Juppé et le commode retour des seconds-couteaux

L’année 2016 est bien partie pour être une farce, coincée entre une année 2015 économiquement et politiquement désastreuse et une année 2017 déjà entièrement vendue comme électorale et rien d’autre. Et comme dans toute farce, il faut un dindon, il n’aura pas fallu plus de quatre jours pour en trouver un bien dodu que les médias se sont empressés de nous présenter.

petit juppéAlain Juppé est sur toutes les lèvres. Enfin, « toutes », c’est une expression : il est sur toutes les lèvres des classes jacassantes. De sondage en article, d’édito en plateau télé, le personnage semble subitement indispensable à faire monter la sauce politique que nos médias tentent de nous vendre une fois encore. De surcroît, en jouant un peu sur l’égo du politicien, ce dernier étant d’autant plus développé que sa hontectomie aura eu lieu tôt, le brave Alain n’a pas de mal à mordre au bel hameçon et aux douzaines de gros micros mous tendus sous son nez pour abonder dans le sens du Tout Paris Médiatique.

Dès lors, il suffira de l’interroger sur les sujets du jour, depuis les événements corses jusqu’à la rocambolesque proposition de François Hollande de déchoir de leur nationalité les terroristes bi-nationaux, et la machine médiatique pourra s’emballer gentiment en imaginant déjà le maire de Bordeaux en âpre adversaire de l’actuel président. Le voilà qui se fend donc d’un tweet héroïque où, n’écoutant que son courage, il fait don de sa personne à la Patrie (qu’il espère très reconnaissante) et en profite pour exposer un court programme présidentiel en une vingtaine de points serrés comme un sketch de cabaret.

En lisant ce tweet, en parcourant ces articles de presse, en tombant sur ces sondages plus ou moins farfelus, et à condition de faire preuve d’un peu de recul et de lucidité, on ne peut qu’être pris d’un sentiment gêné, consterné même, devant le grotesque de la proposition sous-jacente.

Grotesque, parce que tout ceci fait repenser à la drôlatique crise de balladurite qui s’était répandue en France en 1995 : porté par des sondages habilement flatteurs, Ed l’épicier Balladur avait décidé de se présenter à la présidentielle. Cette manœuvre avait essentiellement gêné la droite bien plus que la gauche, mais l’avance de Jacques Chirac n’avait finalement guère changé l’issue du scrutin, connue de tous ceux qui n’avaient pas été frappés par la fièvre balladurienne.

Le cas Juppé est actuellement construit de façon à peu près similaire.

Délicieusement à gauche pour un type de droite (si tant est que ces deux appellations aient encore un sens dans un pays où les deux vieux partis se passent cérémonieusement le mickey à chaque tour de manège), mélange habile de la carpe progressiste et du lapin conservateur, Alain Juppé est le candidat pratique, rêvé même, pour éviter de s’appesantir un peu trop sur la perspective pas très réjouissante d’un second tour où le candidat « républicain » (qu’il soit de droite ou de gauche) serait confronté à un candidat frontiste.

Dans le pire des cas, Juppé, même confronté à Marine Le Pen, est actuellement présenté par la presse comme un candidat acceptable pour une gauche qui se retrouverait alors volée de son élection (même si rien n’indique qu’un transfert des militants et sympathisants PS vers Juppé s’opérerait aussi bien que ce que nos médias feignent de croire).

Dans le meilleur des cas, Juppé se retrouverait en face d’un Hollande qui disposerait là d’un adversaire en carton : en effet, même si Hollande est complètement nul en économie, en relations internationales ou dans la plupart des domaines de prédilection présidentielle, il n’en reste pas moins un politicien aguerri aux combines et aux coups tordus que le pire de la politique politicienne autorise dans ce pays. Autrement dit, compte-tenu du nombre de casseroles politiques de Juppé, Hollande n’aurait pas de mal à s’en débarrasser et, à l’heure où ces lignes sont écrites, l’actuel président sait probablement déjà comment procéder.

Et dans le cas le plus probable, Juppé ne sera même pas au second tour.

Il suffit justement de lire le « programme » qu’il nous brosse à gros traits pour replacer le personnage dans son contexte : entre la création de 10.000 nouvelles cellules de prison (déjà planifiées, du reste – promesse facile à tenir) et les autres mesures de la même trempe, faussement fermes qui se traduisent avant tout par des dépenses dans un État surendetté, les mesures parfaitement liberticides (délit de consultation régulière de vilains sites, contredanse pour consommation de cannabis) ou celles complètement impraticables (pactes divers), on est dans le tout venant bricolé à la va-vite, sans la moindre colonne vertébrale idéologique un peu construite, qui permet de ratisser large sur la droite en attendant le flot de propositions toutes aussi foutraques lorsque le moment d’amadouer la gauche et de rassembler au centre sera venu.

juppé - le renouveau c'est maintenant

Et puis, force est de constater qu’en terme de changement, on est bien dans le ridicule : Juppé n’est plus de la première jeunesse, et ce repris de justice, faible devant les syndicats, n’a jamais brillé par ses solides convictions puisqu’il a même prouvé qu’on peut très bien retourner sa veste et baisser son pantalon tout en restant droit dans ses bottes.

N’oubliez pas : notre frétillant septuagénaire était déjà au pouvoir en 1995, il y a plus de 20 ans de cela. C’est le candidat des quadras des années 90 qui sont à présent en retraite et ont les miquettes pour leurs acquis. Ce n’est en tout cas ni le candidat des jeunes (qui n’étaient pas nés lorsqu’il sévissait), ni celui des classes moyennes ou pauvres, ni des ouvriers, ni des immigrés ou descendants d’immigrés. Et si les Français le voient bien candidat, on peut raisonnablement parier que ce n’est pas pour voter pour lui, mais simplement pour rafraîchir la tapisserie électorale, passablement répétitive actuellement.

petit juppéBref, du point de vue des médias, et des journalistes (dont le biais pro-socialiste n’est guère oubliable), Juppé est un candidat idéal : crédible pour la droite, facilement destructible par la gauche qui pourrait ainsi conserver le pouvoir. Bonus : il pourrait même être recyclé en premier ministre rigolo si une cohabitation déboulait.

Mais sur le fond, c’est une grosse blague : la France, et les Français selon les récents sondages, réclament un changement de politiciens, de têtes et de façon de penser, de faire de la politique en rejetant par exemple Hollande et Sarkozy, déjà trop vus. Et que tente-t-on de nous présenter ? Un vieux cheval de retour, qui a déjà montré ce dont il était capable (ou plutôt, ce dont il était incapable), qui, dans un contexte bien plus favorable qu’actuellement s’est retrouvé à stopper net toutes réformes, tout changement, et qui voudrait nous faire croire qu’avec l’âge (qui, pourtant, tend plus sûrement à scléroser l’individu) il aurait évolué, et qui nous présente alors un programme déjà lu, déjà tenté… Et déjà foiré.

Si le seul changement possible, c’est Juppé, alors ce pays est foutu.

Assemblée : CPEF

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires172

  1. Le Gnôme

    Il parait que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Le potage qui nous est proposé est singulièrement moisi avant même d’être cuit. Maisd en l’occurrence, c’est nous qui sommes carbonisés.

  2. Aristarkke

    Rafraichir une tapisserie électorale en allant quérir un vieux croûton >70 ans qui en aura deux de plus dès le début de son mandat, on a vu plus ébouriffant et enthousiasmant….

      1. Aristarkke

        Reagan pouvait se prévaloir d’un double mandat de gouverneur de la Californie, positif dans l’esprit de ses électeurs. Diriger la Californie n’est pas loin de diriger la Grance, vu la taille de cet état américain. (à la louche 3/4 de la France).
        Mon commentaire était d’ailleurs peu précis car davantage que l’âge, c’est surtout les ratés et la personnalité de Juppé que je visais.
        D’où mon commentaire de 09H08 en complément.

    1. Peyreloubes

      Juppé n’est plus de la première jeunesse, et ce repris de justice,

      Je m’étonne qu’une personne lettrée comme notre cher H16, fasse une erreur aussi flagrante. Un repris de justice est quelqu’un qui après avoir été condamné, tombe une deuxième fois (repris) dans les mains de la justice. Donc Juppé n’est qu’un « pris’ de justice. Et certainement pas un « repris » ! Dont acte !

      1. Il a deux belles casseroles à son actif. Si la première (prise illégale d’intérêt) a bénéficié d’une mansuétude si typique de la justice politique française, il était bel et bien coupable. Et il a été condamné pour la seconde.

