Des motards bien propres et bien normés

Au contraire des oiseaux qui, parfois, arrêtent de voler, le législateur, lui, ne s’interrompt jamais. Et quand il ne légifère pas au niveau national sur les péripéties de déchéance, il peut le faire au niveau européen sur le diamètre des mortadelles ou sur les vestes, les blousons et les pantalons de moto.

Eh oui, tout peut être normé, tout se norme, tout peut et doit entrer dans les cases précises que l’une ou l’autre loi définira avec la précision millimétrique que seul le législateur peut atteindre. Tout, y compris les EPI. Les équipements de protection individuelle (EPI), ce sont des vêtements ou accessoires destinés à protéger leur utilisateur des risques d’une activité dangereuse (loisir ou professionnelle, pas de différence), depuis le parachutisme jusqu’à la moto, en passant par la charpenterie ou la politique ou que sais-je encore.

norme-ce-moto1Ceux utilisés pour faire de la moto n’échappent donc pas à la règle universelle et imputrescible, et au niveau européen les gants et les chaussures de moto sont considérés comme tels. Dans ce cadre, ils doivent répondre à une norme dictée par la directive du Conseil Européen du 21 décembre 1989, l’obscure mais néanmoins prépondérante 89/686/CEE, qu’on pourra compulser avec attention à ce lien-ci, qui permet d’apposer une jolie petite étiquette « CE » avec un logo représentant un motard et sa moto de profil, avec le numéro de la norme. Palpitant, non ?

Bien évidemment, cette étiquette ne peut être posée qu’une fois que l’équipement a répondu à une batterie de tests fixés par la fameuse norme.

Or, jusqu’au vote du 20 janvier dernier au Parlement Européen, seuls les gants et les bottes de moto devaient être certifiés pour être commercialisés. Les casques, de leur côté, répondaient à un règlement spécifique (ECE 22-05). Quant aux vestes et autres blousons, la France impose aux fabricants qu’ils respectent la directive de 1989, pendant que les fabricants étrangers peuvent s’en dispenser.

On le comprend : la situation était particulièrement confuse. Et surtout, abominablement déloyale pour les fabricants français d’équipements de moto, obligés de respecter une norme dont leurs concurrents étrangers pouvaient jusqu’alors s’affranchir.

moto - really cute smileHeureusement, le parlement européen vient d’agir en ajoutant l’article 1.3.4 au chapitre VIII de la directive : « Les vêtements de protection comprenant des protecteurs amovibles constituent un EPI (…) ». De fait, moyennant la date d’entrée en application et la transposition de cet article dans les législations de chaque État membre, les équipementiers français ne seront plus défavorisés par rapport aux étrangers qui devront à leur tour subir les mêmes contraintes normatives.

Youpi.

Enfin, youpi, façon de parler.

Parce que si l’on fait preuve d’un peu de lucidité, on voit mal comment l’évolution de la situation améliore sensiblement les choses du point de vue de l’utilisateur de ces EPI, et on remarque surtout la dégradation de cette même situation du côté des fabricants. En fait, à bien y regarder, cette affaire est une nouvelle illustration de deux penchants bien français qui enfoncent toute la société dans un marasme paperassier inextricable.

Le premier, c’est l’insupportable habitude du Gold Plating. En substance, il s’agit de cette manie voire de cette compulsion maladive bien franco-française qui consiste, lorsqu’une directive est votée au niveau européen, à la transposer dans la législation française en accroissant chaque contrainte votée au niveau national, régional et local histoire de pouvoir dire, ensuite, que la qualité résultante des produits et services surpasse de très loin ce que la norme européenne recherche, nananère on est les meilleurs nananère.

Ce faisant, le Gold Plating entraîne une multiplication des coûts cachés et surtout permet de façon discrète à certaines entreprises, qui respectent déjà des standards de qualités très supérieurs à la norme, d’exclure à bon compte des concurrents seulement soucieux de coller aux termes de la directive européenne. Autrement dit, par un lobbying habile et le rehaussement exagéré des normes, les sociétés les mieux placées ferment le marché à leurs concurrents.

Le second, c’est cette nécessité pour les Français d’accroître les problèmes des autres plutôt que résoudre les leurs. Ainsi, les fabricants français, constatant la concurrence étrangère non soumise à toutes les normes franco-françaises issues du « gold plating » expliqué plus haut, ont sciemment choisi, pour rétablir l’équité commerciale, de faire remonter ces exigences au niveau européen plutôt que revenir au seul niveau d’exigence prévu initialement dans la directive.

On est ici exactement dans la même démarche que, par exemple, les taxis lorsqu’ils se plaignent des VTC et couinent auprès du gouvernement pour que ce dernier intervienne en leur faveur : plutôt que demander un alignement de leurs contraintes sur celles, plus légères, des VTC, les artisans-taxis demandent que les VTC soient finalement aussi contraints qu’ils le sont eux-mêmes.

Bref, encore une fois, les Français (et après eux, les parlementaires européens, donc, de facto, tous les Européens) ont choisi la loi et les obligations plutôt qu’en revenir à la responsabilité individuelle qui pouvait largement passer par la contractualisation au travers des assurances.

Bien sûr, dans le cas qui nous occupe, on peut se réjouir d’une augmentation des protections fournies pour les motards. Mais à quel prix ? Il ne faut pas perdre de vue que ces normes ne sont pas des labels, qui permettent de renseigner le consommateur sur la qualité des produits qu’il achète, mais des obligations qui s’imposent à tous les fabricants.

On peut sans mal imaginer que cette nouvelle norme entraînera une hausse des prix. Je ne suis pas sûr que le motard français y gagne. Plus gênant, l’égalité régnant à nouveau parmi les fabricants européens, les français envisageront peut-être la conquête de nouveaux marchés ; malheureusement, les coûts de fabrication répondent aux mêmes tendances que pour tous les autres produits, et si les fabricants français, déjà aux normes, espèrent attaquer les autres marchés de l’Europe, il est encore plus probable que ce sont les fabricants étrangers concurrents qui débouleront sur le marché français… avec des prix inférieurs, leurs charges salariales étant notoirement plus faibles. Attendez vous à des grincements de dents françaises dans quelques années.

moto motivator

En outre, au-delà de toutes ces considérations, il y a un élément inquiétant à cette « normification » (mélange de normalisation et de momification). Si l’on peut comprendre la création de normes dans un cadre professionnel, on peine à comprendre ce dévorant appétit normatif pour une pratique non-professionnelle, voire de loisir comme c’est souvent le cas pour la moto. Le motard, souvent représenté comme un esprit libre, reste en définitive seul responsable de sa propre sécurité, et des labels lui sont largement suffisants pour déterminer la qualité d’un produit.

