Jungle de Calais : l’éclatante faillite de l’État

Chaque jour qui passe, l’État fait rimer migrant avec encombrant. C’est probablement pour ça que son gouvernement a décidé, après avoir mûrement réfléchi aux implications politiques et financières de la décision subtile qu’il allait poser, de ne pas avoir d’idées claires et d’improviser les actions les plus consternantes pour occuper la galerie.

C’est ainsi qu’on apprend que des petits paquets de migrants échoués dans la jungle de Calais sont transférés dans d’autres villes de France par avion, loué à grand frais par la République à une compagnie privée.

Pour situer le contexte, rappelons que cette jungle désigne depuis maintenant une dizaine d’années (eh oui, l’État sait procrastiner) les camps de migrants et de réfugiés installés à partir du début des années 2000 à Calais et Sangatte, aux abords de l’entrée française du tunnel sous la Manche et de la zone portuaire de Calais, et même si ce n’est pas à proprement parler une curiosité touristique calaisienne, elle a quand même son entrée Wikipédia.

Et comme actuellement, cette jungle a la fâcheuse tendance à se remplir, les autorités compétentes (en l’occurrence, il s’agit de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, ce qui à côté d’ « autorités compétentes » fait franchement bizarre) ont choisi d’aider les flux migratoires à grand coup de kérosène : le contribuable, brave bête malléable aux poches très profondes, paye donc pour que trois vols par semaine emportent quelques poignées d’immigrés dans un autre centre de rétention de l’Hexagone.

C’est bien évidemment fort coûteux, sans pour autant que cela ne défrise franchement le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, Bruno Le Roux, qui — rassurez-vous — ne paye pas du tout de ses deniers pour ce genre de petites facéties (tout comme il ne s’est pas non plus porté volontaire pour aider financièrement la SNCF qui propose pourtant aux clandestins de voyager gratuitement sur ses lignes).

on appelle cela du foutage de gueule

En bref, à la question fort épineuse que l’État et nos pénibles gouvernants se posent de savoir quoi faire de tous ces migrants qui s’amassent par paquets collants sur des points de passage, il a donc été répondu qu’on se devait d’expédier une proportion ridicule d’entre eux aux quatre vents, à un coût exorbitant, en se foutant ouvertement de la bobine du contribuable qui, pendant ce temps, peine à payer son troisième tiers provisionnel et une taxe d’habitation devenue mafieuse.

Or, parallèlement à ces déplacements et à la non-réponse à une question mal posée, il s’en passe des choses, dans cette jungle de Calais ! À tel point que, plutôt qu’éparpiller ainsi les encombrants sans-dents, l’État et les autorités auraient en réalité fort intérêt à observer ce qui s’y passe, et, pourquoi pas, en tirer quelques leçons dignes d’intérêt.

De façon complètement fortuite, une petite troupe de journalistes de France Télévision s’est chargée de la partie « observation ». Décidant d’aller voir comment vivaient ces migrants, une équipe de France 2 s’est rendue sur place et, caméra à l’épaule, a découvert un monde qu’elle ne soupçonnait pas.

Comme le reportage est disponible en ligne, je l’inclus ci-dessous :

Les journalistes ont bien du mal à cacher leur stupéfaction devant ce qu’ils découvrent : s’attendant probablement à des masses gluantes de gens perdus, la main tendue et le regard éploré, ils décrivent — effarés — un véritable village de près de 6000 âmes, avec toutes ses caractéristiques :

« Ce n’est plus un campement de fortune, mais un village, avec une vie de village qui s’organise ! »

Des magasins, des restaurants, une église, une école avec des cours de français, un coiffeur, des artisans, une boulangerie tenue par des Afghans, décidément, voilà qui dépasse l’entendement, d’autant que, « en quelques mois, une trentaine de commerces ont ouvert ». Interrogé, l’épicier avoue ainsi gagner péniblement une vie au milieu du camp, entre 10 et 15 euros tous les jours tout de même. Au gros micro mou du journaliste, il se permet même d’expliquer sa méthode d’un petit « j’ai juste décidé d’ouvrir un commerce ici ».

Le reste du reportage est à l’avenant, mais laisse s’agiter dans celui qui le regarde un paquet de sentiments contradictoires.

Comment le Français moyen peut-il encore, à la vue de ce reportage, croire en la puissance de l’État, qui montre ici qu’il n’est pas maître partout ? Comment comprendre la mansuétude de l’État à laisser perdurer une telle situation sans évoquer immédiatement incompétence, incurie, lâcheté ou pure désorganisation ? Comment ne pas voir non plus que, malgré des conditions très défavorables, les relations commerciales entre ces groupements humains ont largement pris le dessus au point de créer une véritable économie ?

government protecting and serving the shit out of youDifficile aussi de ne pas noter le véritable camouflet que représentent ces petits artisans, ces petits commerçants qui commercent librement et s’en sortent, sans guère subir les assauts de l’État, alors qu’à quelques kilomètres de là, partout ailleurs en France, l’occupant intérieur tabasse l’entrepreneur, lui fait subir contrôles fiscaux, sociaux ou sanitaires à n’en plus finir, le jette sur la paille à coup de charges monstrueuses, ou poursuit le moindre artisan, le moindre boutiquier qui aurait eu l’impudence de « juste décider d’ouvrir un commerce ici ».

Difficile de ne pas comparer cette économie de subsistance, basée sur les subventions volontaires de Français du cru, d’associations diverses et variées, avec l’autre économie, officielle, basée sur les subventions obligatoires celles-là de ces mêmes Français : comment ne pas goûter toute l’ironie de ces centaines « d’emplois » créés ex nihilo dans une région sinistrée, emplois qui seraient impossibles dans les conditions normales de température sociale et de pression du Code du travail ? Comment n’y pas voir la preuve éclatante que le commerce entre adultes consentants n’a besoin que de ça, d’adultes consentants bien avant l’État et ses cohortes encombrantes de parasites malfaisants, d’inspecteurs de travaux finis, de commissaires de la norme et d’huissiers de la charge sociale ?

Bien évidemment, le tableau peint par les journalistes ébahis de France Téloche est bien trop rose : on imagine sans mal des quantités de problèmes comme les vols, des agressions et pire encore, qui ne sont absolument pas mentionnés. Les conditions sanitaires sont pire que rudimentaires, et l’avenir de ces individus, agglomérés dans ce genre de terrains vagues, est particulièrement peu réjouissant.

