Netflix et le guichet unique

Je vais en choquer plus d’un, mais force est de constater que parfois, le fait d’être Français peut être un inconvénient. Et histoire d’éviter les trolls, précisons tout de suite que je ne parle pas de port d’arme, de liberté d’expression ou même de fiscalité, mais, de façon plus étonnante, de cinéma et plus généralement, de produits audio-visuels.

Eh oui, si vous êtes un gros consommateur de films, de documentaires ou de séries, être Français pose un problème notoire, et pas seulement parce que la production franco-française laisserait à désirer ou verserait dans un militantisme délicieusement suranné, mais essentiellement parce que ce qui est disponible — légalement, j’entends — ne représente en réalité qu’une modeste partie de ce qui existe à d’autres endroits.

Je m’explique.

En tant que Français, respectueux de la loi et pointilleux à la fois sur les conventions sociales qui font de vous une référence en matière de bienséance et sur un fonctionnement harmonieux de l’économie reposant sur une juste rétribution de tous les maillons de la chaîne productive, vous n’envisagez pas, même de loin, de décharger un film ou une série en utilisant autre chose qu’une offre légale. Vous savez, de toute façon, que la HADOPI veille sur vous, et ne laissera pas la moindre transaction frauduleuse s’opérer sans sanctionner les coupables contrefacteurs.

Bref, vous avez par exemple souscrit à un abonnement à Netflix ce qui vous permet de dévorer les produits audio-visuels de votre choix dans le confort douillet de votre foyer, avec délectation et l’indispensable verre de Single Malt dans une main. Ou un bol de céréales ou des knacki-balls. Ça marche aussi.

Seulement voilà : votre soif cinéphile ne peut s’arrêter aux « nouveautés » proposées par le service en question. Arrivant en France avec un décalage parfois conséquent de plusieurs mois, les séries ou les films ont un petit côté défraîchi pour qui se tient au courant de l’actualité. En réalité, le catalogue offert, s’il est intéressant, n’en est pas moins incomplet. Sapristi, vous payez un abonnement mais ne disposez en réalité pas de tout le catalogue de la firme, seulement de cette sous-partie qui est réservée aux bestiaux clients français.

Jusqu’à présent, il existe une « solution », qui consiste à utiliser un « VPN » (un système de « réseau privé ») ou un « proxy » (un ordinateur intermédiaire placé à l’étranger) pour faire croire aux serveurs de Netflix que vous êtes américain, allemand, italien, etc… en fonction du catalogue auquel vous voulez accéder. Il y a même des applications spécifiquement construites pour vous aider dans les démarches techniques ; citons par exemple Smartflix.

La situation est alors la suivante : d’un côté, Netflix vous vend un abonnement à ses services. Vous le payez, l’entreprise est contente, encaisse l’argent et distribue les vidéos que vous voulez, et elle rétribue ensuite les ayants-droits honnêtement au pro-rata précis des distributions réellement effectuées. À la limite, qu’un film américain soit vu par un français ou un italien n’inquiète ni Netflix (dont la transaction commerciale est préservée), ni le producteur du film, ses acteurs et son équipe, dont les droits sont aussi préservés.

netflix week end alone

Un marché qui fonctionne, des producteurs et des consommateurs heureux ? C’en est trop pour les intermédiaires d’une économie mourante qui se sentent un peu exclus de ces transactions juteuses, qui se roulent par terre en tapant du poing et finissent par réclamer un dû de plus en plus hypothétique. En substance, les actuels distributeurs, qui se chargent de négocier les droits de ces producteurs de contenu auprès des différents canaux de distribution, n’entendent pas laisser aux acteurs internet distribuer sur toute la planète alors qu’ils peuvent de leur côté négocier point par point sur chaque réseau de distribution traditionnel (radio, télévision hertzienne ou câblée). Ils ont donc fait pression sur Netflix pour qu’il mette des barrières, c’est-à-dire empêche complètement les utilisateurs de services VPN ou proxy d’accéder aux catalogues de leurs choix.

De leur point de vue, la démarche est logique.

Un distributeur lambda tire ses sources de revenus des multiples accords qu’il va prendre avec les différents réseaux de distribution physique comme les télévisions ou les radios, au niveau de chaque pays. Un film américain, distribué par un tel distributeur, va donc voir ses droits négociés pour la France pour tel réseau de salles de cinémas, tel réseau de télévision, tel réseau de vidéoclubs. Les droits seront aussi négociés en Angleterre, en Italie ou partout ailleurs dans le monde pour d’autres réseaux.

Il y a trente ans de cela, l’idée était viable : le principe même d’un guichet unique était impraticable tant les législations différaient d’un pays à un autre. Pire encore, le cinéphile italien devait attendre que le film arrive dans son pays pour le voir tout simplement parce qu’il n’y avait guère d’autres moyens pratiques et commercialement viables.

L’arrivée d’internet a bien évidemment tout chamboulé. Un internaute allemand n’a plus aucune difficulté technique pour obtenir un film américain sorti la veille, le temps d’acheminement de ce film comptant en minutes et non plus en mois ou en semaine comme auparavant.

Dès lors, la récente restriction de Netflix apparaît pour ce qu’elle est vraiment : un nouveau combat d’arrière garde qui vise à ralentir autant que possible la disparition pourtant inéluctable des distributeurs traditionnels. Je dis inéluctable parce que, même si beaucoup ne veulent pas y croire, les modes de distribution des médias (que ce soit d’information ou de loisir) ont été complètement bouleversés par l’arrivée du numérique.

netflix k7

D’une part, la télévision telle qu’on la concevait encore au début des années 2000 est mourante.

Devant batailler contre un médium qui permet de voir ce qu’on veut, quand on le veut, et sur le support qu’on veut, la télévision de papa tente bien sûr de s’adapter en proposant des « replays » ou d’autres formats de disponibilité, mais on sent nettement le décrochage des générations. De plus en plus souvent, l’écran de télévision est devenu d’abord un moniteur pour l’ordinateur ou la console. Dans ce contexte, la notion de bien culturel limité à une zone géographique perd rapidement son sens, et imposer des barrières rendues artificielles par la technique ne fait que frustrer le client.

Sur le long terme, ce n’est jamais une bonne idée. De ce point de vue, la négociation des droits de diffusion auprès de ces grands réseaux de chaînes va devenir de moins en moins intéressante pour les distributeurs.

D’autre part, la valeur ajoutée des distributeurs traditionnels est en train de s’effondrer.

Si, auparavant, le distributeur pouvait arguer de sa connaissance des milieux et des spécificités culturelles pour apporter dans son offre une plus-value évidente au producteur de contenu, cet aspect tend à disparaître à mesure que le numérique s’étend. Comme pour d’autres domaines, la désintermédiation joue ici un rôle de plus en plus important et même si c’est embryonnaire, il apparaît assez évident que seront gagnantes à long terme ces sociétés qui se placent dans le monde numérique (Netflix en fait partie, mais on peut aussi citer Amazon) et produisent directement le contenu pour le distribuer elle-même.

Autrement dit, on se dirige droit dans un monde où la production cinématographique, de films ou de série, se passera complètement de distributeurs spécifiques. Soit les producteurs utiliseront les médiums spécialisés comme Youtube ou Dailymotion, soit le trajet inverse sera fait, i.e. un distributeur numérique deviendra son propre producteur. En tout cas, le principe actuel, où le consommateur est traité différemment selon sa localisation géographique, ne pourra perdurer devant l’attente toujours plus grande d’obtenir un service unifié, indépendant du lieu. Le consommateur, très clairement, réclame un guichet unique.