Enfin, plus pernicieusement, il s’agit, en imposant aux motards ces équipements de plus en plus coûteux, d’une nouvelle façon d’en dissuader la pratique ; le motard, par son esprit libre et aussi parce qu’il est bien malheureusement l’un des principaux contributeur aux statistiques des accidents de la route, est un ennemi direct des autorités. Et dans ce cadre,  l’immixtion de la norme et de la contrainte dans une pratique accomplie librement est, encore une fois, une perte claire de liberté, et plus profondément, une entorse de plus à l’esprit même de ce loisir.

Franchement, si l’État, les lobbyistes et les avalanches de normes n’étaient pas là, qui dissuaderait les motards de s’adonner à leur passion ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires184

    1. Royaumont

      C’est une avancée majeure, enfin l’europe tout entière a droit aux tracasseries administratives dont seuls les français bénéficiaient jusque-là.

      1. Aristarkke

        Moi, j’ai connu (beaucoup, beaucoup, beaucoup) plus dynamique qu’actuellement.
        En termes de ventes annuelles de motos et scooters (>50 cm3), le marché du neuf était en augmentation constante depuis le début des années 2000 pour culminer en 2007 et 2008 à 240.000 machines avant de s’effondrer brutalement depuis 2009 pour atterrir actuellement en 2013 et 2014 à 140.000 ventes (oui : 100.000 de moins). Je n’ai pas réussi à trouver celles de 2015 mais cela ne doit être guère meilleur même si le vieillissement du parc oblige les rétifs à devoir renouveler le matos.
        Pour comparaison, le marché des voitures neuves en 2014, c’est presque 1,8 M d’unités strictement de VP soit la bagatelle de 13 fois plus à la louche…
        Si on admet que la consommation d’accessoires/équipements suit fidèlement les ventes, il ne faut guère être étonné des difficultés du secteur des équipementiers.
        Sauf erreur, il n’y a plus que trois ou quatre français fabricants de casque (je ne parle pas des filiales françaises de fabricants étrangers) et un seul fabricant de vêtements, B….g.
        Si actuellement, le passage du permis impose une tenue homologuée complète casque + gants + « manteau/blouson » + chaussures, c’est tout récent depuis 2013. Quand j’ai passé mon permis moto en 97, seul le casque homologué était obligatoire et tout le reste qui précéde était « recommandé » +/- chaudement.
        Pour ce qui est de rouler, ce n’est pas clairement dit mais rien d’autre que le casque n’est obligatoire pour tous ceux d’avant 2013.

        1. Deux notions : dynamise et profondeur. C’est un marché peu dynamique (notamment en France) mais qui reste encore assez profond. Maintenant, la tendance est effectivement à l’enquiquinement tous azimuts des motards, d’où ce qu’on observe.

          1. Aristarkke

            Il reste profond parce qu’il a une frange non négligeable de passionnés qui ne restreignent pas (trop) leur consommation.
            Mais il y a un niveau minimal de consommation à assurer pour tenir une boutique et la passion ne suffit pas toujours.
            Quant à l’enquiquinement, il suit celui qu’on inflige aussi aux automobilistes.
            Exemple : on parle maintenant de mettre un contrôle technique des motos, pour l’instant restreint aux cas de cessions.
            Rappel : c’est ainsi que le CT pour voitures a commencé avant de devenir ce que l’on sait…
            Toutefois, il n’y a pas d’enthousiasme de la part des centres CT du fait des investissements nécessaires face à l’étroitesse du marché hors IDF (ou alors ce sera du contrôle bidon, genre vérifier que es ampoules ne sont pas claquées ou les pneus rincés, juste pour engendrer de la bonne TVA dodue).
            Ils préféreraient de beaucoup que le contrôle devienne annuel d’autant que l’âge d’or des centres en IDF est derrière eux.
            Le centre qui ne désemplissait pas du lundi matin au samedi midi (pour les plus courageux) avec un rendement de 140/150 euros TTC l’heure de CA par contrôleur doit maintenant faire avec un rendement horaire TTC à 110/120 euros et il y a des trous dans le remplissage comme je le note dans la douzaine de centres que je visualise au moins plusieurs fois/semaine. Et certains ouvrent maintenant le samedi après midi ou en soirée jusque 19H30… C’est dire…

      2. Aristarkke

        La Grance pèse 13% de l’U.E. (67/504 M habitants).
        Elle devrait donc avoir plutôt quatre millions de deux roues à moteur que trois.
        Pratiquant les routes et communes centrales d’IDF quotidiennement ou presque, en ayant une multitude d’itinéraires variés, je constate ce qui suit :
        les concessions motos se réduisent en nombre (faillites non suivies de relances) : Suzuki à Maisons Alfort. Ducati à Villejuif. Yamaha (concession ou agent ?) à Vitry sur Seine, Honda à Brunoy ou surtout à St Mandé (qui est elle, devenue une multimarques dans les scooters) où elle était en place depuis l’arrivée de Honda, fin des 50′)
        D’autres ont nettement réduit la voilure en termes de locaux, surface, standing, etc…
        Les « promos » sont incessantes et claironnées en vitrine alors qu’il y a dix ans, il fallait avoir la capacité de vendre du sable à un émir pour arracher un casque neuf de deux cents euros en cadeau sur une vente à 10.000 (exploit uniquement réalisable en IDF because l’abondance des concessions sur une aire pas très étendue)…
        Les chaines spécialisées d’accessoires sont aussi en réduction de nombre et certains réseaux ont d’ailleurs disparu.
        Hein Gericke qui au faîte de sa puissance teutonne, avait ouvert des magasins dans toutes les villes métropoles de Grance, s’est retiré depuis des années et ne garde plus qu’une seule surface à Metz, son village gaulois à elle, probablement…
        Hors PLM, peut-être Bordeaux ou Toulouse, la moto est clairement une activité de loisir plutôt qu’un moyen de transport quotidien, n’en déplaise aux deux ou trois commentateurs de ce jour qui sont clairement les exceptions de confirmation de la règle. (Juju, je suis lillois et si je suis en IDF depuis un quart de siècle, je retourne à Lille fréquemment et je sais parfaitement le niveau motard du coin qui n’a strictement rien à voir avec celui de l’IDF même si le NPdC n’est pas (et de loin) la dernière région motarde de Grance comme beaucoup l’imagineraient volontiers)
        C’est bien pour cela que depuis la dégringolade des revenus réels, en particulier depuis la fin de Sarkozy et le règne de Peak de la Faribole, ce secteur souffre autant puisqu’il est plus « facile », même si les dents grincent, de couper dans le loisir et ses fournitures que dans le moyen de transport quotidien.
        Donc les ventes des vêtements de motos ne peuvent qu’être impactées par la baisse générale des ventes, la réduction des surfaces et des localisations.
        Si on ajoute en plus le délire normatif de la Grance, les trois ou quatre fabricants de casques grançais et le seul grand fabricant de vêtements ont bien du mérite à survivre.

