L’obsolescence républicaine bat son plein pendant l’été

Les mois de juillet et d’août en France sont facilement synonymes de repos pour le Français moyen, qui goûte sans doute au bonheur de retrouver le fruit de son travail, une fois le jour de libération fiscal atteint. Ce repos ne s’étend malheureusement pas jusqu’au parlement et aux politiciens qui profitent justement de l’éloignement des Français de leurs centres habituels de préoccupations pour accumuler les petits coups en douce.

De ce point de vue, l’année 2015 ne fait pas exception, et se caractérise même par un cru particulièrement fruité, puisque le rythme des stupidités étatiques était déjà soutenu avant et, l’inertie aidant, on a donc conservé une vitesse de croisière stupéfiante dans l’amoncellement de lois, décrets et décisions farfelues. L’actualité récente suffit à s’en convaincre.

small facepalmIl y a eu, bien sûr, la crise agricole qui a rapidement pris des proportions présidentielles dès que François Hollande a décidé de s’en mêler pour transformer, comme à l’accoutumée, une actualité déjà tendue et passablement engluée dans les mauvaises habitudes en situation inextricable, coûteuse pour le contribuable et qui aggrave le problème plutôt que le résoudre : alors que tout indique que l’ensemble de la filière agricole française souffre d’un interventionnisme catastrophique de l’Etat, alors que les solutions sont connues (et décrites par Vincent Bénard ici par exemple), alors même que d’autres pays ont déjà testé ces solutions avec succès, le factotum présidentiel aura décidé d’en remettre une couche (à 600 millions d’euros) qui a le mérite d’être à la fois mal calibrée (l’aide représente à peine plus qu’une aumône pour chaque agriculteur concerné), et parfaitement inutile voire contre-productive en ce qu’elle entretient un système d’assistanat délétère.

Parallèlement, on aura pu halluciner sur les gymnastiques statistiques parfaitement surréalistes qui nous furent offertes à l’occasion de la publication des chiffres du chômage de juin. Ce fut encore une fois l’occasion pour l’exécutif de se payer la tête des Français qui, trop nigauds de l’avoir posté là, doivent maintenant gober ses couleuvres de plus en plus épaisses. On ne peut bien sûr pas se réjouir de ce que ces chiffres camouflent (bien évidemment, le chômage augmente), mais au moins peut-on se satisfaire de la mise en péril de la candidature de Hollande pour 2017 : ce mollasson calculateur a choisi de la conditionner à l’inversion de tendance du chômage, ce qui place une pression énorme sur les frêles épaules d’un Rebsamen absolument pas à la hauteur. D’ailleurs, il se casse et ne plie pas, au contraire des prochaines statistiques, dont on pourra éprouver la souplesse prochainement, justifiant le maintien de la candidature hollandogène. Au pire, le petit François se déclarera indispensable pour lutter contre la bête immonde (qu’il aura tout fait pour faire monter) et le retour de l’excité (qu’il s’escrime pourtant à saboter par voie de justice).

pole emploi a qui le tour

Mais en termes de petites ignominies aux effets catastrophiques, ces précédents exemples parviennent difficilement à la cheville de cette loi discrète passée dans la troisième semaine de juillet concernant l’obsolescence programmée.

Soigneusement évitée par la plupart des rédactions nationales (à l’exception du Figaro notamment), le sujet, effleuré par quelques sites technologiques, n’a semble-t-il pas passionné les foules. Il faut dire que la punition par deux ans de prison et 300.000 euros d’amende des faits d’obsolescence programmée a été habilement camouflé au milieu de l’imbuvable loi sur la transition énergétique, définitivement adoptée dans la semaine du 25 juillet dernier par un Parlement déjà largement en vacance intellectuelle.

jesus petit facepalmPour rappel, l’obsolescence programmée serait cette hideuse technique imputée aux producteurs et autres distributeurs consistant à réduire volontairement la durée de vie d’un produit afin d’inciter le consommateur à en acheter davantage, selon l’adage bien connu que lorsque ça casse rapidement ou que ça ne rend pas le service aussi bien qu’on le souhaite, on en rachète encore (le consommateur, dans cette intéressante vision du marché, est un être à la fois fragile, influençable et borderline idiot). Heureusement, cette technique qui, en réalité, n’existe pas, est maintenant un délit.

En effet, comme je l’expliquais il y a quelques mois dans un précédent billet, cette loi à base de poudre de licornes combat des gremlins et des leprechauns. C’est pratique de condamner sévèrement quelque chose qui n’existe pas : avec une définition suffisamment floue, cela permet de trouver de temps en temps de rares coupables fort pratiques pour une expiation médiatique, et cela assure, le reste du temps, que tout le monde va respecter la loi scrupuleusement.

lolcat zombies licornes nazies

Et si je dis que ça n’existe pas, c’est parce que c’est vrai : il suffira à ceux qui continuent niaisement de croire aux fadaises gouvernementales de se reporter à ces quelques liens pour vérifier l’écart à la réalité et comprendre que cette fumeuse obsolescence, non, ça n’existe pas, du tout.

… Enfin, presque pas du tout puisqu’en réalité, lorsque l’État se mêle de nos vies, l’obsolescence, parfaitement et ouvertement programmée, ne semble gêner personne, ce qui permet d’imposer au citoyen-contribuable de payer pour renouveler son passeport, sa carte d’identité ou tant d’autres papiers administratifs frappés d’une date limite de péremption. Cela permet d’imposer une obsolescence rapide de la voiture dans certaines agglomérations par interdictions successives ; cela autorise la disparition des méchantes ampoules à incandescence (qui ne produisaient, au pire, qu’un peu de CO2) au profit d’ampoules au mercure, terres rares et autres joyeusetés polluantes à des prix très supérieurs ; cela permet le vieillissement accéléré d’un peu tout et n’importe quoi par un incessant changement de normes (pour vot’sécurité, ma brav’dame). Quand c’est l’État, c’est permis, bien sûr.

Mais peu importe : la loi est votée, et tout le monde va s’empresser de l’appliquer, avec le même entrain que le principe de précaution devenu stupidement constitutionnel, et avec les mêmes effets délétères, durables et calcificateurs à moyen et long termes sur la société française.

De ce point de vue, cette loi — qui ne définit même pas 1/ ce que doit être une durée de vie normale d’un produit, 2/ comment on prouve qu’elle a été réduite, et 3/ comment on détermine que ce fut intentionnel — illustre fort bien la mentalité de nos dirigeants et dans une bonne part celle de ceux qui les soutiennent : pour eux, le consommateur est un enfant, niais et impressionnable, régulièrement floué par les producteurs qui, sans les bornes de la loi, s’organiseraient chaque jour pour le détrousser sur tous les chemins nationaux, à chaque commerce, à chaque vente et sur tous les rayonnages de supermarchés.

C’est parfaitement grotesque, mais le flou consternant de cette loi va donner une arme de plus à tous les pourfendeurs de l’entrepreneuriat pour attaquer les producteurs sur tout et n’importe quoi. Forcément, cela va les inciter à venir vendre, produire et embaucher en France. Forcément, cela va améliorer la situation. Forcément, cela aboutira à d’excellents produits d’extraordinaire qualité.

Forcément, cela va bien se passer.

ça va bien marcher

J'accepte les Bitcoins !

1LDSbGWy1pF68K2FDM1cfarvgQxbiW8Uya

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires184

  1. Higgins

    Ouah, la prise!!!!
    C’est Madelin qui a raison. Entre le machiavélisme et la connerie, il faut privilégier le second item. Nos politiques sont très forts pour ça. À se demander s’ils ont eu de l’instruction. Choisir systématiquement « la » solution la plus débile, la moins performante, la plus nulle est devenu un axiome incontournable en Socialie.

    1. royaumont

      Je m’interroge. Si nos députés n’étaient pas certains de la stupidité de la mesure, ils l’auraient promulgué à grand renfort de publicité et pas au milieu de l’été. Ils savent donc que c’est idiot, mais il le font quand même. Pourquoi ?

      1. NicolasPimprenelle

        Parce qu’ils le font sur instructions.
        A ce niveau là de connerie et suicide national, ils reçoivent forcément des ordres de plus haut pour un but qui nous échappe encore … mais pour combien de temps ?
        Quand est-ce que nous allons enfin ouvrir les yeux ?

        1. royaumont

          sur instruction de qui, à ton sens ? Barack, Angela, le grand orient ?
          Ce qui est certain, c’est que le Gras de Tulle se soucie de sa carrière mais en aucun cas de sa Patrie.

      2. Peste et coryza

        Parce qu’ils nous détestent ?
        Autant de jus de connerie concentré, je ne puis croire que c’est le fruit du hasard….

        Ben tiens, pour revenir à l’agriculture.
        En France, on s’en sort si on est dans des niches… Ragondin, les chèvres pour fromages AOC, les vaches sauvages/aurochs/daims, cochon cul noir ou corse, etc… et en vendant sur les marchés locaux ou à l’export sur des marchés bien précis.
        Peu d’investissement, pas de normes à la c*n, viandes de bonne qualité, mais ces races ne supportent pas la captivité… la productivité est moindre faut donc faire de la plue value et maximiser la marge, et non le volume.
        Avec de la prime Holstein et du porc celtique, c’est même pas la peine aujourd’hui… On va vous demander d’investir pour vous mettre aux normes de je ne sais quoi, ce qui coute une fortune. Sans compter que comme les normes changent, il faut renouveler !
        Mais même là, on trouve moyen de vous emm*rder.

