Expatriation : voilà qui prend une excellente tournure.

Il aura fallu du temps. Il aura fallu de la sueur et, il faut bien le dire, une certaine abnégation pour parvenir enfin à un résultat solide, malgré l’incrédulité, les dénégation voire les moqueries de certains observateurs. Mais ça y est, les efforts commencent à payer ! La politique de François Hollande porte enfin ses fruits : les méchants riches, les niaisement motivés et ceux qui ont un réel espoir de profiter égoïstement du fruit de leur travail commencent à comprendre ce qui se passe dans le pays et s’enfuient en masse.

Il était temps.

Déjà, on frôlait partout le bonheur rare de la gestion maîtrisée de l’emploi (point trop n’en faut pour s’assurer un peuple alerte et vif). On sentait partout cette nervosité vivifiante d’une productivité record autant liée à un nombre croissant de gens habilement oisifs et d’individus sur-occupés. On savait évidemment, dans les milieux les mieux informés, qu’on avait encore trop de forces vives et qu’on risquait, par la vigueur économique insolente du pays, de faire de l’ombre à de ténébreux voisins qui pourraient y trouver là matière à querelle.

Bien sûr, parfois, ici ou là, de petits articles de saison, entre deux événements dramatiques internationaux, permettait de lever un voile volontairement pudique sur l’étrange réalité de ces expatriations de plus en plus nombreuses. Bien sûr que non, elles ne sont pas pour des raisons économiques, voyons. Et bien sûr que la situation est loin d’être aussi critique que ce que certains, à l’agenda politique probablement très chargé, tentent maladroitement de faire croire.

Mais pendant ce temps, les incrédules, les mécréants s’accumulaient qui ne voulaient pas imaginer possible qu’on puisse partir de ce pays de cocagne, qui admettaient volontiers qu’un ou deux riches pendards puissent fuir de justes impôts et de nécessaires taxations, mais qui, jamais, n’auraient cru au succès des méthodes hollandistes jusque dans les classes plus modestes (et moins riches) de la population. Ces mêmes incrédules refusaient de croire ces informations qui expliquaient pourtant que, non content de faire fuir les riches, les motivés et les prometteurs, l’administration et le gouvernement français étaient aussi parvenus à faire renoncer ceux des investisseurs étrangers qui auraient pu venir s’installer chez nous.

hollande n'aime pas les riches

Heureusement, ça y est, l’information est maintenant connue, reconnue et vérifiée : grâce à l’afflux permanent de migrants soigneusement sélectionnés pour leur capacité à remplir les bonnes cases à la fois médiatiques et électorales, et grâce aux efforts déployés pour bouter le riche et le prometteur hors du pays, on va enfin pouvoir égaliser tout ce beau pays à grands coups de pelle dans la nuque.

Oh, bien sûr, les chiffres (ceux que les Echos ont rassemblés, notamment) se bornent pour le moment à dessiner des contours flous de ces départs et ne vont pas encore jusqu’à l’année courante. Non, vraiment, l’exode n’est pas si massif que l’on en soit à prendre le pouls au plus près du malade, mois après mois comme on le fait actuellement pour les chiffres du chômage à grands renforts de constructions statistiques hardies. Et d’ailleurs, l’article des Echos fait correctement allégeance à la doxa officielle que cette fuite n’est pas si importante en précisant bien que « les chiffres de l’exil fiscal sont à interpréter avec prudence ». C’est sage : ce serait dommage pour le président Hollande de crier victoire trop tôt dans son âpre combat contre le riche, la finance et les gens qui produisent des richesses.

Mais qu’il se rassure : à mesure que les langues se délient et que les critères de recherche s’affinent, les confirmations d’un véritable exode s’accumulent, même si ce mot est soigneusement évité pour ne faire peur à personne. Pourtant, lorsqu’on épluche les statistiques de LinkedIn, réseau social professionnel, on obtient d’intéressants graphiques (proposés ici par Atlas), présentant les pays qui perdent et qui gagnent des membres sur le réseau. Or, si l’Inde semble la grande perdante (avec 0.23% de travailleurs disparaissant du pays pour aller ailleurs), la France est … juste après.

Expatriations observées via linked-in sur l'année 2014
Expatriations observées via LinkedIn sur l’année 2014

Ce qu’il y a de gênant avec ce graphique et ces chiffres c’est qu’ils signifient, de façon indirecte mais néanmoins certaine, que ce sont plutôt des hauts-revenus et de forts potentiels qui partent. Et ça, ma brave dame, cela veut dire autant d’impôts en moins, autant de consommation soutenue qui sera faite dans un autre pays, autant de porteurs de projets, de chefs d’entreprises et de besoins spécifiques qui seront couverts par d’autres travailleurs, d’autres sociétés, ailleurs qu’en France, et qui ne rapporteront donc pas leur petit écot à Bercy. En outre, une France aussi proche de l’Inde, cela devrait faire réfléchir. Après tout, l’Inde a une population notoirement plus jeune que la France, et notoirement plus ouverte au reste du monde (l’Anglais, seconde langue officielle du pays, aide pas mal il est vrai). En outre, un expatrié indien quitte un pays qui n’offre pas la même richesse et les mêmes protection que la France ce qui impose un courage supplémentaire à l’expatrié français, rarement rendu bilingue par l’Éducation Nationale. Enfin, l’expatrié indien aura, au vu de la croissance de son pays, l’espoir d’y retourner un jour et de le trouver changé en mieux.

L’expatrié français, de son côté et au vu de la croissance Qui Conforte Les Objectifs De Sapin, n’aura pas le même espoir. Pire : sans même parler de l’opprobre que les politiciens leur réservent pour avoir ainsi osé s’en aller, compte tenu de l’intéressante liste d’obstacles que l’État dresse systématiquement devant eux, revenir s’installer en France après quelques années d’expatriation s’avère compliqué.

sapin reprend des frites

Décidément, les choses prennent une tournure intéressante en France : ceux qui peuvent s’enfuient, ceux qui ont un avenir ou des moyens plient bagage, et les classes moyennes, ceux qui ne peuvent les rejoindre rongent leur frein en ressassant des désirs inavouables de coup d’état.

Dès lors, des questions se posent : que peut-il se passer lorsqu’un pays fait fuir ceux qui peuvent et veulent travailler, décourage ceux qui produisent, pourchasse ceux qui créent et piétine la classe moyenne, la plus importante ? Que peut-il se passer lorsqu’un pays se vide de ses forces et se remplit d’une misère qu’il n’est plus à même de gérer ? Que peut-il se passer lorsque les caisses se vident pour ne plus se remplir, que les entreprises se ferment définitivement, que les motivés s’en vont ? Et surtout, pensez-vous que quelqu’un, dans le paysage politique actuel, est capable de répondre à ces questions simples ?

Ce pays est foutu.

epic fail

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires211

  1. Aristarkke

    Dans cases électorales, je discerne comme une ironie subliminale quant à la provenance de cette immigration riche, enfin surtout riche en nombre et que de cela. Non???

    1. Honorbrachios

      Ce pays, il est foutu, c’est la faute au méchant ultralibéralisme et de tous ces pays qui veulent pas mettre le même niveau de taxation que celui du paradis français que le monde entier nous envie

      1. channy

        #c’est la faute au méchant ultralibéralisme#
        Tient c est ce que debitait jean claude mailly ce matin sur bfm tv, en souhaitant voir Jean claude germain comme ministre de l emploi…il a meme dit que pour Rebsamen c etait pas sa faute d etre aussi nul, c etait la faute a la mechante politique ultraliberal…

  2. Black Mamba

    Sur l’un des liens , on peut lire ceci

    « La France n’est pas un pays attractif pour les entreprises étrangères. Elle l’est encore moins aujourd’hui qu’il y a un an. La faute en revient à ses gouvernements successifs. Celui de François Hollande parle beaucoup mais agit trop peu, trop lentement, trop faiblement »

    Ben , je trouve que ce gouvernement fait déjà beaucoup de dégâts, alors si en plus il se mettait à agir ! … Mazette !

    1. Calvin

      Ça cadre si par agir, on entend : « entreprendre des reformes. »
      Mais on est encore plus foutu si on entend : « ne fait pas assez de contrôle de prix, de mesures sociales, de plans pour l’industrie ou l’emploi, etc… »

    2. royaumont

      Je suis d’accord, ce n’est pas qu’ils ne font rien, mais ils font tout ce qu’il ne faut pas faire, comme il ne faut pas le faire.

      Une telle régularité dans la bêtise, ça tient du prodige.

        1. Peste et coryza

          Pas possible :
          – Comment feraient-ils pour « communiquer » (=justifier leur émoluments auprès des moutribuables) ?
          – N’est pas Chirac qui veut.
          Il faut au moins qu’ils brassent de l’air…

      1. Colvert01

        « Une telle régularité dans la bêtise, ça tient du prodige. » – Rien de prodigieux à cela, une formation pointue à l’ENA (Ecole Nationale des Ânes) associée à une idéologie dépassée et anti-productive. Voilà le travail !!!

  3. Calvin

    On a demandé aux riches cons de se casser.
    On a dit qu’on serait mieux ainsi entre nous.
    C’était donc bien le plan.
    Il se passe donc bien comme prévu.
    Car n’oubliez jamais : les riches payent en général beaucoup moins d’impôts que les autres, grâce à l’optimisation fiscale. Ils sont donc quantité négligeable.