Il n’en reste pas moins que cette jungle anarchique démontre autant la faiblesse de l’État que la force de la catallaxie, cet ordre spontané produit par le marché, et que l’État s’emploie, partout ailleurs en France, à saboter par une intervention systématique, brouillonne et contre-productive. Avec cet exemple, les Français, plutôt que hurler devant ces commerces sans patentes, qui ne paient pas de taxes, qui ne sont pas enregistrés mais qui emploient des douzaines de personnes, devraient plutôt réclamer qu’enfin l’État et ses myriades d’administrations boursoufflées laissent les individus s’organiser entre eux sur tout le reste du territoire, pour revenir définitivement à ses vraies fonctions régaliennes, dont la sécurité des biens et des personnes fit jadis partie.

Pour le coup, plutôt qu’expédier à grands frais les migrants aux quatre coins de l’hexagone, tirons de leurs pratiques ce qui pourrait enfin sortir le pays du gouffre de règlementations abrutissantes dans lequel il s’est vautré avec délices pour s’y enfoncer mollement. Profitons-en aussi pour voir toute l’impuissance réelle de l’État que nous payons pourtant à grand frais, et tirons-en l’évidente conclusion :

Cet État est foutu.

Government Demotivator

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires201

      1. Aristarkke

        C’était une boutade à propos de la première partie de l’ article où vous relatez l’ enrichissement aérien privé par le fait des incohérences de l’ Etat face aux propos du regrettable cador Moscopasvinci…

    1. Pat

      Le plus extraordinaire, c’est la question du journaliste au petit épicier qui gagne 15 euros par jour : « Et vous n’avez pas l’impression de faire des profits sur le dos des autres migrants ? ». Marxisme, quand tu nous tiens !

          1. channy

            Ah bon? la deuxième question c est de savoir de quel endroit vient la nourriture..du magasin ou de la poubelle du magasin..
            le contenu des poubelles des magasins est trié, puis revendu..chez nous cela cela passe à 30 mètres du magasin(l’esprit d entreprise je présume.;car le cout d achat marchandises est de zéro)
            Et comme nous rentrons dans l’hiver..TOUTES les palettes (bleues,rouges,verte etc) sont ramassées pour servir de bois de chauffage
            Comme je l avais déjà dit, il y a eu un vrai ascenseur social pour ces personnes:
            -En 2010 ils venaient faire les poubelles à pied
            -2011 ils venaient à vélo
            – 2013 ils viennent en voiture

        1. Calgon

          Bah vous savez, le truc capitaliste tout con : acheter pas cher et revendre un peu plus cher pour faire un peu de marge (d’autant plus facile quand l’Etat se sert pas à hauteur de 75% sur la dite marge).

          Du coup, la « jungle » de Calais est de fait un microcosme libéral : ça mériterait d’être un peu plus analysé pour en savoir plus (mais bon, on risquerait de trouver des réponses, et c’est bien ce que refuse d’avoir notre gouvernemaman, alors …).

      1. Calgon

        Oui, la remarque du journaliste vaut son pesant de cacahuette …

        Et j’attends avec impatience les hayatollah du vivrensemble s’insurger du vilain communautarisme qui s’installe, de la bouche même du chef de village (oh, les gens se regroupes entre eux et refuse de se mixer socialement entre différentes origine : c’est un camp de racistes, qu’on le rase !)

    2. trucmuche33

      Les clandestins payent plusieurs milliers d’Euros à des mafias pour migrer. N’aurait il pas été plus sensé de leur permettre un passage légal, moyennant d’éventuelles conditions financières légales, et d’éviter d’enrichir des passeurs dont la qualité du service laisse par ailleurs à désirer.

      1. floriska

        Vu le tarif pour venir en Europe, je pense que ces migrants sont aidés. De grands bienfaiteurs pour les aider à sortir de leur misère et puis pour faire chier l’Europe c’est pas mal non plus.

        1. gameover

          De tous temps ceux qui partent ont toujours eu un pécule pour partir.
          Il y a des passeurs car les conditions d’immigration ne leur permettent pas d’embarquer officiellement. C’est la réglementation qui les appauvrit.
          Là où ils auraient dû payer 200E pour un billet ils paient 3 ou 4000 euros.
          Ce pécule devrait leur permettre de s’installer mais ils enrichissent les passeurs qui ne font que répondre à une demande.

          1. Tribuliste

            Finalement une migration structurée et choisie nous permettrait d’accueillir des gens encore détenteurs de leurs avoirs propres. La transition pour acéder à un travail serait plus simple pour tout le monde.

            Lagarde, grande manitou post-DSK, estime que l’immigration de masse est une chance économique pour l’Euwope… Je m’excuse par avance mais pour avoir fréquenté un temps ce type de population active je peux vous garantir que la france est perdante. Economiquement et socialement.

      2. carpe diem

        Bien souvent, ces mafias sont des mafias gouvernementales et il y a certainement un gros chantage au sommet de l’état. Du genre, vous prenez mes racailles et je laisse tranquille vos puits de pétroles, vos usines, votre business chez moi. ça s’appelle une république bananière. Depuis des années l’union européenne, donc nous, octroie des millions d’euros pour l’intégration de populations dans leur propre pays, ce fric va direct dans les circuits de corruption. ce n’est pas prêt de s’arrêter sauf grosse colère de la population.

  1. Le Gnôme

    Déclarons nous migrants et ne payons plus rien à l’Etat, c’est peut être la solution. Mais en tout cas, ceux ci ne sont pas fous, ils ne veulent pas rester en France, ce qui est aussi un signe que l’Angleterre est plus attirante que la France avec toutes ses aides.

    1. Aristarkke

      J’ai migré du Nord de la Grance en Ile-de- France. Vous croyez que cela peut marcher ou il vaut mieux que je laisse pousser ma barbe bien davantage???

  2. sa0000

    J’ai particulièrement apprécié cette question si débile et si typique du journalisme français: « mais vous n’avez pas l’impression de vous faire de l’argent sur le dos des migrants ? » au pauvre gus qui a ouvert une épicerie et se fait 15 balles d’euros par jour. Lamentable.

