Qui a dit quoi ? Quand extrême-droite et extrême-gauche s’embrassent furieusement

Mercredi dernier, le parlement européen fut le lieu d’une sévère joute verbale qui fut largement rapportée par les médias de tous le continent et qui opposa notamment Marine Le Pen avec François Hollande. Et si la volée de bois vert que la leader du Front National a infligée au président français a bien été commentée, cela a peut-être été au détriment d’une observation intéressante.

Or donc, Angela Merkel et François Hollande se sont exprimés devant le parlement européen en séance à Strasbourg dans un discours qui pouvait fournir, peut-être, quelques réminiscences avec les pages écrites par un autre couple franco-allemand, François Mitterrand et Helmut Kohl : il s’agissait, après tout, de galvaniser les peuples européens ou, tout du moins, d’essayer de donner un sens à l’idée d’Union européenne alors que cette union semble confrontée à la fois à une crise économique de plus en plus aigüe et à une autre crise, migratoire celle-là, dont tout indique qu’elle n’améliorera pas la précédente.

La comparaison avec Mitterrand et Kohl s’arrête ici : là où les actions des deux dirigeants avaient laissé un sentiment positif dans l’opinion publique (sentiment indubitablement aidé par des médias tous acquis à la cause), l’impression qui surnage après les débats de la semaine passée est nettement plus mitigée et s’apparente plus à celle d’un gâchis ou d’une énième démonstration du niveau assez consternant auquel se déroule la vie politique française, qui parvient ici à éclabousser l’allemande et par extension, l’européenne toute entière.

hollande meets merkel

Cependant, ces constatations menées, à l’instar de ce qu’à fait Soriano Domingo dans un récent article de LibreMercado, je voudrais vous proposer de revenir un peu sur le contexte de l’intervention de Marine Le Pen.

Elle n’était pas toute seule à apostropher ainsi les dirigeants franco-allemands et si elle le faisait en tant que porte-parole du groupe « Europe des Nations et des Libertés », on a eu aussi l’occasion d’entendre Gabriele Zimmer, une socialiste de l’ex-RDA (die Linke) pour le groupe « Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique » (GUE/NGL), amalgame hésitant entre l’écologie collectiviste et le collectivisme bardé de verdure, bref, une gauche résolument à gauche de la gauche sociale-démocrate représentée par Hollande et Merkel.

Et lorsqu’on reprend les déclarations des deux extrêmes, force est de constater qu’il y a comme une ressemblance entre les positions des uns et des autres, pourtant aux antipodes de l’échiquier politique. Bien évidemment, sur la question spécifique des réfugiés, ces positions sont clairement dissemblables, mais l’écart s’arrête là surtout lorsqu’on entreprend d’analyser les deux discours dans leur composante économique, lorsqu’ils parlent austérité et modèle social européen. Lorsqu’on épluche les remarques des deux extrêmes, il devient vite difficile de savoir si l’on est plutôt dans le côté droit de l’hémicycle, ou le côté gauche.

D’ailleurs, je propose d’en avoir le cœur net par vous-même. Ci-dessous, je vous liste une dizaine de phrases extraites des discours des deux bords. À vous de trouver auquel de ces extrêmes il appartient. Soyez fair-play, ne cliquez pas sur le lien qui source la citation avant d’avoir choisi.

1. « Nous allons nous engluer dans une spirale austéritaire sans fin pour sauver l’euro et le modèle allemand de bas salaires » (Source).

2. « Les peuples rejettent une union européenne dans laquelle les ministres des finances dictent comment la solidarité et les conditions de vie doivent être comprises » (Source)

3. « Sur la pression de l’Allemagne, la volonté du peuple grec a été foulée aux pieds. » (Source)

4. « L’intérêt de la France, c’est ne pas abdiquer face au Dr Schaüble quand se décide la politique économique du continent. » (Source)

5. « Mais la véritable épée suspendue au-dessus de nos têtes est l’austérité et sous son joug, nous ne parvenons pas à défendre nos valeurs. » (Source)

6. « Merci Madame #Merkel de venir avec votre vice-chancelier, administrateur de la province France, François Hollande ! » (Source) – facile, celle-là 😉

7. « La grande coalition qui nous gouverne est celle de Merkel et Hollande, les dirigeants du PSOE et du PP. Nous méritons une alternative en Europe. » (Source)

8. « Cette politique est synonyme de chômage massif, de précarité et d’effondrement de notre système de protection sociale. » (Source)

9. « L’Eurogroup a exercé un chantage brutal sur la Grèce et malgré cela, le peuple grec n’a pas perdu confiance en Syriza » (Source)

10. « Votre modèle, c’est la vassalisation aux États-Unis, l’austérité, la concurrence déloyale ! » (Source)

À la lecture de ces dix extraits, avouez qu’il ne sera guère aisé de retrouver lequel des deux extrêmes a dit quoi. Et c’est normal, les deux groupes étant finalement aussi collectiviste l’un que l’autre, aussi euro-sceptique (pour ne pas dire anti-européen) l’un que l’autre, aussi interventionniste et nationaliste l’un que l’autre, on les voit mal se renier. Ce faisant, les deux extrêmes se rejoignent admirablement.

(Et pour information, l’extrême-gauche est responsable des tirades 2-5-7-9, et l’extrême-droite de 1-3-4-6-8-10.)

Finalement, comme je le mentionnais dans un précédent billet datant de 2012, il est bien difficile de distinguer ce qui différencie vraiment le discours maintenant véhément de Marine Le Pen de celui des collectivistes patentés de toute la gauche et de l’extrême-gauche européenne.

JLMLP 04

Dans ce contexte, on ne pourra s’empêcher d’admirer les manœuvres en demi-teinte et plus ou moins habiles de Jean-Luc Mélenchon, du groupe GUE/NGL justement, qui, sans doute conscient de l’étroitesse de ses différences avec celle de la leader du Front National, ne loupe jamais une occasion de rappeler que si lui dit globalement la même chose qu’elle sur la plupart des sujets, au moins, lui n’est pas fasciste.

Et comme il a, dernièrement, reçu le blanc-seing de la justice française pour utiliser le terme dans le contexte politique, il ne s’en privera pas. C’est assez pratique au passage, puisque du point de vue libéral, nous pourrons donc, toujours dans le strict contexte politique, appeler un chat un chat et rappeler que pour une Marine Le Pen effectivement fasciste et réclamant toujours plus d’Etat, nous disposons d’un Jean-Luc Mélenchon tout aussi fasciste et quasiment interchangeable.

L’observation ne laisse guère de doute : pendant que l’Europe s’empêtre dans des questions migratoires démontrant surtout l’absence totale de vision de nos dirigeants, les extrêmes, de droite et de gauche, gagnent les populations, montrent le poing et mobilisent l’attention des peuples.

Et ils sont bel et bien fascistes.

fascism

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires200

  1. Le Gnôme

    Il est souvent dit que les extrêmes se rejoignent, ce qui est vérifié.

    Je crois que le FN joue le rôle qui était dévolu au PCF d’avant le programme commun avec ses 20-25% des voix, et ça ne mènera guère plus loin.

    1. 25% en assemblée, si les deux autres partis en font autant, c’est suffisant pour foutre un bon bordel 🙂

    2. albundy17

      C’est le cercle politique fallait bien que deux se rejoignent. De toute manière ils sont tous dans le même moule

  2. Le Gall

    MLP n’est pas d’extrême-droite ! Arrêtez de parler ou d’écrire comme les merdias ! Étant néo-nazi, je peux en juger. Son programme est à gauche…

    1. Si vous aviez bien lu, vous auriez vu que c’est ce que je dis. Ou plus exactement, qu’il n’y a plus de différence factuelle entre les deux extrêmes. Et si on classe la MLP à l’extrême-droite, c’est uniquement pour sa position face aux immigrés (qui est bien différente de celle de l’extrême gauche actuelle, mais équivalente à celle de l’extrême gauche d’il y a 40 ans).

      1. Caton

        Socialistes nationalistes contre socialistes transnationalistes, ou nazis et tranzis. A la limite je préfère les nazis. Au moins ils savent marcher au pas de l’oie.

        1. john

          C’est la meme chose. L’un et l’autre socialismes pensent savoir mieux qu’autrui ce qui est bon pour autrui, et sur ce fondement, s’estiment légitimes à le condmaner sévèrement (jusqu’à la mort dans les régimes extremes) non pour du tort causé à autrui, mais simplement pour ce qu’il pense ou ce qu’il est.

