencer l’Opérateur National de Télécom sur l’accès internet et croire naïvement que les prix descendraient ! Ce serait comme imaginer que cette concurrence dans les transports de cars ou en avion provoquerait une baisse des tarifs ! Sérieusement, vous avez pensé à ces patrons-chauffeurs ? Vous avez pensé aux familles ? Vous avez pensé aux enfants ?

En attendant, on ne pourra qu’admirer le tact, le doigté et l’intelligence marketing des actions entreprises pour donner à nouveau le goût d’emprunter des taxis aux nombreux clients potentiels que compte naturellement la capitale. À commencer par toutes les célébrités qui ont bien vite compris tout l’intérêt qu’il pouvait y avoir à ne surtout pas utiliser Uber, et faire ainsi profiter d’une publicité à la fois gratuite et mondiale sur l’excellence parisienne en matière d’accueil.

epic courtney love in paris

À ce point du billet, il m’est indispensable de brosser un peu le contexte de ce qui s’est passé à Paris hier pour que tout le monde prenne bien conscience du petit souci qui pourrait se profiler à l’horizon. En effet, pendant qu’une poignée de taxis remontés comme des dockers syndiqués s’en prenaient à une certaine catégorie d’automobilistes, le monde continuait de tourner.

Il faut ainsi comprendre que les visites impromptues (et malencontreuses) de starlettes qui ont la mauvaise idée de massivement partager leurs expériences bonnes et surtout mauvaises sur des réseaux sociaux, dans une langue maintenant parlée par des centaines de millions de locuteurs, partout dans le monde, ces petits dérapages sur twitter et instagram ont un impact tangible sur le tourisme parisien en particulier et français en général. Mais bon, la France n’est pas en crise et peut bien se passer du tourisme, hein.

Il faut ainsi comprendre que ces démonstrations de violence aveugle et de marketing franchement contre-intuitif entraînent des effets de bords désastreux : à la liste déjà longue de plaies que subissent les voyageurs dans notre pays (agressions dans le RER, grève dans les avions, pannes dans les TGV) on doit maintenant ajouter le tabassage à proximité d’un Uber ou la violence d’un taxi. Mais baste, on s’en fiche, qui, de nos jours, a encore besoin de se déplacer ?

Il faut ainsi comprendre que ces exactions médiatiques donnent une idée assez précise de ce que vaut la capitale en matière de gestion des débordements. En cette semaine où Paris présente sa candidature pour les JO 2024, voilà qui met en confiance, non ? Pour le coup, s’éviter le gouffre financier des J.O. n’est pas une mauvaise opération, non ?

cheers

À tout ceci, on doit ajouter quelques questions.

Pourquoi la police est-elle à ce point impavide ? Pourquoi le gouvernement a-t-il si ouvertement choisi de soutenir les taxis dans leur violence face à des gens qui, eux, respectent la loi, contrairement à ce que toutes les abrutissantes conneries débitées par des imbéciles peu au fait des textes de loi laissent croire stupidement ?

Finalement, peut-être que le taxi traditionnel qui fait du black est une légende urbaine et que son lecteur de CB est vraiment en panne ? Peut-être que les petits retours d’ascenseurs entre certaines compagnies de taxi et de gros partis politiques sont une affabulation de personnes mal intentionnées ? Peut-être Agnès Saal n’est pas que la partie émergée de l’iceberg, hein, après tout et que la nervosité des taxis n’est due qu’à sa volonté de ne plus prendre que les transports en commun, hein, non ? Peut-être la population type des taxis n’a-t-elle pas vraiment évolué en 20 ans, et qu’elle n’a pas du tout accueilli en son sein des gens qui ont vu dans les licences et leurs prix déjà élevés un moyen simple de blanchir de l’argent en provenance directe ou indirecte de certains trafics (pas Peugeot, les trafics, hein) ?

Vraiment, diable diable, pourquoi donc la police a-t-elle choisi de ne rien faire ?

Une autre question se pose, plus pragmatique encore : qui diable ces taxis croient-ils ainsi berner ? Qui croient-ils protéger avec ce genre d’actions ?

Leurs clients ? Ceux-là mêmes qui, en choisissant massivement Uberpop, plébiscitent un service plus adapté à leur besoin ? Leurs confrères, ceux qui n’ont pas fait grève, atterrés de constater qu’une poignée d’excités allait définitivement enterrer leur profession et qui se seraient bien passés de cette publicité désastreuse ? Eux-mêmes, lorsqu’il va falloir, dans les prochains jours, essayer de convaincre à nouveau les gens qu’ils sont là pour les servir et pas pour leur casser la gueule ?

Qui ces chauffeurs croient-ils aider ?

Oh, ils pourront bien, par l’une ou l’autre clef de bras dans le dos du gouvernement, parvenir à faire interdire Uber, ou Uberpop. Mais voilà : aucune loi ne pourra interdire aux Français d’accueillir des passagers dans leur voiture (Blablacar fonctionne très bien). Aucun moyen ne saura jamais s’assurer que ce transport ne recouvre pas un dédommagement financier pour le chauffeur. Aucune loi ne pourra interdire que des gens se passent définitivement du service de taxis, quitte à passer clandestins.