        1. Peyreloubes

          Zoui, certes, mais je crois me souvenir que les juges lui avaient fait un lot. Un seul jugement pour 2 motifs. N’est-il point ?
          Comme « Attaque à main armée + homicide involontaire » Condamné pour le premier motif, sursis pour le second. Un seul jugement ! Me trompe-je ?

      2. Zelitrex

        Faux.
        Littré (l’alpha et l’oméga du français) est formel :
        « Un homme repris de justice, homme qui a déjà subi une condamnation pénale.
        Substantivement. Un repris de justice. »

        Il n’y a aucune notion de « pris » et « repris »… Le mot signifie ici « ayant été repris par la justice », mais reprendre dans le sens corriger, rappeler à la loi (comme dans « Inutile de me reprendre à chaque fois que je dis quelque chose »).

        La Justice vous reprend dès la première fois.

  3. Aristarkke

    Hélas, ce n’est pas « si c’est Juppé (…) le pays est foutu » qui laisserait entendre que hors cette hypothèse, foutu, il ne soit pas. CPEdejaF!
    Qui pourrait le sortir de ce pétrin est la bonne question à creuser.

    1. MCA

      Il y a une autre question à creuser et pas des moindres:

      En supposant qu’une tête sorte du lot, comment peut ‘ elle franchir les barrages :

      1- du financement de la campagne électorale donc des partis,
      2 – de l’exposition médiatique nécessaire,
      3 – des parrainages ?

      Ce système est auto verrouillé.

      Donc.. bien qu’il ait profité de Noël pour changer la cartouche de son masque à gaz, aucune chance pour H16 d’accéder au poste suprême.

      CPE bien F

    2. albundy17

      « Qui pourrait le sortir de ce pétrin est la bonne question à creuser. »

      Même s’il y avait dans le paysage la personne idoine, celle ci serait écartée par ceux en place depuis 40 ans, non ? Je crois qu’il est inutile de trop se creuser la tête.

      M.P.: Passant dans la région ou tu œuvres, assommé par la pub plombier.com j’ai eu une pensée pour tes affaires. En appliquant leur tarifs, tu dois avoir une vie bien confortable :mrgreen:

      1. Aristarkke

        Pour une entreprise parisienne avec les frais de structure inhérents à leur taille d’entreprise + site web et corollaires, leur tarif n’est cependant pas si exagéré qu’on pourrait le croire.
        Vu leur taille, ils ont des frais de structure beaucoup plus conséquents que ce soit pour les personnels ou les véhicules et ont besoin d’administratifs.
        Je ne suis pas sûr qu’au delà d’une annuité ou deux de lancement, ils pourront continuer à ce niveau :
        Leur problème fondamental est qu’ils ont besoin de recruter (et de (re)tenir en place) de bons ouvriers qualifiés qui ne lambineront pas et qui ne resteront pas plantés au moindre problème un peu conséquent, bref qui seront « débrouille » et adroits plus une « bonne présentation ».
        C’est nettement plus facile à dire qu’à faire et ce type de personnel devra gagner au minimum 1.800 à 2.000 € le mois (salaire de base + primes en net x 13 mois), ce qui impliquera qu’il ramène 52.000 € de marge brute HT annuelle rien que pour être payé dans les normes grançaises) + 3.000/4.000 € pour les frais de véhicule + téléphone qui sont inséparables.
        Je suis nettement moins cher pour différentes raisons dont le fait que je suis une toute petite entreprise avec peu de frais généraux et avec peu de locaux, ce qui fait que je peux vivre avec un tarif plus faible (105 € TTC depl+1heure de M.O. hors pièces facturables, tarif pour les petites interventions. Pour Paris, je majore de 5€ pour tenir compte des frais de stationnement exorbitants (4€/heure dans les arrondts centraux))
        Ma politique commerciale est de fidéliser ma clientèle (particuliers et syndics) en pratiquant des tarifs raisonnables et convenables aux deux parties ainsi qu’en exécutant (sans atermoyer inutilement) les garanties quand il y a lieu. Je ne « pousse pas à la dépense » non plus, ce que la clientèle remarque vite (et s’en souvient)…

        1. albundy17

          D’où l’expression, « grande nation, grande douleur »

          J’ai par chez moi une société du même genre, mais en pire vu qu’ils sont censé toucher tout les corps de métiers en dépannage.

          Forcément, comme tu le soulignes, leur problème récurent est de trouver de la m.o qualifiée, et j’ai parfois des crises de fou rire en passant derrière eux pour faire le taf.

          Je n’ai rien contre, à chaque fois ça me fait un client pratiquement à vie

          1. Aristarkke

            Plombier.com ne joue cependant pas la carte des « SOS depannage » qui tentent de faire croire que leurs gars tâteraient à l’aise, de tous les corps de bâtiment, les doigts dans le nez en plus et pour corser. Quant à venir réparer leurs réparations, je fais cela aussi á l’ occasion…(des SOS, pas (encore) Plombier).

          2. Aristarkke

            Qualifiée et « débrouille », j’insiste. Tu peux dégotter de bons éléments qui seront parfaits sur des chantiers que tu leur baliseras mais incapables de la moindre initiative en autonomie en clientèle de dépannage dès lors que la situation trouvée n’est pas celle déduite de la demande du client.

            1. albundy17

              Heu, oui, je l’entends également ainsi, c’est une des raisons principale pour laquelle j’ai abandonné l’idée du recrutement

  4. Calvin

    J’aime bien le slogan : « Le Renouveau, c’est Maintenant »
    Je l’avais balancé à Harry, qui me paraît bien plus fringuant que Juppé.
    😉

  5. Aristarkke

    Ce qui est désespérant de la « démocratie » grançaise, ce n’est pas comme certains disent, que nous ayons des politiciens professionnels de la politique depuis 20 ou trente ans (il faut bien commencer un jour et gravir les échelons de l’ expérience) mais que l’on puisse voir des revenants permanents, arrimés solidement a la scène politique, alors même que leur passage aux plus hauts postes a été un échec, voire une catastrophe. L’ adage des meilleures soupes dans les vieux pots est totalement fallacieux quand les jeunes pots n’en faisaient déjà pas d’acceptables…

    1. Duff

      Juppé est entré au service de Jacquot à la fin des années 70 : ça fait donc près de 40 ans. Sinon comme l’hôte je pense qu’un Juppé sera éliminé dès le premier tour s’il remporte la primaire.

      1. albundy17

        « je pense qu’un Juppé sera éliminé dès le premier tour s’il remporte la primaire. »

        Oui. Et Président de se dire « J’adore quand un plan se déroule comme prévu »

          1. Duff

            D’ailleurs Hollande est certain de battre Sarkozy aussi, Fillon n’a aucun charisme et un bout de programme donc n’a aucune chance.
            Même s’il y aurait beaucoup à en dire, je me demande ce que ferait Hollande en cas de candidature de Bruno Lemaire..

            1. Pheldge

              Pour les raisons exposées plus haut par MCA, lemaire n’a aucune chance. Je sais que ça fait grincer des dents ici parce que je devine que beaucoup ont été déçus par son mandat, mais la seule chance de la droite c’est Sarko, avec un ticket avec un jeune, qui permettrait de mettre en avant l’expérience de l’un avec la jeunesse et l’image de renouveau de l’autre.
              Pour ce qui est de l’application d’un début de politique au parfum libéral, c’est encore selon moi le meilleur cheval : il n’a plus rien à perdre, plus besoin de ménager qui que ce soit pour préserver le mandat suivant.
              L’électorat s’est bien droitisé, et Juppé commence à le comprendre, qui essaie de prendre le train en marche. A propos de l’histoire de Balladur, on notera que ce sont 20 ans plus tard, les mêmes à la manœuvre : le Point , Duhamel, Europe 1 …

              1. MCA

                « mais la seule chance de la droite c’est Sarko »… hihihi…MDR

                Si j’ai tout compris, la meilleure chose à faire pour un parti qui se noie, c’est de lui jeter une enclume en guise de bouée?