    1. Val

      @sa0000 réflexion typique de soce : qd on fait de l argent pour un soce, c est toujours sur le dos de qqn. A la fois ils en savent qq chose car c est leur principe de vie : l art du parasite. …

    2. Royaumont

      J’espère au moins qu’il paie ses charges, sa TVA et toutes les taxes qui accompagnent son activité. J’espère aussi qu’il est à jour de tous les cerfa nécessaires à la bonne marche du monde…
      Non ? L’Etat a donc une bonne raison d’intervenir, ce mankagagner et ce mépris de la divine administration est intolérable.

  3. zen aztec

    « Et vous n’avez pas l’impression de faire du profit sur le dos des autres migrants »Le mec il annonce faire 10 a15€ de benef/jour.
    Putain de journalistes,aux chiottes!!

    1. Val

      @zen aztec ,10/15 euros ? à la fois , le type a tout intérêt à minimiser son profit et à faire profil bas vis à vis de la presse française … et de son « protecteur » du camp , pour moi il marge bien plus , mais bon , il fait ce qu’il veut et gagne ce qu’il peut , c’est lui qui bosse et il a bien raison .

      1. Calvin

        +1
        10/15 euros, au black, avoués me semblent en dessous de la réalité.
        A moins qu’il ne soit équipé d’un logiciel de caisse authentifié….

        1. dede

          Remettez les pieds sur terre: 10 euros par jour, ca fait 300 euros par mois en travaillant le dimanche! Il fait peut-etre 15 mais avec 6000 personnes autour qui se mettent a la peinture pour passer le temps apres 10 ans a chercher une nouvelle patrie, il devrait y en avoir quelques-uns pour monter un « business » en prenant l’exemple si il y a vraiment de la maille a prendre…

          1. floriska

            OUi Le pauvre qui s’aperçoit au bout de 10 ans que passer en angleterre n’est plus possible. Au lieu d’attendre, il aurait mieux fait de faire sa demande d’asile en france. Je me demande comment il a fait pour attendre 10 longues années. Vous avez les gens têtus et puis les bornés

            1. floriska

              D’autant plus qu’en faisant sa demande d’asile en france il aurait bénéficier de 353 Euros par mois en étant logé au CADA avec la possibilité de se former. Perso, ce que je trouve idiot c’est de ne pas leur donner la possibilité de travailler le temps que l’Ofpra étudie leur situation. Sachant que la plupart font des recours et qu’ils ne sont pour la grande majorité pas reconduits à la frontière, il aurait pu faire quelque chose au lieu de peindre des croûtes pour s’occuper.
              Je vais aller les conseiller, les no borders n’y connaissent rien à part foutre le bordel

  4. Calvin

    Parfaite illustration qui montre comment le pays pourra se redresser lorsque, le déficit et la gabegie ultimes aidant, les citoyens seront devenus des migrants de l’intérieur (sans avoir bougé).
    Si bien sûr le fascisme vert ou rouge ne met pas le grappin avant. Mais ce sera reculer pour mieux sauter.

  5. gameover

    Et le journaliste ne peut pas s’empêcher en s’adressant à l’épicier :

    « Et vous n’avez pas l’impression de faire des profits sur les autres migrants ? »

    Et lui, le journaliste il n’a pas l’impression de vivre sur le dos des autres ?

  6. Aurélien

    Quand on sait que Fabius fustige le mur (la clôture…) en Hongrie, mais accepte d’entourer le port de Calais de barbelés, payé par les Anglais… Hontectomie très efficace !

      1. Pat

        Le site français d’Eurotunnel : les arbres ont été coupés, il y a plusieurs rangées de barbelés. On dirait un camp de concentration, il ne manque plus que les miradors ! Triste, très triste.

  7. gameover

    Flagrante preuve que des gens sont capables de s’organiser seuls et qu’il se crée automatiquement un marché. Un peu surpris de voir des extincteurs à ce stade du développement mais c’est logique. On notera que le chef n’est pas armé ni encadré par des gardes du corps.

    1. Higgins

      Oui. Comme le dit notre hôte dans son billet, bel exemple de catallaxie. Et bel exemple également de l’impuissance d’un Etat capable de traquer le moindre km/h en trop sur les routes mais incapable de faire respecter ses fameux principes « républicains » dans certains endroits. Tous ceux qui tentent de vivre librement de leur travail dans ce pays apprécieront.

    1. gameover

      Perso dans une économie libérale je donnerais bien 50 ou 100E à ces associations ne serait-ce que pour ne pas voir les migrants débarquer dans mon quartier. C’est du win-win.

          1. DIogène

            malentendu : je cherche juste une opportunité d’arbitrage profitable ; Go présente une demande solvable de tranquillité; le migrant une offre également solvable de tranquillité s’il ne vient pas. C »est une application concrète du théorème de Coase , que tout libèral se doit d’étudier. bon, .je retourne dans mon tonneau…

  8. Bonsaï

    Bon, il ne faut pas trop rêver non plus. Toute société humaine, même primitive ou nomade, tend à s’organiser autour de règles plus ou moins contraignantes. L’ethnographie a dans ce domaine répertorié des rituels d’échanges fort complexes et inventifs.
    On assiste ici à la nouvelle architecture sociale de la mondialisation, avec des strates sociales différentes incrustées l’une dans l’autre, mais ne se mélangeant pas. La strate « extra-calaisiens » se construit dans la strate « calaisiens-de souche » sans qu’elles n’interfèrent directement.

      1. Bonsaï

        Euh! oui : c’est très visible dans les pays anglo-saxons. On a là diverses communautés ethniques et linguistiques qui se côtoient sans vraiment se mélanger, sinon à la marge et dans le cadre scolaire.

        1. gameover

          Oui c’est vrai qu’en France les quartiers arabes, chinois ne sont apparus que très récemment.
          Bon je sens qu’il fallait caser un commentaire avec « mondialisation », t’as gagné.