      1. Pheldge

        Justement pour ça , ils ont un succédané de la vaseline baptisé, va savoir pourquoi, le « Ribilys ». Donc les motards, vont se faire passer l’anus au Ribilys ! 😀

        1. Juju

          En fait parler de K-Way implique la pluie donc?

          Car la pluie ne m’a jamais empêché de rouler, question de confort, et d’équipement qui existent sans normes.

          D’ailleurs tout se qui existe peut exister sans norme…C’est affligeant!

      1. Doff

        euh, dans le 74, traversant la frontière 5j/7, 47 semaines/an 25 kms pour aller au taf… sauf neige, je roule. Donc, les généralités…. méfiance.

              1. petit-chat

                Avec tous mes anti-pubs et autres envahisseurs (ah non, on dit « migrants » maintenant), rien ne s’affiche. Ma tranquillité visuelle est à ce prix.

  1. Bonsaï

    Finalement, c’est un job vraiment passionnant que d’alimenter tous les jours son site internet d’articles édifiants et instructifs. Cela demande notamment un grand travail de documentation, en particulier en ce qui concerne la recherche et la sélection iconographique laquelle ne doit pas être trop abondante, tout en apportant de la valeur ajoutée au texte et si possible, une certaine originalité.
    Et c’est bien la cas de la première illustration de l’article ci-dessus, bonne pêche !

    1. theo31

      « la sélection iconographique laquelle ne doit pas être trop abondante »

      En France, le choix est immense : tu cherches un con ou un conne pour tes illustrations, rien qu’au gouvernement tu as plus de trente exemples disponibles. Evidemment, si tu cherches une conne hors catégorie c’est chaud entre Marisol, Ségolène, Cécile, Nathalie, Anne, Clémentine et bien d’autres.

  2. DoS

    Qui ?
    Ma maman, ma femme, mes gosses, mon banquier !

    Ceci dit, j’éviterais d’allumer une cigarette à proximité de la première photo. Il ne faut quand même pas tenter le diable.

    La cylindrée m’a l’air plutôt pas mal du tout, mais méfiance sur la poignée de gaz….cela risque de se terminer très rapidement par de grosses déceptions.

    Dans tous les cas, sortons couvert, et aux normes…..faudrait pas crever quand même !

  3. douar

    Nous avons le même problème en agriculture. Malgré des coûts de production qui devraient être inférieurs aux autres pays européens, nous n’arrivons plus à faire face. La ligne de flottaison française est plus haute grâce aux multiples normes, sociales, environnementales que nous nous sommes imposés. Résultat, nous coulons. Ainsi, les producteurs de lait bloquent les routes en espérant que les pouvoirs publics trouvent des solutions aux problèmes qu’ ils ont créé avec une constance qui force le respect.

      1. petit-chat

        Excellent article. Il n’évoque aucun trouble social, il n’y a donc pas d’assistés (fonctionnaires, parasites, retraités, zélus, handicapés…) ?

          1. petit-chat

            J’imaginais qu’en faisant le quart du dixième en gRance, le sang coulerait avant la plus timide avancée de bons sens. L’article ne dit rien des oppositions rencontrées.

              1. Beldchamps

                Au risque de me répéter, s’ils coupent le robinet en une fois comme en NZ, c’est le crédit agricole qui devrait s’inquiéter s’il doit passer les prêts non remboursés en pertes ou provisions pour créances douteuses, y a-t-il un comptable banquier dans la salle pour confirmer ? L’article explique bien que les banques ont comme par hasard accepté de restructurer les dettes …

        1. Pheldge

          « L’effet d’avoir la tête en bas » c’est très bon pour tout plein de choses ! tiens , regarde, moi par exemple je rajeunis d’année en année, que si je fais pas gaffe, on me refoulera à l’entrée des sex-shops 🙂

          Mais ne te fais pas trop d’illusions, dans ton cas (désespéré faut-il encore le rappeler … ) je ne vois guère que la mise sur orbite, comme cure de jouvence 😉

            1. Pheldge

              des cannibales pourraient bien t’inviter à « faire une cène », mais la vieille carne est dure sous la dent ! à part ça, je ne vois pas 🙂

      1. KuingYamang

        Quand il y a une loi et une taxe, il y a aussi toujours une subvention pour les copains, c’est automatique, c’est dans le logiciel français.
        Politique française = Loi + Taxe + Subvention

        1. Pactol

          Si ça bouge, on taxe !
          Si ça bouge encore, on réglemente !
          Si ça bouge plus, on subventionne !
          Ainsi va la vie de toute administration, et encore plus en France, où elle est laissée livrée à elle-même. N’oubliez pas que 98% de nos dirigeants sont des énarques donc issus de l’administration !

          1. gameover

            Dans le même genre dans le billet de Silberzahn d’aujourd’hui :
            « « Quand il y a une innovation, les Américains en font un business, les Chinois la copient, les Européens la réglementent.et les Français l’interdisent. »

        2. KuingYamang

          La taxe c’est le désherbant et la subvention c’est l’engrais. En jouant sur ces deux composantes et en positionnant bien son curseur, l’Etat choisit ainsi exactement ce qu’il leur voir pousser et ce qu’il veut voir crever.

          1. Calvin

            Et bien sûr, le dosage étant inepte, tout pousse de travers, avec un rendement minable, et des agriculteurs affamés.
            Par contre, le vendeur de taxes et d’engrais vit très bien, lui.

  4. Gerldam

    Il faut dire qu’il y a eu quelques progrès concernant la sécurité des motards en 50 ans. Il y a donc 50 ans environ, on pouvait faire de la moto en Italie -pays où la lenteur de leurs conducteurs de tous engins est désormais proverbiale- sans casque! L’obligation vint peu après.
    Le vrai problème de la mortalité est que, pendant très longtemps, sitôt le permis passé, on pouvait piloter (tout est relaitif) une moto de 100cv dont le rapport poids/puisance équivaut à une Ferrari F12. La vitesse, si grisante en moto, avait souvent le platane au bour du chemin.
    Il y a une vingtaine d’années, les ceusses qui avaient survécu, ayant ausi vieilli, commencèrent à s’équiper de protection dorsales en kevlar (deux ou trois constructeurs mondiaux sérieux seulement).
    Les plus riches peuvent maintenant s’acheter un blouson avec airbags, pour le moment, et de loin la meilleure protection. S’agissant de ce dernier vêtement, il est assez normal qu’il y ait une norme car il s’agit d’un vêtment explosif (au sens propre du terme) qui provoquerait un accident en cas de déclenchement intempestif.
    Ces rappels historiques une fois posés, il n’en reste pas moins que les moins fortunés sont aussi les moins expérimentés, ce qu’aucune norme ne changera. Il y aura donc toujours plus de motards morts dans leur prime jeunesse que de vieux cons qui veulent se donner l’impression d’être encore fringants sur leurs énomes bécanes bardés d’ABS, de freins carbone, etc..