                1. Duff

                  J’ai bien ri aussi. MCA oublie que normalement la primaire est ouverte donc on va voir si les électeurs suivent les sondages comme les socialistes qui ont désigné Hollande sans écouter son discours aussi pathétiquement consensuel que creux. Juppé et Sarkozy vont être en ballotage pour un second tour mes si les électeurs réfléchissent un peu et que Lemaire fait une bonne campagne (il s’est rodé pour la présidence de l’UMP et s’en est plutôt pas mal tiré), la gauche n’a aucune prise sur lui et son discours ferme sur le régalien peut lui éviter un FN trop fort et un candidat centriste dont les 5% serait mortel au premier tour (risque annoncé pour Sarkozy). Autrement dit si Lemaire se classe second au premier tour de la primaire, en toute logique il en sort vainqueur. Faut voir aussi que niveau soutiens, Juppé est seul, Sarkozy ne dispose que des raclures de fond de cuvette de l’UMP et que les quelques jeunes ou un peu moins un peu moins débiles sont déjà derrière Lemaire. C’est pas si joué d’avance que ça en à l’air.

                  1. Vodkaman

                    ok, admettons que la chauve-souris, elle connaisse mon digicode….

                    De toutes façons, c’est pliés pour les réformes vu qu’elles doivent être votées par les parlementaires qui ne prendront jamais les mesures qui s’imposent (arrêt du clientélisme, retour au seul régalien….)

                    sauf à élire un type qui promet un package « référendum sur l’ensemble de son programme » contre « une mise en veilleuse temporaire » du pouvoir parlementaire et à supposer que le mec ne se sente pas pousser des ailes d’Adolf Joseph Benito Manuel et rende le pouvoir une fois les réformes passées et avec suffisamment de recul pour commencer à profiter des efforts consentis (et si ma tante en avait…).

                    la lumière est au bout du tunnel… il parait qu’en NDE aussi on voit la lumière, avant d’être réanimé. Passé 8 minutes, les dommages sur le cerveau sont irréversibles. Après 40 ans de socialisme, ce pays n’est plus qu’un potager.

                    good night, & good luck.

                2. Pheldge

                  J’attendais ce genre de réaction. Regarde objectivement où était l’UMP en 2014 : Copée -Fillon, Bygmalion … le désastre. Personne , ni Juppé, ni Fillon, ni Lemaire , ni personne n’a été en mesure de faire quoi que ce soit. Puis « retour raté » de Sarko, et la droite remporte les municipales, le départementales puis les régionales. Point. Moi je vous invite juste à être pragmatiques. Si vous préférez vous complaire dans les sarcasmes, et en reprendre pour cinq années de Flamby, moi pas !

                  1. Duff

                    désolé mon scénario le plus probable c’est Hollande vs MLP au second tour de 2017. Je dis juste quel pourrait très hypothétiquement ce qui pourrait permettre d’y échapper…

                  2. Vodkaman

                    Oui j’ai bien en mémoire qu’en 2012, le roi solex a été élu non pas par approbation de son programme mais par défaut et plutôt massivement par rejet du nabot cocaïnomane (je précise que j’avais voté pour lui en 2007, à un moment où je me disais qu’il avait l’air de vouloir changer les choses).

                    Tu crois vraiment qu’en 2017, un retour en grâce est possible pour lui ? moi non.
                    Je n’oublie pas non plus la frénésie taxatoire qui fut la sienne à son arrivée, non plus que celle du pansement corrézien (ou tulle gras si tu préfères) qui lui succéda.
                    Pour les différents scrutins locaux, je pense que le vote se fait au regard de la politique générale du pays, ok, mais dans une moindre mesure qu’au regard des résultats locaux (sinon, comment expliquer le score massif des soces sur la façade atlantique au vu de leurs résultats probants actuels ?

                    Faire passer des réformes drastiques par la voie parlementaire actuelle ? sans rire :

                    – 1 député par département
                    – alignement de leur régimes fiscaux et sécu sur le privé, idem pour les fonctionnaires (de mémoire, plus de 50% des députasses sont issus de la FP)
                    – obligation de démissionner de la PF avant de briguer un mandat électif
                    – limitation de leur champ de compétence aux seules prérogatives régaliennes ?
                    – …

                    De plus, vu que 80% des lois (c’est le ratio que j’ai en tête mais je peux me tromper) sont d’origine gouvernementale, on peut être confiant sur une prochaine vague de réformes visant à diminuer le poids de ce dernier – entre0.0001 et 0.009 % des lois adoptées, sans effets sur les décrets d’application.

                    je prends mes dispositions pour ne plus dépendre de ce système collectiviste. Si mes compatriotes sont trop faibles ou aveugles pour vouloir autre chose que la misère et le collectivisme, cela ne me regarde plus, j’en ai mare de me friter à chaque repas de famille entre ceux qui veulent voter MLP, extrême gauche, ou alterner entre soces de tout bords.

                    En 2017, j’irais voter golf…par un beau dimanche de mai et prendrais du popcorn au retour pour me marrer devant le spectacle de ceux qui pleureront devant soit la réélection d’une tête de nœud, soit devant un avenir rappelant LHLPSDNH…

                    bises

  6. Infraniouzes

    Juppé est un intellectuel (fonctionnaire), un vrai, si utile à la France, comme les aime la gauche, qui en fabrique des tonnes à longueur de cycles scolaires. Alors ne dites pas du mal de ces gens là…

  7. Popeye

    quand j’entends parler de résultats de sondages, je ne peux m’empêcher de penser à ce chapitre de « il est temps de dire ce que j’ai vu » où Philippe de Villiers explique que, si on met le prix, on trouve dans les résultats des sondages très exactement ce que l’on veut s’entendre dire.
    Le sondage est également en lui-même un premier temps de communication politique.

    Donc, dans le cas de Juppé, qui paye?

    1. MCA

      « Donc, dans le cas de Juppé, qui paye? »

      Et pour le sauveur improbable? réponse : personne!

      donc il n’y a pas de solution et le Titanic s’enfonce de jour en jour sous le poids de l’endettement, les pompes de secours sont en panne et il est impossible de colmater la brèche.

      Reste la solution individuelle et le départ pour un ailleurs espéré meilleur.

      Grrrrrrrrrrrrrrrrrr!

  8. Bonsaï

    Ne vous en faites donc pas…
    Juppé, c’est juste le dessin animé de l’entracte, le petit cartoon rigolo qu’on passe pour amuser le populo.
    En vérité, Juppé c’est le petit Chaperon rouge qu’on envoie en reconnaissance, pendant que les vrais loups fourbissent leur artillerie !

  9. Gerldam

    Nombre de commentateurs du Figaro se demandent pourquoi Jupé n’a pas encore sa carte du PS. Ceci dit, la soupe de 2017 risque bien d’être immangeable: le choix entre trois candidats, quels qu’ils soient, socialistes.
    Jusqu’ici, je pensais que ce pays était en décadence. Aujoud’hui, je pense qu’il est en voie de décomposition.

    1. Royaumont

      L’Etat est en décomposition. La Nation me semble plutôt en recomposition et il devient difficile de faire comme si de rien n’était. La caste dirigeante et ses différentes coteries s’accroche à ses privilèges avec de plus en plus de hargne, mais de moins en moins d’efficacité.
      La posture de Juppé passe pour ce qu’elle est, un masque de comédie. Malgré les efforts de la presse, personne n’y croit.

  10. DoS

    Bah, non, je m’insurge:

    « Mais symétriquement, chaque jour qui passe permet au reste de l’humanité un pas de plus vers moins de souffrance, moins de pauvreté, plus de paix, plus d’autosuffisance.

    Tout en continuant à commenter l’actualité française, c’est ce que je choisirai de retenir pour les douze mois qui viennent »

    Et les bonnes nouvelles du monde alors ?

    Pour moi l’affaire est dans le sac (sans mauvais jeu de mot).

    Mon BOG est enfin prêt, mon plan B est activé et opérationnel, ma voiture est révisée et fonctionnelle. Ma santé….est « presque » au TOP, mes impôts sont payés.

    Bref, Jupé, Hollande, Sarko, Madame Michu, je m’en tape désormais. C’est ma résolution 2016. Ne plus me faire envahir par le côté obscure de la politique.

    Car la force du bien et de la liberté est puissant en moi. Luc, tu es notre dernier espoir.

    P.s: E451, Hadopi, il y a plein de petites choses croustillantes concernant notre avenir. Le camp du bien nous laisse un petit pré sans herbe. Et nous demande avec AUTORITÉ de fermer notre gueule. Non mais.

  11. Kuing Yamang

    Alain Juppé annonce sans aucune honte (du moins au début) que pour gagner les élections en France, il faut être démagogue, l’ancien premier ministre avouant même que le modèle social à la française fait partie de son logiciel, les électeurs étant ses clients :

    1. DoS

      En ce moment Mein Kampf est très populaire. J’ai lu rapidement le contenu de ce livre sur wiki. En fait, j’ai retrouvé les idées de Hollande, de piketty et de leurs copains. Ce livre ne plait pas trop aux médias et au camp du bien. On n’a pas besoin de se demander pourquoi.