          1. Pheldge

            « les quartiers arabes, chinois … » on avait dit PAS de vilaine discrimination GO … fais attention, moi j’ai été , et je suis toujours exilé dans la 5 ème dimension pour moins que ça ! 😉

              1. Pheldge

                Patron, j’ai mis un smiley, c’était un peu d’auto dérision, et aussi ironique, taquin, et presque amical …
                Je pense que tout le monde a compris que je force plus que grossièrement le trait à des fins , euh … comiques 🙂

  9. Kuing Yamang

    « en quelques mois, une trentaine de commerces ont ouvert ».
    ————–
    Quand les Gérard Filoche et autres Urssaf vont débarquer là-bas, ça va faire mal. ^^

    1. Pwet

      Tsss, pensez donc tous les Gérards fillochent et les URSSaf de la terre se focalisent uniquement sur des entreprises en « bonne » santé. Voyez vous, c’est plus facile d’aller taper directement dans une tréso existante ( coucou l’ATD ) que d’ouvrir des procédures de recouvrement contentieuses qui mettrons des lustres à aboutir …


      Pwet

      1. Calvin

        Ils sont capables d’inventer l’ATD Quart-Monde : une taxe directe sur les entreprises pour financer la non-taxation des entreprises illicites de Calais.
        La taxation ne saurait caler en ce pays.

  10. Calvin

    La question qui n’est pas posée : y a-t-il un embryon de maternité dans cette jungle, et des Mowgli, pardon, des habitants de la jungle de deuxième génération ?

  11. Peste et coryza

    Il y a des émeutes à Calais depuis 3 jours…
    Avec un aspect dont nos CRS ne sont pas habitués : ce sont les migrants qui chargent.
    Tout ça va mal finir…

    1. « les migrants »
      Lol.

      Ce sont surtout des merdeux de gauchistes et autres syndicalo-anarchistes qui foutent le bordel. Comme ce sont des gens d’extrême-gauche autoproclamés du Kandubien, vous n’en entendrez quasiment pas parler. Et puis réfléchissez deux secondes : si les 6000 âmes de cette jungle calaisienne se prenaient l’envie de tout péter, croyez vous qu’on parlerait encore d’échauffourées et de débordements ? La réalité, c’est qu’encore une fois, un petit nombre de branleurs sont laissés en liberté et que l’État fait encore une fois la démonstration de sa faillite.

      1. Peste et coryza

        C’est vrai qu’il y a les « no borders » aussi…
        On trouve ce genre d’individus tout autour de la manche. Le climat clément, sans doute.

      2. carpe diem

        ce matin sur RTL c’était bien le propos. Ce sont des petits anars, qu’on appelle les calamars (on a les même à notre dame des landes) qui foutent le bordel. L’un d’eux s’est exprimé, il ne fait que ça : il sillonne toute l’Europe pour foutre la merde dans le « système » , le but étant d’abolir les frontières et bla bla bla, j’ai éclaté de rire dans mon lit. Sur Calais, ils sont seulement une quarantaine, si les flics voulaient leur exploser le chignon, ils pourraient le faire aisément.

        1. Peste et coryza

          Certes, c’est la version activiste du punk à chien breton que j’ai devant chez moi.

          Mais ils font partie du kamdubien, comme les antifa (réserve de main d’œuvre pour le PS).

      3. Dr Slump

        Sa faillite? Ca va jusqu’à un certain point, mais il ne faudrait pas non plus trop prendre les enfants du bon Karl Marx pour des canards sauvages!

        Je crois plutôt que le gouvernement Hollande, comme tous ces prédécesseurs, utilisent ces groupuscules comme de petites factions armées pour faire parler de leurs combats idéologiques par les médias. C’est instrumentalisé quand ça va dans leur sens, et quand ça ne va pas dans leur sens … c’est instrumentalisé aussi. Répression manif pour tous, remember?

        Et quand un arabe ou un militant green lantern meurt malencontreusement, c’est encore mieux pour accabler cette France réactionnaire, raciste et climato-criminelle qui fait l’horreur du monde entier.

        Non, ce n’est pas l’aveu d’incompétence ou de faillite, mais bien l’expression de leur ordre de priorité, bien l’expression d’une volonté, idiote, foutraque, lamentable, mais bien intentionnelle.

    2. Lorelei

      Quelles que soit les personnes en face, il me semble que les CRS connaissent leur boulot. Ce sont plus leurs dirigeants qui peuvent être dans l’incapacité de leur donner des ordres cohérents et adaptés à la situation.

  12. Kuing Yamang

    Il faut absolument monter un commerce de vente de kayak dans cette jungle. Une gamine traverse la manche en kayak en moins de 5 heures (http://www.sudouest.fr/2013/08/07/traversee-reussie-pour-la-famille-kayakiste-1134934-1747.php).
    On vend les kayak aux migrants qui veulent traverser la manche environ 300 euros pièce (on trouve des kayaks gonflables sur le net pour 140 euros https://www.u-directchezvous.com/jardin-plein-air/barque-bateau-canoe/canoe-kayak/canoe-explorer-k2-465.html et les migrants ont du fric vu ce qu’ils payent aux passeurs) et on vend également les accessoires, boussoles, cartes marines, gilets de sauvetage, barres chocolatées pour l’effort etc… il y a de quoi se faire pas mal de fric sur ce coup.

      1. Peste et coryza

        Suffit d’afficher une couleur « extrême gauche kamdubien », et voilà, plus de soucis.
        Au pire, travailler au black. Un garage, un kangoo, des kayak gonflables, règlement en cash.
        Prévoir quand même un ou deux gardes…

        Plus fort que le roquefort : toucher des fonds en tant qu’assos du kamdubien, et acheter les kayaks avec ces financements.

    1. gameover

      Bien, et en plus des kayaks à 2 places c’est déjà du transport en commun. Tu devrais avoir le soutien des associations pour la mobilité.
      Je lance immédiatement une appli blablakayak.

        1. Peste et coryza

          Sérieusement, Kuing Yamang a une bonne idée.
          Ce qu’il faut, c’est juste une étude de marché…

          Achat sur le net, un garage pour stocker, kangoo, règlement au cul du camion.

      1. Kuing Yamang

        Et donc ? Et puis l’ancienne consule vendait des semi-rigides à moteur, moi je parle de vendre des kayaks avec des pagaies.
        Au fait, a-t-elle arrêté son activité de vente de bateaux ou a-t-elle été virée de sa fonction de consule ? Je pense qu’elle n’est plus consule mais vend encore des bateaux.
        Donc je ne vois pas où est le problème. Ce n’est pas parce que McDo a pensé à vendre des burgers que Burger King ne pourrait pas en vendre lui aussi.