      1. Aristarkke

        Depuis le temps qu’il a huit ans, il doit bien être à neuf maintenant (ou dans pas longtemps)… Va falloir qu’il se prépare à la sortie de l’ école primaire… Pour l’ orthographe, c’est convenable… Le calcul a l’air d’être au point. Quant à la précocité, elle est amplement démontrée… 😀

    1. DoS

      Imaginez, je connais des gens qui payent l’iSf : l’impot socialiste français.

      Souvent ces « riches » sont des gens « normaux » pas forcément des escrocs magouilleurs comme nos élus.
      Nos élus, eux, s’arrangent pour éviter ce genre de choses pas bien acceptables. (Riche, berk, non merci !)

      Finalement, nos élus-escrocs sont bien les plus heureux. Ils ne souffrent jamais des problèmes qu’ils nous imposent.
      Il est vrai qu’ils n’ont pas besoin d’etre riches lorsque : c’est gratuit, c’est l’Etat qui paye.

      J’ai toutefois le sentiment que le fond du trou est bientôt là. L’elu devra alors se contenter de ce qu’il reste pour lui. Le pauvre saura récompenser cet escroc sans pitié à sa juste valeur.

      1. royaumont

        « J’ai toutefois le sentiment que le fond du trou est bientôt là. » Malheureusement, aucune situation n’est désespérée au point de ne pas pouvoir s’aggraver. Par ailleurs, si les politiciens finissaient par payer pour leurs exactions, ça se saurait.

        1. DoS

          Oui, il est vrai…. mais même le tique lâche prise au bout d’un moment. Je trouve que le Français devient moins sexy car il est taxé à mort. Le politique doit donc trouver d’autres moyens de voler l’argent légalement:

          Les radars sur les routes, les parkings,
          Les contrôles du FISC, les lois renseignements.

          Il y a une logique et une grande cohérence dans l’action de nos Enarques. Hélas pour eux, cela va forcément se voir de plus en plus.

          Que vont ils nous inventer pour justifier leurs actions ?
          Surtout que vis à vis de l’Europe et du reste du Monde, la France commence à faire tache.

          La misère causée par le socialisme Français est maintenant quantifiable. Pire, l’on peut toucher du doigt la transformation profonde des mentalités:

          Le travail c’est nul !
          L’argent c’est sale !
          Les riches, des voleurs !

          A l’inverse, les 35 heures c’est bien, les fonctionnaires, le socialisme…toutes ces valeurs sont « certifiées » conformes au bon citoyen Français. Et la trieirweiler qui en remet une couche….

          Vraiment, merci pour ce moment.

      2. deres

        Les déclarations de patrimoine ont bien montré que le patrimoine de la plupart des hommes politiques tombe majoritairement juste en dessous du seuil d’imposition à 1.3 million. Flamby est dans ce cas. Il serait fabuleux d’avoir un diagramme de répartition des patrimoines déclarés montrant le magnifique effet de seuil à 1.3 millions d’euros …

        1. deres

          D’ailleurs les déclarations des parlementaires sont seulement consultables sur papier avec interdiction de répéter ce qu’on a lu (!!!!!!!!!). Si je me rappelle bien, les conditions devaient faire l’objet d’un arrêté. Est-il sorti ? Sinon, c’est fort pratique car cela revient à dire que les déclarations sont non consultables malgré la loi …

          Si la publication des patrimoines est interdite, il serait tout à fait possible de sortir une étude faisant des statistiques sur une base anonyme. Il faudrait juste du temps pour aller consulter toutes les valeurs une par une. Cela serait un vrai travail de journaliste d’investigation mais en avons nous encore en France ??? Mais je suppose qu’une personne faisant cela sera rapidement signalé au gouvernement et fera l’objet de pression ou d’arrestation préventive. En effet, pourquoi consulter pour ne rien en faire ? il y a donc présomption de crime …

  4. Lambda Expression

    Bonjour,
    Et bien moi j’ai fait l’inverse.
    Apres quelques années en Irlande, je suis rentré en Juin.
    Pour 5 ans, pas un de plus.
    Le statut d’impatrié m’a décidé à revenir goûter du vivrensemble a la guimauve.
    En gros imposition sur 60% de mon salaire et pas de taxes sur mes revenus à l’étranger.
    On revient à des conditions a peu près supportables.
    Je confirme l’enfer de la paperasserie et toutes les petites humiliations qu’on inflige aux repentis de mon espèce. Parce qu’on le vaut bien hein ?
    Je vous passe les détails, au petit matin comme ça, je ne voudrais pas vous faire soit rendre votre petit déjeuner, soit vous étrangler de rire.
    5 ans donc à voir in situ ce pays accélérer sa décomposition à être un spectateur amusé de toutes ces drôleries qui tournent au pathétique. Car il est une chose frappante ; c’est le sentiment de résignation général. Quelle différence entre l’Irlande ou tout bouillonne et la France qui prend un bouillon. Je n’ai pas pu discuter une seule fois avec une personne un temps soit peu optimiste.
    La conclusion est sans appel, ce pays est foutu, mort de congestion cérébrale.

    1. Aristarque

      En dehors d’une grinçante ironie, je ne saisis pas bien le sens de votre passage : Le statut d’ impatrié (…) revenus à l’ étranger. Pourriez-vous préciser???

        1. john

          Et beh. RIen que le fait de voir qu’un truc comme ça existe montre bien où on en est. Chacun son petit régime fiscal, son petit statut, son petit privilège, au lieu d’un truc simple unifié.

        2. Aristarque

          Je comprends bien mieux maintenant. Merci. Et à part cela, l’ égalité reste le but, n’est -ce-pas ??? 😈

  5. Aristarkke

    Ce qui est à noter dans la répartition des contribuables partis sous d’ autres cieux est que le gros de la troupe (5/6) a des revenus entre 100K€ et 300K€. Or si on les taxe de riches, ils ont pourtant des revenus de l’ ordre de ceux des cadors politiques de l’ arène grançaise puisqu’un député maire ou sénateur maire de grande ville, accessoirement président ou vice président de ceci ou cela (facteur 3 à 4 au minimum) nage exactement dans les mêmes eaux) .

    1. Tribuliste

      Nuance de taille : un riche est un acteur économique qui oeuvre pour son bien propre ; un élu est un acteur social pour le désoeuvrement…il est donc légitime que son altruisme soit moins imposé.

  6. Gerldam

    Dans mon milieu (presque tous sont déjà partis ou sur le point de, Je ne peux que confirmer la tendance.
    Cependant, dans ce tableau de Linkedin, un chiffre m’étonne: celui de la Grande Bretagne. En effet, avec plus de 300000 français à Londres et de nombreux jeunes français franchissant la Manche dans le sens sud-nord tous les jours, je me demande qui peut bien quitter la GB en masse? Et pour aller où? A l’époque du « brain drain » on savait: vers la californie. Mais aujourd’hui? Mystère.
    Quelqu’un a-t-il une idée?

    1. Black Mamba

      Juste en face de chez moi, j’ai toute une famille d’anglais qui sont venus en France pour travailler, ils nous ont dit que la vie était trop cher à Londres, ils n’avaient pas les moyens de s’acheter une maison digne de ce nom pour loger leurs enfants …
      Après plus vers la cote tu as les retraités anglais qui ont le moyen de s’offrir une belle villa pour leur vieux jours et profiter de notre système de santé gratuit .

      1. Gerldam

        Oui, mais, en général, les retraités ne sont pas sur Linkedin. Nous parlons ici des professionnels d’un certain niveau.

      2. deres

        Je me méfie de ce genre de comparaison. Parce qu’une maison à Paris ou très proche banlieue, c’est largement aussi hors de prix. Je ne connais pas les prix de Londres mais je pense que comme chez nous, cela décroit vite en s’éloignant du centre, entre une demi-heure et une heure de train. Donc parler des prix maximum des quartiers les plus cotés du centre est probablement un peu mensonger. Si vous regarder la villa montmorency, les prix monte largement au dessus de 20 000 euros du m² je crois mais on ne s’en sert pourtant pas comme référence de prix parisien.

        1. Higgins

          Une des raisons (je ne suis pas spécialiste) serait que le régime immobilier en Grande Bretagne est assez particulier, du moins pas exactement comparable au nôtre. J’ai cru comprendre qu’on achetait avant tout un bail très longue durée plutôt que le bâtiment (une sorte de résurgence de l’époque féodale en quelque sorte). Si quelqu’un a des précisions, je suis preneur.

          1. sam player

            Un genre de bail emphytéotique tu veux dire ?
            Les suisses font un peu ça dans le sens où ils remboursent très peu de capital et le prêt se transmet par héritage.

            Ayant vécu en UK j’ai trouvé qu’il y avait une grande décorrélation entre le prix du loyer et celui de l’habitation. Je payais 1100£ pour un appartement de près d’1M£.

    2. Aristarque

      Peut-être des cadres des multinationales basées à Londres ? Mais selon le graphique de Linkedin, ce n’est que 1,2 contre 2 en proportion, soit 60% à la louche.

  7. pbd

    De mon océan indien je les vois qui arrivent les uns après les autres, au compte-goutte. Souvent brillants, parfois inquiets de ce nouveau challenge mais pratiquement toujours compétents dans leur domaine. Ça fait plaisir et c’est plus la peine de partir en vacances en Grance, on est tous là et on regarde par la lucarne internet ce qui se passe dans ce drôle de pays là-bas au Nord …………
    Fascinant et l’article de hash est en dessous de la vérité je le jure …. Même que les ex français causent en anglais … c’est marrant à écouter ça chante et ça butte sur les mots!!!!
    Venez chez nous on est en nouvelle Grance !!!