    1. Juju

      Argumentaire complètement plat:
      – prend un platane à 90 km/h avec une dorsale et on verra l’état de ta colonne.
      – prend une moto de 90ch et on verra si tu ne peux pas foncer sur un platane.

      Les moins fortunées ne sont pas inexpérimenté, complètement faux, il faut faire un tour sur les circuits un peu recensement ou en montagne pour pouvoir dire cela

      Connaissez vous la fonction de l’ABS sur une voiture?Sur une moto est-ce vraiment utile?Ou c’est un argument de vente bidon?

      On va peut être arrêté les généralités non?

      Par exemple un truc concret, vous pensez qu’un motard a moins mal quand il glisse la dessus: http://www.tertu.com/wp-content/uploads/2012/01/1ere-photo-N2W2-Senas-RDN7-N2W2-13-7-min.jpg

      Ou la dessus : http://www.rondino-road.com/wp-content/uploads/2014/03/Motorcyclist-Protection1.jpg

      Donc les raisons de la baisse de mortalité ne sont pas forcement les bonnes 😉

      Parfois c’est peut être juste d’autres raisons, c’est peut être les nouveaux radars…Mouahahah!

            1. albundy17

              Glissières de sécurité ne veut pas dire qu’il faut glisser en dessous !

              Bon, par chez moi, ils ont au moins rajouté des rails sur les poteaux de soutiens dans toutes les courbes.

      1. Hermès

        Pas de surprise. Vitesse équivalente ou supérieure à celle d’une automobile, mais sans la carosserie pour protéger le pilote. Là où un automobiliste râle car il a bien plié son pare choc et déclenché son airbag, le motard, lui, compte ses fractures, néanmoins heureux d’avoir investi dans un matériel qui lui a coûté plus cher que sa moto (j’en suis à plus de 2000 euros, dans mon cas). Ou alors il bave du sang sur le goudron, déguisé en pizza aux merguez, s’il faisait partie des téméraires adeptes de la moto en tongs et short…

        1. Le.Gecko

          Je plussoie. Premier accident en 20 ans de permis au mois de Novembre. Un gentil automobiliste a décidé de faire demi-tour, la nuit, à un endroit sans visibilité, au moment auquel j’arrivais tout fringant au guidon de ma pauvre 4 pattes qui n’avait rien demandé non plus… Passage de 50km/h à 0 instantanés pour elle et moi. 25 mètres de vol plané, 2 côtes en moins et une simple fracture de la tête du radius plus tard, j’ai enfin eu un argument pour justifier à mes amis « non-motards » pourquoi je ne m’étais pas offert la moto plus onéreuse dont je rêvais. Le casque est mort, mais il a sauvé ma petite cervelle lors du choc contre le trottoir, les bottes, gants, pantalon et blouson n’ont pas une égratignure… 2000 euros bien investis, dont 400 en TVA. Ça, ça fait chier. ( petite satisfaction mesquine: marbre pour la voiture… 😉 )

      2. Pat

        Beaucoup de motards considèrent le code de la route comme une entrave à leur « esprit libre » (pourtant il n’y a rien de plus moutonnier et d’embrigadé qu’un biker, mais avec ses propres lois mafieuses). Le législateur, plutôt que de réprimer leur conduite démente sur la route, préfère aménager le code pour autoriser certains comportements dangereux.

        1. gameover

          Le mouton c’est bien vous qui répétez les legandes urbaines.
          Vous avez le même raisonnement avec les armes je suppose ?
          Je suis consterné par les commentaires aujourd’hui plus qu’hier.

          1. Pat

            La « légende urbaine », comme vous dites, je la vois chaque fois que je prends la route. Si la voiture rend parfois fou, la moto est bien pire. Les motards se comportent souvent comme s’ils étaient prioritaires.

            1. gameover

              Selon un étude publiée hier par AXA France, les motards ont 3 fois moins d’accidents que les automobilistes. Et dans un accident impliquant une voiture et une moto, le motard n’est responsable que dans 30% des cas. Mais les conséquences sont plus graves.
              _____
              Et donc 7 fois sur 10 c’est l’automobiliste le responsable : changement de file, rétro et clihnotant en option, maquillage au volant
              Googlez le texte pour la source

                1. gameover

                  Oui Calvin mais ce n’est pas étonnant car quand on est plus vulnérable on est plus prudent.
                  D’ailleurs il semblerait que ceux qui n’ont pas de permis ou pas d’assurance ot moins d’accident que les autres… forcément.
                  Il y a des pays où l’assurance dommage matériels n’est pas obligatoire… (juste l’assurance des personnes est obligatoire) et il y a moins d’accident.
                  Perso j’ai tendance à rouler plus vite quand je mets la ceinture… et d’ailleurs je le mets souvent avant d’accélérer !

              1. Beldchamps

                GO MDR « étude publiée hier … », copié d’un article daté de 2004 !!! C’était un piège, non ? En fait je cherchais la stat ramenée au nombre de km parcourus, j’ai eu ma réponse. Merci GO !

                  1. Beldchamps

                    Ça dépend quelle stat : le nombre de morts en voiture s’est effondré en 12 ans, comparé aux morts en moto, cf. le graphe de H16 … J’avoue je n’ai pas cherché une étude plus récente.

            2. René-Pierre Samary

              Pat, il fallait bien quelqu’un pour ouvrir le déconodrôme. Voilà, c’est fait.
              De quels « motards » parlez-vous, d’ailleurs ? Du livreur de pizzas ? Du « roule toujours » ? Sur mes trois accrochages au guidon de ma Honda quatre pattes (ça ne me rajeunit pas), les trois provenaient d’une manoeuvre de l’automobiliste (deux fois sur trois, une femme, la troisième un vieillard).
              Me%%% ! La pratique de la moto, avec le risque que l’on sent tout proche, rend plus prudent. Les encarrossés, je dois le dire, respectent le plus souvent les motards. Mais la bêtise et l’incompétence au volant, voilà le danger, notamment chez des dindes et des dindons qui « respectent le code ». Faut-il vous rappeler, Pat, que dans un choc avec une voiture, le motard risque sa vie, et l’automobiliste juste un peu de tôle (froissée, car il y en a qui mériteraient la tôle).

    2. bibi

      Une Ferrari F12 Berlinetta c’est 740cv pour 1525kg soit un rapport puissance/masse de 0.48cv/kg
      La première Yamaha Vmax (1984 il y a peine plus de 30 ans) c’est 104cv pour 292kg soit 0.35cv/kg et si vous rajoutez un quintal pour le pilote on tombe à 0.26cv/kg

      1. Vodkaman

        Bof…
        Tu prends un supercar récente et dans le haut du panier pour l’opposer à une bécane de 30 ans et bridée par une limitation franco-française stupide. Et je vois pas pourquoi dans un cas tu prends le poids à vide (la F12) et de l’autre tu charges les 100 kg du pilote.