      L’égalité, la fraternité, dans la liberté et uniquement dans la liberté. Dés lors que la haute autorité impose n’importe quoi comme loi et taxe, qu’elle œuvre à son bien être en détruisant celui du peuple, l’on peut parler de dictature. Simplement.

      Nos politiciens interchangeables et fonctionnaires, qui ne sont que des outils au service d’une machine devenue folle ne peuvent plus être crédibles.

      Ces gens n’ont aucune morale. Ils ne peuvent plus légitiment nous imposer quoi que ce soit. La révolte n’est plus très loin….

        1. DoS

          Oh, oui reculons !

          Je me base sur l’observation. La bête se contracte, elle se protège. Elle s’arme, se calfeutre, prend des mesures d’urgence, devient autoritaire.

          Le petit peuple qui mange dans la main les miettes restantes des grands banquets sera un jour ou l’autre surpris de ne plus rien y trouver.

          Il y a un autre indicateur non officiel du monde libre et forcément méchant, car complotiste, contre le pouvoir en place: Nous !

          Enfin, pas moi, je veux dire des gens intelligents et courageux. Des gens qui n’auraient pas osé bouger avant. Ceux ci s’organisent et laissent des traces comme des fusées de détresses dans le ciel.

          Magie d’internet, ces fusées restent et brillent dans le ciel. Lueurs d’espoir pour demain. Peut être. En tout cas, cela reste un gros problème pour l’autorité en place…..le plus important même !

          Et oui, n’oublions pas l’objectif de ces gens:
          Nous réduire à un petit peuple docile qui paye des impôts et travaille pour payer leurs petites lubies festives.

          Où est Thevenoud ? Fils fabius ? Et les autres ? Comment vont ils ?
          Non, vraiment: I don’t give a shit ! No more…

      1. theo31

        « En fait, j’ai retrouvé les idées de Hollande, de piketty et de leurs copains. »

        « Huit des dix points (du Manifeste du Parti communiste de Marx et Engels) ont été exécutés par les nazis avec un radicalisme qui aurait enchanté Marx. Seuls deux points n’ont pas encore été complètement adoptés par les nazis, à savoir l’expropriation de la propriété foncière et l’affectation de la rente foncière aux dépenses de l’Etat (point n°1 du Manifeste) et l’abolition de l’héritage (point n°3). Cependant, leurs méthodes de taxation, leur planisme agricole et leur politique concernant la limitation des fermages vont chaque jour dans le sens du marxisme.

        Ludwig Von Mises

        Défendre le modèle social que personne nous envie, c’est défendre l’héritage du pétainisme.

    2. Aristarkke

      Les électeurs (du moins ceux qui croient aux repas gratuits que personne n’aurait la charge de payer in fine, donc qui croient au Père Noël, sont les complices objectifs de ces hommes politiques qui ne restent donc que de petits politicards de bazar…

  12. Pere Collateur

    Je lisais ici et là, d’un oeil bovin, quelques articles sur le « phénomène » Juppé. Ce qui me faisais le plus tiqué, c’est « renouveau politique » et « Juppé » dans la même phrase. Délire complet!

    Comment peut on sérieusement présenter ce vieux machin usé avec son crane en peau de fesse comme du neuf? Surtout avec le pédigré du bonhomme, qu’on se demande même comment il fait pour encore avancer avec la batterie de casseroles qu’il traine?

    Si ca, c’est pas prendre les gens pour des cons, alors je ne m’y connais pas.

    Je ne concois pas un seul instant que ce machin ose se présenter à la présidentielle. Dans le cas contraire, j’en connais une qui n’aura même pas à se baisser pour rammaser le Mickey…

    1. DoS

      Je dirai simplement que la France est une extraordinaire machine à rendre pauvre. Sur le plan humain et économique. L’on nous contrôle avec la peur et l’on nous offre le choix sur de la bouillie rose ou bleue (ou violette).

      Les gens devenus pauvres sont ensuite des clients pour cette stratégie politique. L’on avance ensuite vers l’extrémisme, le communisme, ou la xénophobie.

  13. JiJiBé

    Confondant !
    Quand on voit ce qu’on entend et qu’on entend ce que l’on voit, on a raison de penser que les plus heureux sont les malvoyants et les malentendants.
    (Coluche revisité par un bien-pensant)

    1. Ben Oui

      « Quand on voit ce qu’on entend et qu’on entend ce que l’on voit, on a raison de penser que les plus heureux sont les malvoyants et les malentendants »

      Ok, mais il faut être les deux à la fois, malvoyant ET malenendant, pas glop. Et franchement, ne plus pouvoir lire h16, et voir la décomposition actuelle, c’est rater une scène à la Molière comme plus personne, à part nos politiques, ne sait si bien jouer. CQFD.

  14. bibi

    21 ème proposition :
    Radier avec effet rétroactif de la fonction publique associé à la perte des droits à la retraite de la fonction publique ainsi qu’une peine d’inéligibilité à vie et remboursement de la totalité des indemnités perçues à compter de la date du premier délit, pour tout élu ayant été condamné pour l’un des faits suivants : abus de confiance, abus de biens sociaux, prise illégale d’intérêt.

    1. Gerldam

      Beaucoup plus efficace, obligation de démissionner de la fonction publique AVANT de briguer un mandat électif (comme en Angleterre).

      1. bibi

        Cela règle le problème pour les futurs élus qui ne pourront cumuler emploi public et mandat électif (à voir si cela doit s’appliquer à tous les élus je pense notamment aux conseillers municipaux de bourgade de quelques centaines d’âmes) mais cela ne règle pas les problèmes des ministres qui ne sont pas élus ni le cas de ceux qui ont déjà été condamné avec mansuétude et dont il faut se débarrasser.

        1. Aristarkke

          On peut mettre un bémol en excluant les mandataires non rémunérés avec seulement menus frais remboursés (pour exclure la situation du député percevant plus de frais que de rémun’…

  15. Calvin

    Pourtant, un programme régalien se conçoit en cinq points :
    1. Supprimer les condamnations sans victimes,
    2. Supprimer les lois inutiles,
    3. Appliquer les lois restantes,
    4. Redéployer les forces en fonctions de ces 3 points,
    5. Avec les économies réalisées, entreprendre la construction de places de prisons.

  16. carine005

    Ils avaient fait la même chose avec Ségo à partir de 2006, en vue de la présidentielle de 2007 :
    Ségo dans ses patures, Ségo et ses conseils aux lycéennes, Ségo en Afrique, Ségo au Canada, Ségo dans les mines de gruyère, le flirt de Ségo avec Tarzan, bref, du entièrement fabriqué main dans les rédactions.
    On ne voyait qu’elle.

    1. Bonsaï

      C’était même plus chatoyant que ce vieux croûton rassis de Juppé !
      Qui va sans doute nous refaire le coup des jus de fruits pour souligner son dynamisme échevelé

  17. hub

    Sûr que l’arrivée du bienfaiteur Juppé est un gag.
    Tout le problème est bien dans une Vème république taillée pour De Gaulle, parfaitement inadaptée aujourd’hui. Nul besoin désormais d’un chef ; rien à attendre de Le Maire, Montebourg ou un autre. Il serait peut-être intéressant de chercher un groupe, une coalition de bonnes volontés. Un état ne se dirige pas tout seul. Mais bon, c’est peut-être encore plus utopique que d’être sauvé par Juppé!

    1. bibi

      Un état se dirige parfaitement tout seul la Belgique a survécu à plus d’un an sans gouvernement, les administrations n’ont pas besoin d’un ministre à leur tête pour fonctionner, et au passage on remarquera que la stabilité législative fut un bien fait pour le royaume.

          1. Royaumont

            Le pire, c’est qu’il y a une dizaine d’année, ce royaume et ses habitants avaient effectivement un coté attrayant voire séduisant. Cela semble s’être dégradé très vite, plus vite qu’en France. C’est dire.

            Va-y de ton couplet, ne te prive pas !

              1. Royaumont

                Dans une de ses chroniques, Fabrice Hadjadj signalait que Molenbeek, c’est à Bruxelles, la ville des institutions européennes. Un malheureux hasard, ou les deux faces d’un même problème ?