  8. reformator

    Je laisse ici ce lien pour l’auteur de ce blog…Je viens de découvrir l’existence d’un musée fort intéressant : le musée de l’assurance maladie….Fermé du 27 juillet jusqu’à la fin août, peut-être celui-ci sera l’objet d’un article palpitant.

    http://www.musee-assurance-maladie.fr/

    1. sam player

      C’est bon signe. Quand on ouvre un musée c’est pour voir les choses qu’on a mises précédemment au rancart… quoiqu’au musée Grévin il y en a qui sont toujours en vrai en activité…

    2. royaumont

      C’est une annexe du musée de Saint-Germain-en-Laye ?
      (nde : musée des antiquités nationales)

      1. channy

        Ce matin on parlait avec d autres gerants de supermarche du meme groupe..chez certains l absenteisme montait a 60% alors que chez nous il est a moins de 2%…les autres gerants ont dit a mon boss qu il etait chanceux..il leur a repondu;# d abord choisissez mieux votre personnel et soyez de bon manager le reste suivra#…

  9. Pere Collateur

    C’est toujours agréable de voir que ce qui devait arriver fini par se passer comme prévu et respecter enfin la logique.

    Maintenant, l’expatriation très peu pour moi: Ce pays, mes arrières arrières grands parents, grands parents, parents et moi même, on l’a construit, financé, et même défendu par le sang.

    J’en suis copropriétaire, tout comme vous et bien d’autres. Hors de question donc de le laisser au mains de déchets de l’humanité comme c’est le cas actuellement.

    Bref, c’est pas à moi/nous de partir.

    Heureusement on peut aussi s’expatrier de l’intérieur. En cours de test pour ma part. Ca marche. Demande cependant quelques efforts soutenu. Et à mon avis, cette facon de procéder fait bien plus de mal à notre ami l’état que l’expatriation.
    Et ca evite aussi de fournir des gens brillant à des pays dont, il faut l’avouer, on se fou pas mal… Car au final, si on avait pas de l’attrait, voir de l’affection pour la France, on ne serait pas là pour se désoler de son sort actuel non?

    1. DoS

      Il existe des pays où les gens défendent leurs droits, leur liberté, leur patrie.
      Nous sommes hélas complètement détruit (de l’intérieur) par le socialisme.
      Depuis notre enfance nous sommes humiliés, rabaissé et faussement éduqué sur les valeurs humaines et économiques.
      Souvent il est plus simple de partir…..hélas, que de lutter contre un cancer qui vous ronge de l’intérieur.
      L’unique solution est de fuir et de laisser mourir cette partie socialiste qui nous ronge.
      De retour de l’étranger je témoigne de ce mal invisible. Il existe.

    2. sam player

      « Heureusement on peut aussi s’expatrier de l’intérieur. En cours de test pour ma part. Ca marche. Demande cependant quelques efforts soutenu […]
      Et ca evite aussi de fournir des gens brillant à des pays.

      Vous vous êtes fait stérilisé ? quoique avec les « efforts soutenus » je me demande si le lavabo ne va pas céder…

      1. Black Mamba

        Je pense qu’il fait des efforts pour diminuer son train de vie, diminuer son revenu pour atteindre et être en dessous du seuil d’imposition pour bénéficier des aides sociales …

        1. Peste et coryza

          Aux USA, ça se fait.
          Les « off the grind » y sont déjà 2 millions. Et certain ont des revenus très confortables pour des survivalistes.
          Un vieil instructeur déclarait avoir 10 étudiants par an, facturé 10000 dollars chacun… Cela fait un bon chiffre d’affaire.

            1. Alzheimer

              Quoique. To grind c’est moudre, hacher. Être off the grind, c’est rester hors de la moulinette, du hachoir.
              Le jeu de mot est subtil mais possible.

        2. deres

          C’est quand même une forme de suicide économique … On tourne toujours donc autour d’un sacrifice personnel. Au lieu de vraiment taper sur la bête immonde vous vous auto-flageller avec empressement. Et même si cela fonctionne par effet de masse, compter sur le système pour réagir violemment à votre encontre au dernier moment.

          1. Black Mamba

            C’est avant tout une histoire de calcul … Si tu te rends compte que ton travail ne te permet pas de vivre correctement, que tu vois autour de toi des non travailleurs mieux s’en sortir avec une meilleur couverture social, toutes les aides nécessaires même pour partir en vacances . Et que toi, pauvre imbécile, tu as beau essayé de mettre de l’argent de coté, tu n’y arrives à prendre ne serait -ce que 15 jours au soleil car les impôts et taxes en tous genres te tombent dessus … Je crois que le bon sens prend le dessus et te dicte : « STOP ! Cela suffit ! Il n’y a pas de raison que je ne profite pas, moi aussi ! »

  10. Theo31

    Le nomade est l’ennemi absolu du socialisme. Ça commence par des taxes et ça se finit par des barbelés et une balle dans la nuque. La RDA vous a plu ? La France devrait vous ravir.

    1. Higgins

      Le Socialisme n’aime pas les nomades! Entre les gens du voyage, les clandestins, etc,…, j’en passe et des meilleurs, c’est à voir.

      1. Calvin

        Ils ne les refusent pas : ils les sédentarisent.
        A coup de logements gratuits et d’aides (venant de l’argent des autres).
        Le socialisme a besoin de compter son bétail régulièrement.

        1. Peste et coryza

          Aucun état n’aime les nomades… pensez, des gens sans numéro de sécurité sociale, qu’on est jamais sur de trouver tout le temps au même endroit, et qui ont l’habitude de se débrouiller tout seuls…
          Les sédentaires sont plus facile à tondre.

          Cela dit, il a existé des états de nomades…
          Mais sans administration, ni gestion des territoires ou service des impôts…
          Genre ceux des rois Huns et Scythes… qui consistaient en un diplomate, un comptable, et une grande armée.
          L’idée était simple : Vous êtes Attila le Hun (bon, ils étaient sédentarisés, mais le principe reste valable). Votre armée va à la frontière des états voisins. Votre diplomate propose de retirer l’armée, en échange d’un tribut annuel en monnaie sonnante et trébuchante. Les états voisins, terrifiés, se soumettent humblement… et vous remettent leur caisse. Votre armée se retire.
          A votre retour, vous allez dans votre cour, entouré de charmantes courtisanes, tandis que tout le monde se prosterne. Pendant ce temps, votre comptable compte le butin.

          1. L’opposition entre sédentaires et nomades est vieille. C’est de là que vient l’histoire de Caïn & Abel.

        2. theo31

          A coup de logements gratuits

          Si on parle de terrains vagues affrétés par les communes avec une arrivée d’eau et une prise électrique, d’accord. Ils sont inéligibles aux HLM.

          Mais comme ils ne votent pas, ne sont pas solidaires et pratiquent un socialisme concurrent, pas de pitié pour eux : la preuve par Méremptoire et Hidalgogol.

  11. Higgins

    Je crois bien que Normal 1er appartient, à son corps défendant bien évidemment, à la caste honni après trente ans de pantouflard au coeur de la machine d’État. Il rendrait un immense service à ce pays s’il suivait ses coreligionnaires de fortune en s’expatriant (l’archipel des Gilbert dans le Pacifique me semble bien adapté).
    Une revue destinée au plus de 50 ans (numéro d’août-septembre) consacre un dossier complet à l’expatriation (destinations, procédures à suivre, précautions à prendre, etc…). Les pays où régions recommandés sont: la péninsule ibérique, la Tunisie et le Maroc (hasard ou pas,l’Algérie, le plus riche des trois pays du Maghreb n’est pas mentionné), Bali, la Thaïlande, l’île Maurice et la république Dominicaine (pas Haïti).
    Il y a également un autre sujet qui est passé sous silence (il est en lien avec le billet sur la santé), c’est le nombre de gens qui vont se faire soigner (les dents entre autres) à l’étranger. Un couple d’amis va ainsi à Barcelone pour ses problèmes dentaires. Mieux et beaucoup moins cher semble-t-il.

    1. Black Mamba

      Oui, ils vont pour faire des couronnes ou des implants, ce qu’on ne dit pas, c’est que les soins basiques sont plus élevés qu’en France avec des charges sociales moins importantes .

    2. Bonsaï

      Bref, que des petits pays déjà saturés d’expatriés français.
      Voir à Bali le nombre de petits restos sous toits de palme tenus par des « expats » français et accueillant de pleins cars de gaulois.
      Tout à fait le genre d’attraction qui fait fuir les autres voyageurs et qui finit par déprécier une destination, car trop encombrée (Marrakech, Phuket, etc.).

      1. channy

        il parait aussi que la recette du pigeon a la pattayaise a ete adapte a Phuket
        Mais Pour Bali je ne sais pas .

  12. Peste et coryza

    Les indiens sont partout. Ici en république tchèque, ils constituent le tiers des post docs et thésards (beaucoup de russes également). Leur niveau est bien meilleur que celui des français (non, la chute de l’enseignement supérieur français n’est pas une chimère). Quand on leur parle de France, ils rigolent… déjà que le salaire d’un scientifique n’est pas mirobolant (surtout en sciences du vivant), mais si c’est en plus pour galérer à trouver un poste et se faire prendre son pognon.
    Il y avait également quelques undergrads américains (Princeton). Je n’ai jamais vu des brutes pareilles… des licenciés de biologie capables de faire de l’électronique de pointe et de coder en 4 langages différents… et en plus ils ont une passerelle pour faire médecine sans passer par un numérus clausus à la c*n…

    @Aristarke
    Cela concerne des gens extrêmement riches, donc.

    @Gerldam
    Quel milieu ? Finance ?

    1. Gerldam

      Si on veut. Plutôt finance et énergies. Ce métier n’existe pas en France où il s’appelle EDF.