            1. john

              Pour moi le liberalisme ne pense pas savoir, et surtout ne VEUT PAS savoir. C’est une doctirne qui consiste à laisser les gens penser ce qu’ils veulent et meme à les laisser se planter eux-memes tous seuls comme des grands sans rien faire, c’est la contrapartie de la liberté. Les liberaux disent facilement « on vous avait prevenu, vous l’avez voulu, démerdez-vous », là où les socialistes diraient il faut prevenir le risque, faisons une loi, empechons, interdisons, sanctionnons.
              C’est ce qui, si on ne réflechit pas plus loin, rend le liberalisme si terrible aux yeux des socialistes, en occultant totalement la privation de liberté que constitue toute interventionnisme visant à « protéger » les individus.

              1. Bonsaï

                En même temps si on veut faire société, il conviendra tout de même d’ériger quelques garde-fous de base, sur lesquels il devrait être possible de s’entendre.

                  1. Aristarkke

                    Tu vois, le jour où ton rêve d’ être annexé par les Helvètes se lèvera, tu vivras cela avec un surcroît de bonne humeur… 😆

                  2. Lark on the Wing

                    très trendy, « faire société »… il y a eu aussi « faire France » il y a peu….

                    1. Bonsaï

                      Ah! Lord Quiet vous qui avez des Lettres ne sauriez, même sous la menace d’une arme, vous contenter d’une telle forme d’écriture rupestre de style préhistorique : étaler ainsi 8 masques verts doit sans doute signifier une sorte de désarroi profond et primordial…

        2. theo31

          Pas de l’oie appris par l’armée rouge si je ne me trompe pas. La collusion entre rouges et bruns à existé dès les débuts de la Russie bolchevique. Louis Dupeux en avait fait son sujet de thèse publiée en 1976.

              1. Lark on the Wing

                Tintin et les Picaros ?

                dailymotion.com/video/x5u0zb_ich-hatt-einen-kameraden-j-avais-un_creation

    2. Hggins

      Le programme du parti national-socialiste est là: https://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_en_25_points
      Si l’on excepte les point raciaux ou spécifiquement liés à a période (cf le point n°2 concernant l’abrogation des traités de Versailles et de Saint-Germain), la grande majorité des autres points peut être prise en compte par les partis de gauche ou d’extrême-gauche. C’est ainsi.

  3. Aristarkke

    Et dire que les grançais pensent avoir un large choix en matière d’éventail de pensées politiques. Soces de droite à gauche… Uniformément soce…

    1. royaumont

      Il ne faut pas abuser des soces, c’est indigeste !

      Et n’oublions pas que les soces hissent la bêtise au niveau de l’art.

  4. bugbreeder

    En ce qui me concerne le programme actuel du FN est strictement le même que celui du PC des années 70.
    Ne pas oublier que les Nazis c’était l’extrême-gauche, Hitler était Marxiste, il y a tout ce qu’il faut pour le prouver dont les mémoires de certains de ses proches, disponibles dans tout pays Francophone sauf curieusement la Grance, on se demande pourquoi…

    1. Bonsaï

      Le terme « national-socialiste » ne veut pas dire marxiste.
      Eviter les amalgames et confusions de vocabulaire permet une meilleure compréhension de l’histoire.

      1. kekoresin

        L’amalgame est pourtant évident! Le but non avoué des deux se résume à asservir le peuple avec un état omnipotent dirigé par quelques élus à vie cultivant le culte de la personnalité. A ce stade, on peut dire que nos gouvernants actuels, quelque soit le logo, nous y amène avec conviction en nous tenant fermement par la main.

      2. René-Pierre Samary

        On se laisse facilement aveugler par les doctrines. Elles ne sont que le reflet de dispositions psychologiques, mises en musique par l’un ou l’autre. Le même état d’esprit inspire Marx, Lenine, Mussolini et Hitler. Cela seul compte. A mes yeux, tous ces collectivismes sont interchangeables. Tous ces totalitarismes de valent dans l’abjection. L’individu n’y est rien, seul compte le nombre.
        Et maintenant, un totalitarisme résurgent, celui des monothéismes fondamentalistes, avec le Yâvhisme et l’Islam. Pauvres de nous…

        1. theo31

          Sauf que les fascistes sont pour un socialisme refusant la lutte des classes marxiste. Ils sont pour une troisième voie imaginaire qui ne soit pas communiste ni libérale : c’est la sociale-démocratie. Mussolini concevait qu’il y ait des libertés, et le petit Autrichien a été le premier à appliquer les idées keynésiennes avec un superbe résultat : le défaut de paiement du Reich en 1939. On comprend mieux pourquoi la guerre éclata ensuite.

          1. bugbreeder

            Absolument. D’ailleurs il parait qu’Hitler avait prévu de débuter la guerre par l’invasion de la Pologne, mais vers 1944, et c’est l’effondrement économique prématuré de son socialisme qui l’aurait poussé à piller ses voisins plus tôt que prévu.
            Mais je ne parle pas d’une analyse du terme national-socialisme, je parle d’un proche d’Hitler qui a publié ses mémoires où il expliquait clairement qu’Hitler était marxiste, point barre.
            D’ailleurs Marx n’a pas écrit que « le capital », il a pondu une dizaine de bouquins dont l’un expliquait pourquoi d’après son idéologie il fallait liquider les Juifs, en tant que symbole du capitalisme. Ce bouquin devrait pouvoir être trouvé même en Grance vu l’auteur, même si aucune pub n’existe pour lui pour des raisons assez faciles à deviner.
            Et juste au cas où je suis un libertarien du Texas, donc anti big-government, donc ni Nazi ni Communiste par définition, je ne justifie pas, j’explique juste, au nom du 1er amendement.

    2. Peste et coryza

      Avant, on disait que la droite était pour la tradition, et la gauche pour la modernité.
      Donc il n’y aurait aucun parti de droite en France, juste une grande gauche avec (d’après la composition en électeurs, à la grosse louche) :
      – FN : paysans, ouvriers, jeunes actifs.
      – UMP : vieux + thune
      – PS : bobos, cadres, fonctios, immigrés
      – FG : intellos précaires, femmes

      1. carpe diem

        je pense que dans la partie FN vous oubliez : la police, les artisans-commerçants, les gens âgés peu fortunés.

        1. Lorelei

          Ben oui, il n’y a pas de femmes jeunes, pas de femmes riches, pas de femmes bobo, ni immigrées, il ne reste que le Front de gauche pour accueillir les quelques qui existent et qui lèvent le poing.

          1. Peste et coryza

            @gameover
            Meuh non, qu’allez vous imaginer ?
            http://fr.sputniknews.com/analyse/20150714/1017001968.html

            1 : déjà, j’ai précisé « à la grosse louche ».
            2 : les femmes et le FG : pour vérifier, allez vois Mélanchon et la fête de l’huma (mon ex en était dingue). Et il y a beaucoup de femmes, souvent précaires et/ou intellos d’ailleurs.

            @carpe diem
            A la grosse louche, j’ai précisé…

            Je n’ai pas pris en compte les profs : grosse catégorie de votants, pesant de moins en moins au PS du fait de la dégradation de leur catégorie professionnelle (assimilés petits fonctionnaires, SDM oblige), mais qui pèsent électoralement. Point de vue conditionnement des masses, ils restent essentiels. Certaines mauvaises langues disent que le FG a été fait pour eux.
            Et encore, de plus en plus de jeunes profs sont FN.

            Même à la grosse louche, ça montre que :
            – l’UMP est sur un créneau gagnant. Les vieux et la thune, ça vote en masse, et ce sont des catégories qui s’accroissent.
            – le PS regroupe les « winners ».
            – le PS est une machine de guerre politique. Un militant socialiste sur deux est un élu. L’autre est souvent un employé municipal.
            – le FN reste le club des perdants. Ouvriers, paysans et commerçants y vont car ils s’en prennent plein la gueule.
            – le FN n’a pas réussi de percée vers la thune.
            – le FG est le parti des précaires + petits fonctionnaires.

            1. Kazar

              J’aime bien votre « le FN reste le club des perdants ». Son électorat a notablement évolué : professions libérales, fonctionnaires, chefs d’entreprise.
              Cela dit, il y a aussi beaucoup d’ouvriers puisque le PS et le PC les ont remplacé par la défense de l’immigré.

            2. gameover

              Consternant P&C… rarement vu autant de lieux communs….
              Un électeur sur 2 du FDG est une électrice… oui et un gros sccop que tu gardes pour toi hein : un français sur 2 est une française… chut !

              1. Peste et coryza

                Va à la fête de l’huma, à un meeting de Mélanchon, et à un meeting du FN.
                Tu verras que le ratio homme/femme n’est pas le même.

