Si délicieuses dépenses sociales …

En France (et notamment depuis le début du quinquennat Hollande), quand il pleut, c’est à verse et quand ça dévisse à l’extérieur, ça part en vrille à l’intérieur. Logiquement, alors que la situation internationale se fait chaque heure plus tendue, entre les énièmes péripéties grecques et le spectre de plus en plus présent d’une bulle financière sur le point d’éclater, on devait s’attendre aussi à une détérioration record de la situation économique purement nationale. Rassurez-vous : c’est aussi le cas.

Et c’est d’autant plus inquiétant que les informations suivantes n’ont pour ainsi dire pas été relayées par la presse nationale, trop occupée à regarder les sorties lapidaires de Valls ou les dernières âneries de Cambadélis. Pourtant, la nouvelle méritait sans doute qu’on s’y attarde même si l’actualité chargée justifie sans doute qu’il faille un peu de temps pour la faire revenir à la surface.

En substance, on découvre une inquiétude croissante des départements devant la croissance incontrôlée des prestations sociales.

Autrement dit, les départements n’ont plus une thune. Ce ne serait pas vraiment problématique si l’État, de son côté, disposait de quelques réserves. Mais ce n’est pas le cas et on commence à comprendre qu’en cette période de disette financière, il va falloir faire des efforts pour joindre les deux bouts, et ce d’autant plus que nous ne sommes qu’en Juin. Or, si avoir des problèmes de trésorerie en octobre, c’est enquiquinant, alors en Juin, cela devient franchement problématique.

Tax Money

D’autant que, comme je le notais, la raison principale du manque de trésorerie n’est pas liée à une dépense incontrôlée des fournitures de bureau qu’il serait facile de calmer, mais bien des prestations sociales au bout desquelles se trouvent des individus qui n’ont bien souvent pas vraiment d’alternative solide si celles-ci devaient s’interrompre, même momentanément.

Le constat, pourtant, ne laisse aucun doute et part d’une lettre de l’ODAS, l’Observatoire national de l’Action sociale, qui note il y a quelques jours que, je cite, « sans évolution du mode de financement de leurs compétences obligatoires, les Départements ne pourront plus, dans leur grande majorité, équilibrer leur budget dans un proche avenir. » Autrement dit, la distribution d’argent public continue de plus belle, son débit a même nettement augmenté (1.4 milliards de dépenses en plus en 2014 par rapport à 2013), et l’État, à sec, ne pourra bientôt plus du tout garantir l’équilibre des finances départementales.

Ce constat est partagé tant à droite qu’à gauche. Le bureau de l’ADF (Assemblée des départements de France), classé à droite, s’est alarmé de « la croissance incontrôlée des allocations individuelles de solidarité (AIS) qui conduira à l’asphyxie mortelle des départements » pendant que de son côté, « le groupe de gauche insiste sur l’urgence de la situation des finances départementales ».

Dans ces dépenses sociales, le premier poste des allocations versées est clairement le RSA (à 58%) dont les dépenses ont progressé de 9,2% en 2014. Les autres postes (l’APA – Allocation personnalisée d’autonomie – et la PCH – Prestation de compensation du handicap) sont aussi concernés par ces problèmes de trésorerie. Or, à moins bien sûr d’une inversion de courbe du chômage que bien peu espèrent encore, la situation devrait continuer de s’aggraver. Le plus gênant étant qu’on ne sache absolument pas à quoi s’en tenir ; d’après Claudine Padieu, directrice scientifique de l’ODAS,

« Contrairement aux autres postes, les économistes ne parviennent pas à réaliser des prévisions fiables pour le RSA. La hausse de ces dépenses est d’autant plus préoccupante qu’elle est imprévisible »

Zut, il va être délicat de planifier quelque chose (ce qui est une horreur pour nos amis les planistes), et tout indique que ça ne va pas aller mieux tout seul. Zut et zut.

Dès lors, on ne s’étonnera pas de retrouver quelques gémissements de conseillers départementaux, pour le moment discrets dans la presse locale, constatant, effarés, que la source d’argent gratuit des autres, qui tombait jusque là avec une belle régularité, commence à s’assécher. Zut, zut et rezut, il va falloir supprimer certaines subventions. Zut, zut, et rezut, tout ceci donne un parfum de déroute aux finances locales et pousse même certains à évoquer, sans ambages, un « krach budgétaire territorial ».

Eh oui, le problème, d’habitude pourtant simple, devient rapidement insoluble. Jusqu’à présent, il suffisait en effet de réclamer des sous à l’État. Lorsque celui-ci renâclait, la collectivité territoriale, jamais à court d’imagination, trouvait l’une ou l’autre taxe à augmenter, l’un ou l’autre impôt à retailler vers le haut, et, magiquement, l’argent rentrait. Malheureusement, ce temps de cocagne est révolu. Comme l’explique Jean-Louis Sanchez, délégué général de l’ODAS,

« Les conseils départementaux ne peuvent plus augmenter les impôts et, à ce rythme, ils ne pourront plus financer leurs dépenses sociales dans trois ans. »

Vous me direz : oh, trois ans, c’est encore une belle et longue période qui donnera certainement l’occasion à nos éternels dépensiers d’exprimer toute leur créativité, n’en doutons pas. Je me permets cependant de pointer que les dettes s’empilent, les expédients possibles s’amenuisent et les marges de manœuvres, déjà fort étroites il y a trois ans, risquent bien, à l’approche des élections et de l’impératif évident de ne pas tabasser l’électeur, de s’évanouir complètement. Autrement dit, tout ce petit monde, lentement mais sûrement, est coincé : ne pouvant plus augmenter les impôts, ne pouvant plus guère augmenter la dette, il va leur falloir diminuer les dépenses.

coincé

Comme je le disais en introduction, depuis que François Hollande a récupéré le pays des mains du précédent incompétent, lorsqu’il pleut, c’est à verse. Alors que les tensions internationales n’ont jamais été aussi fortes, que les marchés financiers affichent tous une situation bullesque et que le moindre événement imprévu (une faillite de Deutsche Bank ?) risque bien de déclencher des mouvements de panique mémorables, la situation économique nationale est inextricable. L’État, endetté jusqu’au cou, ne peut même plus faire mine d’aider les départements, eux-mêmes confortablement installés dans les dettes. Et à mon avis, ce ne sont pas les élections qui vont inciter les uns et les autres à apurer la situation.

Décidément, ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires274

  1. Le Gnôme

    Nous avons une petite idée de ce qui nous attend avec ce qi se passe en Grèce à l’heure actuelle. La distribution de pognon gratuit pour tout et n’importe quoi a une fin, et nous voyons cette fin.

    1. Calvin

      « La distribution de pognon gratuit pour tout et n’importe quoi a une fin, et nous voyons cette faim. »
      Voilà, corrigé.

        1. Peste et coryza

          Ce qui est hyper inquiétant.
          Les grecs ont au moins une culture de la démerde et de la solidarité… ce qui fait que ça n’a pas pété dans tous les sens.

          Mais en France, entre une population habituée à tout voir sans efforts, une plèbe dépendante aux aides sociales pour manger (je fais partie… merci mes diplômes), aucune solidarité entre individus, des tensions dans tous les sens, et des meurtres pour une cigarette ou un regard de travers, je n’ose imaginer ce que ça peut donner…
          En plus, le pays n’est plus autonome en nourriture, merci l’UE/le « libre » marché…

          Et à tous ceux qui s’en réjouissent, planqués dans leurs baraques avec leur thune, je tiens à rappeler ceci : un homme armé ignore la faim.