  13. cherea

    Vous ne voyez pas le génie politique de Hollande:
    Faire partir les sales riches qui votent habituellement à droite.
    Faire venir en masse des pauvres hères de pays misérables, les régulariser en masse et nouvelle clientèle électorale qui sera acquise à la gauche dans quelques années.

    Sinon, parmi tous ces exilés fiscaux qui gagnent entre 100k€-300k€, on peut noter Pierre Moscovici qui part de France pour s’installer à Bruxelles. Il rentre dans la statistique lui.

    1. youkaidi

      La clientèle électorale qui vote à gauche, ce n’est pas les immigrés eux-mêmes (non électeurs), ce sont les similis-fonctionnaires qui s’en chargent. Toutes les assistantes sociales, les associations d’accueil et de soutien… largement subventionnées.

      1. Aristarque

        Ce sont aussi les enfants d’ immigrés nés sur le territoire de la Grance et qui ont optés pour la nationalité française, si bon chic bon genre. Sans parler des parents qui la demandent pour eux. N’oubliez pas que cette immigration dure depuis largement le temps nécessaire à l’ apparition de la génération n+1 et probablement sous peu, n+2…

  14. yoananda

    Que peut-il se passer ? Rien du coté Franchouillard, trop vieux, plus assez couillu. Par contre, du coté musulman, vu le boulevard offert, il peut s’en passer des choses …

    1. Peste et coryza

      Dans pas mal de bouquins, on présente la conquête arabe du Maghreb et de l’Espagne par des armées de sarrasins fanatiques, coran et cimeterre à la main…
      Or ça ne s’est pas du tout passé comme ça (les arabes avaient des épées droites à l’époque, et mis à part la noblesse, l’armée était équipée de matos byzantin ou perse).

      – Les berbères étaient fatigués de la domination romaine/Vandale/byzantine (surtout des romains, les berbères trouvaient les ariannistes plus dignes de confiance que les catholiques). Les espagnols fatigués des wisigoths. Bref, instabilité politique…
      – une grosse crise économique par dessus le marché…

      Les arabes étaient peu nombreux. Ils ont juste éliminé les élites… les peuples ne les ont pas du tout regretté. Et ils se sont ensuite ralliés aux nouveaux arrivants. Les arabes ont ensuite négocié les villes, et ont abattu celles qui leur résistaient.
      Bref, une affaire rondement menée… ce qui explique la rapidité de la conquête.

      En France, on a un peuple fatigué, qui n’a pas envie de se battre (en même temps, pourquoi le ferait-il ?), avec une instabilité, et une crise économique.
      Je ne suis pas sur que le français moyen va regretter François Hollande et la république, surtout si un chef musulman suffisamment intelligent pour profiter des dissensions apparait…
      Mais pour ça, il faudrait qu’il soit la fusion de AbdelKrim et de De Gaulle…

        1. Bonsaï

          Il ne faut pas voir cette période fascinante uniquement sous l’aspect de conquêtes militaires.
          N’oublions pas en effet que ce sont les Arabes qui ont introduit dans le moyen-âge européen les textes des philosophes grecs de l’Antiquité et qui ont ainsi ouvert la porte vers la modernité.

          1. Cerf D

            Je ne saurais trop vous conseiller la lecture d’Aristote au Mont Saint-Michel de Sylvain Gougenheim à ce sujet.

          2. royaumont

            Pour la redécouverte de la culture grecque, je te renvoie à l’ouvrage de Sylvain Gouguenheim ‘Aristote au Mont Saint-Michel’, paru en 2008.
            Il bat en brèche de façon très argumentée cette légende de la transmission par les arabes.
            Cette transmission est d’abord une démarche des européens eux-même qui partent en quête des textes grecs. Les échanges se font alors soit par Byzance ou la Sicile, soit par l’intermédiaire des chrétiens d’orient (ceux-là même qu’on massacre actuellement dans l’indifférence générale…).
            L’exemple souvent cité d’Averroes est certes spectaculaire, mais isolé et sans postérité dans le monde islamique.

            1. Bonsaï

              C’est prêcher le faux pour s’assurer un petit succès éditorial tout à fait passager. Cette fiction opportuniste à la mode parisienne est amplement démentie par les travaux de nombreux historiens et spécialistes au fil des ans.
              Lire en particulier Alain de Libera, grand explorateur du Moyen-Age.

              1. sam player

                Oui c’est vrai qu’on a aucun doute sur l’objectivité, les capacités de traduction et de transmission du savoir de gens qui préfèrent mettre le feu à des bibliothèques, censurer à coups de marqueurs noirs les magazines et qui n’ont même pas de mots dans leur langue pour traduire des concepts simples.

                1. Bonsaï

                  Les temps changent et les civilisations mutent.
                  Autrefois ils construisaient l’Alhambra de Grenade, la Mosquée Bleue de Byzance, connaissaient la médecine, inventaient l’algèbre et pratiquaient bien des techniques qui étaient alors inconnues ou oubliées par le l’Europe christianisée du Moyen-Age.
                  Grandeur, décadence, déclin, renaissance…

                  1. royaumont

                    @Bonsaï. La mosquée bleue date du 17ème siècle et son modèle la mosquée de Soliman du 16ème. Stricto sensu, les bâtisseurs sont des Ottomans et non des arabes.
                    Par ailleurs, à la même époque, Saint-Pierre de Rome était achevée et le dôme de Brunelleschi aussi depuis 150 ans. Les dômes italiens dépassaient les 40m de diamètre, soit 15 de plus que leur homologues stambouliotes. Leur supposée supériorité technique est très exagérée…

                  2. Peste et coryza

                    L’empire Arabe a duré environ 300 ans… juste avant la première croisade, les arabes sont chassés de Jerusalem par les hordes turco mongoles (qui dans cette région comptaient surtout des turcs. Les Turcs Seljouks il me semble…
                    L’algèbre était connu des Indiens et des grecs (Diophante d’Alexandrie), mais c’est bien un savant « arabe », Al-Khwarizmi (en fait c’est un perse) qui développe et donne son nom à la discipline (normal, on bosse toujours en se basant sur les travaux antérieurs) (note : les écrits de Diophante ont été traduits après la mort de Al-Khwarizmi, il n’a pas pu bosser dessus).

              2. royaumont

                Sylvain Gouguenheim a été très attaqué, à l’époque. Mais les attaques se sont concentrées sur son islamophobie supposée (peut-être réelle, mais implicite) que sur son argumentaire. Ses détracteurs avaient une posture plus idéologique et moralisatrice que scientifique. Y-compris Alain de Libera.

              3. theotimedesavoie

                La fiction c’est de croire que la science aristotélicienne nous soit venue par les Arabes musulmans. Les traductions latines d’Aristote réalisée au Mont Saint Michel par un moine probablement d’origine syriaque au début du 12ième siècle directement à partir du texte grec démontrent par leur existence même que l’Occident chrétien s’intéressait à Aristote déjà bien avant de recevoir les traductions d’Aristote à partir des textes arabes.
                Ces traductions arabes ont elles-mêmes été réalisées principalement par des moines et érudits syriaques chrétiens qui avaient un pied dans les deux cultures : grecque et arabe.

                C’est à l’Orient chrétien que nous devons notre science pas à l’islam! Les massacres actuels des chrétiens d’Orient sont donc un drame absolu pour l’Occident et préfigurent les dévastations que nous allons subir!

                1. sam player

                  Yep… le syriaque, c’est la langue araméenne que je cherchais une trentaine de messages plus bas à 15 h 40…

                  1. theotimedesavoie

                    Oui, tout l’échange culturel de la culture grecque antique vers l’Occident s’est fait à travers et grâce au syriaque qui fut dit-on la langue même du Christ ( le syriaque vient de l’araméen).
                    Les arabes musulmans se sont servis des syriaques pour gérer leur administration. Un des derniers pères de l’Eglise Saint jean Damascène est issu d’une famille qui a dû servir l’envahisseur musulman car ceux-ci étaient bien incapables d’administrer quoi que ce soit :

                    Wikipedia :
                    Jean Damascène est né dans une famille chrétienne syriaque éminente de Damas au viie siècle.

                    Son grand-père, Mansour, était chargé de la collecte des impôts de la région par l’empereur Héraclius. A la prise de la ville par les troupes arabo-musulmanes en 635, il resta en poste dans la nouvelle administration, comme nombre de fonctionnaires chrétiens.

                    1. theotimedesavoie

                      Lorsqu’on lit saint Jean Damascène, on retrouve à chaque ligne l’influence de la philosophie d’Aristote. Le Damascène est des principaux inspirateurs de la Somme Théologique de St Thomas.

                2. Bonsaï

                  Relisez calmement l’excellente et très complète page Wikipedia consacrée à ce sujet. Vous verrez que la majorité des historiens et autres scientifiques rejettent cette thèse, lui reprochant notamment d’être une mystification.
                  Si l’auteur avait eu à se prévaloir de quelque découverte sérieuse en matière philologique, résultant de recherches scientifiques et non romanesques, son travail aurait sans doute été validé dans un contexte universitaire.
                  Ce qui n’a pas été le cas jusqu’à ce jour.
                  Par ailleurs, il se peut que certains puissent trouver intéressant de faire de cet objet littéraire un combat politique. Mais le canular est un peu léger…

                  1. theotimedesavoie

                    Incroyable. L’auteur est un spécialiste reconnu du Moyen-Age et parce que son travail n’est pas politiquement correct tout le monde lui tombe dessus.
                    Avez-vous lu le livre?
                    Il s’agit d’une oeuvre scientifique de très grande tenue qui ferait pâlir plus d’un universitaire par l’abondance de ses sources!
                    C’est justement la jalousie du milieu universitaire qui explique les violences des attaques contre Sylvain Gougenheim.
                    Peu de ses confrères seraient capables d’écrire un livre d’une telle qualité!
                    Quant à Alain de Libera qui est le Pape des études médiévales en France, il défend sa place de pape c’est tout.