                Il y a plus de femmes au FG, ce n’est pas pour rien que je m’infligeai ça.

      2. gameover

        C’est la vision du monde selon P&C.
        Si votre outil ressemble à un marteau, tous vos problèmes ressemblent à des clous.

      3. bugbreeder

        L’académicien Maurice Druon, auteur des « rois maudits », avait déjà déclaré il y a longtemps « en France il y a 2 grands partis de gauche dont l’un s’appelle la droite », donc ça fait un moment que ça c’est vu…

  5. Pere Collateur

    Bon ok et alors? On le savait déjà ca, que la seule différence entre le meluche et la marine c’était sur l’immigration.

    Evidement pour vous, ca n’est peut être rien du tout, mais pour « nous », ca veut dire beaucoup ^^

    Le genre de « beaucoup » qui fait que le poids de l’extrême gauche s’apparente à une chiure de mouche sur une piste d’aéroport, alors que celui de « l’extrême droite »… Inutile de faire un dessin…

    Contrairement aux Libéraux que vous représentez avec tant de verve, le reste de la population accorde une importance capitale à ces questions d’immigration, enfin disons, d’une certaine immigration bien précise. La mère Merkel est en train de l’apprendre en mode très très accéléré.
    Je ne sais pas ce qu’elle a essayé de faire, mais je ne pense pas qu’être celle qui a réssucité le Nazisme faisait parti de ses plan. Good Job connasse!

    1. Caton

      Ce que vous refusez de voir c’est que l’immigration n’est pas un problème. Si un ingénieur Malien débarque en France avec une idée de produit innovant, crée sa société, embauche, fait du chiffre et paye ses impôts, ça vous dérange? Pas moi. Moi ce qui me dérange, ce sont ceux qu’il « faut aider » avec mon pognon, et qui, de par leur statut de « victime », peuvent s’affranchir des règles auxquelles je suis soumis. Supprimons l’intégralité de ces « aides », rétablissons un état régalien, et vous allez voir très vite une remigration des populations qui vous dérangent.

      1. Nathalie

        @Caton. Je suis 100% d’accord avec vous, sauf que les gouvernants actuels comptent sur ce nouveau prolétariat pauvre et assisté pour rester au pouvoir… Alors, les aides supprimées ce n’est pas encore pour demain. A mon avis, ils éreinteront d’impôts le reste de la population pour continuer de soutenir cette politique.

      2. Aristarkke

        Mais si votre ingénieur malien pratique la polygamie comme là-bas, chez lui, cela me dérangera et pour des motifs religieux et pour des motifs civils… Cependant, je vous suis sur le plan économique que l’ Etat-providence est une plaie sauf pour les bénéficiaires nets peu ou pas contributeurs…

          1. Aristarkke

            Oui mais il semblerait que je n’ai pas saisi tout ce que vous vouliez transmettre. A vous lire sur ces données ratées…

            1. Caton

              Je répète alors. Moi ce qui me dérange, ce sont ceux qu’il « faut aider » avec mon pognon, et qui, de par leur statut de « victime », peuvent s’affranchir des règles auxquelles je suis soumis.
              C’est plus clair en italique?

              1. Aristarkke

                Cela, je l’avais bien compris. Ce n’est pas nouveau sous votre plume. Je vous dis que même participant directement au PIB français, s’il est polygame comme traditionnellement sous ses latitudes, il sera néanmoins à charge anormale du système avec l’épouse 2, l’épouse 3,etc avec les mômes qui vont avec puisqu’ils seront classifiés en parents isolés et les aides degringoleront comme à Gravelotte. Et je n’insiste pas sur l’aspect religieux chrétien de la prohibition de la polygamie.

                1. Caton

                  Suppression de toutes les « aides » et privatisation de la retraite et des assurances maladie et chômage, je pensais que vous connaissiez mon point de vue. Ceci étant dit, entre adultes consentants, ce qui se passe dans leur chambre à coucher m’indiffère totalement, alors la morale chrétienne, ben…

                  1. Aristarkke

                    Votre dernière réponse est plus vaste que celle initiale où vous insistiez sur le côté victime et affranchissement des règles que vous devez, vous, observer. Mais nous sommes dans les faits d’ accord sur l’ essentiel et ne divergeons que sur des points « secondaires » dans leur aspect économique.

        1. theo31

          Un type marié qui a une ou plusieurs maitresses est également polygame. Une femme mariée qui a un ou plusieurs amants est également polyandre sauf que c’est pas reconnu par une certaine religion des tas de sable ni par l’Etat d’ailleurs.

          1. Pheldge

            Traditionnellement, « un type marié qui a une ou plusieurs maitresses »ne leur fait pas à chacune plusieurs enfants, élevés avec l’aide sociale, bicauze , les-dites maîtresses sont indépendantes et travaillent ( traditionnellement ).Le problème soulevé par le papy à riz, n’est pas tant moral que financier …

      3. jga

        « Rétablissons un Etat régalien ». Moi je signe tout de suite. Mais même en admettant que tous les contribuables signent aussi: trop tard. Parce qu’on est selon Sapinou à 46% de cochons payeurs et 54% qui ne payent pas d’impôts directs. Alors sérieusement ? C’est bien les rêves de grands soirs, mais celui-ci est plus risible que ceux des collectivistes, car au moins les leurs, ils sont (ô combien malheureusement) tout à fait atteignables.

      4. René-Pierre Samary

        Très juste, Caton. Supprimez la pompe aspirante, et plus rien n’est aspiré. L’ennui, c’est que la pompe aspirante n’est pas seulement à l’usage des CDF. Certains tuyaux leur sont exclusivement dédiés, mais d’autres sont à usage général. Beaucoup de gens, aujourd’hui, ont des « plans de vie » fondés sur ces aides. Ce qui est fait est fait, on n’y peut plus rien, hélas.

    2. john

      Les allemands ont un complexe depuis la guerre. Ils savent qu’ils ont dépassé les bornes et depuis veulent donner des gage de bonnes conduites. Ca part d’un bon sentiment. Mais ça les conduit parfois à être négligeants.

      C’est ce qui es a fait accepter l’Europe sans être trop regardant. Sinon, ils n’auraient jamais accepté la PAC, par exemple. De même les institutions Européennes mal boutiquées, alors que l’Allemagne a depuis longtemps une bonne connaissance du fédéralisme qui remonte au Saint Empire.

      Je crois que sur l’immigration, en plus des considérations économiques, natalistes, dont on parle souvent, Merkel voit ça comme une « chance » de montrer à quel point l’Allemagne d’aujourd’hui n’est pas celles des années 40. Mais elle devrait faire attention à ce que ce soit bien accepté par sa population, car les choses qui sont mal vécues entraînent le rejet (je ne dis pas que c’est mal vécu, j’en sais rien, mais ça me paraît trop « venu d’en haut » et précipité pour être la représentation d’une volonté populaire).

        1. Pere Collateur

          Je côtoie pas mal d’Allemands dans mon patelin et au boulot, et ces histoires les rendent dingues. Genre envie de massacre.

          Ils m’ont raconté que du coté de Karlsruhe, les gymnases sont réquisitionnés pour les clandés et pleins à craqué, avec bagarres ultra violentes quotidiennes entre syriens et afghans, voir plus si affinité.

          Le lambda Allemand est vent debout contres les conneries à merkel. Le parti PEDIGA monte dans les intentions de vote à vitesse grand V. Et même au niveau des partis traditionnels, ca se met sur la gueule comme il faut, car on a bien compris l’étendu de la bavure… Et que c’est trop tard aussi.

          Ca promet!

          1. royaumont

            Grâce à la brillante initiative de Merkel, le parti indépendantiste bavarois est en plein boom.
            Elle va faire un triomphe.

      1. MadeInCH

        En vacances la semaine passée.
        Club de plongée en espagne, tenu par des allemands.
        En général, les sportifs et les expat sont plustôt tolérants.
        Alors un sportif expat vivant du tourisme, ça devrait être très « tolérant », non?
        .
        Ben le type, il est très vite venu sur le sujet, en dénonçant tout les avantages que ces « réfugiés » recevaient en Germanie, et les pressions diverses que cela entraînait sur la société (culturel, salaires, habitations, …)
        .
        Alors voilà. Les allemands, y sont pas pour…
        Si en plus, ça va leur gâcher l’Oktoberfest! Alors là!

  6. kekoresin

    N’oubliez pas que si on enlève le FN de la FRANCE ça donne « RACE ».