        Prends la hayabusa et ses 175 cv en version libre pour ses 220 kg à sec (et encore, pas dans sa dernière mouture), et là ça cause un peu plus (0.79 cv/kg)

  5. DoS

    Quand j’étais petit j’étais un Jedi !

    Souvent je rêvais des USA, pays des possibles, des rêves, des cowboys et cowgirls, de la country et de la bouffe de junkie. Des grandes routes chiantes et poussiéreuses où il faut rouler à 30 mph. Des shérifs un poil virils pour ne pas tourner à la coke ou aux stéroïdes….bref, un pays des possibles.

    Et puis, je vois cette pub d’une voiture Française qui défile dans ma tête. Une liste d’options immense….une voiture des possibles qui coute forcément une blinde.

    Et hop mon esprit volage et complètement vaporeux saute de l’un à l’autre. Le riche Ricain qui voudrait acheter ou simplement y installer la sienne en Fance.
    (Google, Netflix, Uber, Amazon, Apple, Microsoft…etc….) Des gens qui ne rigolent pas vraiment avec les possibles ou non.

    Je me laisse glisser à une rencontre avec un des ces ricain et un ministre du développement machin truc que la France aime entretenir avec nos milliards de neuros Frais.

    Alors, ça donne ça :
    Bonjour Monsieur le ministre, la France niveau charges….
    – Oui, elle a
    Bon, bon, et niveau lois ?
    – Oui, elle a
    Ah, bien, alors niveau temps de travail et des syndicats et des grèves ?
    – Oui elle a aussi
    Très très bien….alors niveau impôts rétroactifs, différents lobby nationaux etc…
    – Oui, oui, évidement, la France c’est une terre des impossibles voyons !

    Alors le Ricain, naïf et pragmatique préfère installer son siège AILLEURS qu’en France ce qui semble une saine attitude…..mais même là, la France ira chercher son pognon. Non mais !

  6. JiJiBé

    Il portait des culottes, des bottes de moto
    Un blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos
    Sa moto qui partait comme un boulet de canon
    Semait la terreur dans toute la région.

    Et puisque elle s’habillait comme lui
    d’un pantalon, d’un blouson.
    Quand on les rencontrait la nuit
    on aurait dit deux garçons…!??

    Alors juste pour ceux qui manqueraient d’imagination, parce que la bombe accrochée à son guidon…hein…

  7. Pere Collateur

    Tiens, petite blague à deux balle:

    Comment reconnait on un motard heureux?

    Il a pleins d’insectes collé dans les dents!

    Désolé.

            1. DoS

              Aie…désolé. A cause de la taille ? Ou quoi.
              Bon je ne suis pas bon en langue de toute façon.

              La guêpe est une très mauvaise butineuse. Elle est en revanche une grande prédatrice (chenille entre autre).

              Finalement cela pourrait correspondre à notre Pheldge. 🙂

              Lui qui passe son temps à siroter des coco nuts…..

              1. Pheldge

                « Lui qui passe son temps à siroter des cocos nus … » Ah bin merci ! quand on est père vert à ce point, on se garde ses fantasmes ! 😀

    1. Before

      A propos, ont-ils prévu une norme pour les tongs et les bermudas de motard ?
      Non, parce que dans le sud, dès les beaux jours on voit beaucoup de kéké en GSXR (ou ce qui l’a remplacé, je suis pas trop au courant) sur l’autoroute de Cassis en chemisette, bermuda et chaussures légères, parfois des tongs ou des claquettes.
      Le tout respectant évidemment les 90 km/h.
      Mais bon, je me dis que c’est leur problème après tout. Et merci Darwin.

      1. Popeye

        Je me souviens d’un ami urgentiste qui, entendant le glapissement d’un gros cube lancé « poignée en butée » sur une départementale disait « il y a du don d’organes dans l’air »

        Trash comme humour.

        Mais bon, c’est une sorte de distanciation indispensable pour survivre aux urgences…

        1. Beldchamps

          D’ici à voir un lien entre la baisse des morts sur la route et l’assemblée qui autorise le prélèvement d’organes sur les défunts sans le consentement des familles …

          1. gameover

            P’tain imagine un organe de quelqu’un de ta famille (ou de toi) greffé sur un politique.. Noooooooooooooooooooooooooon, tout mais pas ça !

  8. albundy17

    « plutôt que demander un alignement de leurs contraintes sur celles, plus légères, des VTC, les artisans-taxis demandent que les VTC soient finalement aussi contraints qu’ils le sont eux-mêmes. »

    Les VTC ont ils réellement moins de contraintes ? (à part la plaque que les taxis utilisent pour se faire du pognon)

    Une chose est sure, les VTC ne peuvent pas faire de black, eux.

    1. Un produit qui coûte 2x plus cher n’est pas acheté par les gens qui n’ont les moyens que pour un produit 1x. Donc => moins de motards protégés.

    2. gameover

      … (suite du post de h16)… Puis rends la protection obligatoire et les utilisateurs disparaîtront. Y a un bon exemple avec le travail : à force de protéger le salarié, on le fait disparaître.

      1. petit-chat

        Ah oui, ça marche aussi avec les entreprises : à trop vouloir les protéger avec le RSI, l’URSSAF, les normifications, les contrôles fistaux, l’Inspection du Travail, le service des fraudes…!

      2. Aristarkke

        « Je croyais aussi qu’il suffisait de lui donner cet argent, et de le déclarer aux Impôts, pour être en règle avec la loi. Mais j’ai appris qu’il fallait écrire un bulletin, avec une bonne vingtaine de lignes, et prendre à Marcel, sur l’argent que je lui dois, un certain pourcentage, pour aller le donner à une palanquée d’organismes divers aux noms exotiques : Urssaf, pôle emploi, etc. Sur les 500 euros hebdomadaires que je comptais donner à Marcel, une fois servis ces organismes, il lui en restera moins de la moitié. J’ai objecté qu’alors, il ne pourrait pas vivre. On m’a répondu que certes il ne vivrait pas bien du tout, mais que par contre il était assuré contre tous les accidents de la vie : la maladie, la vieillesse, les coupures de doigts, la maternité (pour ceux qui n’ont pas suivi, Marcel est un mâle…), le chômage, la petite et la grande vérole (la petite c’est en standard, mais la grande c’est avec supplément), la grippe espagnole, et même le décès… »
        Extrait de l’inénarrable Voilà pourquoi je n’embaucherai par Marcel, par Alcide Repart (dispo sur Contrepoints…

  9. hub

    des protections, des airbags, des bouées autour des motos et des pare-chocs des voitures, une limitation à 30km/h en ville et 80 à la campagne, des bottes fourrées, des gants en kevlar, un casque intégral, des abs, des gilets jaunes et j’en passe : on fait tout pour que la conduite soit comme la nourriture : contrôlée, saine, joyeuse et pour tout dire festive : un parc d’attraction pour tout petits…

    1. DoS

      Ceci dit, il faut être fou pour conduire une moto en France au milieu des camions qui regardent la TV et des vieux qui dorment au volant. Le problème en moto c’est qu’il y a aussi l’erreur des autres qui conduit directement à la mort. Il n’y a pas comme dans les jeux vidéo une deuxième chance.