        Quant au mouton (désolé, mais ma famille en élevait) c’est du pur scandale.
        – on a le marché de l’Aid, donc une demande saisonnière assez conséquente.
        – le marché est demandeur de viande moins grasse (on fait de la RetD pour développer du porc celtique maigre, c’est dire ! Alors que les races rustiques sont bien moins grasse, mais ne supportent pas le confinement…). Le mouton colle bien à cette demande, avec le poulet.
        Ben non :
        – normes à la c*n + abattoir systématique même pour quelques bêtes + véto + cout du terrain + étable et investissement délirant + bobo escrologie (le loup, génial dans des zones d’élevage avec des troupeaux de centaines de bêtes… Avec le comportement grégaire des ovins, tout le troupeau finit dans le ravin… Et on a même pas le loisir de faire comme les italiens, qui eux savent gérer le problème (en plus ils ont les meutes de chiens marrons)). Tu investis dans du patou ? Le patou mord des promeneurs qui passaient trop près du troupeau (le chien fais son boulot, il est là pour protéger le troupeau, pas pour etre sympa et baver partout, après tout il représente un cout) ? C’est ta faute !

        Feu mon grand père avait trouvé la solution : il a arrêté toutes ces clowneries, passé son cheptel de 300 à 60 bêtes, race à viande rustique (peu d’intervention, même pas du véto) + patou + pâturage basse altitude + étable en bois avec paille + tueur qui vient quand il y a besoin, payé en liquide + moutons vendus à la ferme au black. Arrangement avec les éleveurs locaux pour faire saillir les bêtes et assurer une bonne diversité génétique.
        ça faisait un complément de retraite appréciable, complété par le cuivre + le verger. Et surtout de la tranquillité d’esprit…

        1. channy

          Pour le fromage on a un fort potentiel d’export, rien qu’avec L’Allemagne c’est un rapport de 1 fromage Allemand importé en France pour 10 Français exportés en Allemagne,le fromage générant bien plus de marge que le lait…et se heurtant a une concurrence faible(difficile de concurrencer du roquefort,ou du comté)…Bref avec un terroir aussi exceptionnel tout devrait rouler…Ben c’est pas si simple, car si L’Allemagne se fait envahir par les fromages français,l’Allemagne(mais aussi la Hollande) inonde les marchés émergents avec leurs fromages dit d’entrée de gamme, à prix accessibles…bref eux ont décidé de faire du volume et moins de marge pour conquérir de nouveaux marchés (bref eux investissent, font des paris sur l’avenir nous non!)
          Hormis cette bonne « vieille vache qui rit », les industriels français n’ont rien lancé d’autres pour conquérir de nouveaux marchés..Les Allemands, Hollandais, Australiens ont envahis L’Asie avec leur fromages, nous on se contente de les distribuer via des circuits d’importateur.
          C’est tout le génie Français d’avoir de bons produits et de ne faire aucun effort pour les promouvoir

          1. albundy17

            Pour le fromage, on se fait déjà enfumer sur les prix et la qualité gustative en quelques centaines de kms, je n’ose même pas imaginer la merde labellisé français et vendu a pas de prix hors de nos frontières…

            Dans la même phrase, parler de fromage et de vache qui rit, ça me fait pleurer

            1. gameover

              Enfumer sur les prix sur le fromage ?

              Environ 10 litres de lait pour fabriquer un emmental d’un kilo
              2 litres de lait pour un camembert
              5 litres pour un pont-l’évêque
              25 litres pour un brie de Meaux

              Vu le prix du litre de lait même en fromagerie (30 centimes) il ne reste pas lourd quand l’emmental coûte 7E/kg.

              …et 13 litres de lait de brebis pour un roquefort de 2.9kg.

              1. albundy17

                C’est vraiment une habitude de ne lire que la moitié…

                « en quelques centaines de kms »

                En quittant la fruitière locale, les tarifs prennent un bon 50 % et les fromages sont affinés en camions.

                PS: 25 litres pour le brie de 3 kgs, pas pour la pointe que tout le monde achete

                1. gameover

                  affinés en camion… les bras m’en tombent. Un affinage c’est de quelques semaines à quelques mois.
                  Quant à la marge que prennent les intermédiaires, elle n’a rien d’extraordinaire. Celui qui vend 50kg de fromage à 15E/kg par jour a plutôt intérêt à marger à plus de 33% et même un fois 2 ne serait pas du luxe.
                  Les restaurants font x5 ou 6 sur ce que vous mangez.
                  La pointe est une façon de présenter et de couper le brie.

            2. albundy17

              Arf, une anecdote amusante: Le reblochon a pour origine le verbe savoyard reblocher, qui consiste en une deuxième traite après le passage du préposé au contrôle du lait et de ses taxes afférentes.

        2. Aristophanedecarotte

          vivi mais ça c’était avant…

          je suis retraité agricole avec une retraite de moins de 700 euros (j’sais pas pourquoi il y a des mois ou elle baisse de plus de 50 euros…) et on m’a bien stipulé qu’il était formellement interdit de pratiquer une activité commerciale sur ma parcelle de « subsistance  » comme ils l’appellent que j’ai le droit de garder ( 2 ha pour moi)

          avec menaces de contrôle à la clef of course……..

      3. Dr Slump

        Vous n’y êtes pas, ce n’est pas qu’ils ne soient pas certains de l’intelligence de leur loi, mais plutôt qu’ils sont assez certains de l’impopularité d’une telle loi, en l’occurrence pour les entreprises qui pourraient se sentir visées.

      4. douar

        Les députés l’ont voté parce que c’était une texte de Hamon, la gauche de la gauche. Flamby montre par là qu’il « écoute » sa gauche en lui donnant un os à ronger. C’est de la politique.
        Après que les effets de bord puissent être fâcheux, on oubliera l’origine même.

    2. deres

      C’est tout le problème de la « macronette ». La loi Macron met plus de 6 mois pour balayer deux ou trois errements très anciens pendant que le reste du gouvernement et du parlement en sort autant mais tous les mois …

      1. Dr Slump

        Et encore, « balayer » des errements… disons plutôt qu’il sort le truc du grenier pour le mettre à la cave! Exemple, la « libéralisation » des transports autocar: avec la réglementation adéquate interdisant les transports longues distances aux cars de plus de 5 ans, on élimine ainsi la concurrence des petits opérateurs, et on ouvre un boulevard aux plus gros. Le « libéralisme », c’est pour les copains. Les autres peuvent crever, sans blague!

  2. Black Mamba

    Le hic avec cette loi, on se demande que devient alors la garantie du constructeur, un appareil électroménager tombera un jour en panne, forcément, si le constructeur garantie son appareil 2 ans et que justement l’ appareil tombe en panne à 2 ans+1 , pourra-t-on dira qu’il a été programmé à être en panne ?

      1. Black Mamba

        Bonjour, mon petit cœur 😛
        N’est-ce pas un moyen de racketter les entreprises étrangères?
        Les entreprises françaises ne sont pas concernées , elles vont disparaitre de la carte tout simplement …

        1. Dr Slump

          La garantie du constructeur? Mais vos idées ont des relents bourgeois destructeur de solidarité ma chère, il n’y a de garantie que celle de l’état! Faites attention, vous filez un mauvais coton!

          1. Black Mamba

            Ben quoi , il nous ai arrivé d’avoir un appareil en panne un mois après son achat … Quand tu as déboursé une somme importante , tu pleures ta mère si tu as perdu la facture 🙁

            1. Dr Slump

              Dans ce cas il faut remplir le cerfa prévu à cet effet, à renvoyer en 3 exemplaires avec les documents demandés en sus, pour que l’administration statue, tout le monde sait ça enfin! 🙂

              1. Black Mamba

                J’évite l’administration comme la peste … Je dois renouveler mon passeport et ma carte d’identité et ceux de mes enfants , j’ai déjà des sueurs 😕

                1. Dr Slump

                  J’ai l’impression d’essayer de blaguer avec une dépressive… qu’est-ce qui vous arrive? C’est le coup de pompe de la reprise?

    1. royaumont

      bien sûr, cette loi permettra de condamner n’importe quel industriel, au gré des caprices du pouvoir.
      On pourra toujours reprocher la durée de vie limitée d’une pièce d’usure d’un appareil, alors qu’une pièce deux ou dix fois plus résistance existe. C’est vrai, mais le prix de revient est tel que le produit final serait invendable car trop cher. Mais à cet argument de bon sens, à savoir la réalité du marché, nos soces sont totalement imperméables.

    1. tabbehim

      2017 à ce qu’il parait, mais il y’a des risque d’extension de garantie avec le même appareil, et s’il tombe en panne, on vous redonnera un gouvernement moins bruyant mais plus efficace ! rassuré?

