Relevons le point d’indice de l’occupant intérieur

Dans un précédent billet, je notais les actions régulières de l’actuelle administration contre les citoyens et contribuables français, à leur détriment et pour un bien-être collectif impossible à trouver, et je faisais la comparaison entre cette administration et une force d’occupation intérieure. Cette comparaison pouvait paraître hardie. Chaque jour qui passe montre pourtant qu’elle n’est guère exagérée.

J’en veux pour preuve la revalorisation du point d’indice de la fonction publique.

On apprend en effet, dans un récent article du Figaro, que Marylise Lebranchu, l’actuelle et très discrète ministre de la Fonction publique, a laissé entendre qu’il serait question lors des prochaines négociations avec les syndicats prévues en février 2016 de « revaloriser le point d’indice des agents de la fonction publique », gelé depuis plus de cinq ans. Dans le langage du commun des mortels, il ne s’agit ni plus ni moins que de mettre sur la table l’augmentation des salaires des fonctionnaires, et donc, par voie de conséquence, d’alourdir encore un peu la masse salariale de l’État, probablement parce que c’est le moment ou jamais.

Et c’est d’autant plus le moment que des élections approchent. Impossible en effet de ne pas remarquer que la saillie optimiste de Lebranchu intervient alors que la France rentre dans une période électorale, jusqu’ici particulièrement bousculée par la survenue d’attentats qui auront commodément rassemblé les Français autour du chef de l’État jusqu’alors minuscule dans les sondages d’opinion. Dans ce cadre, l’opportunité de prévenir qu’une revalorisation est à l’ordre du jour ressemble encore un peu trop à une de ces petites manœuvres politico-politiciennes même pas à moitié putassière dont le pouvoir actuel est un habitué.

Il n’en reste pas moins que cette revalorisation laisse perplexe.

Car si, pour être honnête, le salaire moyen dans la fonction publique territoriale n’est pas franchement folichon, il reste néanmoins décent ; il est même tout ce qu’il y a de plus correct ailleurs (fonction publique hospitalière et celle d’État) et en tout cas notablement supérieur à celui qu’on observe dans le privé, vous savez, ces salariés qui justement payent par leur travail la masse salariale de ces différentes fonctions publiques.

salaires privé public

Elle laisse aussi perplexe dans ses effets évidents sur un budget particulièrement stressé actuellement, une augmentation de 1% de ce point d’indice grevant le budget du seul État de 1,5 milliard d’euros par an, à un moment où des dires même de son président, il va guerroyant contre une hydre vicieuse, multiforme et passablement éloignée du territoire… et donc fort coûteuse.

Au passage, on ne pourra s’empêcher de noter l’obséquiosité des médias qui relatent les tergiversations gouvernementales autour de ce point d’indice, lorsque, sirupeux, ils soulignent que « l’actuelle majorité s’était montrée assez rigoureuse dans la gestion de la fonction publique », ayant fermement gelé ce point d’indice depuis des années.

Oh oui, c’est gentiment exact, l’État a su se tenir calme à ce niveau, sentant probablement de près le vent des boulets lancés par les institutions financières et la Commission Européenne, affolées de voir les déficits se creuser et les réformes continuer à ne ressembler à rien.

Mais il aurait été judicieux, pour contrebalancer un tantinet cette observation, de rappeler qu’en revanche, l’État n’a jamais réussi à se montrer particulièrement économe lorsqu’il s’agit d’embauches qui ont continué, vaille que vaille. En 2013, ces embauches avaient même progressé à un rythme cinq fois supérieur à 2012, et si ce rythme s’est heureusement ralenti depuis, il n’est toujours pas négatif. Autrement dit : l’État continue encore et encore de grossir.

Dans cette optique, Lebranchu propose donc simplement de passer le turbo : non seulement, embauches aidant, l’État grossira en nombre d’agents, mais il grossira aussi en masse salariale par revalorisation de ce point d’indice.

lebranchu - élections et sprinklers à pognon

C’est génial, d’autant qu’à bien y réfléchir, rien, absolument rien ne justifie vraiment cet état de fait.

Outre un poids affolant de la richesse nationale dévolue à ces administrations maintenant pléthoriques, obèses et exorbitantes, les performances comparées avec les autres pays de l’OCDE et de l’Union Européenne ne sont vraiment pas à l’avantage français : pour la Cour des comptes comme pour les observateurs extérieurs, qu’ils soient officiels, publics ou privés, les services rendus ne sont plus depuis longtemps à la hauteur du prix payé par le contribuable.

Mieux : on doit se souvenir d’un autre temps, vraiment très éloigné, dans les années 80 ou 90, où cette fonction publique occupait nettement moins d’agents et où, pourtant, la population française n’a pas spécialement souffert d’un manque cruel. On doit aussi noter que si cette population a augmenté, c’est avec un rythme inférieur à celui de sa fonction publique qui semble devenue indispensable pour faire tenir le pays.

D’années en années, on a donc favorisé le fonctionnariat à tel point qu’il occupe une place énorme dans le paysage français, et qu’il est devenu indéboulonnable, le problème venant du fait que la France a plutôt besoin de patrons, d’entrepreneurs et d’entreprises, les ronds-de-cuir ne manquant vraiment pas.

Dès lors, comment s’étonner du nombre croissant de chômeurs alors que chaque fonctionnaire supplémentaire, chaque hausse de son salaire entraînent mécaniquement une ponction supérieure sur ceux qui ne sont pas dans la fonction publique ? Comment s’étonner d’un chômage croissant alors qu’on fait absolument tout pour faire croître les postes de dépenses et à peu près rien pour faire croître les créations de richesses pour y abonder ?

Non seulement, les déclarations de Lebranchu sont économiquement stupides, mais elles sont politiquement révoltantes alors que le pays s’enfonce dans la dette, le déficit budgétaire et un marasme économique dramatique. Elles sont de surcroît méprisantes pour les efforts, bien réels et bien palpables, que font actuellement les salariés du privé, les artisans, les commerçants, les professions libérales et tous ceux qui n’ont pas eu d’augmentation de salaire ces dernières années, à cause d’une situation économique défavorable. Pour ceux-là, pas de point d’indice, pas de décret ni de négociation possible puisque seul le marché décide, et actuellement, ce n’est pas spécialement folichon.

Cet appel du pied à une caste bien précise montre un manque assez consternant de considération pour l’autre caste, celle qui paye pour ces fastes, voire un certain mépris, comme on pouvait le lire sous la plume du candidat Hollande en 2012 :

Et effectivement : après trois ans et demi de quinquennat, l’arrogance et la suffisance de Hollande l’ont soigneusement tenu à l’écart de toute leçon, avec le résultat qu’on peut constater.

En réalité, quand Lebranchu envisage de remonter le point d’indice, c’est bien l’appareil d’État qui parle à l’appareil d’État. C’est le colonisateur qui parle aux colons, et qui explique doctement que les colonisés peuvent bien faire un effort, après tout, puisque cela fait plusieurs années que les colons n’ont pas eu de petit coup de pouce (quand bien même leur nombre grandit, car ça, on s’en fiche).

Quant aux colonisés, on ne leur demande pas leur avis. Ou plutôt si, de temps en temps, mais comme ils sont maintenant moins nombreux que les colons, leurs affidés et ceux qui n’ont pas voix au chapitre, cela revient au même.

coluche - vote

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires284

  1. Le Gnôme

    Un fonctionnaire en plus, c’est combien d’emploi en moins dans le privé déjà ? En tout cas, la courbe ne va pas s’inverser de sitôt. Nous sommes en guerre, le lider minimo veille, les gens ont confiance, tout baigne dans le suif et la réélection est en vue.

    1. Aristarkke

      Différentes études économiques parlaient d’ un ratio de deux emplois privés détruits pour la création d’un emploi public. Si ce ratio est discutable, il n’en reste pas moins que cet effet négatif existe puisque la Grance le vérifie sans désemparer depuis bientôt 35 ans à partir des embauches démesurées de fonctionnaires par l’ Arsouille et ses successeurs. Le chômage n’a cessé de progresser au fur et à mesure de l’ augmentation du public alors que logique de base en oeuvre, on devrait obtenir une décrue… C’était d’ailleurs la motivation officielle des soces…

    2. bibi

      Une petite comparaison rapide entre la France et le Royaume-Uni :
      Population : FR 65M, UK 60.7M
      Nombre de fonctionnaire : FR 5.2M, UK 2.75M
      Population active : FR 28.8M, UK 31.9M
      Taux d’emploi : FR 63.9%, UK 70.1%

      Données :
      fonction-publique.gouv.fr/files/files/IMG/Royaume_uni.pdf
      fonction-publique.gouv.fr/files/files/IMG/France.pdf
      insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=T14F041

      1. Pat

        Méchant chiffres ! Et comme on a plus de 2 millions de fonctionnaires en trop, qui sont sont donc en réalité 2 millions de chômeurs cachés, quel le taux d’emploi réel en France ? Sortez vos stylos, vous avez dix minutes.

      2. theo31

        Sauf qu’il faudrait retrancher le chiffre de la FP vue qu’elle n’est pas concernée par le chômage et qu’elle ne produit pas de valeur ou si peu et que fonctionnaire, c’est un statut, pas un métier.

    3. Calvin

      Un article, ce jour, sur Contrepoints, montre l’évolution du taux d’emploi privé – public -ensemble au R-U.
      Le graphique est assez parlant : quand l’emploi public augmente, l’emploi privé souffre et le chômage cumulé est bas.
      Quand l’emploi public chute, le chômage total diminue considérablement.
      Article : « la seule manière de vaincre le terrorisme est de réformer l’ETA »

      1. bibi

        On ne rappellera jamais assez que cette organisation terroriste est marxiste léniniste et que son bilan provisoire est de 829 morts dont 343 civils et 486 militaires ou policiers.

          1. bibi

            Jeune garnement sachez que j’ai passé l’age de comparer l’efficience dans la mort des régimes marxistes léninistes car tous y excelle avec une étonnante facilité doublée d’une grande décontraction.