    Le serpent collectiviste se mord la queue et au milieu de ce cercle malodorant barbotent tous les autres qui n’en pensent pas moins mais hors caméra. L’Europe oui, quand ça les arrange. Combien de fois nous avons vu nos idiots se croyant investis d’une mission sacrée suite à vote par défaut, feindre une humidité oculaire face caméra pour camoufler leurs errances derrière l’UE. Même privé de lobes frontaux, les français finissent par comprendre que les Zélus nationaux ne valent pas mieux que les crétins bruxellois. Tous ces niaiseux sortent tous du même sérail adoubés par leurs pairs sans paires.

    http://p4.storage.canalblog.com/47/61/225270/33438679.jpg

  7. Marco30

    Jean François Revel avait déjà démontré en son temps, la consanguinté entre les deux extrêmes.

  8. Caton

    la seule différence entre le meluche et la marine c’était sur l’immigration

    Voilà. Pas la peine de regarder sous la queue, y’a rien.

  9. Stéphane

    Bonjour
    Qu’est-ce qui vous permet après ces dix citations de dire qu’ils sont fascistes ?
    Rien ou pas grand chose.
    Votre affirmation ressemble un peu à des déclarations stalinienne ou à du Cohn-Bendit. Mais pour ce qui est d’un véritable soulèvement populaire puissant, brutal, féroce, discipliné, fasciste quoi ! on attend encore.
    Cela fait maintenant près de cent ans que ça ne vient pas et ce n’est pas aujourd’hui dans l’avachissement festif généralisé que ça va se produire.

    1. Cerf D

      Qu’est-ce qui vous permet après ces dix citations de dire qu’ils sont fascistes ?
      La définition du fascisme (par son inventeur) Tout pour l’Etat, rien en dehors de l’Etat, rien contre l’Etat.

    2. Fifou

      @Stephane, ou avez-vous lu le lien de causalite entre les 10 citations et la qualification fasciste de MLP et Meluche?

  10. Gerldam

    Cela fait un bon moment que notre hôte, votre serviteur et bien d’autres (Jean Pierre Petit par exemple) disent que la seule chose qui sépmare MLP de Mélanchon, c’est l’immigration. Sur le plan, économique, c’est blanc bonnet et bonnet blanc. What else is new?

  11. yoananda

    Heureusement pour Hollande et Merkel l’extrême gauche et droite ne sont pas rendu compte qu’ils étaient d’accord sur presque tout. Sauf sur une seul point : un qui veut le métissage (trop de blanc ça lui fille la nausée) et l’autre l’inverse (pas assez de blanc).

    En France, c’est beau, nous avons la gauche socialiste, la droite socialiste, l’extrême droite socialiste, et même l’extrême gauche socialiste.
    Sauf erreur il n’y a que les allemands qui soient un peu (ordo)libéral.

    Mais après tout, c’est la même chose que ce qui a mené à la chute de l’empire Romain : immigration, socialisme, barbares, bureaucratie, décadence. L’histoire bégaye toujours.

    1. Hggins

      « Les individus dont la seule intention est de favoriser l’intérêt général sont amenés par la main invisible politique à promouvoir un intérêt particulier qu’ils n’avaient pas l’intention de favoriser. » Milton Friedman (cité par Copeau dans son livre « Les rentiers de la gloire »)

    2. René-Pierre Samary

      Ah ! yoananda, je vous propose d’ajouter à cette liste l’émancipation de la femme sous la Rome décadente. Qu’elle en soit le signe ou la cause (voir la séduction qu’ont représenté pour elles les nouvelles croyances venues d’Orient), on ne peut trancher, mais cette « libération » de la femme romaine au temps de la décadence est bien documentée.

      1. yoananda

        Merci, je l’ignorais ! Un parallèle de plus (ma liste provient du libre « le décline » de David Engels, qui montre un nombre effarant de processus similaires entre la chute de Rome et l’Europe, mais il n’a pas mentionné ce point sur l’émancipation féminine).

  12. Danny

    Il est vexant – pour lecteur un minimum avisé et instruit – d’avoir à constater que l’habile rhétoricien que vous êtes habituellement puisse se laisser aller à la facilité de l’anachronisme historique, cette gangrène.

    « Le NSDAP utilisa le mélange de nationalisme et d’antibolchevisme qu’attisait depuis des années la propagande des partis de droite et néo-conservateurs, pour se présenter comme le garant assuré du « réveil national », de l’avenir allemand.
    (…)
    Le mythe de la jeunesse, qui pesa sur la culture de Weimar au point de la dénaturer, fut exploité avec succès par les agitateurs nationaux-socialistes, dans la mesure où la « République des vieillards » – pour reprendre la formule en partie justifiée de Goebbles – tournait ses regards vers l’époque antérieure à Première guerre mondiale, qui ne voulait plus rien dire pour les jeunes qui n’avaient connu ni cette avant-guerre ni la guerre. »
    (…)
    le chômage des jeunes et la situation critique des jeunes diplômés des universités firent le reste pour qu’ils placent leur espoir dans la victoire des « jeunes générations », dont le NSDAP se présentait comme le porte-parole le plus virulent. »
    Hans Mommsen, L’échec de la République de Weimar. In Le national-socialisme et la société allemande. MSH Paris. 1997.

    Pour revenir au contexte contemporain et pour faire court, nous dirons que Mélanchon et MLP incarnent la République jacobine centralisatrice – travaillée par les coteries, groupes d’influence, lobbies chasseurs de prébendes – dans tout ce qu’elle a d’intrinsèquement pervers. FN et Parti de Gauche symbolisent bien ces forces du passé.

    Il faut sortir urgemment du scandale purulent et permanent constitué par cette pourriture républicaine.

    La France « bourgeoise », savante et blagueuse, individualiste et patriotique, prisonnière de son passé et si contradictoire, n’est hélas pas au rendez-vous que lui impose l’Histoire.

      1. Caton

        Exact. C’est moi qui les appelle nazis et transnazis. Pourquoi? Parce ce, paraît-il, ils trouvent cela offensant. Comme leur existence même m’offense, je leur rend la pareille.

        1. Kazar

          L’existence du FN vous offense ? Fichtre ! Je croyais que vous vomissiez tous les politiques sans exception.

          1. Caton

            L’existence de tous les socialistes m’offense, ceux du FN compris. Dans votre cas particulier, j’espère que c’est un manque d’information et non une volonté claire de réduire les autres en esclavage… mais si vous vous déclarerez esclavagiste, vous rejoindrez à mes yeux le reste des ordures.

            1. Kazar

              Ouf, n’étant pas esclavagiste, loin s’en faut, j’ai un répit. Je peux que rejoindre partiellement les intervenants qui réclament moins d’État, et plus de liberté (je suis d’accord avec vous, l’État ne doit assurer que les fonctions régaliennes, je n’ai jamais compris pourquoi il était encore dans le capital de constructeurs automobiles, par exemple).

              1. Caton

                Voilà. En ce qui vous concerne, je ne pense pas que ce soit de la malice. Soit vous n’avez pas assez d’information pour comprendre l’origine du problème, soit vous ne voyez pas qu’alléger les conséquences en aggravant la cause ne marchera pas.

                1. Scarlet Pimpernel

                  D’un autre côté, n’est-ce pas, l’esclave pollue beaucoup moins qu’un moteur Diesel…. alors, si l’on veut sauver Gaïa, peut-être que l’esclavage est une solution rétro-futuriste comme ils disent sur Radio-Bolcho….

                  Mais aussi, fini la Pub, car selon certains, elle rendrait libre…

                  1. Calvin

                    « l’esclave pollue beaucoup moins qu’un moteur Diesel »
                    Sauf que si ça se trouve, c’est le modèle informatique de l’INSEE qui est trafiqué pour cacher la pollution des esclaves…

                    1. Bonsaï

                      Non, Calvin ! Ne cèdes pas au sortilèges du méchant sorcier Follande qui nous fixe derrière ses grosses lunettes molles pour nous rendre tous fous…

                  2. theo31

                    Le moteur d’un esclave fonctionnant sans interruption pendant 70 ans environ, je doute qu’il soit moins « polluant » qu’un diesel. Mais un socialiste préfère toujours les esclaves : il peut contrôler et diriger sa vie.

              2. Gerldam

                Je doute énormément que ce que vous venez de dire, qui emporte mon adhésion, soit bien dans la programme de MLP. J’avais cru même lire le contraire: toujours plus d’état.

                1. Peste et coryza

                  Le libéralisme, pour les français, c’est ce qu’ils vivent, peu importe que c’en est pas. L’état apparait comme protecteur.

                  Afficher « libéral » en France, c’est du suicide électoral, genre massacreur de chatons mignons. Alternative libérale en sait quelque chose.