Les actuelles multinationales du multimédia ont le choix de s’adapter ou de se battre contre cette tendance. Pour le moment, elles semblent avoir choisi de frustrer le consommateur et de se battre contre ceux qui, in fine, les rémunèrent.

Je ne gage pas cher de cette stratégie de court terme.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires181

  1. Le Gnôme

    Dommage pour ceux qui payent un abonnement. Quant à moi, il faudra que j’achète une télé, engin dont je me passe fort bien depuis des lustres, mais j’assume mon côté dinosaure.

    1. Aristarkke

      Il y en a encore dans les campagnes là où les niveaux d’ internet sont faibles. Ils disparaissent au fur et à mesure de la hausse des débits…

      1. albundy17

        Déjà que je ne comprends pas que dvd et cd soient encore en vente, et que des sociétés en fabriquent !

        enfin, je voyais a darty ce WE que des gens achètent des lecteurs blueray.lol

        1. Higgins

          Perso, j’aime bien les DVD et les CD. Un peu comme les livres, il y a des films que j’apprécie d’avoir. Maintenant, un DVD à plus de 10 euros, c’est de l’escroquerie pure et simple. Pour les CD, entre autres le Jazz dont je suis accro, c’est plutôt un marché de niche (je mets de côté là variété) ce qui explique les prix parfois élevés mais quand on aime, on ne compte pas, c’est bien connu.

          1. albundy17

            Un film en bonne qualité, c’est une demie heure à télécharger, la musique, quelques minutes. Je ne conserve rien, pourquoi stocker ce que l’on trouve immédiatement ? Et je ne parle même pas du streaming

            Et en tout cas, rien sur support qui nécessite manipulation, ou appareillage de lecture source de panne.

            Pour les bouquins, je vous rejoins, je n’arrive pas a lire sur tablette ou liseuse

            1. The Jester

              Tout dépend du débit que vous avez. Je suis en IDF à 15mn de Paris et un films de bonne qualité c’est nettement plus que 1,5 h. Mon débit n’excède pas 3,5 Mo. Dans ces cas là l’achat est indispensable.
              J’ai fait la connerie d’acheter une console dernière génération, régulièrement quand je veux jouer a un jeux je suis obligé d’attendre que les 10 ou 20 Go de mise à jours se fasse. Donc je ne joue plus et je vais revendre cette merde.

              J’ai plusieurs membre de ma famille qui n’ont pas plus de 2M de débit. Ce qui est le cas pour une part importante de la société. Donc réduire l’utilisation et l’achat de support physique à votre cas est extrêmement réducteur

              1. Ah, la France.

                Partout dans le monde se développe à vitesse grand V des débits de 10 Mo/s réels (100 Mb/s), FTTH ou câble à grosse section. Mais comme la France avait fait le pari du tout ADSL, et que la téloche utilisait le hertzien, forcément… On attend encore de pouvoir utiliser les fibres posées en masse par RFF 🙁 .

                    1. Caton

                      Vous êtes sûr? Au moment du rachat par Cégétel, le réseau TD était utilisé à 70% en moyenne. Et je n’ai pas l’impression qu’il y ait eu de gros investissements depuis.

                    2. Les faisceaux de fibre optique ne sont pas utilisés à leur maximum, loin s’en faut. Les capacités qui ont été installées par RFF sont vraiment énormes en backbone. Le souci, c’est surtout le dernier km, et comme la France avait choisi le DSL, il y a pas mal de travail de ce côté-là.

                    3. The Jester

                      Il me semble que le réseau en co dev entre SFR et RFF fait partie du cœur de réseau de SFR donc il est largement utilisé par SFR pour transporter ses datas d’un bout à l’autre de France.

                      Le problème du THD en France c’est en effet le niveau du câblage cuivre qui a permis d’avoir un ADSL de meilleure qualité que dans nombre de pays. Mais l’investissement nécessaire pour passer au THD pose réellement problème. Et la présence de Numéricable avec son réseau Coax n’aide pas …

                    4. Oui. Dans les pays européens qui ont massivement choisi le câble par rapport à l’hertzien (Benelux, Allemagne notamment), le dernier km est en cuivre coax avec une section suffisante pour arriver à 100 Mbps. Et toute nouvelle installation se fait en fibre.

                    5. bibi

                      Le coax déjà présent permet de supporter des débits jusqu’à 10Gb/s.
                      SFR en rachetant Numéricable c’est offert un réseau cuivre permettant d’étaler les investissements du FFTH car l’infrastructure actuelle Hybride Fibre Coax (la fibre dessert le noeud optique et le coax l’abonné) a une durée de vie de 20 ans.

                    6. Caton

                      @h16
                      Bon, ça fait longtemps, mais si je me souviens bien ils avaient posé des câbles de 144 fibres monomode et en avaient éclairé à peu près la moitié avec les technos de l’époque, qui permettaient d’obtenir 2,5 Gbps sur une fibre, soit 90 Gbps en cœur de réseau. A moins d’avoir fait évoluer leurs systèmes et je n’ai pas entendu parler de gros investissements sur ce réseau), il me semble au contraire qu’il est utilisé aujourd’hui presque à capacité.
                      Évidemment, il serait facile de passer à du WDM et multiplier le débit par 3000 et plus… mais sauf erreur cela n’a pas été fait sur ce réseau.

              2. Higgins

                Perso, j’attends le câble. Mon débit est plutôt moyen mais pour reprendre un terme marketing, le marché étant segmenté, il faut de l’offre dans tous les domaines (ex: le retour, timide mais réel, du 33 tours).

                1. channy

                  Exact pour le 33 tours, c est plus une option marketing qu’audiophile,les vinyls y sont pressés avec des presses qui ont au bas mots 30 ans d age et souvent d’une qualité douteuse..un excellent article sur rue89 expose bien la donne du marché du vinyl
                  http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2014/08/11/retour-grace-vinyle-si-vite-254122
                  Sinon le vinyl n’avait jamais vraiment disparu il était toujours actif dans le segment maxi 45 T…visant tout particulièrement une clientèle très spécifique comme les DJ

                2. The Jester

                  La fin de réseau en COAX est une plaie car cela demande des développements différents sur les Box.
                  En plus le dégroupage est plus compliqué dans la plus part des cas.

              3. albundy17

                Question, sans doute stupide, mais voilà, c’est moi :mrgreen:

                Cet été, à la Ciotat, j’avais en 4G des débits de malade, (speedtest.net) 97.77 Mbps en descente, 23.89 en up.

                Je m’en été appercu à cause d’un film téléchargé, moins de 2 minutes !

                Pourquoi s’evertue t on a fibrer ou cabler partout à coup de milliards, alors qu’en plus la 5G va arriver ????

                1. sam player

                  @ Albundy
                  Parce que le débit d’une antenne est partagé entre tous es utilisateurs au sein d’une cellule. C’est pourquoi en agrégeant des fréquences avec la 4G certains utilisateurs arrivent à avoir spécifiquement des débits de 200Mb en 4G mais c’est ponctuel.

                  Le nombre de canaux (donc d’utilisateurs) pour une antenne est d’autre part limité. Ainsi en 3G il y a 500 canaux par secteurs de 120° de l’antenne. Des limitations existent aussi avec la 4G, 5G etc…

                  (l’antenne ne diffuse pas les mêmes fréquences sur les 360° : c’est pour éviter les fréquences des cellules contigues et ainsi assurer un recouvrement du territoire avec des fréquences différentes)

                  Donc si tous les utilisateurs fixes se retrouvent sur le réseau hertzien il y aura saturation surtout que le volume de data transitant sur le fixe est très important vs le mobile et ne peut souffrir de latence.