          1. bibi

            C’est évident qu’avec la production de pétrole et de gaz national l’agriculture française serait autonome.

            Si vous voulez l’autonomie de l’agriculture française, il ne faudra pas venir vous plaindre de voir les rendements baisser de moitié et la famine se propager faute et d’intrants et d’essence pour faire rouler les tracteurs.

            Personnellement l’autosuffisance alimentaire du pays je m’en moque, car autosuffisant ou pas c’est pas ça qui fait que j’ai ou non accès à la de la nourriture, ce qui m’importe c’est d’avoir de la nourriture dans mon assiette et je me moque bien de qui peut la produire.

            1. Peste et coryza

              @Gameover
              Rien à voir.
              Je parle de production de bouffe stricte. Elle ne fait que baisser en France, on est importateurs nets alors qu’on étaient exportateurs il n’y a pas si longtemps.
              Pour une fois, je ne parlais pas d’engrais et d’intrants… juste de la bouffe.
              Donc, j’ai pas besoin de gouttes, et tu as sans doute besoin de plus de siestes que moi.

              @Bibi
              Ton raisonnement tient que si tout va bien. Dès que les choses vont mal, tu constatera que les biens de première nécessité ne circulent plus…
              Comme la bouffe, ou encore… le sel. Très abondant en temps de paix, très rare en temps de guerre. C’est pas pour rien que « Salaire » dérive de « Sel ».
              C’est pour ça que le PEBC comprend le PP (plan potager).

              1. bibi

                Si les biens de première nécessité ne circulent plus quelle importance qu’il soit ou non produit sur le territoire national?

                Si on ne peut plus importer ni gaz, ni pétroles, ni intrants, ni semences comment fait-on pour produire sur le territoire national de quoi nourrir la population?

              2. gameover

                P&C :
                 » …en France, on est importateurs nets alors qu’on étaient exportateurs…

                « En 2014, la balance commerciale agricole et agroalimentaire reste largement positive à 9,2 milliards d’euros (Mds d’€). »

                Je ne sais pas ce qu’est la « bouffe stricte » mais bon ce n’est pas très important la balance commerciale vu que si on n’a pas d’engrais on peut se la mettre sous le bras.

                1. Peste et coryza

                  Effectivement, mon chiffre date de 2011… mea culpa…

                  D’accord pour dire que sans intrants, on peut se mettre la production sous le bras….
                  Notre politique agricole n’est tout simplement pas adaptée à un système qui ne fonctionne pas ! (celle de l’URSS était dysfonctionnelle : 90% des terres collectivisées (les fameux kolkhozes) produisaient 10% de la bouffe, les 10% des terres privées restantes (sous formes de jardins) produisaient les 90% restants).

                  1. « Notre politique agricole n’est tout simplement pas adaptée à un système qui ne fonctionne pas ! »
                    Fouchtra. Heureusement, il y a des systèmes qui sont adaptés à ce qui ne marche pas. Fouchtra.

                    Tu as bu ?

                    1. Black Mamba

                      Il est pessimiste, il a atteint le niveau dix … Il tourne en rond dans sa boule de hamster 😉

                    2. Peste et coryza

                      C’est simplement une analyse de Dmitri Orlov au sujet du système soviétique.
                      Il était si inefficace qu’il a préparé les gens à se débrouiller malgré lui… ce qui les a sauvés quand ce système s’est écroulé.
                      Genre les Kolkhozes, paradis paysan sur terre… qui n’ont jamais rien produit (il n’y a pas plus anti communiste qu’un paysan). Lorsque le système soviétique est tombé, plus de Kolkhozes, mais les gens en avaient rien à faire, ils dépendaient de leurs potagers….

                      Le problème d’un système efficace est justement que lorsqu’il s’écroule, les gens ne sont pas préparés à vivre sans… Nous, nous avons 2% d’agriculteurs qui nourrissent 98% de la population, et des supermarchés avec des stocks de 3 jours. Très peu sont propriétaires de jardins potagers et peu possèdent les compétences nécessaires pour les exploiter comme le font les russes. En cas de gros soucis (sur les intrants par exemple), le système très efficace d’ordinaire se grippe, et laisse les gens fort dépourvus.

                    3. Il faut quand même se relire. Ceci « Notre politique agricole n’est tout simplement pas adaptée à un système qui ne fonctionne pas !  » est une tautologie.

                2. Beldchamps

                  La balance commerciale agricole est positive car on y met les vins et spiritueux, sans ce poste on est déficitaire. Je ne pense pas que P&C parlait de ça mais c’est déjà un point. Ensuite je ne sais pas comment nettoyer la balance commerciale des intrants, et de la transformation des produits, trop compliqué. Quant à l’autonomie si vous parlez d’autosuffisance , je vous réponds par riz, cacao, café, et je m’arrête. Encore un dernier point : on est exportateur en blé c’est notre point fort, mais nous avons des contrats avec des pays tiers sur des quotas de livraison, en cas de mauvaise récolte , il nous arrive donc de devoir en importer …

          2. Nocte

            P&C, il ne peut y avoir de solidarité entre individus quand l’Etat vient prendre, massivement et au nom de cette chimérique solidarité, le pognon là où il en trouve.
            La solidarité avec un flingue sur la tempe, ça ne donne pas envie d’aider ou de soutenir, ça laisse un goût amer dans la bouche, du genre qui fait gerber, et c’est ce qui se passe : on gerbe autrui.

            Et tu te trompes lourdement sur l’absence de démerde du français : pourquoi crois-tu que l’Etat veut limiter la possibilité de payer en espèce au-delà de 1000€, ça n’a rien à voir avec le terrorisme mais tout avec le black (les déclarations des politocards sur Uberpop sont d’ailleurs éclairantes sur le sujet : pas de pognon si on en reçoit pas un gros morceau).

            1. Nocte

              Au passage, j’admire le tour de force de l’Etat qui via la TVA, arrive à faire participer les SDF au fonctionnement de l’Obèse, tout en prétendant défendre les pauvres.

              Non, vraiment, je trouve ça splendide.

                  1. Calvin

                    C’est la seule chanson des Inconnus qui ne me fait pas rire : aucune exagération, pas d’ironie, pas d’analogie, tout y est mesuré et lénifiant.
                    😉

          3. theo31

            « je n’ose imaginer ce que ça peut donner… »

            Quatre personnes massacrées par des communistes dans une banque pendant une émeute à Athènes en 2010.

          4. theo31

            Plus un groupe social est défavorisé, moins il est solidaire. C’est le b.a ba de la sociologie. Ca explique pourquoi ce sont toujours les mêmes qui descendant brailler dans la rue : fonctionnaires, médecins, pilotes et taxis et pas souvent les chômeurs, lesquels n’ont même pas de syndicat.

            En matière d’autonomie alimentaire, tu devrais aller en Norvège : ils l’obtiennent avec des serres tournant pendant des mois au gasoil. résultat : la nourriture est très chère.

            Tu m’expliqueras comment Hong Kong qui n’a aucun agriculteur est la ville la plus densément peuplée et parmi les plus riches au monde.

            1. Peste et coryza

              Normal que les pauvres soient peu solidaires: ils sont avant tout préoccupés par leur survie.