            1. zelectron

              sauf « régaliens », entre 2 et 3 millions de fonctionnaires ou équivalents en excès, coûtant EN MOYENNE 3,6 millions d’€uros chacun du début de leur carrière à la fin de leur retraite devraient éjecter au plus tôt pour tout à coup revoir la floraison d’entreprises et une embellie de l’emploi 🙂

    4. john

      « Un fonctionnaire en plus, c’est combien d’emploi en moins dans le privé déjà ? »

      Ces « études » sont stupides et ne reposent sur rien. L’URSS n’avait pas d’emplois privés et n’elle n’avait pourtant pas de chomage…

      La question n’est pas là. La question est à quoi ça sert ?Pourquoi a t’on une armée de fonctionnaires pour faire un boulot que les autres pays font mieux avec moins d’hommes ? Veut-on faire comme l’URSS et planifier toute l’économie avec les conséquences d’immobilisime et de pauvreté qui viennent forcément avec ?

      1. john

        Encore une autre question qui me taraude : comment se fait-il que les gens du privé acceptent cela, sachant que l’electorat, plutot à gauche en France est donc très regardant sur l’égalité et sur ses droits.

        Comment accepte-t’il de se faire barber aussi facilement et de payer sur ses deniers, des salaires élevés, une belle retraite, et des vacances à ralonge à une catégorie de la population, à ses frais, pour un service loin d’être compétitif ?

        Reponse : on trouve un bouc emissaire : les riches.
        Du coup ils partent : http://www.lepoint.fr/economie/patrick-drahi-et-son-etat-major-s-installent-en-suisse-02-12-2015-1986541_28.php

      2. bibi

        Ces études reposent sur la productivité des fonctionnaires et comment l’argent pris de force aux contribuables pour rémunérer quelqu’un qui dans le meilleur des cas fait parfois quelque chose d’utile et dans le pire nous fait copieusement chier aurait créer de la richesse au lieu d’être dépenser en pure perte.
        En URSS il y avait un joli dicton : « Ils font semblant de nous payer, alors nous faisons semblant de travailler. »

      3. « L’URSS n’avait pas d’emplois privés et n’elle n’avait pourtant pas de chomage »
        LOL. Il n’y avait pas non plus de braquages de banque.

        1. Duff

          Je ne sais plus qui faisait remarquer ça mais au sujet de l’URSS, il n’y avait pas de liberté politique et sur le plan commercial c’était très compliqué mais dire que le PIB pour peu qu’on arrivait à l’estimer (en fait ce calcul était impossible comme il est ridicule d’ajouter la part publique ou para-publique au PIB marchant en France) était 100% publique est faux.

          Il y avait bien un secteur privé mais le droit de propriété n’existant pas ça ne pouvait pas ressembler à ce que nous connaissons dans un régime capitaliste. Par ailleurs même Staline n’ignorait rien des vertus de la concurrence qu’il a très tôt introduite entre les bureaux d’étude développant des armes : Face à Hitler dans les faubourgs de Moscou, certains préceptes communistes ont vite été rangé au placard…

          Ma remarque vaut pour la France, à un tel niveau de spoliation et d’entraves réglementaires, une caricature de démocratie ou le choix se résume au national socialisme, au socialisme de droite et au socialisme officiel, qu’est-ce qui distingue encore la France de l’URSS? Quelques apparences telles des vestiges de la liberté passée?

          1. theo31

            Les préceptes communistes ont été mis à la poubelle le jour même de la révolution : Lénine avait promis le pain, la paix, la terre aux paysans et la suppression de l’Etat : les Russes ont eu tout le contraire. Et suprême mensonge : faire croire que les soviets exerçaient le pouvoir alors qu’ils n’ont jamais été communistes.

            1. Pat

              Quand on leur parle des 100 millions de morts, les communistes prétendent que le « vrai » communisme n’a jamais été réellement appliqué, histoire de dire que leur idéologie n’est pas criminelle. Pour moi, c’est comme si un nazi me disait : le nazisme, c’est super, seulement il n’a jamais été réellement appliqué…

      4. theo31

        « elle n’avait pourtant pas de chomage »

        Pour cause, les chômeurs étaient déportés en Sibérie et bossaient gratuitement sur les grands chantiers dans le meilleur des cas. Sinon, c’était 9 grammes de plomb dans la nuque.

        1. jga

          9g ? Il tiraient des bastos de 4 comme pour les lièvres ? Vous vouliez probablement dire « mort naturelle par hémorragie cérébrale de 9mm ».

  2. yoananda

    Salaires supérieurs ET sécurité de l’emploi !!!
    C’est un avantage gigantesque surtout dans le contexte actuel. Je ne serais pas étonné que les taux des prêts immobilier par exemple soient plus faible pour les fonctionnaires étant donné qu’il n’y a pas de risque.
    Et je ne parle pas des retraites dont le mode de calcul est absolument scandaleux.
    Et je ne parle pas des autres avantages en natures, et jours de carences !

    Le tout pour un service dont la qualité se dégrade de jours en jours. Sans parler de l’attitude d’autiste des fonctionnaires qui, bizarrement, connaissent tous quelqu’un de « pas si bien payé que ça et qui fait un boulot ingrat » … sans parler de leur morgue envers le privé « qui n’a qu’a lui aussi négocier des avantages », etc…

    Mais c’est pas grave tout ça, heureusement on a l’immigration de masse qui compense !

    1. « les taux des prêts immobilier plus faibles »
      Non, mais il n’y a pas l’assurance perte d’emploi ce qui fait une différence sensible.

        1. Val

          @yoananda les assurances sont toujours moins chères pour les fonctionnaires car c’est l’état le garant . C’est la premiere question que vous pose un quelconque assureur : êtes vous fonctionnaire . Je ne connais pas la décote, n’en étant pas.
          Je sais aussi que les personnels d’EDF empruntent à des taux préférentiels(pourquoi : mystère et boule de gomme), ainsi que les gens qui bossent dans les banques . Bien sûr les employés EDF ne payent que 10% de leur note d’elec , cet avantage était peanuts il y a 30 ans, mais maintenant …. je sais aussi que les dirigeants achètent la paix sociale à grand coup d’augmentations , un cadre nous a dit avoir vu sa paye bondir de 10% à l’arrivée de Pro@lio .
          Bref tout ça pour dire que nous subissons une iniquité dont peu de gens mesurent la profondeur …. j’arrête là mais je pourrai donner encore mille exemples , la soupe est bonne vraiment , et le pire c’est que pour la plupart , il ne s’en rendent pas compte … à se tordre de rire .

                  1. MadeInCH

                    Version moldave: « Là où il y a de l’argent, il y a des suisses. »
                    Je ne sais pas si c’est vraiment élogieux… Allez. Je choisi que oui.

                    1. Bonsaï

                      Oui, bien sûr. Tout ça c’est du pipeau, des racontars, des contes et légendes.
                      C’est comme celle-là par exemple : tu vas en France, et qu’est-ce que tu vois ? Hollande…

                    1. Pheldge

                      @ Val : (bon , je vais pas me répéter, mais c’est pas l’envie qui me manque 🙂 ) C’est comme le touriste belge venu visiter le Nord, un panneau routier signale son entrée dans le département « Pas de Calais », il fait « pas de Calais ? ah, bon, dommage » il il retourne chez lui. 🙂
                      C’est vrai que , comme la grande chanteuse Linda de Souza, Val lit sans carton ! 😀

          1. Pat

            Même il y a trente ans, ne pas payer son électricité, ce n’était pas peanuts. Sans compter qu’ils étaient en toute logique au « tout électrique ».

      1. alecton

        Sisi, cela rentre bien en ligne de compte. Le taux est appliqué de manière totalement arbitraire par l’agence bancaire (dans la limite des taux appliqués par la direction de la Banque). Le statut de fonctionnaire se traduit en terme de risque dans le dossier de demande de prêt ; et le risque amoindri se transpose en taux…. J’avoue honteusement en avoir profité à plusieurs reprises…. et cela fonctionne même en cas de renégociation

        1. Pheldge

          « J’avoue honteusement en avoir profité à plusieurs reprises … » 39271 Pater et 65892 Ave pour votre pénitence ! ignoble récidiviste qui doit expier ses fautes ! 😉

      2. Aristarkke

        Il y a 25/30 ans, quand j’étais agent immobilier indépendant, les barèmes des prêts offraient une décote d’ intérêts de 1% sur une moyenne à l’ époque de 10 à 11% comme taux annuel de base des prêts immobiliers, outre l’ absence d’assurance chômage. Mais cet écart a du disparaître avec la chute vertigineuse des taux applicables actuellement. Le meilleur était d’ être employé de banque car les prêts au personnel variaient par paliers mais à partir de taux de l’ ordre de 2,5%/an… Ce qui leur conférait une capacité d’achat phénoménale dans les prix d’ alors, en ne les incitant pas du tout à rester locataires en baux privés au prix du marché…

      3. Aristarkke

        Un autre avantage était pour les fonctionnaires le fait d’être systématiquement dispensés d’apport autre que les frais de notaire. Pour le commun peuple, il fallait souvent 5 à 10% du prix +frais de notaire, en apport, pour boucler le dossier…

      4. Deres

        Si vous n’êtes pas en CDI, vous verrez la différence cependant … car vous n’obtiendrez probablement pas de prêt à moins de le gager sur d’autres liquidités ou biens !

      5. gameover

        Comme le taux accordé est fonction du scoring, être fonctionnaire permet d’obtenir un meilleur taux.
        Googler :
        scoring pret fonctionnaire

    2. Peyreloubes

      les taux des prêts immobilier par exemple soient plus faible pour les fonctionnaires

      Bien sûr !!!! Dans les années 70, j’avais emprunté à 14%, oui 14, pour ma maison. J’avais un ami député, l’Assemblée lui prêtait à 2%, le solde étant payé par qui ????? Pas besoin de dessin ! Et, de plus il revenait d’un voyage en URSS, avec sa femme, tous frais payés par l’Assemblée, voyage d’études bien sûr ! Nos élus se sont concocté de petits avantages en tout genres : salaires, retraites, voyages, réserve parlementaire (sans contrôle), allocations de chômage sur 5 ans en cas de non ré-election, allocation pour payer des collaborateurs (la femme, le fils, les neveux)etc etc. La démocratie a un prix, qu’ils disent !!!! Certes, mais on sait qui paye ! La racaille ne se trouve pas que dans les banlieues!

        1. Peste et coryza

          Totalement normal, fonctions, députains, etc… sont des cosaques sociologiques.
          1 : Il faut les arroser de pognon pour qu’ils restent loyaux au régime.
          2 : comme ils ne ressentent pas la politique qui est faite en France, ils supportent d’autant mieux le régime qu’ils n’en subissent pas les conséquences.