                  Le FN a failli mourir de ne pas pu fidéliser une base électorale solide. Or en passant la lessiveuse Phillipot, ils ont réussi à en créer une, à base d’ouvriers, de petits retraités, de commerçants, d’agriculteurs et de chomeurs.
                  Néanmoins, sous la couche de Phillipot, il y a encore un fond libéral… et le FN est le parti qui a le plus gros manque de cadres, au point de placer des RSAstes sur ses listes pour les municipales.
                  Cela veut dire que pour des libéraux, il y a des places à prendre au FN, et donc moyen d’influer sur la ligne du parti.

      2. Danny

        Allons bon, vous savez tout comme moi que cette définition, très restrictive au demeurant, peut tout aussi bien s’appliquer à la République française, cette imposture tyrannique permanente depuis 226 ans, à quelques intervalles près.

        Tout homme essayant d’imiter Lénine, Mussolini ou Hitler – le mysticisme matériel, le mysticisme de la gloire ou le mysticisme primitif – ferait un fiasco en France. Un dictateur n’existe que dans la mesure où il peut puiser sa force dans un « égrégore » national, chose impossible en France… critique, individualiste, roublarde, cynique, athée, agnostique, scandaleusement attachée à ses mythes républicains mortifères.

        Voilà la spécificité française, celle de ses « élites », celle de son peuple.

        Pour conclure je dirai comme Max Stirner et son « Unique »… que la liberté du peuple ne sera jamais Ma liberté.

        Il va sans dire h16 que j’aime vous lire.

        1. Peste et coryza

          Franco a bien réussi en Espagne… Et on a bien eu De Gaulle ici, avec pourtant un fond et un programme que Churchill n’appréciait guère (il préférait Gireaud).

        2. BLACK MAMBA WARRIOR

          « Il va sans dire h16 que j’aime vous lire. » , un peu de cirage pour faire passer la pilule 😈

  13. Charles

    Comme il n’y a pas de droite ni d’extrême droite en France, on ne peut pas s’étonner que tous les partis de gauche se rejoignent…

    1. Kazar

      Un de nos slogans est « ni gauche, ni droite, Front National ». Mais j’admets qu’il peut être difficile de s’abstenir de nous cataloguer, tellement cette séparation en deux camps marqe la vie politique française depuis des décennies.

  14. Kazar

    H16 pourrait-il préciser en quoi le FN est un parti extrême ? Parce que vu de l’intérieur, il n’a plus rien d’extrême, même sa position sur l’immigration et l’islam est moins extrême que celle du programme du RPR de Juppé en 1990 !!!
    D’un point de vue économique, le FN n’est pas plus interventionniste que les autres. Et MMLP se situe clairement dans le courant moins interventionniste que sa tante (comme Chauprade et de nombreux autres, mais Philippot passe plus à la télé…).
    Je ne parle même pas du quasi abandon de la question identitaire…
    Je dois admettre que ça me fait bien rire quand MLP parle de l’austérité alors que l’État n’a pas commencé à faire de réelles économies.
    Cela dit, on pourrait soutenir que l’austérité, c’est aussi toujours plus de taxes et d’impôts.
    De toute façon, pour le dire assez clairement (encor une fois, je sais), la question qui prime désormais est celle de l’immigration et de l’absence d’intégration des nouveaux arrivants, en très large majorité musulmans, donc tributaires d’une « religion » qui est avant tout un système politique destiné à régir tous les aspects de leur vie, système figé sur le VII siècle, irréformable car intangible (le Coran étant incréé, on ne peut le modifier), et incompatible avec le peu de démocratie qu’il nous reste et surtout notre mode de vie.
    Sans paix en Europe, pas de redémarrage de l’économie.

      1. Kazar

        Oui, en plus. Et pour moi, c’est lui qui incarne le danger du « tout État » car c’est un énarque, il est donc formaté pour ça.

    1. Caton

      Le XXe siècle a été marqué par une religion sans dieu se faisant passer pour une idéologie politique, le XXIe est marqué par une idéologie politique se faisant passer pour une religion. C’est exact.

      Le programme du FN c’est encore plus d’interventions de l’état dans l’économie, encore plus d' »aides » et donc encore moins de liberté. Ce n’est pas de vouloir restreindre le bénéfice de ces « aides » aux seuls détenteurs de la nationalité française qui va régler quoi que ce soit. Et ce n’est pas parce que les autres partis ont quasiment le même programme qu’il n’est pas extrêmement stupide et clairement fasciste.

      1. Kazar

        Comme l’écrit H16, les autres partis ont un programme opposé en matière de politique migratoire, qui consiste à faire venir tout le monde. Cf la grosse Cosse avec son « La France est riche, elle doit accueillir tous les migrants ».
        L’immigration est directement liée à l’économie, elle a débuté avec le besoin d’avoir de la main d’œuvre pas chère et peu syndiquée dans les années 60, et ne s’est jamais tarie depuis.

        1. Caton

          En l’occurrence, les « aides sociales » et l’impunité de la victimisation ont créé un phénomène d’appel d’air qui incite des immigrants improductifs, voire nuisibles, à s’installer en France. Essayer de soigner les symptômes c’est sympa, ça fait joli dans les discours et sur les affiches, mais si vous ne soignez pas la maladie sous-jacente, vous allez tuer le patient.

          1. Kazar

            Je ne peux qu’être d’accord avec vous sur ce point. Cela dit, si qui que ce soit s’avise de parler de suppressions des aides sociales dans ce pays, de quelque parti qu’il soit, il est battu d’avance.

              1. Bonsaï

                Toutefois, si on veut bien s’accorder un instant de lucidité et balayer momentanément toute velléité chauviniste, il faut bien reconnaître que les migrants interrogés semblent plutôt vouloir privilégier l’Allemagne et la Suède (la Grande-Bretagne se trouvant commodément hors d’atteinte de leur desiderata).

        2. gameover

          « L’immigration est directement liée à l’économie, elle a débuté avec le besoin d’avoir de la main d’œuvre pas chère et peu syndiquée dans les années 60, et ne s’est jamais tarie depuis. »

          La pluie vient du besoin des légumes d’être arrosés.

      2. Hggins

        « Le XXe siècle a été marqué par une religion sans dieu se faisant passer pour une idéologie politique, le XXIe est marqué par une idéologie politique se faisant passer pour une religion. »

        Très belle formulation. J’apprécie.

        1. Caton

          Je n’en suis pas l’auteur, hélas, tout juste le traducteur. L’auteur original est Victor David Hanson.

    2. Calvin

      @Kazar
      Ah ben si maintenant les gens du FN ne se considèrent plus d’extrême droite, ils sont quoi ?
      De droite comme un UDI ou un LR ?
      De gauche comme un PS ou un FDG ?
      Écolo comme une CoSSe ?
      Je sais que MLP martèle que le FN n’est plus d’extrême droite, mais si c’est pour être centriste…
      Ah oui, reste la dialectique « droite nationaliste identitaire », soit grosso-modo… de l’extrême droite…

    3. theo31

      « le FN n’est pas plus interventionniste que les autres »

      Baisser quelques impôts par démagogie (le faire reste de la démagogie parce que le communisme faudra quand même le financer hein !) sans remettre en cause le communisme ne fait pas du FN un parti libéral. Les citoyens soviétiques ne payaient que 13 % d’impôts sur le revenu et l’enfer fiscal était réservé aux entreprises, ce que propose justement MLP.

      Ce n’est pas une histoire de droite et de gauche, c’est une histoire d’être pour la liberté ou pour l’esclavage. Le socialiste défend TOUJOURS l’esclavage (pour les autres, pas pour lui).

  15. Nathalie

    On ne sait plus pour qui ou quoi voter… Ne pas voter consiste (pour moi) à perdre tout espoir. Même le bulletin des moutontribuables représente un constat de désespérance… En être réduite à insulter les élus de la République, je me dis que je suis tombée bien bas dans le respect de la République que j’avais apprise à chérir en primaire… Mais ça c’était avant.

    1. Nocte

      Respecter la République ? Il n’y a rien à respecter dès lors que toute forme de considération de l’individu a disparu au sein de cette machine infernale.

      Les élus se foutent que vous les insultiez, ils arrivent même à se considérer légitimes avec seulement 30% de voix : ils ne méritent ni respect, ni considération, mais une fin bien atroce.