      Alors dans ce contexte, le vêtement n’importe pas. Il faudrait plutôt placer les camions sur des trains et interdire les vieux au volant sans visite médicale. Et bien entendu interdire fermement les gens qui roulent sans permis ni assurance.

      Mais, nous sommes en France. Pays de la schizophrénie. Alors il faudrait une moto blanche, neutre, avec une bridage 30 cv, qui ne pourrait pas rouler, ni hors chemin, ni sur autoroute, ni en ville, mais uniquement sur circuit fermé.

      Non mais….ça va bien oui ?!

      1. petit-chat

        La Méluche propose aussi qu’aucun camion ne traverse la gRance sans être transporté par ses copains de la SNCF. Et il ajoute : « on ne pourra sans doute pas se passer de la voiture totalement », ce qui constitue bien un des objectifs.
        Méluche est un libéral qui s’ignore ?!

      2. Pat

        C’est sûr : quand un motard slalome entre les voitures et les camions, ou roule à contre-sens (parce qu’il faut bien dépasser ces abrutis qui encombrent la route), er tout cela largement au-dessus de la vitesse limite, s’il se plante, c’est la faute de ces empêcheurs de rouler « libre ».

        1. DoS

          Oui c’est un des points….mélanger des gros, des petits, des rapides, des cons…..plus des lois débiles….le tout en France. Et hop ! On a la totale.

          Important aussi, les ingénieurs des routes. Ceux qui font des pièges de partout….; idéal pour zigouiller des motards !

          1. gameover

            De ce que j’en ai vu à l’étranger ce n’est pas de mélanger les véhicules différents qui posent problème mais de les faires rouler à des vitesses différentes.
            Il y a des pays où tous les véhicules roulent à la même vitesse, où il n’est pas nécessaire de se rabattre après avoir doublé (sur les multivoies), où les passages piéton ne sont pas à proximité immédiate des intersections, où les feux sont bien visibles au-dessus des carrefours, où les limitations de vitesse dans les zones scolaires sont uniquement aux heures d’entrée et de sortie des écoles, où les priorités sont claires et non par omission de panneaux, où les chaussées sont plus larges etc… et où ça se passe bien

                1. albundy17

                  Ha, parce que tu me décrivais ressemble trait pour trait aux us, avec ses passionnantes voies rapides (sic), et quand on regarde leur stats de mortalité routière…

              1. DoS

                Pour être précis et simple:
                Hors de France. Cela laisse pas mal de place pour le motard !!!!
                YOUPI

                Ceci dit, en Allemagne quand ils ramassent une moto sur l’auto-ban, bah, c’est vite torché. (C’est à la petite cuillère+paille)

            1. DoS

              Voilà, exactement. C’est ça le secret ! (Ailleurs)

              L’on peut même transposer (ICI) cela au secteur public vs privé….
              des lois spéciales pour des gens spéciaux.

              Certains sont donc plus utiles que d’autres ?
              (ils coutent surtout beaucoup plus en rapport du service rendu)

              En fait c’est toute une échelle de valeurs à repenser.

              En conclusion le motard Français, ce fou de liberté, est aussi un sacrifié nécessaire du système.

              Sorte de soupape de sécurité pour montrer aux autres que la liberté TUE. Mouaaaaaaaah

              Interdisons simplement la moto en France. Là.

  10. Kloupa

    Le premier penchant mène à la dérive du monde soviétique qui avait partout les normes et règles les plus exigeantes au monde, mais était infoutu de les respecter, tombant dans le « n’importe quoi », pire que partout au monde. Le second penchant mène à un nouvel affaiblissement économique, les fabricants en France ayant plus de contraintes, leurs produits coûtant plus cher, dans quelques années, il n’y aura plus de fabricants en France, et tous ces équipements seront importés, respectant les règles a minima.

  11. Thilef

    Que fait le gouvernement pour les piétons ? Avec 465 morts/an, peut être faudrait-il aussi leur prévoir ou leur imposer quelques vêtements de protection normalisés…

    1. gameover

      Vu que c’est l’heure de l’apéro (kéko hein), 20% des accidents sont causés par des alcoolos et donc 80% de ceux qui causent des accidents ne boivent pas… Choisis ton camp camarade !

  12. Thilef

    Ou encore mieux, supprimer les piétons !
    C’est un peu ce qu’ils cherchent à faire avec les motards, non ?
    L’autre jour, une prune de 145 € pour stationnement « très gênant » sur un trottoir de 10m de large ! Un première en 45 ans de 2 roues. C’est-y-pas une manière de dire : barrez-vous on ne veux plus vous voir ?

    1. DoS

      Bah, non c’est une preuve d’amour du socialisme.

      Bon, c’est vrai, autant d’amour ça choc au début. Mais c’est une logique qui a fait ses preuves à Cuba, en Argentine, en Russie, etc….

      Vous verrez bientôt vous allez les remercier de vous aimer autant.

      Ou si c’est pas vous, cela sera nos amis les veautants qui en redemanderont une couche. Au cas où…..sur une coup de malchance….

      N’a pas bien compris là…

          1. DoS

            AH, c’est pour ça qu’ils veulent interdire les cigarettes, l’alcool et la moto ?
            Pour que l’on puisse souffrir plus longtemps de leur amour….voilà enfin notre explication logique.

    2. bibi

      A contrario on notera la passivité vis à vis des vélos sur les trottoirs de 1m de large obligeant les handicapés à rouler en fauteil sur la chaussée. Les deux roues non motorisés c’est vraiment la pire vermine des villes.

      1. Pheldge

        oui, mais le vélo, c’est bien, c’est écolo ! surtout le vélib et ses semblables , dont les batteries sont exclusivement rechargées à l’électricité solaire comme chacun sait …

  13. JiJiBé

    Je reviens à la motarde de chic et de choc, genre motarde qui monte au nez.
    N’est-ce pas en langage biker ce qu’ils appellent un gros cube ??

    Et pour rester raccord avec le propos de ce billet, les deux derniers couplets de Dame Piaf :

    Il bondit comme un diable avec des flammes dans les yeux
    Au passage à niveau, ce fut comme un éclair de feu
    Contre une locomotive qui filait vers le midi
    Et quand on débarrassa les débris

    On trouva sa culotte, ses bottes de moto
    Son blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos
    Mais plus rien de la moto et plus rien de ce démon
    Qui semait la terreur dans toute la région …

    Et voilà ce qui advient lorsque un motard n’est pas normé !

  14. Zadig

    J’étais à la recherche d’une veste de moto pour une utilisation occasionnel, après avoir fait le tour des magasins spécialisés, je l’ai finalement acheté en Angleterre pour une soixantaine de nos euros.
    A vouloir contraindre le consommateur, ont le perd.