          La seule solution, c’est de ne pas les alimenter en pognon frais.
          Devenez non imposable, mettez vous au chômage, tirez vous à l’étranger, truandez autant que possible, montez des clans et faites de la solidarité locale plutôt que biberonner à l’état. Tout cela est très dur et très mal vu…

    3. Higgins

      Pou rester juste, mentionnons tous les salariés du privé qui touche un 13ème (voire plus) mois. Je pense qu’il faudrait comparer le net (l’argent palpable, le brut n’étant en aucun cas comparable) d’un côté comme de l’autre ramené au mois pour avoir une vision juste des choses.
      Pour clarifier les choses, je crois que la société y gagnerait à remettre les choses à plat. Il est des tâches publiques qui mériteraient grandement d’être revalorisée, d’autres qui méritent d’être purement et simplement transférées au privé. La fonction publique ou para-publqiue, dans la version soviétique qui est la sienne depuis 1945, a vécu mais qui aura le courage de trancher le nœud gordien? Thorez et consort savaient ce qu’ils faisaient, les enfoirés.

      1. yoananda

        On peut comparer le net, mais alors, il faudrait comparer par heure, puisque les journées ne sont pas toutes les mêmes…
        J’ai croisé des cadres se sont amusés à le faire … pour constater qu’ils ne gagnaient même pas un smic horaire !!!

        C’est kafkaïen … je ne sais pas s’il faut chercher à comprendre/comparer ou bien juste remettre à plat sans se poser trop de questions avec des règles simples, pas d’exceptions dans tous les sens, et de coefficients à la noix pour noyer le poisson clientéliste.

        Quand à la séparation, c’est simple : c’est régalien, ou ça l’est pas 😉
        Non ?

        Si on veut garder l’école publique gratuite, pourquoi pas … mais dans ce cas, passer par des sortes de « bons » que les gens puissent choisir leur école et définir un programme d’instruction commun à la rigueur, mais la, on est passé a la machine à fabriquer de l’homme nouveau bien gauchisé comme il faut. Je veux pas que mes impôts servent à de la propagande d’état.

        L’état qui veut mon bonheur malgré moi, je commence à ne plus pouvoir le voir en peinture.

      2. albundy17

        Il serait interressant de savoir la part des salariés du privé touchant ce 13 mois, pas certain que ce soit la majorité.

        Mais c’est en effet une ritournelle permanente des fonctionnaires sur les avantages du privé.

        L’artisanat représente déjà un bon paquet de gens, et eux, c’est 6 jours de carence, pas de vacances payées, pas d’indemnités chômage, pas de rtt, enfin bref, rien qu’il ne se paie lui même, en sus des cotisations.

        Et pour les fonctionnaires qui pleurnichent de cet indice non revalorisé depuis quelques temps, ils omettent l’ancienneté, automatique, qui revalorise bel et bien leurs « salaires » gelés

            1. Pheldge

              Idem pour les BET : ni arrêts maladie, ni rien du tout ! pour survivre pendant 2 années de convalescence, j’ai du vendre un bien familial, sinon, c’était la cloche …

            1. floriska

              Les avantages des fonctionnaires ne sont pas négligeables mais au regard du nombre d’élus par habitants.c’est phénoménale 630 000 pour 65 millions d’habitants qui ne pensent qu’a se faire une rente. je pense qu’on pourrait en éliminer 2/3. On ne diminuera pas l’incompétence mais au moins les frais.

            2. coche

              Apparement j’appartiens à un « monde » opaque pour beaucoups ici , malgrés toutes les choses douces à ma vue que je lis dans ces coms . ……Patron d’une toute petite boite dans le batiment , 5 salariés ( dont Mr , Mme, fiston) et un apprenti , vous croyez vraiment qu’on peut se payer un 13 eme mois , nos super bosseurs d’employés (des perles) et nous , on se fait déjà raquetter par la caisse des congés payés pour nos 5 pauvres semaines de « vacances » . C’est facile une boite comme nous si elle marche bien , soit le patron se tue au boulo , soit il fait du black fond pour sa pomme et payer des heures sup à ses gars .
              Perso c’est le premier cas ,et quand je me retrouve en compagnie d’un de ces fonctionnaires et que je vois l' »engin » au boulo , je remercie le ciel d’etre là ou je suis ……
              .
              Et tout de suite apres je revoie le graissage de mon fusil , on ne sait jamais ……

              1. Pat

                L’immense majorité des fonctionnaires n’ont aucune idée des contraintes du privé (où presque tout le monde est riche et/ou rentier), l’immense majorité des salariés du privé n’ont aucune idée des contraintes et charges des petits patrons et des indépendants (où presque tout le monde gagne plein d’argent). Très souvent, les salaires nets sont comparés aux chiffres d’affaire, ce qui, évidemment, n’a strictement rien à voir… Bref, le monde de ceux qui payent tout et n’ont droit à rien reste effectivement très opaque.

    1. Royaumont

      L’escroquerie du siècle avant la catastrophe du siècle. Le système ne tient que par la grâce de fausse monnaie distribuée gratuitement…
      Quand on songe que le déficit est entre 80 et 90 mds et la croissance de 1% soit 20 mds, on a un levier de 0,25… c’est pitoyable.

      1. Gerldam

        C’est effectivement dans ces deux chiffres fondamentaux: 80 milliards de dépenses pour 20 milliards de croissance que réside l’inefficacité éclatante du socialisme. Le gros des dépenses publiques sont les dépenses sociales, mais ce n’est pâs une raison pour alourdir la barque, côté traitements et pensions, car tout relèvement du point d’indice se répercutera sur des lustres de pensions plus élevées.

      1. Pheldge

        Il a entendu ma prière … le Camarade Patron Suprême a lu ma supplique ! ô joie intense (Hosanna,Alleluia ! Elle aînée, Ludivine en faon, tronçon né au bois, résignée mes zestes ) 😀

          1. Pheldge

            Je travaille mon côté servile, veule et obséquieux, il faut bien dérouiller un peu de temps en temps, ces intéressantes qualités humaines.
            De plus, ça me permet d’explorer le champ infini des louanges détournées ou parfois retournées … 🙂
            Comme le mercredi aprèm, j’ai piscine répète avec la chorale paroissiale, ça me fait réviser gammes et liturgie mes grammes et mes litres purgés !

              1. Pheldge

                Major, j’accompagne la chorale, et c’est toute la nuance 🙂
                Un peu comme si vous jouiez (Jean-Pierre ? ) du tambour (major) pour accompagner le chœur de l’Armée des Indes lors d’une remise de médaille de l’Ordre de l’Empire Britannique ! 🙂

    1. Deres

      C’est toute la magie de l’usine à gaz française. Il y a tellement de méthode transverse pour arriver à ses fins discrètement que le gouvernement peut faire tout et n’importe quoi en prétendant le contraire. On le voit bien avec les baisses d’impôts promises quand on voit s’accumuler à l’horizon en 2016 des hausses systématique sur tout ce sur quoi l’Etat intervient … Idem pour la hausse du nombre de fonctionnaire et de leurs salaires, les dépenses de l’Etat, …

    2. NicolasPimprenelle

      Juste que cette augmentation pour les premiers échelons permettait de ne pas régler d’indemnités différentielles pour les agents dont le traitement indiciaire brut était inférieur au SMIC. Elle était donc neutre financière, c’est seulement dans les rubriques de paie que ce changement s’est fait sentir.

  3. DoS

    Bon, et si j’étais Valls aujourd’hui ?

    (Petit coup de menton, bouche pincée, regard haineux, cou très rouge)

    Espèce de petit con, tu ne comprends rien à la politique !

    Voilà. C’est simple. Je peux être premier ministre.

    Si j’étais Hollande ?

    H, vous êtes gentil, je vous lis de temps en temps. Vous êtes un peu naïf et vous ne comprenez rien à la politique.

    Décidément. On avance pas.

    Alors, allons sur leur terrain ?!
    Faisons de la rhétorique qui déchire de l’anus de licorne.
    Utilisons le plus c’est gros, plus ça passe.

    J’ai une idée. Faisons une émission de TV avec un décor sous fond d’arc en ciel et de licorne. Des poneys, des chatons, des arbres…..c’est la mode.

    Posons publiquement les bonnes questions !

    Pour Coluche, nous savons hélas comment cela a terminé….des volontaires ?

  4. Higgins

    Marylise Lebranchu, ce n’est pas elle qui a fait sauter le jour de carence pour les fonctionnaires? Au moins, tout le monde sait maintenant que de très nombreux arrêts sont totalement de complaisance. Elle aura au moins servi de thermomètre.

    Je nuancerai quelque peu certains propos. Le gros du problème vient avant tout de la fonction publique territoriale où toutes les études montrent que c’est devenu la variable d’ajustement des politiques en matière clientéliste. Dans les ministères régaliens, il y a eu de réels efforts. Le chantier est énorme mais il a été mis en place. Certains renâclent car ils découvrent qu’il leur faut désormais travailler mais il est faux de dire que l’inertie règne en maître.
    Par ailleurs, le point d’indice est un peu l’arbre qui cache la forêt. La grille indiciaire est faite de telle manière qu’il existe un avancement automatique lié à l’ancienneté et certains changement se traduisent par des suppléments de traitement conséquent acquis à vie. Les syndicats en parlent peu mais c’est une réalité.

    1. « Dans les ministères régaliens, il y a eu de réels efforts »
      En chiffres, ces efforts sont microscopiques. Ce qui rend les gabegies ailleurs d’autant plus énormes.

    2. Deres

      Une grande partie des fameux efforts des ministères régaliens ont été obtenus par des méthodes purement comptables … En particulier transferts d’emplois vers des structures extérieures (très pratiqué au ministère de l’écologie) et transferts de dépenses associés à la masse salariale vers ce qui est compté comme des investissements (très pratique à Bercy).

        1. Deres

          Sachant que ces agences ont bien souvent des recettes propres. C’est le même mécanismes qu’avec les collectivités locales. On affiche des économies théoriques en diminuant les transferts de l’Etat vers ses excroissances mais on laisse celles-ci en compensation se servir elle-même sur la bête. Au final, ce ne sont que des mesures esthétiques, car dans les faits, la part étatiques de l’économie augmente inéluctablement.