                    Toujours est-il que, c’est un fait :

                    les moines du Mont Saint Michel lisaient Aristote en latin au tout début du 12ième siècle, donc bien avant la transmission des manuscrits en Arabe d’Aristote.

                    Ces incroyables manuscrits sont conservés à Avenche.
                    Allez les voir.

                    1. Bonsaï

                      Ce que l’on voit à la bibliothèque d’Avenches, en Suisse, c’est en effet un manuscrit composite qui contient les commentaires de Saint-Thomas d’Aquin sur Aristote et provenant du couvent dominicain de Bâle.
                      Rien de nouveau donc.
                      Je crois que vous confondez le « De unitate intellectus contra averroistas » (« De l’unité de l’intellect contre les averroïstes ») de Thomas d’Aquin avec le sujet de la transmission des textes grecs qui nous occupent.

                    2. Bonsaï

                      Je vous en prie.
                      Je ne connais pas la bibliothèque d’Avranches. Permettez-moi donc de faire un tour chez Google-je sais tout !

            2. Peste et coryza

              La majorité des penseurs et scientifiques « arabes » sont persans, syriens (ancien berceau intellectuel de l’empire romain), Kurdes, ou berbères.

              Quant à la fuite du savoir grec chez les orientaux, elle s’est faite notamment après le massacre d’Hypatie.
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypatie
              Ben oui, une femme, belle, intelligente, chaste, ça ne plaisait pas aux moines du coin. Donc ils l’ont mise en pièce à coup de tuiles…
              Les collègues d’Hypatie sont du coup partis exercer leurs talents ailleurs, pour la plus grande joie des souverains orientaux…

              1. « Les textes à son sujet sont souvent contradictoires, les sources étant souvent postérieures ou très orientées, et sa mort violente prêtant à romancer »
                C’est le moins qu’on puisse dire.

                1. Peste et coryza

                  C’est vrai.
                  Il n’empêche qu’il y a eu une « fuite des cerveaux » hors de l’empire romain vers les états voisins, notamment la Perse (je crois me souvenir qu’on a même retrouvé des savants grecs en Chine…). Et que les conflits avec les sectes chrétiennes étaient une cause possible.

            3. Higgins

              Les « avantages » apportées par les arabes lors de l’expansion islamique ont la même valeur que l’État vu par Bastiat: une grande fiction! La bibliothèque d’Alexandrie en sait quelque chose.
              Mais il y a actuellement en tête de gondole une intelligentsia très idéologique qui met tout en oeuvre pour plier la réalité, fut-elle historique, à ses vues. Une fois le pétrole orientlal épuisé, il ne restera pas grand chose.

          3. yoananda

            ça tient plus du mythe que de la réalité : d’une part, ça a peut-être donné l’impulsion c’est vrai, mais rapidement les lettrés se sont tournés vers d’autres sources plus sûres que les traductions arabes.
            Et il ne faut pas oublier que s’il y a eu quelques points « positifs », la piraterie arabe méditerranéenne à bloqué le commerce avec l’Asie et nous a plongé dans une période noire.
            Pas sûr que le bilan soit favorable aux arabes tout compte fait.

            Pour résumer : les arabes nous ont transmis le savoir, sans se le transmettre à eux même.
            Y a comme un bug, non ?

            1. Peste et coryza

              Non, les romains ont fait de même.
              Par exemple, ils ont détruit les prémices de la révolution industrielle grecque (premiers traités de mécanique, avec premières théories sur les machines à vapeur et les mitrailleuses, premier calculateur analogique).
              Mais ils ont sur conserver nombre de leurs écrits.
              Pareil avec les perses : les romains ont été infoutus d’apprendre leurs méthodes de BTP (notamment le béton à prise rapide, utilisé pour les fameux toits en bulbe/dome parthes, qui seront repris par les sassanides, puis par les arabes).
              Pareil avec les gaulois : ceux ci avaient des méthodes mathématiques plus fiables que celles des romains (notamment pour les calendriers, celui des romains fêtait Noël en Aout, celui des gaulois était précis à 2 jours près. Mais ce que voulaient les romains, notamment César, c’était les mines d’or (Rome n’avait pas d’or à l’époque, alors que les gaulois frappaient de la monnaie or) et une conquête qui galvaniserait leurs carrières professionnelles (César a pillé tellement d’or en Gaulle que son prix chuta de 20%).

              Les intérêts des arabes et des romains étaient focalisés sur la domination des territoires et leur gestion.

              1. « premières théories sur les machines à vapeur »
                Oui bon là on est dans une graaaaande exagération.

                1. Higgins

                  Oui. « L’île maudite » de Jacques Martin (les aventures d’Alix) n’est pas, en dépit de son excellence, un ouvrage de référence au plan historique.

                2. Caton

                  Dans son Πνευματικά (Pneumatica), Héron d’Alexandrie ne décrit pas que l’éolipyle… Ceci dit, en l’absence de joints, de soupapes, et de charbon, le passage de la théorie à la pratique se serait de toute manière avéré impossible.

                3. Peste et coryza

                  Pas du tout…

                  Cf le traité de mécanique de Philon de Byzance (ce type est allé à Rhodes pour réaliser le rêve de pas mal de petits garçons : étudier la poliorcétique).
                  Dans son traité, on a des théories sur (je ne fais que citer) :
                  – roues autopropulsés
                  – pompe à chapelet
                  – leviers (même si Archimède était le maitre des leviers et de la vis sans fin)
                  – automates
                  – pompe à air
                  – piston
                  – sirène à vapeur
                  – mitrailleuse
                  – moteur à vapeur

                  Bien sur, il faut relier cela aux connaissances de l’époque… et bien sur, nombre de ces théories sont putatives, car jamais testées… Un peu comme les livres de De Vinci : beaucoup de théories (notamment son tank et son moteur) mais peu de tests réels.
                  Les grecs ont une bonne excuse pour ne pas avoir pousser leurs recherches plus loin : ils n’ont pas eu le temps, car les légions romaines sont arrivées… Archimère lui même a été tué par un légionnaire, lors de la prise de Syracuse.
                  Les études archéologiques ont montré que les savants grecs antiques étaient bien plus avancés en terme de connaissances qu’on ne le supposait… notamment en mécanique.
                  Rien que le mécanisme d’anticythère est une prouesse pour l’époque : le premier calculateur analogique. Mais ces connaissances n’ont pas diffusé dans la société, elles sont restées dans les laboratoires et les bibliothèques des savants.

                  Dans le cas d’Archimède, un certain nombre de ses théories ont été mises en pratique… sous l’impulsion du général en chef de la défense de Syracuse.
                  Celui ci pensait que le travail d’Archimède sur la théorie des leviers était certes intéressant, mais qu’il le serait plus si il avait un aspect plus pratique… en tout ça suffisamment pour balancer des trucs sur les ennemis.
                  C’est toujours le problème avec les inventions : le premier type fait les recherches, mais il en faut un second pour dire « c’est intéressant, je suis sur que ça peut servir/se vendre. Si on le produisait ? ».
                  C’est le cas du mécanisme d’anticythère : il servait à faire des prédictions astrologiques… le marché était demandeur de ce genre de prédictions à l’époque.

                  Pareil pour les gaulois… on a découvert récemment, qu’en plus d’être une société de cités états marchandes, ils avaient des connaissances en mathématiques plus étoffées que celles des romains (bien qu’on soupçonne que ces connaissances venaient des grecs, avec qui ils commerçaient). Pareil pour l’ingénierie routière celte (les fameuses routes en bois à travers les tourbières allemandes et irlandaises)…

                  1. « il faut relier cela aux connaissances de l’époque »
                    Justement, c’est pour ça que je parle de vaste exagération.

                    1. Peste et coryza

                      Certes.
                      J’aurai du préciser que la machine à vapeur du Philon tenait plus de la cafetière que du moteur de locomotive…

              2. sam player

                MDR l »éolipyle, une cafetière comme machine à vapeur ! Pourquoi pas aussi dire que c’est l’ancêtre du réacteur d’avion…ah, non on me souffle dans l’oreille qu’un brevet avait été déposé par le premier homme qui a fait un pet

                1. Peste et coryza

                  Pour avoir une cafetière, il faut bien que quelqu’un se soit creusé la tête à comprendre comment ça marche…
                  Pareil pour la cocotte minute… il y a eu de la RetD (et pas mal d’accidents) avant d’obtenir un modèle commercialisable.

                  1. sam player

                    C’était juste une constatation que faire bouillir de l’eau dans un récipient couvert fait se soulever le couvercle.
                    C’est Denis Papin en 1681 qui a eu l’idée de cuire les aliments sous pression dans une autoclave en se rendant compte que l’eau surchauffée (chauffée sous pression) pouvait monter largement au dessus de 100°C et donc cuire les aliments plus vite.

                    Les accidents ont surtout eu lieu sur des chaudières à vapeur et c’est d’ailleurs la raison d’être du Services des Mines qui timbrait les chaudières si elles répondaient aux spécifications après essais en surpression. Il a fallu faire quand même pas mal de progrès en métallurgie. Maintenant cette épreuve tous les 10 ans s’applique à tous les réservoirs même d’air dès que le produit volume en litres par pression en bars dépasse 80 (de mémoire et en bars car je n’aime pas les MPa)

                    1. Peste et coryza

                      « C’était juste une constatation que faire bouillir de l’eau dans un récipient couvert fait se soulever le couvercle. »
                      Certes, mais ça change tout si tu arrives à expliquer pourquoi !