                  1. albundy17

                    Mais lorsque l’on est sur un réseau fibre ou cuivre, il y a aussi une limite, je vois par exemple qu’au fur et à mesure des construction immobilière entre mon NRA (4km je crois) et mon domicile, le débit est passé en quelques années de 8 à 4 en down, le up encore pire.

                    Enfin j’ai eu une bonne nouvelle à mon retour de noel, travaux, et suis maintenant à plus de 9 ^^

                    Ce que je voulais dire, n’est t’il pas plus logique d’amener les gros tuyaux jusqu’aux antennes, et de s’arranger pour qu’elle arrosent correctement tout le monde, plutôt que raser toute les maisons pour y passer la fibre ? Fibre qui sera dépassée certainement plus tôt que tard ?

                    J’ai en tout cas constaté durant 15 jours sur la Ciotat un débit incroyable et constant

                    1. sam player

                      Les gros tuyaux arrivent déjà jusqu’aux antennes. 90% du nombre de lignes data fixe est dans un NRA fibré. La limitation est sur les fréquences (le spectre). L’avantage sur les plages ou les villes en bord de mer c’est que tu peux arroser sur toutes les fréquences à 240° vu qu’il n’y a pas de cellules contiguës coté mer ou océan et donc tu multiplies les utilisateurs possibles par pas loin de 50 à l’oeil.

                      Le volume de données en data mobile représente 83502To par trimestre (T3 2014; +107% Y2Y)) et 100 fois plus en fixe sans compter la TV ni la fibre.

                      Qu’il y ait une autre solution plus économique que la fibre pour le fixe, je n’en doute pas et c’est pourquoi je pense que quand la france aura fini de fibrer en 2040 il y aura d’autres solutions.
                      Pourquoi ? parce que l’état choisit toujours la plus mauvaise solution et la plus chère.

        2. olivier R

          Vous n’avez pas de jeunes enfants vous! Les centaines d’heures de tranquilité que peux vous donner un lecteur de DVD est un miracle pour tout parent d’enfant de moins de 12 ans!!

          1. Peste et coryza

            Ce n’est pas bon pour leur cerveaux…
            http://www.les-crises.fr/tv-lobotomie/

            Rien ne vaut l’attention soutenue de maman pour l’éducation des gosses, Papa allant au boulot ou siffler sa bière… (non, ce n’est pas sexiste, c’est génétique : les hommes ne sont pas faits pour endurer des stress prolongés (on a l’adrénaline qui monte vite), or des enfants particulièrement remuants sont stressant, et c’est un stress qui dure des années…).

              1. Aristarkke

                J’ai connaissance d’exceptions avec par exemple, une nièce (par alliance) qui a été une terreur permanente (façon vaut mieux l’avoir en photo que la voir) du jour où elle a marché jusqu’à ses 15/16 ans… Et avec des parents qui ont dû essayer toutes les méthodes possibles et imaginables sans jamais baisser les bras ni le pavillon alors que le neveu était une crème d’ enfant…

                  1. Aristarkke

                    C’est très possible. Ma seconde fille fait ce qu’elle veut avec la tripotée des greffiers de gouttière qui hantent notre jardin (les caresser dans tous les sens, les brosser pour les débourrer, etc…) alors que je ne suis tout juste bon qu’à les nourrir, ce que leurs fiertés condescendent toutefois à accepter… 😆
                    Même résultat avec les chevaux…

            1. albundy17

              lol, les clichés… Ou l’excuse….

              L’adrénaline n’est qu’une hormone, le comportement, ça se contrôle, excepté chez les animaux (genre à Cologne) ou chez les enfants qui ne maitrise pas encore.

              pour info la gente féminine n’est pas dépourvue de cette hormone

            2. sam player

              P&C c’est juste une histoire d’habitude. C’est comme tout c’est une histoire d’entrainement.
              J’ai appris à repasser en surveillant la tambouille, en écoutant les malheurs de la grande, en surveillant les devoirs du petit dernier, en écoutant les infos et en répondant au téléphone.
              Mon entraînement a été facile car à l’époque j’avais 4 copines en même temps :mrgreen:

          2. albundy17

            J’en ai trois, bien que plus trop jeunes, et une centaine de production pour leur age sur le NAS.

            Et coup de bol, ils n’y recourent que très peu, ils sont plutôt légo, cuisine et chimie amusante

            1. Peste et coryza

              Vous en avez de la chance. Mes neveux et nièces sont TV DVD à fond. Sans cela, ils tiennent pas en place… or j’ai pas de TV chez moi depuis 10 ans !

              Et oui, ils accusent déjà des retards en lecture, en sociabilité, et je crains que le dernier ai un retard (il ne sait pas dire autre chose que quelques mots à 2 ans).

              1. olivier R

                vous avez fini les donneurs de leçons à deux balles? Vous faites un chouilla d’humour et si tout juste si vous êtes pas dénoncés à la DASS!! Oui mes enfants regardent des DVDs de temps en temps et ça permet parfois d’avoir un peu de calme… c’est pas pour ça que je m’en occupe pas… le premier savait lire parfaitement avant de rentrer en 6eme et la seconde est bien partie pour la même chose…

    2. Pat

      Ce qui m’a un peu surpris, il y a quelques mois, c’est de voir des DVD d’occase vendus au mètre, environ 20 € pour une colonne (100 DVD ? plus ?). Le problème, c’est qu’ils ne donnaient pas le choix des titres… Mais ça viendra.

    3. Before

      Y en a un dans mon « village », qui est un des 101 quartiers de Marseille. En périphérie, certes, mais justement, j’ai un débit moins bon que dans beaucoup de vrais villages de campagne où les relais télécoms sont finalement moins éloignés que celui dont je dépends…

      1. sam player

        « relais telecoms » –> NRA (noeud de raccordement abonné)
        La distance au NRA devient un élément important et décisionnel dans le marché de l’immobilier. Et même en ville il y a des NRA qui sont parfois à 4km et donc ne permettent pas des débits de plus de 2Mb.

    1. Calvin

      Surtout que l’image de cette boîte rouge rectangulaire avec le logo Netflix ne signifie rien pour moi.
      C’est quoi ? Elle contient un code à saisir ? Un ruban type bolduc ? C’est pour attacher son conjoint aux barreaux du lit ??

          1. Bonsaï

            Voilà la clé de ce goût assumé pour les costards de « mac » :
            « En janvier 2011, il rachète 2 pressing à Tours, et les passe sous l’enseigne Sequoia, pressing écologique4. »
            (in sa bio sur Wikipedia)

  2. DoS

    Exact: « Je ne gage pas cher de cette stratégie de court terme ».
    Moi non plus.

    En attendant, l’Etat épingle Amazon, Apple et autres mamies qui passent la frontière Suisse en loucdé.

    La lutte contre le terrorisme doit aussi être dans notre télé, dans notre ordi, dans notre smartphone…Dans notre tête:

    – L’Etat est là, toujours là, omniprésent, dans toutes nos respirations, nos idées, nos gains. Jamais dans nos pertes…..

    Il est urgent du reste de fixer les vraies mesures. Celles du bien et du mal.
    Comment savoir où se situe la vérité et le bien de nos jours ?

    Notre instinct ne peut plus être fiable. Nous ne sommes plus rien.

    Alors, il reste le bon sens.