        1. tabbehim

          Ne vous inquiétez point mon bon monsieur, un gouvernement qui fait encore plus de socialisme sans le montrer directement, avec option poudres aux yeux pour vous faire voir la vie sous des couleurs charmantes et pétillante, et en gros bonus, plus de temps libre ! et oui, grâce aux nouveaux gouvernements que nous vous feront élire et acheter démagogiquement (démocratiquement, excusez moi), vous n’aurez plus besoin de prendre de décision ni vus fatiguer à faire des choix, ils le feront pour vous ! et vous ne pourrez qu’être heureux dans le plus beaux des mondes 🙂
          et le tout pour la modique somme de 60% de votre argent annuel, c’est à prendre dès 2017 !

          votez Joker 🙂

  3. ironbooboo

    « les producteurs qui, sans les bornes de la loi, s’organiseraient chaque jour pour le détrousser sur tous les chemins nationaux, à chaque commerce, à chaque vente et sur tous les rayonnages de supermarchés. »

    J’ai déjà entendu de la bouche d’un socialo que sans l’état, les multinationales surpuissantes formeraient des milices pour nous obliger à travailler gratuitement et autres joyeusetés ….
    Honnêtement ça m’a coupé le sifflet, je n’ai pas su quoi répondre, ou plutôt par où commencer.

    1. sam player

      Une réponse simple est qu’excepté les gens au salaire minimum ou proche (12% environ) et les fonctionnaires, tous les salariés – à de rares exceptions – sont payés au-delà d’un minimum catégoriel, même très au-delà souvent.
      Cela signifie que des gens sont capables de s’entendre sur un prix sans faire appel à une réglementation de l’état ou ses sbires ni de faire du chantage.

      Accessoirement on pourra ajouter que l’état a légiféré sur un forfait social mobile réglementé à 10E avec si mes souvenirs sont bons 30 minutes et 60 sms ou un truc du genre… et que Free a offert 2h et les sms illimités à 2E… 4 fois plus pour 5 fois moins… Gros fail de l’état…

  4. Bonsaï

    Pour distiller sur les citoyens un voile d’amnésie, un philtre non létal qui empêche les gens de raisonner et de retrouver leur lucidité. Dans quel but ?
    Il y a bien sûr un plan global dont l’Embonpoint de Tulle n’est que l’instrument complaisant et non l’organisateur. Le but final étant la spoliation complète du libre arbitre des citoyens par tous les moyens possibles, comme en Grèce…

    1. royaumont

      Bel exemple, la Grèce. Elle avait 20 ans d’avance sur nous sur le chemin du communisme radieux et triomphant. Heureusement, nous avons mis les bouchées doubles et rattrapé la majeure partie de notre retard.

    2. DoS

      Non, ne leur donnez pas autant d’intelligence !
      Ces gens nous consomment, rien de plus. Comme un parasite suce le sang, rien de plus. Il s’agit d’accepter ou de refuser les parasites.

  5. Le Gnôme

    J’attends avec impatience le premier procès, parce que accuser est une chose, prouver en est une autre. Vous me direz qu’il n’y a pas besoin de preuves, la justice ne peut que condamner une entreprise qui veut faire du profit sur le dos de petit individu.

    Compte tenu de l’état de la justice, l’entreprise sera coupable, forcément coupable.

    1. gameover

      Comme je le disais récemment tous les concepteurs d’équipements font des calculs de durée de vie en fonction par exemple des charges statiques, dynamiques et de flexion alternée qui occasionnent de la fatigue… mais aussi un tas de paramètres physiques occasionnant du vieillissement sur des composants.

      Donc il suffirait simplement de produire ces notes de calcul pour prouver que le concepteur a envisagé une durée de vie de 2,000 heures sur le roulement de tambour de la machine à laver. Bien que cette durée de vie ait été envisagée comme un minimum, il suffirait d’un peu de rhétorique pour la transformer en durée de vie maximum.

      1. deres

        Les juges ne comprendront rien à ces études pleines de statistiques et de calculs ==> coupable. le lave-vaisselle du juge aussi est déjà tombé en panne donc il va pouvoir se venger …

        1. gameover

          Tu soulèves effectivement un problème : il y a des juges spécialisés dans le terrorisme, dans la finance et il semble bien que dans le numérique ou la technique on n’en est pas encore là quand on voit les décisions prises dans des affaires comme Bluetouff et bien d’autres depuis comme celle indiquée hier par V3g3ta il me semble.

          1. deres

            Idem pour tous les accidents aéronautiques où les juges se précipitent car ce sont des affaires médiatiques donc de bons accélérateurs de carrière. Cela finit toujours en nœud de boudin avec des familles déçues à qui ont a fait miroiter culpabilité simples. Mais ce n’est pas cher, c’est l’Etat qui paye les 10 ans d’instruction du dossier.

            1. Higgins

              Très respectueusement, cessez de déblatérez des monceaux de bêtises sur les juges. Je suis généralement en accord avec vous mais là, vous vous plantez royalement.
              Un accident aéronautique traité par la Justice, c’est plusieurs dizaines de tomes au minimum rempli de PV d’audition, de rapports divers, de documents parfois très techniques avec, face au juge d’instruction, des avocats aussi retors que spécialisés défendant qui les intérêts qui des victimes ou ayant-droits, qui la compagnie aérienne, qui le constructeur, qui l’administration, qui les syndicats (de pilotes, de contrôleurs aériens, etc,…),…. Le juge, pour cela, est seul, tout seul avec son greffier. Il peut s’appuyer sur des rapports d’expertise mais comme a dit un expert lors d’un fameux procès: « Quand on a des émoluments de femme de ménage, on a des expertises de femmes de ménage… ».
              Quand des intérêts considérables sont en jeu, aucun coup n’est épargné: il s’agit avant tout d’argent. Les conventions de Chicago, de Varsovie et de Montréal règlent, en principe, les problèmes d’indemnisation. Le juge, lui, il est avant tout là pour déterminer si oui ou non, il y a une responsabilité judiciaire et si oui, comment elle doit être sanctionnée. Pour les barèmes, cf l’ersatz de parlement.
              Le pouvoir politique français a fait le choix depuis Napoléon, de tenir le pouvoir judiciaire (qui n’est qu’un simple autorité au regard de la constitution de la Vème) à sa botte d’où les budgets de misère alloués à l’institution (les achats individuels de matériel de bureau, du post-it à la chaise, ne sont hélas pas une légende). Peut être a-t-il trop peur qu’on découvre la réalité de son fonctionnement et l’étendue de la corruption qui affecte ce pays? Et puis, une fois l’instruction terminée (un juge d’instruction suit en moyenne une centaine de dossiers plus ou moins lourds et ce, dans tous les sens du terme), il y a éventuellement le procès et là, en règle général, on a droit au premier procès, à l’appel, à la cassation, au second procès d’appel suite à la cassation avant de terminer, c’est la mode actuelle, à la CEDH! Vous rajoutez là-dessus la pression médiatique (certaines personnes savent très bien orchestrer une campagne de presse pour défendre leurs intérêts), la lâcheté proverbiale du pouvoir politique (pas de sac, pas d’emmerdes, seule ma réélection compte) et vous avez une idée assez complète du tableau. Et puis un ou une juge, c’est avant tout un homme ou une femme qui a une vie en dehors de son bureau (dix heures quotidien avec souvent, des week-end et une partie des congés) et généralement une famille. Je suis persuadé que certains pouvoirs, plus ou moins occultes, n’hésitent pas, le cas échéant, à s’attaquer à cette dernière lorsque des intérêts trop puissants sont en jeu. Il faut alors être très fort pour s’y opposer.
              Je précise que je fréquente de suffisamment près l’un et l’autre de ces milieux pour dire que mes propos sont applicables à toutes les affaires passées, en cours ou à venir.

  6. Flo

    « pour eux, le consommateur est un enfant, niais et impressionnable, régulièrement floué par les producteurs qui, sans les bornes de la loi, s’organiseraient chaque jour pour le détrousser sur tous les chemins nationaux, à chaque commerce, à chaque vente et sur tous les rayonnages de supermarchés. »

    Ahem…Oui, enfin bon ça dépend : des fois, de la météo, de la puissance ou de la nuisance des lobbys (taxis, éleveurs, poids-lourds, bonnets bleus, blancs ou rouges…), de l’humeur du jour de Hollande, Valls ou Cazeneuve, des médias, ou tout autre (dé)raison qui flotte dans l’air du temps.
    Le grand n’importe quoi continue de plus belle comme vous le faites si joliment remarquer.
    Excellents billets depuis dimanche, bravo !
    Mention spéciale pour celui sur le socialisme qui ne marche pas, même en version rikiki. On se serait cru dans « La Grève » dans l’usine de moteurs. Le plus fou c’est qu’il y en a encore qui réagissent en disant « pourtant, ça devrait marcher ».

  7. Le Gnôme

    Au fait, il faut faire des procès aux parents qui procréent et donnent la vie, et l’existence ne souffre t-elle pas d’obsolescence programmée ?

  8. albundy17

    Pour le jour de libération fistale, il semblerait que les joyeux habitants de la communauté de communes d’Aurignac aient droit à quelques jours de rab, 160 % d’augmentation des impôts locaux pour faire face aux déficits. Vous inquiétez pas, eux sont tout simplement les premiers à faire l’annonce.

    Quand à la loi concernant l’obsolescence programmée, ça me laisse dubitatif. Quelques un de nos éminents élus auraient ils des intérêts dans des cabinets d’avocats spécialistes pour l’occasion dans ce domaine ? Une grosse commission Théodule va naitre pour Placé neveux, nièces et épouses ?