      1. Peste et coryza

        Qui pour la leur infliger ?
        Ils n’ont rien à craindre de nous, il n’y a aucune concurrence sérieuse à leur pouvoir, alors pourquoi se généraient-ils ?
        La seule solution est d’asphyxier la bête, mais tout le monde a besoin de thune pour avoir un toit, manger, et fonder un foyer…

      2. Scarlet Pimpernel

        Ce matin, sur ma route, il y avait un radar mobile… le pauvre contribuable est décidément livré au pourchas de tout ce qui porte livrée étatique.

        Entre les interdictions– chaque jour plus nombreuses, et d’une variété qui fait honneur à l’imagination de nos gouvernants, comme des assoces lucratives sans but mais qui les aiguillonnent – et les prescriptions obligatoires (on vient d’inventer d’obliger les cyclistes mineurs à porter un casque, et les motards des gants), on entre, après la Dictature Molle, dans une authentique Charia laïque, les Valeurs Républicaines et les Idéaux Démocratiques n’ayant plus cours, sinon comme hochets falsifiés pour naïfs….

        Tout cela naturellement, pour notre bien, y compris dans notre vie au plus basique : la limitation de vitesse à 80, actuellement « testée »… les «cinq fruits et légumes par jour »…les cigarettes en paquets anonymes… le « Sortez couverts », le « Vivre Ensemble » imposé… Leurs conneries trouveront-elles jamais de limite ?

        Et j’entends que l’on projette une taxe européenne pour faire face à la « crise migratoire » ? quand, en Allemagne, dans les actuels centres Hot Spots les « réfugiés musulmans » font régner la loi islamique, au préjudice des véritables réfugiés chrétiens de Syrie ? finalement, n’est-ce pas, ABB n’était pas tellement dans l’erreur… Alexandre Benoit Bérurier, bien sûr… mon côté San Antonio….

        1. Aristarkke

          A propos du casque des jeunes cyclistes, si tu le regardes bien, il ne protège que le sommet de la tête mais très peu les côtés. Quand tu te ramasses en vélo, tu as nettement plus de chances de te recevoir sur le côté du crâne que sur le dessus bien centré. C’était le gros reproche qui était fait au casque « bol » des années 50 et 60…
          La jugulaire est aussi très « légère ».
          Mais bon, du moment qu’il se casse la figure correctement équipé aux yeux de la Loi, faudra pas qu’il vienne se plaindre, le cycliste volant…
          Quant aux gants des motards, j’en mets depuis toujours car hormis les jours d’été bien chauds, le vent relatif de l’avancement a vite fait de te convaincre de leur utilité. La poignée des gaz a également moins tendance à glisser. ET en zone gravillonée, ce n’est pas mal non plus

          1. Pheldge

            Non, mais je rêve ! motard, toi ? y’a une compagnie suicidaire qu’a accepté de t’assurer ? 🙂
            Demain on va peut-être apprendre que tu fais du saut à l’élastique ( non, pas d’allusion graveleuse ici ) et que le HB fait du base-jump …

    2. JeannotLapin

      L’abstention devient le premier parti français. Je n’arrive pas à déterminer si je dois m’en réjouir ou m’en désespérer.

      Faut-il y voir une prise de conscience des français qui ne croient plus aux partis et à l’état ou faut-il y voir un abêtissement des populations qui ne font plus que subir l’impôt sans le remettre en cause et cherchent juste à survivre dans ce système sans le remettre en cause ?

      J’ai l’impression de vivre dans une sorte de malaise permanent depuis plusieurs années et de ne pas savoir quand on va enfin en voir la fin.

      Autre question à laquelle je n’arrive pas à répondre non plus : faut-il voter FN en 2017 pour leur permettre d’arriver au pouvoir, d’y montrer qu’ils sont finalement comme les autres et ne changeront rien (ou pas grand chose) et accélérer la chute du pays ? Parce que bon, ils parlent de l’immigration et de l’islam mais quid des 2000 milliard de dette ?

    3. Hggins

      « … lecture du livre de Copeau, Les rentiers de la gloire, qui, d’après son expérience directe, nous propose une anthropologie sombre et désabusée des élus assortie d’une galerie de cinq portraits, tous plus têtes à claques les uns que les autres. Lecture synthétique (excellent point) et passionnante, que je recommande, autant le dire tout de suite, à tous ceux qui s’interrogent sur la seule question qui vaille en politique, celle de la place de l’État. » http://www.contrepoints.org/2015/10/12/225060-y-a-t-il-des-elus-preoccupes-par-linteret-general

    4. Beldchamps

      Cette fichue démocratie représentative leur donne tous les droits. Elle repose sur l’arnaque du suffrage universel, des gens même très instruits (mais pas cultivés …) confondent résultat du scrutin et % de Français qui soutiennent la personne élue. Voilà pourquoi on se retrouve avec un Présigland qui n’a le soutien de quasiment personne mais que tout le monde trouve légitime ! Les partis ne représentent qu’eux-mêmes, voire ce sont des entreprises commerciales. Vu le % de personnes aidées, le marketing clientéliste ira vers toujours plus d’Etat. Perso je vote encore, blanc bien sûr, parce que personne ne représente mes idées et il est hors de question de cautionner ces guignols, et puis je n’aime pas les défauts de la démocrassie mais je n’ai pas de meilleure idée pour les pallier, à part fuir la France, bien entendu.

      1. Fastnet

        Tout ça c’est bien gentil mais il faut prendre position :
        Ne pas voter c’est accepter le résultat, le caleçon sur les chevilles et espérer que « ça fera pas trop mal » !
        Voter c’est pouvoir dire « je ne suis pas d’accord », ou bien « je me suis gourer ! » (Cf voter Bayrou en 2007)

        1. Black Mamba

          « Je ne suis pas d’accord «  : je l’exprime justement en n’y allant pas voter … Et avant de baisser le froc au préalable il se gaver de fayot , histoire d’embaumer l’atmosphère. 😈

          1. Fastnet

            Bien sûr que voter est une responsabilité !
            – Il faut voter pour « le moins pire » !
            – Mais la limite en démocratie est que le peuple vote sur des promesses et une voix pour chaque un.
            – Les sujets de la semaine sur la baisse de connaissances de la masse montre bien l’ampleur du problème !
            – Plus de connaissance de l’histoire et les promesses arithmétiquement impossibles à tenir.
            – Et donc la voix d’un professeur d’université à autant de valeur que celle d’un illettré ! C’est le principe démocratique.
            – Et bien sûr aucun politicien ne mettra en place un système de contrôle/ sanction pour les promesses non réalisées ! Pas fou !
            « On ne se fait élire que sur des promesses ! »

              1. Fastnet

                Pas du genre à me plaindre !
                Mais je revendique le droit de dire que je ne suis pas d’accord même si je respecte le résultat.

            1. Beldchamps

              Justement, hors de question de voter pour le moins pire, c’est lui donner de la légitimité. Je ne cautionne pas la politique intérieure, encore moins la politique étrangère, je n’ai pas signé pour les guerres du Sarkollande et je me sens soulagée d’avoir accompli mon devoir de citoyenne en sortant du bureau de vote.
              Bizarre mais pas étonnant que vous placiez les profs d’université en haut de l’échelle : ce sont en général les plus impliqués dans le système.

        2. Beldchamps

          Oui, j’ai pris position : je vote en disant « Je respecte malgré tout la démocrassie, pas d’accord sur les choix proposés, hors de question d’opter pour la solution la moins pire entre les bulletins ». Et bien sûr que je dois accepter que le choléra gagne, puisque c’est devant la peste et réciproquement.

  16. JeannotLapin

    Puisque l’on parle des extrêmes, je suis tombé via site de l’UFA sur un article assez fouillé sur le danger de vouloir interdire aux citoyens de détenir des armes et de se défendre soi-même : http://www.lerougeetlenoir.org/opinions/les-controverses/faut-il-reglementer-les-armes-a-feu

    Indépendamment des arguments catholiques, l’argumentation est pas mal et la comparaison entre la constitution américaine et l’esprit des constituants de 1789 est un argument qui ferrait probablement s’étrangler Mélenchon.

    Que pense le FN sur le port d’arme et la liberté d’en détenir d’ailleurs ?