    Des gens, un Etat, la politique ou n’importe quoi qui dirait qu’il faut changer les gens, modifier les comportements, ré-éduquer les citoyens, décider de qui est conforme ou pas….seraient forcément des ignobles individus adorateurs du mal.

    Et le mal, c’est mal. Cela doit être exterminé sans pitié, sans délai !

    1. DoS

      En fait, non…Désolé, ma théorie ne marche pas. En exterminant le mal, je me porte moi même en juge. Donc, je deviens le mal à mon tour.

      L’humain est une erreur circulaire. C’est un animal fucked up dés la naissance !

      Mais quand même…..les socialistes restent les pires dans ce règne animal.

  3. Eddie

    Ce sont les mêmes qui en plus sont responsables du « Pour des raisons de droits concédés à France Télévisions, cette vidéo n’est pas disponible depuis votre position géographique. » alors qu’il s’agit d’une entreprise de media publique!

    Blaireaux…

    1. Pat

      J’ai le problème depuis des années, et j’ai la flemme de passer par un VPN. Donc je regarde Dave (pas le chanteur) avec des émissions qui me font rire comme QI ou « I’ve Got News For You ».

  4. Papq

    pas plus que canal plus ou tf1 qui ont produit des films lorsque c’était les années tv ont fait disparaître pathe ou la 20th C.F. je suppose que tout ce petit monde cohabitera. C’est tf1 et canal qui eux en pâtiront

  5. Cerf D

    On comprend bien la position dans laquelle se retrouve Netflix : pour avoir des clients, Netflix a besoin de fournir le contenu recherché par ceux-ci. Pour avoir ce contenu, il a deux possibilités :
    1/ Produire directement
    2/ Faire en sorte que les ayant droit aient intérêt à passer par lui.

    Pour le point 1/ ça a déjà commencé.
    Pour le point 2, Netflix n’est pas encore suffisamment en position de force pour imposer ses conditions. Autrement dit il a, pour l’instant plus besoin des ayant-droits que l’inverse. Il n’est pas dit que cette situation perdure.

    Enfin, et c’est là où la stratégie des ayant-droits me semble vouée à l’échec, si Netflix est obligé de faire un compromis entre les souhaits de ses clients et les exigences des ayant-droits, un fournisseur de VPN n’a que ces clients à contenter. Combien de temps avant qu’un de ces fournisseurs ne propose un service permettant de contourner le blocage (par exemple en masquant qu’on utilise un VPN) ? Si cela n’a pas été fait auparavant, c’est qu’il n’y avait pas encore de demande, le système actuel étant suffisant pour contourner les anciens blocages géographiques. Bien entendu, cela aura un coût qui sera répercuté sur les clients finaux acceptant de le payer.

    Autrement dit cette stratégie :
    1/ Fera payer plus cher ceux qui sont prêts à le faire.
    2/ Privera les autres d’un service
    3/ Et en plus ne servira à rien.

    Bien joué !

  6. bibi

    La télévision est loin d’être mourante parce qu’elle offre un moyen de visionnage robuste pour les événements en direct comme le sport et que c’est aussi un agrégateur de contenu fort commode pour un prix qui satisfait bon nombre de consommateurs.
    Pour prendre le cas de la France en vous abonnement par câble ou satellite à C+ et BeIn et Eurosport vous avez accès à une offre de sport abondante et une qualité de diffusion ainsi qu’une robustesse que n’atteignent pas les offres payantes en streaming comme EurosportPlayer et Beinsportconnect qui pour se différencier de l’offre télé ajoutent des contenus non accessible via l’abonnement télé comme par exemple la diffusion de la totalité des matchs lors des GC de tennis.

    1. « un moyen de visionnage robuste pour les événements en direct »
      C’est la seule plus-value de ce médium et c’est en train de disparaître avec l’apparition des vidéos streamées sur Youtube, Dailymotion, Twitter et autres.

        1. olivier R

          ca existe déjà aux Etats Unis sur de la retransmission sportive où l’on peut choisir sa caméra, le canal son (commentaires, langue, ou juste ambiance…) via des plateformes de streaming HD

    2. sam player

      Canal+ est sur la pente descendante et ce n’est pas pour rien qu’ils veulent racheter BeIn pour la faire disparaitre des FAI. A terme ils sont morts dans le sport car ils perdent un max de droits. ils courent 2 lièvres à la fois (ciné et sport) et ne font rien de bien dans l’un ou l’autre (j’ai regardé le catalogue Canal Play chez de la famille c’est une cata, on dirait la TNT).
      Une autre option à suivre est le rachat pour la France dernièrement de la 1ère league par Drahi (Altice-SFR-Numéricable) comme si les fournisseurs de tuyaux sentaient la menace. Comme dans les conserves, le contenu est plus mportant que la boite.

      1. sam00

        Chez les FAI, il y a aussi un autre phénomène à l’oeuvre: ils cherchent à augmenter leur revenu par abonné.
        Leur idée (surtout chez numéricâble, mais d’autres ont la même politique) c’est de faire grossir le panier moyen avec des box mirifiques (celle de numcable fait vraiment pas envie), des options de partout pour des chaines et des services etc etc

        Ils ont de gros investissement dans les tuyaux, mais il n’arrivent pas à capter plus de valeur; donc ils essayent de se diversifier dans un truc qui rapporte bien et qui ne nécessite pas d’innovation: les médias.

    3. olivier R

      oula…. etant impliqué dans le monde du sport et entouré de passionnés je peux vous garantir que tout le système de la télé payante comme principale source de revenu du sport pro est en train de s’effondrer. les désabonnements sont massifs car vous trouvez TOUT sur le net en streaming et pas juste les matchs que votre bouquet satellite peut vous proposer. Alors oui parfois la qualité n’est pas optimale mais le rapport cout/ offre/ qualité est maintenant clairement en faveur d’internet et pour ceux qui veulent en plus la qualité ils auront bientôt tout de disponible sur des plateformes payantes gérées directement par les ligues et championnats comme cela se fait déjà en masse aux Etats Unis (plateformes NFL ticket, MLB TV…)

  7. Villon89

    Sinon, une solution, regardez sur tablette et utiliser Chromecast…Preuve que Canal Plus commence à douter sérieusement de son modèle économique : vous pouvez désormais visionner avec un même abonnement sur 3 écrans et ainsi partager l’abonnement hors de prix de vos beaux parents (qui n’utilisent pas smartphone, tablette et PC) pour un prix modique….

  8. ca-suffit

    “Je ne gage pas cher de cette stratégie de court terme.“
    Pas sur. Si depuis 30 ans l’ensemble du matériel de production/ reproduction utilisable par le public traitant l’ image suit, voire précède les avancées techniques de diffusion (4K et maintenant 8K), les “major“ et en premier lieu Sony, ainsi que le consortium HDMI vous bloquent depuis 30 ans aux bien tristes 16bits, 44,1 kHz de l’audio
    Imaginez conduire la même voiture ou ne pas avoir changé de télé depuis 30 ans ? C’est ce que vous faites en achetant et écoutant vos cd.
    Très puissants et nocifs, les majors.

    1. Les Charcuteries Olo

      Vous ne voudriez pas donner de la confiture aux cochons, tout de même ! Du moment que ça fait du bruit et que ça bouge..