    Et pendant ce temps, le gvt pékinois insatisfait de ses 7 % de croissance fait 3 dévaluations successives afin de, je cite, relancer la croissance atone. Qu’y sont bêtes :mrgreen:

    1. Peste et coryza

      Beaucoup de nos élus sont Avocats, et des maitres Corbac en puissance.
      De là à penser qu’ils se préparent des fromages…

    2. gameover

      La raison de la dévaluation du Yuan est assez logique dans leur système de taux de change administré. En 1 an l’euro a chu de 20% (1.4 à 1.10) et vu que leurs exportations en zone euro doit représenter la même proportion qu’en zone dollar ou pas loin, il est logique de positionner le Yuan comme si c’était la moyenne pondérée d’un panier de monnaies, la pondération étant suivant les parts de chaque monnaie dans leurs exportations.
      Quand la Chine a fait l’inverse il y a 3 ans vous ne vous en êtes pas ému ?

      1. albundy17

        Je croyais naïvement qu’une monnaie forte n’avait jamais été un frein au commerce, et que les dévaluations n’engendrait que le chaos.

        Avec une croissance a 7 (…), est il nécessaire de la relancer tout en repoussant (encore) l’entrée du yuan dans le panier dts ?

        Il y a 3 ans, ils ont freiné l’échauffement, et dans ce cas, ils ne freinent pas un refroidissement, hein.

        Enfin, inutile de pérorer, le déroulement des évènements montrera miel pour toute la planète (version pro BFM/GO), ou 2008 qui n’a jamais été réglé mais repoussé a coup de QE (vite ! le 4 !)

    3. Aristarkke

      Aurignac vient de découvrir le problème conceptuel du socialisme quand il arrive au bout de son pognon, c.a.d. celui des autres… La grande majorité des électeurs du cru n’a que ce qu’elle a recherché (en conséquence inéluctable) en orchestrant un duel au second tour des municipales 2014 entre un PS et un Div G… Autant dire que l’ équilibre budgétaire ne devait être le graal de cette fine équipe. (Nota : pour 1200 hab, il y a un bel office du tourisme).

  9. deres

    Sur les chiffres du chômage, il est important de bien comprendre le lien entre trois annonces différentes :

    – Rebsamen annonce en juin 100 000 emplois aidés supplémentaires et 60 000 stages en plus
    (http://www.usinenouvelle.com/article/face-a-la-hausse-du-chomage-francois-rebsamen-annonce-100-000-contrats-aides-supplementaires.N333020)
    – l’INSEE actualise en juillet ses méthodes pour soustraire en temps réel les emplois aidés et les stages (catégories D et E) des « chômeurs » (catégorie A, B et C) et non avec 3 à 6 mois de retard comme précédemment.
    – Hollande insiste le 14 juillet sur le fait que sa candidature (et l’absence de primaire à gauche) repose sur une baisse significative donc sur plusieurs mois du chômage.

    Il est donc clair que Flamby est en train de mettre en place des outils efficaces afin de pouvoir truquer la courbe du chômage sur plusieurs mois. Et le tout avec notre argent car 100 000 emplois aidés en plus, cela coûte un bon 100 millions par mois et environ un gros milliard par an …

    Les mêmes magouille permettant de faire croire que els dépenses étatiques baissent alors qu’elles augmente sont en train de se mettre en place sur le chômage …

  10. Dr Slump

    Cette loi contre l’obsolescence programmée, c’est leur arme contre les maléfiques multinationales américaines (genre GAFA)? Ils ne pensent tout de même pas l’utiliser contre les entreprises françaises, si?

    Si l’état ne s’applique pas à lui même cette loi, heureusement la constance de sa connerie l’expose à l’auto-destruction programmée!

    C’est le principe du jardinier fou: à force de tailler n’importe quelles branches, il finit par couper celles sur lesquelles il repose. Ou celui de l’ange maléfique: il croit défendre les proies en décimant les prédateurs, mais finit ainsi par causer la disparition des deux.

  11. Marco40

    Déjà que nos tribunaux sont engorgés, ils crééent une instabilité juridique au bon vouloir de juges ignorants des choses économiques et industrielles.
    Aux premiers jugements et jurisprudences, ces crétins voteront de nouvelles lois pour contrebalancer les effets pervers, en en créant d’autres bien sûr!
    Hollande, c’est Ubu empereur.

  12. yann

    Il va donc être possible de saisir le tribunal administratif au sujet de l’obsolescence programmée de nos passeports ?
    Un autre domaine dans lequel cette obsolescence existe, et constitue une source inépuisable de gaspillage, c’est celui des dates de péremption des médicaments. Dans le cas des aliments, tout le monde sait maintenant qu’on peut manger un yaourt longtemps après la date en question, et que quand une viande est verte ou qu’il lui pousse des poils, il vaut mieux ne pas y toucher.
    Mais je vous mets au défi de me trouver une info sérieuse et scientifique sur la justification des DLU sur les médocs. Je veux bien croire que ceux qui ont des dates courtes se dégradent réellement avec le temps (mais les détails relèvent du secret défense), mais ceux qui ont des dates maxi (je crois que c’est 3 ou 5 ans, je ne sais plus) sont très probablement indestructibles (sans aller jusqu’à dire que l’aspirine se bonifie avec le temps comme le vin ou les sardines…).
    Des tests ont été fait sur des anesthésiques vétérinaires périmés depuis plus de 10 ans avec une excellente efficacité.
    Quelqu’un a-t-il des infos disponibles sur ce sujet ?

    1. Peste et coryza

      Cela dépend de ou des molécules actives, et de sa conservation du médicament.
      Par exemple, une exposition aux UV en présence d’oxygène peut oxyder les liaisons conjuguées (peroxydation des huiles, mais ça marche avec les alcènes et les cycles aromatiques…). Sans parler de la formation des radicaux, libres et autres espèces réactives…
      D’autre fois, c’est une question de conformation spatiale (le coup de la chaise/bateau du glucose, par exemple).

      En chimie, aucun système n’est stable si tu amènes assez d’énergie.

    2. gameover

      Sur les DLC de l’alimentation c’est assez simple à comprendre et ça justifie pleinement qu’un yaourt destiné à la réunion ait une DLC supérieure de 2 ou 3 semaines à celle d’un yaourt destiné à la france métropolitaine.

      Cela vient du fait qu’on est obligé sur un produit frais de tenir compte de la rupture de la chaîne du froid qui va déclencher la prolifération bactérienne.
      Cette rupture intervient quand le consommateur va mettre le produit dans son chariot et ce n’est pas parce que vous le remettez au frigo chez vous que ça va s’arrêter.
      Avant cette rupture la dégradation est linéaire mais faible.
      Après cette rupture le processus est engagé et la dégradation est parabolique.
      Le transport de yaourts jusqu’à la Réunion se fait sans rupture de chaîne du froid.
      La durée de la rupture de la chaîne du froid due au consommateur est indéfinie mais m’est avis que l’on doit bien prendre 2h dans les calculs.
      Bon ça empêche pas qu’il y a certainement une dégradation des qualités organoleptiques continue après fabrication et qu’un yaourt agé de 5 semaines sera moins bon qu’un agé de 2 semaines.

      Les médocs ne sont pas tous des produits inertes donc je vous laisse tester.

    3. bibi

      Dans un médicaments il n’ y a pas que le principe actif il y a d’autre molécules qui subissent les effets du temps.
      Prenez du paracétamol effervescent périmé et mettez le dans un verre d’eau même en sachant que le médicament est parfaitement saint c’est vraiment pas engageant et vous en arrivez même à douter de son efficacité et donc chez certains patient en réduit l’efficacité réelle.

      De plus vous comprendrez aisément que les laboratoires n’ont pas envie de se retrouver en procès avec un client qui aurait conserver leurs produits n’importe comment donc ils calculent des dates avec des conditions de stockage extrêmement défavorables d’ou le fait d’avoir des dates bien plus courte qu’elle ne devrait si tout le monde stockait ses médicaments à 20~25°C.

      http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/1341-Les-medicaments-perimes-ne-sont-pas-tous-bons-a-jeter

  13. stanley

    Il faudrait un peu parler des vrais problèmes.
    Comme la catastrophe industrielle en Chine qui donne raison à ceux qui défendent la régulation, les normes et la preservation de l’environnement planétaire.
    Ceux qui veulent faire des économies sur tout ça, récolteront des catastrophes tout comme les Chinois.

        1. Val

          @news , j n’y manquerai pas , take care ! PS : bien que j’adore H, je ne partage pas son cpef , mais cela ne m’empêche pas de rigoler du « spectacle » tant qu’on peut , hein

  14. DoS

    Nos élus, eux, ne souffrent pas d’obsolesence, ils restent toujours au top !
    Bien entendu si une casserole un peu lourde arrive, une maladie neurologique attestée par des médecins corrompus est toujours possible.
    Le code civil a deja 3000 pages, les autres codes de même. J’ignore la loi, je ne parle pas latin ni le langage Enarquien (à l’envers….)
    Moi pauvre épsilon je me déclare donc incapable de respecter la loi.
    J’emmerde profondément la loi.

      1. DoS

        Quoi ? Pardon….t’excuses pas c’est pas ta faute. Enfin, j’espère !
        Tu peux me donner des noms d’élus qui ont causé la morts de gens et qui sont au pouvoir ? La liste risque d’être longue.
        Bien sur c’est indirect, il s’agit des autres….un Alpha ne fait pas le sale boulot.
        Et toi serais tu payé par mon argent pour te foutre de moi ?
        Non, je demande, car aujourd’hui mes thunes sont menacées par des gens qui veulent me protéger….de moi même !

