Les palpitantes aventures des chambres de bonne parisiennes

Les politiciens sont des êtres merveilleux qui, à l’instar des leprechauns, des korrigans et des farfadets, bousillent toutes vos solutions en y apportant un problème inventif et rapidement inextricable. Les exemples abondent, mais je vous propose aujourd’hui de regarder l’immobilier.

parcours institutionnel - étape finaleIci, je pourrais bien sûr m’étaler sur les aventures rocambolesques de la Loi ALUR, malencontreuse production législative d’une Cécile Duflot au top de sa méforme et qui fut l’occasion d’illustrer de façon légendaire le parcours institutionnel moyen dans notre beau pays. On sait maintenant tous, après quelques mois de pratique, les effets tout simplement catastrophiques que l’entrée en vigueur même progressive de cette loi aura provoqué sur l’immobilier français (et l’environnement forestier, la charge de papiers administratifs divers liés à la cession immobilière ayant explosé).

Cependant, c’est d’un autre (nouveau) rebondissement dans ce domaine que je voudrais évoquer le temps d’un billet. Pour cela, je vous invite à revenir un peu dans le temps, dans ces années bénies où la France allait si bien et où la majorité d’alors, intelligente et pragmatique, faisait passer des lois bien conçues et drôlement pratiques, et plus précisément en 2002, cette année qui vit un président pourtant parfaitement incompétent se faire réélire avec un score de république bananière grâce à l’élimination du candidat socialiste bien trop falot par le patron du Front National d’alors. Et au début de cette année pendant laquelle la France découvrait l’euro, le gouvernement, toujours aussi finaud, faisait joyeusement passer le décret d’application de la Loi SRU dont les effets, plus de 10 ans après, se font encore douloureusement sentir.

Cette loi, rappelez-vous, pose la notion d’habitat décent. On le sait : l’État sait mieux que vous ce qui est décent ou non, et il peut donc, à loisir, le définir et l’imposer à tous. Et le décret d’application de la Loi SRU du 30 janvier 2002 fut justement l’occasion de bien préciser tout cela en imposant notamment que la surface de ce logement ne soit pas inférieure à 9m², et que son volume ne puisse être en dessous de 20m³.

Immédiatement, les chambres de bonne, typiques des grandes villes françaises à commencer par Paris, deviennent insalubres de jure, parce que, parce que, parce que bon et puis c’est tout. Ceci n’est évidemment pas sans conséquence : outre l’immédiate indisponibilité de toutes ces chambres de bonne ce qui accroît un tantinet les petites tensions sur le marché de l’immobilier locatif, notamment à Paris, la perte subite de revenus liés à ces chambres de bonne n’incitent pas des masses les propriétaires, capitalistes veules à l’ultralibéralisme chevillé au corps, à les entretenir. Rapidement, ces ex-logements se dégradent.

Le problème de la lutte contre les méchants propriétaires qui louent des logements trop petits, finement géré par l’État, se transforme en une nouvelle lutte contre les méchants propriétaires qui ne louent pas, donc ne rentrent pas dans leur frais, donc n’entretiennent pas. Rassurez-vous, l’État a des solutions pleins les bottes.

À Paris, la force publique, très maligne, crée donc la SIEMP (Société immobilière d’économie mixte de la Ville de Paris) qui se verra chargée de l’éradication de l’habitat indigne, vilain et cracra. La convention publique d’aménagement, conclue en 2002 avec cette SIEMP, s’achevant fin 2010, une société publique locale d’aménagement, la Société de Requalification des Quartiers Anciens (Soreqa), est créée dans la foulée en mai 2010. L’immobilier parisien continue donc de nager dans le bonheur car, comme l’explique alors Céline Brodovitch, sa nouvelle directrice, « L’enjeu est d’assurer la relève et de poursuivre le travail de résorption de l’insalubrité accompli depuis huit ans par la Ville de Paris ». Et en avant, ♪♬ fiers administrateurs de la Soreqa, ♩ en avant tagada sur vos petits poneys tagada ♪♬ de la résorption de l’insalubrité tsoin-tsoin ♩♩ !

putin_cat

Cette Soreqa, dont la notoriété et le succès immense ne sont plus à discuter, se charge donc depuis 2011 de claquer les thunes du contribuable de lutter contre cette insalubrité, et utilise pour cela toutes les armes légales à sa disposition. Fini de rire, les méchants propriétaires vont trinquer : en effet, la société publique locale d’aménagement foncier (SPLAf !), outre les préemptions et les expropriations (splaf dans le nez), n’hésite pas à user de la gestion intercalaire (splaf dans les dents) et peut même se lancer, sans sourciller, dans des chantiers divers et variés (c’est dit ici) répondant à des stratégies de la ville de Paris (splaf dans le portefeuille), car, oui oui, la ville de Paris, contrairement à ce que toutes les observations laissent croire, a bel et bien une stratégie concernant l’habitation, le logement, la salubrité et la festivité des quais par temps estivaux.

En parallèle et de façon totalement fortuite (parce qu’en Socialie, le hasard fait tout simplement assez bien les choses), l’article 87 de la loi Macron récemment votée modifie quelque peu le droit de préemption. C’est fort pratique puisque, comme je l’avais montré dans un précédent article, cette modification permet de donner de nouvelles facilités d’action de la force publique en matière de préemption en donnant notamment la possibilité à cette dernière de déléguer ses actions sur le terrain à des sociétés d’économie mixte qui ont alors de bonnes latitudes pour agir prestement.

Youpi. Bien sûr, pendant ce temps et du côté des petits logements parisiens, tout se déroule comme prévu. Les chambres de bonne redeviennent salubres et…

soyons vigilants lol dog

Ah tiens non, ça ne marche toujours pas, il y a toujours autant de chambres de bonne inoccupées. Mais qu’à cela ne tienne : moyennant une belle impulsion politique, la ville de Paris va pouvoir lancer une nouvelle stratégie qui permettra de les remettre rapidement sur le marché, ce qui se traduit par un joli petit site web. Pour être précis (parce que les termes sont importants), les chambres de bonne inoccupées sont « un vivier de logements dont la Ville va s’emparer ». Pour situer, rappelons que les synonymes de « s’emparer » sont entre autres : approprier, attraper, capter, confisquer, dérober, faucher, intercepter, prélever, saisir ou soustraire. Réjouissant, non ?

Et comme « une étude de l’Atelier Parisien d’Urbanisme (l’APUR) l’indique dans une étude » (sic), ce sont plus d’un million de mètres carrés qui dorment dans ce vivier de logements exigus mais inexploités, et, en plus, plus de la moitié « dans des arrondissements déficitaires en logement social », donc méchants. Ces chiffres sont bien sûr tout à fait crédibles.

Tous ces logements, toute cette place, toutes ces opportunités de s’immiscer dans la propriété privée des autres, d’imposer du logement social aux communes et aux propriétaires déviants, ce serait vraiment dommage de passer à côté. Il faut agir, et ça tombe bien : la loi le permet aux autorités publiques. Et comme en Socialie, le hasard fait franchement assez bien les choses, on va confier à la Soreqa la réalisation d’une étude d’ingénierie sur le sujet.

Je résume.

Grâce à la loi, des logements qui remplissaient une fonction, modeste mais bien précise, sont déclarés impropres à la location. Ces logements, devenus indisponibles, provoquent des tensions sur le marché de l’immobilier, et deviennent plus ou moins insalubres. Grâce à la loi, la préemption par la force publique est privatisée. Grâce à la loi, une société d’économie mixte va pouvoir s’occuper de recenser ces biens, probablement de les préempter (le moment venu) et de les louer pour combler le vide de leur disparition.

C’est beau.

socialisme magique

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires275

  1. Aristarkke

    Davantage que la surface, le problème vient du volume car avec les brisis des toitures à la Mansard qui sont très courantes dans les immeubles à chambres de bonnes (allant du Second Empire à l’immédiat avant-dernière guerre, très rare au delà), le calcul du volume en est affecté…

        1. Pheldge

          L’occasion de mettre enfin en oeuvre le Grand Chantier de la rénovation de Paris façon ex-URSS avec force larges avenues bordées d’immeubles de logements collectifs (c-a-dire avec cuisine commune sanitaires et tout ça) , favorisant la mixité ethnique, religieuse et sociale du peuple.