      1. Higgins

        Lorsque j’emploie le terme « ministère régalien », je ne vise que le noyau dur comme la Justice, la Défense, etc… pas les autres comme l’escrologie, la culture ou l’EN.
        Maintenant, ces ministères « régaliens » ont une gestion et une politique des ressources humaines des plus limitées, sont à la merci de la versatilité des maîtres et sont généralement, je pense spécifiquement à la Défense, la première variable d’ajustement sur laquelle ces mêmes maîtres exercent leurs « talents ». La gestion qualitative du travail demandé est à faire.

      2. Popeye

        « efforts des ministères régaliens »…et plus loin « transferts d’emplois (…) très pratiqués au ministère de l’écologie »
        C’est régalien, l’écologie?

    3. nordyck

      Major, vous y allez fort: un thermomètre avec la tête de Marylise, c’est un spasme violent du sphincter avec aller direct aux urgence et un séjour en psychiatrie pour se remettre ! Si c’est possible…

  5. Higgins

    J’ai oublié l’extrait: « Mediapart pourrait finalement remporter son bras de fer avec le ministère des Finances et échapper à un redressement fiscal de 4,1 millions d’euros grâce à des députés de droite et de gauche. »

      1. Bonsaï

        Il est question d’une amnistie :
        « La commission des Finances de l’Assemblée a accepté lundi des amendements de gauche et de droite qui aboutiraient à une amnistie fiscale pour ces sites de presse en ligne. Ces amendements prévoient en effet de rendre applicable à la presse en ligne le taux de TVA réduite de manière rétroactive, à compter de juin 2009 au lieu du 1er février 2014.
        Ces amendements devront être votés en séance pour être intégrés au projet de loi de finances rectificative 2015, dont l’examen a débuté lundi soir. »
        (in 20 Minutes »)

        1. Deres

          C’est vrai qu’étant donné que maintenant les hausses d’impôts peuvent être rétroactives pour les français normaux, pourquoi aps des baisses rétroactives pour les élites ?

        2. Bonnie

          C’était couru d’avance ! Ils font les durs en public « médiapart doit payer, noméo ! », et derrière, c’est arrangement entre copains, sans faire de pub, bien sûr !

      2. Higgins

        Personne ne va payer, c’est simplement un manque à gagner. Tous les entrepreneurs contraints de mettre la clé sous la porte du fait de la tutelle bienfaitrice et désintéressée des Impôts, de l’URSSAF et du RSI apprécieront.
        Ça montre simplement quel est l’état de déliquescence dans lequel ce pays se trouve. Même Talonette 1ère s’y met en promettant aux gogos un choc fiscal de 20 à 30 milliards d’euros s’il est réélu alors qu’il a été le premier à initier le vaste mouvement de spoliation qui entraîne ce pays dans le gouffre. Jean-Pierre Petit la semaine dernière aux Experts faisait un parallèle assez juste entre l’Argentine et le péronisme (qui a contribué à la ruine de ce pays. En 1947, l’Argentine faisait voler, excusez du peu, le premier avion à réaction de conception nationale en Amérique du sud. Depuis, ce n’est que naufrage et ruine) et la France socialiste (dans l’esprit et hélas dans les comportements d’où l’UMPS). Notre avenir est plutôt gris foncé.

  6. Aristarkke

    CPETF! Les rentiers de l’ État sont devenus majoritaires en poids électoral. La ponction ne peut donc que croître puisqu’il y a plutôt encouragement que frein en provenance des conséquences du clientélisme effréné et ciblé. Il y a déjà belle lurette que la Grance consomme bien au delà de sa capacité intrinsèque et qu’elle vit à 110/120%, donc avec des déficits permanents. La Grèce qui est notre caricature crachée a montré que cela se termine brutalement et mal, ce qui ne nous refroidit pas pour autant.

    1. Deres

      La seule différence entre la France et al Grèce est que nous sommes considérés comme Too Big To Fail et que les plus grosses banques européennes sont françaises. Donc notre taux d’intérêt reste bas au lieu de s’envoler comme en Grèce. Si notre taux d’intérêt montait brutalement au-dessus de 10%, il manquerait brutalement des dizaines de milliards dans la caisse …

      1. Le Grincheux

        Too big to fail ? On va en reparler dans quelques mois. On se prépare des lendemains qui déchantent avec une inflation à deux chiffres parce que nous allons payer notre dette avec de la monnaie de singe. Les QE que l’on voit partout en sont le signe précurseur. Quant à la FED, les déclaration de son gouverneur montre qu’elle ne sait plus à quel saint se vouer.

        Vous allez me dire qu’aujourd’hui, les taux sont négatifs. Certes, mais ils sont négatifs parce que nous faisons partie des seuls états qui arrivent encore à faire rentrer l’impôt. Si jamais cela s’arrête (et c’est en train de le faire, je viens de me taper une taxe pour logement vacant avec la TH et la TF d’un appartement que j’occupe à longueur d’année, je viens de recevoir un papier de C3S et une taxation d’office de l’URSSAF alors que ma déclaration fut faite en temps et en heure, donc l’état cherche des sous…), le taux de toutes les dettes souveraines va exploser. Mais Sapin nous expliquera encore que c’est bien pour nous. C’est fou, ça, alors que tout sent le sapin, nous, on le voit…

        Pour information, je suis assez copain avec un directeur d’agence bancaire. Aujourd’hui, les banques renâclent de plus en plus à proposer des emprunts à taux fixes (c’est un signe, comme les taux négatifs à deux ans sur les obligations). Empruntez encore tant que les taux sont bas., je parie que vous rembourserez les traites très vite.

        1. Royaumont

          Il semble que le Japon soit retombé en récession. Le QE a fait long feu, là-bas. On peut penser que les mêmes causes vont avoir les mêmes effets partout.
          Ceux qui ont aimé 2015 vont adorer 2016.

          1. Higgins

            Hier matin, Christian Parizot aux Experts a indiqué que les grandes banques européennes préféraient placer les liquidités fournies par la BCE auprès de celle-ci (même à taux négatifs) plutôt que de les réinjecter dans l’économie réelle. Il reprenait en ça l’antienne de Jean-Pierre Chevallier qui dénonce cet état de fait après analyse depuis un certain temps. Ce type de comportement a des limites et le plongeon va être sévère.

            1. Royaumont

              J’avais vu cette info chez J-P Chevallier également. C’est totalement absurde. Reste à savoir quel élément déclenchant peut faire exploser le système. a tout prendre, je préfère une grosse explosion, dont on peut se remettre, à ce processus de mort lente de l’économie et de la société en générale.

              1. ca-suffit

                Deres le dit plus haut, mais en se trompant lourdement quand il dit le niveau de la rupture à 10%.
                Il suffit que le taux à 10 ans des prêts concédés à la France dépassent 3% pour que l’état ne puisse plus payer ni ses fonctionnaires, ni les retraites.

                1. Deres

                  Le taux était un exemple. N’oubliez pas que la maturité moyenne de la dette française est de 7 ans et qu’il y a même de la dette sur 30 ans. Dans les faits, le taux courant est supérieur au taux d’intérêt actuel très bas. Une remonté des taux se ferait nécessairement de manière graduel.

          1. Pat

            Moi, je préfère le terme « chyprade ». Ça fait plus cuisine méditerranéenne (comment faire maigrir vos économies, un régime terriblement efficace).

        2. Peyreloubes

          J’ai mieux à la course aux Cerfa : Un de mes amis, fonctionnaire d’Orange, (zoui, il y en a encore avec l’ancien statut), est nommé à La Réunion en novembre 2014. En attendant de trouver un appartement, il est logé par sa mère qui pour des raisons diverses, paye une toute petite taxe d’habitation. Mon ami fonctionnaire zélé, écrit immédiatement aux Impôts pour signaler son changement d’adresse. Réponse en 2015 : Taxe d’habitation de 700 euros parce que, lisez-bien, les revenus des personnes qui habitent cette maison ont brutalement augmenté !!!!!! Et effectivement, en tous petits caractères, à la 3eme page du formulaire de la TH, il est précisé que les exonérations personnes agées, handicapés gnan gnan dépendent des revenus de l’ensemble des personnes qui habite la maison. Autrement dit, vous hébergez pour quelques temps votre fils, qui a des revenus supérieurs aux vôtres, vous êtes bon pour une augmentation de la TH, s’il se domicilie officiellement chez vous.

          1. Le Grincheux

            Ils ont de la chance. Personnellement, sur le même appartement et la même année (2015), je suis censé payer : deux CFE, une TH, une TF et cherry on the cake, une taxe pour… LOGEMENT VACANT !

            Ce pays est définitivement foutu…

              1. Pheldge

                J’ai déjà du le signaler ici, mais mon oncle m’a soutenu qu’avant 1965, dans sa déclaration, quand on était propriétaire, il fallait mentionner le montant du loyer du bien , en rapport avec le prix du marché. Donc ça serait du réchauffé ! je garde le conditionnel, n’ayant pu vérifier cette info.

                  1. Pheldge

                    Bin voilà, que n’ai-je invoqué tes mannes mânes, ô susceptible et néanmoins décati ancêtre,1854, c’était quand tu as pu prétendre à la retraite pour la première fois, c’est ça ? 🙂

      2. Dr Slump

        La gabegie en France semble prendre des proportions tellement catastrophiques que j’en viens à me demander si nos élus n’ont vraiment aucune idée du risque qu’ils prennent, et s’ils n’ont vraiment aucun plan B en réserve.

        Quand tout ça va capoter comme une Trabant de 1973 sur le bord d’une départementale, qu’est-ce qui va nous tomber en plus sur la figure? Ils vont chyprer massivement les comptes et assurances vie des français moyens, salariés et entrepreneurs? Ca me parait encore trop gentil pour ces enflures, qu’est-ce qu’ils pourraient inventer comme mesure « républicaine » façon état d’urgence?

        Perso, maintenant je réduis au maximum tous les paiements par carte, je retire du liquide de mon compte, et je ne le place plus: pas d’épargne, pas de prélèvements, tout en liquide et en solide à portée de la main. Confiance zéro.

          1. Deres

            Plus un ISF et des impôts tout azimut avec 57% de prélèvements globaux sur le pays. C’est aussi puissant qu’un chyprage au bout de quelques années, mais c’est tous les ans …

        1. Higgins

          Le chyprage des comptes bancaires est prévu par un texte européen: « « Dans la plus grande opacité, sans tambour, sans trompette, les fonctionnaires européens viennent d’instituer la possibilité et même l’obligation de spolier les déposants auprès des banques en cas de faillite ou de difficultés. La difficulté se définissant comme une crise systémique. Par exemple, une chute de 40% des marchés financiers comme celle que l’on a connue en début de crise pourra, et même peut-être devra, déclencher le processus. » (https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2013/12/13/banques-la-spoliation-des-deposants-est-decidee-un-accord-historique-bruno-bertez/)

          1. ca-suffit

            Absolument, et cette spoliation légale était prévue pour 2018.
            Mais les instances Européennes ont fait pression afin qu’elle soit applicable dès début 2016, soit dans 1 mois. A chacun d’apporter sa réponse à: Pourquoi?