      1. ca-suffit

        Pas le temps de me lancer dans une discussion technique, mais désolé de vous contredire.
        La totalité de la diffusion musicale excepté les pure audio blu ray dont le catalogue ne comporte que quelques titres est dans le format destructeur inventé il y a 30 ans, soit 44,1 khz/ 16 bits. Même la tentative d’escroquerie de Sony auprès de leur clients japonais avec son blucd l’était, et à 60$ le cd, svp.
        Pour les films dvd et blu ray, c’est un peu mieux, 48khz et parfois 24bits, mais toujours loin du standard professionnel qu’est le 96khz/24 bits. Au dessus, c’est purement commercial pour séduire les gogos car multiplie les erreurs dans les encodages/décodages.
        2 questions : Pourquoi vous ne trouverez jamais en France la définition audio d’un dvd ou d’un bluray inscrite sur la pochette quand elle l’est parfois aux US?
        Pourquoi aucun matériel sur le marché, qu’il soit public et même professionnel ne vous permets de s’interposer entre un signal transmit par HDMI et un décodeur digital/analogique? Parce que le consortium HDMI et les majors y veillent et le bloque efficacement depuis 20 ans.
        Très puissants, les majors.

        1. « Très puissants, les majors. »
          Non non. Très puissant le marché. Les gens s’en foutent, d’une part, et d’autre part, celui qui veut trouver des formats plus précis en trouve.

          1. ca-suffit

            Qui dirige le marché sinon les majors?? (avant d’être médecin, j’ai été dans une autre vie ingénieur du son)
            Allez encore un exemple rigolo. Les majors ont fait de vous un troll si nous n’avez pas 3, puis 5, puis 7 et maintenant 10 enceintes dans votre home cinema, dont des enceintes arrières (sic), d’où la nécessité de renouveler sans cesse vos appareils, décodeurs appelés extra,hyper, ultra HD, etc sans que soit précisé nulle part le format numérique, mais progressivement augmentant le nombre de voies et donc le besoin de nouveaux décodeurs, d’amplis et d’enceintes.
            Dans la vraie vie, trouvez-moi par exemple une salle de cinema qui vous envoie du son par le mur arrière? Aucune, jamais, parce que physiologiquement un son venant de derrière est très désagréable, ressenti comme un danger (test de la porte qui claque devant vous ne provoquant aucune réaction mais si derrière vous, vous provoque irrémédiablement sursaut, accélération cardiaque subite et retournement précipité traduisant un geste de défense).
            Les majors vous ont conditionné depuis 20 ans à vous suffire de soupe pour empêcher toute copie de qualité, mais ont créé parallèlement un marché aussi ridicule que juteux. Dans le multimédia, un petit groupe détiens le pouvoir et fait le marché. Le jour ou les salles de cinéma se videront, Netflix et consors ne trouveront plus aucune difficultés sur leur chemin.

            1. « Qui dirige le marché sinon les majors?? »
              Non, là, pour le coup, c’est absolument sur : c’est bien le marché qui gagne toujours. Je sais, c’est dur à admettre lorsqu’on n’a pas ce qu’on veut. On met souvent ça sur le dos des corporations, des trucs, des machins, des complots ou que sais-je, mais non, décidément non : là, c’est le marché.

              Par exemple, votre coup des 3, 10, trouzaines d’enceintes est absurde. L’écrasante majorité des gens n’a rien à battre (absolument rien) de ce nombre là. Le renouvellement des décodeurs machins trucs suit bêtement la tendance de tout le matériel (déflation technologique, aucun besoin d’une puissance quelconque des majors pour en arriver là). Ne voyez pas la malice là où la seule économie de marché de base – leçon 101 – suffit laAaaaArgement à expliquer ce qu’on observe.

        2. bibi

          L’oreille humaine perçoit généralement les sons entre 20Hz et 20kHz, peut être faites vous partie de la minorité dont l’oreille a une plage plus large pour qui la qualité CD ne suffit pas.
          Le marché a tranché quand à la qualité de son à fournir au grand public vu que toute les autres tentatives de format ont lamentablement échoué.

          1. sam player

            D’une part Théorème de Shannon, d’autre part l’échantillonnage d’une fréquence de 5khz est meilleure en 24bits (48, 96khz) qu’en 16bits (44.1khz). Perso je n’ai pas l’oreille pour ça mais je conçois.

          2. ca-suffit

            Rien à voir, vous mélangez tout. Ce son, qu’il soit celui d’un film ou de musique a été enregistré en (24-bits/96KHz)avec une définition très exactement 65536 fois plus précis que celui qui vous est livré sur un CD. Ou, pour faire simple, 70% des informations (harmoniques, différences de niveaux, etc) ont été volontairement supprimées sur le CD et la moitié sur un bluray en 48Khz.

            1. sam player

              @ça-suffit
              … et 99.9% de la population ne fait pas la différence… mais il y a un lien pour le 0.1% restant entre le porte monnaie et la sélectivité de l’oreille.
              Entre 40 et 70db une oreille humaine ne fait la différence entre 2 sons qu’à partir d’une différence de 3.5hz à 1000hz et une différence de 18hz à 5000hz.

      1. Greg

        Il faut bien admettre que pour l’écoute au casque (même un bon) dans les transports publics ou dans la voiture, à partir de mp3 300 kbps vous ne ferez plus la différence avec du supérieur en qualité.
        Dans son salon l’encodage CD est largement suffisant avec une Hi-Fi correcte.
        Donc hors formats films avec sons panoramiques…

        Ai fait l’essai chez moi, entre l’entrée CD et le même morceau encodé mp3 300 sur mes enceintes Hi-Fi pourraves (Yamaha 3 voies à 500 euros la paire), faut faire chier les voisins pour deviner la source… Je n’ai plus des oreilles parfaites !

  9. Cerf D

    Je reviens sur mon commentaire précédent, parce qu’à la réflexion, le choix, fait par les ayant-droits, du blocage géographique est tellement idiot que s’en est affligeant.

    Imaginons que vous ayez un membre de votre famille aux USA et que cette personne vous laisse installer un ordinateur chez elle et utiliser sa connexion internet.
    Il est dès lors relativement facile de vous connecter à distance sur cette machine depuis la France, en faisant en sorte que l’écran s’affiche chez vous (bureau à distance par exemple pour les moins geek). Et donc rien n’empêche d’aller sur Netflix depuis la machine aux USA tout en visionnant en France. Pour Netflix vous serez chez le membre de votre famille.

    Evidemment, tout le monde n’a pas de la famille aux USA, mais il me semble qu’il ne sera pas très difficile d’adapter cette solution au grand public.

    1. Excellente idée.
      En gros, ce serait le « partage d’abonnement ». Utilisant le décalage horaire, on peut sous-louer l’abonnement Netflix et laisser les gens profiter de notre abonnement pendant qu’on dort (ou regarder pendant que les autres ne sont pas en train de l’utiliser). Seule contrainte technique : il faut avoir une bande passante suffisamment large en upload ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

  10. DoS

    Pour faire simple.

    Netflix répond à une demande des consommateurs. Il utilise même les stats des films/séries téléchargés. (piratés)

    Netflix propose donc un service légal et payant pour mettre le monde entier d’accord.

    Netflix gagne de l’argent.

    L’Etat Français n’aime pas cela, car, lui, n’est pas invité au banquet.

    Comme il ne sait faire qu’une chose, l’Etat Français condamne, culpabilise.

    Finalement, le consommateur final est déçu.
    Il annule son abonnement Netflix.

    L’on se retrouve tous à pirater comme des cons.
    Nous sommes tous chez nous comme des cons avec un RSA, un chômage et un logement gratuit !

    Ah, que j’aime ce pays. Mon dieu que l’on y est bien.