            1. Aristarkke

              Cela, c’est pour la propagande. Ayant visité St Petersbourg et surtout son centre historique, énormément d’immeubles ayant connu les tsars sont restés en place (ils sont de très belle qualité en gros-oeuvre, ayant apparemment réussi à survivre convenablement à 70 ans de travaux pratiques communistes)

    1. gameover

      « …brisis des toitures à la Mansard… »

      P’tain on sent le pro… mais Mansart avec un t ça serait mieux tankafaire 😀
      Et n’oublions pas que ce brisis était déjà dû à une réglementation qui fixait la hauteur maxi des façades des bâtiments à Paris… et hop… 2 pentes de toit pour gagner un peu de surface et volume habitable et avoir les domestiques sur place… très malin.

      1. Pheldge

        Chez les pros, l’orthographe « toît mansard » est courante, mais c’est vrai que c’est du à François Hollande Mansart 🙂
        Tu échappes de peu au blâme …

        1. gameover

          Il a écrit « à la Mansard » et donc il se réfère au patronyme.
          Ce n’est pas une antonomase par métonymie achevée dans la lexicalisation de l’éponyme.

      2. Aristarkke

        ce brisis était déjà dû à une réglementation qui fixait la hauteur maxi des façades des bâtiments à Paris
        Non, au moment de son invention vers Louis XIII. Mansart a donné son nom à cette typologie mais il n’en est pas l’inventeur proprement dit.
        Le premier réglement d’urbanisme fixant les hauteurs parisiennes d’immeubles date du baron Haussmann parce que jusqu’àlors, avec les constructions à ossature bois qui étaient la règle majoritaire, la hauteur se limitait naturellement par la résistance des matériaux (et le nombre d’étages à gravir à pinces!!!)
        A partir du moment où l’usine Menier (chocolats) de Noisiel invente l’ossature métallique porteuse et que l’ascenseur avec Elisée Otis devient sûr (Otis n’a pas inventé l’ascenseur mais le premier système parachute fiable), la hauteur des immeubles peut être repoussée vers le haut, ce qui n’était pas dans le goût d’Haussmann et de ses contemporains. En réponse logique à cette contrainte, la débrouillardise française s’est adaptée… 😆

        1. gameover

          Harry, t’es pénible des fois !
          On a déjà parlé de ça il y a 6 mois.

          « Le premier réglement d’urbanisme fixant les hauteurs parisiennes d’immeubles date du baron Haussmann…. » : Non, Nein !

          « … l’ordonnance du 18 août 1667 fixe la hauteur maximale à la hauteur des corniches parisiennes à 8 toises (15,6 mètres) : cette limitation du gabarit n’a guère varié depuis cette époque dans le centre de Paris en ce qui concerne la façade sur rue. »

          … et le Baron Hausmann c’est les années 1800

          Comme c’est la hauteur des corniches qui était réglementée, l’astuce consista à faire un toit à 2 pentes avec l’une presque verticale mais pas trop pour ne pas être assimilée à un prolongement de façade.

          1. Aristarkke

            Oui mais le réglement d’Haussmann vise bien au delà de la seule hauteur des rives de toit.
            Cela dit 1667, c’est du Louis Croix Baton Vé et François M. était déjà à brouter les pissenlits par la racine… Je te parlais de Louis Croix Baton fois trois!
            La La Lère! Na! 😆

            1. gameover

              Je parlais du règlement d’urbanisme de 1667 juste pour donner une antériorité à ton Hausmann du XIXème siècle.

              Mais en remontant légèrement il y a l’édit de Sully de 1607 qui s’intéresse à la hauteur des immeubles et à l’alignement.
              C’est contemporain de ton Louis XIII qui sera sur le trône 3 ans après et de Mansard (1598-1666) qui commençait à s’astiquer la nouille.

              Par respect pour ta grande sagesse, je t’évite mon shoot again. 😀

                1. gameover

                  Remarque que c’est toujours intéressant de se remettre dans l’histoire et heureusement que google a scanné les documents anciens car dans les google books on apprend plein de trucs. Ainsi il semble que Sully avait bien rétabli les finances du royaume, un peu à la hache certes mais il avait fait le ménage dans 300 ans de dette et en était ressorti avec +11 millions. Bon ça n’a pas duré.

                  Sinon un truc intéressant, l’édit de Sully avait pour origine de lutter contre toutes les avancées des échoppes (mais aussi les encorbellements) qui empiétaient sur la voie publique dont les auvents qui interféraient avec les chapeaux des gentes dames et messieurs : ça ça n’a pas changé… je me les prends toujours non dans le chapeau mais en pleine tête.

          2. Aristarkke

            De plus dans le centre historique de Paris, surtout rive droite (le Marais au nom évocateur ô combien!), le sous sol est une horreur en terme de faiblesse de résistance et d’humidité. La limitation à 8 toises devait se voir aussi comme une incitation à construire léger et rectiligne (esprit français d’ordre architectural régulier)

            1. Pheldge

              Cette histoire, elle a démarré à cause de ton avatar genre « vieux sage » et de l’image du buste du vieillard à la barbe fleurie, au regard qu’on devine las … le tout pour accompagner de doctes commentaires. Il ne m’en a pas fallu plus 😉
              Et ton âge, vieux fripon est archi-canonique !

    2. Deres

      Notons au passage que les « des arrondissements déficitaires en logement social » sont ceux qui ont mal voté aux dernières élections municipales. C’est surtout ce biais là que la mairesse cherche à corriger. Acheter des appartements dans ces arrondissements chers ne serait pas assez productif et il n’y a pas de place pour construire … La stratégie clientéliste est donc en place.

      1. Aristarkke

        Mouais, c’est tout à fait plausible mais il y a un grand MAIS!!!
        Dans beaucoup de ces immeubles, ces chambres ne sont même pas accessibles par l’escalier principal (et encore moins par l’ascenseur, sauf travaux très récents) mais par un escalier de service souvent exigü, parfois en colimaçon ou quasi-colimaçon avec un noyau > 1m, bien plus raide que le principal et bien souvent cheap pour ne pas dire lamentable (j’en connais des dizaines qui n’ont pas vu le coup de pinceau chargé de peinture depuis avant la dernière guerre… et pas dans les plus décatis de ces immeubles, vus de la façade ou de l’escalier principal).
        Or je peux vous dire que se taper cinq ou six ou sept étages par ce type d’escalier exige du souffle et de la vigueur dans les mollets.
        Cerise sur le gateau, L’étage haussmannien est très nettement plus élevé que le moderne (min 50 à 70 cms).
        Vous pouvez apprécier le décalage que cela induit quand un moderne jouxte un haussmannien : le 3me étage haussmannien colle avec le 4me étage moderne…
        Donc le clientélisme risque de retomber sur le nez d’Hidalgo et consorts à moins bien sûr qu’elle « offre » des travaux parties communes aux syndicats des coproP.
        Nota, les appartements bourgeois ont accés directs aux escaliers de service, ce qui raccourcit l’effort! (et accessoirement, cela explique aussi l’inoccupation de ces chambres.

        1. Pastop

          Ok avecAristarkke. En août 68 nous avons acheté un apart au 5ème sans ascenseur. Au 6eme tout le monde en vacances . En septembre nous avions 22 personnes sur la tête . Au 6eme un seul wc et point d’eau, certains dormaient dans le couloir. Le dernier étage jamais repeint ou nettoyé, des allées et venues toute la nuit , des vomis dans l’escalier, la police , le Samu . Impossible de dormir. Nous avons mis 40 ans pour acquérir chaque chambre maintenant restaurées et louées à des étudiants que nous choisissons. Tout cela avec beaucoup de sacrifices car les propriétaires indépendants de l’immeuble étaient très gourmands sachant que pour nous c’était vital. Inutile de vous dire qu’à 80 ans je n’apprécierais pas de me faire expulser par Hidalgo qui n’a jamais connu cela.

      2. Higgins

        Depuis la mise en activité du Balargone, il y a un combat feroce entre la Défense et la mairie de Paris à propos du devenir de l’îlot St Germain (en plein 7ème pour ceux qui ne connaissent pas). Hidalgov et compagnie souhaiteraient préempter le lot pour un montant symbolique, la Défense souhaiterait le vendredi au prix du marché (cause fin de mois délicates). Au passage, notons que ce cher et dispendieux état brade ses actifs à qui mieux mieux.