  15. Pheldge

    « Au contraire des oiseaux qui, parfois, arrêtent de voler … » ah tiens, je croyais que les oiseaux se cachaient, ( et pour mourir 🙂 )

  16. Val

    Le Pacte Pays de Connerie Maximale ou PPCM de deux pays a et b, est la plus petite connerie strictement positive qui soit à la fois multiple de ces deux nombres de conneries

    Le PPCM des pays a et b peut également se définir comme un multiple commun des conneries des pays a et b et qui divise tous les autres

  17. Curieux

    Tout à fait HS, au primaire de l’Iowa Marco Rubio à fait le double du score prévu et jeu égal avec Trump. C’est une première bonne nouvelle, Trump est un clown qui n’aurais jamais été élu. Deuxième bonne nouvelle Bernie Sanders fait jeu égal avec Hilary. Si elle, a une chance d’être élue, lui n’en a aucune, c’est un quasi communiste.

  18. SilenT BoB

    En tant que motard, voilà un peu ce que je pense de ces normes.
    Il se vend en France des casques qui ne sont pas aux normes CE, ni françaises d’ailleurs. Par exemple les casques biltwell (normes ricaines). Il y a une flopée de machins pour motards qui ne répondent pas aux normes minimum et c’est vendu même dans des concessions.
    Le motard intelligent lorsqu’il achète une moto, il sait que le casque, le blouson, le pantalon, les chaussures sont des éléments incontournables de sa sécurité.
    Par exemple pour les casques je fais confiance à BELL, je sais que ce sont de très bons casques ou à SHOEI, de qualité un peu supérieure. Déjà le prix c’est entre 450 et 1000 euros selon les modèles.
    Le blouson, du cuir, parce que c’est la seule matière qui ne se rétracte pas à la chaleur et tient bien l’abrasion. Un bon blouson c’est à partir de 300 euros et ç peut monter haut selon les marques (belstaff par exemple).
    Dans ces blousons il y a des protections qui sont fournies. Il faut savoir que souvent c’est pas top. Il existe une norme à plusieurs étages depuis longtemps en Europe pour les protections. Pour tout ce qui n’est pas dorsales c’est la norme 1621-1 elle est à deux niveaux 1 et 2 le niveau 2 étant bien plus protecteur.
    Pour les dorsales c’est la norme 1621-2, elle aussi à deux niveaux. je vous renvoie à ce lien pour ce que ça représente: http://www.lequipement.fr/conseils/homololongations
    Quand on achète un blouson en cuir bas prix, ils mettent le minimum, mais le motard avisé sait qu’il doit acheter des protections de meilleur qualité pour sa sécurité. Le D3O est une matière qui surpasse les normes de niveau 2, en plus elle est flexible, découpable et pas trop chère. Une dorsale en D3O c’est dans les 75 euros (ça peut sauver une colonne vertébrale).
    Ensuite les pantalons, pas d’excuse non plus, ils font même des jeans qui résistent bien et avec de bonnes protections au niveau des hanches et genoux c’est pas mal.
    Les chaussures, alors le syndrome de la tong étant en général en cas de chute un pied en moins, les fabricants font de très bonne godasses même de style baskets à 100 euros!
    Au final oui, un équipement de qualité ça coute cher, voir très cher dès qu’on attaque la qualité, mais c’est le motard qui est protégé. Ils le disent à la moto école, il vaut mieux acheter une moto d’occasion et bien s’équiper que d’acheter une moto neuve et n’acheter que le casque.
    Les motards ayant un cerveau s’achètent du bon matériel, souvent cher pour se protéger. Du matériel qui surpasse les exigences des normes parce que ces industriels savent parfaitement que les motards veulent être bien protégés. Donc leurs normes, elles ne servent pas à grand chose.
    Enfin je terminerai par nos amis les scootéristes qui roulent, avec doudoune, sans gants et des casques jet, que lors de la chute qu’ils ne viennent pas se plaindre. Et puis de toute façon rien ne vaut un comportement intelligent à moto, rouler comme sur un circuit avec sa ducati dans les routes de montagne, c’est suicidaire et dans ces cas là quelques soit l’équipement, la chute ne pardonne pas. Quand on roule à 230 dans une ligne droite sur une nationale pour l’adrénaline, il faut être complètement con.

    1. bob razovski

      C’est pour ça que j’ai pris une moto qui ne dépasse pas 200. Comme ça, je suis juste con.

      On sent bien le libéral qui pointe chez SilenT BoB : les gens qui ne font pas comme moi sont des cons.

      1. gameover

        +1 Bah moi je suis complètement mega con, car j’ai monté un V-boost sur mon Vmax (ça permet d’utiliser 2 carbus pour alimenter un cylindre, c’est libéral car plus efficient) et aussi un DynoJet S7 qui libère les chevaux…

        1. SilenT BoB

          Le Vmax, tous les gars qui en ont eu un m’ont dit que c’est avec ce truc qu’ils se sont fait les plus belles frayeurs.
          Tout le monde fait ce qu’il veut avec sa moto, je trouve simplement que provoquer la mort, c’est un peu con, c’est tout.

          1. Aristarkke

            Jamais pilotée mais elle a toujours traîné une réputation de « bécane extravertie mais avec (sérieux) problème au premier virolo qui se présente après la ligne droite ». La partie-cycle était visiblement (très) sous-dimensionnée pour un moulin taré à 145 HP avec notamment une fourche à tubes de diam 40 (la Diversion (2000-2003) avec 61 bourins pas déchaînés dans sa version double disque aligne une fourche avec tubes de diam 41 mm). La réduction grançaise à 100 HP ne changeait pas vraiment la situation… Et avec 15 L et la consommation, les 200 kms restent une vue de l’esprit… Vu la rareté des pompes dans certains coins, rien que du plaisir… Quant aux vols…

            1. gameover

              Salut Harry, cette réputation vient surtout du fait qu’avec le 0 à 100 en 3.2s le pneu était tout de suite carré. Mais en prenant soin de conserver le Metzeler bien rond tu chanfreines les pots dans les virages hi hi. Sinon oui, 180km c’est le bout du monde. Mais le V4 c’est une p’tain de sacrée belle mécanique.
              Pour info la limitation à 100HP a été retoquée, merci l’Europe. Applicable depuis le 1er janvier 2016. Cette limitation ne servait à rien et a été considérée comme du protectionnisme… et l’année 2015 sera certainement la pire pour les concessions vu qu’au lieu de rendre sa non-application immédiate, la france l’a reportée au 1er janvier, faisant ainsi reporter toutes les décisions d’achat.