                      Comme le fait de s’immerger dans une baignoire fait monter le niveau de l’eau… c’était évident pour tout le monde, mais un type a réussi à expliquer pourquoi…
                      Quand le cerveau d’Archimède en train de prendre son bain a fait « tilt », la légende veut qu’il ait couru à poil dans Syracuse en criant Eurêka. Et il a posé le phénomène en équations.
                      Cela a l’air bête, mais c’est une étape indispensable pour construire de meilleurs bateaux en optimisant leur déplacement d’eau…

                      Pareil pour le levier : il était connu bien avant Archimède, mais celui ci a réussi à la poser en équation… et le général chargé de la défense de la Syracuse s’en est servi pour concvoir des grappins actionnés depuis les remparts de la ville, permettant d’accrocher les galères romaines et de les couler…

                      Bref, pour aller à l’autoclave, il a d’abord fallu qu’un savant se racle la soupière au sujet de la cafetière…

                    2. sam player

                      P&C 16h 19
                      MDR
                      « Comme le fait de s’immerger dans une baignoire fait monter le niveau de l’eau… »

                      Faudra réviser le principe d’Archimède !

                    3. Peste et coryza

                      Déplacement de l’eau, et pression augmentant avec la profondeur.
                      Dans une baignoire, l’eau monte quand on met un type dedans. Mais dans la baignoire, vérifier la pression est difficile…

                      Bon, Archimède a bossé plus sérieusement que ça : voir son Traité des corps flottants…

                    4. sam player

                      P&C n’importe quoi !

                      Tout corps plongé dans un liquide subit une poussée de bas en haut égale au poids du volume du liquide déplacé.

                      C’est tout. D’où le fait qu’un objet flotte ou coule suiavant sa masse volumique par rapport à celle du liquide. Rien à voir avec la pression… quelque chose qui coule, coule.

                      T’es sûr d’être en Post Doc ou tu as pris le PC de ton grand frère ? Ou alors t’es une tanche !

                    5. Peste et coryza

                      Mon domaine, c’est la chimie… ma passion, l’histoire.
                      Je suis une buse en physique et en maths.
                      Poussée, pression, je n’ai jamais compris la différence… il y a un vecteur là dedans ?

                      « D’où le fait qu’un objet flotte ou coule suivant sa masse volumique par rapport à celle du liquide ».
                      Pas tout à fait, sinon le bois coulerait aussi (il a une masse volumique supérieure à celle de l’eau). c’est plus compliqué que ça. Cela tient certes au volume d’eau déplacé, mais aussi à la forme de l’objet, à sa composition…
                      Sans les lignines, la marine ne serait jamais apparue.

                      Pour la pression, ça été démontré en utilisant des colonnes de liquides… plus la profondeur est importante, plus la densité du liquide augmente, et donc plus l’objet a de chances de flotter.

                    6. Le bois à une masse volumique inférieure à celle de l’eau, et l’écrasante majorité des bois flottent naturellement, indépendamment de leur forme : de 140 kg/m³ à 980 pour le chêne. L’ébène et le cœur de chêne sont supérieurs à 1000 kg/m³, mais … ils coulent effectivement.

                      Quand à la densité qui augmente avec la profondeur, désolé, mais non. La pression augmente à cause du poids de la colonne au-dessus, mais c’est tout. La densité ne change pas, les liquides étant incompressibles (par définition).

                    7. Peste et coryza

                      Quand je vous disais que je suis une buse en physique…
                      C’est bien pour ça que j’ai pas pu faire S et école d’ingé, mais que je suis passé par bac pro et BTS…

                      Pour le bois, il ne faut pas minorer le rôles des lignines, j’y tiens.

                    8. sam player

                      P&C
                      C’est quand même dramatique car la chimie est quand même indissociable de la physique et des maths tout comme l’histoire est liée à la géographie.
                      Le pire est quand tu insistes alors que le net pourrait au moins te permettre de vérifier ce que tu dis.
                      Concernant la pression qui agit sur la flottabilité ça doit être la raison pour laquelle des galions espagnols chargés de pièces d’or et d’argent flottent entre 2 eaux… 😀
                      Et concernant ta lignine, ce n’est qu’un composé nécessaire en premier à la vie de la plante et ça n’a pas empêché de devoir goudronner les coques pour les étanchéïfier et leur éviter de pourrir.

                    9. Peste et coryza

                      @Sam player

                      « C’est quand même dramatique car la chimie est quand même indissociable de la physique et des maths tout comme l’histoire est liée à la géographie. »
                      Certes, mais c’est normal. La plupart de mes collègues sont dans le même cas… sinon on aurait fait autre chose que sciences du vivant.

                      « Le pire est quand tu insistes alors que le net pourrait au moins te permettre de vérifier ce que tu dis ».
                      D’accord, parfois je m’emballe trop vite, et je constate que j’ai dit des clowneries après coup…

              3. deres

                Les romains ne connaissant pas le béton. Si ce n’est pas un bel exemple de désinformation çà … Faut songer à aller visiter Rome et la Panthéon pour se renseigner un peu ! Et je rappelle que la mosquée bleue à Istanbul fut un échec car c’était tentative de faire mieux que Sainte-Sophie (avec 100 ans de retard) mais qu’elle est au final plus petite et qu’ils ont été obligé d’utiliser des hideux piliers massifs dits en « pattes d’éléphants » pour soutenir la coupole au lieu de pendentifs élargissant encore l’espace.

                1. Peste et coryza

                  Ai je dit que les romains connaissaient le béton ?
                  Non, mais les perses oui (vérification faite, je crois que c’était plutôt un genre du ciment à prise rapide, et non un béton)… mais les romains n’ont pas acquis cette connaissance.

            2. Bonsaï

              Attention !
              On n’a jamais dit que les Arabes avaient traduit les anciens textes grecs, mais qu’ils les avaient transmis.
              D’ailleurs à cette époque, ils n’étaient en principe pas habilités à traduire des textes « païens » puisqu’ils pratiquaient l’Islam depuis l’an 622 de notre ère !

              1. Bonsaï

                Et là je dis : mille mercis au sieur H16 !
                Grâce à votre excellente hospitalité, votre talent et votre culture nous avons ici le meilleur des fora pour échanger entre gens cultivés, en plein cœur de l’été…

                1. Peste et coryza

                  La plupart des savants de l’islam connaissaient le grec à l’époque… parce que c’était la langue des érudits, et que les ouvrages de Syrie et d’Égypte étaient écrits en grec.
                  D’ailleurs, Ibn Khaldoun a fait ses études à partir d’ouvrages grecs traduits en arabe…

                  1. Bonsaï

                    Certes, les échanges culturels et commerciaux étaient continus à l’époque et nullement limités au pourtour méditerranéen.
                    On peut être surpris par exemple de découvrir que l’honnête français du Moyen-Age se tapait la cloche avec des mets délicatement parfumés d’épices lointaines, telles que le clou de girofle, la macis (noix de muscade), le curcuma et la cannelle…

                    1. Peste et coryza

                      Il y avait une « mondialisation des échanges » dès l’age du bronze (même si le monde de cette époque se limite à l’ancien monde : méditerranée + perse, avec Inde et Chine dans une moindre mesure)…

                      Prenons le cas de l’huile de roche : produite autour de la mer morte, exportée de Judée vers Tyr. Ensuite, les marchands phéniciens voguaient et marchandaient : huile de roche bien sur, mais aussi étoffes, esclaves, huiles, bijoux… à Athènes, Carthage, Rome, jusqu’en grande Bretagne (productrice de Cuivre et d’étain, très demandé en Orient).

                      Les épices venaient d’Inde, de perse et du sud de la Chine…. on y a retrouvé des monnaies athéniennes, preuve que les marchands circulaient depuis la méditerranée jusqu’à l’extrême orient (après tout, Alexandre le grand est allé jusqu’en Inde).

                      Quant à l’Égypte, c’était le grenier à blé de toute la région…

                  2. sam player

                    MDR P&C Raisonnement circulaire à 14h51 ! Flashé !

                    Et en plus il semble que ce ne soit pas vrai. Les écrits étaient pré-traduits par de simples traducteurs et dans une langue intermédiaire de syrie dont je n’ai plus le nom…Bon, je ne ds pas qu’il n’y avait pas un arabe qui savait lire le grec… mais ce n’était pas et loin de là la majorité des érudits…

                    1. Peste et coryza

                      Certes, je suis allé un peu vite…. Mea culpa.

                      Pour le reste :
                      – Ibn Khaldoun a fait ses études à partir de textes grecs traduits en arabe. ça c’est sur.
                      – Al-Khwarizmi ne semble pas connaitre le grec…
                      – le centre d’érudition arabe était Bagdad. Il y avait là un service de traduction.

                  3. theotimedesavoie

                    Bien sûr que non! Ce sont les moines byzantins et syriaques qui ont fait le pont entre la culture grecque antique dont ils étaient les héritiers et l’arabe qu’ils étaient condamnés à connaître après les conquêtes musulmanes!