C’est déjà trop tard : il y a quelques jours, les taxis traditionnels avaient perdu beaucoup de terrain devant le nouveau paradigme en place, et devaient sérieusement se remettre en question. Avec ce qui vient de se passer, en perdant la bataille de l’opinion, ils ont définitivement perdu cette guerre économique.

taxis clients

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires316

  1. Aloux

    De ce que j’ai parcouru d’un oeil distrait dans la presse ce matin, tous les politiciens sont contre Uber, même quand ils disent déplorer les violences commises par les taxis, y compris Dupont Gnangnan et la Marine, au cas où certains auraient encore des doutes sur ce que valent réellement les « alternatives ». Les journalistes « mainstream », pareil, certains regrettent les violences, mais in fine on revient toujours à « Uber est illégal, comment faire respecter efficacement cette interdiction ? »

    CPEF

    1. Jiff

      Là-dessus, les meilleurs commentaires que j’ai pu entendre étaient sur bfm et dans C dans l’air.
      D’abord, N. Doze, qui en intro cite un rapport de… 1961 qui exposait déjà à cette époque qu’il fallait libéraliser le secteur des taxis, ensuite, les réflexions de B. Vanryb (créateur d’AvantQuest) qui dit qu’un état digne de ce nom doit anticiper les bouleversements et surtout les accompagner et les porter efficacement plutôt que de mener un combat d’arrière-garde.
      Également, que le « combat » réel des taxis ne se porte pas vraiment vers ÜberPOP (qui représente peanuts pour l’instant), mais vers Über, service qui leur pique vraiment beaucoup de clients (et pour cause, il suffit de l’utiliser une fois pour être accroc au sourire, à l’amabilité, ainsi qu’au prix annoncé et respecté; sans parler du chemin le plus rapide utilisé dans l’intérêt commun du client et du chauffeur:)

      1. le touriste a nyc

        Les interventions de Bruno Vanryb sont toujours pleines de bon sens.
        Avec Charles Gave, ce sont les deux intervenants les plus pertinents chez Nicolas Doze.

  2. Fifou

    http://www.legorafi.fr/2015/06/25/paris-des-taxis-sen-prennent-a-plusieurs-pietons-qui-sobstinaient-a-se-deplacer-a-pied/

    Plusieurs incidents ont émaillé aujourd’hui la journée de manifestation des taxis. Mobilisés dans plusieurs villes françaises, les taxis ont pris pour cibles dans la capitale plusieurs passants qui s’obstinaient à n’utiliser que leurs pieds comme moyen de déplacement. Reportage.

    Une concurrence déloyale

    Patrick Jama, chauffeur de taxi dans la capitale qui a participé à la manifestation dénonce les violences dont ont été victimes les piétons. Mais le chauffeur dit comprendre la colère de ses collègues face à ce qu’il considère comme de la concurrence déloyale. « Ceux qui persistent à utiliser la marche pour se déplacer dans Paris doivent se rendre compte qu’ils participent à la ruine de notre profession » a-t-il expliqué avant d’ajouter « C’est facile de se déplacer gratuitement avec ses pieds quand on a aucune charge à payer, alors que nous, on paie le prix fort ».

    Du côté de la police, on dénombre une dizaine d’attaques dans la capitale à l’encontre de piétons. Certaines victimes ont affirmé avoir été prises pour cibles à cause de leur tenue sportive, les chauffeurs de taxi s’en prenant directement aux membres inférieurs des piétons à coups de barre de fer. À midi, le premier ministre demandait au préfet de Paris de prendre un arrêté visant à interdire les chaussures de sport dans la capitale.

    D’autres incidents similaires ont été signalés dans plusieurs villes françaises. À Marseille, c’est une station de métro du centre-ville qui a été prise pour cible ce matin. Les taxis lyonnais sont en ce moment même en route pour mettre à sac le rayon rollers d’un magasin Go Sport.

    Merci de citer vos sources, ici LeGorafi.

  3. brunoarf

    Tsipras vient de rejeter les propositions de la troïka.
    Conséquences :
    – il n’y aura pas d’accord entre la troïka et la Grèce ;
    – la Grèce sera incapable de rembourser le FMI le mardi 30 juin ;
    – la Grèce sera en défaut de paiement vis-à-vis du FMI le 30 juin ;
    – la troïka ne prêtera pas 7,2 milliards d’euros à la Grèce ;
    – les conséquences de la faillite de la Grèce sont tellement gigantesques que Tsipras a besoin de montrer que c’est tout le peuple grec qui dit « non » aux propositions de la troïka ;
    – Tsipras va demander par référendum au peuple si il dit « oui » ou « non » aux propositions de la troïka ;
    – samedi 27 juin, le vice-premier ministre Yannis Dragassakis et le vice-ministre des Affaires étrangères Euclide Tsakalotos vont rencontrer le Président de la BCE Mario Draghi pour préparer le plan B ;
    – dans les semaines qui viennent, le peuple grec va répondre « non », et l’Europe va devoir gérer la sortie de la Grèce de la zone euro ;
    – les peuples européens vont maintenant devoir préparer l’après-euro ;
    – en Europe, nous sommes en train de vivre les journées les plus importantes depuis l’effondrement de l’URSS.