          1. Royaumont

            Les islamistes ont pu mettre la main sur ce quartier parce qu’ils n’ont pas rencontré de résistance déterminée de la part des autorités. L’absence de gouvernement a favorisé et accéléré ce processus. Sans autorités régaliennes dignes de ce nom, qu’est-ce que le droit et les libertés ? Un poème en prose.

            1. bibi

              Vous pointez à juste titre les autorités et je vous rappelle que la Belgique est un état fédéral que Molenbeek se situe dans la région Bruxelles-Capitale qui dispose de ses propres règlements de police.
              Ce ne sont pas les quelques centaines de jours sans gouvernement fédéral qui ont fait de Molenbeek le quartier qu’il est aujourd’hui.

              1. Royaumont

                @Caton et bibi.
                C’est certain, les autorités locales ont fort légèrement encouragé la dérive communautariste par intérêt personnel. L’ancien bourgmestre porte semble-il une responsabilité plus que lourde.

              2. Bonsaï

                Voilà qui est parfaitement résumé. On pourrait même ajouter que ces dispositions étaient vues d’un bon œil, sinon commanditées par certaines instances de l’UE.

            2. theo31

              La Belgique francophone, c’est la Belgique qui pue le socialisme, comme le canton de Vaud : pas besoin d’aller chercher bien loin pourquoi ces régions génèrent autant de bordel.

  18. Kloupa

    Et bien sûr pas un mot sur l’indispensable baisse de la part de la dépense publique dans l’économie du pays, ni sur la limitation de l’interventionnisme de l’état à la sphère régalienne. Juppé, « cassé » par Chirac en 1995, est un homme du passé, et il ne fera rien pour redonner au pays un élan positif: on se retrouvera dans une ré-édition de la situation post-2002, avec un état du pays beaucoup plus grave qu’alors…

  19. Bof

    Ce pays crève de recycler ad nauseam depuis des décennies toujours les mêmes vieux énarques. Juppé en est la caricature.

    Comment imaginer une réforme (et lui donner la bonne impulsion) quand on ne s’est jamais personnellement cogné au RSI, au code du travail, à la pénurie de logement, au locataire « indélicat » mais invirable, aux salaires minables car bouffés par « les charges », etc… ?
    Le vrai renouveau serait un chef d’entreprise, un cadre d’entreprise, une profession libérale, un ouvrier, bref quelqu’un issu de la vraie vie. Mais ceux-là n’ont pas le temps de faire de la politique: ils bossent.

  20. yoananda

    « il a même prouvé qu’on peut très bien retourner sa veste et baisser son pantalon tout en restant droit dans ses bottes » lol ! excellent !

    Mon analyse est simpliste : on nous sert du Juppé parce que Sarkozy n’est plus crédible et qu’il n’y a pas mieux « en réserve ». Après avoir fait le tour des vieux placard pour voir qui on pouvait déterrer … il ne reste que lui.

    Ce n’est pas plus compliqué que ça. La stratégie électorale de Hollande se confirme : il va dépenser l’argent qu’il n’a pas pour créer des faux emplois, pour faire opportunément baisser le chômage. Donc à priori, ce sera « lui » le candidat de la gauche, faute de mieux la aussi. Valls attendra son tour pour les élections suivantes.

    Donc, nous aurons, Hollande, Juppé, Sarkozy, Lepen.

    Autant dire, aucun candidat digne de ce nom, aucun qui ne soit autre chose qu’un étatiste sans culture économique, historique, géopolitique, sans « vision » pour le pays si ce n’est que la gestion au jour le jour de la crise.

    Oui, ce pays est foutu, parce qu’en 2022 … il sera bien tard.

  21. Nomi

    Au sujet de Juppé, je recopie mon commentaire d’hier:

    Ben oui c’est le candidat désigné par l’oligarchie, au cas où ça ne se passerait pas comme prévu avec Hollande. Et donc la presse d’état et les médias aux ordres (dont font partie les instituts de sondage), le présentent comme le candidat idéal, celui que les français adulent, et blablabla, et je vois déjà ça d’ici, qu’on lui donne 51,5% au second tour des présidentielles, et patati, et Juppé il est gentil avec les mamies, et sa femme est engagée pour les enfants de Syrie, et patata, et il est le rempart contre la bêeeeteuheu imondeuheuuu représentée par l’ignobleuh FN!

    Sur ce, à table!

  22. pbd

    C’est a hurler et je ne pensais pas dans ma naïveté que cela puisse être. A élucider les vrais problème par des solutions tellement évidentes, il semblerait qu’encore une fois il s’agisse de politique a unique but de préserver / gagner son strapontin a fric……. J’en reste baba ………. que faire ? Que dire ? Qui élire ? Qui croire ? je suis d’accord : »c’est un gag »
    H16 on fait quoi ? Chez moi on dit  » mange pistache guette cinéma » … on regarde le film passivement ………….. et on se désole !!!!
    C’est une blague dites vous Cher H16 OUiiiiiiiiiiiiiii : « pouvou que ca doure » disait Leatitia Bunaparte a son voyou de fils …..
    Ce pays est foutu ….. je vais finir par le croire …………………

  23. Peste et coryza

    Aucune des propositions du programme de ce triste sire n’est applicable.

    Rien que sur l’Islam sunnite (majoritaire en France) : soit on légitime des imams qui seront aussitôt délégitimés par leurs coreligionnaires, soit ce sont eux qui légitimeront des imams, que nous n’aimeront pas car ils seront hostiles à la France et dans la main d’ambassades étrangères (Maroc, Algérie, Tunisie).
    Il faut savoir que Juppé mange dans la main des frères musulmans et veut combattre les vilains djihadistes, hors on sait que en grattant la façade du frère, on trouve le djihadiste…

    Police/armée ? suffit d’appliquer la loi, pas d’en créer de nouvelles.

    Hors sujet1 : point d’étape un peu foireux, je me suis trop avancé. Mais j’ai pu réorienter mon contrat sur de la recherche pure. Il n’empêche que le vent qui souffle est mauvais, et que je ferai mieux de changer de cabane…

    Hors sujet2 : Est-ce quelqu’un s’y connait en reconversion/rachat de part de boite pour devenir associé (je vois des annonces agri allant dans ce sens)? Il me semble que ça peut être un bon plan pour se reconvertir et monter une affaire tout en ne faisant pas le grand saut hyper paralysant…

    Hors sujet : un sujet de fâcherie… en même temps ce type (PYR) semble faire des analyses très pertinentes…
    http://cerclearistote.com/video-de-la-conference-de-pierre-yves-rougeyron-le-liberalisme-astre-mort/

      1. Pere Collateur

        J’ai vu pas mal de ses interventions avec Jovanovic et sur Meta TV il me semble.
        Pour l’instant, pas mal de ses conclusions/prédictions se sont avérées factuellement correcte. Cependant, pas mal des raisonnements et chemins qu’il emprunte pour y arriver me semblent pas toujours cohérents.
        Un peu comment un calcul qui tombe juste malgrès des erreurs de raisonnement…

        Bref, personnage intérressant, avec un coté je sais tout un peu agacant. Mais vaut mieux se faire sa propre opinion.

        1. Duff

          Donnez-nous des exemples concrets parce qu’au delà de mots savants pour se draper derrière des concepts obscurs il n’y avait que pue89 ou Libé pour imaginer que l’arrivée de Tsipras allait enrayer la dégringolade de la Grèce, prédiction évidente pour n’importe qui ne vit pas de l’argent des autres ou vivant même de façon intermittente sur la planète Terre.

          1. Duff

            Pour avoir regardé quelques vidéos, Jovanovic brode sur des faits divers et n’a aucune compréhension profonde de l’économie tandis que PYR alterne une évidence avec au choix une ânerie étatiste voire carrément un raisonnement alambiqué pour déboucher sur une grosse connerie.

              1. Peste et coryza

                S’il parle de la ferme bien isolée avec une source, d’accord. Si il parle d’un immeuble parisien, il a fumé.

                Le problème est où mettre ses économies : les livrets rapportent rien, les assurances vies sont sous le coup du chyprage, les actions montées au cric, les obligs étatiques sont sous le couperet des défauts, l’immobilier sous la coupe des états en manque de thune, etc…
                Mis à part investir dans de la valeur d’usage ou de la compétence, je ne vois pas…

                Après, il y a bien une boite qui propose de placer dans des vaches…
                Ce serait amusant de voir si c’est rentable avec des ovins et des caprins…(la vache laitière coute bien plus chère qu’une brebis).