  2. Le Gnôme

    Finalement, c’est l’histoire du serpent qui se mord la queue. Il a été gaspillé un maximum de brouzoufs pour revenir au statu quo ante, mis à part que ce ne sont plus les méchants proprios, mais le gentil Etat socialo qui fera de la joyeuse mixité sociale dans des immeubles qui en manquaient totalement;

    1. Pat

      L’important, c’est que ce n’est plus le même serpent. L’important, c’est d’avoir remplacer le méchant capitaliste exploiteur et profiteur par une société publique où les copains et la famille des gens au pouvoir vont récupérer des postes en or, ou des logements pas chers.

  3. Aristarkke

    Lors d’un chantier, il m’arrive (souvent) de discuter avec la clientèle.
    Un échange récent : on parle boulons (bagnoles) et le client (limite seconde couronne), fatigué de lutter le soir pour trouver une place en bord de rue, me parle qu’il vient d’acheter un garage isolé en bord de rue, deux pas de son immeuble mais pas en copropriété, comptant mais sans prêt, vu la somme donc sans hypothèque. Quinze m² sur une parcelle identique, donc le plus basique des biens immobiliers urbains, à mon avis. Son acte d’achat contient 52 pages!!! Alors que celui de son appartement (il y a vingt ans) n’en contient que 60 mais il y avait deux prêts rapportés, une prise d’hypothèque, un acte de caution solidaire et la copropriété sans compter que le prix n’avait rien à voir non plus en ordre de grandeur…
    La déforestation ne peut aller que bon train…

    1. Hermès

      Je ne suis pas surpris. L’acte d’achat de ma baraque, si on pose la pile de pages A4 sur une table, fait près de 5cm d’épaisseur.
      J’ai failli faire une tendinite à parapher ces centaines de pages.

  4. Royaumont

    Donc, en résumé, quand une chambre de 8m2 est louée par un particulier, c’est mal, c’est un délit.
    Quand une chambre de 8m2 est louée par l’Etat, c’est légal, c’est du socialisme.

    Celui qui conclut que le socialisme c’est mal, c’est un terroriste, je lui envoie la BRI.

    1. Deres

      Ce n’est plus une chambre de bonne, c’est une place dans un foyer social. Dans les faits il y a de nombreux « foyers » pour étudiant ou travailleurs pauvres sur Paris. Ceux-ci n’ont pas à respecter la législation des particuliers. Le logement étudiants par exemple est très cher car le CROUS n’offre pas suffisamment de place et qu’il n’y a pas de spécificités particulière pour un logement étudiant privé, mettant ceux-ci en concurrence de prix avec des gens gagnant leur vie.

      1. Athéna

        Mon fils a fait la même école d’ingénieurs que ses parents; les chambres de la résidence universitaire ont été détruites, pour de deux chambres, en faire une. J’imagine que c’est aussi à cause de SRU car il me semble me rappeler que les chambres faisaient 8,5 m². Bref, mon fils a eu une beaucoup plus jolie chambre que ses parents mais seulement pendant deux ans : la 3ème année c’est débrouille-toi jeune homme et paie un loyer en ville + ta carte de transport…

        1. theo31

          Dans les cités U il y a toujours des chambres vacantes réservées aux étrangers alros qu’à mon époque 80 % des demandes étaient refusées.

          Quand j’étais en cité U (début 90’s), le fils de la directrice du resto U avait un logement aménagé rien pour lui dois fois grand comme une piaule au dernier étage inoccupé d’un bâtiment histoire que ça ne sache pas trop.

          La fameuse égalité socialiste.

  5. Aristarkke

    Dans les chambres déclarées « inoccupées » administrativement, il faut comprendre qu’elles ne sont pas louées officiellement à un tiers.
    Sans parler de la fraude qui doit exister mais dont les proprios ne se vantent pas officiellement, j’en connais un bon paquet dans à peu près tous les arrondissements de la rive gauche qui sont occupées mais de la façon suivante :
    chambre d’un(e) ado qui veut son indépendance bien comprise
    grenier/débarras
    chambre d’accueil des amis/enfants majeurs quand ils visitent
    boudoir à musique ou à hobby (maquettisme, atelier de peintre amateur, labo photo,…)
    garçonnière (oui, oui, cela existe toujours)

    1. Deres

      Tout à fait. D’ailleurs, ils vont bientôt confisquer les pièces des appartements ne logeant pas le nombre théorique d’habitants. Un seul enfant dans un quatre pièce ==> préemption d’une chambre pour loger une chance pour la France.

    2. Gerldam

      J’ai eu une telle chambre de bonne (environ 7m2) qui a servi,pendant un temps à loger un gars courageux, mais sans contrat de travail fixe. Gourbis qu’il quitta une fois un travail régulier obtenu. Sans moi, il ne l’aurait jamais obtenu.
      Dans ce 6ème, toutes les petites chambre de bonne étaient occupées; aucune avec bail enregistré.

      1. Aristarkke

        Mon ami, comme lecteur régulier de ce blog, vous ne pouvez ignorer que je date sérieusement (du moins c’est ce qu’affirme continuellement Pheldge, monsieur 90%) et que j’emploie encore des termes surannés, d’avant la libération du genre 1… 🙄

      2. Pheldge

        Chambre qui peut moyennant un modeste investissement devenir une très lucrative « chambre où fille opère » … Aujourd’hui grâce à Internet, de nombreuses jeunes étudiantes se free-lancent dans la « gynique au logis »
        Les chambres en questions sont discrètes à souhait !

        Nous autres ultramarins, n’ayant pas beaucoup de construction datant de Haussman, nous faisons plutôt dans l’investissement « container aménagé ». 🙂

        1. Pheldge

          Harry, toi qui, à ce que je comprends, visites souvent ce genre de piaule, peux-tu essayer d’y retrouver ma gourme, perdue il y a presque quatre décennies ? 😀
          Il y aura une raie qu’on panse, qui t’aidera à soigner tes douleurs fiscales !

  6. Higgins

    Jenpostule à titre personnel pour faire partie du board de la société d’économie mixte. Ça doit palper un max pour un minimum de présence. Pb, il va falloir que je m’encarte. Pas gagné d’avance. Il va falloir que je ma fasse violence.
    Plus sérieusement, on s’aperçoit que la notion de propriété privée devient de plus en plus dans ce pays une illusion.

        1. sam00

          Une question me taraude :

          En cherchant sur le net, je trouve que Michel Rocard a quatre enfants
          Pour avoir 15 petits enfants, c’est donc que chacun des ses quatre enfants a lui même eu quatre enfants (sauf un)

          C’est quoi le truc? Une tradition familiale ? Ils ont pas de télé ? C’est pour les allocs?

          Sérieux ? La génération suivante ont en aura 256???? Au secours !!

  7. Aristarkke

    J’ai oublié de dire que dans les immeubles bourgeois, la règle était de fournir DEUX à TROIS chambres de bonnes par appartement (cela en dit long sur le train de vie possible alors, même si la domesticité coûtait nettement moins proportionnellement que maintenant) et que sauf exceptionnellement, ces chambres sont accolées. Beaucoup les ont transformées depuis longtemps en studettes louées qui échappent donc à ce sujet…

    1. gameover

      Ca promet d’être cocasse quand la mairie de Paris va s’inviter dans les assemblées de copro… Ils vont avoir des ascenseurs dernier cri allant jusqu’au grenier et enfin une conformité aux normes handicapés :

      « A louer logement 10m² : entrée 1m² et WC 9m²  » 😀

      1. Pheldge

        ça va plutôt être : « démerd3z vous pour financer la mise en conformité PMR de votre immeuble , ou je vous prends un arrêté de derrière les fagots » …

  8. Aristarkke

    Ces chiffres sont bien sûr tout à fait crédibles.
    Pas du tout sauf peut-être lors de rêves humides.
    On évoque 100.000 chambres disponibles.
    Cela reviendrait à ce que 60/70.000 logements parisiens dotés de chambre de bonne (tous les immeubles ne le sont quand même pas puisque c’est une caractéristique de la période Second Empire / années 30) les laissent inutilisées, ce qui n’est pas le cas. Ben oui, il y a des proprios qui imaginent encore, en 2015! pouvoir occuper leur bien de la façon dont ils entendent le faire.
    Les fous!
    Et cela vote pourtant pour Hidalgo, pour une partie surprenante que beaucoup de provinciaux n’imaginent pas…

    1. Aristarkke

      Quant au lien évoqué du Parisien, on constate que Ian Brouscat imagine qu’on l’a attendu pour utiliser le regroupement de chambres deux en une pour les louer. Toujours ce mépris de « l’élite » pour le bon peuple qui doit être guidé, ignare qu’il est.