    1. Tribuliste

      Fin stratège et haut communiquant, Hollande emploie « zone » à effet :n’oubliez pas que ce terme signifie aussi « merdier, coupe gorge » !
      En socialogue averti il dit vrai 😉

  13. Barbatruc

    Quelle démonstration !

    Bravo pour cet article édifiant.

    Espérons que vous soyez lus par quelques responsables politiques. Mais non en fait, je crois que même le nez sur des évidences ces derniers continueront à nier même des faits, au moins ils ne pourront pas nier que la seule chose qui les anime est l’idéologie.

  14. Bonsaï

    Calais, nouvelle zone de guerre :
    « Dans une interview à Libération, Laurent Pourceau, syndicaliste policier, a de son côté constaté la multiplication des « dépôts de plainte à l’encontre de certains fonctionnaires, via leur numéro de matricule. Certains de ces militants (No Borders, ndlr) sont anarchistes, d’autres ont des prétentions humanistes. Mais ils créent quelque chose d’explosif, qui peut être à terme très dangereux. » Car selon lui, les migrants se sont peu à peu transformés. »Il y a quelques mois encore, ils étaient bonhommes. Ils avaient peur de la police, ils obéissaient. Désormais, ils n’hésitent pas à lancer des attaques massives contre les forces de l’ordre ». « .
    Site France Info

    1. Calvin

      Allons, hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verrat comment ôter la paille de l’oeil de ton frère.
      Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant Laurent Pourceau, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds de cochon, ne se retournent et ne vous déchirent.

  15. Val

    A la fois H, je ne voudrais pas te scier le moral, mais il y a fort à parier que sur le camp, sans doute une forme d' »etat-mafia » local s’est instauré, et il y a fort a parier que le boulanger paye sa dîme a cet état de droit (ou de force) local … le collectivisme mafieux ou étatique se cree tout aussi automatiquement que le marché, tel le parasite qui arrive au grand galop, à chaque fois que se pointe un organisme vivant …. le truc qui fait rire , c’est que notre état à nous , se voit court-circuité par un autre et c’est seulement ça qui lui déplait, de là à ce qu’il s’arrange avec l' »etat-mafieux » nouvellement créé , il n’y a qu’un pas , qu’il franchira sans doute , car c’est déja comme cela que ça marche avec les banlieues .

    1. gameover

      Il y a bien mise en place d’un état subsidiaire quand tu vois que la personne de l’association s’en remet au chef alpha pour la distribution des aides.
      Rien que le nom alpha parle de lui-même.
      Ce ne serait donc pas surprenant qu’une dîme soit payée par les commerçants pour le maintien de l’ordre.

      1. Val

        @go , oui , je viens de voir le film , c’était couru d’avance , notre espèce bipède est tellement prévisible par moment . Perso je ne m’attache qu’à l’imprévisible c’est ce que nous avons de plus précieux.

    2. douar

      Il y a effectivement des kurdes qui font la loi, notamment avec la prostitution.

      Sinon, qu’attend l’État pour leur envoyer l’URSSAF ou l’inspection du travail?

  16. Bonsaï

    Alpha, c’est le terme que les zoologistes emploient pour qualifier le mâle dominant dans une tribu de gorilles…
    Par exemple toi, Game Over, tu serais l’alpha de notre petit groupe de commentateurs et zélateurs du grand H16…

      1. Peste et coryza

        Non, le paria est l’omega.
        Les beta sont juste les mâles qui composent le gros de la tribu : pas assez forts pour contester le pouvoir de l’alpha (et donc prendre la plus grosse part de bouffe + les femelles), mais trop pour être ravalés au rang de souffre douleur.

        1. Calvin

          Plus précisément, les bêtas peuvent remplacer les alphas devenus vieux, mais les oméga sont trop mauvais chasseurs et fragiles pour rester en vie assez longtemps.

      1. Peste et coryza

        Si.
        En France, François Hollande et Manuel Valls sont des alpha.

        François Hollande peut se permettre de lourder la courge du poitou et son rottweiler pour prendre la Julie Gayet car il est un alpha.

  17. Flo

    Attention quand même à ne pas pousser la raisonnement trop loin.
    Certains pourraient faire remarquer que preuve est faite que le libre marché c’est la loi de la jungle ou sa réciproque.
    Plaisanterie à part il semble suffisant pour montrer la totale faillite de l’Etat que tous les citoyens contribuables, ceux de Calais étant les plus gravement touchées, sont triplement cocus dans cette affaire comme dans tant d’autres :
    1. Ils paient des impôts pour que l’Etat régalien leur assure la sécurité, la liberté et la propriété.
    2. Il ne reçoivent absolument pas ce service.
    3. Leur argent est utilisé pour :
    a) Aller ajouter au bordel à plusieurs milliers de Km, aggravant encore la situation.
    b) Venir en aide aux nouvelles populations soit directement (l’Etat se condamnant lui-même via sa propre justice à construire des aires d’accueil satisfaisantes), soit via les subventions aux associations (dont certaines sont à l’origine des troubles).
    c) Réprimer avec férocité toute action d’auto-défense que pourrait avoir la population autochtone
    N’en jetez plus.

    1. Peste et coryza

      Pas d’accord.
      L’état français est tout à fait apte à lever l’impôt et à castagner des familles avec poussettes.
      Il est également très fort pour étouffer toute contestation de son pouvoir au sein des catégories solvables de la population.

      1. FacePalm

        +1 et remarquez que dans un élan de démocratie participative, ils ont bien sur désactivé les commentaire sur YouTube… Je croyait qu’on avait déja touché le fond, mais je vois qu’il y a encore de la marge!