    1. Peste et coryza

      Oui, on y est bien… si on a une mentalité de parasite.
      Agnes Saal, Thevenoud, Bartoleone, le bolet de Tulle, le conifère, J.Y. le Drain, le nain hystérique (ajoutez ici) en sont les preuves vivantes.
      Et intelligents qui plus est : ils prennent juste ce qu’il faut à leur hôte pour ne pas le tuer.

      1. DoS

        « les distributeurs qui condamnent (et utilisent le bras armé de l’Etat). »
        En France ? Dans le monde ?

        Netflix voulait faire une seule plateforme mondiale avec le même contenu.
        Il est producteur/réalisateur, donc son propre distributeur. (de plus en plus)

        Si les distributeurs (mauvais) ne gagnent pas d’argent, c’est que les consommateurs ne les aiment pas…..(double confirmation)

        Donc, ils utilisent l’armée ?!…..législative pour nous imposer cette bouillie infâme dans notre assiette que l’on devra payer 2 fois ?????!!!!
        Puis vomir in fine.

        La résultante sera de toute façon que le Français de base, n’aura pas les moyens de lutter. Comme d’habitude il sera isolé dans sa connerie communiste et du reste du monde.

        Donc, on fait quoi alors ? Qui est le vrai coupable ?

        Les distributeurs (les mauvais)
        L’Etat, toujours lui.
        Les consommateurs qui continuent à ne rien dire ou faire.

        DoS est fatigué. DoS a vraiment envie de se censurer. DoS est impuissant dans cette France morte. DoS en a marre. DoS rêve de réalité !

        L’on voit bien que ce monde souffre d’une grosse déficience visuelle. Nous sommes piégés dans la pire des dystopies. Pourrons nous trouver la sortie ?

        En tout cas, je rêve de ma propre disparition (virtuelle). Mais je n’y arrive pas.
        Je me crois utile…..(sentiment purement égoïste)

        Pour moi Netflix ne sera plus, si, il enlève l’option VPN !

  11. Greg

    Et après toutes ces chicaneries, d’aucuns s’étonnent encore du piratage ??
    Si je veux les 5_6 saisons de Dr House, j’ai le choix entre payer 300 balles à la Fnac (ou plus ou moins je tente de deviner…), pour jongler avec 10 dvd et me farcir à chaque nouvelle lecture 3-5 minutes d’images in-zappables…

    Ou laisser p2p tourner 4 heures en arrière-fond et avoir un confort de lecture supérieur, sans aucun supplément de prix sur mon forfait FAI (ou alors 1 franc d’espace mémoire de stockage externe si une fois l’ensemble revu je veux le conserver…).

    Sachant que je paie ma redevance tv suisse, que la série à été diffusée donc les droits d’auteur payés et que les lois suisses me permettent d’enregistrer pour usage privé, ce piratage n’implique en fait AUCUN manque à gagner pour le producteur… Ce n’en est donc pas un, de piratage !

    J’ai fait mon choix !

    1. DoS

      Tu veux rigoler ?

      Hollande promet de nous sauver en claquant 2 milliards d’Euros pour l’emploi….le chômage…ou what ever !

      Il serait mieux d’utiliser la méthode H16:
      Directement donner ces 2 milliards aux entreprises ou aux chômeurs.
      Cela est de toute façon en pure perte.

      Mais non….le principal c’est 2017. On est pas à 2 petits milliards près pour une campagne.

      L’emploi…..pffff MDR !

      C’est pour cela que je ne comprends pas le terrorisme contre la France. Il n’existe aucun pays au monde avec une couche pareille. Nous sommes vraiment un pays damné.

      1. Deres

        Il a quand même annoncé que le CICE allait (enfin !) être transformé en diminution permanente des charges sociales. Mais seulement dans deux ans en 2018 donc ce n’est qu’une promesse qui engage son successeur. D’ici là, tout peu changer et les instances financières bénéficiant de la retombée des intérêts du CICE ont le temps de faire du lobbying ou d’obtenir des compensations …

  12. jyb

    Qu’est-ce que vous voulez faire avec du 96/24 quand la hi-fi est morte et enterrée, remplacée par le haut-parleur « connecté » qui fait boum-boum ?

  13. Jules

    Admirons la beauté de la législation française qui impose d’attendre 3 ans après sa sortie au cinéma pour pouvoir proposer un film sur la plateforme.
    Alors que la VOD sans abonnement est limité à 6 mois.

  14. John

    Les livres sur liseuses sont également les victimes des mêmes freins que pour Netflix. J’en ai fait les frais l’été dernier. Pour vous faire sourire, je copie-colle l’email envoyé quelques mois plus tôt à Amazon. Je leur explique que le livre électronique que je veux est en français, mais comme j’ai un compte bancaire au UK, je n’ai pas le droit de le télécharger. Pourtant, le livre existe en français. Seulement le problème sur Amazon : le livre est réservé pour les comptes bancaires français.
    On parle ici d’un fichier téléchargeable en moins de 10 secondes chrono, dont le marché ne devrait pas connaitre de frontière.

    Ci-après le dernier mail de nos échanges :

    To : Amazon service client

    « Hello G.

    Yes you got it right. I am currently in holidays with my son and he loves Kane chronicals books. I just want to buy for him what he likes. I believe the kindle is great for it. And you have correctly guessed, my son is French so I need to find these books in French.

    Thanks to your impressive Amazon database, it was quite easy to locate the T2 of that chronicles for kindle. And my son was so happy when I told him that this book is available for kindle in French : http://www.amazon.fr/gp/aw/d/B0094I9I4S/ref=tmm_kin_title_0?ie=UTF8&sr=&qid=
    And that’s for only 9.49 EUR. To he honest I am ready to buy it right away, no matter of the price because I love to see my son smiling and be happy while reading a book.

    At that point, everything looks fine. But the f amazon rules ruined that particular moment I am about to share with my son.

    To buy The Book, I click ‘acheter’ on your French website and your website goes : « nous n’avons pas pu finaliser votre achat » which means I can’t buy it. And the reason : « this kindle is not available for your country from amazon.fr Please order this kindle from amazon.co.uk ». But the issue is amazon.co.uk doesn’t have it in French…

    Look G., I am sorry I don’t get it. Yes my amazon account is registered in UK where I live. Yes, somewhere in Amazon database, there is a file for kindle in French I could buy. But I am not allowed to do it ? Because I am not REGISTERED in the same country ? Are we talking about 21th internet century ?

    At that point, I am really sorry for this G. I eventually found the text file (because it is not more than that) and downloaded it. No, it was not from an Amazon website. And to be honest, it is very unlikely I will try to buy again one day with Amazon.

    My son is currently reading it on his iPad. He is now smiling. I am happy for him.

    J. »

    1. Greg

      Et voilà qui confirme mon opinion :
      Même la personne prête à payer son dû se fait chicaner et finit donc par se tourner vers le gratuit, qui est soi-disant illégal…

    2. sam player

      Il y a le même souci avec l’AppStore. Impossible d’acheter une appli ou une chanson en france si le compte de l’AppStore est dans un autre pays. Conclusion je pirate !

    1. Bonsaï

      Ah! mon cher, tant mieux.
      Tu m’as donné du souci, subitement métamorphosé en vieux grincheux, c’était terrible à voir…
      Bon rétablissement, tu as tout mon soutien !

    2. DoS

      t’as perdu quoi ?

      Perso j’ai mon cancer qui ne va pas tarder à arriver.

      J’hésite à faire le cobaye pour des nouveaux médocs portugais made in France label MST.

      Restera toujours le bon joint fait maison. J’aurais enfin un prétexte pour me droguer. Chienne de vie.