              Sur Hong Kong :
              L’explication est simple : Hong Kong a des activités intéressantes, est bien située, et sa monnaie est reconnue.
              C’est aussi le cas de Singapour, qui y ajoute en plus son armée.

    1. Black Mamba

      Je pensais à la même chose, vu que nous avons encore Valls comme premier ministre du gouvernement, si on pouvait encore profiter de sa triste tête pour trophée.

      1. Hawx

        L’instruction tout entière n’est plus une priorité pour l’EdNat si je puis me permettre… Elle a voulu sortir des cadres de sa mission, et non plus instruire mais éduquer, et au final elle ne fait ni l’un ni l’autre.

  2. Infraniouzes

    Et un « Impôt (illimité) solidaire de Solidarité universelle socialiste » vous y avez pensé ? Il paraît que dans les couloirs du palais Bourbon on y songe sérieusement. Ouf, nos députés « travaillent » et pensent à l’avenir comme vous pensez à vos vacances. Chacun son job et les oies seront bien plumées…

    1. Deres

      Pour eux, un bon impôt n’est jamais universel. Il doit s’attaquer uniquement à une minorité spécifique, que ne défendra pas la communauté.

      1. albundy17

        Mazarin : Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d’un malade) ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres ! C’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus !
        Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser…
        C’est un réservoir inépuisable.

  3. hugeus

    « prestations sociales au bout desquelles se trouvent des individus » : systématiquement oublié par les politiques, qui comptent comme ça :
    1 électeur + 1 prestation sociale = 1 voix
    Moi je compte comme ça :
    1 assisté + 0 repas gratuit = 1 mort de faim qui se servira, puisqu’on lui dit depuis des décennies que personne ne va en prison.

    La plupart du temps mon équation ne se vérifie pas, car les prestations sociales existent. Mais quand elle se vérifie… la France n’est pas la Grèce !

    1. carpe diem

      un logement social = remontée mécanique de la gauche dans le secteur, on comprend pourquoi ils se battent tous pour avoir leur mixité sociale même dans n’importe quel bled pourri.

  4. Bonsaï

    Sujet de roman de science-fi passionnant : l’histoire de l’Europe au début du 21ème siècle.
    Ses crises financières et politiques. Son climat perturbé. Le début des invasions australes. En connexion avec la mondialisation d’internet, la lente désintégration des langues indigènes. La mise en place par étapes concertée d’un gouvernement central non démocratique.
    Et la liste des chapitres est loin d’être exhaustive…

    1. Ladioss

      Ça existe déjà et ça s’appelle Le camp des saints. Le bouquin n’étant pas très respectueux de l’idéologie vivre-ensembliste (et ayant été aussi, il faut bien le dire, gaillardement récupérer par des bas-du-front), il n’est pas très en odeur de sainteté et a été plus ou moins blacklisté de la vie publique.

      1. Bonsaï

        De Jean Raspail (mon père, l’avait acheté dès sa parution, à la fin des années 60).
        Prophétique et fascinant.
        Evidemment, il était considéré par l’intelligentzia tiers-mondiste de l’époque comme un affreux facho.

        1. Bonsaï

          Jean Raspail, « Le Camp des Saints », 1973.

          Selon le Figaro du 7 février 2011, l’auteur pouvait à l’époque (2011 être poursuivi pour 87 motifs.
          Avec les nouvelles lois aux petits oignons hollandais, lesdits motifs ont dû prendre l’escalator !

            1. Mickey Mahousse

              C’est à cause de lui – et de Gerhard Herm – que j’ai appelé mon fils « Francis »… s’il y en avait eu un second, « Constantin » me plaisait, voire « Johannes », « Giovanni » ou « Lucas »…

      1. DoS

        Ouah, la tronche du poussin !

        Il va être grotesque. Un peu comme les bébés aigles.
        Ou, le vilain petit canard.

        Mais, pourvu que ça ne dure pas.
        Cela devient insupportable cette agonie mondiale.

        Vous n’avez pas prévu de vous recycler dans la vente de matériel survivaliste ?
        Il va y a avoir la phase désagréable de violence gratuite inévitable. Ça c’est pire qu’être pauvre….

        Et Dieu sait comme l’humain peut être infiniment con dans ces moments.

          1. zelectron

            l’énorme, que dis-je, la gigantesque, non ! l’astronomique fuite est d’abord et avant tout loin devant TOUTES les autres qui ne sont toutes proportions gardées que peccadilles est surtout constituée par le coût pharaoniques du surplus d’un à deux millions de fonctionnaires (hors régaliens de terrain) et affidés. Tant que cette question ne sera pas résolue nous continuerons à nous enfoncer, mais ce n’est pas demain la veille qu’il pourra par exemple être mis fin au statut inique d’iceux-là, du fait qu’ils constituent très majoritairement le réservoir d’idiot utiles dont a besoin de façon irrépressible le gvt mafieux actuel !

    1. Aristarkke

      Il me semble avoir lu récemment un article où la DB (pas celle du général Leclerc) était exposée à hauteur de 55.000 Mds d’ Euros de produits dérivés, soit à elle seule plusieurs fois le PIB de l’ Allemagne toute entière… Parce que d’autres banques ne valent que guère mieux dans cette horreur…

          1. albundy17

            Comme dirait l’autre, un pessimiste est un optimiste informé…

            Une seule banque, impliquée dans des tas de manip frauduleuse et fructueuse (pour elle) et détenant pratiquement le PIB mondial en dérivé, ça me laisse songeur

            1. gameover

              Albundy, sorry pour la franchise, mais si ça te laisse songeur c’est parce que tu n’y comprends rien comme 99% des gens qui relaient ces chiffres.

              Comme leur nom l’indique, les produits dérivés permettent de jouer sur un delta x.

              Exemple : si j’achète 100,000 dérivés actions de la société Y (montant nominal de l’action support 80E) pour jouer une hausse de quelques dizaines de centimes et que je mets un stop loss à -10 centimes ma perte maxi sera de 10,000E (100,000×0.1).
              Mais néanmoins le montant de ma position sera de 8ME (100,000x80E) mais mon engagement réel sera de 800 fois moins (explication simplifiée).

              D’autre part les dérivés issus par les banques ou les plateformes de trading sont toujours couverts par des opérations de sens opposé et la rémunération des émetteurs se fait toujours sur le spread c’est à dire sur la différence entre l’achat et la vente de la même position… comme un concessionnaire auto.

              1. Caton

                Le problème dans votre explication, c’est que vous présumez qu’un stop loss, ça marche toujours, qu’il y aura toujours un couillon pour acheter. Parfois ça marche, et vous limitez vos pertes. Et parfois ça marche pas, et vous allez éprouver une forte douleur lorsque vous allez vous asseoir.

                1. gameover

                  Rhoooo Caton… supposons que j’achète à 80E alors au lieu de mettre un stop loss à 79.90E je passe un ordre de vente séparé à 79.90E et c’est d’ailleurs ce que fait la plateforme lorsqu’on passe un ordre avec assurance : elle met un ordre séparé dans le carnet d’ordre ou elle couvre la position avec un autre client. Et quand ça s’est calmé je déboucle mes 2 positions.

                  Mais bon, avec cet exemple je souhaitais juste montrer que le levier fait qu’il ne faut pas prendre le montant des positions au pied de la lettre. Mon but n’était pas de faire un cours de trading.