  15. breizh06

    A propos des normes à la c*n. Je passe mes vacances autour du bassin d’Arcachon. Mon bateau taxi utilise son loch pour vérifier sa vitesse car « les gendarmes ne lui laisse rien passer » contrairement aux JetSki des locaux. La raison: il a fait immatriculer son bateau en Belgique (avec le drapeau correspondant) pour échapper aux normes à la c*n et les tracasseries de notre bien-aimée administration.
    La Bête a faim et fera tout pour se défendre

  16. Honorbrachios

    Je vous trouve tous un peu optimistes, à savoir quelques procès aux industriels…
    Regardez la belle usine à pognon que les parasites viennent de mettre en place :
    Donc, dans un premier temps quelques procès pas trop méchants, soit…
    Segundo : une commission (une bonne centaine d’enfants et parents de parasites casés!) qui arrivera à la conclusion qu’il faut mettre en place un organisme chargé de certifier tous les appareils. Pour financer cette organisation que deviendra vite tentaculaire, une taxe grand public sera mise en place ainsi et surtout qu’une « cotisation » pour tous les industriels qui veulent pouvoir être commercialisés en france. Le montant de cette cotisation sera définie par quelques industriels choisit par le politburo, et sera très élevée pour éviter tout nouvel entrant qui pourrait concurrencer nos belles trabants..

    1. Honorbrachios

      je continue ici car le bouton « comments » disparait !
      troisièment : Un industriel ne paye pas ses cotisations et a fabriqué un objet ne répondant pas aux critères, ou un membre de la commission veut se débarrasser d’un concurrent étranger par ex? Un grand procès médiatique jubilatoire en place publique avec lynchage du méchant patron …
      Chouette non ?!

      1. DoS

        Nos Élus suivent Atlas shrugged à la ligne. L’avantage est que l’on connaît deja la fin. Cette histoire deja vécue pendant les sombres périodes de stalin-hitler-franco est en train de se re-jouer d’avant nos yeux incrédules. Personne ne bouge. On attend ! Bon….attendons. La fin sera forcement pas Tres drole. Surtout qu’à priori c’est un cycle chez l’humain: l’eternelle damnation.
        L’enfer serait il sur terre ? De là, la mort est bien le paradis, ou une délivrance de cette imposture qu’est l’humanité.
        Mais nul doute, c’est de la faute au liberalisme-capitalisme….c’est sur !

        1. deres

          Le souci, c’est que la partie romancé, ce n’est que la fin justement. Dans la réalité, les grévistes sont mis au goulag et leur tortionnaires récompensés.

    2. deres

      Et le président de la commission ayant proposé la création d’un haute autorité deviendra naturellement le président à vie de cette nouvelle institution avec comme vice-président des copains du gouvernement en place qui ont approuvé sa création. Le coup doit probablement être enseigné à l’ENA tellement il est classique …

  17. Wonk

    « Quand c’est l’État, c’est permis, bien sûr. »
    Si l’État pratique bien l’obsolescence programmée, se contenter de quelques articles/études pour accepter de croire que ça n’existe pas dans l’entreprise privée, cela me paraît bien naïf.
    L’État est le premier des hors la loi mais absolument pas le dernier.

      1. MadeInCH

        Un ordinateur dont la pile du BIOS est SOUDÉE à la carte-mêre?
        Lorsque la pile est vide, soit après un temps calculable, le bios est RAZ et le PC ne fonctionne plus correctement.
        .
        C’était le cas sur un portable COMPAQ, il y a quelques années (Okay, une paire de petite dizaine d’années…)
        .
        Mais, bon… voilà un exemple!
        .
        Bien des appareils dont la pile indispensable est soudée, donc difficile à remplacer, sauf en quasi-détruisant l’appareil.
        .
        Les cartouches d’encre??
        .
        Perso, je pense que ça existe, l’obsolescence programmée. Surtout dans un monde ou tout s’oriente vers le consommable.
        .
        De là à le prouver, c’est autre chose.
        .
        Quant au choix du client, il est souvent limité par les choix fait par les gros fabricants de masse.
        .
        Par exemple, il est quasi impossibnle de trouver des écrans quasiment carrés.
        Tout sont du 16:9.
        Ce n’est pas un choix du client. Bien de professionnels préfère l’ancien format pour bosser en bureautique. C’est simplement que les quelques producteurs de dalles ont changé le format, et le client, ben il n’a qu’a se démerder avec ce qu’il y a .
        .
        Et comme c’est pas évidant de faire une dalle d’écran dans son garage, ben tintin, tu l’as dans le derche.
        .
        Si il existe des écrant « à l’ancienne », ils sont trop chers, et le gap à passer et trop grand, et donc le choix devient limité de fait.
        .
        Un peu comme Ford qui disait « vous pouvez avoir toute les couleurs que vous voulez! Pouvi que ce soit noir. »
        .
        Les cadres des fenêtres sont toutes en profilés.
        Depuis peu, et pour des question de coûts par standardisation des procédés industriels, même les petites fenêtres sont faites avec les mêmes profilés que les « vraies grandes » fenêtre.
        Avant des profilés plus « fins » étaient utilisés pour des petites fenêtres. Mais la logistique coûtait vraiment trop cher? Ou bien un décideur a décidé de faire une économie d’échelle de quelques % qui lui vaudra un bonus à la fin de l’année?
        En peu de temps, les « petites » fenêtres, adaptées à un coin, sont passées d’un prix X à un prix 3*X, pas parce que il n’y avait pas de demande, mais parce que les founisseurs a changé de fournisseurs et pis voilà. Sinon, il y a les « nouvelles petites » avec cadre de fenêtre si gros que la surface du verre lui-même est réduit de moitié.
        .
        Le choix? Non… Pas à prix raisonnable, car le producteur a décidé de faire une économie d’échelle.
        .
        ça m’énerve.
        .
        Vite une loi!!!
        Heuuu… Non… Quand même…
        Malhereusement, je comprends trops bien ces désagréable effets de bords d’un système libéral, lorsque des grosses compagnies peuvent imposer leurs conditions et limiter les choix car la concurrence a trop à investir pour devenir effectivement compétitif dans un domaine.
        .
        Exemple:
        La celluloide n’est plus que fabriquée en Chine. Alors que tout le monde sait en faire. Mais l’investissement en machine est trop important.
        Non, ne me parlez pas du danger de feu de la celluloide. Il est exagéré.
        Bon, okay. C’est pas le produit idéal pour faire des décorations intérieures de voitures… Oups, la cigarette… Oups, la voiture. Oups, le bébé qu’on a pas eu le temps de sortir de la voiture…
        Mais il y a encore bien des applications, autre que militaire, qui pourraient justifier une production de celluloïde en dehors de la Chine. Mais les machines sont trop chères…
        .
        Bon.. Je m’énerve et je m’éloigne.
        .
        Mais bon. Le libéralisme c’est la liberté du client, dit-on. Alors que les compagnies ont quasi toutes comme but de rendre le client captif, donc pas libre. C’est un peu contradictoire.
        .
        Pour le moment, aucune compagnie n’a eu, il me semble la masse nécessaire pour imposer ses systèmes fermés à un ensemble assez grand pour devenir permanant.
        Sony a esayé avec ses propres normes de tout (mémoire, connectique, …) et se sont plantés.
        Apple? ce sont des macquistes! Une grosse niche d’une ferveur quasi-religieuse.
        Microsoft? Dans les serveurs d’entreprises et dans les PC maisons et pour la bureautique ou la productivité (Office, AutoCAD, Catia, …), si ils n’ont pas le monopole officiels, faut avouer que en dehors de MS, il n’y a pas grand salut pour les mise en pages et compatibilités… Mais le combat est rude!
        .
        Non, le libéralisme n’est pas parfait.
        Oui, il y a des boîtes qui, par leur masse, devienent des standard indéboulonnable dans leur domaine pendant 1~2 générations. De quoi tuer bien des innovations pendant ce qui semble une éternité.
        .
        Masi je ne vois pas mieux, ou moins mauvais… Et tenter de corriger les défauts du libéraliste par des lois… C’est pire… 🙁
        .
        ça y est. J’ai de nouveau pondu un pavé imbuvable…

        1. Il n’est pas qu’imbuvable, il est faux. Il y a plusieurs liens dans le billet qui expliquent pourquoi et couvrent bien vos exemples. Désolé.

          « Ce n’est pas un choix du client »
          Bien sûr que si.

        2. Honorbrachios

          @madeinch :bon, je crois que nous sommes tous conscients parfois de la débilité du système, mais bon, tu mélanges un peu tout…par exemple, les cartouches d’encre…certes, elles sont chères, mais ce que tu ne dis pas, c’est que l’imprimante vaut 20/50euros ! Une paire de chaussure milieu de gamme (qui ne se déchire pas au bout de 10pas) vaut 100euros minimum …
          Donc, achètes une imprimante laser et tu n’auras plus ce problème. (d’ailleurs, parfois sur les jets d’encres, la cartouche dure plus longtemps que les têtes d’impressions qui se bouchent si tu ne l’utilises pas souvent!)
          Pour les écrans et les fenêtres, c’est chiant la standartisation….mais tu trouves maintenant des fenêtres à 60euros avec double/triple vitrage…pourquoi ne pas te faire faire une fenêtre sur mesure chez un artisan?…oups, j’oublie qu’elle te coûtera plusieurs milliers d’euros pour un résultat peut être hazardeux au niveau isolation ! De plus il y a plein de normes à respecter…
          Quant aux TV, sans économies d’échelles et standarts, je ne t’explique même pas les prix qui seraient inabordables pour la plupart de nous…
          J’ajoute que de tout ce qui est cité ici et de ce que j’ai lu de ton pavé, rien n’est de « l’obsolescence programmée », pour peu que j’ai compris de quoi il s’agissait ! (chasse aux licornes ?)