  7. Pactol

    Il faut surtout souligner le cynisme de nos dirigeants qui sans vergogne utilisent tous les leviers pour se maintenir au pouvoir.
    C’est tellement gros que ça en devient insultant pour celui qui a une once de jugeote.
    Entendre Hollande prendre un ton funèbre dans toutes ses interview depuis les attentats ou le catalan donner du menton, ça me fait sortir de mes gonds.
    Mais je dois être l’un des seuls …

    1. Aristarkke

      Entendre (…) le catalan donner du menton??? 🙄

      (pensez-vous sérieusement être le seul à avoir pareille pensée ici, dans ce repaire, cette antre mal famée quant à sa pensée dominante)

        1. DoS

          Alors Bonsaï ? Ces OGM ?
          Mange ou pas ?

          De toute façon l’on en mange, d’une façon ou d’une autre.

          L’on pourrait dire que la France passe volontairement à côté d’un des secteurs clef de demain. Mais c’est une habitude chez nous.

          L’argent c’est sale. C’est une culpabilité sans nom. Une chose satanique qu’il faut détruire. Et ça, l’on peut dire que nos élus savent faire !

          L’écologie (cf un article de Cpts) c’est une question de business. Finalement mon coke cola de 1970 était juste les premiers balbutiements de cette « magnifique » économie verte.

          Je ne dis pas que nous ne polluons pas, que les pesticides, les gaz etc…c’est bien. Non, je dis juste que nos élus n’en ont rien à foutre. De ça et de l’économie en général. De nous encore moins.

          Il faut être réaliste. La finalité du pouvoir: c’est le pouvoir !
          Nous sommes une variable d’ajustement. Rien de plus. Rien de moins.

          Sauvons la planète et les ours !!! Naon, mais sans blague. Qui va croire à ces conneries du FLOP21 qui coute des milliards et pollue à gogo…

          On peut même dire qu’à chaque fois que la BCE imprime des faux billets, elle contribue ainsi à la pollution de la planète…..

          A chaque fois qu’un élu ouvre la bouche des kilotonnes de CO2 sont cramés….

          A la fin, seul le contribuable récupère:
          La pollution, les taxes et la culpabilité !

          Alors merci qui ?!

          1. Peyreloubes

            Laissez moi rire avec les OGM et José Bové. Tous les chocolats fourrés ont une paroi intérieure fabriquée à base de soja. (pour empêcher la liqueur de sortir). Le soja vient totalement des USA ou presque, et ce sont des OGM. Tous les Français bouffent de l’OGM sans le savoir.

      1. Pat

        Nous sommes une secte, on nous l’a écrit, il ne faudrait pas l’oublier. C’est pas vrai, hein, Maître H (que votre nom illumine les cieux) ?

  8. Calvin

    Tout est scandaleux dans ce pays, mais certaines choses encore plus.
    Bref…
    Ne pas oublier la mauvaise répartition du travail dans la fonction publique :
    – des permanents sont payés pour ne pas travailler dans leur corps d’affection,
    – une partie des employés sont des tire -au-flan(c),
    – une bonne partie fait le strict minimum,
    – une minorité travaille beaucoup plus pour rattraper les précédentes catégories.
    Ah, je n’ai pas parlé de l’absentéisme…

    1. Deres

      Surtout la majorité réalise avec abnégation des taches purement administratives au final complètement inutiles …

      Un exemple parmi d’autre est l’existence en réalité de 8 ou 9 type différents d’allocations familiales, qui font donc l’objet pour chacune de leurs lois, de leurs CERFA différents, de leurs conditions d’attribution spécifiques, de leurs services spécialisés, de leurs logiciels dédiés, etc, Et tout cela est modifié en partie chaque année au bon vouloir du gouvernement et sans préavis avec obligation légale de s’adapter immédiatement.

    2. Caton

      Vu dans un service de 10 personnes dans un ministère:
      – 7 qui surveillent l’horloge, qui ne risque pas d’être volée.
      – 2 qui bossent 10 heures par jour
      – 1 qui passe 12 heures par jour à saboter le boulot des 2 qui bossent
      Productivité totale du service équivalente à 0,25 ETP.

      1. Peste et coryza

        Tout cela est normal :

        Petite citation militaire (de mémoire il faudrait que je retrouve la citation exacte):
         » sur 100, 10 ne devraient même pas être là. La plupart sont juste des cibles. 15 sont de vrais soldats, et feront la bataille. 1 seul est un guerrier, et ramènera les autres à la maison ».

          1. gameover

            « Sur 100 hommes, 10 ne devraient même pas être là, 80 sont juste des cibles, 9 sont de vrais combattants et nous sommes heureux de les avoir, car ils font la bataille. Quant à celui qui reste, celui-là est un guerrier et c’est celui qui ramènera les autres. » (Héraclite)

              1. gameover

                C’est une citation très connue dans le milieu des armes et elle était écrite à l’entrée d’un de mes anciens club de tir avec comme titre : le ratio spartiate.
                C’est en lien avec la notion de citoyen-soldat.
                Je l’ai lue aussi dans un bouquin de Nietzsche.
                Maintenant si tu as d’autres sources elles seront bienvenues.

    3. Val

      @Calvin , rassurée de voir que l’image correspond au récit que l’on m’en fait généralement. Tu oublies de dire que le minoritaire qui bosse vraiment est mal vu par la grosse majorité qui se les roule. Ils ne supportent pas de voir leur reproche vivant se promener sous leur nez. Ils faut dire qu’ils ne supportent pas grand chose , pas même eux mêmes .

      1. Deres

        Oui, l’avancement est entièrement à l’ancienneté, mais ceux qui bossent sont soupçonnées par les autres de vouloir anticiper leur avancement à leur dépend.

      2. Pat

        Histoire (malheureusement) vraie : une connaissance a travaillé quelques temps aux impôts; ses collègues lui ont donné la consigne de ne pas traiter plus d’un dossier contentieux par jour. Elle n’a pas respecté cette consigne et a été reléguée aux archives en sous-sol. Elle a préféré démissionner.
        Il y a donc bien une sélection naturelle dans ce milieu. C’est la survie des plus nuls.

      3. Higgins

        Tout dépend en fait des services. Il y en a, j’en connais (comme par exemple dans les palais de justice que je fréquente), où ça turbine sec et les tire-au-flanc sont très mal vus. D’ailleurs, c’est souvent la raison pour laquelle le système n’implose pas.
        Bon, indépendamment des cas d’espèce, il vaut mieux éviter de téléphoner avant 9h30( cause café), après 11h00 (pré-déjeuner), avant 14h30 (suite du déjeuner) et après 16h00 (préparatif pour le départ). Ce n’est pas de l’ironie. C’est testé et approuvé.

        1. Aristarkke

          Dans le temps (fin des années 70 jusqu’aux années 90), c’était la règle dans les services de la Communauté Urbaine de Lille, bien avant les 35 H 00 … Et le vendredi après midi, c’était peine perdue…

          1. Higgins

            Pour ceux qui veulent réellement travailler, et il y en a, les 35 heures ont été une véritable guillotine. Il y a bien les comptes épargne-temps censés suppléer au non-paiement des heures supplémentaires effectuées. Là est une autre bombe autrement plus puissante que rien ne pourra empêcher d’exploser le moment venu. La fonction publique hospitalière en est le plus bel exemple.

            1. gameover

              Dans ma convention collective il y a bien sûr les 5 semaines de CP + les 11 à 13 jours de RTT + 3 jours d’ancienneté + les jours de fractionnement + les jours de repos après un grand voyage de plus de 6h en avion + les jours suite à longue mission +…… soit bien 2 mois 1/2 de congés par an que je n’ai jamais réussi à prendre. Heureusement que le compte épargne temps est arrivé !

            2. Deres

              Oui, ces heures de rattrapage cumulés ne sont cas comptabilisés dans les dettes publiques mais on a vu qu’à l’hôpital elle représente des sommes très conséquentes par exemple. Les attentats ont menés par exemple a probablement plusieurs centaine de milliers d’heures à rattraper pour les forces de l’ordre, ce qui représente en coi des milliers d’emplois à temps plein.

    4. Higgins

      Un de mes anciens coréligionnaire de l’armée des Indes a intégré de brillante manière un corps administratif régalien (Maîtrise de droit en cours du soir puis concours externe). Affecté à Paris, il a voulu importer les saines manières en cours lorsque nous combattions ensemble dans l’Hindou Kouch. D’une certaine manière, mal lui en a pris puisqu’on lui a fait savoir qu’il travaillait trop bien et que c’était mal pour les mauvais (en minorité mais assez agissant via les syndicats). Il a connu cependant une belle carrière évoluant progressivement au plus près des décideurs, signe de son excellence (la sienne, pas celles des décideurs politiques). Sa progression professionnelle continue pour son plus grand plaisir.

    1. Deres

      A noter qu’avec la suppression de la première tranche de l’IR et la règle de apiement indépendant de l’IR sur els indemnités locales, les dits ministre ne paie pas d’IR sur ces plus de 2000 euros d’indemnités … Et hop, avec la tranche marginale à 45%, cela fait facilement 1000 euros de gagner par mois en toute discrétion par rapport à un français lambda avec les mêmes revenus ! C’est beau d’avoir des lois rien que pour soi !

  9. alecton

    Il convient aussi de prendre en compte le fait que l’évolution des salaires de la FP est fonction de l’ancienneté des agents. En l’absence de rémunération au mérite (blasphématoire selon les syndicats) il s’agit d’une variable d’ajustement à la hausse qui a permis à mon salaire d’augmenter régulièrement depuis 2008 (et croyez moi, sans aucune corrélation avec l’inflation).