                  Pour info, l’exemple cité dans le post précédent est tiré d’un cas réel : j’ai fait cela sur l’Oréal en 2009-2010.

                  1. Caton

                    Cela fonctionne tant que l’ordre séparé est honoré — parce qu’il y a un autre client. Ce n’est pas toujours le cas! Et quand ce n’est pas le cas, c’est douloureux.

                    Le danger des produits dérivés est là. En cas d’écroulement total du marché, il n’y a pas de stop loss qui tienne. Exemples: Calpari, Excel Market, FXCM, Oanda…

                    1. gameover

                      P’tain t’es pénible Caton, je dis que ce n’est pas le sujet !

                      Sinon pour ton info, chez IG Markets :

                      Guaranteed stops

                      Attaching a guaranteed stop puts an absolute limit on your potential loss. Even if the market gaps suddenly, your position will be closed out at exactly the price you specified, with no risk of slippage.

                      You can only add a guaranteed stop when you place a new trade and cannot attach one to an existing position. This is also subject to an additional charge.

                    2. Caton

                      @gameover

                      Ben si, c’est le sujet. Tu dis que, par le mécanisme du stop loss, l’engagement réel de la DB, et donc son risque de perte, est bien inférieur à sa position. Et dans la plupart des cas, c’est exact — sauf en cas d’écroulement du marché, où la perte sera égale à la position!

                      Et pour mon info, peux-tu me dire si, à ton avis, la DB a bien pris ses positions chez IG Markets avec un stop loss garanti? Parce que vu les positions, je crains que non.

                    3. gameover

                      Caton :
                      1- J’expliquais avec un exemple pourquoi il ne faut pas tenir compte du montant sous-tendu par les produits dérivés car ça ne reflète pas le montant des engagements. Quant au mécanisme de stop loss garanti il concerne ce sujet seulement, le trading, pas les banques ni l’élaboration des produits dérivés.

                      2- D’autre part j’expliquais que les banques ont toujours des positions équilibrés sur les produits dérivés qu’elles proposent (je ne parle pas de leurs opérations de trading propre) et qu’il n’y a donc pas de risque excepté dans la gestion des appels de marge des clients en cas de laxisme ou de non-adaptation à la volatilité des marchés.

                      Ces 2 sujets ne sont pas liés.

                    4. Caton

                      @gameover

                      Ma compréhension c’est que l’exposition de la DB c’est ses opérations de trading en propre. Mais bon : ce qui est intéressant c’est qu’on va voir dans quelques jours qui a raison. Vu les conséquences prévisibles d’une explosion en plein vol de quelques banques systémiques, j’espère bien avoir tort.

                    5. gameover

                      @ Caton

                      Quand on parle du montant des produits dérivés (des dizaines de milliards de$) de la DB ce sont ceux proposés par la banque au marché.

                      Quant au trading en compte propre elle n’est en effet pas à l’abri d’avoir un Kerviel ou 2 dans ses équipes…

                    6. Caton

                      @gameover

                      Le mot utilisé étant « exposition », je ne pense pas, mais j’espère avoir tort.

                      Ceci dit, merci M. Tsipras. Shorter les banques systémiques françaises est d’un bon rapport.

                    7. albundy17

                      Caton, je me demande si les stop loss que la DB ou le CA a pris sur la dette grecque vont fonctionner correctement, z’en pensez quoi ? :mrgreen::

              2. albundy17

                Merci pour ta franchise GO, a vrai dire je me demandais quant tu irais de ta sempiternel « quand ça sort d’une poche ça va dans l’autre »

                J’espère que tu as quelques actions cotées à Athènes, tu sentirais ainsi le coté transvasement. D’autre part, et ça tu as vraiment un gros soucis de compréhension, toi le financier de haute voltige, un simple gap te met tes stop loss dans l’os.

                Va donc expliquer, O Maitre, aux quelques sociétés financières (que des connards que tu remplaceras aisément) désormais ad patres pour une toute petite correction sur le franc suisse, et non, personne n’a eu la totalité en compensation.

                D’ailleurs, d’après ton raisonnement à la noix dans ce domaine, il est étonnant que suite à 29, 87, 2000 ou 2007 il n’est pas apparu un magicien supra multimilliardaire, bizarre, on croirait qu’effectivement du pognon s’évapore.

                1. albundy17

                  « D’autre part les dérivés issus par les banques ou les plateformes de trading sont toujours couverts par des opérations de sens opposé et la rémunération des émetteurs se fait toujours sur le spread c’est à dire sur la différence entre l’achat et la vente de la même position… comme un concessionnaire auto. »

                  Annonce emploi, par Kerviel : siouplait, j’ai besoin de quelqu’un de performant, mes fiscalistes sont a chier, mes avocats sont nul et ne connaissent rien a rien, mon ex employeur me cherche des noises(etes) pasqu’y connait rien non plus , please HELP GO !

                  1. Caton

                    Il y a deux sujets différents. La banque peut agit en son compte propre comme trader, ou elle peut agir en tant que chambre de compensation. Dans le premier cas elle prend des risques. Dans le deuxième elle n’en prend pas.
                    Dans le cas de M. Kerviel, la SocGen agissait en compte compte propre, comme n’importe quel trader, et a pris quelques risques.

                    GO comprend que l’exposition de la DB correspond à son activité de chambre de compensation. Et tout ce qu’il a dit dans ce contexte est tout à fait exact. Dans ce rôle, la banque joue à « pile je gagne, face tu perds », ne peut pas perdre, mais ne gagne pas énormément.
                    Je comprends que l’exposition de la DB correspond à son activité de trader en compte propre. Et dans ce cas, ce qu’il affirme reste exact mais n’est pas applicable.

                    L’un de nous deux se trompe. Le 16 juillet la Grèce ne remboursera pas un créancier privé, et soit la DB explose et j’ai bien compris, soit elle n’explose pas et GO a bien compris.

                2. gameover

                  « STOP LOSS GARANTI » tu sais lire ?

                  Je rappelle que mon but était de parler des dérivés eu niveau de l’émetteur et non de l’utilisateur. L’émetteur en affichant le spread montre la différence qu’il y a entre une offre et une demande et il n’agit que comme intermédiaire entre les 2. Ce n’et pas lui qui est la contrepartie de son client (du moins ça ne devrait pas). Donc l’émetteur est normalement neutre.

                  Ey si quelqu’un a perdu 10,000 c’est que quelqu’un les a gagné mais l’émetteur lui n’a gagné que 500.

                  1. albundy17

                    STOP LOSS GARANTI, comme ta retraite, duc. Encore une fois, dans tes retranchements tu insultes, un vrai socialo, tu cumules tes points godGO.

                    1. albundy17

                      Certe, me traiter d’illettré ne sachant pas lire , il rajoute sans dents et ce n’est plus de l’insulte BM. Ses propos ne tiennent pas debout, Caton lui a mis le nez dedans, ses histoires de l’oréal sont rigolotes, mais les faits sont bien présents. Il dit des conneries, s’enfonce dans des saveurs de moquettes et comme d’hab fait table rase.

                      Je suis sur que dans son bureau poussiéreux, sa tête enfle et rougit de colère mal contenue.

                      Hé, GO, désolé pour la franchise, hein

                    2. Black Mamba

                      Tu montes au créneau au quart de tour, tu l’as cherché alors que le différent était entre Caton et GO.
                      Je trouve qu’il a été très courtois par rapport à tes propos précédents.