        1. DoS

          Attention….je ne suis pas encore déclaré malade. Pour l’instant, c’est juste des stats. (et dans ma tête)

          Je m’explique. Compte tenu de mon age qui avance, il n’y a pas beaucoup de choix:

          – Crise cardiaque (berk,trop violent)
          – Alzheimer ou Parkinson (franchement ça me botte pas !)
          – Cancer (là, c’est la vraie merde….la pire chiotte qui existe)

          Alors, je pensais acheter une moto.

          Là, au moins, au niveau des stats c’est plus sur !

          Et puis nous avons pire que le cancer en France: Le socialisme.
          ça c’est sur à 100%. Pas de problème,

          Bon….à suivre. Mais j’ai le temps. Enfin, j’espère.

          1. sam player

            Pour avoir le plus de chances de mourir en 2 roues il est préférable de ne pas avoir le bac, avoir un cyclomoteur ou une moto de moins de 750cm3, rouler la nuit… et avoir moins de 44 ans, mais si on a plus de 44 ans il est préférable de ne pas voir un diplôme du supérieur.

            En effet il n’y a eu qu’un seul mort de plus de 75 ans en 2014, donc oublie ou dépêche toi !

    3. Greg

      Vu que le Pheldge a le sens de l’humour…

      Tout ça pour des implants capillaires à la Berlusconi ?

      Quoi que ce soit, c’est toujours mieux quand cela c’est bien passé !
      g

      1. Pheldge

        C’est pas encore la prostate, c’etait deux hernie inguinales. Je pensais faire mon cador…. mais c’est plutot « satyre sur la bedeau meme »
        Merci a tous pour vos encouragements ! 🙂

        1. Beldchamps

          Mon bon Pheldge, j’espère que ce n’est pas grave. Toutes mes pensées vous accompagnent. Je vous souhaite un prompt rétablissement.

            1. Beldchamps

              Ma maman attendra, elle va vous adorer : les hernies c’est le mal des travailleurs manuels habiles de leurs mains. J’ai vérifié les causes, alors en plus de porter des charges lourdes (parfait …) : toux chronique (fumeur) ou obésité ?

        2. Bonsaï

          Et bien c’est super, grâce à toi et à Wikipedia nous voilà un peu plus cultivés ce soir !
          J’imagine que tu n’as eu droit qu’à l’anesthésie locale, vu que tu as aussitôt repris la maîtrise de ton style habituel comme si de rien n’était. C’est très noble, c’est très courageux, cela méritait bien une petite larme d’émotion vite essuyée…

          1. Pheldge

            Anesthesie generale et 3 jours d’hospitalisation …
            J’etais decu, pas de protoxyde d’azote qui fait rigoler, comme on voit chez les dentistes dans les series US

            1. Bonsaï

              Ah! ouais, chapeau ! Tu ne laissais rien transparaître, sinon peut-être une vague touche d’amertume inhabituelle.
              Très viril, un vrai dur à cuire, mes compliments…

                1. Bonsaï

                  Je constate que l’anesthésie n’a pas effacé tous les circuits mémoriels !
                  Vous avez donc passé victorieusement tous les tests pour une nouvelle série d’épisodes du feuilleton préféré des lecteurs Hacheseiziens « Les jeux de l’art et de la tarque traque ».

            1. Aristarkke

              Je te sens bien trop optimiste. Ma dernière anesthésie générale (et même locale) remonte à 1963. Et comment pourrais -je être recyclé une dizaine de fois attendu que tu t’es inventé des droits dès le niveau de la première mutation???

              1. Pheldge

                Inventer est bien le mot ! Comme on « Inventer » un gisement … te Voila promu au rang de « ressource » 😉
                PS : je rentre a la case ce matin 😉
                C’est la »Qualite pei » comme on dit ici « ca le zomm, ca » (Desole pour les cedilles accents …)

  15. MadeInCH

    Un truc que je ne comprends pas…
    Si les serveurs Netflix sont aux USA, par exemple, c’est quoi le problème pour accepter des sous de français pour leur streamer des films en français?
    L’Etat Grançais a déjà mis des filtres pour bloquer les serveurx de Netflix qui sont hors du territoire de France?
    Pourquoi Netflix offre ainsi des catalogues différents par pays?

    1. DoS

      Aie……il y a des mauvais élèves ici !

      Quand Netflix est arrivé en France avec son offre. L’Etat Grançais a dit:

      Non, mon bon monsieur, il y a déjà Anal+ etc….hadopi et les autres copains.

      Alors voyez vous, Monsieur le Kapitaliste, cowboy de l’outre atlantique, vous allez montrer patte blanche chez nous.

      Votre catalogue sera chiant, morose et con. Point.

      Alors, bien sur, des petits malins ont contourné le bordel avec le VPN. Pour accéder à des TV show décérébrants des USA….

      Mais, finalement…..en vain.

      Chouette ! Vive le communisme. On va enfin pouvoir se torcher à la vodka jour et nuit. Pour oublier…..quoi déjà ?

      1. MadeInCH

        Mais comment, techniquement, laid tã Grançais peut empêcher un fournisseur de service étranger avec des serveurs étranger de fournir un service en France?
        C’était sans doute lorsque Netflix a voulu mettre des serveurs en France. Ok.
        Mais dans ce cas cas, pourquoi mettre des serveurs en France?

        1. DoS

          techniquement il faut demander à notre hôte. Sinon, Netflix voulait vendre son service chez nous. La France a fixé les limites.

          Mais c’est pas le but du machin au départ. Netflix voudrait du mondial.
          Peso, j’ai de plus en plus envie de changer de pays. Simplement.

        2. Il s’agit d’un simple filtre sur les adresses IP qui sont localisables géographiquement (la vôtre est distribuée par Colt à partir de Bremen, en Allemagne, par exemple).

    2. sam player

      « …pour leur streamer des films en français? »

      Les droits de distribution sont par par pays et doivent respecter la législation du pays.
      (je doute que les abonnés Netflix français soient très nombreux à rechercher aux USA des films en français dont les droits de diffusion sont encore en mode restreint en France)

      « Pourquoi Netflix offre ainsi des catalogues différents par pays? »
      idem car Netflix n’a pas des droits illimités pour tous les pays et doit respecter les droits des ayant droit de chaque pays. Si Pathé a les droits de diffusion pour la france du dernier Steven Spielberg, Netflix n’a pas le droit de le diffuser.

      Fut un temps le choix du distributeur (Gaumont etc…) était très important pour un film car c’est ce qui faisait le succès du film suivant le nombre de salles programmées. Ce système est voué à disparaître et est dans sa dernière ligne droite. Comme pour les taxis et Uber.

      1. MadeInCH

        Mais Pathé, comment ferait-il pour porter plainte contre une boîte US qui n’a rien, légalement et matériellement, en France?
        Est-ce qu’un tribunal ricain/anglais/Suisse accepterait une plainte de Pathé contre une entreprise ricaine/anglaise/Suisse uniquement en Ricanie/Angleterre/Suisse?
        C’est ce que je ne comprends pas.

        1. albundy17

          C’est vrai qu’il y a des trucs étranges. Maintenant tout est possible, lorsque l’on voit que des boites françaises ont payé des amendes aux ricains pour avoir fait des transactions commerciales france Iran libellées en $us…

          1. Aristarkke

            Elles pouvaient envoyer les Ricains se faire voir ailleurs mais elles auraient perdu toute possibilité de faire du business outre-Atlantique… C’est donc pour conserver cet accès qu’elles ont payé. Sûr qu’avec le Zimbabwé, il en aurait été autrement…

            1. sam player

              Pour l’anecdote, Zimbabwe provoque sur CP un rejet du message.
              J’ai mis un moment hier à trouver de quoi ça venait et en écrivant en 2 mots c’est passé.