        2. Pheldge

          @ GO du moment que tu as une bonne assurance qui couvrira ton incapacité, quand tu seras tétraplégique, et pas seulement des neurones, tu fais ce que tu veux 🙂

          1. gameover

            C’est ce que j’appelle un raisonnement « mou du bulbe » et donc toi pour les neurones c’est déjà cuit.
            C’est assez drôle que des gens qui critiquent à longueur de commentaire les raisonnements intuitifs des socialistes en économie tiennent eux-mêmes exactement le même type de raisonnement dans d’autres domaines.
            Il y a une étude européenne spécifique aux accidents de motos (179 pages et hyper chiadée) qui indique que les morts en 2 roues c’est en majorité à 50km/h pour les scoots et 70-80kmh pour les motos… et que les morts au-dessus de 120-130 c’est 1%.
            Googlez
            maids study
            Utilisez le lien du site MAIDS (étude de 2008 en anglais), pas celui de l’UE qui lui concerne l’étude d’avant en 2004. Faut se logguer en fournissant juste un pseudo et une adresse mail et un mot de passe et ça prend 30 secondes après avoir confirmé via le mail envoyé.
            J’espère que ça ne sera pas trop compliqué pour toi, SilentBob et les autres mous du bulbe.
            Atchao.

            1. Bonsaï

              Sauf que les « autre mous du bulbe » ne sont peut-être pas encore assez mous pour laisser aimablement leurs coordonnées à un site zarbi juste pour le plaisir d’avoir accès à quelques statistiques…

            2. Pheldge

              On est bien susceptible aujourd’hui ! c’est la lune ? on est « indisposée » ? 🙂 gros malin, j’avais pourtant redoublé de smileys … Plus que c’est gros, plus que tu marche à donf ! 😀

      2. SilenT BoB

        Ah donc pour toi, rouler à 230 sur une nationale c’est être intelligent? Vu l’état des routes, la façon de conduire de pas mal de gens, franchement, c’est du suicide. J’ai vu deux ou trois scratchs à moto, ça calme! Non les gens font ce qu’ils veulent, s’ils veulent mourir à moto c’est leur problème.

        1. bob razovski

          je trouve ta prose farcie de poncifs que perrichon ne renierait pas.

          Nous sommes sur un blog ou il est de bon ton d’argumenter un peu, de développer

          Rouler vite, c’est comme tout : ça s’apprend.

          En bon individu équipé de libre arbitre, j’ai la prétention de savoir faire la différence entre rouler vite, et rouler trop vite.

          Mais je reconnais aussi qu’avant d’apprendre à rouler vite, j’ai roulé (10ans) comme un vrai con. Et un jour, j’ai eu la chance de rencontrer un motard qui savait, lui, car il avait appris. Alors il m’a filé les ficelles (et les adresses) pour apprendre.

          J’ai compris que je faisais n’importe quoi, et j’ai appris à mon tour. j’ai appris mes limites, évaluer celles des autres, comprendre la moto, ses règles etc etc…

          Il faut juste le vouloir.

          Evidemment, en découvrant ça, tu t’aperçois qu’encore une fois, l’état te prend pour un garenne de 3 semaines, mais est-ce surprenant quand on se découvre libéral ?

          1. gameover

            +1 Bob
            C’est malheureux mais je crois qu’il faut se prendre une gamelle (ou se faire une grosse peur) pour se rendre compte que sur la route on ne maitrise pas tout, que ce soit sur 2 roues ou 4 roues… et que même si (on maitrise) il y a d’autres paramètres que l’on ne maitrise pas (les autres, l’environnement, les animaux errants etc…)
            Mon fils a mis sa première voiture sur le toit en 3 semaines après le permis, j’attendais qu’il ait un accident en le souhaitant peu grave, sans vis-a-vis mais marquant… check ! Il conduit différemment depuis, il connaît les limites. Perso c’est après 6 mois de permis moto que j’ai vu la limite d’adhérence… 😀

    2. Aristarkke

      L’immense majorité des scootéristes est urbaine (en IDF) et mis à part les T Max ou les MP3, c’est surtout du 125 qui motorise ces engins. Les roues de petit diamètre supportent mal les défauts de revêtement routier qui abondent hors des villes quoique…
      Pour du porte à porte de 2 à 3 kms à 50 à l’heure en saut de puce de feu à feu sur 400/500 m à Paris, faut quand même pas non plus hurler au danger grandissime.
      Il y a aussi des gens qui dégringolent dans les escaliers du métro ou qui gamellent en Vélib’ (et sans casque!)

  19. Bardamu

    Mon Cromwell et mes Barufaldi dorment depuis longtemps sur une étagère, quant à mon cuir, il avait lâché lors de ma dernière chute du côté du virage Samson sur le circuit de Rouen… cherchez pas, c’est très vieux et beaucoup de mes copains sont déjà morts.

  20. JiJiBé

    Nous remercions pour leur aimable participation à cette émission :

    Édouard Bracame (arbre à cames)
    Jean Manchzeck (j’emmanche sec)
    Jean-Raoul Ducable (j’enroule du câble)
    Guido Brasletti (guidon-bracelet
    Jérémie Lapurée (j’ai remis la purée)
    Paul Posichon (pole position)
    Pierre Leghnôme (le gnôme)

    Eminents personnages authentiques du Joe Bar Team, BD humoristiquement motardisée et publiée aux Éditions Vents d’Ouest, vous pouvez vérifier.

    NB : Je fus initié par un frère compétiteur mais j’avoue mal supporter ces bruyants qui arsouillent, viennent se faire pourrir, se faire taxer, se bourrer ou se vautrer sur nos jolies routes de montagne (glossaire sur le JBT).

    Personnellement et parallèlement à ce domaine de compétences je ne m’intéresse qu’aux cylindrées de qualité, qu’elles soient de 750 cc ou Vélosolex pourvu qu’elles aient de la reprise, qu’elle accélèrent quand il est nécessaire, qu’elles soient maniables dans les passages en courbes, qu’elles soient dotées d’un silencieux et pas trop coûteuses en relooking ni en pièces détachées.

  21. bulltrap

    En cherchant afin de savoir quels étaient les équipements obligatoires à moto, et pensant qu’il n’y avait que le casque, je m’aperçois que les gants le sont devenus depuis octobre 2015 suite à une décision du CISR (encore un truc payé avec l’argent des autres), et en lisant les autres mesures, la 20 est pas mal :

    – Rendre obligatoire la dénonciation d’un salarié ayant commis une infraction au code de la route en créant une contravention spécifique de 4ème classe avec 650€ d’amende.

    http://www.legipermis.com/blog/2015/10/02/les-22-mesures-du-cisr-du-02102015-pour-la-securite-routiere/

    Mais pour en revenir au thème du jour, étant donné que blousons et protections ne sont pas obligatoires, on va donc empêcher la mise sur le marché de protections peut être minimalistes eu égard aux normes, mais qui auraient néanmoins être plus utiles que rien du tout.

  22. Jiff

    « tu cherches un con ou un conne pour tes illustrations, rien qu’au gouvernement »

    Je m’inscris en faux contre ça, parce que je connais des cons qui sont très intelligents…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.