          4. Gerldam

            D’une part, St Thomas (« La somme théologique ») connaissait bien Aristote, d’autre part une bonne part des auteurs grecs ont été sauvés par les hellénistes qui ont fui Constantinople après la prise de celle-ci par Mehmet II en 1453. Grâce soit donc rendue à Alde Manuce (ou Aldus Manucius comme vous préférez) qui imprima tous les manuscrits (rouleaux) appportés par ces érudits grecs du St empire d’Orient. Alde était installé à Venise (normal, c’est cette ville qui commerçait le plus avec Constantinople même après sa prise par les « infidèles »). Erasme connut Alde et lut presque tous les auteurs grecs, ce qui ressort de ses fameux Adages.

      1. deres

        mais non, car ce serait fait « à la Française » de manière beaucoup plus subtil. Par exemple, progressivement, tu interdits certaine espèce, rend obligatoire le puçage, des examens annuels, les vaccinations, une assurance semi-privé, ajoute une taxe sur les produits concernés, des frais de parc et de nettoyage des rues, … Pour le camping car, tu interdits les stationnement en dehors des camping, et devant les pavillons, tu ajoutes des frais d’achat comme au hasard un bonus/malus, … Si nos socialistes avançaient avec eds gros sabots, ce serait trop simple. Ils taxent à petit feu comme dasn la parabole de la grenouille ….

  15. hop hup

    Autoroute A831: Ségolène Royal « assume » l’abandon du projet

    bizarre qu’ils abandonnent aussi facilement un tel projet ?

  16. Tribuliste

    Sapin c’est un peu le comique de répétition du gouvernement : c’est drôle au début, ça agace vite et ça finit par des tartes.

    Je vais ouvrir une usine à tartes tiens, le marché va exploser.

  17. AmericanJC

    Ingénieur expatrié en Italie depuis l’année dernière, je m’y suis installé grâce à une opportunité interne à mon groupe… Non content d’être bien mieux payé (mais à la limite c’est plutôt normal vu que le niveau de vie est plus élevé dans ma région) mes impôts sur le revenu sont moins élevés relativement à la France… oui vous avez bien lu, même les Italiens sont moins ponctionnés que les français… alors oui je m’assois sur quelques jours de vacances et je déclare 40h par semaine au lieu de 37,5h (ce qui est une hypocrisie monumentale ; quel cadre fait seulement 37,5h par semaine dans une entreprise qui tourne ??!) mais dans l’ensemble j’y gagne et la mentalité est bien différente. Ah et j’ajouterai que les heures supplémentaires sont payées aux cadres et pas noyées dans le bien commode « forfait jour »…

    1. Chieur chiant

      Forza, anche io, ho lavorato tanti ano in Italia tramite la mia ditta; ça m’a ouvert les yeux, je n’ai plus jamais voulu retourner en Grance, et depuis je continu mon petit chemin en expat’…

    1. royaumont

      Il n’en est pas à son coup d’essai : pour ses fameuses colonnes du Palais Royal, il s’était déjà attaqué à la ville de Paris. Du coup, les clébards parisiens, qui étaient les seuls à y trouver un agrément, ne peuvent plus s’en servir.
      Dommage.

      1. Peste et coryza

        Lyon avait aussi les fameuses pissotières à roulettes marseillaises… il en reste encore du coté du Rhône.
        Payées avec l’argent du contribuables, mais qui servant à remplir les poches du maire…

  18. Cata

    Notons que les statistiques citées par les médias émanent de Bercy. Les nombreux jeunes diplômés qui partent sans avoir jamais travaillé en France, donc jamais payé d’IR, ne sont pas comptabilisés. J’en connais une dizaine, ils sortent tous de grandes écoles.
    Pour ma part, j’ai choisi de partir quand j’en avais les moyens. Mieux vaut organiser sereinement son départ que de fuir n’importe où et n’importe comment quand la situation devient réellement intenable. Hélas, j’ai choisi un pays qui, depuis, est devenu socialiste. J’attends le résultat des prochaines élections pour savoir s’il me faudra encore bouger. Seule certitude : je reste dans l’hémisphère sud.

  19. tabbehim

    oh c’est trop horrible de lire tout ça, les gens n’ont pas été assez lobotomisé par l’éducation nationale ! le nivellement n’est pas encore fait assez bas !
    mais il reste un espoir, le nombre de gens inscrit dans le camp du bien a quand même bien augmenté, il suffit de lire les commentaires dans les journaux étatiques pour se rendre compte que ces gens sont traité comme d’indigne traitre à qui il faut retirer la sécurité sociale et même la nationalité française ! et les plus éduquer de ces con de citoyens ont même émit l’idée intéressante de spoiler l’intégrité des biens du traitre qui ne veut pas participer à l’effort nationale du vivre ensemble toujours plus bas, toujours plus mal !
    quand à ceux qui reviennent, il est attendu de plates excuses fiscale namého!

  20. Dahu

    Sans remettre en question le fond de l’article, je ne crois pas que LinkedIn soit une source pertinente, car c’est un réseau social qui n’est pas utilisé par toutes les classes de métiers du tertiaire, ni répandu dans tous les pays. En fait, les français qui ont un compte LinkedIn sont avant tout ceux qui veulent aller dans les pays Anglo-Saxons (aux USA on postule sur un poste directement via linkedin…). Les autres sont plutôt sur viadeo. Donc c’est logique que la France et l’Inde soient au même niveau.

    1. La pertinence de LinkedIn n’est pas dans le volume absolu, mais dans la tendance, qui confirme la fuite des cerveaux pour la France.

    1. DoS

      Mais on dirait Hitler en plus moche !

      C’est vrai qu’à son époque il n’avait pas Internet. Il aurait été comme un dingue…. peut être nous aurait il placé sur écoute….

      Non, quand même, pas lui, il avait un code d’honneur sur la population qu’il protégeait.

      Cela ressemble de plus en plus au communisme, mais en pire.

  21. DoS

    Madame Trierweiler (whoua le nom quand même !), bref, elle est plus que jamais socialiste. Bravo des deux mains madame.

    Si il faut en passer par une association afin de payer son train de vie et détourner l’argent des gentils au profit des pauvres qui seront calibrés….je dis bravo des deux mains.

    Je vais donner un petit conseil :

    Mr et Mdme les socialistes, vous qui êtes riches à force de nous voler nos thunes, donnez les donc aux pauvres, plutôt que de le détruire dans vos assoces bidons.

    Ou mieux, donnez directement votre argent sans nous prendre au passage en otage. Des fois nous voudrions faire le bien pour notre famille avant de sauver les autres.

    Vous avez pensé au cout des 5 fruits et légumes par jour ? Non, hein….
    Bref, merci pour ce moment de franche rigolade.

  22. le touriste a nyc

    Dernier paragraphe qui met de bonne humeur, tiens ! (Mais qui tape la ou ca fait mal)

    1. DoS

      Oui, il faudrait pouvoir les lire directement à nos élus !

      Nul doute que cela serait balayé d’un revers de la main avec une petite phrase sanglante:

      Bah, vous H, vous êtes un dangereux psychopathe xénophobe, anarcho-borderline. De même l’ensemble des followers qui sont bien connus des services de police seront châtiés, excommuniés et vidés de leurs épargnes à jamais.

  23. René-Pierre Samary

    Les uns s’expatrient, quand ils le peuvent. D’autres démissionnent intérieurement, mettent la pédale douce, comme le préconise BM. Ceux-là ne peuvent être comptabilisés.
    « Rien dire et foutre le camp » (L.F. Céline, dans Nord si je me souviens bien.

    1. Beldchamps

      Au fait René-Pierre, merci pour Jouvenel, toujours pas mis la main sur l’ouvrage mais sa page Wikibéral m’a bien plu, notamment le passage sur la Révolution française. (Enfin j’espère que l’original est mieux écrit que Wikibéral … )
      C’est fou comme c’est limpide tout à coup l’histoire de France ! Un vrai scandale ce Michelet et l’enseignement de l’histoire géo, mais très bien foutu : avec pour seuls indices l’absence de tout lien entre les évènements et quelques omissions, j’avais bien flairé l’arnaque mais j’ai mis presque 20 ans à la comprendre … Enfin c’est pas terrible : maintenant je dois me taire devant le camp du bien ou être poursuivie pour révisionnisme !

      1. René-Pierre Samary

        Don’t mention it, Beldchamps. Les bonnes lectures, c’est un peu comme un jeu de piste. Aron vous amène à Jouvenel, à Pareto, etc, ou c’est l’inverse… Il y a comme un domaine qui s’agrandit, au fil des découvertes, des renvois, des citations. Le monde libéral n’est pas si petit qu’on le croirait. Mais il faut au départ tomber sur les bons guides, et rejeter d’instinct, au départ, les charlatans, les arracheurs de gens, les prophètes… comme l’oncle Archibald. Et l’on découvre peu à peu que sa révolte n’est pas seulement instinctive ; qu’il y a des gens qui ont dit, pensé, analysé, ce que, jeune idiot, l’on se croyait seul à sentir. Mais je ne vous apprends rien, sans doute, seulement mon itinéraire, celui d’un cancre qui a eu la chance de l’être.

  24. sam player

    D’après l’article des échos il y a 3744 départs en 2013 et vu le salaire moyen donné, la tranche gagnant plus représente 133,000 salariés (statistique) et vu que cette tranche paie 70% des IR ça fait quand même un mankagagner de 2% de l’IR sur cette année là.
    C’est un calcul un peu à l’arrache mais ça ne doit pas être loin de la vérité.

    1. Beldchamps

      L’argument qui fait taire mes bobos de collègues c’est l’article du Point sur l’ouverture du 3ème lycée français à Londres. Ça en est où au fait ?

      1. sam player

        Il doit ouvrir à la rentrée 2015. J’avais vu des annonces de recrutement en début d’année… et la CFDT qui s’inquiétait… Il s’appelle W. Churchill et il est à Brent dans un ancien batiment municipal.