    Petit HS : je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous cette petite photographie prise hier, au sortir d’une réunion CGT d’une petite quinzaine de participants. Nous notons la présence d’au moins deux cubis de rougeaud qui tachouille ; gage d’une réunion fructueuse qui s’est terminée vers 15 h 00 (faut pas déconner, faut l’temps de rentrer à la maison). Aujourd’hui, j’ai connaissance de la tenue de ces réunions grâce à l’odeur de vinasse qui embaume nos couloirs, et à la survenue intempestive d’accidents de visée dans les toilettes. En gros ça renaude et les chiottes sont immondes…. merci la CGT… Gageons que j’aurais bientôt un tract de ces poches à vin m’informant d’une augmentation du point d’indice …et s’en attribuant le mérite…

    Je mets le lien, ne bitant rien en informatique :

    http://hpics.li/7245b45

    1. Bonnie

      N’y a-t-il pas des entretiens d’évaluation chaque année et des notes qui vous donnent un ou deux mois d’avance si vous avez rempli vos objectifs ?

      1. Higgins

        Clairement, non. Au mieux, un passage à l’indice au-dessus en avance de phase (avec l’accord des syndicats ce qui complique la donne) ou, en fin de carrière, l’octroi avant l’heure d’un échelon dit exceptionnel impactant le niveau de rémunération à la retraite (plus valable pour les catégories B et C).
        Il y a la tentative de mettre des primes de résultat avec des résultats justement plutôt mitigés (ça marche mieux quand c’est au quota de prunes distribués sur le bord de la route par exemple).
        Après, comment évaluer, sur quoi l’évaluer et quel objectif donner à une personne qui a trente ans de service, rétif à tout changement (de poste, de travail, de bureau, etc,…). Le principe de Peter a parfois du bon, rien ne sert de tenter de faire le bonheur de quelqu’un malgré lui.

  10. Alzheimer

    Un régime qui donne tous les pouvoirs à des militaires de père en fils depuis 40 ans, augmente systématiquement le budget et le poids de l’armée, est sans conteste une dictature militaire.
    Un régime qui privilégie systématiquement les religieux est une dictature théologique.
    Si ce sont des nobles qui monopolisent le pouvoir, c’est une dictature aristocratique.
    Lorsque depuis 40 ans, les fonctionnaires deviennent très majoritaires à tous les postes-clé, augmentent leurs prérogatives et privilégient leurs proches pour devenir à leur tour fonctionnaires, c’est une dictature du bureaucrariat.

    Chaque siècle voit un nouvel avatar de la tyrannie, une nouvelle mutation de la bête immonde. Féodalisme, Inquisition, monarchie absolue, Terreur, Maîtres de forge, généraux de 1917, nazisme, communisme…
    Au XXIème siècle nous entrons dans une nouvel forme de dictature : celle de l’administration excessive.

    Il y a un parallèle flagrant aujourd’hui avec les organisations para-militaires de certains régimes des années 1920 à 50.
    Les fonctionnaires, nombreux comme le furent les SA, sont l’armée de réserve. Des troupes de base, bien hiérarchisées, zélées et obéissantes, idéologisées.
    Au-dessus, une strate d’officiers et de milices répressives dotés de pouvoirs arbitraires, instillant la peur. Gestapo ou fisc, même rôle. Plus quelques « loups noirs » illégaux, tels les antifas, pour les sales coups.
    Tout en haut, des apparatchiks, hauts fonctionnaires et profiteurs.
    Une volonté guerrière contre des ennemis fantasmés : terrorisme, finance ou CO2.
    En bas, un peuple qui subit et se fait spolier. Dont certains sont bouc-émissaires : arabes pour les uns, salauds de riches (> SMIC) pour les autres.

    A 80 ans d’écart, nous sommes dans le même processus tyrannique inéluctable. Ca fait peur !

  11. Juju

    dans les années 80 ou 90, où cette fonction publique occupait nettement moins d’agents et où, pourtant, la population française n’a pas spécialement souffert d’un manque cruel

    Oulala!Vous avez prit une portion de « c’était mieux avant »!Faites attention on arrête pas le progrès social pourtant

    Plus sérieusement, c’est qu’une promesse électoral, et même si…Niveau budget on est déjà à 210km/h à 20 mètre du mur, si demain on est à 215 à 18 mètre c’est vraiment grave?
    Je trouve plutôt que c’est habile politiquement de tenter se genre de chose, il respecte tout les enseignements de la science politique.Par contre ça va être chauds de placer assez de deuil d’ici Dimanche

    1. Deres

      Au contraire, la victoire du FN aux régionales est indispensable dans la stratégie de Flamby pour 2017. Ils vont se faire pourrir de tous les côtés. Et les scandales vont pleuvoir sur la moindre de leur mesure. Cela va permettre de placer le FN solidement devant le reste de la droite en vue d’une victoire au deuxième pour le pédalomane.

      1. Vodkaman

        faut voir…. la hauteur du mur

        compte tenu des lois de la physique, avec l’énergie cinétique, il n’est pas exclu que coyote se rappe la joue le long du mur. Ou alors, le siège éjectable est surpuissant au point de lui faire quitter l’orbite terrestre.

  12. Rara’

    En même temps, ils se foutent aussi de la gueule des professeurs qui risquent fort de ne pas voter PS à cause d’une certaine réforme… c’est pitoyable.

    1. Deres

      Les professeurs et les fonctionnaires râlent mais au final, ils auront l’obéissance de la gamelle. Les gens peuvent ne pas être satisfait de Flamby, cela ne les empêchera pas de voter à gauche pour défendre leurs petits intérêts … C’est pour cela que Flamby ne veut pas de primaires.

      1. DoS

        Si le flan ne craint pas la pluie, en revanche qu’en est il du soleil ?

        Nous pourrions être un poil optimiste. Il suffirait d’un petit rien pour chasser les nuages.

        1. Royaumont

          J’ai la même impression, beaucoup d’enseignants sont exaspérés d’être ouvertement pris pour des imbéciles et de la piétaille. Leur filer un bifton de 50 pour leur étrennes ne changera pas fondamentalement la donne.

          1. Deres

            Mais vu que la gauche leur promettra des embauches leur permettant les mutations désirés et des augmentations « mérités », si la droite ne s’aligne pas, leur choix sera vite fait même si c’est avec une pince à linge sur le nez … C’est cela le clientélisme. Une fois que l’on a accepté le chantage, on est obligé de continuer car on risque de perdre les acquis. C’est la relation client/patron politicienne vieille comme le monde …

              1. Pheldge

                Rara’ on a pu compter les courageux lors des manifs contre la réforme des collèges : quelques milliers, alors que partout on entend parler du « mécontentement des profs » …
                Il voteront en râlant mais PS quand même dans leur très grande majorité, par habitude, par lassitude, par crainte d’un changement de logiciel donc de routine …

  13. Caton

    Un rapide coup d’œil sur la pyramide des âges au 1er janvier 2015 montre que le système actuel est irrémédiablement foutu, destiné à faire faillite au plus tard dans 12 ans. Et il faudra bien 25 ans pour se relever… Donc plus vite le système fait faillite, mieux c’est. Je propose donc de doubler la valeur du point d’indice, de doubler le nombre de fonctionnaires et de doubler le montant de toutes les aides sociales dès le 1er janvier 2016. Comme ça on peut commencer à reconstruire en juillet de l’année prochaine.

  14. Before

    Hors sujet (je peux, chef ?)
    Je pense que vous avez entendu parler de ce scélérat, pardon, de cet enc.., non, de ce député qui veut autoriser les parlementaires à être armés :

    http://lelab.europe1.fr/attentats-a-paris-philippe-meunier-ce-depute-lr-qui-veut-armer-les-deputes-2627431

    Ils doivent commencer à craindre pour leur intégrité physique… Et pas forcément de la part de terroristes barbus. Ces ordures n’ont absolument aucune limites

      1. Deres

        En fait, cette réaction ne fait que suivre ce qui se passe en coulisse. Tous les parlementaires ont demandés des protections policières pour leur petite personne et on leur a refusé ce privilège … Imaginer un garde du corps par parlementaire, soit 6 pour faire un temps plein avec 577 députés et 348 sénateurs, cela aurait nécessité 5550 embauches de policiers ! cela représente à peu près toutes les nouvelles embauches e policiers prévus en fait … Donc se sentant abandonnés et en danger, ils veulent légiférer pour se protéger. Je vous rassure, le gouvernement sera le premier servi dans l’utilisation des nouveaux effectifs pour les protéger eux et leur ministère. Les français eux, peuvent se gratter. On leur donnera au mieux une campagne de pub pour un nouveau numéro d’appel d’urgence …

      1. nemrod

        Bof…même pas.
        Ce que je vois autour de moi me conforte dans mon exil intérieur et la restriction à la portion minimale de mes interactions sociales.

        Une majorité écrasante de cons qui applaudissent à chaque coup de rabot sur leurs libertés déjà misérables.
        Une population ( ne mérite pas le terme de peuple) désarmée matériellement et surtout mentalement, ce qui est beaucoup moins réversible.
        Ils jouent sur du velours, ceux qui nous écrase sous leurs bottes.

        Se démerder tout seul ; n’attendre (peu) que de quelques uns.

  15. Val

    @alecton merci pour votre désopilante anecdote , l’affiche que l’on voit partiellement derrière les cubis vaut aussi son pesant de caouettes : « tous ensemble = sortie de crise , 1er mai 2016, la retraite « 

    1. alecton

      Pour les avoir sous les yeux chaque jour, je vous prie de croire qu’elles ne me font que très moyennement sourire….

      Dans la même lignée de pure bullshit, je vous donne une photographie de ce qu’est une « grand consultation démocratique » dans la FP : questions absolument pas orientées dans lesquelles l’insupportable austérité et la précarité sont érigées comme autant de moulins le long du sentier de la lumière…

      http://hpics.li/3cd49d4

      Faut vraiment que je me trouve un vrai job, moi.

      1. gameover

        « Faut vraiment que je me trouve un vrai job, moi. »

        Oui car vu les pliures du tract; quelqu’un en avait fait une fusée !
        T’as vraiment rien d’autre à faire ? 😀

  16. hub

    juste un point, il me semble que, eux aussi, les fonctionnaires paient des impôts, non?…. il faudrait juste un peu dégonfler le mythe du fonctionnaire qui « coûte » et ne fait rien….

    1. Vitre cassée.
      Et la question n’est pas qu’il ne fait rien ou pas (il y a de tout dans la fonction publique, c’est évident), mais de savoir si le contribuable en a pour son argent.