    2. Deres

      L’important, c’est que les sociétés d’économie mixtes brassent du brouzouf mon pauvre ami, histoire de pouvoir se servir tranquillement. L’objectif affiché du bien être des moutontribuables, ce n’est que pour la galerie. On n’élève aps les moutons pour les rendre heureux mais pour les tondre tous les ans …

    3. Diogène

      Un point que je n’ai pas vu évoquer ici: les normes de surface/volume applicables au logement décent ne concernent que logement loué. (Heureusement, car sinon, on m’aurait interdit d’habiter mon tonneau). Donc, le propriétaire de chambres de bonnes de 8m2 situées au 7eme étage (avec ascenseur jusqu’au 6eme) des beaux immeubles du quartier de la porte Dauphine ne peuvent en principe les louer sans ennuis aux nombreux étudiants de Dauphine…La raréfaction du bien demandé entraînant l’augmentation de son prix, ces logements ‘indécents ‘, mais souvent fort gentiment rénovés avec coin kitchenette et douche (wc communs à l’étage), clairs et calmes, atteignent des prix qui dépassent souvent les 100000 euros. Qui croyez-vous qui les achète? Evidemment des familles très aisées, qui logent ainsi leur rejeton pendant la durée de ses études à Dauphine, puis revendent sans problème en quelques semaines.
      Quant à ceux dont les parents ne peuvent faire un placement de cet ordre pendant quelques années, ils peuvent toujours chercher un studio ‘décent’, mais bien plus loin, et en payant un loyer élevé (disons 500€ par mois, c’est un minimum à Paris, soit 6000 par an, charges comprises, soit 30000 euros sur 5 ans d’études).
      Pour l’économiste, le calcul est vite fait: au taux actuel des placements financiers (disons 2% par an), la première famille aura un coût d’opportunité, sur 5 ans, de 5 x 2% x 100000 = 10000€.
      Même en comptant des frais d’acquisition élevés de 10% de l’investissement, soit 10000 euros, , la famille aisée aura encore gagné 10000euros sur la période. Sans même parler d’une plus-value éventuelle à la sortie. Ni de l’indexation sur la pierre, qui permettra d’aider fiston à acheter, plus tard, un logement que l’on espère ´décent´.
      Comme quoi le socialisme a du bon, si l’on a les moyens d’en profiter.

      1. Aristarkke

        500€ le loyer mensuel d’ un studio à Paris??? Yapuka le dénicher! A part dans les secteurs pourris du XVIIIE ou similaire… 500€, c’est le loyer d’ une studette dans le Vme (2 chambres de bonne réunies) au 7me etage sans asc. et 600€s’il y a un ascenseur qui monte au niveau n-1… Quant au tarif de 100.000€ la pièce, je le valide.

      2. Aristarkke

        A 100K€, les frais de notaire sont dans les 7% à 8% et c’est le genre de bien qui se vend par le bouche-à-oreille sans intermédiaire… Donc l’investissement est encore plus rentable…

        1. Beldchamps

          Attention aux charges de copropriété, je n’ai aucune idée à combien ça peut monter pour une petite surface. Il y a aussi la taxe foncière en plus, et est-ce qu’on peut recevoir l’APL quand on a acheté avec un prêt qui va bien ?

          1. Aristarkke

            Pour les charges de copro, elles sont souvent très faibles en proportion car, en chambres de bonnes lors de la rédaction dudit règlement, ces locaux étaient decotés en tantièmes par rapport aux appartements. La TF est aussi decotée pour la même raison. Pour l’ APL, je n’en sais rien.

            1. Vodkaman

              il me semble que ça avait été évoqué dans les commentaires d’un précédent billet : il est tout à fait possible de toucher des APL qui sont attribuées en fonction des revenus pour un bien que l’on aurait acheté avec un crédit. se faire financer son crédit par les autres, ça c’est cool. plus besoins de se faire suer à en réduire la durée en plus, tant que vous restez en dessous des plafonds de ressources.

          2. Diogène

            @ beldchamps Juste. j’aurais dû dire 500€ ´charges non comprises ´, pour le studio loué, pour que la comparabilité soit rigoureuse. mais voir la remarque de Harry. Mettons 10% de charges, soit 600€par an, 3000€ sur 5 ans.
            Quant à l’impôt foncier, juste aussi, je l’ai négligé dans le raisonnement. Comptez si vous voulez 200€ par an, soit 1000€ sur 5 ans.
            Jusqu’ici, ça ne change rien à la conclusion. L’avantage de 10000 euros pour la propriété est juste diminué de 4000€’, toutes choses égales d’ailleurs
            Quant à l’APL, je ne sais pas non plus. Ce que je sais, pour l’avoir vécu, c’est que c’est la première question que pose le propriétaire, et qu’il en tient compte (à la hausse) pour la détermination de son prix d’offre.
            Au-delà de ces très intéressantes questions de chiffres, le message que je voulais faire passer est que les distorsions économiques introduites par l’hyperréglementation crée de merveilleuses possibilités d’arbitrage au profit des riches et des intelligents, et au détriment 1) des autres et 2) de la société dans son ensemble puisque le temps passé par tout le monde à faire ces calculs aurait pu être employé de manières plus utile: à produire quelque chose de vendable sur le marché, à cuisiner un cassoulet, ou à lire un bon bouquin) si le studio dit indécent avait pu être tout simplement loué à son prix de marché.

            1. Beldchamps

              Oui, complètement d’accord avec vous. Je me suis permis d’intervenir car il ne faut jamais négliger la fiscalité en Socialie. Mes parents auraient dû acheter mon studio d’étudiante, ils le savaient mais les circonstances ne s’y prêtaient pas, dommage car c’était avant le boom de l’immobilier parisien, tant pis pour la plus-value … En plus la paperasse pour louer est aussi abominable, on a dû présenter le bilan de la ferme, comme si l’agence parisienne savait lire le bilan d’une exploitation agricole !

  9. Val

    Ce qui me fait marrer , c’est qu’il est assez fréquent de nos jours de voir construire des chambres de 9m2 dans le neuf , et pas dans du bas de gamme … comprenne qui peut/veut .
    Le double effet kiss cool , c’est que les centre-villes vont se paupériser, à la grenobloise ou bruxelloise (ou NY des années 80) . C’est déja un peu le cas d’ailleurs , seuls les vieux et les jeunes bobos-branche habitent paris, ah et j’oubliais et les protégés du système; les riches ont foutu le camp , à l’étranger ou ds les banlieues protégées .

    1. Deres

      C’es lié à l’augmentation global des prix menant à des appartements plus petit et aux nouvelles réglementations qui augmentent la taille des portes, couloirs, cuisine et salle de bain. Il faut bien prendre les m² quelque part et rogner sur la pièce à vivre rebute les acheteurs …

    2. Aristarkke

      Ajoutez ceux qui ont hérité de leur appartement (ou qui l’ont acheté à un moment particulier des années 50/60 où seul le neuf paraissait valable, compte tenu du « manque de confort » d’alors des vieux immeubles, entraînant une décote sensible). C’est ainsi que vous retrouvez fréquemment des copropriétaires « pauvres » (au sens où ils ont de plus en plus difficilement les moyens d’entretenir leur bien -quand un appartement fait à lui tout seul 5 à 10% d’une copropriété vaste en terme de m², les gros travaux blessent les portefeuilles) alors qu’ils ont entre un à deux M€ sous les pieds…

        1. Aristarkke

          Pas aussi pire qu’on le croit, en raison de l’épaisseur des murs, de la stabilité de la température extérieure parigote (il fait nettement plus chaud dans Paris l’hiver qu’en banlieue, n’importe quel motard peut l’expérimenter dont Bibi) et du fait que l’appartement n’est qu’un morceau de l’immeuble. Cela induit que les surfaces exposées à l’extérieur sont d’un ration plus faible que pour les pavillons. Où on se les gèle, c’est sous les toitures non isolées (mais elles se sont raréfiées au fil des travaux de couverture car l’isolation apporte aussi du confort l’été).