  17. Taisson

    @Scarlet Pimpernel 12 octobre 2015, 14 h 01 min

    Tout à fait d’accord, votre commentaire de bon sens me fait dire qu’en fait, le fascisme, tant reproché à MLP, est certes encore un peu mou, mais est déjà bien là, maintenant !!
    Et c’est avec une certaine tristesse, moi qui suis un fidèle de ce blog, que je lis aujourd’hui les commentaires … Les « Barons » habituels font étalage de leur érudition pour démontrer que MLP est fasciste ! Admettons, mais un peu de modestie ne leur ferait pas de mal non plus : De nombreux Français, pas forcément stupides, se disent que le FN n’est pas vraiment pire que l’ignominie actuelle ! Ils pourraient aussi se poser la question du pourcentage de l’opinion publique se disant aujourd’hui de tendance « libérale » ?? En gros, à peu près autant que EELV !!
    La condescendance vis-à-vis de ceux qui pensent que MLP n’est peut être pas pire que les crétins actuellement aux manettes, est un peu fatigante, autant que les positions immigrationnistes, parfaitement théoriques, et pas du tout en phase avec le type d’immigration actuellement subie ! L’exemple de l’ingénieur Malien, à peu près aussi probable que l’invasion de girafes dans la Beauce, étant le plus savoureux !!
    Nous avons à faire à une immigration armée moralement d’une doctrine rigide, non modifiable, qui est un mode d’emploi de conquête, rendant impossible toute assimilation, même celle de leurs enfants futurs, et qui exige l’adaptation et/ou la soumission des autres à leur dogme.
    MLP est la seule à prétendre lutter contre cette immigration …Malheureusement, il faudrait une force qu’elle n’a pas pour y arriver. Mais du point de vue de beaucoup, rien ne peut arriver de pire en essayant !!

    1. Caton

      Je connais personnellement un docteur en physique nucléaire camerounais, travaillant au centre de recherche de Cadarache au titre de la coopération. Voulez-vous réévaluer votre estimation de la probabilité d’une invasion de girafes en Beauce?

      Lutter contre l’immigration nuisible de manière efficace, c’est arrêter l’appel d’air des aides. Ce que propose le FN c’est de gagner un peu de temps sur ce front, tout en augmentant l’appel d’air. Cette stratégie est vouée à l’échec. Comme toutes les stratégies socialistes d’ailleurs.

      1. Peste et coryza

        C’est trop tard. Réduit les aides en France, et tu as la chienlit de partout. Combien de personnes en dépendent, et qui ne seront pas festives si on leur coup les vivres ?

      2. Scarlet Pimpernel

        De fait, de fait…. l’invasion de girafes a déjà eu lieu, mais c’était sous Louis-Philippe 1er… toutes les dames en étaient coiffées… pour ce qui est d’ITER, et de la coopération, je commence à comprendre peut-être pourquoi cela marche aussi bien ?

      3. Taisson

        Caton – 12 octobre 2015, 15 h 34 min
        Tout à fait d’accord avec vous sur les causes de l’appel d’air.
        Je pense que nous sommes nombreux, à savoir que la suppressions des aides diverses limiterait immédiatement l’invasion.
        MLP dit vouloir les réserver aux Français, et aux émigrés choisis .C’est très insuffisant, mais c’est un bon début ! De plus, personne ne peut parler de les supprimer en totalité !
        Personne, même chez les » fascistes », ne parle d’empêcher la coopération. Et moi aussi j’ai côtoyé des émigrés utiles et parfaitement vivables…Mais le pourcentage sur ces 10 ou 20 dernières années doit se rapprocher en effet de celui des girafes en Beauce !! Mais, je reconnais manquer de chiffres, même pour les girafes.

      4. Kazar

        Un exemple ne démontre rien, cela est du même tonneau que lorsqu’on se moque d’une Morano qui dit qu’elle a un ami noir. Et alors ? Il suffit de lire des sources diversifiées sur internet pour voir qu’il y a largement plus de bac -2 que de docteurs en physique nucléaire. Il y a d’ailleurs fort à parier que votre ami ait été formé en France, et le Cameroun est un pays francophone, ce qui n’est pas le cas de la Syrie, de la Libye, de l’Érythrée, etc, etc.

        1. Caton

          Ces cas sont rares parce que l’essentiel de cette immigration ce sont plutôt des bac -12. Il se trouve que l’immigration de personnes respectueuses de la loi et des autres, travailleurs et compétents, ne me dérange pas, quelle que soit leur ethnie ou religion. C’est les délinquants et les profiteurs qui m’insupportent. Et leur présence est due aux décisions dogmatiques et débiles des ordures qui prétendent gouverner.

          1. Kazar

            On en revient toujours au même point : l’État n’assume plus une ds rares fonctions régaliennes, la sécurité de ses citoyens ‘on pourrait dire l’ordre).

  18. Phil aus Berlin

    Obtenir 10 sur 10 au jeu de la petite devinette, ce n’est pas si compliqué vu d’Allemagne.

  19. Buck Danny

    MLP, conseillée par Philippot ancien chevènementiste sorti de l’ENA et Mélenchon, bourgeois franc-maçon, seraient donc des fascistes.

    Décidément y a pas qu’en politique que le niveau baisse.

  20. Pheldge

    Hache, quand vous revenez à la définition du fascisme, nous sommes tous d’accord. Le problème me semble-t-il est que plus personne ne se souvient de cette définition ! Le fasciste est tout à la fois, un partisan de l’autorité, un pro-armée , pro-guerre, un conservateur intolérant, un salaud d’antisémite et de raciste …
    Le fasciste, c’est l’incarnation du mal absolu, c’est tout ce que vous voulez détester , pour beaucoup de gens, et surtout les jeunes qui sont manipulables.
    De même le terme « extrême droite » est une condamnation sans appel équivalente.
    A partir de là les gens ne regardent plus le programme économique. Et ne ênsent pas à faire de comparaison avec le FG le PC. D’ailleurs, quand Flamby avait dit que le FN c’était le PCF des années 70 , et que Pierre Laurent le secrétaire du parti avait demandé des excuses, ça n’avait ému quasiment personne !

    Mitterrand et la gauche ont réussi à supprimer tout débat d’idée sur de nombreuses questions en s’en servant comme anathème.

      1. MadeInCH

        Pas vraiment.
        Pour communiquer, il faut une langue commune.
        Si la langue commune, ou bien celle utilisée par la majorité, à changé alors il faut adapter le language et les mots en utilisant le sens nouvellement donné.
        .
        Même les languages ne sont pas immuables. (alors que c’est ce qui devrait changer le moins, pour permettre la conservation des idées)
        .

        1. Kazar

          L’Arabe est quasiment immuable, c’est une des raison pour lesquelles l’islam est resté figé au VII siècle.

      2. Pheldge

        Ah oui, c’est vrai, j’oubliais que vous rédigez les articles de ce blog dans un but purement thérapeutique, et que vous soyez lu vous importe peu, et compris encore moins ! Sérieux , Hache ? sans déc … 🙂

    1. Bonsaï

      Très juste !
      Au Moyen-Age quand on évoquait le Diable, les braves gens se signaient en tremblant et fixaient le sol, muets de terreur… Faciles à manipuler et dociles comme des enfants. Rien n’a donc changé, sinon le décor…

  21. MadeInCH

    .
    Perso, je vois le Pays, la Nation, comme une famille.
    On n’est pas d’accord.
    On se dispute.
    On s’entretue, parfois,
    On s’entraide.
    Les parents aident les plus faibles.
    Certains frères ou certaines soeurs son jaloux/ses des avantages donnés à celui qui est aidé, ce qui en revient à « on se dispute ».
    Mais c’est dans la famille. ça reste entre nous
    .
    Dans ce sens là, l’Etat, la Citoyenneté n’est pas juste un truc bureaucratique.
    .
    Si il est acceptable, voir « normal » d’aider un membre de sa famille, alors c’est normal de ne pas aider un « autre » si un membre de la famille est dans le besoin.
    Si mon frère fait des bêtises, alors ils se fait casser la gueule, ou enguirlander, mais sa chambre est encore là. L’invité qui fout le bordel, il est mis à la porte.
    .
    Dans ce sens, je comprends très bien que il y aie des aides pour les « natif », les « citoyens », et pas pour les autres. Il me semble normal qu’un délinquant étranger soit viré, alors qu’un bandit « du pays » ne soit pas expulsé mais emprisonné (ou plus…) mais dans le pays.
    Eventuellement qu’il y aie une sécurité sociale mais seulement pour les citoyens.
    (Pourtant, je suis contre le principe d’une SS à la française)
    .
    Pour finir, je pense que la justice n’existe pas. Seule la protection, la sécurité exister.
    Machin est un cest un malade fou et pas conscient de ses actes. Ah bon? Mais il représente un danger, non? Alors mise en oeuvre des mesures de protection nécessaire de la population, à moinde coût!
    C’est pas juste de virer un étranger qui a commit une « faute » alors qu’un national n’est pas viré pour la même faute? Ben, non, c’est pas juste. C’est comme ça. Comme pour la mouche dans une toile d’arraignée, qui n’a pas commis de faute, c’est pas juste. Le monde n’est pas juste.
    Mon frère/[ami proche] avant mon cousin, mon cousin avant mon voisin, on voisin avant le « étranger », celui qui me ressemble (physiquement et/ou moralement) avant l’autre.
    Il y a évidemment des exceptions. Je me sens plus proche de certains amis que d’un certain frère…
    .
    Pas de droit du sol.
    Celui qui veut faire partie de la famille, y doit accepter pour lui les valeur, l’Histoire de la famille, et les ancêtres commes les siens. Tout comme pour une adoption.
    .
    Dans un cas extrème, il y a la peine de mort, ou l’expulsion.
    .
    Perso, je suis national-libéral. C’est à dire libéral, à fond, mais dans les limites du pays, avec frontières bien contrôlées.
    .
    Et je suis patriote avant d’être nationaliste.
    Si des socialo-natio sont au pouvoir, alors on se frittera entre nous, mais au moins sans intervention du mouloud/Kevin/Adolf/Feng/Kengo d’à côté.
    .
    Donc, je voterais d’abord pour ceux qui sont natio, et ensuite pour celui qui est libéral.
    .
    (Je sens que je vais me faire dégommer ici. Pas grave.)
    .