  18. dede

    Bel exemple pour denoncer nos gouvernements: crise des migrants? Qui cree la crise: apres les avoirs tous bombardes, on se demande que faire des plus courageux qui quittent leur pays tout en leur interdisant de travailler ou de se deplacer (sauf quand on decide de leur payer l’avion pour les envoyer a l’autre bout du pays – pour voir si ils sont capables de retraverser la France apres avoir su traverser la Mediterrannnee?)…
    CPEF: quand j’entends que le « resto » est a 4 euros, c’est qu’il y a de la marge pour que les pauvres puissent ameliorer l’ordinaire en les laissant faire: a ce prix, les pays emergents (genre Thailande) offrent une experience touristique quand les pays « frontier » (genre Laos) offrent le bouiboui a 1 euro… Ils n’ont peut-etre pas la TVA dans la Jungle de Calais mais il doit rester quelques barrieres a l’entree pour servir des repas a ce prix-la!

    1. claribelle

      Après les voyages en avion pour certains et en car pour d’autres vers nos riants villages de France profonde (au grand dam de leurs habitants ou de leur maire), il s’avère que les « migrants » ne s’y plaisent pas toujours et qu’une partie s’évapore pour retourner à Calais ou ailleurs. Mais comme ils ne sont pas assignés à résidence mais libres de se déplacer (dixit les « autorités compétentes »), cela donne comme une impression de tonneau des Danaïdes… Mais bon, c’est pas cher (les voyages, la mise à neuf des locaux, le vivre et le couvert), c’est l’Etat qui paie…

  19. Royaumont

    Dans la série, « l’Etat a un sens des priorités qui laisse rêveur », la dernière en date a eu lieu à Moirans, la ville mise à sac le mois dernier par des Jean en colère. On y a procédé à une arrestation. Un des fauteurs de trouble ? Vous n’y êtes point, il s’agit d’un manifestant qui a fait une quenelle à destination de M Valls. Arrêté sur le champ pour son crime de lèse-majesté, il risque 6 mois de prison 7500 euros d’amende, soi infiniment plus que les émeutiers, qui eux, courent toujours.
    L’état n’exerce plus sont autorité là où c’est utile ou juste, mais là où elle y arrive encore.
    Notez que le manifestant a eu de la chance : avec un T-Shirt de la manif pour tous en plus, il risquait perpet’.

    1. Peste et coryza

      Jean du voyage est violent et non solvable.
      Paul du restage est pacifique, et solvable.
      Dans un contexte où l’état doit économiser ses forces, sur qui taper pour ramasser du pognon ?

  20. Calvin

    Vous allez voir que d’ici quelques mois, les migrants de Calais vont de mettre à produire du petit artisanat.
    Israël a d’ailleurs prévu d’imposer la présence d’étiquettes sur les produits français Made in Calais.

    1. Pheldge

      « Israël a d’ailleurs prévu d’imposer la présence d’étiquettes sur les produits français Made in Calais » et ils ont bien raison, car s’ils se mettent à produire du petit artisanat, ça sera un territoire occupé !

  21. hop hup

    Les travaux pour la mise en place du camp en dur censé accueillir 1.500 personnes dans des conditions plus dignes au sein de la Jungle de Calais ont débuté dans le calme jeudi, a constaté un journaliste de l’AFP.

    Le financement de ce nouveau camp, dont le coût total est estimé à 18 millions d’euros, sera assuré par l’Etat et l’Union européenne. Cinquante personnes seront embauchées par La Vie active pour le fonctionnement de ce campement humanitaire.

    vous avez l’état ce bouge enfin

      1. Calvin

        Qui te parle de logements ???
        Il s’agit de locaux pour héberger des policiers, les douanes, les inspecteurs du travail, la direction des fraudes, la PMI, les assistantes sociales, l’urssaf et des délégations syndicales !
        :mrgreen:

  22. floriska

    HS
    En tout cas pendant qu’on nous gave avec l’arrivée des migrants, le réchauffement climatique, nos charlots ont ratifié par ordonnance la directive BRRD (l’été c’est mieux on y voit que du feu). La ponction sur nos comptes bancaires est désormais effective pour rembourser les bêtises futures des banques.. Par contre pas touche au grosses sociétés (faut pas pousser non plus)
    https://www.goldbroker.fr/actualites/directive-brrd-ponction-comptes-bancaires-qui-est-concerne-878

    1. gameover

      « Par contre pas touche au grosses sociétés (faut pas pousser non plus). »

      Apparemment vous croyez tout ce qu’on vous dit ou que vous lisez.

      Si je prends de l’eau des chiottes et que j’écris « Bénédictine » dessus, c’en est ou pas ?

      Le rédacteur de ce billet sur Goldbroker avoue son ignorance en écrivant « Etonnement, la formule « grande entreprise », ou un synonyme, ne s’y trouve pas, elles semblent ainsi complètement protégées… »
      … et vous, ni une ni deux vous supprimez le doute.

      En fait telle que la directive est écrite, les grosses sociétés ne sont même pas protégées pour les premiers 100KE parce que ce n’est pas utile car ça ne ferait aucune différence.

      1. floriska

        Vous avez pas lu la phrase jusqu’au bout ou alors vous avez omis la suite par pure naiveté

        « Etonnement, la formule « grande entreprise », ou un synonyme, ne s’y trouve pas, elles semblent ainsi complètement protégées. Il est vrai que si leur trésorerie, qui se compte en millions ou en milliards d’euros, risquait de disparaître du jour au lendemain, elles chercheraient à s’installer ailleurs. On le voit, la directive protège les « gros » (l’Etat, les grandes entreprises, cotées ou non), et vise les « petits » (particuliers et TPE/PME). On nage en plein « capitalisme de connivence », faut-il s’en étonner ?

        1. gameover

          Comprenez-vous le sens du verbe « semble » ?
          Ne vous rendez vous pas compte que la suite est une digression sur ce doute.

          Lisez la directive qui est en lien dans son article et si vous trouvez quoi que ce soit qui justifie cette digression je ne posterai plus de commentaires sur ce blog. Bonne nuit, il y en a 97 pages.

          Accessoirement vous pouvez vous aussi ouvrir un compte à l’étranger et qui plus est légalement. A Naïf, naïf et demi.