      1. Duff

        L’état français l’a même découvert en décembre 1995 : Pour revenir dans les clous du traité de Maastricht M; Chirac qui avait mené une campagne démagogique (comme son prédécesseur) cherchait à imposer la « rigueur ».

        En décembre 1995 face aux coco des la CGT lui et son très courageux meilleur d’entre nous ont capitulé laissant filer le déficit et la dette mais ils ont découvert déjà l’€ : On fait semblant de respecter le bail mais dans les faits on se torche avec. La différence avec maintenant c’est qu’à l’époque l’Allemagne ne respectait pas non plus les critères, nous sommes les seuls à se foutre du monde désormais.

      2. bibi

        La monnaie de la France à partir du 1er janvier 1999 est l’euro, tous les comptes en banques sont à ce moment là établis en euro et toutes les transactions financières se font en euro même si l’affichage se fait encore FRF au taux fixe de 1 euro pour 6.55957 FRF.
        Le lundi 4 janvier 1999 la bourse de Paris fait ses cotations en euro.
        Les chèques vacances que j’ai eu entre les mains en 1999 étaient établis en euro.
        Comme beaucoup de français j’ai effectué des paiements par chèque en euro dès 2001.

  10. DoS

    Désolé, mais je trouve cela logique et cohérent !

    L’on sait que nos chers élus habitent Paris. Il est normal qu’en plus d’aménager les lois et les taxes, ils aménagent aussi leur environnement direct.

    En fait, les bobos Parisiens acceptent assez bien ce deal car ils considèrent habiter dans la plus belle ville du monde…..humm.

    J’ai quand même un petit point stratégique qui me dérange. Sans aller dans les complots….

    Mollande souffre d’un déficit d’autorité depuis le début. Il fait donc la guerre. Cela ne marche pas. Il laisse donc les Français se faire canarder chez eux. Cela marche déjà mieux. Enfin, il fait une sauterie de plusieurs milliards à Paris pour sauver la planète….

    Les Français sont aux anges.

    Bref, H, tu dramatises. ça va bien dans notre pays.
    Et entre nous, qu’avons nous comme alternative ?

    – Mourir asphyxié dans le réchauffement climatique
    – Mourir lentement et ruiné par l’Etat
    – Mourir d’une mitraille de balles

    Selon vous, qui est le terroriste qui est le plus humain ?

    1. Val

      @DoS « Mourrir etc » , mais non mais non , je suis plus optimiste que vous et notre hôte , nous sommes de plus en plus nombreux à trouver notre gros parasite indisposant , c’est plutôt une excellente nouvelle , non ? Bon c’est vrai que la réaction n’est pas habile : kalach ds la foule , extrême gauche déguisée en droite (une manie locale décidément) , etc . J’avoue que la vision sur pied de la manif jour de colère était culturellement extrêmement intéressante : résumé saisissant de la situation , tout y était , franchement ne pas rater la prochaine ça vaut le coup d’oeil comme un bon billet de Hash

      1. DoS

        Je crois que le monstre, le léviathan, fait une grosse erreur. Il pense qu’en instrumentalisant les peurs il va pouvoir continuer à régner. Cela a marché, mais au bout d’un moment cela se retourne forcément contre le système.

        La BCE est complice. Bien entendu, les banque sont prises en otages et complices de ce fait.

        Nous sommes également des esclaves de ce système. L’on nous interdit même de nous révolter ! Dingue, non ?

        J’ai enfin compris H, il est dégouté surtout par le fait que notre Etat incompétent ne fasse rien pour résoudre les problèmes. C’est un choix délibéré. Il faut le dire, l’écrire, le crier….

        Car lorsque un problème se pose, il y a une solution. Le fait que l’Etat se rende responsable de ne pas répondre à la solution, pire même, agave nos problèmes est condamné par la constitution. Ils devraient être virés sur le champ !

        Donc, à voir le comportement de nos élus en ce moment, je dirais que la situation est extrêmement délicate pour eux. Ils ont comme le cul sur le feu.

        Il y a comme une addition salée qui arrive. L’on ne sait toujours pas quand. Par contre il y a une certitude:

        NOUS DEVRONS PAYER L’INCOMPÉTENCE DE NOS ÉLUS.
        Et franchement….ras le bol !

        1. Peste et coryza

          Ben quoi, des gueux qui se révoltent, où va le monde, ventredieu ?

          Les gueux sont là pour payer pour assurer le train de vie de l’élite qui sait mieux qu’eux comment doit marcher le monde.

          @DOS
          Vu l’endettement, nous sommes déjà esclave. La dette, in finiec’est l’esclavage.
          Il n’y a que deux moyens de se libérer :
          – payer
          – dire au créancier d’aller se faire f**tre, et être suffisamment fort et/ou loin pour ne pas avoir à supporter son courroux.

  11. lxy

    Je connais des appartements parisiens dont toutes les chambres ne sont pas occupées en permanence, notamment dans la journée, . C’est une honte à une époque ou tant de Sdf vivent dans la rue. Allez Anne remue-toi le popotin, il y a certainement quelque chose à faire !

    1. sam00

      Je ne retrouve plus cette vidéo humoristique où les mecs avaient fait un faux reportage sur les services de l’état qui venaient procéder à une impulsion dans un logement … ie : forcer le propriétaire à accepter des locataires dans ses chambres vides et partager son appartement.

      A l’époque c’était de l’humour. Aujourd’hui on en est à la préemption d’état. … Demain??

  12. yoananda

    La propriété privée c’est has-been !

    Ceci dit, y a un truc que je ne comprends pas bien, les chambres de bonnes en question, <9m2, à la mairie de Paris ils sont une baguette magique pour écarter les murs et augmenter la surface ???

    1. Deres

      Les CROUS et associations sociales ont des dérogations sur les réglementations d’urbanismes, en particulier sur les surfaces. Tu vis dans quel pays ? La fameuse égalité a été oublié il y a fort longtemps. Les français ne sont pas assujettis aux même lois depuis bien longtemps. Les règles dépendent de ta caste, pardon de ton statut.

        1. René-Pierre Samary

          « la bombe atomique qui nous fait un peu craindre »
          Là, je crois que vous plaisantez. Il vous faut lire Aron, et la dialectique des conflits : niveau mitraillette, on est cuits. Niveau char d’assaut, on l’a dans l’os. Niveau nucléaire, c’est inenvisageable (du moins de notre côté). Les bombinettes, on peut seulement y penser comme à un terrorisme puissance x, et là rien d’impossible.

          1. Beldchamps

            N’en déplaise aux pacifistes, pour éviter les guerres, il ne faut pas transformer son pays en cible désarmée. C’est pour ça que je suis dubitative sur l’accord nucléaire de l’Iran, je ne sais pas quoi en penser, coïncidence ou pas ?

            1. honorbrachios

              @yonanda : c’est inenvisageable! : Pour preuve ma grande expérience de joueur de Cvilization de Sid Meyer _ toutes versions , dans ma jeunesse…
              Aucune civilisation ne peut s’épanouir sans armée la plus puissante, ni niveau technologique le plus élevé …par contre, démocratie, culture, toussa , tu peux faire l’impasse!

              1. Bonsaï

                Et voilà, c’est pourquoi je reste modestement dans mon coin, sans rien dire, en vieille habituée des combats dans l’hyperespace…
                Les voir débattre de studettes de 8m2 sous les combles, quand on a fait les campagnes de Sim City, vous voyez ce que je veux dire. Soyons charitables, laissons leur le temps de grandir !

  13. Higgins

    HS mais je crois utile de porter à la connaissance de l’assistance cette information concernant les élections régionales: « Vers l’annulation des élections régionales par le Conseil d’Etat? » (http://insolentiae.com/2015/12/03/essentiel-vers-lannulation-des-elections-regionales-par-le-conseil-detat/)
    On va bien voir comment va réagir le CE mais d’une certaine manière, je comprends mieux l’insistance mise à vouloir prolonger outre-mesure l’état d’urgence et à modifier la Constitution avec le congrès (pas par référendum, c’est trop dangereux). On en revient à la discussion et aux hypothèses formulées il y a deux jours. Si cela était, et on ne peut rien exclure (le FN est annoncé en tête des intentions de vote dans les derniers sondages), nous serons à même de nous poser de très sérieuses questions sur la nature de notre régime politique (pour info, le gouvernement a informé officiellement que, compte tenu de la situation, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe qu’il pouvait être amené à déroger à la Convention européenne des Droits de l’homme).