                1. albundy17

                  « S’il parle de la ferme bien isolée » on s’en fout, il y a le réchauffement climatique :mrgreen:

                  Non, ça ne transparaissait pas dans son message, ça m’a scotché, vu la démographie et les revenus de ceux censés acheter

      2. MCA

        Assez d’accord avec H16 sur PYR,

        je préfère et de loin des analyses style Henri Regnault qui ont le mérite d’être pondérées et claires et peuvent être considérées comme du « savoir en plus » et non pas du commentaire d’actualité.

        http://www.ieim.uqam.ca/spip.php?page=auteur-ceim&id_auteur=625

        Cela dit, j’écoute toujours avec beaucoup d’intérêt le très sympathique Pierre Jovanovic et sa revue de presse qui nous en apprend de bien belles toutes les semaines, c’est un peu le rôle du canari dans la mine.

    1. theo31

      Aucune des propositions du programme de ce triste sire n’est applicable.

      C’est surtout que la moitié d’entre elles n’a aucun rapport avec le régalien : ce que les gens ingèrent ne regarde personne.

    2. Duff

      P&C : Je n’ai pas lu l’ensemble de votre oeuvre chez H16, il m’arrive de m’enquiller quelques trucs auto-estampillé « dissidence ». Ces gens là pour 95% d’entre eux enchaînent les poncifs anti-libéraux. Pour un scientifique vous commettez une erreur de méthode : Si vous voulez comme moi approfondir vos connaissances sur la pensée libérale, lisez d’abord les penseurs libéraux que leurs adversaires.

      Ayant déjà fait un peu cet effort (il restera toujours beaucoup de chemin) je vous assure que les arguments présentés comme les plus savants de keynésiens (mais ça c’est facile) mais surtout de gars plus rotors comme JC Michéa ou A De Benoist sont très faciles à déchirer. Les antilibéraux présentent toujours le travers de penser que leur représentation du monde et de ses ressorts doivent convenir aux autres individus ce qui est d’une imbécillité foudroyante dans une société réellement libre.

      1. Peste et coryza

        Disons que mon œuvre sur H16 a une utilité discutable… oui, je suis le troll socialiste local (non, mas taper !).
        Concernant mes lectures sur la pensée libérale, je me suis arrêté à la « route de la servitude » de Hayek…. et ça m’a refroidi.
        Michéa et De Benoist, je ne connais que par vidéos youtube…

        Et puis, les bouquins et les ebooks, c’est cher… et j’ai pas un rond.

        1. Pheldge

          « j’ai pas un rond… » et je donne des conseils de placement sûrs, en répétant des trucs que des mecs achement balèze y-z-ont dit à la télé. Ouais, logique, on reconnait là la démarche du scientifique confirmé 🙂

          Non, P&C, je te taquine gentiment. Ofète ton RDV pro, qu’on en causait avant les teu-fés, finalement c’est que du pédagogique, et ça n’a rien de remise en question de ton statut, d’après les derniers tiens posts que j’avais lus.

  24. sarcastik

    La seule fois où cette personne m’a paru sympathique fut une courte vidéo tournée avec le Figaro et où il expliquait son point de vue de recruteur dans l’hypothèse d’un entretien d’embauche.

    A ce niveau, qui n’a rien à voir avec la politique, son expérience ne peut qu’être intéressante.

  25. HerveLE

    Oui, Juppé est porté par les médias. Cela rappelle de nombreux précédents, comme par exemple le coup du « candidat mystère » porté par l’Express pour contrer De Gaulle en 1963… Francois Asselineau analyse assez bien ce phénomène récurrent dans l’histoire politique francaise, où l’on tente d’imposer un candidat de nulle part aux francais, il appelle cela le « candidat de l’étranger », et pronostique un échec comme souvent:

    « L’Histoire nous indique comment cela se terminera : M. Juppé et tous ses acolytes européistes auront le même destin posthume, dans les manuels d’histoire de 2100, que Charles VI, Charles le Téméraire, la Pompadour, les émigrés de Coblence, Thiers, Daladier ou Pétain. »

  26. Taisson

    Juppé : le vrai sujet, (selon moi..) n’est pas l’âge,( comme le chantait G.B., « Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est c.. on est C…), ni ses capacités réelles ou supposées, mais, pourquoi la classe « jacassante » à choisi de miser sur ce vieux cheval !
    Cette classe, principalement influencée par un microcosme Parisien, à décidé depuis le début de la visibilité de sa carrière politique, de détruire Sarkosi.
    Toutes leurs actions et leur seul argumentaire était et est encore l’anti sarkosisme.
    Ce qui n’avait pas marché en 2005, et nous à évité la dinde du Poitou, s’est amplifié pendant le quinquennat, et cette classe, que je nomme pour simplifier « la France de canal + » (tout simplement parce sa composition est tellement hétéroclite…) à fait élire de justesse Moije.
    La Marionnette, dont ils tiraient toutes les ficelles avec les francs macs, et les groupuscules genre terra nova , les à déçus, et la voyant risquer de couler en entraînant avec lui toutes leurs bonnes combines, ils ont besoin d’une bouée de sauvetage !
    Qui, mieux que Juppé peut jouer ce rôle ? Il ne lui manque que sa carte au P.S., mais ce n’est pas indispensable, au moins au début, (se souvenir de Mitterrand..) son islamophilie avérée, son faux bon sens supposé plaire aux petites gens, (jamais mis en pratique quand il était aux affaires !!) et ses ruses de politicien expérimenté en font un candidat parfait.
    Dans tous les cas, la si bien nommée « classe jacassante » aura gagné en 2017 : réélection triomphale de moije face à M.L.P., si Sarko gagne la primaire, ou même résultat, avec Juppé devant la même !!
    Il est facile de dire que le programme économique de M.L.P. est de gauche, mais que cela plaise ou non, c’est aujourd’hui la seule opposition politique légale (pour l’instant..) dans ce pays.
    Quand à Sarko, je ne peux pas croire qu’un type haï par tant de salopards et de crétins médiatisés puisse être aussi mauvais que ça…( mais ce n’est que mon impression)
    Il n’y à aucune sortie en vue, la nouvelle aristocratie parisianogauchobobo copieusement singée par les « élites » de province, ( « la France canal +..) semble bien s’être installée définitivement aux affaires, et ce pays est bien foutu !!

  27. Inspecteur Juve

    Je me rappelle une des premières mesures de Juppé premier ministre : convoquer les préfets pour qu’ils donnent chacun leur plan de lutte contre le chômage.
    Alors que les seuls emplois qu’un préfet maîtrise c’est son chauffeur et son jardinier, voire le trousseur de la préfète.

    1. Deres

      Manœuvre classique pour caresser les cadres dans le sens du poil, permettant au passage de brasser de l’air sans ne rien faire de concret et ne surtout pas prendre la responsabilité d’éventuelles actions futures car on pourra leur tracer un inventeur et des soutiens.

    2. Calvin

      Les préfets ont été chargés de l’emploi dans les départements DONC ils sont experts en emploi…
      Les Énarques ont une conception étonnante du monde : le décret est supérieur à la réalité.

    1. Lorelei

      Ils s’appelaient tous Michel: Polnareff, Jonasz, Sardou, Delpech, Michel Fugain, Michel Berger et même Michel le Forestier.
      (Merci Bénabar)

  28. Lambda Expression

    Même si les veaux sont légions, l’odeur de pâté devient très très prégnante.
    Le benchmarking n’en fini plus de montrer combien la Grance est la rue.
    Sur tout et partout et ça commence à sérieusement se voir.
    Je ne crois pas que le thème économique sera la portion congrue de la présidentielle.
    Parce que l’odeur est là, et partout on vous serez, ça sentira la même odeur putride. Le bon peuple n’est pas si con et il a très bien compris l’entourloupe du tout sécuritaire pour boucher les nez.
    Tout le monde en prend plein la tête. Les pauvres, toujours plus pauvres, la classe moyenne qui n’a plus de moyenne que le nom a force d’être écrabouillée de ponctions. Les riches euh…sorry my bad.
    Le bon peuple commence à avoir sérieusement chaud au cul et dans ces cas-là, tu te recentres sur l’essentiel : du taf pour de la caillasse. Point barre. La gamelle d’abord.

    Il faut réunir quelques conditions pour qu’un discours libéral puisse se poser en alternative à la gérontocratie :

    Que la providence arrête de servir le pedaloman. Il a une chance de cocu.
    Economiquement, il faut que la Grance continue à s’enfoncer (pour le benchmarking), si possible vite et fort, on tangente la cata, faut y aller, ne plus juste sentir la merde mais y gouter. L’idéal serait une bonne remontée des taux, la fin de l’argent gratuit et un pétrole à 120 balles.