                    3. albundy17

                      H16, la seule insulte que j’ai pu proférer est socialo, je l’admet. Je sais que j’ai un QI d’huitre, mais me rappeler sans cesse que je ne sais pas lire tombe dans la catégorie insulte.

                      Mais c’est vrai qu’il m’arrive de ne pas être en accord avec vos convictions, contrairement à GO, ceci explique cela, comme votre intervention.

                      La banque susnommée ne fera pas faillite, malgré ses positions, grace a la magie de l’impot, comme toutes les précédentes crises, mais ça sera un peu long

                    4. Vous vous plaignez d’insultes, je n’en vois pas. J’en vois venant de vous. Vous vous sentez choqué parce qu’il vous reproche de n’avoir pas lu, apppelez ça « insulte », mais ça, c’est votre interprétation. Par exemple, moi, je pourrais juger que vous êtes insultant avec votre « ceci explique cela », plein de sous-entendu. Vous voyez le souci ?

                    5. Caton

                      @albundy17

                      La DB fera ou ne fera pas faillite, en fonction de ce que le mot « exposition » recouvre. Mais en cas de faillite le contribuable ne pourra pas lui venir en aide.

                    6. Black Mamba

                      Encore une fois , tu te méprends , il arrive que GO soit contre l’avis du Taulier et il prend pour son grade.
                      Tu t’insultes tout seul en te traitant de QI d’huître .
                      Tu ne trouves pas des arguments valables , tu es en droit d’être sur tes positions mais ton adversaire aussi.
                      Point .

                    7. gameover

                      Merci BM de ton objectivité légendaire.
                      Bon je te laisse, j’ai les huîtres sur l’autre ligne… elles se sont senties insultées…

                    8. Pat

                      Si je peux mettre mon grain de sel, le STOP LOSS GARANTI, c’est de la blague. Quand le franc suisse a pris 20% instantanément en janvier, il n’y pas eu de contrepartie, et ceux qui jouaient contre ont bien perdu 20% de leur position réelle. Le problème des intermédiaires, ça a été d’obtenir de leurs clients qu’ils couvrent leurs pertes. En attendant FXCM par exemple a dû se refinancer de plusieurs centaines de millions de dollars (si ma mémoire est bonne).
                      Il est probable que les clients ayant perdu la totalité de leur couverture aient tout fait pour se défiler.

        1. royaumont

          Pour les produits financiers, j’ai entendu 640 000 milliards de $ (10 fois plus que le chiffre que tu avances). A comparer au 70 000 mds $ du PIB mondial. Un crack de 10 % équivaut à faire partir en fumée presque 1 an de PIB mondial…

  5. DoS

    Depuis quand l’argent a de la valeur ?

    La valeur c’est juste pour taxer le travail en gros.
    Du côté de la dépense en revanche il n’y a aucun étalon pour dire si:

    – Je suis une grosse merde d’elu qui claque les thunes des autres
    – Je suis sérieux mais personne ne vote pour moi

    Le choix est vite fait. L’argent ne fait pas le bonheur du peuple. Le peuple aime les dettes, avoir la tête dans le guidon, avancer comme un con chaque matin….trimer pour l’Etat maman vertueux qui lui sait comment claquer nos thunes.

    Et notre imprimante géante de la WTF BCE ? Hein ?
    Alors, vous voyez bien, rien de cela n’existe. Tout est une question de valeur !

    (Entre nous, notre valeur doit être bien faible dans l’oeil de l’elu pour nous massacrer la tronche comme ça. Mais, l’humain aime ça….tant que ça dure….)

  6. cretinusalpestris

    « ne pouvant plus guère augmenter la dette »

    Ah ? Pourtant les les taux d’intérêt sont bas et les Français d’aujourd’hui n’hésiteront pas à endetter les Français de demain si leur petit confort est en jeu.

    Qu’est-ce qui pourrait bien empêcher la France d’accroître sa dette, au fond ?

          1. Peste et coryza

            En matière de finances, tout est possible… après tout, l’imagination de nos ingénieurs en produits financiers est illimitée…

            Et pour forcer quelqu’un à prêter, suffit d’employer les bons arguments…
            ça se fait depuis l’invention des épées et haches en bronze… suffit d’être du bon coté du manche.
            Le plus dur n’est pas de rançonner, mais de trouver des gens intéressants à rançonner, et à ne pas les laisser filer.

            1. Là, ce n’est pas un problème d’imagination, mais, bien plus gênant, de confiance. On peut triturer le bidule comme on veut, il faut le faire en conservant la confiance des marchés, des gens qui ne sont pas dans la boucle. C’est l’effritement ou la disparition de cette confiance qui entraînerait la catastrophe, et là, peu importe les impressions, les déclarations, les agitations. C’est pour ça qu’imprimer ou relancer la dette actuellement n’est pas possible : ça évaporerait la confiance trop vite.

              1. albundy17

                « relancer la dette actuellement n’est pas possible : ça évaporerait la confiance trop vite. »

                Relancer la dette, H16, je reste pantois…. Quel est désormais le niveau viable ? Le 200 % est allégrement dépassé, je n’ai pas l’impression d’une amélioration de cette courbe. D’autre part, s’endetter pour payer l’eau et le gaz, je ne suis pas certain de la pérennité du systeme

                  1. albundy17

                    « une question de confiance. »

                    Ben oui, comme l’étalon dollar, qui se prend quelques coups de pelle dans la nuque. Tout le monde sait qu’il ne s’agit que de confiance, mais celle ci a ses limites, sinon pourquoi s’embêter a stopper (officiellement) le QE ?

              2. Val

                @H « la confiance » , voila la pierre angulaire sur laquelle tout repose en ce bas monde. Sans elle rien n’est possible , avec elle tout est possible . Confiance si difficile à restaurer apres avoir été détruite.

                1. Honorbrachios

                  « H « la confiance » , voila la pierre angulaire sur laquelle tout repose en ce bas monde. Sans elle rien n’est possible , avec elle tout est possible . »
                  john Law, confronté aux mêmes problèmes de dette en france, était arrivé à cette solution : Printing !
                  Pour finir quand tout à évidement explosé, il est arrivé à la même conclusion : la confiance, si seulement ils avaient gardés confiance, tout serait resté possible….

                  1. Val

                    @Honorbrachios , tres juste ! La confiance est comme une bombe , a trop jouer avec elle vous pète à la figure . Corollaire : à ne pas mettre dans les mains dd’individus sans scrupules/d de politiciens

                    1. Val

                      Au secours GOOOO comment on fait ces @#$& bloody textes barres sur ce #@$ blog excuse my french mr Taulier.

                    2. Black Mamba

                      Tu n’as pas mis les commandes d et /d entre les signes mathématiques < et l'autre qui lui est opposé .
                      Zut

                    3. Bonsaï

                      Black Mamba c’est notre pleine lune à nous …
                      Elle éclaire le chemin quand nous sommes perdus, à la ramasse dans un monde hostile et indifférent.
                      La belle Dame de la compassion.

                    4. Val

                      @bonsai vous êtes également un arbre précieux ,combatif , rien ne vous effraie , toujours prêt à défendre autrui et combattre pour une noble cause 😉

                    5. Black Mamba

                      Pas étonnant tu n’as rien vu , il s’est faufilé comme de coutume, il vient après la bataille 😈

          2. albundy17

            Je sais, mais c’est ce qui est fait depuis un paquet de temps, après tout avec des emprunts sur 100 ou 120 ans pour de la dette d’état ou plus rigolo, pour s’acheter une masure (en suède je crois) le temps permet d’éviter les rencontres inopportunes entre dépensseurs / payeurs.