      1. MJ

        Certe annulée mais la demande a quand même été déposée.
        et ça il fallait oser.
        et c’est la tendance, ils osent tout ce qui permet de préserver leurs places.
        dans la même veine on a eu la Suede : 28/12/14, un accord avec l’opposition de centre droit permet au gouvernement suédois de gauche d’éviter de convoquer des législatives anticipées, dont la campagne aurait porté sur l’immigration.

          1. gameover

            C’est bien lui qui a été viré de RMC suite à une chronique pas bisou vis-a-vis du gouverne-ment sur la sécurité il y a 2 semaines ?
            Bizarre ce revirement.

      2. Calvin

        Hollande a besoin de ces régionales pour imposer un front uni de gauche face au FN en marginalisant la droite.
        Avec les attentats, il a un chemin tout tracé.

      3. Juju

        Les élections n’ont pas encore eu lieu;)

        Même pas le premier tour, et celles-ci ne sont pas encore très  » importante », au niveau du pouvoir qui s’inquiète.
        Il en on besoin au contraire pour donner un semblant de stabilité grâce au régions mise en place malgré l’Etat d’urgence.

    1. Deres

      Je prévois qu’après les élections, cela va être la foire d’empoigne avec contestation tout azimut de la part des perdants … Le FN va prendre cher à la moindre affiche collé à côté du panneau officiel !

      1. Nomi

        Depuis la Terreur, la république française est un coup d’état permanent. Ou dit autrement, tout change pour que rien ne change, et on n’est pas sorti de l’auberge.

  14. lxy

    Evidemment ces chambres de bonnes rénovées devront respecter toutes les joyeusetés vivrensemblesques : accès handicapé, ascenseur conforme, isolation RT2012, chaudières à condensation. Ben sinon à quoi ça sert que Anne se décarcasse ?

  15. Calvin

    Pour info, l’actualité étant comme elle est, un film dans le même thème va sortir le 23 décembre :
    Le grand partage.
    « A cause d’un hiver pire que jamais (NdC : Zut pour le RCA !), le gouvernement publié un décret obligeant les citoyens français les mieux logés à héberger ceux en situation précaire. »
    Bon, il y aura tous les poncifs du genre, mais c’est intéressant de noter l’évolution des mentalités.

  16. dede

    « le travail de résorption de l’insalubrité accompli depuis huit ans par la Ville de Paris  »

    N’y aurait-il pas une typo : insalubrite accompliE?

  17. Jeanpierre

    Poutine sur le chat m’a bien fait rigoler. Heureusement parce que j’ai trouvé l’article un peu amer malgré le style ironique et alerte. A force de voir les méfaits de la pensée socialiste sur notre économie et par ricochet sur notre mode de vie, de constater que mes concitoyens se trompent de cible en réclamant sans cesse plus de contrôle de l’état, de voir s’installer une dictature chaque jour plus évidente sous l’approbation craintive de la population et les applaudissements des idéologues télévisés, je commence à éprouver une certaine lassitude, celle qui atteint les personnes qui voient le problème arriver, qui ne peuvent rien et qui viendront relever les blessés en étant accusés d’avoir profité de la situation. Ouais, ce matin, je traîne des pieds…

    1. Deres

      Oui, il est très triste de constater jour après jour que le seule solution efficace qui s’offre à nous est la fuite … C’est affreusement désespérant.

          1. Pheldge

            justement , l’avantage de la bombe à neutron , c’est qu’elle fait beaucoup moins de dégâts sur les infrastructures, mais que le rayonnement élimine les ci-devants bobos !

          2. gameover

            Juste des dégâts collatéraux dans les frappes chirurgicales…

            (quoiqu’on ait pu souvent constater, une frappe chirurgicale n’est pas le bombardement d’un hôpital)

          3. Aristarkke

            Comme cela ??? :
            Alors Abraham s’avança et dit : “ Vas-tu réellement supprimer le juste avec le méchant ? 24 Supposons qu’il y ait cinquante justes au milieu de la ville. Vas-tu donc les supprimer et ne pardonneras-tu pas à ce lieu à cause des cinquante justes qui sont en son sein ? 25 Non, vraiment, on ne peut penser cela de toi, que tu agisses de cette manière : faire mourir le juste avec le méchant, de sorte qu’il en soit du juste comme du méchant. Non, vraiment, on ne peut penser cela de toi ! Est-ce que le Juge de toute la terre ne fera pas ce qui est juste ? ” 26 Alors Jéhovah dit : “ Si je trouve dans Sodome cinquante justes au milieu de la ville, oui je pardonnerai à tout le lieu à cause d’eux. ” 27 Mais Abraham répondit et dit : “ S’il te plaît, voici que je me suis décidé à parler à Jéhovah, alors que je suis poussière et cendre. 28 Supposons que des cinquante justes il en manque cinq. Pour les cinq, vas-tu ravager toute la ville ? ” À quoi il dit : “ Je ne la ravagerai pas si j’y trouve [les] quarante-cinq. ”
            29 Mais il recommença à lui parler encore et dit : “ Supposons qu’il s’en trouve là quarante. ” Alors il dit : “ Je ne le ferai pas à cause des quarante. ” 30 Mais il reprit : “ S’il te plaît, que Jéhovah ne s’enflamme pas de colère, mais laisse-moi parler encore : Supposons qu’il s’en trouve là trente. ” Alors il dit : “ Je ne le ferai pas si j’en trouve là trente. ” 31 Mais il reprit : “ S’il te plaît, voici que je me suis décidé à parler à Jéhovah : Supposons qu’il s’en trouve là vingt. ” Alors il dit : “ Je ne la ravagerai pas à cause des vingt. ” 32 Finalement il dit : “ S’il te plaît, que Jéhovah ne s’enflamme pas de colère, mais laisse-moi parler encore cette fois : Supposons qu’il s’en trouve là dix. ” Alors il dit : “ Je ne la ravagerai pas à cause des dix. ” 33 Puis Jéhovah s’en alla, lorsqu’il eut achevé de parler à Abraham, et Abraham retourna en son lieu.
            (Gen 16:23-33)

              1. Aristarkke

                23 Le soleil était sorti sur le pays quand Lot arriva à Tsoar. 24 Alors Jéhovah fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu venant de Jéhovah, des cieux. 25 Ainsi il renversait ces villes, oui tout le District et tous les habitants des villes et les plantes du sol. 26 Sa femme se retourna alors pour voir de derrière lui et elle devint une colonne de sel.
                27 Or Abraham se rendit de bon matin à l’endroit où il s’était tenu devant Jéhovah. 28 Puis il regarda du côté de Sodome et de Gomorrhe, du côté de tout le pays du District, et il vit le spectacle. Eh bien, voici qu’une fumée épaisse montait du pays, comme l’épaisse fumée d’un four.

                Voilà pour ton instruction, galapiat! 🙄

              2. barbatruc

                D’après la tradition rabbinique, Lot a tardé à quitter Sodome, son Épouse aurait pu avoir la vie sauve mais Dieu lui avait demandé expressément de ne pas se retourner , elle désobéit avec les conséquences que l’on connait , ses deux filles sont dans les flammes.

                Seul Lot est sauvé des flamme de Sodome, et sans aucune gloire.

                Shabbat Shalom

                1. Aristarkke

                  Je disconviens respectueusement que la tradition rabbinique soit en concordance avec le teste de la Génèse, à propos des filles de Lot périssant dans les flammes de Sodome :
                  Plus tard, Lot monta de Tsoar et habita dans la région montagneuse, et ses deux filles avec lui, car il avait peur d’habiter à Tsoar. Il habita donc dans une grotte, lui et ses deux filles. 31 Alors la première-née dit à la cadette : “ Notre père est vieux et il n’y a pas d’homme dans le pays pour avoir des rapports avec nous, selon la voie de toute la terre. 32 Viens, faisons boire du vin à notre père et couchons avec lui, et conservons de notre père une descendance. ” (Gen 18: 30-32)

                  1. Nomi

                    Je disconviens foutrement 😛
                    Peu importe les versions d’un même écrit ou les interprétations, ce qui compte c’est la leçon qu’on en retient. Le reste n’est que gloses et querelles de clochers, sur le mode de La Vie de Brian. Qu’on cherche toujours, je crois…

              1. Aristarkke

                Comment peux-tu dire vrai si tu as oublié que tu m’y accompagnais ???
                Quand il [Abraham] leva les yeux, alors il regarda et voici que trois hommes se tenaient à quelque distance de lui. Dès qu’il les aperçut, il se mit à courir de l’entrée de la tente à leur rencontre, puis il se prosterna à terre Gen 18: 2 😆

              1. Val

                @Harry et Royaumont merci à tous les deux ,tout à fait de circonstance cette parabole . L’ancien testament est décidément saisissant de modernité .