      1. alecton

        J’irais même plus loin que la vitre cassée dans la mesure ou chaque centime ponctionné se voit grévé du cout de la ponction. Je ne me souviens plus où, mais il me semble avoir lu que pour 1 € ponctionné, seuls 0.8 € étaient mobilisables… je vais chercher.

    2. Deres

      C’est l’utilité du travail qui compte, pas sa réalité. Sinon, autant dépaver les rues pour les repaver. C’est un travail harassant mais ne créant pourtant aucune richesse.

    3. Pat

      Vous voulez dire que ce privilège (ne pas payer d’impôts) manque à la longue liste des privilèges existants ? Essayez « fonctionnaires européens », je crois qu’ils bénéficient de quelques avantages de ce côté-là.

    4. bibi

      Les fonctionnaires qui paient des impôts c’est comme les congés payés un mythe encore plus tenace que le monstre du Loch Ness.

      Les fonctionnaires paient des impôts à l’état avec l’argent que leur remet l’état, c’est juste un jeu d’écriture comptable.
      Pour les congés payés vous êtes juste payé mensuellement de manière identique pour 47 semaine de travail.

      Par contre le Père Noël lui il existe.

          1. gameover

            N’importe quoi !
            C’est justement cette formule mathématique de la chimie moderne qui a relégué au placard l’alchimie dont la formule était « lege, lege, relege, ora, labora et invenies. »

            1. Bonsaï

              L’alchimie, dont les premiers écrits connus datent de la Chine du IVe siècle av. J.-C., de l’Inde et de l’Egypte du IIe siècle avant J.-C. avait comme doctrine philosophique la théorie dite des « Correspondances », basée sur l’axiome : « Tout est en dans tout ».
              Au Moyen-Age la recherche porta notamment sur la transmutation, et en particulier sur le Grand Oeuvre, qui consistait alors à pratiquer la métamorphose du plomb en or.

                1. gameover

                  Lavoisier qui, condamné à être guillotiné par la révolution QLMENE, avait d’ailleurs demandé une petite quinzaine de jours de répit pour finir son dernier traité et un révolutionnaire lui auraut répondu : les savants, ranafout’

                  1. Aristarkke

                    Plus exactement : La République n’a pas besoin de savants ni de chimistes….

                    Déjà la gueuse pointait sous la toison de la brebis qu’elle prétendait être. Cela dit, Lavoisier payait aussi et surtout d’avoir été fermier général du Roi bien qu’il ait collaboré avec le gouvernement révolutionnaire

                1. Aristarkke

                  Même pas, Votre Honneur!
                  Le plomb, lui, vaut encore quelque chose, même celui des batteries repris moins cher pour cause de retraitement par rapport au plomb des vieilles canalisations ou des ouvrages de toiture…
                  Pour voir une quelconque valeur ajoutée à ce pays par le travail de Peak de la Faribole, il faut vraiment fumer de la moquette de première qualité…

          2. Régis33

            Wouaaaaaah comparer Lavoisier a un alchimiste , celle là on ne me l’avait jamais faites .
            La torture inhérente à votre situation réduite doit y être pour quelque chose non ?

            1. Bonsaï

              Personne n’a comparé Lavoisier à un alchimiste, il s’agissait d’une discussion historico-littéraire portant sur un aphorisme. Ne pas mélanger les niveaux sémantiques, c’est bien aussi…

    5. theo31

      On ne peut pas payer d’impôt quand on ne vit que de ça. C’est la logique même.

      Les fonctionnaires ne paient pas d’impôts, ils font semblant d’être solidaires.

  17. Bonnie

    Entre la prime de noël qui sera versée le 16 et le point d’indice des fonctionnaires relevé en 2016, les sondages officieux doivent être sacrément mauvais pour eux !
    J’ai des doutes sur la concrétisation de cette promesse. Je me trompe peut-être mais j’ai l’impression que ce sont des annonces en l’air. 🙂

    1. Deres

      Il y a des élections ce WE vous savez … C’est peut être lié. Et de toute façon, ils savent bien qu’il faut surfer sur leurs hausse dans les sondages pour essayer de la pérenniser.

    1. Peste et coryza

      Voulez vous dire qu’ils sont assez visqueux et opportunistes pour sauter sur une occasion de nous faire ch**r sans même attendre le dénouement de la prise d’otage ?

    2. Bonsaï

      Selon toutes apparences, c’est Petit Flan qui s’est senti offensé du crime de lèse-majesté et qui a tenu à le faire savoir ! Devoir se faire évacuer d’un stade pendant le match comme un vulgaire ivrogne, c’était l’humiliation de trop.
      Merci à vous, Major, d’avoir éclairé pour nous ce point d’ombre de l’Histoire…

      1. MCA

        Merci pour le lien.

        J’y vois également une interdiction par la force de toute réaction en cas de pillage des comptes bancaires comme ça se profile ou de reset des patrimoines comme Madame Lagarde l’avait suggéré (10% des avoirs pour remettre les comptes de l’état au niveau du supportable).

        1. Higgins

          La crainte que suscite une éventuelle victoire du FN à des élections nationales est proportionnelle à la bêtise (je reste poli) des gouvernants et des responsables politiques habituels. C’est dire si elle est importante. Comme absolument rien n’indique que ces derniers changent de logiciel et de mode de fonctionnement dans les années à venir, la victoire du parti honni aura forcément lieu à un moment ou à un autre tant la population vit de plus en plus mal l’impéritie des premiers. Comme le dit Charles Sannat sur son blog: « Les Français réagissent à des constats, à des peurs, à des craintes ou évidemment à leur vécu. » (http://insolentiae.com/2015/12/02/pourquoi-le-medef-tacle-le-programme-economique-du-fn-ecorama-video-ledito-de-charles-sannat/). C’est encore plus vrai depuis le 13 novembre dernier.
          Nous allons donc probablement assisté d’ici Noël ou dans un an et demi à un putsch à la suédoise si jamais l’inévitable arrivait. Il va sans dire que ça ne fera qu’accentuer les ressentiments et exacerber les tensions existantes entre communautés. Comme l’économie va continuer à patiner si elle ne s’écroule carrément pas, bonjour l’ambiance. La guerre civile se profile à l’horizon.

          1. C’est aussi mon analyse. On peut ajouter (options au choix)
            – une interdiction du FN,
            – une extension de l’état d’urgence bien au-delà des 3 mois
            – un ou plusieurs attentats
            – difficultés de paiement de l’Etat
            – krach boursier
            – dissensions européennes & régionales…

            1. Higgins

              J’ajouterai que l’UE, à travers l’affaire grecque, a montré comment elle considérait les choix nationaux quand ces derniers s’opposaient à ses desseins. Tolérerait-elle une victoire de la bête immonde si celle-ci etait trop importante?

            2. DoS

              Grand maitre, tu oublies:
              – Faire sentir au peuple comme il est ignorant, faible, stupide.
              – Continuer à l’humilier, le taxer, le perquisitionné.
              – Envahir les chaumières à 5h du matin et détruisant la propriété privé.
              – S’assoir sur les droits de l’homme.
              – Ne pas respecter ses obligations vis à vis de l’Europe.
              – Il ne manque que des impôts rétroactifs….
              – Une assurance maladie obligatoire.
              Ah, et j’oubliais
              – Le travail obligatoire pour tous et toutes. Faudrait pas déconner, non mais oooooooh

            3. Deres

              Ces alternatives sont trop violentes et pas dans les habitudes de Flamby. On aura droit à des versions soft à la place.
              – Le FN ne sera aps interdit mais ses membres dirigeants feront l’objet d’attaques judiciaires et de scandales médiatiques permanents
              – des nouvelles loi renseignements et spécial terrorisme vont se développer pour remplacer de manière permanente l’État d’urgence
              – oui, il y aura d’autres attentas, bien entendu différent des précédents et qui contourneront les lignes Maginot mise en place
              – pas de problème les impôts et prélèvements vont discrètement continuer à augmenté
              – l’économie peut très bien s’écrouler sans krach boursier car la bourse est dopé par les injections d’argent gratuit de la BCE
              – mais non, plus d’Europe avec les mêmes problème en réponse aux problèmes de l’Europe …

              1. gameover

                Il faudrait relire l’histoire de france des années 1890 un peu avant l’assassinat de Sadi Carnot Président de la République.
                Mêmes lois d’exception.

          2. Deres

            Il est certain que si en 2017, Flamby est réélu au deuxième tour face à MLP, la république française sera complètement décrédibilisé de facto. Personne ne pourrait alors nié que malgré les élections, le peuple de décide pas démocratiquement de ses dirigeants.

        2. Deres

          Il est évident que leur réaction était déjà préparé et réfléchi d’avance. Flamby est ses sbires savait qu’en cas de gros attenta, ils déclencherait l’Etat d’urgence avec prolongation de 3 mois et sa modification constitutionnelle. D’ailleurs le président tout ébouriffé a annoncé cela à la télévision avant de tenir un conseil intérieur avec ses ministres dont il annoncé la conclusion avant de le tenir. Tout ceci était donc au moins préparé avec ses conseillers personnels (encore un bel exemple que les services de l’Elysée font doublons avec ceux du premier ministre et ceux des ministères au passage …)

          1. Higgins

            « Il est évident que leur réaction était déjà préparé et réfléchi d’avance. »
            Les informations disponibles sur ce sujet en donnent fortement l’impression. Question; le pouvoir en savait-il plus et a profité de l’évènement pour avancer ses pions (en prévision du futur contexte politique) ou bien a-t-il été réellement surpris par les attentats et leur intensité et a simplement mis en oeuvre (avec quelle rapidité) des mesures exceptionnelles prévus de longue date (gouverner; c’est prévoir)?

            1. Deres

              Ils étaient en attente du prochain attentat. Eux savaient bien qu’en réalité, ils n’avaient rien fait pour que les attentats de janvier ne puissent pas se reproduire. Ce n’est pas avec des minutes de silence, des cours d’éducation civique à la prochaine rentrée et une loi renseignement se trompant de cible et de toute façon pas encore déployée que quoi que ce soit aurait changé …

      2. barbatruc

        Annuler les régionales me semble impossible on est à une semaine du premier tour, et sauf événement majeur ( autre attentat par exemple) les élections devraient se dérouler normalement, comme l’a d’ailleurs souligné Hollande juste après les attentats du 13/11. Sa déclaration à quelque chose prés  » nous ne laisserons pas les terroristes établir notre calendrier démocratique  »

        Par contre il est certain maintenant que le vote FN va exploser, et les sondages actuels sont très probablement en dessous des votes réels, comme souvent dans les sondages liés au FN.