    Bref, il faut que la situation soit bien pourrie.
    Imaginons-le. Imaginons que la campagne se fasse sur le thème « sauver les meubles »
    Des lors, l’arrondi de Tulle disparait. Disqualifié pour échec patent (et grave) .
    Les mêmes causes provoquant les mêmes effets, le nain aura peut-être la lucidité de ne même pas se présenter, si tenté qu’il se présente ce dont je doute vu les casseroles qui vont sortir d’ici peu et les sondages qui vont continuer à descendre et à rester sous les 20%. Il gonflait tout le monde, il continue à gonfler tout le monde. Il est cramé, tout le monde le sait, il fait semblant de ne pas le savoir.
    Juppé : no chance. Si le trend est la reprise en main vigoureuse de l’état pour le désosser, je vois mal un vieillard se faire élire, question de vigueur, de coherence. (bon j’exagère avec le terme vieillard, je ne voudrai pas choquer quelques habitués 🙂 ) .
    Si c’est la bonne merde, on pourrait même voir Macron jouer le sparring partner du représentant des socialistes de droite ou Morano dire « et moi ? »

    Alors, un homme qui viendrait en promettant non pas du sang mais des larmes, avec 10 propositions claires initiées dans les 6 mois, proposant de revenir au septennat unique par referendum ou à défaut s’engageant à ne faire qu’un mandat, de redonner la liberté que l’état obese a dépouillé le peuple, le dégonflant jusqu’à le réduire au régalien et pas plus. Cet homme la aura une chance.
    Maintenant qui ?
    Je sais que vous allez me fouetter mais pour moi c’est Fillon.
    Et ne me dites pas qu’on l’a déjà vu à l’œuvre. Il appliquait la politique du nain.
    Je vous encourage à lire son livre avant (même si les promesses etc etc)
    Ce n’est pas ce pour quoi nous militons ici mais c’est de loin ce qui s’en approche le plus car une proposition libérale crédible au sens où nous l’entendons n’existe, hélas, pas (encore).

    Cela étant, j’arrête la SF, j’estime ses chances extrêmement minces et malheureusement, la campagne se fera sur le sécuritaire (il y aura d’autres attentats, et pour le moindre chat écrasé, on enverra BRI, GIGN et GIPN), on continuera à nous bullshitter avec des conneries de reformes de la constitution, a nous gonfler avec le fluffy, bref à nous prendre pour des cons.
    Que Le monstre de Spaghetti Volant (beni soit son nom) fasse que tout ceci n’arrive pas.

    1. Cerf D

      Et ne me dites pas qu’on l’a déjà vu à l’œuvre. Il appliquait la politique du nain.
      On l’a déjà vu à l’oeuvre !

      Certes, il appliquait la politique du nain. Mais rien ne l’obligeait à rester s’il n’approuvait pas cette politique.
      S’il n’a pas eu le courage de partir quand il n’approuvait pas Sarko, comment croire qu’il aura le courage d’appliquer ce qu’il dit dans son livre.

      1. Lambda Expression

        Je veux boire du Branne Cantenac, mais mon roomate a choisi du Haut Marbuzet. C’est lui qui invite.
        C’est pas ce que je préfère mais je ne suis pas contre non plus. C’est pas assez tannique a mon gout.
        Avec ce plat, j’aurai pris autre chose. C’est pas totalement nul comme choix mais c’est pas ce que j’aurai choisi et puis c’est pas moi non plus qui a choisi le plat. Je vais pas dire que j’aime pas mais c’est un peu insipide je trouve. Je peux trouver mieux.

      2. Voilà. Il pouvait à tout moment, pendant les 5 années le concernant, dire publiquement « ok, assez de couleuvres, j’arrête : moi, je veux ceci, on m’oblige à cela, ciao » … Et finalement, il n’en a rien fait. Ce n’est pas bon signe du tout : ça veut dire qu’il préfère le pouvoir.

        1. Duff

          Que c’est une carpette surtout, il a accepté d’entrée d’être le collaborateur et donc en retour il aurait du présenter l’addition à son boss. Sa candidature au delà de sa personnalité chiante est entachée de son manque de courage en 2010 voire avant. Etre loyal c’est bien, l »être encore envers quelqu’un dont on sait qu’il va dans le mur c’est très révélateur du personnage qui a préféré la laisse pour la belle gamelle.

    2. Aristarkke

      on enverra BRI, GIGN et GIPN)…
      Vous avez raison, laissons le RAID dans les tiroirs!
      1.500 munitions face à un automatique avec un seul chargeur…
      Nous n’avons plus les moyens de la puissance de feu d’un petit porte-avion, s’ils doivent affronter une AK-47, même une simple copie orientale…

      1. douar

        De Villiers s’est fait virer du CG de Vendée par un proche de Fillon, nouvellement Pt de région PDL. Forcément, ça peut altérer le jugement.

  29. panchovilla

    à propos de Balladur, je me souviens du sondage qui l’avait fait président avant les élections; La question était : « pensez-vous que Balladur ait les compétences (ou la dimension, ou je ne sais plus trop quoi) d’un homme d’Etat ».
    le gars étant déjà 1er ministre, 60 % des sondés ont dit oui. Commentaire de la bécasse du JT du soir ;: 60 % des Français sont prêts à voter Balladur….

    Dans le même genre, j’ai le débat entre Pulvar, l’intello des Antilles, et De Villiers concernant l’AME. Pulvar contestant qu’elle puisse servir à soigner les clandestins, et contredisant Villiers mordicus à plusieurs reprises. Excuses le lendemain ? que nenni. Pour mémoire c’était lors d’un débat d’avant premier tour de la présidentielle. Bel exemple de démocratie que celui d’une journaliste ignorante contestant les dires d’un candidat. Dans le même ordre d’idée, l’interview Le Pen par Lapix (épouse du DG du groupe publicis).
    Bon, j’arrête il y aurait trop à dire. Ah, si, une dernière : BFM TV nous a annoncé que suite aux événements d’Ajaccio, deux jeunes CORSES avaient été arrêtés. Le mot « Arabe » est donc bien définitivement interdit à la TV française.

    1. Royaumont

      Pulvar ? L’ex de Montebourg encore plus gauchiste que lui ? Regardez la 2 minutes (pas plus, au delà on risque une lobotomie) sur i-TV et vous aurez compris le modèle gaucho-bobo pur jus. Qu’elle agresse De Villiers sans avoir peur des mensonges n’a rien de surprenant.

  30. LECOMTE René

    Quelle entrée en matière pour cette nouvelle année ! D’emblée, traiter de l’avenir politique qui nous attend, et qui restera complétement pourri, nous ramène à la dure réalité après quelques jours de festivité.
    Je n’ai jamais voté socialiste, mais maintenant, même en cas de front républicain, ces hurluberlus n’auront jamais ma voix, tant ils ont détruit notre société en moins de trois ans aux manettes. Comme je considère Juppé du même clan que ceux qui sont au pouvoir actuellement, mon choix va se simplifier : le vote blanc, faute de candidat sérieux et un peu libéral, car côté RBM, c’est encore plus étatiste et très à gauche. Pas réjouissant tout cela.

    Même très pessimiste, je continuerai à lire studieusement le blog. Cela entretient mon esprit critique, voire l’exacerbe…

    A titre de reconnaissance, je viens d’apporter mon obole sur le site Contrepoints, en précisant que je souhaite que la moitié de ma contribution aille à H16.

  31. hop hup

    INA : Agnès Saal exclue de la fonction publique pour 2 ans

    Le président de la République a exclu pour 2 ans dont 6 mois ferme Agnès Saal, l’ancienne patronne de l’INA. en cause, ses dépenses de taxis.

    la pauvre elle va devoir etre obliger de travailler dans le priver

    1. Vassinhac

      même pas, on peut se reposer 6 mois (ou voyager, ou superviser les travaux de sa villa) quand on la promesse d’un poste encore plus juteux à son retour.

  32. JiJiBé

    « Donc, nous aurons, Hollande, Juppé, Sarkozy, Lepen. »

    Illustré en terme de BD : donc nous aurons Ribouldingue, Croquignol, Filochard et dans un autre style de dessein (?!) Bécassine.

    Non vraiment merci ! Quitte à barguigner et errer entre zist et zest, pour le dessin et l’écriture je préfère cette merveille de Rodolphe Toepffer « Voyages en zigzag » cher à nos amis helvètes.