          1. Honorbrachios

            « Microsoft? Dans les serveurs d’entreprises et dans les PC maisons et pour la bureautique ou la productivité (Office, AutoCAD, Catia, …), si ils n’ont pas le monopole officiels, faut avouer que en dehors de MS, il n’y a pas grand salut pour les mise en pages et compatibilités… Mais le combat est rude! »
            c’est tout à fait faux, en dehors du fait que ça n’a rien à voir avec l’obsolescence programmée :
            Dans le monde des serveurs, l’OS le plus employé est linux et est gratuit. Pour les suites bureautique,mise en pages, etc…, il y a des logiciels libres comme openoffice, the gimp, etc…très bons et compatibles, il ne tient qu’aux gens et aux sociétés de les utiliser

        3. Christian

          Pour répondre rapidement :

          – Une pile soudée sur un portable, amené à être déplacé et secoué, vous ne voyez pas l’intérêt ?
          – Les cartouches d’encre : vous le dites vous-même, c’est du consommable. Pas d’obsolescence ici.
          – impossible de trouver des écrans quasiment carrés : ??!??? Si je vous dis qu’il est impossible de trouver un téléphone de 3 tonnes 1/2, c’est de l’obsolescence aussi ? Soyez sérieux deux minutes … Il n’est pas possible d’en trouver simplement parce-que, malgré vos certitudes, personne n’en achèterait.

          Le reste de votre commentaire n’a rien à voir avec le sujet et vous vous contredisez.

          1. deres

            Les téléphones et PC portable sont de plus en plus durs à réparer en grande partie car les gens demandent fortement des équipements de plus en plus légers et fins. Ils râlent quelques années plus tard mais en réalité n’ont pas tenu compte de ce point lors de leur achat.

            1. gameover

              Je ne sais pas si vous avez déjà ouvert un téléphone Samsung mais le réparer c’et un jeu d’enfants, un vrai Lego. En général le diagnostic on arrive à le faire sur internet en fonction des symptomes, le module coûte entre 5 et 10 euros sur ebay ou amazon (hors écran)… et hop c’est reparti pour un tour.
              D’ailleurs tous ceux qui font du dépannage rapide vous font un forfait à maxi 40E (hors écran).
              PC je ne les ai pas encore laisser tomber d’assez haut quand ils étaient éteint. Allumé c’est plus risqué.

          2. simple-touriste

            Ah oui, dans un portable tout est soudé, sinon ça marche pas.

            Sauf la batterie. (Théoriquement remplaçable mais qui coûte une blinde).

            LOL

        4. gameover

          Ca en fait des bêtises écrites au m2.
          Des industriels très bêtes fabriqueraient exprès des trucs qui ne correspondent pas au besoin des gens… on se demande ce que tu attends pour te lancer dans ce marché énorme des écrans carrés. J’en ai un si tu veux ! Va sur WeakStarter !

          Les double standards c’était super… il te fallait 2 appareils chez toi pour être sûr de pouvoir lire une cassette vidéo. Alors c’est très mal de vouloir imposer le sien au marché. Tous les standards sont issus de l’industrie et c’est courant que 2 standards s’opposent jusqu’à ce que celui qui se débrouille le mieux impose le sien.

          J’en ai acheté des ordis (au moins une trentaine) et si mes souvenirs sont bons ces piles durent 10 ans… tu as déjà gardé un ordi 10 ans ? Quoique pour être honnête j’ai déjà changé une pile de bios sur un ordi sous W98 (bon système) que j’avais refilé aux gosses. Elle avait claqué au bout de 4-5 ans. Mais dans tous les cas ça ne met pas l’ordi hors service.
          Pile soudée : ça avait peut être à voir avec le fait que c’était un portable ?

    1. Calvin

      Ça n’existe pas dans le cas de la concurrence, donc du marché libre.
      Parce que si l’entreprise A fait ça à ses clients, l’entreprise B ou C les lui piquera.
      L’obsolescence programmée nécessité le monopole étatique ou la connivence (donc soutien étatique).

      1. MadeInCH

        Ou alors B ou C se diront: « Hé! Quelle bonne idée de stratégie! Et si on faisait pareil? »
        Et comme les investissement sont trop gros pour arriver à concurrencer A, B et C, alors D ne le fera pas.
        Et le client, EndUser, il n’aura pas grand choix.
        .
        Note:
        Réguler tout ça per des lois pondues du cul de types n’ayant pas à choisir entre A ou B ou C et qui, de fait, s’en foutent, c’est pire!!!

        1. gameover

           » Hé! Quelle bonne idée de stratégie! Et si on faisait pareil?

          Oui c’est bien connu, quand on a quelques leaders et challengers sur le marché, le nouvel entrant fait la même chose… pour se démarquer !
          Tu fumes de la bonne cet aprèm !

    2. NicolasPimprenelle

      Le fait que les produits ont une durée de vie plus courte qu’avant ne provient pas d’une volonté des industriels pour vendre plus fréquemment mais plutôt des contraintes pesant sur les coûts de production obligeant ces mêmes industriels à faire des concessions sur la qualité de leurs produits.

      1. deres

        Et d’une amélioration des technologies permettant de limiter l’incertitude statistique sur le MTBF (Main Time Between Failure). En simplifiant, si avant, vos calculs de durée de vie du produit avait une précision de 2 ans, vous étiez obligé de viser 4 ans pour satisfaire à la durée de vie promise de 2 ans, une partie du matériel allant sans encombre jusqu’à 6 ans de bon fonctionnement. Si maintenant vos calculs ont une erreur de 6 mois, il suffira d’une durée prévue de 2 ans et demi pour atteindre cet objectif avec tous les équipements en rade avant 3 ans.

      2. gameover

        Faudrait déjà prouver qu’ils ont une durée de vie plus courte.
        Et évitez svp le frigo de la tante de la grand mère qui fonctionne toujours 40 ans après car dans 40 ans il y aura toujours un frigo vieux de 40 ans qui fonctionnera toujours, c’est statistique.

        1. Black Mamba

          Dans le frigo de ma grand-mère , il y avait des bouteilles de jus qu’elle avait gardé précieusement depuis la dernière fois que je l’ai rendu visite en Guyane … Soit 10 ans d’attente en vie d’être servie , les bouteilles n’avaient pas l’air saine 🙄

  18. Dr Slump

    J’ai l’impression d’essayer de blaguer avec une dépressive… qu’est-ce qui vous arrive? C’est le coup de pompe de la reprise?

  19. channy

    Eh bien vu que la plupart des supermarchés ne possèdent pas de quais de déchargement réfrigérés, et souvent aucun quai de déchargement tout court ..dans la chaine ou je bosse, aucun sur le département n’en possède .
    Quand un camion est plein,les palettes produits frais sont au fond du camion est déchargées en dernier.;les portes du camion peuvent resté ouvertes plus de 20 minutes, avec les chaleurs en été on imagine les dégâts.on passera sur le contrôle température..on ne va pas refuser la marchandise livrées par notre propre plateforme.et puis c est le thermomètre qui déconne
    Si la palette est traitée tout de suite par l’ELS cela va prendre encore 30 minutes,durant laquelle elle est laissée dans l’allée..à noter que bon nombre de supermarché ne sont pas encore aux nouvelles normes avec leurs linéaires(sinon on la mets de suite en chambre froide ,encore faut il que la chambre froide soit rangée, encore 5-10 minutes de perdue dans ce cas)
    Si en plus comme dans le cas du hard discount l’ELS doit aller en caisse immédiatement la palette restera encore une bonne demi heure dans l’allée du magasin( mais là c est de la négligence professionnelle , hélas très courante
    Pas sur que la dégradation linéaire soit si faible…
    Sinon Pour avoir bossé longtemps dans le circuit RHF c est beaucoup plus sérieux…il faut dire aussi que les clients y sont aussi contrôlés

    1. gameover

      A ce niveau là ce n’est pas de la dégradation linéaire puisque c’est au moment de ce temps ouvert que tu décris que se produit la dégradation exponentielle qui aurait dû commencer dans le chariot du client.

  20. gameover

    A l’instant sur BFM (je suis fan en ce moment)
    Les chiffres des morts de juillet sur les routes viennent de sortir… mais il me semblait que l’on ajoutait normalement ceux qui sont morts à 30 jours… et on n’est pas fin aout, on est que le 13 !

      1. gameover

        20% de plus qu’au mois de juillet l’an dernier…
        C’est le réchauffement climatique qui tue ! Les gens prennent plus leur voiture quand il fait chaud.

        1. gameover

          Wah l’arnaque !