    Samedi 27 juin 2015 :

    Grèce : Tsipras annonce un référendum pour le dimanche 5 juillet.

    http://www.romandie.com/news/Grece–Tsipras-annonce-un-referendum-pour-le-dimanche-5-juillet/606633.rom

  4. bulltrap

    6 mois de prison FERMES pour un chauffeur Uber qui a utilisé une bombe lacrymo, se sentant menacé face à plusieurs dizaines de chauffeurs de taxis en colère?

    J’ignore certes si le chauffeur Uber a des antécédents, mais 6 mois fermes ? Avis d’un juriste svp?

  5. Pbd

    Et si on regardait du côté des licences. N’y aurait il pas, Mon Colonel, de relation avec la rareté des taxis parisiens et leur comportement commercial. Si j’osais j’y mettrais une goutte de syndicat … holala !! encore eux ! . Bon lisons ce que dit Wikipedia sur ces licences : »
     » Une licence de taxi en France est gratuite et délivrée par les préfectures. Jusqu’en 1973, les licences qui ne sont plus exploitées devaient être remises à l’autorité. Depuis, les propriétaires des licences ont obtenu le droit de les revendre à un prix obéissant à la loi de l’offre et de la demande. Ce prix a plus que doublé au cours de ces dix dernières années passant d’environ 100 000 en 2000 à 240 000 euros à la fin de 2012. Afin de continuer à faire monter le prix de revente des licences, les chauffeurs de taxi soutiennent la politique de numerus clausus à laquelle est soumis le nombre de licences en France. Les nouvelles licences mises sur le marché sont ainsi rares et attribuées sur la base d’une liste d’attente de société et de chauffeurs inscrits sur cette liste. Le délai pour l’obtention d’une licence est compris entre 15 et 18 ans. L’offre est ainsi très faible, à l’inverse de la demande, et alors que les taxis avaient jusqu’ici le monopole de leur activité, le cours des licences augmente presque chaque année. En 2012, un chauffeur désirant revendre sa licence peut gagner jusqu’à 250 000 euros »
    Aller une popotte entre potes ….. ,!! Une licence gratuite que je te fais payer. A qui ça profite ca ?

  6. DoS

    Grosse fatigue de terrorisme.
    Ces gens ont un très mauvais plan de com’. Car assassiner des familles, des femmes, des enfants est non seulement lâche, mais également contraire aux préceptes qu’ils veulent mettre en avant.

    Existe il un bon et un mauvais terroriste ?

    Un terroriste qui ferait exploser des dictateurs, des communistes, des violeurs d’enfants, des criminels, serait il toujours un terroriste ?

    Pourquoi un terroriste s’attaque t’il aux pays calmés et relativement en paix, ou en tout cas qui paye le prix fort pour obtenir cette pseudo stabilité ?
    Les terroristes au départ nous vendaient du Dieu, du martyr, du Paradis plein de femmes. Maintenant ils nous servent des têtes, de la violence gratuite.
    Le seigneur demande t’il cette violence ?

    Doit on tuer des enfants pour aller au Paradis ?
    J’ai beaucoup de peine pour ce bas monde.

    1. Jiff

      « Existe il un bon et un mauvais terroriste ? »

      Évidemment, le mauvais terroriste, il enfile son gilet explosif, puis il se rend dans une foule et se fait exploser, le bon terroriste, il enfile son gilet explosif, puis il se rend dans une foule et se fait exploser; mais c’est pas pareil.

      1. st-claude

        C’est encore plus simple : le bon terroriste, c’est celui qui tue des juifs, voir des americains… le mauvais terroriste, c’est celui qui tue un peuple dont les elites/journalistes persistent a les appelles des militants (fausse traduction du mot anglais pour milicien) dans leur journaux…

  7. Dahu

    Vous vous trompez complètement, votre analyse ne vaut pas un clou et vous être trop nul.

    Les taxis ont gagné la bataille de l’image et de la guerre de la communication: ils ont vengé Kurt Cobain en molestant la p..U..t..e qui l’a conduit à la mort !

    21 ans que j’attendais ça ! Les taxis l’ont fait. Gloire à eux ! Hourra ! Mes héros !

    Bon pour me déplacer je pendrai quand même Uber, hein. Je ne suis pas certain que dire « I love Kurt » me sauvera de la barbarie de cette mafia !

  8. Calvin

    Les dirigeants d’Uber France et Uber Europe en garde à vue à Paris, dans les bureaux de la division de la répression de la délinquance routière.
    Pas pour un excès de vitesse, pourtant…

    1. gameover

      27/06/2015

      200 policiers en renfort à Paris pour lutter contre UberPop
      _________
      Les terroristes ou Uber… on peut pas s’occuper de tout !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.