  25. vegeta

    Taxons les cerveaux et envoyons les élèves brillants dans des camps de rééducation. Ou sinon utiliser le pouvoir médiatique pour diaboliser les autres pays.

    1. deres

      L’ENA, les IEP et autres écoles administratives sont des grands camp de rééducation pour former les élites. C’est aussi pour cela qu’ils insistent lourdement pour que l’éducation des éducateurs soit dans une filière spécialisée où l’on maîtrise bien l’orientation politique et sociale du contenu.

  26. deres

    Celle là, elle est forte de café aussi !

    http://lelab.europe1.fr/depart-du-depute-ps-francois-brottes-lopposition-denonce-les-manoeuvres-de-lexecutif-pour-eviter-une-legislative-partielle-2503329

    Primo, un député, de formation en psychologie puis animateur-producteur avant d’être homme politique à plein temps arrive à se faire bombarder PDG d’une des plus grosses sociétés de France (RTE le réseau électrique).
    Secundo, une magouille politique permet de ne même pas remettre son mandat en jeu en passant via une mission inexistante de longueur suffisante son mandat à son suppléant.

    je note que sa principal qualification pour s’occuper de électricité est que son père travaillait à EDF. Ça c’est un méga-piston !

  27. Glockinette

    Je suis partie il y a un peu plus de 2 ans. Aujourd’hui je n’ai qu’un regret au sujet de mon expatriation: ne pas etre partie plus tot. A tous ceux qui s’interrogent aujourd’hui, notamment les jeunes actifs:
    — si vous avez la sensation que la France n’a rien a vous offrir, c’est que c’est probablement le cas.
    — ce n’est pas vous le probleme, ne vous laissez pas demoraliser par les paroles defaitistes (au mieux) ou insultantes de votre conseiller Pole Emploi ou d’une assistante sociale. Lui sera probablement encore sur le navire lorsqu’il coulera pour de bon; pas vous.
    — preparez votre depart: bossez l’Anglais ou la langue de votre futur pays a fond les manettes, et partez avec l’envie de vous integrer dans la societe qui va vous accueillir.
    Bonne chance.

    1. Peste et coryza

      15$ de l’heure, c’est pas beaucoup….

      Je crois que cet extrait résume la situation :
      « Maintenant qu’ils embauchent seulement des robots, je ne sais pas ce que je peux même faire. Je ne ai pas une éducation, une voiture, et maintenant je ne vais pas même être en mesure d’obtenir un emploi de hamburger. Juste la pensée d’avoir à se rendre au bureau de chômage de l’Etat et faire la queue avec ces salauds!  »

      A ce type de 52 ans au chômage, on lui donne quoi comme travail ? Comment vas t-il vivre ?

      Il va peut être falloir penser que tout le monde ne peut pas ou ne veux pas exercer une profession intellectuelle… et encore, on peut tout à fait remplacer des journalistes par des programmes…

      1. zelectron

        il faut des armées de scientifiques, ingénieurs, techniciens, maintenanciers pour s’occuper de robots, sans compter les voyages vers les étoiles 🙂

      2. sam player

        P&C ce gars peut venir tondre ma pelouse… avant que j’achète un robot !
        Et pour info $15 c’est presque 2 fois le salaire minimum en Arizona.
        _______
        Ce que tu ne vois pas c’est que le prix du hamburger va baisser et les dépenses contraintes vont baisser… et quand dans 100 ans ce seront des robots qui fabriqueront des robots le coût de la vie s’approchera de zéro et les gens s’apostropheront :
        – qu’est ce que tu fais pas dans la vie ?
        – rien
        – moi non plus…

  28. InspecteurJuve

    J’aime bien le lien vers l’Obs qui cite le départ de juifs vers Israël en mettant la montée de l’antisémitisme en France (donnée comme argument dans un témoignage) sur le dos du FN (pure extrapolation et on connaît tous qui sont ces nouveaux antisémites). Un journal honnête. ..

  29. carpe diem

    Un mien neveu de 21 ans, fraîchement diplômé de l’ICAM Nantes, vient de nous annoncer qu’il ne va pas rester en France. Direction l’Australie. Encore un cerveau qui se barre contre des milliers de décérébrés qui entrent. Si je le peux, je donnerai sur ce site des nouvelles du zigoto et de ses tribulations. Salut à tous!

  30. zelectron

    1 à 2 millions de fonctionnaires/assimilés/territoriaux/employés des « ex »nationalisées le tout formant un bataillon de quasi 10 millions d’inamovibles suceurs de sang du peuple, n’encouragent personne à travailler 60 ou 70 heures par semaine alors que les précités font comme si, 35 heures . . . par mois!
    (Absolument dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire – Comment faire les 35 heures en… un mois de Zoé Shepard)

    1. René-Pierre Samary

      Dix millions de bulletins de vote… sans compter ceux des dindes qu’on satisfait avec quelques hochets, ceux des immigrés (en attendant qu’ils aient leur candidat), ceux des conjoints du secteur protégé, en raison d’unions assorties, qui rassemblent souvent métier protégé et métier dans le secteur dit privé… Secteur privé qui lui aussi dépend souvent de l’Etat. Avec un pareil système, et en ciblant judicieusement les bénéficiaires de petits cadeaux, genre intermittents, même un crétin de Alpes (pardon aux montagnards) réussirait à se faire élire, si ses conseillers savent faire des additions. La preuve !
      Je le répète, je tiens les paris : Hollande passera en 2017. Sarko est toujours aussi rebutant, aux yeux de l’opinion, MLP est incompréhensible, et la trahison du père la dessert… Les autres candidats potentiels n’existent pas, car les médias se focaliseront sur ces trois-là.

      1. « Hollande passera en 2017 »
        C’est en effet de plus en plus probable (j’en ai déjà parlé dans ces colonnes à plusieurs reprises). Les Français auront ce qu’ils méritent.

          1. Higgins

            Lui, c’est le vide (et le bide) complet mais en face, c’est le néant : l’un sous-estime grandement la haine qu’il suscite (à tort ou à raison) dans une partie de la population, un autre aussi intelligent soit-il n’est qu’un vieux cheval sur le retour ayant déjà donné les preuves de sa malfaisance et de son incompétence. Quant à la dernière, elle ne peut aboutir à rien car elle a contre elle tout l’appareil d’État (visible et soutout caché) sans parler de l’opposition farouche des oligarchies européenne.
            Toute la stratégie de Normal 1er est d’être présent au second tour face à MLP pour un 21 avril à l’envers. On ne peut que souhaiter qu’il se fasse éliminer au premier tour. Au moins, il disparaîtra de la vie politique, ce sera toujours ça de pris.

            1. Deres

              Son plan est de ne pas faire une primaire socialiste mais une primaire de la gauche afin d’avoir un candidat unique de la gauche au premier tour. Dans ce cas là, il ira obligatoirement au second tour et donc l’emportera. Par contre, cela va râler chez les socialistes car il va distribuer pleins de promesses en échange de cela. Taubira sera alors probablement premier ministre en 2017. Elle monnaye encore très cher l’effet de sa candidature et ses 2% contre Jospin. Et si Placé reprend le contrôle des écologistes, il sera au gouvernement en bonne place.

              Et bien entendu les actions clientélistes habituelles avec le peu de croissance revenu. A noter qu’avec les augmentations d’impôts de ces dernières années, un soupçon de croissance suffira à faire exploser les recettes de l’Etat. Il faut s’attendre à la fin du blocage du point d’indice des fonctionnaires et à des coup de pouce divers sur les retraites, le SMIC, les allocations, …

        1. astazou

          Puis le vieux repris de justice bordelais en 2022 pour une pseudo alternance puis Manuelito le caudillito en 2027 et … plus jamais d’élections

  31. Can-Eye

    Un de mes amis entrepreneurs faisait un chiffre d’affaire de plusieurs M€, en travaillant seul…
    Avec une activité tout à fait honnête, je précise : le résultat de son travail peut s’observer dans la quasi totalité des hôpitaux européens.
    Il a pensé bien-sur à s’expatrier en considérant le montant de sa contribution au système et le faible niveau de reconnaissance, ou gratitude qu’il percevait en contre-partie.
    Etant attaché à famille et à sa maison, solidement implantés dans le Nord Pas de Calais, il avait quelques réticences…
    Finalement il a trouvé bien mieux !
    Il a expatrié … son entreprise et est devenu salarié d’une filiale.
    Il faut dire qu’une grande partie de son activité est en Asie, et qu’il a pu s’appuyer sur un ami français expat à Hong Kong.
    Aujourd’hui, il perçoit le SMIC sur sa feuille de paye et fait donc partie de la classe sociale défendue par Mèremptoire et ses amis…

  32. zelectron

    et virer 1 à 2 millions de parasites (pas eux, leur fonction) qui épuisent notre économie (à 3,5 millions d’€uros chacun, Migaud dixit) ?

  33. doh

    Jeune inge de 26 ans, je me suis barre pour les USA (Californie tant qu’a faire, hein) l’an dernier. Mon salaire net a double, et on ne vient pas me demander de payer des impots en plus de ceux preleves sur mon salaire.
    Ma fiche de paye fait la taille d’une enveloppe et est comprehensible.

    Certes tout n’est pas rose non plus ici, mais j’ai un niveau de vie bien meilleur.
    Ah et mon patron m’aime tellement qu’il me sponsorise pour une green card.

    Je reviens maintenant en France l’hiver pour voir ma famille et mes amis, et ca s’arrete la. Bisous Francois 😉

Les commentaires sont fermés.