          J’ai ressorti l’article de l’an dernier pour juillet 2014 :

          « 14/08/2014 | L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier le bilan provisoire de l’accidentalité routière du mois de juillet 2014. Au cours du dernier mois, 304 personnes ont perdu la vie sur les routes de France contre 344 en juillet 2013, soit une baisse de 11,6% de la mortalité routière. C’est le nombre de décès sur les routes le plus bas jamais enregistré pour un mois de juillet depuis 1954. »

          1. Black Mamba

            En vue de ce résultat , la mortalité en 2015 n’est pas aussi importante , c’est l’année 2014 qui est une anomalie …

            1. sam player

              Oui 360 en juillet 2015 vs 344 en juillet 2013 soit 16 personnes et 4.4% en 2 ans…
              La mortalité est fonction du temps qu’il fait et non de la vitesse.

    1. Higgins

      Oui. J’ai vu. Comme dans feu l’URSS, quand les objectifs du plan ne sont pas atteints, c’est parce qu’ils n’étaient pas assez élevés. Attendons-nous à une série de décisions aussi inutiles qu’inefficaces et démagogiques pour atteindre l’objectif qui, de toutes manières, ne sera pas atteint à moins de limiter la vitesse à 30 km/h partout. Le problème de la mortalité routière se situe bien en amont (formation indigente et code de la route trop complexe).
      En plus, 19,6% de morts en plus, ça fait combien en valeur absolue? En dehors du drame de Rohan et des tarés qui s’obstinent à franchir les passages à niveau les barrières baissées pour se faire bouffer par un train de passage (c’est bien connu, toutes les véhicules calent quand ils sont sur des voies), qui, combien et surtout comment?

        1. Higgins

          J’ai la réponse. C’est 58 morts de plus qu’en juillet 2014 (http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/6822-securiteroutiere-nouveau-bilan-mensuel-negatif-securite.html).
          Comme par hasard, un rapport est juste sorti pour dire qu’on ne serrait pas assez la vis (comprendre, on ne ponctionne pas assez l’automobiliste): « Sécurité routière : un rapport pointe le « manque de volonté politique » » (http://www.lemonde.fr/securite-routiere/article/2015/08/09/securite-routiere-un-rapport-pointe-le-manque-de-volonte-politique-en-france_4718300_1655513.html)

          CPE Vraiment F

        2. Dr Slump

          Cet acharnement est effarant. Je ne comprends pas bien pourquoi l’état s’excite et s’acharne à ce point sur tout ce qui roule avec des moteurs à carburant. Quel est son intérêt là-dedans?

          Avec les autoroutes, la TIPP et autres taxes, les rentrées fiscales et TVA générées par les industries de l’automobile, sans oublier les radars et autres amendes récupérées par les gendarmes au bord des routes, l’état encaisse déjà des milliards. Ce n’est pas assez? Ou alors ça le dérange comme une démangeaison que les gens se déplacent où ils veulent quand ils veulent avec leur voiture?

          1. sam player

            Je crois que ça permet surtout de justifier la présence de l’état qui doit absolument faire quelque chose… rendez vous compte !
            C’est pour cela aussi qu’il n’hésite pas quand il est nécessaire de déployer des grands moyens (vigipirate etc..). Dormez, on est là !

          2. René-Pierre Samary

            Parmi les esprits brillants qui fréquentent ce forum, y en aura-t-il qui pourront m’expliquer par quel miracle inversé se fait-il qu’en utilisant un moyen de transport emmenant d’un seul coup des centaines, voire des milliers de personnes d’un point à un autre, je paie seulement deux fois moins cher qu’un moyen de transport individuel ? Et le mystère est d’autant plus profond que l’un de ces moyens de transport est en déficit, tandis que l’autre, en quelque sorte, le subventionne ?

            1. gameover

              Qui me parle ?
              Déjà les transports en commun c’est une hérésie.
              Le véhicule est fabriqué à quelques centaines d’exemplaires seulement.
              – Une rame TGV coûte 20ME pour 350 passagers soit 60KE par passager… pas pour 4, juste pour 1 ! Et une rame double c’est plus cher par passager (34.5ME pour 512 passagers soit 70KE)
              – Le poids d’une rame est de 350T pour 350 passagers soit 1T par passager… mais si elle est à moitié vide ou vide elle pèse toujours 350T et c’est 2T, 5T, 10T par passager.
              – 1 km de voie TGV coûte 15.9ME et il y a seulement quelques dizaines de véhicules qui circulent par jour.
              – Il faut un grand garage à chaque arrêt dont le prix est de plusieurs dizaines de ME.
              – Il y a plein d’employés pour entretenir tout ça et ils ont de la famille qui ne paie pas leurs tickets.

              Une voiture coûte en moyenne 20KE, pèse 1.5T et on peut mettre 4 personnes confortablement dedans et le km d’autoroute coûte 6ME permettant de faire circuler plusieurs centaines de milliers de passagers par jour et il n’y a pas besoin de garage à chaque arrêt.

              1. Dr Slump

                Ce n’est peut être pas aussi sûr pour les transports en commun intra-urbains?

                Et pour les transports longue distance, nous aurions sans doute pu avoir plus prometteur que le TGV, avec l’aérotrain du visionnaire Jean Bertin. Mais certains intérêts avaient décidé que ce n’était pas compatible avec les besoins français, et ont torpillé le projet au lancement…

                1. gameover

                  Oui mais ça dépend de la taille de la ville. Dans une ville de 50,000 habitants c’est idiot de mettre des voies dédiées qui entrent en compétition avec les autres véhicules : le nombre de passagers transportés par voie de bus est ridicule mais ces voies monopolisent souvent la moitié des moyens. Il y a aussi une inadéquation des moyens utilisés par rapport au nombre de passagers hors des heures de pointe. Un bus de ville consomme 60 litres aux 100 et roule plus de la moitié du temps à vide sur les trajets retour… et souvent pas mieux sur les trajets aller.

                  Et les villes plus importantes (200KHab) qui utilisaient des voies dédiées se sont mises au tramway alors qu’économiquement ça ne se justifie pas du tout surtout pour un service largement subventionné.

                  Finalement seuls les metros des grandes villes sont bien taillés à leurs mesures car ils n’entrent pas en compétition avec les autres véhicules… mais il semble que l’utilisateur ne paie au mieux que 50% du coût de son trajet comme pour les transports en commun en général excepté les grandes lignes SNCF car là on paie plein pot.

                  1. Dr Slump

                    Je vois. Pour le tramway je confirme, rien n’explique leur choix d’un point de vue pratique, mais les maires adorent ça, c’est un joli joujou qu’ils se payent à coût exorbitant. Et pour les bus, chaque ville commande son bus sur-mesure -mettez ici le facepalm de votre choix- ça ne leur viendrait jamais à l’esprit de réduire les coûts en passant des commandes groupées pour plusieurs villes, ou pour toute une région.

                    Comme pour l’aérotrain, ce n’est jamais tant l’intérêt pratique, pragmatique qui guide les décisions, que l’intérêt personnel ou de copinage.

                  1. yann

                    Ici (petite ville 45000 hab), le taux doit être encore plus ridicule. A chaque fois que je croise un bus, quelque soit l’heure ou le lieu, j’y compte un maximum de 4 passagers. Souvent zéro.
                    Le plus beau est que c’est gratuit ! Enfin, pour les passagers… Et c’est écrit sur chaque panneau d’arrêt : « gratuit pour tous ». J’ai des envies de meurtres à chaque fois que je vois un de ces panneaux.
                    Municipalité de droâte, pourtant (joke inside)…

              2. René-Pierre Samary

                Merci pour cette approche, gameover. Elle conforte ce que je pensais. Reste la question du « pourquoi », devant cette absurdité. La réponse est politique, évidemment.
                Il n’est pas question d’être contre un mode de transport contre un autre. Chacun a ses avantages et inconvénients, depuis le vélo jusqu’au bateau à voile. Mais l’ubiquité du mode de transport automobile fait qu’il répond à la demande sur un large spectre. Il n’a qu’un tort, c’est d’être individuel, donc individualiste.

          3. ironbooboo

            « Ce n’est pas assez ? »

            Le pognon sortant plus vite qu’il ne rentre la réponse semble évidente : jamais ! Ce n’est pas non plus comme si on pouvait se passer de véhicules.

            « Ou alors ça le dérange comme une démangeaison que les gens se déplacent où ils veulent quand ils veulent avec leur voiture ? »

            Au contraire, ils adorent. Vous oubliez qu’une bonne loi est faite pour être enfreinte. On serait dans de beaux draps si tout le monde respectait le code de la route. J’ai même cru un temps que nous verrions la fin du permis à points étant que le niveau de rentrées en rapport est inversement proportionnel au nombre de piétons, mais ils ont trouvé mieux : le stage payant.
            Quand il s’agit de pomper du fric ils sont balèzes.

            Et on sait s’ils comptent bientôt prendre en compte l’état des routes dans leurs stats ces clowns ? Non parce que même limité à 30 partout, quand on arrête de déneiger et d’entretenir les accotements forcément on court au drame. Les départementales sont à déconseiller vivement aux jeunes conducteurs; l’hiver à cause de la neige, l’été à cause des tracteurs qu’on n’a pas la place de croiser sans monter un talus …

            1. gameover

              Curieusement ironbooboo après avoir dénoncé l’appel de pognon vous appelez l’état à l’aide en fin de votre message. C’est souvent comme ça.