    1. Ben déjà pour commencer, il faudrait perdre l’habitude de mettre des points à chaque nouveau paragraphe…

      1. Calvin

        C’est pour aérer les paragraphes !
        Il y en a trop.
        D’autant qu’il aurait pu largement synthétiser…

    2. MadeInCH

      Oops…
      « Et je suis patriote avant d’être nationaliste. »
      Je voulais écrite:
      « Je suis patriote/nationaliste avant d’être libéral ».
      (Et j’ai pas mis de points, pour bien marquer les paragraphes, cette fois!)

      1. JJB

        C’est vrai que ce blog devient plus parfumé à la bratwurst et au gruyère qu’à la morteaux et au reblochon.

        Urgence de relire « La Suisse lave plus blanc » ou « Une Suisse au-dessus de tout soupçon » de ce bon Mr Ziegler très apprécié par les helvètes bien-pensants.

    1. Calvin

      C’est juste qu’ils viennent s’assurer que les 300 millions d’euros que doit la France à la Suisse seront bien remboursés !

        1. JJB

          Voyez comme il est simple d’opposer les peuples pour une simple affaire de pâte pressée qui oserait transgresser une frontière.

          Mais l’helvète est prévoyant et a déjà organisé militairement un cordon sanitaire entre les belligérants. (cf manoeuvres suisses de 2013 simulant une attaque française depuis Lons le Saunier et Pontarlier).

          On peut aussi les comprendre, dans la catégorie fromage avarié à pâte très molle on a du hollande dont on aimerait assez se débarrasser.

            1. JJB

              Doit-on ajouter à sa « misère » ?
              Et aux nôtres. Le recrutement des garde-frontières en Helvétie est le nouveau débouché, quant à moi j’aurais du garder ma location de mayen au-dessus des Haudères et vais devoir ressortir la tarte de Chasseur Alpin.
              ——————————————–
              (Info à vérifier)

              « Un rapport confidentiel du gouvernement allemand a été divulgué dans le journal « Bild », dans lequel il est admis que le nombre réel d’envahisseurs non blancs, qui vont pénétrer dans le pays cette année, sera de près de 8 000 000 ! Pendant que le chef de la police allemande alerte le gouvernement, la violence des migrants est déjà une réalité quotidienne «hors de contrôle ».

              Ce rapport prouve que le gouvernement Merkel a délibérément menti au public sur l’étendue de l’invasion des migrants, et de son évaluation à 800 000 d’ici la fin de l’année.

              Le rapport indique également que les autorités ont déjà estimé l’arrivée de 920 000 migrants, dans les trois derniers mois de cette année seulement, ce qui va conduire à un total encore plus élevé.

              Le rapport indique que chaque «demandeur d’asile» aura le droit de demander asile pour sa famille. Le rapport précise que cela pourrait signifier « 7,36 millions de membres des familles concernées par le regroupement familial « .

              Même ce calcul est minimisé, basé sur une moyenne de quatre membres de famille par demandeur d’asile. Les familles du Moyen-Orient sont beaucoup plus grandes, entre cinq et dix membres.

              Cela signifie que l’invitation de Merkel faite au Tiers Monde, pourrait se traduire par une hausse de la population non blanche de dizaines de millions.

              Pendant ce temps, la violence dans les camps de réfugiés allemands est d’ores et déjà une réalité quotidienne, elle devient « hors de contrôle », à prévenu le président de l’Union fédérale de la police, Rainer Wendt. »

  22. floriska

    je n’aime pas marine Lepen mais en tout cas, je me suis bien marrée lorsque j’ai vu la tête de Mollande. Merkel a même esquissé un demi sourire lorsqu’elle l’a traité de sous chancelier.
    Quand je pense qu’hollande et sa bande sont entrain de lui ouvrir la porte au pouvoir ou en tout cas de lui faire jouer un rôle majeur dans la politique française. J’attends qu’ils se prennent le boomerang en pleine g….le.

  23. DoS

    L’humain part en couille. Que voulez vous faire ma bonne dame ?
    Notez bien, greffier, c’est historique.
    Entre nous, le choix des votes ne laisse plus trop de place au hasard.
    Vous allez au burger du coin pour demander une pizza ? Bah, non.
    Et que dire si il n’y a que des bouffeurs de burger qui veulent d’un coup manger des pizzas au kebab du coin.
    Bon, j’amalgame la bouffe. Desolė.

    1. tazzwd

      Ils osent….
      « Les migrants peuvent quitter leur pays pour plusieurs raisons :
      A cause du climat
      Avec le réchauffement climatique, il y a de plus en plus de catastrophes naturelles (cyclones, inondations…), qui poussent les gens à s’enfuir de leur pays.  »
      Il fallait bien qu’ils la placent celle là ! Le rédacteur gagne un autocollant #COP21 ?

  24. René-Pierre Samary

    MLP n’est pas « pire », elle est juste incohérente. On peut qualifier JMLP « d’anar de droite » sans se tromper, dans le sens où ces anars étaient avant tout de joyeux drilles, qui vomissaient les gauchistes et notamment les « anars de gauche ».
    On oublie toujours que JMLP a été le seul à préconiser un plafonnement (à 35% je crois) du ratio prélèvements obligatoires/PIB, ce qui en faisait un authentique libéral (campagne présidentielle 87 ? 95 ?)… mais ses propositions étaient noyées sous les invectives des antifascistes de service…
    Le « racisme » de JMLP, comme son antisémitisme… je ne prétends pas lire dans les pensées, mais jugeant sur les actes et les dits, il s’agit pour l’essentiel d’une campagne de propagande qui a bien fonctionné, et qui fonctionne encore, avec la participation de cette sotte qu’est MLP, dont le court terme peut être gagnant, et qui a tout faux sur le long terme.

    1. « On peut qualifier JMLP « d’anar de droite » »
      Oui, c’est un bon condensé.

      Quant au racisme, je crois surtout que JMLP a toujours été un gros troll et qu’il en a joué à fond pour gagner en notoriété.

  25. Pheldge

    Sur le PCF , un rappel pas inutile : valeursactuelles.com/lencombrant-heritage-de-la-gauche-56280
    Oui je sais c’est « un journal de droite » … les bien-pensants s’abstiendront ! 😉

  26. Aristarkke

    HS. J’ai comme l’impression, à lire les articles parus à cette occasion, que le dernier nobelisé en économie, Angus Deaton, ne soit pas vraiment un parangon du libéralisme échevelé. Le nombre de parallèles faits avec Picketty, les conclusions tirées de son constat qu’un revenu annuel de 75.000 $ suffirait amplement au bonheur d’ une famille (pour faire court) et les actions à mener ensuite pour arriver à cet optimum, ne vont guère dans ce sens…

    1. Kazar

      Le Nobel aussi est en baisse : le mec arrive à mesurer le bonheur par rapport au revenu annuel ??!!
      Ça pue le communisme à plein nez, genre on va vous interdire de gagner plus, et redistribuer pour faire le bonheur de ceux qui gagnent moins.
      Mélenchon a du avoir une érection enlisant ça.

      1. Beldchamps

        HS 2 . Demandez un peu aux Tunisiens de votre entourage ce qu’ils pensent des 4 prix Nobel de la paix … Il y a même un syndicat qui a détruit son business !

      2. Aristarkke

        La tête que vont faire les députés d’apprendre qu’ils sont deux fois heureux, modèles approuvés…

Les commentaires sont fermés.