            Et c’est bien ce que fait la BCE avec son trilliard, c’est juste que c’est pas assez, emprunter c’est trop cool ça sauve des vies grecques bien que ces fumiers ont un consentement à l’impôt minimaliste !

            Bon sinon apparemment le CA n’avait pas encore réussit a refiler 3-4 milliards de dette grecque au service publique, mais leur bilan restera épatant

      1. cretinusalpestris

        Les 45 milliards € d’intérêts annuels sont versés aux créanciers.

        La France est toujours cotée AA+, je crois.

        Les Français sont les champions de l’épargne (avec les Allemands).

        Pourquoi les prêts s’arrêteraient soudainement ?

  7. Aristarkke

    Week end non pas à Zuydcoote mais à Lille. Dans la VDN de samedi, article de deux pleines pages de l’ édition locale parlant du déficit abyssal du CCAS de la commune de Lomme (phagocytée dans Lille par Méremptoire pour en récupérer les électeurs bien-pensants) : 3,6 M€ cumulés depuis 2012. En cause, une gabegie et un laxisme de gestion à tous les niveaux : 17 employés TP ou ETP surnuméraires par rapport aux normes pourtant généreuses de ce type d’établissement soit 12% de trop /147 employés autorisés (800K€ de dépassement annuel rien que pour cela), un immeuble de 75 appartements sociaux tous loués au minimum plancher alors que l’ audit des comptes indique que 25% d’ entre eux devraient être assortis d’ un loyer supérieur en raison des ressources réelles desdits locataires (perte non indiquée dans l’article), maîtrise déficiente des achats… Et Méremptoire a déjà annoncé dans la presse que la part communale de la TF fera un bond de… 15% a l’ automne….

  8. Laurent

    Extrait du JO grec de ce matin : « le caractère d’extrême urgence et de la nécessité imprévue de protéger le système financier grec et l’économie grecque en raison du manque de liquidité entraîné par la décision de l’Eurogroupe du 27 juin de refuser l’extension de l’accord de prêt à la Grèce »

    Urgence, imprévue… c’est drôle non ? Oh et pis c’est pas not’ faut’, c’est eux les méchants, qui veul’ pus nous donner leur sous.

    Qu’on se rassure, on pourra bientôt lire ce genre de texte en VF.

    1. Black Mamba

      Dans un VDM, ma folle a relevé qu’un étudiant grec se trouve dans l’embarras, ses parents ont vu leur compte bancaire être bloqué… or il dépend entièrement de l’argent que lui envoient ses parents.

        1. Black Mamba

          Je suis au travail et j’ai été interrompu dans ma relecture , j’ai validé et c’est maintenant que j’ai vu la bourde : -?

    2. Charles

      Ils peuvent faire des chèques encaissables dans un autre pays en Grèce ou ils sont vraiment coincés ?
      Ces conséquences sont tellement évidentes, ne pensent ils donc jamais ces bureaucrates ?

  9. Higgins

    Comme disait Coluche, les milieux autorisés trahissent des inquiétudes, des vraies. Pierre Jovanovic a mentionné cette information (celle de la cessation de paiement du RSA par les départements) la semaine dernière sur son blog (http://www.jovanovic.com/blog.htm). Ce dernier se montre plutôt pessimiste surtout lorsqu’il évoque la situation d’une grande banque nationale.
    Je sais bien que nous étions en week-end mais nos journaleux ont été curieusement diserts depuis que le PM grec a annoncé la tenue d’un référendum dimanche prochain. Quant aux politiques, ils sont désespérément nuls, comme d’habitude, Suffisance 1er et son premier ministre en tête. Les dénégations des uns et des autres face à un très probable Grexit seraient amusantes à entendre si elles ne dissimulaient pas des drames réels.

  10. albundy17

    « ne pourront plus financer leurs dépenses sociales dans trois ans. »

    J’ai lu quelque part que certaines territorialités prévoyaient la cessation de paiement en 2016, pointant le RSA.

    Sinon, pour les kamikazes qui ont encore un portefeuille boursier ou de l’assurance vie, il est interressant de constater que le nombre de petits porteurs a explosé en chine grâce a une belle propagande des institutionnels qui en ont profité pour s’alléger, méthode traditionnelle pour rincer le pèquenaud (rappelez vous eurotunnel) et que depuis quelques temps le shangai composite doit faire blanchir même les plus jeunes.

    Enfin une bonne nouvelle pour les aficionados de la relique barbare, la chine, encore, devrait d’ici la fin de l’année fixer le prix de l’or en fonction du seul marché physique, on dirait bien qu’ils se préparent au grand reset.

    Je sens qu’il est temps de préparer le Plan Épargne Boite de Conserve de l’ami Sannat

    1. hussarbleuMickey Mahousse

      (rappelez vous eurotunnel) ….

      Le père de Bruno Le Maire avait placé toute la fortune familiale dans ces actions, avec le résultat que l’on imagine : que l’on croie aux leçons de l’expérience ou aux fatalités de l’hérédité, je n’ai qu’une confiance très relative dans les compétences du Narcisse normand…

  11. acarel

    C’est pas grave tout ça, il y a bien des départements qui ne sont pas trop endettés… on prendra aux uns pour compenser une mauvaise gestion des autres. Ca se fait je l’ai appris ici même.

  12. Bernard

    « François Hollande a récupéré le pays des mains du précédent incompétent ».

    Et le donnera à l’incompétent suivant.

    Comme disait Clémenceau : « En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. »

  13. TC

    et en attendant, que faire avant de ne plus pouvoir retirer que 60e par jour aux DAB ? (L’expatriation etant une solution pour l instant peu possible)

          1. Honorbrachios

            non, les flèches en argent c’est contre les loups garous. Pour les vampires c’est un pieu pointu en bois dans le coeur. L’eau bénite et l’ail marche aussi…

  14. Deres

    En France, le seuil de paiement en cache va descendre à 1000 euros.
    Donc en fait on peut retirer plus d’argent au DAB que l’on peut en n’utiliser …
    Donc on va bientôt avoir également en France des limites de retrait …

    Noter bien que les touristes étrangers vont être très sollicités en Grèce … On va leur refuser les paiements par carte et leur réclamer systématiquement du liquide car il parait que leurs retraits ne seront pas limités. Vu qu’il y a des millions de touristes en Grèce (20 millions par an), cela veut dire que des milliards d’euros vont continuer à y couler dans les mois qui viennent.

    1. Caton

      Rappel : Les paiements en espèces entre particuliers n’agissant pas pour des besoins professionnels ne sont pas limités.
      Il ne faut pas inquiéter inutilement les quartiers émotifs.

    2. Higgins

      C’est dans le domaine du possible. L’argument « c’est pour lutter contre la fraude fiscale, le travail au noir et le terrorisme » est d’une hypocrisie sans nom. Dans le domaine assuranciel où j’évolue, on em… des personnes de plus de 75 ans aux revenus modestes dès qu’elles souhaitent récupérer de l’argent placé (c’est pourquoi faire?) ou qu’elles en déposent (Où et comment avez-vous obtenu cet argent?).
      La chasse aux fraudeurs a bon dos. Les vrais, eux, sont à peine inquiétés.