        Là je rentre dans la politique fiction, le FN ferait un carnage dans les urnes avec une majorité importante dans les régions.

        A la suite de la branlée historique du PS et leurs homologue PR , on pourrait imaginer un Hollande drapé dans l’union des partis républicains annuler les élections, avec des arguments du genre le FN n’est pas un parti républicain comme les autres, qui est un danger pour les valeurs républicaines , avec pourquoi pas un coup de patte du conseil constitutionnel pour appuyer ses décisions.

        Bref un scénario comme à l’Algérienne en 1992.avec le Front Islamique du Salut.
        Comme les Algériens n’ont pas votés pour nous les partis classiques, alors on annule le vote, avec comme fausse excuse de sauvegarder la République.

        J’ai du mal à croire qu’on pourrait assister à un tel scénario dans notre pays, mais avec pépère qui se prend désormais pour un chef de guerre, et Vall en inquisiteur. Tout pourrait être possible.

        Espérons juste que si ce scénario improbable se produisait, le FN ne se transformerait pas en GIA local .

  18. JiJiBé

    Ah oui mais bon voilà j’veux dire (comme ils s’expriment dans le poste), vous venez de détruire mon engagement total et combatif pour le seul futur et probable impétrant pour la Région Rhône-Alpes – Auvergne dont j’ai reçu le panégyrique juste avant les paupiettes de veau/muscadet, et pour qui je me serais compromis afin de solliciter ultérieurement de sa haute impéritie nourrie à la même brouillasse sauce COP21 que la faribole servie au menu quotidien, les incommensurables faveurs et promesses qui m’étaient proposées en apéritif.

    Je dénonce, il s’agit de M.Fatiga cheminot – militant syndical – Fdg.
    Dommage ! Un cheminot fatigué militant syndical pour « l’humain d’abord », j’avais craqué.

    Ce soir l’apophtegme du soir et sa musiquette désabusée, et çà ne date pas d’hier :
    « Ce soir je serai la poubelle pour aller voter »
    « Apophtegme…apophtegme…est-ce-qu’on a des gueules d’apophtegme » ?
    Réponse dimanche soir.

  19. hop hup

    L’Etat continue à vendre ses biens. Sauf que cette fois-ci, il s’agit d’un terrain situé à Palmyre, en plein milieu des territoires annexés par le groupe Etat islamique.

    L’Etat continue de vendre ses biens… Et dans le lot, un terrain situé dans la cité antique de Palmyre, en Syrie, en plein territoire annexé par l’organisation Etat islamique. C’est la découverte qu’ont fait deux sénateurs qui consultaient la loi de finances 2016, comme le rapporte France Info mardi.

    on dirait que certain ne sont pas encore au courant de la nouvelle carte geopolitique du moyen orient

        1. zelectron

          Fafa veut le donner à son fils . . . juste quelques pierrailles à déblayer et après Thomas veut construire un casino pour concurrencer Vegas puis racheter ses dettes et enfin VEGAS in extenso !

  20. cotine

    Mais bon dieu !!!! Passons tous les chomeurs dans la FP ! Et hop plus de
    chomeurs! Cela ne coutera pas plus cher et on aura autant de bras que
    necessaire pour tout faire. Mais pourquoi personne n’y pense??

    Imaginez les 8 millions de chomeurs mis au travail dans leur specialite
    dans les administrations. Enfin un service public qui servira au public.
    Horaires 6h-23h, CI et passeport livres a domicile, systemes informatiques
    qui tombent en marche etc etc etc …. I have a dream !! Et en plus cela
    fera 8 millions de con-tribuables en plus!!

          1. DoS

            Oui, c’est pas faux:
            Souvent dans le sang. Le sang de la fraternité.(j’imagine)
            D’où une image un poil rouge à mon gout.
            Vodka ? Da !

            1. gameover

              Oui le rouge comme dans beaucoup de pays est la couleur du sang versé par le prolétariat pour bouter les capitalistes hors du pays.
              Mais les mots rouge (krassnyi) et beau (krassivyi) ont la même racine et la Place Rouge (Krassnaïa) est en faite plus belle que rouge.

  21. theo31

    En régime communiste, les dépenses publiques ne peuvent pas baisser :
    – elles n’auraient plus de justification
    – le socialisme ne générant que la misère, le nombre d’indigents à prendre charge ne peut qu’augmenter.

  22. jga

    « … arrogance et suffisance… » voilà qui à mon sens décrit bien mieux le personnage que les sobriquets « bon enfant » employés à son endroit.

  23. gameover

    HS mais pas trop vu la demande de la CGT :

    Les syndicats de SFR craignent un vague de suicides comme chez France Télécom

    Une nouvelle fois, les syndicats de Numéricable SFR lancent un appel au secours concernant les conditions dans lesquelles se déroule le plan de réduction des coûts mis en place par Patrick Drahi et ses équipes. Ils évoquent « pression sur les personnels, arrêts maladies, collègues au bord du burn-out et départs volontaires » et demande cette fois-ci l’intervention du gouvernement « avant qu’il ne soit trop tard »

    http://www.universfreebox.com/article/32504/Les-syndicats-de-SFR-craignent-un-vague-de-suicides-comme-chez-France-Telecom

    Quand on voit les commentaires, on se dit que c’est pas gagné !

  24. Vassinhac

    Il y a aussi un élément qui n’a pas été mentionné et qui limite l’impact de la hausse du point (et qui limite l’impact du gel dudit point) : la Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat (GIPA).

    En gros, le salaire est égal au max (salaire actuel calculé normalement ; salaire d’il y a 4 ans + inflation). Donc un fonctionnaire qui n’a pas changé d’échelon a quand même une (petite) augmentation.

        1. DoS

          C’est (al) gore 2.0. En direct de Flop 21:

          Et les gars, on a retrouvé une jambe !
          Ouai, cool, champagne….

          Au fait c’est une jambe de qui ?

          Bah, on s’en fout c’est la même chose:
          Nous sommes enfin populaire dans les sondages.

          Les Français nous aiment.

          Blague à part, merci aux stagiaires et intermittents du spectacle. La police des polices avait quand même oublié…..une jambe.

          Mouaaaaaah

    1. gameover

      « Pourtant, la scène de crime avait été passée au peigne fin par la police technique et scientifique (PTS). »

      Peigne fin uhm…

      « C’est seulement lors de sa convocation par le juge que la police remarquera qu’Amimour ne pointait plus depuis plusieurs mois. »

      Encore un coup du peigne !

  25. Aristarkke

    HS à demi, par rapport à l’ occupant intérieur. H16, avez vous entendu parler d’un projet mené par l’ UE, nommé PHEME, qui serait. -officiellement – un débusqueur de « mensonges » des infos circulant sur le net. Un logiciel analysant par algorithme les textes et permettant de leur délivrer une sorte de label plus ou moins flatteur ou répulsif. Étonnant mais je subodore immédiatement une toute autre utilisation potentielle au moins grançaise…

    1. Oui, mais c’est en cours depuis un moment. Et comme c’est un projet majoritairement public, je ne miserai pas trop dessus pour des résultats. Ce que font des boîtes privées, en revanche, est bien plus efficace, et déjà sur le marché.

    1. Deres

      Même si je suis d’accord avec cette conclusion, attention au fait que corrélation ne signifie pas causalité. les courbes de correspondance ne sont en rien des preuves … Par exemple, en cas de crise, le chômage augmente et comme le PIB privé chute alors que le PIB public reste plus ou moins fixe, la part publique augmentera alors mécaniquement. Dans ce cas là, on voit bien qu’il n’y a pas causalité entre els deux taux mais juste influence mutuelle d’un autre facteur.

      1. Gomuge

        Votre exemple est certes exact mais il n’empêche que sur des périodes plus longues englobant plusieurs cycles économiques, la causalité ne peut être remise en question.

  26. sam00

    Un peu HS, mais en terme d’occupant intérieur, il ne faudrait pas oublier les journalistes. En voici un bel exemple:

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/cop-21-les-climatosceptiques-chauffent-le-web_1741402.html

    Tout y est. Manipulation, complot mondial, Foucard cité comme sommité du journalisme climatique, néolibéralisme rempant, droit de porter des armes, Donald Trump, lobbying, etc

    Tout se mélange dans un gloubiboulga infâme, qui illustre bien pourquoi L’Express est dirigé par un porteur d’écharpe rouge …
    Je crois que même la pravda n’aurait pas osé !

  27. nemrod

    Des petites nouvelles de la Republique Populaire De Grance.
    Comme vous le savez, c’est l’état d urgence.
    Ainsi, entre autre les déplacements de supporters de foot sont interdites.

    Ben, oui c’est super efficace pour empêcher des tarés de faire un carton dans la foule…si, si je vous assure.

    Mon rejeton de 20 ans s’est donc vu refusé l’entrée du stade de Dijon au motif qu’il avait une écharpe blanche et bleu couleur d’ Auxerre.
    Un crétin à talkie tenait là l’affaire de sa vie et il s’en est fallut de peu que le gamin finisse au gnouf.
    Il faut dire que ce n’est pas de la graine de Moujon et qu’il est bien sensibilisé sur les problèmes de liberté individuelle.

     » tu vois, P’pa, c’est là que j’ai compris que l’on est mal barré et que l’oppression s’installe.
    Le pire c’est que le lendemain la plupart de mes potes trouvais ça normal, vu que c’était pour la sécurité ???
    Bande de cons qui vont se retrouver dans un camp à ciel ouvert…mais sécurisé »

    Thomas, 20 ans.

  28. akaLeLoup

    Toute petite précision qui a son importance : geler le point d’indice ne veut pas dire « plus d’augmentation » ! Ca veut juste dire (pour simplifier) que le salaire rattaché à chaque grade/ancienneté ne bouge pas.

    Le point d’indice a beau avoir été gelé, si quelqu’un avance en grade/ancienneté, il est évidemment augmenté (ce qui est normal, du reste, pour le public) !

    Bref, gel du point d’indice (pour le public) et gel des salaires (pour le privé) ce n’est pas tout à fait la même chose. Les fonctionnaires ne touchent pas le même salaire qu’il y a 5 ans, une bonne partie a été augmentée, peu importe la santé financière de l’employeur. Et CA, c’est une grosse différence avec le privé, où le gel total peut arriver (augmentation pour personne pendant X mois / années).

Laisser un commentaire