                    1. Pheldge

                      recharge la page que t’as essayé de tripoter, ou relance déjà ton navigateur …
                      Et si tu veux faire de la cuisine, qu’au moins ça ne soit pas en pure perte :
                      wikistrike.com/2015/09/comment-desactiver-les-mouchards-de-windows-7-8-et-10.html

            1. gameover

              Phedge, oui il faut bien souvent se déplacer pour ouvrir un compte à l’étranger et c’est ce que pour ma part j’ai toujours fait, pas parce qu’on me le demandait mais parce que j’étais sur place.
              Si le conseiller ne comprend pas spontanément pourquoi tu veux ouvrir un compte (job, création société, résidence principale ou secondaire, actifs etc) il va tiquer.
              Mais comme dit le site que tu mets en lien il est possible de s’en remettre à un intermédiaire pour procéder à cette ouverture.
              Qiand je suis allé travailler en Australie, j’ai ouvert mon compte à distance depuis la france, ce qui m’a permis d’avoir mon n° avant de partir pour me virer des $ mais une fois sur place il a fallu que je me présente sur place pour que le compte puisse fonctionner.
              Une autre solution est d’utiliser en france une banque tel que HSBC, ça simplifie l’ouverture du compte dans un autre pays.

              1. Pheldge

                OK, merci, j’ai pas encore des millions, mais je compte développer une petite affaire de formation et de spécialisation pour des jeunes masseuses malgaches, souhaitant se perfectionner. J’ai un business plan sympa, ça devrait financer ma retraite … 🙂

  23. floriska

    C’est écrit noir sur blanc au paragraphe 72 de la directive MONSIEUR GO Pas besoin de se pelucher les 97 pages.

    Lors de ces évaluations, les autorités de résolution devraient envisager les conséquences de l’application éventuelle de l’instrument de renflouement interne aux engagements provenant de dépôts éligibles de personnes physiques et de micro, petites et moyennes entreprises au-delà du niveau de garantie fixé par la directive 2014/49/UE.

    Est ce que cette phrase vous enlève un doute ? Moi non.

      1. floriska

        Je vous invite malgré tout à poster des commentaires Hein ;c’est rigolo de vous mettre le nez dans la m….de ! Vous prendrez un peu moins les gens de haut.

    1. gameover

      Décidément vous n’êtes pas très doué en compréhension de texte.

      Cette directive confirme la saisissabilité de TOUS les comptes bancaires des clients d’une banque en difficulté et demande de fixer un montant insaisissable sur les comptes bancaires des particuliers (c’est actuellement de 100 à 300KE en Europe). De plus elle demande aux gouvernements d’étendre cette insaissabilité aux petites et moyennes entreprises (250p et moins de 50ME de CA de mémoire) qui pourraient avoir des difficultés d’accès au crédit et donc de les inclure dans cette protection, voire de leur octroyer un montant insaisissable plus important.

      LES PETITES ET MOYENNES, PAS LES GRANDES !

      Donc cette directive souhaite protéger les petites et moyennes entreprises contre cette saisie et non les grandes entreprises qui elles subiront la loi générale.

      D’autre part l’auteur de l’article méconnaît complètement le fonctionnement des circuits financiers :
      – quand il dit que les actions, OPVCM, Assurances vie etc… pourraient être saisies mais que ça serait compliqué : en fait ce n’est pas que ça serait compliqué, ça serait tout simplement impossible. Une action est un titre de propriété sur une entreprise et il n’est pas en compte à la banque.
      – il méconnaît aussi le mode de fonctionnement de la trésorerie des grandes entreprises qui placent toujours leurs cash dans des placements à court terme et il n’est pas rare même dans de grandes entreprises d’avoir un solde créditeur de moins de 100KE. C’est pourquoi dans les grandes entreprises les chefs de projet doivent fournir de 1 à 4 fois par mois leur prévision de budget (encaissement et décaissement) pour permettre au service financier de gérer le plus finement possible. Si vous êtes fournisseur d’une grande entreprise et que vous ne comprenez pas pourquoi votre facture de 30KEne peut pas être payé 1 ou 2 semaines à l’avance ça vient de là.
      D’autre part si de grandes entreprises rachètent leurs propres actions ça vient aussi de là : elles préfèrent placer leur argent chez elles plutôt qu’à la banque, surtout que la banque peut les pénaliser d’avoir un montant créditeur trop important.

      1. floriska

        Désolée mais je ne suis pas d’accord avec votre explication de texte encore une fois.

        1ère ; l’auteur de l’article n’a jamais écrit que les OPCVM, actions et Assurances vie pouvaient être saisis puisqu’il écrit la même chose que vous (c’est impossible). D’autre part l’auteur est un spécialiste en finance et il a écrit des bouquins sur le sujet très intéressants d’ailleurs.

        2ème :MICROS, PETITS ET MOYENNES ENTREPRISES MONTRE QUE CELLES CI NE SONT PAS EPARGNEES PAR LA PONCTION A CONDITION DE LEUR LAISSER LA PARTIE INSAISISSABLE SUR LEURS COMPTES (SOIT 100 000 OU 300 000 comme vous le faites remarquer mais on passe quand même du simple au triple ?????)
        les entreprises de moins de 250 p et moins de 50 ME de CA sont parfaitement éligible a cette ponction (vous me donner la définition des micros, petites et moyennes entreprises comme fil est écrit dans la directive, il n’est pas écrit qu’elle seront exemptées de cette ponction bien au contraire).

        Merci de prendre le temps de relire le texte au lieux de foncer tête baissée au risque de faire des erreurs de lecture.

        3ème :Pour le reste c’est vous qui faites de la digression. Vous noyez le poisson avec un cours sur la finance. Merci j’ai travaillé dans un service de trésorerie dans une grosse société.
        Petit point les sociétés rachètent leur propres actions lorsqu’elles sont basses (et en en rachetant un bon paquet elle font remontée l’action) et attendent la remonté des actions pour les revendre au plus haut afin de dégager du cash pour investir soit dans leurs entreprises soit dans une autre entreprise (rachats de parts dans d’autres sociétés etc……)

        Bon pour conclure : il y a bien ponction des micros petites et moyennes entreprises et pas les grosses.

        1. gameover

          Vous parliez des grandes entreprises qui vont pouvoir échapper à la saisie, Je vous ai juste montré que ce n’est pas le cas.

          Vous écriviez :
          « On le voit, la directive protège les « gros » (l’Etat, les grandes entreprises, cotées ou non), et vise les « petits » (particuliers et TPE/PME).

          Alors que c’est le contraire : la directive définit un montant insaisissable pour les « petits » mais pas pour les « gros ».