    3. Adrien

      Les limites de retraits aux DAB, de virements interbancaires (en ligne ou autre) et de paiement en liquide ne font que baisser ces dernières années. À se demander si ça n’arrangerait pas les banques, ou le gouvernement, voire les deux !

  15. Deres

    Hollande sur la crise grecque : « La France n’a rien à craindre ».
    Brutalement, je viens d’entre en mode panique !
    Vu le menteur que c’est, cela doit vouloir dire que cela va roxer …
    Il nous endort pendant que ses petits copains se préparent probablement.

        1. Calvin

          Vous êtes sourd z’ou quoi ??
          Il a dit :
          « En ce qui euh concerne la crise grecque : et bien, je n’ai… euh, la France elle n’a euh rien euh à craindre… »
          Il a rajouté :
          « Moi Président, je ne permettrai pas aux créanciers de euh dicter leurs lois au peuple et particulièrement au peuple souverain et républicain qui s’est levé comme un seul homme le 11 janvier. »

    1. Duff

      J’ai entendu un bout de son discours sur le genre « si la Grèce en fait la demande la France viendra en aide » et l’image de Léonarda m’est revenue immédiatement

    2. RTP

      Octobre 2012 : « Le pire est désormais passé pour la zone euro ».
      Juin 2013 : « La crise de la zone euro est terminée »
      Juin 2015 : « La France n’a rien à craindre. »

      F. Hollande, professeur d’économie, président de la République Française.

      1. Honorbrachios

        tu as oublié :
        2012 : la croissance revient, la courbe du chomage va s’inverser
        2013 : la croissance revient, la courbe du chomage va s’inverser
        2014 : la croissance revient, la courbe du chomage va s’inverser
        2015 : Alors là, taraziboumbala, avec une reprise en choeur de tous les merdias : ce coup ci c’est sur, la croissance revient, la courbe du chomage va s’inverser

        1. Beldchamps

          Le pire c’est qu’il a fait un voyage d’études sur les fast-foods américains dans les 70’s, Obama l’a bien humilié sur ce sujet.

          1. Caton

            C’est donc la faute à la malbouffe américaine, pas du tout à sa gourmandise… Je préfère, ça m’aurait fait bizarre qu’un socialiste soit responsable de quoi que ce soit.

  16. Guillaume_rc

    Juste un mot pour préciser que nombre de départements (notamment la Seine St Denis du temps de Don Bartolone) sont en plus gravement plombés par des emprunts souscrits n’importe comment, indexés sur n’importe quoi, c’est pas grave signez en bas à droite.

      1. Mickey Mahousse

        Je serais Melle AGNES (vous me direz que la contingence en est éloignée…), je n’aurais plus un poil de sec, malgré la petite tenue…

        google.fr/imgres?imgurl=http://static1.purepeople.com/articles/4/31/72/4/%40/218037-mademoiselle-agnes-a-l-occasion-de-la-637×0-4.jpg&imgrefurl=http://www.purepeople.com/media/mademoiselle-agnes-a-l-occasion-de-la_m218037&h=955&w=637&tbnid=WRRO10Q5lkzEtM:&zoom=1&tbnh=117&tbnw=78&usg=__HYLTu4Zx8t664aKDdHol_KZh4No=&docid=cuErth_0XYQaJM

        On dit que Laurent CABROL rase les murs, et regarde derrière lui en permanence… que les tueurs de la DGSE ont obtenu un contrat sur Evelyne DHELIAT…. et que les sacrifices de chiens (d’infidèles) se multiplient…

  17. Christophe

    C’est clair. C’est quand un crétin comme Hollande sort une énormité pareille, qu’il convient de paniquer !

    Ce type est vraiment une caricature.

    La Grèce n’est jamais qu’une petite France… avec quelques années d’avance.

    Quant au fond… « coincé »… je vous ressortirai pas mon laïus sur les vertus de pousser l’état à la faute, afin de précipiter sa chute…. je crois que le message commence à mieux passer.
    😉

    Le RSA tuera le RSA et toutes les autres acronymes rigolos.

    Ergo célébrons le RSA

  18. royaumont

    Hollande :
    « Aujourd’hui, l’économie française est robuste, bien plus robuste qu’il y a quatre ans et elle n’a rien à craindre de ce qui pourrait se produire ».

    La courbe du chômage s’est inversée, les finances publiques sont saines, la croissance vigoureuse. De plus la société est sereine et apaisée, que qui aide pour passer sans encombres une éventuelle zone de turbulences.

    Au secours !!!

  19. Calvin

    Pierre Moscovici vient de déclarer : « nous sommes à quelques centimètres d’un accord » sur twitter.
    Il est le seul, en Europe, à avoir donné du crédit aux idées de DSK pour sortir de la crise Grecque… à la Grecque !!

    1. Beldchamps

      On peut même remonter plus loin dans l’histoire et constater le principe universel 1 monnaie = 1 État-nation. Ensuite c’est typiquement un sujet pour dialogue de sourds. Les pro € vont vous dire « c’est pas parce que ça n’a jamais marché que ça ne marchera pas, il faut une autre Europe, si on quitte l’euro ça sera la catastrophe, etc ». Et les anti vont citer Hayek ou Friedman, Gave ou Sapir.

      1. gameover

        Le problème n’est pas la monnaie mais le fait que l’état (ou les états) mette ses sales pattes dedans. Union monétaire ou pas, l’épargne est la variable d’ajustement.

        1. Beldchamps

          Oui, même la régulation pour garantir la liquidité des banques ils ne savent pas faire. Je vois aussi les passifs sociaux comme variables d’ajustement. La stabilité monétaire protège l’épargne et les rentiers, mais l’inflation nous allègerait bien les retraites des 68tards.

      2. bibi

        Des unions monétaires ont très bien fonctionné dans l’histoire mais c’étaient avec des monnaies gagées sur l’or, par contre toutes les basées sur une monnaie fiat finissent immanquablement par se péter la gueule.

  20. FacePalm

    @h16 il devient urgent de nous concocter 2 billets (voire même dossiers) :
    – OU s’expatrier ?
    – Et pour ceux qui restent : Comment placer ses économies pour au moins eviter un chypriotage des comptes et/ou mieux, assurer un petit rendement.

    Je suis sur qu’en lançant des pistes, une foultitude des commentateurs aguerris de ce blog, complèterait utilement le tableau.

    Parce que, plus je vous lis, plus je suis absolument convaincu que CPEF et que l’agonie va etre longue et fiscalement (voire plus) meurtrière.

    1. TC

      – S’exptarier en NZ ou Australie si tu fit la short list (bien qu un NZ voudra s’expatrier en Australie et qu un Australien voudra s expatrier ailleurs…je m’interroge…)
      – Placer ses economies dans un studio bien situe (si tu as la chance d habiter une ville touristique) et faire du saisonnier en masse tant que tu peux
      OU
      *fill the blank*

    2. Charles

      S expatrier à Malte, en Suisse, en NZ…

      Mettre son blé dans des banques étrangères n ayant pas de filiales ni en Europe ni aux US.