              1. ironbooboo

                Je constate simplement.
                Ils sont en charge de l’entretien du réseau, ce n’est pas de ma faute. Mais force est de constater qu’ils préfèrent interdire les sandwichs au volant que déneiger correctement l’hiver.
                Manière de dire que la sécurité n’est pas vraiment l’objectif et que lorsque c’est à eux de jouer ce n’est plus un soucis du tout de mettre les automobilistes en danger.

                1. gameover

                  Mouais n°1:… le déneigement et la sécurité, j’ai un gros doute quand même.

                  Mouais n°2 : vouloir toutes les routes déneigées en même temps ça présuppose d’avoir une main d’oeuvre importante, souple et en astreinte qui ne travaillera qu’en cette saison… peut être… avec un système genre vacations et un matériel ad hoc. Dans les campagnes ce pourrait être le paysan du coin. Pour les autres routes c’est utopique de croire que s’il neige entre 4 et 6h du matin alors la route sera déneigée entre 8 et 9h.

                  Vous aviez le choix entre dire « à l’aide l’état, venez déneiger la route! » et « Hep l’état, tu ne fais pas ton boulot alors privatisons le réseau et rendez tout ce que vous tirez des taxes sur les transports »

                  Vous avez des pneus hiver ? Vous avez des chaînes ?

                  1. ironbooboo

                    Entre ne pas déneiger dans l’instant et ne pas déneiger du tout il y a une différence Mr le citadin. Avec 15cm de neige tassée sur la route, des accotements invisibles, des congères dans les fossés le tout sur des tronçons où on peut déjà tout juste se croiser sans faire un carton, oui c’est dangereux.

                    Maintenant bien sûr qu’on met les chaînes, évidemment on fait attention. Parfois ça ne suffit pas.
                    Avant oui c’était les paysans qui s’en occupaient. Alors je n’ai pas le fin de l’histoire, mais aujourd’hui ce n’est plus le cas. Ils nous sortent des talus avec les tracteurs parce qu’ils sont bien sympa mais c’est tout.

                    La dégradation du réseau pour ce que je peux en voir autour de chez moi, ça date de 10 ans à tout casser. Avant le boulot était fait à peu près proprement et en plus à peu près partout. Et je ne parle pas que du déneigement.
                    Bientôt on aura des routes qui ressemblent à des chemins de forêt. Récemment j’ai un ami qui s’est pris une pelle en moto parce qu’il a roulé sur un trou de bien 20cm de profondeur en plein à l’intérieur d’un virage. Forcément à force de faire du patchwork avec la macadam on finit par avoir des morceaux qui se décollent.
                    Alors à la limite qu’ils ne s’occupent de rien, au moins on s’attendra à trouver des routes dégueulasses mais a) on réduit les impôts en conséquence, b) on arrête de bassiner tout le monde avec la sécurité routière puisque visiblement le soucis n’est pas là.

                    1. Bonsaï

                      Bonne défense, et pas besoin d’avocat, bravo !
                      Sérieusement, ce que vous décrivez est un vrai scandale en effet. N’est-ce pas du ressort des autorités locales ?

  21. vegeta

    Avec des syndicats dans chaque entreprise contrôlant les moindre faits et gestes, j’aimerais bien comprendre comment une telle procédure d’obsolescence programmé peut être viable et réalisable ?

    Des ingénieurs à la production se sont des milliers de personnes qui participent à la fabrication et bizarrement aucun n’a jamais dénoncé, preuve à l’appui ce genre de fait.

      1. Pheldge

        Non, ce sont des employés tenus au silence par leurs salauds d’employeurs, par divers moyens , de la corruption, à l’intimidation ! Puisque Cécile te dit que c’est programmé , c’est que c’est vrai ! Raaaahhh , les vacances ça t’a ramolli le ciboulot ? Continue à rester dans le déni …. c’est un complot international, ratifié par le « Procto-colle d’essuyage de Fion » ! 🙂

  22. Superseb34

    Cette loi est d’autant plus stupide que pour les cas exceptionnels ou il pourrait exister une obsolescence programmée on avait déjà la tromperie, l’escroquerie, la non conformité, le vice caché, etc.

    Bref une vaste connerie inutile qui a occupé des parlementaires surpayés avec non sous pour ne rien produire de bon

    Comme d’habitude

  23. DoS

    D’un coup j’ai un pensé effrayante:
    Si je devais me comporter comme l’Etat au niveau de ma famille ?!
    Quel serait le résultat ?
    Nul doute que mes emprunts bancaires feraient un bond.
    Ma femme et mes enfants seraient sous traker Gps et des espions sur les ordis, tablettes, mobile….etc
    Je n’aurais donc aucune confiance, aucun respect pour des gens que je suis sensé aimer et protéger. Bref, je serais un Monstre.
    Hitler a montré la voie, nos élus la suive !

  24. omoshiro

    En tous les cas, technicien en informatique depuis 15 ans je peux vous certifier que l’obsolescence programmée existe sur les imprimantes notamment les CANON série Pixma etc (je ne compte plus…). Les modèles d’entrée de gamme possède un compteur et au delà de deux ans l’imprimante balance un problème bidon et vous demande de la renvoyer au SAV. Il vous demandera environ 90€ pour regarder le problème sur votre imprimante à….49€…
    Chez HP ou EPSON vous avez carrément des cartouches d’encre qui sont programmées pour planter… (en fait cela touche tous les fabricants grand public). Et ne me dites pas que ce sont des mythes, je vous invite en boutique à Paris 14ème si cela vous chante pour le voir de vos yeux.
    Mis à part le jusque boutisme « l’obsolescence programmée est un mythe » car ce n’est pas le cas, je suis tout a fait d’accord avec le reste de votre papier comme presque toujours 🙂
    Tous les dépanneurs d’imprimantes vous diront que dans ce secteur ce n’est pas un sujet de discussion. Pour le reste du milieu informatique c’est plus complexe car le grand public appel obsolescence programmée des erreurs de conception qui font trop de torts aux marques pour être volontaires. Dans la plupart des cas certains composants ne sont pas voués à tomber en rade mais il suffit qu’un élément soit soumis à des situations pour lesquelles il n’est pas prévu et il tombera tôt ou tard en panne. Je pense notamment aux ventilateurs qui s’encrassent dans les environnements fumeurs ou a proximité des voies rapides (l’encrassement est le même, je le certifie !) et qui finissent par se couper et entrainer une surchauffe et ou la destruction d’un élément type carte graphique le plus souvent et parfois le processeur.

    1. Vous n’avez pas lu l’article. Vous n’avez pas été voir les liens. Vous n’avez pas pris connaissance des commentaires.

      Patatras, vous dites des bêtises.

    2. sam player

      Faudra faire un peu de formation continue. Ca fait un moment que les processeurs sont protégés par des sondes de températures. On peut même voir la température dans l’interface du BIOS et on peut modifier la température limite pour que le processeur passe en basse consommation.

      Nota : vous seriez intervenu en disant que vous étiez bidouilleur en informatique on vous aurez tout autant écouté. Les arguments d’autorité ça sert juste pour les catastrophes.

  25. simple-touriste

    « le problème sur votre imprimante à….49€… »

    C’est pour pousser à l’achat imprimante « à….49€… ».

    Combien de marge est faite sur une imprimante à 49€?

    1. royaumont

      Sans doute à peu près 0. Les marges se font sur les consommables, l’encre en particulier.
      L’intérêt de faire tomber la machine en rade artificiellement est de ce fait assez inexistant.
      Il est possible par contre, que pour des contraintes de coût de production, certaines pièces soient fragiles. A 49 €, il ne faut pas demander la lune.

      1. gameover

        Oui pour les marges sur l’encre. Du coup impossible de trouver une imprimante laser chez Géant ou Carrouf. Et même chez Boulanger elles sont planquées : il a fallu aller la chercher dans les stocks. Une multi ça coûte au max 150E.

        1. Pheldge

          Mais vous êtes variment têtus, ou vous le faites exprès d’être bêtes ? madame la minisse, elle vous dit que c’est voulu ! programmé par les méchants industriels ! Elle le sait, elle, elle est minisse , raaaahhh !

  26. Beldchamps

    Merci H16 pour l’exemple de l’agriculture en Nouvelle Zélande, j’en parlerai dans ma famille. Les agriculteurs en général sont libéraux (d’où mes valeurs et ma présence sur ce site …) , rappelez-vous qu’à l’origine ils étaient contre la PAC. Leurs bêtes noires sont : les fonctionnaires, leurs normes, et les taxes, charges, impôts en tous genres.
    Notre système collectiviste induit aussi un aléa moral à cause des charges sociales : les bonnes années ils investissent (à plus ou moins bon escient, c’est ça l’écueil), sinon c’est 40% cadeau pour la MSA, et pour faire des charges ils souscrivent des prêts au lieu de payer cash. Ils s’endettent donc de plus en plus pour la plus grande joie du crédit à bricole. Ne me demandez pas pourquoi, c’est leur centre de gestion qui les conseille … Leur investissement doit bien sûr être comptablement rapidement amorti. Et quand vient l’heure de récolter les fruits de toute une vie de labeur, la taxe sur les plus-values reprend tout ce qu’ils avaient réussi à mettre à l’abri du Léviathan.
    Chez moi c’est Plateforme de Houellebecq, les filles studieuses sont parties à la ville. Expropriations, mises aux normes, rentabilité zéro, les agriculteurs se sont reconvertis dans l’immobilier, attirés par les opportunités fiscales : on ne se refait pas !

Laisser un commentaire