  33. lafayette

    Seconds couteaux c’est encore gentil, ils sont complètement émoussés et rouillés. On peut se demander ce que fabrique l’ENA depuis cette génération de retraités sur le retour.

    1. Evariste

      Fillon est très bon et ferait un excellent président. Je pense malheureusement qu’il n’a pas les atouts qu’il faut pour être élu en France. Si j’étais militant Républicain et participais aux primaires de ce parti, je voterais pour lui.

            1. Evariste

              Doublement erroné : le bilan de Nicolas Sarkozy (rappel : « l’hyperprésident ») n’est pas nul. Mais au delà de ça, ce qui compte en pratique est le résultat *relatif*, c’est à dire par rapport aux alternatives plausibles : Hollande, Royal ou Jospin (pour prendre les trois derniers candidats très néfastes qui avaient une chance de devenir président(e)).

              1. Caton

                « Je suis à la tête d’un État en situation de faillite » suivi par des dizaines de milliards d’endettement supplémentaire. Le traité de Lisbonne, forfaiture signée de Fillon et Sarkozy (et largement approuvée par les polytocards qui nous oppriment aujourd’hui). Fillon? Sa place est contre un mur, entre Sarkozy et Hollande.

                  1. 5 ans PM, pas un mot de trop, pas de démission, bilan catastrophique, équipe virée lors du vote en 2012. I rest my case.

                    N’y revenez pas. Fillon a montré, on n’en veut pas. Juppé non plus du reste.

                1. Evariste

                  @h16 :
                  Je savais bien que je ne vous convaincrais pas ! Du moins, pas aujourd’hui. Merci quand même d’avoir fait l’effort de répondre. Bien sûr, votre réponse et exactement celle à laquelle on pouvait s’attendre. Vous ignorez ce que vous voulez ignorer, et tournez en rond. Oui, en rond : mes messages *antérieurs* répondent à vos derniers messages.
                  Cette conversation est très semblable à celle qui a eu lieu sur ce blog il y a quelque temps – et à laquelle je n’ai pas pris part – sur le thème « voter pour un candidat Vs ne pas le faire (abstention, blanc, nul) » (au 2nd tour, du moins, celui où « on élimine »). Coïncidence ? Je ne crois pas, sans ironie. Je pense qu’on retrouve exactement le même clivage dans ces deux discussions.
                  Mais le problème de Fillon n’est pas qu’il ne convainc pas ceux qui on décidé qu’ils ne voteraient pas, son problème est que les qualités pour gouverner sont différentes de celles qu’il faut pour être élu. Le scénario le plus probable me semble donc malheureusement que Sarko fasse son show, grandes déclarations, émotions, formules choc…, et que les impressionnables militants Républicains le propulse à la place facile de favori à la présidentielle (scénario ne prenant pas en compte d’éventuels rebondissements judiciaires que je ne connais pas).
                  Vous n’avez pas aimé Sarkozy président avec Fillon 1er ministre ? Je vous comprends. Vous allez probablement goûter à Sarkozy président sans Fillon 1er ministre.

                  1. Sarkozy ne passerait pas le premier tour. Mais je ne suis même pas sûr qu’il soit désigné à la primaire. Bref : cette discussion est parfaitement inutile.

              2. Aristarkke

                Ce qui sous-entendrait si l’on vous suit que puisque Sarkozy a été un peu moins nul que les autres cités peuvent ou auraient pu l’ être, nous devons être contents d’avoir eu ce nul comme Président pendant cinq ans. Donc rester dans Charybde pour éviter de passer à Sylla doit être considéré comme une pure béatitude. C’est absoudre Sarkozy d’ avoir fait plein de promesses électorales qu’il n’a pas tenues ou qu’il a remis en cause après coup. A lui aussi, il n’aura manqué que deux choses pour être un chef d’État : qu’il soit un chef et qu’il soit homme d’ Etat.

                1. Evariste

                  @Aristarkke :
                  « Ce qui sous-entendrait si l’on vous suit que puisque Sarkozy a été un peu moins nul que […] pendant cinq ans »
                  Oui, c’est exactement ça. Il me semble d’ailleurs que c’est ce qui se passe chez nos voisins britanniques et allemands, qui ont apparemment mieux compris la démocratie qu’un certain nombre de mes compatriotes, et qui sont donc mieux gouvernés que nous.
                  Le reste de votre commentaire, fait d’exagération avec un soupçon de grandiloquence, est une façon d’éviter le débat.

                  1. « Oui, c’est exactement ça. « 
                    Eh bien c’est lamentable. Et comparer avec ce qui se passe en UK ou Allemagne, alors que le pragmatisme teuton ou anglo-saxon est cent fois plus important, même si faible, que ce qu’on ne trouve même plus chez nous à l’état de traces, c’est comique.

                    1. Evariste

                      « Oui, c’est exactement ça. – Eh bien c’est lamentable. »
                      Lamentable par rapport à quoi ? (Je me répète, n’est-ce pas.)
                      Quant au pragmatisme, il consiste précisément à choisir le candidat le moins mauvais. Tout refuser et ne proposer aucune alternative plausible (plausible, hein, j’insiste) est de l’idéalisme, pas du pragmatisme.
                      Mes conseils, en résumé, si je puis me permettre : se mettre dans la tête une fois pour toutes que :
                      1- La politique implique des discours, est sale, imparfaite, implique des compromis.
                      2- Le but de l’électeur est de voter pour le « moins pire » des candidats. La seule personne qui ait exactement les mêmes opinions que vous, c’est vous, et vous ne serez pas élu.

                    2. Black Mamba Warrior

                      @Evariste
                       »
                      1- La politique implique des discours, est sale, imparfaite, implique des compromis. »
                      ➡ implique donc des mensonges , il est dommage que les candidats manquent autant de courage et d’honnêteté . A force de promettre tout et n’importe , il est évident que plus personne ne peut avoir confiance envers ces « hommes » politiques .

                  2. Aristarkke

                    Je n’évite pas le débat qui est dans les faits inexistant en intérêt de l’ entretenir, presque quatre ans après sa défaite de 2012. Avec Sarkozy nous avions droit à une création /modification / ajustement/ remplacement (à la quasi-identique) de taxe, impôt, cotisation volontaire obligatoire toutes les deux semaines pour ne citer que cela et éviter de parler de son tourbillon légifère permanent. Il n’avait pas été élu avec pareil programme. Disserter que Peak de la Faribole est encore pire que lui ne me le fait néanmoins pas regretter puisque nous sommes en face d’etatistes déchaînés qui n’agissent que pour que l’ Etat s’occupe de tout et du reste d’ailleurs. Seules quelques micro-différences les démarquent de peu. Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ce blog est fréquenté principalement par des libéraux qui ne rêvent que d’ avoir un état qui ne s’occupe que du régalien pour les plus étatistes d’ entre eux… Bref à des années-lumière de ce qu’il a fait concrètement alors que lui aussi a eu les deux assemblées longtemps en accord.

                    1. Evariste

                      @Black Mamba Warrior
                      Je ne sais pas s’il en découle forcément que la politique implique des mensonges… Quoi qu’il en soit, il faut bien faire avec. Pragmatiquement.
                      Je vous laisse, bonne soirée !
                      https://xkcd.com/386/
                      🙂

                    2. sam player

                      On va proposer à Evariste le choix entre Marc Dutroux et Patrick Henry pour garder ses gosses :mrgreen: Votez !

          1. Si d’abord. Na.

            Premier ministre 5 ans. Pas un mot de travers, pas un moment d’humeur et pas de démission devant le partage en sucette total de la politique sarkozienne. Un pleutre, donc.

            1. Bonsaï

              Subir (et servir) Sarko pendant cinq ans sans broncher est un fait remarquable. Deux solutions : soit il est hypocrite, soit il est lâche.
              Dans les deux cas, ça n’est pas l’étoffe rêvée d’un président !

              1. Black Mamba Warrior

                Le seul point positif , sous Talonnette 1er , j’ai vu mes impôts diminuer fortement , il nous est arrivé d’avoir eu une année à devoir rien à verser mais vraiment rien … Snif !

                1. albundy17

                  Comme tu n’as rien eu a verser aux impôts, tu as thésaurisé, ou dépensé plus que si tu avais été racketté ?

                  Un petit hs, j’écoute en ce moment pierre laurent, quel con !

                  il en a sorti une bonne au sujet du chomage: interdire aux sociétés cotées de licencier. Simple et efficace, hein ! looool

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.