    1. sam00

      Au contraire … il est très clair dans son discours : « En décidant de lutter contre le réchauffement climatique qui menace la planète, nous allons agir pour une période que nous ne vivrons pas »
      Tout est dit : faites toutes les conneries du monde, ne vous inquiétez pas, vous ne serez plus là quand il faudra gérer les conséquences.

      Et cette phrase là est carrément magique : « Si nous ne sommes pas forcément jugés pour aujourd’hui, je vous l’assure, nous serons jugés pour demain si nous avons réussi et encore davantage si nous avons échoué. Mais nous allons, j’en suis sûr, en vous voyant, réussir »

      Que c’est beau … mon portefeuille en tremble déjà

      1. Royaumont

        Pouvoir se présenter comme le sauveur du monde sans que personne ne rigole, ça vaut bien de claquer quelques dizaines de milliards d’argent des autres.

        1. sam00

          Occupé en commissions des lois très probablement :-p

          Songeriez-vous à penser qu’ils puissent être en chemin pour leur circonscription une veille de week-end ?
          Mais c’est pour mieux assurer la permanence auprès de leurs administrés pardi!

          Rien de mal dans tout cela 🙂

          1. sam00

            C’est mondialement connu à Paris … et encore, dans certains cénacles uniquement.

            Par contre dans le reste de la France, je peux vous garantir que la très grande majorité des citoyens pensent que l’assemblée est toujours pleine à craquer lors des débats et des votes sur les lois … comme lors des questions au gouvernement.

      1. sam00

        On peut aussi voir cela sous un autre angle: médiapart a droit un un taux de TVA plus faible (et aussi une amnistie fiscale) car c’est un bien de première nécessité; ce qui n’est pas le cas des produits d’hygiène féminine

        Faudrait demander confirmation au ministre du budget Christian Eckert …

    1. honorbrachios

      J’ai bien aimé la façon dont bfmbiz ou autre le racontait à la radio tout à l’heure : «mediapart s’était auto attribué un taux réduit de tva»…
      Yen a pas qui veulent s’auto attribuer leurs taux d IR, de TF, de CFE, de TL et autre ISF?

  18. Bonsaï

    HS :
    A Lyon, l’état d’urgence ne fait pas les affaires des professionnels du tourisme ni des commerçants, la traditionnelle Fête des Lumières ayant purement et simplement été reportée à l’année prochaine !
    « Gérard Collomb, Maire de Lyon, vient d’annoncer que, compte tenu de la triste actualité, la Fête des lumières ne pouvait se dérouler sous sa forme habituelle, festive, poétique, légère.
    L’édition s’annonçant exceptionnelle, le Maire a décidé de la reporter à l’identique en décembre 2016. »

    1. DoS

      Serioulsy ?

      Franchement, c’est l’occasion idéale pour remettre les caisses à un niveau « normal »…..

      Mais, est-ce vraiment le but de nos élus ?

      Je déclare, moi, DoS, ce jour du 4 décembre 2015, nos élus comme étant officiellement contre l’intérêt général des Français.

      Ainsi, toutes les villes qui sont dans le rouge devront immédiatement passer en mode économie d’urgence afin de redonner la liberté financière au peuple.

      Sans quoi, l’ensemble des élus seront virés sur le champ !

    1. DoS

      Et pourtant !
      Il y a bien une ligne rouge de 40 ans. Cette ligne va vers le bas. Méthodiquement.

      L’on pourrait dire:

       » C’est la fot’ à la drouate, c’est la fot’ aux sans dents, c’est la fot’ au turbo libéralisme. Pourquoi pas ? »

      Non, nous avons la liste et les noms des coupables. Simplement !
      Bien souvent, ils deviennent spontanément amnésiques…..hélas.

      Quant au petit peuple, dire qu’il ne supporterait pas les réformes nécessaires….alors qu’on lui balance des coups de pelle dans la nuque inlassablement. Que cela ne le fait même plus broncher !

      Que ce petit peuple vides son livret A pour payer ses impôts.
      Que ces Français heureux ont 10€ par mois pour payer des loisirs à leurs enfants.

      Définitivement, non. Nous sommes un chef d’œuvre très logique.
      C’est la logique socialiste.

      A votre bon cœur:
      Trépanation, électrochocs, lobotomie, tranxene 2000.

      Car votre souffrance, bah, on en a rien à foutre.
      Le socialisme, c’est une autre idée de la réalité.
      C’est simplement magique.

    1. Aristarkke

      Gomorrhe, P&C.

      Ce n’est pas Abraham (ni Lot) qui se chargeaient de faire l’appréciation mais Dieu. Rappelons que Ce dernier déclare qu’Il va agir car leur péché (à Sodome et Gomorrhe) est très lourd et la plainte à leur sujet très forte.

      1. Pheldge

        Sodome et Gomorrhe ont pêché, et pour leur punition Dieu a envoyé la Gonorrhée aux sots d’hommes , c’est bien ça, j’ai bon ? 😀

  19. barbatruc

    Après la SAFER des campagnes , maintenant la SAFER des villes, si les conditions du droit préemption, et d’attribution sont aussi farfelues que celles de notre SAFER campagnarde, alors vous n’avez pas finis d’avoir de drôles de surprises.

    Le droit de propriété à la campagne est à géométrie variable, surtout si vous êtes possesseurs de terres agricoles. Désormais les citadins propriétaires vont avoir eux aussi affaire aux commissaires de la la République. Bon courage 🙂

    1. DoS

      La SAFER, c’est simplement génial. J’adore.

      C’est une espèce d’excroissance communiste bien visible qui coute un blinde et qui n’est utile QUE pour offrir des avantages à nos élus (et éventuellement à leur copain).

      C’est une grosse machine très rentable. Forcément, elle utilise le parasitisme en mode de fonctionnement. En a t’ elle honte ?

      Bah, non, c’est complètement NORMAL. Youpi !

        1. Beldchamps

          C’est quoi ces histoires de terres achetées par des sociétés financières ? Ils agitent un chiffon rouge pour justifier leur existence ? Jamais vu chez moi, en revanche je ne suis pas la seule à m’inquiéter de notre dépendance alimentaire :
           » Emmanuel Hyest : Figurez-vous que c’est l’Allemagne, pays réputé très libéral, qui a été le premier en Europe à mettre en place une régulation et un droit de préemption. C’était en 1919 ! Donc même dans un pays dit libéral, on a toujours pensé qu’il fallait un contrôle du foncier parce que l’agriculture et la détention du foncier est un enjeu capital car il renvoie à la question de la souveraineté alimentaire. »
          H16 n’est certainement pas d’accord, mais dans la fonction régalienne de sécurité, j’inclurais l’accès aux matières premières, pas seulement agroalimentaires, je pense au gaz par exemple, j’ai pas envie d’être en froid avec le gaz russe, qui sait ce que nos abrutis de dirigeants sont capables de faire ?

  20. barbatruc

    D’autant que Macron qui passe pour un libéral , vient d’élargir les droits de la SAFER. Un exemple la SAFER pourra dés l’année prochaine démembrer de force un bien rural vendu dans son ensemble ; immobilier + foncier . Jusqu’à présent si elle voulait préempter c’était sur l’ensemble du bien, désormais elle pourra préempter sur le foncier seul, et laisser l’immo ( qui ne se vend plus) aux propriétaires. Sympa comme programme non ?

    Il y a aussi la préemption avec révision du prix à la baisse, dans ce cas le vendeur peut retirer son bien, mais il lui est interdit de vendre pendant 3 ans.

    Merci Macron le libéral .