        2. sam player

          Euh t’habites où MadeInCH ?
          Essaie d’imprimer et vendre en France un livre US sans avoir les droits ou en outrepassant les droits de l’éditeur qui lui les a en France ou l’inverse en traduisant le livre de Piketou aux US (en doublon de l’existant)… et attends l’huissier !

          1. MadeInCH

            Il me semble qu’il n’est pas possible d’attaquer en justice dans le pays X une compagnie qui n’est pas sur ce même territoire X.
            Lorsque les USA annonce un embargo contre Cuba, alors les compagnies qui font affaire avec les USA doivent faire gaffe. Mais une compagnie en pays non-US, qui n’a AUCUN rapport avec les USA et pas de représentatin ou de filiale aux USA n’a rien ä craindre. ça limite les possibilités, mais voilà, c’est possible.
            Lorsqu’un avion de FedEx est entré en collision avec un avion transportant des enfants ukrainiens en Allemagne sous sontrôle aérien de SwissControl Zurich, les familles des pilotes se sont demandées comment porter plainte aux USA. Raté, car SwissControl n’a aucune filiale ou représentation aux USA.

            Donc si Netflix n’a pas de filiale, de représentation ou d’employés en France, qui en France peut lui interdire de garder des servers faisant du streaming légal là où sont les serveurs?

            1. sam player

              La précision suisse ce n’est plus ce que c’était !
              Faudra réviser le droit international mais même sans il y a quand même un problème et ce serait à l’ayant droit américain de faire respecter par le distributeur américain la diffusion restreinte, distributeur que se retournerait contre Netflix. Car sinon le contrat de l’ayant droit américain vis-a-vis du distributeur français n’aurait aucune valeur : c’est équivalent à l’exclusivité d’un concessionnaire sur une zone.

              « Lorsque les USA annonce un embargo contre Cuba, alors les compagnies qui font affaire avec les USA doivent faire gaffe. »

              Ce sont des lois extraterritoriales et elles n’ont de valeur que dans le pays qui les édicte et donc ça permet à l’état US de prendre des mesures de rétorsion.

              Sinon pour l’accident là les pilotes sont russes d’une part et anglais et canadien d’autre part mais basés à Bahrain comme l’avion DHL d’ailleurs…. rien à voir avec les USA.

        1. Bonsaï

          Mais bon, il suffit d’une adresse mail je suppose.
          De toute façons, avec toutes les lois débiles que pondent ces braves gens, ils ne doivent pas souvent avoir le temps d’en vérifier les effets…

          1. RBF

            Ils ne comprennent rien aux moyens modernes dont disposent les citoyens. Pour éviter l’erreur 404 (souvent fausse dans certains pays), il suffit simplement de prendre le contrôle à distance d’un autre PC dans un autre pays, c’est d’une grande simplicité !

            Ces amendements, franchement ils me font sourire. A croire qu’ils n’ont rien d’autre à faire de leurs journées et que demander conseil à un informaticien (même un gros nul), n’est pas une chose devant laquelle ils se « rabaisseront »……..

            Quant aux effets de leurs lois débiles, ils s’assoient dessus comme moi de ma première chemise….

            1. Peste et coryza

              Pourquoi le feraient-ils ?

              France = pays de castes.

              Un brahmane à 16000 roros par mois, convaincu de détenir LA vérité, ne va pas s’abaisser à demander des conseils à un pouilleux à 3000 euros par mois, même si celui ci est expert du domaine.

              1. Aristarkke

                Tu oublies (comme le gender) les menus avantages qui accompagnent les 16.000 roros dont ceux à 3.000 auraient grand besoin… 😉

      1. sam player

        C’est quoi une plateforme en ligne ?

        Il semble qu’ils aient voulu copier la représentation obligatoire qu’ils ont mis en place pour les entreprises étrangères ayant des salariés travaillant plus d’un an ou deux en france et affiliés à l’URSSaf. Ils demandent à ce que quelqu’un en france s’engage financièrement et juridiquement… et supposent même que ça pourrait être un des salariés en france… mazette ! Le salarié responsable des dettes sociales !

        1. sam player

          Bah avec ALT GR il y a encore de la place sur les touches !
          Ça m’évitera d’écrire Ca au lieu de Ça (ALT+128)
          Faut une norme sinon le libéralisme va faire n’importe quoi… surtout les fabricants de clavier français… oh wait !

          1. sam00

            Pour le coup, ça serait presque praticable si on repartait d’un bon clavier qwerty US avec tous les symboles en accès direct ou shiftés, et les accentués par un alt-gr like … parce que franchement se taper des alt-gr pour tous les caractères utiles en programmation, le clavier français est un pur bonheur pour ça.

            Le problème, c’est qu’entre e é è ê ë ça nous fait déjà cinq symboles pour la seule lettre e …
            Ou alors en accentuant la lettre avant la frappe? ‘e pour é, `e pour è, etc …comme en latex sans les backslash, mais je ne suis pas certains que ça plaise au plus grand nombre 😉

        1. Aristarkke

          Avec l’ inénarrable tandem Berger Karine, pas Michel/ Rabault Valérie à la manoeuvre, qu’attendre d’ autre ?
          Dites, Major, déjà dans la dhimmitude face à cette charia??? avant même sa promulgation??? 😉

        2. Higgins

          Ces gens là sont dangereux. Convaincus de leur supériorité parce qu’ils ont « élus » (il faut prendre ce terme au sens biblique du terme), ils n’hésitent pas à s’immiscer dans toutes les phases de la vie du citoyen au nom de l’idée qu’ils se font du bonheur commun. En fait, ils agissent le plus souvent comme servile et docile sous-marin de lobbies, lobbies aussi discrets que leurs intérêts sont élevés. Après, ils s’étonnent de voir la population de désintéresser de la politique. Dans le cas qui nous occuoe, des textes de lois encadrant les atteintes à la propriété intellectuelle existe déjà. Les moyens de Justice pour les mettre en œuvre par contre sont aux abonnés absents. Par contre, la censure sur le net, si cet amendement est acté, va connaître une considérable expansion. Il faut dire que la notion de liberté est très exclusive a la chambre d’enregistrement.

    1. MadeInCH

      Cible visée:
      Fdesouche? Propriétaire officiel en Inde et serveurs hors de France, difficile de faire effectivement pression sur qui que ce soit. Et ça, c’est insuportable, mon bon monsieur!

  16. Jiff

    @albundy17: « J’ai en tout cas constaté durant 15 jours sur la Ciotat un débit incroyable et constant »

    C’est pour deux raisons, d’abord, les municipalités des stations balnéaires se sont vite aperçues que l’affluence estivale saturait le peu de cellules disponibles (typiquement, une cellule moyenne/lieu) et on donc ronchonné auprès des opérateurs.
    Ensuite, chez la-marque-qui-prenait-déjà-ses-clients-pour-des-cons du temps du Radiocom2000 (et encore plus une fois rachetée), une maîtresse a particulièrement cassé les bonbons de son amant à ce sujet, ledit amant étant un personnage haut placé dans ladite société; ce qui a déclenché l’installation de petites cellules supplémentaires et amovibles (typiquement quatre/lieu, sous forme de camions), juste pour l’été, dans ces endroits.
    Les autres opérateurs ont du évidemment suivre le mouvement (pour le plus grand bénéfice des clients, ce qui était très loin d’être gagné d’avance au commencement…)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.