    3. Honorbrachios

      @facepalm :
      Tu as expat-blog.com, qui a des bons dossiers et des avis de vécu sur presque tous les pays…pour résumer un tout petit peu : NZ, c’est loin et la vie est chère, tu peux t’installer assez facilement dans tous les pays de la CEE, l’Aus et Canada, l’accueil dépend pas mal de ton âge, Thailande et ile Maurice, si tu as des rentes tu as le visa de retraité à partir de 45ans, de même que le Panama, le Costa Rica et le Belize (peut être un peu plus vieux pour ces derniers).
      Dans tous les cas, c’est pas si facile car aucun des pays accueillant ne parle français…
      pour les économies, ça a déjà été évoqué ici : potager avec patates, or et argent (avec du plomb en protection), de l’immo pas en france

    4. Adolfo Ramirez Jr

      Le Pérou est bien si vous avez un peu de cash… La vie est tranquille, la vie pas chère en province, les taux d’intérêt intéressants (6%, jusque 10% dans certaines caisses)

  21. Beldchamps

    Cher H, j’ai droit à un crédit de combien de typos ? En français le pluriel commence à partir de 2, donc 1,4 s’accorde au singulier. On devine l’influence anglophone car chez eux le « s » est de rigueur au-delà de 1 et leur séparateur décimal est le point.

  22. Peste et coryza

    La robuste économie française n’a rien à craindre de la crise grecque…. dixit notre cher présigland.
    http://www.franceinfo.fr/actu/europe/article/crise-grecque-l-economie-francaise-n-rien-craindre-assure-francois-hollande-698298
    Voyez ce tonus, cette force de conviction, cette foi inébranlable en l’avenir.

    « Placer ses économies dans un studio bien situe »
    Très mauvaise idée en cas de m*rde qui heurte le ventillo
    – les beaux quartiers seront pris d’assaut….on a déjà les émeutes de capuches sur les champs Élysées.
    – ton studio sera squatté par des mecs qui ne paieront rien, et y aura pas de flics pour les virer.
    Quand ça ch*ie, les villes sont le pire endroit où être. Ce texte est un exemple extrême de m*rdier.
    http://lesurvivaliste.blogspot.cz/2012/03/bienvenue-en-enfer.html

    Le meilleur plan reste la maison à la campagne, avec plusieurs familles, et le plan PBDC.

  23. Lorelei

    J’ai cru comprendre, j’espère me tromper, qu’en raison des aides versées par différents organismes, personne n’est en mesure de connaître les montants des aides perçues par certaines familles.
    Si c’est vrai, ce serait le premier poste à regarder.

    Concernant l’augmentation des impôts: nos politiques vont continuer à les augmenter et les Français à les payer. Nous sommes captifs de notre lieu d’habitation.
    Et vous imaginez si les millions de fonctionnaires et assimilés refusent de payer leurs impôts….

    1. Bonsaï

      Cela voudrait juste dire qu’ils renoncent désormais à percevoir leur salaire !
      Mais ne rêvons pas trop … tout le système est basé sur la termitière du fonctionnariat. Pour qu’il s’effondre, il faudrait pouvoir viser les excavations stratégiques, celles dont la chute va entraîner celle des autres..

    1. Jules

      Le modèle que le monde nous envie … Les casseurs ont les faveurs du gouvernement alors que les créateurs d’emploi sont intimidés.

    2. sam00

      Evidemment que c’est urgent!

      Il faut allumer autant de contre-feux que possible pour éviter qu’il y ai trop d’informations sur la situation en Grèce et qu’il y ai trop de temps d’antenne disponible pendant lequel des spécialistes détailleraient le potentiel de catastrophe possible.
      Ce week-end, les images des grec qui font la queue pour retirer des sous ont bien marqué les esprits, il faut donc éviter que l’idée reste trop longtemps dans la tête des moutontribuables.

      En plus, il faut bien un sujet sur lequel mollande et sa clique puissent se défouler … ça les aide à faire passer leur douleur au fondement

    3. albundy17

      Pour uber, apparemment tout les pays limitrophes en ont interdit l’usage depuis un moment. Je n’ai pas encore de source fiable mais ça a l’air d’etre le cas

      1. gameover

        Oui certains prennent l’exemple de tous les pays dans lesquels Uber est interdit ou en procès pour dire qu’il y a bien consensus et que donc il y a anguille sous roche et que Uber doit donc bien être illégal / illégitime en confondant ces deux notions.

        J’avais répondu chez CP qu’il y a à peine 40 ans l’homosexualité était un crime ou un délit dans pratiquement tous les pays du monde et que dans certains c’était même encore aujourd’hui la peine de mort… et pourtant…

        Donc le consensus des états c’est parfois comme à « Qui veut gagner des millions? » où le consensus, le public, a tort.

          1. MadeInCH

            Votations en Suisse:
            Refus de baisser les impôts.
            Refus de 6 semaines de vacances dans la Constitution Fédérale.
            Refus de supprimer l’Armée.
            Acceptation d’une loi sur la baisse de la dette fédérale.

            Je pense que le bon peuple a du bon sens.

            Les révolutions n’ont jamais été le fait de la majorité. Mais d’une minorité avac une majorité qui tente de rester de côté.

  24. yoananda

    Je ne comprends pas, pourtant, c’est pas cher quand c’est l’état qui paye, non ?

    D’ailleurs, c’est pareil pour la Grèce, c’est pas cher que c’est l’eurogroupe qui paye, non ?

  25. brunoarf

    Historique.

    C’est un moment historique, ce soir.

    Lundi 29 juin 2015, à 18 heures 20, la Grèce se déclare en défaut de paiement.

    Lisez cet article :

    18h20 : La Grèce ne remboursera pas le FMI mardi.

    La Grèce ne remboursera pas l’échéance de 1,6 milliard d’euros qu’elle doit au Fonds monétaire international mardi, a annoncé lundi un responsable du gouvernement grec.

    http://www.lesechos.fr/monde/europe/021173479300-en-direct-grece-la-porte-reste-ouverte-assure-le-patron-de-leurogroupe-1132804.php

    1. La déclaration du défaut de paiement, même si elle était effective, n’arriverait que dans quelques jours (quelques semaines, voire).

              1. Black Mamba

                Oui, s’il te plait avec des croissants, pains au chocolats, pain , beurre et du jus d’orange …
                Liste non exhaustive 😀

            1. Calvin

              En attendant le lien validé par le Maître de Céans, je sers le café et les viennoiseries chaudes.
              J’ai pris les meilleurs croissants d’Uber de la région.

              1. Calvin

                Désolé, il y avait du monde à la boulangerie.
                Sans sucre le café, BM ?
                Tiens, GO, sers toi !
                Quelqu’un a vu Harry ?

                    1. Aristarkke

                      Une tasse à thé a une contenance nettement supérieure à celle à café. Merci pour ton souci mais ne serais-tu pas contaminé par le mangerbouger de mamanétatnounou ?

                    2. Aristarkke

                      A BM. En fait, vous prenez du sucre liquide aromatisé. Pourquoi pas! Pour la bonne dose, en rajoutez vous, du sucre, jusqu’à ce que le fer à cheval flotte ( recette du Wild West)?

    1. Black Mamba

      Tout le monde meurt un jour où l’autre , et la sphère politique ne m’a jamais intéressée en dehors des articles de H16.

    2. Calvin

      Bah; personnage truculent et assez iconoclaste, pas trop ma tasse de thé car trop nationaliste.
      Du sens des valeurs mais politicien quand même avec des affaires louches (euphémisme).
      Ce qui le sauve, c’est d’être un gars du Sud !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.