  21. Bonsaï

    Supplique au Maître de céans :
    Je vous le demande avec tout l’humilité dont je suis capable, ne permettez pas à de funestes propositions de vous tenter au-delà de la curiosité. Et quand je parle de propositions, je parle bien sûr des sérieux avantages que l’on vous ferait miroiter en haut lieu pour accepter une situation toute en responsabilités et en influence.
    En effet, voilà déjà dix ans que vous oeuvrez jour après jour, inlassablement, afin d’ouvrir les yeux et l’esprit d’une bande d’individualistes infréquentables qui sont devenus vos disciples au fil du temps.
    Cette faculté que vous avez d’agréger et de captiver un public de plus en plus large n’est pas inaperçue des Autorités occultes, qui font maintenant du forçing afin de vous détourner de votre site et de vos fidèles commentateurs…
    Je le redis ici avec force, ne cédez pas aux sirènes ô Capitaine, nous avons encore besoin de votre bravoure et de votre parole ardente !

  22. theo31

    L’Etat français de Pétain n’est finalement pas mort : il s’appelle désormais Vichydalgo.

    J’imagine que les logements seront attribués à des « pauvres » ayant le bon profil politique.

  23. gameover

    HS : Mesures alakon

    Après avoir flingué les emplois à domicile les députes votent une déduction forfaitaire de 2 euros par heure travaillée… afin de lutter contre la travail au noir qui s’est installée dans la profession.
    Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’une aide du gouvernement aux employeurs : en effet le salaire et les charges des employés à domicile devrait être intégralement déductible des revenus de celui qui emploie (comme pour une entreprise en fait) puisqu’en salariant directement quelqu’un l’employeur crée un contribuable qui sera imposé sur ses revenus.

    Bon, sinon NKM propose une taxe de 1% sur le halal pour financer le bon islam.
    C’était la mesure alakon n°2.

    1. sam00

      Il faut comprendre aussi …

      Un marché de six milliards, une petite taxe de 1% (qui grossira ensuite), un organisme de gestion où placer les copains, des travaux publics et donc des rétro-commissions, et surtout plein de millions à gérer une fois les édifices construits

      Ils doivent en saliver juste en y pensant

      1. gameover

        Oui je l’ai entendu faire son calcul en direct et hop… 60 millions.
        C’est de plus en plus souvent qu’on entend ce genre de calcul alakon… un pti % par ci, un pti % par là… comme le députe qui avait dans l’idée de taxer 1 centime par sms il y a quelque temps… et hop 500 millions !

        Faudrait leur rappeler que sur les 100% ils en ont déjà pris 58 !
        Et que chaque % qu’ils prennent représentent maintenant 3% de ce qu’il reste et quand on sera à 90% chaque % représentera 10%.

          1. sam00

            Et ça semble évident que de calculer 2€ de deduction par heure de travaillée, c’est beaucoup plus simple que le système qui était en vigueur avant

            Je sent que je vais ouvrir une entreprise spécialisée dans les tubulures chromées … dans ce pays, c’est le bon filon pour faire fortune

    2. Aristarkke

      Il faudrait que quelqu’un prenne son courage à deux mains et lui dise, à NKM, que le droit de mentionner hallal sur un produit se monnaie déjà avec les mosquées d’Evry, Lyon ou Bordeaux.
      Par ailleurs, comment va-t-elle déterminer le « bon » islam ???

  24. theo31

    la préemption par la force publique est privatisée

    En URSS, l’armée rouge et le KGB étaient l’armée et la police politique privées du parti communiste. La propriété collective n’existe pas : son financement est effectivement collectif, mais pas son usage, réservé uniquement à ses promoteurs.

    1. Vodkaman

      meuh non, cela pourrait être très drôle au contraire…

      Je suis impatient de voir comment nos élus et ministres vont réagir quand ils se seront fait dénoncer, rappelant les HLPSDNH

        1. gameover

          La journaliste d’Euope 1 Wendy Bouchard : on dirait le croisement d’une carpe et d’un lapin… et d’ailleurs ça me rappelle un sketch :

          1. Vodkaman

            Malheureusement, quand je pense Wendi, c’est plutôt cette scène qui me vient à l’esprit.

            Je suis Wendi et Nicholson le politicien qui veut mon bien….

    2. Pheldge

      En tant que fier descendant de Judas Iscariote, je ne peux qu’applaudir à cette décision raisonnable, et pleine de bon sens, qui permettra à nos compatriotes de compléter harmonieusement le pentaptyque « jalousie, envie, cupidité, stupidité, veulerie » .
      J’imagine déjà une nouvelle devise sur le fronton des écoles : « Stupidité, Médiocrité, Dénonciation » ! 🙂

  25. Peste et coryza

    Pas besoin d’un PC, suffit de regarder la nature.

    Une plante malade émet des phéromones de stress, qui attire toute une meute de charognards et d’opportunistes, allant de la moisissure visqueuse au blob baveux (c’est ainsi que ma nièce appelle les limaces).
    Contrairement à ce qu’on croit, la rouille du blé n’est pas une maladie, c’est une opportuniste. Si la plante se porte bien, elle ne sera que rarement attaquée par la rouille. C’est parce que ce blé présente des faiblesses que la rouille peut le parasiter à fond.

    Bref, afficher « je suis faible » n’est pas une bonne chose pour l’espérance de vie.
    D’où pourquoi personne ne veut du catholiscisme version bisounours : afficher une pancarte « je suis pacifiste, j’aime tout le monde, les fleurs sont belles, venez chez moi » est le plus sur moyen de voir débarquer une horde de pillards/salafistes/migrants/hell angels/turco mongols/etc…. Pas parce qu’ils vous haïssent, mais parce qu’ils sont forts, et vous faible.

    Être fort, à la façon du Hérisson Suisse par exemple, encourage les opportunistes potentiels à réfléchir deux fois avant de venir vous chercher des noises.

    http://fboizard.blogspot.fr/2015/12/les-trois-petits-cochons.html

  26. hop hup

    Un amendement porté par Jean-Marc Ayrault et Aurélie Filipetti a offert une amnistie fiscale aux deux sites internets d’information. Ces derniers s’étaient octroyés la TVA appliquée à la presse écrite qui est de 2,1%. Ils ont depuis subi un redressement fiscal, qui vient juste d’être effacés par l’Assemblée nationale, et ce, malgré l’opposition du gouvernement.

    L’Assemblée nationale a voté vendredi de justesse et contre l’avis du gouvernement une amnistie fiscale pour les sites de presse en ligne, principalement Mediapart et Arrêt sur Images, soumis à un redressement pour s’être auto-appliqués un taux de TVA réduit.

    tout va bien pour plenel il va pouvoir bientôt bénéficier du tarif fiscal réduit

    1. Nomi

      « l’opposition du gouvernement ». On y croit, venant de cette bande de tartuffes. « Cachez cette amnistie que je ne saurais voir ». Ben voyons!

  27. gameover

    Une affiche pour savoir comment bien réagir en cas d’attaque terroriste… les bras m’en tombent…
    http://www.europe1.fr/societe/terrorisme-une-affiche-pour-bien-reagir-en-cas-dattaque-2630583

    Affiche respectant la parité… quoique c’est l’homme qui tire la femme, encore un stéréotype… et aussi le vivrensemble avec un type basané (on dirait qu’il dit « c’est pas moi m’sieur »).

    J’attends la suite : que faire en cas de viol, d’agression, si t’as pas de travail…

  28. Pheldge

    Tiens , toujours sonne-per ? Ils sont tous partis voter ? Et le Patron ( le Web et l’éther sont remplis de Sa gloire, ô Sannat, au plus haut des yeux ! ) il en profite pour se tirer la flemme … 🙂

      1. Nomi

        Veauter, c’est pour les bovins non? Moi je préfère les beaux vins.

        Tiens, ça me fait penser à ce clodo que je voyais souvent dans le métro en train de se foutre de la gueule des gens « c’est bien, courez, courez tous travailler, allez faire votre devoir de contribuable! ».

        Voter, c’est pareil: « allez faire votre devoir de figurant, allez faire semblant de soutenir la démocratie, braves gens, courez tous ensemble au bureau de vote! »

        Bon, allez, l’heure de l’apéro est déclarée. Santé!

  29. hop hup

    Les services du ministère de l’Intérieur envisagent de nombreuses mesures pour renforcer une nouvelle fois la sécurité au détriment des libertés. Coupure obligatoire de tout réseau Wi-Fi ouvert, blocage des réseaux d’anonymisation et fourniture des clés de chiffrement des messageries font partie des pistes soumises à arbitrage. La liste des mesures envisagées par le gouvernement […]

    bientôt ils voudront couper le net comme en turquie vous verrez.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.