          Vous partez du principe que parce qu’il n’est pas écrit de montant insaisissable pour les « grosses entreprises » c’est qu’il n’y aura pas de saisie : c’est une erreur de compréhension, cela veut juste dire qu’il n’y a pas de protection d’un montant minimum. Si vous aviez lu la directive, vous l’auriez compris.

          Et si M est le crédit du compte et que le chyprage C prend la forme de C=(M-100KE)*30%, alors les gros comptes perdront en valeur absolue ou relative beaucoup plus que les petits.

          Fail

          Sinon, les sociétés rachètent leurs actions quand elles ne savent pas quoi faire de leur cash.

          1. gameover

            De plus votre expert dit :
             » De plus, vendre les actions de ses clients se révèle, pour une banque, une opération plus complexe qu’une simple ponction de leurs comptes, elle s’expose à des recours juridiques (il s’agit d’une vente forcée). »

            Ce n’est pas une vente forcée. S’il n’y a pas de mandat c’est du vol. C’est comme si votre voisin vendait votre maison !
            –> Prison, sans toucher les 20,000.

            Alors que ce qu’on appelle le chyprage des comptes serait tout à fait normal dans une économie libérale. C’est exactement ce qui se produit quand on s’en remet à un fournisseur défaillant : vous achetez une véranda et vous donnez un acompte, le fournisseur dépose le bilan –> 😥 😥 😥

            1. floriska

              Ah ben elle est bonne celle là. « le chyprage des comptes serait tout à fait normal dans une économie libérale »
              Pour moi la banque qui fait défaut parce qu’elle magouille et qu’elle achète des produits toxique avec l’argent du déposant c’est la taule directe.

              En gros lorsque vous faites des profits c’est pour vous et lorsque vous faites des aneries c’est pour l’épargnant.
              Votre exemple est pas vraiment adéquate, je dirais dans le cas précis le fournisseur, s’il fait défaut, aurait toute latitude pour ponctionner les comptes de ses clients pour remédier à sa mauvaise gestion. C’est une attitude responsable ça ou alors vous êtes un socialiste qui s’ignore ? Je me renfloue avec l’argent des autres HA!HA!HA MERCI ! J’AI BIEN RIGOLE

              Vous ne savez pas encore que les gouvernements sont des petits socialistes adeptes du capitalisme de connivence et que nos énarques ont leurs postes dans des grandes société du CAC 40 et touche leurs petits jetons dans les conseils d’administrations. Allons !!!!! Vous êtes nés hier ou quoi ??? ils vont pas se tirer une balle dans le pied. La directive est pour moi très claire ou dans ce cas elle aurait précisé le régime particulier pour les grosses société.

              1. gameover

                « Pour moi la banque qui fait défaut parce qu’elle magouille et qu’elle achète des produits toxique avec l’argent du déposant c’est la taule directe. »

                Changez de banque !
                Dans une économie libérale c’est de votre responsabilité de choisir votre (vos) monnaie(s) et l’endroit où vous déposez votre argent.

                Déposez le bilan, même s’il s’agit d’une erreur de gestion ou d’une prise de risque inconsidérée n’a jamais conduit personne en prison, mais entame juste le capital confiance.

                J’ai bien dit ECONOMIE LIBERALE hein !

              2. Non.
                Lorsque vous faites un dépôt dans une banque, vous prenez le risque explicite que la banque ne puisse vous le rendre, et ce au moins jusqu’à concurrence de sa réserve fractionnaire (i.e. si elle a 10% de RF, elle s’engage explicitement à vous reverser au moins 10% de vos dépôts). Dans une économie vraiment libérale :
                – les banques seraient commercialement avisées d’afficher clairement leur taux de réserve fractionnaire
                – les gens auraient l’habitude de faire leur due diligences sur les dépôts et les banques auxquelles ils confieraient leur pognon.

                Dans la réalité, nous n’avons ni le choix de ce taux, ni la possibilité de faire des due diligences sérieuses. Les banques qui ont une RF très importantes sont généralement petites, et plutôt privées (donc pas à la portée du quidam). Dans le cas qui nous occupe, il apparaît donc que le chyprage est parfaitement scandaleux. Dans une économie libérale, ce serait en fait assez logique.

                1. gameover

                  Oui il me semble bien que beaucoup qui se disent libéraux n’appréhendent pas qu’avoir beaucoup de libertés c’est avoir beaucoup de responsabilités et donc d’être responsable des choix que l’on fait.
                  Et j’ai bien peur qu’ils n’hésitent pas le moment venu à faire appel à l’état et à de la réglementation.
                  Et encore une fois ce problème de solvabilité des banques pourrait être résolu par des assurances car les compagnies d’assurance auraient intérêt à auditer leurs clients pour éviter d’avoir à payer des dédommagements (mais pas de l’assurance genre AIG mais de l’assurance avec des actifs balaises).
                  Mais tout cela suppose aussi que l’on paie les services bancaires et les assurances: no free lunch.

                  D’ailleurs à ce sujet il y a un article assez basic (pour l’instant) sur le bitcoin sur CP et l’auteur suppute que lorsque tous les bitcoins auront été créés alors les « mineurs » n’auront plus intérêt à effectuer les transactions. Il y a bien une commission de transaction prévu à terme dans le protocole ne serait-ce que pour récompenser les ordinateurs mais aussi pour prioriser les transactions ? Nan ?

                  1. Beldchamps

                    D’accord avec vous H16 et GO, en attendant dans notre système c’est l’Etat qui est responsable de la supervision des banques et je n’ai aucune confiance dans son contrôle ni sa capacité de remédiation, donc oui le chyprage c’est scandaleux, et si les banquiers sont condamnables je condamnerais surtout les superviseurs.

  24. Karamba!

    Même en se passant de l’Etat, moi aussi je créé sans mal un petit commerce en ignorant tout droit élémentaire, comme celui de la propriété privée. N’importe quel gérant peut commencer à faire du chiffre dés lors qu’il n’a plus à payer de loyer pour son fond de commerce par exemple. Légalisons aussi le vol de matière première parce que ça aide la création d’entreprise. Donc non, les crasseux de Calais n’incarnent pas franchement le libéralisme, c’est juste une jungle.

Laisser un commentaire